Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG"

Transcription

1 Clarifications et exemples de cas concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Version 1.3 du En cas de besoin, de nouvelles clarifications et de nouveaux exemples seront publiés dans les versions futures.

2 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas 1. Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa 1.3 Définition et facturation du séjour hospitalier A l exception des deux DRG d erreur 960Z «Impossible à grouper» et 961Z «Diagnostic principal non admis», tous les DRG figurant dans le catalogue des forfaits par cas sont facturables. 2. Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa 1.3 Définition et facturation du séjour hospitalier. La notion d hôpital Dans les Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG, la notion d hôpital est utilisée dans deux sens différents selon le cas : Pour la délimitation des cas d hospitalisation par rapport aux cas ambulatoires, la notion d «hôpital» est utilisée au sens large et comprend, outre les établissements pour soins somatiques aigus, les cliniques de réadaptation et les cliniques psychiatriques. Appliquée à la réduction pour transfert, la notion est utilisée au sens étroit : l «hôpital» est un établissement qui tombe dans le champ d application des SwissDRG ; la délimitation se fait alors par rapport aux cliniques de réadaptation et aux cliniques psychiatriques. 3. Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa 1.3 Définition et facturation du séjour hospitalier. Durée de séjour inférieure à 24 heures Dans le cas de chaînes de transferts, le deuxième séjour n a aucune influence sur la décision de facturer le premier comme un séjour hospitalier ou ambulatoire. Cela vaut aussi pour des chaînes de transferts avec des durées de séjour inférieures à 24 heures. Transfert < 24 h Facturation en tant que traitement hospitalier selon SwissDRG, le critère «transfert» étant rempli. < 24 h Facturation en tant que traitement ambulatoire selon SwissDRG, sauf si l un des critères suivants est rempli : décès transfert dans un autre hôpital passage de la nuit avec occupation d un lit Page 2 sur 19

3 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas 4. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Classement des cas dans un DRG. Facturation chez les patients intersexués Pour le traitement de patients intersexués, le sexe traité est déterminant pour l établissement de la facturation. Exemple : Chez une patiente de sexe civil féminin et intersexuée, le diagnostic principal est une prostatite N41.0. Le diagnostic supplémentaire est l hermaphrodisme Q56.0. Dans ces cas, le sexe à indiquer pour pouvoir facturer un forfait par cas est le «sexe traité», dans notre exemple le sexe masculin, et non le sexe civil. 5. Clarification (publiée le 10 mai 2012) Alinéa Classement des cas dans un DRG Possibilité de facturer la TVA pour les rémunérations supplémentaires Pour les rémunérations supplémentaires non évaluées, la facturation de la taxe sur la valeur ajoutée n est possible que lorsque le catalogue des forfaits par cas le mentionne explicitement (cf. Annexe 3 du catalogue de forfaits par cas). Règles valables pour SwissDRG version 1.0 (2012) : Pour les cœurs artificiels (ZE ), la TVA n est pas comprise et ne peut être facturée séparément. Pour les produits sanguins (ZE ), la TVA est comprise dans le prix de fabrique selon LS et peut être facturée à hauteur du même montant. 6. Clarification (publiée le 22 mai 2012) Alinéa 1.4 Classement des cas dans un DRG. Maisons de naissance Dans les cas où des diagnostics particuliers sont codés qui visent des DRG non évalués, c.-à-d. différents de ceux indiqués pour les maisons de naissance dans le catalogue des forfaits par cas, le traitement de la (future) mère est indemnisé par facturation du DRG pour maisons de naissance O60C. Le cas du nourrisson est indemnisé au moyen du DGR correspondant P60C. Les DRG non évalués 960Z et 961Z demeurent non facturables, y compris pour des maisons de naissance. Page 3 sur 19

4 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas 7. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Regroupement de cas Si la MDC définie par le groupeur ne concorde pas avec le DRG attribué par le groupeur et diffère par conséquent de la MDC correspondant à ce DRG dans le catalogue de forfaits par cas, c est la MDC selon le catalogue de forfaits par cas qui est déterminante pour le regroupement. Commentaire : Le groupeur attribue une MDC à chaque cas sur la base de son diagnostic principal. Certains cas sont attribués indépendamment de leur diagnostic principal, sur la seule base des données de prestations indiquées à un certain DRG qui n a aucun rapport avec le diagnostic principal indiqué, ni par conséquent avec la MDC dans laquelle ce diagnostic est classé. C est notamment le cas des DRG de la pré-mdc (où l attribution est souvent basée uniquement sur les heures indiquées de respiration artificielle, par exemple) ou de la MDC 15 (attribution sur la seule base du poids à l admission). Les détails à ce sujet sont documentés dans l introduction du Manuel de définitions et dans la définition des pré-mdc/mdc 15. Il peut donc arriver (c est le cas de tous les DRG de la pré-mdc) que la MDC indiquée par le groupeur ne corresponde pas à la MDC documentée d un DRG dans le catalogue des forfaits par cas. Exemple : Output du groupeur pour le cas 1 : DRG=A13E, MDC=18B (MDC selon le catalogue des forfaits par cas = pré-mdc) Output du groupeur pour le cas 2 : DRG=A11F, MDC=05 (MDC selon le catalogue des forfaits par cas = pré-mdc) Procédure en cas de réadmission dans les 18 jours pour cause de retransfert : regroupement des cas Procédure en cas de réadmission depuis le domicile dans les 18 jours dans les 18 jours (pas de retransfert d un autre hôpital) : pas de regroupement des cas, vu qu au moins un des deux DRG est signalé comme une exception dans la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas. 8. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Regroupement de cas Les jours de congé éventuels ne sont déterminés qu après regroupement des cas (cf. chapitre 1.5 «Durée de séjour - Définition du congé» du document Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG). Lorsque les cas regroupés incluent plusieurs congés administratifs, on commence par calculer le nombre total d heures de congé administratif lors du regroupement. La somme des heures de tous les congés administratifs est ensuite convertie en jours. Page 4 sur 19

5 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas Exemple : Cas 1 : 36 heures de congé Cas 2 : 36 heures de congé Après regroupements des cas : 72 heures = 3 jours de congé. Cette règle correspond à la procédure de détermination du nombre de jours de congé pour la Statistique médicale établie par l Office fédéral de la statistique (OFS). Cf. quellen/blank/blank/mkh/02.d ocument pdf 9. Clarification (publiée le 20 mars 2012, modifiée le 23 octobre 2012) Alinéa Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Qu il s agisse d un premier transfert ou d un transfert subséquent, le cas transféré doit tomber dans le champ d application des SwissDRG pour qu une réduction pour transfert soit possible. Pour la facturation, la cas doit être indiqué comme une admission ou une sortie, et non comme un transfert, quand l un des deux hôpitaux impliqués est : un fournisseur de prestations étranger, un établissement de réadaptation selon ch ou un établissement psychiatrique ou de traitement des toxicomanies selon ch Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa Prestations ambulatoires externes Les prestations ambulatoires externes incluent toutes les prestations AOS d un fournisseur de prestations LAMal. La même règle s applique par analogie aux autres assureurs sociaux AA, AI et AM. 11. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Prestations ambulatoires externes, exceptions L exception décrite ne s applique pas seulement aux accouchements ambulatoires, mais de manière générale à toutes les prestations ambulatoires à l`hôpital lors d une chaîne de transferts maison de naissance- hôpital de soins aigus- maison de naissance. L alinéa est adapté comme suite : «Dans le cas d une chaîne de transferts maison de naissance hôpital de soins aigus maison de naissance avec prestation ambulatoire à l hôpital, l hôpital facture ses prestations directement à l assureur-maladie. Le traitement ambulatoire à l hôpital de soins aigus n est pas intégré dans le codage des diagnostics et interventions de la maison de naissance. Aucune autre exception n est admise.» Page 5 sur 19

6 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas 12. Clarification (publiée le 10 mai 2012) Alinéa Transports secondaires Dans les cas où l admission dans le 1 er hôpital et le séjour passager dans le 2 ème hôpital sont soumis à ces règles de facturation, les transports secondaires lors d un retransfert sont pris en charge par le 2 ème hôpital et indemnisés dans le cadre du forfait SwissDRG. Sont exceptés les transports commandés par des tiers. 13. Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa 3.6 Hospitalisations s étendant sur deux ou plusieurs périodes de facturation Les rémunérations supplémentaires sont facturées au payeur avec le DRG du séjour correspondant selon la version du système en vigueur à la sortie du patient. On tiendra compte des dispositions cantonales particulières pour l année de tarification 2011/2012. Sur la facture, la date de traitement pour les codes CHOP utilisés correspond à la date de fourniture de la prestation. 14. Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa 3.6 Hospitalisations s étendant sur deux ou plusieurs périodes de facturation La facture est partagée entre les assureurs maladie au pro rata temporis. Le nombre de jours de séjour est alors calculé selon le ch. 1.5 des Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG. 15. Clarification (publiée le 10 mai 2012) Alinéa 3.9 Nouveau-nés La facturation est établie au payeur du séjour de la mère si le nouveau-né est sain et au payeur correspondant au nouveau-né dans le cas contraire. Pour les fins de la facturation, les nouveaunés classés dans les DRG P66D et P67D sont réputés sains. 16. Clarification (publiée le 23 octobre 2012, valable jusqu au ) Alinéa 3.9 Nouveau-nés En cas de naissance dans un hôpital ou une maison de naissances, les données suivantes du nouveau-né doivent être indiquées aux fins de facturation : Lieu de séjour avant l admission : autres (dans la statistique médicale : 1.2.V02 = 8) Mode d admission : naissance (dans la statistique médicale : 1.2.V02 = 3) Page 6 sur 19

7 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas Le fait que la mère ait été ou non transférée avant l accouchement n est pas déterminant pour les données de l enfant. 17. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Dispositions transitoires A) Les regroupements de cas ne sont pas effectués sur plus d une année civile. Exemple : transfert de l hôpital A à l hôpital B le Réadmission à l hôpital A le suite à un retransfert avec classement dans la même MDC Pas de regroupement des cas B) Les réductions pour transfert sont aussi appliquées d une année civile à l autre. Exemple : séjour à l hôpital A du au , puis transfert à l hôpital B et sortie de l hôpital B le Une réduction pour transfert est appliquée à l hôpital B conformément à l alinéa «Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés» 18. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Base légale Les règles du chapitre 3.11 valent pour la facturation. L hôpital saisit dans la statistique médicale le code du cas entier non splitté. Dans cet esprit, les coûts du cas entier non splitté sont également décomptés et transmis à SwissDRG SA. 19. Clarification (publiée le 20 mars 2012) Alinéa Splitting d une facture lorsqu il existe une décision de l AI De même, les rémunérations supplémentaires sont réparties entre les payeurs et leur sont remboursées selon les règles de splitting (1) et (2) exposées au chapitre Clarification (publiée le 23 octobre 2012) Alinéa Splitting d une facture lorsqu il existe une décision de l AI Les durées de séjour aux fins de facturation sont indiquées en jours entiers : Page 7 sur 19

8 Clarifications concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas heure de sortie pour le calcul du DRG 2 : 23 h 45 du jour x heure d admission pour le calcul du DRG 3 : 0 h 00 du jour x+1 Page 8 sur 19

9 Annexe 1 : Exemples de cas à propos du chapitre 3.3 Regroupements de cas Annexe 1 : Exemples de cas d application des Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Chapitre 3.3 Regroupements de cas Dans le texte suivant, la notion de «jour» est équivalente à celle de «jour civil». Cas de figure 1 : Réadmission (chapitre 3.3.1) dans les 18 jours, classement dans la même MDC Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Réadmission Le premier et le deuxième séjour à l hôpital A sont regroupés si a) les deux séjours sont classés dans la même MDC b) la réadmission a eu lieu dans les 18 jours après la sortie c) ni le premier, ni le deuxième séjour hospitalier ne sont classés dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas Cas de figure 2 : Retransfert (chapitre 3.3.1) dans les 18 jours, classement dans la même MDC Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Retransfert Le premier et le deuxième séjour à l hôpital A sont regroupés si a) les deux séjours sont classés dans la même MDC b) la réadmission suite au retransfert a eu lieu dans les 18 jours après la sortie Page 9 sur 19

10 Annexe 1 : Exemples de cas à propos du chapitre 3.3 Regroupements de cas Cas de figure 3 : Retransfert (chapitre 3.3.2) dans une maison de naissance dans les 18 jours, classement dans la même MDC Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Maison de naissance A Hôpital Maison de naissance A Retransfert Le premier et le deuxième séjour à la maison de naissance A sont regroupés si a) les deux séjours sont classés dans la même MDC b) la réadmission suite au retransfert a eu lieu dans les 18 jours après la sortie Remarque : Lors d un accouchement à l hôpital suivi du transfert de la mère dans la maison de naissance avec son enfant nouveau-né sain, aucun forfait par cas ne peut être facturé pour l enfant par la maison de naissance (chapitre 3.9). Dans chaque cas, l hôpital facture ses prestations séparément et en toute autonomie, indépendamment de savoir s il s agit d un séjour hospitalier après transfert ou d une prestation ambulatoire externe selon le chapitre (Exception à la chaîne de transferts maison de naissance hôpital de soins aigus maison de naissance). Cas de figure 4 : Regroupement combiné de cas (chapitre 3.3.3) Retransfert dans les 18 jours, classement dans la même MDC, puis réadmission dans les limites du délai de contrôle Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Retransfert 3 ème séjour Réadmission Les trois séjours à l hôpital A sont regroupés si a) le deuxième et le troisième séjour à l hôpital A sont classés dans la même MDC que le premier séjour à l hôpital A b) la réadmission suite au retransfert pour le deuxième séjour a eu lieu dans les 18 jours après la première sortie c) la réadmission pour le troisième séjour a aussi eu lieu dans les 18 jours après la première sortie d) ni le premier, ni le troisième séjour hospitalier ne sont classés dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas Page 10 sur 19

11 Annexe 1 : Exemples de cas à propos du chapitre 3.3 Regroupements de cas Cas de figure 5 : Regroupement combiné de cas (chapitre 3.3.3) Réadmission dans les 18 jours, classement dans la même MDC, puis retransfert dans les limites du délai de contrôle Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Réadmission 3 ème séjour Retransfert Les trois séjours à l hôpital A sont regroupés si a) le deuxième et le troisième séjour à l hôpital A sont classés dans la même MDC que le premier séjour à l hôpital A b) la réadmission pour le deuxième séjour a eu lieu dans les 18 jours après la première sortie c) la réadmission suite au retransfert pour le troisième séjour a aussi eu lieu dans les 18 jours après la première sortie d) ni le premier, ni le deuxième séjour hospitalier ne sont classés dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas Cas de figure 6 : Retransfert (chapitre 3.3.2), pas de classement dans la même MDC, puis réadmission (chapitre 3.3.1) dans les 18 jours, classement dans la même MDC Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Retransfert 3 ème séjour Réadmission Le premier séjour est facturé par un DRG séparé, vu que le deuxième séjour n a pas été classé dans la même MDC que le premier. Le deuxième et le troisième séjour à l hôpital A sont regroupés si a) les deux séjours sont classés dans la même MDC b) la réadmission pour le troisième séjour a eu lieu dans les 18 jours après la sortie du deuxième séjour c) ni le deuxième, ni le troisième séjour à l hôpital A ne sont classés dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas Page 11 sur 19

12 Annexe 1 : Exemples de cas à propos du chapitre 3.3 Regroupements de cas Cas de figure 7 : Réadmission (chapitre 3.3.1), premier séjour dans un DRG «Exception de réadmission» puis nouvelle réadmission, classement dans la même MDC, puis retransfert, classement dans la même MDC au-delà du délai de contrôle Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Réadmission 3 ème séjour Réadmission 4 ème séjour Retransfert Le premier séjour est facturé par un DRG séparé, vu qu il a été classé dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas. Le deuxième et le troisième séjour à l hôpital A sont regroupés si a) les deux séjours sont classés dans la même MDC b) la réadmission pour le troisième séjour a eu lieu dans les 18 jours après la sortie du deuxième séjour c) ni le deuxième, ni le troisième séjour à l hôpital A ne sont classés dans un DRG «Exception de réadmission» selon la colonne 12 du catalogue des forfaits par cas Le quatrième séjour à l hôpital A n est pas regroupé avec les deuxième et troisième séjours précédents, vu qu il se situe au-delà du délai de contrôle de 18 jours. Page 12 sur 19

13 Annexe 2 Exemples de cas concernant le chapitre 3.11-Facturations en cas d obligation de prestation par plusieurs institutions d assureurs sociaux Annexe 2 : Exemples de cas concernant le chapitre 3.11 Facturation en cas d obligation de prestation par plusieurs institutions d assureurs sociaux 1 (publiée le 10 mai 2012, modifiée le 23 octobre 2012) Alinéa Exemple de cas Splitting d une facture lorsqu il existe une décision de l AI Un nouveau-né avec un poids à la naissance de 1600 grammes (GG 494) et atteint du syndrome de Down reste 24 jours à l hôpital jusqu à l atteinte d un poids de 3000 grammes. Le DRG 2 correspond alors au DRG P65B (Nouveau-né, poids à l admission g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec problème sévère). L enfant souffre ensuite d une pneumonie et doit être brièvement ventilé. Le DRG 3 correspond alors au DRG P67A (Nouveau-né, poids à l admission > 2499 g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec plusieurs problèmes sévères). Il reste encore 9 jours à l hôpital. L office AI compétent décide de servir des prestations pour une durée de 24 jours (atteinte d un poids de 3000 grammes). Les autres prestations sont par conséquent à la charge de l assureurmaladie. Il en résulte une durée de séjour de 33 jours pour le cas total (DRG 1), qui correspond au DRG P65A (Nouveau-né, poids à l admission g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec plusieurs problèmes sévères). DRG Désignation CW DMS LIDS LSDS P65A Nouveau-né, poids à l admission g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec plusieurs problèmes sévères P65B Nouveau-né, poids à l admission g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec problème sévère P67A Nouveau-né, poids à l admission > 2499 g sans procédure opératoire significative, sans ventilation artificielle > 95 heures, avec plusieurs problèmes sévères Calcul de la rémunération : 1 Les cost-weights et les DRGs utilisés dans les exemples de cas sont tirés de la structure tarifaire SwissDRG version 0.3. Page 13 sur 19

14 Annexe 2 Exemples de cas concernant le chapitre 3.11-Facturations en cas d obligation de prestation par plusieurs institutions d assureurs sociaux 1) DRG effectivement facturable pour cas total : DRG 1 = DRG P65A, cw1 = ; 2) DRG pour traitement AI : DRG 2 = DRG P65B ; cw2 = ; 3) DRG pour traitement à charge d autres assureurs : DRG 3 = P67A ; cw3 = ; 4) Somme des cost-weights DRG 2 (3.702) + DRG 3 (2.263) = ; 5) Part de l AI au cost-weight du cas total de l exemple ci-dessus : 62.1% (= / 5.965) ; part de l AMal au cost-weight du cas total : 37.9% (= /5.965) ; 6) Ce qui donne pour la part de l AI un cost-weight de (= 0.621*5.014) et pour la part de l AMal, un cost-weight de (= 0.379*5.014). L hôpital facture comme suit : 1) à l AI, le prix de base AI multiplié par un cost-weight de ; 2) pour la part de l AMal, deux factures sont établies selon la répartition des frais prévue par le nouveau financement hospitalier : a) à l assureur-maladie, l hôpital facture 45% (ou pourcentage de répartition applicable) du prix de base AMal multiplié par un cost-weight de ; b) au canton, il facture 55% (ou pourcentage de répartition applicable) du prix de base AMal multiplié par un cost-weight de ; 2. Exemple de cas Un petit garçon présente une hernie inguinale latérale indirecte congénitale. Il souffre en plus d un phimosis gênant. Les deux pathologies reçoivent un traitement opératoire durant la même hospitalisation. Les deux interventions sont électives. Le séjour à l hôpital dure en tout 5 jours. L office AI compétent décide de couvrir toutes les prestations liées au traitement de la hernie inguinale indirecte congénitale. Les autres prestations sont par conséquent à la charge de l assureur-maladie. Pour le cas total (hernie inguinale et phimosis), on code le DRG G25Z (Interventions pour hernies inguinales et crurales, âge > 0 an ou interventions pour hernies, âge < 1 an) avec un costweight de La hernie inguinale seule est également attribuée au DRG G25Z avec un cost-weight de Pour le phimosis seul (intervention élective), on code le DRG M05Z (Circoncision et autres interventions sur le pénis) avec un cost-weight de Vu que cw2 = cw1, l hôpital n établit qu une facture à l AI (prix de base AI pour un cost-weight de 0.580). Page 14 sur 19

15 Annexe 2 Exemples de cas concernant le chapitre 3.11-Facturations en cas d obligation de prestation par plusieurs institutions d assureurs sociaux Alinéa Splitting de la facture entre AMal et AA/AM 1. Exemple de cas Un homme subit une fracture de la diaphyse fémorale. La fracture est réduite à ciel ouvert et stabilisée par ostéosynthèse. Un phimosis qui le gênait toujours plus, et ce depuis longtemps, est également opéré durant la même hospitalisation. Le séjour hospitalier dure 15 jours. Pour le cas total (fracture fémorale et phimosis), on code le DRG I08D (Autres interventions sur l articulation de la hanche et le fémur, sans interventions multiples, sans procédure ni diagnostic complexe, sans CC extrêmement sévères) avec un cost-weight de La fracture fémorale seule est également attribuée au DRG I08D. Pour le phimosis seul (intervention élective), on code comme précédemment le DRG M05Z (Circoncision et autres interventions sur le pénis) et le cost-weight de L hôpital envoie la facture totale à l assureur-accidents (prix de base AA multiplié par le costweight 1.581). 2 Vu que cw2 = cw, l assureur-accidents prend à sa charge l entier de la facture. 2. Exemple de cas Un homme présente une coxarthrose post-traumatique à la hanche droite suite à un accident. Celle-ci doit être traitée par implantation d une prothèse totale de hanche. Une hyperostose douloureuse au pied (pathologie non traumatique) est constatée. La hanche et le pied sont traités durant la même opération. Le séjour hospitalier dure 5 jours. Les deux interventions sont électives. Pour le cas total (hanche et pied), on code le DRG I08B (Autres interventions sur l articulation de la hanche et le fémur avec interv. multiples, procédure ou diagn. complexe pour paralysie cérébrale ou avec CC extr. sévères ou remplac. de l articulation de la hanche avec interv. sur les membres sup. ou la col. vertébrale, âge > 15 ans) avec un cost-weight de Pour la hanche seule, on code le DRG I47B (Révision ou remplacement de l articulation de la hanche sans diagnostic de complication, sans arthrodèse, sans CC extrêmement sévères, âge > 15 ans, sans intervention à complications) avec un cost-weight de Pour le pied seul, on code le DRG I20E (Interventions sur le pied, sans intervention complexe, sans dommage grave des parties molles, âge > 15 ans, sans transplantation osseuse, sans implantation d une endoprothèse d articulation d orteil) avec un cost-weight de L hôpital envoie la facture totale à l assureur-accidents (prix de base AA multiplié par le costweight 3.113). L assureur-accidents constate qu une partie des prestations fournies n est pas à sa charge. Il procède au splitting de la facture selon le chapitre et facture à l assureurmaladie les prestations liées au traitement de l hyperostose du pied. (0.272*3.113* prix de base AA). 2 Dans cet exemple, il s agit d un assureur-accidents LAA. Il est clair qu un assureur-accidents LAMal compterait ses prestations au tarif de l assurance-maladie. Page 15 sur 19

16 Annexe 3 Exemples de cas concernant le chapitre Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Annexe 3 : Exemples de cas d application des Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Exemples de cas concernant le chapitre Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Tant l hôpital qui transfère que l hôpital qui accepte le cas sont soumis à une réduction si la durée de séjour du patient dans l hôpital concerné est inférieure à la durée de séjour moyenne DSM du DRG facturé selon le catalogue des forfaits par cas. Dans les cas suivants, les règles de réduction pour transfert ne s appliquent pas : Cas de figure 1 : DRG de transfert Transfert Pas de réduction pour transfert si le cas tombe dans un DRG de transfert selon le catalogue des forfaits par cas. Pas de réduction pour transfert si le cas tombe dans un DRG de transfert selon le catalogue des forfaits par cas. Les règles d ajustement pour low-outliers et high-outliers selon le chiffre 3.2 s appliquent aux cas indemnisés par le biais d un DRG de transfert. Page 16 sur 19

17 Annexe 3 Exemples de cas concernant le chapitre Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Cas de figure 2 : transfert dans les 24 heures Transfert en < 24 h Réduction pour transfert selon ch Pas de réduction pour transfert Ajustements pour low-outliers et highoutliers selon ch. 3.2 Cas de figure 3a : transfert dans les 24 heures, retransfert dans un autre hôpital en < 24 heures Hôpital C Transfert en < 24h Transfert en < 24 h 3 ème séjour Réduction pour transfert selon ch Réduction pour transfert selon ch Pas de réduction pour transfert Ajustements pour low-outliers et highoutliers selon ch. 3.2 Page 17 sur 19

18 Annexe 3 Exemples de cas concernant le chapitre Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Cas de figure 3b : transfert dans les 24 heures, retransfert dans un autre hôpital en > 24 heures Hôpital C Transfert en < 24 h Transfert en > 24 h 3 ème séjour Réduction pour transfert selon ch Réduction pour transfert selon ch Réduction pour transfert selon ch Cas de figure 3c : transfert dans les 24 heures après réadmission Réadmission dans les 18 jours, classement dans la même MDC < 24 h Transfert en < 24 h 3 ème séjour Regroupement de cas du 1 er et du selon ch. 3.3 Réduction pour transfert sur le cas regroupé selon ch Réduction pour transfert selon ch Page 18 sur 19

19 Annexe 3 Exemples de cas concernant le chapitre Ajustement des points de remboursement pour les cas transférés Cas de figure 4 : transfert avec retransfert (ch ), classement dans la même MDC, regroupement de cas Délai de contrôle : 18 jours civils à partir de la date de sortie Transfert Retransfert 3 ème séjour Regroupement de cas avec 3 ème séjour selon ch. 3.3 Réduction pour transfert selon ch Regroupement de cas avec selon ch. 3.3 Lieu de séjour avant l admission : domicile Séjour après la sortie : domicile Aucune réduction pour transfert ne s applique au cas regroupé à l hôpital A, vu que le mode d admission et le mode de sortie indiqués pour le cas regroupé sont tous deux «normaux». Une réduction pour transfert selon ch s appliquerait au cas regroupé à l hôpital A s il y avait transfert d un autre hôpital à l hôpital A () ou transfert de sortie de l hôpital A (3 ème séjour). Page 19 sur 19

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Clarifications et exemples de cas concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Version 1.2 du 22.05.2012 En cas de besoin, de nouvelles clarifications et de nouveaux

Plus en détail

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG valable dès le 1.1.2014 Etat : Approuvé le 30.05.2013 par le Conseil d administration SwissDRG SA La version en langue allemande fait foi

Plus en détail

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Clarifications et exemples de cas concernant les. Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Clarifications et exemples de cas concernant les Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Version 3.4 du 1 er novembre 2016 En cas de besoin, de nouvelles clarifications et de nouveaux

Plus en détail

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012 Nouveau financement hospitalier en 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Historique 3. Bases légales 4. Le système DRG 5. Impact économique 6. Autre nouveauté en 2012 7. Discussion 1. Introduction Le nouveau

Plus en détail

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux 28 mars 2014 Sommaire 1. Bases 2. Nouvelles règles et principes du financement hospitalier 3. Forfaits liés aux prestations 4. Planification

Plus en détail

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés?

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? PCS-Suisse SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? Alexandre Weber, économiste Département économie SwissDRG SA 16 novembre 2012 Aperçu 1. Premières expériences 2. Défis pour la

Plus en détail

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses Informations de base pour les professionnels de la santé Qu est-ce que SwissDRG? SwissDRG (Swiss Diagnosis Related Groups) est le nouveau système tarifaire

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-maladie

Loi fédérale sur l assurance-maladie Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) (Financement hospitalier) Modification du 21 décembre 2007 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6 Digne de confiance Édition 2007 Assurance-hospitalisation LIBERO Conditions complémentaires d assurance (CCA) Art. I. Généralités Objet de l assurance 1 Dispositions applicables 2 Possibilités d assurance

Plus en détail

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) Modification du 22 octobre 2008 Le Conseil fédéral

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des

Plus en détail

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des matières But

Plus en détail

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG valable dès le 1.1.2016 Etat : Approuvé le 21 mai 2015 par le Conseil d administration SwissDRG SA La version en langue allemande fait foi

Plus en détail

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015)

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Finances Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Annexe à la nomenclature tarifaire du 1. Tarifs des hospitalisations et prestations hospitalières en soins aigus (assurance de base obligatoire)

Plus en détail

Séance d informationswissdrg

Séance d informationswissdrg Séance d informationswissdrg Les donnéesàla basedu systèmetarifaire1.0 Lausanne, le 7 juillet 2011 Mathieu Vuilleumier Alexander Weber Sommaire 1. Relevé2010 2. Calcul du catalogue des Cost-Weights 1.0

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

Assurance-maladie complémetaire (LCA)

Assurance-maladie complémetaire (LCA) CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémetaire (LCA) Hôpital Flex Contenu Page 3 4 4 5 6 6 7 7 7 8 Assurances complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

TARMED forces et faiblesses

TARMED forces et faiblesses TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre 2010. Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux, les maisons de naissance et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie 1 (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat

Plus en détail

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Loi du 9 décembre 2010 Entrée en vigueur :... d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 13 juin 2008 sur

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2005 (version 2013)

Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2005 (version 2013) p-care COMFORT by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division demi-privée en chambre à deux lits Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Généralités

CHAPITRE PREMIER Généralités Règlement d'introduction de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8).

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8). .DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. DM/RCM-MKG/n.48_07 DATE 09/11/2007 A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical ANNEXE(S)

Plus en détail

Information relative au financement des soins et aux coûts plafonds 2015

Information relative au financement des soins et aux coûts plafonds 2015 Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Alters- und Behindertenamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des personnes âgées et handicapées Rathausgasse

Plus en détail

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref 2 Vous devez vous faire hospitaliser? Un certain nombre de choses ont changé suite au nouveau financement hospitalier.

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal)

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Édition du 1.7.2005 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance indemnités

Plus en détail

Conditions particulières de l assurance complémentaire Global Solution

Conditions particulières de l assurance complémentaire Global Solution Conditions particulières de l assurance complémentaire Global Solution GO GOAM01-F3 Edition 01.09.2011 Table des matières Art. 1 Art. 2 Art. 3 Art. 4 But de l assurance Risques couverts Conditions d admission

Plus en détail

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Domenico Ferrari Atelier ALASS Le développement de la comptabilité analytique dans les hôpitaux et des indicateurs

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Les établissements sont répertoriés dans l ordre alphabétique par canton,

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Frais de guérison à l hôpital Sommaire Page 3 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 8 9 10 10 10 11 11 11 12 12

Plus en détail

Lettre circulaire AI n 316

Lettre circulaire AI n 316 Département fédérale de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Domaine Assurance-invalidité Médecine et prestations en espèces 2 octobre 2012 Lettre circulaire AI n 316 Contrôle des

Plus en détail

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance maladie et accidents Ordonnance du 3 juillet 2002 sur le calcul des coûts et le classement des

Plus en détail

Réunion d automne 2012

Réunion d automne 2012 SGMC Schweizerische Gesellschaft für Medizinische Codierung SSCM Société Suisse de Codage Medical SSCM Società Svizzera di Codificazione Medica Schweizerische Gesellschaft für Medizincontrolling Réunion

Plus en détail

15.020 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire

15.020 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire Conseil national Session d'automne 05 e-parl 08.09.05 09:5 - - 5.00 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral du 8 février 05 Décision du Conseil national du 7

Plus en détail

Assurance-maladie complémetaire

Assurance-maladie complémetaire CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémetaire Visana Managed Care Hôpital Flex (LCA) Hôpital Flex Contenu Page 3 4 4 5 6 6 7 7 7 8 Assurances complémentaire

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

l assurance-hospitalisation PE

l assurance-hospitalisation PE Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation PE Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF)

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Ordonnance du 6 septembre 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

Wincare. Des assurances complémentaires performantes

Wincare. Des assurances complémentaires performantes Des assurances complémentaires performantes Wincare La ligne de produits Wincare vous propose des assurances complémentaires performantes. Par exemple, Diversa Confort et Natura Confort assurent les prestations

Plus en détail

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux 1. CONTRÔLE DES DONNÉES ET REMARQUES DES ÉTABLISSEMENTS... 2 2. CHOIX DE L INSTRUMENT D ÉVALUATION DES SOINS REQUIS (VARIABLE A28)... 2 3. PLACES

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire ::I. Généralités 3 Art. 1. Bases

Plus en détail

Convention tarifaire

Convention tarifaire CONVENTION TARIFAIRE F I. Convention tarifaire entre les assureurs selon la loi fédérale sur l assurance-accidents, représentés par la Commission des tarifs médicaux LAA (CTM), l Assurance militaire (AM),

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007)

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Canton AG AI AR Part de l assurance obligatoire des soins (LAMal) - forfaits mipp 1 pour l'hôpital cantonal AG - forfaits

Plus en détail

Assurance privée selon la loi sur le contrat d assurance (LCA)

Assurance privée selon la loi sur le contrat d assurance (LCA) Philos Section AMBB Section FRV Riond Bosson - case postale Avenue du Casino 13 1131 Tolochenaz 1820 Montreux Tél. 021 802 89 89 Tél. 0848 848 828 Fax 021 802 89 80 Fax 0848 848 829 E-mail: ambb@philos.ch

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal

Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal Edition 01.10 Conditions d assurance complémentaires Table des

Plus en détail

Les modalités de calculs de bornes ainsi que des tarifs auxquels vont être valorisés ces séjours sont explicités dans les paragraphes ci après.

Les modalités de calculs de bornes ainsi que des tarifs auxquels vont être valorisés ces séjours sont explicités dans les paragraphes ci après. SIRET n 180 092 298 00033 code APE : 8411 Z 117, boulevard Marius Vivier Merle 69329 LYON CEDE 03 Téléphone : 04 37 91 33 10 Télécopie : 04 37 91 33 67 Service Valorisation et Synthèse Service Classifications

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat .7.8 Ordonnance du 6 septembre 00 sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 0 de la loi du 7 octobre

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Compact Basic Assurance obligatoire des soins (assurance de base) selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013 Organisme d assurance:

Plus en détail

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité?

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité? JANVIER 2015 14_INT_294 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité? 1 RAPPEL DE L'INTERPELLATION "La plus grande

Plus en détail

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Conseil national Session d'été 010 e-parl 18.06.010 - - 15:4 09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral Décision du Conseil national Projet

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1

INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1 INSTRUCTIONS AUX ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS RELATIVES A LA FACTURATION ELECTRONIQUE DES SOINS DE SANTE RELATIFS À MEDIPRIMA phase 1 1. Procédure générale. Le tiers payant (dispensateur de soins/établissement)

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

CASH-LAMal. Conditions générales d assurance (CGA) Assurance pour perte de gain GALENOS

CASH-LAMal. Conditions générales d assurance (CGA) Assurance pour perte de gain GALENOS Conditions générales d assurance (CGA) CASH-LAMal Assurance pour perte de gain (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Edition 2009 (en vigueur depuis le 1 er janvier 2007)

Plus en détail

TAR APDRG 2004. Principes et règles de financement et de facturation par APDRG. Juillet 2003. Version 02b 08.09.03

TAR APDRG 2004. Principes et règles de financement et de facturation par APDRG. Juillet 2003. Version 02b 08.09.03 APDRG Svizzera Schweiz Suisse TAR APDRG 2004 Principes et règles de financement et de facturation par APDRG Juillet 2003 Version 02b 08.09.03 Ce document est disponible à l'adresse www.hospvd.ch/ise/apdrg

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013)

Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) Hospital Private Liberty Assurance complémentaire pour la division privée en chambre à un lit dans tous les hôpitaux pour cas aigus dans le monde entier Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier

Plus en détail

4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI

4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI 4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Cette prestation permet au bénéficiaire d une allocation pour impotent qui vit ou souhaite vivre à domicile

Plus en détail

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Session d'automne 009 e-parl.09.009 :0 - - 09.05 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Projet du du 9 mai 009 Décision du du 9 septembre 009 Adhésion au projet, sauf observation contraire

Plus en détail

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es VEILLE Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es Par Sandra Spagnol, juriste à l ARTIAS Août 2011 ARTIAS - Rue des Pêcheurs 8-1400 Yverdon-les-Bains - Tél. 024 557

Plus en détail

Assurance d hospitalisation myflex

Assurance d hospitalisation myflex Assurance d hospitalisation myflex Assurance-maladie complémentaire selon la LCA Conditions complémentaires (CC) Edition 01.2009 Les conditions générales d assurance (CGA) pour les assurancesmaladie complémentaires

Plus en détail

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité Lettre-circulaire aux maisons médicales qui ont adhéré au système du paiement forfaitaire de certaines prestations SERVICE DES SOINS DE SANTE

Plus en détail

CAISSE-MALADIE. Assurance de base

CAISSE-MALADIE. Assurance de base CAISSE-MALADIE Assurance de base Toute personne domiciliée en Suisse a l obligation de s assurer contre la maladie et les accidents, quels que soient son âge, son origine ou le statut de son séjour. L

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1 Bases

Plus en détail

AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE

AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE A. RESUME DES CONCLUSIONS a. L art. 25a LAMal impose aux assureurs-maladie de contribuer forfaitairement à la prise en charges des prestations

Plus en détail

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez Informations destinées aux patients Vos droits...votre carte d assuré vous permet d accéder aux prestations médicales....vous êtes soignés

Plus en détail

Convention et structure tarifaire

Convention et structure tarifaire Convention et structure tarifaire entre H+ Les Hôpitaux de Suisse, Berne (ci-après, H+) pour les hôpitaux adhérant à la présente convention et la SVK, Fédération suisse pour tâches communes des assureursmaladie,

Plus en détail

EXPOSE DE LA PROBLEMATIQUE

EXPOSE DE LA PROBLEMATIQUE Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T.127.884 d.d. 05.10.2015 Agences de voyages Assurances Assujettissement

Plus en détail

Administration fédérale des contributions AFC

Administration fédérale des contributions AFC Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 07 Option pour l imposition des prestations exclues du champ de l impôt en relation avec des immeubles Département fédéral des finances DFF

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012

concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012 Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. +41 (31) 633

Plus en détail

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Conditions complémentaires (CC) Edition de juillet 2012 Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions complémentaires (CC) Edition de juillet 2012 Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA Hospital Extra Liberty Assurance complémentaire au sens de la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour la division demi-privée en chambre à 2 lits dans tous les hôpitaux pour cas aigus de Suisse

Plus en détail

AVENANT N 32 DU 14 MAI 2014

AVENANT N 32 DU 14 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3107 Accords collectifs nationaux BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS AVENANT N 32 DU

Plus en détail

Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller

Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller Financement des hôpitaux et transparence D r Bernhard Wegmüller 1 Aperçu 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations 2. DRGs 3. Transparence 4. Conclusions 2 1. Financement des hôpitaux

Plus en détail

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli Plan de l exposé le système de santé suisse les Hôpitaux universitaires de Genève

Plus en détail

Fiche d information sur la politique de la santé

Fiche d information sur la politique de la santé Fiche d information sur la politique de la santé V. Questions et réponses concernant la compensation des risques dans l assurance-maladie Etat: juillet 2012 Chères lectrices, chers lecteurs, Dans l assurance

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier 11.439 Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier Rapport de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL BONUS Table des matières Généralités 1 But 2 Possibilités d assurance Prestations 3 Couverture d assurance

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Le «Swiss Package Santé»: Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires. Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013)

Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires. Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) Family Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires Conditions complémentaires (CC) Edition de janvier 2004 (version 2013) But et bases légales Family couvre les frais des traitements ambulatoires

Plus en détail

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page Omnipraticiens INDEX INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE Page TABLEAUX....................................................... B-2 Consultation (patients de moins de 70 ans)...........................

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF pour les professeurs des EPF

Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF pour les professeurs des EPF Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF (RP-EPF 2) Modification du 24 mars 2012 Approuvée par le Conseil fédéral le 15 mars 2013 L organe paritaire de la

Plus en détail

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20 Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE C

PLAN DE PRÉVOYANCE C PLAN DE PRÉVOYANCE C RÈGLEMENT, 1 re partie Valable à partir du 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009 Le présent plan de prévoyance s applique à toutes les personnes

Plus en détail