AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts"

Transcription

1 DELTAWATT AUDIT ENERGETIQUE Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 1/11

2 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS copyright IGN - BD ORTHO Vocation Construction Surface Dépenses Efficacité énergétique de l'architecture Confort Chauffage Bâtiment sportive m² 10,33 /m² 3,00 10,00 5,75 Ce rapport ne concerne pas le bâti L'analyse porte ici uniquement sur les équipements techniques de chauffage et d'électricité. Il ne nous a pas été signalé de problèmes de confort particulier, mais on retrouve à nouveau un site dont le chauffage n'est pas régulé. Il n'y a pas d'éclairage extérieur pour le stade mais la moitié de la consommation électrique est utilisée par une station de pompage voisine. On trouve deux terrains dont la fréquentation est peu soutenue. Deux heures en moyenne trois soirs par semaine et le mercredi après midi. DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 2/11

3 PLAN DE SITUATION N copyright IGN - BD ORTHO DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 3/11

4 CONSOMMATIONS ET DEPENSES Contrat Année Consommations Montant Dépenses Coût unitaire Emission de CO2 Energie Primaire Répartition des dépenses kwh ,096 /kwh 1,43 t. 38,34 MWh électricité, n 654 EDF : bleu base kwh ,095 /kwh 1,33 t. 35,72 MWh kwh ,127 /kwh 1,06 t kwh ,041 /kwh 11,99 t. 28,57 MWh 58,21 MWh électricité 36% P1 Elyo (gaz naturel, n 480 GDF : B2I ) kwh ,039 /kwh 12,32 t. 59,81 MWh kwh ,034 /kwh 14,20 t. 68,92 MWh Totaux annuels t t. 96,55 MWh 95,54 MWh gaz naturel 64% t. 97,49 MWh L'année que nous appelons 2006 est une année glissante. C'est-à-dire une période de 12 mois à partir de la dernière facture reçue. DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 4/11

5 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS - ETIQUETTE ENERGIE Classement Vocation : Installation sportive / Gymnase ENERGIE PRIMAIRE kwh/m2/an CO2 EMIS kg/m2/an A B C 42 D 259 E F G DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 5/11

6 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES E.E. : Efficacité énergétique Type Etat E.E. Remarque ECS ECS DOUCHES ballon avec échangeur interne 5 8 Viessmann, 500 l. Le fonctionnement des pompes est coupé par horloge. vestiaires vestiaires 6tubes fluorescents - 2 x 58 W 2 lampes à incandescence - 60 W Eclairage sanitaires divers 10 lampes à incandescence - 60 W 4 tubes fluorescents - 4 x 18 W 4 lampes à incandescence - 60 W On retrouve une quantité non négligeable d'éclairage incandescent non piloté très consommateur sur ce bloc. Ventilation Equipements circulation bâtiment bâtiment 5 lampes à incandescence - 60 W Extracteur simple flux 1 Ordinateur + écran cathodique, 1 téléviseur bouches d'extraction. Caisson programmable par horloge. Ballon d'eau chaude sanitaire DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 6/11

7 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU CHAUFFAGE E.E. : Efficacité énergétique Chaudière Brûleur Marque Idéal Standard Marque Weishaupt Production Type simple allure Puissance 145 kw Puissance 50 -> 150 kw Année 1993 Année 1993 Energie gaz naturel Etat E.E. Remarque 5 5 Toute la chaufferie est coupée par une horloge en fonction de la fréquentation : chaudière, pompes Lundi, mardi, jeudi, vendredi 16h-24h Mercredi samedi 13h-22h dimanche 8h-20h vestiaires circuit régulateur émetteur Distribution / Emission Circuit radiateur 11 radiateurs non thermostatés Etat E.E. Remarque Il n'ya pas de régulation, le pilotage de la vanne 3 voies est manuel 5 6 émetteur 4 radiateurs thermostatés 5 6 DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 7/11

8 ANALYSE DU CHAUFFAGE Production : La chaudière est de qualité courante. Le brûleur n'est que simple allure ce qui entraîne des démarrages répétés et des pertes à l'arrêt. Distribution : On retrouve un seul réseau de distribution ce qui est adapté au site. Emission : L'émission se fait par radiateurs majoritairement non thermostatés. Régulation : C'est encore une fois sur ce point que le bât blesse. L'installation n'a pas de régulateur et l'agent de maintenance vient régler manuellement l'installation. On retrouve cependant une horloge qui coupe toute l'alimentation électrique de la chaufferie en fonction de la fréquentation: 16h/minuit sauf les mercredi et samedi de 13h à 22h et le dimanche de 8h à 20h. Chaudière ECS On retrouve un ballon à échangeur interne alimenté par la chaudière. Cette solution nécessite de laisser tourner la chaudière à faible charge pour la préparation d'eau chaude en dehors des mois de chauffage. Ventilation : On trouve un caisson d'extraction simple flux. Il est piloté par une horloge, mais celle-ci est déréglée et fonctionne 23 heures par jours. Horloge de la chaufferie V3V manuelle DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 8/11

9 PRECONISATIONS DETAILLEES n Objet de la préconisation Economie sur le poste modifié kwh EP Economie sur le site /an CO2 évité Temps de retour Invest. HT 0 Conformité de l'installation d'eau chaude sanitaire vis à vis du risque de légionellose Action réglementaire 1 S'équiper d'un sous compteur électrique pour la station de pompage Action de suivi des consommations 2 S'équiper d'une régulation pour le chauffage 15% ,2 t 2, Programmer la VMC en fonction de la fréquentation 70% ,1 t immédiat 0 4 Remplacer les lampes incandescentes par des fluocompactes 75% ,1 t 2, Remplacer la chaudière par un modèle à condensation 15% ,1 t 23, TOTAL 15% (*) kwhep 616 2,4 t. * sur le coût total du site. DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 9/11

10 PRECONISATIONS DETAILLEES 0 - Conformité de l'installation vis-à-vis des risques de légionelle Nous vous signalons que l'installation d'eau chaude sanitaire n'est pas conforme à l'arrêté du 30 novembre 2005 paru au J.O. du 15 décembre 2005, concernant le risque lié au développement des légionelles. En effet la température de l'eau chaude dans l'installation est trop faible et il n'est pas fait de chocs thermiques. Cet arrêté va prendre effet à partir du 15 décembre 2006, aussi nous vous préconisions de prendre toutes les dispositions nécessaires pour limiter le risque de développement des légionelles, conformément à cet article. Nous vous joignons en annexe cet arrêté. 1 - S'équiper d'un sous compteur électrique pour la station de pompage La station de pompage consomme une partie non négligeable de l'électricité de ce site (au moins 50%). Il est donc important de mettre en place un sous-comptage et le relever d'autant plus que ce sont deux usages totalement différents. 2 - Séquiper d'une régulation pour le chauffage Actuellement la régulation est très primaire. Une horloge coupe toute la chaufferie en dehors des heures de présence. Par contre la vanne 3 voies est manuelle et on ne contrôle donc pas la température dans les locaux. Ce système présente le gros avantage de diminuer les consommations électriques en mettant hors tension toute la chaufferie ce qui coupe les pompes et la consommation résiduelle du bruleur et de la chaudière. De plus la chaudière est complètement arrêtée et ne consomme pas de gaz pour se maintenir en température. Par contre on assure aucun hors gel ce qui est risqué et les températures ne sont pas contrôlées, ce qui peut poser des problèmes de confort et de surconsommation. DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 10/11

11 PRECONISATIONS DETAILLEES (2) 3 - Programmer la VMC en fonction de la fréquentation L'apport d'air neuf dans les locaux est lié à des normes hygiéniques, et est donc lié à l'occupation des locaux par les usagers. La ventilation en dehors des heures de présence est donc inutile. Les conséquences de cette surventilation sont des entrées d'air supplémentaires aux conditions extérieures (non filtré et à réchauffer) et une surconsommation électrique des ventilateurs. Une horloge est déjà présente dans une armoire électrique mais elle ne coupe qu'une heure par jours. 4 - Remplacer les lampes à incandescence par des lampes fluo compactes. Une lampe à incandescence ( efficacité lumineuse : lm/w) peut être tout simplement remplacée par une lampe fluorescente compacte. Son efficacité lumineuse est de 60 à 80 lm/w, ce qui permet une diminution importante de la puissance installée. Ainsi, une lampe à incandescence de 60 W peut être remplacée par une lampe économique de 13 W à efficacité égale. A cette économie s ajoute la diminution des frais de maintenance grâce à l augmentation de la durée de vie des lampes (10 fois supérieure à celle des lampes incandescentes). 5 - Remplacer la chaudière par un modèle à condensation La chaudière en place est basique (brûleur simple allure) et a des rendements annuels médiocres. De plus elle à 15 ans et un remplacement est à projeter dans les 5 à 10 ans. A cette occasion, la mise en place d'une chaudière à condensation permettra de gagner 15% de rendement annuel. Le coût annoncé est le surcoût d'un modèle à condensation par rapport à un modèle standard. DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 11/11

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) Bâtiment à usage principal de bureau, d'administration ou d'enseignement Valable jusqu au

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.1.bis.public) bureaux, services administratifs, enseignement N : 08 06 2142 / 1 Valable jusqu au : 26/08/2018 Année de construction :

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012 Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012 31 Mai 2012 Plan Présentation d Ad3e Présentation de la mission d audit énergétique Présentation des résultats Présentation d Ad3e Qui sommes

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1 neuf) Descriptif du logement et de ses équipements

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1 neuf) Descriptif du logement et de ses équipements N :... Valable jusqu au :... 24/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. A partir de 2006 Surface habitable :... 174,85 m² Adresse :... Lotissement saint

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Table des matières

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 20140226SUCC COUDERC 2 / 1 Réf. Ademe : 1412V2000161C Valable jusqu au : 26/02/2024 Type de bâtiment : Maison individuelle (maison secondaire) Année

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat

Région Rhône-Alpes. Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs. 26 février 2009. Département Energies et Climat Région Rhône-Alpes Audit énergétique du Lycée du Forez à Feurs 26 février 29 Département Energies et Climat 1893-D4-CH-91257-MFI Février 29 1 SOMMAIRE I/ Qu est ce qu un audit énergétique? II/ Quels sont

Plus en détail

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS Le système de chauffage et de production de chaleur fait partie des postes à contrôler pour assurer la rationalisation des

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 101053 / 1 Valable jusqu au : 21/10/2020 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 44 m² Adresse : 5 rue Saint Marc 29200 BREST Date de visite: 20/10/2010 Date

Plus en détail

Conseil en Orientation Energétique

Conseil en Orientation Energétique Conseil en Orientation Energétique B A I L L A R G U E S Salle Claude PLAN + CCAS novembre 2008 Diagnostiqueur : Michaël GERBER Salle Bagouet Esplanade Charles de Gaulle 34 000 Montpellier T : 04 67 91

Plus en détail

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE Modules thermiques individuels La performance au service du confort thermique INGENIERIE Réseau primaire chauffage urbain Tubes pré-isolés Solutions thermiques au service du chauffage collectif EFFICAL

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

Université M. de Montaigne Bordeaux 3 Direction du Patrimoine Immobilier et Logistique Domaine Universitaire 33607 Pessac CEDEX

Université M. de Montaigne Bordeaux 3 Direction du Patrimoine Immobilier et Logistique Domaine Universitaire 33607 Pessac CEDEX Agence Patrimoine Aquitaine Charentes Parc d Activité Actipolis 40, avenue Ferdinand de Lesseps-CANEJAN 33612 CESTAS Tél. : 05 57 96 24 00 Fax : 05 77 96 24 01 Université M. de Montaigne Bordeaux 3 Direction

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 2014-09-3370 Valable jusqu au :... 29/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction

Plus en détail

Diagnostic de Performance Energétique

Diagnostic de Performance Energétique DIAGNOSTICS IMMOBILIERS DIAGNOSTICS IMMOBILIERS DIAGNOSTICS IMMOBILIERS DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Amiante Plomb Termites DPE Électricité Gaz DPE Loi Carrez Certificat d habitabilité Risques Naturels et Technologiques

Plus en détail

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014 Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Fin du précédent marché d exploitation de 8 ans, nécessité de renouvellement. Marché Classique ou

Plus en détail

Salon de la copropriété 15 octobre

Salon de la copropriété 15 octobre AUDIT ENERGETIQUE Salon de la copropriété 15 octobre SOMMAIRE I. Présentation EDEN Ingénierie II. Présentation de l audit énergétique III. Présentation de l étude Résidence Jeanne D Arc Antony (3 bâtiments,

Plus en détail

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement José NAVETEUR (1), Christian BRUSS (2) (1) EDF Département EnerBat - BP 46-77818 Moret-sur-Loing

Plus en détail

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Paris, le 14 mars 2012 Rénovation énergétique des écoles parisiennes grâce au Contrat de Partenariat et de Performance Energétique (CPPE) Visite de l école Asseline, le 14 mars 2012 Dossier de presse Contacts

Plus en détail

Estimation des émissions :

Estimation des émissions : N : CAJ0342/51 Valable jusqu au : 25/12/2022 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 1980 Surface habitable : 100.87 m 2 Adresse : LOGEMENT DU 2ème ETAGE 2, rue des Jacobins 51100

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz.

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz. Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Rodin 627 Valable jusqu au : 26/07/2022 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 2009 Surface habitable : 58.50 m 2 Adresse

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) 52 rue du Commerce - Z I acti sud 85000 LA ROCHE-SUR-YON Compagnie d assurance : ALLIANZ ACTIF PRO N de police : 49954255 valable jusqu au 30/06/2014 E X A C T SARL Tél. : 02 51 24 46 Fax : 02 51 24 34

Plus en détail

Dossier Diagnostics Immobiliers

Dossier Diagnostics Immobiliers Dossier Diagnostics Immobiliers Diagnostic Performance Energétique Du 25 Mars 2009 Monsieur DUPOND Marcel 7 rue Marcel PAGNOL 76960 NOTRE DAME DE BONDEVILLE Désignation Maison Maison individuelle de type

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 32 / 1 Valable jusqu au : 01/08/2022 Type de bâtiment : Maison mitoyenne Année de construction : 1989-2000 Surface habitable : 135,67 m² Adresse

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Réhabilitation énergétique des copropriétés normandes construites entre 1948 et 1974 Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Situation existante et enjeux Les différents diagnostics

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 N SIREN : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N :... 13/IMO/0733/SAM Valable jusqu au :... 15/01/2023 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. 1975-1977 Surface habitable :... 190 m² Adresse :... 13 rue des

Plus en détail

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07)

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) Comment régler son installation pour réduire de manière optimale sa consommation d énergie? 1. LE REGLAGE D UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 01130021 / 1 Valable jusqu au : 07/01/2023 Type de bâtiment : Maison Année de construction : à partir de 2000 Surface habitable : 173 m²* Adresse

Plus en détail

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement CHAUDIERES - gaz PULSATOIRE 20 et 40 GAZ NATUREL OU PROPANE RT 2000 CONDENSATION L innovation de la chaudière Pulsatoire introduit une véritable révolution technologique dans l univers des chaudières à

Plus en détail

Typologie Nombre Surface U T 3 5 71 T 4 30 86 T 5 35 100. T 4.4 Lgt moyen 91.5

Typologie Nombre Surface U T 3 5 71 T 4 30 86 T 5 35 100. T 4.4 Lgt moyen 91.5 Typologie Nombre Surface U T 3 5 71 T 4 30 86 T 5 35 100 T 4.4 Lgt moyen 91.5 Analyse du bâti Tests de perméabilité à l'air Mesures de thermographie infrarouge Analyse du coût énergétique des logements

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60

6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60 6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60 Diagnostic de Performance Energétique - Tertiaire (6.3) BATIMENT A CHAUFFAGE INDIVIDUEL (DIAGNOSTIC POUR LES BATIMENTS DISPOSANT

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Pré-refroidisseur de lait 30/03/2015 AGRI-TH-104 Système de récupération

Plus en détail

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement?

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Copropriété La Sauvenière : 250m² de panneaux solaires thermiques combiné à une cogénération à l huile végétale

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans les entreprises artisanales

Maîtrise de l énergie dans les entreprises artisanales NOTE DE VEILLE TECHNIQUE N 05 2007 SERVICE ENVIRONNEMENT Maîtrise de l énergie dans les entreprises artisanales Rédacteur :Sylvain AVRIL Approbateur : D. GOUTTEBEL Date : 03/09/07 SOURCE D INFORMATION

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 RCS : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert 1 Une gestion énergétique durable pour tous... Bruxelles Environnement PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert Pierre URBAIN & Marc LEMYE SeGEC Secrétariat Général de l Enseignement Catholique 1 Cas d

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe heta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe Un module pour la production de l ECS et du chauffage central Echangeur à plaques avec circulateur ECS primaire, une vanne trois voies,

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) bureaux, services administratifs, enseignement N : 140161I / 4 Réf. Ademe : 1492V4000202I

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation électrique Gialix offre la solution de central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation Retour Aquastat de sécurité circuit radiateur MODULANTE ET SILENCIEUSE Gialix est la seule chaudière électrique

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Audit Energétique En Maison Individuelle

Audit Energétique En Maison Individuelle V 1.03 Audit Energétique En Maison Individuelle Date : 14/06/2012 Réf: AR 0000 613 Prescripteur : OPERATION RENOV EE Mr CORBIN ARNAUD 50 Rue des Paras 56 000 VANNES INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5,

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l'effet de serre

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l'effet de serre CONSTRUCTION REIMS: 34, rue des Moulins CS20001 51725 REIMS Cedex Immeuble Demandeur Immeuble de Bureaux 4 rue Thiers 51100 REIMS VILLE DE REIMS Référence Socotec : 1508 13200 00000 4 Etude DPEV4 N du

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Guide des solutions gaz condensation

Guide des solutions gaz condensation Guide des solutions gaz condensation Crédit d impôt 30 %* * Sur le prix de la chaudière posée par un professionnel, hors main-d œuvre et selon la Loi de Finances en vigueur. Ces produits bénéficient du

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail