L éducation financière à l école : Les expériences étrangères

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L éducation financière à l école : Les expériences étrangères"

Transcription

1 L éducation financière à l école : Les expériences étrangères 21 novembre 2008 Journées de l Economie de Lyon Bernard Marx Institut pour l Education Financière du Public (IEFP) Tous droits réservés 2008

2 Sommaire I- Un développement international rapide II- Une grande diversité d expériences 2

3 I- Un développement international rapide Besoin affirmé Motivations et objectifs convergents Etat des lieux Défis communs à relever 3

4 I Un développement rapide Besoin affirmé Recommandations OCDE, juillet 2005 «l éducation financière doit commencer à l école. La population doit être formée aux questions financières à un stade aussi précoce que possible dans la vie.» Résolution du Parlement européen, 11 juillet 2007 «exhorte également (la commission et les Etats membres) à faire de ces connaissances financières un élément constitutif de l éducation de base.» Communication de la Commission européenne, 28 déc «Les consommateurs doivent bénéficier d une éducation en matière économique et financière dès que possible à partir de l âge scolaire. Les autorités nationales devraient envisager de faire de l éducation financière une matière obligatoire des programmes scolaires.» 4

5 I Un développement rapide Motivations et objectifs convergents Des jeunes concernés très tôt par l utilisation de l argent Compréhension et maîtrise des outils financiers de base indispensables pour : construire son avenir personnel et professionnel réussir sa vie en société Limites de l apprentissage dans le cercle familial 5

6 I Un développement rapide Etat des lieux Croissance rapide du nombre de pays concernés de l ampleur des initiatives Surtout au collège Facultatif plutôt qu obligatoire 6

7 I Un développement rapide Défis à relever (Rapport de Shaun Mundy pour l OCDE, mai 2008) Sensibiliser gouvernements et responsables politiques Eduquer les enfants dès l école primaire S adresser aux étudiants, aux jeunes en formation professionnelle ou en programme d insertion S inscrire dans la durée et la cohérence Construire une pédagogie adaptée et attractive 7

8 I Un développement rapide Défis à relever (suite) Sensibiliser et former les enseignants Développer une coopération entre secteurs éducatif, associatif et professionnel Aider à acquérir des comportements financiers individuels plus responsables et efficaces 8

9 Quelques données comparatives Focus sur Royaume-Uni Allemagne Canada USA Suisse 9

10 II- Une grande diversité d expériences Quelques données comparatives Partenariat Pilote Stratégie nationale public-privé Fondation gouvernementale Australie pour la culture financière nc Canada Stratégie nationale nc en cours Irlande d'élaboration Banque Nationale et Ministère de Malaisie l'education Pays Pays-Bas nc Nouvelle Zélande Comité pour les retraites Autorités monétaires, Ministère de l'education, Singapour Conseil du Fonds National de Prévoyance Cible Obligatoire ou facultatif Discipline autonome Contrôle des connaissances 5-15 ans obligatoire, intégré aux autres matières sur une base volontaire sur une base volontaire 6-18 ans ans 7-17 ans 5-18 ans en cours ans facultatif obligatoire dans le primaire et facultatif ailleurs facultatif 7-18 ans facultatif Secrétariat Royaume- National pour l'enfance, l'ecole Uni 5-18 ans 5-18 ans et la Famille Etats-Unis Ministère des Finances obligatoire dans certaines provinces obligatoire dans certaines domaines Source : rapport Shaun Mundy facultatif en Ecosse, fortement conseillé par le gvt en Angleterre, obligatoire au Pays de Galles et en Irlande obligatoire du Nord dans certains Etats 10

11 II Une grande diversité d expériences Royaume-Uni Partie intégrante des programmes scolaires officiels Enseignement des mathématiques et de PHSE - personal, social and health education. Développement des supports pédagogiques Budget public de 11,5 millions de (14 millions d ) alloué pour les trois prochaines années. 4 programmes vidéos d éducation aux finances personnelles Co-produits par la FSA et la Télévision scolaire (Teacher s TV) à destination du primaire et du secondaire. Coopération avec l association «PFEG» («Personal Finance Education Group») 11

12 II Une grande diversité d expériences Royaume-Uni 12

13 II Une grande diversité d expériences Royaume-Uni 13

14 II Une grande diversité d expériences Allemagne Caisses d Epargne Le projet Schülerbanking Mis en place depuis trois ans par la ville de Hambourg Coopération avec la Caisse d Epargne de Hambourg 100 écoles et 2000 élèves de 13 et 14 ans concernés Extension à d autres régions Élaboré par l institut indépendant IFF Deux modules (le compte en banque, le crédit) Etudes de cas correspondant à des situations réelles de jeunes. 14

15 II Une grande diversité d expériences Allemagne 15

16 II Une grande diversité d expériences Canada La Zone / The City Programme éducatif conçu par l Agence de la consommation en matière financière du Canada Modules en ligne pouvant être utilisé en classe Intégrable dans les programmes d études de toutes les provinces et de tous les territoires Version élève et version enseignant. 16

17 II Une grande diversité d expériences Canada 17

18 II Une grande diversité d expériences USA The National Council on Economic Education (NCEE) Réseau national pour élèves et professeurs qui développe des outils pédagogiques en ligne, des CD ROM, etc. The Jump$tart coalition for Personal Financial Literacy Réseau national. Organise le mois de l éducation financière. Réalise un sondage bi-annuel à grande échelle auprès des lycéens. Citigroup Le «Citigroup Financial Education Program» a été doté d un budget de 200 millions de $ sur 10 ans aux USA et dans 65 pays. The Federal Reserve System Un site spécifique ( Federal reserve education) recense les ressources pédagogiques disponibles pour les enseignants. 18

19 II Une grande diversité d expériences USA 19

20 II Une grande diversité d expériences Suisse Matière obligatoire dans les classes secondaires Jeu «Budgetgame» Est organisé par La Poste dans le cadre du programme national confédéral «Ecole sur le net». Peut s effectuer dans un cadre d enseignement scolaire, sous la direction et le contrôle de l enseignant. Il s adresse aux élèves de 14 à 17 ans. 20

21 II Une grande diversité d expériences Suisse 21

22 Tél : + 33 (0) Tous droits réservés 2008

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE Atelier DAMANE ASSAKANE Aziz ALOUANE DTFE 14 octobre 2014 PLAN I. Contexte international II. Présentation de la Fondation III. Stratégie de l éducation financière

Plus en détail

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER-INTERREG Julie MENARD CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER - INTERREG Politique de cohésion et fonds européens structurels et d investissement

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement

L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement ÉCOLE PRIMAIRE LE TRI DES PAPIERS AV E C L É O L éducation au développement durable, au cœur de votre projet d établissement I O F O L Léo Folio, un programme pédagogique et gratuit LE TRI DES PAPIERS

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 Parcours Coopération Internationale Partenariats Brésil-France BRAFITEC Coopération Internationale

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

Licence de Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales Parcours Économie

Licence de Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales Parcours Économie Licence de Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales Parcours Économie Journée Portes Ouvertes - 22 février 2014 1 Plan 1 2 3 2 1 2 3 Situation 4 Le rôle des mathématiques

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 Contact presse : Oullins centre-ville- Cécile Meauxsoone- 06 68 68 68 87 En Partenariat avec Oullins Centre Ville 7 rue jean-jacques Rousseau

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre

Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre Josette Roussel, inf. M.Sc.,M.Éd Infirmière-conseillère principale Association des infirmières et infirmiers du Canada

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Les sites de l Onisep

Les sites de l Onisep Les sites de l Onisep Toute l info sur les métiers et les formations au niveau national onisep.fr Choisir mes études : un mode d'emploi sur l'organisation des études au collège, au lycée et les poursuites

Plus en détail

Maisons pour la science Centre national

Maisons pour la science Centre national Maisons pour la science Centre national Une offre de développement professionnel en science destinée aux enseignants et aux acteurs de la formation du premier degré et du collège Permettre aux enseignants

Plus en détail

Le statut franco-allemand du stagiaire. Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête

Le statut franco-allemand du stagiaire. Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête Le statut franco-allemand du stagiaire Pour que les stages à l étranger ne soient plus un casse-tête Sommaire 1. PRAXES en bref 1 2. Contexte.. 2 3. PRAXES = Praxis + accès 2 4. Qui peut participer à PRAXES?...

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE 65 TABLEAU COMPARATIF Texte du projet de loi Texte adopté par l Assemblée nationale Propositions de la Commission PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Accroître l impact des politiques d emploi et de formation sur la création d emploi: leçons de l expérience internationale

Accroître l impact des politiques d emploi et de formation sur la création d emploi: leçons de l expérience internationale Accroître l impact des politiques d emploi et de formation sur la création d emploi: leçons de l expérience internationale Séminaire France Stratégie / OCDE LEED 29 janvier 2015 L impact des politiques

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ Assistantes et assistants de langue en Suisse Définition et objectifs Dans

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CoP15 Doc. 32 CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quinzième session de la Conférence des Parties Doha (Qatar), 13 25 mars 2010 Interprétation

Plus en détail

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... 1 Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe CRRPI Aperçu des crédits personnels 2 Contexte historique

Plus en détail

Site officiel du Secrétariat d Etat à l économie bulletin de postes vacants www.espace-emploi.ch

Site officiel du Secrétariat d Etat à l économie bulletin de postes vacants www.espace-emploi.ch 1. Travail en Suisse 2. Travail à l'étranger 3. Stages en Suisse 4. Stages à l'étranger 5. Recherche d'emploi ou de stage S'informer sur les entreprises Bilan et projet professionnels Dossier de candidature

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

PROGRAMMATION 2014 du CREFECO

PROGRAMMATION 2014 du CREFECO PROGRAMMATION du CREFECO NoIntitulé Objectifs Public Dates et lieu de formation VOLET RÉGIONAL I. FORMATIONS RÉGIONALES au CREFECO ET PROJETS RÉGIONAUX 1. Activités ludiques et activités orales : français

Plus en détail

ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC

ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC RÈGLEMENT DE L ÉCOLE ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC Adopté par le Conseil d administration en mai 2009 révisé en janvier 2013 Table des matières 1 ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à WORTHING

Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à WORTHING ROYAUME UNI N code : 101/2012 Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à WORTHING lycées d enseignement général et technologique et les lycées professionnels de l enseignement public.

Plus en détail

Etudier à l étranger :

Etudier à l étranger : Etudier à l étranger : La plupart des inscriptions se terminent à la mi-janvier, voire février dans certains cas, contrairement à la France où les démarches commencent seulement en avril. Selon le système

Plus en détail

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali Journal d apprentissage Union Technique du Mali Projet Kénéya Sabatili «Assurer la santé» Contentus Le Projet... 1 Que quoi le projet traite t-il?... 1 Résumé du projet... 2 Faits Marquants... 3 Quelques

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE N 22 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 octobre 2008 PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE pour le financement de l économie, ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Plus en détail

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités :

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités : A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S P R O J E T F O N D D I N N O V A T I O N P É D A G O G I Q U E - 2012 «Formation didactique, pédagogique et

Plus en détail

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final

Collège Boréal L AUDIT DES MÉCANISMES D ASSURANCE DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES. Sommaire du Rapport final CollègeBoréal L AUDITDESMÉCANISMESD ASSURANCEDE LAQUALITÉDESPROGRAMMES SommaireduRapportfinal Juin2010 SOMMAIRE DU RAPPORT A. CONCLUSIONS Le processus d assurance de la qualité est en pleine évolution

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Publicité avec Lingua Editions: Au coeur de votre public cible.

Publicité avec Lingua Editions: Au coeur de votre public cible. Publicité avec Lingua Editions: Au coeur de votre public cible. Profitez de notre gamme de produits complémentaires pour placer une campagne publicitaire globale et atteindre plus de 500 000 personnes

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

La Banque Mondiale, la pauvreté, et le microcrédit Lucile Daumas Attac Maroc. Séminaire Femmes, dette et microcrédit Ouarzazate 21-24 avril 2014

La Banque Mondiale, la pauvreté, et le microcrédit Lucile Daumas Attac Maroc. Séminaire Femmes, dette et microcrédit Ouarzazate 21-24 avril 2014 La Banque Mondiale, la pauvreté, et le microcrédit Lucile Daumas Attac Maroc Séminaire Femmes, dette et microcrédit Ouarzazate 21-24 avril 2014 Les 1 % les plus riches de la population mondiale possèdent

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

en vigueur pour les années scolaires 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016 inclusivement.

en vigueur pour les années scolaires 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016 inclusivement. P O L I T I Q U E D A I D E F I N A N C I È R E - N I V E A U X P R I M A I R E E T S E C O N D A I R E P O L I T I Q U E D A I D E F I N A N C I È R E - N I V E A U X P R I M A I R E E T S E C O N D A

Plus en détail

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Déjeuner-causerie sur les évènements éco-responsable/compensation carbone Mercredi 12 septembre 2007 Natacha Liébart Éco-conseillère diplomée

Plus en détail

Mémento pratique. Présentation d un projet de Mini-Entreprise

Mémento pratique. Présentation d un projet de Mini-Entreprise Mémento pratique Présentation d un projet de Mini-Entreprise 1. Présentation de l association Entreprendre Pour Apprendre France. 2. Qu est-ce qu une Mini-Entreprise? 3. Les grandes étapes de la Mini-Entreprise.

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

LE TELEGRAMME DU CEPLIS

LE TELEGRAMME DU CEPLIS LE TELEGRAMME DU CEPLIS Conseil Européen des Professions Libérales European Council of the Liberal Professions Europäischer Rat der Freien Berufe Le Conseil Européen des Professions Libérales 4 Rue Jacques

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Ouvrir son enseignement à l International

Ouvrir son enseignement à l International Ouvrir son enseignement à l International IREM université de Rennes1 Jean-François PASTUREL Délégué académique aux relations européennes et internationales et à la coopération La DAREIC Le service ressource

Plus en détail

Aide individualisée, aide personnalisée

Aide individualisée, aide personnalisée Aide individualisée, aide personnalisée Sujet d étude du stage international des inspecteurs en 2010 «Aide individualisée, aide personnalisée Comment les systèmes éducatifs des pays visités prennent- ils

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Poly Brésil 2002 Cahier de nancement

Poly Brésil 2002 Cahier de nancement Poly Brésil 2002 Cahier de nancement Ce document a pour but de vous présenter la mission Poly-brésil 2002. Vous y trouverez des informations sur la nature de notre mission internationale et sur le partenariat

Plus en détail

1ère Conférence annuelle APECA. Le Secteur Public et la carte en Europe: situation et tendance. Jean-Yves Neveu MasterCard

1ère Conférence annuelle APECA. Le Secteur Public et la carte en Europe: situation et tendance. Jean-Yves Neveu MasterCard 1ère Conférence annuelle APECA Le Secteur Public et la carte en Europe: situation et tendance Jean-Yves Neveu MasterCard Sommaire Les achats du Secteur Public: de quoi parle-t-on? Quels sont les Enjeux?

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi?

Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi? Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi? L allemand est la langue maternelle la plus parlée en Europe L Allemagne est le 1 er partenaire commercial de la France, la 1 ère puissance économique de l union

Plus en détail

L observatoire TOEIC 2009 des niveaux d anglais en France

L observatoire TOEIC 2009 des niveaux d anglais en France L observatoire TOEIC 2009 des niveaux d anglais en France Par ETS Global spécialiste de l évaluation académique et professionnelle TESOL 2009 L observatoire TOEIC 2009 - Introduction L anglais, composante

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

linguistiques sous contrôle

linguistiques sous contrôle Les séjours s linguistiques sous contrôle Sommaire L Office en quelques mots Tout savoir sur les séjours linguistiques Bilan des contrôles 2009 L Office en quelques mots Qui sommes-nous? «L Office regroupe

Plus en détail

PR Manager Conseiller en relations publiques

PR Manager Conseiller en relations publiques Unique en Suisse romande: un diplôme fédéral couplé à un certificat postgrade de la Haute école de gestion de Fribourg tous les 2 ans «Votre ambition est d acquérir et faire valoir des compétences managériales

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Offre de cours en Gestion des finances personnelles, automne 2012

Offre de cours en Gestion des finances personnelles, automne 2012 1 Collège de Rosemont Service de la Formation continue Institut collégial de la littératie COMMUNIQUÉ Offre de cours en Gestion des finances personnelles, automne 2012 Après des expériences concluantes

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

Des séminaires gratuits aident les étudiants de la Saskatchewan à apprendre les rudiments des finances

Des séminaires gratuits aident les étudiants de la Saskatchewan à apprendre les rudiments des finances Communiqué de presse Pour diffusion immédiate Des séminaires gratuits aident les étudiants de la Saskatchewan à apprendre les rudiments des finances Toronto (Ontario), le 1 er mars 2012 Auriez-vous aimé

Plus en détail

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire?

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire? Page 1 sur 5 Communiqué de presse Le 28 août 2014 6ème ÉDITION DE L OBSERVATOIRE BNP PARIBAS INTERNATIONAL BUYERS «Investing & Living abroad» 2014 La fiscalité française source d attractivité pour les

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Groupe Sup de Co Montpellier Business School

Groupe Sup de Co Montpellier Business School - STRAT INNOV LR Présentation du projet pilote 2013-2014 aux institutionnels v1.01 (Juillet 2013) Groupe Sup de Co Montpellier Business School Note préliminaire : Cette présentation est destinée aux institutionnels

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions

L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions L éducation financière dans le cadre d un plan quinquennal de lutte contre les exclusions 1. L éducation financière est un élément de lutte contre les exclusions, ou d inclusion financière. 2. A relativement

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud

Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Gibberd, J. (2007), «Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud», PEB Échanges, Programme

Plus en détail

Rencontre des groupements français et suisse

Rencontre des groupements français et suisse Rencontre des groupements français et suisse Vendredi 29 et samedi 30 mai 2015 Maison de l Amérique Latine - Paris SESSION 3 Echange de renseignements Alexandre Dumas, Avocat, LL.M, Chef du Service d échange

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à DUBLIN

Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à DUBLIN IRLANDE N code : 111/2016 Stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à DUBLIN les collèges et les lycées d enseignement général et technologique de l enseignement public. d établissement,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.)

Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.) Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.) I - HISTORIQUE A- Les textes constitutifs La CEFI a été officiellement créée par un accord

Plus en détail

Stages à l étranger Erasmus

Stages à l étranger Erasmus Technicien Supérieur Stages à l étranger Erasmus Europass Validation (ECVET/ECTS) LES STAGES POURQUOI DES STAGES A L ETRANGER? L activité du Technicien est de plus en plus tourné vers l international quel

Plus en détail

Le patrimoine immobilier comme soutien financier : expériences étrangères

Le patrimoine immobilier comme soutien financier : expériences étrangères Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 Le patrimoine immobilier comme soutien financier : expériences étrangères Jim Ogg Chercheur CNAV 1 Le contexte : incertitude, au niveau

Plus en détail