Etanchéité à l air et isolation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etanchéité à l air et isolation"

Transcription

1 Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie de la vapeur d eau qu il contenait teneur en eau maximale [g/m³] température [ C] parce que l air froid ne peut pas contenir autant d humidité que l air chaud exemple : climat hivernal selon DIN 4108 température extérieure : -10 C teneur en eau maximale : 2,1 g/m³ humidité de l air relative : 100% condensation : 6,55 g/m³ condensation refroidissement climat hivernal selon DIN 4108 température intérieure : +20 C teneur en eau maximale : 17,3 g/m³ humidité de l air relative : 50 % humidité de l air absolue : 8,65 g/m³ source: pro clima - Moll 1

2 étanchéité à l air du côté intérieur 0 C 20 C 2gr/m³ 9gr/m³ Dans notre climat, la période la plus critique est l hiver. La t et la pression de vapeur sont plus élevées à l intérieur qu à l extérieur. L écran étanche à l air et régulant la vapeur d eau doit être placé du côté chaud intérieur de l isolant. source : Test Blower Door 2

3 contrôle de l étanchéité à l air Comment se déroule un test d étanchéité à l air? bron : pro clima - Moll Grâce à la dépression de 50 Pa l air extérieur rentre par les fuites dans l écran à l air. Ce flux d air est le plus souvent repéré à la main. La visualisation se fait à l aide de tubes de contrôle. L utilisation d une caméra thermique permet de travailler plus vite et de détecter les plus petits défauts. Différentes valeurs n 50 V 50 v 50 V 50 débit de fuite d air à 50 Pa m³/h dépend de la surface et de la qualité de l enveloppe n 50 taux de renouvellement d air à 50 Pa vol/h = V 50 / V intérieur sera utilisée pour les maisons passives permet de comparer les bâtiments et donne une idée de l infiltration par année v 50 fuite par unité de surface d enveloppe m³/m²h = V 50 / S enveloppe sera utilisée avec PEB devrait permettre de comparer les différents types de parois 3

4 Niveau E LA MAISON PASSIVE L appellation maison passive: des critères précis Besoin en énergie de chauffage: Maximum 15 kwh/m².an Degré d étanchéité à l air: Plus de 25 : Besoin en énergie finale: n 50 < 0,6 renouvellement/h Maximum 5% du temps (Maximum 42 kwh/m².an) PEB et étanchéité à l air Par défaut, la PEB attribue une valeur de 12 m³/m²h à l enveloppe Etanchéité de l enveloppe, en m³/m²h Dans une enveloppe réfléchie et soignée, le test Blower Door permet de refuser cette valeur très pénalisante Soit une habitation de 450m³ pour 300m² d enveloppe Si n 50 indique 8vol/h = 3600m³/h = v 50 12m³/m²h Si n 50 indique 3vol/h = 1350m³/h = v 50 4,5m³/m²h Si n 50 indique 1vol/h = 450m³/h = v 50 1,5m³/m²h Si n 50 indique 0,6vol/h = 270m³/h = v 50 0,9m³/m²h 4

5 Définir le volume chauffé et protégé Ventilation double-flux? Gaine technique Coffret électrique? Garage? Ascenceurs Escaliers Sanitaire Chauffage Caves? L étanchéité à l air doit être continue. En coupe verticale comme en coupe horizontale, aucune interruption ne doit être ignorée. Tous les nœuds sont décelables sur plans. dessin: les essentiels du bois, avril 2009 Continuité du plan d étanchéité Toiture: faîte et pied de versant pignon, cheminée, ventilation, panneaux solaires fenêtre de toit, dessin: les essentiels du bois, avril

6 Fenêtre de toiture Source: James Wolf Actif Fenêtre de toit et infiltrométrie Source: James Wolf Actif 6

7 Erreur de fabrication Continuité de l isolant toiture pignon Panneau isolant sous-toiture 7

8 Raccords sans ponts thermiques Raccord sans ponts thermiques 8

9 Arbalétriers porteurs Ecran frein vapeur en toiture à versants 9

10 Ecran frein vapeur en toiture à versants Ecran frein vapeur en toiture à versants 10

11 Ecran frein vapeur en toiture à versants Membrane frein vapeur dans le même sens que la structure. Collage des recouvrements source: pro clima - Moll 11

12 Pose parallèle aux chevrons porteurs agrafes taille largeur minimale du fil 1 mm largeur du dos 10 mm ou plus longueur au moins 8 mm placement dans le sens du bois écart de 5 à 10 cm supperposition avec joint de colle continu ou ruban lattes ou contrelattes tous les 50cm environ, épaisseur suffisante pour éviter la perforation lors de la pose des finitions bron: pro clima - Moll Ecran frein vapeur en toiture à versants 12

13 Construction a posteriori des cloisons Jonction sec et humide 13

14 Défauts d étanchéité à l air Manchettes étanches Les quelques percements inévitables (ventilations, panneaux solaires, ) doivent être rendus étanches par l utilisation soignée des manchettes spécialement prévues. Différents diamètres et nombre de percements. bron : pro clima - Moll 14

15 Préparation de châssis Oreillettes CONTEGA SL 15

16 Angles vifs CONTEGA SL Fenêtre de toit 16

17 Etanchéité à l air et réduction des ponts thermiques Amélioration de l isolation 17

18 Passage de la cheminée Exigences pour le passage : étanche à l eau à l extérieur isolation continue étanche à l air à l intérieur résistant au feu Selon la règle allemande il faut au moins 10 cm de distance entre la source de chaleur et n importe quel matériau combustible, tel que le bois, la plupart des membranes d étanchéite à l air, la plupart des sous-toitures et une série d isolants. Continuité du plan d étanchéité Murs maçonnés et enduits: plutôt bien étanches à l air dessin: les essentiels du bois, avril

19 Etanchéité à l air compromise Jonction sec et humide 19

20 Etanchéité à l air compromise Etanchéité à l air compromise 20

21 Enduit mince? Difficile!! Pose de châssis en parois maçonnées Raccord sec humide Manque d anticipation 21

22 Préparation Quelles fixations? 22

23 Prêt pour le plafonnage Couche d accrochage 23

24 Noyer dans l enduit Ne pas oublier le 4 côté 24

25 Préparation de baie Pose d un cadre en multiplex 25

26 Cadre en multiplex Multiples raccords 26

27 Pose en retrait de la battée Pose en retrait de la battée 27

28 Pose en retrait de la battée Pose en retrait de la battée 28

29 Continuité du plan d étanchéité Appuis et pénétration des planchers sur les murs extérieurs dessin: les essentiels du bois, avril 2009 Etanchéité des gîtages 29

30 Etanchéité des gîtages Etanchéité des gîtages 30

31 Jonction entre pièces préfabriquées Soigner le coulage de la ceinture 31

32 Infiltrations Il faut obturer l extrémité des hourdis avant de coffrer et couler Il faut assurer le contact entre murs et hourdis ou pré dalles Source: Blower Door Coffrage isolant et étanche 32

33 Percements électriques problématiques Fuite d air à hauteur des interrupteurs Source: ISOPROC 33

34 Espace technique Continuité du plan d étanchéité Raccord entre dalle de béton et pieds de murs dessin: les essentiels du bois, avril

35 Défaut de continuité Jonction paroi dalle de sol 35

36 Jonction paroi et dalle de sol Jonction paroi et dalle de sol 36

37 Jonction paroi et dalle de sol Liaison mur et dalle de béton Source: EURECA 37

38 Liaison mur et dalle de béton Source: EURECA Jonctions à programmer Murs et toitures Murs et châssis de portes et fenêtres Murs extérieurs et planchers intermédiaires Murs extérieurs et murs de refend Anglées des murs extérieurs Murs extérieurs et dalle de sol Pénétrations des charpentes Faîtes, noues, fenêtres de toiture Percements: ventilation, cheminée, panneaux solaires Changements de plans Changements de matières 38

39 QUI, QUOI, QUAND? Pour nous trouver. ISOPROC Leestsesteenweg 62 B 2800 Mechelen Fax André BAIVIER

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé Isoler pour demain Une bonne isolation: plus qu une question d épaisseur! Historique 2001: Paul Eykens lance isoproc: 2004: Croissance annuelle avec doublement du chiffre d affaires Etanchéité à l air,

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace, Bois et Habitat Namur Mars 2011 André BAIVIER isoproc le principe

Plus en détail

Etanchéité à l air et au vent en rénovation

Etanchéité à l air et au vent en rénovation Etanchéité à l air et au vent en rénovation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 20 novembre 2012 Gembloux Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air Ventilation 1 étanchéité à l air du côté intérieur

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

Isolation Etanchéité à l air et au vent

Isolation Etanchéité à l air et au vent Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air et au vent Pourquoi? Comment? Isolation Etanchéité à l air Ventilation André BAIVIER 20 septembre 2012 Mons Pourquoi isoler? Pourquoi isoler? 1) raisons

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Général niveau 2 Laurent Lassoie CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Comment construire étanche 2012 Etanchéité

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés

L isolation en rénovation: dernières nouveautés L isolation en rénovation: dernières nouveautés Bruxelles Environnement L importance de traiter le bâtiment dans sa globalité André BAIVIER ISOPROC INNOVISO Plan de l exposé Introduction Rappel de quelques

Plus en détail

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage Cahier des charges Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage 1 Etanchéité a l air / freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) Programme Le freine-vapeur pro clima INTELLO

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés André Baivier, ISOPROC Présentation de deux projets Transformation d une maison existante datant du début des années 90 SPRL CREA Bureau d architectes

Plus en détail

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie DB+ protège des dégâts au bâtiment et des moisissures DB+ frein-vapeur en carton Intelligent et écologique SYSTÈME DB+ Le système frein-vapeur et

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

T H E R MO F L O C. : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! 100% cellulose

T H E R MO F L O C. : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! 100% cellulose T H E R MO F L O C Matériau isolant en fibre de cellulose : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! : : E n v i e d o p t e r p o u r u n e i s o l a t i o n

Plus en détail

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB Sécurité maximale pour petits et grands INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé AVIS TECHNIQUE testé par CSTB hygrovariable Frein-vapeur et membrane d étanchéité

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr La qualité d une bonne étanchéité réside essentiellement dans la qualité de mise en œuvre des matériaux. Afin de parfaire la maitrise de ce lot, nous vous proposons ci-dessous une liste des principaux

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Systèmes isolants de sous-toiture

Systèmes isolants de sous-toiture Systèmes isolants de sous-toiture Système isolant de sous-toiture DiETRiCH Les systèmes isolants de sous-toiture DiETRiCH sont des constructions sur chevrons utilisées tant pour les nouvelles constructions

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

Le secteur de la construction face aux défis climatiques

Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation thermique: étape préliminaire dans tout projet de production de chaleur Agenda O. Vandooren (CSTC) Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation renforcée des bâtiments:

Plus en détail

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité Etanchéité à l air La transposition de la directive européenne PEB dans le droit belge a donné lieu à de nouvelles réglementations. Un des principaux volets est l obligation, dès 2020, que tous les nouveaux

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. Le 1er écran de sous-toiture isolant DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation Q U A L I T E P R E M I U M L hiver vous le révèle : Petites

Plus en détail

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Dans le numéro précédent, nous avons approfondi la problématique de l étanchéité à l air en parcourant les raisons pour lesquelles il était tout aussi

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Consignes de mise en uvre

Consignes de mise en uvre Consignes de mise en uvre Panneaux de sous-toiture isolants Celit 4D pour l extérieur: étanchéité à la pluie et perméabilité à la vapeur De quoi se compose le panneau de sous-toiture isolant Celit 4D?

Plus en détail

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich

Assurance qualité. Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques. Energie am grénge Beräich Assurance qualité Thermographies Test «Blower-Door» Calcul de ponts thermiques Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS C Analyse thermographique 3 Analyse thermographique

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Pour les cloisons et les doublages de murs non traditionnels, on se référera aux Avis Techniques formulés sur ces procédés.

Pour les cloisons et les doublages de murs non traditionnels, on se référera aux Avis Techniques formulés sur ces procédés. MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER) ISOLATION DES MURS Le produit ISONAT se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments, DTU

Plus en détail

ÉCRANS DE SOUS-TOITURE ET PARE-VAPEUR

ÉCRANS DE SOUS-TOITURE ET PARE-VAPEUR ÉCRANS DE SUS-TITURE ET PARE-VAPEUR PRIX DE VENTE AU 01.04.2014 www.fakro.be.be 1 H 2 AVEZ-VUS UN TIT BIEN RESPIRANT? UN BN ÉCRAN DE SUS-TITURE - UN ÉLÉMENT ES- SENTIEL PUR UN TIT BIEN ÉTANCHE ET CALRIFUGE

Plus en détail

La sécurité pour toits et murs

La sécurité pour toits et murs La sécurité pour toits et murs pro clima SOLITEX perméable à la diffusion de vapeur, résistant à la déchirure, étanche à la pluie pro clima SOLITEX bande de sous-toiture sur chevrons / bande de sous-toiture

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ETANCHEITE A L AIR : INTRODUCTION THEORIQUE Aline Branders A 2 M Objectifs de la présentation Définir les notions relatives à l étanchéité Montrer

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent FERMACELL vapor : épargner temps et argent Economiser temps et argent grâce à La plaque FERMACELL vapor pour la construction à ossature bois L étanchéité de l enveloppe d un bâtiment revêt une signification

Plus en détail

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC 1 Le LABEL BBC «effinergie» en MI Passe par 2 obligations Choix constructif et technique Structure Isolation Ventilation Source de chauffage Production

Plus en détail

INTESANA Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures

INTESANA Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures Frein-vapeur haute performance, résistant aux intempéries, pour isolations sur toiture - avantages du système Etanchéité à l air

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l.

Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable. Bruxelles Environnement. Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey. De VROEY s.p.r.l. 1 Home Passive Home Séminaire Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Quelle étanchéité à l air en rénovation? Daniel De Vroey De VROEY s.p.r.l. 1 Objectif(s) de la présentation Donner un sens à l étanchéité

Plus en détail

ECRANS ET MEMBRANES CATALOGUE. www.fakro.fr

ECRANS ET MEMBRANES CATALOGUE. www.fakro.fr ECRANS ET MEMBRANES CATALGUE 01 1 H VTRE TIT, ESTIL BIEN VENTILE? LES MEMBRANES LE MYEN D AVIR UN TIT ETANCHE ET ISLE H H H H H ETANCHEITE A L EAU H PERMEABILITE A LA VAPEUR La Société FAKR détient une

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Isolants minces Thermoréflecteurs ATI est doté d un bureau d études pour la recherche et le développement. De 2003 à 2008, ATI et l ENTPE/CNRS ont conjointement

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Consignes de mise en œuvre Celit 4D panneaux de sous-toiture isolants

Consignes de mise en œuvre Celit 4D panneaux de sous-toiture isolants Consignes de mise en œuvre Celit 4D panneaux de sous-toiture isolants Celit 4D pour l extérieur: étanchéité à la pluie et perméabilité à la vapeur Les panneaux de sous-toiture isolants Celit 4D protègent

Plus en détail

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Crayon Mètre Niveau à bulle Règle de maçon Visseuse Cordeau nylon Equerre Grignoteuse

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 Etanchéité à l air RT 2012 rappel Objectif de la RT 2012 Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Cep < 50 kwh/m 2 /an

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie PARTIE 1 D.Langendries Division Energie et Bâtiment CSTC Isolation thermique des toitures inclinées Les Isnes 18 mars

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Isolants minces Thermoréflecteurs ATI est doté d un bureau d études pour la recherche et le développement. De 2003 à 2008, ATI et l ENTPE/CNRS ont conjointement

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE THERMOGRAPHIE INFRAROUGE RESIDENCE DU LAC JANVIER 2010 Adresse du site : Descriptif : Client : Votre contact : Résidence du Lac, allée du Clos Gagneur 93160 Noisy-le-Grand Copropriété de 304 lots Le conseil

Plus en détail

INTELLO Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures

INTELLO Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures Une protection maximale contre les dégâts au bâtiment et les moisissures validé Avis Technique testé par CSTB Frein-vapeur et membrane d étanchéité à l air - avantages du système Etanchéité à l air à l

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air

more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air Starvap TM D2 Le Starvap TM D2 est un pare-vapeur étanche à l air, autorisant une excellente ouverture à la diffusion et très robuste

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e!

p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! THERMO FLOC Matériau isolant en fibre de cellulose p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! p o u r u n e i n t e l l i g e n t e! I s o l a t i o n I s o l a t i o n I s o l a t i o n 1 Sommaire_ Matériau

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4).

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4). F5 FICHE TECHNIQUE MISE EN ŒUVRE DU CHANVRE EN VRAC PAR VOIE SECHE (sans liant) Groupement des producteurs de chanvre en Luberon L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme

Plus en détail

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION Préconisations concernant l'électricité : Traversées du plancher bas (sur terre-plein) Mise en place d'un joint mastique acrylique extrudé sur toute la périphérie de l'élément

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Certifiée passive & BEPOS

Certifiée passive & BEPOS Texte et photos : Gwenola Doaré Maison individuelle en Alsace Certifiée passive & BEPOS expérimentale par son procédé constructif innovant, cette maison passive construite en Alsace à Dettwiller surprend

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION

PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION Toiture plaque de sous-toiture DIRECTIVES D APPLICATION (1) 1 GÉNÉRALITÉS Une plaque de sous-toiture est un écran continu sous la couverture permettant une

Plus en détail

Etanchéité à l air des bâtiments Un cas d étude

Etanchéité à l air des bâtiments Un cas d étude De juin 005 à mars 006, le CSTC a suivi pas à pas la construction d une nouvelle habitation dans laquelle les aspects de performance énergétique, tels l isolation thermique, l étanchéité à l air, la ventilation

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail