Bilan de responsabilité sociale 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de responsabilité sociale 2007"

Transcription

1 Bilan de responsabilité sociale

2 SITQ EN BREF Responsabilité sociale Depuis sa création en 1984, SITQ perpétue une tradition d excellence qui fait d elle un chef de file du secteur immobilier en Amérique du Nord et en Europe de l Ouest. Fondée par la Caisse de dépôt et placement du Québec avec une mise de fonds de 9 M$, la Société détient aujourd hui un portefeuille de 12,4 G$. Celui-ci comprend des immeubles de bureaux de qualité et des parcs d affaires situés dans les plus grands centres urbains du Canada, des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de l Allemagne. Il totalise plus de 39,6 millions de pieds carrés (3,7 M m 2 ). SITQ bénéficie de l appui de ses actionnaires qui lui apportent force et stabilité : la Caisse de dépôt et placement du Québec (qui détient 92,4 % de l entreprise), le Régime de rentes du Mouvement Desjardins, Alcan Canada Master Trust, l Association de bienfaisance et de retraite des policiers et policières de la Ville de Montréal, le Fonds commun de placement des régimes de retraite de l Université Laval et la Fiducie globale des régimes de retraite de la Société de transport de Montréal. Son équipe de près de 400 personnes constitue la pierre angulaire de son succès, qui réside dans un solide savoir-faire en matière d investissement et de gestion d actifs, une perspicacité éprouvée en promotion immobilière et une gestion immobilière rigoureuse et de qualité. La Société, qui a son siège social au Centre CDP Capital de Montréal et un bureau d affaires à Calgary, jouit d une présence pancanadienne par l entremise de sa participation dans Bentall Capital Limited Partnership (Bentall). En Europe, elle a également des bureaux à Paris, en France, à Francfort, en Allemagne, et à Bruxelles, en Belgique. La responsabilité sociale figure parmi les sept valeurs de SITQ, aux côtés de l efficacité, l innovation, l intégrité, la qualité du service, le travail d équipe et la vision.

3 MOT DU PRÉSIDENT SITQ est reconnue comme un chef de file du domaine de l immobilier tant en matière d investissement, de promotion que de gestion. Notre bilan de responsabilité sociale constitue un élément supplémentaire nous permettant de nous démarquer, puisqu il s agit d une initiative encore très peu répandue dans notre secteur d activité, bien qu il soit reconnu que les immeubles ont un impact, entre autres, sur l environnement. Il apparaît alors d autant plus important de faire preuve de transparence et de rendre compte de notre bilan. Paul Campbell devant sa voiture hybride. Nous sommes donc fiers de présenter cette deuxième édition, qui fait état de façon beaucoup plus exhaustive de nos réalisations. Afin de mieux illustrer l ensemble de celles-ci, nous avons choisi d étendre notre compte rendu à six secteurs déterminés, soit l apport à l économie et la gouvernance, l environnement, l éducation, la communauté, nos employés et nos locataires. Cette information plus complète reflète aussi davantage notre mission, qui englobe trois parties prenantes, soit nos actionnaires, nos locataires et nos employés. Bien que nous ayons élargi la portée de ce bilan, il n a pas encore atteint sa pleine maturité. En effet, comme notre portefeuille compte 122 immeubles, il s avère difficile de présenter un portrait complet de l ensemble de nos réalisations et de nos efforts en matière de responsabilité sociale. Ajoutons à cette complexité le fait que nos immeubles hors Québec sont gérés par des tiers en plus d être majoritairement détenus en partenariat avec des entreprises variant notamment selon les marchés. Étant gestionnaires de notre portefeuille immobilier au Québec et notre siège social y étant établi, il nous est donc plus facile de répertorier ce que nous faisons dans notre province. Il n en demeure pas moins que nous souhaitons continuer à faire grandir ce bilan de responsabilité sociale au cours des prochaines années en y intégrant les réalisations effectuées en collaboration avec nos partenaires, dans les autres marchés où nous sommes actifs. La responsabilité sociale est un élément fondamental de notre entreprise. Ce qui explique qu elle figure parmi nos valeurs. C est pourquoi nous encourageons nos employés à mettre la main à la pâte afin de prendre une part active dans la concrétisation de cette valeur, tant dans le cadre de leur travail que dans leur vie personnelle. Car c est par la somme de tous nos gestes qu ensemble, nous pourrons faire une différence. Président et chef de la direction, Paul Campbell 1

4 APPORT À L ÉCONOMIE ET GOUVERNANCE À L AVANT-PLAN Notre contribution à l économie s exprime de différentes façons, qui toutes concourent au dynamisme de notre société. De plus, nous exerçons nos activités dans le cadre de principes de gouvernance qui vont au-delà des normes, assurant ainsi une gestion rigoureuse de notre entreprise. Un apport multiple à l économie Près de 900 emplois directs et indirects SITQ est, comme toutes les entreprises, créatrice d emplois. En effet, nous employons près de 400 personnes réparties à Montréal, à Québec et à Calgary, pour une masse salariale annuelle de dollars. En outre, nous maintenons par impartition plus de 500 autres emplois au Québec, dans des domaines aussi variés que la sécurité, la gestion technique d immeubles, l entretien ménager et la gestion des stationnements. De surcroît, avec plus de 26 millions de dollars qui ont été investis à Place Ville Marie en, soit 13 millions de dollars pour une réfection majeure du stationnement et 13,3 millions de dollars pour des améliorations à la sécurité, SITQ contribue au maintien d emplois auprès de ses fournisseurs dans des secteurs variés. Un rendement réinjecté dans la collectivité Les actionnaires de SITQ étant la Caisse de dépôt et placement du Québec et des caisses de retraite, notre contribution au dynamisme de l économie québécoise se fait également par le biais de nos excellents rendements annuels. Une gouvernance d entreprise surpassant les exigences Au fil des années, SITQ a su se doter des meilleures pratiques de gouvernance et des plus hauts standards à cet effet, ce qui fait de nous une entreprise privée répondant de très près à ce qui est exigé des sociétés ouvertes. Un conseil d administration appuyé Plusieurs comités soutiennent le conseil d administration dans ses responsabilités, dont le comité de vérification, qui est sans contredit l un des plus centraux pour assurer la protection des actionnaires. Constitué d administrateurs experts, celui-ci a notamment pour rôle d appuyer le conseil dans l analyse ainsi que le contrôle des finances et la gestion des risques d affaires. C est d ailleurs ce comité qui reçoit et évalue les rapports de la firme indépendante qui vérifie annuellement divers processus internes. Il s agit d une pratique de gouvernance de première importance pour assurer une amélioration continue de nos divers processus. Code d éthique et de déontologie : un nouveau volet Depuis 1994, les employés de SITQ sont régis par notre Code d éthique et de déontologie. En décembre 2006, un nouveau volet y a été ajouté, soit le principe d alerte éthique. L année a donc représenté une année d implantation pour cette procédure qui permet aux employés d alerter la Société lorsqu ils sont témoins d agissements dérogatoires susceptibles d avoir un impact négatif important sur la santé financière ou la réputation de SITQ. Aussi, afin de permettre une bonne compréhension de cette mesure, tous nos employés ont bénéficié d une formation et ont formellement adhéré à la nouvelle version du Code. Ainsi, chaque membre du personnel possède les outils nécessaires afin de faire le bon choix et d agir de manière responsable dans toute situation. Notre service des ressources humaines se montre également disponible afin de répondre aux questions et d offrir conseil en la matière. Pour une gestion de crise efficiente Toute entreprise peut être confrontée à une crise à un moment ou à un autre. Lorsqu un événement vient bouleverser le cours normal des affaires, il est important d avoir sous la main les outils permettant d agir rapidement et efficacement. À cette fin, nous avons un processus de gestion de crise adaptable à différents scénarios et régulièrement révisé. En, un nouveau volet a été intégré à l ensemble du processus, soit un plan de continuité des affaires, notamment en prévision d une éventuelle pandémie de grippe aviaire. Nous avons entre autres recensé toutes les activités de l entreprise afin de déterminer les plus essentielles, de même que les ressources humaines et les compétences qui y sont associées. En prenant de manière proactive les moyens nécessaires pour faire face à de tels événements, nous nous assurons d en minimiser les impacts possibles. L alerte éthique fait partie du Code d éthique et de déontologie de SITQ. 2

5 L ENVIRONNEMENT À CŒUR 1 Chez SITQ, nous croyons qu une croissance économique solide doit se bâtir avec le souci de maintenir un environnement sain. La gestion responsable, voilà donc notre réponse à cette préoccupation. Pour nous, le développement durable s impose et nous le considérons dans toutes nos activités. RÉDUCTION ANNUELLE DE CONSOMMATION D ÉNERGIE 2 6,7 % 3,2 % 1,8 % Une gestion immobilière axée sur les meilleures pratiques Pour SITQ, l innovation dans les pratiques de gestion est une réalité quotidienne qui nous permet de nous imposer à titre de chef de file dans le marché. L application des meilleures pratiques en matière environnementale et la recherche constante de nouvelles façons d être encore plus efficaces et responsables nous animent dans tous les aspects de la gestion immobilière. L efficacité énergétique : un défi constant La consommation annuelle de nos immeubles du Québec, toutes sources d énergie confondues, représente celle d une ville de habitants. Toutefois, là où nous nous démarquons, c est dans la recherche constante de moyens pour réduire celle-ci. Avec l aide de notre partenaire AXIMA Services, nous visons chaque année à réduire d au moins 2 % notre consommation énergétique, sans compromettre le confort de nos locataires. Nous y arrivons par l application d un programme d entretien préventif de nos équipements pour demeurer plus performants énergétiquement, ainsi que par la remise en question continue de nos pratiques afin de voir si nous pouvons faire mieux. En plus de réduire nos frais d exploitation, ces mesures ont également le mérite de diminuer l émission de gaz à effet de serre. En, nous avons implanté des projets d envergure dans nos immeubles, qui ont permis d obtenir des résultats significatifs pour réduire notre consommation d énergie, dont: La pose de détecteurs de présence pour contrôler l éclairage, l installation de variateurs de courant pour la ventilation et le système de pompage ainsi que l ajout de volets d étage pour la ventilation au 1000 De La Gauchetière, un projet qui sera complété en Ces initiatives s inscrivent dans la continuité du prix déjà décerné en 2005 à cet immeuble pour son programme d économie d énergie par l Association québécoise pour la maîtrise de l énergie. L installation d une chaudière électrique hors-pointe pour réduire la consommation de gaz naturel au Centre de commerce mondial de Montréal. L installation de contrôles d éclairage ainsi que la reconfiguration et l augmentation de la performance des systèmes de ventilation à Place Ville Marie. De petits gestes en matière de raffinement opérationnel peuvent aussi faire la différence, comme l ajout d une minuterie pour des systèmes qui fonctionnaient 24 heures sur 24 ou l optimisation des horaires des escaliers mobiles, qui ont permis au Centre CDP Capital de réduire sa consommation d énergie de 5,8 % en. Un partenaire déterminant dans notre réussite AXIMA Services est un partenaire important dans la réussite de SITQ en matière de réduction de sa consommation énergétique, année après année. C est d ailleurs grâce à un programme de gestion énergétique, développé et implanté par AXIMA, que nous pouvons nous distinguer à ce chapitre dans l industrie. «Notre expérience avec d autres gestionnaires nous permet d apprécier le mode de gestion proactif et intéressé de SITQ», explique Nino Hilal, analyste, Efficacité énergétique chez AXIMA Services. En effet, demeurer ouverts à de nouvelles technologies pouvant permettre d obtenir de meilleures performances énergétiques et faire preuve d avant-gardisme de manière continue constitue une façon de faire chez SITQ. «Leur vision à long terme et l importance de donner de la valeur à leur parc immobilier facilitent et motivent notre implication dans l atteinte de cet objectif.» «Sans aucun doute, SITQ est loin devant le peloton des gestionnaires immobiliers québécois. En nous permettant de mettre en place un programme novateur, SITQ nous a offert une chance unique. C est donc un honneur pour nous de continuer à l aider dans sa progression», conclut M. Hilal. 1. Dans cette section, lorsque nous parlons de nos immeubles du Québec, nous référons à notre portefeuille d immeu - bles sous gestion pour l année de référence, soit, à Montréal, le 1000 De La Gauchetière, Place Ville Marie, le Centre de commerce mondial de Montréal, le 1981 et le 2001 McGill College, le Centre CDP Capital, le 500 Sherbrooke Ouest et le 700 De La Gauchetière (géré jusqu au 30 juin ) et à Québec les édifices Price, Haute-Ville et Mérici. 2. Les résultats de n incluent pas le 700 De La Gauchetière. 3

6 RÉCUPÉRATION DE PAPIER ET DE CARTON (tonnes) Une qualité d air qui rencontre les plus hautes normes L air que respirent nos locataires dans nos immeubles respecte les plus hautes normes, car nous utilisons la mesure ASHRAE (American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers), qui est la plus rigoureuse de l industrie. À l aide de cette mesure, un programme préétabli permet de faire un suivi régulier afin d assurer la meilleure qualité d air dans nos immeubles du Québec. Une réduction majeure des chlorofluorocarbures Depuis 2002, nous avons mis en place un programme d élimination des chlorofluorocarbures (CFC). Les CFC représentent désormais seulement 12 % de l ensemble des gaz utilisés par SITQ pour la climatisation. En cinq ans, nous avons éliminé plus de 76 % des CFC employés, devançant l échéancier prévu à notre programme tout en poursuivant nos efforts afin de cesser tout usage de ce gaz dans un avenir rapproché. L environnement, un travail d équipe avec nos fournisseurs La gestion d immeubles demande la collaboration d un grand nombre de fournisseurs, qui ont également un rôle à jouer afin de rendre notre gestion immobilière plus respectueuse de l environne - ment. Nous travaillons donc en étroite collaboration avec eux pour améliorer les pratiques, comme: L usage de produits d entretien ménager verts. L utilisation de produits non nuisibles pour l environnement dans le traitement de l eau des systèmes de climatisation et de chauffage. L usage de produits sans composés organiques volatiles (COV) pour la construction dans nos immeubles, que ce soit la peinture ou les colles à tapis et à tapisserie. Le recyclage des déchets de construction, une initiative amorcée en que nous souhaitons étendre à davantage de projets en Un programme de récupération en pleine expansion Chez SITQ, le recyclage est un concept très bien implanté, mais nous demeurons tout de même à l affût afin d identifier de nouvelles matières à recycler. Notre sensibilisation au recyclage dépasse le cadre de la protection de l environnement. Nous essayons, là aussi, d aller plus loin avec des solutions socialement constructives. En effet, plusieurs de nos partenaires pour le recyclage sont des organismes à but non lucratif (OSBL) qui sont investis d une mission sociale. Nous privilégions ce type de partenaires qui nous permettent d allier respect de la planète et soutien à des OSBL. Quoi de mieux? Papier et carton, plastique, verre et métal La récupération du papier et du carton est largement répandue dans nos immeubles du Québec : tous nos locataires sont invités à y contribuer. Grâce aux efforts de tous, SITQ a permis de recycler tonnes de ces matières en 3, une augmentation de 6,5 % par rapport à l année précédente. Ce qui représente l équivalent de plus de arbres ou 317 millions de feuilles de papier 4, permettant ainsi la fabrication de plusieurs produits faits de papier recyclé, dont nous faisons d ailleurs nous-mêmes l usage. En effet, tous nos documents imprimés pour diffusion de masse ainsi que toutes nos publications sont produits sur du papier recyclé et certifié FSC. Comme pour les années passées, les revenus tirés de la vente du papier et du carton récupérés dans nos immeubles de Montréal ont été versés à la Fondation immobilière de Montréal pour les jeunes (FIMJ), qui a ainsi reçu pour une somme de $. La FIMJ est un organisme de bienfaisance dont les actions sont dirigées vers les besoins immobiliers d organismes voués aux jeunes. 3. Ces résultats représentent la quantité de matières recyclées dans nos immeubles de Montréal seulement, les données n étant pas disponibles pour nos immeubles de Québec. 4. Les calculs sont effectués selon les équivalences fournies par Cascades et NI Environnement. 4

7 1 2 3 Au terme de notre deuxième année de recyclage de plastique, verre et métal, nous sommes très heureux de constater que 22 tonnes 5 ont été détournées des sites d enfouissement. Et afin d offrir un incitatif supplémentaire, de nouvelles unités de recyclage pour les aires publiques de restauration ont été créées. L entreprise québécoise Urbana a conçu une unité de recyclage adaptée, pour répondre aux besoins spécifiques de SITQ. Nous en avons fait l installation au cours de l année principalement à Place Ville Marie, où on les retrouve dans la galerie commerciale et à l extérieur de l immeuble. Notre partenaire dans le recyclage de ces matières est RécupérAction Marronniers, une entreprise adaptée dont la mission première est de créer des emplois pour des personnes handicapées qui n ont pas accès au marché du travail régulier. Joindre l utile à l utile dans le choix de nos fournisseurs «RécupérAction Marronniers est née d un besoin de créer des entreprises adaptées pour fournir du travail à des personnes productives mais non compétitives sur le marché du travail», raconte Richard Lanciault, directeur général et fondateur de cet organisme sans but lucratif. Depuis 25 ans, RécupérAction Marronniers se spécialise dans le service de récupération auprès des industries, des commerces et des institutions, mais sa mission première est de créer des emplois pour des personnes handicapées qui n ont pas accès au marché du travail régulier. «Le titre du manifeste d Hundertwasser, Pour une société sans déchet, illustre bien ce qu on fait avec le monde et avec l environnement», ajoute sur un ton blagueur M. Lanciault. Les entreprises adaptées offrent un milieu de travail gratifiant et valorisant à des travailleurs qui seraient autrement à la charge de la solidarité collective. Le matériel informatique jeté de façon sécuritaire Par ailleurs, l équipe des technologies de l information met également la main à la pâte. Ainsi, chaque année, tout notre matériel informatique désuet ou endommagé est recyclé par une entreprise spécialisée. Certains de nos immeubles offrent également le service de récupération de matériel informatique à leurs locataires, dont le 1000 De La Gauchetière, le 1981 et le 2001 McGill College. En tout, pour, ces initiatives ont permis de récupérer 12 onduleurs, 10 serveurs, 69 boîtes de périphériques, 42 imprimantes, 65 ordinateurs et 123 écrans. De nouvelles matières s ajoutent Au cours de l année, de nouvelles matières se sont ajoutées à notre programme de recyclage offert dans l ensemble de nos immeubles au Québec. Pendant l été et l automne, des boîtes permettant de recueillir les piles ont été déployées, ce qui nous permet de contribuer à détourner de multiples métaux lourds comme le mercure des sites d enfouissement. SITQ et ses locataires ont maintenant aussi la possibilité de récupérer les téléphones cellulaires et autres terminaux mobiles de poche, qui seront remis à neuf dans le cadre du projet Étincelle, une initiative environnementale et d économie sociale du Groupe Plein Emploi. Cet organisme aide les gens ayant connu des problèmes de dépendance à la drogue, à l alcool, aux médicaments, au jeu et à Internet à réintégrer le marché du travail. Nous avons aussi mis sur pied la récupération des cartouches d encre des imprimantes avec un partenaire à vocation sociale, soit la Fondation Mira, qui fournit des chiens-guides aux personnes handicapées. La Fondation revend les cartouches aux compagnies de recyclage et utilise ce moyen comme source de financement pour ses activités. 1. Unité de recyclage adaptée de l entreprise Urbana, conçue pour répondre aux besoins spécifiques de SITQ, que l on retrouve entre autres à Place Ville Marie. 2. Boîte disposée dans nos immeubles pour favoriser la récupération des piles. 3. Le centre de tri de RécupérAction Marronniers, un de nos partenaires dans le recyclage. 5. Id. note 3. En confiant nos matières recyclées à un organisme à mission sociale comme RécupérAction Marronniers, SITQ contribue, avec les autres clients de l organisme, à la réalisation d un double objectif, soit de préserver l environnement tout en fournissant des emplois permanents à quelque 75 personnes handicapées. 5

8 1 2 Une participation marquée à l opération recyclage de la Journée de la Terre Pour marquer la Journée de la Terre, une opération «recyclage et disposition de produits dangereux» a été organisée par les Éco-quartiers de Montréal. Bien que ces matières soient recyclées et jetées de manière sécuritaire par SITQ tout au long de l année, nous avons tout de même fourni un effort particulier pour participer à cette initiative. Nous avons recueilli au-delà de 20 pièces d équipe - ment informatique, pieds linéaires de tubes d éclairage au néon, autres appareils d éclairage (lampes à incandescence, halogènes, etc.), plus de 280 litres de peinture, au-delà de 900 litres d huile et de lubrifiant, 103 litres de diluant à peinture et vernis ainsi que 50 kg de piles et produits contenant de l acide, lesquels ont été livrés aux Éco-quartiers pour être confiés à des spécialistes. SITQ a ainsi démontré sa volonté de se comporter en chef de file en matière de recyclage, de réutilisation de matériaux et de réduction des volumes de déchets envoyés à l enfouissement. Une deuxième vie pour nos oriflammes SITQ fait l usage d oriflammes dans ses immeubles pour communiquer avec ses locataires. Or, celles-ci sont faites de PVC, une matière difficilement recyclable. À défaut, nous avons trouvé une façon originale de les valoriser grâce à l Atelier Scrap, qui en a réutilisé près de 300 pour fabriquer des sacs imperméables et résistants au design unique, confectionnés au Québec par une entreprise de réinsertion sociale. Nous en avons également remis quelque 300 à l organisme RIDEAU, qui en fera des pochettes pour les congressistes qui assisteront à leur événement annuel. Déconstruire au lieu de démolir Des immeubles de bureaux gérés et détenus totalisant près de 6,6 millions de pieds carrés au Québec engendrent leur lot de chantiers de construction pour aménager les emplacements de nos locataires de façon continue. De tels travaux génèrent une quantité importante de matières. En, l équipe du service de la construction s est donc penchée sur la question et a trouvé des solutions innovatrices pour réduire la quantité de déchets produite. Comment? En faisant de la déconstruction au lieu de la démolition, une nouvelle approche encore très peu répandue dans notre secteur d activité. À l automne, un premier projet a eu lieu au 1000 De La Gauchetière, avec l aide d un architecte et de nos fournisseurs en construction. Parmi les éléments récupérés figurent des colombages, des portes et leurs cadres, de la laine minérale ainsi que de l équipement électrique et de ventilation qui, au lieu d être jetés, pourront être réutilisés par les nouveaux locataires des emplacements décons truits. Nous avons aussi recueilli des tuiles de plafond qui seront remises à neuf par le fabricant, de façon à pouvoir les réinstaller ultérieurement. À la suite de ces initiatives que nous qualifions de succès, nous souhaitons appliquer cette approche à l ensemble de nos projets de construction au Québec au cours des prochaines années. Le virage LEED est amorcé Des formations LEED pour demeurer à l avant-garde De plus en plus, la norme LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) s impose à titre de référence environnementale. Afin d être en mesure d offrir la possibilité à nos locataires de bénéficier d environnements de travail toujours meilleurs, plusieurs de nos employés ont suivi des formations sur cette certification. Ainsi, nos spécialistes de l immobilier ont pu approfondir leurs connaissances sur la certification LEED-CI pour les aménagements intérieurs ainsi que LEED-EB pour les bâtiments existants. De plus, l une de nos employés du service du développement a obtenu le titre de professionnelle agréée LEED, devenant ainsi une référence pour cette certification au sein de l entreprise. Des certifications en cours À la fin de l année, nous avons entamé les démarches visant à obtenir la certification LEED-EB (pour immeubles existants) du Centre CDP Capital à Montréal et du One Boston Place à Boston. Cette certification vise à évaluer la performance opérationnelle de bâtiments existants et en reconnaître les mérites. Le travail se poursuivra en 2008 afin de compléter les dossiers à l automne, avec pour objectif d obtenir les certifications au début de l année Du côté de Calgary, les démarches pour l obtention de la certification Visez vert de BOMA ont été entamées en pour les immeubles TD Square, CEC et Lancaster. Cette certification devrait être obtenue au début de l année Sac fabriqué par l Atelier Scrap à partir d oriflammes utilisés par SITQ pour communiquer avec ses locataires. 2. Paul Bélanger et Daniel Gagnon, de l équipe de la construction de SITQ, ont été responsables du projet de décons - truction au 1000 De La Gauchetière. 6

9 1 2 Le One Boston Place a également reçu la reconnaissance Energy Star octroyée par l agence américaine de protection de l environnement, attestant ainsi l efficacité énergétique de cet immeuble. De plus, SITQ participe au projet pilote LEED Canada Complete du Conseil du bâtiment durable du Canada, l organisme qui octroie les certifications LEED au pays. L initiative consiste à développer une certification environnementale canadienne ciblant toutes les phases de vie d un édifice, soit du design à la rénovation, en passant par la construction et l entretien et à modifier le système d évaluation LEED Canada afin qu il s applique à un plus grand nombre d immeubles. Deux de nos immeubles sont inscrits au processus d accréditation de ce projet pilote, soit le Centre CDP Capital de Montréal et la tour Bentall V de Vancouver. Des efforts pour encourager les solutions de remplacement à l auto en solo Une participation au nouveau réseau de véhicules en libre-service de Communauto Au cours du mois de décembre, Communauto a lancé son nouveau réseau de véhicules en libre-service au centre-ville de Montréal, destiné à une clientèle d entreprises. SITQ s est jointe à cette initiative en offrant à Communauto des emplacements à tarif réduit pour les véhicules en libre-service dans deux de ses immeubles, soit le Centre de commerce mondial de Montréal et le 1981 McGill College. Nous participerons ainsi à l effort de Communauto d encourager l usage du transport en commun, du vélo ou de la marche pour se rendre au travail en comblant un besoin pour les déplacements d affaires. Le programme de covoiturage Allégo SITQ a poursuivi son partenariat avec l Agence métropolitaine de transport (AMT) et Voyagez Futé Montréal (VFM) afin d offrir le programme de covoiturage Allégo à ses employés et à ses locataires. Ce programme, unique au Canada et possiblement en Amérique du Nord, met en lien les employés de nos entreprises locataires pour se trouver un partenaire de covoiturage. La promotion du programme est faite auprès de nos employés et de nos locataires afin de les encourager à participer à ce projet qui contribue à diminuer le nombre de véhicules au centre-ville et à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Au 31 décembre, 129 personnes étaient inscrites au programme dans nos immeubles, faisant de SITQ le plus important partenaire de l AMT et de VFM dans le programme Allégo encore cette année. SITQ a d ailleurs été honorée le 20 septembre par les Centres de gestion des déplacements de Montréal et l AMT à l occasion de la Marche des entreprises, un événement tenu dans le cadre de la journée En ville, sans ma voiture! auquel plusieurs employés de SITQ ont participé. Nous avons ainsi reçu le prix Entreprise leader en transport durable, pour notre implication remarquable dans le programme de covoiturage Allégo. Le service AccèsVélo Depuis 2004, nous participons au programme AccèsVélo de VFM et l AMT. Dans tous nos immeubles du centre-ville de Montréal, nous mettons gratuitement à la disposition des occupants 34 vélos en libre-service, disponibles les jours de semaine pour leurs déplacements d affaires ou de détente. Au total, 553 emprunts ont été effectués au cours de la période estivale de, ce qui représente une hausse globale de 23 % du nombre d emprunts par rapport à 2006, dépassant ainsi l augmentation moyenne de 15 % observée pour l ensemble des entreprises participantes au programme AccèsVélo. À Québec, nous offrons à nos locataires de l édifice Haute-Ville des emplacements pour les vélos en libre-service accessibles dans le cadre du programme Vélo-Ville. Nos nombreux efforts pour encourager nos employés et nos locataires à opter pour le vélo ont été reconnus par Vélo Québec, qui nous a décerné en le prix Entreprise vélosympathique dans la catégorie Gestionnaires d immeubles. 1. Accompagné d autres employés de SITQ, Sylvain Houde, coordonnateur, Environnement (au centre) tient fièrement le prix Entreprise leader en transport durable. 2. Représentation du prix Entreprise vélosympathique reçu par SITQ pour ses efforts visant à encourager l usage du vélo. 7

10 1 2 Nos comités s activent Deux comités exercent des rôles complémentaires en matière environnementale chez SITQ : le comité environnement et le comité vert. Le comité environnement, une mission ciblée Nous avons mis en place le comité environnement il y a une douzaine d années. Appuyé par les équipes des investissements, du développement et de la gestion d actifs, il veille au respect de notre politique environnementale, et ce, pour l ensemble de notre portefeuille immobilier. De plus, le comité demande à nos partenaires de se doter d une politique environnementale et de nous la fournir. Il voit également à ce que SITQ, mais surtout nos partenaires qui gèrent nos immeubles situés à l extérieur du Québec, respectent les lois et la réglementation applicables en la matière pour l ensemble de notre portefeuille. Le comité vert, toujours à l affût Fidèle à son mandat, le comité vert de SITQ recherche sans relâche des solutions pour améliorer nos pratiques environnementales, tant dans nos propres bureaux qu à l égard de l exploitation de nos immeubles québécois. En plus d avoir permis le partage des initiatives mises de l avant dans nos immeubles du Québec, le comité vert a plusieurs accomplissements à son actif pour l année. Entre autres, un journal de bord a été créé, lequel permet de répertorier les projets et les actions mis de l avant dans nos immeubles, en plus de simplifier la recherche et faciliter la comparaison entre ceux-ci. Le comité a aussi été l initiateur du projet de déconstruction et de recyclage des matériaux au 1000 De La Gauchetière, un succès qui fera école chez SITQ, en plus d organiser une formation sur la norme LEED pour ses membres et autres employés intéressés. Après l avoir reçue pour le Centre CDP Capital en 2006, le comité vert a supervisé l obtention de la certification Visez vert Plus de BOMA Canada pour l ensemble de notre portefeuille québécois. Cette certification vise entre autres à évaluer et à étalonner la performance environnementale d un bâtiment et à élaborer des plans d action détaillés pour améliorer celle-ci. Mais plus encore, elle témoigne de notre engagement à rehausser nos pratiques de gestion afin de minimiser les impacts environnementaux de nos immeubles. Fidèle à la valeur d innovation de SITQ, le comité vert a recommandé une piste pour améliorer les résultats en matière de recyclage. C est ainsi qu a été entreprise la caractérisation des déchets du Centre CDP Capital en afin de vérifier s il existe des lacunes dans la récupération de matières, mais surtout d identifier de nouvelles matières à recycler qui ne le sont pas présentement. Les résultats seront connus en 2008 et permettront la mise en place de nouvelles mesures, s il y a lieu. Le comité vert a d ailleurs recommandé d entreprendre la même démarche dans tous nos immeubles du Québec afin de rehausser la barre en cette matière. Coordonnateur, Environnement, un rôle important C est en mars 2006 que Sylvain Houde s est joint à SITQ, d abord comme stagiaire. Le poste nouvellement créé de coordonnateur, Environnement lui a ensuite été offert. Son premier mandat a été de contribuer à la démarche de certification environnementale Visez vert amorcée à l époque. «Depuis, mon rôle s est passablement élargi. Je coordonne le comité vert et je participe à la mise en œuvre de projets d amé - lioration de la gestion environnementale dans nos immeubles. Je suis aussi devenu une personne-ressource à l interne pour toutes questions reliées à l environnement», raconte M. Houde. Pour ce passionné d environnement, SITQ fournit un milieu stimulant. «Depuis plusieurs années, SITQ a adopté une démarche d amélioration continue, qui constitue même un principe de base de sa gestion environnementale. Ce qui m amène de nouveaux projets emballants de manière constante.» À l automne, ce poste est devenu permanent, témoignant de l importance et de la nécessité de ce rôle pour coordonner nos nombreuses initiatives environnementales. 1. Le Centre de commerce mondial de Montréal figure parmi les immeubles de SITQ qui ont obtenu la certification Visez vert Plus en. 2. Logo de la certification Visez vert Plus de BOMA, octroyée à l ensemble du portefeuille immobilier québécois de SITQ. 8

11 CONTRIBUTION À L ESSOR DE LA CONNAISSANCE Toute entreprise ayant un souci de pérennité doit s assurer de pouvoir compter sur des employés possédant les compétences et le savoir-faire inhérents à son domaine, tant aujourd hui que pour l avenir. C est pourquoi SITQ mise sur l éducation afin de renouveler les ressources disponibles sur le marché en contribuant à l essor de la connaissance de diverses manières. Un appui solide à la relève en immobilier La Chaire SITQ d immobilier ESG-UQÀM Depuis 1995, SITQ est associée à l Université du Québec à Montréal (UQÀM), plus précisément à la Chaire SITQ d'immobilier ESG-UQÀM. Celle-ci poursuit notamment l objectif d aider l industrie immobilière québécoise à se démarquer comme un milieu de qualité, envié et reconnu à l échelle nationale et internationale. À cette fin, on y forme des ressources humaines à la fine pointe des connaissances dans les domaines de l'immobilier industriel et commercial, en plus de développer des outils d analyse stratégique dans le contexte de la mondialisation. En participant ainsi au développement des connaissances et des compétences immobilières, SITQ contribue à son propre essor. En, afin de poursuivre cette mission, elle a remis $ à la Chaire, en plus de renouveler son partenariat pour la période de 2008 à 2012, à raison de $ annuellement. Dans le but de contrer la pénurie de gestionnaires immobiliers appréhendée au cours des 10 prochaines années, la Chaire SITQ d immobilier s est associée en à la Chaire en gestion des compétences de l UQÀM afin de mettre en place une initiative d analyse de contexte et de recherche permettant d établir des compétences clés dans notre domaine, préparant ainsi une main-d œuvre en fonction des enjeux d avenir en immobilier. La Chaire SITQ d immobilier a également présenté, le 18 octobre, son Forum immobilier et urbain annuel sous le thème de l'immobilier durable devant une assistance de près de 200 professionnels du secteur. Au cours de cette demi-journée, une douzaine de conférenciers ont présenté des résultats d'expériences stimulantes pour le futur du secteur de l'immobilier, dont Martine Drolet, directrice, Ressources humaines et développement organisationnel chez SITQ, qui a agi à titre de paneliste à l'atelier intitulé Développement durable des ressources humaines et la relève en immobilier. Le Forum immobilier et urbain est également une tribune destinée à souligner les performances des étudiants qui cheminent dans les divers programmes de formation en immobilier au Québec. Six bourses ont été décernées en, dont celle du Forum immobilier, commanditée par SITQ et remise à Mme Semirath Brice Lagnika, de l UQÀM, pour la publication du mémoire sur La gestion des risques environnementaux au sein des entreprises immobilières. L Observatoire SITQ du développement urbain et immobilier de l Université de Montréal SITQ est également associée à l Université de Montréal depuis 2006, plus particulièrement par la fondation de l Observatoire SITQ du développement urbain et immobilier. Annuellement, et ce, pour une durée initiale de cinq ans, nous finançons l organisme à hauteur de $. La mission de l Observatoire est d approfondir notre compréhension des relations entre l immobilier et le développement urbain, la gestion urbaine et l urbanisme. Depuis sa création, quatre importants projets de recherche, qui donneront lieu à des publications, des conférences ou des séminaires, ont vu le jour. En novembre, l Observatoire a d ailleurs présenté une conférence sur le programme particulier d urbanisme du Quartier des spectacles, qui visait à expliquer la démarche mise de l avant par l équipe du Quartier international de Montréal et à présenter le concept d aménagement et de design urbain proposé par l équipe de Renée Daoust et Réal Lestage pour le Quartier des spectacles. Acquérir de l expérience professionnelle pendant les études Nous accueillons annuellement bon nombre de stagiaires issus d universités et de programmes d étude variés. Ceux-ci viennent acquérir de l expérience professionnelle dans des équipes où leur travail est encadré et valorisé, ce qui se concrétise par une meilleure employabilité à la fin de leurs études. Ainsi, 11 étudiants ont effectué des stages rémunérés depuis De ce nombre, trois ont été engagés de manière contractuelle ou permanente. Paul Campbell, président et chef de la direction de SITQ, lors de la remise de la bourse du Forum immobilier à Semirath Brice Lagnika. 9

12 De plus, à l arrivée de la saison estivale, de nombreux étudiants sont à la recherche d un emploi temporaire. Chez SITQ, nous avons une politique depuis 1997 afin que les postes disponibles l été dans les immeubles et dans certains services soient comblés en priorité par les enfants des employés, un avantage que ces derniers apprécient grandement. En, 13 d entre eux ont occupé des postes de diverses natures au sein de l entreprise, notamment en maintenance, en secrétariat, en construction, en informatique, en comptabilité, en marketing et en fiscalité. Côtoyer des gens en entreprise pour mieux cheminer Embauchée à l été 2005 pour combler temporairement un poste de commis d appoint, Katherina Piché, fille d une employée et étudiante en histoire de l art à l UQÀM, continue depuis d effectuer des remplacements sur appel ou lors des vacances d été. Elle se voit aussi confier différentes tâches afin de pallier le surplus de travail dans les différents services. «Le privilège de rencontrer des gens intéressants, d apprivoiser les différentes réalités et facettes du monde du travail et l occasion de voir à l œuvre des professionnels et de collaborer avec eux dans les différents secteurs me permettent de mieux identifier mes intérêts et de m aiguiller dans mon cheminement», précise Mme Piché. «En plus de travailler pour un employeur d envergure et de renommée, j ai eu la chance de rencontrer la conservatrice de SITQ qui œuvre au Centre CDP Capital. Vu mon domaine d étude, je me plais à observer les différentes œuvres exposées dans l immeuble et à échanger avec elle. Je m y réfère à l occasion ainsi qu à d autres ressources pour certains travaux», poursuit-elle. Des partenariats avec les associations étudiantes En, deux partenariats ont été effectués avec des associations étudiantes afin qu elles puissent mettre de l avant d importants projets s adressant à la communauté universitaire. Le 24 mars, la Société de relations d affaires HEC Montréal tenait sa 10 e simulation boursière interuniversitaire sur le Parquet du Centre CDP Capital, une compétition au cours de laquelle 450 étudiants d universités du Québec et d ailleurs au Canada se sont mesurés les uns aux autres. Pour une deuxième année consécutive, SITQ a contribué financièrement à l événement en plus de s impliquer au sein du comité organisateur. Tout comme elle l a fait en 2006, SITQ s est associée en aux finissants en relations publiques de l UQÀM afin de leur offrir gratuitement un emplacement de choix pour la tenue de leur soirée vins et fromages. Cet événement revêt une grande importance pour ces étudiants finissants et jeunes professionnels, pour lesquels il s agit d une chance unique d entrer en contact et de réseauter avec des professionnels désireux de rencontrer la relève. De plus, depuis 2003, SITQ offre des visites guidées du Centre CDP Capital à différents groupes afin de faire découvrir cet immeuble de classe mondiale, qui constitue aussi une vitrine du savoir-faire québécois. Au cœur des publics visés par ces visites se trouvent les étudiants, principalement des domaines de l architecture et du design. Afin de contribuer à leur formation, ces visites à but éducatif leur sont offertes sans frais. En, 550 étudiants ont pu bénéficier de ces visites organisées. Simulation boursière interuniversitaire tenue sur le Parquet du Centre CDP Capital le 24 mars. 10

13 DES RESSOURCES DE TALENT SITQ sait qu être un chef de chef de file de l immobilier en investissement, en promotion et en gestion est beaucoup plus qu une affaire de briques et de béton. Notre principale richesse, qui se trouve bel et bien à l intérieur des murs de nos immeubles, réside dans nos employés, qui déploient chaque jour temps et énergie dans la concrétisation de nos objectifs d affaires. Pour nous démarquer, nous comptons depuis nos débuts sur le précieux apport d équipes passionnées et talentueuses, mobilisées et engagées. Dans un contexte de plus en plus compétitif où la rétention des employés de talent est devenue un important facteur de succès, aucun effort n est ménagé afin d offrir un environnement de travail dynamique et stimulant, propice à l apprentissage, au perfectionnement et à la réalisation de soi. Vers un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle À l écoute de ses employés, SITQ réévalue et adapte régulièrement son panier d avantages sociaux afin qu il reste parmi les plus garnis sur le marché de l emploi, notamment en matière de conciliation vie personnelle et vie professionnelle. Élise Courchesne, Gontrand Plante, Martine Drolet et Sylvie De Ladurantaye font partie de l équipe des ressources humaines qui veille au bien-être des employés. Un outil de mesure précis pour des actions concrètes en matière de mobilisation Dans un souci d amélioration continue, SITQ mesure le degré de satisfaction et de mobilisation de ses employés à tous les deux ans. Le questionnaire distribué permet de recueillir l opinion des travailleurs sur divers aspects de leur emploi, et d ainsi prendre des actions concrètes qui nous permettent de rester à l avant-garde en tant qu employeur. En septembre, les employés ont été invités à donner leur opinion à nouveau dans le cadre de ce grand sondage. Les résultats furent encore une fois très représentatifs, avec un taux de participation qui atteint les 88 %. En réponse à une question ouverte, le climat de travail a d ailleurs été mentionné à de nombreuses reprises comme un élément mobilisateur chez SITQ. Le taux de satisfaction, établi à 83 %, affiche une progression de 1 % par rapport à 2005, démontrant clairement que SITQ se classe comme un employeur de choix. Bien que cette hausse semble minime, elle est non négligeable à des taux si élevés. De plus, en dépit de cette excellente note, tous les résultats sont analysés afin d identifier des pistes d amélioration dans le but de poursuivre cette progression, et surtout, de maintenir le taux de satisfaction actuel. À cet effet, le service des ressources humaines a mis sur pied, en janvier, une nouvelle politique offrant deux mesures additionnelles d avantages, soit l horaire flexible avec plages horaires fixes, et la semaine de travail réduite. Jusqu à présent, plus d une quinzaine d employés se sont prévalus de cette nouveauté. Ces nouvelles mesures viennent s ajouter à une liste déjà bien remplie, où figurent entre autres l horaire d été, une option très populaire qui permet aux employés d allonger leurs journées de travail afin de profiter d un vendredi de congé sur deux; les congés accordés pour les différents événements de la vie, soit les naissances, décès, mariages, divorces et déménagements; ainsi que les congés pour obligations familiales. La santé et le bien-être psychologique au cœur de nos préoccupations La santé et le bien-être psychologique de nos employés sont au sommet de nos priorités comme employeur. C est pourquoi nous leur offrons notamment, à eux ainsi qu à leur famille, un programme d aide aux employés dans l objectif de les aider à surmonter diverses difficultés et embûches de la vie susceptibles de nuire à leurs activités quotidiennes. Ce programme est un mode de consultation visant à répondre à des besoins à court terme pour un ensemble de problématiques à caractère social, psychologique, de toxicomanie, ainsi qu'à caractère légal et financier. Il est accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 11

14 1 2 SITQ offre aussi une programmation annuelle impressionnante de conférences midi en santé et mieux-être, basée sur les besoins exprimés par les employés. La programmation a d ailleurs remporté un vif succès grâce à des conférenciers de renom et des sujets variés dont Mme Julie Carignan et le bonheur au travail, le D r Richard Béliveau et les aliments contre le cancer, le D r Serge Marquis avec le stress ainsi que Mme Nicole Gratton et le sommeil. Un esprit sain dans un corps sain pour maximiser le déploiement des talents À la demande générale et toujours dans le but de favoriser le bien-être des travailleurs, un centre de santé, où une équipe de kinésiologues chevronnés encadre les usagers, a été aménagé à même le siège social. Le centre, qui a célébré son premier anniversaire en août, offre une panoplie de programmes et d activités visant à optimiser les habitudes et la qualité de vie de ses membres, et tout cela à un prix avantageux. De nombreux employés y sont inscrits et profitent pleinement de la proximité de l endroit. L édifice Price à Québec a aussi quelques appareils dans ses locaux pour encourager ses employés à garder la forme. Pour ceux qui œuvrent dans les autres immeubles de Montréal, des ententes ont été négociées par notre club social dans certains centres sportifs à proximité de leurs lieux de travail, dont celui du 1000 De La Gauchetière, afin d offrir à tous une bonne accessibilité à des équipements sportifs. Finalement, en plus d offrir un environnement de travail exempt de fumée, SITQ consent à fournir une aide financière pour le remboursement partiel d un traitement visant à aider quiconque le souhaite dans sa démarche pour en finir avec le tabagisme. Chaque année, quelques employés se prévalent de cette mesure. La formation et le développement des compétences pour assurer la relève Comme la pénurie de main-d œuvre devient un enjeu important, SITQ a convenu d investir dans le développement des compétences et la gestion de carrière des employés désireux de se perfectionner pour mieux progresser. À cet effet, SITQ a investi en 2,5 % de sa masse salariale dans la formation. Ainsi, les employés peuvent s inscrire à l une des nombreuses formations disponibles pour leur permettre d atteindre leurs buts, et ce, peu importe l emploi occupé dans l entreprise. Les coûts de ces séminaires sont assumés à 100 % par l entreprise. De plus, ceux qui souhaitent poursuivre leurs études à temps partiel, dans un domaine en lien avec leur emploi ou leur plan de développement de carrière, ont la possibilité de se faire rembourser leurs frais de scolarité et matériel scolaire à 100 %. Outre la formation, SITQ encourage le développement de ses employés et les soutient dans la gestion de leur carrière en leur offrant des outils et les services-conseils d un professionnel en ressources humaines pour élaborer leur plan de développement des compétences. Il s agit d un plan d action structuré dans lequel l employé, avec son gestionnaire, détermine des compétences qu il souhaite développer tout comme les moyens qui seront envisagés ainsi qu un échéancier. En, de nombreux plans de développement ont été élaborés en collaboration avec le service des Ressources humaines. D autre part, en termes de gestion de carrière, ce ne sont pas les possibilités de progression qui manquent chez SITQ. Que ce soit pour des promotions, des mandats sur des projets spéciaux, des intérims ou des mouvements latéraux à d autres postes, au-delà de 40 personnes ont bougé au sein de l entreprise en. 1. Les employés de SITQ peuvent entre autres bénéficier de cours de groupe au Centre de santé Montreal Herald. 2. Maryse Notte, Julie David et Claudette Hudon participant à la formation Assistance administrative. 12

15 La reconnaissance, un outil de rétention éprouvé En plus des nombreux événements organisés annuellement pour ses employés tels que la journée plein air et le dépouillement de l arbre de Noël, SITQ s est donnée le mandat, dès 1998, de souligner annuellement les efforts des employés visant l excellence et l amélioration de l efficacité. À cette fin, l entreprise organise chaque année le Gala qualité. Les lauréats, en plus d être reconnus devant leurs pairs, ont la chance de participer à une journée reconnaissance organisée spécialement pour eux. S ajoute à cette célébration annuelle de la qualité un appui au quotidien à bon nombre d employés impliqués activement dans des associations professionnelles, des chambres de commerce ou des organismes caritatifs soutenant des causes qui leur tiennent à cœur. Cette collaboration prend différentes formes: dons, commandites, temps pendant les heures de travail, etc. Le président d un ordre professionnel dans nos rangs Pierre Potvin, conseiller principal, Gestion immobilière et analyses, est à l emploi de SITQ depuis De surcroît, il effectue présentement son deuxième mandat à titre de président de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec. En plus de structurer son travail et son agenda en conséquence, son importante implication nécessite l appui de son employeur. «Les mesures de conciliation offertes par SITQ me permettent d être libéré une journée par semaine afin que je puisse exercer mes fonctions de président. Bien sûr, sans l accord de son employeur, il serait inutile de penser présider un ordre professionnel, ni même de siéger à un comité, un bureau de direction ou un conseil d administration. L accord et l appui de SITQ m étaient essentiels et on me les a offerts sans hésitation.» Être ouvert ou même privilégier ce type d implication prodigue à un employeur un atout important, car ces employés se créent des réseaux et acquièrent des connaissances et habiletés fort utiles dans le cadre de leurs fonctions quotidiennes. «L implication professionnelle, surtout dans un domaine connexe au travail de l employé, ne peut être que bénéfique tant pour l employé que pour l employeur», conclut M. Potvin. Partie de hockey organisée lors de la journée reconnaissance à l auberge Lac-à-l Eau-Claire. 13

16 SITQ, UN ACTEUR IMPLIQUÉ DANS SA COMMUNAUTÉ Conscients du rôle que nous pouvons jouer dans notre communauté, nous avons choisi l'implication et le partage afin de grandir avec elle. En plus de notre programme de dons et commandites et de notre soutien particulier aux enfants ainsi qu au patrimoine immobilier, nous sommes constamment à l affût d autres moyens d être actifs dans notre milieu, ce qui se traduit notamment par un bon nombre de partenariats de diverses natures. Nos activités de gestion immobilière au Québec nous permettent aussi d apporter une contribution originale par l entremise de nos espaces publics intérieurs. Un appui particulier aux enfants Nous avons choisi d apporter un appui spécifique aux causes dédiées aux enfants, parce que ces derniers représentent l avenir de notre société. Notre soutien se manifeste d abord par La Classique SITQ. Cette implication plus particulière se complète par l octroi de dons et commandites à des organismes déterminés. En, nous avons appuyé entre autres les organismes suivants: Jeunesse j écoute et Tel-jeunes Fondation Formons une famille Fondation immobilière de Montréal pour les jeunes Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Montréal D r Clown Jeunesses Musicales du Canada Fondation Enfants en Tête Fondation pour l enfance Starlight Fondation les petits trésors Hôpital de Montréal pour enfants Famijeunes Centre de répit Philou Association québécoise de la fibrose kystique La 16 e édition de la Classique SITQ Rendez-vous annuel des intervenants du domaine immobilier, la 16 e édition de La Classique SITQ s est tenue le 19 juin dernier au Club de golf Le Blainvillier. Cette année, l événement a permis de recueillir $ au profit de cinq organismes venant en aide aux enfants malades: la Fondation des jumelles Coudé, la Fondation canadienne du foie, la Fondation Charles-Bruneau, le Phare, Enfants et Familles ainsi que la Fondation pour enfants diabétiques. Plus de 1 million de dollars reçus de La Classique SITQ Depuis ses débuts en 1993, la Fondation des jumelles Coudé reçoit le soutien de La Classique SITQ. «On se sent vraiment appuyés. Après chaque édition de l événement, on sent une nouvelle énergie nous envahir», raconte Alain Coudé, père des jumelles et fondateur de cet organisme. À ce jour, la Fondation des jumelles Coudé a reçu plus de 1 million de dollars de La Classique SITQ, somme atteinte à la suite de l édition. Tous les fonds sont remis à une équipe de recherche, qui se consacre à plein temps au syndrome d Anderman, maladie dont souffrent les jumelles de M. Coudé. L identification du gène en 1995 a permis de mettre au point des tests prénataux de dépistage pour les parents ayant déjà un enfant atteint. De plus, on a pu démontrer qu il y a des cas en Hollande, en Afrique du Sud et en Europe, alors qu au début, le nombre de familles touchées était évalué à 300, presque toutes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «La recherche est une suite d essais et d erreurs, mais même les erreurs sont des avancées pour nous. Chaque dollar supplémentaire que La Classique SITQ nous permet de remettre à la recherche constitue donc un pas en avant», ajoute M. Coudé. Paul Campbell, président et chef de la direction de SITQ, recevant des jumelles Alexandra et Valérie Coudé une plaque commémorant les 1 million de dollars amassés. Depuis sept ans, l événement a permis d amasser des dons versés à des organismes voués aux maladies infantiles totalisant plus de $. 14

17 1 2 Le patrimoine immobilier, un lien naturel À titre d acteur important du domaine immobilier, la conservation et la mise en valeur du patrimoine immobilier nous tiennent à cœur. Chaque année, nous mettons l épaule à la roue afin de faire découvrir nos immeubles au grand public, lesquels font partie intégrante de notre patrimoine urbain. Cette implication active s ajoute aux dons et commandites octroyés aux organismes voués à cette cause. Un soutien financier à des organismes phares Plusieurs organismes veillent à la préservation du patrimoine immobilier. De par le secteur d activité dans lequel nous œuvrons, il s avère tout naturel pour nous de soutenir financièrement certains de ces organismes. Encore cette année, SITQ a renouvelé son appui financier aux organismes suivants: Musée Château Ramezay Fondation Pointe-à-Callière Fondation Héritage Montréal Une participation active aux événements culturels Montréal vibre aux rythmes de la culture. SITQ fait sienne cette caractéristique du berceau de son siège social en s associant à plusieurs événements permettant de faire la découverte du patrimoine architectural de son portefeuille immobilier, pour ainsi se joindre au courant culturel montréalais. Certains de ces événements et d autres qui se tiennent au Centre CDP Capital sont aussi une occasion de faire découvrir ce dernier au grand public. En, quelque 1000 visiteurs ont ainsi pu bénéficier de visites guidées témoignant du savoir-faire québécois que recèle cet immeuble. Portes ouvertes Design Montréal La première édition de Portes ouvertes Design Montréal a eu lieu le 5 mai, et SITQ était de la partie. L événement avait pour but de faire découvrir les métiers du design et de l architecture à travers des bureaux de design et des lieux montréalais qui se sont distingués dans le cadre de concours nationaux et internationaux. Le Centre CDP Capital, qui se situe en plein cœur du Quartier international de Montréal (QIM), a été instrumental dans le redéveloppement et le succès de ce quartier primé. En participant à l événement Portes ouvertes Design Montréal, nous avons donné un accès privilégié au public à cet immeuble au design contemporain. Les architectes étaient sur place pour faire découvrir la vision qui les a animés tant dans la création du Centre CDP Capital que du QIM dans son ensemble. Fête du Montréal intérieur et souterrain La Fête du Montréal intérieur et souterrain s est déroulée le 25 février, et quatre immeubles de SITQ faisaient partie du parcours permettant aux coureurs et aux marcheurs de visiter la «ville sous la ville»: Place Ville Marie, le Centre CDP Capital, le Centre de commerce mondial de Montréal et le 1000 De La Gauchetière. Les participants à la Fête ont ainsi pu faire la découverte de nos immeubles à travers un thème commun à ceux-ci, «L art sous toutes ses formes». À travers des activités de fabrication à l ancienne de chandelles et de reliures de livres, de collimage (scrapbooking), de création d une murale avec une artiste-peintre et de graffitis, le grand public a pu entre autres découvrir le patrimoine immobilier de ces quatre immeubles importants du centre-ville de Montréal. Les Midi-concerts du Quartier international de Montréal L Association des riverains du Quartier international de Montréal, dont SITQ fait partie, a présenté à l été la 3 e édition des Midi-concerts du Quartier international de Montréal. Au total, sept concerts gratuits ont été offerts à l heure du lunch, animant ainsi le square Victoria et la place Jean-Paul-Riopelle de rythmes des musiques du monde. Ce projet, auquel souscrit SITQ en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec depuis trois ans, est une initiative de grandes entreprises établies dans le Quartier international de Montréal, ayant à cœur la qualité de vie de leurs employés et de leurs voisins. 1. Une guide du Centre CDP Capital fait découvrir les caractéristiques architecturales de l immeuble à deux visiteurs. 2. Des participants à l activité de collimage tenue à Place Ville Marie dans le cadre de la Fête du Montréal intérieur et souterrain. 15

18 1 2 Une quatrième participation aux Journées de la culture Pour la quatrième année consécutive, SITQ, en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, participait aux Journées de la culture. Cette année, en plus de rendre accessible au public les œuvres qui font partie de notre collection permanente et de celle de la Caisse par une exposition au Parquet du Centre CDP Capital, nous avons participé au nouveau volet Art au travail. Celui-ci nous permettait d impliquer nos employés dans la création d une œuvre d art, sous la direction d un artiste québécois. Notre objectif dans la création de cette œuvre: recycler des objets du quotidien pour en faire de l art. Nous avons choisi de faire équipe avec l artiste Jérôme Fortin pour son approche écologique, qui rejoint nos préoccupations environnementales. Papier et carton récupérés dans nos bureaux ont été transformés en un magnifique collage, présenté au public lors des Journées de la culture, les 29 et 30 septembre. Cette œuvre de Jérôme Fortin fait maintenant partie de la collection permanente de SITQ et peut être admirée au Parquet du Centre CDP Capital. L art, un outil de mise en valeur L art se veut un complément de choix pour mettre en valeur le caractère architectural d un immeuble. Chez SITQ, nous reconnaissons l importance de l art par le biais de notre collection permanente, composée d œuvres de 1980 à nos jours, réalisées par des artistes muséaux originaires des lieux où se trouvent nos immeubles. En, deux œuvres se sont ajoutées à notre collection, soit celle de Jérôme Fortin réalisée dans le cadre des Journées de la culture, et une pièce d Elger Esser intitulée 145_Saint Malo (2004). Au service de notre collectivité Grâce à ses immeubles, ses employés et leur savoir-faire, SITQ est bien outillée pour venir en aide à la communauté. Et nous mettons le tout à profit afin d en faire bénéficier certains organismes. Centraide : une campagne annuelle empreinte de dynamisme Centraide est la grande cause appuyée par la Caisse de dépôt et placement du Québec et ses filiales immobilières, dont SITQ. Chez nous, la campagne Centraide est un événement mobilisant qui entraîne la participation d un grand nombre d employés. Nous avons d abord participé à la Marche aux 1000 parapluies, qui donne le coup d envoi de la campagne de financement annuelle de Centraide du Grand Montréal. Par la suite, pendant deux semaines au mois d octobre, les employés ont rivalisé d imagination pour créer des activités d intérêt afin de récolter des fonds pour l organisme auprès de leurs collègues. Les profits de ces activités s ajoutent aux dons faits par les employés, qu égalise SITQ. Pour la campagne, un don total de $ a pu être remis à Centraide, surpassant ainsi les montants remis par SITQ dans les années antérieures. Une implication fructueuse dans la Maison du développement durable Notre préoccupation face à l environnement se transpose également dans notre engagement communautaire. Et c est avec le projet de la Maison du développement durable d Équiterre que nous agissons. Depuis l automne 2006, nos spécialistes en promotion et en gestion immobilière assistent Équiterre dans les diverses étapes qui mèneront à la mise en chantier du projet de la Maison du développement durable, un bâtiment écologique situé au centre-ville de Montréal qui répondra aux plus hautes normes en matière de développement durable avec l obtention d une certification LEED Platine, une première au Québec. Par cette expérience, nous apprenons aussi beaucoup sur le développement durable et raffinons notre connaissance de la construction de bâtiments écologiques. Une belle démonstration d échanges! 1. L artiste Jérôme Fortin et l œuvre réalisée avec l aide des employés de SITQ, de la Caisse de dépôt et placement du Québec et des autres filiales immobilières dans le cadre du volet Art au travail des Journées de la culture. 2. Rendu d artiste du projet de la Maison du développement durable dans lequel SITQ collabore avec Équiterre. 16

19 Du bénévolat auprès d Équiterre qui touche plusieurs cibles En plus de regrouper les organismes porteurs du développement durable en leur fournissant un bâtiment qui leur appartient, le projet de Maison du développement durable mené par Équiterre vise à éduquer et à inspirer les milieux immobiliers, institutionnels et des affaires, en plus de servir d outil de recherche pour faire avancer les connaissances en matière de développement durable. Un toit pour des OSBL Les organismes sans but lucratif fonctionnent avec des ressources limitées, souvent pour répondre à des besoins qui sont, eux, illimités. Or, la location d emplacements pour exercer leurs activités grève une part significative de leurs budgets, ce qui réduit d autant les sommes qu ils peuvent consacrer à la réalisation de leur mission. C est alors que SITQ entre en scène. À titre de propriétaire important d immeubles de bureaux, nous offrons l hébergement à tarif réduit à certains organismes. Cela leur permet de libérer autant de fonds qu ils peuvent dédier aux communautés qu ils desservent et ainsi avoir un plus grand impact. Michel Cyr de SITQ et Sidney Ribaux d Équiterre collaborent dans le projet de la Maison du développement durable. «Par notre collaboration avec SITQ, nous bénéficions d une expertise en développement de projets immobiliers, en plus de tirer avantage de leur crédibilité, qui nous ouvre des portes auprès de bailleurs de fonds et de fournisseurs de services», rapporte Sidney Ribaux, coordonnateur général d Équiterre. Mais plus encore, Équiterre atteint une cible importante en collaborant avec un joueur d envergure du milieu immobilier. «Nous espérons inspirer SITQ à aller plus loin en développement durable, ce qui rejoint notre objectif d éducation», ajoute M. Ribaux. Ce à quoi SITQ entend répondre présente, puisque l innovation et l avant-gardisme sont des éléments qui nous distinguent et nous incitent à repousser nos limites. Nos immeubles mis à contribution Nos immeubles peuvent se prêter à la tenue de divers événements. En, nous avons choisi d appuyer plusieurs organismes en donnant accès à certains de nos locaux pour la tenue de leurs événements bénéfices, leurs œuvres caritatives ou pour des partenariats d affaires. Chaque jour, des milliers de personnes circulent dans nos immeubles, ce qui en fait des lieux de choix pour tenir des collectes de fonds. Au cours de l année, nous avons permis à plusieurs organismes dont les causes nous tiennent à cœur de s installer dans le hall de certains de nos immeubles pour recueillir des fonds auprès de nos occupants et visiteurs, dont: la Société canadienne de sclérose en plaques, la Fondation Mira, la Fondation du cancer du sein du Québec, la Mission Old Brewery et l Armée du Salut, et des organismes venant en aide aux enfants comme l hôpital Sainte-Justine, l hôpital de Montréal pour enfants, le Réseau enfants retour et Fais-Un-Vœu Canada. 17

20 1 2 De plus, certains de nos immeubles disposent d emplacements propices à la tenue d événements, comme le Parquet du Centre CDP Capital, la Ruelle des fortifications du Centre de commerce mondial de Montréal ou le hall du 1 Place Ville Marie. Au Centre CDP Capital, quelques organismes ont bénéficié du Parquet pour tenir leur événement, dont certains venant en aide aux enfants comme l Unicef, le Sommet du millénaire de Montréal ainsi que le Centre de répit Philou, et d autres comme Équiterre, Tourisme Montréal, PMI-Montréal, la Fondation canadienne Louis Pasteur et les Logis Rose-Virginie. La patinoire de l Atrium du 1000 De La Gauchetière a accueilli le Club Richelieu, qui organisait un événement pour les jeunes défavorisés. Nous avons également collaboré avec notre partenaire d affaires Urbana pour la tenue du lancement de ses unités de recyclage à Place Ville Marie. De plus, le 27 septembre, quelque 200 bénévoles répartis dans une quinzaine de sites dont les entrées de cinq immeubles de SITQ au centre-ville de Montréal ont offert des copies gratuites des journaux Le Devoir et The Gazette à la criée, en échange de dons pour la cause Lire, c est grandir. Parmi les volontaires se trouvaient des pompiers, des policiers, des athlètes ainsi que des représentants de SITQ, partenaire de la campagne pour une quatrième année. Nous avons ainsi pu contribuer à amasser plus de $, qui ont été remis à sept organismes engagés dans l alphabétisation des enfants. Nous soutenons aussi Héma-Québec dans le cadre de ses collectes de sang. En, nous avons permis à cet organisme de tenir 11 collectes dans nos immeubles afin de recueillir des dons de sang pour contribuer à répondre aux besoins des hôpitaux de la province. Nous appuyons également certains de nos locataires en leur fournissant des emplacements ainsi qu un appui logistique pour l organisation d événements de collectes de fonds. Une reconnaissance de notre engagement Le 24 novembre, SITQ a été honorée par Dystrophie musculaire Canada (DMC), qui nous a remis le prix Collectivité de l année 2006 au Québec dans le cadre de sa soirée annuelle de reconnaissance. Cette mention nous a été décernée pour notre appui soutenu à l événement Défi Gratte-Ciel, tant par une participation financière et technique que par notre intérêt et notre disponibilité pour la cause. L événement de Montréal se tient à Place Ville Marie depuis 1998, et celui de Québec, aux édifices Price et de la Haute-Ville depuis «C est avec beaucoup d enthousiasme que nous participons chaque année à cet événement spectaculaire où quelque 150 pompiers en habit de combat s élancent dans les 846 marches qui les séparent du sommet du 1 Place Ville Marie afin d amasser des fonds pour DMC», atteste Carole Arbour, directrice immobilière principale, Place Ville Marie. 1. Un bénévole vendant des journaux au profit de la cause Lire, c est grandir au Centre de commerce mondial de Montréal. 2. Des pompiers lors de l événement Défi Gratte-Ciel, à Place Ville Marie, visant à amasser des fonds pour Dystrophie musculaire Canada. 18

21 LES LOCATAIRES AU CŒUR DE NOS ACTIVITÉS AU QUÉBEC Le portefeuille de SITQ est composé de 122 immeu - bles, dont 14 au Québec qui abritent 407 locataires. Ces derniers, en plus d être détenus en totalité ou en partie, sont majoritairement gérés par nos équipes de gestion immobilière. Comme la relation avec le locataire est d une importance capitale chez SITQ, nous avons adopté une approche répondant aux plus hauts critères en ce qui a trait au service à la clientèle. Une approche unique et personnalisée pour satisfaire nos locataires La clé de notre succès en gestion immobilière repose sur notre souci de satisfaire pleinement nos locataires. C est pourquoi nous avons mis en place une façon de faire qui vise à offrir un service de qualité supérieure à nos locataires, lequel fait l objet de sondages périodiques pour mesurer la satisfaction. Nous nous faisons également un point d honneur de porter une attention particulière à la qualité de vie dans nos immeubles pour le bien-être et le plaisir des occupants, que ce soit par des gestes comme la disponibilité de parapluies à la réception de l immeuble ou l organisation d activités à leur intention. Cette approche attentionnée pour satisfaire nos locataires et occupants, nous la mettons en œuvre depuis nombre d années dans les immeubles que nous gérons au Québec. Nous la transposons également dans nos autres immeubles ailleurs dans le monde en partageant cette vision avec nos partenaires. La bonne adresse comme ingrédient du succès Osler, Hoskin & Harcourt S.E.N.C.R.L./s.r.l. est logé au 1000 De La Gauchetière depuis Pour ce cabinet d avocats de renom, cette adresse est sans contredit celle par excellence pour la poursuite de ses objectifs d affaires. «En plus d être un immeuble de prestige à l architecture exceptionnelle, le 1000 est près de tous les types de transports en commun tout en étant à proximité du centre-ville», précise Line Fiset, directrice régionale, Développement de la clientèle et administration. Depuis son emménagement, le bureau montréalais du cabinet a notamment pris beaucoup d expansion, passant de à pieds carrés. «Notre relation avec la gestion immobilière est excellente. Nous avons vraiment le sentiment que le propriétaire est à l écoute et se soucie de notre bien-être, ce qui rend les problématiques plus faciles à régler», poursuit Mme Fiset. À son avis, il se fait aussi chez SITQ des choses qui ne se voient pas ailleurs, comme par exemple célébrer l anniversaire d un immeuble en invitant les locataires à déguster un gâteau! Les décorations de Noël et la patinoire intérieure ne manquent finalement pas d impressionner leurs clients et employés alors que le centre de conditionnement physique et les installations réservées à ceux qui voyagent à vélo font le bonheur du personnel. Catherine Schraenen-Leduc de SITQ lors d un événement pour célébrer les 15 ans du 1000 De La Gauchetière avec les locataires de l immeuble. 19

22 Le Centre de services aux locataires, pour une optimisation du service Pour nos immeubles du Québec, nous avons mis de l avant une structure innovatrice pour hausser la qualité de notre service aux locataires. Croyant qu un service personnalisé a pour effet direct de favoriser le confort et le bien-être de nos occupants, nous avons établi une méthode de travail faisant en sorte que chaque immeuble ait un agent complètement dédié qui prend les appels qui proviennent de celui-ci en priorité. De cette façon, bien que nous recevions près de 300 appels par jour, nos locataires bénéficient d un contact privilégié avec nous. Toujours dans le but d atteindre les plus hauts standards de qualité, nous utilisons depuis trois ans une approche unique, soit un tableau indicateur de performance. Celui-ci permet d identifier et de transmettre à chaque directeur immobilier et chef de service incluant le Centre de services aux locataires les points à améliorer concernant le service à la clientèle. Nos processus d amélioration continue nous permettent notamment de répondre à 94 % des appels dans un délai de 10 secondes et moins (2 sonneries), alors que le standard du marché est de 20 secondes (4 sonneries). Parmi les appels reçus mensuellement, 50 sont choisis au hasard et un court sondage de 7 questions est envoyé à l occupant ayant logé l appel. Cet outil de mesure nous révèle un taux de satisfaction très élevé. Des initiatives pour sensibiliser à la cause environnementale En plus d offrir aux locataires les services à valeur ajoutée visant le respect de l environnement tels que les vélos en libre-service, le covoiturage et le recyclage, nous avons organisé en quelques activités de sensibilisation et d information. En outre, un dîner-causerie avec Hubert Reeves a été offert en avril à tous les contacts locataires des immeubles de Montréal, ce qui a suscité l intérêt de plus de 280 personnes. En septembre, dans la foulée des actions environnementales entreprises par SITQ et ses partenaires, le service Marketing et recherche de marchés a également organisé l éco-événement Empruntez le virage dans six immeubles de Montréal et deux de Québec. À cette occasion, SITQ et cinq fournisseurs ont tenu des kiosques visant à présenter aux locataires et occupants leurs initiatives vertes. Cet événement a connu un franc succès. En effet, de nombreuses personnes se sont présentées afin de poser des questions, notamment sur notre programme de récupération et les produits ménagers utilisés par nos services d entretien et de maintenance. Des événements pour agrémenter le quotidien des occupants Pour le plaisir des sens ou pour le bien-être de nos occupants, d autres événements ont été organisés entre nos murs en. Ainsi, nombreux ont été les gens à se présenter à nos kiosques Cabane à sucre et Bilan santé nutrition ainsi qu à venir écouter les concerts-midi jazz et les chorales de Noël. Le kiosque d information de SITQ lors de l écoévénement Empruntez le virage. 20

23 30 % Une publication de Communications et affaires publiques, vice-présidence Ressources humaines et services corporatifs, SITQ, qui publie également à chaque année le rapport d activité. Rédaction: Amélie Plante et Marylène Lefebvre Conception et réalisation graphique: Langevin et Turcotte Impression: Lithographie G. Monette Inc Copyright SITQ, ISSN Ce document est disponible en version électronique au Pour obtenir des exemplaires de ce rapport ou émettre des commentaires: This report is also available in English.

24 Siège social 1001, rue du Square-Victoria Montréal (Québec) H2Z 2B1 T Bureaux Canada 4, Place Ville Marie, bureau 600 Montréal (Québec) H3B 2E7 T , th Avenue, S.W. Calgary (Alberta) T2P 2Z2 T Bureaux Europe 30, avenue George V Paris, France T (33) Reuterweg 49/Kronbergerstr. 1-3 Francfort, Allemagne T (49) , avenue Louise Bruxelles, Belgique 1050 T (32)

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

250 Parmi les 10 plus importants employeurs de Saint-Hyacinthe

250 Parmi les 10 plus importants employeurs de Saint-Hyacinthe Profil de l organisation Nom : Hôtel des Seigneurs Saint-Hyacinthe ADRESSE :1200, rue Johnson, Saint-Hyacinthe (Québec) Secteur d activité : Hôtellerie et tourisme Services 45 salles réparties sur plus

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE Référence : Adoption : 297-CA-4368 20 février 2006 1. Préambule L'adoption d'une Politique environnementale

Plus en détail

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal Présentation à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Daniel Lussier Chef de division Intégration et soutien Société de transport

Plus en détail

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017 PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC 2017 1 Dépôt légal 2017 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN 978-2-550-77991-9 (PDF) Gouvernement du Québec Table des matières Message du président-directeur

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016-2017 Conseil de gestion de l assurance parentale Document produit par le Conseil de gestion de l assurance parentale Dépôt Légal Bibliothèque et Archives nationales

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

ANNEXE 2011-CA R5848 A

ANNEXE 2011-CA R5848 A ANNEXE 2011-CA551-18-R5848 A UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Politique de développement durable Politique adoptée par le conseil d administration à sa réunion du 7 février 2011 Table des matières

Plus en détail

Gestion des matières résiduelles

Gestion des matières résiduelles Gestion des matières résiduelles EXPÉRIENCE D HÉMA-QUÉBEC Carolina Sarappa Janvier 2010 1 Programme ICI ON RECYCLE! Attestation niveau 3 «Performance» du programme ICI ON RECYCLE : Établissement de Montréal

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Politique environnementale (12H/28L)

Politique environnementale (12H/28L) Cégep du Vieux Montréal Politique environnementale (12H/28L) Adoptée lors de la 340 e assemblée ordinaire du conseil d administration le 27 février 2008 1. DOMAINE D APPLICATION Le Cégep entend se conformer

Plus en détail

Comment prendre le virage du développement durable? Steve Poulin, ing. LEEDAP Chef de service, gestion des immeubles

Comment prendre le virage du développement durable? Steve Poulin, ing. LEEDAP Chef de service, gestion des immeubles Comment prendre le virage du développement durable? Steve Poulin, ing. LEEDAP Chef de service, gestion des immeubles Pourquoi? 90% 90% de notre vie à l intérieur des bâtiments Pourquoi? 30% de la consommation

Plus en détail

Politique de développement durable de DDRDN

Politique de développement durable de DDRDN Voté par le conseil d administration le 27 Novembre 2013 Contenu 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. DÉFINITION... 2 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 2 4. CHAMPS D APPLICATION... 4 5. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 4

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Enermodal Engineering

Enermodal Engineering Profil du projet Enermodal Engineering Fournites de bureau Mobilier de bureau Impression et documents Fournitures d entretien Technologie Industrie Ingénierie du développement durable Envergure de Projet

Plus en détail

Centre international de solidarité ouvrière

Centre international de solidarité ouvrière Centre international de solidarité ouvrière Questionnaire à l intention des fournisseurs Nom de l organisation Adresse civique Ville Province Code Postal Site web No enregistrement No de charité Personne

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté à la Commission permanente. sur le développement économique et urbain et l habitation

MÉMOIRE. présenté à la Commission permanente. sur le développement économique et urbain et l habitation MÉMOIRE présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation dans le cadre de l examen public sur la valorisation du développement économique local à Montréal 24

Plus en détail

Plan Stratégique

Plan Stratégique Plan Stratégique 2010-2014 Mission du Barreau du Québec Afin d assurer la protection du public, le Barreau du Québec maximise les liens de confiance entre les avocats et les avocates, le public et l État.

Plus en détail

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du 1 Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du marché du travail, et ce, en misant sur le talent, la

Plus en détail

Des racines pour l avenir 1. Plan de gestion de la forêt urbaine de la Ville d Ottawa

Des racines pour l avenir 1. Plan de gestion de la forêt urbaine de la Ville d Ottawa Des racines pour l avenir 1 Des racines pour l avenir Plan de gestion de la forêt urbaine 2018-2037 de la Ville d Ottawa Synthèse Introduction Des racines pour l avenir est un plan stratégique de gestion

Plus en détail

Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste

Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste Centre de santé communautaire du Centre-ville Description de poste Titre du poste : Agent des communications Équipe : Services généraux Échelle salariale : 46 379 $ 55 878 $ Classification : OA2 Supérieur

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES

POLITIQUES ET PROCÉDURES POLITIQUES ET PROCÉDURES Politique: Gestion des résidus de construction, rénovation et démolition Guide : CUSM Politiques et procédures Service d origine : Services techniques Politique : Nouvelle Révisée

Plus en détail

Le virage vert de la Société immobilière du Québec

Le virage vert de la Société immobilière du Québec Le virage vert de la Société immobilière du Québec La SIQ en bref Société d état créée en 1984 Notre mission: «Loger les ministères et organismes au meilleur rapport qualité / prix» 600 cadres, professionnels,

Plus en détail

LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES

LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES CATALYSEUR DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE DANS TOUTES LES RÉGIONS DU QUÉBEC 2 e ÉDITION JANVIER 2015 LE RÉSEAU DES ATR 9651 ENTREPRISES ET ORGANISMES Le Québec

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2013-2014 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

Merci, Victor, et bonjour à vous tous. C est un plaisir d être ici, à Vancouver.

Merci, Victor, et bonjour à vous tous. C est un plaisir d être ici, à Vancouver. PRIORITÉ AU DISCOURS PRONONCÉ Allocution de l honorable John P. Manley, président du conseil d administration Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires de la Banque CIBC Vancouver (Colombie-Britannique)

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

POLITIQUE DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION POLITIQUE DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Le 19 juin 2001 1 POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATIVES POLITIQUE DE GESTION ENVIRONNEMENTALE PRÉAMBULE Le Cégep de Sorel-Tracy

Plus en détail

CENTRE FINANCIÈRE SUN LIFE 50, RUE O CONNOR ET 99, RUE BANK

CENTRE FINANCIÈRE SUN LIFE 50, RUE O CONNOR ET 99, RUE BANK CENTRE FINANCIÈRE SUN LIFE 50, RUE O CONNOR ET 99, RUE BANK SURVOL ANNUEL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015 Chez Bentall Kennedy, le service est notre engagement. Nous avons mis beaucoup d efforts afin d améliorer

Plus en détail

ENERMODAL ENGINEERING

ENERMODAL ENGINEERING PORTRAIT D UN PROJET ENERMODAL ENGINEERING ENVIRONNEMENTS D AFFAIRES TECHNOLOGIE FOURNITURES DE BUREAU SERVICES PROFESSIONNELS FOURNITURES D ENTRETIEN IMAGERIE INDUSTRIE Ingénierie du développement durable

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE N o 16 POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée le 1 er novembre 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 1 er novembre 2005

Plus en détail

Les arts et la culture au cœur de la stratégie de relance économique

Les arts et la culture au cœur de la stratégie de relance économique Les arts et la culture au cœur de la stratégie de relance économique MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2012 PRÉSENTÉ PAR CULTURE MONTRÉAL AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMMUNES Le 12 août 2011

Plus en détail

SERVICE CONSEILS EN RESSOURCES HUMAINES

SERVICE CONSEILS EN RESSOURCES HUMAINES REGROUPEMENT LOISIR ET SPORT DU QUÉBEC APPEL D'OFFRES SERVICE CONSEILS EN RESSOURCES HUMAINES Soumission requise pour le 15 février 2013 HISTORIQUE C est en 1974 que fut fondée, pour le bénéfice des organismes

Plus en détail

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Mémoire présenté au : Ministère de la Culture et des Communications Dans le cadre de la : Consultation pour le renouvellement de la Politique

Plus en détail

Pièce 21.6 INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE. Politique environnementale

Pièce 21.6 INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE. Politique environnementale Pièce 21.6 INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Politique environnementale 2011 à 2014 1 La terre n appartient pas à l homme L homme appartient à la terre Extrait d un discours du chef Seattle prononcé

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable L appui de la Régie au développement durable se traduit par des gestes concrets. Depuis la sanction de la Loi sur le développement durable en 2006, la Régie s est engagée formellement

Plus en détail

Programme de santé en milieu de travail et d études

Programme de santé en milieu de travail et d études Programme de santé en milieu de travail et d études AVRIL 2010 Adopté au conseil d administration Lors de sa 279 e assemblée, le 21 avril 2010 (résolution n o 2371) N/Réf.1301 PROGRAMME DE SANTÉ EN MILIEU

Plus en détail

Encourager les déplacements plus écologiques vers le travail

Encourager les déplacements plus écologiques vers le travail Encourager les déplacements plus écologiques vers le travail Webinaire écomobilité 21 mars 2011 1 Le programme écomobilité vise à réduire les émissions provenant du transport urbain des voyageurs en aidant

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE RÉVISÉE ET ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 17 MARS 2015 (RÉSOLUTION NUMÉRO CA- 05-0933)

Plus en détail

Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON

Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON Introduction La politique de développement durable de la Municipalité de Rawdon témoigne de son engagement pour la prise en compte de la Loi sur

Plus en détail

Développement durable en milieu hospitalier : les défis et les opportunités

Développement durable en milieu hospitalier : les défis et les opportunités Développement durable en milieu hospitalier : les défis et les opportunités Serge Sévigny, ing Dir. Services techniques 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: Mme Claire Garon, Coordonnatrice SGM

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE ADMINISTRATIVE POUR UN GOUVERNEMENT ÉCORESPONSABLE POLITIQUE ADMINISTRATIVE POUR UN GOUVERNEMENT ÉCORESPONSABLE 1. Introduction Un gouvernement écoresponsable répond de

Plus en détail

DEUXIEME HAUSSE MARQUÉE DES INSCRIPTIONS DANS LES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES

DEUXIEME HAUSSE MARQUÉE DES INSCRIPTIONS DANS LES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE DEUXIEME HAUSSE MARQUÉE DES INSCRIPTIONS DANS LES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES Montréal, le 7 octobre 2010 Les établissements universitaires québécois ont connu,

Plus en détail

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) Yellowknife Executive Services

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) Yellowknife Executive Services RÉFÉRENCE Organisme Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs Intitulé du poste Analyste de la planification générale et du rendement Numéro(s) du poste : Collectivité(s)

Plus en détail

PLAN D ACTION DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016 2018 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016 2018 Le développement durable s inscrit naturellement dans la mission de la Caisse de dépôt et placement du Québec,

Plus en détail

EXEMPLES D ACTIONS POUVANT ÊTRE INTÉGRÉES DANS UN PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

EXEMPLES D ACTIONS POUVANT ÊTRE INTÉGRÉES DANS UN PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE EXEMPLES D ACTIONS POUVANT ÊTRE INTÉGRÉES DANS UN PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction

Plus en détail

Politique pour l appellation des installations physiques, des fonds de dotation, des fonds en fiducie et autres entités à l Université de Moncton

Politique pour l appellation des installations physiques, des fonds de dotation, des fonds en fiducie et autres entités à l Université de Moncton Politique pour l appellation des installations physiques, des fonds de dotation, des fonds en fiducie et autres entités à l Université de Moncton Préambule Il arrive que l Université de Moncton veuille

Plus en détail

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance ORGANISATION PHILANTHROPIQUE EN ENTREPRISE Historique du Club dans la communauté L engagement philanthropique

Plus en détail

Résumé de la présentation

Résumé de la présentation Québec 19 mars 2008 Résumé de la présentation Nos engagements envers le tourisme durable Formation Sensibilisation et éducation Outils et méthodes de travail Réalisations Projets à venir Compétences des

Plus en détail

Coordonnateur en environnement et développement durable

Coordonnateur en environnement et développement durable Coordonnateur en environnement et développement durable ERA.0E version 2011 Information : 514 376-1620, poste 7388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de

Plus en détail

Je voudrais remercier les organisateurs de la conférence et Stephen Strople de m avoir invité à prononcer quelques mots de bienvenue ce matin.

Je voudrais remercier les organisateurs de la conférence et Stephen Strople de m avoir invité à prononcer quelques mots de bienvenue ce matin. Bonjour. Il me fait plaisir d être parmi vous à Montréal dans le cadre de la présente conférence. À titre de président-directeur général d Universités Canada, je tiens à dire que l occasion est idéale

Plus en détail

la Commission des partenaires du marché du travail

la Commission des partenaires du marché du travail la Commission des partenaires du marché du travail Rédaction Direction des communications Commission des partenaires du marché du travail Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale édition Direction

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ]

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] PRÉAMBULE Tel que stipulé par la Loi sur les services de santé et les services sociaux, tout établissement du réseau doit se doter d un code d éthique et le faire adopter par son

Plus en détail

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca Une responsabilité qui partagée nous rassemble Plan d action transitoire de développement durable 2016 Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca Ce

Plus en détail

SANOFI BÂTIMENT Notre Agenda 21

SANOFI BÂTIMENT Notre Agenda 21 SANOFI BÂTIMENT RESPONSABLE@Sanofi Notre Agenda 21 SANOFI BÂTIMENT RESPONSABLE@Sanofi Notre Agenda 21 ÉDITO Si la réduction de l empreinte environnementale de nos sites tertiaires consommation énergétique,

Plus en détail

POLITIQUE ÉCOLOGIQUE

POLITIQUE ÉCOLOGIQUE MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE ÉCOLOGIQUE Code : Politique 7.2 Date d entrée en vigueur : Juin 2012 Nombre de pages: 3 Origine : Endroit d application et d entreposage

Plus en détail

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS)

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) La Société des musées québécois en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture Société

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec Conférence NASCO Corridors et portes d entrée en Amérique du Nord Québec L allocution

Plus en détail

Mémoire sur le Programme Particulier d urbanisme

Mémoire sur le Programme Particulier d urbanisme Mémoire sur le Programme Particulier d urbanisme Secteur sud du centre-ville Saint-Roch (2016-06-21 Avant-Projet) Déposé par Communauto Septembre 2016 L entreprise Présentation de Communauto, son histoire

Plus en détail

SOLUTIONS POUR LA PRODUCTION DE CHALEUR À

SOLUTIONS POUR LA PRODUCTION DE CHALEUR À SOLUTIONS POUR LA PRODUCTION DE CHALEUR À PARTIR DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE CONTRAT DE VENTE D ENERGIE CONTRAT D APPROVISIONNEMENT SOLUTION DE FINANCEMENT DE PROJET ÉTUDE ET CONCEPTION D INGENIERIE GESTION

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE Adopté le 25 octobre 2016

BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE Adopté le 25 octobre 2016 BIBLIOTHÈQUE CHAMPLAIN PLAN STRATÉGIQUE 2015 2020 Adopté le 25 octobre 2016 Table des matières INTRODUCTION...3 Vision...4 Mission. 4 Valeurs. 4 CHANTIER 1 : Enseignement de qualité et EXPÉRIENCE ÉTUDIANTE...5

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de développement durable

Guide de bonnes pratiques de développement durable Guide de bonnes pratiques de développement durable BTB, Développer des relations durables Nos principes de développement durable Nos valeurs Intégrité - Travail d équipe - Leadership - Respect - Qualité

Plus en détail

Cadre de référence RI-RTF

Cadre de référence RI-RTF Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Cadre de référence RI-RTF Conférence congrès ARIHQ Présentatrices : Julie Couture et Pascale Beaupied Mai 2014 Plan

Plus en détail

L engagement du gouvernement du Québec dans la solidarité internationale

L engagement du gouvernement du Québec dans la solidarité internationale L engagement du gouvernement du Québec dans la solidarité internationale Gouvernement du Québec Dépôt légal 2005 ISBN : 2 550 44158 3 Bibliothèque nationale du Québec Photos de la page couverture : Club

Plus en détail

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels Les quartiers culturels Réalisons ensemble nos quartiers culturels Plan de mise en œuvre juin 2013 Enrichir les expériences en matière d art, de culture, de patrimoine vécues par les Montréalais non seulement

Plus en détail

Politique Développement Durable. du Groupe ERAMET

Politique Développement Durable. du Groupe ERAMET Politique Développement Durable du Groupe ERAMET * * * Inscrivant son action dans une logique d amélioration continue créatrice de valeur, le groupe ERAMET s est doté d une politique de Développement Durable

Plus en détail

C est le projet auquel vous convie la Stratégie commune d intervention pour le Grand Montréal

C est le projet auquel vous convie la Stratégie commune d intervention pour le Grand Montréal Si des progrès ont été accomplis, il reste encore beaucoup à faire pour assurer la primauté du français dans l espace public comme dans les milieux de travail au Québec et particulièrement dans la grande

Plus en détail

Préambule. But. Objectifs. Définition

Préambule. But. Objectifs. Définition Préambule La reconnaissance au travail est un élément essentiel pour démontrer aux individus qu ils sont appréciés, pour donner un sens à leur travail, favoriser leur développement, contribuer à leur bien-être

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Évaluation environnementale de site Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement

Plus en détail

Fondation de la faune du Québec. Lignes directrices / Gestion environnementale

Fondation de la faune du Québec. Lignes directrices / Gestion environnementale Fondationdela faunedu Québec Lignesdirectrices/Gestionenvironnementale 1 1. CONTEXTE La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et

Plus en détail

Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine Critères et indicateurs

Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine Critères et indicateurs Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine 2016-17 Critères et indicateurs Le programme doit encourager et aider les organismes provinciaux de mise en valeur

Plus en détail

Le groupe Norske Skog

Le groupe Norske Skog Le groupe Norske Skog Fondé en 1962 par des propriétaires forestiers, Norske Skog est rapidement devenu un des premiers producteurs mondial de papier journal. Garantie étique et morale Norske Skog est

Plus en détail

Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération

Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 OBJET... 1 3.0 COMPOSITION DU COMITÉ... 2 4.0 RÉUNIONS DU COMITÉ... 2 5.0 CONSEILLERS DU COMITÉ... 3 6.0 FONCTIONS

Plus en détail

Ministère du Conseil exécutif

Ministère du Conseil exécutif Plan stratégique 2015 2017 Ministère du Conseil exécutif Une équipe forte de son savoirfaire et engagée dans l efficacité et la cohérence de l action gouvernementale, pour une société prospère et équitable

Plus en détail

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBSTACLES ET DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBJECTIF Cette brochure a été conçue pour vous présenter les résultats de notre évaluation des besoins réalisée auprès de jeunes femmes d origine

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION INTÉGRALE DES ACTIFS APPROUVÉE PAR LE CONSEIL LE 10 OCTOBRE 2012

POLITIQUE DE GESTION INTÉGRALE DES ACTIFS APPROUVÉE PAR LE CONSEIL LE 10 OCTOBRE 2012 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL LE 10 OCTOBRE 2012 (Approuvée par le Conseil le 10 octobre 2012) Énoncé La Ville d Ottawa adoptera et appliquera des pratiques reconnues en matière de gestion des actifs en soutien

Plus en détail

INFOLETTRE NOTRE ENGAGEMENT VOTRE PARTICIPATION NUMÉRO 6 SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2015 TOUJOURSVERT

INFOLETTRE NOTRE ENGAGEMENT VOTRE PARTICIPATION NUMÉRO 6 SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2015 TOUJOURSVERT NUMÉRO 6 SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2015 TOUJOURSVERT INFOLETTRE Les engagements de Bentall Kennedy à l égard de son programme ToujoursVert comprennent l efficacité énergétique et la réduction des émissions

Plus en détail

Politique opérationnelle

Politique opérationnelle Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ Loto-Québec 1 (la «Société») a comme mission de gérer l offre de jeux de hasard et d argent de façon efficiente et responsable en favorisant l ordre, la mesure et l intérêt de la

Plus en détail

Un partenariat privilégié

Un partenariat privilégié Un partenariat privilégié Pour vous assister dans le développement du plein potentiel commercial de votre entreprise, nous vous offrons : Un site Internet pour mieux faire connaître l industrie du propane

Plus en détail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Responsable : Vice-rectorat aux ressources humaines, à l administration et aux finances Cette politique s'adresse à toute

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2016 2017 Ce plan d action permet d officialiser l engagement de l Office des professions du Québec à l égard des personnes handicapées en ce qui

Plus en détail

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité ZALAR est le premier Groupe avicole totalement intégré au Maroc. Il est le leader national du secteur avicole. Dans l exercice de leurs activités

Plus en détail

Contrôle d éclairage & LEED

Contrôle d éclairage & LEED Contrôle d éclairage & LEED 2025 Lavoisier, #135 Quebec, Quebec G1N 4L6 T. 418 681-9590 1 800 681-9590 F. 418 681-7393 info@cristalcontrols.com cristalcontrols.com Contrôle d éclairage & LEED La certification

Plus en détail

LES PORTES INDUSTRIELLES INDOTECH INC.

LES PORTES INDUSTRIELLES INDOTECH INC. LES PORTES INDUSTRIELLES INDOTECH INC. L'ENTREPRISE Fabricant de portes industrielles depuis 1990, Indotech possède l'expérience et les connaissances pour offrir un service de qualité. Soucieuse de maintenir

Plus en détail

La grande transformation : orienter l offre de rémunération globale pour soutenir un virage performance

La grande transformation : orienter l offre de rémunération globale pour soutenir un virage performance La grande transformation : orienter l offre de rémunération globale pour soutenir un virage performance Cercle finance du Québec 3 octobre 2016 Un peu de notre histoire 2 Quelques coutumes mutualistes

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE AU TRANSPORT AÉRIEN. Guide de demande d aide financière

PROGRAMME D AIDE AU TRANSPORT AÉRIEN. Guide de demande d aide financière PROGRAMME D AIDE AU TRANSPORT AÉRIEN Guide de demande d aide financière Direction du transport maritime, aérien et ferroviaire Service du transport aérien, février 2012 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3

Plus en détail

Branché sur le CRSNG : Visite visant à mobiliser le milieu de la recherche. Printemps 2016

Branché sur le CRSNG : Visite visant à mobiliser le milieu de la recherche. Printemps 2016 Branché sur le CRSNG : Visite visant à mobiliser le milieu de la recherche Printemps 2016 Aperçu Points saillants du budget fédéral de 2016 Réalisation du Plan stratégique de 2020 du CRSNG Le point sur

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2017-2018 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Les compétences techniques demeureront

Plus en détail

Sondage à l intention de l employeur

Sondage à l intention de l employeur Sondage à l intention de l employeur Merci d avoir inscrit votre organisation au prix Milieu de travail d exception de cette année. Veuillez prendre note que cette version imprimable du sondage à l intention

Plus en détail

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2013-2014 Vérification particulière Attribution d un contrat de services professionnels par le Tribunal administratif du Québec

Plus en détail

Politique de gestion des unités de recherche et de transfert

Politique de gestion des unités de recherche et de transfert Politique de gestion des unités de recherche et de transfert Mise en Mise vigueur en vigueur : Le 28 : Le octobre 28 octobre 2015 2015 Politique de gestion des unités de recherche et de transfert 1. LA

Plus en détail

Régie des alcools, des courses et des jeux

Régie des alcools, des courses et des jeux Plan d action de développement durable 2013-2015 LE MOT DE LA PRÉSIDENTE J ai le plaisir de vous présenter le Plan d action de développement durable 2013-2015 de la Régie des alcools, des courses et des

Plus en détail

Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE

Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE L ORGANISME Canada Hippique est l organisme directeur national du sport et des loisirs équestres, ainsi que du bien-être, de l élevage et de l industrie

Plus en détail

Charte éthique interne

Charte éthique interne Charte éthique interne La présente charte interne est destinée à présenter les principes et valeurs de la Société de la Tour Eiffel devant être respectés par l ensemble des collaborateurs. 1 - NOS PRINCIPES

Plus en détail

Stratégie jeunesse et environnement : quelles intégrations possibles?

Stratégie jeunesse et environnement : quelles intégrations possibles? Stratégie jeunesse et environnement : quelles intégrations possibles? Commentaire déposé par le Conseil régional de l environnement de Lanaudière dans le cadre de la consultation Destination 2030 du Secrétariat

Plus en détail

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1312-00-18 Nombre de pages : 8 POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DU PERSONNEL DE SOUTIEN ET PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE LÉVIS-LAUZON

Plus en détail

Une couleur qui fait la différence COMPLICITÉ SUR-MESURE INNOVATION ÉTUDE DE CAS

Une couleur qui fait la différence COMPLICITÉ SUR-MESURE INNOVATION ÉTUDE DE CAS Une couleur qui fait la différence INNOVATION COMPLICITÉ SUR-MESURE ÉTUDE DE CAS 18 septembre 2013 GROUPE PROMUTUEL, C EST Le 4 e ASSUREUR de dommages au Québec. Un groupe mutualiste qui a plus de 160

Plus en détail

Investir dans l économie du savoir. Mémoire présenté par l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Investir dans l économie du savoir. Mémoire présenté par l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Investir dans l économie du savoir Mémoire présenté par l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Aperçu L Université McGill est heureuse d avoir la

Plus en détail