Michel Vaujour UN FILM DE FABIENNE GODET. LE BUREAU présente MARC PAUFICHET / PHOTO : PATRICK SWIRC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Michel Vaujour UN FILM DE FABIENNE GODET. LE BUREAU présente MARC PAUFICHET / PHOTO : PATRICK SWIRC"

Transcription

1 MA PLUS BELLE ÉVASION N EST PAS DE M ÊTRE ÉVADÉ DES PRI- SONS DANS LESQUELLES J AI LONGTEMPS ÉTÉ ENFERMÉ, C EST DE M ÊTRE ÉCHAPPÉ DE CELLES DANS LESQUELLES JE ME SUIS ENFERMÉ TOUT SEUL JE CROIS QU UN HOMME PEUT TOUT RÉUSSIR S IL EST PRÊT À TOUT Y SACRIFIER ; MÊME ET SURTOUT CE QU IL CROIT ÊTRE. LE BUREAU présente MARC PAUFICHET / PHOTO : PATRICK SWIRC UN FILM DE FABIENNE GODET

2 Le Bureau présente RELATIONS PRESSE André-Paul Ricci Florence Narozny 6 place de la Madeleine Paris 8 Tél. : / Fax : PROGRAMMATION Martin Bidou et Christelle Oscar Tél. : /63 Fax : PARTENARIAT MÉDIA ET HORS MÉDIA Marion Tharaud et Carolyn Occelli Tel. : /44 Fax : DISTRIBUTION Haut et Court Laurence Petit Tel. : Fax : Un film de Fabienne Godet SORTIE NATIONALE LE 8 AVRIL France - Couleur 1h47 35 mm 1,85 Dolby SRD 2008

3 Synopsis FAUT-IL QUE JE DISE TOUTES LES VÉRITÉS? LES GENS QUE J AIME, JE LES AIME PARCE QU ILS SONT PLEIN D ILLUSIONS SUR LA VIE. ALORS QUE LA VIE, SA SEULE PROMESSE C EST LA MORT. JE VOIS LES FUTURS MORTS DANS LES VIVANTS QUI SONT DEVANT MOI. JE NE LES VOIS PAS, JE LE SAIS. TRISTESSE, NON, FRANCHEMENT, S IL Y EN A UN QUI REMERCIE LA VIE, C EST MOI... Ancien braqueur fiché au grand banditisme, Michel Vaujour a toujours préféré la fuite à la prison, l aventure à la soumission, la liberté à la loi. En l espace de 30 ans, il aura passé 27 ans en prison dont 17 en cellule d isolement et sera parvenu à s en échapper à cinq reprises avant d obtenir une libération conditionnelle en Si cette vie trépidante l a souvent exposé au pire, elle l a aussi confronté à un incroyable face-à-face avec lui-même. Avec le temps, cette fuite en avant est devenue une ascension intérieure, une esquisse de philosophie où il lui a fallu vaincre une certaine idée de soi, de la vie et des autres. C est à ce voyage initiatique que nous convie ce film.

4 Entretien avec Fabienne Godet Propos recueillis par Philippe Mangeot. À quelle occasion avez-vous rencontré? QUAND JE ME SUIS ÉVADÉ, J AI VRAIMENT CRU QUE J AVAIS GAGNÉ. J AI COMPRIS BIEN PLUS TARD QUE J AVAIS PERDU QUELQUE CHOSE D ESSENTIEL... C ÉTAIT LA CAPACITÉ DE LA JOIE. J AVAIS REPRIS UNE LIBERTÉ QUI N ÉTAIT PAS NÉCESSAIREMENT JOYEUSE. JE NE SAVAIS PAS AIMER. Je préparais fin 2003, Le Sixième homme, un documentaire de 52 que j ai réalisé sur Dominique Loiseau. Dominique avait été accusé à tort d être un policier ripoux. Quand je lui ai demandé ce qui lui avait permis de tenir en prison, il m a parlé de son père mais aussi de Michel Vaujour, qu il avait rencontré à la maison d arrêt de Bois d Arcy. À cette époque, Dominique était au plus mal psychologiquement. Michel, lui, avait pris une balle dans la tête au cours d un hold-up et se rééduquait seul. Michel lui avait insufflé l énergie pour continuer à se battre envers et contre tout. Sans son soutien, Dominique m a souvent dit qu il ne serait plus là aujourd hui. Je les ai donc rassemblés. Au cours du tournage, Michel a prononcé ces mots : «Ce qui m a touché chez Do, c est une innocence que j ai retrouvée dans sa douleur. Une innocence que moi j avais perdue en chemin. Une innocence que j avais dû laisser derrière moi pour survivre.» Ces phrases m ont bouleversée. Par-delà nos parcours très différents, je les ai d abord entendues pour ce qu elles faisaient résonner en moi : elles m évoquaient les rêves et les idéaux abandonnés à l épreuve du réel ; elles me disaient les deuils et le désenchantement dont est tissée la vie. Mais là où je ne voyais que la douleur, Michel montrait qu on pouvait en faire une force. Ces phrases sont à l origine du désir de faire un film avec lui, elles en sont aussi la trame secrète. Que saviez-vous de son passé à l époque? Pas grand-chose. J avais comme tout le monde entendu parler de son évasion de la Santé, rien de plus. Quand je l ai rencontré pour la première fois, en février 2004, il n était libre que depuis six mois et pourtant il n en parlait jamais, comme si le passé n existait pas. Nous nous sommes rencontrés à la gare de Lyon. Michel ne se confie pas facilement et il voulait savoir qui j étais. Je lui ai parlé de mon expérience de psychosociologue, de l époque où je travaillais auprès des soignants à l accompagnement des mourants. La mort, Michel la connaissait bien : il avait flirté avec elle toute sa vie! Avec cette balle dans la tête, il avait vécu ce qu on appelle une NDE (Near Death Experience). Quand nous nous sommes quittés, je n en savais pas beaucoup plus sur lui, mais il était clair que j avais fait une vraie rencontre.

5 Ne me libérez-pas est le premier documentaire sur auquel il ait accepté de participer ; mais il s était déjà raconté dans un livre 24H SUR 24 SEUL. SEUL... ET LES QUATRE MURS... T AS LE TEMPS DE PENSER, PENSER, PENSER, PENSER... ET LES IDÉES ET LES PENSÉES QUI REBONDISSENT CONTRE LES MURS... QUI TE REVIENNENT QUI TE TRAVERSENT LA TÊTE, TOUJOURS LES MÊMES. TU ES PRISONNIER DE ÇA, JE NE SUIS PAS SÛR QUE TU SOIS ENCORE TOI-MÊME... TU PRENDS LE FACTEUR TEMPS ET TU MULTIPLIES ÇA À L INFINI... TU VERRAS, TRÈS VITE TU NE RESSEMBLES PLUS À CE QUE TU ES. Au moment où je me suis mise à rêver de ce film, j ignorais que Michel écrivait sur sa vie. Quand Ma plus belle évasion est sorti, à l automne 2005, je l ai lu et relu pour y trouver un angle. Je savais qu il avait refusé toutes les propositions qui lui avaient été faites par la télévision. On voulait le faire revenir sur la culture du grand banditisme dont il est l un des derniers rescapés. Or il en avait déjà parlé dans son livre, et refusait qu on l assigne à ce passé dont il s était libéré. Je sentais bien, d ailleurs, que ce n était pas là ce qui m intéressait. Ces multiples refus n étaient pas très engageants, mais ils m ont poussé à clarifier ce que je souhaitais vraiment faire et à comprendre pour moi-même en quoi ce film m était nécessaire. La lecture de son livre m a évidemment servi. Mais ce qui m a été le plus précieux, ce sont les questionnements sans ménagement de mon producteur, Bertrand Faivre, et de mon co-scénariste, Franck Vassal, qui m ont aidé à préciser mes intentions. Si l on s en tient aux événements, ma vie et celle de Michel n ont évidemment rien à voir. Pourtant ce film m a renvoyé à une multitude de questions qui pourrait se résumer autour de deux interrogations : qu ai-je fait de ma vie et de ma liberté pendant ces 27 années où Michel a été emprisonné? Ai-je été à la hauteur de la vie qui m a été donnée? L idée de libération donne son titre à votre film. Mais on ne tarde pas à comprendre qu elle ne se réduit pas aux cinq évasions qui ont fait la célébrité de. Sa vie est tout entière occupée par cette question de la libération : les évasions n en sont que la part la plus visible. Cela commence très tôt : quelle liberté s octroyer, quand on est issu d une famille populaire et qu on refuse de prendre le chemin de soumission qu a suivi son père? Puis, pendant les longues années d incarcération en Quartier de Haute Sécurité (QHS) : comment se libérer mentalement pour résister à l enfermement physique? Surtout, au moment où il se rend compte que les choix qu il a faits l ont conduit à s enfermer luimême : comment se libérer de soi et des valeurs de son «milieu»? comment, en d autres termes, se «déconditionner» pour reprendre la «vie normale d un être humain», comme il dit. La grande question de qui me concerne et qui

6 concerne tout le monde, je crois est donc : comment se libérer? Mon film décrit un parcours initiatique ; la libération est son fil rouge, et ordonne tous les choix formels que j ai faits. Je l ai pensé et construit comme une discussion philosophique. J aurais pu l appeler Entretiens avec sur le métier de vivre. Pas sur le métier de bandit, ni sur les évasions proprement dites qui restent à mon sens anecdotiques. Là où on s attendait à trouver un roman d aventures, vous proposez un romanesque plus intime, et beaucoup moins rocambolesque. Sa vie est plus romanesque que la plus riche des fictions que j aurais pu imaginer. De toutes ses évasions, la plus célèbre l hélicoptère à la prison de la Santé en 1986 est pourtant celle qui m intéresse le moins. Elle est sa légende, qui éclipse tout le reste. Dans le film, cette légende est prise en charge par les journaux télévisés, dont je montre des extraits de l époque, et qui parlent tous du caractère «cinématographique» de ses évasions. Or mon film ne relève pas de ce cinéma-là, il en prend le contrepoint. Au-delà du spectaculaire, cette évasion représente pour Michel l expérience de la perte : au cours des préparatifs, la mort de Gilles, son frère d armes ; mais aussi la défection de tous les soi-disant amis sur lesquels Michel avait cru pouvoir compter. L évasion de 1986 n est donc qu une étape dans son cheminement psychologique et existentiel. Le film consacre pourtant du temps à une autre évasion : celle du pistolet en savon au palais de Justice de Châlons-sur-Marne, en Cette évasion-là, je l aime bien. Michel ne dispose de rien : s il parvient à s évader, c est au prix d un extraordinaire travail sur lui-même. Il est en QHS, et pendant quatre ans, il travaille à dompter toutes ses émotions, à concentrer la moindre de ses pensées sur un seul but, à tuer ce qu il reste en lui d enfant pour devenir une arme. C est là qu il a perdu son innocence et qu il s est enfermé dans le rôle de malfrat. C est aussi là qu il a acquis la concentration, l énergie et la force mentale pour survivre à cet enfermement. Son évasion, pour le moins incroyable, est le résultat de tout cela. C est cette même force mentale qui lui permettra des années plus tard, au moment où il se retrouve hémiplégique, prisonnier de son propre corps, de se rééduquer seul en prison et plus tard encore de se libérer des schémas mentaux dans lesquels il s est enfermé. Un portrait de en moine? Il emploie lui-même l image du moine les années de solitude et de silence dans une cellule s y prêtent mais je préfère parler d ascétisme : il y a chez lui une recherche spirituelle qui exige de s imposer une règle très dure. Il aurait pu être alpiniste ou navigateur en solitaire : cette expérience, qui consiste à se sentir vivant dans la recherche de l extrême et le travail sur ses limites, il l a vécue à travers le grand banditisme. Dans une image d archive, un avocat de la défense dit que les évasions de Michel ont toujours suscité un sentiment d amitié voire d amour parfois. C est vrai que les hors-la-loi engendrent toujours une certaine attirance, notamment par leur force de désobéissance à l ordre social. Mais derrière le mythe, que sait-on au final de la vie de ces hommes? Pas grand-chose. Et c est précisément ce qui m intéressait. Ce film montre l envers du décor, loin des clichés ou du glamour. Michel a traversé ce miroir-là. Il en a aussi payé le prix. C est ce qu il tente de transmettre à ses petits-neveux. Ce moment est pour moi très important car il s adresse à tous ceux qui rêvent de fraternité à travers ce milieu fraternité qui n existe pas ou si peu Le film témoigne toutefois de l admiration que vous éprouvez pour lui. Je ne soutiens pas ce que Michel a fait mais je tente de comprendre sans juger comment l enfant qu il était est devenu cet homme dangereux. En revanche, je soutiens son parcours à la lumière de ce qu il est devenu aujourd hui. D où lui vient sa capacité à trouver de la vie au cœur d un processus de destruction? Le film s ouvre et se referme par une célébration de la vie, et de «la beauté de ce qui nous est offert». Or cet homme a passé près de la moitié de son existence en prison : 27 ans, dont 17 d isolement. Qu est-ce que c est, au juste, de ne pas pouvoir toucher quelqu un pendant tant d années? Comment se fait-il qu il ne soit pas devenu fou, qu il n ait pas été broyé? C est ce mystère de la résilience que j essaie de percer. Pour percer ce mystère, vous avancez en psychologue : dans l enfance, ses chagrins et ses occasions manquées, vous cherchez à la fois la clé du basculement de dans le banditisme et de cette capacité de résilience dont vous parlez.

7 CE QUE J'APPELLE L'INNOCENCE C EST CE QUI TE PERMET D'ALLER AVEC UN PEU DE CONFIANCE DANS LA VIE, CE QUI TE PERMET DE SOURIRE AUX GENS, CE QUI TE PERMET DE RESPIRER LA VIE, TOUT SIMPLEMENT.

8 J ai fait des hypothèses de psychologue notamment celle du frère que Michel n a pas eu, et dont Gilles aurait été un substitut. Michel ne savait pas quoi en penser, mais il ne m a pas contredite. Je sais bien que cela n explique pas tout : le film pose la question du secret d une vie, il ne prétend pas la résoudre. Au départ, il y a un môme qui fait des conneries comme n importe quel autre môme ; qu est-ce qui fait que sa vie bascule? Par quelle série d enchaînements il devient? Mais on pourrait dire aussi bien que, pour moi, tout commence par la fin : par l énigme que représente ce qu il est aujourd hui, après ce qu il a traversé. D où le montage inversé de photos par lequel j ai choisi de terminer le film : on part du jour de sa libération, puis on remonte jusqu à la photo d un gosse en culottes courtes. Mon film fait donc dialoguer deux niveaux différents : le présent de la libération conditionnelle, le parcours qui a mené jusque-là. Quand Michel dit qu il a dû faire le deuil de la toute-puissance, il fallait montrer en parallèle comment s était construite cette toute puissance. Or ce mouvement de va-et-vient se traduit aussi, sur un plan formel, par l alternance entre les passages où il se raconte dans la salle à manger de sa mère et les séquences d extérieur où il parcourt la campagne. Je voulais montrer le rapport essentiel qu il entretient avec la nature, fait d émerveillement et de sensualité, qu il a pu retrouver depuis sa libération, et qui avait enchanté sa petite enfance, avant de partir dans ces «villes froides» dont il parle dans l une de ses lettres de prison. Vous avez tourné principalement dans sa famille Il y vivait au moment où nous avons tourné. C est donc là que je suis allé le filmer à plusieurs reprises, avec Crystel Fournier, qui était à l image et au son. Nous partagions avec lui son quotidien d homme libre, nous l accompagnions dans ses visites et ses promenades. Cette immersion dans sa famille, qui me semblait indispensable pour accéder à une parole vraie, exigeait aussi que nous travaillions en intimité, et que notre équipe soit aussi réduite que possible. Michel m a souvent dit que jusqu à une époque pas si lointaine, se confier à quelqu un qui n était pas du milieu lui aurait paru impensable. Vous montrez un très apaisé, et très peu «politique» y compris sur la violence du système carcéral Michel le dit, il n a jamais été politisé. Il est allé sur les barricades en 68, mais même à cette époque, sa rébellion était avant tout individuelle. Quant au système carcéral, Michel ne s est jamais positionné comme victime dans nos entretiens. C est aussi d une certaine façon ce qui l a aussi sauvé. L un de ses avocats, Henri Leclerc, explique très bien le processus de résistance qu il a mis en place pour maintenir le peu de liberté qu il avait. À sa sortie de prison Michel a dit : «Si je sors avec de la haine dans le coeur, c est eux qui auront gagné». Je crois qu il a raison. Vous évoquez un de ses avocats, pourquoi justement ne pas leur avoir donné la parole dans ce film? J ai rencontré trois de ses avocats que sont Henri Leclerc, Antoine Deguines et Marie-Laure Barré : leurs témoignages figureront dans le bonus du DVD, quand il sortira. La façon dont ils parlent de Michel est très forte et éclaire son parcours à des périodes très différentes. Mais avec mon monteur, Florent Mangeot, nous nous sommes rendus compte que le film gagnait à être centré autour de la parole de Michel. C était aussi plus proche de mon intention de départ. Il me fallait juste l assumer, me faire confiance mais surtout faire confiance au spectateur. Dans Autobiographie d un épouvantail, Boris Cyrulnik explique comment tout récit est une entreprise de libération : «Le récit n est pas le retour sur le passé, c est une réconciliation avec son histoire. On bricole une image, on donne une cohérence aux événements, comme si l on réparait une injuste blessure.» J ai choisi de donner entièrement place à ce processus. Le cinéma me donne cette liberté : celle d un film moins classique, moins formaté dans sa durée, qui n a pas à confronter des points de vue différents au nom d une soi-disant objectivité qui est souvent une imposture totale! Je ne crois pas plus à l exhaustivité : à vouloir tout dire, on ne dit plus rien du tout. J ai donc pris la décision de ne garder, des 60 heures de rushes dont je disposais, que celles qui relèvent de la dimension existentielle. Et je n ai conservé, parmi les témoignages que j avais recueillis, que ceux où Michel était présent, et qui traitent donc autant de son passé que de ce qu il est devenu. On est également surpris de l absence à l image des femmes que Michel Vaujour a aimées, et qui ont joué pour lui un rôle déterminant. Mais les femmes ne sont pas absentes, au contraire! Le film revient sans cesse sur le courage dont elles ont fait preuve quand les hommes avaient démissionné. C est l amour de Lisa, sa mère, quand son père affectait de ne plus le connaître. C est Chantal, sa sœur, qui a été la

9 T APPRENDS LES CHOSES PAR TOUT CE QUI TE MANQUE... SIMPLEMENT TOUCHER QUELQU UN. LÀ, TU N AS QUE LES MURS. ILS SONT FROIDS. TU RESTES COMME ÇA DES ANNÉES... TU VIENS À DES CHOSES ESSENTIELLES... J AI APPRIS LES CHOSES COMME ÇA, PAR LE MANQUE, ET ÇA TE SCULPTE BIEN. seule à le visiter systématiquement en prison. C est Nadine, qui par amour, a mené l évasion en hélicoptère alors que tous les soi-disant frères d armes sur qui Michel avait cru pouvoir compter s étaient défaussés. C est Jamila, qui a fait preuve d un incroyable culot pour arriver jusqu à lui, qui a pris le risque de la prison en assumant pleinement ses choix, et à qui Michel doit d avoir retrouvé la part d humanité dont il s était défait. Aux procès, les juges ont essayé de faire dire à Jamila comme à Nadine qu elles avaient été manipulées ce qu elles ont récusé avec une fermeté admirable. L idée misogyne selon laquelle elles seraient des dindes sous influence arrange tout le monde, et empêche de se poser les vraies questions politiques et sociales que suscite leur engagement. Ce film leur rend hommage. Quant au fait que ni Nadine, ni Jamila n apparaissent à l écran, c est une autre histoire. Michel et Nadine se sont séparés à un moment où la nouvelle loi sur la libération conditionnelle n existait pas. Pour Michel, il n y avait aucun avenir sinon celui de se résigner à mourir en prison. Par ailleurs, toute séparation qui plus est, un couple aussi légendaire engendre de la douleur de part et d autre. Il n est pas sûr que j aurais pu les réunir de nouveau. Ce n était pas non plus le sujet de mon film. Quant à Jamila, elle a choisi de rester discrète et je respecte sa décision. Elle n en est pas moins présente, à travers les lettres magnifiques qu elle m a confiées et que je lui ai demandé de lire. Sa voix dit tout. Le film est dédié à Jamila. Qui, de Michel ou de vous, lui adresse cette dédicace? J ai pris l initiative de cette dédicace car c est Jamila qui par son engagement dont elle a payé le prix fort a permis à Michel d être aujourd hui parmi nous. C est elle qui a ouvert les portes et qui lui a permis de changer, de s ouvrir à une vie «normale». Sans elle, je n aurais jamais rencontré Michel, il n aurait jamais pu se confier à moi. Je lui dois en quelque sorte ce film. Vous parliez de la voix de Jamila. Celle de Michel ouvre le film sur un écran noir. Commencer dans le noir, c est convier d emblée le spectateur à se mettre en situation d écoute : quelqu un est là, qui vous parle comme il m a parlé : l essentiel du film est dans cette invitation. La voix de Michel est une voix qui remplit l écran. Elle est congruente à la capacité de concentration qui est la sienne. Au début du film,

10 Michel propose d écouter le silence, pour donner une idée de celui d une cellule. Ses propres silences participent pleinement de sa parole : il peut se taire à un moment donné parce qu il se concentre. Mais je l entends aussi comme une façon de poser les choses, qui donne à ce qu il a dit le temps de résonner chez ses interlocuteurs. De fait, il a la présence d un grand acteur. J AI COMPRIS QUE, MOURIR POUR MOURIR, AUTANT MOURIR DEBOUT EN ESSAYANT DE REPRENDRE SA VIE... QUE L ACCEPTATION DE LA MORT ÉTAIT À PEU PRÈS LA SEULE FORCE QUE JE POUVAIS ASSIMILER POUR RETOURNER LA SITUATION. C est en effet une présence très immédiate, très forte. Quelques personnes m ont dit : c est un séducteur, il joue. Ce à quoi je réponds : il ne joue pas, il est. Il a souvent, par exemple, ce regard en l air, toujours du même côté : je ne sais pas d où cela vient, mais il y a là quelque chose qui me parle de ce que c est que de vivre des années entières dans une cellule de 9m 2. Ce qui est sûr, c est qu il ne craint pas la caméra. Il a décidé de raconter son histoire, il n y va pas à demi. Il m a dit un jour : «ces mots, je les ai répétés pendant 27 ans, je les connais par cœur». Je ne pense pas que cela en fasse pour autant un acteur. Vous le filmez souvent en plans très serrés, comme si vous cherchiez à capter quelque chose dans son regard. L objectif de la caméra n est que le prolongement de mon regard. Malgré moi, je scanne les visages, les moindres gestes, les moindres détails. Choisir de le filmer comme cela, c est aussi inviter le spectateur à prendre ma place. Parfois, ses yeux se voilent, passent de la douceur à la froideur, d un regard d enfant à un regard de tueur. Chaque fois que nous nous sommes vus, je lui ai parlé de la tristesse que j observe dans son regard. Michel conteste cette tristesse et préfère parler de mélancolie, de ce sentiment tragique de l existence qui l habite, et qui de façon presque paradoxale, lui donne accès à une grande légèreté : quand on est allé au bout de tout et surtout de soimême, on n a plus peur de rien. La mort est la mère de toutes nos peurs et Michel est allé au bout de sa mort. Il ne peut être que léger par profondeur. C est sans doute ce qui lui donne ce sourire qu il a parfois.

11 en quelques dates 1970 A 19 ans est condamné pour vol de voiture et conduite sans permis. La violence de la condamnation (30 mois fermes et 5 ans d interdiction de séjour dans son département) déterminera à jamais sa relation avec les autorités judiciaires. Sa peine effectuée, il sort de prison. Quelques mois plus tard, il se retrouve de nouveau confronté à la police pour conduite sans permis. Son seul réflexe est de s enfuir. Et pourtant, il sera tout de suite rattrapé et incarcéré : ce deuxième séjour n est que le début d une longue série 1975 Trois évasions successives permettent à Michel Vaujour d acquérir une petite réputation tant auprès de ces co-détenus que de l administration pénitentiaire. A cette époque, l évasion est un jeu. Mais les choses vont changer quand il va soudain être incarcéré au QHS de Chaumont, un de ces quartiers de haute surveillance dont on ne s évade pas. Il a tout juste 24 ans Quatrième évasion avec un pistolet fabriqué en savon et un coupe-ongle mais surtout avec une détermination sans faille, il prend en otage, sans aucune violence physique, la juge d instruction et réussit à sortir du tribunal en enfermant tout le monde à l intérieur... A 29 ans, reprend donc sa liberté. Ce sera le début d une longue cavale, où il va retrouver Gilles, un compagnon de cellule qui deviendra ce frère dont il a tant rêvé. Nadine, la soeur de Gilles, deviendra sa femme. Il retrouve une famille, entre dans le milieu du grand banditisme et enchaîne les braquages de banques. Mai 1986 s évade de la prison de la Santé avec la complicité de Nadine. Cette évasion spectaculaire en hélicoptère fait grand bruit dans la presse. Cette évasion réussie sera la cinquième et la dernière. 4 mois plus tard, il est repris lors d un braquage qui se termine par une fusillade, une balle dans la tête et une hémiplégie dont il se rééduquera seul en quelques mois, à force de volonté Rencontre Jamila, qui a 22 ans et travaille au Génépi. Après avoir tenté d alerter la presse et les pouvoirs publics sur ses conditions de détention (les QHS étaient censés avoir disparu), Jamila, qui n a jusqu ici jamais volé un timbre-poste, va choisir de l aider à s évader en hélicoptère. L évasion échoue, Jamila se retrouve en cavale et sera reprise quelques mois plus tard pour être incarcérée à Orléans. Michel est condamné à 8 ans supplémentaires : il ne sera à priori libérable qu en Jamila prend 7 ans. Pour elle, Michel décide de ne plus rien tenter jusqu à ce qu elle soit libérée. Juin 2000 Le gouvernement modifie la loi sur les conditions d obtention d une libération conditionnelle. Au vu de son dossier, Michel sait qu il n a aucune chance. Il va pourtant oeuvrer avec la même détermination à sa libération que pour une évasion. En septembre ans après sa dernière incarcération, Michel Vaujour gagne son combat. Il obtient l une des plus grosses remises de peine jamais obtenues en France 16 ans et sort libre... Il vit aujourd hui avec Jamila. Ne me libérez pas, je m en charge est le premier documentaire sur sa vie auquel Michel a accepté de participer Devenu l homme le plus recherché de France, Michel est repris quelque temps plus tard et incarcéré à la prison de la Santé en 1981.

12 LISTE TECHNIQUE ET ARTISTIQUE Mise en scène Scénario Image Montage image Montage son / Mixage Musique originale Documentaliste Assistant monteur Bruiteur Étalonnage Production Producteur délégué Productrice associée Assistante de production Directeur financier Stagiaires production Fabienne Godet Fabienne Godet et Franck Vassal Crystel Fournier Florent Mangeot Nathalie Vidal Xavier Godet Sandrine Ventezout Gwenaël Mulsan Xavier Drouault Bruno Patin Le Bureau Bertrand Faivre Sophie Quiédeville Gabrielle Dumon Vincent Gadelle Pauline Lallement Lise Bouley, Marie-Capucine Piquet Musique additionnelle «Mysteries» de Beth Gibbons & Rustin Man tiré de l album «Out of season» Universal (p) Chrysalis Avec la participation de Avec le soutien de En partenariat avec TPS STAR Région Ile-de-France Région des Pays de la Loire CNC Archives vidéo Crédits photos Montage pré-mixage Mixage Ventes Internationales Distribution Crédit photo INA Institut National de l Audiovisuel TF1 SIPA PRESS ORLANDO AUDIS DE JOINVILLE Celluloid Dreams Haut et Court Patrick Swirc

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Le livre dont vous êtes les héros

Le livre dont vous êtes les héros Journal d un petit trésor qui grandit Mamie et MOI Papi, Le livre dont vous êtes les héros Toujours, je veillerai sur toi Journal d un petit trésor qui grandit Le livre dont vous êtes les héros Gilles

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Jet News n 4. Et me voilà dans le tgv ce matin là, lorsque les agents de la sncf souhaitent à tous les voyageurs du train un agréable voyage

Jet News n 4. Et me voilà dans le tgv ce matin là, lorsque les agents de la sncf souhaitent à tous les voyageurs du train un agréable voyage Jet News n 4 Bonjour à tous, une JET News un peu différente cette fois! Sûrement le reflet de ce que j ai vécu ces dernières semaines, quelque chose de moins porté sur la mission en ellemême, d un peu

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant.

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Il existe un chemin plus rapide vers le succès Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Rejoignez Worldwide Leaders Worldwide Leaders Coaching Candidature Renseignez

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Tout au long de ce récit, je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions émanant de ma

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram L auteur se présente : «Les trois vies d Antoine Anacharsis» n est pas son premier livre. Il en a écrit une quarantaine, depuis

Plus en détail

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 N 21 26 mai 2013 La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 - Qui pourrait prétendre étreindre dans son étroit cerveau les richesses des Connaissances humaines? Je ne sais le tout de rien Je ne sais

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER LILLE, TRI POSTAL, JANVIER 2008 SM : IL Y A CE PLAN DANS LE FILM ET CE ZOOM SUR UNE PHOTO EN NOIR ET BLANC, UN PORTRAIT DE JEUNE FEMME, ET EN LE REGARDANT

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in).

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in). Robert Tirvaudey E(lsa). N(in). 2 2 «Parler d amour, c est faire l amour» Balzac 2 3 24 Syndrome de Stockholm : L occurrence en question est le fait d un psychiatre, Nils Bejerot en 1973. Mais il revient

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Berne, le 9 janvier 2012 Ce que la Banque nationale suisse (BNS) a pu accomplir depuis ma nomination

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012 L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE Octobre 2012 En résumé Stefania, directrice de l agence Style révélation décide après 17 ans

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26 TABLE DES MATIERES Mini-Préface..... 7 Avant-propos un peu inconfortable...9 INTRODUCTION : La Pyramide de la Guérison Peut-on guérir d exister? 21 Dessin Pyramide de la Guérison..25 Annexe I : Hiérarchie

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS

ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS LE JEU «EURO RUN» www.nouveaux-billets-euro.eu ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS - 2 - Anna et Alex sont camarades de classe et les meilleurs amis du monde. Il leur arrive toujours des aventures

Plus en détail

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Mathieu Lindon Champion du monde Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Une défaite au premier tour du tournoi de la ville lui assurant malgré lui du temps libre, Kylh marche dans une rue

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE Nathaly est devenue pour toutes les personnes qui ont eu la chance et l occasion de la rencontrer quelqu un d indispensable. Les esprits les

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

La concordance des temps à l indicatif

La concordance des temps à l indicatif LA DES TEMPS À L INDICATIF LA CONCORDANCE POSTÉRIORITÉ DES TEMPS 1 La concordance des temps à l indicatif La concordance des temps à l indicatif La postériorité Comme nous l avons déjà vu, lorsque l événement

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail