TARMED forces et faiblesses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TARMED forces et faiblesses"

Transcription

1 TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2 Carte de visite Responsabilités actuelles : Chef du service de la Gestion Administrative des Patients du CHUV Conventions et tarifs avec les assureurs Accueil et admission des patients Archivage, codage médical / groupage en AP-DRG Facturation, gestion des débiteurs patients (> factures par année) 3 1

2 Statut du patient en 2010 AMBULATOIRES : - Prise en charge de courte durée sans hébergement HOSPITALISES : - Passage de la nuit dans un lit d hospitalisation - ou - Durée > 24,00 heures aux urgences - ou - Décès ou transfert dans un autre hôpital 4 Prise en charge des factures 90% à charge des caisses maladie 10% à charge des patients jusqu à Fr /an + Franchise à option AMBULATOIRES : Pas de participation de l Etat (excepté déficit de l Hôpital) HOSPITALISES (Art. 64 LAMal) : 50 % environ payé par le Canton de domicile 50 % environ payé par la caisse maladie 5 Différences administratives AMBULATOIRES : Dossier médical simple Facturé «à l acte» = selon les actes effectués HOSPITALISES : Dossier médical complet avec codage médical Code ICD9 - diagnostics Codes CHOP interventions Facturé «au forfait» - tout compris (système DRG) 6 2

3 Tarifs et prix Factures AMBULATOIRES sont établies sur la base des types de tarifs suivants : Tarifs en points (avec valeur de point) : lié au temps (physiothérapie, ergothérapie, ) lié au temps (consultations TARMED) lié à la prestation (prestations spécialisées TARMED) Prix en francs : médicaments et matériel 7 Le TARMED santésuisse SCTM (AA, AI, AM) H+ - Hôpitaux de suisse FMH Cantons (CDS) TARMED - Situation de départ Structures tarifaires existantes étaient dépassées / obsolètes. Bases de calcul étaient non uniformes au niveau Suisse et même à l intérieur des cantons. LAMal: Art. 43, al. 5 : Les tarifs à la prestation doivent se baser sur une structure tarifaire uniforme suisse. 9 3

4 Le TARMED Tarif et nomenclature TARMED : Entrée en vigueur le ( > 8 ans) Nomenclature / tarif unique en Suisse pour les prestations médicales ambulatoires Valable en LAMal et en AA/AI/AM Valable en cabinet privé comme en hôpital Versions successives chaque année (actuel v.1.7) 10 Prestations concernées Prestations des intervenants suivants sont facturées en TARMED : Médecins Soignants et TRM (en somatique : en général compris dans la part technique des prestations du médecin) Infirmiers et psychologues (en psychiatre) Matériel à usage unique < 3.- Frs (compris) 11 TARMED Objectifs et forces Objectif 1 : utilisation d un tarif unique pour toute la Suisse tant pour les cas accidents que les cas maladies, selon art. 43 LAMal Comparaisons entre cantons et entre prestataires (benchmark) Utilisation possible aussi pour honoraires privés Usage statistique (interne à l hôpital par exemple) : durées, Objectif 2 : bénéficier d un tarif moderne correspondant à la médecine du 21è siècle Le tarif peut évoluer à partir d une base solide 12 4

5 TARMED Objectifs et forces Objectif 3 : tarif complet environ 4600 positions, = nomenclature des actes médicaux exhaustive Saisie des prestations exhaustive (y-c en hospitalisation) Aucune analogie tarif complété régulièrement Objectif 4 : revalorisation de la prestation médicale et intellectuelle (pour baisser la valeur des actes techniques) Lissage des différences de revenus entre spécialités 13 TARMED Conditions et forces Condition : introduction neutre au niveau économique pour les payeurs - Neutralité des coûts d ensemble par canton assurée par des valeurs de point cantonales - Son introduction en 2004, ni son évolution ne doivent contribuer à l augmentation des coûts de la santé - Base de calcul et de suivi = situation antérieure au TARMED, par canton (= avant 2004) 14 Structure du TARMED 38 chapitres, organisé par partie du corps œil = chapitre 08 pharynx = chapitre 12 imagerie médicale = chapitre 39 Prestations de base (chapitre 00) consultations, visites, conseils, rapports actes techniques simples (ponctions, anesthésies locales) Tous les actes médicaux y figurent = nomenclature complète (4 600 positions) (dont environ pour l ambulatoire = utilisées en facturation) 15 5

6 16 Paramètres de base Part médicale (PM) : base = données de Revenu moyen suisse d un médecin aîné de la discipline FMH concernée indiquée Revenu moyen d un médecin assistant Durée théorique moyenne de la prestation Productivité théorique liée au secteur 100 % aux urgences 85 % en salle de consultation 65 % en salle d accouchement 17 PM + PT sont indissociables en facturation 18 6

7 Paramètres de base Part technique (PT) : base = données de Salaire des soignants/trm Salaire du personnel administratif Coût des locaux nécessaires, de leur exploitation et de leur entretien Coût des appareils et équipements nécessaires (usage et investissement) Matériel à usage unique < 3.- Coût de l overhead (direction de l hôpital, formation continue, gestion RH, etc.) 19 Règles de facturation Positions non cumulables entre-elles Positions limitées un nombre de fois par séance Positions limitées n fois par mois/semestre/année Limites d âge / de sexe Règles complexes voire incompréhensibles même pour le personnel spécialisé sans formation et sans analyse poussée du tarif : coût de formation Factures impossibles à contrôler par le patient 20 Faiblesses du TARMED Faiblesses intrinsèques présentes à l origine - Grande complexité - Erreurs de facturation nombreuses (involontaires?) - Peu de personnes maîtrisent vraiment les règles - Implication obligatoire du personnel médical ou paramédical pour transcrire l activité en TARMED et garantir une facturation exhaustive et de qualité : difficile en hôpital 21 7

8 Faiblesses du TARMED Faiblesses apparues avec le temps : 10 ans ont passé - Seul un concept d évolution minimal est prévu - Evolution de la technique médicale (et des durées) a été et est dans certains domaines «fulgurante» Anesthésie générale effet sur toute la chirurgie Appareils ou instruments interventionnels plus simples Techniques diagnostiques plus rapides/plus faciles 22 Durées erronées 23 Faiblesses du TARMED Evolution du coût de chaque prestation à la hausse ou à la baisse selon les chapitres Nombres de Pts de chaque prestation devraient évoluer Non compensable par la valeur de point Hausse des salaires Hausse des coûts des bâtiments Baisse très importante des coûts de certains appareils Baisse des durées parfois très importantes Apparition de nouveaux coûts pour certaines prestations : interprètes, assurance qualité, 24 informatique, traçabilité, etc. 8

9 Faiblesses du TARMED Neutralité des coûts (assurance maladie) : «A quantité et qualité égale de prestations, le coût pour les assureurs doit être identique en TARMED par rapport aux tarifs précédents éd» Est devenu Le «coût annuel par assuré» pour les assureurs ne peut évoluer que par un facteur d augmentation du coût de la vie : effet (+/-) sur la valeur de point 25 Faiblesses du TARMED Facteurs pas pris en compte : Vieillissement de la population Virage ambulatoire (passage de 2 jours à 1 jour) Nouvelles possibilités de la médecine Conséquence sur le revenu global : L augmentation du volume facturé implique une exigence de baisse de la valeur de point 26 Faiblesses du TARMED Le taux de couverture des coûts du TARMED en hôpital public n est déjà que de 80 à 90 % Les valeurs de point ne cessent de baisser - Hôpitaux vaudois : 99 Ct en Ct en 2010?? en 2011 Litiges de plus en plus nombreux entre prestataires et assureurs maladie : fixation provisoire par l Etat 27 9

10 Conséquence des faiblesses Non évolution du TARMED Certaines prestations spécialisées et techniques deviennent très lucratives Certains peuvent s organiser pour se spécialiser pour ces prestations principalement Effet du lissage voulu entre actes «intellectuels» et techniques s estompe D autres ne le sont plus assez Les Hôpitaux publics et subventionnés sont de plus 28 en plus seuls à effectuer certains actes peu lucratifs Conséquence des faiblesses Non évolution du TARMED Nomenclature n est plus assez fiable pour assurer un relevé statistique de l activité ou la planification Nomenclature n est plus assez fiable pour suivre/contrôler l activité/l organisation d un service médical par exemple Des initiatives pour construire des tarifs parallèles au TARMED surgissent (H. Universitaires p. ex.) 29 Conséquence des faiblesses Non couverture des coûts par le TARMED Lasélection des activités les plus rentables favorise encore ce processus pour les Hôpitaux publics Deslitiges nombreux sont en vue ces prochaines années entre prestataires et payeurs pour les négociations des conventions Hôpitaux publics bernois revendiquent une couverture totale de leur coûts par le TARMED : + 30% pour

11 Conclusion après 8 ans Forces Nomenclature encore moderne Unicité au niveau suisse Exhaustivité Projet de modernisation et simplification à lancer au niveau national par les 5 partenaires TARMEDsuisse Faiblesses Complexité pour les professionnels Complexité pour les patients Obsolescence rapide déjà en train de débuter Sélection des prestations lucratives différences de revenus ré-augmentent Non couverture des coûts en Hôpital public 31 Questions? Remarques? Merci pour votre attention! 32 11

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012 Nouveau financement hospitalier en 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Historique 3. Bases légales 4. Le système DRG 5. Impact économique 6. Autre nouveauté en 2012 7. Discussion 1. Introduction Le nouveau

Plus en détail

TARMED fondements et détails. Stéphane Coendoz

TARMED fondements et détails. Stéphane Coendoz TARMED fondements et détails Stéphane Coendoz Bases légales LPGA Loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales Définit les principes, les notions et les institutions du droit des

Plus en détail

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux 28 mars 2014 Sommaire 1. Bases 2. Nouvelles règles et principes du financement hospitalier 3. Forfaits liés aux prestations 4. Planification

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli Plan de l exposé le système de santé suisse les Hôpitaux universitaires de Genève

Plus en détail

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Dr Pierre-François Cuénoud Médecin-chef, département de chirurgie Centre Hospitalier du Centre du Valais, Sion Financement hospitalier

Plus en détail

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Prestations Hospitalisation Traitement et séjour hospitalier Couverture intégrale des frais en division générale de l ensemble des hôpitaux

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève TARIF relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève - 2 - CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article premier But Le

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-maladie

Loi fédérale sur l assurance-maladie Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) (Financement hospitalier) Modification du 21 décembre 2007 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45%

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45% Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Combien de travailleurs sont employés dans le secteur de la santé? Près de 4,9 millions d actifs travaillent en Suisse, dont un

Plus en détail

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Session d'automne 009 e-parl.09.009 :0 - - 09.05 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Projet du du 9 mai 009 Décision du du 9 septembre 009 Adhésion au projet, sauf observation contraire

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux, les maisons de naissance et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie 1 (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat

Plus en détail

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses Informations de base pour les professionnels de la santé Qu est-ce que SwissDRG? SwissDRG (Swiss Diagnosis Related Groups) est le nouveau système tarifaire

Plus en détail

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015)

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Finances Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Annexe à la nomenclature tarifaire du 1. Tarifs des hospitalisations et prestations hospitalières en soins aigus (assurance de base obligatoire)

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel

Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel Situation actuelle et perspectives 1 Plan de la présentation 1. Contexte neuchâtelois 2. Objectifs 3. Situation actuelle 4.

Plus en détail

Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques

Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques Fiche d information Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques Berne, 20.05.2014. La croissance des prestations des hôpitaux et des cliniques dans le secteur ambulatoire est due aux raisons

Plus en détail

Avec Assura on ne vieillit pas!

Avec Assura on ne vieillit pas! Avec Assura on ne vieillit pas! Dès 26 ans, Assura garantit le maintien de l âge d entrée Résumé des prestations basis Assurance obligatoire des soins complementa extra Assurance complémentaire étendue

Plus en détail

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 du 1 er janvier 2007 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2007) Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Parties Les parties à

Plus en détail

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007)

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Canton AG AI AR Part de l assurance obligatoire des soins (LAMal) - forfaits mipp 1 pour l'hôpital cantonal AG - forfaits

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Moniteur des hôpitaux et cliniques de H+ Prestations, structures, évolutions et tendances de la branche

Moniteur des hôpitaux et cliniques de H+ Prestations, structures, évolutions et tendances de la branche Moniteur des hôpitaux et cliniques de H+ Prestations, structures, évolutions et tendances de la branche Moniteur des hôpitaux et cliniques de H+ Compilation pour la conférence de presse annuelle 2014 Sommaire

Plus en détail

Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller

Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller Financement des hôpitaux et transparence D r Bernhard Wegmüller 1 Aperçu 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations 2. DRGs 3. Transparence 4. Conclusions 2 1. Financement des hôpitaux

Plus en détail

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012 www.inami.be www.coopami.org Financement et maîtrise des dépenses de remboursement des soins de santé par l assurance maladie obligatoire par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI

Plus en détail

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG

Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG Règles et définitions pour la facturation des cas selon SwissDRG valable dès le 1.1.2014 Etat : Approuvé le 30.05.2013 par le Conseil d administration SwissDRG SA La version en langue allemande fait foi

Plus en détail

Recommandations au sujet de la collaboration entre le 1 médecin et l établissement médico-social

Recommandations au sujet de la collaboration entre le 1 médecin et l établissement médico-social AERZTE GESELLSCHAFT DES KANTONS BERN SOCIÉTÉ DES MÉDECINS DU CANTON DE BERNE Bolligenstrasse 52 Schlossweg 12 3001 Bern 3132 Riggisberg Tel 031 330 90 00 Fon 031 808 70 70 Fax 031 330 90 03 Fax 031 808

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Les établissements sont répertoriés dans l ordre alphabétique par canton,

Plus en détail

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier 11.439 Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier Rapport de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil

Plus en détail

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés?

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? PCS-Suisse SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? Alexandre Weber, économiste Département économie SwissDRG SA 16 novembre 2012 Aperçu 1. Premières expériences 2. Défis pour la

Plus en détail

La FMH en faveur du tiers garant papier de position

La FMH en faveur du tiers garant papier de position 1 En bref La FMH soutient la règle en vigueur conformément à l art. 42 al. 1 LAMal, selon laquelle c est le système du tiers garant qui prédomine dans le secteur ambulatoire, pour autant qu aucune autre

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour?

Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour? - 2 - Vous souhaitez être informé sur le financement de votre séjour? Vous désirez connaître les prestations qui vous sont proposées, et à quelles conditions? Vous voulez connaître vos droits et devoirs?

Plus en détail

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal)

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Extrait d un exposé du Dr Willy Oggier, Gesundheitsökonomische Beratungen AG, Küsnacht Structure Comment les négociations tarifaires

Plus en détail

Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007. Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse

Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007. Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007 Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse Fritz Britt Directeur de santésuisse Projet: sondage santé 2007 Date: 11.09.2007

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Domenico Ferrari Atelier ALASS Le développement de la comptabilité analytique dans les hôpitaux et des indicateurs

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

Financement par DRG en Suisse renforcement du secrétariat de codage de l'ofs

Financement par DRG en Suisse renforcement du secrétariat de codage de l'ofs Statistique suisse Statistik Schweiz Statistica svizzera Statistica svizra Swiss Statistics Financement par DRG en Suisse renforcement du secrétariat de codage de l'ofs Rapport du groupe de travail à l

Plus en détail

Salaires des professionnels des soins

Salaires des professionnels des soins Kanton Bern Canton de Berne Parlamentarische Vorstösse Interventions parlementaires Numéro de l intervention: 309-2011 Type d intervention: Interpellation Déposée le: 23.11.2011 Déposée par: Marti Anliker

Plus en détail

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE»

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» Autorisation de pratiquer Prestations Remboursement Non Bilans, suivis, examens psychologiques, expertises, supervisions Par les assurances complémentaires ; le patient doit vérifier

Plus en détail

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF)

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Ordonnance du 6 septembre 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

3 Recommandations sur le calcul des coûts d exploitation à prendre en compte pour le prix de base

3 Recommandations sur le calcul des coûts d exploitation à prendre en compte pour le prix de base Secrétariat central 47.2 12.7.2012 / SL/PB Recommandations sur l'examen de l'économicité approuvées par le Comité directeur de la CDS le 5 juillet 2012 1 Contexte Dans le cadre du nouveau financement hospitalier,

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIERES 2014

INFORMATIONS FINANCIERES 2014 Les Martinets RESIDENCE MEDICALISEE POUR PERSONNES AGEES ANNEXE 2 INFORMATIONS FINANCIERES 2014 Par ordonnance du 20 décembre 2011, le Conseil d Etat du Canton de Fribourg a décidé de modifier l arrêté

Plus en détail

Tarif médical ambulatoire: la décision vous revient

Tarif médical ambulatoire: la décision vous revient FMH Chambre médicale 690 Révision du tarif médical ambulatoire: votation générale Tarif médical ambulatoire: la décision vous revient Christian Oeschger Collaborateur spécialisé, division Tarifs et conventions

Plus en détail

UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE

UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE nos services FR UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE Solidaire et à but non lucratif, la «Caisse Médico- Complémentaire Mutualiste» protège aujourd hui quelque 135.000 familles membres et 270.000 affiliés.

Plus en détail

L assurance maladie en Belgique et le rôle de l INAMI.

L assurance maladie en Belgique et le rôle de l INAMI. www.coopami.org L assurance maladie en Belgique et le rôle de l INAMI. Lima du 25/01/2016 au 05/02/2016 Michel Vigneul Conseiller Actuaire La protection sociale en santé en Belgique Sécurité sociale Protection

Plus en détail

Economicité et qualité : une contradiction?

Economicité et qualité : une contradiction? Economicité et qualité : une contradiction? Bâle, 10 novembre 2011 Dr Pierre-François Cuénoud Membre du Comité Central de la FMH Responsable du domaine SwissDRG Membre du Conseil d'administration de SwissDRG

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références

Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux Explications et références Relevé fédéral SOMED des établissements médico-sociaux 1. CONTRÔLE DES DONNÉES ET REMARQUES DES ÉTABLISSEMENTS... 2 2. CHOIX DE L INSTRUMENT D ÉVALUATION DES SOINS REQUIS (VARIABLE A28)... 2 3. PLACES

Plus en détail

Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses

Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses Swiss santé Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes Les dépenses de santé

Plus en détail

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires»

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» 1 FMH Programme 11h20 11h35 Répartition des groupes et présentation des exercices 11h35 12h05 Travail

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es VEILLE Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es Par Sandra Spagnol, juriste à l ARTIAS Août 2011 ARTIAS - Rue des Pêcheurs 8-1400 Yverdon-les-Bains - Tél. 024 557

Plus en détail

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) Modification du 22 octobre 2008 Le Conseil fédéral

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) e-parl 0..008 7:04 04.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Projet du Décision du Propositions de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Santé. Frontafamily Essentielle. Choisissez la formule adaptée à vos besoins :

Santé. Frontafamily Essentielle. Choisissez la formule adaptée à vos besoins : Santé Frontafamily Essentielle Choisissez la formule adaptée à vos besoins : m Des garanties permettant un tarif au plus bas du marché m 4 niveaux de base au choix: Inclus! Prise en charge du complément

Plus en détail

InformatIon Mars 2012. Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie

InformatIon Mars 2012. Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie InformatIon Mars 2012 Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie le système de santé suisse figure

Plus en détail

Présentation de TarMed - SSMN

Présentation de TarMed - SSMN Département de la santé et de l action sociale Hospices cantonaux ETAT DE VAUD Département de radiologie médicale Présentation de TarMed - SSMN Stéphane Coendoz Chef de projet TarMed-radiologie Généralités

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA ProFlex selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1 Bases

Plus en détail

Expression de besoins et solution proposée

Expression de besoins et solution proposée Expression de besoins et solution proposée Vous souhaitez pour la catégorie ci-dessus mentionnée : Une couverture modulable pour tous leurs frais de santé (hospitalisation, soins courants- pharmacie, optique,

Plus en détail

Organisation du cabinet médical Cours destiné au personnel des cabinets médicaux

Organisation du cabinet médical Cours destiné au personnel des cabinets médicaux 1 Sommaire Impressum...3 Avant-propos...5 1 Bases d assurances 9 1.1. Assurances sociales et assurances privées... 14 1.2. Le principe des trois piliers... 15 2 La prévoyance étatique (1 er pilier) 17

Plus en détail

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses Assurance santé Votre santé en toute sérénité! Frontaliers Suisses Des garanties * complètes et innovantes Des formules adaptées à tous vos besoins de santé TARIF RÉDUIT POUR LES FAMILLES Spécialistes,

Plus en détail

AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE

AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE AVIS DE DROIT : CONTRIBUTION CANTONALE AUX SOINS DE LONGUE DUREE A. RESUME DES CONCLUSIONS a. L art. 25a LAMal impose aux assureurs-maladie de contribuer forfaitairement à la prise en charges des prestations

Plus en détail

Conditions générales d assurance conformément à la loi sur l assurance-maladie (CGA/LAMal)

Conditions générales d assurance conformément à la loi sur l assurance-maladie (CGA/LAMal) Conditions générales d assurance conformément à la loi sur l assurance-maladie (CGA/LAMal) Édition du 1.9.2015 www.egk.ch Conditions générales d assurance conformément à la loi sur l assurance-maladie

Plus en détail

Aperçu de la session Printemps 2015

Aperçu de la session Printemps 2015 Aperçu de la session Printemps 2015 Recommandations de santésuisse Conseil des Etats Date Projet Recommandation de santésuisse Observations de santésuisse 2.3.15 13.080 LAMal. Compensation des risques;

Plus en détail

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes Assurance santé Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses - Jeunes Des formules adaptées à tous vos besoins de santé. Soins dentaires, hospitalisation, ou encore remplacement de lunettes

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch Une entreprise du Groupe Helsana Les prestations d www..ch Assurance obligatoire des soins (AOS) BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Étranger Médecins avec dipl. fédéral, chiropraticiens et

Plus en détail

En un coup d œil. vie. entreprise. Association d assureurs. Groupe Mutuel santé

En un coup d œil. vie. entreprise. Association d assureurs. Groupe Mutuel santé En un coup d œil N o s p r e s t a t i o n s d a s s u r a n c e m a l a d i e santé vie entreprise Association d assureurs Assurance de base Le minimum légal L assurance obligatoire des soins (LAMal)

Plus en détail

Lettre circulaire AI n 308

Lettre circulaire AI n 308 Département fédérale de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Domaine Assurance-invalidité 27 février 2012 Lettre circulaire AI n 308 Soins pédiatriques à domicile d après l art.

Plus en détail

Médecins agréés et responsabilité Prof. Philippe Ducor. 21 ème journée du droit de la santé 5 septembre 2014

Médecins agréés et responsabilité Prof. Philippe Ducor. 21 ème journée du droit de la santé 5 septembre 2014 Médecins agréés et responsabilité Prof. Philippe Ducor 21 ème journée du droit de la santé 5 septembre 2014 1. Cas pratique 2. Clinique privée - Rapports internes - Rapports externes 3. Hôpital public

Plus en détail

Offre d assurance 2013. Aperçu des prestations myflex.

Offre d assurance 2013. Aperçu des prestations myflex. Offre d assurance 2013. Aperçu des prestations myflex. La CSS Assurance fait partie des leaders suisses de l assurance-maladie. Grâce à un éventail complet de produits et à des solutions d assurance flexibles

Plus en détail

BASE. Table des matières. Conditions générales d assurance (CGA), édition 1.1.2016

BASE. Table des matières. Conditions générales d assurance (CGA), édition 1.1.2016 BASE Conditions générales d assurance (CGA), édition 1.1.2016 Table des matières 1. Bases de l assurance 1.1. Assureurs 1.2. Bases juridiques 1.3. But 2. Assurance 2.1. Assurés 2.2. Procédure d admission

Plus en détail

La numérisation des systèmes d information médicale

La numérisation des systèmes d information médicale La numérisation des systèmes d information médicale Conférence de presse 24 janvier 2011 Programme 1. Message d accueil Anne-Claude Demierre, présidente du conseil d administration 2. L importance des

Plus en détail

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux Présentation et Principes de base Plan Système d information centré sur le patient. Composition du dossier patient.

Plus en détail

UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

UNE MONTAGNE D AVANTAGES... CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Vos prestations 2012 UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des matières But

Plus en détail

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal)

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance-maladie et accidents Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) et Ordonnance

Plus en détail

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Le Conseil d Etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, La présentation au Grand Conseil

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

Global flex. Une assurance complémentaire toute en souplesse

Global flex. Une assurance complémentaire toute en souplesse Une assurance complémentaire toute en souplesse Vous souhaitez u Avoir le choix de la division commune, mi-privée ou privée lors de chaque hospitalisation, suivant le type de traitement que vous devez

Plus en détail

Wincare. Des assurances complémentaires performantes

Wincare. Des assurances complémentaires performantes Des assurances complémentaires performantes Wincare La ligne de produits Wincare vous propose des assurances complémentaires performantes. Par exemple, Diversa Confort et Natura Confort assurent les prestations

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Offre pour la clientèle privée

Offre pour la clientèle privée Offre pour la clientèle privée Aperçu 2012 Simplement tout inclus sana24 dispose des couvertures complémentaires les plus appréciées, comprises dans un paquet complet, mais pas compliqué pour autant: Basic.

Plus en détail

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité.

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité. Livret de vente 2014-2015 Un rapport garantie/prix optimal Néoliane INITIAL répond à vos attentes et vos besoins en proposant des réductions pour tous les profils : couples (-7 %), familles* (-10 %), gratuité

Plus en détail

Contrat d accueil en long séjour

Contrat d accueil en long séjour Contrat d accueil en long séjour Le présent contrat est conclu entre l établissement et le résidant : Nom :. Prénom :.... Adresse :.. Représenté par : Nom :. Prénom :.... Adresse :.. Qui agit en qualité

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable + 5 raisons de choisir la Mutuelle

Plus en détail