Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement"

Transcription

1 Livret Animalier 1

2 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les cages de la machine à la fin du cycle prévu et respecter un temps de séchage. Biberons : - vider l eau restante et disposer les paniers dans la machine - sortir les paniers de la machine et respecter un temps de séchage Mangeoires et tétines : - les disposer dans la machine - les laisser sécher après le cycle de lavage. Après séchage : Remplir les cages propres de litière et les empiler avec les couvercles Disposer les piles de cages dans l autoclave et lancer le cycle adéquat A la fin du cycle, disposer les cages sur un chariot propre Lorsque le chariot est plein, l emballer de manière hermétique et le stocker dans la pièce prévue Emballer les paniers à biberons propres, les mangeoires et les tétines dans des sachets autoclavables et les disposer dans l autoclave Lancer le cycle adéquat A la fin du cycle, sortir le matériel et le ranger dans la zone de stockage prévue. Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 2

3 Procédure de change des cages d hébergements de la zone OGM Préparer et amener le matériel nécessaire (paniers de biberons, chariot de cages remplies) en respectant la procédure d entrée du matériel propre. Vérifier la présence du matériel nécessaire : gants, nourriture, étiquettes, stylo... Allumer la hotte de change et vérifier son bon fonctionnement. Définir dans la hotte, selon ses préférences de travail afin d éviter de manière optimale le passage d objets sales du côté propre et inversement : - un côté propre où seront placées les nouvelles cages, éthanol 70, les boîtes de nourriture, les bouteilles d eau stérile - un côté sale où seront placées les cages à changer. Commencer le change en respectant la logique de marche en avant, prendre les cages par rangée du bas vers le haut. Déclipser le couvercle filtrant de la cage sale et de la cage propre Changer l étiquette de la cage sale à la cage propre. Mettre une mangeoire et un biberon propres avec de la nourriture neuve de l eau stérile en évitant tout contact entre la pelle et la cage et entre la bouteille et le biberon. Transférer les animaux en vérifiant leur état de santé (en cas de signes cliniques anormaux, le signaler au responsable de l animalerie et au référent de l équipe propriétaire et noter la cage à surveiller) Eventuellement, effectuer pendant le transfert, les manipulations complémentaires (sevrage, numérotation des animaux, prélèvements, accouplements, séparations des femelles gestantes...). Refermer la cage propre avec les animaux Refermer la cage sale et la disposer sur le chariot sale, disposer le biberon sale dans le panier sale. Mettre en place la nouvelle cage sur le portoir ventilé. Répéter l opération pour toutes les cages à changer. Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 3

4 Remarque : - Changer de gants à la fin de chaque rangée ou entre chaque lignée. - Mettre du gel hydroalcoolique sur les gants entre chaque cage - En cas de portée, mettre de nouveaux gants avec du gel hydroalcoolique, transvaser les petits, changer à nouveau de gants - Disposer les cages sales dans le passe-plat lorsqu une quantité suffisante à été changée et prévenir l animalier en charge de la laverie. A la fin du change : Remplir, puis fermer les boîtes de nourriture. Nettoyer la hotte : - Ramasser ou aspirer les déchets - Nettoyer le plan de travail et les parois au désinfectant - Passer les vitres et le plan de travail au désinfectant de surface pour éliminer les traces de désinfectant. Eteindre la hotte de change. Disposer les biberons, les tétines, les mangeoires et les cages sales restantes dans le passeplat de sortie. Sortir de la pièce d hébergement en suivant la procédure de sortie. Avec des gants, récupérer le matériel sale dans le passe-plat et les disposer sur un chariot sale pour les amener à la laverie. Disposer les éventuels cadavres dans le congélateur de la salle d expérimentation terminale Enregistrer les changements éventuels sur la base de données correspondante Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 4

5 Procédure de change des cages d hébergements de la zone Nude Préparer et amener le matériel nécessaire (paniers de biberons, chariot de cages remplies) en respectant la procédure d entrée du matériel propre. Vérifier la présence du matériel nécessaire : gants, nourriture, étiquettes, stylo... Allumer la hotte de change et vérifier son bon fonctionnement. Définir dans la hotte, selon ses préférences de travail afin d éviter de manière optimale le passage d objets sales du côté propre et inversement : - un côté propre où seront placées les nouvelles cages, éthanol 70, les boîtes de nourriture, les bouteilles d eau stérile - un côté sale où seront placées les cages à changer. Commencer le change en respectant la logique de marche en avant, prendre les cages par rangée du bas vers le haut. Déclipser le couvercle filtrant de la cage sale et de la cage propre Changer l étiquette de la cage sale à la cage propre. Mettre une mangeoire et un biberon propres avec de la nourriture neuve de l eau stérile en évitant tout contact entre la pelle et la cage et entre la bouteille et le biberon. Transférer les animaux à l aide de pince spécifique prévue à cet effet en vérifiant leur état de santé (en cas de signes cliniques anormaux, le signaler au responsable de l animalerie et au référent de l équipe propriétaire et noter la cage à surveiller) Eventuellement, effectuer pendant le transfert, les manipulations complémentaires (sevrage, numérotation des animaux, prélèvements, accouplements, séparations des femelles gestantes...). Refermer la cage propre avec les animaux Refermer la cage sale et la disposer sur le chariot sale, disposer le biberon sale dans le panier sale. Mettre en place la nouvelle cage sur le portoir ventilé. Répéter l opération pour toutes les cages à changer. Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 5

6 Remarque : - Changer de gants à la fin de chaque rangée ou entre chaque lignée - Tremper la pince de change dans l'éthanol 70 entre chaque cage. - Disposer les cages sales dans le passe-plat lorsqu une quantité suffisante à été changée et prévenir l animalier en charge de la laverie. A la fin du change : Remplir, puis fermer les boîtes de nourriture. Nettoyer la hotte : - Ramasser ou aspirer les déchets - Nettoyer le plan de travail et les parois au désinfectant - Passer les vitres et le plan de travail au désinfectant de surface pour éliminer les traces de désinfectant. Eteindre la hotte de change. Disposer les biberons, les tétines, les mangeoires et les cages sales restantes dans le passeplat de sortie. Sortir de la pièce d hébergement en suivant la procédure de sortie. Avec des gants, récupérer le matériel sale dans le passe-plat et les disposer sur un chariot sale pour les amener à la laverie. Disposer les éventuels cadavres dans le congélateur de la salle d expérimentation terminale Enregistrer les changements éventuels sur la base de données correspondante Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 6

7 Nettoyage des zones d élevage Répartition des pièces d élevage : Pour éviter tout croisement entre les pièces d hébergement, un animalier se verra attribué une zone d hébergement, il sera également responsable de l approvisionnement en matériel commun. - Imade Ait-Arsa : chargé de l entretien de la zone nude ( sas compris ) - Vincent Hamelle : chargé de l entretien de la zone OGM - Denis Greuet : chargé de l entretien des zones conventionnelle et quarantaine Salle d expérimentation, couloir et sas : une semaine sur deux entre Vincent et Denis - Michel Brissac : laverie Toutes les zones de l animalerie sont équipées du matériel nécessaire à leur nettoyage (balais, pelle, seau, produit de nettoyage balais plat et bandes serpillières), il est obligatoire de se servir uniquement du matériel correspondant à la salle. Toutes les semaines : - Balayage à sec des sols du plus propre vers le plus sale - Nettoyage humide des sols avec une solution de détergent désinfectant - Nettoyage des pelles à aliments et des bacs de nourriture Tous les mois : - Aspirer ou changer les préfixes des unités de ventilation, après avoir évacué vers le préfiltre la poussière accumulée dans le flexible d extraction. - Effectuer un nettoyage complet des hottes de change (aspiration de toutes les parties accessibles de la hotte, nettoyage des vitres et des parties inox) - Nettoyage des placards - Nettoyage et stérilisation du matériel de nettoyage (balais, pelles, contenants...) Livret Animalier IRCM - Version 1-20/01/2012 7

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine NETTOYEUR VAPEUR Utilisation Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération Brancher le tuyau sur la machine Fixer l'accessoire et les raccords nécessaires

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES fiche technique GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES MAINTENIR LA SANTÉ DES ÉLEVAGES La maladie dans un élevage est une menace constante aux conséquences économiques pouvant être désastreuses.

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche BAP Sciences du vivant Technicien de Recherche Concours n 33 5 Postes 1 er poste Emploi-type : Technicien en élevage et production animale Affectation : Unité 862, Neurocentre Magendie, Bordeaux Nom du

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle Fiche technique relative à l entretien manuel de la OBJECTIF : Mettre en œuvre une technique de lavage de la en respectant le mode opératoire. N OPERATIONS MATERIELS ET PRODUITS 1 ORGANISATION lavette

Plus en détail

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Nocif Comburant Corrosif Toxique Inflammable CMI - 2008 Introduction Des produits chimiques de différents degrés de danger sont utilisés

Plus en détail

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES PROTOCOLE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES TRANSPORTS SANITAIRES ET DE LEURS MATERIELS Selon les protocoles du CLIN, du SMUR 54 et du Groupe Synapse (69) Pour assurer une efficacité optimale du nettoyage

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 2. 2. PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 1. Remplir le seau plastique de produit bactéricide avec la centrale. (major c100). À l aide de la lavette parisienne trempée dans le

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032

Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032 Service de Sécurité Ferme de la Mouline Tél. 021 692 2570 / Fax 021 692 2575 Procédure Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032 Contenu 1. Objet... 1 2. Domaine d application... 1 3. Abréviations...

Plus en détail

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites structures Circuits et locaux, approche économique Circuit: «La marche en avant» Utilisation Distribution Pré-désinfection Stockage Nettoyage-désinfection

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL I - Instructions pour la pré-désinfection / nettoyage manuel, décontamination et des adaptateurs RISKONTROL. Avertissements: Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Eviter

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives)

ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives) ELEMENTS DE CAHIER DES CHARGES DE L ENTRETIEN (hors installations sportives) TOUS LES JOURS Accueil : Hall d entrée et dégagements vers self : - Carrelage à balayer, lavage machine - Vider poubelles, changer

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme République Démocratique du Congo Ministère de la Santé Programme National de Lutte Contre le Paludisme Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme Ces planches visent à améliorer le diagnostic

Plus en détail

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com ENTRETIEN DES BUREAUX

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document.

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document. Paris, le 04 juillet 2012 Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l appel d offres privé pour la fourniture éventuelle d équipements d entretien / nettoyage pour animalerie,

Plus en détail

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire Life Sciences Les bonnes pratiques de culture cellulaire Les bonnes pratiques en culture cellulaire EPI (Equipement de protection individuel) Porter des gants pour manipuler des cellules Changer les gants

Plus en détail

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3 1. OBJECTIFS Maintenir un environnement visuellement propre afin d offrir un confort et un accueil agréable aux résidents et à leurs proches. Limiter le risque de transmission croisée des microorganismes

Plus en détail

démarche qualité Hygiène

démarche qualité Hygiène démarche qualité Hygiène SALLES DE CLASSE, BUREAUX Chaise, table, bureau, sols, armoire, tableau, portes, interrupteurs, poubelle 1 z LAVETTE z SEAU z BALAI z SYSTEME DE LAVAGE DE SOL 1 z Eliminer tous

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Atelier à éviter : exemple 1

Atelier à éviter : exemple 1 Atelier à éviter : exemple 1 Un atelier trop grand et mal agencé! Produits frais Stockage emballage Chambre froide Salle écrémage Douches Vestiaire Vestiaires Laiterie 12 mètres rencontre Salle d affinage

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Trousse d entretien des aides auditives Mode d emploi

Trousse d entretien des aides auditives Mode d emploi Trousse d entretien des aides auditives Mode d emploi 1 2. Vérificateur de piles Nous recommandons que tu testes les piles de tes prothèses auditives tous les matins pour t assurer qu elles contiennent

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

PLANNING DE NETTOYAGE PAIN VIENNOISERIE PATISSERIE

PLANNING DE NETTOYAGE PAIN VIENNOISERIE PATISSERIE PLANNING DE NETTOYAGE PAIN VIENNOISERIE PATISSERIE Filet de cuisson Dès que sale Petit matériel : casseroles, plats, mles, spatules, cteaux, minimum pinceaux, passoire, plaque électrique, plaque et grille

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Accueillir un enfant allaité, c est possible possible, pendant le temps de l accueil, par l intermédiaire des biberons Ce

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi «Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI Méthode par Bière & Moi MATÉRIEL Matériel et ingrédients de base du kit x Seau de fermentation avec robinet et barboteur (gradué en litre et en degré Celcius)

Plus en détail

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes 1. ENTRETIEN À L OUVERTURE D UNE SALLE D OPÉRATION NON UTILISÉE AU DELÀ DE 24 H Nettoyer les surfaces (table d opération, table d instruments, éclairage opératoire, appareil d anesthésie), avec un chiffon

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Plan INTRODUCTION BIBERONNERIE organisation architecturale Entretien

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PR/HYG/003-B Page : Page 1 sur 18 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?.

LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?. LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?. L expression «complexe de cuisine» définit la cuisine et ses annexes. Il s agit d un ensemble fonctionnel de différents locaux

Plus en détail

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012 PAUSE-CAFE FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE 5 avril 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail Pourquoi ce thème? L exposition aux risques et les préconisations Conclusion

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

Avant l époque «Faubert»

Avant l époque «Faubert» Epoque que vous n avez surement pas connue! Entretien des locaux : de la serpillière à la méthode de pré imprégnation G. Guerre (CS hygiéniste) ARLIN Bourgogne 1893 Guide de l'entretien des locaux / ARLIN

Plus en détail

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS Mesures de biosécurité à appliquer pour le transport de porcs infectés par la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou le deltacoronavirus

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Bionettoyage des locaux

Bionettoyage des locaux Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N S.PT.S.006.4 Bionettoyage des locaux CLASSEUR 1 : ADMINISTRATION SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS CLASSEUR 3 : QUALITE CLASSEUR

Plus en détail

ZONE DE DECONDITIONNEMENT

ZONE DE DECONDITIONNEMENT ZONE DE DECONDITIONNEMENT PLAN HYGIENE Fiche de poste DECONDITIONNEMENT 1. Porter sa tenue professionnelle : pantalon et veste blancs, coiffe. 2. Mettre un tablier en plastique jetable. 3. Se laver les

Plus en détail

1. Nettoyage. 1.1 Avant la première utilisation

1. Nettoyage. 1.1 Avant la première utilisation 1. Nettoyage 1.1 Avant la première utilisation Nettoyez et désinfectez les pièces ci-dessous avant d'utiliser votre tire-lait pour la première fois. Suivez les instructions de nettoyage et de désinfection

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU FOYER MUNICIPAL

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU FOYER MUNICIPAL MAIRIE DE HONTANX 1 place Dubon 40190 HONTANX Tél. 05 58 03 23 17 CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU FOYER MUNICIPAL RESPONSABLE : Séverine MARTIN Tél. 06 16 57 68 82 PERSONNEL COMMUNAL : Marielle CONSTANTIN

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

ENTRETIEN DES PIÈCES D HÉBERGEMENT DES SOURIS ET DES RATS. Animaliers, personnel technique, superviseur du CNBE

ENTRETIEN DES PIÈCES D HÉBERGEMENT DES SOURIS ET DES RATS. Animaliers, personnel technique, superviseur du CNBE PNF-OPE.16.2 Page 1 de 6 DESTINATAIRES : OBJET : GÉNÉRALITÉS : Animaliers, personnel technique, superviseur du CNBE Décrire les activités d entretien dans les pièces d hébergement des souris et des rats

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Solutions systèmes Nettoyage des salles propres. Pour le nettoyage des salles propres techniques et pharmaceutiques conforme aux normes ISO et BPF

Solutions systèmes Nettoyage des salles propres. Pour le nettoyage des salles propres techniques et pharmaceutiques conforme aux normes ISO et BPF Solutions systèmes Nettoyage des salles propres Pour le nettoyage des salles propres techniques et pharmaceutiques conforme aux normes ISO et BPF Nettoyage des salles propres Initial Cleanrooms vous propose

Plus en détail

Préparateur en biologie

Préparateur en biologie Préparateur en biologie A5A21 Biologie et recherche médicale - AJT Le préparateur en biologie assure les préparations et interventions courantes, selon des procédures écrites dans le cadre d un protocole

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE Page 1/9 LE MATERIEL 2 piles 1.5 volts AA Une pompe CADD LEGACY Une sacoche Une clé RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE FICHE TECHNIQUE FT3 09/11/2012 Version 2 Page 2/9 PREPARATION DE LA CASSETTE

Plus en détail

PROGRAMME PREVENTION

PROGRAMME PREVENTION LES MASQUES Les Masques Poussières Norme Minimale FFP2 A utiliser pout tout type de ponçage (Mastic, apprêts ) A usage unique et personnel Les Masques Peinture Norme Minimale A2P2 Type : Adduction d air

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION

OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION PS ENS ENT 012 v2 OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION 2010 1/7 OBJET Uniformiser la procédure d'ouverture d'une salle d'intervention DOMAINE D APPLICATION Blocs opératoires PERSONNEL CONCERNE Ensemble du personnel

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie

DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie Nom du déclarant : N d Ordre :... Dénomination sociale de la société :. Dénomination commerciale

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION Plafond filtrant Lumispace Il est important de lire attentivement cette notice avant la maintenance du plafond Lumispace Ce document doit être remis au client

Plus en détail

Nettoyage de fin de chantier

Nettoyage de fin de chantier Nettoyage de fin de chantier Enlever du colle Nouvelle résidus de colle: immédiatement laver avec un chiffon humide Résidus de colle anciens: enlever manuelle avec un pad rouge et white-spirit ou émusion

Plus en détail

ANNEXE 1. Recensement des besoins

ANNEXE 1. Recensement des besoins CAS GEL+ L entreprise Gel+ ( route du mans 61000 Aleçon) souhaite lancer un appel d offre pour des bacs de manutention alimentaires ( stockage et manutention de produits surgelés). A partir des schémas

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

Spécialité : Niveau : - Unité : Centre hospitalier de :

Spécialité : Niveau : - Unité : Centre hospitalier de : Spécialité : Niveau : - Unité : Centre hospitalier de : Mode d emploi de la fiche diagnostique 3 temps. 1. Typer le projet de travaux : I, II ou III. 2. Localiser la zone de travaux par rapport au(x) service(s)

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01

NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01 NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01 Merci de lire ce mode d'emploi avant toute utilisation afin d'obtenir un fonctionnement correct et en toute sécurité. NE PAS LAISSER UN ENFANT

Plus en détail

Conseils pour l éviction des Acariens

Conseils pour l éviction des Acariens Conseils pour l éviction des Acariens 1/ Température entre 18 et 20 C surtout dans les chambres Aérer tous les jours pendant au moins 15 minutes car il faut maintenir le taux d humidité entre 40 et 50%.

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT DEPARTEMENT DE LA GUYANE REPUBLIQUE FRANCAISE ----- Liberté-Egalité-Fraternité DIRECTION GENERALE de la SOLIDARITE et de la PREVENTION SERVICE LOGISTIQUE FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT Domaine

Plus en détail

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR)

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) 1. Objet Ce document décrit les modalités de nettoyage et de désinfection à l Incidin Plus des chariots de douche en Chirurgie

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS

ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS Le mortier de finition Ad Lucem est un revêtement poreux à base de ciment. Le vitrificateur professionnel Ad Lucem forme un film très résistant qui le protège des tâches, des

Plus en détail

Visite hygiène du du 02 octobre 2009

Visite hygiène du du 02 octobre 2009 1/10 Présents : Monsieur BONDU (Société AZUR NET), Micheline GUILLOTEAU, Odile MICHONNEAU et Nadine OUACHENE Ordre du jour : Point sur la prestation d AZUR NET Compte-rendu : Rappel de la visite hygiène

Plus en détail

Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 228-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233

Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 228-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233 2 SEPARATEURS DE DECHETS Sorter 700 222-223 Sorter 350 224-225 Sorter Garbo 226-227 Cube 22-229 Trolley Vario 230 KEA 231 Sorter Solo 232 Sorter Pivot / Sorter Mini 233 SEPARATEURS DE DECHETS 2 ANS DE

Plus en détail

Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900

Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 L appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 fonctionne selon le principe des ultrasons

Plus en détail

Plateaux de bureau, bureaux

Plateaux de bureau, bureaux LOT 1 Siège central de Fedasil Plateaux de bureau, bureaux SOLS 2x par an Dépoussiérer tous les sols à l aide d un balai muni de voiles imprégnés Enlever les taches éventuelles sur les sols Aspirer à fond

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN

PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN Bionettoyage REGARD A., LYON Janvier 2010 Techniques et méthodes I. Entretien des surfaces «hors sol» 1) Essuyage humide des surfaces au quotidien Enlever les salissures

Plus en détail

Aspirateur Sans Sac Cyclonique de 2nde génération TC30s

Aspirateur Sans Sac Cyclonique de 2nde génération TC30s Manuel d Utilisation Aspirateur Sans Sac Cyclonique de 2nde génération TC30s Conservez ce manuel pour vous y reporter plus tard LISEZ TOUTES LES INSTRUCTIONS AVANT D'UTILISER CET APPAREIL Quand on utilise

Plus en détail

comment préparer le biberon à la maison?

comment préparer le biberon à la maison? comment préparer le biberon à la maison? Chers parents Vous venez de quitter la maternité ou le service de néonatologie de l az groeninge avec votre bébé et vous vous demandez peut-être comment bien préparer

Plus en détail

POWERSCRUBBER. BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11

POWERSCRUBBER. BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11 POWERSCRUBBER BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11 infobelgium@bona.com - www.bona.com 1 Verrouillage réservoir d eau propre 14 Réservoir d eau sale 2 Commutateur

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail