CONNAÎTRE LES RISQUES ET LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONNAÎTRE LES RISQUES ET LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ"

Transcription

1 PLATEFORME CHIMIQUE DE CARLING SAINT-AVOLD CONNAÎTRE LES RISQUES ET LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ PROTELOR

2 Ce document a pour objet de présenter les principales fabrications sur le site et les produits utilisés. Il décrit également les risques majeurs auxquels peut être confronté le personnel présent sur le site. L ensemble des risques fait l objet d une évaluation et d une information auprès du personnel concerné. Les pictogrammes de danger utilisés n ont pas vocation à représenter l étiquettage réglementaire. Dans tous les cas, référez vous à la Fiche de Données Sécurité de chaque produit. ALTUGLAS INTERNATIONAL Plate-forme chimique Entrée sud BP Saint-Avold Cedex ARKEMA BP Saint-Avold Cedex PROTELOR Plate forme chimique BP Saint-Avold Nord Tél SNF ZI de l Europort Saint-Avold Tél TOTAL PETROCHEMICALS FRANCE Usine de Carling Saint-Avold BP Saint-Avold Cedex Tél

3 RN 33 vers Carling / Creutzwald 9 Entrée nord 26 vers la commune de L Hôpital 4 vers Europort , Entrée ouest vers Europort A4 vers Metz / Paris POSTE ÉLECTRIQUE RN 33 Entrée sud 25 A4 vers Strasbourg vers St-Avold Plate-forme chimique de Carling - Saint-Avold Altuglas Arkema Protelor Total Petrochemicals France SNF Torches Routes principales Routes secondaires Feux de sécurité routière Acrylates Superabsorbants Adame, utilités Station finale Station biologique Vapocraqueur Essences Polystyrène Stockage nord Stockages pétrochimie sud Chargement sud Polyéthylène Station de traitement des eaux Norsolène Cray Valley Protelor Altuglas International Chaufferie sud Chlorométhylation Polyamines Direction Total Petrochemicals France Sécurité Infirmerie, cellule accueil PC POI 24 BCU 25 Direction Arkema, restaurant d entreprise 26 Pilotage technique acide acrylique 27 Village entreprises extérieures 28 Voies ferrées multiples 3

4 L usine Arkema de Carling, spécialisée dans la chimie des acryliques occupe 80 hectares sur la plateforme. La matière première de ses activités est le propylène destiné à la fabrication de l acide acrylique et de ses dérivés. Ces produits trouvent leurs applications dans les vernis, peintures, colles, traitement des eaux usées Classée Seveso 2 seuil haut en raison de la nature des produits qu elle fabrique et stocke, l usine compte 350 salariés, trois unités de production principales et deux stations de traitement des eaux. 1 L ATELIER ACRYLATES C est sur cette unité que sont fabriqués l acide acrylique et ses derivés (acrylate d éthyle, de méthyle, de butyle, de 2 éthyl hexyle). RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE l utilisation du propylène, par les alcools (méthanol, butanol ), les intermédiaires de fabrication et les produits finis stockés. la production d acroléine lors de la réaction du propylène avec l oxygène pour produire la molécule d acide acrylique. C est un intermédiaire de fabrication qui n est pas stocké sur le site. L ATELIER DES SUPERABSORBANTS 2 Situé à l est de l usine, l atelier fabrique ses produits à partir d acide acrylique glacial. Les superabsorbants sont utilisés principalement dans les couches pour bébés, l hygiène féminine ou encore la câblerie sous-marine. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE Ces risques sont générés par l utilisation d heptane qui est utilisé comme solvant dans la fabrication des superabsorbants et par l acide acrylique glacial qui est la matière première utilisée pour la fabrication des SAP. 4

5 Cette unité gère les deux stations de traitement des eaux (stations biologique et de traitement final), des chaudières de production de vapeur et les réseaux d usine (azote, air appauvri, vapeur ) ce qu on appelle communément les utilités. Le produit fabriqué est l Adame, qui est un floculant utilisé dans le traitement des eaux usées. l Adame qui est le produit fini de l atelier. RISQUE D INCENDIE l utilisation de l acrylate d éthyle qui entre dans la fabrication de l Adame, et par nos produits finis ou intermédiaires de fabrication stockés (amiétol, ethanol ). 3 L ATELIER EAU (ENVIRONNEMENT, ADAME, UTILITÉS) 4 STATION DE TRAITEMENT FINAL La station de traitement final traite les effluents de l ensemble des industriels de la plateforme par voie physico-chimique. La station biologique traite une partie des effluents de la plateforme via un principe biologique à boues activées. ET D INCENDIE Ces risques sont générés par la présence potentielle d hydrocarbures liquides et de benzène dans les eaux à traiter., D INCENDIE ET D EXPLOSION Ces risques sont générés par l utilisation du gaz naturel, du fioul et par la présence potentielle d H2S dégagé par les boues. 5 STATION BIOLOGIQUE 5

6 6 LE VAPOCRAQUEUR (VP) Il consiste à craquer dans des fours des coupes pétrolières, principalement du naphta, à haute température, en présence de vapeur d eau. Les gaz craqués sont ensuite comprimés. Le primaire sépare les produits les plus lourds (huiles et essences lourdes) par trempe thermique et distillation à basse pression. Le train froid sépare les hydrocarbures légers (éthylène, propylène, coupe C4) par distillations successives. Le vapocraqueur produit les matières premières qui vont permettre d alimenter les autres unités ou usines du site (éthylène t/an - propylène t/an). L usine Total Petrochemicals France de Carling - Saint-Avold, classée Seveso 2 seuil haut, produit, à partir du naphta (coupe pétrolière issue du raffinage du pétrole), des grands intermédiaires de la pétrochimie (éthylène, propylène, benzène ). Une part importante de ces produits est ensuite transformée sur site en polymères Ce risque peut être généré accidentellement par la mise à l atmosphère de benzène, de butadiène contenu dans la coupe C4 ou de diméthyle-disulfure (DMDS très localisé). (matières plastiques) telles que le polyéthylène ou le polystyrène. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE Ce risque peut être généré par le traitement et la transformation d hydrocarbure et de GPL (gaz de pétrole liquéfié). 7 LES AROMATIQUES : ATELIER DES ESSENCES Le polystyrène est produit par polymérisation de styrène pour obtenir du PS cristal ou du PS choc (adjonction de caoutchouc) de qualité alimentaire. Le produit se présente sous la forme de granulés. Deux types de polystyrène sont produits sur les 3 lignes : le polystyrène choc et le polystyrène cristal. Il ne s agit pas d essence pour véhicules mais des essences légères issues du vapocraquage. Elles servent essentiellement à produire du benzène. Le benzène est utilisé comme matière première dans la fabrication du styrène puis du polystyrène. Les sous-produits sont soit recraqués au vapocraqueur, soit utilisés comme combustible liquide ou gaz. 6 Ce risque peut être généré accidentellement par la mise à l atmosphère de benzène. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE la transformation d hydrocarbure, notamment le styrène. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE Ce risque peut être généré par le traitement et la transformation d hydrocarbure. LE POLYSTYRÈNE (PS) 8

7 Stockage nord : il est constitué de réservoirs de naphta et d une réserve eau incendie. Stockage pétrochimie sud : il s étend sur une surface de plus de 3 ha. Une trentaine de réservoirs et sphères servant au stockage de produits finis pétrochimiques, de GPL (gaz de pétrole liquéfié) y sont implantés, ainsi qu un terminal équipé de postes de chargement/dépotage route et rail. 12 RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE le transfert et stockage de coupes d hydrocarbures, de GPL et d huiles Ce risque peut être généré accidentellement par la mise à l atmosphère de benzène, de butadiène contenu dans la coupe C4. LES PARCS DE STOCKAGES / CHARGEMENTS LE POLYÉTHYLÈNE (PE) Cette station traite les effluents issus des unités pétrochimiques. ET D INCENDIE Ces risques sont générés par la présence de traces d hydrocarbures liquides pouvant contenir du benzène dans les eaux à traiter et par la génération d hydrogène sulfuré (H2S). Cette unité est composée de deux lignes de production : > la ligne 41 : produit des co-polymères et ter-polymères éthylène dérivés acryliques (EDA) à partir d éthylène et d acrylates. > la ligne 43 : produit du polyéthylène haute pression basse densité (HPbd). Cette production est réalisée à très haute pression (2400 b). RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE Ces risques sont générés par l utilisation d éthylène comprimé entre et bars et de peroxydes. NORSOLÈNE CRAY VALLEY 13 STATION DE TRAITEMENT DES EAUX (STE) 14 C est une unité de fabrication de résines liquides et solides. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE Ce risque peut être généré par la transformation d hydrocarbure. Ce risque peut être généré accidentellement par la mise à l atmosphère de tri-fluorure de bore (BF3). 7

