Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures"

Transcription

1 Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe. Mettre en œuvre les conditions d éclairage et d observation des anneaux d égale inclinaison et des franges d égale épaisseur. Constater que les figures d interférences obtenues avec l interféromètre de Michelson éclairé par une source large sont localisées et vérifier leur lieu de localisation. Utiliser les propriétés des figures d interférences pour parvenir au réglage de l interféromètre au contact optique. Comprendre l ordre d utilisation des différentes sources au cours du réglage et utiliser la longueur de cohérence de la source pour estimer la précision du réglage du contact optique. Matériel à disposition : 1 interféromètre de Michelson, 1 laser, 1 lampe à vapeur de mercure, 1 lampe blanche, diverses lentilles, 1 diaphragme sur pied, 1 fente réglable sur pied, 1 réseau sur pied AVERTISSEMENT : L'utilisation d'un laser nécessite des précautions strictes : l'observation directe du faisceau provoquerait des dommages irréversibles au niveau de la rétine. Il est donc FORMELLEMENT INTERDIT de diriger un faisceau laser vers un observateur et les réflexions parasites sur des surfaces réfléchissantes doivent être totalement contrôlées. Une observation avec un laser ne se fait que sur un écran. L'utilisation de sources spectrales ou blanches présente également des risques. L'observation directe d'un faisceau est permise, mais il est impératif d'utiliser un verre dépoli ou un papier calque si la source est trop intense. Ne jamais toucher les surfaces des miroirs, de la séparatrice et de la compensatrice, ne pas forcer sur les vis. Un interféromètre est un instrument de très grande précision, qui coûte très cher (de l'ordre de !). A la fin de la manipulation, penser à détendre les lames des vis de réglage fin. TP 8 - Optique Page 1 sur 10

2 A. Prise de contact avec l interféromètre 1. Rappel de cours : Constitution de l appareil # Schéma de l interféromètre de Michelson (vue de dessus) # Identification et rôle des différents éléments Le verre anticalorique permet d'arrêter le rayonnement infrarouge émis par les lampes et qui pourrait chauffer les différents éléments de l'interféromètre et, par suite, entraîner leur déformation. L ensemble lame séparatrice lame compensatrice permet de réaliser la division d amplitude. La face réfléchissante de la lame séparatrice est représentée en gras sur le schéma ci-dessus. La lame séparatrice est fixe, orientée selon la bissectrice des axes principaux de l interféromètre, tandis que la lame compensatrice est réglable en rotation (vis de réglage 6 et 7). Le miroir (M 1 ) est mobile en translation dans la direction de l'axe O 1 x (vis de réglage 5) et en rotation autour des axes O 1 z et O 1 y (vis de réglage 1 et 2 ; réglage grossier). Le miroir (M 2 ) est mobile seulement en rotation autour des axes O 2 z et O 2 x (vis de réglage 3 et 4 ; réglage fin). 2. Premiers gestes et premières observations # Les bons réflexes pour parvenir au bout du réglage Reconnaître, pour l appareil présent sur la paillasse, les différents éléments de l interféromètre. Repérer les différentes vis de réglage. S assurer que les vis de réglage d orientation des miroirs sont à mi-course afin de ne pas parvenir en butée lors des étapes ultérieures du réglage de l interféromètre. TP 8 - Optique Page 2 sur 10

3 Agir sur la vis de chariotage du miroir (M 1 ) de sorte que les deux miroirs soient approximativement équidistants de la séparatrice. # Ordres de grandeur à retenir Quel est l ordre de grandeur de l épaisseur des lames séparatrice et compensatrice? Quel est l ordre de grandeur du diamètre des miroirs? Quelle est la précision du vernier couplé à la vis de réglage en translation du miroir (M 1 )? 3. Réglage du parallélisme des lames séparatrice et compensatrice # Quelques questions de réflexion sur le dispositif séparateur Rappeler en quelques lignes (et éventuellement à l aide de schémas) le rôle de la lame compensatrice. Comment la lame compensatrice doit-elle être positionnée pour remplir parfaitement son rôle? En l absence de cette lame, pourrait-on observer les interférences en lumière monochromatique? en lumière blanche? Justifier. La tolérance sur la différence de largeur des lames séparatrice et compensatrice est-elle de l ordre du millimètre, du micromètre ou du nanomètre? Quel intérêt y a-t-il à faire interférer des ondes de même intensité? Justifier en exprimant un coefficient caractérisant la visibilité de la figure d interférences en fonction du rapport des intensités des deux ondes. La face traitée de la lame séparatrice présente un coefficient de réflexion en énergie noté R. Préciser la valeur du coefficient de transmission en énergie si on néglige l absorption de la lame. Les ondes qui interfèrent en sortie de l interféromètre ont-elles même amplitude quel que soit R? En pratique, on réalise un dépôt métallique sur la lame séparatrice de sorte que R 0,5. Pourquoi ce choix? # Réalisation du réglage : Cas où on dispose d un laser Eclairer l'ensemble {compensatrice + séparatrice} en incidence normale (donc sans passer par les miroirs) en faisant attention aux réflexions parasites du faisceau qui peuvent être dangereuses. Pour s'assurer que l'incidence est normale, vérifier que les rayons réfléchis se superposent au rayon incident, c'est à dire disparaissent dans le trou de sortie du laser. Observer sur un écran l'impact des faisceaux transmis. Interpréter. Superposer les tâches sur l'écran en réglant l'orientation de la compensatrice. # Réalisation du réglage : Cas où on ne dispose pas d un laser (facultatif ici) Remplacer le laser par un collimateur (source + diaphragme circulaire de petite taille + lentille convergente). Le réglage étant purement géométrique, on peut utiliser une source blanche ou une source TP 8 - Optique Page 3 sur 10

4 spectrale. Néanmoins pour anticiper sur le réglage suivant, il est préférable d'utiliser une lampe spectrale. Régler le collimateur à l'infini par autocollimation sur l'ensemble {compensatrice + séparatrice}. Superposer les deux images de retour dans le plan du diaphragme en réglant l'orientation de la compensatrice. Justifier. Observer par transmission à travers l'ensemble {compensatrice + séparatrice}. Peaufiner le réglage. B. Principe du réglage de l interféromètre de Michelson # Le réglage de l interféromètre de Michelson consiste à agir sur les différentes vis de l appareil de sorte à atteindre la situation de contact optique. Pour ce faire, il existe plusieurs protocoles possibles. Celui suivi ici est conforme au programme de la filière PC et permet d'illustrer au mieux les concepts vus en cours : localisation des interférences avec une source large, conditions d'éclairage, méthodes de projection, notion de cohérence des sources Dans ce protocole, à l exception de la première étape purement géométrique, on cherche à observer des figures d interférences et à utiliser les propriétés de ces figures d'interférences pour réduire l angle du coin d air et/ou l épaisseur de la lame d air. Il est donc impératif de connaître ces propriétés! Rappeler le schéma équivalent de l interféromètre de Michelson vu en cours. Définir sur ce schéma l angle α du coin d air ainsi que l épaisseur e de la lame d air. Définir la situation de contact optique. # Rappels sur les franges d égale épaisseur Comment faire pour les observer? Où sont-elles localisées lorsqu on éclaire l interféromètre avec une source large? Décrire avec précision les propriétés des franges d égale épaisseur. Comment évolue le système de franges lorsqu on diminue l angle du coin d air? l épaisseur de la lame d air? # Rappels sur les franges d égale inclinaison Comment faire pour les observer? Où sont-elles localisées lorsqu on éclaire l interféromètre avec une source large? Décrire avec précision les propriétés des franges d égale inclinaison. Comment évolue le système de franges lorsqu on diminue l épaisseur de la lame d air? TP 8 - Optique Page 4 sur 10

5 C. En pratique : Réalisation du réglage 1. Un conseil Il est possible que vous rencontriez des difficultés lors du réglage! L essentiel est de rester pragmatique et de savoir ce que l on a à faire. Si vous avez l impression d être bloqué, essayez de résoudre le problème en vous posant les questions suivantes : Les réglages de l étape précédente ont-ils été bien faits? Quel est l objectif de l étape actuelle? Comment y parvient-on? Sur quelles vis doit-on agir? Quelles sont celles qu on ne doit pas toucher? Que doit-on observer? Les conditions d éclairage sont-elles bonnes? Observe-t-on les interférences lorsque l on regarde directement dans l interféromètre? Les conditions de projection sont-elles bonnes? Si vous pensez avoir validé toute cette «check-list» et seulement dans ce cas! n hésitez pas à demander de l aide (même à l épreuve de TP des concours ) 2. Première étape : Le réglage géométrique # Objectif : Rendre les miroirs (M 1 ) et (M 2 ) quasiment parallèles dans le schéma équivalent de l interféromètre, condition indispensable pour observer des interférences par la suite. # Ici encore, on propose deux méthodes de réglage possibles. La première, plus simple, nécessite l utilisation d un laser et n est donc pas toujours réalisable à l épreuve de TP des concours Il faut donc connaître les deux (au moins sur le principe). # Réalisation du réglage : Cas où on dispose d un laser Eclairer les miroirs en incidence normale en faisant attention aux réflexions parasites du faisceau qui peuvent être dangereuses. Pour s'assurer que l'incidence est normale, vérifier que les rayons réfléchis se superposent au rayon incident, c'est à dire disparaissent dans le trou de sortie du laser. Observer sur un écran en sortie de l'interféromètre l'impact des faisceaux transmis. Interpréter. Superposer les 2 tâches sur l'écran en agissant sur les vis de réglage grossier du miroir mobile. Justifier. # Réalisation du réglage : Cas où on ne dispose pas d un laser Remplacer le laser par un collimateur (source + diaphragme circulaire de petite taille + lentille convergente). Le réglage étant purement géométrique, on peut utiliser une source blanche ou une source spectrale. Régler le collimateur à l'infini par autocollimation sur les miroirs. TP 8 - Optique Page 5 sur 10

6 Superposer les deux images de retour dans le plan du diaphragme en réglant l'orientation du miroir mobile. (Remarque : Il peut y avoir 1 voire 2 images de retour parasites dues à la réflexion sur l'anticalorique ou sur la face arrière de la lentille dans le cas d'une lentille plan-convexe.) Observer par transmission à travers l'ensemble. Peaufiner le réglage. # Bilan de l opération Justifier qu à l issue de ce réglage l angle α du coin d air est de l ordre de Deuxième étape : Observation des anneaux de la lame d air avec la lampe à vapeur de mercure # Objectif : Réduire l épaisseur de la lame d air. # Réalisation Placer une lampe à vapeur de mercure en entrée de l interféromètre puis, à l aide d un condenseur (lentille convergente de faible distance focale, faire converger le faisceau lumineux sur le miroir (M 1 ). Placer un verre dépoli à l entrée de l interféromètre puis observer à l'œil la figure d'interférences à l'infini en regardant directement dans l interféromètre. Remarque : On doit voir des anneaux! Si ce n'est pas le cas, c'est sans doute que e est très faible ; il suffit alors de translater légèrement le miroir (M 1 ) pour les trouver. Déplacer la tête latéralement et peaufiner le réglage du parallélisme des miroirs, en agissant sur les vis de réglage fin, de sorte que les franges ne disparaissent pas au centre ou ne sortent pas du centre. Enlever le verre dépoli, puis projeter les anneaux sur l écran. Vérifier au passage le phénomène de localisation des anneaux. Quel ordre de grandeur de distance focale doit-on choisir pour la lentille de projection? TP 8 - Optique Page 6 sur 10

7 Translater le miroir mobile dans le sens qui fait disparaître les anneaux au centre. Remarque : Devenant plus gros, les anneaux peuvent être déformés et avoir l'allure d'ellipses. Il faut alors retoucher le réglage de la compensatrice. Repérer les deux positions du miroir mobile pour lesquelles il n'est plus possible de distinguer si les anneaux entrent ou sortent. Placer le miroir au milieu de ces positions. Noter cette position. # Bilan de l opération A l issue de ce réglage, quel est l ordre de grandeur de l angle α du coin d air? de l épaisseur e de la lame d air? 4. Troisième étape : Observation des franges du coin d air avec la lampe à vapeur de mercure # Objectif : Réduire l angle du coin d air. # Réalisation A l aide de la lampe et d une lentille, former un faisceau incident parallèle et éclairer les miroirs sous incidence quasi-normale. Placer un verre dépoli en entrée de l interféromètre et observer les franges d égale épaisseur directement sur les miroirs. Remarque : On doit voir des franges! Si ce n'est pas le cas, c'est sans doute que α est très faible ; il suffit alors de tourner légèrement une des vis de réglage fin pour les trouver. TP 8 - Optique Page 7 sur 10

8 Retirer le verre dépoli, puis projeter les franges sur un écran, comme indiqué sur la figure précédente. Vérifier au passage le phénomène de localisation des franges. Quel ordre de grandeur de distance focale doit-on choisir pour la lentille de projection? Augmenter l'interfrange des franges rectilignes en agissant sur les vis de réglage fin pour que l'écran présente un aspect uniforme, de même couleur que la source. # Bilan de l opération A l issue de ce réglage, quel est l ordre de grandeur de l angle α du coin d air? de l épaisseur e de la lame d air? Pourquoi n est-il pas possible d effectuer les étapes 2 et 3 du réglage à l aide d une source de lumière blanche? 5. Quatrième étape : Obtention du contact optique en lumière blanche # Objectif : Parvenir au contact optique. # Réalisation Introduire de nouveau un léger angle dans le coin d air en tournant une des vis de réglage de fin d un quart de tour environ. Remplacer la source spectrale par une source de lumière blanche et placer cette dernière dans le plan focal objet de la lentille d entrée. Faire l image du miroir (M 2 ) sur l écran. Si aucune frange n'apparaît, translater très lentement le miroir mobile, en essayant un sens puis éventuellement l'autre, pour faire apparaître les franges rectilignes. Centrer la frange d'ordre 0. Comment repère-t-on la frange d ordre 0? Est-elle blanche ou noire? Si elle est noire, expliquer pourquoi. Augmenter l'interfrange en maintenant la frange d'ordre 0 au centre de la figure d'interférence, jusqu'à obtenir la teinte plate (blanc uniforme d'ordre 0). L'appareil est alors réglé au contact optique de manière optimale. Noter la position du miroir (M 1 ) dans cette configuration. # Distinction entre le blanc d ordre 0 et le blanc d ordre supérieur Qu appelle-t-on blanc d ordre 0? blanc d ordre supérieur? Comment les distingue-t-on sur le plan spectral? TP 8 - Optique Page 8 sur 10

9 A partir du contact optique, observer les teintes de Newton en translatant très légèrement le miroir mobile. Continuer à translater le miroir mobile jusqu'à obtenir le blanc d'ordre supérieur. Placer une fente réglable en sortie de l'interféromètre et projeter cette fente sur un écran. Régler la fente pour que l'image soit la plus fine possible, tout en restant lumineuse. Placer après la lentille un dispositif dispersif (prisme à vision directe ou réseau). Observer le spectre cannelé. Observer l'influence sur le spectre cannelé d'une légère translation du miroir mobile. En déduire une nouvelle méthode de réglage qui permettrait d'éviter de repasser en coin d'air au début de la quatrième étape. D. Premières applications 1. Mesure d une longueur d onde inconnue # Présentation du problème On dispose de deux lasers : un laser rouge de longueur d onde connue 1 632,8 nm ; un laser vert de longueur d onde inconnue 2. On souhaite déterminer la valeur de 2, en utilisant l interféromètre de Michelson, et éventuellement (sans que cela soit une obligation) le laser rouge. # Elaboration d une solution Proposer deux protocoles permettant de déterminer la longueur d onde 2 : le premier devra faire appel à l interféromètre de Michelson réglé en lame d air, le second à la configuration en coin d air. Faire valider les protocoles. Comparer les deux protocoles précédents. Choisir celui qui sera mis en œuvre. # Action! Effectuer la mesure de 2 (avec son incertitude ). TP 8 - Optique Page 9 sur 10

10 2. Mesure de l épaisseur d une lame de verre # Principe L'interféromètre est réglé en coin d'air, très proche du contact optique et éclairé en lumière blanche. La figure d'interférence est observée sur l'écran. On place devant l'un des miroirs et parallèlement à celui-ci une petite lame de verre à faces parallèles (lame de microscope), d'épaisseur d et d'indice n (supposé ici indépendant de la longueur d'onde). Expliquer pourquoi les franges disparaissent et sont remplacées par une teinte plate blanche (blanc d'ordre supérieur). Justifier que les franges réapparaissent si on translate le miroir mobile d'une distance exprimer en fonction de n et d. Pourquoi utilise-t-on la lumière blanche dans ce protocole? e convenable, à # Manipulation Régler l'interféromètre éclairé en lumière blanche en coin d'air, près du contact optique, de sorte qu'une dizaine de franges soient visibles sur l'écran. Placer la lame de verre (d'indice n 1,50 ) devant l'un des miroirs. Mesurer e défini précédemment. En déduire d et son incertitude. TP 8 - Optique Page 10 sur 10

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

TP3 - Interféromètre de Michelson

TP3 - Interféromètre de Michelson TP3 - Interféromètre de Michelson I: PARTIE THEORIQUE I.1 - Cohérence a) Cohérence temporelle : Une source lumineuse capable d'émettre des vibrations monochromatiques, c'est-à-dire des vibrations illimitées

Plus en détail

Réglages de l'interféromètre de Michelson

Réglages de l'interféromètre de Michelson Objectifs I TP 2 : TP Cours Interféromètre de Michelson Faire un pré-réglage de l'interféromètre dans le but de rendre la séparatrice et la compensatrice ainsi que les miroirs grossièrement parallèles

Plus en détail

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire TP 06 - Spectroscope à réseau Comment analyser la lumière émise par une source? 1 Principe et réglages du spectrogoniomètre à lunette autocollimatrice Figure 1: Goniomètre Le goniomètre est un appareil

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres des interférences lumineuses?

Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres des interférences lumineuses? Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres en utilisant des interférences lumineuses? Il a fallu attendre le début des années 1980 pour «voir» pour la première fois des atomes de

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

TP1 ANNEAUX DE NEWTON

TP1 ANNEAUX DE NEWTON TP1 ANNEAUX DE NEWTON PRESENTATION Sujet La «machine à anneaux» de Newton est utilisée pour mesurer les rayons de courbure de lentilles de surfaces sphériques ; l instrument est particulièrement adapté

Plus en détail

interféromètre à division d'amplitude de Michelson

interféromètre à division d'amplitude de Michelson interféromètre à division d'amplitude de Michelson 1. description, intérêt historique, intérêt pratique 1.1 intérêt historique 1.2 description de l'appareil 1.3 intérêt pratique 2. utilisation en lame

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées.

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées. Optique Ondulatoire Plan du cours [1] Aspect ondulatoire de la lumière [2] Interférences à deux ondes [3] Division du front d onde [4] Division d amplitude [5] Polarisation [6] Diffraction [7] Interférences

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A IMAGE FORMEE PAR UN MIROIR PLAN ET PAR UN MIROIR SPHERIQUE CONVERGENT Objectifs: construire l'image d'un objet donnée par un miroir I. COMMENT SE FORME UNE IMAGE DANS UN MIROIR PLAN 1) Symbole du miroir

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Optique : expériences de base

Optique : expériences de base Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Optique : expériences de base Sextant, Optique expérimentale 1 I) Sources lumineuses 1) Sources thermiques Elles ont un spectre continu dont

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés Nous allons voir ici différentes expériences où l utilisation d un spectromètre à CCD permet de réaliser des

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

TP/Cours d optique n 3 Interféromètre de Michelson

TP/Cours d optique n 3 Interféromètre de Michelson TP/Cours d optique n 3 Interféromètre de Michelson Résumé L interféromètre de Michelson est particulièrement bien adapté à l étude des spectres des sources lumineuses (spectrométrie interférentielle par

Plus en détail

TP de physique. Banc d optique. Réf : 202 917. Français p 1. Version : 3112

TP de physique. Banc d optique. Réf : 202 917. Français p 1. Version : 3112 Français p 1 Version : 3112 Sommaire 1. Introduction 1 2. Composition 1 2.1 Exemples de manipulation 1 2.1.1 TP : Mesure de la distance focale d une lentille convergente 1 2.1.2 TP : Dispersion de la lumière

Plus en détail

Bien réussir les écrits

Bien réussir les écrits Chapitre 1 Bien réussir les écrits Voici quelques conseils pour préparer au mieux les écrits du concours. Ils s adressent plus particulièrement à ceux qui n auraient pas une grande expérience des concours.

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42. Durée : 2 heures Goefficient : 3 SESSTON 2011. Tout autre matériel est interdit.

BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42. Durée : 2 heures Goefficient : 3 SESSTON 2011. Tout autre matériel est interdit. BTS OPTICIEN LUNETIER OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE - L).42 SESSTON 2011 Durée : 2 heures Goefficient : 3 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI TP OPTIQUE RDUPERRAY Lycée FBUISSON PTSI LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS Utiliser des systèmes optiques dans les conditions de Gauss (alignement axial et vertical, éclairage de l objet, ) Connaître les

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

Optique géométrique et physique

Optique géométrique et physique J.Hormière / 2 Optique géométrique et physique I Un objectif de distance focale f 320 mm est constitué par un doublet (L, L 2 ) de formule 8, 5, 4 (f 8a, e 5a, f 2 4a). La lumière rencontre d abord la

Plus en détail

image intermédiaire plan du réticule

image intermédiaire plan du réticule Principe et utilisation de lunette, collimateurs et viseurs On se propose d étudier les appareils permettant de réaliser des pointés et des mesures. Pour l utilisation correcte d un instrument d optique,

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A.

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A. TP N 1 DE BIOLOGIE CELLULAIRE : INITIATION A LA MICROSCOPIE Introduction : L œil humain ne peu distinguer des objets mesurant moins de 0,2 mm. Le microscope devient donc nécessaire pour l observation de

Plus en détail

Exercices, dioptres sphériques et lentilles

Exercices, dioptres sphériques et lentilles 1 exercices, dioptres sphériques et lentilles Exercices, dioptres sphériques et lentilles 1 Lentille demi-boule Considérons une lentille demi-boule de centre O, de sommet S, de rayon R = OS = 5cm, et d'indice

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE DATE : 04/01/16 DUREE : 45min MATIERE : OPTIQUE PHYSIQUE CLASSE : TS A NOM DE L ENSEIGNANT : M. JUANICO Exercice 1 : Cours (7 points) 1/ Faire le dessin du montage du cours

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

Oraux : optique géométrique

Oraux : optique géométrique Extraits de rapports de jury : - Le tracé de rayons, dans des cas les plus triviaux, engendre de nombreuses erreurs et imprécisions, même avec une seule lentille (tracé de l'émergent pour un incident quelconque,

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCSI (O.Granier) Les lentilles minces (approximation de Gauss) Définitions, lentilles convergentes et divergentes : Dioptre sphérique : on appelle «dioptre sphérique» une surface sphérique

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Interféromètres Françon, Vibrations lumineuses. Optique cohérente, Dunod Sextant, Optique expérimentale, Hermann Perez, Optique, Masson 1 On

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Exercice n 1 : Les taches solaires

Exercice n 1 : Les taches solaires Vendredi 14 octobre Contrôle de physique TS spé Sauf indication contraire, tout résultat doit être justifié. Calculatrice autorisée Exercice n 1 : Les taches solaires On se propose d étudier une lunette

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain OPTIQUE GEOMETRIQUE 1 Pour former l'image de la réalité, on utilise un système optique, généralement constitué d'un objectif (système réfractant). Le système optique complet est plus complexe pour certaines

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

TP 1 Polarisation et biréfringence

TP 1 Polarisation et biréfringence TP 1 Polarisation et biréfringence PARTIE THEORIQUE I.1 Filtres polarisants rectilignes : polaroïds et prisme de Glan On utilisera un filtre polarisant soit pour créer une polarisation rectiligne (on appellera

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Interférences lumineuses

Interférences lumineuses Interférences lumineuses Principe Les phénomènes d interférences résultent de la superposition de 2 ondes lumineuses. Ils ne peuvent se produire que lorsque les conditions suivantes sont réalisées : les

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

OPTIQUE EXPERIMENTALE

OPTIQUE EXPERIMENTALE OPTIQUE EXPERIMENTALE 1 Sources de lumière 1.1 Lampe Quartz Iode (Leybold) Source de lumière blanche (spectre continu), très intense ( jusqu à 100 W électrique), intensité réglable. On peut déplacer l

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

CH1 : Vision et images

CH1 : Vision et images CH : Vision et s I La d'un rayon de lumière I Etude de la d'un rayon lumineux monochromatique : Marche d'un rayon de lumière restant dans un milieu transparent d'indice de réfraction n constant 2 Marche

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale et de la Jeunesse Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Concours National Commun d Admission

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR LA SITUATION DÉCLENCHANTE Pour amener la structure de l œil et son fonctionnement, en début de séance le professeur évoquera

Plus en détail

1 Lentilles sphériques minces

1 Lentilles sphériques minces Lentilles sphériques minces et miroirs Lentilles sphériques minces. Définition Définition : Une lentille sphérique est une portion de MHT I limitée par deux dioptres sphériques ou une dioptre sphérique

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Si le lampadaire est allumé, pourquoi Julien

Plus en détail

1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces

1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces Licence Physique et Applications Hadrien Mayaffre - Anne Marie Charvet Travaux pratiques d Optique 1 ère Séance Formation d images I : lentilles minces Documentation Sujet : Approximation de Gauss, lentilles

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf.

La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf. La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf.com/astroptics Banc optique Pellin (XIXe siècle). Ici pour mesures photométriques

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail