Table des matières. Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat... 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat... 3"

Transcription

1 Table des matières Introduction Chapitre 1 De quoi s agit-il? Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat Section 2. Pourquoi les banques? Protéger les épargnants Protéger le système financier Section 3. Pourquoi la solvabilité? Solvabilité Liquidité Chapitre 2 Comment utiliser ce manuel? Section 1. Structure du document Section 2. Conventions Abréviations Langues Encadrés Aperçu général Chapitre 3 De Bâle I à Bâle III Section : Le Comité de Bâle Section : L accord de Bâle Comité de Bâle Union européenne Belgique France Section : L amendement risques de marché Comité de Bâle Union européenne Belgique

2 VIII Bâle II et le risque de crédit 4. France Section : Bâle II Comité de Bâle Union européenne Belgique France Section : Les leçons de la crise. En route vers Bâle III Comité de Bâle Union européenne Chapitre 4 La structure de Bâle II Section 1. Le «pilier 1» ou les exigences minimales de fonds propres Définition Champ et modalités d application Champ d application Modalités d application Fréquence Format de rapport Les trois types de risque du pilier Le risque de crédit Définition Approches Le risque de marché Définition Approches Le risque opérationnel Définition Approches Section 2. Le «pilier 2» ou le processus de surveillance prudentielle Définition Champ et modalités d application Champ d application Modalités d application Fréquence... 44

3 Table des matières IX Format de rapport Les deux pôles du pilier L ICAAP Le SReP Section 3. Le «pilier 3» ou la discipline de marché Définition Champ et modalités d application Champ d application Modalités d application Fréquence Format et canal de communication Les exigences de communication du pilier Exigences minimales de fonds propres (pilier 1) Chapitre 5 Les fonds propres disponibles Section 1. Structure des fonds propres réglementaires Subdivisions Critères d éligibilité Subordination Présence / absence d obligation de paiements futurs Limites d assimilation Limites Dépassement Section 2. Le «Tier 1» ou les fonds propres de base «Core Tier 1» Capital éligible Capital libéré Primes d émission Actions propres (-) Réserves éligibles Bénéfice reporté Perte reportée (-) Bénéfice de l exercice perte de l exercice (-) Réserves légales / statutaires

4 X Bâle II et le risque de crédit 1.3. Intérêts minoritaires Fonds pour risques bancaires généraux Immobilisations incorporelles (-) Goodwill (-) Autres immobilisations incorporelles (-) «Hybrid Tier 1» Définition Points communs Remboursement du capital Versement d une rémunération Instruments innovateurs Remboursement du capital Versement d une rémunération Instruments non innovateurs Remboursement du capital Versement d une rémunération Évolution de la réglementation Critères d éligibilité a. Remboursement du capital b. Versement d une rémunération Limites d assimilation Période transitoire Section 3. Le «Tier 2» ou les fonds propres complémentaires «Upper Tier 2» Emprunts subordonnés perpétuels Remboursement du capital Versement d une rémunération Fonds interne de sécurité «Lower Tier 2» Emprunts subordonnés à long terme Remboursement du capital Versement d une rémunération Section 4. Le «Tier 3» ou les fonds propres surcomplémentaires Composantes Emprunts subordonnés à court terme Remboursement du capital

5 Table des matières XI Versement d une rémunération Bénéfice intérimaire du portefeuille de négociation Section 5. Traitements prudentiels particuliers ». 1. Participations à déduire Le problème du «double gearing Définition Champ d application Les contre-mesures réglementaires Principes Participations minoritaires non significatives Participations minoritaires significatives Participations majoritaires Plus- ou moins-values non réalisées L impact de la juste valeur sur les réserves de réévaluation Le point de vue des superviseurs Les filtres prudentiels Évolution de la réglementation Perte attendue vs. provisions / réductions de valeur Règle générale Cas 1 : Approche fondée sur les notations internes Cas 2 : Approche non fondée sur les notations internes Exceptions Exception 1 : Actions Exception 2 : Expositions de titrisation Chapitre 6 Les fonds propres minimaux pour risque de crédit. Le bilan vu par Bâle II Section 1. Aperçu Section 2. Bilan vs. hors bilan Section 3. Portefeuille de placement vs. portefeuille de négociation À chaque métier son portefeuille! La banque de dépôt et son portefeuille de placement La banque d investissement et son portefeuille de négociation La banque universelle et ses deux portefeuilles... 96

6 XII Bâle II et le risque de crédit 2. À chaque portefeuille ses règles prudentielles! Portefeuille de placement Risque de crédit Risque de marché Portefeuille de négociation Risque de marché Risque de crédit Tableau synoptique Section 4. Instruments financiers vs. autres actifs Instruments financiers Créances Actions Tranches Partage des risques Rôle de la subordination Rôle des actifs sous-jacents Autres actifs Chapitre 7 Les fonds propres minimaux pour risque de crédit. Créances Section 1. Aperçu des principaux produits bancaires concernés Actifs Prêts Point de vue économique Point de vue réglementaire Obligations Point de vue économique Point de vue réglementaire Leasing Point de vue économique Point de vue réglementaire Affacturage Point de vue économique Point de vue réglementaire Opérations de pension Point de vue économique Point de vue réglementaire

7 Table des matières XIII 1.6. Produits dérivés Point de vue économique Point de vue réglementaire a. Valeur de marché positive vs. négative b. Gré à gré vs. marché organisé c. Conclusion d. Cas particulier Engagements hors bilan Lignes de crédit Point de vue économique Point de vue réglementaire Garanties données Point de vue économique a. La garantie, une relation triangulaire b. La garantie financière c. La garantie commerciale d. La lettre de confort Point de vue réglementaire Contrats d échange sur défaut vendus Point de vue économique Point de vue réglementaire Crédits documentaires Point de vue économique Point de vue réglementaire Section 2. Règles de pondération Bâle I Règles Paramètres Type de contrepartie Zone géographique Devise domestique Durée initiale 1 an Couvert par une hypothèque Quelques cas particuliers Organisations internationales Banques multilatérales de développement Pouvoirs publics régionaux et locaux

8 XIV Bâle II et le risque de crédit 1.4. Quelques points d attention Expositions couvertes Expositions hors bilan Bâle II. Approche standard (SA) Règles Utilisation des notations externes a. SA vs. Bâle I b. SA vs. IRBA Expositions échues vs. non échues depuis plus de 90 jours Tableau synoptique Paramètres Type de contrepartie Zone géographique Devise domestique Durée initiale 3 mois Couvert par une hypothèque Échelon de qualité de crédit (CQS) Quelques cas particuliers Organisations internationales Banques multilatérales de développement Pouvoirs publics régionaux et locaux Obligations garanties Quelques points d attention Pondération des banques : option 1 vs. option Évolution de la réglementation Bâle II. Approche fondée sur les notations internes (IRBA) Règles Mode de détermination de la pondération a. Application d une formule réglementaire b. Possibilité de choisir entre deux approches Pertes attendues vs. non attendues a. Pertes attendues (EL) b. Pertes non attendues (UL) Paramètres Choix de la sous-formule a. Type de contrepartie b. Type de produit

9 Table des matières XV Paramètres de la formule a. Typologie des paramètres b. Description des paramètres Un cas particulier : les expositions en défaut Impact du défaut sur la formule IRB a. Pertes attendues (EL) b. Pertes non attendues (UL) Approche IRB de base (FIRBA) a. Pertes attendues (EL) b. Pertes non attendues (UL) Approche IRB avancée (AIRBA) a. Pertes attendues (EL) b. Pertes non attendues (UL) Section 3. Détermination de la valeur exposée au risque Actifs Règles Normes comptables belges Normes comptables internationales Cas particulier : les instruments dérivés Méthode de l évaluation au prix du marché Méthode modèle interne a. Calcul de l EE b. Calcul de l «Effective EE» c. Calcul de l «Effective EPE» Engagements hors bilan Règles Détermination du facteur de conversion Chapitre 8 Les fonds propres minimaux pour risque de crédit. Actions Section 1. Aperçu des principaux produits bancaires concernés Actifs Actions cotées en bourse Capital-investissement Fonds de placement Engagements hors bilan Capital souscrit mais non encore libéré

