ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION"

Transcription

1 ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANNEE

2 ANANTA PATRIMOINE S.A. (Genève) est une société de gestion affiliée à l O.A.R.G. (Organisme d Autorégulation des Gérants de patrimoine) sous le numéro d agrément 786. La société propose à sa clientèle quatre modèles de gestion : Ananta I, Ananta II, Ananta III, et Ananta IV. Ces modèles de gestion feront trimestriellement l objet de modifications par le biais d une lettre d informations. Des révisions pourront intervenir à des dates intermédiaires suivant les événements particuliers pouvant survenir sur les marchés financiers. Ces modèles sont uniquement proposés à titre d information sur les différents marchés financiers. Ils ne sauraient constituer une recommandation stricte et n engagent en aucune façon la responsabilité de la société Ananta Patrimoine S.A. 2

3 MODELES DE GESTION et DEFINITION ANANTA I Rendement Ce modèle de gestion aura pour but la préservation du capital via des instruments de rendement fixe (dépôts fiduciaires, obligations, fonds obligataires, alternatifs et monétaires, produits structurés de capitalisation). ANANTA II Conservateur Ce modèle de gestion répondra à des considérations de maintien de capital avec une partie investie en rendement fixe (obligations, fonds obligataires, alternatifs et monétaires,) et une autre partie plus dynamique investie en actions ou fonds actions. ANANTA III Equilibre Ce modèle de gestion aura pour but d optimiser le capital via des instruments de rendement fixes ou variables (obligations, produits structurés, fonds obligataires, alternatifs et actions, actions de capital, métaux précieux). La préservation du capital sera un élément majeur de ce modèle mais ne comportera pas de notion de garantie. ANANTA IV Croissance Ce modèle de gestion aura pour but de dynamiser le capital via des produits à rendements élevés et variables (obligations, fonds obligataires, alternatifs et actions, produits structurés, leverage, produits dérivés, forex). Compte tenu de l orientation de ce modèle, la notion de garantie du capital sera absente. Les structures de ces modèles ainsi que leurs orientations seront définies et/ou modifiées lors des révisions trimestrielles. 3

4 PONDERATION DES DIFFERENTS MODELES Les pondérations et pourcentages d affectation des produits et investissements composant les différents modèles sont définis en général en début d année calendaire. Ceux-ci feront l objet de mises à jour lors de la parution des lettres trimestrielles. Elles pourront ponctuellement être modifiées dans l intervalle si les marchés financiers faisaient l objet de mouvements significatifs. A ce jour, les pondérations sur les différents modèles sont les suivantes : Profil rendement : Obligations et assimilés : 80/100 % Liquidités ou assimiles : 0/40% Profil conservateur : Obligations et assimiles : 80/90 % Liquidités ou assimiles : 5/10 % Actions ou assimiles : 0 /10 % Profil équilibre : Obligations et assimilés : 0/50% Liquidités ou assimiles : 5 / 10 % Actions ou assimiles : 15 / 50 % Profil croissance : Obligations et assimiles : 50/80 % Liquidités ou assimiles : 5 / 10 % Actions ou assimiles : 20 / 80 % 4

5 LETTRE D INFORMATION SECOND SEMESTRE 2011 STRATEGIE GLOBALE L inquiétude sur les perspectives économiques et la capacité des autorités politiques et monétaires à anticiper celles-ci nous conduiront à adopter une conduite prudente pour le trimestre à venir. Les marchés ne présentent pas de visibilité suffisante pour investir en dehors des bornes définies dans les différents types de mandats. Les investissements en bonds seront toujours effectués par le biais de ratings supranational AAA ou AA. En effet, comme énoncé ci-dessus, le manque de visibilité ainsi que le risque de dégradation de ratings de la part des agences de notations reste très présent. En matière d actions, la représentation au sein du portefeuille modèle reste inchangée avec une surveillance accrue de certains secteurs particulièrement sensibles. La pondération pourra éventuellement évoluer vers un ratio d engagement de 15/20 % dans les mois à venir et dans l attente d une visibilité accrue. Dans le détail, les secteurs bancaires et financiers paraissent sous évalués mais la prudence restera de mise en attente de confirmation des stress tests auxquels sont soumis les banques depuis quelque temps. Le secteur pétrolier reste attrayant car distributeur de dividendes toujours élevés. La distribution ainsi que l industrie agro-alimentaire devraient constituer une base de rendement intéressante. Les matières premières et en particulier l or sont à des niveaux extrêmement élevés et il apparait un peu audacieux de prendre des positions à ce jour. Des positions de 5

6 «stocks picking» seront éventuellement à considérer, en particulier sur des bases graphiques. Il est à noter cependant que les perspectives fondamentales ainsi que les résultats des sociétés demeurent positifs dans la plupart des secteurs d activité ; il faut par contre considérer que ceux-ci, bien que tant très souvent en ligne avec les expectatives de marché, se retrouvent en complète décorrélation avec les cours de bourse. Les opérateurs de marché ont en effet tendance à considérer depuis quelque temps les rumeurs et les écarts de cours comme étant les nouveaux fondamentaux et en ayant bien soin d oublier sur le champ les véritables marqueurs représentatifs des valeurs cotées. La BCE devrait maintenir le système européen à flot sans intervenir de façon drastique avec cependant une incertitude majeure qui est celle de la contagion de la crise à la zone euro. Les taux d intérêts monétaires, pilotés par les banques centrales, convergeront progressivement vers zéro en USD, euro, yen et GBP pour une durée de un ou deux ans. Les banques centrales assureront un large soutien au système bancaire pour assurer le financement des entreprises et des ménages, mais aussi des états eux-mêmes. En effet, la faillite d une grande banque, un autre défaut souverain, menaceraient sérieusement la croissance mondiale : Des pays émergents comme l Europe de l est et l Amérique Latine seraient plus vulnérables du fait de leurs relations privilégiées avec la zone euro. En conclusion, du fait que le contexte décrit ci-dessus, les consommateurs des pays développés vont supporter une grande partie de l effort budgétaire et de facto la notion de diversification des investissements semble essentielle. Les pourcentages resteront de fait inchangés pour ce semestre. 6

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Énoncé des politiques et des méthodes de placement

Énoncé des politiques et des méthodes de placement Société canadienne du cancer Énoncé des politiques et des méthodes de placement Contexte La Société souhaite investir ses fonds avec prudence, en accordant toute l attention nécessaire à la gestion des

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011 LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance Epargne Pension AEP - Assurance Epargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 29 JUIN 2012

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 29 JUIN 2012 LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 29 JUIN 2012 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance Epargne Pension AEP - Assurance Epargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009

RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009 Genève le 12 01 2010 RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009 Les principaux faits et tendance en 2009 ont été: Comme nous l avions prévu dès Janvier 2009 : La planète n a pas sombré dans la dépression. Le système

Plus en détail

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif :

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : YMCA Canada ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT I. FONDS DE PLACEMENT CONSOLIDÉ Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : Actif en dotation comprenant : a. des contributions

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

Les banques et la stabilité financière

Les banques et la stabilité financière Les banques et la stabilité financière 26e Rendez vous de la Mondialisation : Banques et stabilité financière dans la mondialisation Mercredi 27 juin 2012 Laurent Clerc Directeur de la stabilité financière

Plus en détail

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT C onfiez votre epargne a un professionnel www.fortuneo.be POURQUOI CHOISIR LA GESTION SOUS MANDAT? Vous souhaitez INVESTIR mais vous

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

GENERALI ESPACE LUX. La Solution FID Expert

GENERALI ESPACE LUX. La Solution FID Expert GENERALI ESPACE LUX La Solution FID Expert Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? est une offre exclusive dédiée à une

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Elle s effectuera sans frais et n aura aucune incidence sur la date de disponibilité de vos avoirs.

Elle s effectuera sans frais et n aura aucune incidence sur la date de disponibilité de vos avoirs. Lettre d information relative à la transformation du FCPE «Destination bon port» en FCPE nourricier du Fonds d Investissement à Vocation Générale (FIVG) Maître «MONESOR» A Malakoff, le 22/04/2015, Madame,

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

la force d un placement la certitude d un coupon élevé

la force d un placement la certitude d un coupon élevé placements la force d un placement la certitude d un élevé optinote multiwin brut de durant 5 ans protection du capital liée à l période de souscription du 9 mai 2011 au 8 juillet 2011 clôture anticipée

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011

LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011 LA NOUVELLE CLASSIFIC ATION MONETAIRE 16 JUIN 2011 Rappel : Le 19 mai 2010, le CESR, Comité européen des régulateurs de marchés (maintenant renommé ESMA, European Securities and Markets Authority), suite

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD GLOBAL HEALTHCARE (EdR Global Healthcare) OPCVM soumis au droit français

EDMOND DE ROTHSCHILD GLOBAL HEALTHCARE (EdR Global Healthcare) OPCVM soumis au droit français INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Crédit contre titres. Financer. Un financement avantageux et flexible garanti par vos titres. je connais mon banquier je connais mon banquier

Crédit contre titres. Financer. Un financement avantageux et flexible garanti par vos titres. je connais mon banquier je connais mon banquier Crédit contre titres Un financement avantageux et flexible garanti par vos titres Financer Vous envisagez de réaliser un projet ou un investissement et souhaitez mobiliser des liquidités? Vous entendez

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Paris, le 7 mars 2013 Monsieur, Vous êtes porteurs du FCP Equi-Actions Rendement (A-FR0010612234) (B-FR0010614628) et nous vous remercions de la confiance

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2014 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro EAS FSEG Mahdia Tunis - BCT- 29 novembre 2011 1-0rigine de la crises 2 - Spécificités de cette crise par rapport à la crise

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2015. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2015. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2015 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 21 mars 2013 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise.

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise. Crédit Agricole (A+ / Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? P. 2 Crédit Agricole CIB est une obligation émise en couronne suédoise (SEK) par Crédit Agricole CIB et vous donne droit à un coupon annuel de brut pendant

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

AGF OCTOPLUS. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS. Caractéristiques financières Code Isin : FR0007082755 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de vie du FCP, et

Plus en détail

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE 18 MARS 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR MOHAMMED LAKSACI GOUVERNEUR DE LA BANQUE D ALGERIE A LA CONFERENCE REGIONALE SUR LA GLOBALISATION ET LES DEFIS ET OPPORTUNITES AUXQUELS FONT FACE LES INSTITUTIONS

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION?

QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION? QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION? Norbert Gaillard* La crise financière qui a éclaté en 2007 et la grave récession économique qui a suivi ont conduit les principaux dirigeants politiques

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière

Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière Private Banking Investment Banking Asset Management Le crédit lombard. Une solution de financement flexible et intéressante. Vous avez besoin

Plus en détail

Publications financières

Publications financières 1/5 L accès à un large éventail d informations en français Nous mettons à votre disposition ce document afin de vous offrir l accès à toute l information que vous recherchez, et ce en français. Vous y

Plus en détail

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants

Investir je connais mon banquier je connais mon banquier. Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Dynamisez votre capital avec des fonds de placement expérimentés et résistants Investir Vous souhaitez dynamiser votre capital en accédant aux meilleurs fonds de placement mondiaux? Vous voulez vous assurer

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Lignes directrices en matière de placement. Conformément à l approbation du conseil de gouvernance

Lignes directrices en matière de placement. Conformément à l approbation du conseil de gouvernance Conformément à l approbation du conseil de gouvernance En vigueur : 18 septembre 2015 Table des matières N o de page 1 Objectif... 3 2 Aperçu... 3 3 Responsabilités... 3 4 Conflit d intérêts... 4 5 Passifs...

Plus en détail

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr offre 2011 L investissement L investissement les PME dans les PME dans FCPI alto innovation 10 fip FRANCE ALTO 7 FCPI Europe Alto Innovation www.altoinvest.fr gamme classique FCPI alto innovation 10 Code

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Document destiné aux clients non professionnels* Document à caractère promotionnel * au sens de la directive des Marchés des Instruments

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Tarif. Placements et conseils financiers

Tarif. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 4/5 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 6/7 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 8/9 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 10 Mandat de

Plus en détail

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT LE CONTEXTE DE PLACEMENT LES MARCHÉS ET LES INSTRUMENTS FINANCIERS LES TENDANCES DU PLACEMENT LE CALCUL DE TAUX DE RENDEMENT ET DU RISQUE 1) LE CONTEXTE DE PLACEMENT

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières.

Tarif de nos prestations financières. Tarif de nos prestations financières. Table des matières Courtages bourse suisse.......................................................... 4 Courtages bourses étrangères.................................................

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME ligible à une réduction ISF 2014 ÉÉligible à une réduction ligible à une réduction IR 2014 ÉÉligible à une réduction FIP ECUREUIL N 10 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement VILLAGE DE CASSELMAN Politique de placement Politique F3 (10/05/2005) OBJECTIF Pour s assurer que les surplus de liquidité et le portefeuille de placement sont gérés de façon prudente. DÉFINITIONS Actifs

Plus en détail

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE)

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) Communiqué du 6 octobre 2006 NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE, EN GRANDE BRETAGNE OU AU JAPON Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange

Plus en détail

Introduction aux fonds de placement

Introduction aux fonds de placement Introduction aux fonds de placement Christian Carron CEO, Gérifonds S.A. 20.12.2013 Table des matières (1) Introduction aux fonds de placement suisses définition selon la loi (LPCC) conséquence de la définition

Plus en détail

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER TRADING UPDATE INFORMATION REGLEMENTEE EMBARGO 17 FÉVRIER 2009 17H40 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT COUVRANT LA PERIODE DU 01.10.2008 AU 31.12.2008 Baisse limitée de la valeur du portefeuille ( 2,41%)

Plus en détail

Modernisation du régime juridique français de la titrisation

Modernisation du régime juridique français de la titrisation Modernisation du régime juridique français de la titrisation Au cours des derniers mois, une importante réforme du régime juridique français en matière de titrisation a été entreprise, dans le prolongement

Plus en détail

FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES

FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES Texte rédigé le 10/02/2015 Le mois de janvier a été marqué par les annonces de 'quantitative easing' de la BCE et par la Grèce. C'est

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

votre mandat de gestion

votre mandat de gestion votre mandat de gestion Confiez votre portefeuille à un professionnel! www.fortuneo.be Fortuneo Portfolio Management : Gestion sous mandat FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT Les avantages de la Gestion sous

Plus en détail

Mandat de gestion de fortune. Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT

Mandat de gestion de fortune. Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT Mandat de gestion de fortune Votre solution individuelle avec un mandat à fourchettes déterminées LGT Mandat de gestion de fortune LGT la gestion professionnelle de vos placements Toujours plus dynamiques

Plus en détail

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Revue des marchés Rendement des indices en 2013 Rendement (base 100) 114 110 +12,85 % +9,67 % 106 102 98 Janv. Fevr. Mars +3,34 % +0,69 % TSX S&P 500

Plus en détail

Notre vision sur les marchés et nos nouveaux services d'investissement. Trends Finance Day 01-06-2013

Notre vision sur les marchés et nos nouveaux services d'investissement. Trends Finance Day 01-06-2013 Notre vision sur les marchés et nos nouveaux services d'investissement Trends Finance Day 01-06-2013 Résumé de l état du monde L économie L économie mondiale a dépassé le bas du cycle, mais USA : Les États-Unis

Plus en détail

Les produits proposés aux entreprises

Les produits proposés aux entreprises ENTREPRISES ASSOCIATIONS PLACEMENTS GESTION DE TRÉSORERIE PLACEMENTS CŒUR DE GAMME Les produits proposés aux entreprises 2 Le compte à terme Notre gamme de comptes à terme permet d optimiser la rémunération

Plus en détail

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 Adoptée : CAD-9433 (15 06 10) Modifiée : CAD-10147 (05 02 13) CAD-10377 (10 12 13)

Plus en détail

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL Plan de la présentation > > Introduction > > I RAPPEL HISTORIQUE DE LA CRISE BANCAIRE DES

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM PROCESSUS DE GESTION GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM Processus de gestion actions La gestion de Palatine Asset Management est active et pragmatique Le processus est

Plus en détail