Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance"

Transcription

1 Le coût des fonds propres Professeur de finance

2 Introduction Les fonds propres ne sont pas une source de fonds gratuite Le coût des fonds propres n est pas observable directement Deux approches fondamentales : les modèles actuariels le MEDAF

3 L estimation du coût des fonds propres par les modèles actuariels Question : comment calculer le coût des fonds propres? Coût non explicite comme la dette Rendement en dividendes? Soit de 2% à 3%?

4 L estimation du coût des fonds propres par les modèles actuariels Définition : c est la rémunération qu attend un actionnaire sur son investissement en action compte tenu du risque pris

5 La rémunération de l actionnaire : Les dividendes la plus-value condition : créer de la valeur faire des projets d investissement à VAN positive

6 Taux de rentabilité pour l actionnaire : E(R i ) Avec : P : prix de l action D : dividende par action ( P 1 P E ( R ) 0 ) + = i P 0 D 1

7 Taux de rentabilité pour l actionnaire : E(R i ) Exemple : Plus-value espérée : 12 Dividende par action : 2 Cours de l action : E ( R ) = = i %

8 Taux de rentabilité et prix de l action Le prix actuel dépend des anticipations futures P 0 = P E ( D 1 R i )

9 Taux de rentabilité et prix de l action P 0 dépend des anticipations futures Exemple si : P 1 = 115 et D 1 = P = = % 102,63

10 Taux de rentabilité et prix de l action P 0 dépend également du taux de rentabilité exigé Exemple avec les anticipations initiales, mais E(Ri) = 16% P = = % 98,28

11 A retenir à ce stade: Le prix actuel des actions dépend : du taux de rentabilité exigé par les actionnaires des anticipations d évolution de prix futur et du dividende Le coût des fonds propres représente l exigence de rémunération des actionnaires

12 Taux de rentabilité et prix de l action : bis Mais P 1 dépend également de P 2 et de D 2 : P 1 D + P = R i

13 Taux de rentabilité et prix de l action : suite Le prix actuel dépend donc des anticipations futures sur plusieurs périodes P 0 = D D P R (1 + R ) 2 (1 + R i i i ) 2

14 Taux de rentabilité et prix de l action : suite En généralisant à n périodes le prix de l action est tel que : P 0 n = t = 1 (1 + D t R i ) t + (1 + P n R i ) n

15 Le modèle de Gordon- Shapiro : En supposant que les dividendes augmentent d un taux g constant et en faisant tendre n vers l infini P 0 R D = 1 i g

16 Le modèle de Gordon- Shapiro : En retournant l équation on obtient la rentabilité espérée par l actionnaire D R = 1 + i P 0 g

17 Le modèle de Gordon- Shapiro : exemple si le taux de croissance anticipé g = 11% et si le rendement en dividende (D 1 /P 0 ) est de 3% R i = 3 % + 11% = 14%

18 Comment estimer g? À partir des dividendes passés Quid du passé pour éclairer les dividendes futurs? en fonction de la rentabilité prévisionnelle de l entreprise Quid de la capacité à prévoir le futur?

19 Les dividendes passés Chronique des dividendes (F) de Danone de 1983 à 1987 an D

20 Danone Estimation de g par les dividendes extrêmes Estimation du taux de croissance (géométrique) par régression exponentielle

21 Danone Estimation de g par les dividendes extrêmes g = D D n 0 1/ n 1 = / 4 1 = 13%

22 Danone Estimation de g par régression exponentielle avec l assistant graphique d Excel sélectionner la chronique de dividendes ajouter une courbe de tendance (exponentielle) afficher l équation sur le graphique

23 Danone Estimation de g par régression exponentielle : 12,2% DPA y = 43,887e 0,1224x R 2 = 0,9464 D Exponentiel (D)

24 Danone Estimation de g par régression exponentielle : g c = 12,2% en temps continu en temps discret (annuel) g g = e c 1= e 0,122 1= 13%

25 Danone Estimation de g par régression exponentielle est proche de celui estimé par les dividendes extrêmes car : la croissance des dividendes de Danone est régulière R 2 = 94,6% (% de variance expliquée)

26 g en fonction des fondamentaux de l entreprise Rentabilité des fonds propres (ROE) : R c Rentabilité économique (ROA) : BAII/AE = R e Coût de la dette : i Levier financier : λ taux d imposition : τ

27 g en fonction des fondamentaux de l entreprise Selon l équation de l effet de levier : R c [ + ( ) λ] ( 1 τ ) = R R i e e

28 g en fonction des fondamentaux de l entreprise Si l entreprise distribue d% de ses bénéfices, la croissance des fonds propres (g) sera de : g = ( 1 d) R c

29 g en fonction des fondamentaux de l entreprise Soit : R e = 20% i = 10% λ = 1 et τ = 40% d = 30% d où : R c = (20 + (20-10)x1)x0,6=18% g = (1-0,3)x18%= 12,6%

30 g en fonction des fondamentaux de l entreprise A partir d une analyse approfondie des comptes il est donc possible d estimer : R e, i, λ, τ, d et de calculer : la rentabilité des fonds propres : R c le taux de croissance anticipé : g

31 A retenir à ce stade: La rentabilité pour les actionnaires dépend : du rendement en dividende (D/P) du taux de croissance futur de la firme Le marché préfère la régularité des dividendes au comportement erratique

32 Conclusion : intérêt et limite du modèle de Gordon-Shapiro Avantages : simplicité (3 variables), approche de type cashflow Limites : celles des hypothèses, notamment g constant à l infini

33 Étapes suivantes Prendre en compte les attentes du marché Tenir compte du risque (lequel?) des actions

34 Le risque mesuré par l écart-type Rentabilité espérée : 15 % ; risque : 20 % 2,500 2,000 1,500 1,000 0,500 0,000-0,6-0,4-0,2 0 0,2 0,4 0,6 0,8 Taux de rentabilité Loi normale

35 Le MEDAF Modèle d équilibre des actifs financiers Prise en compte du risque systématique (marché) du taux d intérêt sans risque

36 Les variables du MEDAF R f : le taux sans risque E(R m ) : le taux de rentabilité exigé sur le marché, β i : le coefficient de risque systématique

37 L équation du MEDAF [ ] i f m f i R R E R R E β + = ) ( ) ( 2, ) ( ), ( m m i m i m m i i R Var R R Cov σ σ σ ρ β = =

38 Le coefficient Bêta - ρ i,m : coefficient de corrélation des taux de rentabilité de l action et du marché - σ i : la volatilité du titre (écart-type des Ri) - σ m : la volatilité du marché (écart-type des Rm)

39 Le calcul du bêta R i,t Nuage de points β i Droite de régression α i R m,t

40 Le calcul du bêta Bêta inférieur à 1 Rentabilité du titre 10% 5% 0% -10% -5% 0% 5% 10% -5% -10% Rentabilité du marché y = 0,5064x + 0,0033 R 2 = 0,6867 Série1 Linéaire (Série1)

41 Le calcul du bêta Rentabilité du titre Bêta supérieur à 1 15% 10% 5% 0% -15% -10% -5% 0% -5% 5% 10% 15% -10% -15% Rentabilité du marché y = 1,3511x - 0,0098 R 2 = 0,7813 Série1 Linéaire (Série1)

42 Quelques exemples de bêtas Bêta < 0,65 0,65 < Bêta < 0,8 0,8 < Bêta < 1,0 1,0 < Bêta < 1,15 Bêta > 1,15 Bic 0,65 Zodiac 0,80 Accor 1,00 Atos Origin 1,15 Alcatel 1,87 Ciments 0,64 April Group 0,80 Big Ben 0,98 Générale 1,15 STMicroelec 1,74 français Interactive Location tronics Lafarge 0,64 Thales 0,79 Hermès 0,97 Club 1,12 Bull 1,64 Méditerranée Marionnaud 0,63 Groupe 0,79 L Oréal 0,96 Renault 1,12 Soitec 1,64 Focal Legris 0,61 Pierre & 0,78 Trigano 0,96 CGIP 1,12 LVMH 1,57 Vacances Pingueley 0,61 Viel & Cie 0,78 Teamlog 0,95 PPR 1,12 Valtech 1,57 Haulotte Fininfo 0,59 Manutan 0,77 Montupet 0,95 Marine 1,11 Lagardère 1,56 Wendel Air France 0,58 Prosodie 0,77 Peugeot 0,95 LVL 1,11 M6 1,54 Medical Neopost 0,58 Galeries 0,77 Algeco 0,95 Eurofins 1,10 Nicox 1,53 Lafayette Scientific Fimalac 0,59 Natexis 0,77 PCAS 0,94 High Co 1,08 Devoteam 1,52

43 Décomposition du risque total σ j Risque total σ i Risque spécifique σ 2 2 i ( βiσm ) Risque systématique β i σ m

44 La droite de marché E(R i ) E(R m ) R f Droite de marché 1 β i

45 MEDAF : application La société AL a un bêta de 1,4, le taux d'intérêt sans risque est de 8 % et la prime de risque du marché est égale à 5 % (c'est-à-dire que E(R m ) = 13%). Dans ces conditions, le coût des fonds propres de cette société est égal à : E(R A ) = 8 % + [13 % - 8 %] 1,4 = 15 %

46 MEDAF : application En supposant que la volatilité du marché soit de 20% que le coefficient de corrélation soit de 0,8 ; un bêta de 1,4 signifie que le risque total de l'action AL est tel que : σ β σ 1,4x0,20 0,80 a m a = = = ρa,m 35%

47 MEDAF : application On remarque avec intérêt qu'une action BL ayant un risque total de 56% et un coefficient de corrélation avec le marché de 0,5 a également un coût des fonds propres de 15%, puisque son bêta est égal à 1,4 :

48 La leçon du MEDAF Seul le risque systématique (expliqué par le marché) est rémunéré Le risque spécifique au titre peut être éliminé par la diversification : il n est donc pas rémunéré

49

50

51

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF S&P500 vs high beta stocks 1 Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF 2 Partie 2 : Médaf, relation

Plus en détail

ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval

ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval Exercice 1 : Vous achetez une voiture 30.000 euros et vous empruntez ce montant sur

Plus en détail

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille I. Notions de rentabilité et de risque II. Diversification de portefeuille III. Optimisation de Markowitz III.1. Portefeuilles composés d actifs risqués

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) 08.11.2013 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif

Plus en détail

Chapitre 13 - Le MEDAF

Chapitre 13 - Le MEDAF Chapitre 13 - Le MEDAF Plan Présentation et utilité du Medaf Deux propositions Tous les individus investissent dans le portefeuille de marché Les individus n'investissent pas dans les mêmes proportions

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS Ce chapitre est consacré à la valorisation par les cash flows actualisés ou DCF. Cette méthode est basée sur la capacité d une entreprise à générer des flux

Plus en détail

Chapitre 3 : l évaluation des actions

Chapitre 3 : l évaluation des actions Chapitre 3 : l évaluation des actions 11.10.2013 Plan du cours Modèle d actualisation des dividendes rendement, gain en capital et rentabilité modèle d actualisation des dividendes Application du modèle

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

L ÉVALUATION DES ACTIONS

L ÉVALUATION DES ACTIONS L ÉVALUATION DES ACTIONS PLAN A. Le modèle général du dividende actualisé ; B. Le modèle du dividende actualisé à croissance unique; C. Le modèle du dividende actualisé à croissance multiple ; D. La valeur

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

FINANCE D ENTREPRISE 3 ème année ESCE. Problèmes d application Chapitre 3

FINANCE D ENTREPRISE 3 ème année ESCE. Problèmes d application Chapitre 3 FINANC D NTRPRIS 3 ème année SC Problèmes d application Chapitre 3 Autofinancement et politique de dividende 1. Au premier trimestre 211, la société Lafeyre versait un dividende de 1,36 par action. a)

Plus en détail

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance ESSEC Cours FIN 260 Gestion de portefeuille Séance 8 Mesures de performance François Longin Plan Introduction Mesures de performance des fonds: développements académiques Premier niveau: la rentabilité

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES 4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES Principe de création de valeur (règle de la VAN) évaluer les cash-flows futurs évaluation d'une action : cash-flow = dividende modèle d'actualisation des dividendes

Plus en détail

Chapitre 9 - L'évaluation des actions. Plan

Chapitre 9 - L'évaluation des actions. Plan hapitre 9 - L'évaluation des actions Plan omment lire la cotation des actions Evaluation des actions par les dividendes actualisés modèle à une période modèle multi-périodes modèle de Gordon Shapiro Evaluation

Plus en détail

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen N.B. : Il faut toujours justifier sa réponse. 1. Qu'est-ce que l'axiomatique de Von Neumann et Morgenstern? La représentation des préférences des investisseurs

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

Le modèle de marché de Sharpe

Le modèle de marché de Sharpe Le modèle de marché de Sharpe Modèle statistique sans fondement théorique, supposant que les rendements sont normalement distribuées et que la Régression linéaire de Ri sur RM, donne la relation : αi et

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 7. : Risque, rentabilité et diversification Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version Etudiants Mars 2012 Préambule Fig. 10.1 (p.294) : Evolution

Plus en détail

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15 Notations courantes............................................................. Préface à l édition française.................................................... Les auteurs.........................................................................

Plus en détail

La gestion des ventes.

La gestion des ventes. I. La prévision des ventes. A. Principe. La gestion des ventes. Elle consiste à déterminer les ventes futures à la fois en quantité et en valeur en tenant compte des tendances et contraintes imposées à

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Connexion : accès à la page de «LOGIN»

Connexion : accès à la page de «LOGIN» UTILISATION DU PLAN DE MARCHE TRIVAL D ASSOCIES EN FINANCE (Principales fonctionnalités) www.associes-finance.com puis cliquez sur : Connexion : accès à la page de «LOGIN» 1. Accédez par l adresse générale

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Cours et applications

Cours et applications MANAGEMENT SUP Cours et applications 3 e édition Farouk Hémici Mira Bounab Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058279-2 Table des matières Introduction 1 1 Les techniques de prévision : ajustements linéaires

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Création de valeur et capital-investissement

Création de valeur et capital-investissement Sciences de gestion Synthèse de cours & exercices corrigés Création de valeur et capital-investissement Un panorama complet des méthodes traditionnelles et modernes de création de valeur (EVA, profit économique,

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF. Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF

Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF. Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF S&P500 vs high beta stocks Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF Partie 1 : Beta et risque de

Plus en détail

Chapitre 9. L évaluation des actions

Chapitre 9. L évaluation des actions Chapitre 9 L évaluation des actions Introduction Comment déterminer la valeur des actions? Loi du prix unique : le prix d un actif financier doit être égal à la valeur actuelle des flux futurs auxquels

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Examen Gestion de portefeuille

Examen Gestion de portefeuille ESC Toulouse 2005 D. Herlemont Mastère BIF Examen Gestion de portefeuille Durée : 2 heures Les documents ne sont pas autorisés. Pour les questions à choix multiples, une ou plusieurs réponses peuvent être

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance du 3 octobre 2014 Beta, SML, droite caractéristique S&P500 vs high beta stocks 1 Plan de la séance du 3 octobre 2014 (3) Beta, Security Market Line (SML), droite

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements...

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements... table des matières Notations courantes............................................................... XXIII Les auteurs......................................................................... XXV Avant-propos.......................................................................

Plus en détail

DSCG 2. Finance CORRIGÉS DU MANUEL

DSCG 2. Finance CORRIGÉS DU MANUEL DSCG 2 Finance CORRIGÉS DU MANUEL EXPERT SUP L expérience de l expertise Les manuels DSCG DSCG 1 Gestion juridique, fiscale et sociale, Manuel et Applications Jean-Michel Do Carmo Silva, Laurent Grosclaude

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 5 : L évaluation des actions Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Mars 2012 Valorisation des actifs financiers 1 Les taux d intérêt

Plus en détail

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de Nahtalie Gardès maître de conférence en gestion Chapitre 3 le choix de I- Les différentes sources de II- Le choix des sources de III Le du cycle

Plus en détail

DCG 6. Finance d entreprise. L essentiel en fiches

DCG 6. Finance d entreprise. L essentiel en fiches DCG 6 Finance d entreprise L essentiel en fiches DCG DSCG Collection «Express Expertise comptable» J.-F. Bocquillon, M. Mariage, Introduction au droit DCG 1 L. Siné, Droit des sociétés DCG 2 V. Roy, Droit

Plus en détail

Réalisé par : Nadia KANAZI. Encadré par : le professeur M. MOUFID ANNÉE UNIVERSITAIRE 2009/2010 GROUPE F1

Réalisé par : Nadia KANAZI. Encadré par : le professeur M. MOUFID ANNÉE UNIVERSITAIRE 2009/2010 GROUPE F1 Réalisé par : Nadia KANAZI Encadré par : le professeur M. MOUFID ANNÉE UNIVERSITAIRE 2009/2010 GROUPE F1 INTRODUCTION 3 PARTIE I : Détermination du cout de capital I. Evaluation de cout de fonds propres.4

Plus en détail

Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises

Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises 1 Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises L objectif de ce cours vise à aborder le financement à long terme des entreprises. On entendra par financement à long terme, les actions et

Plus en détail

Banques: les fonds propres sont-ils chers?

Banques: les fonds propres sont-ils chers? Banques: les fonds propres sont-ils chers? Résumé: Le coût des fonds propres correspond à la rentabilité exigée par les actionnaires sur leur investissement en fonds propres. Celle-ci est supérieure à

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

HIDAJAT Stella. LUU Thu Trang. MI Yufeng. MOREL Frederic

HIDAJAT Stella. LUU Thu Trang. MI Yufeng. MOREL Frederic HIDAJAT Stella LUU Thu Trang MI Yufeng MOREL Frederic 2 PLAN INTRODUCTION ILLIQUIDITE-ETUDE PAR COUPE INSTANTANNE ILLIQUIDITE-ETUDE TEMPORELLE CONCLUSION 3 INTRODUCTION Le risque d illiquidité est rémunéré

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016 1 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016 Organisation pratique L enseignant et l équipe pédagogique Prérequis utiles pour le cours Supports pédagogiques

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible»

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Quand la trésorerie d une entreprise est positive, le trésorier cherche le meilleur placement pour placer les excédents.

Plus en détail

DCG 6. Finance d entreprise CORRIGÉS DU MANUEL

DCG 6. Finance d entreprise CORRIGÉS DU MANUEL DCG 6 Finance d entreprise CORRIGÉS DU MANUEL EXPERT SUP L expérience de l expertise Les manuels DCG DCG 1 Introduction au droit, Manuel et Applications corrigées Jean-François Bocquillon, Martine Mariage

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques.

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques. Le marché boursier Tour d horizon sur les thèmes théoriques. 1 Introduction : objectifs Têtes de chapitres : A - Coordination inter-temporelle et valorisation des actions: Aa - Valeur fondamentale : Fluctuations

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES BASES DE L EVALUATION DES INVESTISSEMENTS Les

Plus en détail

Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces -

Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - Introduction Correction du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - La focométrie consiste en la détermination expérimentale de la distance focale d un instrument d optique. Dans le TP précédent, nous avons

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 1 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 Organisation pratique L enseignant et l équipe pédagogique Prérequis utiles pour le cours Supports pédagogiques

Plus en détail

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX Corrigés des cas : Emprunts Remboursement par versements périodiques constants - Cas E1 Objectifs : Construire un échéancier et en changer la périodicité, Renégocier un emprunt.

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS Notions à connaître: Taux de rentabilité, taux d'intérêt, demande anticipée, investissement matériel, investissement immatériel, investissement public,

Plus en détail

1. La fonction de consommation keynésienne

1. La fonction de consommation keynésienne Rappels de cours Aix- Marseille Université - Faculté des Sciences Economiques Licence EM 1ère année - 2ème semestre Travaux dirigés de Macroéconomie Karine CONSTANT Gilles DE TRUCHIS 1. La fonction de

Plus en détail

PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES

PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES PRINCIPES ET APPROCHES DE L EVALUATION D ENTREPRISES Plan Introduction Partie 1: Rappel des principales méthodes d évaluation financière Partie 2: la méthode Discounted Cash Flow Partie 3: la méthode des

Plus en détail

2- La relation risque rentabilité attendue

2- La relation risque rentabilité attendue 2- La relation risque rentabilité attendue L'incertitude est au cœur de la logique financière. Par la composition de leur portefeuille, les investisseurs choisissent un profil de risque. Si on suppose

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti»

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Question 1 : représenter graphiquement le taux de rentabilité du produit à capital garanti

Plus en détail

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes.

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes. Plan Intérêts 1 Intérêts 2 3 4 5 6 7 Retour au menu général Intérêts On place un capital C 0 à intérêts simples de t% par an : chaque année une somme fixe s ajoute au capital ; cette somme est calculée

Plus en détail

Analyse financière (Modigliani Miller) Cours de gestion financière (M1) Analyse financière (Modigliani Miller) Analyse financière (Modigliani Miller)

Analyse financière (Modigliani Miller) Cours de gestion financière (M1) Analyse financière (Modigliani Miller) Analyse financière (Modigliani Miller) Cours de gestion financière (M1) Séance (9) du 27 novembre 2015 Coût Moyen Pondéré du Capital (cadre de Modigliani et Analyse financière () Définition du coût moyen pondéré du capital Taux d actualisation

Plus en détail

La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers?

La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers? La liquidité des marchés : quels enjeux pour les Asset Managers? Fabrice Riva House of Finance Université d été de l Asset Management Université Paris-Dauphine 27 août 2015 Fabrice Riva Liquidité et Asset

Plus en détail

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3 Chapitre 3 : Le budget des ventes Introduction 2 Rappel des différents budgets opérationnels - budget des ventes (chapitre 3) - budget de production (chapitre 4) - budget des approvisionnements et des

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

La planification financière

La planification financière Chapitre 7 La planification financière Introduction Analyser, classer et sélectionner des projets d investissement en s assurant de leur capacité à créer de la valeur pour l entreprise. Planification financière

Plus en détail

The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman

The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman Présenté par : Laurette IVAIN Ouafae BACHIRI Simon PAYAN Médéric de VINCELLES Groupe

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

La Finance responsable : du souhaitable au possible

La Finance responsable : du souhaitable au possible La Finance responsable : du souhaitable au possible Résultats des recherches IAE-CERAG en finance socialement responsable Isabelle Girerd-Potin Professeur, Responsable du Master Finance Objectif : répondre

Plus en détail

Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite

Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite Optimisation de la politique de placement : vers quelles classes d actifs se tourner? Stéphan Lazure Conseiller principal

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes

Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Chapitre 17 Le modèle de Black et Scholes Introduction Au début des 70 s, Black, Scholes et Merton ont opéré une avancée majeure en matière d évaluation d options Ces contributions et leurs développements

Plus en détail

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Jean-François Bickel Statistique II SPO8 Transformer une variable consiste en une opération arithmétique qui vise à construire une nouvelle variable

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Les fondements conceptuels du choix de financement

Les fondements conceptuels du choix de financement Les fondements conceptuels du choix de financement Pascal Quiry Colloque BTS Banque 2, 16 février 2010 "Chaque jour, je vois défiler devant moi des occasions d'investir. Tout mon problème est de saisir

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+ ERRATA ET AJOUTS Chapitre, p. 64, l équation se lit comme suit : 008, Taux effectif = 1+ 0 0816 =, Chapitre 3, p. 84, l équation se lit comme suit : 0, 075 1 000 C = = 37, 50$ Chapitre 4, p. 108, note

Plus en détail

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton

3. Evaluer la valeur d une option. 1. Arbres binomiaux 2. Modèle de Black, Scholes et Merton 3. Evaluer la valeur d une option 1. Arbres binomiaux. Modèle de Black, choles et Merton 1 Les arbres binomiaux ; évaluation des options sur actions Cox, Ross, Rubinstein 1979 Hypothèse absence opportunité

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique Approfondir Vers le supérieur La prévision des tendances et l outil statistique Présentation

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés 4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés Mishkin (2007), Monnaie, Banque et marchés financiers, Pearson Education, ch. 7 1- Évaluer le prix d'une

Plus en détail

Plan de la séance du 18 septembre 2015. Cours de gestion financière (M1) Objectif pédagogiques de la séance. Risque (partie 2)

Plan de la séance du 18 septembre 2015. Cours de gestion financière (M1) Objectif pédagogiques de la séance. Risque (partie 2) Cours de gestion financière (M1) Séance du 18 septembre 015 Risque CAC 0 GR (gross return / dividendes réinvestis https://indices.nyx.com/fr/products/indices/qs001113183 XPAR/quotes Variance du taux de

Plus en détail

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires Fiche professeur F22 : LES INDICES TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : indices, droite de tendance, méthode de Mayer. 1. Objectifs Utiliser la calculatrice graphique pour mettre facilement en

Plus en détail

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Comment le risque affecte-t-il la rentabilité espérée d'un investissement? Le MEDAF (CAPM = Capital Asset Pricing Model) donne une réponse cohérente.

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Chapitre 4 : Décisions de financement

Chapitre 4 : Décisions de financement Chapitre 4 : Décisions de financement I. Financement par fonds propres II. Financement par endettement III. Coût du capital III. Coût du capital Le coût du capital Actif Economique Capitaux Propres Actionnaires

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

Session : Coût du capital

Session : Coût du capital Session : Coût du capital 1 Objectifs Signification du coût du capital Mesure du coût du capital Exemple illustratif de calcul du coût du capital. 2 Capital fourni par les actionnaires ou les banques L

Plus en détail

I] ETUDE STATISTIQUES SIMPLE

I] ETUDE STATISTIQUES SIMPLE INTRODUCTION Scilab (contraction de Scientific Laboratory) est un logiciel libre, développé à l'inria Rocquencourt. C'est un environnement de calcul numérique qui permet d'effectuer rapidement toutes les

Plus en détail

CORRECTION EXAMEN GESTION FINANCIERE CEC 2002-2003 PREMIERE SESSION I- DOSSIER N 1

CORRECTION EXAMEN GESTION FINANCIERE CEC 2002-2003 PREMIERE SESSION I- DOSSIER N 1 CORRECTION EXAMEN GESTION FINANCIERE CEC 2002-2003 PREMIERE SESSION 1- cout du capital (3 pts) I- DOSSIER N 1 Coût des capitaux propres = 12 %. 12,00% Coût de l'endettement = 6,6 % x (1 35%) = 4,29% 4,29%

Plus en détail