DIAGNOSTIC TERRITORIAL EN MEURTHE-ET-MOSELLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC TERRITORIAL EN MEURTHE-ET-MOSELLE"

Transcription

1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL EN MEURTHE-ET-MOSELLE Février 2012 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA - Isabelle VIALA Jacques MALET Thibault BORDEAUX

2 Objectifs de ce diaporama Actualiser les principaux éléments chiffrés concernant la vie associative du département et le contexte dans lequel elle se développe, en la situant dans l ensemble régional et national, Partager quelques constats avec les acteurs et les décideurs du département, dans la perspective de mettre en place des actions de promotion et/ou de dynamisation du tissu associatif adaptées à la situation, Valoriser auprès du grand public la richesse du tissu associatif départemental, Fournir aux chercheurs du département, ou de la région, les données les plus récentes qu ils pourront analyser sous un angle historique, sociologique ou encore socio-économique. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

3 Nos sources et nos coopérations Les services du Journal officiel, ainsi que ceux du ministère de l Intérieur, des préfectures d Alsace et des tribunaux d instance de Moselle, pour les créations d associations, Les services du ministère de l Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, ainsi que ceux du ministère des Sports, La direction des études de l ACOSS - Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (URSSAF), et la caisse centrale de la Mutualité Sociale Agricole, pour le bilan de l emploi associatif, Un comité d experts de 40 membres, dont six universitaires, plus de 10 responsables de grands réseaux associatifs nationaux. Une pluridisciplinarité voulue pour une approche transversale : sociologie, psychologie, histoire, économie, statistique, droit, médecine, communication. Des experts issus de 10 régions différentes, pour une bonne approche du terrain. Un réseau de consultants sur l ensemble du territoire, dans les structures d appui aux associations, les services publics, et les collectivités territoriales. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

4 Contenu de ce diaporama Une présentation du département, pour situer le tissu associatif local dans son environnement. Une décennie de créations d associations dans le département, dans chacun de ses arrondissements, et une observation précise des objets de ces créations. Ceci en lien avec quelques repères régionaux et nationaux. Les enjeux économiques et sociaux du secteur associatif, autour des associations employeurs. Le tissu associatif aujourd hui : une estimation prudente du nombre des associations vivantes et du nombre des bénévoles dans le département. Un rapide panorama des associations en France aujourd hui pour mieux cerner le contexte dans lequel évoluent celles du département. Les derniers chiffres de l emploi dans l économie sociale du département. Un panorama chiffré des différentes formes d insertion par l économique. Les chiffres de ce diaporama sont présentés à l unité près. Ils doivent être lus avec prudence, en raison de la marge d erreur inhérente à tout recensement. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

5 LA MEURTHE-ET-MOSELLE EN QUELQUES MOTS Sources : Insee, Conseil général de Meurthe-et-Moselle Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

6 Carte d identité Contrairement aux autres départements français, créés en 1790, la Meurthe-et- Moselle est née en 1871, suite à la guerre franco-allemande. Le département doit son originalité géographique à sa morphologie particulière. En effet, ses dimensions : 130 km du nord au sud, et entre 7 et 103 km d'est en ouest, lui confèrent sa forme étrange. L'eau, la terre, le feu, l'air : de ces éléments vitaux, le territoire a su, à travers les âges, puiser ses ressources naturelles et les transformer en richesses. Le département offre un paysage contrasté, entre campagnes vallonnées, coteaux de Moselle et vastes forêts, propices à la promenade et aux loisirs. Un territoire fraternel : La solidarité apparaît dans tous les aspects de la politique départementale. Grâce à une forte implication du conseil général, le projet adopté en 2006 «en marche pour un développement solidaire et durable» met l économie solidaire et sociale au cœur de l action départementale. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

7 Quelques repères Superficie : km² dont 32,1% recouverts de bois et forêts, Préfecture : Nancy 44 cantons 594 communes PIB par habitant : ( au plan national) Taux d urbanisation : 77,3% ( 73,4 % au plan national) Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

8 La population habitants 139,1 habitants / km² (moyenne nationale : 114,2 habitants / km²) ménages salariés et non salariés Taux de chômage localisé au 2 ème trimestre 2011 : 9 % (9,4 % en Lorraine) Taux d activité des 15 à 64 ans : 69,5 %, (70,3 % en Lorraine) Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

9 Activité économique L image économique de la Meurthe-et-Moselle est liée aux mines de fer et à la sidérurgie, activités sources de richesses pendant plus d un siècle. Le déclin de ces industries historiques a été compensé par le développement d autres activités industrielles : automobile, plasturgie, chimie, travail des métaux, bois/papier, et plus récemment dans le secteur tertiaire : logistique du transport, centres de contacts clientèles, finance Une vaste politique de reconversion incite les entreprises à s'installer sur son territoire. Elle valorise la recherche scientifique et les nouvelles technologies. La Meurthe-et-Moselle présente aussi un relief diversifié et vallonné permettant des productions agricoles variées. Made in Meurthe-et-Moselle : brasseries (Champigneulles), céramique (Saint- Clément, Lunéville), cristallerie (Nancy, Baccarat, Vannes-le-Châtel), célèbres biscuiteries de Nancy, la mirabelle de Lorraine sous le label IGP et le vignoble des Côtes de Toul sous A.O.C. depuis Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

10 Créations d associations : bilan sur dix ans et analyse Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

11 Evolution des créations d associations Département France Source : Services du Journal officiel. L évolution nationale est reconstituée en tendance pour être comparée à l évolution départementale, à partir de la même base pour l année associative Le fléchissement observé depuis l année record se poursuit, conformément à la tendance nationale. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

12 Le département dans sa région Département Région Source : Services du Journal officiel. L évolution régionale est reconstituée en tendance pour être comparée à l évolution départementale, à partir de la même base pour l année associative L évolution départementale est proche de la courbe régionale, excepté en où la tendance régionale est en retrait et en où la baisse est ici plus nette. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

13 Créations en préfecture et sous-préfecture SP Lunéville 9% SP Toul 8% SP Briey 15% Préfecture Nancy 68% Source : Services du Journal officiel, déclarations sur 10 ans. La préfecture enregistre plus des deux-tiers des créations, la sous-préfecture de Briey, 15%. Celles de Lunéville et de Toul se partagent les 17% restants. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

14 Des créations pour répondre aux besoins Le dynamisme de création répond avant tout aux attentes de la population : au regard de ses besoins ressentis ou exprimés. Il se mesure en calculant le nombre de créations d associations pour habitants, ceci sur une période significative de 10 ans (années à ). Sources : Journal officiel et INSEE recensement de la population Traitement R&S. Lecture : 8,7 associations nouvelles pour 1000 habitants ont été enregistrées dans le département au cours des 10 dernières années. Le département présente un nombre de créations pour habitants inférieur à la moyenne régionale, elle-même un peu au-dessous de la moyenne nationale. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

15 Les créations dans les départements Meurthe-et-Moselle (8,7 ) Nombre de créations d associations pour habitants, sur dix ans : 12 et plus De 10,4 à 11,9 De 8,7 à 10,3 Moins de 8,7 Moyenne nationale : 10,6 Réalisé avec Philcarto, Données Journal Officiel et INSEE Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

16 Créations par arrondissement Le taux de création (nombre de créations d associations pour habitants) est ici calculé selon les arrondissements, marquant les spécificités des territoires à l intérieur du département. Source : Journal officiel et INSEE recensement de population Traitement R&S. Lecture : associations nouvelles ont été enregistrées en préfecture, au cours des 10 dernières années, 56 au cours de la dernière année Soit 10,3 créations pour 1000 habitants. Le taux de créations dans l arrondissement chef-lieu (10,3 ) est nettement supérieur à celui des autres arrondissements, notamment celui de Briey (5,9 ). Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

17 Mieux connaître les associations nouvelles. Depuis avril 2007, les associations nouvelles sont répertoriées au Journal officiel sous 29 thèmes différents, le plus souvent décomposés en sous-thèmes très ciblés. Une association peut être classée sous 2, voire 3 rubriques, pour tenir compte de son éventuelle polyvalence. Le tableau suivant porte sur les inscriptions des nouvelles associations, inscriptions dont le nombre dépasse forcément celui des créations. Il présente la répartition, en pourcentage, des inscriptions dans les principaux thèmes au niveau du département, en le situant par rapport aux moyennes régionale et nationale Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

18 Des associations pour quoi faire? Répartition en 10 grands thèmes des inscriptions des associations créées au cours des 4 dernières années (en %) Source : Journal officiel. Traitement R&S. Lecture : Depuis 4 ans, 20,5% des inscriptions se sont situées sous le thème «Culture», dans le département, pour une proportion de 19,7% dans la région et de 22,6% au national. (1) précisées en annexe 1. Le département se distingue avec des créations proportionnellement plus nombreuses dans le social, la santé et l éducation. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

19 La dynamique sportive Quelques repères en 2012 Source : ministère des Sports (données 2011) et INSEE recensement de population La Meurthe-et-Moselle compte clubs sportifs. Rapportée à la population, l offre sportive (2,7 clubs pour 1000 habitants) est ici identique au repère régional, lui-même très proche du repère national. Les clubs du département sont en moyenne de taille plus importante que le repère régional mais inférieure au repère national. En outre, ils résistent mieux qu ailleurs. On constate en effet que 39% (1) des clubs du département ont disparu (ou ont fusionné avec un autre club) au cours de la dernière décennie, un indice inférieur au repère national de 43%. (1) Ce ratio est obtenu à partir du nombre de clubs recensés il y a 10 ans, du nombre de clubs créés en 10 ans et du nombre de clubs existant dix ans après. Le sport est le seul domaine dans lequel cette observation est possible. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

20 Les associations employeurs : un enjeu économique et social Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

21 Répartition des associations employeurs Nombre d'associations employeurs Ventilation départementale Ventilation nationale 1 ou 2 salariés % 54% 3 à 5 salariés % 15% 6 à 9 salariés % 9% 10 à 19 salariés % 10% 20 à 49 salariés 156 9% 8% 50 à 99 salariés 62 3% 3% 100 salariés et plus 33 2% 1% Total % 100% Sources : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. Les petites associations, jusqu à 2 salariés, sont ici proportionnellement moins nombreuses (50% contre 54%). A l opposé, 33 associations figurent parmi les plus gros employeurs du département. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

22 Plus de emplois nouveaux depuis 2000 Source : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. Le nombre d emplois est calculé en faisant la moyenne des 4 trimestres. Chaque emploi correspond à un salarié qui peut être à temps complet ou à temps partiel, et qui peut éventuellement être employé dans plusieurs associations. Depuis 2000, l emploi associatif connaît une évolution proche de la courbe nationale. Il a augmenté de 19%, créant plus de emplois en 10 ans. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

23 Dynamisme de l emploi du secteur associatif Secteur associatif Secteur privé Source : ACOSS-URSSAF et MSA. Données 2010 exprimées en base 100 à partir de l année Le nombre d emplois est calculé en faisant la moyenne des 4 trimestres. Chaque emploi correspond à un salarié qui peut être à temps complet ou à temps partiel, et qui peut éventuellement être employé dans plusieurs associations. Depuis 2002, l emploi associatif connaît une croissance rapide et régulière, alors que l emploi privé évolue peu. Depuis 2008, l écart se creuse nettement. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

24 La place du régime agricole Si une large majorité des associations relèvent du régime général de sécurité sociale (ACOSS URSSAF), une part non négligeable relèvent du régime agricole (MSA). Les repères en 2012, pour le département et au plan national Source : Données 2010 de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole. Les associations relevant du régime agricole sont proportionnellement moins présentes dans ce département, et en moyenne de taille plus petite. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

25 Plus d un emploi privé sur huit Source : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. La part de l emploi associatif au sein du secteur privé est ici supérieure à la moyenne régionale et plus encore au repère national. Un élément fort qui permet aux acteurs concernés et aux décideurs du département de prendre conscience de l enjeu économique et social que représente le secteur associatif. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

26 Part de l emploi associatif par département Meurthe-et-Moselle (13,1%) Part de l emploi associatif au sein de l emploi privé : Plus de 12% De 10,7% à 11,9% De 9,4% à 10,6% Moins de 9,1% Moyenne nationale : 9,7% Réalisée avec Philcarto Sources : ACOSS URSSAF et CCMSA Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

27 Activités départementales et contexte national Répartition des salariés des associations par secteur (en %) Départementale Nationale Enseignement 8,5 11,9 Sport 3,8 4,2 Santé 14,2 7,2 Social (précisé dans la diapositive suivante) 45,9 47,8 Loisirs 0,3 0,6 Culture 4,0 3,4 Autres activités (1) 12,4 11,2 Autres (2) 10,9 13,7 Total 100,0 100,0 Source : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. L approche par activité est construite à partir de la nomenclature des activités françaises de l INSEE (code APE). (1) Agriculture, recherche, activités liées à l'emploi, auberges de jeunesse, tourisme Cf. annexe 3. (2) Associations non classées ailleurs répertoriées par l INSEE sous le code APE 9499Z L emploi associatif est proportionnellement deux fois plus présent ici dans le secteur de la santé. Il est en retrait dans les autres principaux secteurs. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

28 Importance de l emploi du secteur social Répartition des salariés associatifs du secteur social (en %) Source : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. (1) Centres sociaux, aide aux victimes, activités caritatives... Dans ce secteur, l hébergement social se distingue ici nettement. Inversement, l emploi associatif est peu présent dans l aide par le travail et l accueil d enfants handicapés. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

29 Longévité des employeurs associatifs D une année sur l autre, les associations employeurs résistent dans une proportion de l ordre de 95%. Parmi celles qui disparaissent, près de neuf sur dix ont moins de trois salariés. Ces petites associations comportant un ou deux salariés sont les plus fragiles : elles correspondent à 50% du total des employeurs dans le département. Plusieurs indices (1) permettent de qualifier la longévité de ces associations. Le plus simple et significatif est la proportion d associations de moins de trois salariés qui ont plus de dix ans dans le département : elle est de 49% ici, pour une moyenne nationale de 39%. Le plus récent est la proportion d associations employeurs en 2009 n étant plus recensées comme telles en 2010 : elle est inférieure à la moyenne nationale. Une plus grande stabilité des associations employeurs ici d après ces 2 indices. (1) Notamment à partir de notre examen de cohortes d associations employeurs, et de leur survie à 3 ans et 10 ans. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

30 Le tissu associatif aujourd hui dans la Meurthe-et-Moselle Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

31 Combien d associations en activité en 2012? Personne ne peut avancer un chiffre avec certitude : on connaît la date de naissance d une association mais on ne connaît généralement pas la date de fin d activité ou de mise en sommeil. Nous procédons donc par estimation à partir de quatre critères complémentaires* parfaitement maîtrisés, et mesurés dans le département : Le nombre de créations observé sur 10 ans, rapporté au total national Le nombre d associations employeurs, suivi annuellement Le nombre de clubs sportifs, suivi annuellement La pérennité des associations observée à partir du secteur du sport La fourchette prudente que l on peut avancer se situe Entre et associations en activité dans la Meurthe-et-Moselle. * A partir des travaux de Recherches & Solidarités, croisés avec les différentes enquêtes et informations les plus récentes. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

32 Combien de bénévoles en 2012? Nous avons construit un modèle national s appliquant à tous les départements. Il part de l estimation des associations vivantes et des travaux relatifs au bénévolat en France, dont l enquête nationale 2010 IFOP pour France Bénévolat. Les bénévoles intervenant dans les associations sont estimés à 11 millions en En tenant compte des engagements pluriels de nombreux bénévoles (un peu plus de 40%), on parvient à une moyenne de 14 bénévoles par association *. Sur cette base, on peut estimer entre et , le nombre de bénévoles dans les associations du département en Parmi ceux-ci, on peut distinguer entre 7 et 8 bénévoles en moyenne par association, intervenant au moins sur un mode hebdomadaire. Ce raisonnement conduit à estimer qu entre et bénévoles interviennent au moins une fois par semaine dans les associations du département, en * Environ 17 millions d interventions bénévoles à répartir entre 1,3 million associations. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

33 Le département dans le contexte national Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

34 Les associations en France aujourd hui Le nombre d associations en activité aujourd hui se situe aux alentours de 1,3 million. Difficile d être plus précis car on ne connaît que rarement la date de fin ou de mise en sommeil d une association. Parmi elles, emploient salariés : 9,7% des effectifs du secteur privé, plus que la construction (8,4%) et le transport (7,8%). Plus de 80% des Français plébiscitent les associations, et attendent de plus en plus de leur part, que ce soit en termes de services, de soutien ou de lien social. Les Français sont 45% à adhérer à une association, proportion inchangée depuis une dizaine d années (1). Entre 11 et 12 millions de Français sont bénévoles dans une association (1), environ 6 millions d entre eux interviennent sur un mode hebdomadaire. Contrairement aux idées reçues, la proportion des bénévoles est sensiblement la même pour toutes les générations. (1) Enquête INSEE 2002 Enquête 2010 IFOP pour France Bénévolat Enquête 2010 BVA pour les pouvoirs publics. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

35 Les associations face à de nouveaux défis. Une association ne peut plus se contenter d un objet, de statuts et d un mode de fonctionnement relativement simple : elle doit aujourd hui se doter d un véritable Projet associatif. Elle doit de plus en plus répondre à des exigences juridiques, à des règles de sécurité et à des impératifs de qualité. Sa ressource humaine bénévole est de plus en plus «contrainte», les formes et objectifs d engagement ont changé : les responsables associatifs doivent sans cesse trouver de nouveaux bénévoles, et surtout tenter de les fidéliser. Lorsque l association est employeur (16 à 17% de l ensemble des associations), elle est face aux mêmes exigences qu une entreprise. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

36 Une nouvelle génération de bénévoles. L engagement bénévole se fait toujours à partir d une cause et du souhait d être utile, de jouer un rôle actif de citoyen. Mais ces motivations pour les autres sont désormais accompagnées de motivations pour soi : la recherche d un véritable projet, le développement de compétences et l épanouissement personnel. De même, le travail en équipe et l accès à de nouvelles responsabilités bénévoles sont des ressorts d engagement, notamment chez les plus jeunes. Allant de pair avec la recherche d un projet et d une réelle efficacité, le besoin de conseils, d accompagnement et de formation sont de plus en plus partagés par les bénévoles de tous âges. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

37 Deux nouvelles formes d engagement. Aujourd hui, une personne souhaitant s engager auprès d une association, peut le faire pour une mission bien identifiée, et à partir d un savoir-faire précis. Cette notion de mission bénévole est bien adaptée pour les personnes disposant de peu de temps, notamment entre 25 et 55 ans. Par ailleurs, on peut maintenant aider une association à distance, soit par téléphone, soit par Internet : documentation, communication, suivi juridique, comptabilité Ces deux nouvelles formes d engagement peuvent permettre de motiver un plus grand nombre de Français en direction des associations. Elles peuvent aussi rendre les plus grands services aux associations qui manquent de ressources humaines bénévoles. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

38 Les nuages de l automne La situation générale de l association est jugée bonne par 65% des responsables associatifs, au regard de l action, des missions et des projets. Ce pourcentage tombe à 50% dans les associations qui emploient plus de cinq salariés. La situation est jugée très difficile dans 7% des associations, proportion variant fortement de 4% dans le secteur des loisirs et de l éducation populaire à 10% dans les associations sportives. A la fin 2011, 61% des responsables jugeaient bonne la situation financière de leur association, proportion nettement plus faible chez les employeurs : 52% dans les associations de moins de 5 salariés et 48% dans celles de plus de 5 salariés. La situation financière est jugée très difficile dans 11% des associations : cela représente environ organismes en situation préoccupante. Cette proportion monte même à 16% dans les associations du domaine sanitaire et social. Source : Enquête nationale réalisée en ligne, entre le 2 et le 8 décembre 2011, auprès d un panel de 743 responsables associatifs, représentatif au regard de la taille et du secteur d activité. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

39 Ressources humaines : souci premier. Depuis la rentrée de septembre 2011, seulement 44% des responsables associatifs jugent bonne la situation au regard du bénévolat (nombre, disponibilité, savoir-faire). Cette proportion varie fortement entre 42% dans le secteur du sport et 52% dans celui des loisirs et de l éducation populaire. Lorsqu on leur demande de classer leurs préoccupations, 47% des responsables placent en premier la question des ressources humaines bénévoles : 31% ciblent le bénévolat d animation et 16% craignent pour la motivation et l investissement des équipes dirigeantes. Cette dernière crainte est plus forte encore chez les employeurs (18%) et dans le secteur du sport (21%). Parmi les employeurs, 18% des responsables d associations comportant moins de cinq salariés craignent de devoir réduire leur effectif. Cette proportion est de 30% dans les associations de plus de cinq salariés. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

40 Des craintes pour demain. Les responsables étaient 65% à juger bonne la situation de leur association en fin d année Ils ne sont plus que 52% à penser qu elle sera satisfaisante au cours des premiers mois de Cet optimisme est plus relatif encore dans le secteur de la culture (48%) et parmi les responsables employeurs de plus de cinq salariés (40%). Les raisons qui fondent le pessimisme sont plus fortement liées au manque de ressource humaine bénévole, qu aux difficultés financières. Parmi leurs préoccupations, au-delà des ressources humaines que placent en premier 47% des responsables, les soucis financiers sont ciblés par 26% d entre eux. Cette proportion variant de 18% à 51%, selon l importance du budget. Au-delà, viennent les questions matérielles (dont les locaux), placés en premier par 13% des répondants, puis la baisse du nombre des adhérents, par 10% des responsables. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

41 Et pourtant, l optimisme personnel. Aujourd hui, les responsables associatifs sont optimistes dans une proportion générale de 63%. Elle est plus faible dans le sport (52%), ainsi que parmi les employeurs (50%). Par nature, compte tenu de leur engagement, les responsables sont très peu nombreux à se dire très pessimistes (5%). Dans le même sens, 23% des responsables considèrent que leurs motivations restent très fortes, et 60% indiquent qu elles restent fortes. Ces proportions ne varient que très peu selon le budget, la qualité d employeur ou le secteur d activité. A l exception notable du secteur sportif, avec une proportion de 13% seulement de dirigeants conservant une très forte motivation et 21% avouant qu elle est aujourd hui faible (15% en moyenne). Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

42 Déterminés, résignés ou révoltés. Aujourd hui, 17% des responsables se disent «plus déterminés que jamais» (21% dans le secteur social) et 64% se disent «déterminés». Ainsi, plus de 80% des dirigeants bénévoles affichent leur volonté, en dépit des circonstances. Mais on ne négligera pas les 11% des responsables qui se disent «résignés». Cette proportion varie de 8% dans le secteur social à 15% dans celui du sport. Elle touche très peu les associations qui disposent d un gros budget (4%). Il y a une corrélation entre difficultés en matière de ressources humaines et résignation. Par ailleurs, 8% des responsables se disent «révoltés». Cette proportion est plus forte chez les employeurs (12%), qui sont aussi des associations à gros budget. Il y a une corrélation entre difficultés financières et révolte. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

43 L emploi dans l économie sociale du département Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

44 La situation de l emploi en Les données présentées ici s appuient sur une coopération avec l ACOSS-URSSAF et la Mutualité sociale agricole, permettant de cerner l ensemble de l emploi d économie sociale, qu il relève du régime général ou du régime agricole. Le périmètre des quatre composantes de l économie sociale, associations, fondations, mutuelles et coopératives, est défini selon le statut juridique des établissements précisé en annexe 4. Ces données portent sur l année Un rapprochement avec les données des années antérieures n est pas effectué ici, pour les deux raisons suivantes : - Un risque important de divergence entre une évolution annuelle globalement positive (croissance de l emploi associatif de 1,1% entre 2009 et 2010, en Lorraine) et une évolution conjoncturelle en retrait depuis le dernier trimestre 2010 (-0,6% entre le 3 ème et le 4 ème trimestre 2010, en Lorraine) - Les restructurations importantes opérées ces dernières années, au sein des coopératives et des mutuelles, rendant le suivi peu significatif. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

45 Les établissements employeurs Avertissement : l observation porte ici sur les établissements identifiés à partir de leur numéro SIRET, et non sur les entreprises qui peuvent comporter plusieurs établissements. Sources : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. Par rapport aux repères nationaux et régionaux, le département se caractérise par une proportion plus forte du nombre des employeurs associatifs et mutualistes, et par une moindre proportion de coopératives. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

46 Les salariés de l économie sociale Avertissement : les emplois sont recensés en moyenne trimestrielle qu ils soient à temps partiel ou à temps complet. Sources : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. Par rapport aux repères régionaux, le département se caractérise par une proportion légèrement plus forte du nombre des salariés dans les associations, les fondations et les mutuelles. Aussi par une moindre proportion de salariés dans les coopératives. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

47 La masse salariale distribuée Avertissement : la masse salariale désigne l ensemble des rémunérations sur lesquelles repose le calcul des cotisations sociales (voir le détail en annexe). Sources : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. La proportion des salariés associatifs avoisine 85% du total de l économie sociale, celle de la masse salariale correspondante est de l ordre de 78% seulement. Il existe en effet de nombreux emplois à temps partiel dans ce secteur, notamment dans les domaines des loisirs, du sport et de la culture. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

48 Près d un emploi privé sur six Le poids de l économie sociale est calculé par rapport au total de l emploi privé. Ce secteur représente un enjeu économique et social fort, notamment du fait de l importance du tissu associatif, comme le montre le tableau présenté ici. Sources : Données 2010 ACOSS-URSSAF et MSA. Dans le département, près d un emploi privé sur six se situe dans l économie sociale : c est supérieur au repère régional (14,4%), lui-même supérieur à la moyenne des régions, hors Ile-de-France (13,8%). Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

49 L insertion par l économique Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

50 Un secteur pluriel. D après l article L du code du travail, l'insertion par l'activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. Elle met en œuvre des modalités spécifiques d'accueil et d'accompagnement. L'insertion par l'activité économique, notamment par la création d'activités économiques, contribue également au développement des territoires. Selon le CNAR IAE (1), l insertion par l économique comporte en France, environ 5300 structures, employant entre et personnes, encadrées par permanents. Ces 5300 structures (4200 permanentes et environ 1100 temporaires) sont réparties en 6 types : Les Ateliers Chantiers d'insertion (ACI) Les Associations Intermédiaires (AI) Les Entreprises d'insertion (EI) Les Entreprises de Travail Temporaire d'insertion (ETTI) Les Groupements d'employeurs pour l'insertion et la Qualification (GEIQ) Les Régies de Quartier et de Territoire (RQ) (1) Centre national d appui et de ressources Insertion par l économique Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

51 Un secteur difficile à approcher Ce secteur, aujourd hui reconnu et très utile socialement, est difficile à appréhender sur le plan statistique. Plusieurs questions méritent d être posées :. Faut-il tenir compte des conventionnements plutôt que des structures porteuses, sachant qu une même structure peut porter plusieurs ateliers de chantiers d insertion et/ou plusieurs entreprises d insertion? Comment identifier les structures porteuses qui peuvent avoir des statuts juridiques différents : statut associatif ou encore société anonyme, société à responsabilité limitée, société coopérative (SCOP, SCIC) pour les entreprises d insertion et les entreprises de travail temporaire d insertion, voire même collectivités locales et établissements publics pour les structures porteuses des ateliers et chantiers d insertion? Comment identifier les activités d insertion qui peuvent être très diverses, même si dominent les activités du bâtiment ou encore les services à la personne? pas de critères objectifs classiques, tels que catégories juridiques ou codes d activités pour disposer d une connaissance statistique précise du secteur. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

52 Les informations disponibles. Les données relatives aux conventions entre les structures d insertion par l économique et l Etat, ainsi que les aides qui leur sont apportées. Elles sont issues de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi (DIRECCTE). Les plus récentes concernent l année Elles ont été complétées par les Unités Territoriales de Moselle et de Meurthe-et- Moselle, pour les chantiers d insertion en Les données sur l emploi issues des coopérations entre R&S, l ACOSS-URSSAF et la Caisse centrale de la MSA (données 2010). Elles concernent uniquement les structures juridiques «association déclarée entreprise d insertion par l économique» (code INSEE 9221) et «association intermédiaire» (code INSEE 9222). Les autres structures ne pouvant être identifiées par leur périmètre juridique ou leur périmètre d activité. Les recensements du comité national de coordination et d évaluation des GEIQ et du comité national de liaison des régies de quartiers. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

53 Un bilan chiffré par type de structures d insertion Les diapositives suivantes réunissent les informations collectées pour chaque type de structures d insertion par l économique implantées en Lorraine :. Les Ateliers Chantiers d'insertion (ACI) Les Associations Intermédiaires (AI) Les Entreprises d'insertion (EI) Les Entreprises de Travail Temporaire d'insertion (ETTI) Les Groupements d'employeurs pour l'insertion et la Qualification (GEIQ) Les Régies de Quartier (RQ) labellisées par le Comité national Ces informations issues des sources précédemment citées concernent les conventionnements ou les structures elles-mêmes, en sachant qu une même structure peut présenter plusieurs conventionnements. Les chiffres 2010 de l emploi dans les structures juridiquement identifiables «association déclarée entreprise d insertion par l économique» (code INSEE 9221) et «association intermédiaire» (code INSEE 9222) sont précisées dans ces 2 cas. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

54 Les ateliers et chantiers d insertion Ce sont des dispositifs dont l objet est l embauche de personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Ils peuvent être portés par des structures au statut juridique différent (collectivité locale, établissement public, association ). Ils reposent sur un conventionnement avec l Etat et différentes aides dont une aide spécifique à l accompagnement. Sources : Données DIRECCTE Les derniers chiffres transmis par l Unité Territoriale de Meurthe-et-Moselle portent sur l année 2011 : 71 chantiers d insertion portés par 35 structures et concernant 1023 postes aidés. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

55 Les associations intermédiaires Elles emploient des personnes en difficulté pour les mettre à disposition d utilisateurs (entreprises, associations, particuliers ) pour la réalisation de travaux occasionnels. Elles ont le statut d association loi 1901 ou celui spécifique, d association intermédiaire. Sources : Données DIRECCTE En 2011, l ACOSS-URSSAF et la MSA n enregistrent pas d établissement employeur portant le statut juridique spécifique d association intermédiaire, dans le département. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

56 Les entreprises d insertion Association, SARL, aucune forme juridique n est imposée à l entreprise d insertion, laquelle produit des biens ou des services comme n importe quelle entreprise. Son originalité : proposer à des personnes en difficulté une activité productive assortie de différentes prestations définies selon les besoins de l intéressé (réentraînement aux rythmes de travail, formation, accompagnement social ). Sources : Données DIRECCTE En 2011, l ACOSS-URSSAF et la MSA enregistrent, 8 établissements employeurs portant le statut juridique spécifique d entreprise d insertion par l économique, dans le département. Ils représentant 246 salariés et une masse salariale de 2,2 M. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

57 Les entreprises de travail temporaire d insertion Elles ont pour activité exclusive l insertion professionnelle des personnes en difficulté auxquelles elles proposent des missions auprès d entreprises utilisatrices, ainsi qu un suivi et un accompagnement social et professionnel, pendant et en dehors des missions. Sources : Données DIRECCTE Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

58 Les groupements d employeurs pour l insertion et la qualification Ils permettent d embaucher des personnes sous contrat de travail aidé afin de les mettre à disposition d entreprises adhérentes et de favoriser leur insertion et leur qualification professionnelle. Source : Les GEIQ sont des associations loi 1901 qui se réfèrent aux dispositions relatives aux "groupements d'employeurs". Le comité national de coordination et d évaluation des GEIQ recense 131 groupements labellisés au 21 octobre Très présents en Rhône-Alpes, ils sont plus dispersés en PACA, Aquitaine et Nord Pas-de-Calais. Ils sont peu nombreux dans les autres départements et absents en Lorraine. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

59 Les régies de quartiers ou de territoires Une «Régie de Quartier» ou une «Régie de Territoire» est une association loi 1901, qui élabore un projet économique, politique et social grâce à la volonté partagée des habitants, des élus des collectivités, des représentants des bailleurs sociaux et des acteurs socio-économiques. Ce projet, dans sa dimension sociale, peut comporter un volet «insertion» et se traduire par un conventionnement «chantier d insertion», un conventionnement «entreprise d insertion» ou encore par un double conventionnement «atelier» et «entreprise». Le Comité national de liaison des Régies de quartier réunit 140 régies labellisées en France dont quatre en région Lorraine : Une dans la Meuse : la Régie des Quartiers de Bar-le-Duc (chantier d insertion) Deux en Meurthe-et-Moselle : Laxou-Province (chantier d insertion et entreprise d insertion en cours de création en février 2011) et la Régie de Quartier de Mont- Saint-Martin (chantier d insertion) Une en Moselle : Berhen Insertion (double conventionnement) Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

60 Annexes Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

61 Annexe 1 Définition des secteurs d activités des associations nouvelles, au regard des inscriptions au Journal officiel Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

62 Annexe 2 Quelques définitions relatives aux données sur l emploi L observation porte ici sur les établissements identifiés à partir de leur numéro SIRET, et non sur les entreprises. Alors que pour les données antérieures à 2009, était considéré comme actif pour une année donnée, tout établissement présent au moins un trimestre de l année, il est désormais compté au prorata du nombre de trimestres d activité : 0,25 pour un trimestre, 0,50 pour deux trimestres Qu il s agisse du régime général ou du régime agricole, les emplois ne sont pas distingués selon qu ils sont à temps partiel ou à temps complet, selon qu ils sont à durée déterminée ou indéterminée. Ne sont pas comptés les salariés sans contrat (stagiaires par exemple). Le secteur concurrentiel, appelé également secteur privé, couvre l ensemble des cotisants du secteur concurrentiel qui comprend tous les secteurs d activité économique sauf les administrations publiques, l éducation non marchande (établissements d enseignement relevant de l Etat ou des collectivités locales), la santé non marchande et l emploi par les ménages de salariés à domicile. La masse salariale totale désigne l ensemble des rémunérations sur lesquelles repose le calcul des cotisations des assurances sociales, des accidents du travail et des allocations familiales. Elle se distingue de l assiette «Contribution Sociale Généralisée» (CSG) qui comprend également les sommes allouées au titre de l intéressement et de la participation et certaines indemnités n entrant pas dans l assiette déplafonnée. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

63 Annexe 3 Définition des secteurs d activités, au regard de l emploi Cette répartition repose sur la Nomenclature d Activités Françaises (NAF) de l INSEE, entrée en vigueur le 1 er janvier Les codes APE correspondant à chaque secteur peuvent être communiqués sur demande. Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

64 Annexe 4 o Périmètre des 4 composantes de l économie sociale Les associations employeurs retenues ici appartiennent aux catégories juridiques suivantes (INSEE) : associations non déclarées (9210), associations déclarées (9220), associations d utilité publique (9230), associations de droit local (9260), associations déclarées «entreprises d insertion par l économique» (9221) et associations intermédiaires (9222). o Les fondations sont identifiées par le code juridique o Au sein des coopératives, on distingue par le code juridique, croisé parfois avec le code APE : - les coopératives agricoles : codes 6316, 6317, 6318, 6532, 5432, 5532 et les coopératives de production : 5458, 5558, les coopératives de crédit : 6595, 6596, 6100, 5192, 5193, 5194, 5195, 5196, 5460, 5560, 5660 dont le code APE appartient aux divisions 64, 65 et 66 (services financiers et assurances) et les établissements de la catégorie juridique 5699 dont le code APE (ancienne NAF) est 651D (banques mutualistes) et 651 E (caisses d épargne). - les coopératives de consommation : 5451, 5551, 5651, les coopératives artisanales : 5453, 5553, les coopératives commerciales : 5552 et les autres coopératives : 5203, 5309, 5307, 5443, 5543, 5643, 6543, 5454, 5554, 5654, 6554, 5455,5555, 5655, 5459, 5559, 5659, 5547, 5647, 5605, 6558, 6560, les autres coopératives des catégories juridiques 5460, 5560, 5660 dont le code APE n appartient pas aux divisions 64, 65 et 66. o Les mutuelles regroupent les établissements des catégories juridiques suivantes : - sociétés d assurance mutuelles : assurances mutuelles agricoles : mutuelles : autres organismes mutualistes : 8290 Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

65 Un réseau d experts au service des solidarités Association sans but lucratif, Recherches & Solidarités s est donné pour objectif d apporter aux acteurs et aux décideurs les informations les plus récentes, avec une préoccupation de complémentarité intelligente par rapport aux travaux qui sont menés et publiés par ailleurs. Elle s appuie sur des données provenant d organismes officiels et sur ses enquêtes annuelles pour produire des publications nationales, régionales et départementales qui sont en libre accès sur R&S réalise également, en lien avec des partenaires de plus en plus nombreux (réseaux associatifs, services déconcentrés de l Etat, conseils généraux, associations nationales ) des travaux spécifiques sur le bénévolat, la vie associative ou le don d argent. Contact : Diagnostic territorial de Meurthe-et-Moselle - février

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 Juin 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Amadou BA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CHAMPAGNE-ARDENNE ARDENNE EN 2012

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CHAMPAGNE-ARDENNE ARDENNE EN 2012 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CHAMPAGNE-ARDENNE ARDENNE EN 2012 Juin 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN BOURGOGNE EN 2011

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN BOURGOGNE EN 2011 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN BOURGOGNE EN 2011 Septembre 2012 Cécile BAZIN Marie DUROS Noël TADJINE Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie sociale en

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 Juin 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN GUYANE EN 2013

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN GUYANE EN 2013 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN GUYANE EN 2013 Juin 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Amadou BA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

Chiffres clés de la vie associative en Moselle

Chiffres clés de la vie associative en Moselle Chiffres clés de la vie associative en Moselle Mars 2012 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Isabelle VIALA Jacques MALET Thibault BORDEAUX Objectifs de ce diaporama Actualiser les principaux

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE À LA RÉUNION EN 2014

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE À LA RÉUNION EN 2014 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE À LA RÉUNION EN 2014 Juin 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Octobre 2015 SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL ETAT DU TISSU ASSOCIATIF ET BILAN DE L EMPLOI DES STRUCTURES PRIVEES NON LUCRATIVES EN 2014 En bref Le Centre de ressources DLA du champ social, médico-social et

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE Juin 2010 version 2 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

Cécile BAZIN Alexis GUYONVARCH Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET

Cécile BAZIN Alexis GUYONVARCH Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN RHONE ALPES Emploi en 2008 et conjoncture Cécile BAZIN Alexis GUYONVARCH Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET LES CHIFFRES CLEFS EN 2008 : Plus de 23 400 établissements employeurs. Près

Plus en détail

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN NORD-PAS-DE-CALAIS

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN NORD-PAS-DE-CALAIS ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN NORD-PAS-DE-CALAIS Septembre 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET 1 Avant-propos Les associations et les

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CHAMPAGNE-ARDENNE. Juin 2010 version 2

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CHAMPAGNE-ARDENNE. Juin 2010 version 2 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CHAMPAGNE-ARDENNE Juin 2010 version 2 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C

Plus en détail

L économie sociale en région Centre-Val de Loire

L économie sociale en région Centre-Val de Loire L économie sociale en région Centre-Val de Loire Associations, fondations, mutuelles, coopératives Septembre 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Un partenariat

Plus en détail

L économie sociale en Nord-Pas-de-Calais Picardie

L économie sociale en Nord-Pas-de-Calais Picardie L économie sociale en Nord-Pas-de-Calais Picardie Associations, fondations, mutuelles, coopératives Septembre 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Un partenariat

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE. Avril 2010

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE. Avril 2010 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN BASSE-NORMANDIE Avril 2010 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS EN GUADELOUPE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS

LES ASSOCIATIONS EN GUADELOUPE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS LES ASSOCIATIONS EN GUADELOUPE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS Septembre 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET La vie associative et ses enjeux Il est essentiel de bien connaître les contours

Plus en détail

LE SECTEUR ASSOCIATIF

LE SECTEUR ASSOCIATIF LE SECTEUR ASSOCIATIF DE LA VILLE DE LYON Chiffres clefs Décembre 2011 Marie DUROS - Cécile BAZIN Henitsoa RAHARIMANANA - Jacques MALET Il se crée, en moyenne chaque année, 850 associations nouvelles à

Plus en détail

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL DANS LES PAYS DE LA LOIRE

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL DANS LES PAYS DE LA LOIRE ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL DANS LES PAYS DE LA LOIRE Septembre 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Avant-propos Les associations

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN REGION CENTRE Emploi en 2009 Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET LES CHIFFRES CLEFS EN 2009 : Plus de 8 000 établissements employeurs Près de 87 000 salariés, soit 12,6% du

Plus en détail

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN PICARDIE

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN PICARDIE ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN PICARDIE Septembre 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Avant-propos Les associations et les fondations

Plus en détail

THIERRY BRAILLARD LOUIS PELAEZ

THIERRY BRAILLARD LOUIS PELAEZ Le secteur associatif de la Ville de Lyon Chiffres clefs - Novembre 2013 100 route de Vienne - 69008 Lyon Tél. 09 50 45 47 17 - contact@rezo1901.org 100 route de Vienne - 69008 Lyon Tél. 09 50 45 47 17

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS

LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS Septembre 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET La vie associative et ses enjeux Il est essentiel de bien connaître les contours

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN MARTINIQUE

ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN MARTINIQUE ASSOCIATIONS et FONDATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN MARTINIQUE Septembre 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Avant-propos Les associations et les fondations

Plus en détail

Panorama du secteur associatif de la Loire-Atlantique

Panorama du secteur associatif de la Loire-Atlantique Panorama du secteur associatif de la Loire-Atlantique Janvier 2013 Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Loire-Atlantique Maison de l administration nouvelle - 6, rue René Viviani CS 86227

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

Les chiffres clés de l emploi de l aide à domicile associative

Les chiffres clés de l emploi de l aide à domicile associative Mois AAAA En bref Depuis le plan de développement des services à la personne de 2005 ( «plan Borloo»), l aide à domicile tend à s effacer au profit des services à la personne 1. Cette fiche a pour objet

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés L Economie Sociale et Solidaire Chiffres-clés Préambule : l'economie Sociale et Solidaire et la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire L'Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et

Plus en détail

LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE

LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE DU SECTEUR PRIVE SANITAIRE ET SOCIAL : EMPLOIS, MASSE SALARIALE ET EMPLOYEURS NOVEMBRE 2012 1 Ce travail est réalisé pour la deuxième année consécutive, avec la

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 10 avril 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par le Service de

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations Les statistiques trimestrielles ou annuelles sont basées sur les Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations (BRC) remplis par les établissements employeurs du

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2013

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2013 10 JUIN 2014 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2013 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Amadou BA Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale, entendue

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014 JUIN 2015 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Mélanie BAZOGE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale, entendue sous le

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire?

Objectifs. Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? 30 mars 2009 Objectifs Pour agir, il faut connaître : quels sont les contours de l Économie Sociale et Solidaire dans la région des Pays de la Loire? Les établissements de la région : leur nombre, le nombre

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

LES CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES DU GE CONSTITUÉ SOUS STATUT ASSOCIATIF DANS LE SECTEUR NON MARCHAND ù

LES CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES DU GE CONSTITUÉ SOUS STATUT ASSOCIATIF DANS LE SECTEUR NON MARCHAND ù LES CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES DU GE CONSTITUÉ SOUS STATUT ASSOCIATIF DANS LE SECTEUR NON MARCHAND ù La connaissance du cadre juridique et fiscal du GE est prépondérante dans la conduite d accompagnement,

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics

L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics ENQUÊTE 2012 L accès des structures d insertion par l activité économique (SIAE) aux marchés publics Chiffres clés 2011 L enquête, réalisée en 2012, porte sur les chiffres 2010 et 2011 42% des SIAE ont

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son partenariat avec l association Recherches & Solidarités

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Hors-Série n 1 Juin 2012 L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Editorial Le Pays Sologne Val Sud jouit d une attractivité résidentielle qui se reflète dans le dynamisme démographique de nos communes, la vitalité

Plus en détail

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans Mois AAAA En bref L objectif de cette fiche est de donner une vision chiffrée du nombre d établissements collectifs d accueil de jeunes enfants (les structures monoaccueil et multi-accueil) et de montrer

Plus en détail

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social?

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? 1 Sociale S La Note Sociale Mars 2015 Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? L objectif de cette note est de faire le point sur le CICE, notamment à partir

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour 47 Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour SOMMAIRE INTRODUCTION L Enfant, le Sport et le Handicap 1 HANDISPORT et USEP : Qui sommes-nous? PRESENTATION 2 HISTORIQUE 3 HANDISPORT

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS FACE A LA CONJONCTURE

LES ASSOCIATIONS FACE A LA CONJONCTURE LES ASSOCIATIONS FACE A LA CONJONCTURE ET AUX EMPLOIS D AVENIR 4 ème ème édition juin 2013 Sous la direction de Cécile BAZIN et Jacques MALET CETTE DEMARCHE D OBSERVATION SEMESTRIELLE A ETE CONÇUE ET REALISEE

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE. Département de l Orne ORNE. de Flers. Bassin d Alençon. Bassin. Bassin d Argentan.

OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE. Département de l Orne ORNE. de Flers. Bassin d Alençon. Bassin. Bassin d Argentan. - JANVIER 2014 - OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE SUR LE DÉPARTEMENT DE DE L O ORNE Bassin d Argentan Bassin de l Aigle - Mortagne Bassin de Flers Bassin d Alençon Pays d Alençon Département de

Plus en détail

Les associations de l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône

Les associations de l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône PRÉFET DU RHÔNE Direction départementale de la Cohésion sociale Les associations de l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône Chiffres clefs et résultats d enquête auprès des responsables associatifs

Plus en détail

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN ACCORD SIGNE LE 12/09/2005 PAR LES SYNDICATS CFDT, CFTCAM CFTC, SNECA CGC, FNSF CGT, FO. ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN Entre les soussignés : La CAISSE

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail