Approche en podologie posturale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approche en podologie posturale"

Transcription

1 Forum APAM - Draveil, 14 mars Les médecines m alternatives dans le parcours de soins coordonné é. Ou comment limiter l errance l médicale m? Approche en podologie posturale A. Foisy 1 1 Podologue-Posturologue Posturologue Enseignant en podologie, enseignant en posturologie Doctorant Paris V - Science de la motricité et du mouvement humain Fédération de recherche en neurosciences des Saints Pères P - FR3636 CNRS

2 Plan Déroulement d une d consultation : - Temps «médical» : assurer la sécurits curité du patient - Temps postural : interrogatoire postural bilan postural : évaluer la qualité de la posture choi thérapeutique & suivi eemple (cas clinique) Conclusion : - Comment limiter l errance l médicale? m - Évaluation de l efficacitl efficacité des thérapeutiques posturales - Difficultés s de l interdisciplinaritl interdisciplinarité

3 Déroulement d une d consultation en podologie posturale 1/ Temps «médical» : assurer la sécurits curité du patient Interrogatoire généralg : - Plaintes : motif de consultation, et autres plaintes, de la tête au pieds (approche holistique). => Bilan de la douleur (horaire, type, intensité, évolution ) - Antécédents médicau, m chirurgicau, traumato appendicectomie F tibia D AVP : TC PC PTH G => Décision D de prise en charge du patient ou non : orientation médicale m si non bilanté ou suspicion problématique non mécanique. m => Coopération traitements médicau m / posturau.

4 2/ Temps postural : - Évaluation des contraintes mécaniques m endogènes nes et eogènes: : âge, taille, poids, profession, sports - Interrogatoire postural : => Rappel sur le contrôle de la posture

5 Le SPF : un système de régulationr Entrées du système (Massion 1994, 1997) + Autres fonctions : - Schéma corporel - Stabilisation du regard - Orientation spatiale - Perception de la verticale - Représentation spatiale => Prérequis requis à l action (Amblard 1985) Intégration Sortie : chaînes musculaires : stabilisation

6 Le Syndrome de Déficience D Posturale Physiopathologie : (Gagey( et Weber 2004) - Défauts d intd intégration neurosensorielle : les conflits sensoriels. - Si les centres intégrateurs reçoivent des informations nociceptives, ou contradictoires, ils donneront des ordres inappropriés. => symptômes du SDP. Da Cunha 1979 : le SDP - douleurs : mécaniques m de l ae l du corps. (csq( csq) - déséquilibre : vertiges / chutes ineplicables - troubles toniques (hypertonies / asymétries toniques) - => troubles morphostatiques - stabilométriques triques (critères res hors normes) - dysperception sensorielle - mauvaise appréciation du schéma corporel - Certains troubles cognitifs (dysleie ) Diagnostic : (Gagey( et Weber 2004) - Tests cliniques et stabilométriques triques - A posteriori. - Échec thérapeutique = une invitation à reprendre les bilans conventionnels => suivi indispensable.

7 Interrogatoire postural : suspicion de SDP : Douleurs mécaniques de l ae l du corps. Vertiges / chutes ineplicables. Signes de nature proprioceptive Signes psychiques : dysleie, défaut d de localisation spatiale recherche de capteurs dysfonctionnels : $ oculaire $ dento-manducateur $ vestibulaire => sur 1h.

8 Bilan postural : évaluer la qualité de la posture Bilan morphostatique : FPI (Redmond et al 2006) Pieds valgus + ligne de charge antérieure = tension de la chaîne musculaire postérieure = facteur favorisant les rachialgies (Hicks 1961, Andersson et al 1977, Okada 1970, Mézière 1984, Kuriyama et Ito 2005).

9 Bilan posturo-dynamique : tests reproductibles «Le tonus s eprime s à travers le mouvement.» Fukuda 1954 Evaluation de la mobilité du rachis : Epreuve Posturo-Dynamique Evaluation de l él équilibre : Romberg postural C T L MI Journot et Villeneuve 1997, Lemaire et al 2002, Millien et Dubuis 2002, Weber et al 2002, Archambault et Duschesne 2003 Baron 1959, Gagey et al 1977, Bourgeois 2006

10 Test de Fukuda Evaluation du tonus des chaînes musculaires Test de Bassani Functional reach test et Test d antd antépulsion passive Test des chaînes Stabilisatrices (TMP) Fournier 1993, Gagey et Gentaz 1996, Le Normand et Fourage 2003 Test de rotation de tête Duncan et al 1990, Villeneuve et al 2002, 2005 Weber et al 1984, Gagey et Weber 1995 Millien et Dubuis 2002, Lemaire et al 2002 Manœuvre de convergence podale Villeneuve et Villeneuve 2007, Nguyen et al 2013 Test monopodal Eposito et Scheibel 2012 Tinetti 1986, Velas et al 1997, Springer et al 2007

11 Bilan podométrique / stabilométrique trique :

12 Recherche des parasites : - Etéroceptifs plantaires : EIAPI Cicatrices réactogènes Quotient Plantaire - Proprioceptifs - Oculaire : visuel, oculomoteur - Occlusif / dentaire

13 Choi thérapeutique : 1/ Arrêter de se faire du mal / supprimer les parasites : Homéopathie opathie

14 2/ Corriger la posture : Tester la correction sur l ensemble l du corps => entr + demande d avis d / information du médecin m traitant. => Suivi : diagnostic a posteriori. => entrée e la plus efficace Ophtalmo / orthoptiste ORL / kiné Dentiste / stomato Ostéopathe Podologue posturologue

15 2/ Corriger la posture : Tester la correction sur l ensemble l du corps => entr + demande d avis d / information du médecin m traitant. => Suivi : diagnostic a posteriori. Auto-évaluation : EVA (Price et al 1983),, qualité des tests cliniques / outils. => entrée e la plus efficace Evolution des plaintes Lombalgie Gonalgie Dlr + raideur TC Métatarsalgie my Séance 1 Séance 2 Séance 3

16 2/ Corriger la posture : Tester la correction sur l ensemble l du corps => entr + demande d avis d / information du médecin m traitant. => Suivi : diagnostic a posteriori. Auto-évaluation : EVA (Price et al 1983),, qualité des tests cliniques / outils. => retour au temps médical m si prise en charge posturale insuffisante. (=> non postural ou trop lésionnel) l + compte rendu. => entrée e la plus efficace Ophtalmo / orthoptiste ORL / kiné Dentiste / stomato Ostéopathe Médecin Podologue posturologue

17 10 Mme B. 86 ans, 9 orientée e par son 8 7 ostéopathe opathe pour 6 douleurs multiples, 5 récidivant après 4 3 l ostéopathie. opathie Evolution des plaintes Lombalgie Gonalgie Dlr + raideur TC Métatarsalgie my Séance 1 Séance 2 Séance 3 C T L MI C T L MI + S2 : voir son dentiste (plombage)

18

19

20

21 Conclusion Comment limiter l errance l médicale m? - En respectant ces différents temps et en assurant un suivi avec évaluation des résultats r sur les plaintes et sur la posture. - En développant d une approche holistique, systémique :. ne pas s ints intéresser à un seul segment (symptomatique) mais à l ensemble du système.. utiliser des tests cliniques fiables et/ou des tests objectifs instrumentés. s. - En développant d les échanges pluridisciplinaires : meilleure connaissance / compréhension.

22 Évaluation de l efficacitl efficacité des thérapeutiques posturales «La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'epérience trompeuse,, le jugement difficile.» Hippocrate. Toute personne qui veut comprendre doit observer les faits epérimentau elle-même ou accepter l opinion l d epertsd. William Harvey Science relativement nouvelle (env. 50 ans) mais nombreuses publications ( posturologie.fr, spip.php?article84) Difficulté de lien entre recherche et clinique : - financement / temps libre - => peu de chercheurs cliniciens : Podologues en France, 7 ont fait ou sont en train de faire une thèse en Science.

23 Difficultés s de l interdisciplinaritl interdisciplinarité Contact & communication Langage / formation : Courrier / mail / tel => Échanges interprofessionnels sur le temps libre

24 Merci de votre attention

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS Les exemples montrés dans ce document ne sont qu un vague reflet de la complexité clinique des troubles proprioceptifs qui peuvent donner des dysfonctions partout où

Plus en détail

PODOLOGIE POSTUROLOGIE. Fr. GARCIA

PODOLOGIE POSTUROLOGIE. Fr. GARCIA PODOLOGIE POSTUROLOGIE Fr. GARCIA LA PODOLOGIE ETUDE DES APPUIS PLANTAIRES ET DE LA STATIQUE FINALITE MISE EN PLACE D ORTHESES PLANTAIRES LA POSTUROLOGIE BILAN CLINIQUE GLOBAL RECHERCHE DES DYSFONCTIONS

Plus en détail

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Kinésithérapie en Gériatrie Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Pathologies fréquentes en rééducation Chutes ( traumatismes,fractures,régression psychomotrice)

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles?

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Carmad : 6 chemin des Vignes 78340 les Clayes-sous-Bois. Téléphone : 01 30 55 77 50 Portable : 06 71 82 12 27 mail : contact@carmad.fr

Plus en détail

POSTUROGEST. Logiciel de Posturologie et de gestion

POSTUROGEST. Logiciel de Posturologie et de gestion POSTUROGEST Logiciel de Posturologie et de gestion Gérer un cabinet de Posturologie, Avoir un plan d examen, Réaliser un examen postural détaillé, Stocker et suivre les Bilans, Besoins Éditer des bilans

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

Ecrire sur le pied dans une

Ecrire sur le pied dans une DOSSIER : ŒIL, PROPRIOCEPTION ET POSTURE (II) Traitement postural et stimulations podales Ecrire sur le pied dans une revue d ophtalmologie, même dans une thématique sur la posturologie, est inhabituel,

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD Douleur et Schizophrénie: Comment évaluer? Réseau Douleur Basse Normandie, 15 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE

Plus en détail

Inégalité de longueur des membres inférieurs Alain FAUGOUIN Congrès FNP 2003 ILMI ou ANISOMELIE Anatomique Fonctionnelle géométrique : -inégalité par asymétrie géométrique des membres inférieurs Fonctionnelle

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

Stimulations trigéminales bipolaires : vers une orthodontie neuro-sensorielle au cours de la dyslexie de développement.

Stimulations trigéminales bipolaires : vers une orthodontie neuro-sensorielle au cours de la dyslexie de développement. Stimulations trigéminales bipolaires : vers une orthodontie neuro-sensorielle au cours de la dyslexie de développement. Alfredo Marino (1) et Patrick Quercia (2) (1) Cabinet d orthodontie. Vicenza (Italie),

Plus en détail

Mme B., comptable, âgée de 58 ans, a perdu. Trouble postural et déséquilibre binoculaire, relations et répercussions fonctionnelles.

Mme B., comptable, âgée de 58 ans, a perdu. Trouble postural et déséquilibre binoculaire, relations et répercussions fonctionnelles. 35 Trouble postural et déséquilibre binoculaire, relations et répercussions fonctionnelles Article Title Diane Mathieu (1) (1) Orthoptiste, Paris (75) dianemathieu@noos.fr Abstract Introduction > en anglais

Plus en détail

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire...

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire... Dédicace... 5 Préambule... 7 Le déséquilibre de la mâchoire à l'origine de pathologies redoutables... 7 Terminologie... 8 Préface... 9 La santé... 10 L'ostéopathie et la maladie... 12 Le début de l'aventure...

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

Concordance entre deux évaluations cliniques du tonus postural, le test des rotateurs et le test de piétinement de Fukuda

Concordance entre deux évaluations cliniques du tonus postural, le test des rotateurs et le test de piétinement de Fukuda Concordance entre deux évaluations cliniques du tonus postural, Introduction le test des rotateurs et le test de piétinement de Fukuda A. Scheibel, M. Exposito, PM Gagey, B Weber Les cliniciens ont proposé,

Plus en détail

L orthoptiste et le patient diabétique

L orthoptiste et le patient diabétique L orthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet

Plus en détail

la L fonction du pied

la L fonction du pied XIV CONGRES AMIK BORDEAUX 28 et 29 Septembre 2012 Les conférences PIED ET ÉQUILIBRE : LA FONCTIONDU PIED ; LE PIED CAUSATIF OU ADAPTATIF D UNE PATHOLOGIE. Benoît de Laporterie, Podologue PIED et EQUILIBRE.

Plus en détail

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Pr. Kissani, Dr. Lohab Faculté de médecine,université Cadi Ayyad; Marrakech. Vous donner le vertige 1 Définition Le vertige est une sensation de déplacement

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES Philippe THOUMIE Hôpital Rothschild CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE CENTRE DE GRAVITE POLYGONE DE SUSTENTATION MODELE BIOMECANIQUE PENDULE INVERSE (Gurfinkel) MODELE

Plus en détail

Steve Delterre Podologue Posturologue Attaché au CHR St-Joseph Mons Hôpital de Warquignies Cabinet privé - Soignies

Steve Delterre Podologue Posturologue Attaché au CHR St-Joseph Mons Hôpital de Warquignies Cabinet privé - Soignies Steve Delterre Podologue Posturologue Attaché au CHR St-Joseph Mons Hôpital de Warquignies Cabinet privé - Soignies Comment un homme maintient-il une posture debout ou inclinée contre le vent qui souffle

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

2. Traitement Objectif général

2. Traitement Objectif général 1.5 Objectif particulier L assistante en podologie CFC évalue les besoins de soins podologiques des patients. 1.5.1...évaluer les besoins de base de soins podologiques des patients C3 1.5.2...évaluer les

Plus en détail

Technique ostéopathique sur les muscles oculomoteurs et répercussion sur le système postural

Technique ostéopathique sur les muscles oculomoteurs et répercussion sur le système postural Technique ostéopathique sur les muscles oculomoteurs et répercussion sur le système postural Introduction : L abord de l ostéopathie est holistique et vise a redonné une liberté de mouvement à la personne.

Plus en détail

NOM DATE INTERVENANT MOTIF DE LA RÉFÉRENCE, VU EN ERGOTHÉRAPIE POUR : DÉSIRS ET ATTENTES DU MILIEU :

NOM DATE INTERVENANT MOTIF DE LA RÉFÉRENCE, VU EN ERGOTHÉRAPIE POUR : DÉSIRS ET ATTENTES DU MILIEU : FACTTEEURS DU REENDEEMEENTT OCCUPATTIIONNEELL IINFFLLUEENÇANTT LL IINTTEERVEENTTIION EERGOTTHÉÉRAPIIQUEE DANS LLA PRÉÉVEENTTIION EETT LLEE TTRAIITTEEMEENTT DEES PLLAIIEES DEE PREESSIION NOM DATE INTERVENANT

Plus en détail

Cas Cliniques en Podologie

Cas Cliniques en Podologie Cas Cliniques en Podologie Étude et solutions Nicolas Teboul Pédicure-podologue 12/2009 Les cas concernés Le pied Le genou La hanche Le dos Pathologies du pied Myo-aponévrosite plantaire Syndrôme de Morton

Plus en détail

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant?

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fiche de consultation Migraine de l enfant 1 1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fratrie : Niveau scolaire (classe) : Situation vis-à-vis du travail scolaire : Bon Moyen En difficulté

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

LA KINEPODIE. Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients.

LA KINEPODIE. Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients. LA KINEPODIE Devenez spécialiste du pied et adaptez le meilleur traitement à vos patients. Le laboratoire Kinépod offre la possibilité aux kinésithérapeutes et aux ostéopathes de devenir spécialiste du

Plus en détail

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012 L ostéopathie PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO ISFI Bayonne Septembre 2012 1 PLAN Définition Un peu d histoire L ostéopathie aujourd hui Le cadre législatif Les différentes approches Pour qui, pour

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE

ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE Cynthia Lions 1, Marie Désirée Ezane 1 Milleret 3, Maria Pia Bucci 1 Emmanuel Bui-Quoc 2, Chantal 1 UMR 676, Hôpital Robert Debré, 75019,

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Docteur J ai mal a la tête ou comment 20 Millions de patients sont en quête du Graal RESEAU DOULEUR FRANCHE COMTÉ 30 MAI 2013

Docteur J ai mal a la tête ou comment 20 Millions de patients sont en quête du Graal RESEAU DOULEUR FRANCHE COMTÉ 30 MAI 2013 Docteur J ai mal a la tête ou comment 20 Millions de patients sont en quête du Graal RESEAU DOULEUR FRANCHE COMTÉ 30 MAI 2013 Migraine Céphalées tensives Névralgies AVF HPC Sinusite SADAM Douleurs stomato

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P.

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. La boiterie de l enfant La boiterie Les pièges de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. Liège Liège Caractéristiques de la boiterie

Plus en détail

L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant. Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne

L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant. Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne Le cadastre de Bullinger Le développement sensori moteur Une suite

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

Traitement de l Épaule douloureuse

Traitement de l Épaule douloureuse Traitement de l Épaule douloureuse Docteur Dominique F. GAZIELLY Membre de l Académie de Chirurgie Groupe de l Épaule de «l Institut de la Main» T. DUBERT, C. DUMONTIER, P. GAUDIN, DF. GAZIELLY, E. LENOBLE

Plus en détail

Proprioceptive Functional Training System

Proprioceptive Functional Training System Formations 2015 pro - fts Proprioceptive Functional Training System Prévention et Performance L optimisation comme le dévelopement de la performance sont souvent opposés au travail de postural de pévention.

Plus en détail

Frédéric VOTRE CABINET CONSEIL DELEUIL PODOLOGIE. pieds / posture / équilibre

Frédéric VOTRE CABINET CONSEIL DELEUIL PODOLOGIE. pieds / posture / équilibre VOTRE CABINET CONSEIL Frédéric DELEUIL PODOLOGIE pieds / posture / équilibre CONSULTATION & bilan de podologie Bienvenue dans votre cabinet de pédicurie-podologie. Ce document est destiné à votre information.

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II. Règlement médical

FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II. Règlement médical FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II Règlement médical ARTICLE 1 er Conformément à l article 3622-1 du nouveau code de la santé publique, la délivrance d une licence sportive

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT Emmanuelle Lagrue Neuropédiatrie Clocheville FMC Pédiatrie Clocheville Tours Espace Malraux 25 octobre 2012 LES QUESTIONS A SE POSER Quelles sont les grandes étapes

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR

EVALUATION DE LA DOULEUR EVALUATION DE LA DOULEUR Catherine GRENIER IADE -Cadre de Santé -Formateur 18/11/2015 CG - Promotion MONET 2015-2018 et Promotion VAN GOGH 2015-2016CG - Douleur - Promotion 2013-2016 Votre expérience en

Plus en détail

Journées du FNAS. 28 février et 1 er mars 2011

Journées du FNAS. 28 février et 1 er mars 2011 Journées du FNAS 28 février et 1 er mars 2011 L Action sociale 2 Nos convictions L Action Sociale : expression de notre solidarité Pour tous Démarche d Ecoute, de Conseils et d Orientations Mobilisation

Plus en détail

Proprioception oculaire et dyslexie de développement

Proprioception oculaire et dyslexie de développement J Fr. Ophtalmol., 2005; 28, 7, 713-723 Masson, Paris, 2005. ARTICLE ORIGINAL Proprioception oculaire et dyslexie de développement À propos de 60 observations cliniques P. Quercia (1), A. Seigneuric (2),

Plus en détail

Docteur, tout tourne.

Docteur, tout tourne. Docteur, tout tourne. Dr V Wiener Service ORL - Novembre 08 Introduction vertige = illusion de déplacement ou de mouvements dans l un des 3 plans de l espace à l origine de sensations rotatoires Signe

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Résumés développés Atelier 1 Synchronicité : la réorganisation neuro-fonctionnelle : la méthode Padovan ConférenceDr S. Padovan, Neuropsychiatre

Résumés développés Atelier 1 Synchronicité : la réorganisation neuro-fonctionnelle : la méthode Padovan ConférenceDr S. Padovan, Neuropsychiatre s développés Atelier 1 Synchronicité : la réorganisation neuro-fonctionnelle : la méthode Padovan ConférenceDr S. Padovan, Neuropsychiatre Atelier 2 Approche neurosensorielle des postures essentielles

Plus en détail

Dr Marie-Anne Dumont

Dr Marie-Anne Dumont Dr Marie-Anne Dumont Bulles d espace «La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une baisse des fonctions physiques, de la perte du rôle social joué comme

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale. Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI. Catégorie : Traumatologie du Sport

Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale. Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI. Catégorie : Traumatologie du Sport Titre : Le K-Taping en podologie : une approche globale Auteur(s) : Mr Franck-Jourdan FERRARI Catégorie : Traumatologie du Sport Date : Novembre 2012 17 ème Congrès IRBMS Le K-Taping en podologie: Une

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

290 route de Vienne BP 8252 69355 LYON Cedex 08 Tél : 04.37.90.11.21 DOSSIER D ADMISSION

290 route de Vienne BP 8252 69355 LYON Cedex 08 Tél : 04.37.90.11.21 DOSSIER D ADMISSION 290 route de Vienne BP 8252 69355 LYON Cedex 08 Tél : 04.37.90.11.21 DOSSIER D ADMISSION PIḔCES Ầ FOURNIR Photos d identité (4) Notification CDAPH Extrait d acte de Naissance Carte Vitale et Attestation

Plus en détail

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress où comment la pratique physique agit sur l amélioration du climat et des conditions de travail.

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE GENERALITES Douleur chronique = douleur qui évolue depuis plus de 6 Mois. Douleur «maladie» qui évolue par elle même Douleur «traumatisme»:

Plus en détail

REVUE DE LITTERATURE

REVUE DE LITTERATURE REVUE DE LITTERATURE Quelles sont les conséquences des Epines Irritatives d Appui Plantaire Inconscientes sur l état de santé? Arnaud FOISY 114 Avenue Henri Barbusse 91270 VIGNEUX Arno78@hotmail.fr 01.69.03.03.08

Plus en détail

76170 LILLEBONNE Tel : 02.32.75.85.97

76170 LILLEBONNE Tel : 02.32.75.85.97 Cryothérapie corps entier Fiche médecin Mme BRODIN LAURENCE MASSEUR KINESITHERAPEUTE 12 ter boulevard de Lattre de Tassigny 76170 LILLEBONNE Tel : 02.32.75.85.97 Information du patient NOM :. Prénom :

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Dysfonctions et douleurs myofasciales Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Conflits d intérêt Conférencière pour Purdue et Pfizer Objectifs Définir le syndrome myofascial et ses principales causes.

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005

HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005 LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE : APPROCHE MÉDICALE ET PRISE EN CHARGE DE PÉDICURIE- PODOLOGIE HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005 cycle d'analyse des recommandations- Personnes de 75 ans et plus ayant la capacité

Plus en détail

Le genou : approche Conflits d intérêts systématique Objectifs Questionnaire ciblé Question 1 Examen du genou

Le genou : approche Conflits d intérêts systématique Objectifs Questionnaire ciblé Question 1 Examen du genou Le genou : approche systématique Philippe Mailhot, md Journées de médecine familiale Gatineau Conflits d intd intérêts Objectifs Savoir questionner et examiner un patient avec une gonalgie Connaître les

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD SOINS PALLIATIFS EN PSYCHIATRIE, au-delà des préjugés LYON, 9 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE REGIONAL DOULEUR

Plus en détail

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN CHARGE EN APA DES AJA JOURNÉE DU 16 JUIN 2014, PARIS SANDRA BINIEK, PROFESSEUR D ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE LEILA GOFTI-LAROCHE, PHARMD, PHD Etablissements de santé

Plus en détail

LA PHYSIOTHÉRAPIE...

LA PHYSIOTHÉRAPIE... LA PHYSIOTHÉRAPIE... TOUT AU LONG DE VOTRE VIE! L Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec regroupe les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique. www.oppq.qc.ca Au bureau

Plus en détail

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby 1 Part.1 DÉFINITION ET PHYSIOPATHOLOGIE 2 Définition Dysfonctionnement cérébral soudain et cliniquement transitoire, secondaire à l application

Plus en détail

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne 1 Plan de la présentation - Introduction et chiffres du CHUV - Historique en SST - Analyse

Plus en détail

TECHNIQUES DE RÉADAPTATION PHYSIQUE STAGE CLINIQUE GRILLE D'ÉVALUATION

TECHNIQUES DE RÉADAPTATION PHYSIQUE STAGE CLINIQUE GRILLE D'ÉVALUATION TECHNIQUES DE RÉADAPTATION PHYSIQUE STAGE CLINIQUE GRILLE D'ÉVALUATION NOM DU STAGIAIRE : MILIEU DE STAGE : DATE DU STAGE : STAGE CLINIQUE (cochez) : I II Révisé automne 2015 Grille_stage_H-2016V papierfusionné_pretformulaire.docx

Plus en détail

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris DOULEURS DANS LA MALADIE DE PARKINSON Dr Marie-Christine Djian Unité Douleur CHSA - Paris MALADIE DE PARKINSON Eléments majeurs Akinésie Hypertonie Autres Dépression (70%) DOULEUR (50%) Tremblements CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS Programme : Merci de cocher les séminaires auxquels vous souhaitez participer. APPROCHE TISSULAIRE «PIERRE TRICOT»* Dates : 19, 20, 21 et 22 septembre 2013 Intervenants :

Plus en détail

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Journées Santé au Travail dans le BTP -Limoges 27, 28 et 29 mai 2015 Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Dr Audrey

Plus en détail

BERTHIER E, CHRISTIANO M, PHILIPPE M O, IEHL J, TATARU N, DECAVEL P, VUILLIER F, ELISEEF A, MOULIN T. Introduction (1). Contexte de l étude

BERTHIER E, CHRISTIANO M, PHILIPPE M O, IEHL J, TATARU N, DECAVEL P, VUILLIER F, ELISEEF A, MOULIN T. Introduction (1). Contexte de l étude REPRODUCTIBILITE INTEROBSERVATEUR DU TEST «NIHSS» (National Institutes of Heath Stroke Scale) RÉALISÉ PAR VIDÉOCONFÉRENCE : EXPÉRIENCE DU RÉSEAU DES URGENCES NEUROLOGIQUES (RUN) BERTHIER E, CHRISTIANO

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes La vision Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes Rôle de première ligne Premier examen visuel entre 6 mois et 1 an Deuxième examen visuel à partir de 3 ans. Troisième examen visuel avant l entrée

Plus en détail

Dr Louis Pierre ROSATI MPR r Patrick DÉTRUIT Chirurgien dentiste

Dr Louis Pierre ROSATI MPR r Patrick DÉTRUIT Chirurgien dentiste Dysocclusion dentaire et nomalies podologiques dans la prise en charge d une Fibromyalgie Dr Louis Pierre ROSATI MPR r Patrick DÉTRUIT Chirurgien dentiste Revue MMO n 21 mai 2007 : Fibromyalgie : Importance

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Sommaire Introduction Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Chapitre 1 Qu'est-ce que la psychopathologie? 2. Pathologie et souffrance psychique

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année Le projet de soins UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier Equipe pédagogique 1 ère année Législation Décret du 29 juillet 2004 relatif à l exercice de la profession Art.

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

De l intérêt de la structuration et de la codification des données médicales en soins de santé primaire.

De l intérêt de la structuration et de la codification des données médicales en soins de santé primaire. Intérêt pour l Assurance de la qualité des soins, de la structuration et de la codification des données médicales Assemblée Générale du CeNIM le 9 mars 2002 De l intérêt de la structuration et de la codification

Plus en détail

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique CONNAISSANCES PRÉALABLE Les séminaires de compétences cliniques de santé mentale se basent sur l enseignement «Anamnèse et compétences psychosociales» du N. Blondel & C. Salathé (2014) et les cours de

Plus en détail