La santé oculaire des Français

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La santé oculaire des Français"

Transcription

1 Communiqué de presse 4 septembre 2013 La santé oculaire des Français Une étude Ipsos pour KRYS GROUP KRYS GROUP publie la 2 e édition de l Observatoire de la Vue créé en Cette étude, réalisée par Ipsos, a été menée auprès des Français, mais également auprès des ophtalmologistes. Ce double regard a permis d établir un état de la santé oculaire des Français. Dispositif méthodologique : l enquête a été réalisée en France auprès du grand public et des ophtalmologistes, et en Allemagne et en Grande-Bretagne auprès du grand public. Le grand public a été interrogé par Internet et les ophtalmologistes par téléphone. Les interviews ont été réalisées du 28 juin au 23 juillet Les principaux enseignements de l enquête : Risque de déclin en matière de santé oculaire des Français Les ophtalmologistes sont alarmistes sur l évolution de la santé oculaire des Français. 66% disent que depuis le début de la crise économique, ils sont confrontés à des patients retardant de plus en plus le moment de changer de lunettes. Ils estiment en moyenne à 12% le nombre de leurs patients qui risquent de rencontrer des problèmes graves en raison d un suivi insuffisant de leur santé oculaire. La majorité des ophtalmologistes (58%) considère que la qualité du suivi oculaire des Français va se détériorer dans les années à venir. Les Français ont besoin d ophtalmologistes plus disponibles L ophtalmologiste est le professionnel de santé le moins fréquemment consulté. 29% des Français le voient au moins une fois par an, alors que 60% voient leur dentiste tous les ans. Cela peut notamment s expliquer par le fait que 43% des Français estiment qu il est difficile d obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste. C est beaucoup plus qu en Allemagne (20%) ou en Grande-Bretagne (4%). Cela peut notamment s expliquer par le fait que dans ces

2 deux pays, contrairement à la France, il existe une délégation de soin : l examen de vue peut s effectuer en magasin. La collaboration entre opticiens et ophtalmologistes : solution au désengorgement? Renforcer le rôle des opticiens dans la chaîne des soins visuels? Avec 86% d opinions positives, les opticiens bénéficient d une très bonne image auprès des Français. En Allemagne et en Angleterre, ce chiffre passe respectivement à 96 et 94%. 80% des porteurs de lunettes se disent très satisfaits des services des opticiens sur l ensemble des critères soumis. Seul le prix donne un peu moins satisfaction. Les ophtalmologistes soulignent le rôle important des opticiens dans la chaîne de suivi de santé oculaire des Français (87% estiment qu ils jouent un rôle essentiel ou important). Les ophtalmologistes seraient davantage prêts à accepter des prérogatives étendues aux opticiens (par exemple pour déterminer eux-mêmes le besoin de correction de leurs clients et le choix des verres en conséquence) si ces derniers respectaient un certain nombre de conditions (une charte déontologique, une formation spécifique, etc.). L optique doit rester un sujet de santé publique Sanctuariser la part prise en charge par la Sécurité Sociale? Les problèmes d accessibilité aux soins perçus par les Français sont tels que le déremboursement par la Sécurité Sociale des lunettes de vue est massivement rejeté par l opinion ; 91% des Français trouveraient choquant que la Sécurité Sociale ne rembourse plus du tout les montures et les verres de vue. Pour eux, même si les niveaux de remboursement sont faibles, les équipements de vue sont un sujet de santé publique majeur dont la Sécurité Sociale ne peut se désengager. Les ophtalmologistes constatent que les patients leur posent davantage de questions sur la manière dont les lunettes ou les lentilles sont remboursées (59%). Ils sont pessimistes pour les prochaines années.

3 Parmi les autres enseignements de l enquête : Optique et Internet : les consommateurs restent frileux. Pour l heure elle reste un phénomène marginal. 1% seulement des porteurs de lunettes les ont achetées par Internet. L achat de lentilles de vue (20%) ou de lunettes de soleil (10%) sur la toile est plus courant, bien que toujours très minoritaire. Les consommateurs ont besoin d être rassurés pour acheter leur paire de lunettes par Internet. En France, comme en Allemagne et en Grande-Bretagne, une large majorité d entre eux estime que cette pratique présente des risques. Les consommateurs redoutent particulièrement que l on ne parvienne pas après coup à faire modifier des imperfections sur les verres (89%), que les mesures des écarts pupillaires réalisées par eux ne soient pas fiables (88%) ou que la taille de la monture ne soit pas adaptée à leur visage (88%). Ces chiffres démontrent que les consommateurs sont conscients du rôle essentiel de l opticien dans l acte d achat. Quant aux ophtalmologistes, pour l heure, ils déconseillent l achat de lunettes de vue par Internet. Une large majorité d entre eux (76%) considère que cette pratique présente un risque en termes de santé oculaire. C est surtout la question de la mesure de l écart pupillaire qui pose problème pour les ophtalmologistes. 92% pensent qu on s expose au risque d une mesure pas fiable en achetant par Internet. «Made in France» : un attachement très fort de la part des porteurs de lunettes Français. 89% des personnes interrogées dans l hexagone seront davantage sensibles à l origine de leur monture pour leur prochain achat, une proportion qui monte à 92% pour les verres de vue. Les Français se distinguent des Allemands et des Britanniques par leur plus grande sensibilité à l origine de leurs lunettes. Un remboursement jugé insuffisant. Pour 54% des Français, le niveau de remboursement des mutuelles ou des Complémentaires Santé des Français en ce qui concerne l achat de lunettes ou de verres est jugé le moins satisfaisant parmi tous les items proposés (ce chiffre est de 93% pour les consultations avec les médecins généralistes). D ailleurs, la majorité d entre eux cherche des informations sur les niveaux de remboursement de leur complémentaire / assurance santé avant d acheter (65% des sondés), et calculent le montant des dépenses restant à leur charge en fonction de l opticien choisi (63%). Développer les réseaux de soins? Dans le principe, les réseaux de soins sont admis par les Français porteurs de lunettes à 59%. Pour autant, ils restent attachés à la liberté de choisir leur opticien. L intervention de la mutuelle dans ce domaine est jugée illégitime par une large part de ceux ayant renouvelé récemment leurs lunettes (60%). De fait aujourd hui, seuls 14% des porteurs de lunettes les ont achetées chez un opticien agréé par leur mutuelle. ***

4 L optique en France et en Europe L accessibilité aux soins en France et en Europe Les Français estiment un peu moins que leurs voisins britanniques et allemands souffrir de problèmes de vue. Ils donnent en moyenne la note de 7/10 à leur vue, contre 6,6 pour les Allemands et 6,7 pour les Britanniques. Dans ces trois pays, les femmes et les plus âgés sont un peu plus critiques sur le niveau de leur vue : 6,5 pour les femmes outre-manche, contre 7 pour les hommes ; 6,4 pour les 35 ans et plus outre-rhin, contre 7,2 pour les moins de 35 ans. Dans le même temps, Français, Allemands et Britanniques ne se distinguent guère en matière de fréquence des examens oculaires. En moyenne, les Français ont évalué leur vue pour la dernière fois en 2010 (idem pour les Britanniques, en 2009 pour les Allemands). Les examens plus poussés (mesure de la tension oculaire, examen du fond de l œil) sont un peu plus anciens. Ils remontent en moyenne à 2008 pour les Français comme pour les Allemands. L ophtalmologiste est le professionnel de santé le moins fréquemment consulté en France, comme en Allemagne et en Grande-Bretagne. Par exemple en France : seulement 29% des personnes interrogées voient une fois l an leur ophtalmologiste, alors que 54% voient au moins une fois par an un médecin spécialiste, 60% un dentiste et 89% un médecin généraliste. Les principales raisons de l absence de consultation d un ophtalmologiste diffèrent d un pays à l autre. 43% des Français estiment qu il est difficile d obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste, une proportion qui monte à 54% dans les zones rurales. Le coût de la consultation et l insuffisance de la prise en charge sont également souvent invoqués par les Européens, notamment en France (25% de citations) et Grande-Bretagne (28%).En Allemagne comme en Grande-Bretagne, les personnes interrogées mettent l accent sur le fait qu elles pensent ne pas avoir de problème de vue (respectivement 36% et 27% de citations). Equipements, fréquence de renouvellement, achat, panier moyen : le coût de l optique Les porteurs de lunettes sont nettement majoritaires dans les trois pays. Les lunettes sont même un peu plus fréquentes en France. Trois Français sur quatre portent des lunettes de vue (75%) contre 70% des Britanniques et 63% des Allemands. Naturellement, la proportion de porteurs de lunettes progresse avec l âge. Elle est également plus élevée chez les femmes, notamment en France où 81% en portent, contre 68% des hommes. Autre particularité française : on trouve plus de lunettes au sein des foyers les plus riches (77%) que chez les plus modestes (68%). Dans la majorité des situations, les lunettes sont portées depuis plus de 10 ans. C est le cas pour 63% des Français, 66% des Allemands et 61% des Britanniques. A noter que le port de lentilles de vue reste le fait d une minorité : 12% des Allemands, 11% des Britanniques et 9% des Français.

5 Le renouvellement des lunettes varie selon les pays. Les Français renouvellent moins fréquemment leur monture de lunettes et leurs verres que les Anglais. Ils attendent, 3,5 ans en moyenne pour renouveler leur monture (contre 3 ans pour les Anglais) et 3,2 ans pour renouveler leurs verres de vue (contre 2,5 ans pour les Anglais). Les lunettes sont considérées comme des produits à part par les porteurs de lunettes européens (pour 66% des Français et 61% d Allemands), sauf pour les Britanniques qui sont 57% à les considérer comme un bien de consommation comme un autre. Si les Français renouvèlent moins fréquemment que les Britanniques, c est sans doute parce que le niveau de remboursement des lunettes leur apparaît comme le moins satisfaisant de tous. En France par exemple, 54% des personnes interrogées sont satisfaites du remboursement par leur mutuelle ou leur complémentaire santé, alors qu en comparaison : 93% sont satisfaites de la prise en charge des consultations en médecine généraliste, 84% de l achat de médicaments et 79% des consultations en médecine spécialisée. D ailleurs, de nombreux Français se renseignent pour savoir quelle sera la prise en charge avant d acheter leurs lunettes, beaucoup plus qu en Allemagne et en Grande-Bretagne. 65% cherchent des informations sur les niveaux de remboursement, 63% calculent le montant des dépenses restant à leur charge. A noter également que 37% comparent les prix chez plusieurs opticiens et 36% font établir un devis par un ou plusieurs opticiens avant d acheter. En matière d offres promotionnelles, les Français préfèrent bénéficier de réduction. Les résultats de l enquête montrent que la remise de 50 euros est préférée par une nette majorité de Français (59%) à la paire de lunettes supplémentaire à 1 euro. Ce chiffre monte à 63% chez les 15/24 ans et à 61% chez les plus de 65 ans et plus. Les porteurs de lunettes considèrent majoritairement qu il est légitime de bénéficier du maximum des avantages proposés par sa mutuelle. Pour 76% d entre eux, il est normal de faire en sorte de bénéficier d un meilleur équipement sans augmenter ce qu il reste à payer après avoir été remboursé ; 70% des porteurs de lunettes estiment qu il est normal de faire en sorte de bénéficier du remboursement maximum par leur mutuelle et 62% qu il est normal de bénéficier d un autre équipement gratuit. Les Français sont ceux qui attendent le niveau de remboursement le plus élevé. 356 euros en moyenne, contre 228 euros en Allemagne et 90 euros en Grande-Bretagne. En France, le niveau de remboursement attendu est encore plus élevé chez les plus âgés (406 euros en moyenne chez les plus de 55 ans). Les opticiens en Europe : perception, image et niveau de satisfaction Les Français ont une bonne image des opticiens (à 86% contre 14%). Les Allemands et les Britanniques en ont encore une meilleure image (respectivement 95% contre 5% et 93% contre 7%). Il faut noter que dans ces pays, l image des opticiens varie peu selon que les personnes interrogées portent ou non des lunettes de vue. NB : en Angleterre et en Allemagne, l opticien est habilité à pratiquer l examen du contrôle de la vue. Chez les porteurs de lunettes, le niveau de satisfaction est aujourd hui très élevé à l égard des opticiens, que ce soit en France, en Allemagne ou en Grande-Bretagne. En France par exemple, 98% des personnes interrogées sont satisfaites de la tenue et de la propreté du magasin, 95% de

6 l écoute et de la sympathie des opticiens, autant de l atmosphère du magasin, des délais de disponibilité des lunettes et du service après-vente. A noter toutefois que le prix est le domaine où les opticiens sont les moins bien notés, même si 62% des Français restent satisfaits (71% des Allemands et 76% des Britanniques). Les Français et leur santé visuelle L accès aux soins en France Les problèmes d accès aux soins perçus par les Français sont tels que le déremboursement par la Sécurité Sociale des lunettes de vue est massivement rejeté par l opinion. 91% des Français trouveraient choquant que la Sécurité Sociale ne rembourse plus du tout les montures et les verres de vue ; pour eux, même si les niveaux de remboursement sont faibles, les équipements de vue sont un sujet de santé publique majeur dont la Sécurité Sociale ne peut se désengager. Cette opinion fait presque l unanimité chez les employés (95%) et les personnes à faibles revenus (94%). La focalisation des Français sur le coût des soins visuels est également perçue par les ophtalmologistes. De fait, la grande majorité des ophtalmologistes interrogés (66%) dit que, depuis le début de la crise économique, ils sont confrontés à des patients retardant de plus en plus le moment de changer de lunettes, et ce même si leur vue a décliné. Ils constatent que les patients leur posent davantage de questions sur la manière dont les lunettes ou les lentilles sont remboursées (59%). Les ophtalmologistes sont pessimistes pour les prochaines années. Pour une majorité (58%) la qualité du suivi oculaire des Français va se détériorer. L inquiétude est aussi alimentée par le sentiment qu il manque des ophtalmologistes sur le territoire français et qu en conséquence, les temps de rendez-vous sont de plus en plus long. 81% des ophtalmologistes avancent cette hypothèse pour expliquer la probable dégradation du suivi dans les années à venir (87% de ceux qui exercent en libéral). L achat de lunettes sur Internet Les lunettes sont considérées comme des produits à part par les Français. Pour 66% d entre eux, les lunettes de vue ne sont pas un bien de consommation comme un autre (contre 34% pour qui c est un bien comme un autre). Dans ce contexte, rares sont ceux qui achètent leurs corrections optiques par Internet (1% seulement). L achat de lentilles de vue ou de lunettes de soleil par Internet est plus courant, bien que toujours très minoritaire. 20% des porteurs de lentilles les ont achetées sur le web, 10% pour les porteurs de lunettes de soleil. A noter que cette pratique est beaucoup plus fréquente ailleurs en Europe. En Allemagne, 42% des porteurs de lentilles sont passés par Internet ; de même en Grande-Bretagne, 32% des porteurs de lunettes de soleil les ont achetées sur la toile. Les consommateurs Français restent plutôt frileux face à Internet. 9% seulement se disent prêts à sauter le pas pour des lunettes de vue (14% des hommes, 11% des moins de 35 ans et 13% de ceux dont les revenus sont les plus modestes). En revanche, l achat par Internet pourrait se généraliser pour les lentilles ou les lunettes de soleil à l avenir. 24% des Français se disent prêts

7 à acheter des lunettes de soleil par Internet et 41% des lentilles de vue. Comme pour les lunettes, les hommes et les jeunes semblent davantage prêts à s engager dans cette voie. Les consommateurs ont besoin d être rassurés pour acheter leur paire de lunettes par Internet. En France, comme en Allemagne et en Grande-Bretagne, une large majorité d entre eux estime que cette pratique présente des risques. Les consommateurs redoutent particulièrement que l on ne parvienne pas après coup à faire modifier des imperfections sur les verres (89%), que les mesures des écarts pupillaires réalisées par eux ne soient pas fiables (88%) ou que la taille de la monture ne soit pas adaptée à leur visage (88%). Ces chiffres démontrent que les consommateurs sont conscients du rôle essentiel de l opticien dans l acte d achat. Pour l heure, l achat de lunettes de vue par Internet est déconseillé par les ophtalmologistes. Une large majorité d entre eux (76%) considère que cette pratique présente un risque en termes de santé oculaire. Les risques sont multiples. Comme les consommateurs, 80% des ophtalmologistes craignent que les lunettes ne soient pas adaptées au visage du futur porteur et 78% que l on ne parvienne pas modifier des imperfections sur les verres. Mais c est surtout la question de la mesure de l écart pupillaire qui pose problème pour les ophtalmologistes. 92% pensent qu on s expose au risque d une mesure pas fiable en achetant par Internet ; 86% considèrent que les personnes qui souhaitent acheter leurs lunettes sur Internet ne sont pas capables de mesurer elles-mêmes leurs mesures de centrage et d écart pupillaire sur un écran d ordinateur (dont 58% «pas du tout capables»). Les réseaux de soins Sur le principe, les réseaux de soins sont admis par les Français porteurs de lunettes. 59% sont favorables au fait que certains adhérents puissent bénéficier de remboursements plus importants s ils se rendent chez un opticien agréé par leur mutuelle et s ils choisissent leur monture parmi une gamme de produits issue d un accord entre leur mutuelle et l opticien. Pour autant, les porteurs de lunettes sont attachés à la liberté de choisir leur opticien. L intervention de la mutuelle dans ce domaine est jugée illégitime par une large part de ceux ayant renouvelé récemment leurs lunettes (60%). De même, ils s opposent largement (à 68%) à ce que les mutuelles interviennent dans le choix des verres et des montures. Dans ce contexte, seuls 14% des porteurs de lunettes les ont achetées chez un opticien agréé par leur mutuelle. Passer par un réseau de soin est un peu plus fréquent pour les hommes (16% contre 12% des femmes), chez les plus jeunes (22% des ans) et au sein des professions intermédiaires (19%). Les réseaux de soins sont également un peu plus sollicités au nord-est de la France (18%, contre seulement 10% en Ile-de-France et 11% dans le sud-est). La chaîne des soins visuels : coordination des acteurs et délégation Les ophtalmologistes soulignent le rôle important des opticiens dans la chaîne de suivi de santé oculaire des Français. Pour 87% des ophtalmologistes, les opticiens jouent un rôle important, 37% estimant même qu ils sont essentiels dans le bon fonctionnement de la chaîne de santé.

8 Les ophtalmologistes seraient davantage prêts à accepter des prérogatives étendues aux opticiens (par exemple pour déterminer eux-mêmes le besoin de correction de leurs clients et le choix des verres en conséquence) si ces derniers respectaient un certain nombre de conditions : qu ils respectent une charte déontologique élaborée avec les ophtalmologistes (35% de citations), qu ils informent systématiquement l ophtalmologiste de la personne concernée (25% de citations), qu ils aient une formation spécifique (23%) ou qu ils le fassent en suivant un mode opératoire élaboré avec les ophtalmologistes (19%). A propos de KRYS GROUP : KRYS GROUP est le leader de l optique en France avec ses 3 enseignes - KRYS, VISION PLUS, LYNX OPTIQUE - et plus de 4 millions de clients par an. Pour les accueillir et les conseiller chaque jour, spécialistes sont répartis sur points de vente. KRYS GROUP est organisé en coopérative depuis Contact presse Agence Vianova Sandra Codognotto /

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

Les Français et la vue

Les Français et la vue pour Les Français et la vue Novembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : SNOF Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE

LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES SALARIES ET LEUR PREVOYANCE Marie-Odile SIMON Novembre 2000 Département «Evaluation des Politiques Sociales» dirigé par Marie-Odile

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

Les Français et la santé solidaire

Les Français et la santé solidaire Les Français et la santé solidaire Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr - consultation en ligne - Eléna RATOI Chargée d études Département

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français?

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? ét udes et résultats N o 866 février 14 Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? Les Français sont plutôt satisfaits de la qualité générale des soins de santé, par rapport

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 18530 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N 19832 Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein flore-aline.colmet-daage@ifop.com Décembre 2011 1 La méthodologie 2

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 François Miquet-Marty Directeur des études politiques Maïder Chango Chef de projet LH2 Opinion anne-laure.gallay@lh2.fr Eléna

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Les Français et le système de santé : qu attend l usager du système? Conférence de presse 18 octobre 2012

Les Français et le système de santé : qu attend l usager du système? Conférence de presse 18 octobre 2012 Les Français et le système de santé : qu attend l usager du système? Conférence de presse 18 octobre 2012 PHR - IFOP Un baromètre indispensable à l approche d une année particulière pour les pharmaciens

Plus en détail

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Vague 8 Principaux enseignements Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au 13 septembre 2014 auprès d un

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

o ptique Bénéficiez des avantages du réseau santé Les avantages du réseau Itelis Pourquoi La Mutuelle Verte a choisi Itelis

o ptique Bénéficiez des avantages du réseau santé Les avantages du réseau Itelis Pourquoi La Mutuelle Verte a choisi Itelis Bénéficiez des avantages du réseau santé Grâce au réseau de professionnels de santé d Itelis et en tant qu adhérents de La Mutuelle Verte, vous pouvez, si vous le désirez, profiter de tarifs négociés et

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION Synthèse de l enquête quantitative Novembre 2008 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Brice Teinturier / Fabienne Simon

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergements sur Internet

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergements sur Internet Note détaillée Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergements sur Internet Etude Harris Interactive pour Booking.com et Euros Agency Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps.

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps. La relation de communication patient-soignant vérité patient expliquer professionnel écoute écoute médecin clarté bonne respect être relation santé relation être bonne respect empathie franchise communication

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Note de synthèse Action Innocence UNAF Auteurs TNS SOFRES Fabienne SIMON Sarah DUHAUTOIS Octobre 2009 S il est souvent commenté compte tenu

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. Jeudi 20 octobre 2005, 11h00 à la Cpam de la Nièvre 50 rue Paul Vaillant Couturier 58 000 NEVERS

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. Jeudi 20 octobre 2005, 11h00 à la Cpam de la Nièvre 50 rue Paul Vaillant Couturier 58 000 NEVERS DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Jeudi 20 octobre 2005, 11h00 à la Cpam de la Nièvre 50 rue Paul Vaillant Couturier 58 000 NEVERS Les Français face au médicament Vers un changement des comportements?

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Bénéficiez des avantages du réseau santé

Bénéficiez des avantages du réseau santé La Mutuelle Verte / Itelis - Dossier de présentation 01/2015 1 Bénéficiez des avantages du réseau santé Grâce au réseau de professionnels de santé d Itelis et en tant qu adhérents de La Mutuelle Verte,

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012

Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012 pour Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012 1 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie

Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie Décembre 2012 Accès au financement des entreprises artisanales en Haute-Normandie La situation financière des entreprises artisanales et le recours aux banques Région Haute-Normandie Depuis novembre 2011,

Plus en détail

«La vie de parent au quotidien» Union Départementale des Associations Familiales de la Vienne

«La vie de parent au quotidien» Union Départementale des Associations Familiales de la Vienne Union Départementale des Associations Familiales de la Vienne 8 ème enquête de l Observatoire départementale de la Famille «La vie de parent au quotidien» Sommaire Introduction... 3 Les difficultés supposées

Plus en détail

Les Français et l objet publicitaire

Les Français et l objet publicitaire Les Français et l objet publicitaire Rapport d étude quantitative 16 mai 2013 Contact presse : OZINFOS Malek Prat Tél. : 01 42 85 47 32 malek@ozinfos.com 1 Sommaire Méthodologie p 3 RESUSLTATS p 4 I. Impact

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Observatoire sociétal de la santé et de la qualité des soins en France

Observatoire sociétal de la santé et de la qualité des soins en France Observatoire sociétal de la santé et de la qualité des soins en France Conférence Conférence de de presse presse du du 24 24 novembre novembre 2009 2009 Sommaire 1. Les Français apparemment unanimes à

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens Nouvel opérateur de la gestion du Tiers Payant Complémentaire, Mut Santé a souhaité

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

- Communiqué de Presse -

- Communiqué de Presse - Paris, le 7 janvier 2010 - Communiqué de Presse - L Union Financière de France lance GPS - Gestion Pilotée et Suivi : un concept de gestion innovant en adéquation avec les attentes de la clientèle patrimoniale,

Plus en détail

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication 1. Avant-propos... 1 2. Note de synthèse... 2 3. L enquête... 3 3.1. Equipements dont disposent

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015

La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015 La profession médicale : vers un nouveau contrat social? 13468-009 Avril 2015 Contexte et objectifs Contexte et objectifs La profession médicale connaît de profondes mutations. Il semble que la manière

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation!

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Observatoire des partenariats Associations / Entreprises Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Mai 2009 2 Le monde change, les postures aussi! Les relations entre les associations

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com EcoScope Vague 8 Juin 2015 Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com 1 La méthodologie

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Les Européens et la sortie de crise Une enquête Ipsos / CGI pour Publicis. Avril 2013. Synthèse des enseignements de l enquête

Les Européens et la sortie de crise Une enquête Ipsos / CGI pour Publicis. Avril 2013. Synthèse des enseignements de l enquête Les Européens et la sortie de crise Une enquête Ipsos / CGI pour Publicis Avril 2013 Synthèse des enseignements de l enquête SOMMAIRE I- Un impact réel de la crise sur les attitudes et comportements des

Plus en détail

«Les Français et les inégalités salariales»

«Les Français et les inégalités salariales» «Les Français et les inégalités salariales» CSA pour M6 Avril 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / M6-Capital réalisé par Internet du 26 au 28 mars 2012. Echantillon national représentatif de 1012

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE NOTE d INFORMATION 96.31 Juillet 1996 La fonction de conseiller d éducation et conseiller principal d éducation DIRECTION

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l enquête... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l enquête... 4 FM N 112123 Contact Ifop : Frédéric Micheau - Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail