Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité"

Transcription

1 Les risques liés à la signature numérique Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

2 Présentation Pascal Seeger, expert en cybercriminalité Practeo SA, Lausanne Partenariat avec Swisscom SA, Zurich Kyos IT Security, Genève

3 appréhender les risques Le cadre législatif Les standards internationaux de certification Du matériel ou des logiciels de sécurité Climat de confiance créé par l Homme et défié par d autres!

4 Traits de la signature numérique La signature numérique est plus difficile à falsifier qu une signature manuscrite. S agissant de technique, rien est fiable à 100%, tout comme la sécurité. La signature électronique, issue de la cryptographie, est constituée à partir du documents (hash) et du chiffrement asymétrique (RSA*) Plus facile de s'introduire dans un système et de se procurer illicitement les clefs plutôt que de casser un tel algorithme. * Rivest Shamir Adleman, 1977

5 Avant propos sur les risques La gestion des clefs de l'infrastructure PKI doit être rigoureuse, ce qui induit : coûts importants selon le respect des normes (risques) respects des standards difficile à mettre en œuvre et à faire respecter (dans le temps) Des partenaires dont on a pas la maîtrise : les clients

6 La cible la clé privée Vol de la clé privée au moment de la création (côté serveur) au moment de l'installation (copie lors du transfert sur Smartcard ou clé USB) une fois utilisée (vol de la Smartcard/clé USB ou du PC)

7 solutions Utilisation d un Hardware Security Module (HSM), normes FIPS Transfert sécurisé sur Smartcard protégée contre les attaques sophistiquées = Smartcards selon les standards EU ITSEC E3high

8 une préférence pour l humain Pas de respect des mesures nécessaires à la conservation du secret de sa clé privée Vol du code PIN vu lors de la saisie du code ou simple pense-bête collé Ingénierie sociale Phishing ou Pharming

9 une préférence pour l humain Ordinateur du client Machine non sécurisée (session non protégée) Fichier.cer privé non protégé (disque dur) Brute force sur la Smartcard Cheval de Troie, keyloggers

10 solutions Demande de révocation immédiate des certificats Publication rapide dans la CRL Eviter la saisie du code PIN sur le clavier de l ordinateur.

11 les documents signés Attention aux documents au contenu dynamique! PDF (java scripts) Word, Excel, etc (Macros) Numérisation sous forme d Image BMP/TIFF plus sûre Dali Attack «Moins le format est dynamique, plus c'est sécurisé.»

12 macro dans Word

13 pour signer un PDF

14 chez le fournisseur Cheval de Troie Le risque est très grand lors de la création du root CA ou lors de la création et du transfert des certificats. Non respect des rôles Corruption, malveillance interne, Ingénierie sociale Déni de service Serveur hébergeant la CRL

15 Rôles Rôles

16 recommandations Tester périodiquement la sécurité par un piratage éthique pour valider la plateforme technique le comportement des collaborateurs, voire des clients, face à l ingénierie sociale Demander un regard externe Service de veille sur les menaces et antifraudes avec des connexions internationales

17 finalement La signature numérique non répudiable ou évidence plausible?

18 contact Pascal Seeger Fabien Jacquier PRACTEO SA Rue de la Gare Bussigny-près-Lausanne Suisse T F W KYOS Sàrl 12 bis avenue de Rosemont 1208 Genève Suisse T F W

19 Questions

20 Principe de base (PKI) 1 2 Alice reçoit 2 clés de son fournisseur. La clé publique (verte) qu'elle envoie à Bob et la clé privée (rouge) qu'elle conserve précieusement sans la divulguer à quiconque. Bob chiffre le message avec la clé publique d'alice et envoie le texte chiffré. Alice déchiffre le message grâce à sa clé privée.

21 exemples de signature

22 signature valide si le certificat délivré par un fournisseur reconnu. Il peut, par exemple, s agir d un certificat auto-signé créé à l aide de Selfcert.exe. (Office 2000) le certificat associé n est pas expiré ou révoqué la personne ou l entreprise est approuvée le contenu du message n a pas changé Sinon.

23 titre

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

La renaissance de la PKI L état de l art en 2006

La renaissance de la PKI L état de l art en 2006 e-xpert Solutions SA 3, Chemin du Creux CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La renaissance de la PKI L état de l art en 2006 Sylvain Maret / CTO e-xpertsolutions S.A. Clusis,

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 Version 2.2 / Decembre 2012 1 Notes Les informations de ce document vous sont fournies sans garantie

Plus en détail

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto (2014-2015) Cryptographie 23 mars 2015 1 / 17 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Chiffrement du système de fichiers EFS (Encrypting File System)

Chiffrement du système de fichiers EFS (Encrypting File System) Chiffrement du système de fichiers EFS (Encrypting File System) a. Introduction à EFS EFS est une technologie qui permet le chiffrement de fichier et de dossier sur un volume NTFS. Il utilise un chiffrement

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Cryptographie RSA Introduction Opérations Attaques Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Introduction Historique: Rivest Shamir Adleman ou RSA est un algorithme asymétrique de cryptographie à clé

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE I-INTRODUCTION... 3 II- RAPPEL DES BASES DE LA CRYPTOGRAPHIE... 4 II-1 LA CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE... 4 II-2 LA CRYPTOGRAPHIE ASYMETRIQUE... 4 II-3 LA CRYPTOGRAPHIE HYBRIDE...

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques Catalin Dima 1 Gestion des clés La gestion des clés concerne : La distribution de clés cryptographiques, Les mécanismes utilisés pour

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 PKI Server Une solution simple, performante et économique Les projets ayant besoin d'une infrastructure PKI sont souvent freinés

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO)

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO) CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS (Product for Advanced SSO) Préparé pour : ANSSI Préparé par: Thales Communications & Security S.A. 4 Avenue des Louvresses 92622 GENNEVILLIERS CEDEX France This document

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple»

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Responsable de la Sécurité de l Information --------- Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Date : 22 septembre 2010 Version : 1.2 Rédacteur : RSI Nombre

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

Fonction de hachage et signatures électroniques

Fonction de hachage et signatures électroniques Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Autorité de Certification OTU

Autorité de Certification OTU Référence du document : OTU.PC.0002 Révision du document : 1.2 Date du document : 22/11/2013 Classification Public Autorité de Certification OTU Politique de Certification www.atosworldline.com Politique

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0

La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0 La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0 Une sécurité forte, pour les services basés sur des infrastructures PKI, tels que applications WEB, VPNs, Accès Réseaux Pascal Urien Avril 2009 Architectures à

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Authentification forte avec les USG

Authentification forte avec les USG Authentification forte avec les USG Studerus Roadshow 2014, Lausanne André Liechti, directeur technique SysCo systèmes de communication sa, Neuchâtel, Suisse S y s C o Déroulement de la présentation Pourquoi

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Meilleures pratiques de l authentification:

Meilleures pratiques de l authentification: Meilleures pratiques de l authentification: mettre le contrôle à sa place LIVRE BLANC Avantages d un environnement d authentification totalement fiable : Permet au client de créer son propre token de données

Plus en détail

1 L Authentification de A à Z

1 L Authentification de A à Z 1 L Authentification de A à Z 1.1 Introduction L'Authentification est la vérification d informations relatives à une personne ou à un processus informatique. L authentification complète le processus d

Plus en détail

Sécurité des usages du WEB. Pierre DUSART Damien SAUVERON

Sécurité des usages du WEB. Pierre DUSART Damien SAUVERON Sécurité des usages du WEB Pierre DUSART Damien SAUVERON Résumé Contenu : Nous nous intéresserons à expliquer les solutions pertinentes pour établir la confiance en un site WEB en termes de sécurité, notamment

Plus en détail

Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information

Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information POLITIQUE DE CERTIFICATION AC EXTERNES AUTHENTIFICATION SERVEUR Date : 12 décembre 2011 Version : 1.1 État du document : Validé Reproduction

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe -

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - BKAM, tous droits réservés Page 1 sur 45 Table des matières 1 INTRODUCTION... 8 1.1 Présentation générale... 8 1.2 Définitions

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008

Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008 Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008 1 Sommaire Introduction Intervenant : Gérald Grévrend Présentation d Altran CIS Le sujet : les services de confiance numérique

Plus en détail

L authentification de NTX Research au service des Banques

L authentification de NTX Research au service des Banques L authentification de NTX Research au service des Banques novembre 2009 1 / 37 Sommaire Objectif Brève présentation de NTX Research Banque et authentification La technologie d authentification XC de NTX

Plus en détail

HSM, Modules de sécurité matériels de SafeNet. Gestion de clés matérielles pour la nouvelle génération d applications PKI

HSM, Modules de sécurité matériels de SafeNet. Gestion de clés matérielles pour la nouvelle génération d applications PKI HSM, Modules de sécurité matériels de SafeNet Gestion de clés matérielles pour la nouvelle génération d applications PKI Modules de sécurité matériels de SafeNet Tandis que les entreprises transforment

Plus en détail

DNSSEC. Que signifie DNSSEC? Pourquoi a-t-on besoin de DNSSEC? Pour la sécurité sur Internet

DNSSEC. Que signifie DNSSEC? Pourquoi a-t-on besoin de DNSSEC? Pour la sécurité sur Internet DNSSEC Pour la sécurité sur Internet Que signifie DNSSEC? DNSSEC est une extension du système de noms de domaine (DNS) servant à garantir l authenticité et l intégrité des données de réponses DNS. Par

Plus en détail

Pascal Gachet Travail de diplôme 2001. Déploiement de solutions VPN : PKI Etude de cas

Pascal Gachet Travail de diplôme 2001. Déploiement de solutions VPN : PKI Etude de cas Travail de diplôme 2001 Déploiement de solutions VPN : Département E+I Filière : Télécommunication Orientation : Réseaux et services Professeur responsable : Stefano Ventura Date : 20 décembre 2001 : Remerciements

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING BRIEFING Dans un monde où la science et la technologie évolue de façons exponentielle, les informaticiens et surtout les administrateurs des systèmes informatique (Réseau,

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2+ du produit Symantec Endpoint Protection Version 12.1.2 Préparé par : Centre de la sécurité des télécommunications Canada Organisme de certification Schéma canadien

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Cryptologie à clé publique

Cryptologie à clé publique Cryptologie à clé publique La cryptologie est partout Chacun utilise de la crypto tous les jours sans forcément sans rendre compte en : - téléphonant avec un portable - payant avec sa carte bancaire -

Plus en détail

DISTANT ACESS. Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3)

DISTANT ACESS. Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3) DISTANT ACESS Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3) TABLE DES MATIERES I. PRESENTATION DE L ATELIER...2 1. PRESENTATION GENERALE...2

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

Annexe 8. Documents et URL de référence

Annexe 8. Documents et URL de référence Documents et URL de référence Normes et standards Normes ANSI ANSI X9.30:1-1997, Public Key Cryptography for the Financial Services Industry: Part 1: The Digital Signature Algorithm (DSA) (revision of

Plus en détail

Politique de Certification et Déclaration des pratiques de certifications de l autorité Tunisian Server Certificate Authority PTC BR

Politique de Certification et Déclaration des pratiques de certifications de l autorité Tunisian Server Certificate Authority PTC BR Page : 1/67 Agence Nationale de Certification Electronique Politique de Certification et Déclaration des pratiques de certifications de l autorité Tunisian Server Certificate Rev 00 Rev 01 Mise à jour

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Signature électronique E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr I. SIGNATURE ÉLECTRONIQUE I.1. GÉNÉRALITÉS Organisation de la section «GÉNÉRALITÉS»

Plus en détail

Audit des risques informatiques

Audit des risques informatiques Audit des risques informatiques Introduction à la Cryptographie Pierre-François Bonnefoi Université de Limoges Laboratoire XLIM # 1 # La cryptographie : Introduction et définitions Introduction Depuis

Plus en détail

La SuisseID, pas à pas

La SuisseID, pas à pas La SuisseID, pas à pas Une initiative du Secrétariat d Etat à l économie Signature électronique Authentification sur internet Preuve de la fonction exercée Sommaire Elan pour l économie... 4 La SuisseID,

Plus en détail

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Gérard Péliks Responsable Marketing Solutions de Sécurité EADS TELECOM 01 34 60 88 82 gerard.peliks@eads-telecom.com Pouvoir utiliser son poste de

Plus en détail

Protocoles d authentification

Protocoles d authentification Sécurité des Réseaux, Master CSI 2 J.Bétréma, LaBRI, Université Bordeaux 1 Protocoles d authentification 1. Authentification simple 2. Authentification mutuelle 3. Clé de session 4. KDC Source 1. Authentification

Plus en détail

Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent

Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent Résolution CE 2010 010 8 janvier 2010 Table des matières 1. But de la politique...1

Plus en détail

Les 7 méthodes d authentification. les plus utilisées. Sommaire. Un livre blanc Evidian

Les 7 méthodes d authentification. les plus utilisées. Sommaire. Un livre blanc Evidian Les 7 méthodes d authentification les plus utilisées Un livre blanc Evidian Appliquez votre politique d authentification grâce au SSO d entreprise. Par Stéphane Vinsot Chef de produit Version 1.0 Sommaire

Plus en détail

NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES

NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES Normes techniques pour une interopérabilité des cartes d

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sommaire Fondements d une politique de sécurité Les 9 axes parallèles d une politique

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille. Diffusion Restreinte

Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille. Diffusion Restreinte Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille 1 2 ème Réunion du Club Utilisateurs GINTAO AGENDA 9:00 Accueil 9:30 Présentation du projet GINTAO 10:00 Présentation

Plus en détail

POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE

POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE OID du document : 1.2.250.1.120.2.1.1.1 Nombre total de pages : 42 Statut du document : Projet Version finale Nom Alain GALLET Fonction Rédaction Responsable

Plus en détail

7. Le Service de certification déchiffre le document avec sa clé privée de déchiffrement.

7. Le Service de certification déchiffre le document avec sa clé privée de déchiffrement. 1 2 Ce schéma illustre le mécanisme d échange sécurisé de fichiers entre l agent de vérification de l identité (AVI) (expéditeur) et le Service de certification du MJQ (destinataire) : 1. L AVI se connecte

Plus en détail

Autorité de Certification OTU

Autorité de Certification OTU Référence du document : OTU.CG.0001 Révision du document : 1.0 Date du document : 24/10/2014 Classification Public Autorité de Certification OTU Conditions générales des services de Certification Conditions

Plus en détail

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2 Petite introduction aux protocoles cryptographiques Master d informatique M2 Les protocoles cryptographiques p.1/48-1 Internet - confidentialité - anonymat - authentification (s agit-il bien de ma banque?)

Plus en détail

Recommandations pour la protection des données et le chiffrement

Recommandations pour la protection des données et le chiffrement CNRS/FSD/Sécurité des Systèmes d Information Recommandations pour la protection des données et le chiffrement En date du 17 avril 2008 Référence 08.1840/FSD Nature du document : Recommandations Destinataires

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 4 + du produit VMware ESX 4.0 Update 1 and vcenter Server 4.0 Update 1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

Introduction. Littéralement : «Services de gestion des droits liés à l Active Directory» ADRMS Windows Serveur 2008 un nouveau rôle

Introduction. Littéralement : «Services de gestion des droits liés à l Active Directory» ADRMS Windows Serveur 2008 un nouveau rôle Raphael Motais de Narbonne IR3 2010/2011 Active Directory Right Management Services 2 Introduction Littéralement : «Services de gestion des droits liés à l Active Directory» ADRMS Windows Serveur 2008

Plus en détail

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Falzon Marc BTS Informa tique de Gestion - Session 200 5 Epreuve E6 : Soutenance de projet Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Marc FALZON Page 1 1) Présent a t ion de l'association

Plus en détail

PKI PKI IGC IGC. Sécurité des RO. Partie 4. Certificats : pourquoi?

PKI PKI IGC IGC. Sécurité des RO. Partie 4. Certificats : pourquoi? Sécurité des RO Partie 4 PKI IGC Anas ABOU EL KALAM anas.abouelkalam@enseeiht.fr PKI IGC 2 Certificats : pourquoi? chiffrement & signatures supposent l authenticité des clés publiques, disponibles sur

Plus en détail

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLE USB Autorité de Certification : AC Avocats Classe 3Plus MANUEL D INSTALLATION MAC OS X : Versions 10.5.5 à 10.5.9* / 10.6 / 10.7 et 10.7.4 MOZILLA FIREFOX *Uniquement

Plus en détail

www.thales-esecurity.com COMMERCIAL IN CONFIDENCE

www.thales-esecurity.com COMMERCIAL IN CONFIDENCE www.thales-esecurity.com www.thales-esecurity.com PCI-DSS data protection : Impact sur l industrie de paiement Aurélien Narcisse 3 / Introduction PCI DSS? Signification? Conformité? 4 / Introduction au

Plus en détail

Retour d'expérience sur le déploiement de biométrie à grande échelle

Retour d'expérience sur le déploiement de biométrie à grande échelle MARET Consulting Boulevard Georges Favon 43 CH 1204 Genève Tél +41 22 575 30 35 info@maret-consulting.ch Retour d'expérience sur le déploiement de biométrie à grande échelle Sylvain Maret sylvain@maret-consulting.ch

Plus en détail

Journées MATHRICE "Dijon-Besançon" DIJON 15-17 mars 2011. Projet MySafeKey Authentification par clé USB

Journées MATHRICE Dijon-Besançon DIJON 15-17 mars 2011. Projet MySafeKey Authentification par clé USB Journées MATHRICE "Dijon-Besançon" DIJON 15-17 mars 2011 1/23 Projet MySafeKey Authentification par clé USB Sommaire 2/23 Introduction Authentification au Système d'information Problématiques des mots

Plus en détail

Livre blanc. Signatures numériques à partir du cloud fondements et utilisation

Livre blanc. Signatures numériques à partir du cloud fondements et utilisation Livre blanc Signatures numériques à partir du cloud fondements et utilisation Sommaire Fondements de la signature numérique...3 Documents et signatures électroniques...3 Signature électronique...3 Signature

Plus en détail

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security

sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security sécurisation des systèmes d information BE READY FOR WHAT S NEXT. Kaspersky Open Space Security Le Saviez-vous? La Cybercriminalité génère plus d argent que le trafic de drogue* La progression des malwares

Plus en détail

Protocoles cryptographiques

Protocoles cryptographiques MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques e-xpert Solutions SA 3, Chemin du Creux CH 1233 Bernex-Genève Tél +1 22 727 05 55 Fax +1 22 727 05 50 Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques Volume 2/3 Par Sylvain Maret /

Plus en détail

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Dématérialisation des factures au service du cash management LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Conférence

Plus en détail

LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL. CNRS RSSIC version du 11 mai 2012

LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL. CNRS RSSIC version du 11 mai 2012 LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL CNRS RSSIC version du 11 mai 2012 Un poste de travail mal protégé peut mettre en péril non seulement les informations qui sont traitées sur le poste

Plus en détail

NETTOYER ET SECURISER SON PC

NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER Pourquoi nettoyer son PC? Pour gagner de la place sur votre disque dur Pour accélérer son fonctionnement Pour supprimer tous les logiciels et fichiers inutiles ou

Plus en détail

POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L'AC KEYNECTIS SSL RGS * (authentification serveur) Date : 12/08/2011

POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L'AC KEYNECTIS SSL RGS * (authentification serveur) Date : 12/08/2011 POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L'AC KEYNECTIS SSL RGS * (authentification serveur) Date : 12/08/2011 POLITIQUE DE CERTIFICATION : AC KEYNECTIS SSL RGS * (AUTHENTIFICATION SERVEUR) Objet: Ce document consiste

Plus en détail

Thunderbird et messagerie sur clé USB

Thunderbird et messagerie sur clé USB Thunderbird et messagerie sur clé USB Vous pouvez installer Thunderbird et les outils de chiffrement soit sur votre disque dur, soit sur une clé USB. Vous trouverez ci-dessous le mode d'emploi. Page 1/14

Plus en détail

COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SÉCURITÉ SÉCURISATION D UN RÉSEAU DE SOIN

COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SÉCURITÉ SÉCURISATION D UN RÉSEAU DE SOIN Juin 2003 RE11 COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET SÉCURITÉ SÉCURISATION D UN RÉSEAU DE SOIN Frédéric DELFOSSE Nicolas MILLET Introduction L UV RE11 «EDI et commerce électronique» a pour objectif de nous rendre capable

Plus en détail

Déclaration des Pratiques de Certification Isabel

Déclaration des Pratiques de Certification Isabel Déclaration des Pratiques de Certification Isabel version 1.1 Publication: 30 juin 2003 Entrée en vigueur: 1 juillet 2003 Copyright Isabel 2003. Tous droits réservés. Aucune partie de ce document ne peut

Plus en détail

Certificats et infrastructures de gestion de clés

Certificats et infrastructures de gestion de clés ÉCOLE DU CIMPA "GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE, THÉORIE DES CODES ET CRYPTOGRAPHIE" ICIMAF et Université de la Havane 20 novembre - 1er décembre 2000 La Havane, Cuba Certificats et infrastructures de gestion de

Plus en détail

Signatures électroniques dans les applications INTERNET

Signatures électroniques dans les applications INTERNET ECOLE ROYALE MILITAIRE 156 e Promotion Polytechnique Lieutenant-Général Baron de GREEF Année académique 2005 2006 3 ème épreuve Signatures électroniques dans les applications INTERNET Par le Sous-lieutenant

Plus en détail

Sécurité et sûreté des systèmes embarqués et mobiles

Sécurité et sûreté des systèmes embarqués et mobiles Sécurité et sûreté des systèmes embarqués et mobiles Pierre.Paradinas / @ / cnam.fr Cnam/Cedric Systèmes Enfouis et Embarqués (SEE) Plan du cours Sécurité des SEMs La plate-forme et exemple (GameBoy, Smart

Plus en détail

Principes de la sécurité informatique

Principes de la sécurité informatique Principes de la sécurité informatique Omar Cheikhrouhou Abderrahmen Guermazi ISET SFAX ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 1 Sécurité de quoi? des systèmes (machines) et des informations qu elles contiennent Sécurité

Plus en détail