8 PROTELOR 15 Filiale du groupe français Protex International, Protelor emploie 26 salariés. L usine est située dans l enceinte de la plateforme chimique de Saint-Avold Nord. Protelor est spécialisé dans la fabrication d agents séquestrants utilisés dans les lessives, l agriculture et le traitement des eaux, d additifs pour béton et plâtre, de produits divers (agents de blanchiment pour papeterie, agents ignifugeants, engrais aux oligoéléments). Ces différents produits sont obtenus par réactions de carboxylation, sulfonation ou par simples mélanges. l utilisation du formol, matière première utilisée pour la fabrication des agents séquestrants, et de l ammoniaque sous produit de la synthèse de ces agents. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE l utilisation de naphtalène, matière première pour la fabrication de fluidifiants pour béton. 8

9 Contrairement à ses voisins, Altuglas n est pas classé Seveso mais soumis à autorisation. Altuglas International, filiale du groupe Arkema, est leader mondial en polyméthacrylate de méthyle (PMMA), également appelé «verre acrylique». Altuglas International crée, développe et fabrique des produits novateurs répondant aux besoins de ses clients du monde entier vendus sous les références Altuglas, Plexiglas, Oroglas et Solarkote. L usine Altuglas de la plateforme de Carling possède près de m 2 de bâtiments et emploie 140 salariés. La matière première de son activité est le méthacrylate de méthyle qui sert à la fabrication de plaques et de blocs de PMMA qui trouvent leur application dans différents marchés comme le sanitaire (1 baignoire sur 2 en Europe), les enseignes, l architecture/design, l ameublement, l automobile ou l aéronautique. RISQUE D INCENDIE ET D EXPLOSION Ce risque est généré par l utilisation de méthacrylate de méthyle, matière première utilisée pour fabriquer les plaques de PMMA. 16 9

10 spécialisée dans la fabrication de Cet atelier fabrique des monomères (métha)acryliques par réaction de l Adame avec du chlorure de méthyle ou du chlorure de benzyle. Ces monomères sont ensuite envoyés au siège social de SNF à Andrézieux ou à des clients, pour y être transformés en polyacrylamides utilisés comme floculants dans le traitement des eaux usées. monomères et de polymères utilisés 18 L ATELIER CHLOROMÉTHYLATION L usine SNF de Saint-Avold est dans le traitement des eaux usées. l utilisation de l Adame et du chlorure de benzyle. Les produits finis issus de la chimie des acrylates et des polyamines ne sont pas classés dangereux, RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE mais les matières premières le le chlorure de méthyle qui est un gaz de pétrole liquéfié. sont, et confèrent au site son classement Seveso 2 seuil haut. 19 L ATELIER POLYAMINES Cet atelier fabrique des polyamines par réaction d épichlorhydrine et de diméthylamine. Ces polyamines sont des polymères utilisés comme coagulants dans le traitement des eaux usées. l utilisation d épichlorhydrine. RISQUE D EXPLOSION ET D INCENDIE la diméthylamine. 10

