Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012"

Transcription

1 Cours de Cas Concret Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie 1 MCUAT Université de Liège Année académique

2 TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce qu un PLU?... 1 RÔLE DU PLU... 1 COMPOSITION DU PLU... 1 Les étapes du PLU... 2 Application des règles présentes dans les PLU... 2 Contexte... 3 Marseille... 3 Communauté urbaine... 4 Présentation... 4 Les compétences... 4 La culture... 5 L aménagement du territoire... 5 Législation... 6 PLU de Marseille... 7 Chronologie... 7 PLU de Marseille... 8 PADD... 8 Règlementation Enjeux Acteurs Commune de Marseille Communauté urbaine «Marseille Provence Métropole» Agence d urbanisme de l agglomération marseillaise Population Comparaison avec la Belgique Principales leçons Critique Conclusion Références... 19

3 QU EST-CE QU UN PLU? Avant de développer le projet qui est en cours à Marseille, il est important de définir ce qu est un PLU. Un PLU est un Plan Local d Urbanisme. Il est utilisé en France comme outil de planification à l échelle communale et a pour vocation de déterminer l occupation du sol. Le PLU remplace le POS (Plan d Occupation du Sol). Actuellement, si une commune veut réviser son POS, elle devra faire un PLU. Les PLU font partie d un urbanisme de projet. Ils déterminent la vocation des terrains et les règles de constructibilité. Le PLU est soumis à concertation citoyenne tout au long de sa mise en place. RÔLE DU PLU Un PLU à trois grandes fonctions : Identifier les besoins du territoire et prévoir l évolution urbaine pour 10 à 15 ans Fixer les règles d occupation et d utilisation des sols à partir d un projet urbain cohérent Permettre le développement de la ville mais l inscrire dans une perspective plus durable, plus économe en ressources. COMPOSITION DU PLU Le PLU est un outil constitué de différents documents. Un diagnostic et une analyse de l état initial de l environnement Ce rapport de présentation sera utilisé pour justifier et expliciter les choix d aménagement retenus. Un projet d aménagement et de développement durable (PADD) C est l élément nouveau du PLU par rapport au POS. Il exprime le projet pour le territoire, le projet urbain. Les matières abordées sont l habitat, l environnement, les déplacements et le développement économique à moyen terme. Les orientations d aménagement Elles sont facultatives. Le contenu de ces orientations s impose aux permis de construire. Les documents graphiques et le plan de zonage Le règlement pour les constructions zone par zone Les annexes techniques (servitudes d utilité publique, ) 1

4 LES ÉTAPES DU PLU La réalisation d un PLU est composée de trois grandes étapes : - La réalisation du diagnostic - La réalisation du PADD - La réalisation du projet (plan de zonage et règlements) En plus de ces étapes, la réalisation d un PLU est dépendante de la concertation citoyenne. Cette concertation se déroule de différentes manières. Dans les différentes mairies (Mairie de Marseille et mairies de secteur) ainsi qu au siège de la communauté urbaine MPM, des panneaux explicatifs et un registre d observation sont à la disposition du public. En plus de cette concertation permanente, des réunions publiques sont organisées pour les trois phases principales du projet. Ces trois phases sont le diagnostic, le PADD et le projet. Des réunions thématiques et sectorielles sont également organisées dans les différentes mairies de secteur. L approbation du PLU ne se fera qu après une enquête publique. APPLICATION DES RÈGLES PRÉSENTES DANS LES PLU Le règlement qui est repris dans le PLU est applicable en fonction du zonage du secteur. Des dispositions générales sont valables sur l ensemble du territoire et des règles spécifiques sont valables en fonction des zones dans lesquelles on se situe. Ces règles sont codifiées par 14 articles qui reprennent des prescriptions relatives à : Le type de constructions et leur usage (article 1 et 2) Le type de réseaux auxquels la construction doit se raccrocher et l accès à la rue (article 3 et 4) Les formes et l implantation que peut avoir la construction : l implantation par rapport à la rue, par rapport aux limites avec les parcelles ou les unités foncières voisines, par rapport aux autres constructions sur la parcelle ou l unité foncière et les hauteurs maximales autorisées. (article 6, 7, 8 et 10) L occupation maximale permise de la construction : les règles d emprise au sol, le coefficient d occupation du sol (COS) et la superficie minimale d un terrain (article 5, 9 et 14) L aspect extérieur autorisé (article 11) Le nombre de places de stationnement et le traitement des espaces libres : traitement paysager, plantations d arbres, (article 12 et 13). En plus de ce règlement, des règles complémentaires s appliquent sur certains sites. Ces règles complémentaires peuvent être liées à des servitudes proposées par le PLU (protections patrimoniales, 2

5 boisements, ), des servitudes d utilité publique relevant d autres règlementations (entrée de ville, ) ou des orientations d aménagement qui précisent de façon qualitative les souhaits de la collectivité. CONTEXTE MARSEILLE Marseille est une commune de ha. Ce territoire représente une superficie plus importante que des communes comme Lyon ou encore Paris. En bordure de Méditerranée et dans un territoire métropolitain, Marseille à une localisation particulière. Le territoire métropolitain dont Marseille fait partie est constitué des villes d Aix-en-Provence et d Aubagne. Marseille est une ville en croissance. Au niveau démographique, la commune a vu sa population augmenter de plus de habitants entre 1999 et Cette augmentation de population est notamment due au solde naturel positif (+0,5 % par an) qui est assez rare en France. La commune actuellement habitants. La croissance de Marseille est également visible au niveau de l emploi. En plus d être une ville en croissance, Marseille est également une ville en pleine mutation. Une opération de rénovation urbaine est en cours et vise un changement important de toute la ville. Le projet EuroMéditerranée est le plus grand projet de rénovation urbaine d Europe du sud. Il regroupe différentes opérations pour une superficie totale de 480 hectares. Ce projet représente également nouveaux logements et logements réhabilités ; m² consacrés aux bureaux et aux activités ; m² d équipements publiques ; m² de commerces et 40 ha d espaces verts et publics. Les investissements s élèvent à 7 milliards d. Marseille est à la tête de la communauté urbaine «Marseille Provence Métropole» 3

6 COMMUNAUTÉ URBAINE PRÉSENTATION La communauté urbaine «Marseille Provence Métropole» (MPM) a été créée en juillet Elle regroupe 18 communes. Ces 18 communes regroupent habitants pour hectares ce qui représentent la 2 ème communauté urbaine de France. En France, il existe 16 communautés urbaines. Ces communautés sont des Etablissements Public de Coopération Intercommunale (EPCI). Elles sont financées par les communes, par certaines taxes ainsi que par les subventions et dotations de l Etat. LES COMPÉTENCES La communauté urbaine MPM a six grandes compétences : Le développement et l aménagement économique, social et culturel de l espace communautaire L aménagement de l espace communautaire La gestion des services d intérêt collectif La protection et la mise en valeur de l environnement et du cadre de vie L équilibre social de l habitat sur le territoire communautaire La politique de la ville dans la Communauté urbaine. Ces 6 compétences découlent du code général des collectivités territoriales. Pour la communauté urbaine MPM, ces compétences s articulent autour de trois grands axes : Des missions de services urbains et de proximité qui facilitent le quotidien des habitants. Ces missions prennent place dans des domaines comme la collecte sélective et le traitement des déchets, les transports en commune, la gestion de l eau, le stationnement, les voiries, Des missions de développement ayant pour objectif de favoriser la croissance et le dynamisme du territoire communautaire et de renforcer son attractivité. Différentes thématiques sont abordées comme la promotion du territoire, l urbanisme foncier, le soutien à l innovation, la gestion des ports de plaisance, l accueil et l accompagnement des entreprises. Des missions de grands projets structurants. Différents outils de programmation et de prospective sont mis en place pour réaliser des infrastructures qui correspondent aux évolutions du territoire de la communauté urbaine. 4

7 LA CULTURE La communauté urbaine MPM a été désignée pour être la Capitale Européenne de la Culture pour l année Grâce à cette désignation, le territoire métropolitain de Marseille profitera de différentes manifestations culturelles. Des programmes sont établis pour développer la communauté urbaine d un point de vue culturel mais pas uniquement. La volonté est d utiliser la culture pour transformer de manière durable le territoire tant sur le plan économique, social ou urbain. Dans l optique du paysage urbain, le fait d être Capital Européenne de la Culture changera Marseille. En effet, de nouveaux lieux dédiés à la culture seront créés. On retrouvera notamment des musées, des salles de concerts, des salles d expositions, L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Au niveau de l aménagement du territoire et de l urbanisme, la communauté urbaine met en place différents outils qui visent une plus grande cohésion sociale. Ces outils sont : Le schéma de cohérence territorial Le Plan Local d Urbanisme Le programme local de l habitat Le programme de rénovation urbaine La politique de la ville LE SCOT Le schéma de cohérence territorial organise le développement et l aménagement du territoire. Le SCoT est un document d urbanisme qui traduit les orientations de l Etat français et, pour MPM, de la future charte du Parc national des Calanques et qui est le cadre de référence pour les politiques sectorielles de la communauté urbaine comme par exemple les PLU. Le SCoT donne les grandes orientations alors que les PLU les précisent. La Communauté urbaine Marseille Provence Métropole a décidé de créer un SCoT en 2004 pour répondre à plusieurs objectifs qui sont de comprendre le fonctionnement du territoire, d accompagner la croissance, de rendre cohérentes les différentes politiques, de dialoguer avec les grands acteurs du territoire et d être un outil de la construction du fait métropolitain. Un SCoT est opposable au tiers grâce au DOG (document d orientations générales) qui regroupe les prescriptions à travers lesquelles les objectifs fixés s appliquent. Ces objectifs sont regroupés dans le PADD et découlent en partie d un rapport de présentation regroupant un diagnostic, l état initial de l environnement, l évaluation environnementale et l articulation entre le SCoT et les autres documents. 5

8 Le DOG fixe des prescriptions. Celles-ci doivent être traduites dans les PLU, comme dans les plans concernant l habitat ou les transports. Le SCoT de MPM se base sur une méthode participative et sur une démarche environnementale. La méthode participative est notamment mise en place grâce aux différentes réunions de concertation de la population. La démarche environnementale suit l entièreté de l élaboration du SCoT. Pour chacune des orientations proposées pour le DOG, un groupement de bureaux d études à réaliser une analyse environnementale. Le SCoT MPM est réalisé en parallèle avec le PLU de Marseille. LÉGISLATION Différentes lois doivent être connues pour comprendre les objectifs et les raisons de la mise en place de Plans Locaux d Urbanisme. Le 13 décembre 2000, la loi solidarité renouvellement urbaine a été votée. Cette loi a fait apparaitre les PLU pour remplacer les POS La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 concernant l engagement national pour l environnement, a obligé l introduction d objectifs environnementaux dans les PLU, les SCOT et les cartes communales. Cette loi a également obligé à respecter des objectifs du développement durable. Les cartes communales sont des documents remplaçant les POS ou les PLU dans des petites communes. 6

9 PLU DE MARSEILLE CHRONOLOGIE En 2009, la commune de Marseille qui possédait déjà un POS demande sa révision. La communauté urbaine a délibéré et le 19 février 2009, elle prescrit la révision du POS Fin décembre 2010, le diagnostic est présenté à la population et en décembre 2011, c est le PADD. Le 29 juin 2012, le PLU sera arrêté et durant le 2ème trimestre 2013, il sera approuvé. La révision du POS est réalisée en parallèle avec la réalisation du SCoT de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole. 7

10 PLU DE MARSEILLE Le PLU de Marseille est une compétence de la communauté urbaine. PADD Le projet d aménagement et de développement durable met en place des ambitions et des objectifs à l horizon 20 ans. Il est structuré autour de cinq axes stratégiques. MARSEILLE VILLE MARITIME Le littoral et la mer représentent des enjeux majeurs pour Marseille. Ils sont également des espaces fragiles. L action publique doit avoir un rôle régulateur. Les activités portuaires ont une importance particulière pour Marseille. Son essor et son optimisation sont des enjeux majeurs. Un autre point important à développer est le développement de «porosités» urbaines et fonctionnelles entre le port et la ville. Pour réaliser ces différents objectifs, différents plans seront mis en place. Parmi ceux-ci, on retrouve un plan «plages et littoral», le plan de valorisation du milieu marin et des ressources, etc. MARSEILLE CAPITALE EURO-MÉDITERRANÉENNE ATTRACTIVE Une stratégie d attractivité internationale et de centralité métropolitaine, régionale et interrégionale de Marseille sera mise en place. L attractivité recherchée par Marseille est une attractivité pour les hommes mais également pour les activités. Différents domaines sont visés. On retrouve par exemple l économie et l université ; le résidentiel ; le commercial ; l urbain, l environnemental et le social. MARSEILLE VILLE RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT ET DE SON PATRIMOINE On retrouve à Marseille des atouts naturels exceptionnels. On retrouve un «Capital nature» important. Ces atouts représentent également des espaces vulnérables. Un projet global sera mis en place pour concilier la protection et la valorisation de l environnement. Un des objectifs du PADD est de faire pénétrer la nature dans la ville. Les enjeux environnementaux sont importants. Ils devront faire évoluer la conception et la fabrication de la ville. Le patrimoine urbain et architectural doit être considéré comme une ressource non renouvelable. 8

11 MARSEILLE VILLE DES PROXIMITÉS : UNE OFFRE D HABITAT ET UN BON NIVEAU DE SERVICES URBAINS POUR TOUS LES MARSEILLAIS Améliorer la qualité de vie à chaque échelle est un objectif important du PADD. L habitant est au cœur du projet municipal. Le projet municipal est d améliorer le parc de logements, les voiries et les transports en commun ; d améliorer les espaces publics ; d élargir l offre de services urbains à proximité des lieux de résidences et d activités. Le projet municipal vise également une logique de «Ville intelligente». Un des autres objectifs est de renforcer le rôle et la hiérarchie des centralités. MARSEILLE CAP SUR LE RENOUVELLEMENT URBAIN : UNE VILLE ÉCONOME EN FONCIER ET EN ÉNERGIE, FAVORISANT LES ÉCOMOBILITÉS Privilégier l urbanisation intensive, refaire la ville sur la ville en l intensifiant sont des objectifs importants dans le projet pour Marseille. La mobilité et les déplacements, leur gestion et leur organisation spécifique seront des enjeux majeurs de ce projet. 9

12 RÈGLEMENTATION PLAN DE ZONAGE Le plan de zonage est réalisé en fonction des orientations du PADD. Comme nous l avons dit précédemment, ce plan va fixer différentes prescriptions par zone pour les constructions qui s y réaliseront. Le plan ci-dessous est une proposition de zonage simplifiée. Ce zonage ne sera peut-être pas le zonage définitif. 10

13 Proposition de zonage simplifié : 11

14 Voici un zoom de la proposition de zonage simplifiée pour le centre de Marseille : LES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT (OA) Une quinzaine d orientations d aménagement territoriales ont été mise en place pour Marseille. Ces OA sont thématiques et viennent enrichir des axes forts du projet. C est par exemple le cas pour le traitement des franges ville-nature. 12

15 Les 15 orientations d aménagement : LES SERVITUDES DE PROTECTION PATRIMONIALE ET DES BOISEMENTS Une nouvelle servitude fait son apparition dans le PLU. Elle concerne des éléments de paysage et des sites ou des secteurs à protéger ou à mettre en valeur pour des raisons culturelles, historiques ou écologiques. Elle permet également de définir des prescriptions pour assurer leur protection 1. Dans cette optique, des séries de fiches regroupées selon le type de patrimoine à protéger sont réalisées. Elles regroupent des renseignements détaillés afin de mieux connaitre et valoriser la richesse de la ville. 1 Article L défini par le code de l urbanisme : Identifier et localiser les éléments de paysage et délimiter les quartiers, îlots, immeubles, espaces publics, monuments, sites et secteurs à protéger, à mettre en valeur ou à requalifier pour des motifs d ordre culturel, historique ou écologique et définir, le cas échéant, les prescriptions de nature à assurer leur proetction. 13

16 Exemple de fiche : 14

17 ENJEUX Le premier enjeu est d inscrire Marseille dans son territoire. En effet, à l heure actuelle, Marseille se développe fortement. Elle a été élue capitale euro-méditerranéenne et compte s inscrire au cœur du développement métropolitain. Elle voit fleurir de nombreux projets qu elle compte encadrer également par le Plan Local d Urbanisme. Deuxièmement, elle veut relancer son développement économique et celui de l emploi. Elle veut créer des espaces économiques en mutation, principalement lié à son port. Elle veut également rendre son économie plus dynamique. Troisièmement, comme de nombreuses villes, elle veut augmenter sa croissance démographique. Bien que comme déjà explicité, la ville de Marseille est en croissance depuis La prise en compte de la nature en ville et des différents grands atouts présents dans la région de Marseille est un quatrième enjeu particulièrement important ACTEURS Figure 1 : Différentes compétences en France COMMUNE DE MARSEILLE La commune de Marseille met en place les grands objectifs du Plan Local d Urbanisme. C est elle qui était demandeuse de la révision de POS. C est également sur son territoire que le PLU comme le POS sont d application. La commune est responsable de la maîtrise d ouvrage du PLU avec la communauté urbaine. 15

18 COMMUNAUTÉ URBAINE «MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE» La communauté urbaine «Marseille Provence Métropole» réalise le PLU. Elle permet notamment la mise en cohérence avec le reste du territoire de MPM. L élaboration du PLU est une compétence de la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole. Le but est de s inscrire dans une échelle de temps plus vaste que les seules limites communales et d articuler les projets en collaboration avec d autres territoires. AGENCE D URBANISME DE L AGGLOMÉRATION MARSEILLAISE L agence d urbanisme de l agglomération marseillaise (agam) travaille sur l ensemble de la communauté urbaine ainsi que sur le territoire métropolitain de Marseille avec la communauté de communes du pays d Aubagne et de l Etoile. L agam n est jamais maitre d ouvrage ni maitre d œuvre mais apporte une expertise. POPULATION La population est un acteur important grâce à la concertation citoyenne. Durant toute l élaboration du PLU, il y a eu une concertation permanente avec les citoyens comme le prévoit le Code de l Urbanisme et la délibération du conseil communautaire de Marseille Provence Métropole du Comme nous l avons déjà dit, cette participation citoyenne s est effectuée à l aide de panneaux explicatifs accompagnés de registres d observations, de réunions publiques thématiques ou sectorielles. COMPARAISON AVEC LA BELGIQUE Similarités SDER Objectifs stratégiques >< réglementaires Schéma de Structure - +/- identique dans le diagnostic - Objectifs similaires - L échelle 16 Divergences - L échelle - Manque de programmation - Réglementaire - Réglementaire Plan de secteur - Réglementaire - Sans projet urbain - Désuet Règlement d urbanisme - Réglementation sur les bâtisses - Non fonctionnel - Réglementaire Du point de vue du SDER, il existe une certaine similarité avec les objectifs stratégiques. Cependant, le PLU contient également des objectifs réglementaires que ne possède pas le SDER. D un point de vue des échelles, les deux outils sont très différents. C est également le cas en ce qui concerne la programmation, le SDER actuel n intègre pas les notions de programmation. Etant donné que le SDER est en cours d actualisation, il va peut-être intégrer à l avenir ces différentes nuances.

19 En ce qui concerne le schéma de structure, les différentes étapes du diagnostic sont similaires. Les différents objectifs permettant d intégrer la vision politique sont également présents. Cependant, le Plan Local d Urbanisme est beaucoup plus explicite en ce qui concerne ceux-ci. De plus, le Plan Local d Urbanisme est un outil réglementaire et stratégique alors que le schéma de structure est seulement stratégique. Comme déjà explicité, le Plan Local d Urbanisme est un outil réglementaire au même titre que le plan de secteur belge. Le plan Local d Urbanisme revoit d ailleurs ces différentes affectations et donc déroge à l ancien POS. Les affectations sont beaucoup plus urbaines que le Plan de secteur belge. De plus, le Plan Local d urbanisme intègre un projet urbain, ce que ne fait pas le Plan de Secteur. En France, il revoit leurs différents POS plus souvent qu en Belgique. Ceci est facilité par le fait qu il n existe pas d indemnisation en France. En ce qui concerne les règlements d urbanisme, il se rapproche fortement du PLU dans ces parties concernant la réglementation sur les bâtisses et son aspect réglementaire. Cependant, les règlements d urbanisme en Belgique n ont pas du tout d aspect fonctionnel alors que le PLU intègre l aspect fonctionnel. En conclusion, le Plan Local d Urbanisme est un mélange entre différents outils wallons sous différents aspects : - Réglementaire (Plan de secteur) - Intégrant des réglementations d urbanisme (règlement d urbanisme) - Vision stratégique (Schéma de Structure) La grande différence est l intégration de tous ces aspects et l échelle du territoire sur lequel il s applique. PRINCIPALES LEÇONS La première leçon a tiré est bien entendu sa cohérence à l échelle intercommunale grâce à la réalisation du PLU par MPM. En Belgique, beaucoup de décisions se prennent soit à l échelle communale, soit à l échelle de la Région. On se rend de plus en plus compte que certaines décisions doivent se prendre à une échelle intermédiaire. Pour expliciter ces propos, prenons l exemple du tram à Liège. Premièrement, les enjeux dépassent largement l échelle communale. Deuxièmement, on remarque la difficulté de mise en place d un tracé avec autant d acteurs autour de la table. On se rend bien compte qu il manque une autorité intermédiaire. Un des problèmes clés en Belgique est la coordination des différents projets. La deuxième leçon à prendre en compte dans l élaboration du plan local d urbanisme est le lien entre plusieurs territoires et une vision cohérente. Le schéma de structure en Belgique s en rapproche. Cependant, dans le plan local d urbanisme, ils définissent des actions concrètes pour le mettre en œuvre. Une vision cohérente à plusieurs communes est véritablement une leçon à tirer pour la Belgique. Nous effectuons déjà actuellement des plans communaux de mobilité conjoints à plusieurs communes. A quand les schémas de structure conjoints à plusieurs communes? De plus, les politiques définissent clairement leurs directives et les prises de décision à suivre. La troisième leçon à tirer du plan local d urbanisme est la prise en compte des espaces verts et la protection de ceux-ci. Une des premières directives du PLU était de protéger les espaces verts marseillais et de les mettre en valeur. 17

20 Il semblerait qu en France, il n existe pas de droit d expropriation, ce qui facilite la captation foncière. En Belgique, déroger au plan de secteur est une procédure très lourde. La mise en place d un tel outil reste donc limitée. CRITIQUE Rappelons que les buts du PLU sont : - Maitrise des règlements - Projets communs pour la commune - Actualisation des besoins Le PLU exécutoire permet à l autorité compétente d instaurer un droit de préemption urbain, sur les zones U et AU. La métropole délivre les autorisations d utilisation et d occupation du sol au nom de la commune et non plus au nom de l Etat. Cependant, souvent le lien avec le PADD est abandonné. En effet, certaines communes effectuent le PLU avant le PADD, ce qui retire toute vision stratégique au PLU. Ceci est dû au fait que l état finance le diagnostic. CONCLUSION Un Plan Local d Urbanisme sert à identifier les besoins du territoire et de prévoir l évolution urbaine sur une échelle de temps comprise entre 10 et 15 ans. Il permet de fixer les règles d occupation et d utilisation des sols à partir d un projet urbain cohérent. Son but est de permettre le développement de la ville dans une perspective plus durable, plus économe en ressources. Depuis la loi SRU «Solidarité et Renouvellement Urbains» du 13 décembre 2000, le Plan Local d Urbanisme remplace le Plan d Occupation des Sols. Cette loi a permis de préciser le contenu des documents d urbanisme. Les PLU doivent dorénavant (L121-1, L123.1) assurer : - L équilibre entre le renouvellement urbain, le développement urbain et la préservation des espaces naturels, agricoles, - La diversité des fonctions urbaines et la mixité sociale, en tenant compte de l équilibre entre emploi et habitat en lien avec l offre de transports - Une gestion économe de l espace, intégrant la préservation de la biodiversité, des paysages, du patrimoine bâti, la réduction des nuisances et la prévention des risques de toute nature Le plan local d urbanisme est un document qui permet de définir les orientations générales de la collectivité en matière d aménagement du territoire. Un PLU défini aussi les prescriptions pour les constructions sur une parcelle donnée. Il permet d appliquer et d affirmer une politique cohérente pour l ensemble du territoire communal. Cette politique concerne l habitat au sens large, c'est-à-dire comment la ville est renouvelée sur elle-même, où la densification va se mettre en place, par quelle hauteur, quelles formes urbaines seront autorisées, Ce projet qui permet de pratiquer un urbanisme différent, un urbanisme de projet et de mettre les habitants au centre de celui-ci. 18

21 RÉFÉRENCES - Atlas urbain de Marseille - Projet municipal pour la définition du projet d aménagement et de développement durable (PADD). 16 mai Projet d aménagement et de développement durable. Document de synthèse. Concertation 28 juin Les différents power points présentés lors des réunions de consultation citoyenne. - Site internet de la ville de Marseille - - Site internet de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole - - Site internet de l Agam - - Site internet de Marseille

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL COMMUNE DE SAINT-CERGUES SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL Réunion publique de concertation du 4 avril 2013 E s p a c e s & M u t a t i o n s B. L E M A I R E AEspaces r c h & i tmutations e c t e B.LEMAIRE

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Lois Grenelle Consommation d'espace

Lois Grenelle Consommation d'espace CRAIG Atelier observatoire du foncier Lois Grenelle Consommation d'espace DDT du Puy-de-Dôme Service Aménagement Prospective Risques Mireille FAUCON 16 octobre 2012 Le droit de l'urbanisme intègre de nouveaux

Plus en détail

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire!

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire! S a i n t - Q u e n t i n - e n - Y v e l i n e s C o m m u n a u t é d a g g l o m é r a t i o n Réunion Publique Jeudi 18 avril à 20h45 Salle du conseil de la communauté d agglomération Construisons

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

2. Conclusions des investigations complémentaires.

2. Conclusions des investigations complémentaires. - cas n 3, la protection des personnes peut être obtenue par la réalisation de travaux nécessitant au préalable un diagnostic «sommaire» par un bureau d études «structures» généralistes ; - cas n 4, la

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête L avenir de notre ville, parlons-en Projet de > Enquête publique 5 MARS > 5 AVRIL 2012 hôtel de ville QU EST-CE QUE LE PLU? 2 3 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE LES OBJECTIFS DU PADD (Projet d aménagement

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Journée de formation des commissaires enquêteurs

Journée de formation des commissaires enquêteurs direction départementale des territoires de la Haute-Vienne Journée de formation des commissaires enquêteurs La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové Quoi de neuf pour l enquête publique?

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l Environnement : préservation de la ressource en eau, qualité

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION

BILAN DE LA CONCERTATION BILAN DE LA CONCERTATION SEPTEMBRE 2012 Syndicat d Agglomération Nouvelle Val Maubuée CONTEXTE ET MODALITES DE LA CONCERTATION LA CONCERTATION : SA REGLEMENTATION Le Schéma de Cohérence Territoriale et

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ PROJET DE MODIFICATION N 1 RAPPORT DE PRESENTATION EXPOSE DES MOTIFS PLAN D OCCUPATION DES SOLS ANTÉRIORITÉ Publié le 9 Juillet 1982 Approuvé le 31 Mai 1985 Révision partielle le 29 janvier 1993 Modification

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

Réunion publique. 24 novembre 2014

Réunion publique. 24 novembre 2014 Réunion publique 24 novembre 2014 Sommaire I. La réglementation nationale 1. Les dispositifs concernés 2. Les grands principes 3. Les prescriptions réglementaires II. La réglementation locale : le RLPi

Plus en détail

COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation Avril 2012 - Diagnostic territorial et projet communal Cabinet URBA-SERVICES 83 rue du Tilloy BP 401 60004

Plus en détail

COURS PROMOTION IMMOBILIERE MASTER 1. mercredi 27 avril 2011

COURS PROMOTION IMMOBILIERE MASTER 1. mercredi 27 avril 2011 COURS PROMOTION IMMOBILIERE MASTER 1 mercredi 27 avril 2011 www.nigelatkins.net INSTITUT D URBANISME ET D AMENAGEMENT UNIVERSITE PARIS IV LA SORBONNE Programme 27 avril : Permis de construire en présence

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES Le financement d actions d animation sur le territoire du GAL Outre les actions d animation générales portées par le GAL, est souvent posée la question de la possibilité

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE

PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE DEPARTEMENT DU NORD PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE NOTICE EXPLICATIVE Approbation : Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Ville de Valenciennes Direction

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables REUNION PUBLIQUE // 17 DECEMBRE 2014 Urbaniste : Cabinet Luyton / BET Environnement

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Aménagement de l espace

Aménagement de l espace Aménagement de l espace Comment peut-on organiser notre territoire? Les documents d urbanisme Conférence organisée par le CLD VALDAC Mardi 17 Septembre 2013 - Saint-Péray Qu est-ce que l urbanisme? Toutes

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009 Espaces protégés en France, parcs et réserves Denise Bellan-Santini 2009 Les espaces protégés en France Le réseau d espaces protégées comporte 9 parcs nationaux, 163 réserves naturelles, 600 arrêtés de

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

Comprendre les régimes de protections particulières

Comprendre les régimes de protections particulières détaillé Partie 1 Réf. Internet Les documents de référence en matière de planification et d'organisation de l'espace Pages Connaître la réglementation générale des sols Appréhender l organisation du droit

Plus en détail

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité Objectifs Financer les actions et opérations contribuant à la réalisation

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

RÉVISION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

RÉVISION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ Commune de SAINT-MALO RÉVISION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ Lancement de la procédure Délibération de prescription Définition des objectifs de la révision et des modalités de concertation Ville de Saint

Plus en détail

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet 1 La TVB de l agglomération de la Rochelle : Une première étape, le schéma prospectif des liaisons

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS DROIT PUBLIC IMMOBILIER Construire le futur en préservant le passé est, depuis le 19 ème siècle, un enjeu majeur des

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Entrée en vigueur des principales mesures en urbanisme et planification

Entrée en vigueur des principales mesures en urbanisme et planification des principales mesures en urbanisme et planification Mesures de loi ALUR différée Dispositions transitoires Commentaires Clarification de la hiérarchie des normes et SCoT intégrateur Clarification de

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME COMMUNE DE COURNON D AUVERGNE 1.1 APP APPROUVE PLAN LOCAL D URBANISME DOSSIER DE MODIFICATION SIMPLIFIEE N 2 RAPPORT DE PRESENTATION NOTICE DESCRIPTIVE REVISION PRESCRIPTION

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS D URBANISME L objet de cette fiche est d apporter des éléments méthodologiques afin d aider à la prise en compte du thème considéré dans la planification

Plus en détail

Dossier de demande de dérogation. à l'urbanisation limitée. application de l article L 122-2. du code de l urbanisme

Dossier de demande de dérogation. à l'urbanisation limitée. application de l article L 122-2. du code de l urbanisme Direction départementale des territoires de la Drôme Service Aménagement du Territoire et Risques Pôle Planification Dossier de demande de dérogation à l'urbanisation limitée application de l article L

Plus en détail

CAT-MED - séminaire de Gênes 3 & 4 mars 2011 EUROMEDITERRANEE

CAT-MED - séminaire de Gênes 3 & 4 mars 2011 EUROMEDITERRANEE CAT-MED - séminaire de Gênes 3 & 4 mars 2011 MARSEILLE EUROMEDITERRANEE Introduction : Green Apple & Groupe Métropolitain Introduction [2] Introduction Euroméditerranée Superficie : 480 ha (phases 1& 2)

Plus en détail

Commune d ECOLE-VALENTIN. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune d ECOLE-VALENTIN. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune d ECOLE-VALENTIN Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées...

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

les procedures d évolution du PLU (i)

les procedures d évolution du PLU (i) les procedures d évolution du PLU (i) Fiche 01-2015 Sommaire La mise à jour du PLU 1 Les procédures de modification 2 La modification simplifiée La modification Les procédures de révision 6 La révision

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

L élaboration du Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi)

L élaboration du Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) L élaboration du Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Guide à l attention des communautés de communes du Département de l Ain Agence Départementale d ingénierie de l Ain Le PLUi : de quoi s agit-il

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème

PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème /// LUNDI 9 MAI 2011 PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème Point d avancement et présentation du contexte Présentation du planning Lancement de la démarche de concertation 1 Le contexte 2 L état des

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

LES DOCUMENTS D URBANISME ET LES INCIDENCES DE LA LOI ALUR. Décembre 2014 Julien Duprat

LES DOCUMENTS D URBANISME ET LES INCIDENCES DE LA LOI ALUR. Décembre 2014 Julien Duprat LES DOCUMENTS D URBANISME ET LES INCIDENCES DE LA LOI ALUR Décembre 2014 Julien Duprat L AURH Les métiers de l AURH : Observation Planification Etudes Prospective Animation Conseil Une équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013 Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial Séminaire des élus Vendredi 6 Septembre 2013 La démarche L élaboration du PLU Mise en révision du Plan d Occupation des Sols (POS) approuvé en Février 2001 Nécessité

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015 Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX Réunion publique du 2 juillet 2015 Déroulement de la présentation Logements - état des lieux Loi Duflot et Loi Alur Présentation des

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU

Conseil municipal COMMUNE DE SAINT-LYS. Approbation du PLU COMMUNE DE SAINT-LYS Approbation du PLU 1 CHRONOLOGIE 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (loi SRU) qui régit le PLU 2 13 décembre 2000 décret de la loi Solidarité et

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse

PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse Modification 2015 Réunion Publique 29 Avril 2015 Déroulé de la réunion 1 Contexte d'élaboration de la Modification du PLU 2 Rappel des principes d'un PLU 3

Plus en détail

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace Licence professionnelle Assistant à chef de projet en aménagement de l espace ATELIER DE SYNTHÈSE 2014-2015 La formation La licence professionnelle «assistant à chef de projet en aménagement de l espace»

Plus en détail