Union Nationale des Etudiants en Ostéopathie. Ostéopathie : quel avenir pour la profession, Lyon, le 10 Mai 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Union Nationale des Etudiants en Ostéopathie. Ostéopathie : quel avenir pour la profession, Lyon, le 10 Mai 2010"

Transcription

1 Union Nationale des Etudiants en Ostéopathie.

2 PRÉSENTATION Créée en Février 2006 avant la parution des décrets d application de la loi Kouchner L association U.N.E.O, est administrée uniquement par des étudiants, et pour des étudiants en formation initiale d au moins 4300 heures, ayant pour finalité l obtention d un Diplôme en Ostéopathie (D.O.) Les problèmes soulevés à l époque sont toujours d actualité. Les échéances à venir seront primordiales pour le futur de la profession. 2

3 HISTORIQUE Actions menées : Information et communication étudiants Pétition, information publique Référentiel métier ostéopathique (2007) Courriers Président, Ministres, Députés, Sénateurs Manifestations Défense point de vue étudiant devant les syndicats de professionnels, associations de parents d élèves, gouvernement Communication presse Création site uneo.fr avec son forum 3

4 SITUATION ACTUELLE 24 établissements de formation initiale au lieu des 13 agréés durant l été établissements de formation continue 16 DIU de médecine manuelle-ostéopathie Probablement d autres agréments à venir Soit 61 établissements de formation en France (3 en Belgique, 4 en Suisse, 7 en Angleterre) 2300 nouveaux professionnels par an (estimatif en prenant une moyenne de 50 étudiants par promotion) 4

5 RAPPORT ENTRE LE NOMBRE DE PROFESSIONNELS EN ACTIVITÉS ET LE NOMBRE DE NOUVEAUX DIPLÔMÉS PAR AN Chez les ostéopathes, il est environ de 20% Chez les kinésithérapeutes, il est environ de 2,5% Chez les médecins, il est de 3,5% 5

6 TYPE DE FORMATION AVANT 2002 SOURCE ROF Formation initiale 28% formation continue 72% 6

7 TYPE DE FORMATION ACTUELLE (SOURCE ROF) formation initiale 78% formation continue 22% 7

8 SITUATION ÉCONOMIQUE DES DIPLÔMÉS ENTRE 2002 ET 2008 Sur 751 ostéopathe recencés: non indépendant économiquement 30% indépendant économiquement 70% 8

9 CONSTAT Aujourd hui les étudiants en cours de formation se demandent s ils pourront vivre exclusivement de leur profession. Certains étudiants font des prêts qu ils ne pourront rembourser que très longtemps après leurs installations. Ces problèmes n ont pas été assez soulignés jusque là il faut agir avant une vraie saturation de la profession. 9

10 BUTS ET OBJECTIFS DE L UNEO Représenter les étudiants qui sont conscients ou non des problèmes de la formation en ostéopathie en France (ex: réalité démographique) Dénoncer les agréments des établissements qui n ont pas les critères requis Obtenir une régulation numérique Uniformisation des formations avec des critères élevés dans le but d avoir une augmentation du niveau de formation. Solliciter une parution rapide et juste des décrets faisant suite à la réforme Bachelot sur le temps de formation 10

11 BUTS ET OBJECTIFS DE L UNEO Lutter contre les formations en 3 ans toujours possible. Soutenir les écoles qui demandent à avoir des passerelles avec les universités Française. Réclamer des audits externes sérieux sur le fonctionnement des écoles pour garantir la formation de praticiens de 1 ère intention Informer les futurs étudiants en ostéopathie du devenir de la profession s il n y a pas d évolution rapide de la situation. 11

12 Union Nationale des Etudiants en Ostéopathie.

Argumentaire relatif au titre professionnel lié au bachelier en psychomotricité

Argumentaire relatif au titre professionnel lié au bachelier en psychomotricité Argumentaire relatif au titre professionnel lié au bachelier en psychomotricité Un métier spécifique du domaine de la santé Le Forum Européen de la Psychomotricité associe, depuis 1996, des délégués de

Plus en détail

Tribune : Perspectives d évolutions en France

Tribune : Perspectives d évolutions en France Tribune : Perspectives d évolutions en France Evelyne BELLIARD - Représentante du Ministère de la Santé, Stéphane PERRIN - Représentant de l Association des Régions de France, Martine SOMMELETTE - Présidente

Plus en détail

Les Porteurs de démarche. 2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France

Les Porteurs de démarche. 2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France / Les Porteurs de démarche ère voie Réseau national Ex: Chaine hôtelière Brit Hotel 2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France 3 ème voie Partenaire local En l absence d

Plus en détail

Vers une professionnalisation de la formation des spécialistes

Vers une professionnalisation de la formation des spécialistes Faculté de Médecine Réforme du 3 e cycle des études de médecine Vers une professionnalisation de la formation des spécialistes Architecture générale et principes-clés Pr. Benoît SCHLEMMER 5 mai 2017 D

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations initiales (RH1)

Plus en détail

6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement

6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement 6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé

1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé Première annonce Semaine d échange et de formation 1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé Dakar, Sénégal du 26 au 31 octobre 2008 organisée par Action et Développement avec le concours

Plus en détail

ORDRE DES TUTEURS DES TRAVAUX PUBLICS : ACCORD NATIONAL COLLECTIF DU 8 DECEMBRE 2009

ORDRE DES TUTEURS DES TRAVAUX PUBLICS : ACCORD NATIONAL COLLECTIF DU 8 DECEMBRE 2009 N 43 - FORMATION n 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 février 2010 ISSN 1769-4000 ORDRE DES TUTEURS DES TRAVAUX PUBLICS : ACCORD NATIONAL COLLECTIF DU 8 DECEMBRE 2009 L essentiel Créé

Plus en détail

Stages en Ambulatoire. Propositions de l ANEMF

Stages en Ambulatoire. Propositions de l ANEMF Stages en Ambulatoire Propositions de l ANEMF 0 Introduction Le constat d aujourd hui en démographie médicale est assez simple à faire : les médecins sont suffisamment nombreux, mais ils sont mal répartis.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC. Forum Étudiant

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC. Forum Étudiant ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Forum Étudiant 21e législature Première session Loi sur la préservation et la promotion de la langue française garantissant la liberté de choix de la langue d enseignement

Plus en détail

Licence professionnelle Sciences et mécanique des matériaux - Conception et industrialisation

Licence professionnelle Sciences et mécanique des matériaux - Conception et industrialisation Formations Rapport d évaluation Licence professionnelle Sciences et mécanique des matériaux - Conception et industrialisation Université du Maine Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour

Plus en détail

Bilan de 4 années de reconnaissance légale de l ostéopathie en France

Bilan de 4 années de reconnaissance légale de l ostéopathie en France Bilan de 4 années de reconnaissance légale de l ostéopathie en France SITUATION GÉNÉRALE DE L OSTEOPATHIE L ostéopathie fait partie des professions libérales réglementées. Les conditions d exercice et

Plus en détail

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010 Les conventions avec les professionnels de santé libéraux - 1 Echelon régional du service médical PACA Les conventions nationales Elles régissent les relations entre les Professionnels de santé et l assurance

Plus en détail

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités Colloque registres et politiques de santé publique Paris, 7 décembre 2012 Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

DOMAINES DE RESSOURCES ABRÉGÉ

DOMAINES DE RESSOURCES ABRÉGÉ 113 DOMAINES DE RESSOURCES ABRÉGÉ SNESO heures de pratique clinique encadrée. World Health Organization. 2010. Domaine 1 - Anatomie, physiologie et biomécanique humaines (770 heures) Les apprentissages

Plus en détail

ELABORATION DU PROJET PROFESSIONNEL

ELABORATION DU PROJET PROFESSIONNEL Haute Ecole Robert Schuman Département pédagogique administration Retour à la liste ELABORATION DU PROJET PROFESSIONNEL Titulaire : Schockert Catherine Section : Instituteur primaire Instituteur primaire

Plus en détail

Critères pour le passage en première

Critères pour le passage en première Introduction Le meilleur choix? Quel bac? Le Post Bac Critères pour le passage en première Les filières et les options au LFIGP Présentation du calendrier et de la procédure fiche navette Adresses Utiles

Plus en détail

L OSTEOPATHIE EN PERSPECTIVES PHILIPPE STERLINGOT. Ostéopathe, président du SFDO Master 2 droit de la santé et éthique, Université Rennes I

L OSTEOPATHIE EN PERSPECTIVES PHILIPPE STERLINGOT. Ostéopathe, président du SFDO Master 2 droit de la santé et éthique, Université Rennes I L OSTEOPATHIE EN PERSPECTIVES PHILIPPE STERLINGOT Ostéopathe, président du SFDO Master 2 droit de la santé et éthique, Université Rennes I NOUS ALLONS SUCCESSIVEMENT PARLER DE Un modèle d organisation

Plus en détail

Nom et adresse de l entreprise : tél : Mobile :

Nom et adresse de l entreprise : tél : Mobile : Page 1 sur 5 IDENTIFICATION DE L AUDIT Date Heure de début Heure de fin N 4D : Nom et adresse de l entreprise : tél : Mobile : Email : SIRET : Nom de l audité : Nom de l auditeur : Activité(s) concernée(s)

Plus en détail

Hébergement de données de santé à caractère personnel

Hébergement de données de santé à caractère personnel Hébergement de données de santé à caractère personnel cadre juridique Kahina HADDAD, juriste santé/tic ASIP Santé Paris Innovation BOUCICAUT 19 mai 2016 19 mai 2016 L ASIP Santé, agence nationale au service

Plus en détail

FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement

FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement MAJ le 28.08.2015 FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement Le présent protocole est établi en référence : - au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005 relatif au diplôme d Etat d éducateur

Plus en détail

Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP A. Version consolidée au 2 décembre 2016

Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP A. Version consolidée au 2 décembre 2016 Le 2 décembre 2016 Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP0721336A Version consolidée au 2 décembre 2016 Le ministre de la santé et des solidarités, Vu la loi n 2002-303

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme d état de sage-femme

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master. Diplôme d état de sage-femme Formations Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme d état de sage-femme Université d Auvergne - UdA Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations

Plus en détail

L accompagnement des étudiants masseurskinésithérapeute. Bretagne

L accompagnement des étudiants masseurskinésithérapeute. Bretagne Une perspective de fidélisation «l hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital public» L accompagnement des étudiants masseurskinésithérapeute en Bretagne ANFH/LORIENT/HOPITAL MAGNETIQUE/02-12-2016

Plus en détail

Problématique de l employabilité Exemple de bonne pratique. Par B. SAIDANI, Recteur de l université de Bejaia Mail:

Problématique de l employabilité Exemple de bonne pratique. Par B. SAIDANI, Recteur de l université de Bejaia Mail: Problématique de l employabilité Exemple de bonne pratique Par B. SAIDANI, Recteur de l université de Bejaia Mail: b.saidani@univ-bejaia.dz C est quoi l employabilité d un diplômé? Formation adaptée au

Plus en détail

Note relative à la reconnaissance de la psychomotricité en Belgique

Note relative à la reconnaissance de la psychomotricité en Belgique Note relative à la reconnaissance de la psychomotricité en Belgique Votée le 12.03.2016 à Louvain-la-Neuve I. Introduction : contexte Le Forum européen de la Psychomotricité donne la définition suivante

Plus en détail

UN APRES MIDI PORTES OUVERTES A L IFCS DE L APHP

UN APRES MIDI PORTES OUVERTES A L IFCS DE L APHP UN APRES MIDI PORTES OUVERTES A L IFCS DE L APHP PRESENTATION DE LA FORMATION CADRE DE SANTE A L IFCS DE L AP-HP 8 DECEMBRE 2016 UN APRES MIDI PORTES OUVERTES A L IFCS DE L APHP PRESENTATION DE LA FORMATION

Plus en détail

Le point sur la titularisation des Médecins Ostéopathes après l application des décrets du 25 mars 2007

Le point sur la titularisation des Médecins Ostéopathes après l application des décrets du 25 mars 2007 Le point sur la titularisation des Médecins Ostéopathes après l application des décrets du 25 mars 2007 Le titre d Ostéopathe Une loi Publication au JORF Du 5 mars 2002 Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 Loi

Plus en détail

Double licence. Droit Économie Gestion. Site de Valence. Site de Valence

Double licence. Droit Économie Gestion. Site de Valence. Site de Valence Double licence Droit Économie Gestion O bjectifs pédagogiques Ce parcours bi-disciplinaire aboutit à l obtention en trois ans d une licence en droit mais aussi d une licence en économie et gestion. Cette

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité responsable de portefeuille client en cabinet d expertise comptable

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité responsable de portefeuille client en cabinet d expertise comptable Formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la comptabilité responsable de portefeuille client en cabinet d expertise comptable Université du Maine Campagne d évaluation 2015-2016

Plus en détail

Quelques dates dans l activité de l Ordre

Quelques dates dans l activité de l Ordre Quelques dates dans l activité de l Ordre 2009 5 février Première séance du Conseil national Deux priorités sont votées : - lancer le chantier du code de déontologie, pour doter la profession des repères

Plus en détail

Conseil national consultatif

Conseil national consultatif Conseil national consultatif des personnes handicapées CNCPH Paris, le 14 février 2017 Avis du CNCPH concernant le projet de décret relatif à la formation des accueillants familiaux - Séance du 13 février

Plus en détail

POINT INFORMATIONS VENEZ NOMBREUX CELA VOUS CONCERNE TOUS!!

POINT INFORMATIONS VENEZ NOMBREUX CELA VOUS CONCERNE TOUS!! POINT INFORMATIONS Les représentants du Collectif en Guyane pour la Défense de l Enseignement Supérieur et de la Recherche organisent un point d informations le jeudi 12 février 2009 de 10H à 10H30* à

Plus en détail

Contrôleurs des Finances Publiques

Contrôleurs des Finances Publiques L information et l autonomie / Mars 2010 Contrôleurs des Finances Publiques Le NES (Nouvel Espace Statutaire) enfin appliqué à la DGFiP! LE syndicat autonome Enfin la confirmation officielle : la nouvelle

Plus en détail

Qu est ce qu un un Ordre professionnel?

Qu est ce qu un un Ordre professionnel? L ordre infirmier Qu est ce qu un un Ordre professionnel? Institution garante du maintien de l éthique et de la déontologie de la profession Chargée de représenter les professionnels sur le plan administratif

Plus en détail

ACTIONS DU CONSEIL GENERAL DU LOIRET EN FAVEUR DE LA DEMOGRAPHIE MEDICALE. Diverses dispositions ont ainsi été votées par l Assemblée départementale :

ACTIONS DU CONSEIL GENERAL DU LOIRET EN FAVEUR DE LA DEMOGRAPHIE MEDICALE. Diverses dispositions ont ainsi été votées par l Assemblée départementale : ACTIONS DU CONSEIL GENERAL DU LOIRET EN FAVEUR DE LA DEMOGRAPHIE MEDICALE En décembre 2009, le Conseil général du Loiret a confirmé son dispositif d aides visant à renforcer l attractivité du Loiret auprès

Plus en détail

L ASSURANCE DE LA QUALITE ET SON EVALUATION

L ASSURANCE DE LA QUALITE ET SON EVALUATION accepté: Comite de l'unes 08.06.00 L ASSURANCE DE LA QUALITE ET SON EVALUATION Remarques introductives La discussion tournant autour de la question d une assurance de la qualité de l enseignement et de

Plus en détail

Doubles licences en droit

Doubles licences en droit LE COLLÈGE INTERDISCIPLINAIRE DE DROIT DE LA SORBONNE Doubles licences en droit LE COLLÈGE INTERDISCIPLINAIRE DE DROIT DE LA SORBONNE Le Collège Interdisciplinaire de l Ecole de Droit de la Sorbonne regroupe

Plus en détail

Licence professionnelle Achats

Licence professionnelle Achats Formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Achats Université de Franche-Comté - UFC Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour le HCERES, 1 Michel Cosnard, président En vertu

Plus en détail

L Évaluation des Pratiques Professionnelles Au service de l amélioration continue des pratiques

L Évaluation des Pratiques Professionnelles Au service de l amélioration continue des pratiques L Évaluation des Pratiques Professionnelles Au service de l amélioration continue des pratiques Claudie Locquet, Service de l évaluation des pratiques professionnelles Dans quel contexte? Loi de A.M 13

Plus en détail

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE ET LE CENTRE NATIONAL DE GESTION

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE ET LE CENTRE NATIONAL DE GESTION CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE ET LE CENTRE NATIONAL DE GESTION ENTRE L Ecole des Hautes études en santé publique, établissement public créé par la loi n 2004-806

Plus en détail

Commission nationale de la naissance La profession de sage-femme

Commission nationale de la naissance La profession de sage-femme Commission nationale de la naissance La profession de sage-femme 1 4 sujets demeurent sensibles : la démographie la formation les compétences la convention nationale des sages-femmes 2 La démographie Le

Plus en détail

Rapport d'évaluation. Licence Sociologie. Campagne d évaluation (Vague A) Formations et diplômes

Rapport d'évaluation. Licence Sociologie. Campagne d évaluation (Vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sociologie Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Chapitre V Les Ostéopathes D.O.MROF en chiffres

Chapitre V Les Ostéopathes D.O.MROF en chiffres Chapitre V Les Ostéopathes D.O.MROF en chiffres Ce chapitre consacré à l étude des ostéopathes D.O.MROF, a pour but de fournir une analyse précise et objective de cette population, à travers différents

Plus en détail

CERTIFICATION DES BUREAUX D ÉTUDES EN URBANISME

CERTIFICATION DES BUREAUX D ÉTUDES EN URBANISME CERTIFICATION DES BUREAUX D ÉTUDES EN URBANISME Rencontre avec les autorités régionales RBC & RW 9 novembre 2016 PRÉSENTATION La Chambre des Urbanistes de Belgique - CUB En 3 points : Union professionnelle

Plus en détail

Incidences prévisibles de la loi pour une République Numérique sur l Enseignement supérieur et la Recherche

Incidences prévisibles de la loi pour une République Numérique sur l Enseignement supérieur et la Recherche Incidences prévisibles de la loi pour une République Numérique sur l Enseignement supérieur et la Recherche Note : Le projet de loi a été adopté en première lecture à l Assemblée nationale le 26 janvier

Plus en détail

L OSTEOPATHIE hier et aujourd hui. Guy SALAT Ostéopathe Membre du CA du S.N.O.F

L OSTEOPATHIE hier et aujourd hui. Guy SALAT Ostéopathe Membre du CA du S.N.O.F L OSTEOPATHIE hier et aujourd hui Guy SALAT Ostéopathe Membre du CA du S.N.O.F Les thérapies manuelles avant L ostéopathie : de l Egypte ancienne à Louis XV 1éres praaques : Egypte tombe Ramsès II Moyen

Plus en détail

dispositif de soutien à l obtention du titre de maître restaurateur

dispositif de soutien à l obtention du titre de maître restaurateur dispositif de soutien à l obtention du titre de maître restaurateur aménager développer animer promouvoir 2014 / 2015 maitres restaurateurs.indd 1 29/10/2014 09:25:10 maitres restaurateurs.indd 2 29/10/2014

Plus en détail

Licence professionnelle Ingénierie de la formation accompagnement en alternance

Licence professionnelle Ingénierie de la formation accompagnement en alternance Formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ingénierie de la formation accompagnement en alternance Université du Maine Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour le HCERES,

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 25931 Intitulé Licence Professionnelle : Licence Professionnelle Mention «Métiers de

Plus en détail

LES PORTAILS D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS DE SANTE PAPS DOSSIER DE PRESSE

LES PORTAILS D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS DE SANTE PAPS DOSSIER DE PRESSE LES PORTAILS D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS DE SANTE PAPS DOSSIER DE PRESSE www.paps.sante.fr SOMMAIRE 1. Une mesure du pacte territoire santé 2. Des informations pratiques pour accompagner et faciliter

Plus en détail

SPRING Structure Professionnelle des INGénieurs et Scientifiques Novembre 2014

SPRING Structure Professionnelle des INGénieurs et Scientifiques Novembre 2014 SPRING Structure Professionnelle des INGénieurs et Scientifiques Novembre 2014 Sommaire Etat des lieux Mandat et Objectifs Missions Dialogue entre les parties prenantes Sciences & Ingénierie Pouvoirs Publics

Plus en détail

RESEAU DES GRANDES ECOLES D OSTEOPATHIE

RESEAU DES GRANDES ECOLES D OSTEOPATHIE RESEAUDESGRANDESECOLESD OSTEOPATHIE DOSSIERDEPRESSE LettreouverteauMinistredelaSantéetdesSports Lettreouverteauxfutursostéopathes Janvier2010 o CommuniquédePresse o Lalettreouverte pressenationale o Laproblématiquedelaformationdesostéopathessoustroisangles.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 février 2011 relatif à la commission de subdivision et à la commission d évaluation des besoins

Plus en détail

La validation des compétences en Belgique francophone (avril 2015)

La validation des compétences en Belgique francophone (avril 2015) La validation des compétences en Belgique francophone (avril 2015) 1. Quelques chiffres 2. L étude d impact du Titre de compétence 3. Les garanties Qualité du Titre de compétence 4. Développement et perspectives

Plus en détail

Loi concernant le Fonds d assurance de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Loi concernant le Fonds d assurance de la Fédération des médecins spécialistes du Québec DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 208 (Privé) Loi concernant le Fonds d assurance de la Fédération des médecins spécialistes du Québec Présentation Présenté par Madame Cécile

Plus en détail

Formation des instituteurs et professeurs des écoles

Formation des instituteurs et professeurs des écoles Formation des instituteurs et professeurs des écoles Actualités en France Valérie LEGROS Maîtresse de Conférences en Sciences de l Education ESPE de l académie de Limoges, Université de Limoges Introduction

Plus en détail

d insertion professionnelle «Le devenir des diplômés, promotion 2005, 2006, 2007»

d insertion professionnelle «Le devenir des diplômés, promotion 2005, 2006, 2007» Résultats de l enquête l d insertion d professionnelle «Le devenir des diplômés, promotion 2005, 2006, 2007» Novembre 2008 0 Méthodologie Les enquêtés : 503 diplômés en 2005, 2006 et 2007 de formation

Plus en détail

FORMATION DES ASSISTANTS DE RECHERCHE CLINIQUE ET DES TECHNICIENS D ETUDES CLINIQUES DIU-FARC-TEC

FORMATION DES ASSISTANTS DE RECHERCHE CLINIQUE ET DES TECHNICIENS D ETUDES CLINIQUES DIU-FARC-TEC 07.04.2015 FORMATION DES ASSISTANTS DE RECHERCHE CLINIQUE ET DES TECHNICIENS D ETUDES CLINIQUES DIU-FARC-TEC (Diplôme Interuniversitaire) avec Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Paris-Lariboisière et Paris-St

Plus en détail

CHARTE PÉDAGOGIQUE DE L ULB DÉPARTEMENT DE SUPPORT À L ENSEIGNEMENT ET AUX APPRENTISSAGES (DSEA)

CHARTE PÉDAGOGIQUE DE L ULB DÉPARTEMENT DE SUPPORT À L ENSEIGNEMENT ET AUX APPRENTISSAGES (DSEA) CHARTE PÉDAGOGIQUE DE L ULB DÉPARTEMENT DE SUPPORT À L ENSEIGNEMENT ET AUX APPRENTISSAGES (DSEA) Conseil d administration du 18 juin 2012 CHARTE PÉDAGOGIQUE DE L ULB DÉPARTEMENT DE SUPPORT À L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Rapport Togo/Mali/CAMES

Rapport Togo/Mali/CAMES Rapport Togo/Mali/CAMES TOG0 Activités menées après le séminaire d Abidjan du 12-16 mai 2014 un rapport a été fait et remis au Ministre de l Enseignement Supérieur et de la Recherche et aux deux Présidents

Plus en détail

2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France

2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France 1/13 1 ère voie Réseau national Ex: Chaine hôtelière Brit Hotel 2 ème voie Dispositif Qualité Territorial (DQT) Ex: Qualité Sud de France 3 ème voie Partenaire local En l absence d un DQT ou de filière

Plus en détail

Lettre de mission du collège d experts extérieurs. «L enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l horizon 2030»

Lettre de mission du collège d experts extérieurs. «L enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l horizon 2030» Lettre de mission du collège d experts extérieurs «L enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l horizon 2030» Rétroactes Afin de permettre à l ARES de poursuivre sa mission générale

Plus en détail

Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé

Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé FFMKR 1 Avant-propos Par ces propositions la FFMKR fait connaître son engagement

Plus en détail

PRESENTATION DU CIEDD ET SES DOMAINES D EXPERTISE DANS DES PROCESSUS POLITIQUES ET PROJETS DE DEVELOPPEMENT ET CHANGEMENT SOCIAL

PRESENTATION DU CIEDD ET SES DOMAINES D EXPERTISE DANS DES PROCESSUS POLITIQUES ET PROJETS DE DEVELOPPEMENT ET CHANGEMENT SOCIAL CIEDD-RCA CENTRE POUR L INFORMATION ENVIRONNEMENTALE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Tel : 00236. 75 00 37 74 / 75 42 23 25 / 72 33 26 17 BP : 120 E-mail : cieddbeafrica@yahoo.fr ONG Reconnue par Décision

Plus en détail

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé dans les établissements de santé 1. Thématique : USAGERS 2. Titre : Nouveaux droits des usagers introduits par la loi de modernisation de notre système de santé DE QUOI S AGIT-IL? 3. Mots clés : Usagers.

Plus en détail

Licence Professionnelle Image fixe / image animée, et son

Licence Professionnelle Image fixe / image animée, et son Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Image fixe / image animée, et son Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

DEMANDE DE RECEVABILITE EN VUE D UNE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E.

DEMANDE DE RECEVABILITE EN VUE D UNE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E. DEMANDE DE RECEVABILITE EN VUE D UNE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E. En application de la loi 2002 73 du 17 janvier 2002 et du décret 2002 590 du 24 avril 2002. Ce dossier a pour objet de

Plus en détail

Lib",; É8aU/; Fral"nil; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Lib,; É8aU/; Fralnil; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Lib",; É8aU/; Fral"nil; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE L A RECHERCHE PARIS, LE Z 7 OCT. 2011 Monsieur le Président, Les

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 825 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 19 janvier 2012 PROPOSITION DE LOI relative à l exploitation numérique

Plus en détail

La réforme de la réglementation des médias au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : Réglementation de la profession de journaliste

La réforme de la réglementation des médias au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : Réglementation de la profession de journaliste La réforme de la réglementation des médias au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : Réglementation de la profession de journaliste Déclaration adoptée à l issue d un workshop organisé à Tunis les 6 et 7

Plus en détail

Agence Internationale de développement des Certifications Eau & Santé

Agence Internationale de développement des Certifications Eau & Santé Agence Internationale de développement des Certifications Eau & Santé Avec la participation des ministères de la Santé et des représentants des consommateurs internationaux Agence Internationale de développement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Textiles à usages techniques de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Visiteur médical

Licence professionnelle Visiteur médical Formations Rapport d'évaluation Licence professionnelle Visiteur médical Université de Caen Basse-Normandie - UCBN Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour le HCERES, 1 Michel Cosnard,

Plus en détail

OT Pays de Saint-Galmier Obtention de la Marque Qualité Tourisme TM. La FDOTSI : un acteur indispensable

OT Pays de Saint-Galmier Obtention de la Marque Qualité Tourisme TM. La FDOTSI : un acteur indispensable OT Pays de Saint-Galmier Obtention de la Marque Qualité Tourisme TM La FDOTSI : un acteur indispensable L obtention de la Marque Qualité Qualité Tourisme TM? Une démarche volontaire 160 critères obligatoires

Plus en détail

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février 2012-11h00 DOSSIER DE PRESSE La qualité de vie des personnes âgées en établissement à l honneur

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE FORMATION DE MEDIATEUR FAMILIAL CYCLE

FICHE DESCRIPTIVE FORMATION DE MEDIATEUR FAMILIAL CYCLE FICHE DESCRIPTIVE FORMATION DE MEDIATEUR FAMILIAL CYCLE 2016-2018 La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial, axé sur l autorité parentale et la responsabilité

Plus en détail

Les conditions d exercice des médecins étrangers

Les conditions d exercice des médecins étrangers Les conditions d exercice des médecins étrangers La présente Fiche pratique doit être étudiée à l aune des modifications introduites par la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION D'INFIRMIER / IERE DANS LE DEPARTEMENT DU RHÔNE PROCEDURE D ADMISSION DANS LES I.F.S.I.

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION D'INFIRMIER / IERE DANS LE DEPARTEMENT DU RHÔNE PROCEDURE D ADMISSION DANS LES I.F.S.I. NOTICE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION D'INFIRMIER / IERE DANS LE DEPARTEMENT DU RHÔNE PROCEDURE D ADMISSION DANS LES I.F.S.I. DU RHONE CONCOURS RESERVE AUX ETUDIANTS PACES CLOTURE DES INSCRIPTIONS

Plus en détail

Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles. universitaire

Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles. universitaire Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles à orientation universitaire Professeur Jean-Philippe Joseph Professeur Bernard Gay Journée de la Fédération Aquitaine des maisons et Pôles de Santé Samedi 7 février

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF Texte adopté par le Sénat. Texte adopté par l Assemblée nationale. Proposition de loi relative à l exploitation

TABLEAU COMPARATIF Texte adopté par le Sénat. Texte adopté par l Assemblée nationale. Proposition de loi relative à l exploitation - 17 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XX e siècle Proposition de loi relative à l exploitation numérique des livres indisponibles

Plus en détail

Créé en 1981, pour préserver

Créé en 1981, pour préserver Présentation du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) Créé en 1981, pour préserver la médecine libérale de proximité comme pilier essentiel de notre système de santé, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML)

Plus en détail

Unités d enseignements (Descriptif détaillé : EC et matières) 2 ème session : mode de prise en compte (1) Axe 0 : Cohérence pédagogique

Unités d enseignements (Descriptif détaillé : EC et matières) 2 ème session : mode de prise en compte (1) Axe 0 : Cohérence pédagogique Année universitaire 0-0 MASTER Domaine «Sciences humaines et sociales» Mention «Géographie et aménagement» Spécialité «MISE - Management et Ingénierie des Services à l vironnement» Finalité «Professionnelle»

Plus en détail

Réunion de travail organisée par. Objet : 12 Novembre 2014, Dakar (SÉNÉGAL)

Réunion de travail organisée par. Objet : 12 Novembre 2014, Dakar (SÉNÉGAL) Réunion de travail organisée par l'iipe-unesco et le DAAD Objet : 12 Novembre 2014, Dakar (SÉNÉGAL) PLAN DE L EXPOSE 1. Activités menées après Abidjan 2014 5. Projet d information et de sensibilisation

Plus en détail

un dossier complet. une inscription rapide

un dossier complet. une inscription rapide 2016-2017 un dossier complet une inscription rapide Mode d emploi Comment faire? 1. Identifiez-vous dans le schéma ci-dessous puis consultez la procédure correspondante plus bas dans ce document. 2. Cochez

Plus en détail

VOUS PENSEZ QUE LE MÉTIER D INF IRMIER EST FAIT POUR VOUS?

VOUS PENSEZ QUE LE MÉTIER D INF IRMIER EST FAIT POUR VOUS? FAIT POUR VOUS? VOUS PENSEZ QUE LE MÉTIER D INF IRMIER EST FAIT POUR VOUS? TREMPLIN VERS L ART INFIRMIER ANNÉE SCOLAIRE 2017-2018 LE FONDS SOCIAL POUR LES HÔPITAUX PRIVÉS VOUS AIDE À ENTREPRENDRE OU POURSUIVRE

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS ENJEU N 1 OUVERTURE A D AUTRES TYPES DE HANDICAP ENJEU N 2 ELARGISSEMENT DES MOYENS D ACTION ENJEU N 3 CLARIFICATION DE LA QUALITE DE MEMBRE ENJEU N 4 NOUVELLES MODALITES

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des opérations de marchés financiers

Licence professionnelle Gestion des opérations de marchés financiers Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des opérations de marchés financiers Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Grande Conférence de la Santé. Contribution de la FNESI

Grande Conférence de la Santé. Contribution de la FNESI Grande Conférence de la Santé Contribution de la FNESI Ce document a pour vocation de synthétiser les propositions de la Fédération Nationale des Etudiant-e-s en Soins Infirmiers (FNESI) dans le cadre

Plus en détail

La formation en santé publique au Québec

La formation en santé publique au Québec La formation en santé publique au Québec Marie-France Raynault Céline Farley JASP 2006 Propos Les bonnes nouvelles Les moins bonnes nouvelles Le défi du jour: la formation des responsables locaux de santé

Plus en détail

Projet Léonardo 1 Validoss : présentation du projet

Projet Léonardo 1 Validoss : présentation du projet 1 Projet Léonardo 1 Validoss : présentation du projet 1. Contexte : A l origine du projet, nous trouvons le Consortium de validation des compétences, organisme public chargé, depuis 2003, de la validation

Plus en détail

Fiche 1 - L organisation du tourisme

Fiche 1 - L organisation du tourisme Fiche 1 - L organisation du tourisme 1. Le Code du tourisme Le tourisme est un élément important tant pour le développement culturel qu économique de la Wallonie. Il est indéniable que le tourisme favorise

Plus en détail

Licence professionnelle Conduite de travaux en travaux publics

Licence professionnelle Conduite de travaux en travaux publics Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conduite de travaux en travaux publics Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Formez-vous aux métiers de l immobilier

Formez-vous aux métiers de l immobilier Formez-vous aux métiers de l immobilier PÔLE IMMOBILIER Institut d études économiques et juridiques appliquées, à l immobilier, la construction et l habitat A qui s adresse l ICH? Au sein du Conservatoire

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux d entreprise

Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux d entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux d entreprise Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

AGAP Qualité. FICHE DE MISSION : Collaborateur Géophysicien Chargé de Mission

AGAP Qualité. FICHE DE MISSION : Collaborateur Géophysicien Chargé de Mission AGAP Qualité Maison de la Géologie 77, rue Claude Bernard 75005 Paris AGAP Qualité FICHE DE MISSION : Collaborateur Géophysicien Chargé de Mission Bien que les nouvelles adhésions se succèdent sur un bon

Plus en détail

Les femmes canadiennes ont des questions; Place au débat met les chefs de partis au défi d y répondre.

Les femmes canadiennes ont des questions; Place au débat met les chefs de partis au défi d y répondre. Messages clés - court Les femmes canadiennes ont des questions; Place au débat met les chefs de partis au défi d y répondre. Les femmes représentent la moitié de la population canadienne, 47 % de la main-d

Plus en détail

IRTS Ile de France Montrouge Neuilly sur Marne Fondation ITSRS. Formation au diplôme d Etat d assistant de service social PROJET PEDAGOGIQUE

IRTS Ile de France Montrouge Neuilly sur Marne Fondation ITSRS. Formation au diplôme d Etat d assistant de service social PROJET PEDAGOGIQUE IRTS Ile de France Montrouge Neuilly sur Marne Fondation ITSRS Formation au diplôme d Etat d assistant de service social PROJET PEDAGOGIQUE 1 Rattachée au pôle «Accompagnement et Développement Social»,

Plus en détail