note D2DPE n 38 Dynamique des qualifications et mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "note D2DPE n 38 Dynamique des qualifications et mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais"

Transcription

1 note D2DPE n 38 Dynamique des qualifications et mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais

2

3 RESUME Cette note résume les travaux de Nicolas Fleury, Docteur en Sciences Economiques et membre du laboratoire EQUIPPE, Universités de Lille, sur la dynamique des qualifications et la mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais. L auteur met en évidence pour le Nord Pas de Calais une mobilité sociale intergénérationnelle moins élevée qu au niveau national, et faiblement ascendante. Les enfants issus des catégories sociales les moins qualifiées (ouvriers et employés) montent moins souvent dans l échelle sociale en région Nord Pas de Calais que dans la France entière, les enfants de cadres descendent plus souvent socialement en Nord Pas de Calais que dans la France dans son ensemble. En termes de niveau d éducation, la mobilité est significative dans la région au début des années 2000, mais reste plus faible qu en France entière. Les individus dont le père a un niveau élevé d éducation font plus souvent l expérience de mobilité éducative descendante dans le Nord Pas de Calais que dans la France entière, ceux dont le père a un niveau faible d éducation connaissent moins souvent une mobilité éducative ascendante dans la région que dans la France entière. De manière générale, les travaux de Nicolas Fleury mettent particulièrement en évidence l inertie intergénérationnelle à laquelle font face les catégories sociales et culturelles les plus défavorisées dans la région Nord-Pas de Calais. 1

4 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 2 Une sous-qualification persistante 3 Une mobilité socioprofessionnelle réduite 4 Une ascension éducative retardée 5 Conclusion 6 Références bibliographiques Dossier suivi par Grégory Marlier, Service «Observation Régionale et Analyse Spatiale», Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation. mail : téléphone : Consultable sur 2

5 1 - intro Dans un rapport pour la Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation intitulé «Dynamique des qualifications et mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais», Nicolas Fleury, docteur en Sciences Economiques et membre du laboratoire EQUIPPE, Universités de Lille, présente certains faits stylisés portant sur l évolution des qualifications dans la région Nord-Pas-de-Calais comparativement à l ensemble du territoire français. Ce travail s inscrit dans une démarche plus large menée par Nicolas Fleury dans le cadre d une thèse de doctorat, menée sous la direction de Joel Hellier, Maitre de Conférence en Sciences Economiques aux universités de Lille.1 et de Nantes et financée par la Région Nord Pas de Calais, dont l objectif est d analyser la mobilité intergénérationnelle des qualifications dans les zones ayant connu d importantes reconversions industrielles, avec une application au Nord-Pas-de-Calais 1. Dans cette optique, un double diagnostic préalable est fait par Nicolas Fleury (i) sur l importance des restructurations industrielles dans la région Nord Pas de Calais, et (ii) sur la persistance d une moindre qualification de la main d oeuvre régionale, tant en termes de position professionnelle (catégorie socioprofessionnelle, CSP/PCS) que de niveau éducatif (cycles éducatifs accomplis). Ce double constat une fois établi, Nicolas Fleury s interroge sur l existence d une faible mobilité intergénérationnelle ascendante, c est-à-dire sur le fait de savoir si la progression des qualifications d une génération à l autre (parentsenfants) est ralentie dans le Nord Pas de Calais comparée à la France. En effet, même si la montée des qualifications entre générations était plus rapide dans la région qu en France entière, le niveau actuel de qualification pourrait y être plus faible si la situation de départ (la qualification des parents) était nettement inférieure dans le Nord Pas de Calais. La progression plus rapide se traduirait toutefois par un rattrapage, la région convergeant vers le reste du pays. En revanche, si la montée des qualifications d une génération à l autre est moins rapide dans le Nord Pas de Calais, le retard de ce dernier tend à se reproduire, voire à s accentuer. Les évolutions présentées par Nicolas Fleury font apparaître trois principaux faits stylisés qui caractérisent le Nord-Pas-de-Calais, en comparaison avec la France entière, depuis le début des années 70: 1. Une importante reconversion industrielle marquée par la (quasi-) disparition des industries traditionnelles (mines, textile et confection, sidérurgie) qui constituaient l essentiel de l appareil productif régional jusqu aux années soixante-dix. Cette situation s accompagne d un chômage pérenne. 1 Voir Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. 3

6 2. Une sous-qualification persistante de la main d œuvre, tant en termes de catégorie socio-professionnelle que de niveau d études accomplies. 3. Une mobilité sociale intergénérationnelle à la fois faible et faiblement ascendante, tant du point de vue des CSP que du niveau d études. Les deux premières caractéristiques sont connues et ont déjà donné lieu à de nombreuses analyses 2. Après un rapide descriptif statistique de la sous qualification de la main d œuvre régionale à partir des nouvelles données du recensement de la population, cette note portera sur le troisième élément de diagnostic, plus novateur. 2 - Une sous qualification persistante La région Nord- Pas de Calais présente une sur-représentation des catégories professionnelles les moins qualifiées (ouvriers) et une sous représentation des plus qualifiés (Tableau 1). En 2006, les ouvriers représentent 27,30% de la population active en Nord Pas de Calais contre 22,90% en France. La part des cadres en Nord Pas de Calais est de 12,40%, soit un pourcentage inférieur de 3,40 points à la moyenne nationale. Tableau 1 : Les PCS/CSP en France et Nord Pas de Calais en % de la population active, Nord Pas de Calais France Différentiel Nord Pas de Calais France Différentiel Nord Pas de Calais France Différentiel Agriculteurs 7,60% 14,70% -7,1 4,30% 7,50% -3,2 1,20% 2,10% -0,9 Artisans, commerçants et chefs 10,90% 10,30% +0,6 7,30% 8,40% -1,1 4,60% 5,9% -1,3 d entreprises Cadres et professions intellectuelles 3,10% 5,10% -2 5,10% 7,00% -1,9 12,40% 15,80% -3,40 supérieures Professions intermédiaires 6,90% 7,20% -0,3 11,60% 13,30% -1,7 25,00% 24,80% +0,2 Employés 14,90% 9,40% +5,5 20,80% 23,30% -2,5 29,50% 28,50% +1 Ouvriers 54,40% 49,80% +4,6 48,90% 38,60% +10,3 27,30% 22,90% +4,4 Note de bas de tableau : pour les années 1962 et 1975, les totaux ne sont pas égaux à 100% ; la part restante (de l ordre de 2%) correspond à la catégorie autres (clergé, artistes, armée et police) Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1 et calculs D2DPE à partir du RP. 2 Sur l industrie et la reconversion du Nord Pas de Calais, voir par exemple les synthèses de Paris (1993), Davezies & Veltz (2005), Dormard (2001) et INSEE (1987, 1995, 2006a). Sur la formation initiale dans les régions françaises, se référer à CEREQ (2002). 4

7 De plus, on constate une moindre proportion des niveaux supérieurs d éducation dans la population active du Nord Pas de Calais comparativement au niveau national, ainsi qu une proportion supérieure de sans diplôme (Tableau 2). Tableau 2 : Niveau de formation dans la population active Nord Pas de Calais et France en %, Nord Pas de Calais France Différentiel Nord Pas de Calais France Différentiel Aucun diplôme / CEP 71,45% 67,44% +4,01 35,27% 31,06% +4,21 BEPC 7,60% 11,52% -3,92 6,90% 6,48% +0,42 CAP, BEP 11,34% 8,28% +3,06 12,40% 24,00% +0,70 Bac 5,78% 6,96% -1,18 14,37% 15,36% -0,99 Bac ,17% 11,14% -0,97 Bac+4, Bac+5 3,83% 5,80% -1,97 et plus 8,59% 11,99% -3,4 Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1 et calculs D2DPE à partir du RP. Les non-diplômés représentent plus de 35% de la population de plus de 15 ans non scolarisée en Nord Pas de Calais, soit un taux supérieur de plus de 4 points à la moyenne nationale. La part des titulaires d un diplôme Bac +4 ou Bac +5 est de 8,59% en Nord Pas de Calais contre près de 12% en France, soit un différentiel de 3,4 points. 2 - Une mobilité socioprofessionnelle réduite Le raisonnement en intergénérationnel revient à comparer la situation d un individu par rapport à son (ses) ascendants(s), en termes de revenu, de formation, de catégorie professionnelle (CSP/PCS). Les données des enquêtes Formation Qualification Professionnelle collectées par l INSEE, permettent d obtenir des données parent-enfant concernant notamment le niveau d éducation et les CSP/PCS. Ces enquêtes donnent des informations sur la situation professionnelle des individus à l époque de l enquête et 5 ans auparavant, sur leur niveau de formation, ainsi que des informations sur leur origine sociale et le niveau d éducation des parents. Depuis 1964, ces enquêtes sont régulièrement menées après chaque Recensement de la Population. 5

8 La dernière a été menée en Depuis 1993, l enquête FQP se focalise sur les individus âgés de 20 à 64 ans et est construite à partir d un échantillon d environ ménages qui sont choisis de manière aléatoire à partir de «l échantillon maître» constitué par l INSEE à partir du Recensement de la Population. Encadré : Les indicateurs de mobilité calculés à partir de tables de mobilité Dans les travaux de Nicolas Fleury, les principaux types d indicateurs utilisés sont les taux de mobilité (bruts, structurels, ascendants, descendants, ) calculés à partir de tables de mobilité. Une table de mobilité présente la position d un individu par rapport à ses parents en termes de profession, niveau d éducation, revenu, etc. On présente ci-dessous un exemple de table de mobilité où n existent que deux catégories sociales : employé et cadre. Exemple de table de mobilité en fréquences (%) Enfants Parents Employé Cadre Total Employé Cadre Total Lecture : parmi 100 personnes, 25 sont des cadres enfants d employés. Les effectifs sur la diagonale donnent une estimation de l inertie au sein d une société. Les tables de mobilité permettent tout d abord de calculer des taux de mobilité non orientés, c est-à-dire indépendant du sens de la mobilité, ascendante ou descendante. Dans cet exemple, le taux de mobilité brute, qui correspond au pourcentage d individus n appartenant pas à la même catégorie que leur parent, est de 30 : 25 (les cadres enfants d employés) + 5 (les employés enfants de cadre). A noter qu on peut calculer des taux de mobilité structurelle qui correspondent au pourcentage des positions redistribuées du fait des changements structurels au sein d une économie. Ce taux correspond à la variation du poids relatif des différentes catégories entre parents et enfants. La différence entre le taux de mobilité brute et ce taux de mobilité structurelle donne un taux de mobilité nette. On peut également déterminer des taux de mobilité orientés si les catégories observées sont ordonnées (exemple : niveaux de diplôme), ou bien si l on ordonne les catégories suivant un critère déterminé (par exemple, suivant le niveau de salaire moyen de la catégorie considérée). S il y a mobilité (évolution du statut) par rapport à un parent, cette mobilité sera donc soit ascendante (l enquêté se situe dans une position supérieure à son origine sociale), soit descendante (l enquêté se situe dans une position inférieure). 6

9 Une mobilité sociale intergénérationnelle moins élevée qu au niveau national et faiblement ascendante Dans cette analyse de la mobilité intergénérationnelle, Nicolas Fleury se focalise sur les individus nés en Nord Pas de Calais et résidents dans la région, afin de bien capter l effet régional sur la mobilité entre générations. Pour le calcul des taux de mobilité, une autre classification que celle en PCS/CSP est retenue. En effet, deux problèmes sont posés par la classification en PCS/CSP et leur ordre en fonction du salaire. Tout d abord, le contenu des catégories employés-ouvriers évolue sensiblement de 1977 à 2003, ensuite, l ordre de classification (en fonction du salaire) des deux catégories change de 1977 à Enfin, une forte part de la mobilité structurelle observée à partir de la classification PCS/CSP peut provenir de mouvements entre PCS proches. Nicolas Fleury choisit, ainsi, de répartir les individus en 3 groupes agrégés : la catégorie «exécutants» regroupe les «employés» et les «.ouvriers» ; la catégorie «professions moyennes»: «professions intermédiaires» ainsi que les «artisans, commerçants et chefs d entreprise» ; la catégorie «professions supérieures»: «cadres et prof. intellectuelles supérieures». Avec cette classification de groupes sociaux, l auteur met en évidence que (cf. tableau 3) : 1. l écart de mobilité entre région Nord Pas de Calais - France entière est élevé et fortement défavorable à la région (35,02% contre 44,99% en 2003) ; 2. la taux de mobilité ascendant en Nord Pas de Calais est significativement inférieur à celui de la France dans son ensemble (20,72% contre 25,27% en 2003), mais le taux de mobilité descendant (à un niveau global, ce qui sera différent quand on considérera le devenir de certaines catégories en particulier) est plus faible dans la région qu en France (14,30% contre 19,72% en 2003). Parmi 100 personnes nées et résidentes en Nord Pas de Calais, seuls 21 connaissent une ascension sociale en termes de catégorie sociale (classification à 3 groupes sociaux) en 2003 contre un peu plus de 25 au niveau national. 7

10 Tableau 3-Taux de mobilité - Mobilité ascendante et descendante, France et Nord Pas de Calais (3 groupes sociaux, ) Nord Nord Pas de France Différentiel Pas de Calais Calais France Différentiel Taux de mobilité 31,44% 38,50% -7,06 35,02% 44,99% -9,97 Ascendante (A) 15,98% 18,37% -2,39 20,72% 25,27% -4,55 Descendante (D) 15,45% 20,13% -4,68 14,30% 19,72% -5,42 Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. Le devenir des professions les plus qualifiées et des moins qualifiées Dans la suite de ses travaux, Nicolas Fleury analyse la destinée des professions les plus qualifiées (le groupe des professions supérieures) et des moins qualifiés (le groupe des exécutants). Les enfants issus du groupe des professions supérieures ont une probabilité plus forte de se maintenir dans cette catégorie (39,41% contre 32,01%), en France qu en région Nord Pas de Calais ; de plus, les enfants issus du groupe des exécutants montent moins souvent socialement au niveau régional qu au niveau national : 76,43% contre 67,18% en 2003 (graphiques 1a et 1b et tableau 4). Parmi 100 personnes nées et résidentes en Nord Pas de Calais et dont le père est de «profession supérieure» près de 68 n appartiennent pas à cette même catégorie. Graphique 1a - Devenir des enfants de père de prof. sup., France et Nord Pas de Calais (2003) 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% Fr Npc 0% professions supérieures professions moyennes exécutants Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. 8

11 Graphique 1b - Devenir des enfants d exécutants, France et Nord Pas de Calais (2003) 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% Fr Npc 0% professions supérieures professions moyennes exécutants Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. Tableau 4 Evolution par rapport au père, 3 groupes socioprofessionnels, Nord Pas de Calais et France (2003) 2003 Taux d immobilité Taux de mobilité ascendante Taux de mobilité descendante Professions supérieures Nord Pas France Différentiel de Calais Nord Pas de Calais Exécutants France Différentiel 32,01% 39,43% -7,42 76,43% 67,18% +9,25 0,00% 0,00% 0 23,57% 32,82% -9,25 67,99% 60,57% +7,42 0,00% 0,00% 0 Total 100% 100% 100% 100% Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. 9

12 4 - Une ascension éducative retardée La mobilité intergénérationnelle «éducative» ou scolaire mesure l évolution du statut d un individu par rapport à celui de ses parents en termes de formation initiale. Une mobilité éducative en progression significative mais qui reste inférieure à la moyenne nationale Le taux de mobilité «scolaire» brut de la région Nord Pas de Calais a fortement augmenté depuis 1977 passant de 36,85% à près de 62% en Même si le différentiel avec la France a diminué sur la période, ce taux brut demeure légèrement inférieur à celui de la France dans son ensemble : 61,88% contre 65% (cf. tableau 5). Tableau 5 : degré de mobilité brute en termes de niveau de formation, Nord Pas de Calais et France (1977 et 2003, études finies) Degré de mobilité (dip.) Nord Pas de Calais France Différentiel (Nord Pas de Calais - France) ,85% 40,54 % - 3, ,88 % 65 % - 3,12 Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. En 2003, comme en 1977, la mobilité «éducative» est très majoritairement constituée de mobilité ascendante, pour le Nord Pas de Calais comme pour la France dans l ensemble (cf. tableau 6). Le taux de mobilité ascendante est comparable dans les deux zones. Le différentiel de mobilité totale entre les deux zones s explique principalement par une mobilité descendante à l échelle de la France entière un peu supérieure à celle du Nord-Pas de Calais. Sur la période , la croissance de la mobilité éducative totale s explique très majoritairement par celle de la mobilité ascendante. 10

13 Tableau 6 : taux de mobilité ascendante et descendante en termes de niveau de diplôme, Nord Pas de Calais et France (1977 et 2003, études finies) Taux de mobilité Ascendante (A) Descendante (D) Nord Pas de Calais France Différentiel Nord Pas de Calais France Différentiel Variation Nord Pas France de Calais 36,85% 40,54% -3,69 61,88% 65,00% -3,12 +25,03 +24,46 33,24% 35,79% -2,55 53,32% 54,07% -0,75 +20,07 +18,28 3,61% 4,75% -1,14 8,56% 10,93% -2,37 +4,95 +6,18 A-D 29,64% 31,04% -1,41 44,76% 43,14% +1,62 +15,12 +12,09 Immobilité 63,15% 59,46% +3,69 38,12% 35,00% +3,12-25,03-24,46 n.b. en 1977, on considère 5 niveaux de diplômes : I-II et III ; IV ; V ; Vbis ; VI en 2003, on considère 6 niveaux de diplôme: I-II ; III ; IV ; V.; Vbis ; VI. Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. Une mobilité éducative ascendante ralentie des catégories les moins diplômées dans la région Nord Pas de Calais Enfin, Nicolas Fleury étudie le niveau de formation atteint par les individus en 2003 selon le diplôme du père, en se centrant sur les niveaux extrêmes d éducation du parent (graphiques 2a et 2b). Graphique 2a: Niveau de diplôme des individus dont le père est fortement qualifié (niveaux I -II), Nord Pas de Calais et France (2003, études finies) 60% 50% Fr Npc 40% 30% 20% 10% 0% I et II III IV V Vbis VI niv. I-II: sup. à Bac+2, III: Bac +2, IV: Bac/Bac Pro,V: CAP/BEP,V bis : BEPC,VI: pas de dip. /CEP Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. 11

14 Graphique 2b: Niveau de diplôme des individus de père sans diplôme (niveau VI), Nord Pas de Calais et France (2003, études finies) 60% 50% Fr Npc 40% 30% 20% 10% 0% I et II III IV V Vbis VI niv. I-II: sup. à Bac+2, III: Bac +2, IV: Bac/Bac Pro,V: CAP/BEP,V bis : BEPC,VI: pas de dip. /CEP Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. Les graphiques 2a et 2b et le tableau 7 font apparaître deux caractéristiques fortes du Nord Pas de Calais comparativement à l ensemble français, pour l année 2003 : 1. Un individu dont le père est sans diplôme subit plus d inertie en termes d éducation au niveau régional qu au niveau de la France dans son ensemble ; parallèlement, un individu issu de cette origine a significativement moins de chances d être au moins diplômé du baccalauréat dans la région. Un constat semblable est fait pour Un individu dont le père a un niveau de diplôme supérieur à bac +2 (I-II) a légèrement plus de chances de descendre dans l échelle des niveaux d éducation dans la région qu en France entière. La mobilité ascendante réduite pour les personnes des familles les moins éduquées dans la région Nord Pas de Calais explique une part de la faiblesse relative chronique du niveau général d éducation dans le Nord Pas de Calais par rapport à l ensemble national. 12

15 Tableau 7 : Evolution par rapport au père suivant le niveau de diplôme, Nord Pas de Calais et France (2003, études finies) France NPC 2003 dipl. de dipl. de Dip. I-II Dip. I-II niveau VI niveau VI Immobilité en % 51,43% 37,93% 50,48% 42,39% Mobilité ascendante (%) 0,00% 62,07% 0,00% 57,61% Mobilité descendante (%) 48,57% 0,00% 49,52% 0,00% Source : Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille Conclusion A partir des données disponibles, les travaux de Nicolas Fleury mettent en évidence l inertie intergénérationnelle à laquelle font face les catégories sociales et culturelles les plus défavorisées dans la région Nord-Pas de Calais. En Nord Pas de Calais (par rapport à la France entière), les enfants issus de catégories les plus qualifiées descendent plus souvent socialement, et ceux des catégories les moins qualifiées font moins souvent l expérience de mobilité ascendante. La mobilité en termes de niveau d éducation est significative dans la région Nord Pas de Calais au début des années 2000 (elle a sensiblement augmenté de 1977 à 2003), mais reste cependant plus faible que pour la France. Les individus dont le père a un faible niveau d éducation font moins souvent l expérience de mobilité éducative ascendante dans la région Nord Pas de Calais. Ces éléments expliquent une partie de la persistance d un plus faible niveau d éducation régional. Une actualisation de ces travaux pourra être menée à part des données de la prochaine enquête FQP de l Insee en

16 Dans le prolongement des travaux présentés dans cette note, Nicolas Fleury souligne que la majorité des explications théoriques de la littérature économique à la persistance de sous-qualification n est pas plus prégnante pour le cas de la région Nord Pas de Calais qu en France. Il insiste sur le fait que devant l inadaptabilité des explications traditionnelles fournies par la littérature économique, la forte spécificité régionale réside dans l importance des restructurations industrielles qui ont touché l économie régionale. Nicolas Fleury montre ensuite comment les restructurations industrielles, en rendant «obsolète» une partie du capital humain des individus travaillant dans l industrie traditionnelle, peuvent réduire l accumulation de capital humain (et donc, la mobilité intergénérationelle) dans certaines zones 3. Ce dernier résultat est testé et validé empiriquement dans un autre travail Références bibliographiques C.E.R.E.Q. (2002), «Évaluation des politiques régionales de formation professionnelle initiale et continue Comment évoluent les disparités régionales en matière de formation professionnelle et d emploi des jeunes», premiers résultats des travaux du Groupe statistique pour l évaluation (GSE), Mars Davezies L. et Veltz P. (eds), (2005), Le grand tournant - Nord-Pas-de-Calais , Editions de l Aube Dormard S. (2001), L économie du Nord-Pas de Calais, Presses universitaires du Septentrion, pp Dormard S. (1986), «Cycles et tendances du chômage régional - Le Nord-Pas de Calais », Cahiers Lillois d Economie et de sociologie, n 7, 1er sem. 1986, pp.3-13 Dupays S. (2006), «En un quart de siècle, la mobilité sociale a peu évolué», in Données sociales. La société française, INSEE, édition 2006, pp Etudes Prospectives Régionales n 10, Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation (2007). Des indicateurs régionaux de développement humain dans le Nord-Pas de Calais et la Wallonie. Initiative «Indicateurs 21». GA- DREY Jean ; LAFFUT Michel ; RUYTERS Christine. 3 N. Fleury et J. Hellier [2008], «Intergenerational Human Capital Mobility and Industrial Restructuring», document de travail EQUIPPE, Université de Lille 1. 4 N. Fleury et F. Gilles [2010], «Mobilité intergénérationnelle et restructurations industrielles : une évaluation sur données françaises», document de travail EQUIPPE, Université de Lille 1. 14

17 Etudes Prospectives Régionales n 12, Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation [2009]. «Inégalités et pauvreté dans la région Nord Pas de Calais», Coordination Florence JANY-CATRICE. INSEE Nord Pas de Calais, Conseil Régional Nord Pas de Calais [2008], «La région Nord Pas de Calais parmi les régions européennes : une lecture des indicateurs de Lisbonne Göteborg», 56 pages, Novembre. Fleury N. [2007], «Dynamique des qualifications et mobilité intergénérationnelle dans la région Nord Pas de Calais, Rapport pour la région Nord Pas de Calais, document de travail EQUIPPE. Fleury N. et Hellier J. [2008], «Intergenerational Human Capital Mobility and Industrial Restructuring», document de travail EQUIPPE, Université de Lille 1 Fleury N. (2009), «Mobilité intergénérationnelle et qualifications dans les zones de reconversion d industries traditionnelles : le cas de la région Nord-Pas de Calais», thèse de doctorat en Sciences Economiques, Université Lille 1. Fleury N. et Gilles F. [2010], «Mobilité intergénérationnelle et restructurations industrielles : une évaluation sur données françaises», document de travail EQUIPPE Fontaine F. (1989), «Structure des activités et dynamismes des secteurs - Où en est-on dans le Nord-Pas de Calais après 20 ans de conversion industrielle?», Profils de l économie Nord-Pas de Calais, n 2, pp , INSEE I.N.S.E.E. (2006a), Recomposition du tissu productif de la région Nord-Pas de Calais I.N.S.E.E. (2006b), Données sociales - La société française, Edition 2006 I.N.SE.E. (2006c), «Pauvreté et territoires en Nord-Pas de Calais», Dossiers de Profil de Nord-Pas de Calais, n 82, 3 volets I.N.S.E.E. (1995), «Le nouveau paysage industriel du Nord-Pas de Calais», les dossiers de profil n 35, fév I.N.S.E.E. (1987), «Les industries du Nord-Pas de Calais, éléments statistiques » - supplément à Profil, INSEE 15

18 Inspection générale de l éducation nationale (2006), «Evaluation de l enseignement dans l académie de Lille», rapport n , juillet 2006 Note de la D2DPE N 27, «Le projet Indicateurs 21 en Nord Pas de Calais», Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation, 22 pages. Paris D. (1993), La mutation inachevée. Mutation économique et changement spatial dans le Nord-Pas de Calais, Ed. de l Harmattan Thélot C. et Vallet L.-A. (2000), «La réduction des inégalités sociales devant l école depuis le début du siècle», Economie et Statistique, 334, 3 32 Vallet L.-A. (1999), «Quarante années de mobilité sociale en France. L évolution de la fluidité sociale à la lumière de modèles récents», XL-1, Revue Française de Sociologie 16

19

20 Région Nord-Pas de Calais Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Evaluation 151, avenue du Président Hoover Lille Cedex Tél. :

Stéphanie Dupays. du fait de stratégies individuelles ou familiales ou bien de contraintes liées aux changements

Stéphanie Dupays. du fait de stratégies individuelles ou familiales ou bien de contraintes liées aux changements En un quart de siècle, la mobilité sociale a peu évolué Stéphanie Dupays En 2003, un homme âgé de 40 à 59 ans sur trois a une position sociale identique à celle de son père au même âge. Ce chiffre cache

Plus en détail

TD- Le calcul de la mobilité sociale

TD- Le calcul de la mobilité sociale TD- Le calcul de la mobilité sociale L objectif de ce TD est de vous montrer comment les sociologues calculent la mobilité sociale intergénérationnelle dans un pays. Pour ce faire, on va calculer des «tables

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

PCS du père AG ACCE PICS PI E O Total

PCS du père AG ACCE PICS PI E O Total Groupe socioprofessionnel du fils en fonction de celui du père en France en 2003 PCS du AG ACCE PICS PI E O Total fils Agriculteur 252 6 2 2 3 20 285 Artisan, Commerçant 72 182 37 60 43 225 619 Cadre supérieur

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

q u estions Hommes 28 % 22 % 21 % 18 % *Voir l encadré «indicateurs d état de santé utilisés», p. 2 Source : Enquête décennale santé 2002-2003

q u estions Hommes 28 % 22 % 21 % 18 % *Voir l encadré «indicateurs d état de santé utilisés», p. 2 Source : Enquête décennale santé 2002-2003 Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé résultats Repères Créées par la loi d orientation pour l aménagement et le développement territorial du 4 février 1995,

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

La baisse des sorties sans qualification

La baisse des sorties sans qualification note d information 1.12 AOÛT Les sorties sans qualification n ont cessé de baisser au cours des trente dernières années. En 1975, un quart des élèves d une même génération interrompait ses études au collège

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Changer de logement dans le même environnement

Changer de logement dans le même environnement 6 Changer de logement dans le même environnement Christelle Minodier* Les parcours résidentiels sont en grande partie rythmés par les événements familiaux et dans une moindre mesure par les changements

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 10 AVRIL 2015 LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF Parmi les licenciés économiques, ceux qui ont bénéficié du

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Olivier Lefebvre* Sur 100 jeunes entrés en 6 e en 1995, 44 sont désormais titulaires d un diplôme de l enseignement supérieur.

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1 Rhône-Alpes En Rhône-Alpes, l industrie joue toujours un rôle moteur dans l économie régionale. Composé de filières très diversifiées qui se sont constituées sur un socle d industries lourdes, ce tissu

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 Séance n 8. TD 1. L évolution des catégories socioprofessionnelles Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 En milliers Groupe socioprofessionnel 1975 2006 s 1691 560

Plus en détail

Héritages, donations et aides aux ascendants et descendants

Héritages, donations et aides aux ascendants et descendants CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 05 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 4 MARS À 00 h 01 LES ÉCARTS DE SALAIRE HOMMES-FEMMES ÉDITION 2015 Les études de l emploi cadre N 2015-XX Mars 2015 Composantes de la rémunération des cadres Méthode employée

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

La part des jeunes sans diplôme en 2006 par zone d'emploi

La part des jeunes sans diplôme en 2006 par zone d'emploi Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La part des jeunes s diplôme en 2006 par zone d'emploi Pour les jeunes sortis

Plus en détail

Acquis de première : groupe d appartenance, groupe de référence, socialisation anticipatrice, capital social

Acquis de première : groupe d appartenance, groupe de référence, socialisation anticipatrice, capital social COMMENT RENDRE COMPTE DE LA MOBILITÉ SOCIALE? 1. COMMENT MESURER LA MOBILITÉ SOCIALE? A. LES TABLES DE DESTINÉES ET DE RECRUTEMENT 2003 B. DIFFÉRENTES MOBILITÉS, FLUIDITÉ SOCIALE ET DÉCLASSEMENT SOCIAL

Plus en détail

Être sans diplôme aujourd hui en France : quelles caractéristiques, quel parcours et quel destin?

Être sans diplôme aujourd hui en France : quelles caractéristiques, quel parcours et quel destin? ENSEIGNEMENT - ÉDUCATION Être sans diplôme aujourd hui en France : quelles caractéristiques, quel parcours et quel destin? Rachid Bouhia*, Manon Garrouste*, Alexandre Lebrère*, Layla Ricroch* et Thibaut

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France

Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France Dossier de presse Conférence 2 avril 2012 Les vacances des enfants et des jeunes aujourd hui en France UNE INJUSTICE SOCIALE Ovlej Association constituée de La Jeunesse au Plein Air (La JPA) et de l Union

Plus en détail

Éducation et mobilité sociale : la situation paradoxale des générations nées dans les années 1960

Éducation et mobilité sociale : la situation paradoxale des générations nées dans les années 1960 SOCIÉTÉ Éducation et mobilité sociale : la situation paradoxale des générations nées dans les années 1960 Camille Peugny* Les difficultés rencontrées par les générations nées dans les années 1960 ont été

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL)

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES CHIFFRES-CLÉS Édition 2014 ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES THÈME 3 Inégalités professionnelles ÉCARTS DE SALAIRES Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes traduisent pour partie les inégalités

Plus en détail

Onze domaines professionnels en Ile-de-France. Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers

Onze domaines professionnels en Ile-de-France. Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 260 - Décembre 2005 Emploi Onze domaines professionnels en Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers Entre 1990 et 1999, les effectifs

Plus en détail

AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISE PAR DES DEMANDEURS D'EMPLOI Les évolutions de 1986 à 2007

AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISE PAR DES DEMANDEURS D'EMPLOI Les évolutions de 1986 à 2007 DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Septembre 2007 AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISE PAR DES DEMANDEURS D'EMPLOI Les évolutions de 1986

Plus en détail

HOMMES ET FEMMES CADRES EN 2002 : inégalités d accès aux emplois et inégalités salariales

HOMMES ET FEMMES CADRES EN 2002 : inégalités d accès aux emplois et inégalités salariales Mars 2007 - N 10.3 HOMMES ET FEMMES CADRES EN 2002 : inégalités d accès aux emplois et inégalités salariales En 2002, seulement 15 % des femmes qui travaillent dans une entreprise de 10 salariés ou plus

Plus en détail

Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année Septembre 2002. Conclusions d enquête

Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année Septembre 2002. Conclusions d enquête Cécile RIOU Assistante de Recherche (CEVIPOF / IEP) Vincent TIBERJ Chargé de Recherche (CEVIPOF / FNSP) Biais sociaux et procédure de recrutement, l exemple de l examen d entrée à Sciences Po 1 ère année

Plus en détail

Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations des

Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations des Écarts entre morbidité déclarée et morbidité mesurée À travers l enquête décennale santé Dans la plupart des enquêtes de santé, les estimations de prévalences se rapportent en général aux déclarations

Plus en détail

Mobilité géographique et mobilité professionnelle

Mobilité géographique et mobilité professionnelle Mobilité géographique et mobilité professionnelle Jean-François Royer CREST-INSEE Plan 1. Le sujet : les changements de résidence liés aux changements d emploi ou dans l emploi 2. Les sources 3. Quelques

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES J. 12 1425 CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2013 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 2 Durée : 3 heures - Coefficient : 3 Le candidat traitera le présent sujet correspondant à l

Plus en détail

L origine sociale joue-t-elle sur le rendement des études supérieures?

L origine sociale joue-t-elle sur le rendement des études supérieures? EDHEC BUSINESS SCHOOL PÔLE DE RECHERCHE EN ÉCONOMIE, ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES ET RÉFORME DE L'ÉTAT 393-400 promenade des Anglais 06202 Nice Cedex 3 Tél. : +33 (0)4 93 18 32 53 Fax : +33 (0)4

Plus en détail

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement Les migrations alternantes PIVER 03/12/2009 Définitions et sources Mobilités alternantes = Mobilités domicile travail + Mobilités domicile étude Source privilégiée : Recensement de la population - commune

Plus en détail

Héritages, donations et aides aux ascendants et descendants

Héritages, donations et aides aux ascendants et descendants Dossier Héritages, donations et aides aux ascendants et descendants Bertrand Garbinti, Pierre Lamarche, Laurianne Salembier* Le patrimoine d un ménage est constitué par la somme de tous les biens qu il

Plus en détail

Les aides aux devoirs en dehors de la classe

Les aides aux devoirs en dehors de la classe note d informationfévrier 6.4 www.education.gouv.fr/stateval Les élèves peuvent bénéficier d s aux devoirs scolaires de la part de leurs parents, de frères et sœurs, d amis, de proches ou bien suivre des

Plus en détail

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 éclairages Études et analyses N 8 JANVIER 2014 LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 En 2011, 76 500 demandeurs d emploi ont obtenu l Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE). Par rapport aux

Plus en détail

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Gérard Cornilleau Des inégalités contenues, des classes moyennes fragiles Le débat sur les salaires n est plus aujourd hui dominé

Plus en détail

Carnet du recensement

Carnet du recensement Carnet du recensement DONNÉES 2006 Synthèse Juillet 2009 L ESSENTIEL Marseille renoue avec la croissance démographique et se met progressivement au diapason des grandes métropoles françaises. Avec près

Plus en détail

L impact de la libre circulation des personnes sur les salaires en Suisse

L impact de la libre circulation des personnes sur les salaires en Suisse L impact de la libre circulation des personnes sur les salaires en Suisse L accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) avec les États de l UE et de l AELE, entré en vigueur en juin, marque un

Plus en détail

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi?

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? a) Le diplôme facilite l'accès à l'emploi typique 1. Les sortants du système éducatif sont de plus en plus diplômés. En 1979, sur 742 000 sortants du

Plus en détail

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial Editorial 31,30,11 ce seront en 2005 les nombres de promotions de diplômés pour les départements de notre I.U.T., Carrières Sociales, Gestion Logistique et, et Communication. Au fi l de ces années, les

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Nombre d enfants à charge des retraités : simulations en projection. Fanny Godet, note INSEE n 22 / DG75-G210 pour le COR, novembre 2015

Nombre d enfants à charge des retraités : simulations en projection. Fanny Godet, note INSEE n 22 / DG75-G210 pour le COR, novembre 2015 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 04 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail 22 L'EMPLOI EST-IL DE PLUS EN PLUS QUALIFIE? A Qu'est-ce que la qualification de l'emploi? a) Définitions 1. La qualification peut se définir comme l'ensemble des aptitudes acquises par l'individu ou requises

Plus en détail

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins.

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins. BILAN GENERAL Analyse générale A partir des 380 personnes enquêtées dans la région Auvergne, on a pu constater, au travers de cette enquête de l URAF, que 77% des familles interrogées sont globalement

Plus en détail

fiche de synthèse #6 Emploi & économie

fiche de synthèse #6 Emploi & économie fiche de synthèse #6 Emploi & économie www.guidepratiqueachatimmobilier.com 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 Population Densité moyenne (habitants/ km²) Impôts de particuliers Année de référence : Impôt

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

De la première à la deuxième année. 2001-2002 à 2002-2003. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE)

De la première à la deuxième année. 2001-2002 à 2002-2003. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) POPULATION ORES Suivi de cohorte Bacheliers 2001 Décembre 2006 De la première à la deuxième année 2001-2002 à 2002-2003 Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) Pôle Universitaire Lille Nord-Pas de Calais

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

GFE 12 Techniques graphiques Impression

GFE 12 Techniques graphiques Impression PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 2007-2011 GFE 12 Techniques graphiques Impression AVRIL 2006 Contribution au diagnostic du PRDF par GFE Fonds social européen Dernières

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Certificat d aptitude professionnelle (CAPA) Production, utilisation des matériels (PAUM) en 2008 - Enquête 2011

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX Édition n 2 Avril 2014 Introduction Démographie 4 Diplôme - Formation 7 Emploi et population active 10 Ménages et familles 20 Logement 23 Revenus 31 L emploi salarié privé 41

Plus en détail

Méthodes d investigation

Méthodes d investigation Méthodes d investigation 1 LE QUESTIONNAIRE LE questionnaire 1. l économie générale du questionnaire : 2. L avant questionnaire 3. la construction du questionnaire 4. Le choix de l échantillon 2 1. Le

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010 Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après un Master 2 Après un Master 2 Devenir des diplômés

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Qui sont les usagers des transports en France?

Qui sont les usagers des transports en France? 1 Qui sont les usagers des transports en France? PANEL - Les usagers des transports en France - - novembre 2015 - LE PANEL Résultats d une enquête sur les aspirations et les pratiques de mobilité des Français

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? Au 30 juin 2014, avant l entrée en vigueur de la convention d assurance chômage de mai

Plus en détail

Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap

Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap Nathalie Dutheil Dress, ministère de l emploi et de la solidarité Les caractéristiques socio-démographiques

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion

Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion Jean-François Giret, IREDU-CNRS, Université de Bourgogne Conférence de l AFDET, Nantes, 13 février 2013

Plus en détail

L entrepreneuriat en France

L entrepreneuriat en France Centre d analyse stratégique Économie Finances Octobre 2012 L entrepreneuriat en France Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque des créateurs d entreprises? ANNEXES Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05 note d information Enseignement supérieur & Recherche 13.05 JUILLET À la rentrée 2011, les instituts s accueillent 26 400 étudiants inscrits dans des formations canoniques ou de type universitaire. Plus

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? p.7 La qualification, c est quoi? p.8

Plus en détail

Actualités OFS. La mobilité professionnelle. 3 Vie active et rémunération du travail Neuchâtel, novembre 2012

Actualités OFS. La mobilité professionnelle. 3 Vie active et rémunération du travail Neuchâtel, novembre 2012 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS 3 Vie active et rémunération du travail Neuchâtel, novembre 2012 La mobilité professionnelle Une analyse sur la

Plus en détail

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars Bretagne Decré - Cathédrale Guist'hau Graslin - Commerce Dobrée - Bon Port Maleine - Champ Mars Gloriette - Feyau C OMPOSÉ DE SEPT micro-quartiers, le Centre ville allie vieux quartiers populaires, constructions

Plus en détail

le devenir des diplômés de licence professionnelle de l université de lille

le devenir des diplômés de licence professionnelle de l université de lille N 2 - JUILLET 2015 PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE Chacun de leur côté, les observatoires des trois universités de Lille (Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle de Lille 1, Observatoire

Plus en détail

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE L impact du Congé individuel de formation Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE PAR IPSOS SUR LES PARCOURS ACHEVES EN 2010 Sommaire Préambule... 1 Le contexte... 2 Les

Plus en détail

Corps professoral en transformation?

Corps professoral en transformation? JANVIER 2010 VOL 12 NO 1 Répartition par âge Sous-représentation & sous-rémunération des femmes Professeur(e)s autochtones ou appartenant à une minorité visible Conclusion Corps professoral en transformation?

Plus en détail

Prospective des métiers en région et orientation professionnelle. Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France

Prospective des métiers en région et orientation professionnelle. Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France Prospective des métiers en région et orientation professionnelle Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France Un exercice conçu pour le pilotage de la formation Contexte : préparation du PRDFP Besoin de vision

Plus en détail

Louis-André Vallet (CNRS) Laboratoire de Sociologie Quantitative, CREST, UMR 2773 CNRS & INSEE

Louis-André Vallet (CNRS) Laboratoire de Sociologie Quantitative, CREST, UMR 2773 CNRS & INSEE Utiliser le modèle log-linéaire pour mettre au jour la structure du lien entre les deux variables d un tableau de contingence : un exemple d application à la mobilité sociale Louis-André Vallet (CNRS)

Plus en détail

Formation et insertion

Formation et insertion Formation et insertion Plus d un élève sur trois formé dans l industrie A la rentrée 2011, près de 600 élèves suivent une formation professionnelle initiale sur le territoire vitryat. Plus d un tiers se

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Génie

Plus en détail