Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable : ENERGIE"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL

2 Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs cibles Plans de l exposé Enjeux Notions théoriques Les lampes les auxiliaires - les luminaires Exemple chiffré 2

3 Enjeux Logement Eclairage de l ordre de 10 à 20% de la consommation électrique moyenne des ménages Installation efficace possibilité de diviser la consommation par 2 ou 3 Bureau Consommation plus élevée que le chaud et le froid réunis 3

4 Enjeux Expérience de l audit Parking souterrain (18 voitures) La consommation du parking est très élevée kwh/an Par voiture cela représente kwh/an 45 % de la consommation électrique d un ménage économe!!! 4

5 Enjeux Expérience de l audit Parking souterrain (18 voitures) mesure Consommation électrique Economie annuelle Investissement initial TRS Situation existante Relamping Halogènes 20W et 50W par LED 4 W Relighting Lampes à décharges par des lampes fluorescentes kwh kwh ,7 ans kwh ,4 ans Relighting + présence 2760 kwh ,5 ans Tableau d'amortissement Sitex Relamping Relighting Relighting + présence Economie annuelle équivalente à la production de 180 m² de panneaux solaires PV années

6 Notions théoriques Flux lumineux ( ) exprimé en lumen (lm) Efficacité lumineuse ou rendement lumineux ( ) exprimé en lm/w P 60 W 710 lm soit 11,8 lm/w 15 W 825 lm soit 55 lm/w 6

7 Notions théoriques Intensité lumineuse exprimé en candela (cd) 1 cd = lm/stéradian Spot dichroïque 35 W et angle d ouverture de cd Spot dichroïque 35 W et angle d ouverture de cd 7

8 Notions théoriques Classe énergétique 8

9 Notions théoriques 9

10 Notions théoriques 10

11 Notions théoriques Linéaire? 11

12 Notions théoriques Halogène IRC 30W 21 lm/w classe B Fluocompacte avec globe 15 W 47 lm/w classe B 12

13 Notions théoriques Eclairement = quantité de flux lumineux reçu par surface exprimé en lux (lx) Exemple : 1 lx = lm/m² surface de travail dans un bureau : de 300 à lx sol extérieur par ciel couvert : de à lx sol extérieur par ciel clair : de à lx surface perpendiculaire au soleil d été : lx Norme NBN EN Bureau: 500 lx Couloirs: 100lx Escalier: 150 lx 13

14 Notions théoriques 1 lx = lm/m² Très grande variation Source : ECLOS Etude et diminution des consommations d EClairage dans les LOgements Sociaux 14

15 Notions théoriques La température de couleur La température de couleur exprimée en kelvins détermine la température (effective ou "virtuelle") d'une source de lumière à partir de sa couleur. La couleur d'une source lumineuse est comparée à celle d'un corps noir théorique chauffé entre et K, qui aurait dans le domaine de la lumière visible un spectre d'émission similaire à la couleur considérée Blanc neutre K Blanc chaud K Bougie K 15

16 Notions théoriques La température de couleur 16

17 Notions théoriques La température de couleur Source chaude Source froide 17

18 Notions théoriques Le rendu de couleur (IRC) Capacité d une lampe de nous faire distinguer toutes les couleurs de l objet qu elle éclaire 18

19 Notions théoriques 19

20 Les lampes Incandescence et halogènes IRC 100 Faible efficacité lumineuse : 5 30 lm/w Faible durée de vie : < heures Température de couleur : K incandescence et K halogène Fluorescentes IRC Bonne efficacité lumineuse : lm/w Grande durée de vie : > heures Température de couleur : à K Fluocompactes IRC Bonne efficacité lumineuse : lm/w Grande durée de vie : > heures Ballast intégré Température de couleur : à K Mise en température très lente pour les ballasts intégrés Ballast externe 20

21 Les lampes Les Leds IRC Efficacité lumineuse en constante évolution (20 80 lm/w) Durée de vie très élevée (< heures) Température de couleur à K Source : Laborelec 21

22 Les lampes Affirmation : les Leds sont froides 15% 12% 5% 83% 85% Chaleur Visible IR Un radiateur est nécessaire pour refroidir la lampe! Plus la LED est puissante, plus elle chauffe! 22

23 Les lampes Affirmation : la durée de vie d une LED est supérieure à h Baisse du flux lumineux en fonction de la température de jonction 23

24 Les lampes Affirmation : la durée de vie d une LED est supérieure à h 24

25 Les lampes LED: applications La durée de vie ne sera probablement pas de heures 25

26 Les lampes LED: c est la combinaison du LED plus le luminaire qui est efficace 26

27 Les lampes LED: applications Spot Downlight Remplace lampes fluocompactes Eclairage de sécurité Eclairage extérieur 27

28 Les lampes LED: applications Nouveau : Tube fluorescents 80 lm /W Durée de vie Rendement du luminaire 100% Facteur de maintenance plus élevé (pas de réflecteur qui s encrasse) Image technologique graduable 28

29 Les lampes Rentabilité des LEDs Nombres d'heures d'allumage 2500 heures Coût de remplacement d'une ampoule 3 Tarif électricité 0,15 /kwh 29

30 Les lampes Rentabilité des LEDs Nombres d'heures d'allumage 1000 heures Coût de remplacement d'une ampoule 3 Tarif électricité 0,15 /kwh 30

31 Les auxiliaires Ballast Transformateur halogène basse-tension Ferromagnétique Electronique Moins de pertes au niveau du ballast Durée de vie du ballast et de la lampe Pas de flickering, effet stroboscopique Possibilité de dimming 31

32 Les auxiliaires Classification des ballast (source CELMA) -20% T8 Interdit à la vente EEI INDEX Description Total System Power B2 magnetic ballasts with low losses <= 43 W B1 magnetic ballasts with very low losses <= 41 W A3 electronic ballasts <= 38 W A2 electronic ballasts with reduced losses <= 36 W A1 dimmable electronic ballasts 38/19 W (at 100% - 25%) 32

33 Les auxiliaires Classification des ballast (source CELMA) T8 T5 33

34 Le luminaire Rendement du luminaire: η = F / PHIS Code flux N1 N2 N3 N4 N5 F = flux émis par le luminaire PHIS = flux émis par l ensemble des lampes du luminaires Source : CSTC 34

35 Le luminaire Code flux Rendement du luminaire.n5 = F / PHIS F = flux émis par le luminaire PHIS = flux émis par l ensemble des lampes du luminaires Flux lumineux FC1 FC2 FC3 FC4 F Angle du cône α 41, , Source : CSTC 35

36 Le luminaire Code flux Composant directe du flux lumineux N4 = FC4 / F FC4 = flux émis par le luminaire dans angle de 90 F = flux émis par le luminaire Flux lumineux FC1 FC2 FC3 FC4 F Angle du cône α 41, , Source : CSTC 36

37 Le luminaire Code flux Composant directe du flux lumineux N2 = FC2 / FC4 FC2 = flux émis par le luminaire dans angle de 60 FC4 = flux émis par le luminaire dans angle de 90 Flux lumineux FC1 FC2 FC3 FC4 F Angle du cône α 41, , Source : CSTC 37

38 Le luminaire Code flux Source : CSTC 38

39 Le luminaire Rendement du luminaire? Surface lisse en polycarbonate Surface microstructurée en plexiglas Surface microstructurée en plexiglas saillie 10 mm Optiques paraboliques +57 % +35 % η = 54 % η = 60 % η = 73 % η = 85% 39

40 Le luminaire distribution lumineuse? Direct - 14% Direct - 38% Direct - 66% Direct - 100% Images réalisées à l aide du logiciel Dialux 40

41 Le luminaire distribution lumineuse? 41

42 Evaluation de la consommation d éclairage Consommation (kwh) = Puissance installée (kw) x durée d utilisation (heures) Puissance installée Lampes Auxiliaires (ballast transformateur) Durée d utilisation Horloge - détecteurs de présence Sonde de luminosité Consommation annuelle par m² 42

43 Possibilité d action L allumage/extinction Locaux de grande dimensions plusieurs circuits pour permettre un éclairage différentié en fonction des besoins La gradation Intérêt énergétique relativement faible Efficacité (lm/w) de la lampe est fonction de la température du filament Variateur d'une lampe halogène, en position minimale, la lumière est orange/jaune, la température du filament est relativement basse, au fur et à mesure qu'elle s'élève, la lumière devient de plus en plus blanche. nécessite un ballast électronique graduable 43

44 Possibilité d action La gestion temporelle automatisée - La détection de présence / absence Privilégier des système avec un allumage manuel et détection d absence Attention délai de la temporisation Exemple: escalier de secours Détecteur de présence et/ou de luminosité intégré au luminaire : permet une l allumage / l extinction automatisée par palier - La détection lumière du jour - Sonde crépusculaire (on-off) - Sonde de luminosité (nécessite des luminaires graduable) 44

45 Enjeux Logement Eclairage de l ordre de 10 à 20% de la consommation électrique moyenne des ménages Installation efficace possibilité de diviser la consommation par 2 ou 3 Bureau Consommation plus élevée que le chaud et le froid réunis

46 Conception de l éclairage - étude de cas Flexibilité totale Luminaire

47 Conception de l éclairage - étude de cas Flexibilité totale Puissance installée 6 x 1x28 W 9,05 W/m² brut Gestion de l éclairage Zonage difficile: Détecteur de présence tous les xx modules?

48 Progression Conception de l éclairage - étude de cas Flexibilité raisonnée Luminaire Rythme

49 Conception de l éclairage - étude de cas Flexibilité raisonnée Luminaire

50 Conception de l éclairage - étude de cas Flexibilité raisonnée Puissance installée 2 x 1x49 W 5,22 W/m² brut Gestion de l éclairage Zonage facilité 1 détecteur de présence pour 3 modules Commande sans fil Manual on / auto off

51 Conception de l éclairage - étude de cas Puissance installée Eclairage uniforme performant Eclairage localisé Gestion de l éclairage Détecteur de présence 6 x 1x28W = 9,5 W/m² 2 x 1x49W = 5,5 W/m² Sonde de luminosité Non conforme à la norme NBN D12464

52 Conception de l éclairage - étude de cas 40 kwh/an 35 kwh/an 30 kwh/an 25 kwh/an 20 kwh/an 15 kwh/an 10 kwh/an 5 kwh/an 0 kwh/an Puissance installée Heure équivalente de fonctionnement Gestion Consommation annuelle (kwh électrique par an) 35 kwh/an 26 kwh/an 23 kwh/an 11 kwh/an 8 kwh/an 12,80 W/m² 9,50 W/m² 9,50 W/m² 5,50 W/m² 5,50 W/m² h/an h/an h/an h/an h/an Pas de zonage Pas de zonage Zonage + détection de présence + sonde de luminosité

53 Conception de l éclairage - étude de cas 100 kwh/an 90 kwh/an 80 kwh/an 70 kwh/an 60 kwh/an 50 kwh/an 40 kwh/an 30 kwh/an 20 kwh/an 10 kwh/an 0 kwh/an Puissance installée Heure équivalente de fonctionnement Gestion Consommation annuelle (kwh primaire par an) 88 kwh/an 65 kwh/an 57 kwh/an 26 kwh/an 20 kwh/an 12,80 W/m² 9,50 W/m² 9,50 W/m² 5,50 W/m² 5,50 W/m² h/an h/an h/an h/an h/an Pas de zonage Pas de zonage Zonage + détection de présence 62 kwh/an + sonde de luminosité A titre de comparaison le besoin de chaud d un bâtiment passif est de 15 kwh/m²

54 Conception de l éclairage - étude de cas Tableau d amortissement Tableau d'amortissement pour un module de 3,60m x 5,80m Investissement initial + charges sur 25 ans Investissement initial Temps de retour simple 4 ans ans 35 kwh/an 26 kwh/an 23 kwh/an 11 kwh/an 8 kwh/an

55 Conception de l éclairage - étude de cas

56 Outils, sites internet, etc intéressants : Guide-conseil pour la conception énergétique et durable des logements collectifs pour le maître d ouvrage, Bruxelles Environnement, 2006 Guide-conseil pour la conception énergétique et durable des logements collectifs pour le concepteur, Bruxelles Environnement, 2006 M. Bodart, A. De Herde, Guide d'aide à l'utilisation de l'éclairage artificiel en complément à l'éclairage naturel, pour un meilleur confort visuel et de substantielles économies d'énergie, Ministère de la Région Wallonne, DGTRE, Division Energie, 1999, disponible auprès de la Région Wallonne. Info fiche énergie ELEC01 disponible sur le site de Bruxelles Environnement (recherche via le centre de documentation) Une étude d analyse de cycle de vie de différentes lampes : Verlichting vergeleken, CE Delft, mai Prof. Georges ZISSIS, université de Toulouse, Les nouvelles technologies pour l éclairage, ibe-biv, 3 novembre

57 Référence au Guide Bâtiment durable G_ENE01 - Optimiser l'éclairage artificiel: Optimiser l'éclairage artificiel pour assurer le confort visuel et limiter les consommations d'énergie 57

58 Ce qu il faut retenir de l exposé Les consommations d éclairage peuvent représenter un poste important dans les bâtiments performants 58

59 Contact Thomas Goetghebuer Matriciel sa : Gestionnaire de projet Place de l Université, Louvain-la-Neuve : 010/

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Le 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Case Study : Relighting Exemples de relighting dans diverses applications Ingrid VAN STEENBERGEN, Gérante

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Performances environnementales Nouveaux enjeux de l éclairage Santé Ergonomie Qualité des ambiances Bernard Duval Délégué Général de l AFE Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Développement durable et

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir 3F Linda Led Lumière infi nie Linda LED est équipé de la nouvelle technologie LED de 3F qui, grâce aux sources développées spécifi quement

Plus en détail

Auteur : Muriel DUPRET. Juin 2006

Auteur : Muriel DUPRET. Juin 2006 Notes techniques et réflexions Confort d été : comment réduire les apports internes dans les bâtiments de bureaux Auteur : Muriel DUPRET Juin 2006 Ingénierie énergétique 26160 FELINES S/RIMANDOULE TEL

Plus en détail

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec :

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec : Rénovation de l'éclairage dans les bâtiments tertiaires Doc. Philips En partenariat avec : Rénovation en éclairage dans le tertiaire : s éclairer mieux en consommant moins Le parc d éclairage français

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

Synthèse de l étude. Synthèse. 1 - Contexte

Synthèse de l étude. Synthèse. 1 - Contexte TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET ECLAIRAGE Campagne de mesures dans 49 ensembles de bureaux de la Région PACA 1 - Contexte de l étude Cette étude entre dans le cadre du Plan Eco-Energie. Elle vise à mieux

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE.

ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE. ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. EXCELLENTES PERFORMANCES POUR UNE FAIBLE CONSOMMATION D'ÉNERGIE. 03 Introduction 04 05 Améliorer la motivation et la sécurité Présentation 06 07 Éclairage de façade Floodlight 3000

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 9 Lumière S éclairer à la maison et au travail Les ampoules électriques les plus puissantes de la maison consomment 250

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE

L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE L'ÉCLAIRAGE : DOSSIER TECHNIQUE Dernière révision du document : juillet 2012 L'éclairage d'un site de production ne fait pas toujours l'objet d'une attention particulière. Or, une installation d'éclairage

Plus en détail

Economiser l énergie en chauffant. Fabrice DERNY

Economiser l énergie en chauffant. Fabrice DERNY Economiser l énergie en chauffant Fabrice DERNY Vous avez dit "Basse Energie"?... 1 l'emplacement de l'immeuble Constat : La consommation journalière de chauffage d'un appartement est équivalente à celle

Plus en détail

Electricité de France. Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie

Electricité de France. Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Electricité de France Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Campagne de mesure éclairage : 50 logements dans un immeuble à Bordeaux et parties communes Rapport Final Mars 2005 26160

Plus en détail

Innovations LED. Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Philips Professional Lighting Solutions

Innovations LED. Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Philips Professional Lighting Solutions Innovations LED Comment concilier performance énergétique et bien-être au travail? Le secteur tertiaire est en pleine mutation Réglementation Socioculturel Economie Technologie 3 Réglementation Transformer

Plus en détail

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux

Softlight. Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Softlight Lumière confortable, espaces lumineux Lumière confortable Les luminaires softlight d ETAP masquent la source lumineuse et projettent la lumière

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES L ECLAIRAGE DES. Travail dirigé par : Thierry ATHUYT. Professeur associé

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES L ECLAIRAGE DES. Travail dirigé par : Thierry ATHUYT. Professeur associé MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES P.R.N.T. L ECLAIRAGE DES LOCAUX DE TRAVAIL Travail dirigé par : Thierry ATHUYT Professeur associé Faculté de pharmacie Marseille Unité d enseignement

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

Solutions de gestion d'éclairage ECO 2

Solutions de gestion d'éclairage ECO 2 Solutions de gestion d'éclairage ECO 2 Guide des bonnes pratiques pour les bureaux Garantir la performance énergétique PETITE SALLE DE CONFÉRENCE 1 Contrôle de 2 circuits d'éclairage à LEDs : - Allumage

Plus en détail

L'éclairage des tunnels par LED

L'éclairage des tunnels par LED NOTE D'INFORMATIONn 19 L'éclairage des tunnels par LED Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Centre d'études des Tunnels www.cetu.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Eclairage artificiel

Eclairage artificiel Eclairage artificiel Directions de lumière Effets de la source Mise en Scène Mise en Valeur Eléments de Projet Directions de lumière La composition lumineuse d une scène suppose la maîtrise des directions

Plus en détail

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Une chance immense pour les villes et les communes : des investissements très rentables pour économiser énergie et frais fixes. U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Chances et possibilités

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses

L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses SAFE.BAT04 L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses Les points principaux Cette fiche explore l impact du milieu sur les ouvertures, fait ressortir des avantages d une construction

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F Architecture et technique B3056 Encastrés fluorescents Ondulo ZE Plafonnier encastré avec caisson métallique Réfracteur écran en tôle microperforée Couleur : blanc Eclairage direct/indirect à lumière réfléchie.

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Sans branchement électrique

Sans branchement électrique SEPTEMBRE 2010 Sans branchement électrique Pour mettre de la lumière, là où il n y en a pas! L éclairage par LEDs LEDs : Diodes électro-luminescentes L utilisation des LEDs pour l éclairage à divers avantages

Plus en détail

Bien choisir son éclairage

Bien choisir son éclairage L habitat AGIR! Bien choisir son éclairage Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction De la lumière sans gaspillage....

Plus en détail

Eclairage L efficacité énergétique

Eclairage L efficacité énergétique Eclairage L efficacité énergétique Systèmes d installation électrique 1 SYSTEMES D INSTALLATION ELECTRIQUE Toutes les solutions aux différents systèmes de distribution de l énergie L éclairage ECLAIRAGE

Plus en détail

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT»

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat Région Rhône-Alpes Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs 26 février 29 Département Energies et Climat 1893-D4-CH-91257-MFI Février 29 1 SOMMAIRE I/ Qu est ce qu un audit énergétique? II/ Quels sont

Plus en détail

Efficacité énergétique de l éclairage pour petites et moyennes entreprises

Efficacité énergétique de l éclairage pour petites et moyennes entreprises Efficacité énergétique de l éclairage pour petites et moyennes entreprises Contenu 1. Introduction 3 Applications classiques 3 2. Contrôle rapide 4 Marche à suivre 4 Commentaires sur les questions 4 Di

Plus en détail

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Maître d'ouvrage : SCP Huvey/Gaudrey/Noël/Dimech Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Lot n 11 ELECTRICITE Cahier des matériels Janvier 2014 CL.II Type CLII Applique murale chromé étanche

Plus en détail

VARIATION ET GESTION DE L ÉCLAIRAGE TERTIAIRE ET INDUSTRIEL. Industries. Commerces et surfaces de vente. Couloirs et circulations. de réunion.

VARIATION ET GESTION DE L ÉCLAIRAGE TERTIAIRE ET INDUSTRIEL. Industries. Commerces et surfaces de vente. Couloirs et circulations. de réunion. VARIATION ET GESTION DE L ÉCLAIRAGE TERTIAIRE ET INDUSTRIEL Couloirs et circulations Commerces et surfaces de vente Bureaux Salles de réunion Locaux d enseignement Expositions galeries musées Industries

Plus en détail

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Table des matières Pour y voir plus clair Applications classiques 3 Comparatif anciennes/nouvelles lampes 4 Lampes économiques

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel >ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel > Les bénéfices d un bon éclairage Qui, sinon vous-même, a intérêt à ce que votre établissement soit éclairé

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

Commande d éclairage Niko

Commande d éclairage Niko Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage 1 1 Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage Grâce à un vaste choix de solutions

Plus en détail

Sécurité et confort Busch-Guard

Sécurité et confort Busch-Guard Sécurité et confort Busch-Guard Confort et sécurité à tout moment. Sur le qui-vive le jour comme la nuit. Busch-Guard. Busch-Guard. Ces détecteurs de mouvement optiques, innovants et de haute qualité de

Plus en détail

solutions de pilotage de l éclairage

solutions de pilotage de l éclairage PROGRAMME MOSAICTM solutions de pilotage de l éclairage spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment allier et performance d exploitation Savez-vous que l éclairage, avec

Plus en détail

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON A NEW LINE FOR LIGHT AXEON Un éclairage «Lumière du jour» haute performance Riche de son expérience dans le domaine médical, Zenium signe avec la ligne Axéon son entrée dans les espaces professionnels

Plus en détail

Alimentation électrique : Ampère Ampoule à incandescence Ballast électrique Candela Cellule photoélectrique Certifications & normes

Alimentation électrique : Ampère Ampoule à incandescence Ballast électrique Candela Cellule photoélectrique Certifications & normes Alimentation électrique : l'alimentation électrique pour la gamme de luminaires DIODELA, est un appareil qui transforme un courant alternatif 90V-240V en courant continu de 48V. Ampère : l 'ampère (A)

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Bien choisir son éclairage

Bien choisir son éclairage L habitat AGIR! Bien choisir son éclairage Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction De la lumière sans gaspillage....

Plus en détail

PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION

PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION PRIME 1 AUDIT ENERGETIQUE RENOVATION L audit énergétique est une méthode d évaluation qui évalue les caractéristiques énergétiques d un bâtiment et de ses installations ou celle d'un processus de production.

Plus en détail

Programme d'efficacité électrique Jura

Programme d'efficacité électrique Jura 1/5 Conditions générales de soutien 1. L'objet d'encouragement doit se trouver dans un bâtiment situé dans le canton du Jura. 2. Les contributions de soutien sont octroyées jusqu'à épuisement du budget.

Plus en détail

PRIME N 1 AUDIT ENERGETIQUE

PRIME N 1 AUDIT ENERGETIQUE PRIME N 1 AUDIT ENERGETIQUE L audit énergétique est une méthode d évaluation qui évalue les caractéristiques énergétiques d un bâtiment et de ses installations ou celle d'un processus de production. Il

Plus en détail

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce.

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce. SOLELUCE est une entreprise qui vise à proposer un ensemble d'informations, de conseils et de technologies sur les énergies renoubelables en particulier sur les panneaux solaires photovoltaïques et l éclairage

Plus en détail

B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S

B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S Éclairage tertiaire : l efficacité à portée de main Objectifs : ergonomie et développement durable Dans les espaces de bureaux

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

DESCRIPTIF D AIDE A LA PRESCRIPTION DES SOLUTIONS DE GESTION DE L ECLAIRAGE PAR DETECTEURS ECO 2 PROGRAMME MOSAIC

DESCRIPTIF D AIDE A LA PRESCRIPTION DES SOLUTIONS DE GESTION DE L ECLAIRAGE PAR DETECTEURS ECO 2 PROGRAMME MOSAIC CCTP GESTION DE L ECLAIRAGE PROGRAMME MOSAIC DETECTEURS ECO 2 DESCRIPTIF D AIDE A LA PRESCRIPTION DES SOLUTIONS DE GESTION DE L ECLAIRAGE PAR DETECTEURS ECO 2 PROGRAMME MOSAIC Page 1/14 SOMMAIRE 1. GENERALITES...

Plus en détail

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro 2 2 310 317 02 LUNA LUNA 109 109 0 100, 109 0 200 110 0 100, 110 0 200 F Notice de montage et d utilisation Interrupteur crépusculaire Test 2 2000 LUNA 109 I:2-35 II : 35-200 III : 200-1000 min max IV:1-5klx

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE. N projet : Client : Responsable : JC Date : 09.09.2014

ETUDE COMPARATIVE. N projet : Client : Responsable : JC Date : 09.09.2014 ETUDE COMPARATIVE Client Responsable JC 09.09.2014 Conditions générales de réalisation de l étude d éclairement Le niveau d'éclairement moyen (visible ci après sur la page «Résumé des résultats) est à

Plus en détail

eclairage de bureaux Des solutions LED durables pour la vie professionnelle de demain www.fagerhult.fr

eclairage de bureaux Des solutions LED durables pour la vie professionnelle de demain www.fagerhult.fr eclairage de bureaux Des solutions durables pour la vie professionnelle de demain Tibi Une touche de style suspendue dans les airs Suspension Plafonnier Hall d entrée, accueil, salle de repos, chambre

Plus en détail

ConneCtez-vous au soleil. au soleil

ConneCtez-vous au soleil. au soleil ConneCtez-vous au soleil ConneCtez-vous au soleil «L éclairage intérieur est un trait de caractère majeur de l ambiance d un bâtiment. Une lumière naturelle engendre une sensation de bien-être et de confort

Plus en détail

Assemblée générale de l Association «Cité de l énergie» 2015. Présentation Commune d Ardon

Assemblée générale de l Association «Cité de l énergie» 2015. Présentation Commune d Ardon Présentation Commune d Ardon Situation Ardon Ardon en quelques chiffres Habitants: 2835 Altitude: 489 m Superficie: 20.4 km² District: Conthey Région: Coteaux du soleil Cité de l énergie 2012 Commission

Plus en détail

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public Les Certificats d économie d énergie Éclairage Public Principe Obligation des fournisseurs d'énergie («obligés») à réaliser des actions d'ure ou acheter CEE, sinon pénalité Autres acteurs («éligibles»)

Plus en détail

Lighting. Tubes LED. Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance

Lighting. Tubes LED. Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance Lighting Tubes LED Avec les tubes LED Philips, prenez une LED d avance 2 gammes de tubes LED pour répondre à tous vos besoins Les tubes LED Philips, MASTER LEDtube et CorePro LEDtube, une solution simple,

Plus en détail

Hi-trac Appareil d éclairage

Hi-trac Appareil d éclairage indirect pour lampes fluorescentes 72 4 4 2000 4 T1 7 p T1 28W G5 200lm T1 54W G5 4450lm BE DALI 750 cd 150 150 1000 cd 150 150 Description du produit Profilé pour rail et pour appareil d éclairage indirect

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912

L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 L ÉCLAIRAGE DES ÉTABLES LAITIÈRES 20912 M. FORTIER 1, M. DUSSAULT 2, D. NAUD 3 2005-01 INSTRUCTIONS COMPLÈTES Photo : Marcel Dussault (MAPAQ) 1. MICHEL FORTIER, ingénieur, Direction régionale Chaudière-Appalaches

Plus en détail

Bases de la planification

Bases de la planification LUXOMAT Différence entre un détecteur de mouvement et un détecteur de présence Un détecteur de mouvement désactive la mesure de luminosité dès qu il allume la lumière. Après l extinction, la mesure de

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation.

La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation. La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation. ActivaSun vous accompagne et vous conseille pour élaborer ou préciser

Plus en détail

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED BIRD Energy Onnion BP9 74490 St Jeoire www.birdenergy.com birdenergy@birdenergy.fr AMPOULE A LEDS «AS36» Cette ampoule de très forte puissance, remplace les

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS

CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS www.less-sa.com 2 TECHNOLOGIE Une innovation suisse au service de votre productivité et de votre qualité Making more with L.E.S.S. SYSTEMES D ILLUMINATION NOUVELLE GENERATION

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Audit des consommations électriques Stéphane Barbier CENERGIE OBJECTIFS 1. Se situer par rapport à la moyenne 2. Comprendre sa facture 3. Exemples

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON LES AVANTAGES En comparant

Plus en détail

GE Lighting. Catalogue Spectrum LAMPES 2014

GE Lighting. Catalogue Spectrum LAMPES 2014 GE Lighting Catalogue Spectrum LAMPES 2014 GE imagination at work www.gelighting.com GE Lighting Spectrum Catalogue lampes 2014 GE Lighting poursuit une politique de développement et d'amélioration continus

Plus en détail

Opération Eclairage Performant Phase I Inventaire de l'existant. Commune : Sainte Anne

Opération Eclairage Performant Phase I Inventaire de l'existant. Commune : Sainte Anne Bâtiment : Cyberbase 001 Bureaux Mazda Tube T8 Ferromagnétique Tubes fluorescents G13 36 W 1 Interrupteur 34 lux 129 lux 7 m² 002 Bureaux Mazda Tube T8 Ferromagnétique Tubes fluorescents G13 36 W 1 Interrupteur

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Bouchers-Charcutiers Traiteurs Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts

Plus en détail

www.broncolor.com Système FT

www.broncolor.com Système FT www.broncolor.com Système FT 2 Système FT Le Système FT de broncolor Grande intensité lumineuse, système convertible et très facile à manier. Trouvez la lumière idéale avec le nouveau Système FT de broncolor.

Plus en détail