L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance. Octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance. Octobre 2011"

Transcription

1 L attractivité du Nord - Pas-de-Calais L avis des sociétés étrangères qui lui ont fait confiance Octobre 2011

2

3 Edito Pierre de Saintignon, Vice-Président du Conseil Régional du Nord - Pas-de-Calais L a région Nord Pas-de-Calais est dans le top 5 des régions les plus ouvertes à l international. Le Schéma Régional de Développement Economique a fixé comme ambition pour sa politique à l international de : - rester l une des premières régions en termes d investissements étrangers et améliorer la qualité des projets accueillis ; - conforter les parts de marchés des entreprises régionales exportatrices et favoriser l émergence de nouveaux exportateurs ; - développer et renforcer les relations de coopération économique. 11 % de l emploi régional, c est ce que représente la part des salariés qui travaillent dans une entreprise à capitaux étrangers. Troisième région en matière d accueil d investisseurs depuis 15 ans, la Région se doit de maintenir cette position et de la renforcer, défi de chaque instant. A l origine de cette étude, la volonté de mieux connaître encore la question de l attractivité d un terittoire, en l occurrence le Nord - Pas-de-Calais, en rencontrant ceux qui, un jour, ont décidé de venir s y implanter, notamment les dirigeants des filiales de groupes étrangers. Cette étude se devant d être impartiale, le recours à un cabinet de renom international s imposait. Le partenariat mis en place a été le garant de cette neutralité. Le travail engagé donne des éléments de mesure objectifs de notre attractivité. Il restitue aussi le décalage, souvent constaté, entre perception et réalité et nous livre les pistes d amélioration pour progresser. Avec plus de 280 collaborateurs à Lille Métropole et 530 collaborateurs sur l ensemble de nos 14 bureaux, le Nord - Pas-de-Calais représente pour KPMG la deuxième région après Paris Ile-de-France. Même si cette position dont nous sommes fiers est le résultat d une longue histoire cela fait plus de 80 ans que nous sommes installés dans la région! - attirer dans notre région et fidéliser les talents au service de nos clients a toujours été pour nous un enjeu majeur. C est pourquoi nous avons décidé, en partenariat avec l Agence de Promotion de la région, Nord France Invest, de réaliser cette enquête sur l attractivité de la région Nord - Pas-de-Calais auprès des dirigeants de filiales étrangères. Cette étude confirme de vrais points forts qui touchent à notre position géographique et aux valeurs que partagent les hommes et les femmes de notre région. Il sera certainement très utile de mieux les mettre en valeur encore, tant ils ont été déterminants pour ceux qui ont fait confiance à notre région en décidant, un jour, de s y investir. Eric Bleuez, Directeur KPMG région Nord L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 3

4 Remerciements Nous tenons à remercier le comité de pilotage de cette étude et tout particulièrement Yann Pitollet, Directeur général de Nord France Invest. La collaboration des équipes de Nord France Invest a été essentielle dans l organisation de cette étude et les prises de rendez-vous avec les dirigeants à partir de la base ORECE. Merci également aux collaborateurs de KPMG qui sont allés à la rencontre des dirigeants des filiales de groupes étrangers qui leur ont toujours réservé un excellent accueil. Merci aussi à la junior entreprise Skema Conseil : Julien Combret et Daniel Yamba-Guimbi, pour leur travail d exploitation et d analyse des données collectées. Enfin, nous remercions la disponibilité du comité d experts qui a suivi les différentes étapes de cette étude : Arnaud Benesy et Aude Gérard du Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais, Jean-Louis Guérin de la CCI, Nicolas Grosse de la Préfecture de région, Thierry Lepers représentant le Medef et Dominique Marciniak d Oséo. Eric Bleuez Crédits Conception graphique Grégory Leduc Crédits photos GSK Samuel Dhote Arvato - Samuel Dhote Bombardier - Samuel Dhote LMCU Port de Dunkerque Lez-arts Typics.com-Waeghemacker Eurotunnel Ostwind / Herbert Grabe Conseil Régional Nord - Pas-de-Calais 4 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

5 Sommaire Méthodologie : trois critères... P.6 Qui sont-elles?...p.14 Ce qu elles sont venues chercher...p.22 Ce qu elles ont trouvé...p.24 Focus sur les ressources humaines... P.30 Focus sur la formation et l enseignement...p.32 Focus sur les infrastructures...p.34 Focus sur la qualité de vie...p.36 En conclusion, le Nord - Pas-de-Calais...P.38 L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 5

6 1Méthodologie : Trois critères Un échantillon représentatif de filiales de groupes étrangers a été constitué suivant la méthode des quotas prenant en compte trois critères : - le bassin géographique (Grand Lille, Artois-Ternois ; Hainaut- Cambrésis, Littoral), - la nationalité des groupes en présence, - l activité (secondaire ou tertiaire). L étude s est concentrée sur les filiales de plus de 10 salariés pour tenir compte de l implication que représentent ces implantations en termes d emploi. Sur les filiales de groupes étrangers implantées dans le Nord - Pas-de-Calais, recensées dans la base Orece de Nord France Invest, 638 ont plus de 10 salariés. Ce sont elles qui ont servi de base à notre échantillon. Au total, 78 entreprises ont été interrogées, pour la majeure partie d entre elles, en face à face. 6 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

7 L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 7

8 1Premier critère : le bassin géographique Un territoire, quatre bassins Calais Dunkerque Saint-Omer Armentières Boulogne sur mer Béthune Arras Lens Lille Douai Valenciennes Artois Ternois Hainaut-Cambrésis Grand Lille Littoral source Nord France Invest Cambrai Avesnes

9

10 1Troisième critère : l activité Deux domaines d activité Le secondaire couvrant l industrie et les activités de construction 12 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

11 Le tertiaire avec le commerce et les services L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 13

12 2Qui sont-elles?

13 source Nord France Invest Nombre de salariés salariés Artois Ternois Grand Hainaut Grand Lille Littoral Poids des entreprises implantées dans la région 96 % % 11 % de l emploi régional Alors qu elles ne constituent que 4 % des entreprises de la région, elles représentent près de 11 % de l emploi régional ( salariés sur les qu emploient les entreprises de plus de 10 salariés dans la région ). 4% % Entreprises en région NPDC Entreprises étrangères implantées en région NPDC L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 15

14 2Qui sont-elles? Des entreprises de taille significative Les filiales des groupes étrangers sont en effet de taille assez importante. Comparées à la moyenne d effectif par établissement, régionale, 47 salariés, ou nationale, 44 salariés, les filiales de groupes étrangers de plus de 10 salariés se situent à 135 salariés en moyenne, avec cependant des disparités en fonction des bassins. Le Hainaut-Cambrésis l emporte avec une moyenne de 172, porté par l automobile et le ferroviaire alors que le Grand Lille se situe à 113, avec une activité tertiaire plus importante. En effet, l effectif moyen des entreprises du secteur tertiaire est de 107 alors qu il est de 157 pour le secteur secondaire, plus générateur d emploi. En ce sens, les implantations de groupes étrangers représentent un enjeu non négligeable en termes d emploi Filiales de groupes étrangers Nombre moyen de salariés (établissements de plus de 10 salariés) 47 En région 44 En France 16 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

15 Des implantations qui s inscrivent dans la culture industrielle En termes d activité, le Grand Lille marque sa différence par rapport aux autres bassins puisqu il est à majorité tertiaire, 58 %, alors qu à l inverse les autres bassins se situent très largement dans le secteur secondaire à plus de 65 %. Ces chiffres sont aussi à mettre en regard des chiffres régionaux et nationaux, respectivement 21 % et 22 % d entreprises représentant le secteur secondaire. Ces écarts significatifs confirment l attrait de notre région pour ces activités qui s inscrivent dans sa culture industrielle % Répartition par territoires 68 % 65 % secteur secondaire 56 % % 32 % 42 % 58 % 35 % 44 % secteur tertiaire Répartition régionale par secteur d activité Secondaire 0 Artois Ternois Hainaut Cambrésis Grand Lille Littoral Tertiaire source Nord France Invest L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 17

16 2Une répartition homogène sur l ensemble des bassins Qui sont-elles? Elles sont, pour 43 % d entre elles, implantées sur le Grand Lille, les autres bassins se répartissant à parts égales, 19 % chacune, les autres implantations. Cette répartition géographique est relativement en phase avec le nombre d habitants par bassin Nombre d implantations 638 entreprises de plus de 10 salariés 120 Artois Ternois Grand Hainaut Grand Lille 272 Littoral source Nord France Invest 18 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

17 2Qui sontelles? Portrait-robot i S l on esquisse un portrait-robot, la filiale d un groupe étranger implantée dans le Nord-Pas-de- Calais, ressemble à une PME plutôt d Europe septentrionale qui œuvre dans le secteur de l industrie. Elle emploie plus de 100 personnes. Située entre Lille et les autres bassins du territoire, elle représente environ 20 % de l activité du groupe qui la contrôle. Elle procède plus d une création de site (62 % des cas) que d une croissance externe. Elle se déclare autonome dans sa politique de production et de recrutement, même si elle admet être financièrement dépendante du groupe. En cela, elle représente toutes les caractéristiques d une business unit. Elle est en bonne santé : 80 % d entre elles jugent leur activité stable ou en croissance. Elle est ambitieuse et optimiste : 68 % envisagent d investir dans les trois ans et de recruter dans l année. 20 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

18 Une PME Européenne Industrielle Significative Régionale Nouvelle Autonome Dépendante Prospère Ambitieuse Optimiste L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 21

19 3Ce qu elles sont venues chercher 3Une motivation commerciale évidente A la question : Que sont-elles venues chercher, la réponse est claire. A 64 %, elles sont venues chercher du développement commercial : augmenter leurs ventes, conquérir de nouveaux marchés, investir le marché régional, national ou européen. Les Allemands (67 %) et les Hollandais (75 %) en tête, mais tous placent ce critère en première position. Les entreprises japonaises se distinguent en mettant à égalité l augmentation de la capacité de production. Mais n y a-t-il pas une logique stratégique de développement commercial derrière l implantation d une unité de production significative? Les autres critères proposés (recherche de compétences, diversification ) ont été peu retenus. On peut supposer que la question des avantages financiers a pu être regardée lors de l implantation. 22 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

20 % Les raisons d implantation % 5 % 3 % 2 % 0 Développement commercial Augmentation de la capacité de production Recherche de compétences spécifiques Diversification 100 Avantages financiers Dans l idéal, les critères d attractivité 60 d un territoire 80 Les réponses à la question «Quels sont, selon vous, les trois critères d attractivité les plus importants d un territoire?» s inscrivent dans cette tendance observée sur les raisons de l implantation. Elles permettent d en préciser les composantes. Quatre critères se dégagent nettement : position géographique / marché, tissu économique, qualité des infrastructures, qualité de la main-d œuvre. Avec un avantage pour le premier critère cité par 79 % de l échantillon. On trouve assez logiquement en troisième position (48 %) la qualité des infrastructures, qui facilite l accès au marché, ainsi que le tissu économique, en deuxième position (58 %) pour le potentiel qu il représente. La qualité de la main-d œuvre (42 %), tant dans une démarche de création que de repri- 40 se, reste sensible. D autres choix étaient proposés : la présence 20 d universités, de grandes écoles, de services, de centres de R&D. 0 Mais ils n ont été que très peu retenus % Position géographique Marché Les critères d attractivité de la région dans l idéal 58 % Tissu économique 48 % Qualité des infrastructures 42 % Qualité de la main-d œuvre L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 23

21 4Ce qu elles ont trouvé

22 % 82% Les critères d attractivité de la région Dans l idéal Ce qu elles ont trouvé % 35% 48% 32% 42% 26% 20 0 Position géographique Marché Tissu économique Qualité des infrastructures Qualité de la main-d œuvre Elles ont trouvé... ce qu elles sont venues chercher La même question sur les critères d attractivité d un territoire a été posée mais cette fois-ci appliquée à la région Nord-Pasde-Calais. Les réponses confirment l importance de la position géographique jugée aussi élevée avec : 79 % de citations. En revanche, les trois autres critères, jugés importants dans l idéal, sont sous-estimés pour la région. Cette sous-évaluation s explique soit par l importance accrue de la dimension «position géographique» de la région Nord-Pas-de-Calais, soit par une appréciation plus mitigée du tissu économique, de la qualité des infrastructures et de la qualité de la main-d œuvre. Et bien plus encore! Ce qu elles ont trouvé, aussi, c est un territoire attachant. Avant l implantation, 46 % des entreprises avaient une bonne image de la région. Après, elles sont 68 % à se déclarer satisfaites ou très satisfaites du Nord-Pas-de-Calais. L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 25

23 4Ce qu elles ont trouvé Mais après quelques efforts pour surmonter l a priori négatif... Avant leur implantation, un tiers des entreprises qualifiaient de mauvaise l image de la région. Après, seulement 1 % d entre elles persiste dans cette appréciation. Les pays les plus satisfaits sont le Japon, les Pays-Bas et l Allemagne tandis que le Royaume-Uni reste en retrait Même si un dirigeant anglo-saxon a déclaré que le Nord - Pas-de- Calais était «moins pire que la France». Cette amélioration saisissante de l image renvoie, à tort ou à raison, à un cliché bien connu «Dans le Nord, on pleure deux fois» Elle renvoie aussi directement à la question de l attractivité : comment réduire ce tiers d a priori négatif sur la région? 26 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

24 ... Au total, 85 % de prescripteurs Avec le recul, aucune entreprise ne vit son implantation en Nord-Pas-de-Calais comme un handicap. Au contraire, 60 % la citent comme un atout, en particulier celles du Benelux, et 27 % la considèrent comme stratégique. 85 % des entreprises sondées conseilleraient à un autre groupe d implanter une filiale dans la région. Elles s avèrent être de puissants 60 prescripteurs. 40 Cela, d autant plus qu elles sont convaincues de la qualité d accueil qu offre la région. L accueil d expatriés est jugé en effet à près de % satisfaisant ou très satisfaisant. 0 Recommanderiez-vous à un groupe étranger de s implanter dans la région Nord - Pas-de-Calais? ,5 % Comment jugez-vous l accueil des expatriés? % % % % 7 % ,2 % 0 Très satisfaisant Plutôt mauvais 0 Oui 1,3 % Non Ne se prononce pas Satisfaisant Plutôt satisfaisant Mauvais L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 27

25 Focus sur... la formation et l enseigne les ressources humaines 28 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

26 ment la qualité de vie les infrastructures L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 29

27 Focus sur les ressources humaines Des atouts indéniables Globalement, les entreprises sondées se déclarent satisfaites de la main-d œuvre régionale à plus de 60 %, voire 75 % dans les domaines du négoce et de la logistique. Elles apprécient la productivité et la qualité. Sur ce critère, quatre employeurs sur cinq sont au moins «plutôt satisfaits», plus de la moitié sont «satisfaits» ou «très satisfaits». L implication des salariés (sept entreprises sur dix satisfaites) et le climat social (deux sur trois) sont également appréciés. 30 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

28 A la question «En êtes vous satisfait?... NON OUI Globalement la main-d œuvre Attractivité recrutement externe Facilité à recruter Adaptation à la formation Enseignement Climat social Implication Productivité / Qualité Mauvais Plutôt mauvais Plutôt satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Des difficultés sur le niveau de formation Sur la formation, quelques réserves émergent des interviews. Le niveau de formation est jugé faible ou trop théorique et la difficulté à trouver du personnel qualifié ou capable de s adapter aux besoins spécifiques des entreprises est citée à plusieurs reprises.... et sur le recrutement des cadres Un tiers des employeurs pointe des difficultés à recruter, notamment des cadres supérieurs, plutôt attirés par Paris ou Bruxelles voire Lille. Plus de la moitié trouve la région peu attractive pour les recrutements externes. «Il est difficile d attirer et de conserver les talents», note un dirigeant de la Métropole. Un autre point positif : «Pour les faire venir c est dur ; une fois qu ils sont là, ça va». L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 31

29 6 Focus sur la formation et l enseignement Une bonne note pour l éducation à la française Deux tiers des dirigeants estiment que l enseignement primaire et secondaire est satisfaisant. Les réponses font généralement référence au système d éducation français plus qu à la région en particulier. La plupart (60 %) apprécie la présence d écoles ou de sections internationales, mais cette satisfaction baisse quand on s éloigne de Lille. Sur le littoral, une entreprise sur deux juge cette présence insuffisante. 32 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

30 A la question «En êtes vous satisfait?...» NON OUI Ecoles primaires / secondaires Ecoles ou sections internationales Universités / Grandes écoles Mauvais Plutôt mauvais Plutôt satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Bon point à l enseignement supérieur... mauvais point pour l anglais Les Scandinaves et les Allemands jugent sévèrement l enseignement de l anglais en France en comparaison avec celui de leurs pays. Cependant, les universités et grandes écoles sont appréciées : trois-quarts des entreprises sondées en sont satisfaites. Un dirigeant voit dans cette présence «un véritable vivier» pour l emploi de stagiaires. Là encore, la Métropole lilloise tire mieux son épingle du jeu. L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 33

31 7 Focus sur les infrastructures Plus de fluidité à l intérieur, plus de connexions avec l extérieur Concernant le réseau routier, le satisfecit est général. 75 % des interviewés le trouvent accessible avec quelques réserves cependant (engorgements aux heures de pointe). Pour le rail, l appréciation est plus mitigée surtout quand on s éloigne de Lille (qualité insuffisante des accès ferroviaires et des TER). Les gares de Lille, nœud ferroviaire régional et international, sont cependant citées comme un atout. Deux tiers des dirigeants sont satisfaits des infrastructures aéroportuaires (l aéroport international de Lille-Lesquin). En revanche, les ports sont considérés comme sous-exploités, victimes de la concurrence d Anvers et de Rotterdam, même si la proximité de ces derniers est considérée par certains comme un atout pour la région. Le canal Seine-Nord Europe est certes perçu comme une bonne nouvelle, mais la faible part de l échantillon concernée par le réseau fluvial est partagée dans son appréciation. 34 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

32 A la question «En êtes vous satisfait?...» NON OUI Routières Ferroviaires Aéroportuaires Fluviales Portuaires Mauvais Plutôt mauvais Plutôt satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 35

33 8 Focus sur la qualité de vie La culture et le tourisme : une densité culturelle inégale Si le satisfecit est réel, il est un peu contrasté. Sept dirigeants sur dix se déclarent satisfaits du dynamisme culturel et touristique de la région. Mais là encore, une fracture sépare le reste de la région et la Métropole lilloise où le plébiscite (90 %), s accompagne de nombreuses évocations de Lille Capitale Européenne de la Culture en 2004, année vécue comme un tournant. Sur le littoral, une entreprise sur deux juge ce dynamisme plutôt mauvais, voire mauvais. L environnement : Prime à la nature Si aucune entreprise sondée ne désigne l environnement de la région comme mauvais, la satisfaction est modérée. 80 % des réponses se partagent entre «plutôt satisfait» et «satisfait». Là par contre, l environnement est mieux apprécié loin de la Métropole lilloise. Les Anglais sont plus satisfaits. 36 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

34 Le foncier : Lille plus chère Les prix de l immobilier suscitent des réponses hétérogènes et mitigées. Les avis se partagent équitablement entre «plutôt mauvais», «plutôt satisfaisant» et «satisfaisant». Les mécontents se situent plutôt en Métropole lilloise où le foncier est le plus cher. A contrario, plus d une entreprise de l Artois sur deux se satisfait des prix de l immobilier local. Le sport : la forme! Plus de 60 % des entreprises sont satisfaites des équipements sportifs de la région. Tous les sports ou presque sont représentés et accessibles à la pratique dans la région. De nombreux dirigeants ont spontanément évoqué le football en général et le LOSC en particulier. Le chantier du Grand Stade est perçu comme le signe tangible du dynamisme sportif de la région. Le handball à Dunkerque et le basketball à Gravelines sont également cités. A la question «En êtes vous satisfait?...» NON OUI Dynamisme culturel et touristique Qualité de l environnement Prix du foncier Santé Activités sportives Mauvais Plutôt mauvais Plutôt satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 37

35 9En conclusion, 100 le Nord 80 Pas-de-Calais c est Des valeurs fortes et reconnues Le Nord-Pas-de-Calais s appuie sur des valeurs fortes. A la question ouverte : si la région était une valeur, les qualificatifs sont flatteurs : - Travail, combativité, courage : 27 %; - Accueil et convivialité, bon vivre : 20 %; - Dynamisme : 16 %; - Carrefour : 9 % ; - Ouverture, multiculturalisme : 6 %. Travailleurs et conviviaux, c est comme cela aussi que se jugent à plus de 65 % les gens du Nord- Pas-de-Calais dans le sondage Voix du Nord de mars Pour un tiers des sondés, la région se distingue de la France, spécialement pour l Allemagne et les Pays-Bas qui reconnaissent une proximité culturelle plus forte avec le Nord-Pas-de-Calais Travail combativité 27 % Accueil convivialité 20 % Dynamisme 16 % Carrefour 9 % Ouverture Multiculturalisme 6 % 38 / L attractivité du Nord - Pas-de-Calais

36 0 Au sein d un carrefour européen Pour conclure, quand on leur demande quel argument marketing mériterait d être davantage mis en avant auprès des groupes étrangers souhaitant s implanter en France, les entreprises citent logiquement les raisons qui ont présidé à leur installation et celles qui les ancrent ici : carrefour européen (39 %), qualité de la maind œuvre (25 %) et infrastructures (19 %), valeurs humaines - bon vivre (8 %). Carrefour européen : La position géographique de la région est vécue à juste titre comme stratégique. En effet, Lille et le Nord-Pas-de-Calais sont au cœur de la zone la plus riche d Europe en termes de foyers de population et de potentiel de pouvoir d achat dans un rayon de 300 km alentour (Etude APIM/Experian ph, mai 2011). Un dirigeant souligne que la région a tous les avantages de la proximité de grandes métropoles, Paris-Londres-Bruxelles Luxembourg, sans en avoir les inconvénients. Viennent ensuite se mêler des composantes qui s inscrivent dans cette logique de carrefour avec les infrastructures (19 %) et le potentiel économique (5 %). Mais viennent surtout s ajouter des composantes humaines très bien placées : qualité de la main-d œuvre (25 %), valeurs humaines bon vivre (8 %). Carrefour Européèn % Qualité et implication de la main d œuvre 25 % Qualité des infrastructures 19 % Valeur humaine Bon vivre 8 % Potentiel économique 5 % Flexibilité 5 % Un mix marketing entre la géographie et l humain Carrefour géographique et qualités humaines se mêlent entre valeurs régionales et argument marketing. Ce sont les deux points forts qui ressortent de cette étude. En faire de réels avantages perçus par l ensemble de l environnement pour qu ils se tranforment en vraie force d attractivité, tel est l enjeu de la région Nord - Pas-de- Calais. Les dirigeants des filiales de groupes étrangers sont les premiers prescripteurs de ce défi. L attractivité du Nord - Pas-de-Calais / 39

37 kpmg.fr Contact : KPMG 159 avenue de la Marne BP Marcq-en-Baroeul cedex Tél. : Fax : Les informations contenues dans ce document sont d ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d une personne ou d une entité. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc. KPMG S.A. est une société anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes à directoire et conseil de surveillance au capital social de euros RCS Nanterre. Siège social : Immeuble Le Palatin, 3 cours du Triangle, Paris La Défense Cedex. KPMG S.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative («KPMG International»), une entité de droit suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n a le droit d engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n a le droit d engager aucun cabinet membre KPMG S.A., société anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 Sommaire 1. Introduction et présentation du sujet 2. Témoignages 3. Questions 4. Conclusion 1 1. Introduction en Mds Données

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

La Master Franchise. Filière Franchise et Réseaux

La Master Franchise. Filière Franchise et Réseaux La Master Franchise Filière Franchise et Réseaux 2015 Définition d une Master Franchise et d un Master Franchisé La Master Franchise : La Master Franchise est un contrat conférant à un entrepreneur ou

Plus en détail

Fédération des Chasseurs 35

Fédération des Chasseurs 35 Fédération des Chasseurs 35 Exercice clos au 30 juin 2014 Assemblée Générale du 18 Avril 2015. Le compte de résultat - Fédération Intitulés Réalisations Réalisations 2013-2014 2012-2013 Variations N/N-1

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2013

Maisons d édition : les chiffres 2013 Maisons d édition : les chiffres 2013 Janvier 2015 9ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Pour cette 9 ème étude consécutive, nous avons apporté quelques modifications dans la classification des secteurs

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

Le Code de Déontologie Européen de la Franchise. Filière Franchise & Réseaux

Le Code de Déontologie Européen de la Franchise. Filière Franchise & Réseaux Le Code de Déontologie Européen de la Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 Le Code de Déontologie Européen de la Franchise Code de déontologie européen de la franchise : http://www.franchise-fff.com/base-documentaire/finish/206/318.html

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

La Concession. Filière Franchise & Réseaux

La Concession. Filière Franchise & Réseaux La Concession Filière Franchise & Réseaux 2015 La Concession Concédant La concession est un contrat conclu entre deux parties, dans lequel un fournisseur (le concédant) donne à un ou plusieurs commerçants

Plus en détail

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté FILIALES DE GROUPE Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté KPMG Edito KPMG réalise régulièrement des études sur le tissu économique régional, dans le

Plus en détail

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux Le contrat de Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 Le contrat de Franchise Accord entre un franchiseur et un franchisé qui traduit la stratégie du réseau de franchise Définit les droits et obligations

Plus en détail

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux La Franchise participative Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise Participative Le franchiseur détient des parts dans la société franchisée (jusqu à 50%) Cependant, il doit se limiter à une participation

Plus en détail

Les différentes formes de commerce en réseau. Filière Franchise et Réseaux

Les différentes formes de commerce en réseau. Filière Franchise et Réseaux Les différentes formes de commerce en Filière Franchise et Réseaux 2015 Les différentes formes de commerce en isolé intégré associé organisé Indépendance totale; pas d affiliation à un Pilotage centralisé;

Plus en détail

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux La Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise et ses principes «La Franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises juridiquement et financièrement indépendantes (Franchiseur

Plus en détail

Baromètre des chaînes

Baromètre des chaînes Baromètre des chaînes hôtelières françaises Résultats 2012 KPMG Real Estate & Hotels KPMG Real Estate & Hotels Une équipe de spécialistes pluridisciplinaires dédiée au secteur du Tourisme, de l Hôtellerie,

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

La formation des directeurs d établissements et de services

La formation des directeurs d établissements et de services KPMG Secteur non marchand La formation des directeurs d établissements et de services sociaux et médicaux m sociaux étude Direction(s) KPMG S.A. 1 Sommaire 0. Préambule 1. Niveau de diplôme des directeurs

Plus en détail

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011 BERTRAND ROZE COMMUNITY MANAGER OSEO EXCELLENCE Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE Antoine COULOMBEAUX

Plus en détail

Executive Placement Services. kpmg.fr

Executive Placement Services. kpmg.fr Executive Placement Services kpmg.fr Executive Placement Services I 3 > KPMG vous accompagne dans vos recrutements Savoir attirer des talents constitue plus que jamais un facteur décisif de la performance

Plus en détail

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise en Corner et en Shop in Shop La Franchise en Corner ou Shop in Shop : C est l installation d un espace

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Communication des perspectives financières

Communication des perspectives financières Communication des perspectives financières Analyse portant sur les sociétés du CAC 0 Evolution 2010-2012 Janvier 201 Une étude basée sur les sociétés du CAC 0 * Le choix des groupes dans leur communication

Plus en détail

Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association?

Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association? Le président, le conseil d administration, les adhérents et les bénévoles : quelles troupes pour faire vivre et évoluer l association? KPMG S.A. Pierre Marcenac Associé Salons de France Amériques Lundi

Plus en détail

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise PETITES ENTREPRISES - PROFESSIONS LIBÉRALES Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit,

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014 OptimHome Proposition de mission Conseillers Optimhome Octobre 2014 KPMG : Qui sommes nous? KPMG en bref Un réseau international Une présence nationale Une proximité régionale Premier groupe français d

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

La Licence de marque. Filière Franchise & Réseaux

La Licence de marque. Filière Franchise & Réseaux La Licence de marque Filière Franchise & Réseaux 2015 La marque La marque commerciale constitue un actif essentiel de tout réseau de distribution (elle doit respecter la législation relative aux marques).

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Conférence Annuelle de l APDC

Conférence Annuelle de l APDC #GalaAPDC Conférence Annuelle de l APDC 9 octobre 2014 En partenariat avec La conférence est animée par : Isabelle GOUNIN LEVY Journaliste www.apdc-france.com Introduction Bernard MIRAILLES Président www.apdc-france.com

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne FRANCHISE Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil. * Il met à votre

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole KPMG accompagne

Plus en détail

Artisans et entreprises du bâtiment

Artisans et entreprises du bâtiment Artisans et entreprises du bâtiment Vous accompagner tout au long de vos projets Expertise comptable & conseil Artisans et entreprises du bâtiment - Vous accompagner tout au long de vos projets Gérer votre

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes

Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes Quelles évolutions, quelles attentes? CONFERENCE 30 NOVEMBRE 2010 0 Sommaire 1 Actualité réglementaire et impact sur les relations CAC

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

Votre Conseil patrimonial

Votre Conseil patrimonial Votre Conseil patrimonial KPMG à votre écoute pour...... vous conseiller dans la gestion financière et fiscale de votre patrimoine Vos questions > Comment développer mon patrimoine privé et professionnel

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Kasserine... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

Les ratios d exploitation et ratios bilanciels des Tour-Opérateurs

Les ratios d exploitation et ratios bilanciels des Tour-Opérateurs Les ratios d exploitation et ratios bilanciels des Tour-Opérateurs Mars 2012 kpmg.fr Sommaire Les participants et le périmètre de l étude L évolution du marché en 2011 selon le CETO Les ratios d exploitation

Plus en détail

Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales. Le point de vue des candidats

Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales. Le point de vue des candidats 2012 Attractivité du secteur Banque/Assurance auprès des fonctions commerciales Le point de vue des candidats Fed Finance / Cadremploi Edito Les secteurs bancaire et assurantiel sont au cœur de bouleversements

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction épargnants 2013 Renforcer la qualité des relations entretenues avec

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 1 28/09/2015 17:41:51 Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 2 28/09/2015

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Baromètre 2015 de l offre de livres numériques en France. Septembre 2015 2 ème édition

Baromètre 2015 de l offre de livres numériques en France. Septembre 2015 2 ème édition Baromètre 2015 de l offre de livres numériques en France Septembre 2015 2 ème édition Edito Cette année, nous avons pu élaborer ce deuxième baromètre en nous appuyant sur un panel de répondants plus important,

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Baromètre des chaînes hôtelières françaises

Baromètre des chaînes hôtelières françaises Baromètre des chaînes hôtelières françaises Résultat annuel 2013 KPMG Real Estate & Hotels KPMG Real Estate & Hotels Une équipe de spécialistes pluridisciplinaires dédiée au secteur du Tourisme, de l Hôtellerie,

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014 FM N 111659 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment BÂTIMENT Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil.

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique - Synthèse de l'institut CSA Baromètre 5 ème édition N 1101846 Janvier 2012 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles I Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles 1 Sommaire Avant-propos 1. Méthodologie 2. Universités 2.1 Recettes 2.2

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Le Cloud en France, les vrais chiffres

Le Cloud en France, les vrais chiffres Le Cloud en France, les vrais chiffres 21 mai 2013 Stéphanie Ortega, Associée Technologies KPMG Eric Lefebvre, Associé Technologie KPMG Croissance du chiffre d affaires des acteurs majeurs du Cloud sur

Plus en détail

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011 Baromètre Generali CSA LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE Synthèse n 1100079 Avril 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40

Plus en détail