B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION"

Transcription

1 B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet, même s il a diminué comme dans la grande majorité des territoires, le solde naturel (excédent des naissances sur les décès) reste à un niveau relativement élevé dans le territoire. Le Havre et son bassin se caractérisent en effet par un indice de fécondité assez élevé et par un nombre plus important de naissances qui en découle. Avec environ 2,1 enfants par femme, soit 0,1 enfant de plus qu aux plans régional ou national, c est un «surplus» de plus d une centaine de naissances annuelles qui est enregistré pour la ville du Havre (environ 2 à l échelle de la CODAH). Indicateur conjoncturel de fécondité en 2007 Ville du Havre 2,08 CODAH 2,08 Aire urbaine du Havre 2,11 Haute-Normandie 2,01 France métropolitaine 1,98 Source : Insee, État civil Des tendances migratoires très défavorables La tendance est en revanche très défavorable en matière de migrations. La baisse de population est provoquée par un déficit migratoire très marqué, qui compense très largement l excédent naturel. Le bilan migratoire est nettement déficitaire depuis les années 70. Durant la dernière décennie, la ville du Havre a perdu plus de 1 % de sa population chaque année par le seul jeu des migrations, l aire urbaine 0,8 %. 2,0% Évolution de la population : solde naturel / solde migratoire Ville du Havre Évolution totale due au solde migratoire 1,0% due au solde naturel 0,0% -1,0% -2,0% Sources : Insee, Recensements de la population 1962 à dénombrement

2 Évolution de la population : solde naturel / solde migratoire CODAH 2,0% Évolution totale due au solde migratoire 1,0% due au solde naturel 0,0% -1,0% -2,0% Sources : Insee, Recensements de la population 1962 à dénombrement Évolution de la population : solde naturel / solde migratoire Aire urbaine du Havre 2,0% Évolution totale due au solde migratoire 1,0% due au solde naturel 0,0% -1,0% -2,0% Sources : Insee, Recensements de la population 1962 à dénombrement

3 Seulement un tiers du déficit migratoire de l agglomération havraise est lié à de l étalement urbain De nombreuses grandes villes connaissent depuis plusieurs décennies un déficit dans leurs flux migratoires. Une grande partie de ce déficit, parfois la totalité, est souvent due aux échanges de la ville-centre avec les territoires périphériques. Selon ce mouvement bien connu d étalement urbain (ou de périurbanisation), les départs du cœur urbain vers les couronnes résidentielles sont essentiellement le fait de couples assez jeunes (âgés de 25 ans à 40 ans). Ils quittent souvent les centres urbains à l arrivée du premier ou du deuxième enfant, pour des logements spacieux plus abordables. Parallèlement, le cœur urbain accueille un nombre très important de jeunes originaires des zones périurbaines (notamment), pour leurs études ou pour leurs premiers emplois ou logements indépendants. Ces échanges permanents d habitants selon leur position dans le cycle de vie constituent une forme de «respiration» interne du territoire. Ce fonctionnement a profité, d un point de vue purement quantitatif, aux secteurs périurbains depuis trois ou quatre décennies. Ce mouvement d étalement urbain est bien sûr constaté entre la ville du Havre et le reste de la CODAH ou avec les autres territoires proches. Mais ce phénomène n explique que très partiellement le déficit migratoire, dans une proportion d un tiers environ. Sur cinq ans (observations de 2003 à 2008), la ville du Havre a vu partir environ ménages (soit par an) et s en installer (2 000 par an). Sur ce déficit migratoire d environ 600 ménages par an, 200 migrent vers des territoires proches et 400 vers le reste du territoire national. L observation des lieux de destination des «partants» confirme ces tendances : 30 % d entre eux s installent dans un rayon de 25 km, qui correspond à peu près à l étendue du bassin havrais. Ménages quittant ou rejoignant la ville du Havre selon la distance arrivées départs 0-25 km 25 - km km km km plus de 200 km (mobilités sur 5 ans) 10 % des départs proches vers la rive sud L étalement urbain de la ville du Havre peut être apprécié plus précisément en considérant les ménages qui ont déménagé vers des territoires proches mais qui ont toujours leur emploi dans le pôle d emploi havrais 2. Ils représentent ménages ( ) sur les 9 0 ménages actifs ayant quitté la ville-centre. Sur ces départs «proches», % se sont dirigés vers le reste de la CODAH, 40 % vers les autres territoires proches de la rive nord et 10 % vers ceux de la rive sud (voir carte). En moyenne annuelle, ce sont ainsi une soixantaine de ménages «havrais» qui déménagent vers l autre rive en continuant à travailler dans le pôle havrais. 2 dans le cas présent, on a retenu le pays du Havre Pointe de Caux - Estuaire (HPCE), incluant la CODAH et la communauté de communes Caux-Estuaire, comme territoire correspondant au pôle d emploi havrais

4 Départs de ménages de la ville du Havre entre 2003 et 2008 dont la personne de référence occupe un emploi dans le pays HPCE du Canton de Criquetot l'esneval 400 de Fécamp de Campagne de Caux CA Havraise 16 Le Havre 3 de Saint Romain de Colbosc 3 Caux Vallée de Seine Coeur Côte Fleurie 10 de Quillebeuf sur Seine du Pays de Honfleur du Canton de Beuzeville de Pont-Audemer Un déficit migratoire élevé avec les régions du Sud et de l Ouest, mais aussi avec le reste de la Haute-Normandie L aire havraise entretient des échanges d abord et surtout avec le reste de la Haute- Normandie (40 % des arrivées et 40 % des départs), puis des régions du Sud et de l Ouest. Dans l ensemble, l aire urbaine enregistre entrées par an contre sorties, soit un déficit migratoire de personnes par an. La moitié du déficit migratoire de l aire havraise est réalisée avec les régions du Sud et de la façade Ouest de la France : 1 entrée pour 2 sorties du territoire sur ces zones. Cette perte pour l aire havraise, de personnes par an, est constituée pour moitié de familles avec enfants, pour 20 % de retraités et pour 30 % d actifs sans enfant. Le reste de la Haute-Normandie représente un tiers du déficit migratoire de l aire havraise, soit personnes. Ce sont, pour plus des trois quarts, des familles relativement jeunes (moins de 40 ans). Le reste du déficit est enregistré avec l Île de France : personnes. Il s agit pour la quasi-totalité d une perte de jeunes actifs âgés entre 20 et 29 ans. Les régions du Nord-Est ne représentent que 10 % à 15 % des échanges sur des populations comparables et pour un solde quasiment équilibré

5 Échanges migratoires entre l aire urbaine du Havre et les régions de métropole * valeurs moyennes annuelles sur 5 ans ( ) Profil des échanges migratoires de l aire havraise avec le reste de la métropole Avec le reste de la Haute-Normandie : fort déficit sur les jeunes familles (- de 40 ans) Avec l Île-de-France : nombreux départs de jeunes actifs (20-29 ans) Avec les régions du sud et de l ouest : déficit sur toutes les tranches d âge, surtout sur les actifs et les familles (davantage que sur les retraités) Avec les régions du quart nord-est et du centre : échanges assez équilibrés

6 Le manque d attractivité à l égard des jeunes, principal point faible de l attractivité havraise Pour donner une valeur de diagnostic à l analyse du profil migratoire de l aire urbaine havraise, il faut le comparer avec ceux d aires urbaines françaises de même taille, voire de même statut. La situation géographique des aires urbaines auxquelles on peut comparer celle du Havre peut être assez déterminante : les villes du Sud de la France ou du littoral ouest sont en effet plus attractives que celles du Nord ou de l Est du territoire national. Mais force est de constater que l aire havraise présente un profil d attractivité démographique presque systématiquement plus défavorable que dans tous les territoires de référence, quelle que soit leur situation géographique. Le solde migratoire havrais est en effet déficitaire (ou à peine équilibré) à tous les âges sans exception. Mais c est le manque d attractivité à l égard des jeunes qui distingue le plus le territoire. Toutes les aires urbaines comparables (sauf Mulhouse) présentent un excédent migratoire très net pour les jeunes autour de 20 ans. Dans la quasi-totalité des cas, cet excédent représente 20 % à 40 % de la tranche d âge. Dans l aire havraise, c est un déficit (certes léger) qui est constaté. Les facteurs d attractivité d une ville à l égard des jeunes sont de natures diverses. L attractivité de l université havraise, et plus largement de l offre locale d enseignement supérieur, peut être mise en question. La situation géographique «excentrée» du pôle havrais peut également être déterminante. 60 Profils migratoires des aires urbaines de taille comparable - Ouest de la France - % Tours Caen Le Mans Brest Rennes Angers LE HAVRE âge Lecture du graphique : en 2008, les migrations des 5 années précédentes ont entraîné, dans l'aire urbaine du Havre, un déficit de population des ans d'environ 10% (par rapport à une situation théorique sans migration)

7 60 Profils migratoires des aires urbaines de taille comparable - Nord et Est de la France - % Nancy Metz Amiens Reims Mulhouse LE HAVRE Lecture du graphique : en 2008, les migrations des 5 années précédentes ont entraîné, dans l'aire urbaine du Havre, un déficit de population des ans d'environ 10% (par rapport à une situation théorique sans migration) âge 60 Profils migratoires des aires urbaines de taille comparable - autres régions - % Clermont-Ferrand Orléans Dijon Perpignan Limoges Nîmes LE HAVRE Lecture du graphique : en 2008, les migrations des 5 années précédentes ont entraîné, dans l'aire urbaine du Havre, un déficit de population des ans d'environ 10% (par rapport à une situation théorique sans migration) âge

8 L attractivité démographique du bassin havrais découle essentiellement de celle de sa villecentre. Là aussi, l analyse doit être menée par comparaison avec des villes comparables à celle du Havre. Le choix a été fait de comparer le profil migratoire du Havre avec celui de sept grandes villes françaises, de taille proche, et qui ne sont pas capitales de région (ces villes ne bénéficient donc pas d un pôle universitaire dominant dans leur région 3 ). Le manque d attractivité à l égard des jeunes est confirmé par cette comparaison plus ciblée. Seule la ville de Mulhouse présente un profil plus défavorable. Un manque à gagner de à jeunes chaque année Il est possible d évaluer l effet démographique du profil particulier de l attractivité de la ville du Havre, en gain ou en manque à gagner exprimé en nombre d habitants. En prenant les villes d Angers, de Brest et de Saint-Étienne pour référence, ce sont environ à jeunes qui seraient «gagnés», chaque année, si Le Havre avait le même profil d attractivité par âge que ces trois villes. Le Havre «perdrait» par ailleurs quelques centaines d adultes de 25 à 40 ans (les départs dans cette tranche d âge étant souvent le fait de personnes arrivées plus jeunes sur le territoire cinq, dix, voire quinze ans plus tôt). Profils migratoires des villes françaises comparables au Havre 140 % Angers Brest Le Mans Mulhouse Nîmes Saint-Étienne LE HAVRE âge Lecture du graphique : en 2008, les migrations des 5 années précédentes ont entraîné, dans la ville du Havre, un déficit de population des ans d'environ 30% (par rapport à une situation théorique sans migration) 3 mais elles disposent chacune d une université autonome, et d implantation plus ancienne que celle du Havre dans tous les cas

9 Profil migratoire de la ville du Havre comparé à ceux des villes de Brest, Angers et Saint-Étienne : gains et «manques à gagner» par tranche d âge Manque à gagner pour les ans : habitants sur 5 ans, soit environ 1 0 par an Manque à gagner pour les ans : habitants sur 5 ans, soit environ 2 0 par an Manque à gagner pour les ans : 3 0 habitants sur 5 ans, soit environ 700 par an Lecture des graphiques : si Le Havre avait le même profil migratoire (attractivité) que Brest, la ville «gagnerait» habitants âgés de 17 à 25 ans par le jeu des migrations (sur 5 ans) et «perdrait» habitants âgés de 26 à 40 ans

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans la vie. Le départ des jeunes, redouté dans de nombreux territoires, commence souvent pour des raisons de poursuites d études. À l échelle

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

A u cours du dernier quart de

A u cours du dernier quart de n 91 - mars 2001 Les personnes âgées en Basse-Normandie 475 000 SENIORS À L HORIZON 2020 A u cours du dernier quart de siècle la population âgée basnormande (c est-à-dire les 60 ans et plus) a augmenté

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité

Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité pages n 154 perspectives observatoire partenarial économie / décembre 2013 villes Dans le sillage de Toulouse, les villes moyennes proches renforcent leur attractivité Le graphique ci-contre représente

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

DYNAMIQUES MÉTROPOLITAINES de l'espace métropolitain Loire-Bretagne

DYNAMIQUES MÉTROPOLITAINES de l'espace métropolitain Loire-Bretagne DYNAMIQUES MÉTROPOLITAINES de l'espace métropolitain Loire-Bretagne Un pôle connecté à trois échelles de réseaux Une relation déterminante avec Paris Des relations plus limitées avec les grandes aires

Plus en détail

Population et ménages

Population et ménages PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Population et ménages 1/19 Une population vieillissante qui diminue depuis 1990 Repères (données INSEE-RP 2007 et 2012) Cher Centre -Val de Loire

Plus en détail

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE Portrait de territoire L AGGLOMERATION DANS LE GRAND OUEST DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE DEVELOPPEMENT URBAIN ET MOBILITE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle septembre 2011 Observatoire de l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle Mobilité Avec 307 766 habitants, l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle s organise dans une configuration

Plus en détail

Structure et évolutions démographiques

Structure et évolutions démographiques Tome 1 Dynamiques urbaines châlonnaises Novembre 2013 Structure et évolutions démographiques Contenu 1. Tendances démographiques des aires urbaines de la Marne... 2 1.1. Une population marnaise encore

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

ETUDE LOGEMENT GLOBALE

ETUDE LOGEMENT GLOBALE ETUDE LOGEMENT GLOBALE SYNTHESE DU DIAGNOSTIC Avril 2016 Siège social : Espace Eiffel 18-20, rue Tronchet 69006 Lyon Tél. 04 72 00 87 87 fax. 04 78 27 70 72 www.adequation-france.com SAS au capital de

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque À partir des déterminants sociaux du décrochage identifiés dans l étude «Le décrochage dans les Pays de la Loire : facteurs

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació.

S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació. S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació. Sabadell, del 5 al 6 de juliol de 2007 Observatori de la mobilitat. El cas de França. Marie-Odile Gascon, Observation de la mobilité,

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Les flux démographiques et le profil des nouveaux habitants

Les flux démographiques et le profil des nouveaux habitants Les flux démographiques et le profil des nouveaux habitants SARL GECE 1 rue du Louis d Or 35000 RENNES Tel : 02 23 30 77 32 / 06 74 30 79 71 contact@gece.fr SIRET : 51525860600018 APE : 7022Z Juin 2012

Plus en détail

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT Séminaire PLH Caen la mer 07/11/2014 1 I. La place du logement et de l habitat dans le quotidien de nos concitoyens 2 LA PLACE DU LOGEMENT ET

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 364 - Juillet 2011 Population La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France Les déménagements des Franciliens à l intérieur de la région, leurs

Plus en détail

qu est le Schéma Directeur du saumurois qui est en train d élaborer un Schéma de Cohérence Territoriale.

qu est le Schéma Directeur du saumurois qui est en train d élaborer un Schéma de Cohérence Territoriale. Communauté de Communes de la Région de Doué la Fontaine Analyse des données INSEE de 1968 à 26 Population et Logement Damien BINOS Janvier 21 PREAMBULE Le travail qui suit a été effectué par Damien BINOS

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 2011. Réf. 11/137

ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 2011. Réf. 11/137 ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 211 Réf. 11/137 2 Sommaire Introduction...5 1. Une baisse de population comparativement forte...6 Un mouvement

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

D E S M E N A G E S P L U S P E T I T S E T P L U S N O M B R E U X U N E G R A N D E M A J O R I T E D E L O G E M E N T S I N D I V I D U E L S

D E S M E N A G E S P L U S P E T I T S E T P L U S N O M B R E U X U N E G R A N D E M A J O R I T E D E L O G E M E N T S I N D I V I D U E L S L h a b i t a t e t l e l o g e m e n t U N T E R R I T O I R E R U R A L D O M I N E P A R U N B A S S I N D H A B I T A T P R I N C I P A L U N P A R C D E L O G E M E N T D Y N A M I Q U E T I R E P

Plus en détail

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace Evolution Chiffres Tendances L essentiel sur ogement Habitat le logement en Le parc de Logement En, la croissance du parc résidentiel est toujours forte La croissance du parc résidentiel est deux fois

Plus en détail

La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence

La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence ESA, distribution Eurimage - Geosys, traitements GEOSYS et GEOMÉDITERRANÉE La région urbaine : un territoire polarisé par l emploi Bouches-du-Rhône Istres

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR 18 novembre 2015 Méthodologie Préambule L objectif de cette étude est d analyser les 50 premières communes les plus peuplées de France métropolitaine et de les classer

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

!"# $ ( ' ) * + * + +, " #

!# $ ( ' ) * + * + +,  # Laurent NOWIK / Joseph LARMARANGE! : les taux sont toujours annuels et se calculent à partir de la population moyenne. " #!"# $ On utilise la formule suivante : Population (1/1/ t+1) Population (1/1/t)

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise

Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise Synthèse de la présentation devant le Conseil du Pôle métropolitain / 21 mars 2013 Agence d urbanisme - Lyon - F. Guy, M.-P. Ruch Juillet

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

Programme Local de. l Habitat «SUIVI ET ACTUALISATION 2011»

Programme Local de. l Habitat «SUIVI ET ACTUALISATION 2011» Programme Local de l Habitat 0102 «SUIVI ET ACTUALISATION 2011» 5102-2 ème conférence intercommunale du logement BILAN ANNUEL DE REALISATION DU PROGRAMME : ZOOM SUR LES OBJECTIFS DE PRODUCTION NEUVE Conférence

Plus en détail

L attractivité de l Ille-et-Vilaine Edition 2011

L attractivité de l Ille-et-Vilaine Edition 2011 Idea 35 Agence de développement économique d Ille-et-Vilaine 274 029 emplois salariés privés en 2010 p.5 7,1% taux de chômage au 4 ème trimestre 2010 p.7 23 758 7 352 projets de recrutement annoncés par

Plus en détail

TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DES PERSONNES AGEES*

TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DES PERSONNES AGEES* TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DES PERSONNES AGEES* Bien que moins mobiles que les personnes plus jeunes, les seniors, et en particulier les franciliens, sont relativement nombreux à changer de région au

Plus en détail

Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL DOCUMENT PROVISOIRE DEMOGRAPHIE HABITAT TRAVAIL ECONOMIQUE TISSU EQUIPEMENTS ET SERVICES

Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL DOCUMENT PROVISOIRE DEMOGRAPHIE HABITAT TRAVAIL ECONOMIQUE TISSU EQUIPEMENTS ET SERVICES Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL EQUIPEMENTS ET SERVICES TISSU ECONOMIQUE TRAVAIL HABITAT DEMOGRAPHIE DOCUMENT PROVISOIRE PREAMBULE «Les chiffres clés du Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain»,

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1 Rhône-Alpes En Rhône-Alpes, l industrie joue toujours un rôle moteur dans l économie régionale. Composé de filières très diversifiées qui se sont constituées sur un socle d industries lourdes, ce tissu

Plus en détail

Plan Départemental de l Habitat de l Eure

Plan Départemental de l Habitat de l Eure Département de l Eure Direction du Développement Economique et de l'aménagement du Territoire Plan Départemental de l Habitat de l Eure Fiche territoriale SCOT de la CA Seine Eure - Forêt de Bord SCOT

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne

L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne L'offre de soins en dialyse dans la région Champagne Ardenne Remerciements à la coordination : G. ARNOULT, B. DOMISSY BAURY, F. HARDY, H. MAHEUT, A.L. VARNIER, A. WOLAK Document préparé par Florian BAYER,

Plus en détail

3e JOURNÉE DES PÔLES MÉTROPOLITAINS

3e JOURNÉE DES PÔLES MÉTROPOLITAINS 3e JOURNÉE DES PÔLES MÉTROPOLITAINS Présentation de l avancement des projets métropolitains par le réseau national des pôles métropolitains Olivier LANDEL, Délégué Général de l ACUF Un peu d histoire L

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon RECENSEMENT DE LA POPULATION 2006 N 4 - Juillet 2009 Le Languedoc-Roussillon : la région où le nombre de logements a le plus augmenté Mireille LEFEBVRE - Insee Le

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon SYNTHESE Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon Retraités de 55 à 74 ans du régime général Exercice 2010 La mise en œuvre d un observatoire des situations de fragilité traduit la volonté forte de

Plus en détail

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE population. Moins d un canton sur dix (15 % de la population) est concerné par le type «cumul de fragilités économique, familiale, 1 Risques

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Click SOMMAIRE to edit Master title style

Click SOMMAIRE to edit Master title style Click SOMMAIRE to edit Master title style 1 LE PARC FRANÇAIS DES COMMERCES DE PÉRIPHÉRIE 2 LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DU COMMERCE DE PÉRIPHÉRIE 3 ÉVOLUTIONS DÉMOGRAPHIQUES ET COMMERCE DE PÉRIPHÉRIE 4 LES

Plus en détail

Points forts LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 2007 ET 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 3 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES MIGRATIONS INTER ARCHIPELS ENTRE 27 ET 212 Points forts De la Polynésie française Parmi les 268 personnes

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT DIAGNOSTIC

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT DIAGNOSTIC PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT DIAGNOSTIC OCTOBRE 2013 Communauté de Communes du Pays d Evian 851 avenue des Rives du Léman 74500 PUBLIER Tel 04 50 74 57 85 - Fax 04 50 74 57 94 Programme local de l habitat

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

Agence CITTE CLAES - AEThIC Environnement 2014 LES PARAMETRES SUPRA COMMUNAUX 106 LES EQUIPEMENTS DE LA COMMUNE 110 ANALYSE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE 123

Agence CITTE CLAES - AEThIC Environnement 2014 LES PARAMETRES SUPRA COMMUNAUX 106 LES EQUIPEMENTS DE LA COMMUNE 110 ANALYSE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE 123 2 EME PARTIE : DIAGNOSTIC DU TERRITOIRE 105 LES PARAMETRES SUPRA COMMUNAUX 106 1. LA DIRECTIVE TERRITORIALE D AMENAGEMENT DE L ESTUAIRE DE LA LOIRE 106 2. LE SCOT DE LA METROPOLE NANTESSAINTNAZAIRE 107

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail