Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité 2014-2015"

Transcription

1 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité DIRK HENDRIX Head of power dispatch BELGIUM MASSIN BART Regulatory Affairs Manager Belux

2 La situation en Belgique aujourd hui 2 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

3 POURQUOI UNE CAPACITÉ DE PRODUCTION SUFFISANTE EST-ELLE NÉCESSAIRE? Si le réseau est instable, il s effondrera... Le réseau électrique doit être en permanence en équilibre (consommation = production) car l électricité ne peut pas être stockée! La fréquence s écartera des 50 Hz en cas de déséquilibre. Black-out o Effondrement général du réseau o Tout le pays plongé dans le noir! Brown-out, déconnexion/délestage o Controlled black-out o Délestage forcé afin d éviter les conséquences d un black-out 3 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

4 L IMPACT D UN BLACK-OUT EST CONSIDÉRABLE Le Bureau fédéral du Plan a calculé le coût d un black-out dans l hypothèse où aucune mesure ne serait prise (03/2014) : Impact financier et social d un black-out en Belgique : 1 heure 2 heures > 8 heures MEUR/h (simulateur autrichien) est considéré comme l estimation la plus précise MEUR/2 h - Le coût augmente de manière exponentielle. 4

5 (QUELQUES) MESURES ONT ÉTÉ PRISES Plan du Secrétaire d État Wathelet Appel d offres pour de nouvelles centrales électriques au gaz (800 MW) - Appel d offres en cours. - Mène à la distorsion du marché et n est pas efficace. (La capacité non rémunérée est poussée hors du marché, soit un effet de pente savonneuse.) Mise en place de réserves stratégiques (production + demande) - Cette mesure sera opérationnelle à partir du 1er novembre Elle ne garantit pas l adéquation à long terme (car il n y a aucune incitation à créer une nouvelle capacité). Période Hiver Hiver Volume demandé MW 800 MW +? MW Le volume a augmenté de 800 MW à MW, en supposant que Doel 3 et Tihange 2 ne soient pas disponibles. Hiver MW +? MW 5 Des actions étaient déjà nécessaires et ont été prises avant l indisponibilité nucléaire partielle 5

6 Réserve stratégique : hiver Seraing 485 MW Vilvorde 265 MW 6 Réserve de production stratégique : 750 MW + Réserve de demande stratégique de 100 MW (Maîtrise de la demande en énergie) = Réserve stratégique de 850 MW tandis qu Elia en cherchait MW

7 CONDITIONS STRUCTURELLES NÉGATIVES DU MARCHÉ BELGE Instabilité politique/réglementaire Impact du gaz de schiste américain et du SCEQE (ETS) Puisque la Belgique freine l utilisation du charbon, l importation d électricité bon marché produite au charbon s est accélérée. Le signal envoyé par le cadre réglementaire belge est de désinvestir, alors que les investissements ont besoin de stabilité à long terme. Crise économique et efficacité énergétique Demande d électricité en régression. Part croissante des sources d énergie renouvelables subventionnées Centrales au gaz de réserve ont: Moins d heures de fonctionnement Des marges plus faibles Mauvais climat d investissement Intégration au marché d Europe occidentale centrale (CWE) Les centrales électriques au gaz en Belgique sont en concurrence avec des centrales étrangères dont le coût de production est moindre. 7 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

8 Cadre réglementaire et rôles du marché 8 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

9 LE CADRE RÉGLEMENTAIRE BELGE Elia gère l équilibre au moyen de : l ARP, des réserves d équilibrage, des réserves stratégiques. L ARP garantit l équilibre dans son champ d action. Le CREG définit les règles du marché et en assure la surveillance. Le gouvernement définit le champ d action. 9

10 PHYSIQUE COMMERCIAL PRODUIT APPROVISIONNE ACTEURS DU MARCHÉ : LEUR RÔLE RESPECTIF Surveillance de l équilibrage ENTRANT SORTANT ACHATS MARCHÉ MARCHÉ DE GROS IMPORTATION EXPORTATION APPROVISIO NNEMENT PRODUCTION PROPRE CONSOMMATEURS (+ DSM) BRP FOURNISSEUR TRANSPORT ET DISTRIBUTION PRODUCTEURS CLIENTS 10 10

11 MARCHÉ DE L ÉQUILIBRAGE ÉLECTRIQUE BRP Forward/Futur 3 ans Mois Plan d urgence Gouvernem ent BRP Day Ahead Équilibrage final basé sur la dernière prévision météo GRT BRP Réserves stratégiques Intraday Mises à jour intrajournalières basées sur l identifiant des prévisions météo BRP Balancing Équilibrage en temps réel basé sur la consommation en temps réel Équilibrage BRP Équilibrage primaire Production Maîtrise de la demande en énergie GRT Réserves d équilibrage Production Maîtrise de la demande en énergie Gouvernement Plan de délestage Déconnexion des consommateurs en cas de pénurie Elia contracte des produits de réserve dans le marché, surveille et fait disparaître les déséquilibres opérationnels (erreurs de prévision, arrêts non planifiés de centrales) 11 11

12 SITUATION CONCRÈTE L HIVER PROCHAIN 12 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

13 PERSPECTIVES D ELIA POUR L HIVER Hypothèses de l analyse d Elia - Pas de vent ni de soleil, températures basses. - Disponibilité maximale, pas d opérations de maintenance prévues dans les centrales actives. - La capacité d importation maximale est disponible (3 500 MW) MW de réserves stratégiques disponibles - Aucun incident sur le réseau Elia/actifs de production. - Doel 3 et Tihange 2 fermées. - Elia ne peut pas tenir compte des actions des fournisseurs ni d un plan d urgence. Source : Elia. Combien de MW manquerait-il? 350 MW - Objectif d Elia : une réserve stratégique de MW. - Volume actuel de la RS : 850 MW. - Possible pénurie supplémentaire à cause de Doel 4 : 1038 MW. Il manquerait MW si Doel 4 reste hors service. Spécificités? - Entre 17 et 20 h (et 7 et 10 h). - Durée : de 2 à 4 h. - De 5 à 29 h d interruption pendant l hiver. 13 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

14 PEUT-ON Y REMÉDIER? À l aide d interconnexions existantes? La capacité d importation de MW est déjà la capacité maximale. La France consomme MW/ C en raison du chauffage électrique. Les exportations vers la Belgique deviendront des importations depuis la Belgique pendant les pics de froid! À l aide de nouvelles interconnexions? Il est impossible de construire une ligne haute tension en quelques semaines ou même quelques mois. Cela prend plusieurs années et dépend de permis de construire cruciaux. Construire de nouvelles centrales électriques? Construire une nouvelle centrale électrique prend env. 5 ans. 14

15 ACTIONS PAR ELECTRABEL 15 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

16 Electrabel met tout en oeuvre pour contribuer à la stabilité du réseau pour l hiver prochain et éviter des coupures d électricité. Générateurs de secours Contrats avec des clients interruptibles additionels Sensibilitation à l efficacité énergétique Maîtrise de la demande Importation Exploitation maximale de la capacité d importation commerciale disponible Pressions pour augmenter la capacité d importation Approvisionnement court terme + long terme garanti (+ carburants) Marchés de l énergie Production propre Aucune opération de maintenance prévue cet hiver : adaptation des révisions de Tihange 1 et COO Toutes les centrales sont disponibles en pleine capacité Biomasse + gaz = production plus élevée Générateurs de secours des unités de production 16 Notre objectif est d éviter le déclenchement du plan de délestage! 16

17 COMMENT S Y PRÉPARER? 17 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

18 >> Préparez-vous Évaluer les risques de coupure d électricité auxquels vous êtes exposés! Plus de détails sur le plan de délestage forcé ont été publiés par les différentes parties prenantes : Niveaux de délestage par commune et par rue Consommateurs prioritaires 18 SPF Économie

19 >> Préparez-vous Page info hiver 2014 Détails sur le plan d urgence et le plan de délestage. Que se passe-t-il sur le marché de l énergie et quelles sont les incidences sur votre entreprise? https://www.electrabel.be/fr/entreprises/hiver-2014 Restez informé avec le Newsflash : Des actualités pertinentes sur la situation du marché de l énergie. Des conseils pour préparer votre entreprise à une éventuelle coupure d électricité. 19

20 >> Préparez-vous SUIVEZ LA SITUATION DU MARCHÉ! Le marché de l énergie est perçu comme étant équilibré. La production et l importation sont suffisantes pour assurer l approvisionnement, sans qu il soit nécessaire de recourir à la réserve stratégique. Le marché de l énergie est perçu comme étant en déséquilibre structurel. La réserve stratégique est considérée comme suffisante pour compenser le déséquilibre. Le public est informé du déséquilibre structurel. Le marché de l énergie est perçu comme étant en déséquilibre structurel. La réserve stratégique est considérée comme insuffisante pour compenser le déséquilibre. Déclenchement du plan d urgence : Décision ministérielle basée sur la sensibilisation et l interdiction. Déséquilibre structurel, effectif et considérable. Déclenchement du plan de délestage forcé. 20

21 TOUT D ABORD, VÉRIFIEZ QUE VOUS ÊTES BIEN PRÉPARÉ À UNE COUPURE D ÉLECTRICITÉ! 21 Quelques exemples : Panne d alimentation Conséquences Risque de réaction chimique? Travaillez-vous avec des matériaux susceptibles de se solidifier en cours de transformation pendant une panne d alimentation? Redémarrage critique OLINE BLACKOUT SCAN GRATUIT Votre bâtiment est-il équipé d un système d éclairage antipanique? Les tâches qui doivent être réalisées même durant un blackout ont-elles été identifiées? Disposez-vous d une procédure pour redémarrer vos processus sans heurts? Existe-t-il des mécanismes de déverrouillage particuliers pour redémarrer vos installations? Outil d analyse étendu 15 processus passés au crible 7 domaines spécifiques au secteur d activité Des questions pour évaluer les risques Un système de cotation Un outil personnalisé... pour évaluer vos risques et estimer votre degré de préparation!

22 ELECTRABEL FOURNIT UN SUPPORT GLOBAL Préventif Contrôle de la cabine HT Une inspection détaillée conforme à la nouvelle réglementation Services de consultation sur place concernant les risques Formation BA5 Sécurité électrique pour personnel qualifié Installation ou location d un groupe de secours LAN & server room Scan Réactif Assistance lors de la remise sous tension Votre support technique dans le cas d une panne d alimentation 22

23 CONCLUSION 23 Sécurité de l approvisionnement du marché belge de l électricité

24 BESLUIT Elia confirme que le risque de pénurie d énergie est réel. Electrabel fait tout ce qui est en son pouvoir pour remplir nos obligations en terme d équilibre pour notre clientèle, notamment en diversifiant le portefeuille de production en Belgique et dans les pays voisins. Notre objectif est d éviter le déclenchement du plan de délestage! Nous informons et assistons nos clients pour réduire l impact d une interruption de l approvisionnement. ONLINE BLACKOUT SCAN 24

25 INFORMATION Restez informé de la situation sur le marché de l énergie et l impact sur votre organisation Restez informé des derniers développements - Inscrivez-vous à notre Newsflash - Consultez la page info et découvrez tout ce qui ce passe sur le marché aujourd hui Votre entreprise est-elle prête? - Consultez le checklist et identifiez rapidement les problèmes potentiels - Nous vous tenons informé dès que le service Blackout Scan est disponible 25

26 INFORMATION Qui contacter chez Electrabel? - Votre Account Manager Electrabel - Votre personne de contact pour la Chambre de commerce Chambre de commerce Grandes Entreprises Entreprises PME CCI Brabant Wallon CCI Hainaut CCI Liège Verviers Namur CCI Luxembourg belge CCI Wallonie Picardie IHK / CCI Eupen Malmedy St Vith 26

Le kern adopte le plan Wathelet

Le kern adopte le plan Wathelet Staatssecretaris voor Leefmilieu, Energie, Mobiliteit en Staatshervorming Secrétaire d Etat à l'environnement, à l'energie, à la Mobilité et aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet Le kern adopte

Plus en détail

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Matthys-Donnadieu James, Elia SA Agenda Structure du réseau belge et partage des compétences Présentation et missions du GRT Equilibre

Plus en détail

La réserve stratégique, un mécanisme pour faire face au déficit structurel de production

La réserve stratégique, un mécanisme pour faire face au déficit structurel de production Equilibre La réserve stratégique, un mécanisme pour faire face au déficit structurel de production Elia a reçu pour mission d organiser un mécanisme de réserve stratégique pour faire face au déficit structurel

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions

Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Pénurie d électricité? RESA répond à vos questions Questions et réponses relatives à la pénurie d électricité 1. DÉFINITIONS PÉNURIE D ÉLECTRICITÉ Une pénurie d électricité intervient quand la production

Plus en détail

Winter Outlook 2015-2016 Perspectives du système gaz au cours de l hiver Conférence de presse GRTgaz. 19 novembre 2015

Winter Outlook 2015-2016 Perspectives du système gaz au cours de l hiver Conférence de presse GRTgaz. 19 novembre 2015 Winter Outlook 2015-2016 Perspectives du système gaz au cours de l hiver Conférence de presse GRTgaz 19 novembre 2015 Rappel des fondamentaux du Winter Outlook Le Winter Outlook est une initiative volontaire

Plus en détail

L approvisionnement électrique de la Belgique est-il assuré?

L approvisionnement électrique de la Belgique est-il assuré? L approvisionnement électrique de la Belgique est-il assuré? Fabienne Collard A vec le retour du froid se pose une nouvelle fois la question de la sécurité d approvisionnement électrique en Belgique. Au

Plus en détail

Rôle et missions du conseiller en énergie

Rôle et missions du conseiller en énergie Rôle et missions du conseiller en énergie Module CE-01 Conseiller en énergie Plan de l exposé Présentation & Tour de table Présentation des objectifs et du programme Positionnement & Rôles du conseiller

Plus en détail

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES.

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. STRUCTURE DE L EXPOSE : 1. QUID DE LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT ELECTRIQUE

Plus en détail

La sécurité d approvisionnement en gaz

La sécurité d approvisionnement en gaz La sécurité d approvisionnement en gaz Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie Convention AFG 18 mars 2014 Sophie Rémont Sous-directrice

Plus en détail

Plan d urgence Août 2015

Plan d urgence Août 2015 Plan d urgence Août 2015 Ministère de l Économie SOMMAIRE 1. CONTEXTE ET OBJECTIF DU DOCUMENT... 4 2. CADRE LEGISLATIF LUXEMBOURGEOIS... 5 2.1. Cadre défini par la loi pour les entreprises de gaz naturel...

Plus en détail

OBLIGATION D ACHAT - CONTRAT PETITES INSTALLATIONS - NOUVELLES CONDITIONS DE RÉMUNÉRATION DES COGÉNÉRATIONS

OBLIGATION D ACHAT - CONTRAT PETITES INSTALLATIONS - NOUVELLES CONDITIONS DE RÉMUNÉRATION DES COGÉNÉRATIONS OBLIGATION D ACHAT - CONTRAT PETITES INSTALLATIONS - NOUVELLES CONDITIONS DE RÉMUNÉRATION DES COGÉNÉRATIONS ATEE Journée cogénération basse tension 29 janvier 2015 CONTRAT PETITES INSTALLATIONS CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires Intégration Progressive des Marchés de l'electricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le Marché intérieur de l'electricité de l'union Européenne Séminaire - Tarification des réseaux haute tension

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur

Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur Perspectives d évolution du prix de l électricité: vision d un producteurfournisseur Charleroi, 25 Février 2016 Christophe Baugnet CONTENTS Chapter 1 Rappel des fondamentaux: formation du prix dans un

Plus en détail

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Fiche de projet N 3 Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Conception de projet et montage des installations électriques de luminaire et en courant fort, exploitation technique et maintenance ultérieure

Plus en détail

Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg

Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg Plan de délestage des réseaux de gaz naturel du Grand-Duché de Luxembourg 20 décembre 2012 Version 1.6 Version Date Auteurs Nature des modifications Validation 1.0 16.10.2009 1.1 27.10.2009 Groupe de travail

Plus en détail

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht Le négoce d énergie du point de vue local Der Energiehandel aus lokaler Sicht 1 Thèmes 1 FMV mission/métiers 2 GeCom fonctionnement 4 3 Gestion des risques Moyens pour le négoce 6 5 Défis Optimisation

Plus en détail

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain?

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? 2 Le menu Quelques caractéristiques de l électricité Le réseau de transport européen

Plus en détail

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 Un certain nombre de contradictions importantes dans la politique menée actuellement influencent significativement les marchés de l électricité et du gaz.

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés S. Dautremont severine.dautremont@cea.fr 1 Introduction Une des grandes interrogations de la libéralisation est de savoir si le marché

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation LES FACTURES ENERGETIQUES Soirée d information JUIN 0 Guides Énergie Neupré Le pourquoi de cette soirée Une facture d énergie c est Lire et comprendre ses factures Facture de mazout

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ENERGY/WP.3/GE.5/2004/4 10 octobre 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE L ÉNERGIE DURABLE Groupe de

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

ETUDE (F)070927-CDC-715

ETUDE (F)070927-CDC-715 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ ETUDE (F)070927-CDC-715

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu!

La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu! La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu! Analyse pour l APERe rédigée par Daniel Comblin, Président du conseil d administration de l APERe Version du 2/12/213 En janvier 23, le Parlement

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

ETUDE (F)140908-CDC-1352

ETUDE (F)140908-CDC-1352 Non-confidentiel Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ ETUDE

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

Séminaire «Le coût vérité de l énergie»

Séminaire «Le coût vérité de l énergie» Séminaire «Le coût vérité de l énergie» Réflexions d'un nouvel entrant sur le marché belge de la production d'électricité Christian Mavet Administrateur, MARCINELLE ENERGIE SA et Directeur Général, ENEL

Plus en détail

Guide de la pénurie d énergie

Guide de la pénurie d énergie Guide de la pénurie d énergie Version décembre 2014 2 Guide de la pénurie d énergie Les citoyens et les gouvernements se posent des questions quant à la sécurité de l approvisionnement en énergie en période

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Stations-service Slovnaft

Stations-service Slovnaft Fiche de projet N 6 Stations-service Slovnaft Maintenance, entretien et fourniture des installations électriques, des installations structurelles et techniques et de machines. 8 000 Depuis 2011, nous avons

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Mercredi 9 novembre 2011 Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Le risque de rupture d approvisionnement est modéré. Une situation globalement comparable

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

V2000 et système QSE

V2000 et système QSE V2000 et système QSE Exemples dans le transport routier Management des meilleures pratiques et QSE Evaluation intégrée SQAS Comment mettre à profit la V2000 Mise en œuvre d une démarche intégrée 27/09/02

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie.

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense est la technologie intelligente d avenir permettant d aborder le tournant énergétique. Elle contrôle les appareils électriques tels que les

Plus en détail

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance CP3.1 : Définir et/ou optimiser la stratégie de La liste des biens Déterminer les indicateurs de Les indicateurs sont correctement disponibilité des biens déterminés La politique de Les données de production

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique Présentée par M.M RAD Nabil Direction Commerciale INC le 21 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique 2 La STEG A 52 ANS EPIC Créée

Plus en détail

Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique

Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique L accord de gouvernement du 10 octobre 2014 prévoit que

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES LES CONTRATS D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE CVC: MISE EN ŒUVRE D UN PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES RQE du 26 octobre 2012 -Nantes

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

La maîtrise de l énergie par les TIC

La maîtrise de l énergie par les TIC La maîtrise de l énergie par les TIC Les Technologies de l Information et de la Communication au cœur de la production électrique national et de son ajustement en temps réel. Sommaire 1. Notre offre de

Plus en détail

Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe

Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe Forum suisse de l énergie Manifestation de session, 20 juin 2013 Michael Wider, Directeur Generation,

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire

Plan d actions en cas de délestage électrique. Destinataires de la circulaire Circulaire n 5066 du 18/11/2014 Plan d actions en cas de délestage électrique Réseaux et niveaux concernés Fédération Bruxelles Wallonie- Libre subventionné libre confessionnel Libre non confessionnel

Plus en détail

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité Une nouvelle étude de 3E pour le compte du mouvement environnemental 22 janvier 2013 Introduction : quelle alternative à la

Plus en détail

Rapport sur les moyens de production d électricité 2012-2017

Rapport sur les moyens de production d électricité 2012-2017 Direction Générale Energie - Observatoire de l Energie Rapport sur les moyens de production d électricité 2012-2017 Rapport final Juin 2012 2 SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes et Energie. DG Energie

Plus en détail

Avis sur la ligne directrice «indicateurs de performance des gestionnaires de réseau de gaz et d électricité»

Avis sur la ligne directrice «indicateurs de performance des gestionnaires de réseau de gaz et d électricité» Avis sur la ligne directrice «indicateurs de performance des gestionnaires de réseau de gaz et d électricité» 30-05-2012 Bruno Van Zeebroeck 1. Contexte Le législateur impose aux gestionnaires de réseau

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

CODE DE RECONSTITUTION ET DE SAUVEGARDE

CODE DE RECONSTITUTION ET DE SAUVEGARDE CODE DE RECONSTITUTION ET DE SAUVEGARDE L article 9 de la loi modifiée du 1er août 2007 sur l organisation du marché de l électricité oblige le gestionnaire de réseau de transport d établir, en concertation

Plus en détail

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS?

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? Christel Pradillon, ECG - consultante en énergies Contexte énergétique, évolution des coûts de l énergie 26.02.2015

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Si l on prend la marge maximale : 25%, elle produit 3000 KW par heure pendant 2190 heures par an = 6.570.000 KWh = 6570 MWh

Si l on prend la marge maximale : 25%, elle produit 3000 KW par heure pendant 2190 heures par an = 6.570.000 KWh = 6570 MWh Notes tirées d une conférence de Frédéric Chomé Directeur de Factor-X the Climate Consulting Group / Delivering Low Carbon solutions 20 rue du Château 6536 Donstiennes - Belgium Email : frederic.chome@gmail.com

Plus en détail

ENJEU 3 L intégration des énergies renouvelables

ENJEU 3 L intégration des énergies renouvelables ELIA GROUP 2013 71 3 ENJEU 3 L intégration des énergies renouvelables Le caractère variable de l énergie renouvelable (la production varie en effet d un jour à l autre en fonction de la présence de vent,

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

Les chemins commerciaux de l Electricité

Les chemins commerciaux de l Electricité Les chemins commerciaux de l Electricité L Electricité est Un produit à la fois comme un autre Il fait l objet d une concurrence entre fournisseurs Il nécessite des moyens de productions et des réseaux

Plus en détail

RAPPORT DE CONSULTATION

RAPPORT DE CONSULTATION Commission de Régulation de l'electricité et du Gaz Rue de l'industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ RAPPORT DE CONSULTATION

Plus en détail

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT DOCUMENT 1/3 Ce document a pour but d expliquer le fonctionnement du marché du gaz. Il s agit d une introduction permettant de

Plus en détail

Swisscom centre de calcul Wankdorf

Swisscom centre de calcul Wankdorf Swisscom SA Centre de calcul Wankdorf Stauffacherstrasse 59 3015 Berne www.swisscom.ch Swisscom centre de calcul Wankdorf L avenir sous le signe de la réussite Le centre de calcul de Swisscom au Wankdorf

Plus en détail

Club des Responsables d Infrastructures et de Production. Les trois domaines cibles d évaluation de la continuité :

Club des Responsables d Infrastructures et de Production. Les trois domaines cibles d évaluation de la continuité : Fiche Pratique PRA - PCA Club des Responsables d Infrastructures et de Production L audit de la continuité d activité d un organisme La continuité d activité correspond à la capacité d un organisme (entreprise

Plus en détail

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui EXPLOITANT : REFERENTIEL : PLATEFORME : Loi N 2013/010 du 24/07/2013 ; Arrêté N 1545/MINT ; Arrêté N 1538/MINT Annexe 14 volume 1 de l OACI, section 9.2 ; Doc 9137 partie 1, PANS AGA. VERIFIE PAR : PERIODE

Plus en détail

Le chauffage à distance L ÉNERGIE DE CONFORT

Le chauffage à distance L ÉNERGIE DE CONFORT Le chauffage à distance L ÉNERGIE DE CONFORT Conditions cadres politiques pour le chauffage à distance Florian Lüthy Responsable production / Services industriels bâlois(iwb) Agenda Où trouvons-nous du

Plus en détail

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS Distribution MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS METTRE LES RUPTURES SOUS CONTRÔLE Introduction Tout distributeur veut que tous les produits soient bien présents dans ses rayons.

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile

Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Management briefing Les 3 critères essentiels d une supply chain agile Votre supply chain possède-t-elle les atouts nécessaires pour faire prospérer votre entreprise? Faites le test. Planification et optimisation

Plus en détail

Les futures normes européennes. Quels changements pour les piscines françaises?

Les futures normes européennes. Quels changements pour les piscines françaises? Journée d étude Tours le 25 janvier 2007 Les futures normes européennes concernant la sécurité dans les piscines publiques: Quels changements pour les piscines françaises? PRESENTATION 2 nouvelles normes

Plus en détail

La gestion des risques

La gestion des risques La gestion des risques Être assuré contre les risques, c est bien mais est-ce suffisant? ir. Eric Depré Lennikseweg 19 1700 Dilbeek tel: 02/5697166 fax: 02/5697094 mobile: 0476431061 E-mail :eric.depre@skynet.be

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

La formation du prix de l'électricité verte

La formation du prix de l'électricité verte La formation du prix de l'électricité verte 9 E-SER - ENER2 - ULB A. Jacquet - EDORA 29/11/25 1 Présentation de EDORA Mise en contexte Libéralisation et structure du marché de l électricité Mécanismes

Plus en détail

DOSSIER Réduction de la dépendance électrique de la Bretagne et. sécurisation de son approvisionnement LES PRECONISATIONS D INVESTIR EN FINISTERE

DOSSIER Réduction de la dépendance électrique de la Bretagne et. sécurisation de son approvisionnement LES PRECONISATIONS D INVESTIR EN FINISTERE DOSSIER Réduction de la dépendance électrique de la Bretagne et sécurisation de son approvisionnement LES PRECONISATIONS D INVESTIR EN FINISTERE Juin 2010 INVESTIR EN FINISTERE 46 quai de la Douane - BP

Plus en détail

CEO Update 29 janvier 2009 THEOLIA

CEO Update 29 janvier 2009 THEOLIA CEO Update 29 janvier 2009 1 Avertissement Cette présentation inclut des déclarations et données prospectives qui ne constituent pas des garanties de performance future. Ces déclarations et données sont

Plus en détail

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 A QUOI SERT L ENERGIE? Electricité Chauffage Industrie Transport 2 Capacité installée en MW SORTIE DU NUCLEAIRE

Plus en détail

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier Un expert mondial de l énergie bien ancré en France Votre partenaire immobilier Qui sommes-nous? E.ON dans le monde* Un leader mondial de l énergie, n 1 en Allemagne L un des plus grands importateurs

Plus en détail

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR 1 PLAN 1 Faire valider son projet personnel Votre personnalité Vos compétences et votre savoir-faire Vos motivations 2 Faire valider son projet économique

Plus en détail