Quelle place pour les femmes dans le secteur de la finance?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle place pour les femmes dans le secteur de la finance?"

Transcription

1 Quelle place pour les femmes dans le secteur de la finance?

2 Quelle place pour les femmes dans le secteur de la finance? Site international leader d offres d emploi dans les secteurs de la banque, de la finance et de l assurance, efinancialcareers.fr a organisé le 30 mars 2010 sa troisième table ronde pour savoir quels étaient les freins aux évolutions de carrière pour les femmes dans le secteur de la finance. Quelles sont les différences de salaires pour des postes identiques? Faut-il imposer la parité hommes-femmes? A quels stéréotypes et obstacles les femmes sont-elles confrontées? Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle? Autant de questions et bien d autres - auxquelles ont tenté de répondre les participantes de la table ronde qui exercent toutes des responsabilités dans les domaines de la finance, du recrutement ou de la politique. Les débats étaient animés par Julia Lemarchand, analyste marché d efinancialcareers.fr. Elisabeth Ferro-Vallé, Auteure de l «Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : comprendre et agir» (Afnor Editions, 2009) Luce Gendry, Associé Gérant, Rothschild & Cie Elisabeth Karako, Responsable de la Diversité, Groupe BNP Paribas Valérie Pilcer, Directeur des Risques et de la Conformité, Oddo & Cie Diane Segalen, Vice Chairman, CT Partners Marie-Jo Zimmermann, Député UMP, Présidente de la Délégation aux droits des femmes à l'assemblée nationale

3 INTRODUCTION Concernant la finance, il ne s agit pas franchement d un problème de vivier : le secteur figure en tête des secteurs les plus féminisés (60% de femmes), d après le rapport 2010 du World Economic Forum, rappelle Julia Lemarchand en guise de préambule. En France, dans le secteur bancaire, les femmes ont représenté 58% des effectifs embauchés en 2008, mais comptent pour seulement 40,5% des effectifs cadres, selon les derniers chiffres de la Fédération Bancaire Française. Entre «plafond de verre» et «plancher collant», pas toujours facile en effet pour une femme de faire carrière jusqu aux instances de direction. Sans oublier que certains domaines de la finance comme le capital investissement ou les fusions & acquisitions restent de véritables bastions masculins. Encourager et soutenir les femmes, sensibiliser les hommes, égalité salariale, débat sur les quotas, impact des femmes dans le business les chantiers pour les services RH et les professionnels du recrutement sont pléthores. QUAND LES FEMMES S AUTO-CENSURENT «Beaucoup de femmes ne s autorisent pas à postuler à une fonction si elles considèrent qu elles n ont que 90% des compétences requises, alors qu un homme postulera sans hésiter même s il ne possède que la moitié des compétences exigées», explique Diane Segalen, vice-présidente du cabinet de chasse de têtes CTPartners. Une première explication de la sous-représentation des femmes dans les postes de management vient donc des femmes elles-mêmes qui auraient tendance à s autocensurer. «Lors d un entretien, il est rare qu une femme demande combien un poste est payé. Chez un homme, la question arrive généralement au bout de 10 minutes», poursuit Diane Segalen. «Le rapport des femmes à l argent est plutôt détaché : peu d entre elles rêvent de faire fortune. Il faut donc faire en sorte qu elles soient plus motivées et qu elles s impliquent davantage dans leur carrière professionnelle», propose pour

4 sa part Luce Gendry, associé gérant chez Rothschild & Cie, spécialisée dans les fusions-acquisitions. Ce n est certainement pas Valérie Pilcer, directeur des risques chez Oddo & Cie depuis 2008, qui la contredira. Son parcours est la preuve qu une femme peut réussir en finance de marché. Elle a passé 20 ans à la Société Générale d abord comme trader et structureur à l international à Tokyo, Paris et New York sur les produits dérivés puis les produits structurés complexes, puis comme responsable du contrôle des risques de marchés sur les produits exotiques de taux (1998) et enfin en tant que responsable de la modélisation du risque de contrepartie sur les dérivés taux sous-jacents (2004). Il n en demeure pas moins que l on retrouve plus souvent les femmes sur des activités de support que de front-office des banques d investissement, où elles occupent encore que 20% des postes en moyenne. Elles sont aussi plus nombreuses dans les activités d asset management, d audit, ou encore de ressources humaines qu en finance de marché. Selon la dernière étude de l AMAFI (association française des marchés financiers), les sociétés du secteur comptent 63% d hommes contre 37% de femmes. Ces dernières sont près de 5 fois plus nombreuses dans les activités de Vente / Trading que leurs confrères masculins. DES SECTEURS «MACHISTES»? Le secteur financier est souvent considéré comme conservateur et les métiers sont plutôt perçus comme masculins voire machistes. C est en tout cas la représentation que les étudiantes «cibles» des investment banks, en ont. Selon un sondage réalisé début 2010 auprès de 450 étudiantes d Oxford University, 85% pensent qu elles subiraient plus de discrimination dans l industrie des services financiers que dans n importe quel autre secteur. «Chez BNP Paribas, nous invitions parfois de jeunes étudiantes à venir découvrir nos métiers de salle de marché. C est une activité pour laquelle nous recrutons beaucoup d ingénieurs. Or, les femmes qui sont dans des écoles d ingénieurs ont tendance à intégrer des sociétés industrielles plutôt que des banques. De plus, l atmosphère dans les salles de marché leur semble parfois trop

5 rude», explique Elisabeth Karako, Responsable de la Diversité au sein du Groupe BNP Paribas. «Si aussi peu de femmes exercent le métier de traders, c est que la salle de marché, avec son côté viril et instantané, n attire pas vraiment les femmes», confirme Diane Segalen. «Dans les M&A, le vrai problème, c est la vie de famille et les contraintes d organisation que cela suppose : ce sont des métiers où l on ne sait jamais ce qui nous attend le week-end, témoigne Luce Gendry. Personnellement, je suis arrivé en banque d affaires vers 40 ans, ce qui est beaucoup plus supportable qu à 30 ans lorsque l on est enceinte avec deux enfants en bas âge». Sans oublier que plus on est jeune, moins on maîtrise son temps car on dépend davantage de la hiérarchie et de la clientèle. «Ce n est pas en début de carrière que les problèmes surgissent, mais ensuite, surtout au moment du congé maternité, confirme Valérie Pilcer. Il ne faut pas cependant que les femmes s auto-limitent : grâce au BlackBerry, et au travail à distance, elles peuvent s organiser pour rester en contact». Et puis, il n y a pas que le trading ou les M&A. Dans d autres secteurs, comme la finance d entreprise, nombreuses sont les femmes qui exercent des responsabilités dans des fonctions comptables, en contrôle de gestion ou en audit interne. «En revanche, il y a peu de femmes directrices financières de grands groupes», reconnaît Luce Gendry, ancienne directrice des Finances du groupe Bolloré. Au-delà des problématiques d avancement de carrière, se pose la question de l égalité salariale dans le secteur. Diane Segalen estime qu il peut y avoir jusqu à 20% de différence salariale entre les hommes et les femmes dans ces fonctions. A vrai dire, aucun secteur n est vraiment exemplaire en la matière, alors que d autres discriminations (religieuse, raciale, ethnique..) se sont pourtant estompées ces 10 dernières années. Depuis trois ans, BNP Paribas a ainsi débloqué une enveloppe d un million d euros par an pour le rattrapage salarial.

6 SENSIBILISER LES HOMMES Les clichés ont la vie dure. Diane Segalen raconte que lors de la nomination d une femme à une direction financière, celle-ci s est vue demandée s il fallait l appeler Mr le directeur financier ou Mme la directrice financière. «Madame la directrice financière, ça me coûte moins cher», a rétorqué son PDG. Selon Elisabeth Karako, la faute en incombe au réceptacle de toute une construction stéréotypée autour des femmes au sein de notre société. Une vision que l on retrouve largement, chez certains managers. «L association BNP Paribas MixCity organise régulièrement des mix-morning, petits déjeuners qui font se rencontrer des femmes de l Association et des membres de Comex ou de Comités de direction pour les sensibiliser à la place des femmes dans l entreprise», explique Elisabeth Karako. Elle rappelle que les RH ont un rôle très important à jouer en faveur de la promotion de l égalité. D autres entreprises n hésitent pas à mettre en place des formations avec des mises en situation visant à une prise de conscience sur le sujet, comme le rappelle Elisabeth Ferro-Vallé. La mise en place de «talent development programs» sont également essentiels pour anticiper les congés maternité. «Intégrer les congés maternité est plus prévisible que les accidents de ski,», rappelle Elisabeth Ferro-Vallé, qui insiste sur la nécessité de détecter en amont les hauts potentiels qui seront appelés à exercer des fonctions dans le top management. Parallèlement à ces programmes, les femmes s organisent. Les réseaux grandes écoles (HEC au féminin, Essec au féminin) et les réseaux d entreprise (SG, BNP Paribas, PwC ) se multiplient. La Société Générale compte plusieurs réseaux au féminin : SG au féminin (122 membres et près de 200 sympathisantes), America's Women's Network, Women J Fund. Chez BNP Paribas, Mix City a pour mission de proposer des mesures concrètes pour faciliter l'accession des femmes à des postes de cadre supérieur. «Outre la possibilité de faire du réseautage, cela nous permet d aborder des problématiques comme l évolution de carrière des femmes juniors ou sensibiliser les

7 managers sur l importance de recruter des femmes», explique Valérie Pilcer, qui travaille en interne à la création d Oddo au féminin. VERS UNE LOI DES «QUOTAS»? «Les entreprises qui n investissent pas dans la diversité reculent : j ai par exemple un client qui en 2006 comptait parmi les cadres dirigeants du groupe 20% de femmes et n en compte plus aujourd hui que 9%», résume Diane Segalen, qui précise qu il y a 54% de femmes employées dans cette société, la plupart étant non cadres. «Si l on se contentait d appliquer les lois qui existent, il y aurait moins de difficultés», explique Marie-Jo Zimmermann, Présidente de la Délégation aux droits des femmes à l Assemblée nationale, et qui fait référence aux rapports de situation comparée (RSC) que se doivent de remplir les entreprises. Rappelons que cette députée a déposé une proposition de loi visant la mise en place d un quota de 40% de femmes au sein des conseils d administration et de surveillance. La problématique des quotas fait cependant débat. Selon un récent sondage d'efinancialcareers.fr, presque la moitié des personnes interrogées (43%) estime que l'on ne peut imposer la parité par la sanction. Un tiers (34%) reste pourtant convaincu que l'instauration de quotas est la seule manière de briser le plafond de verre. La plupart des participantes de l association MixCity plaident pour des quotas «CDD», selon l expression d Elisabeth Karako. Autrement dit, mettre en place des politiques d actions positives temporaires pour forcer les grands groupes à évoluer de façon concrète de façon à rétablir une justice dans ce domaine. Baudouin Prot s est par exemple engagé à faire passer de 16 à 20% le nombre de femmes qui occupent un poste clé d ici à Cela doit se traduire par la promotion d une centaine de femmes pour les plus hauts postes de la banque, au détriment des hommes. Le risque qu un homme porte plainte pour discrimination est dans certains cas bien présent dans les esprits. C est pourquoi le travail d information et de sensibilisation s avère essentiel.

8 «Dans les listes de candidats que j envoie à mes clients, je mets en avant leurs compétences, explique Diane Segalen. Les femmes qui y figurent, et j en mets toujours en avant, y sont présentes avant tout pour leur compétence». DES FEMMES «PERFORMANTES» «Promouvoir l égalité professionnelle Femmes-Hommes relève d une stratégie de développement bénéfique tant pour les salariés que pour les employeurs», rappelle Elisabeth Ferro-Vallé qui dans le cadre de son poste d ingénieure à l action régionale du groupe Afnor réalise des évaluations de dossier et des formations sur le label égalité professionnelle. «Les études visant à démontrer que la présence de femmes ont un impact positif sur la performance sont fondamentales», plaide Marie-Jo Zimmerman. Déjà les études se multiplient. La société Hedge Fund Research a ainsi constaté que, entre 2000 et 2009, les fonds financiers ayant une majorité de femmes parmi leurs gestionnaires, avaient vu leur valeur augmenter nettement plus que la moyenne. Pour sa part, un professeur au Ceram, a prouvé que les firmes qui emploient plus de 35% de femmes, ou dont le taux d encadrement est à plus de 35% féminin, sont deux fois plus rentables, ont une meilleure productivité et créent davantage d emplois que les autres. Ainsi, BNP Paribas est l une des banques mondiales qui a le mieux résisté à la crise et il se trouve aussi qu elle est l une des banques françaises qui a le plus grand nombre de femmes cadres. A ce titre, la Responsable de la Diversité chez BNP Paribas rappelle que 54% de femmes travaillent dans le groupe. Concernant les femmes cadres en France le taux de 44% a été atteint en 2010 alors que la profession bancaire s était engagée à 40%. «Pour la gestion des risques comme pour d autres activités, la mixité est un élément clé, par l échange de points de vue différents», explique Valérie Pilcer pour qui la mixité n est pas seulement un enjeu RH mais aussi un enjeu business. Cette professionnelle propose ainsi aux régulateurs et aux agences de notation de considérer la diversité comme un critère d appréciation d un dispositif de contrôle à

9 part entière. L indicateur «diversité et mixité» est d ailleurs déjà important pour les notations extra-financières des sociétés. Elisabeth Karako va jusqu à évoquer le cas de sociétés de conseil qui ne remportent pas d appel d offre du fait d une non représentation des femmes dans leurs associés. CONCLUSION Les intervenantes ont profité d une séance de questions réponses avec les journalistes présents pour rappeler le rôle important des médias pour faire évoluer les mentalités. Et si dans les pays anglo-saxons davantage de femmes occupent des postes de management, la France n entend pas demeurer à la traîne. Pour preuve, l Association BNP Paribas MixCity (www.association-bnpparibas-mixcity.com) autour de l égalité professionnelle et de la promotion des femmes a fait tâche d huile dans 7 pays dans lesquels la banque est présente. «Temps de travail partagé, travail à distance : toutes les pistes sont bonnes à condition de bien peser les avantages et les inconvénients», poursuit Elisabeth Ferro-Vallé. Pour sa part, Diane Segalen s est dite «ravie d exercer des responsabilités tout en gagnant bien ma vie», avouant qu après tout, «diriger est plus facile que je ne pensais avant d avoir eu l occasion de me lancer». Avis donc aux amatrices qui veulent faire carrière dans la finance... Et Julia Lemarchand de conclure sur la boutade de la directrice générale de la Banque mondiale : «Si Lehman Brothers avait été Lehman Sisters, on n en serait pas là aujourd hui!». La crise, loin d avoir balayé la problématique de l égalité entre hommes et femmes dans la finance, a fait monter en puissance ce sujet devenu majeur pour les recruteurs. Sauront-ils, pour autant, saisir enfin cette opportunité?

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management TALENTS F RST PROFIL du Groupe Créée en 1990, Exane est une entreprise d investissement spécialisée sur trois métiers : l i n t e r m é d i at i o n ac t i o n s, exercée sous la marque Exane BNP Paribas,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité?

Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité? Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité? NewGen TALENT CENTRE En partenariat avec ÉTUDE JUIN 2013 Emmanuel Delamarre Emmanuel Delamarre participe,

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013 Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement Novembre 2013 Introduction L AFIC, qui souhaite promouvoir activement le rôle des femmes dans les métiers du capital investissement,

Plus en détail

Donnez une impulsion à votre carrière

Donnez une impulsion à votre carrière Donnez une impulsion à votre carrière Devenir le 1 er cabinet de conseil indépendant en France Un métier de conseil en management & IT Solucom, un cabinet coté sur NYSE Euronext environ 1 200 collaborateurs

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE

Plus en détail

2002/2003 2005/2007 2008/2009 2011/2012

2002/2003 2005/2007 2008/2009 2011/2012 I N T E R M É D I A T I O N A C T I O N S p D É R I V É S A C T I O N S p A S S E T M A N A G E M E N T H I S T O R I Q U E 1990 Arrivée de deux équipes (actions et dérivés actions) chez Finacor Bourse.

Plus en détail

Accord Cohésion Sociale

Accord Cohésion Sociale Accord Cohésion Sociale Entre l Unité Economique et Sociale MACIF, représentée par Monsieur Roger ISELI, Directeur Général de la MUTUELLE ASSURANCE DES COMMERCANTS ET INDUSTRIELS DE FRANCE, Société d'assurance

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE SUR L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 18 MARS 2014

ACCORD D ENTREPRISE SUR L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 18 MARS 2014 ACCORD D ENTREPRISE SUR L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 18 MARS 2014 EN COMPLÉMENT DE L ACCORD DU 21 JUILLET 2010 ACCORD PORTANT DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES À L ACCORD RELATIF

Plus en détail

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Le temps partiel est

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

égalités des sexes : où en est on?!

égalités des sexes : où en est on?! Egalité des sexes dans la gouvernance des entreprises" " " " Julia Haake" " Rencontre du FIR du 20 décembre 2012!! Seite 1! égalités des sexes : où en est on?! Le Global Gender Gap Report du World Economic

Plus en détail

FEMMES, CARRIÈRE ET DISCRIMINATIONS

FEMMES, CARRIÈRE ET DISCRIMINATIONS FEMMES, CARRIÈRE ET DISCRIMINATIONS Dossier de Presse Mars 2009 SOMMAIRE INTRODUCTION.... Page 3 FICHE N 1 : Sondage HALDE/CSA...Page 4 > Grossesse, maternité et discriminations au travail FICHE N 2 :

Plus en détail

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée 1/13 Dans le cadre des dispositions issues du code du travail, il est établi une synthèse du plan d actions. I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée Salaires annuels moyens de

Plus en détail

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Principes de gestion et leadership Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Sommaire Expérience du MFPMA en matière d institutionnalisation de l égalité entre

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Réponses des autorités françaises

Réponses des autorités françaises Juin 2012 Réponses des autorités françaises OBJET : Consultation publique sur la question de l accès des femmes aux Conseils d administration des entreprises - Equilibre hommes-femmes dans les organes

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

étude Le marché de la Gestion de Fortune à Luxembourg en 2009

étude Le marché de la Gestion de Fortune à Luxembourg en 2009 étude Le marché de la Gestion de Fortune à Luxembourg en 2009 Janvier 2010 Début 2009, Edouard Franklin avait réalisé une première étude sur la banque privée et sa population à Luxembourg. Initiative complémentaire

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

Guide d entretien concernant les secrétaires de l IUT Guide d entretien concernant l assistante de direction

Guide d entretien concernant les secrétaires de l IUT Guide d entretien concernant l assistante de direction Années universitaires : 2006-2007 Introduction I- Présentation générale du métier Polyvalence du métier Qualités requises Avantages et inconvénients Féminisation du métier II- Comparaison secteur privé

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Quels statuts pour motiver les personnels et soutenir les efforts de développement

Plus en détail

Mesurer c est savoir... aussi pour les RH?

Mesurer c est savoir... aussi pour les RH? Mesurer c est savoir... aussi pour les RH? WHITEPAPER MAI 2013 Contenu INTRODUCTION 1. 40 % des sociétés belges ne disposent pas de statistiques RH...4 2. 67 % des entreprises belges alimentent manuellement

Plus en détail

Union syndicale des fonctionnaires et des salariés des Services Publics Parisiens

Union syndicale des fonctionnaires et des salariés des Services Publics Parisiens 1. Retour du Comité technique paritaire (CTP) du 8 octobre 2013 Le CTP est une instance municipale qui doit traiter des questions d'emploi et d'organisation du travail à l'échelle de chaque Direction.

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

Orange Graduate Programme

Orange Graduate Programme Orange Graduate Programme mon métier change avec Orange Rejoignez-nous et développez rapidement votre potentiel grâce à notre programme d accompagnement et de développement sommaire choisir Orange... 5

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SOCIÉTÉS D ASSURANCES ACCORD DU 13 MAI 2013 RELATIF À LA MIXITÉ ET

Plus en détail

Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction publique?

Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction publique? Premier ministre Ministère des Droits des Femmes Ministère de la Réforme de l État, de la Décentralisation et de la Fonction publique Parcours au féminin Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction

Plus en détail

janvier Code de conduite du groupe

janvier Code de conduite du groupe janvier 2013 Code du groupe Engagements du Groupe 1 Engagements du Groupe À travers ses réseaux de banque de détail, sa banque de financement et d investissement, et l ensemble des métiers fondés sur l

Plus en détail

Quand le recrutement en finance dépasse les frontières

Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Site international leader d offres d emploi dans les secteurs de la banque, de la finance et

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne

Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Éliminer l écart de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de l Union européenne Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez

Plus en détail

Recrutement financier : état des lieux et perspectives

Recrutement financier : état des lieux et perspectives AUSTRALIA BELGIUM FRANCE HONG KONG IRELAND JAPAN LUXEMBOURG NETHERLANDS NEW ZEALAND SINGAPORE SOUTH AFRICA UK USA Recrutement financier : état des lieux et perspectives Antoine Morgaut - 17/03/2009 1 Sommaire

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

Les objectifs de l Autorité de Contrôle prudentiel

Les objectifs de l Autorité de Contrôle prudentiel Les objectifs de l Autorité de Contrôle prudentiel Le 8 mars 2010, la Ministre de l Economie de l Industrie et de l Emploi Christine Lagarde a installé la nouvelle Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP).

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

FICHE OBLIGATIONS LEGALES

FICHE OBLIGATIONS LEGALES FICHE OBLIGATIONS LEGALES L article 99 de la loi n 2010-1330 du 9 novembre 2 010 portant réforme des retraites a instauré, à compter du 1 er janvier 2012, pour les entreprises dont l effectif est au moins

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

Point de vue sur le Prime Brokerage

Point de vue sur le Prime Brokerage Point de vue sur le Prime Brokerage Quels sont les nouveaux drivers et quel est le nouvel environnement concurrentiel des Prime Brokers après la crise des subprimes? Romuald HAJERI Vice - President Michel

Plus en détail

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication:

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication: OUTIL 9. LISTE NON-EXHAUSTIVE D EXEMPLES D ACTIONS DIVERSITÉ PAR DOMAINE RH [ OUTILS ] Ce document propose des pistes d action ainsi que des points d attention pour favoriser l égalité des chances au sein

Plus en détail

LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION

LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION DE L ÉQUIPE COMMERCIALE La rémunération est un poste de dépense important dans l activité tertiaire, en matière de service ou de négoce. Toutefois, gérer la rémunération ne

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B.

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B. Business Plan Belfort 21 décembre 2012 Frédéric de Thezy / Laetitia B. 0 Sommaire Résumé... 2 Portrait de l entreprise... 3 Les prestations... 4 SWOT... 5 Le marché... 6 Les acteurs... 9 Business modèle...

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

Promotion et accès aux postes clés : les femmes cadres ne sont pas confiantes quant aux conditions de l égalité

Promotion et accès aux postes clés : les femmes cadres ne sont pas confiantes quant aux conditions de l égalité Promotion et accès aux postes clés : les femmes cadres ne sont pas confiantes quant aux conditions de l égalité Présentation des résultats du Baromètre de confiance des femmes cadres 25 juin 2009 Partenaires

Plus en détail

MASTER. master222.dauphine.fr GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT. Formation en alternance, initiale et continue FINANCE

MASTER. master222.dauphine.fr GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT. Formation en alternance, initiale et continue FINANCE MASTER FINANCE 222 GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT Formation en alternance, initiale et continue master222.dauphine.fr Le mot du directeur La gestion d actifs fait appel à des techniques et à des procédures

Plus en détail

Intelligence d Affaires 101 Capital Humain. Université Laval Cours Intelligence économique 4 mars 2013

Intelligence d Affaires 101 Capital Humain. Université Laval Cours Intelligence économique 4 mars 2013 Intelligence d Affaires 101 Capital Humain Université Laval Cours Intelligence économique 4 mars 2013 SYNTELL Inc. Le leader au Québec des solutions BI pour les RHs Firme québécoise Spécialisée en Intelligences

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

ANNEXE 3 ANALYSE DU QUESTIONNAIRE «EGALITE FEMMES-HOMMES» EN DIRECTION DES AGENT-E-S DU CONSEIL GENERAL DE L ESSONNE (NOVEMBRE-DECEMBRE 2011)

ANNEXE 3 ANALYSE DU QUESTIONNAIRE «EGALITE FEMMES-HOMMES» EN DIRECTION DES AGENT-E-S DU CONSEIL GENERAL DE L ESSONNE (NOVEMBRE-DECEMBRE 2011) ANNEXE 3 ANALYSE DU QUESTIONNAIRE «EGALITE FEMMES-HOMMES» EN DIRECTION DES AGENT-E-S DU CONSEIL GENERAL DE L ESSONNE (NOVEMBRE-DECEMBRE 2011) 76 INTRODUCTION En mai 2007, le Conseil général de l Essonne

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

RCBF EXECUTIVE SEARCH BANQUE FINANCE ASSURANCE DEPUIS 1995

RCBF EXECUTIVE SEARCH BANQUE FINANCE ASSURANCE DEPUIS 1995 RCBF EXECUTIVE SEARCH BANQUE FINANCE ASSURANCE DEPUIS 1995 vous présente les résultats de son ETUDE DE REMUNERATION DEDIEE AUX METIERS DE LA BANQUE FINANCE - ASSURANCE JANVIER FEVRIER 2012 Note : Tous

Plus en détail

La crise économique renforce la nécessité d une gestion efficace des litiges Résultats de l enquête de Lydian sur la gestion des litiges

La crise économique renforce la nécessité d une gestion efficace des litiges Résultats de l enquête de Lydian sur la gestion des litiges La crise économique renforce la nécessité d une gestion efficace des litiges Résultats de l enquête de Lydian sur la gestion des litiges LEGAL INSIGHT. BUSINESS INSTINCT. 3 La crise économique renforce

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE ANALYSE LINKEDIN / ODOXA CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE Principaux enseignements L analyse proposée par Odoxa avec LinkedIn sur l emploi à partir de données chiffrées portant sur l ensemble

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

SUPPRESSION DES ÉCARTS DE RÉMUNÉRATION ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

SUPPRESSION DES ÉCARTS DE RÉMUNÉRATION ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES SUPPRESSION DES ÉCARTS DE RÉMUNÉRATION ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Comment répondre aux nouvelles obligations et faire de l égalité professionnelle un levier pour plus de performance? Ce guide est le

Plus en détail

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2012. Un an après

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2012. Un an après INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2012 Un an après 2 Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête : 332 étudiants ont été inscrits à l IEP en 2011/2012 en master

Plus en détail

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse Méthodologie Etude réalisée du 11 mars au 7 avril 2013, au travers d un sondage en ligne.

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

2001 2011 : InterElles fête ses 10 ans! Réussir au féminin : Le moteur du changement

2001 2011 : InterElles fête ses 10 ans! Réussir au féminin : Le moteur du changement 2001 2011 : InterElles fête ses 10 ans! Réussir au féminin : Le moteur du changement DOSSIER DE PRESSE 2 mars 2011 Sommaire Edito par Clara Gaymard..3 Un réseau pour réfléchir et agir ensemble 4 Le colloque

Plus en détail

Etude sur l égalité des genres dans les médias en Mauritanie

Etude sur l égalité des genres dans les médias en Mauritanie Etude sur l égalité des genres dans les médias en Mauritanie RAPPORT FINAL, DECEMBRE 2010 Réalisé par RAKY SY, Coordinatrice pour la campagne genre dans les médias en Mauritanie de la Fédération Internationale

Plus en détail

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes PREAMBULE Dans le but de concrétiser les dispositions légales visant à instaurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE LAGARDERE SCA Société en commandite par actions au capital de 799.913.044,60 Siège social : 4 rue de Presbourg à Paris 16 e (75) 320 366 446 R.C.S. Paris ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE du 3 mai

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME Gestion des Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME RH Gestion des temps Gestion du recrutement Gestion des emplois et des compétences Gestion de la Ce guide a été réalisé à l initiative

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

étude de rémunérations

étude de rémunérations étude de rémunérations dans la finance de marché Les salaires des métiers de la Moe et de la Moa AVEC NOUS, VOTRE TALENT PREND DE LA VALEUR 1 Sommaire Le mot des dirigeants Présentation METIERS DE LA MOE

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

FORUM DES METIERS 2012. Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues

FORUM DES METIERS 2012. Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues FORUM DES METIERS 2012 Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues Le secteur financier Les mé

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail