Editorial. Comme une petite musique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Editorial. Comme une petite musique"

Transcription

1 Editorial Comme une petite musique Je ne sais pas si vous la percevez, mais moi, je l entends de plus en plus nettement. Certes, ce n est pas une fanfare, ce ne sont que quelques notes que l on perçoit au loin, presque imperceptibles mais quand même bien réelles et de plus en plus présentes. Un petit peu comme le Boléro de Ravel, on sent que cela se rapproche J arrive à distinguer de mieux en mieux certaines notes de cette petite musique que l on commence à entendre un peu partout à la radio, à la télévision et même dans les journaux. Ces notes sont : TPE, code du travail, flexibilité, mille feuilles administratif, réalité des TPE, fiscalité, charges etc ces termes sont évoqués régulièrement lors des émissions économiques. C est comme s il y avait une prise de conscience. Les TPE seraient peut être la solution à la crise actuelle. Même le MEDEF se revendique des petites entreprises et reprend sans vergogne les slogans de notre manifestation parisienne. On dirait qu «"ils» commencent à comprendre et à se rendre compte que les petites entreprises sont la substantifique moelle de la vie économique de notre Nation ( 99,03% des entreprises comptent moins de 50 salariés). Alors, petit à petit, le gouvernement révise ses positions de principe. Jusqu où ira-t-il? Certaines avancées récentes semblent montrer qu on lâche du mou : Abrogation de l obligation de prévenir les salariés en cas de vente de l entreprise Abandon de la procédure ubuesque du compte de pénibilité au profit d une classification par métier. Est-ce les premiers balbutiements d un changement de cap radical? J en doute. Le maintien de la syndicalisation des TPE est un mauvais signal qui prouve que le chemin à parcourir est encore long et qu il n aboutira pas avant Toujours est-il que je suis convaincu que François ASSELIN, notre Président National n est pas étranger à ces quelques avancées. La fermeté de ses positions face au gouvernement y est certainement pour quelque chose. D où l intérêt de la représentativité. Rappelez-vous : il n y a que 2 leviers possibles pour infléchir un gouvernement : le Pouvoir de nuisance (grèves, blocages) que nous n avons pas et la représentativité que nous n avons encore que trop peu. Faites l effort de faire adhérer des entreprises autour de vous. Si chacun de nous fait adhérer une seule entreprise dans l année, nous passons de 400 à 800 adhérents. Ce n est pas la mer à boire une seule entreprise! Courage dans le travail, vous n êtes pas tout seul! Le Président Xavier de Poncheville

2 INFO CGPME 86 Juin 2015 Sommaire ATTESTATION DE FIN DE TAGE : modèle officiel... 3 ORDONNANCE SUR LE PORTAGE SALARIAL... 3 NOUVELLE VICTOIRE POUR LA CGPME... 4 LOI MACRON : projet de loi pour la croissance et l activité... 4 MESURES FISCALES POUR L ENVIRONNEMENT... 5 LA DECLARATION NOMINATIVE : La DSN... 5 NAISSANCE D UN FICHIER des «Interdits de gérer»... 5 POLE EMPLOI et LES DEMANDERUS D EMPLOI... 5 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE... 6 La CGPME86 et la presse :... 6 NOS NOUVEAUX ADHERENTS ( avril 2015 et mai 2015)... 7 NOS PROCHAINES RENCONTRES... 7

3 ATTESTATION DE FIN DE TAGE : modèle officiel Les conventions de stage conclues depuis le 1er décembre 2014 imposent à l organisme d accueil de délivrer au stagiaire une attestation en fin de stage. Il était déjà prévu qu elle mentionne la durée effective totale du stage et le montant total de la gratification versée au stagiaire, le cas échéant (c. éduc. art. D nouveau ; décret du 27 novembre 2014, JO du 30). Un modèle d attestation est publié au Journal Officiel. Y figurent : -l indication précise de la durée du stage (début/fin de stage et nombre de mois ou de semaines), étant rappelé que chaque période au moins égale à 7 h de présence consécutives ou non est considérée en principe comme équivalente à un jour de stage et chaque période au moins égale à 22 jours de présence consécutifs ou non est considérée comme équivalente à un mois ; -le rappel que le stage a été effectué dans le cadre des études du stagiaire ; -le cas échéant, l indication du montant de la gratification versée au stagiaire ; -la mention selon laquelle, sous réserve du versement de cotisations, l attestation de stage ouvre aux étudiants dont le stage a été gratifié la possibilité de le faire valider pour la retraite dans la limite de deux trimestres. Arrêté du 29 décembre 2014, JO 10 février 2015 ORDONNANCE SUR LE PORTAGE SALARIAL Elle détermine le cadre juridique du portage salarial et crée un nouveau chapitre dans le code du travail. Sont désormais définis : -les conditions d'exercice du portage (c. trav. art. L à L. L nouveaux) ; -l éligibilité et l électorat des salariés dans l entreprise de portage salarial (c. trav. art. L , L , L , L nouveaux) ; -l intéressement, la participation aux résultats et l épargne salariale (c. trav. art. L nouveau et L modifié) ; -l information et la consultation du comité d entreprise (c. trav. art. L modifié). Des dispositions sont prévues pour permettre aux partenaires sociaux d'adapter, par accord de branche étendu, le niveau et la répartition de la contribution à la formation professionnelle des entreprises de portage salarial de 10 salariés et plus (ord du 2 avril 2015, art. 8). Ord du 2 avril 2015, JO du 3 Mise en œuvre du compte personnel de prévention

4 NOUVELLE VICTOIRE POUR LA CGPME Nous nous réjouissons du report de la réforme des valeurs locatives des locaux professionnels.les bases locatives servant à calculer les impôts locaux des entreprises, n ont pas été revues depuis 40 ans. L Etat a donc décidé en 2011 de réformer cette fiscalité locale pour Des commissions de travail ont été mises sur pied, et la CGPME86 a été présente au sein de ces commissions. Après de nombreuses simulations, la CGPME a mis l accent sur les effets destructeurs de cette réforme, notamment pour les petits commerces, touchés de plein fouet par la crise. Suite à notre cri d alarme, Christian Eckert, Ministre du budget, a annoncé le report de cette réforme d au moins une année. LOI MACRON : projet de loi pour la croissance et l activité De nombreux sujets y sont débattus : le statut d avocat en entreprise, une part de tarifs variables pour les notaires, huissiers, mandataires judiciaires( ces projets ont été abandonnés), l insaisissabilité de Principe de la résidence principale de l entrepreneur individuel ( plus besoin de déclaration notariale), la non publication des comptes annuels, des prêts entre entreprises ayant des relations commerciales entre elles à condition que la durée n excède pas 2 ans, une facturation électronique généralisée entre 2017 et 2020, renforcement des sanctions pour un travailleur détaché en cas de non -respect du droit du travail, l assouplissement du travail le dimanche et la nuit( les élus pourront fixer le nombre de dimanche travaillés entre 0 et 12 par an), une réforme de la justice prud homale et des tribunaux de commerce. Les amendements déposés par la CGPME : Accroitre la compétence des tribunaux de commerce spécialisés aux PME lorsque les intérêts en présence le justifient Pour le repos dominical ; demander l avis des représentants des syndicats d employeurs et de salariés concernés lors de la rédaction de l arrêté préfectoral et supprimer l obligation de contrepartie salariale supprimer les zones commerciales et les PUCE, supprimer le passage de 5 à 12 dimanches du maire et lui permettre de fixer chaque année une liste de 5 dimanches où le repos dominical sera supprimé., supprimer les obligations incombant à l employeur de fournir un moyen de transport permettant aux salarié de rentrer en toute sécurité à leurs domiciles dans le cadre du travail en soirée et de compenser les charges induites par la garde des enfants des salariés travaillant entre 21 h et minuit

5 MESURES FISCALES POUR L ENVIRONNEMENT Le 8 avril dernier, le Premier ministre, Manuel VALLS, a proposé un amortissement supplémentaire exceptionnel pour les nouveaux équipements industriels. L objectif est de créer les conditions d une accélération de la reprise de l investissement industriel tout en limitant son impact sur la trésorerie des entreprises, notamment des TPE-PME. Cette mesure, intégrée dans le projet de loi sur la croissance, l activité et l égalité des chances économiques aurait donc pu permettre à toutes les entreprises industrielles d investir. Or, les entreprises du transport réalisant des investissements en matériel semblent, pour le moment, écartées de cet avantage fiscal. C est pourquoi la CGPME se mobilise pour réparer cette omission. Pour en savoir plus, consulter le dispositif introduit par amendement dans le cadre du projet de loi. LA DECLARATION NOMINATIVE : La DSN Cette déclaration regroupera, dès le 1 er janvier 2016, toutes les déclarations sociales transmises par les employeurs à l administration. Elle se fera à partir du logiciel de paie et sera envoyée par voie électronique. Il est fait obligation aux employeurs d en informer leurs salariés par écrit puisque cette DSN contient des données personnelles. NAISSANCE D UN FICHIER des «Interdits de gérer» Loi du 22 mars 2012, ce fichier sera effectif à compter du 12 er janvier 2016 Son but : recenser les dirigeants ayant fait l objet d une faillite personnelle prononcée par un Tribunal de Commerce. Voir décret n du 19 février 2015 POLE EMPLOI et LES DEMANDERUS D EMPLOI L'expérimentation menée dans trois régions en , dont la région PACA, a convaincu. A partir du mois d'août, l'organisme prévoit de généraliser ses équipes de contrôle dans toute la France pour s'assurer que les demandeurs d emploi cherchent activement un emploi. Pôle emploi va tenter de traquer les les demandeurs d emploi peu scrupuleux ne cherchant pas assidûment du travail. La mesure était jusqu'à présent testée dans trois régions de France: Provence- Alpes-Côte d'azur, Franche-Comté et Poitou-Charentes. Elle sera étendue à toute la France dès le mois d'août, selon un document transmis aux syndicats. Le début des contrôles est fixé en août. Selon le "calendrier prévisionnel", la généralisation s'étalera d'août à octobre et un "séminaire de lancement" doit se tenir en septembre. Le projet fera l'objet d'une "délibération le 20 mai".

6 Il sera ensuite présenté en Comité central d'entreprise le 21 mai, avant une consultation de l'instance en juillet. Tous les demandeurs d emploi sont susceptibles d'être contrôlés L ENTRETIEN PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE L'entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre le salarié et l'employeur. Il est destiné à envisager les perspectives d'évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer L'entretien professionnel vise à : accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle (changement de poste, promotion...), et identifier ses besoins de formation. Attention : l'entretien professionnel ne concerne pas l'évaluation du travail du salarié qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel. L'entretien professionnel s'adresse à tous les salariés, quelle que soit la taille de l'entreprise et doit avoir lieu tous les 2 ans Votre CGPME86 a planifié un petit déjeuner «Les impacts de la réforme de la formation» sur ce thème en Octobre 2015 La CGPME86 et la presse : Lors du petit déjeuner juridique portant sur la responsabilité pénale sous la direction de Mr. le Bâtonnier MORO, le Président Xavier Mabille de Poncheville a rencontré la presse. La CGPME s'engage avec RMC pour les PME En 2015, la CGPME s'engage aux côtés de RMC pour la 6ème édition des Trophées PME Bougeons- Nous. Notre Confédération représente des hommes et des femmes de courage, qui font bouger les lignes du paysage entrepreneurial. Qu'elles soient start-up ou entreprises classiques, de haute technologie ou traditionnelles, nos PME créent la croissance et l'emploi et dynamisent le tissu entrepreneurial de la France. Les honorer, les récompenser pour le fruit de leurs idées et de leur travail, reconnaître leur mérite, c'est une belle distinction et elles le valent bien!

7 NOS NOUVEAUX ADHERENTS ( avril 2015 et mai 2015) AD SENIORS (service à la personne) PREST DISTANCE (service comptabilité et secrétariat en entreprise) EXTRABAT (création logiciels) HL COUTURE ( couture) SYNERGIE (intérim) CREME GRAPHIQUE (graphisme) RANSTAD (intérim) ADAP (Expertise accessibilité) ARC ATLANTIQUE TAXIS, CARROSSERIE IMBERT, CHIMIE CONSEIL, AFIL CONSEIL (conseils en entreprise), SYNERGIE (Intérim) Nous remercions ces nouveaux adhérents de la confiance qu ils nous ont accordée. NOS PROCHAINES RENCONTRES 17 juin 2015 Petit déjeuner chez MATHIEU LOCATION 8H Route de Poitiers MONTAMISE 22 JUIN PERMANENCE JURIDIQUE 9H/12H CGPME86 23 JUIN ACCESSIBILITE ADAPE 18H CGPME86 24 JUIN ATM/PME Incapacité et inaptitude 8h30/12H CGPME86 2 JUILLET REPAS DE L ÉTÉ 19H Pas arrêté 9 JUILLET PETIT DEJEUNER ALIZE 8H30 ALIZE ZAE 10 r Frères Lumière BUXEROLLES

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite loi Macron, a été promulguée le 7 août 2015. Certaines mesures sont applicables

Plus en détail

Quid des nouveautés!

Quid des nouveautés! ZOOM SUR LA LOI MACRON A l approche du vote définitif de la loi sur la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite «Loi Macron», qui aura lieu le 12 mai 2015, il est intéressant d

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Les aides de l État à la formation des représentants des organisations syndicales et professionnelles

Les aides de l État à la formation des représentants des organisations syndicales et professionnelles DES ORGANISATIONS SYNDICALES ET PROFESSIONNELLES 111 Les aides de l État à la formation des représentants des organisations syndicales et professionnelles A côté d autres concours de l État, de nature

Plus en détail

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 CIRCULAIRE N 2015-10 DU 11 JUIN 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX011-ACE Titre Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 Objet Suppression de l attestation spécifique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 456 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 9 juin 2009 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, pour faciliter le maintien et la création d emplois,

Plus en détail

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL overeed.com NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL La loi Macron en bref A l issue de plusieurs lectures devant l Assemblée Nationale et le Sénat et trois recours par

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 2EME ANNEE. AXE 3 Formations Techniques (journée libre EC et journée technique CAC)

EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 2EME ANNEE. AXE 3 Formations Techniques (journée libre EC et journée technique CAC) EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 2EME ANNEE AXE 3 Formations Techniques (journée libre EC et journée technique CAC) L'ISFEC, organisme de formation de l'ordre des Experts-Comptables de Bretagne vous informe

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

La loi n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques

La loi n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques NEWSLETTER SOCIALE S E P T E M B R E 2 0 1 5 L actualité en matière sociale a été riche au cours de la période estivale avec notamment la publication le 6 août dernier de la loi pour la croissance, l activité

Plus en détail

Infodoc. n 94. Octobre 2014. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 94. Octobre 2014. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Octobre 2014 n 94 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF!

Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF! BULLETIN D INFORMATION DU GROUPE CEOLIS DECEMBRE 2015 Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF! Les cadeaux et bons d achats offerts par le comité d entreprise aux salariés sont devenus

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015 CONFÉRENCE Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Formation

Plus en détail

PARCOURS SOCIAL 1. Durée... 6 jours (soit 42h00) par module de 2 jours avec un dîner-débat le premier soir de chaque module.

PARCOURS SOCIAL 1. Durée... 6 jours (soit 42h00) par module de 2 jours avec un dîner-débat le premier soir de chaque module. PARCOURS SOCIAL 1 Titre... DEVENIR ASSISTANT PAIE Durée... 6 jours (soit 42h00) par module de 2 jours avec un dîner-débat le premier soir de chaque module. Public... Ce parcours est destiné aux débutants

Plus en détail

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail.

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail. bulletin de salaire Affichage obligatoire Congés Payés Médecine du Travail Déclaration REGISTREduPERSONNEL Préalable À élections l Embauche professionnelles TRAVAIL législation social employeur contrat

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Accord du 11 janvier 2013. Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi

Accord du 11 janvier 2013. Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi Le 14 janvier 2013 Accord du 11 janvier 2013 Pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi L accord, conclu après trois mois de négociation, et préparé en réalité depuis 2009, a

Plus en détail

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction 21 juillet 2015 - N 34 spécial loi macron Introduction L Assemblée nationale a adopté définitivement le projet de loi Macron le 10 juillet, après un nouveau recours du gouvernement à l article 49-3. Le

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association N 12156*03 Dossier de demande de subvention Veuillez cocher la case correspondant à votre situation

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA)

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) Vous êtes président d une association affiliée et l un de vos salariés ou élus du bureau exécutif souhaite

Plus en détail

une nouvelle obligation pour l'employeur

une nouvelle obligation pour l'employeur Fiches individuelles de prévention des expositions à la pénibilité : une nouvelle obligation pour l'employeur Tous les employeurs doivent désormais remplir des fiches individuelles deprévention des expositions

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE N DU MARCHE : 2015 MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE OBJET DU MARCHE : Sélection pour faire partie de la liste des ARCHITECTES CONSEIL, pouvant être mis à la disposition d une commune adhérente, au titre

Plus en détail

Introduction : Une réforme de grande ampleur. Réforme 2014 : Quelle origine? Quel contenu? 12:28:50

Introduction : Une réforme de grande ampleur. Réforme 2014 : Quelle origine? Quel contenu? 12:28:50 Introduction : Une réforme de grande ampleur Réforme 2014 : Quelle origine? Quel contenu? Concertation, négociation et élaboration de la loi Etape 1 : Sécurisation de l emploi ANI du 11 janvier 2013 pour

Plus en détail

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle Dossier spécial réforme de la formation professionnelle ABILWAYS vous propose un dossier spécial sur la réforme de la formation professionnelle. Issu de l Accord National Interprofessionnel du 14/12/2013

Plus en détail

FORMATIONS ET ECHANGES ENTRE CE

FORMATIONS ET ECHANGES ENTRE CE FORMATIONS ET ECHANGES ENTRE CE SUR LILLE FORMULE au choix! 1. Journée du 24 février 2016 Loi MACRON : les quinze mesures sociales Loi Rebsamen : la nouvelle Délégation Unique du Personnel 2. Journée du

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

EDITORIAL Juin 2015 SOMMAIRE DSN C est le moment! Dès le 1er juil et 2015 moins de 18 ans durant la première année

EDITORIAL Juin 2015 SOMMAIRE DSN C est le moment! Dès le 1er juil et 2015 moins de 18 ans durant la première année EDITORIAL Juin 2015 Sur le gril! Actualité Sociale SOMMAIRE Brèves Loi Macron : les points principaux Compte personnel de Prévention de la Pénibilité Portabilité de la prévoyance Le CIE Starter Les titres

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Risque et assurance vieillesse

Risque et assurance vieillesse Risque et assurance vieillesse Plan d Intervention > La protection sociale La protection sociale entre assurance et solidarité La protection sociale en chiffres Le projet de Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris

SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris SES ADHERENTS La Fédération du service aux particuliers représente tous les acteurs privés de la profession des services à la personne. Elle

Plus en détail

NEWSLETTER OCTOBRE 2015 LA LOI «REBSAMEN» SUR LE DIALOGUE SOCIAL

NEWSLETTER OCTOBRE 2015 LA LOI «REBSAMEN» SUR LE DIALOGUE SOCIAL overeed.com NEWSLETTER OCTOBRE 2015 LA LOI «REBSAMEN» SUR LE DIALOGUE SOCIAL De quoi s agit-il? La loi sur le dialogue social, présentée en conseil des ministres le 22 avril 2015 par le ministre du travail,

Plus en détail

COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ

COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites Décrets n 2014-1155 à 1160 du 9 octobre 2014 14 octobre 2014 1 Instauration

Plus en détail

I. LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES DELAIS DE CONSULTATION ET D EXPERTISE CONSULTATIONS OBLIGATOIRES DU COMITE D ENTREPRISE

I. LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES DELAIS DE CONSULTATION ET D EXPERTISE CONSULTATIONS OBLIGATOIRES DU COMITE D ENTREPRISE La Lettre du Cabinet BREST LE 20 AVRIL 2015 BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES DELAIS DE CONSULTATION ET D EXPERTISE CONSULTATIONS OBLIGATOIRES DU COMITE D ENTREPRISE Mesdames, Messieurs, Par la présente,

Plus en détail

LETTRE ENTREPRISE INFO

LETTRE ENTREPRISE INFO LETTRE ENTREPRISE INFO N 23 - décembre 2015 p. 1 SOMMAIRE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ARRCO : Les grandes lignes de l accord signé le 30 octobre 2015 prévoyant des mesures en deux temps p.4 DOSSIER COMPLÉMENTAIRE

Plus en détail

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale

Le Titre II «Investir» du projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques a été adopté par l Assemblée nationale EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 15 février 2015 N 406 Le Titre

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 1 LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 La loi du 2 août 2005, art. 18, a crée un nouveau mode d exercice des professions libérales : celui de collaborateur libéral. Deux professions

Plus en détail

La réforme du fonctionnement des Services de santé au Travail

La réforme du fonctionnement des Services de santé au Travail La réforme du fonctionnement des Services de santé au Travail Représentation, ressource et référence des Services de santé au travail interentreprises Les instances et la gouvernance Les acteurs Le suivi

Plus en détail

Auteur : Stéphane VACCA Avocat au Barreau de Paris www.vacca-avocat.fr / www.vacca-avocat-blog.com

Auteur : Stéphane VACCA Avocat au Barreau de Paris www.vacca-avocat.fr / www.vacca-avocat-blog.com Tableau sommaire et synthétique d obligations d entreprises ou établissements en fonction de l effectif salarié (Attention : grands principes soumis à exceptions et modalités : à vérifier au cas par cas

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 EDITORIAL Des réformes fractionnées : restons vigilants! Plusieurs chantiers sociaux sont en cours et des revirements ou modifications sont nombreux en 2015 : nouvelles contraintes

Plus en détail

pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes

pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes la grande conférence sociale pour l emploi 7 et 8 juillet 2014 Palais d'iéna Tables rondes Sommaire Table ronde 1 - salle Eiffel P. 2 Amplifier l action pour l emploi, en particulier pour les jeunes,

Plus en détail

Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil

Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil Libérer l énergie de l expert-comptable et trouver de nouvelles opportunités de conseil AG Ordre Pays de Loire Abbaye de Fontevraud Jeudi 9 Juillet 2015 Ce document original est la propriété du Groupe

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 205 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 19 novembre 2008 PROJET DE LOI en faveur des revenus du travail.

Plus en détail

Le Conseil de la Formation

Le Conseil de la Formation Le Conseil de la Formation Priorités annuelles 2015 Ces priorités peuvent être révisées en cours d année par le Conseil de la Formation notamment en fonction : De l évolution des dispositions législatives

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 106 juin 2015 FISCAL - Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu - Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles

Plus en détail

Le nouveau code du travail est en vigueur le 1er mai 2008

Le nouveau code du travail est en vigueur le 1er mai 2008 Le nouveau code du travail est en vigueur le 1er mai 2008 Pourquoi un nouveau code du travail? Le code du travail datait de 1973. Au fil des ans, sa structure était devenue de plus en plus complexe. Pour

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE N 12/ _

CONVENTION DE STAGE N 12/ _ CONVENTION DE STAGE obligatoire pour la préparation du Diplôme de Gestion et Comptabilité (DGC-Intec) ou du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) N 12/ _ RAPPEL : Les conventions de stages doivent

Plus en détail

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir 7 Juillet 2015 - CEEI Provence 1 Pierrick DUPERRON Agent Général d assurance exclusif AXA Prévoyance et Patrimoine 1 Le sommaire 1 Présentation

Plus en détail

2. Calcul du salaire. ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7

2. Calcul du salaire. ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7 ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7 1. durée du travail Le salaire est la contrepartie de d un travail effectué pendant une durée. Cette durée et les éléments de cette rémunération est encadrée

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

Pourquoi participer à une session de formation syndicale?

Pourquoi participer à une session de formation syndicale? Pourquoi participer à une session de formation syndicale? Etre délégué du personnel en qui les salariés ont confiance; Faire exercer par le Comité d Entreprise et le CHSCT (ou la DUP) toutes leurs prérogatives;

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ***** DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ***** Nom de l association: Intitulé de l action : DOSSIER Á REMETTRE AU PLUS TARD LE 19 DECEMBRE 2014 Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 109 septembre 2015 FISCAL - Valeur vénale moyenne des terres agricoles en 2014 - Déclaration des loyers des locaux professionnels : précisions sur l échéance du 15 septembre - Cession d'usufruit

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur de fonctionnement, adopté par l'assemblée générale, s'impose à tous les adhérents. Des assouplissements peuvent cependant être décidés, lorsque

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Nom de l association :.. Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande Vous trouverez dans ce dossier : Des informations

Plus en détail

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ IMMOBILIER LOCATION LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ www.notaires.paris-idf.fr Location LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ Lorsqu un propriétaire souhaite louer son bien immobilier, une des premières démarches à

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE

STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE CHAPITRE I : PREAMBULE Une charte des stages étudiants en entreprise a été rédigée par les services de l Etat, les représentants des entreprises, des établissements d enseignement

Plus en détail

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1

AVOCAT SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/11/2015 1 AVOCAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AVOCAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AVOCAT... 4 L'ACTIVITÉ DE L'AVOCAT... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AVOCAT... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ DE L'AVOCAT

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES. Rentrée 2015

CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES. Rentrée 2015 CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES Rentrée 2015 CABINET P.BEUGNET 2015 CABINET P.BEUGNET 4 RUE APPEL DU 18 JUIN 34560 POUSSAN DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE La Déclaration sociale nominative remplacera

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Article juridique publié le 20/04/2015, vu 986 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Selon l Ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015, le

Plus en détail

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois NEWSLETTER SOCIALE M A I 2 0 1 5 A LA UNE L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois La loi du 2 août 2005 a porté la durée des mandats

Plus en détail

Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études

Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études Financements de la Validation des Acquis et de la reprise d études La formation professionnelle s'est adaptée, et s'adapte encore, aux mutations de notre société. Ainsi, de nouvelles mesures sont apparus

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION LES CLÉS DU MANAGAMENT POUR UN RESPONSABLE D ÉQUIPE Uniformation

Plus en détail

*00032.00000000000000* 1 rue A Fleming 37045 Tours cedex 9

*00032.00000000000000* 1 rue A Fleming 37045 Tours cedex 9 CAF Touraine Service Action Sociale *00032.00000000000000* 1 rue A Fleming 37045 Tours cedex 9 02.47.31.56.09 02.47.31.60.37 Foncttiionnementt Vous trouverez dans ce dossier : Informations pratiques (page

Plus en détail

ARTICLES du TITRE I AMENDEMENT N THEME LIBERER L ACTIVITE

ARTICLES du TITRE I AMENDEMENT N THEME LIBERER L ACTIVITE ARTICLES du TITRE I AMENDEMENT N THEME LIBERER L ACTIVITE 2 Transports publics 5-7 Ouverture des lignes de transports collectifs non urbains par autocar avec respect dispositions écologiques et wifi Après

Plus en détail

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie La CFTC s engage aux côtés des salariés de la boulangerie artisanale : chaque année, des accords sont conclus au niveau de la Convention Collective pour

Plus en détail

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme»

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» Les TPE-PME, véritables piliers de l économie 243 grandes entreprises 5 000 ETI 3 138 000 TPE-PME et micro-entreprises

Plus en détail

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6 TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015 Pages REUNIONS Medef Assemblée Permanente. 2-3 ECO Attestation de vigilance 4 Simplifications pour les entreprises 4 Acheteurs publics procédures d achat 4 SOCIAL

Plus en détail

F O R M A T I O N S. En voici quelques thèmes :

F O R M A T I O N S. En voici quelques thèmes : F O R M A T I O N S Une Association est aujourd hui confrontée aux mêmes difficultés qu une entreprise. Sa gestion et l atteinte de ses objectifs ne peuvent être réalisées de façon optimale qu à travers

Plus en détail

BDES GRILLE DE LECTURE

BDES GRILLE DE LECTURE BDES GRILLE DE LECTURE Réunion de négociation du 30 juin 2014 (cette grille figurerait en annexe de l accord) PRÉSENTATION DE LA SITUATION DE L ENTREPRISE Entreprises de 300 salariés et plus prévues dans

Plus en détail

Note de synthèse sur les dispositifs de financements et les statuts des formations en alternance de l'iut de Rennes

Note de synthèse sur les dispositifs de financements et les statuts des formations en alternance de l'iut de Rennes IUT RENNES SERVICE FORMATION CONTINUE ET ALTERNANCE (Certifié AFAQ ISO 9001 : 2008) Note de synthèse sur les dispositifs de financements et les statuts des formations en alternance de l'iut de Rennes Cette

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Ordonnance n o 2015-682 du 18 juin 2015 relative à la simplification des déclarations

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI

ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI Entre Et Et L association des Régions de France, sise 282, boulevard Saint

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives?

Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives? 1 sur 5 29/09/2014 09:21 Fin du contrat : quelles sont vos obligations administratives? Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex En collaboration avec Cécile Gilbert, Avocat au Barreau de l'eure,

Plus en détail

Loi du 20 juillet 2011

Loi du 20 juillet 2011 Association de Prévention et Santé au Travail Poitou-s Loi du 20 juillet 2011 Portant réforme à l organisation de la Médecine du Travail Dominique Derenancourt 8 août 2011 La réforme des Services de Santé

Plus en détail

à responsabilité limitée

à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée Point presse Bercy > 27 janvier 2010 Mercredi 27 janvier 2010 1 Objectifs du projet de loi Par ce projet de loi sur l entreprise individuelle à responsabilité

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 juin 2015 CROISSANCE, ACTIVITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES ÉCONOMIQUES - (N 2765) Adopté L article 20 ter est ainsi rédigé : AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE

Plus en détail