Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés"

Transcription

1 Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune ou bleue. Sa fonction est de protéger les structures des bâtiments contre le feu, il peut aussi avoir une fonction d anticondensation ou de correction acoustique. On le retrouve essentiellement sur les structures porteuses métalliques ou en béton. On peut également le trouver sur des plafonds des parkings, salles de spectacle ou de sport, lieux de culte, etc. Les flocages sont très peu agglomérés et libèrent beaucoup de fibres dès qu ils sont sollicités. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le. Confinement du local.

2 Les plaques fibreuses amiantées Exemple photo : Plaques fibreuses en faux plafond. Les plaques fibreuses sont grises ou beiges et sont peintes en blanc en surface, avec ou sans motifs. Leur fonction est le plus souvent esthétique ou pour la correction acoustique. Elles sont essentiellement utilisées en faux plafonds, parfois en revêtement de parois intérieures, dans les locaux administratifs. Les fibres sont peu agglomérées et peuvent être libérées lors de la maintenance des installations électriques, le remplacement de luminaires, etc. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le Confinement du local.

3 Les calorifugeages en plâtres amiantés Exemples photo : Embouts et calorifugeages en plâtre. Les fibres d amiante sont incorporées dans du plâtre ou des tresses. Leur fonction est l isolation thermique des conduites et leurs embouts. Ces matériaux sont présents principalement dans les locaux techniques au sous-sol ou dans les gaines techniques. Les fibres sont peu agglomérées. Elles peuvent être libérées lors de travaux de maintenance. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le Par tronçon avec confinement localisé, ou aspiration à la source pour les embouts avec combinaison et masque P3.

4 Les cartons d amiante Les cartons d amiante sont très fibreux, d une épaisseur allant de 1 à 10 mm. Comme ils ne brûlent pas, ils sont utilisés dans toutes sortes de situations où une protection contre la chaleur est requise. On peut les trouver par exemple en sous-couche de revêtements de sol multicouche, au-dessous des plaques de cuisson dans les cuisines, dans ou autour des appareils de chauffage, sur les tableaux électriques, sous les luminaires. La libération de fibres est importante lors de travaux, découpage, perçage, maintenance des appareils, etc. Exemples photo : Carton d amiante sous les luminaires et sous des plaques de cuisson. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le Aspiration à la source suivant la quantité avec combinaison et masque P3.

5 Les joints amiantées Exemples photo : Joint de cheminée et de conduite en carton d amiante. Ce sont des cartons d amiante de diverses couleurs, découpés de différentes tailles afin de servir de joints. Ils résistent à la chaleur et aux acides. On trouve notamment de l amiante dans les joints d étanchéité assurant les raccords des installations techniques (brûleur, chaudière, conduite, cheminée etc. ). En cas de travaux de maintenance ou de transformation des installations. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le Aspiration à la source avec combinaison et masque P3.

6 Les tresses et les cordes amiantées Ce sont des fibres tressées ou torsadées de couleur grise ou blanche. Les tresses sont très résistantes aux hautes températures. Elles sont utilisées comme joints de chaudières, de fours, de portes ou sur le pourtour interne d un plan de travail. En cas de travaux de maintenance ou de transformation des installations. Les cordes et tresses sont très peu agglomérées et libèrent beaucoup de fibres. Exemples photo : Tresse sur le pourtour interne du plan de travail et autour d une conduite. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le ou effectuer d autres manipulations Aspiration à la source avec combinaison et masque P3.

7 Les coussins d amiante Exemples photo : Coussins en amiante. Il s agit de petits sacs en tissu de fibres tressées remplis de fibres en vrac. Ils sont très résistants à la chaleur et servent de coupefeu ou d isolant thermique. Ils sont positionnés sur les passages de gaines techniques. Actuellement, ces coussins sont rarement présents dans les bâtiments car ils ont déjà été retirés. La simple manipulation des coussins engendre une libération importante de fibres d amiante dans l air. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le ou effectuer d autres manipulations Aspiration à la source avec combinaison et masque P3.

8 Les textiles en amiante Exemples photo : Gants en amiante. Il s agit de fibres d amiante mélangées avec d autres fibres et tissées. L amiante tissé est utilisé en protection contre les hautes températures, on en retrouve notamment dans des gants de protection feu, des couvertures, des rideaux de théâtre, etc. Actuellement, ces textiles sont rarement présents dans les bâtiments car ils ont déjà été retirés. La simple manipulation engendre une libération importante de fibres d amiante dans l air. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 I Marquage du matériau. Mettre en place un plan d actions et veiller à le respecter. Suivre la procédure d intervention. Remplacement du matériau dans les plus brefs délais et au plus tard avant le ou effectuer d autres manipulations Aspiration à la source avec combinaison et masque P3.

9 Les fibrociments amiantés Exemples photo : Toiture ondulée et conduite de ventilation en fibrociment. Il s agit de plaques planes ou de diverses formes (moulées), de couleur grise avec parfois une peinture de surface ou vitrifiée. Les usages des fibrociments sont multiples : toiture, sous-toiture, façades, faux-plancher, faux-plafond, cloison de séparation, conduites, chemins de câbles, éléments décoratifs de type bacs à fleurs, etc. On peut les retrouver partout dans le bâtiment suivant leur fonction. Les fibrociments sont fortement agglomérés. Les risques apparaissent lors de travaux, sciage de plaques, perçage, démolition. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. ou effectuer d autres manipulations Toutes les entreprises : élimination et assainissement des locaux selon la directive CFST n 6503, évacuation comme déchets spéciaux avec les protections personnelles spécifiques à l amiante. Dépose délicate avec combinaison et masque P3.

10 Les bitumes amiantés Il arrive que des fibres d amiante soient mélangées à du bitume. Le mélange des fibres et du bitume est posé sous formes d enduit, colle ou rouleaux pour assurer une étanchéité. Le bitume était utilisé comme étanchéité, en revêtement de conduites. Il était également utilisé comme colle de dallette ou comme revêtement acoustique sous les éviers. Le risque de libération des fibres agglomérées dans le bitume est faible. Exemples photo : Revêtement de conduite bitume et revêtement acoustique. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Aspiration à la source avec combinaison et masque P3.

11 Les mastics amiantés Exemples photo : Joint de vitrage en mastic amianté. Les mastics n ont pas un aspect particulier et ne sont identifiables que par l analyse de laboratoire. L amiante était ajouté dans certains mastics pour résister au feu et aux acides, assurer la fonction de joint d étanchéité et de dilatation ou comme micro armature. On le retrouve sur les anciennes fenêtres de tous types, également comme joint de porte, ou encore entre l encadrement de la fenêtre et le mur. Le risque de libération des fibres agglomérées dans le mastic est faible. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Plusieurs méthodes : 1) Ciseau à bois ou spatule en plein air avec un masquep3. 2) Par réchauffement avec un masque P3. 3) Machines et outils manuels dans une zone confinée.

12 Les revêtements de sol type 1 Exemples photo : Revêtement de sol dallette. Les dallettes dites colovinyl se retrouvent dans diverses couleurs et avec divers motifs. L amiante était utilisé pour amélioré la résistance du revêtement à l usure. Ces revêtements de sol sont largement utilisés dans les années 60 à 70 dans les immeubles locatifs et les bureaux. Les dallettes ne sont pas friables. Il n y a pas de risque d émission de fibres en usage courant. Un risque existe en cas d usure importante ou craquelures. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Confinement du local.

13 Les revêtements de sol type 2 Exemples photo : Revêtement de sol en lé avec carton. Les revêtements de sol en lé sur carton d amiante (appelés aussi novilon), se retrouvent dans diverses couleurs, généralement avec un motif imitant les carrelages. Le carton d amiante servait pour améliorer l isolation du revêtement. Ces revêtements de sol sont largement utilisés dans les années 60 à 70 dans les immeubles de logement. Ils étaient souvent posés par les locataires. Ces revêtements de sol comprennent un carton d amiante, très friable qui est susceptible de libérer beaucoup de fibres en cas de décollement et d usure. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Confinement du local.

14 Les revêtements de sol type 3 Exemples photo : Revêtement de sol en lé unicouche ou multicouche. Les revêtements de sol en lé uni ou multicouche sont relativement peu courants. Ils se retrouvent dans diverses couleurs, généralement avec un motif flammé ressemblant à ceux des dallettes. L amiante était utilisé pour amélioré la résistance du revêtement à l usure. Ces revêtements de sol sont surtout utilisés dans les années 70 principalement dans les circulations ou les salles de classes. Ces revêtements de sol ne sont pas friables. Il n y a pas de risque d émission de fibres en usage courant. Un risque existe en cas d usure importante ou craquelures. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Confinement du local.

15 Les crépis ou peintures amiantés Exemples photo : Crépi avec amiante. Il s agit principalement de crépi projeté relativement tendre de couleur grise, blanche ou teintée. Certaines peintures peuvent aussi contenir de l amiante. Leur utilisation est essentiellement liée à la protection incendie mais il peut également servir d absorbant phonique et de couche de finition contre la condensation. On en retrouve sur les murs, plafonds et conduites d eau froide. Un risque de libération de fibres peut apparaître en cas de grattage des surfaces. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 II cas d incidents, de modification de l utilisation des locaux ou au plus tard après 2 à 5 ans. Confinement du local.

16 Les colles de carrelages amiantées Il s agit des colles au mortier, liquides ou pâteuses. Il n est pas possible de repérer visuellement les colles sans sondage destructif. De l amiante a été ajouté dans certaines colles utilisées entre les années 66 à 86 pour la pose de carrelage dans des locaux humide et servait de micro armature. Ces colles sont présentes principalement derrière les faïences au mur mais également au sol et derrière les plinthes. Les colles présentent un risque de libération de fibres (~100'000 FAR/m 3 ) en cas de travaux de remplacement du carrelage. Exemples photo : Colle contenant de l amiante derrière les faïences. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 III cas d incidents ou de modification de l utilisation des locaux. Confinement du local.

17 Les chapes amiantées Exemples photo : Chape contenant de l amiante. La chape est un enduit de ciment étalé sur le sol afin de le rendre homogène. L utilisation d amiante dans les chapes ciment, est notamment due à ses propriétés de protection feu. L amiante trouvé dans les chapes peut être également dû à la contamination d un crépi posé dans le même local lors de la construction. La chape est présente sous les revêtements de sol (parquet, moquette etc.) Il y a risque en cas de remplacement de revêtements de sols posés directement sur la chape ou de démolition de la chape. * Degré d urgence suivant la CFST n 6503 III cas d incidents ou de modification de l utilisation des locaux. Confinement du local.

Problématique de l amiante dans les bâtiments

Problématique de l amiante dans les bâtiments Chambre Immobilière Vaudoise Problématique de l amiante dans les bâtiments Séances d information du 11 janvier 2010 Jean-Louis Genre architecte EPIQR Rénovation Sàrl Définition de l amiante Substance minérale

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures

Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures à usage FFP avec filtre P à ticules du type TMP Apeil de à usage Cat. Sécurisation, type 5/6 de la Sas à comtiment comtiments avec Retrait de matériaux amiantés - Vue d'ensemble des mesures zone Aspiration

Plus en détail

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent»

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent» D.I.E.C.C.T.E. Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique «L amiante: un «magic minéral»omniprésent» Christian HUMBERT inspecteur du travail

Plus en détail

5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage)

5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage) 5. Planchers et planchers technique NFX 46 020 (repérage) Revêtements de sol y compris les revêtements de sol sportif (l'analyse doit concerner chacune des couches du revêtement). Planchers (lors de réhabilitation

Plus en détail

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE TRAVAUX DE DÉCONTAMINATION ET D ENLÈVEMENT DE MATIÈRES DANGEREUSES Amiante, Vermiculite, Pyrite, Moisissures Les travaux de décontamination

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Utilisations courantes de l amiante Récapitulatif des exemples illustrés sans traitement, nettoyage, avec traitement, nettoyage,

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Les 10 points issus de la norme NFX 46-020

Les 10 points issus de la norme NFX 46-020 amiante C EST OÙ? 1 Les 10 points issus de la norme NFX 46-020 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Utilisations courantes de l amiante Récapitulatif des exemples illustrés sans traitement, nettoyage, avec traitement, nettoyage,

Plus en détail

L amiante c est où? 2

L amiante c est où? 2 L amiante c est où? 2 1. Toiture et étanchéité L amiante c est où? 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers techniques 6.

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division protection de la santé au poste de travail Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier

Plus en détail

B u r e a u d e x p e r t i s e s. Le Trési 3-1028 Préverenges - tél: 021 802 08 11 fax: 021 802 08 12 Contact et info: www.batiscan.

B u r e a u d e x p e r t i s e s. Le Trési 3-1028 Préverenges - tél: 021 802 08 11 fax: 021 802 08 12 Contact et info: www.batiscan. B u r e a u d e x p e r t i s e s Le Trési 3-1028 Préverenges - tél: 021 802 08 11 fax: 021 802 08 12 Contact et info: www.batiscan.ch B u r e a u d e x p e r t i s e s Créé en 2005 par Jean-Marc Fragnière

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux

OU EST L AMIANTE? L AMIANTE C EST CA! MAIS PAS SEULEMENT L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE. Et un produit peu onéreux L AMIANTE UN PRODUIT MIRACLE OU EST L AMIANTE? Une roche naturel, jadis fortement utilisée pour ses qualités techniques : grande résistance au feu pas de conduction électrique isolant acoustique et thermique

Plus en détail

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Propriétaire Rapport n 123.2345.01 Avec amiante, avec échantillon Bâtiment D 2345 Commune 123.2345 Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012 EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Rapport

Plus en détail

Inventaire amiante du parc immobilier

Inventaire amiante du parc immobilier Inventaire amiante du parc immobilier Modèle du rapport d expertise Avril 2005 EPIQR Rénovation sàrl www.epiqr.ch Parc Scientifique de l'epfl PSE C CH 1015 Lausanne - +41 21/693.55.89 Sommaire 1.0 Responsabilités

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

Intervention du 15 au 19/09/08 et le 26/11/08. Lieu d intervention : En présence de : Opérateur de repérage :

Intervention du 15 au 19/09/08 et le 26/11/08. Lieu d intervention : En présence de : Opérateur de repérage : AGENCE SPECIALISEE MEDITERRANEE 37-39 Parc du Golf BP CS 20512 13593 AIX EN PROVENCE CEDEX 3 Téléphone : 04 42 37.25.00 Télécopie : 04 42 37 25 87 AREA 29 boulevard Charles Nédélec 13331 MARSEILLE CEDEX

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement

Identifier et manipuler correctement Identifier et manipuler correctement les produits contenant Le travail en sécurité Qu est-ce que l amiante? L amiante désigne un groupe de fibres minérales naturelles. On en trouve à la surface du globe

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE 2 VILLE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Sommaire Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions

Plus en détail

DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB

DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB DIAGNOSTIC SUBSTANCES DANGEREUSES AMIANTE & PCB 6 OCTOBRE 2010 STEB Service de toxicologie de l'environnement bâti Samuel Martignier, ingénieur en environnement Page 1 Mission Contrôle des risques pour

Plus en détail

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free. VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER. Flocages. Calorifugeages. Faux plafonds

COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER. Flocages. Calorifugeages. Faux plafonds Annexe A N N E X E 13-9 PROGRAMMES DE REPÉRAGE DE L AMIANTE MENTIONNÉS AUX ARTICLES R. 1334-20, R. 1334-21 ET R. 1334-22 Liste A mentionnée à l article R. 1334-20 COMPOSANT À SONDER OU À VÉRIFIER Flocages

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

Amiante, A i t Il faut en parler. Intervenant. Catherine Borghini Polier Directrice des constructions,, ingénierie, technique et sécurité du CHUV

Amiante, A i t Il faut en parler. Intervenant. Catherine Borghini Polier Directrice des constructions,, ingénierie, technique et sécurité du CHUV CHUV Direction des constructions, ingénierie et sécurité Amiante, A i t Il faut en parler I t Intervenant t Catherine Borghini Polier Directrice des constructions,, ingénierie, g, technique et sécurité

Plus en détail

MAIRIE DE FEYZIN 18, rue de la mairie B.P.46 69552 FEYZIN CEDEX

MAIRIE DE FEYZIN 18, rue de la mairie B.P.46 69552 FEYZIN CEDEX Bureau Veritas Agence Métropole Lyon Service Gestion du Patrimoine 16 Chemin du Juin - B.P. 26 69571 Dardilly Cedex 04.72.29.70.70 04.78.35.63.10 Rapport N : 822/2200419/1/1 Rapport établi le 02/08/2010

Plus en détail

AMIANTE Questions-réponses

AMIANTE Questions-réponses AMIANTE Questions-réponses Questions générales 1. Qu est-ce que l amiante? C est une fibre minérale naturelle au pouvoir isolant contre la chaleur, le bruit et le feu. Elle se présente sous la forme de

Plus en détail

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER 1/6 LE NEST PARTIES COMMUNES CLOS COUVERT GROS OEUVRE : Fondations suivant étude géotechnique, Dallage béton armé, Réalisation

Plus en détail

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc pratique Jardiniers, horticulteurs Amiante fortement aggloméré Détérioration ou transformation (perçage, ponçage, etc.) Libération accrue. Augmentation

Plus en détail

Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN

Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN DESCRIPTIF DE VENTE Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN GROS ŒUVRE Terrassements généraux. Fondations par pieux selon l étude de sol et le calcul du Bureau d Etude Technique (BET). Ossature générale

Plus en détail

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné?

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? L AMIANTE Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? Qu est-ce que l amiante? 2 Direction / Agence 20/01/2015 Dimension des fibres Les fibres d'amiante sont très fines Elles pénètrent dans

Plus en détail

A l attention de MONSIEUR YANNICK BONNOT Rapport N : 003386/1951343/14/1 Rapport établi le : 27/11/2009, suivant la norme NF X46-020.

A l attention de MONSIEUR YANNICK BONNOT Rapport N : 003386/1951343/14/1 Rapport établi le : 27/11/2009, suivant la norme NF X46-020. Agence Côte d'azur Corse Monaco Service Patrimoine Nice La Plaine 1 - Bât. A3 RN202-06200 NICE Téléphone : 04 92 29 60 60 Télécopie : 04 93 83 83 36 MAIRIE DE BEAUSOLEIL SERVICES TECHNIQUES PLACE DE LA

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Le risque amiante dans les écoles

Le risque amiante dans les écoles Le risque amiante dans les écoles Robert Flamia, Inspecteur santé et sécurité au travail Karen Salibur, Conseillère de prévention académique isst@ac-creteil.fr Tél : 01 57 02 60 09 Février 2015 1 Cadre

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 39

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 39 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 39 HYGIENE ET SÉCURITÉ MAI 2006 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 Dominique Bossiroy Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 1 D. BOSSIROY Direction des Risques chroniques Cellule de Microscopie et Minéralogie Unité technique Asbeste

Plus en détail

Pavillon Jobert. Hôpital de Lamballe 13, rue du Jeu de Paume 22400 Lamballe. Tél : 02 96 50 15 00

Pavillon Jobert. Hôpital de Lamballe 13, rue du Jeu de Paume 22400 Lamballe. Tél : 02 96 50 15 00 AGENCE METROPOLE RENNES NANTES 1/, rue Jules Maillard de la Gournerie CS 601 50 Rennes Cedex 02 2 02 2 77 5 eric.dezenaire@fr.bureauveritas.com Hôpital de Lamballe 1, rue du Jeu de Paume 22400 Lamballe

Plus en détail

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Le produit Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Idéale pour les travaux de rénovation intérieure, cette plaque isolante vous permet de réaliser d importantes économies d énergie. Accessoires

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

documentation g e n e r a l e

documentation g e n e r a l e documentation g e n e r a l e D O C U M E N T A T I O N GENERALE protection incendie passive FLOCAGES CALFEUTREMENTS CF MACONNERIE CF CAROTTAGES JOINTS CF CTP / VTP PORTES CF Cheminement Technique Protégé

Plus en détail

Conférence sur l amiante

Conférence sur l amiante Conférence sur l amiante Mardi 14 août 2012 Saint-Denis Le métier de désamianteur Pascal Grondin VP ENVIRONNEMENT Quelques rappels 1) Propriétés physico-chimiques exceptionnelles Incombustible, très résistant

Plus en détail

Construction de 60 logements à Saint-Prex

Construction de 60 logements à Saint-Prex Descriptif des travaux: Canalisations: Canalisations en PVC Drainage sur tout le pourtour des bâtiments Chemise de drainage au pied des murs extérieurs des sous-sols Regard de visite aux changements de

Plus en détail

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS 27 Novembre 2012 SOMMAIRE 1. - NOTE PRELIMINAIRE... 3 2. - CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Diagnostic Engineering Construction 41, Avenue Anatole France 83700 Saint Raphaël 06 89 41 82 02-04 91 31 27 46 - guyt.dec@gmail.

Diagnostic Engineering Construction 41, Avenue Anatole France 83700 Saint Raphaël 06 89 41 82 02-04 91 31 27 46 - guyt.dec@gmail. Diagnostic Engineering Construction 41, Avenue Anatole France 83700 Saint Raphaël 06 89 41 82 02-04 91 31 27 46 - guyt.dec@gmail.com SAS au capital de 4 000 - RCS Fréjus SIRET 53316610400018 NAF 7120B

Plus en détail

LE POINT SUR L AMIANTE

LE POINT SUR L AMIANTE 1. INTRODUCTION Ce document fait partie d une série d info-fiches concernant l amiante, publiées par Bruxelles Environnement, et disponible sur le site internet www.bruxellesenvironnement.be. Il s agit

Plus en détail

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS INTERIEURS SOMMAIRE DESCRIPTIF : PLATRERIE... 3 Démolition... 3 Plafond horizontal

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

Tableau synthétique de l expertise amiante du bâtiment en utilisation normale

Tableau synthétique de l expertise amiante du bâtiment en utilisation normale III. Tableau synthétique de l expertise amiante du bâtiment en utilisation normale Nom de l établissement : Uni Bastions, bâtiments : Central et Aile Jura / Site 3000 Bureau expert : HSE Conseils SA Adresse

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

46 ALLEE DES CHARMILLES 94310 ORLY Lot 168

46 ALLEE DES CHARMILLES 94310 ORLY Lot 168 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATÉRIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE POUR ÉTABLISSEMENT DU CONSTAT ÉTABLI À L OCCASION DE LA VENTE D UN IMMEUBLE BÂTI Textes législatifs et normatifs : Articles

Plus en détail

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Aménagement - Décoration Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Réhabilitation en tenant compte de considérations écologiques et environnementales. Tant aux étapes de la construction (tri

Plus en détail

4 n o s secti u so LE DTA te n Amia nioatmrfo

4 n o s secti u so LE DTA te n Amia nioatmrfo 1 Formation Amiante sous section 4 Propriétaires de résidences ou de locaux de travail, il est de votre responsabilité de signaler aux occupants, aux collaborateurs de votre service d entretien et à toute

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY FR. 2 100'000.00

RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY FR. 2 100'000.00 RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY SURFACE HABITABLE M2 275.00 / CUBE SIA M3 1730.00 TERRASSE EN DALLE M2 205.00 COUVERT 1 VOITURE + GARAGE 1 VOITURE TERRAIN PRIVATIF M2 1928.00 FR. 2 100'000.00 PRIX DE

Plus en détail

Descriptif sommaire des appartements du R+11 à R+13

Descriptif sommaire des appartements du R+11 à R+13 Adresse du programme : Avenue de Pont-Cher 37000 TOURS Descriptif sommaire des appartements du R+11 à R+13 PARTIES COMMUNES GROS OEUVRE : * Structure poteaux, poutre et voiles en béton armé. * Planchers

Plus en détail

Liste indicative des produits

Liste indicative des produits 07/06/2013 Liste indicative des s entrant dans le champ d application du décret n 2011 321 du 23 mars 2011 relatif à l étiquetage des s de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage COMMUNE DE TEMPLEUVE Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE À l attention de Mrs Denis J / Szymanski D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal «Rue de La République» BELGENTIER (83) Maître d'ouvrage: Mairie de BELGENTIER

Mise en sécurité d un immeuble communal «Rue de La République» BELGENTIER (83) Maître d'ouvrage: Mairie de BELGENTIER 1.2.1 Travaux préparatoires TRANCHE FERME 1.2.1.1 Installation de chantier 1.2.1.2 Constat d huissier 1.2.1.3 Etudes, plans d exécution et notes de calculs 1.2.1.4 Mesures de protections pour la sécurité

Plus en détail

SOMMAIRE Désignation de l immeuble :... 1 Désignation du demandeur :... 1 Désignation de l'accompagnateur: 2 Désignation de l'expert:...

SOMMAIRE Désignation de l immeuble :... 1 Désignation du demandeur :... 1 Désignation de l'accompagnateur: 2 Désignation de l'expert:... A.E.D.I Alpes Expertises en Diagnostics Immobiliers 5 rue Frédéric Mistral - 04200 Sisteron Téléphone : 06 45 74 78 54 Site : www.aediweb.fr E-mail : aedi.0405@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Site 0 : BEAULIEU Bâtiments 3-4 35000 Rennes DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Objet du présent document : Le présent document a pour objet de permettre au propriétaire d un immeuble de remplir ses obligations

Plus en détail

Descriptif sommaire des appartements du R+12 à R+14

Descriptif sommaire des appartements du R+12 à R+14 SNI GRAND OUEST Adresse du programme : Avenue de Pont-Cher 37000 TOURS Descriptif sommaire des appartements du R+12 à R+14 PARTIES COMMUNES GROS OEUVRE : * Structure poteaux, poutres et voiles en béton

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

INTRODUCTION A L'AMIANTE

INTRODUCTION A L'AMIANTE INTRODUCTION A L'AMIANTE LEGISLATION ACTUELLE ET FUTURE 5 MAI 2009 Service de toxicologie de l'environnement bâti () Samuel Martignier, ingénieur en environnement 04.05.2009 - Page 1 Direction générale

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE N 2012-7-18D

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE N 2012-7-18D SARL DIEXCO Aquitaine 16 Ch s Vergers 33210 LANGON Tél 05 56 27 33 41 Mob 06 87 12 32 11 e-mail : diexco.aquitaine@orange.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

INVENTAIRE AMIANTE. (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983

INVENTAIRE AMIANTE. (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983 DOSSIER: D08-1551 INVENTAIRE: P08-983 INVENTAIRE AMIANTE (CONFIDENTIEL) Objet: Evere Partie III Appartements Le Home Familial Bruxellois Appartements et Maisons - Evere Novembre 2008 FIBRECOUNT nv Page.1

Plus en détail

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain Un mode constructif performant Une coordination optimisée Logement étudiant Hôtellerie Hospitalier / EHPAD Logement Conception et réalisation Combox

Plus en détail

2ème partie: Les démolitions

2ème partie: Les démolitions 2ème partie: Les démolitions 211 démolitions sont prévues entre 2009 et 2011 Le bâtiment J situé au 11, 13, 15 rue D.Papin Le bâtiment K situé au 2,4,6,8,10 rue C. Ader Le bâtiment H situé au 7,9,11 rue

Plus en détail

Guide de conduite en présence d amiante

Guide de conduite en présence d amiante Guide de conduite en présence d amiante > L amiante en bref 4 > Historique 4 > Flocages* 6 > Faux plafonds* 6 > Revêtements de sol* 8 > Calorifugeages* 8 > Cartons* 10 > Joints* 10 > Revêtements de murs/plafonds*

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments INTRODUCTION Nécessité d'une vigilance particulière dans la gestions des bâtiment depuis 1997, date de l'interdiction de l'amiante en

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

UNE SOLUTION POUR UN AVENIR SANS AMIANTE LIÉ

UNE SOLUTION POUR UN AVENIR SANS AMIANTE LIÉ UNE SOLUTION POUR UN AVENIR SANS AMIANTE LIÉ Les jeudis sans amiante du réseau VERDI Les matériaux composés d amiante lié Il s agit le plus souvent d amiante-ciment et d amiante mélangé à d autres matériaux

Plus en détail

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Ingénierie Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion

Plus en détail

Aménagement cloisonné et paysagé

Aménagement cloisonné et paysagé 1 er étage Aménagement cloisonné et paysagé 02 SALLES DE RÉUNION 56 POSTES AU TOTAL Sanitaires Circulations horizontales Circulations verticales Locaux techniques Environmental immobilier L immeuble fait

Plus en détail

COMMUNE DE BARBENTANE

COMMUNE DE BARBENTANE Rénovation de la salle des fêtes MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE BARBENTANE Objet du marché Rénovation de la Salle des Fêtes Tous les montants figurant dans le

Plus en détail

Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier

Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier Identifier, évaluer et manipuler correctement les produits amiantés Ce que vous devez savoir en tant que menuisier Il en va de votre santé Table des matières Bien que l amiante soit interdit en Suisse

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

Bricolage dans votre logement Attention à l amiante!

Bricolage dans votre logement Attention à l amiante! Bricolage dans votre logement Attention à l amiante! Février 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr L AMIANTE L'amiante,

Plus en détail

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU La réglementation MIANTE Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud 1 Collectivité territoriale = 2 rôles Première étape indispensable EMPLOYEUR UNE

Plus en détail

Les prestations et modes constructifs de l opération permettent de répondre au niveau de performance énergétique RT2012.

Les prestations et modes constructifs de l opération permettent de répondre au niveau de performance énergétique RT2012. DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Collectifs LES JARDINS DU LAC Les prestations et modes constructifs de l opération permettent de répondre au niveau de performance énergétique RT2012. 1. INFRASTRUCTURE /

Plus en détail

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résidence VILLA MARINE / ARES (*)Hors préconisations d améliorations techniques et qualitatives recommandées par les bureaux d étude

Plus en détail

Design and Quality. IKEA of Sweden GUIDE D ACHAT REVÊTEMENTS DE SOL. en stratifié

Design and Quality. IKEA of Sweden GUIDE D ACHAT REVÊTEMENTS DE SOL. en stratifié GUIDE D ACHAT REVÊTEMENTS DE SOL en stratifié BON À SAVOIR: Les sols IKEA peuvent être posés sur les revêtements existants, à l exception des moquettes à poils longs. Avant la pose, placez toujours une

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

A B. Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE.

A B. Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE. A B Expertises Rapport amiante avant travaux N AB AP 100049 - PITGAM - MAIRIE DE PITGAM - MAISON DES ASSOCIATIONS -RUE DE LA GARE. Rue de la gare - 59284 PITGAM Page 1 sur 17 A B Expertises 5, rue Pierre

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail