Exercice de sécurité civile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice de sécurité civile"

Transcription

1 Exercice de sécurité civile Jeudi 26 juin h00 Site de Butagaz à Castelsarrasin Page - 1 -

2 SOMMAIRE Communiqué de presse 1) Fiche d identité du site 2) Les risques liés au GPL - une activité industrielle réglementée pour assurer la protection de la population et de l environnement - la maîtrise des risques liés à cette activité 3) Butagaz : un des trois sites industriels SEVESO en Tarn-et-Garonne - exercice PPI Butagaz du 26 juin ) la brochure d information du PPI Page 2

3 Communiqué de presse Deux exercices de sécurité civile à Castelsarrasin le 26 juin 2014 Le jeudi 26 juin 2014, la préfecture de Tarn-et-Garonne organise, en collaboration avec l entreprise Butagaz à Castelsarrasin, un exercice de sécurité civile, simulant une fuite de gaz à l origine d un incendie avec risque de B L E V E (boule de feu). Au cours de cet exercice, le site de Butagaz testera son Plan d Opération Interne (POI) destiné à sécuriser le dépôt et les personnes. Le préfet, en tant que directeur des opérations de secours, déclenchera fictivement le plan particulier d intervention qui concerne un périmètre d un kilomètre autour du site. Le maire de Castelsarrasin testera le plan communal de sauvegarde destiné à alerter et informer la population. Cet exercice vise à renforcer l efficacité des dispositifs opérationnels de secours mais aussi à développer l information préventive au sein de la population en rappelant les consignes et réflexes à adopter en cas d accident. L exercice mobilisera les personnels du dépôt ainsi que les services opérationnels de l Etat (police, gendarmerie, service départemental d incendie et de secours, SAMU, DREAL ), les services du conseil général, gestionnaire de voirie et la mairie de Castelsarrasin. Par ailleurs, dans le cadre de l accompagnement proposé aux communes par les services de l Etat pour l élaboration des plans communaux de sauvegarde (PCS), l équipe des officiers réservistes du colonel Amiel, missionnée par le préfet pour favoriser le développement des PCS, profitera de la mobilisation des services ce jour-là pour jouer un exercice distinct simulant un accident de transport de matières dangereuses (indépendant des activités BUTAGAZ) avec nuage toxique à proximité de l école de Gandalou. La mairie de Castelsarrasin, la direction académique des services de l Education nationale et l école de Gandalou participeront activement à cet exercice. Dans les deux cas, la population ne sera pas impliquée dans les exercices Page 3

4 Fiche d identité du site Butagaz La société BUTAGAZ, filiale française du groupe SHELL, est un des premiers distributeurs français du Butane et du Propane et distribue chaque année près de tonnes de gaz, ce qui représente environ 30 % du marché français des GPL. BUTAGAZ distribue en particulier depuis de nombreuses années le propane vrac destiné à être stocké en citerne chez le client. Pour ce faire BUTAGAZ s'appuie sur des moyens humains et un outil industriel permettant de stocker, conditionner et charger les gaz de pétrole liquéfiés. Près de 80% des ventes de propane sont destinées à approvisionner les clients : entreprises, établissements publics (hôpitaux, maisons de retraite, écoles,...), habitats collectifs et foyers domestiques particuliers. à Castelsarrasin Le dépôt Butagaz est implanté sur la commune de Castelsarrasin, lieu dit «Les Verriés Hauts», au nord de la zone industrielle de l Artel et de la zone d'activité de Barrés, à environ 3 km du centre ville. Exploité depuis 1994, ce site s étend sur une surface de 52 ha dont 11,5 ha clôturés, et emploie 3 personnes : un chef de dépôt, un administratif et un opérateur de site ainsi qu'une trentaine d'emplois indirects (chauffeurs, agents de surveillance...). Il reçoit et commercialise du propane en vrac dans les départements de l Ariège, de l Aude, de la Haute-Garonne, du Gers, du Lot-et-Garonne, du Tarn et du Tarnet-Garonne. La société BUTAGAZ exerce une activité de stockage de gaz de pétrole liquéfiés m 3 de propane sont répartis dans deux réservoirs sous talus de m 3 chacun Page 4

5 Les activités liées au site sont : - le stockage de propane, - le déchargement de wagons ou camions et - le chargement de camions de plus petites capacités pour aller fournir la clientèle. L équipe du site assure chaque année le transit de plus de tonnes de propane. En France, le butane et le propane (Gaz de Pétrole Liquéfiés) proviennent en partie du raffinage du pétrole brut et d autre part de gisements / champs de gaz naturel Les risques liés au GPL Le butane et le propane sont des gaz combustibles. Comme tous les combustibles solides, liquides ou gazeux, ils brûlent en présence d'air et d'une source de forte chaleur en contact direct. Une fuite de butane ou de propane peut se répandre sans s enflammer et, en l absence de ventilation, s accumuler dans un lieu clos ou un point bas (local, pièce d habitation, cave, etc.). Une odeur caractéristique permet de déceler la présence du gaz. Sous l'action d'une flamme ou d'une étincelle, cette fuite peut s'enflammer et, dans certaines conditions, il peut y avoir une explosion et risques de brûlures ou de blessures par projection d'éclats. Pour éviter ce type d accident, la réglementation française impose des règles très strictes concernant : la construction des réservoirs, leur implantation, leur contrôle périodique, le transport, la distribution et l utilisation des GPL. Par ailleurs, elle impose d évaluer, au travers de l étude de danger, les risques liés aux activités du site. Les installations à risque du site sont répertoriées sur la carte en annexe n 1. L accident majeur peut intervenir si un réservoir de GPL soumis aux flammes se rompt (les réservoirs sous talus ne sont pas concernés) ou si un relâchement de gaz très important se produit. Cette perte de confinement peut se traduire par l inflammation d une nappe de gaz (phénomène nommé U.V.C.E) et, dans certains cas, par une évaporation brutale du gaz créant instantanément une boule de feu avec des effets thermiques importants (phénomène nommé B.L.E.V.E) (fiche annexe n 2) Page 5

6 Dans ces situations, le responsable du dépôt déclenche l alerte et met tout en oeuvre pour maîtriser les effets de l accident à l intérieur du site, mais il peut arriver que l impact de l accident dépasse l enceinte de l établissement. Risque d explosion : pouvant entraîner des blessures par projections d éclats ou par une onde de pression (bris de vitre, chute d arbres, de tuiles, etc.) Risque d incendie (interne au site) : pouvant entraîner des blessures Page 6

7 Une activité industrielle réglementée pour assurer la protection de la population et de l environnement Butagaz : un des trois sites industriels SEVESO en Tarn-et- Garonne Le site de Butagaz de Castelsarrasin est l un des 3 établissements Seveso 2 seuil haut du département, avec l entreprise ND Logistics à Grisolles et Logitia à Montbartier. Il est soumis aux dispositions de la directive SEVESO 2 car la quantité de propane liquéfié déclarée dépasse le seuil de 50 tonnes. Il est aussi sous le régime de l Autorisation avec Servitudes (AS) au titre de la nomenclature des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) pour son stockage de gaz inflammable liquéfié dépassant le seuil de 200 tonnes fixé par la nomenclature des ICPE. L accident le plus important peut prendre la forme d un incendie ou d une explosion. Les distances d effet de ces accidents maximalistes sont circonscrites aux distances matérialisées par le périmètre du P.P.I (Plan Particulier d Intervention), soit 1 km autour du dépôt. Quelles sont les mesures mises en œuvre pour maîtriser les risques? En France, la politique de prévention et de maîtrise des risques industriels majeurs repose sur un ensemble d actions sous la responsabilité de l exploitant industriel, de l Etat et des collectivités locales. Les quatre axes de cette politique sont : la réduction du risque à la source, la maîtrise de l urbanisation pour limiter les enjeux exposés au danger, l organisation des réponses opérationnelles (ORSEC-P.P.I., P.C.S., ) pour assurer la protection des populations en cas d accident, l information préventive des populations sur la nature des risques potentiels, les conséquences possibles et la conduite à tenir en cas d accident Prévenir et maîtriser les risques à la source Le site de Butagaz réactualise tous les cinq ans l étude de dangers (actualisation en cours) qui permet de : - mettre en évidence les risques et estimer leurs conséquences ; - évaluer une réduction des risques à la source ; - adapter les moyens de prévention et d intervention à ces risques Page 7

8 Un Système de Gestion de la Sécurité (SGS) est également mis en place depuis plusieurs années. Il concerne l organisation de l entreprise, la gestion des hommes (formation au poste de travail, formation sécurité), la gestion de la sous-traitance et la prévention des accidents. Il est contrôlé régulièrement par l inspection des installations classées et des exercices incendie sont conduits périodiquement, dont certains avec les sapeurspompiers. La priorité est en effet accordée à la maîtrise et à la réduction du risque à la source ; la sécurité se jouant d abord au sein des entreprises. Cependant, un accident majeur étant toujours susceptible de se produire, des mesures complémentaires sont mises en place, visant à réduire l exposition de la population aux risques. Maîtriser l urbanisation Le plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) de l établissement BUTAGAZ à Castelsarrasin a été approuvé par le préfet le 28 novembre 2011 ( des risques). Cet outil a pour objectif principal d'agir sur l'urbanisation existante et nouvelle afin de protéger les personnes des risques technologiques résiduels (après réduction du risque à la source) et de limiter la population exposée. Il définit, après concertation dans le cadre de la commission de suivi du site (CSS), des règles dʼutilisation des sols respectueuses de cet objectif de protection et compatibles avec lʼactivité de lʼinstallation classée, les projets de développement local et les intérêts des riverains. Il délimite ainsi un périmètre d exposition aux risques autour du site de Butagaz à l intérieur duquel différentes zones sont réglementées en fonction des risques. Le PPRT est une servitude dʼutilité publique qui est annexée au PLU communal. Planifier pour maîtriser les secours Parce que le risque zéro n existe pas, l exploitant du site de Butagaz et le préfet ont conçu des plans de secours pour permettre de limiter les conséquences d un accident majeur, respectivement Plan d Opération Interne (POI) et Plan Particulier d Intervention (PPI). Parce qu il y a un PPI, le maire de Castelsarrasin a élaboré le plan communal de sauvegarde (PCS) Page 8

9 Plan d'opération interne (POI) Le POI définit les mesures d'organisation, les méthodes et les moyens d'intervention pour protéger le personnel du site, la population et l'environnement en cas d'accident circonscrit à l'enceinte du site. S'appuyant sur les résultats de l'étude de dangers, le plan contient plusieurs éléments : l'analyse des scénarios d'accident, la procédure d'alerte, l'organisation des secours, la localisation des installations et les moyens d'intervention externes et internes. Il décrit les moyens humains et matériels à mettre en œuvre pour chaque scénario d'accident identifié. Le plan est élaboré par l'exploitant et à ses frais, sous le contrôle de la DREAL et du SDIS. Il fait l objet d'exercices périodiques et est mis à jour au minimum tous les trois ans. En cas de déclenchement du seul POI, c est le chef de dépôt du site ou son suppléant sécurité qui dirige les opérations de secours avec ses moyens internes en collaboration avec le SDIS. Une ligne téléphonique directe relie le dépôt Butagaz au SDIS. Plan particulier d'intervention (PPI) Dans le cas d un sinistre sortant des limites du dépôt, c'est le préfet qui prend la direction des opérations de secours en mettant en œuvre les mesures prévues dans le plan particulier d intervention. Le PPI prévoit la mobilisation des services de secours publics (sapeurs-pompiers, gendarmes, police, SAMU), de l ensemble des services de l Etat (DDT, DREAL, etc.), des communes et des acteurs privés (exploitant, associations, gestionnaires de réseaux, etc.). C'est le préfet qui est compétent pour élaborer le PPI qui constitue une des dispositions spécifiques du plan ORSEC. Il s appuie notamment sur les éléments transmis par l exploitant dans l étude de dangers pour déterminer les stratégies de protection des populations et d intervention à adopter, en fonction de la nature et de l étendue des effets, de leur gravité et de leur cinétique. Le PPI Butagaz s applique dans un rayon de m de rayon autour de la plus grosse canalisation liquide. Cette distance est basée sur le scénario le plus grave, soit le phénomène d explosion d un nuage de gaz (UVCE) à cinétique très rapide. Il est testé tous les trois ans, le dernier exercice a eu lieu donc en juin Il est révisé également tous les trois ans au maximum Page 9

10 Plan communal de sauvegarde En raison de la présence du dépôt de Butagaz, soumis à un PPI, le maire de Castelsarrasin est tenu d élaborer un plan communal de sauvegarde. Le PCS est un outil utile au maire dans son rôle d acteur majeur de la gestion d un événement de sécurité civile. Le PCS assure le soutien à la population : il détermine les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes, il fixe l organisation nécessaire à la diffusion de l alerte et des consignes de sécurité, il recense les moyens disponibles et définit la mise en oeuvre des mesures d accompagnement et de soutien à la population. Informer la population Le développement d une culture du risque est indispensable pour que chacun puisse jouer un rôle effectif dans la prévention des risques. Le Comité Local d Information et de Concertation (CLIC) qui regroupe les différents acteurs (exploitants, pouvoirs publics, associations mais également riverains et salariés) a été consulté dans le cadre de l élaboration du PPRT (ce comité est désormais appelé CSS, Comité de Suivi du Site). Parallèlement, le préfet et le maire de Castelsarrasin doivent informer préventivement la population sur les risques via le Dossier Départemental des Risques Majeurs - DDRM (consultable sur /Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Informationpreventive-en-matiere-de-risque) et le Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM - consultable, sans frais, en mairie. L exploitant informe les riverains par la publication d une plaquette d information sur les risques présentés par son site et la conduite à tenir en cas d accident majeur, dans le cadre de la mise en place du PPI. Enfin, la loi n du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages a introduit l'obligation d'information des acquéreurs et locataires de biens immobiliers par les vendeurs et bailleurs sur les risques auxquels un bien est soumis et les sinistres qu'il a subis dans le passé ( Page 10

11 L exercice PPI Butagaz du 26 juin 2014 Pourquoi cet exercice? Le dernier exercice de sécurité civile sur le site de Butagaz a eu lieu fin juin Un exercice de cette ampleur permet d acquérir un retour d expérience qui servira à actualiser le plan particulier d intervention du site et si nécessaire à améliorer les moyens à mettre en œuvre (moyens de communication, d intervention ). De plus la réglementation impose un exercice tous les trois ans Le déroulement A la suite d une défaillance de connexion entre le bras de chargement et le camion, une nappe de gaz se répand sur le site. Ce gaz s enflamme et chauffe la cuve d un camion situé à proximité, avec risque de B L E V E. Des moyens techniques et humains seront déployés sur le terrain (sapeurs pompiers, forces de l ordre). La mise en place du périmètre de sécurité sera testée sans perturbation pour la circulation. Le scenario ne prévoit pas la participation active de la population. Les objectifs de l exercice Pour les organisateurs et les participants : tester la chaîne d alerte et de commandement et l organisation de la gestion de la crise. Déclencher les plans d urgence L entraînement a pour but de préparer chaque acteur à l exercice de ses responsabilités dans le cadre de la gestion d une crise. Pour le site de Castelsarrasin, cet exercice permet de tester son plan d opération interne (POI) et contribue ainsi à parfaire l entraînement de son personnel. Pour la préfecture, il a pour objectif de tester la bonne mise en œuvre des mesures prévues par le plan particulier d intervention (PPI) et la réactivité des acteurs de la crise Page 11

12 Mobiliser tous les acteurs Cet exercice a également pour objectif de former, entraîner et améliorer l organisation et la coordination de la gestion des situations d urgence. Seront testés plus particulièrement : - l alerte des services concernés et le gréement des postes de commandement - l audibilité de la sirène - la mise en œuvre des fiches actions PPI ; - la coordination des services de secours, des gestionnaires de voirie et des forces de l ordre pour la mise en place du périmètre de sécurité, des itinéraires de déviations... Pour la population : faire connaître ou rappeler les consignes de sécurité à appliquer en cas d accident. Même si tout est mis en œuvre pour éviter l accident, le risque zéro n existe pas. Les riverains doivent savoir quoi faire lors d une telle situation. La bonne information de la population contribue en effet au bon déroulement des opérations de secours. L exercice du 26 juin prochain n implique pas la participation active des habitants. Toutefois, même sans participation réelle de la population, cet exercice est l occasion de rappeler les consignes de sécurité à appliquer en cas d accident sur le site. De plus, en lien avec Butagaz, le préfet a fait établir des documents d information (brochures et affiches) à destination des riverains situés dans le périmètre du PPI (1000 m). La dernière mise à jour de la plaquette d information sur le PPI de Butagaz : «information sur le risque industriel une confiance lucide» est en cours de diffusion. Elle présente les dangers, les mesures de sécurité et le comportement à adopter en cas d accident : Cette plaquette est jointe au dossier de presse. Qui est concerné par cet exercice? - L exploitant du site qui déclenche l alerte et informe le préfet - Le préfet de Tarn-et-Garonne qui déclenche le PPI et devient directeur des opérations de secours - Les services de l Etat : préfecture, gendarmerie, police, UT DREAL, DDT, DMD, SDIS, SAMU - Les services du conseil général, gestionnaire de la voirie - Les services de la mairie de Castelsarrasin. * * * Page 12

13 Un exercice distinct de sécurité civile impliquant l Education nationale Par ailleurs, dans le cadre de l accompagnement proposé aux communes par les services de l Etat pour l élaboration des plans communaux de sauvegarde, le colonel Pierre Amiel et son équipe bénévole d officiers réservistes profiteront de la mobilisation des services ce jour-là pour jouer un exercice distinct simulant un accident de transport de matières dangereuses avec nuage toxique à proximité de l école de Gandalou. La mairie de Castelsarrasin, la direction académique des services de l Education nationale et l école de Gandalou participeront activement à cet exercice sans perturbation pour les parents d élèves Page 13

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST MAITRISE DES RISQUES ETABLISSEMENT CARGILL Plaquette d information «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL SYNTHRON Rue du Moulin d Herbault BP 13 37110 AUZOUER-EN-TOURAINE Tél : 02.47.56.90.46 Fax : 02.47.29.60.37 Courriel : postmaster@protex-international.com

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés Source : www.mementodumaire.net RISQUE INDUSTRIEL Sommaire : I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés III - Les effets possibles en cas d'accident industriel IV - Prévention du risque industriel

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

Le risque industriel m

Le risque industriel m Le risque industriel m 1. Qu est-ce qu un risque industriel? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel entraînant des conséquences immédiates graves pour

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI

BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI ETABLISSEMENTS SEVESO STOCK ET IMPORGAL ZONE INDUSTRIELLE PORTUAIRE BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels majeurs.

Plus en détail

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 PRIMAGAZ Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 Vendredi 10/10/20 1 LE SITE DE DAINVILLE Notre objectif : Permettre le transfert de GPL dans une enceinte sécurisée par un personnel

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être :

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être : LE RISQUE TMD (Transport de matières dangereuses) Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui, par ses caractéristiques physicochimiques (toxicité, réactivité ) peut présenter des risques

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel?

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel? LE RISQUE INDUSTRIEL Comment se manifeste le risque industriel? Ce risque majeur est un événement accidentel survenant sur un site industriel. Deux grandes branches industrielles sont concernées, avec

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE- ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE- ENQUETEUR DEPARTEMENT DU CHER Commune de Moulins sur Yèvre ENQUETE PUBLIQUE DU MARDI 15 OCTOBRE 2013 AU JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l établissement AXEREAL

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

LE RISQUE ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES (TMD)

LE RISQUE ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES (TMD) LE RISQUE ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES (TMD) QU'EST-CE QUE LE RISQUE ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES (TMD)? Le risque de transport de matières dangereuses (TMD) est consécutif

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL I. QU'EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL?

LE RISQUE INDUSTRIEL I. QU'EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? LE RISQUE INDUSTRIEL I. QU'EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates graves

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel

fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel GENERALITES G.1 - QU EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant

Plus en détail

LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES

LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES Extrait du site www.clic-rhonealpes.com Des catastrophes, Feyzin - Bhopal - AZF, rappellent périodiquement que certaines installations industrielles sont

Plus en détail

À conserver. FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. Scénarios impliquant un produit inflammable : PROPANE

À conserver. FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. Scénarios impliquant un produit inflammable : PROPANE À conserver FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs Scénarios impliquant un produit inflammable : PROPANE Propane IMPACTS POTENTIELS CARACTÉRISTIQUES Le propane est

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels

Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels Z O N E I N D U S T R I E L L E P O R T U A I R E S A I N T - M A R C E T A B L I S S E M E N T S E V E S O S T O C K B R E S T E T I M P O R G A L B R E S T B R O C H U R E D I N F O R M A T I O N A U

Plus en détail

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES Lille, le 2 octobre 2013 Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES La préfecture du Nord, en

Plus en détail

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Plan de l intervention 1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Établissements visés Le POI est demandé pour les installations présentant les risques les plus importants

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 Présentation Générale du dépôt Présentation des Installations et Activités du dépôt Actions réalisées et Coûts associés

Plus en détail

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ CLIC - SARA / 06 Mai 2009 SOMMAIRE Historique Activité Situation géographique Politique de Prévention des Accidents Majeurs Bilan du Système de Gestion de la Sécurité Compte-rendu des évènements Exercices

Plus en détail

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47)

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) VI. RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Novembre 2009 Mise à jour juillet 2011 Réf. : RP/ER/MM/2009/092

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL LES RISQUES TECHNOLOGIQUES 1- QU EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? 2- COMMENT SE MANIFESTE-T-IL?

LE RISQUE INDUSTRIEL LES RISQUES TECHNOLOGIQUES 1- QU EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? 2- COMMENT SE MANIFESTE-T-IL? LES RISQUES TECHNOLOGIQUES n LE RISQUE INDUSTRIEL 1- QU EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences

Plus en détail

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Forum SMBV Pointe de Caux - Épouville Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Préfecture de la Seine-Maritime SIRACED PC - septembre 2011 le SIRACEDPC Service Interministériel

Plus en détail

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Frédéric EVESQUE (CETE de Lyon) Jeudi 28 mai 2009 - Centre de Congrès

Plus en détail

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles numéros utiles a b c POMPIERS 18 NUMÉRO D APPEL D URGENCE EUROPÉEN 112 POLICE SECOURS 17 POLICE MUNICIPALE 04 78 03 68 68 SAMU 15 d e f MÉTÉO FRANCE 08 92 68 02 69 EDF 0 810 69 2000 GDF 0 810 69 2000 VILLE

Plus en détail

PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES

PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL VERSION 1.4 I. POSITIONNEMENT DE LA THEMATIQUE PAR RAPPORT AU SCOT 1. LES RISQUES TECHNOLOGIQUES

Plus en détail

Le risque technologique

Le risque technologique Le risque technologique DDTM des Pyrénées-Orientales - DDRM 2012 149 LES RISQUES TECHNOLOGIQUES - Le risque industriel - Le risque rupture de barrage - Le risque transport de marchandises dangereuses DDTM

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Information sur le risque. industriel

Information sur le risque. industriel Information sur le risque Les bons réflexes en cas d alerte industriel IMPORTANT Conservez soigneusement ce document Directeur du site : Frédéric PYTHON Date d édition : février 2007 INEOS Enterprises

Plus en détail

industriels majeurs. Que faire en cas d accident?

industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Vous habitez dans une zone à risques à conserver! industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Etablissement concerné : Groupement Pétrolier de Haute-Savoie /////////////////////////////// Préfecture

Plus en détail

Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE

Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE 04 > Industriel p. 68 > Transport de Matières Dangereuses (TMD) p. 73 > Rupture de barrage p. 82 > Nucléaire p. 89 Dossier Départemental sur les

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

La DREAL en Aquitaine

La DREAL en Aquitaine La DREAL en Aquitaine Direction Régionale créée en 2010 dans le cadre de la réforme de l État. Placée sous l'autorité du préfet de région et des cinq préfets de département, la DREAL Aquitaine participe

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE CONGRES DES MAIRES DU NORD 2014 LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE La Sécurité Civile La loi de modernisation de la sécurité civile du 13 Août 2004 a refondé la doctrine et l organisation

Plus en détail

Objectifs généraux de la prévention des risques la politique de l'etat. Pierre Beauchaud

Objectifs généraux de la prévention des risques la politique de l'etat. Pierre Beauchaud Objectifs généraux de la prévention des risques la politique de l'etat Pierre Beauchaud 1 LE RISQUE MAJEUR Les grandes familles de risques : risques naturels (inondations, avalanches, feux de forêt, mvt

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

1. LES POTENTIELS pe DANGERS

1. LES POTENTIELS pe DANGERS Demande d'autorisation Préfectorale les Délices d'auzan - Castelnau d'auzan (32) 1. LES POTENTIELS pe DANGERS Les potentiels de danger sont présentés dans le tableau suivant: SYSTEME Stock cartons, POTENTIEL

Plus en détail

Comités Locaux d Information et de Concertation (CLIC)

Comités Locaux d Information et de Concertation (CLIC) Comités Locaux d Information et de Concertation (CLIC) 1 Décret n 2005-82 du 1er février 2005 (J.O. du 4 février 2005) et circulaire du 26 avril 2005 Aire géographique Composition Domaine de compétence

Plus en détail

Le RISQUE INDUSTRIEL. dans le Var. industriel QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE?

Le RISQUE INDUSTRIEL. dans le Var. industriel QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE? Exemple de plaquette d information Stogaz (Comimpress) Information des riverains Le RISQUE INDUSTRIEL dans le Var QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE? Un risque est la combinaison de la probabilité d'un

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL

LE RISQUE INDUSTRIEL LE RISQUE INDUSTRIEL 1. Qu est-ce qu un risque industriel? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates ou différées,

Plus en détail

du CLIC à... la Commission de Suivi de Site

du CLIC à... la Commission de Suivi de Site du CLIC à... la Commission de Suivi de Site en Rhône-Alpes, 36 CLIC et une quarantaine de CLIS vont évoluer en CSS la Commission de Suivi de Site articles L125-2, L125-2-1, L515-8, R125-8-1 à R125-8-5,

Plus en détail

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Département de Lot-et-Garonne Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Pôle Sécurité Défense Bernard BRIZARD 2010 7 étapes essentielles pour conduire le projet PCS... Déclinaison étape par étape

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL

LE RISQUE INDUSTRIEL LE RISQUE INDUSTRIEL 1 - Manifestation du risque 1.1 - Comment se manifeste le risque industriel? Le risque industriel est soit chronique soit accidentel. Les risques chroniques résultent des différentes

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE

PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE 4, AVENUE HOCHE 75008 PARIS - 01 40 53 70 00 FAX : 01 40 53 70 49 PROTOCOLE D'ACCORD DE L INDUSTRIE

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Création du site en 1964 Site soumis à Autorisation et classé SEVESO Seuil Haut Effectif = 13 personnes ; Superficie

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur Intervention du Colonel Pascal COLIN, directeur départemental des services d incendie et de secours de la Marne L alerte des maires lors d intervention sur leur commune Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers

Plus en détail

Organisation de la journée. 19 juin 2014

Organisation de la journée. 19 juin 2014 Les PPRT : Quelles contraintes? Quelles dynamiques pour les territoires impactés? Organisation de la journée 19 juin 2014 F.Zoulalian /DDTM 13/Service Urbanisme/Pôle aménagement Programme - Introduction

Plus en détail

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES?

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? Le risque de transport de matières dangereuses est consécutif à un accident se produisant

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Eau et Risques PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Recueil des

Plus en détail

APPLICATION DE LA MODIFICATION DE LA DIRECTIVE SEVESO II

APPLICATION DE LA MODIFICATION DE LA DIRECTIVE SEVESO II INDUSTRIE CONSEIL ENVIRONNEMENT Etudes Conseils Ingénierie en environnement et risques industriels Votre partenaire dans les domaines de l environnement et des risques industriels APPLICATION DE LA MODIFICATION

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable: 7 décembre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Plan de prévention Pratique des gestionnaires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.E) Historique Réglementation générale Contenu dudossier Le commissaire enquêteur Suite et fin de l enquête publique Historique

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Les Plans Particuliers d'intervention des centrales nucléaires. Préfet de Seine-Maritime

Les Plans Particuliers d'intervention des centrales nucléaires. Préfet de Seine-Maritime Les Plans Particuliers d'intervention des centrales nucléaires r Préfet de Seine-Maritime Le plan particulier d'intervention (PPI) plan d urgence, obligatoire, pour la réponse en cas d accident technologique

Plus en détail

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES?

LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES TMD I. QU'EST CE QUE LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES? Le risque de transport de matières dangereuses est consécutif à un accident se produisant

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Informations générales 2 Changement de président : Départ de J. Macklin (directeur général adjoint d InVivo) en mars 2013 Remplacement

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

Chapitre 4 - Validation de la méthodologie d aide à la réflexion. 4.2 Le dépôt pétrolier

Chapitre 4 - Validation de la méthodologie d aide à la réflexion. 4.2 Le dépôt pétrolier 4.2 Le dépôt pétrolier 4.2.1. Généralités Le DPRS est installé sur une zone qui accueillait jadis, jusqu aux années 1950, un important réseau de voies de chemin de fer qui servaient au chargement des wagons

Plus en détail

BP-GDH : quels risques pèsent sur nous? Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire

BP-GDH : quels risques pèsent sur nous? Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire Sept 2001 Juillet 2003 1- Historique 2 Explosion d AZF à Toulouse - La loi organise la prévention des risques : Plan de prévention des

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS PREFECTURE DE LA MEUSE SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILE DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS A destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels

Plus en détail

Vue aérienne de l environnement du dépôt

Vue aérienne de l environnement du dépôt Risques liés au voisinage Les ERP suivants se trouvent dans un rayon de 500m principalement à l Ouest : - le cinéma en plein air, ouvert en période estivale à 320m (environ 100 personnes) ; - l hôtel des

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 1 Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 2 Sommaire 1. Organisation

Plus en détail

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580 ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Sommaire La réglementation ICPE La nomenclature ICPE Utiliser la nomenclature ICPE Les installations non classées ICPE soumises à déclaration

Plus en détail

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1 CLIC du 8 juin 2010 1 Axens Salindres : chiffres-clés Près de 10 ans de présence à Salindres 334 salariés au 31 mai 2010 Plus de 200 recrutements depuis 2001 dont 60 emplois créés En 2010 : 21 recrutements,

Plus en détail

Comité de Suivi de Site

Comité de Suivi de Site Site de Clermont le 23 juin 2014 Organisation, formation Alignement des structures et organisations avec celles définies par le groupe BASF et le Responsible Care Analyse des risques Remise de l EDD révisée

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

Document à conserver L INFORMATION PRÉVENTIVE

Document à conserver L INFORMATION PRÉVENTIVE Document à conserver L INFORMATION PRÉVENTIVE L'article L.125-2 du Code de l'environnement précise que "les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines

Plus en détail

2. Les évolutions réglementaires en matière de maîtrise des risques technologiques

2. Les évolutions réglementaires en matière de maîtrise des risques technologiques DREAL Aquitaine Service Prévention des Risques Division Sécurité industrielle Claire IRAOLA 2. Les évolutions réglementaires en matière de maîtrise des risques technologiques 2.1 Des grands accidents aux

Plus en détail