LES CARRIÈRES SCOLAIRES DES JEUNES ISSUS DE L IMMIGRATION À L IMMIGR MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CARRIÈRES SCOLAIRES DES JEUNES ISSUS DE L IMMIGRATION À L IMMIGR MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER"

Transcription

1 LES CARRIÈRES SCOLAIRES DES JEUNES ISSUS DE L IMMIGRATION À MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Marie Mc Andrew, titulaire Chaire de recherche du Canada sur l Éducation et les rapports ethniques Faculté des sciences de l éducation Université de Montréal Séminaire Les enfants d immigrants : le Canada et le Québec organisé par l Institut de recherche sur les politiques publiques et la Fondation canadienne des Bourses du Millénaire Montréal, le 13 février 2009

2 PLAN DE L EXPOSÉ 1) Présentation du projet 2) Discussion de quelques résultats 3) Conclusion 2

3 PRÉSENTATION DU PROJET 3

4 Financé par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) et le Conseil canadien de l apprentissage (CCL) Mené par dix chercheurs participant à trois équipes dont: Marie Mc Andrew, coordonnatrice Jacques Ledent, INRS-Urbanisation, responsable du site de Montréal Robert Sweet, Lakehead University, responsable du site detoronto Bruce Garnett, School District 36 (Surrey), responsable du site devancouver 4

5 Une étude du cheminement et de la performance scolaire des élèves du secondaire qui auraient dû obtenir leur diplôme en 2004 dans les trois villes À Montréal: les écoles publiques et privées situées sur le territoire des trois commissionsscolaires francophonesdel île ÀToronto: les écoles dutdsb À Vancouver: les écoles publiques et privées situées sur le territoire des 12 commissions scolaires anglophones de Vancouver 5

6 Le groupe-cible: les élèves qui n ont pas comme langue d usage à la maison la langue majoritaire de scolarisation (les non-locuteurs du français à Montréal/ les non-locuteurs de l anglais àtoronto et àvancouver) Le groupe-contrôle: les élèves qui ont le français (Montréal) ou l anglais (Toronto et Vancouver) comme langue d usage à la maison 6

7 Dix sous-groupes linguistiques dans l analyse descriptive: Les cinq plus importants dans chaque site + Un choix parmi ceux des autres sites, en tenant compte des profils de réussite Cinq sous-groupes linguistiques dans l analyse de régression (taille) seulement un groupe commun à travers les trois sites: les Chinois 7

8 LES INDICATEURS DE CHEMINEMENT ET DE PERFORMANCE RETENUS 8

9 Toronto 1) ANALYSE DESCRIPTIVE 1. Taux de diplomation et cheminement scolaire Montréal/ Vancouver À temps Qui ont gradué au TDSB Avec un an de retard Avec deux ans de retard Qui ont obtenu leur diplôme d une commission scolaire de la région de Montréal ou de Vancouver À temps Avec un an de retard Avec deux ans de retard Élèves Encore dans le système (TDSB) Élèves Encore dans le système (Montréal/ Vancouver) Transférés à une autre administration scolaire (peut inclure sans distinction les transferts à l intérieur et à l extérieur de l Ontario et à l extérieur du Canada) Qui ont obtenu leur diplôme d une autre administration scolaire de la province Qui ont décroché ou qui sont absents Absents des banques de données (peut inclure des élèves déménagés à l extérieur de la province ou du pays ainsi que les décrocheurs) 9

10 2. Participation et moyenne des résultats dans différents cours dans la langue d enseignement, les mathématiques et les sciences Langue Maths Sciences Montréal Vancouver Sélectif Non sélectif Sélectif Non sélectif Français langue d enseignement Secondaire 5 Maths 536 Sec. 5 Niveau moyen : Maths 526 Sec. 5 Physique 534, Sec. 5 Chimie 534, Sec. 5 (agrégés en une note globale) Maths 514 Sec. 5 Physique 434 Sec. 4 English 12 Communication 12 Principles of Maths 12 Physic 12 Chemistry12 (agrégés en une note globale) Toronto Essential of Maths 11 + Application of Maths 11 (agrégés en une note globale) Science and Technology 11 Anglais Cours du parcours Cours du parcours Cours du parcours Cours du parcours mixte collégial (agrégés professionnel Maths universitaire (agrégés (agrégés en une note en une note (agrégés en une note en une note globale) globale) Sciences globale) globale) 10

11 2) ANALYSE DE RÉGRESSION MULTIPLE Taux de diplomation deux ans après la date prévue à l intérieur des commissions scolaires étudiées Réussite de cours sélectifs menant au cégep ou à l université: Montréal: Score agrégé:maths 535, Physique 534, Chimie 534 Toronto: Score agrégé: Cours du parcours universitaire en anglais, en maths et en sciences Vancouver: Principles of Maths 12 11

12 LES VARIABLES INDÉPENDANTES (analyse descriptive et régression multiple, à quelques nuances près) 12

13 1) Sexe (binaire) Garçons/Filles 2) Statut socio-économique (continu) Revenu familial moyen 3) Statut d immigration (Montréal et Toronto seulement) (binaire) Né au Canada/Né à l extérieur du Canada 4) Âge à l arrivée au secondaire (binaire) Tôt ou à temps/avec un an ou plus de retard (à Toronto, seulement un an) 5) Changements d école (binaire) Oui/Non VARIABLES INDIVIDUELLES SE RAPPORTANT AUX ÉLÈVES 13

14 6) Fréquentation de cours ESL ou de soutien linguistique au secondaire (binaire) Oui/Non 7) Niveau d entrée dans le système scolaire (binaire) Montréal : a fréquenté l école primaire au Québec/n a pas fréquenté l école au Québec avant d entrer au secondaire Vancouver : a fréquenté l école primaire en CB/n a pas fréquenté l école en CB avant d entrer au secondaire Toronto : a fait sa 8 e année au TDSB ou au sein d une autre autorité scolaire au Canada/provenait de l étranger lors de son entrée au secondaire 14

15 VARIABLES SE RAPPORTANT AUX ÉCOLES 8) Pourcentage du groupe-cible dans l école (continu) 9) Fréquentation d une école identifiée comme présentant un défi éducatif (binaire) Oui/Non 10) Fréquentation d une école privée ou publique (Montréal et Vancouver seulement) (binaire) Oui (privée)/non (publique) 15

16 DISCUSSION DE QUELQUES RÉSULTATS 16

17 LES CARACTÉRISTIQUES DU GROUPE-CIBLE Un profil socio-économique et scolaire qui pourrait laisser présager des difficultés Exemples Des différences significatives entre les groupes d une même ville et entre les villes Exemples Pas d «ordre hiérarchique» systématique entre les groupes et selon diverses variables 17

18 Tableau 1 Langue d usage à la maison : distribution du groupe-cible et du groupe-contrôle selon les quintiles du revenu familial moyen (Montréal, Toronto, Vancouver) Ville Langue d usage à la maison Le plus faible (%) 2 e (%) 3 e (%) 4 e (%) Le plus élevé (%) Montréal Toronto Vancouver Locuteurs du français 14,7 18,2 21,7 22,5 23,0 Non-locuteurs du français 30,3 23,5 16,9 15,3 14,0 Locuteurs de l anglais 14,9 15,6 20,7 22,1 26,9 Non-locuteurs de l anglais 26,7 25,2 22,0 15,5 10,5 Locuteurs de l anglais 13,0 16,0 20,0 24,0 24,0 Non-locuteurs de l anglais 30,0 25,0 19,0 13,0 11,0 18

19 Tableau 2 Langue d usage à la maison : lieu de naissance du groupe-cible, du groupe-contrôle et de certains sous-groupes (Montréal et Toronto) Langue d usage à la maison Nés au Canada (%) Montréal Nés à l extérieur du Canada (%) Locuteurs du français 89,9 10,1 Non-locuteurs du français 39,1 60,9 Vietnamien 63,2 36,8 Tamoul 3,5 96,5 Toronto Locuteurs de l anglais 84,3 15,7 Non-locuteurs de l anglais 26,2 73,8 Portugais 61,8 38,2 Somali 2,7 97,3 19

20 Tableau 3 Langue d usage à la maison : distribution de certains sous-groupes dans les quintiles du revenu familial moyen le plus élevé et le plus faible (Montréal, Toronto, Vancouver) Montréal Toronto Vancouver Langue d usage à la maison Le plus élevé (%) Le plus faible (%) Le plus élevé (%) Le plus faible (%) Le plus élevé (%) Le plus faible (%) Chinois 15,6 31,1 10,5 15,7 13,0 30,0 Vietnamien 14,4 28,7 3,1 41,3 1, Iranien/Farsi 12,5 26,0 10,8 23,3 21,0 33,0 Arabe 16,7 21,3 7,6 20,2 9,0 25,0 Espagnol 5,6 33,8 8,9 29,7 2,0 39,0 Créole 4,2 41, Somali - - 5,1 43,

21 Tableau 4 Langue d usage à la maison : âge d arrivée au secondaire : groupe-cible et groupe-contrôle (Montréal, Toronto, Vancouver) Langue d usage à la maison Tôt (%) À l âge normal (%) Montréal Avec un an de retard (%) Avec deux ans de retard (%) Locuteurs du français 5,6 74,4 18,7 1,3 Non-locuteurs du français 3,5 55,3 18,7 11,2 Toronto Locuteurs de l anglais 1,1 93,0 5,9 n.d. Non-locuteurs de l anglais 1,3 91,3 7,5 n.d. Vancouver Locuteurs de l anglais 1,0 93,0 3,0-1,0 Non-locuteurs de l anglais 1,0 93,0 5,0-1,0 21

22 UNE EXPÉRIENCE DE SCOLARISATION QUI REFLÈTE CETTE DIVERSITÉ MAIS RÉVÈLE UNE SURPERFORMANCE POUR L ENSEMBLE DU GROUPE-CIBLE ET CERTAINS SOUS-GROUPES 22

23 LA DIPLOMATION SECONDAIRE Tableau 5 Langue d usage à la maison : taux cumulatifs de diplomation du groupe-cible et du groupe-contrôle à l intérieur des commissions scolaires étudiées (Montréal, Toronto, Vancouver) Langue d usage à la maison L année prévue (%) Montréal Un an après (%) Deux ans après (%) Locuteurs du français 52,2 58,8 61,6 Non-locuteurs du français 45,5 55,3 59,5 Toronto Locuteurs de l anglais 48,7 62,0 64,8 Non-locuteurs de l anglais 49,9 62,0 64,5 Vancouver Locuteurs de l anglais 71,0 75,0 75,0 Non-locuteurs de l anglais 75,0 80,0 80,0 23

24 Tableau 6 Langue d usage à la maison : taux cumulatifs de diplomation de certains sous-groupes l intérieur des commissions scolaires étudiées (Montréal, Toronto, Vancouver) Langue d usage à la maison Montréal (%) Toronto (%) Vancouver (%) Chinois 77,6 78,1 87,0 Vietnamien 82,4 62,3 68,0 Iranien/Farsi 64,9 51,5 73,0 Arabe 66,5 51,6 67,0 Espagnol 51,5 46,9 61,0 Créole 39,9 - - Portugais - 47,3-24

25 Tableau 7 Diplomation : différences entre le groupe-cible (non-locuteurs du français ou de l anglais) et le groupe-contrôle (locuteurs du français et de l anglais), avec ou sans variables de contrôle (Montréal, Toronto, Vancouver) Ville Seulement le groupe-cible Avec variables de contrôle linguistique Rapport de cote Sig Rapport de cote Sig Montréal 1,081 1,39 *** Toronto 1,26 *** 1,35 *** Vancouver 2,14 *** 2,12 *** *** = Significatif à <

26 Tableau 8 Diplomation : différences entre certains sous-groupes et le groupe-contrôle, avec ou sans variables de contrôle (Montréal, Toronto, Vancouver) Langue d usage à la maison Chinois Seulement le groupecible Avec variables de linguistique contrôle Ville Rapport de Rapport de Sig Sig cote cote Trois villes Montréal 2,70 *** 4,08 *** Toronto 2,08 *** 2,04 *** Vancouver 2,90 *** 2,80 *** Deux villes Montréal 2,78 *** 2,99 *** Vietnamien Vancouver 0,68 ** 1,07 Espagnol Montréal 0,87 1,0 Vancouver 0,46 *** 0,68 ** Une ville Créole Montréal 0,52 *** 0,78 * Iranien/Farsi Toronto 0,73 * 0,87 ** *** = Significatif à < ** = Significatif à < 0.05 * = Significatif à <

27 Tableau 9 Diplomation : Ordre hiérarchique des sous-groupes linguistiques inclus dans l analyse de régression de chaque ville (avec variables de contrôle) (Montréal, Toronto, Vancouver) Montréal Toronto Vancouver Chinois Chinois Chinois Vietnamien Tamoul Punjabi Arabe Urdu Tagalog Russe Autres non-locuteurs de l anglais Non-locuteurs Autres non-locuteurs du français de l anglais Vietnamien Espagnol Anglais Locuteurs de l anglais Locuteurs du français Créole Iranien/Farsi Espagnol 27

28 Tableau10 Diplomation : une synthèse de l impact des facteurs sur le groupe-cible (non-locuteurs du français ou de l anglais) (Montréal, Toronto, Vancouver) Variables Montréal Toronto Vancouver Sociodémographiques Sexe (Filles) Statut d immigration (Oui) n.s. + n/d Revenu familial moyen n.s. + n.s. Processus de scolarisation Âge d arrivée au secondaire (Retard) Changement d école (Oui) Niveau d entrée (Au primaire ou en début de 8 e année/ secondaire 1) n.s. n.s. + A encore besoin de soutien linguistique au secondaire Caractéristiques de l école Fréquentation d une école privée ++ n/d + Fréquentation d une école où il y a plus de 75 % d élèves du groupe-cible - + n.s. Fréquentation d une école identifiée comme présentant un défi éducatif n.s. - - n.s. : Non-significatif n/d : Non disponible 28

29 LE CHOIX DE COURS SÉLECTIFS MENANT AU CÉGEP OU À L UNIVERSITÉ Tableau 11 Langue d usage à la maison : choix de cours sélectifs en mathématiques menant au cégep ou à l université par le groupe-cible et le groupe-contrôle Langue d usage à la maison Montréal (Maths 535) % Toronto (Universitybound Maths courses) % Vancouver (Principles of Maths 12) % Locuteurs du français 31,9 X X Non-locuteurs du français 32,4 X X Locuteurs de l anglais X 39,8 28,0 Non-locuteurs de l anglais X 55,8 54,0 29

30 Tableau 12 Langue d usage à la maison : choix de cours sélectifs en mathématiques menant au cégep ou à l université par certains sous-groupes Langue d usage à la maison Montréal (Maths 535) % Toronto (Universitybound Maths courses) % Vancouver (Principles of Maths 12) % Chinois 67,3 76,7 77,0 Vietnamien 63,2 52,5 41,0 Iranien/Farsi 32,0 42,7 47,0 Arabe 41,8 46,0 39,0 Espagnol 18,2 22,0 19,0 Créole 6,4 X X Portugais X 19,4 X Coréens X X 68,0 30

31 Tableau 13 Participation à des cours sélectifs : différences entre le groupecible (non-locuteurs du français ou de l anglais) et le groupecontrôle (locuteurs de l anglais ou du français), avec ou sans variables de contrôle (Montréal, Toronto, Vancouver) Ville Seulement le groupecible linguistique Rapport de Sig cote Avec variables de contrôle Rapport de Sig cote Montréal 1,61 *** 1,49 *** Toronto 1,73 *** 1,82 *** Vancouver 3,54 *** 2,73 *** *** = Significatif à <

32 Tableau 14 Participation à des cours sélectifs : différences entre certains sous-groupes sélectionnés et le groupe-contrôle, avec ou sans variables de contrôle (Montréal, Toronto, Vancouver) Langue d usage à la maison Ville *** = Significatif à < ** = Significatif à < 0.05 * = Significatif à < 0.10 Seulement le groupecible linguistique Avec variables de contrôle Rapport de cote Sig Rapport de cote Sig Trois villes Montréal 5,90 *** 5,87 *** Chinois Toronto 2,56 *** 2,86 *** Vancouver 11,19 *** 10,95 *** Deux villes Vietnamien Montréal 3,41 *** 3,49 *** Vancouver 2,33 ** 3,13 *** Espagnol Montréal 0,77 ** 0,70 ** Vancouver 0,65 ** 0,.71 ** Une ville Créole Montréal 0,26 *** 0,26 *** Iranien/Farsi Toronto 0,99 ** 0,97 *** 32

33 Tableau 15 Participation à des cours sélectifs : ordre hiérarchique des sousgroupes linguistiques inclus dans l analyse de régression de chaque ville (avec variables de contrôle) (Montréal, Toronto, Vancouver) Montréal Toronto Vancouver Chinois Chinois Chinois Vietnamien Tamoul Vietnamien Arabe Autres non-locuteurs du français Urdu Russe Autres non-locuteurs de l anglais Punjabi Locuteurs du français Locuteurs de l anglais Tagalog Espagnol Iranien/Farsi Locuteurs de l anglais Créole Autres non-locuteurs de l anglais Espagnol 33

34 Tableau 16 Participation à des cours sélectifs : une synthèse de l impact des facteurs sur le groupe-cible (non-locuteurs du français ou de l anglais) (Montréal, Toronto, Vancouver) Variables Montréal Toronto Vancouver Sociodémographiques Sexe (Filles) n.s. ++ n.s. Statut d immigration (Oui) ++ n.s. n/d Revenu familial moyen Processus de scolarisation Âge d arrivée au secondaire (Retard) -- n.s. -- Changement d école (Oui) Niveau d entrée (Au primaire ou en début 8 e année/ secondaire 1) - n.s. ++ A encore besoin de soutien linguistique au secondaire n.s. -- n.s Caractéristiques de l école Fréquentation d une école privée ++ n/d ++ Fréquentation d une école où il y a : De 26 à 50 % d élèves du groupe-cible n.s. n.s. + De 51 à 75 % du groupe-cible - n.s. n.s. De 76 à 100 % du groupe-cible Fréquentation d une école identifiée comme présentant un défi éducatif n.s. n.s. - n.s. : Non significatif n/d : Non disponible 34

35 CONCLUSION 35

36 1) Le contexte canadien (immigration sélective et distribuée dans toutes les classes sociales) permet de distinguer l expérience de scolarisation des élèves issus de l immigration de celle des élèves défavorisés Même s ils ont des caractéristiques légèrement négatives, on note des taux de graduation et surtout de choix de cours sélectifs supérieurs (avec et sans variables de contrôle) dans les trois villes L impact du revenu familial moyen est moinsimportant chez le groupe-cible que chez le groupe de comparaison (limites méthodologiques?) 36

37 Le fait de fréquenter une école identifiée comme présentant un défi éducatif a peu ou pas d impact On note également un effet positif du statut d immigration 37

38 2) Notre recherche révèle des différences frappantes entre les sous-groupes, même lorsque les autres variablesde contrôlesontprises en compte: Aux deux extrêmes du continuum, on trouve les élèves chinois surperformants versus les élèves hispanophones ou créolophones fortement à risque 38

39 De telles différences peuvent être interprétées comme confirmantautant l impact: Des valeurs et des stratégies familiales et communautaires D une relation positive ou négativeavecla société d accueil De la capacité à développer une relation instrumentale avec la scolarisation De divers facteurs systémiques: les attitudes des enseignants, la valorisation des langues et des culturesdans le curriculum,etc. Incidence au niveau des politiques: On ne doit pas privilégier des programmes ou des soutiens financiers supplémentaires «taille unique» 39

40 3) Nous avons également noté des différences intéressantes, et largement inexpliquées: Entre le même groupe, même avec variables de contrôle dans différentes villes. Exemple: les Vietnamiens à Montréal et à Vancouver Entre les trois villes, autant en ce qui concerne le groupe-cible que le groupe de comparaison. Exemple: Vancouver nettement plus performante que Montréal (alors que les deux bases de données incluent les secteurs privé et public) Entre écoles dont la composition de la clientèle issue de l immigration est la même à Montréal et à Vancouver (variance au niveau de l école = 20%) mais moins àtoronto Profil plus favorable des écoles privées? 40

41 4) L impact du genre et des diverses variables de scolarisation est tel qu attendu, mais nettement moins fort que l appartenance à divers sous-groupes linguistiques: Incidence au niveau des politiques: Le groupe-cible: les garçons fréquentant une école publique qui entrent au secondaire avec un an ou plus de retard et ont encore besoin de soutien linguistique 5) L effet de la concentration du groupe-cible dans certaines écoles n est pas systématique 41

42 6) Quelques pistes de recherche future Mieux comprendre les facteurs que cachent les différences entre sous-groupes linguistiques Explorer les cause du profil plus négatif de Montréal pour l ensemble de sa clientèle scolaire Requestionner l impact de la variable de statut socioéconomique par des indicateurs et des questions alternatives Comparer le cas du Québec et du Canada à celui d autres sociétés d immigration 42

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Sommaire Soumis au Conseil canadien sur l'apprentissage et à Citoyenneté

Plus en détail

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde CARNET DU SAVOIR Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde 2 octobre 2008 Pour maintenir une main-d œuvre viable au sein d une population vieillissante, le Canada

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto LES PERCEPTIONS DES NOUVEAUX ARRIVANTS ET DES MINORITÉS RACIALES PAR RAPPORT AU SYSTÈME CANADIEN DE JUSTICE PÉNALE : RÉSULTATS D UN SONDAGE MENÉ À TORONTO EN 2007 1 Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 13 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires de l Amérique Centrale et

Plus en détail

Informations supplémentaires pour les francophones.

Informations supplémentaires pour les francophones. Université Bishop s Sherbrooke, Québec, Canada Informations supplémentaires pour les francophones. Étudier en anglais au Québec! Vous êtes francophone? Bien qu'anglophone, notre université vous ouvre

Plus en détail

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de article déjà publié d la série ins e e part naires Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante compte environ

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada

Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada Enquête longitudinale auprès des immigrants du Observatoire statistique d immigration et métropoles Montréal, Québec 17 janvier 2003 Sylvain Tremblay Immigration Enquête longitudinale auprès des immigrants

Plus en détail

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Soirée d information à l intention des parents des élèves de 5 e secondaire 2 décembre 2014 CONDITIONS D OBTENTION DU D.E.S. Accumuler 54 unités de

Plus en détail

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file?

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? Jeremy Leonard Directeur de recherche Institut de recherche en politiques publiques 35 e congrès de l ASDEQ Le 13 mai 2010 Le plan

Plus en détail

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B Liste des tableaux disponibles en ligne L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B : Liste des tableaux disponibles en ligne Annexe B Liste

Plus en détail

LA SCOLARISATION DES JEUNES QUÉBÉCOIS ISSUS DE L IMMIGRATION : UN DIAGNOSTIC

LA SCOLARISATION DES JEUNES QUÉBÉCOIS ISSUS DE L IMMIGRATION : UN DIAGNOSTIC LA SCOLARISATION DES JEUNES QUÉBÉCOIS ISSUS DE L IMMIGRATION : UN DIAGNOSTIC Mahsa Bakhshaei Rapport de recherche de la Fondation Lucie et André Chagnon Janvier 2015 Mahsa Bakhshaei est depuis août 2014

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Dossier d Admission au 2 ème Cycle

Dossier d Admission au 2 ème Cycle Université Antonine Bureau d Orientation et d Admission Année académique : Référence : Matricule/ID : Dossier d admission pour le: ersonnelles Dossier d Admission au 2 ème Cycle Coller une photo passeport

Plus en détail

Testing de maitrise du français en Communauté germanophone

Testing de maitrise du français en Communauté germanophone Ministerium der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens Testing de maitrise du français en Communauté germanophone Rapport intermédiaire : Mars 2013- Elèves de la 6 e année secondaire Niveau B2 Département

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC

LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC LES POLITIQUES D INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AU QUÉBEC NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE-PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC MME MARYSE GAUDREAULT À L OCCASION DE LA 18 E ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE

Plus en détail

L admission. Présentation aux parents. École secondaire Dalbé-Viau Octobre 2011

L admission. Présentation aux parents. École secondaire Dalbé-Viau Octobre 2011 L admission au cégep: c Présentation aux parents École secondaire Dalbé-Viau Octobre 2011 Festival des acronymes CÉGEP: collège d'enseignement général g et professionnel Cote R (ou CRC): Cote de rendement

Plus en détail

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur RÉSUMÉ DE RECHERCHE Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur Fondé sur un rapport de recherche réalisé

Plus en détail

8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS

8Dy 75. Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires. Christian RAGUSICH Georges AKHRAS Actes du 20 e colloque de l AQPC RÉUSSIR AU COLLÉGIAL 8Dy 75 Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires Christian RAGUSICH Georges AKHRAS Deux prédicteurs de réussite aux études postsecondaires

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 213 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires de l Asie de l Est au secteur

Plus en détail

Système Entrée express. Information pour les travailleurs étrangers qualifiés

Système Entrée express. Information pour les travailleurs étrangers qualifiés Système Entrée express Information pour les travailleurs étrangers qualifiés Contexte En janvier 2015, les travailleurs étrangers qualifiés pourront se prévaloir d Entrée express. Ce nouveau système de

Plus en détail

Développement du langage chez les jeunes enfants, 2 novembre 2005. Le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation (RCRLA)

Développement du langage chez les jeunes enfants, 2 novembre 2005. Le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation (RCRLA) Développement du langage chez les jeunes enfants, 2 novembre 2005 Le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation (RCRLA) RCRLA Réseau des centres d excellence pour le développement

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 9 Immigrantes et immigrants au Canada : le milieu socioéconomique a-t-il de l importance? En éducation, la «réussite» peut être définie comme l atteinte d un haut niveau de rendement

Plus en détail

Activité antérieure des chômeurs

Activité antérieure des chômeurs Activité antérieure des chômeurs Chômeurs selon l activité antérieure au chômage, le groupe d âge, le sexe, Canada, province, mensuel, non désaisonnalisé Table-222 Chômeurs selon l activité antérieure

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes Canada atlantique Février 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES FIGURES... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE...

Plus en détail

Profil de la population du territoire de Parc-Extension

Profil de la population du territoire de Parc-Extension Profil de la population du territoire de Parc-Extension 12 août 2008 Par Christian Paquin Agent de planification, programmation Direction de la santé publique Remerciements : Mise en page et graphisme

Plus en détail

Pour apprendre et voir du pays

Pour apprendre et voir du pays Pour apprendre et voir du pays Deman bourse Veuillez remplir le formulaire en français ou en anglais. Les questions 10, 11, 12 et 14 doivent être soumises dans les ux s. 1. Université d accueil University

Plus en détail

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ 12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ Au carrefour des cultures et au cœur du développement économique ATELIER D6, samedi 20 mars 2010 1 RACIALISATION DE LA PAUVRETÉ À MONTRÉAL :

Plus en détail

Caractéristiques linguistiques des Canadiens

Caractéristiques linguistiques des Canadiens N o 98-314-X2011001 au catalogue Document analytique Caractéristiques linguistiques des Canadiens Langue, Recensement de la population de 2011 Comment obtenir d'autres renseignements Pour toute demande

Plus en détail

La réussite scolaire des élèves issus de l immigration : une question de classe sociale, de langue ou de culture?

La réussite scolaire des élèves issus de l immigration : une question de classe sociale, de langue ou de culture? La réussite scolaire des élèves issus de l immigration : une question de classe sociale, de langue ou de culture? Marie MC ANDREW Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l Éducation et les rapports

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

La voix de l institution face à l Intercompréhension (le cas de la Catalogne)

La voix de l institution face à l Intercompréhension (le cas de la Catalogne) La voix de l institution face à l Intercompréhension (le cas de la Catalogne) Réalisé et traduit par Interview réalisé le 19 janvier 2010 de Neus Lorenzo, chef du Service des Langues de la Sous-Direction

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 13 Mots clés La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires des Antilles et

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE BOURSE D ÉTUDES KYK RADIO X DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROGRAMME Ce programme s adresse aux étudiants qui commencent ou qui poursuivent, à temps plein, un programme d études reconnu au Canada et conduisant

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

Projet de réaménagement

Projet de réaménagement Projet de réaménagement De Place L Acadie et de Place Henri-Bourassa Mémoire de Jocelyne Cyr commissaire scolaire Circonscription de Cartierville Commission scolaire de Montréal Déposé le 18 février 2009

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche de la Commission Scolaire de la Région de Sherbrooke.

Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche de la Commission Scolaire de la Région de Sherbrooke. Engagement scolaire et persévérance rance au secondaire : Modèle théorique, types, évaluation et intervention Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche

Plus en détail

Séminaire de restitution des résultats de l évaluation diagnostique PASEC au Liban

Séminaire de restitution des résultats de l évaluation diagnostique PASEC au Liban Séminaire de restitution des résultats de l évaluation diagnostique PASEC au Liban Beyrouth, 19-20 mars 2012 Charlotte HANNA Centre de Recherche et de Développement pédagogiques République Libanaise Ministère

Plus en détail

Le Québec, c est l espace francophone au cœur

Le Québec, c est l espace francophone au cœur ÉTuDIER Au QuÉbEC Le Québec, c est l espace francophone au cœur des Amériques. C est aussi un important pôle de l économie du savoir et du commerce international. Carrefour des cultures latine et anglo

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT

SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT EXAMEN DE LA GESTION DES LANGUES OFFICIELLES R.A. MALATEST VERSION DU 18 AOÛT 2011 LE 15 OCTOBRE 2011 SOMMAIRE 1. Conclusion générale Le Conseil de recherches en sciences

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research RÉSUMÉ DE RECHERCHE Comparaison des résultats d élèves issus ou non d établissements dispensant les programmes de l IB au programme ISA d évaluation des écoles internationales, et au questionnaire sur

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA)

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA) DIRECTIVE ADMINISTRATIVE PSE. 6.9 DOMAINE : s et services à l élève En vigueur le : 5 mai 2014 PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS () ÉNONCÉ : Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Exigences linguistiques aux cycles supérieurs et offre de formation de l École de langues

Exigences linguistiques aux cycles supérieurs et offre de formation de l École de langues Exigences linguistiques aux cycles supérieurs et offre de formation de l École de langues Conseil de la FESP 23 février 2015 Pourquoi une politique sur l usage du français à l UL? Commission des états

Plus en détail

NOM : PRÉNOM : Liste complémentaire. Indiquer la langue asiatique de spécialité souhaitée (par ordre de préférence) :

NOM : PRÉNOM : Liste complémentaire. Indiquer la langue asiatique de spécialité souhaitée (par ordre de préférence) : ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014-2015 DOSSIER DE CANDIDATURE pour une inscription en 2 ème année de master mention LEA Photo d identité spécialité Langues,Cultures, Affaires internationales domaine Arts, Lettres,

Plus en détail

Vitesse et facteurs explicatifs de l entrée en emploi des immigrants récents au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique

Vitesse et facteurs explicatifs de l entrée en emploi des immigrants récents au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique Vitesse et facteurs explicatifs de l entrée en emploi des immigrants récents au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique Alain Bélanger Germain Bingoly-Liworo Jacques Ledent Vitesse et facteurs explicatifs

Plus en détail

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Résumé de la note de recherche 9 Cette note de recherche s intéresse aux parcours scolaires des étudiants de première

Plus en détail

Yannick Bastien Alain Bélanger

Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait comparatif de la situation de l emploi chez les immigrants et les minorités visibles dans les RMR de Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait

Plus en détail

Nom de famille Prénom usuel Nom de famille à la naissance \ \

Nom de famille Prénom usuel Nom de famille à la naissance \ \ 39$ Étude de dossier Demande d admission 1. IDENTIFICATION : Nom de famille Prénom usuel Nom de famille à la naissance Adresse complete Code postal \ Téléphone (Indicatif et numéro) Langue maternelle Langue

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

Discrimination et linguicisme au Québec et au Canada

Discrimination et linguicisme au Québec et au Canada Discrimination et linguicisme au Québec et au Canada Richard Y. Bourhis Professeur, Département de psychologie Université du Québec à Montréal (UQAM), Canada bourhis.richard@uqam.ca www.psycho.uqam.ca/nun/d_pages_profs/d_bourhis/accueil.htm

Plus en détail

Programme de bourses d études David-Pouliot de la SCHQ 2014-2015. Formulaire de demande

Programme de bourses d études David-Pouliot de la SCHQ 2014-2015. Formulaire de demande Formulaire de demande 1 Renseignements généraux sur les bourses Avec la contribution de nos partenaires financiers, la SCHQ offre à toutes personnes affectées par un trouble de la coagulation, la possibilité

Plus en détail

INTERNATIONALEMENT DES DIPLÔMES RECONNUS. Vos compétences en français officiellement reconnues à vie

INTERNATIONALEMENT DES DIPLÔMES RECONNUS. Vos compétences en français officiellement reconnues à vie DES DIPLÔMES RECONNUS INTERNATIONALEMENT Vos compétences en français officiellement reconnues à vie LE DELF ET LE DALF SONT RECONNUS DANS 167 PAYS ET PROPOSÉS DANS PLUS DE 1000 CENTRES D EXAMEN ACCRÉDITÉS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Projet de la HRSE concernant l examen de certificats en ligne

Projet de la HRSE concernant l examen de certificats en ligne Projet de la HRSE concernant l examen de certificats en ligne Max Becker Chef de projet et président de la commission d examen de certificats Contenu 1. Introduction/contexte 2. Objectifs visés par le

Plus en détail

Coordination des politiques internationales Citoyenneté et Immigration Canada

Coordination des politiques internationales Citoyenneté et Immigration Canada COMMENTAIRE DU GOUVERNEMENT DU CANADA SUR LE LIVRE VERT DE LA COMMISSION EUROPÉENNE : UNE APPROCHE COMMUNAUTAIRE DE LA GESTION DES MIGRATIONS ÉCONOMIQUES Coordination des politiques internationales Citoyenneté

Plus en détail

Modèles de CV. Pour un CV à votre image

Modèles de CV. Pour un CV à votre image Pour un CV à votre image Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Modèle Chronologique 420, du Marché Saint-Jérôme (Québec), H9H 9H9 (450) 000-0000 OBJECTIF D EMPLOI Obtenir

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire au secteur anglais

La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire au secteur anglais Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 2013 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire au secteur anglais Mots clés Réussite scolaire Jeunes Québécois

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225.

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225. Article «S alphabétiser en français dans un milieu anglophone : défi à relever pour l intégration des francophones analphabètes sur le marché de l emploi de Toronto» Myriam Odyssée Amenanka Asezo Reflets

Plus en détail

UFR des Sciences et Techniques

UFR des Sciences et Techniques UFR des Sciences et Techniques DOSSIER DE CANDIDATURE pour l année.. Licence Professionnelle Industrie Agro-alimentaire, alimentation Spécialité FORMULATION ET DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL DE PRODUITS ALIMENTAIRES

Plus en détail

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada > > ARUCC 2014 16 juin 2014, Québec (Québec) PRÉSENTATION VUE D ENSEMBLE À propos du

Plus en détail

Demande de bourse d étude

Demande de bourse d étude Fondation fransaskoise Téléphone : 306-566-6000 205-1440, 9e Avenue Nord Sans frais : 1-800-670-0879 Regina SK S4R 8B1 fondationfransaskoise@ccs-sk.ca www.fondationfransaskoise.ca Section réservée à l

Plus en détail

Trousse de prévention du décrochage scolaire

Trousse de prévention du décrochage scolaire Trousse de prévention du décrochage scolaire Printemps 2004 Transfert de connaissances Connaissances théoriques Étude longitudinale (Fortin, Potvin,Royer, Marcotte) Publications, communications, mémoires

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal Page 1 de 5 Approuvé par Demande d emploi Roy, Tremblé, Martin & Associés (Note : Faute d orthographe Tremblay) Nom de l établissement d éducation HEC Montréal Nom (s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire

Plus en détail

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 DI RECTIO N DE S ÉTUDE S COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 1. CHAMP D APPLICATION Tout en respectant la tradition du Collège quant à ses hauts standards de formation académique ainsi que sa vocation

Plus en détail

Enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle (EVMLO)

Enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle (EVMLO) Enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle (EVMLO) Christina Jaworski Division de la démographie Statistique Canada Présenté au Centre de recherche des données, Montréal 22 février 2008

Plus en détail

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques.

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. 1 - Présentation générale du contexte démographique et entrepreneurial du Québec Le Québec est un vaste

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

mention Management et commerce international

mention Management et commerce international ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015-2016 DOSSIER DE CANDIDATURE pour une inscription en 2 ème année de master mention Management et commerce international parcours Économie et commerce international langues Asie-Pacifique

Plus en détail

Qualifications requises selon les disciplines à l enseignement régulier

Qualifications requises selon les disciplines à l enseignement régulier Qualifications requises selon les disciplines à l enseignement régulier Le Cégep de l Abitibi Témiscamingue applique un programme d'accès à l'égalité en emploi et invite les femmes, les Autochtones, les

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013. Communications aux parents

Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013. Communications aux parents Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013 Communications aux parents Résumé pour les parents des normes et modalités des apprentissages des élèves En début d année,

Plus en détail

Séjour d immersion à Vancouver

Séjour d immersion à Vancouver Description du projet et bourse d études Séjour d immersion à Vancouver Critères et conditions Le séjour d immersion linguistique à l école International Language Academy of Canada de Vancouver vise à

Plus en détail

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions!

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec Métiers d avenir Étudier, travailler, vivre Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec métiers d avenir service en recrutement Le Québec

Plus en détail

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015 On a changé de Programme de Bourse Émérite de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX Édition 2015 Ces informations sont également disponibles sur le site

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création, reprise d entreprise de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

GRANDES ÉCOLES DE MANAGEMENT

GRANDES ÉCOLES DE MANAGEMENT TREMPLIN 1 APRÈS UN BAC +2 TREMPLIN 2 APRÈS UN BAC +3 GRANDES ÉCOLES DE SEUL CONCOURS 2011 Tremplin 1 Tremplin 2 BEM Bordeaux Management School Euromed Management ICN Business School Nancy-Metz Reims Management

Plus en détail

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date :

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date : TITRE : Règles d application du Cégep régional de Lanaudière à L Assomption relatives au Règlement n o 6 sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d établissement

Plus en détail