11 LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ SUR LE SITE, IL EST INTERDIT De fumer, sauf dans les fumoirs autorisés RÈGLES DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE Port de la ceinture de sécurité obligatoire Stationnement en marche arrière obligatoire Dépassement de véhicule/engin interdit Usage du téléphone interdit en conduisant D effectuer des photos ou prises de vues sans autorisation écrite De garder son téléphone portable, même éteint dans les unités D introduire des animaux D utiliser les flammes nues ; travaux feu nu soumis à Procédure Sécurité Travaux D introduire des produits addictifs (drogue, alcool, médicaments) Respect des limitations de vitesses affichées Feux de sécurité routière : lorsque ces feux sont allumés ou clignotent, il est interdit de les franchir LES SIGNAUX D ALERTE ALERTE PPI Essai de la sirène d alerte PPI, tous les 1 ers mercredis du mois à 12 h, sur un seul cycle, sans fin d alerte. ALERTES LOCALES ALERTE PPI 61 secondes 61 secondes 61 secondes 40 s 40 s 30 secondes FIN D ALERTE ALERTES LOCALES (ateliers hors polyéthylène) FIN D ALERTE 45 secondes 15 secondes Essai des sirènes d alerte locales, tous 1 ers jeudis du mois à 10 h sur 45 secondes (son modulé) - fin d alerte sur 15 secondes (son continu). En cas d alerte, le personnel met en sécurité son poste de travail et rejoint sans courir le point de rassemblement le plus proche en tenant compte de la direction du vent. Déplacement perpendiculaire par rapport au sens du vent. 11

12 PLATEFORME CHIMIQUE DE CARLING SAINT-AVOLD PROTELOR 6914

Le pétrole et ses transformations

Le pétrole et ses transformations Le pétrole et ses transformations 3 Objectifs Connaître les produits dérivés du pétrole. Connaître la chaîne de transformation : du puits de pétrole à la pompe à essence. Prendre conscience des nombreuses

Plus en détail

CARLING SAINT-AVOLD UNE PLATEFORME EUROPÉENNE POUR VOUS ACCUEILLIR

CARLING SAINT-AVOLD UNE PLATEFORME EUROPÉENNE POUR VOUS ACCUEILLIR CARLING SAINT-AVOLD UNE PLATEFORME EUROPÉENNE POUR VOUS ACCUEILLIR DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL Un positionnement géographique privilégié Au cœur du marché européen et idéalement connectée aux réseaux routiers

Plus en détail

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC LES MATERIAUX. La fabrication du PVC S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C3.2: Préparer les matériaux, quincaillerie et accessoires.

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL SYNTHRON Rue du Moulin d Herbault BP 13 37110 AUZOUER-EN-TOURAINE Tél : 02.47.56.90.46 Fax : 02.47.29.60.37 Courriel : postmaster@protex-international.com

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix. www.plateformechimiquedupontdeclaix.com

Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix. www.plateformechimiquedupontdeclaix.com Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix www.plateformechimiquedupontdeclaix.com Visiteurs : principales règles et consignes à respecter sur la plate-forme Accès réglementé, les visiteurs doivent

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière

Pétrole: matière première et produits. Union Pétrolière Pétrole: matière première et produits Union Pétrolière Une matière première précieuse Le pétrole brut ne procure pas seulement de l essence. Nous utilisons chaque jour l un ou l autre de ses nombreux dérivés,

Plus en détail

L éclairage au cours du temps

L éclairage au cours du temps L éclairage au cours du temps Créer une lumière de manière artificielle jojo Les fonctions Créer lumière fiabilité luminosité Couleur blanche économie pollution Objet éclairant encombrement autonomie sécurité

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

Séminaire Hydrogène dans le cadre du projet PIICTO 6 octobre 2015. Une vision globale au service d une action de proximité

Séminaire Hydrogène dans le cadre du projet PIICTO 6 octobre 2015. Une vision globale au service d une action de proximité Séminaire Hydrogène dans le cadre du projet PIICTO 6 octobre 2015 Une vision globale au service d une action de proximité Un système construit au fil du temps sur le modèle d intégration du raffinage et

Plus en détail

Le transport de matières dangereuses

Le transport de matières dangereuses 1/5 Définitions > Une matière dangereuse est une substance qui par ses caractéristiques physicochimiques, toxicologiques, ou bien par la nature des réactions qu elle est susceptible de produire, peut présenter

Plus en détail

le Risque Incendie École du FEU

le Risque Incendie École du FEU le Risque Incendie École du FEU L ennemi n 1, c est... Le FEU Énergie d'activation Source de chaleur, Flamme nue, Etincelle électrique, Frottement, échauffement... La Combustion Définition : C est une

Plus en détail

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15 Inflammables Introduction On qualifie d s les liquides qui peuvent, à des températures proches de la température ambiante, s enflammer en présence d une source d ignition (étincelle, flamme nue, surface

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement QU EST CE QU UNE UNE INSTALLATION CLASSÉE? Les ateliers, usines, dépôts, chantiers qui peuvent être source de pollution ou de risque pour

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

La tour de l'énergie. Plan du cours Page 1 ÉLÈVES D'ÉCOLE PRIMAIRE. Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49. Thème

La tour de l'énergie. Plan du cours Page 1 ÉLÈVES D'ÉCOLE PRIMAIRE. Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49. Thème Plan du cours Page 1 Thème Matières premières issues du pétrole Matériel 400 ml de lait à 2 % 100 ml de vinaigre Source Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49 Objectif Les élèves apprendront qu'il

Plus en détail

Hygiène industrielle - Sécurité - Environnement Développement durable

Hygiène industrielle - Sécurité - Environnement Développement durable Usine de Carling Saint-Avold Hygiène industrielle - Sécurité - Environnement Développement durable Rapport 2008 Le mot du directeur Ce rapport annuel est consacré à l Hygiène industrielle, à la Sécurité,

Plus en détail

Site industriel de Notre-Dame-de-Gravenchon - Lillebonne. Une confiance lucide. Information sur la sécurité

Site industriel de Notre-Dame-de-Gravenchon - Lillebonne. Une confiance lucide. Information sur la sécurité Site industriel de Notre-Dame-de-Gravenchon - Lillebonne Une confiance lucide Information sur la sécurité Une confiance dans l avenir Prévenir et informer Vous vivez à proximité d un site industriel que

Plus en détail

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC Quelques définitions Les dangers La classification L étiquetage 2 Les produits chimiques se trouvent sous la forme de substances

Plus en détail

Annexe I. Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1

Annexe I. Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1 Annexe I Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1 Les quantités indiquées ci-après se rapportent à chaque activité ou groupe d activités. Lorsqu une substance ou une

Plus en détail

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403 ANNEXE : RISQUES ASSOCIES AUX GAZ COMPRIMES GAZ COMBUSTIBLES DIHYDROGÈNE : H 2 H220 - extrêmement inflammable. SGH02 Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Aucune Masse molaire 2 g.mol -1 Masse

Plus en détail

APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES

APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES 4 et 5 octobre 2011 - Atelier «Recyclage des produits multi-matières» APPORT DE L EXTRUSION RÉACTIVE POUR LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES EN MÉLANGE ET DES PRODUITS MULTI-COUCHES Françoise Guyonnet Responsable

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail

CODES DES PRODUITS REMARQUE RELATIVE AUX PRODUITS ADDITIVÉS

CODES DES PRODUITS REMARQUE RELATIVE AUX PRODUITS ADDITIVÉS CODES DES REMARQUE RELATIVE AUX ADDITIVÉS Lorsqu un produit est additivé avec l additif d un raffineur, il faut utiliser les s des produits se terminant par... additivé 1 (par raffineur) ou... additivé

Plus en détail

Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX

Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX FABRICATION FRANCAISE Indice 7 01 03 2011 Page 1 sur 5 Equipement TORCH AIRNOX MT type Moyenne Température sur Skid TORCH AIRNOX Très Haute Température Haute Vitesse

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

Principaux produits industriels. Objectif. Généralités et nomenclature des principales familles Les liquides inflammables

Principaux produits industriels. Objectif. Généralités et nomenclature des principales familles Les liquides inflammables Principaux produits industriels Généralités et nomenclature des principales familles Les liquides Les gaz sous pression Objectif A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables de mobiliser des

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI

BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI ETABLISSEMENTS SEVESO STOCK ET IMPORGAL ZONE INDUSTRIELLE PORTUAIRE BROCHURE D INFORMATION AU PUBLIC SECURITE PPI Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels majeurs.

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST MAITRISE DES RISQUES ETABLISSEMENT CARGILL Plaquette d information «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

CLASSE 5 LES SUBSTANCES OXYDANTES

CLASSE 5 LES SUBSTANCES OXYDANTES CLASSE 5 LES SUBSTANCES OXYDANTES I. DEFINITION : La classe des substances oxydantes regroupe des familles chimiques très diverses, elles peuvent être considérées comme relativement inoffensives en elles

Plus en détail

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION Concept H 2 : L idée est de produire, de stocker et d assurer 100% des besoins énergétiques d un immeuble résidentiel sans aucun rejet de CO 2 et sans frais énergétiques.

Plus en détail

Transfert d énergie sous forme thermique

Transfert d énergie sous forme thermique Chapitre 10 Transfert d énergie sous forme thermique Découvrir Activité documentaire n 1 Générations de carburants 1. Il existe trois catégories de carburants : les carburants issus de la pétrochimie,

Plus en détail

Présentation S3PI. Projet HORN. 12 avril 2013. Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut

Présentation S3PI. Projet HORN. 12 avril 2013. Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut Présentation S3PI 12 avril 2013 Projet HORN Claude Cadot Patrick Marissaël Xavier Touffut 1 Présentation générale Création d une plateforme industrielle de stockage Dédiée aux matières dangereuses conditionnées

Plus en détail

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7

Objectifs : Introduction. 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 1 ère GMB Technologie Les carburants 1 / 7 Les carburants Objectifs : L élève devra être capable de : Définir la composition des carburants usuels (essence, gazole et GPL) ; Pour les carburants usuels,

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Information sur le risque. industriel

Information sur le risque. industriel Information sur le risque Les bons réflexes en cas d alerte industriel IMPORTANT Conservez soigneusement ce document Directeur du site : Frédéric PYTHON Date d édition : février 2007 INEOS Enterprises

Plus en détail

L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé

L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé Laurent Zorzi et Georges eyen Chimie Industrielle et LASSC L'industrie pétrolière : du produit naturel au carburant avancé Le pétrole Tout comme le charbon, le pétrole brut est un produit naturel qui résulte

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

S.P.S.E. / / Air Liquide. ArcélorMittal / Arkema / Thermphos / Lyondell Chimie France. /Grand Port Maritime de Marseille / Deulep

S.P.S.E. / / Air Liquide. ArcélorMittal / Arkema / Thermphos / Lyondell Chimie France. /Grand Port Maritime de Marseille / Deulep Page 1 N 8 56 Fos-sur-Mer, Port-St-Louis-du-Rhône et le sud d Arles 68 N2 / Terminal de la Crau 569 N1 / Cogex S.P.S.E. / / Air Liquide GDF ELENGY SUEZ / ArcélorMittal / Arkema / Thermphos 68 N 2 / Lyondell

Plus en détail

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»?

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? I. Combustion : définitions. L expérience dans laquelle une substance brûle est appelée combustion. Pour avoir une combustion, il faut 3 éléments

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Sécurité et précision

Sécurité et précision Sécurité et précision The signature of quality! Présentation En 1949 M. Fritz Brumme, ingénieur chez Opel, crée la Société EFFBE à Francfort en Allemagne. Un an après, il conçoit, développe et fabrique

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015 Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Agenda Le Gaz Naturel Liquide Où trouve-t-on du GNL? Les phénomènes dangereux du GNL Moyens d extinction film

Plus en détail

Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels

Vous résidez ou travaillez dans une zone concernée par des risques industriels Z O N E I N D U S T R I E L L E P O R T U A I R E S A I N T - M A R C E T A B L I S S E M E N T S E V E S O S T O C K B R E S T E T I M P O R G A L B R E S T B R O C H U R E D I N F O R M A T I O N A U

Plus en détail

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE 15 septembre 2015 Sylvain BRETON - Pierre-Yves GESLOT MEDDE Direction Générale de la Prévention des Risques Bureau des Risques technologiques

Plus en détail

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY Stockage de l hydrogène, Piles à combustible Gérald POURCELLY Institut européen des membranes, Institut de chimie du CNRS Directeur du GDR Piles à combustible et systèmes (PACS) Mercredi 27 février 2013,

Plus en détail

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Carrefour Santé Sécurité Glovelier 04.12.2014 J.-F. André SUVA Team Chimie Sécurité au Travail 1 Thèmes Emploi de solvants, publication

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

ACQUISITION DU SAVOIR

ACQUISITION DU SAVOIR FI SPV - Module INC TC ACQUISITION DU SAVOIR «Extincteurs» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandées. Savoir choisir un extincteur en fonction du type de feu connaître

Plus en détail

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon.

Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon. Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon. Qu est-ce que l air? L air que nous respirons est un mélange gazeux constitué de 78 % d azote, 21 % d oxygène et 0,9 %

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan. 29042009 CLIC n 2

Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan. 29042009 CLIC n 2 Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan Balan : l usine à la campagne Le Polychlorure de Vinyle (PVC) ydate de démarrage : mai 1966 ( 24 000 t/an ) yeffectif service : 58 personnes ycapacité

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Web Conférence. Règlementation ICPE. Bases et Evolutions

Web Conférence. Règlementation ICPE. Bases et Evolutions Web Conférence Règlementation ICPE Bases et Evolutions Définition Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE) Une installation Usine, atelier, dépôt, chantier, élevage Dont l exploitation

Plus en détail

du 2 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2011)

du 2 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2011) Ordonnance du DETEC mettant en vigueur l Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures du 2 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2011) Le

Plus en détail

Chimie organique. Chimie 11

Chimie organique. Chimie 11 Chimie organique Chimie 11 La chimie organique La chimie organique est l'étude des molécules composées de carbone et d'hydrogène. Parmi ces molécules, on trouve notamment celles qui sont à la base de la

Plus en détail

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER:

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: page page 2 Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: - Des carburants automobile - De leur constitution - Des additifs 7 7 8 5 10 5 11 6 6 VISITEZ LES PAGES DU MEME AUTEUR L'automobile et: sa pollution,

Plus en détail

E 3-3/A EXTINCTEURS. Inflammabilité - Lutte contre l Incendie. Protection et Lutte contre l Incendie. SE FEU - 02342_A_F - Rév. 0

E 3-3/A EXTINCTEURS. Inflammabilité - Lutte contre l Incendie. Protection et Lutte contre l Incendie. SE FEU - 02342_A_F - Rév. 0 Inflammabilité - Lutte contre l Incendie Protection et Lutte contre l Incendie EXTINCTEURS Définitions Un extincteur est un appareil qui permet de projeter sous l effet d une pression intérieure, et de

Plus en détail

B3 L E R I S Q U E I N D U S T R I E L

B3 L E R I S Q U E I N D U S T R I E L B3 B3 GENERALITES Qu est-ce que le risque industriel? Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates graves pour

Plus en détail

DU NOUVEAU SUR LE DECAPAGE CHIMIQUE DES FACADES : LES DECAPANTS «NOUVELLE GENERATION» SANS DCM

DU NOUVEAU SUR LE DECAPAGE CHIMIQUE DES FACADES : LES DECAPANTS «NOUVELLE GENERATION» SANS DCM Le contexte La réglementation sur le décapage chimique des peintures a récemment évoluée. La décision n 455/2009/C E du parlement européen et du conseil du 6 mai 2009 énonce que les décapants de peinture

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE Bilan des émissions de gaz à effet de serre En application de l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Société COOPERATIVE AGRICOLE CRISTAL UNION ROUTE D ARCIS SUR

Plus en détail

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Infos Prévention SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Activités concernées Les évènements indésirables dus à l utilisation de produits dangereux Les voies de pénétration dans l organisme Les dangers et risques

Plus en détail

INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE

INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE Christian JACOB IADE 08/10/2013 GENERALITES SUR LE FEU LUTTE CONTRE LE FEU EXPLOSIVITE - POINT ECLAIR REGLEMENTATION ARTICLE U 3 RISQUES AU BLOC OPERATOIRE

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles

a b c d e f j o l m n k Document d Information Communal sur les Risques Majeurs numéros utiles numéros utiles a b c POMPIERS 18 NUMÉRO D APPEL D URGENCE EUROPÉEN 112 POLICE SECOURS 17 POLICE MUNICIPALE 04 78 03 68 68 SAMU 15 d e f MÉTÉO FRANCE 08 92 68 02 69 EDF 0 810 69 2000 GDF 0 810 69 2000 VILLE

Plus en détail

Directive SEVESO 3 23 avril 2015

Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr Où trouver l info 2 3 Retour

Plus en détail

EXTRAIT DE LA FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ EXTRAIT

EXTRAIT DE LA FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ EXTRAIT DE LA FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ 1 - Identification du produit et de la société - Nom du produit : PRIMAGALVA - Usage normal : Primaire d'accrochage 2 - Composition / informations sur les composants

Plus en détail

Performance industrielle. Filière Chimie - Matériaux. 16 octobre 2013 - Centre Pierre MENDES FRANCE

Performance industrielle. Filière Chimie - Matériaux. 16 octobre 2013 - Centre Pierre MENDES FRANCE Performance industrielle Filière Chimie - Matériaux 16 octobre 2013 - Centre Pierre MENDES FRANCE Table ronde n 1 Outils d amélioration de l efficacité énergétique Réduction entre 5% et 22% d énergie selon

Plus en détail

TARIF DES DOUANES - ANNEXE V - 1

TARIF DES DOUANES - ANNEXE V - 1 TARIF DES DOUANES - ANNEXE V - 1 Section V PRODUITS MINÉRAUX TARIF DES DOUANES - ANNEXE 27 - i Chapitre 27 COMBUSTIBLES MINÉRAUX, HUILES MINÉRALES ET PRODUITS DE LEUR DISTILLATION; MATIÈRES BITUMINEUSES;

Plus en détail

Conseil économique et social. Communication de l expert de l Organisation internationale des constructeurs d automobiles*

Conseil économique et social. Communication de l expert de l Organisation internationale des constructeurs d automobiles* Nations Unies onseil économique et social EE/TRANS/WP.29/GRPE/2015/6 Distr. général 4 novembre 2014 Français Original: anglais ommission économique pour l Europe omité des transports intérieurs Forum mondial

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010 Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE 14 octobre 2010 Rappels: Pourquoi un volet sur la nocivité? Contexte : La légitimité du SYCTOM : Risques et impacts

Plus en détail

Gestion des déchets à la SAMIR

Gestion des déchets à la SAMIR Gestion des déchets à la SAMIR COLLOQUE INTERNATIONAL : DÉCHETS INDUSTRIELS AU MAROC - 2 ÈME ÉDITION POTENTIEL DES 3R «RÉDUCTION, RÉUTILISATION ET RECYCLAGE» 15-16-17 Décembre 2010 Présenté par Mr A. Arad

Plus en détail

Éléments d étiquetage du règlement CLP

Éléments d étiquetage du règlement CLP Éléments d étiquetage du règlement CLP Le règlement CLP (, Labelling and Packaging of substances and mixtures) introduit de nouveaux symboles et indications, ainsi que des nouvelles règles de classification

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Éléments d étiquetage du règlement CLP

Éléments d étiquetage du règlement CLP Éléments d étiquetage du règlement CLP Le règlement CLP (, Labelling and Packaging of substances and mixtures) introduit de nouveaux symboles et indications, ainsi que des nouvelles règles de classification

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

INFORMATION AU PUBLIC

INFORMATION AU PUBLIC Ville de Versailles INFORMATION AU PUBLIC SECURITE CIVILE COMMUNALE LES GESTES ESSENTIELS EN CAS DE RISQUES LES ALERTES L ALERTE PAR LA SIRENE En cas de danger imminent, le signal national d alerte comporte

Plus en détail

WDS ISOL ANT MICROPOREUX

WDS ISOL ANT MICROPOREUX WDS 950 GLASS Page 1/4 Caractéristiques : Wacker WDS 950 Glass est un isolant thermique microporeux présentant un excellent pouvoir isolant, donc un coefficient de conductivité thermique très faible. Wacker

Plus en détail

Planification des locaux de stockage spéciaux

Planification des locaux de stockage spéciaux Constructions rurales Planification des locaux de stockage spéciaux Constat Constat Exigences Exigences Objectifs Objectifs Comment? Comment? Constat Stockage spécial? Toute exploitation agricole

Plus en détail