10 XVI Bâle II et le risque de crédit 2.2. Option de vente émise sur titres de propriété Section 2. Règles de pondération Remarque préliminaire Bâle I Bâle II. Approche standard (SA) Actions présentant un risque normal Actions présentant un risque élevé Bâle II. Approche fondée sur les notations internes (IRBA) Approche PD/LGD Approche fondée sur le marché. Méthode de pondération simple (SRW) Approche fondée sur le marché. Méthode des modèles internes (VaR) Bâle II. Exemption de l approche fondée sur les notations internes Section 3. Quelques cas particuliers Participations consolidées par intégration globale /proportionnelle Participations à déduire des fonds propres réglementaires Participations détenues dans le secteur financier Règles Exemptions a. Pondération b. Solo-consolidation Participations détenues en dehors du secteur financier Section 4. Détermination de la valeur exposée au risque Actifs Règles Normes comptables locales Normes comptables internationales Cas particulier : participations consolidées / à déduire Participations consolidées par intégration globale / proportionnelle Participations à déduire des fonds Engagements hors bilan

11 Table des matières XVII 2.1. Règles Détermination du facteur de conversion Chapitre 9 Les fonds propres minimaux pour risque de crédit. Tranches de titrisation Section 1. Aperçu des principaux produits bancaires concernés Actifs Titres adossés à des actifs Titrisation au carré, au cube, etc Autres expositions «tranchées» Engagements hors bilan Tout engagement portant sur une tranche Section 2. Règles de pondération Bâle I Bâle II. Types d approche Bâle II. Approche standard (SA) Bale II. Approche fondée sur les notations internes (IRBA) Hiérarchie des approches Traitement normal : RBA Traitement par défaut : 1250 % Première alternative : IAA Seconde alternative : SFA Approche fondée sur les notations (RBA) Formule réglementaire (SFA) Formule appliquée Paramètres injectés Exemple Évolution de la réglementation Section 3. Détermination de la valeur exposée au risque Actifs Engagements hors bilan Chapitre 10 Les fonds propres minimaux pour risque de crédit. Atténuation du risque de crédit Section 1. Pourquoi se protéger?

12 XVIII Bâle II et le risque de crédit Section 2. Aperçu des principaux types de protection Protections non financées Garanties Dérivés de crédit Protections financées Nantissement Sûretés financières Sûretés physiques Compensation Compensation légale Compensation conventionnelle Section 3. Éligibilité des protections Remarque générale Bâle I Protections non financées Conventions éligibles a. Garanties b. Dérivés de crédit Parties éligibles Protections financées Conventions éligibles a. Nantissement b. Accords de compensation Actifs éligibles a. Sûretés financières b. Sûretés physiques Bâle II. Approche standard (SA) Protections non financées Conventions éligibles a. Garanties b. Dérivés de crédit Parties éligibles Protections financées Conventions éligibles a. Nantissement b. Accords de compensation

13 Table des matières XIX Actifs éligibles a. Sûretés financières b. Sûretés physiques Bâle II. Approche «de base» fondée sur les notations internes (FIRBA) Protections non financées Protections financées Bâle II. Approche «avancée» fondée sur les notations internes (AIRBA) Protections non financées Protections financées Section 4. Prise en compte des protections Bâle I Protections non financées Garanties Dérivés de crédit Protections financées Nantissement a. Sûretés financières b. Sûretés physiques Compensation a. Accord de compensation au bilan b. Accord-cadre de compensation Bâle II. Approche standard (SA) Protections non financées Garanties a. Asymétrie de devise b. Asymétrie d échéance c. Corrections conjuguées Dérivés de crédit a. Asymétrie de devise b. Risque de restructuration c. Corrections conjuguées Protections financées Nantissement a. Sûretés financières b. Sûretés physiques

14 XX Bâle II et le risque de crédit Compensation a. Accord de compensation au bilan b. Accord-cadre de compensation Bâle II. Approche «de base» fondée sur les notations internes (FIRBA) Protections non financées Garanties a. Substitution b. Double défaut Dérivés de crédit Protections financées Nantissement a. Sûretés financières b. Sûretés physiques Compensation Bâle II. Approche «avancée» fondée sur les notations internes (AIRBA) Protections non financées Protections financées Chapitre 11 Aperçu du reporting prudentiel (CoRep) Section 1. Définition Cadre européen unifié Spécificités nationales En route vers un cadre européen réellement unifié Section 2. Structure commune et transposition belge Structure Désignation Principes Paramètres Type de risque Type d approche Type d instrument Divers Liste des états périodiques Adéquation des fonds propres

15 Table des matières XXI 3.2. Risque de crédit Risque de marché Risque opérationnel Section 3. Étude de cas Données du problème Construction du reporting prudentiel correspondant Chapitre 12 Bâle II vs. IFRS Section 1. Un exemple de divergence : Juste valeur vs. coût historique IFRS Bâle II Section 2. Un exemple de convergence : Substance vs. forme IFRS Bâle II Conclusion Chapitre 13 Les leçons de la crise et la réponse prudentielle : Bâle III re leçon. Améliorer la qualité du capital réglementaire e leçon. Augmenter le niveau des ratios minimaux e leçon. Augmenter la pondération de certains actifs et engagements hors bilan e leçon. Étendre la supervision normative à d autres types de risque e leçon. Recalibrer l effort de provisionnement des banques et adapter le traitement prudentiel du niveau des provisions par rapport aux pertes attendues e leçon. Mettre en place un système de supervision spécialement dédié aux établissements d importance systémique e leçon. Recalibrer les modèles internes en les soumettant à des situations de stress

16 XXII Bâle II et le risque de crédit Annexes Chapitre 14 Liens utiles Section 1. Organisations internationales Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Bâle I Bâle II Bâle III Section 2. Union européenne Commission européenne Bâle I Bâle II Bale III Comité européen des contrôleurs bancaires ( ) / Autorité bancaire européenne ( ) Bâle I/II Bâle II Section 3. Belgique Commission bancaire et financière ( ) / Commission bancaire, financière et des assurances ( ) Bâle I Bâle II Section 4. France Comité de la réglementation bancaire et financière ( ) / Ministère de l économie ( ) Bâle I Bâle II Commission bancaire ( ) / Autorité de contrôle prudentiel ( ) Bâle I Bâle II

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Capital Requirement Regulation

Capital Requirement Regulation Capital Requirement Regulation Sommaire du règlement UE n 575/2013 Exigences prudentielles applicables aux établissements de crédit et entreprises d investissement La directive CRD IV et le règlement

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

Reporting fonds propres SCHEMA DE RAPPORT PERIODIQUE DES ETABLISSEMENTS SUR LE RESPECT DES EXIGENCES EN FONDS PROPRES

Reporting fonds propres SCHEMA DE RAPPORT PERIODIQUE DES ETABLISSEMENTS SUR LE RESPECT DES EXIGENCES EN FONDS PROPRES SCHEMA DE RAPPORT PERIODIQUE DES ETABLISSEMENTS SUR LE RESPECT DES EXIGENCES EN FONDS PROPRES 2007 1 TABLE DES MATIERES CHAPITRE I : DIRECTIVES GENERALES Principes Obligation de rapport, délais et fréquence

Plus en détail

MODALITÉS DE CALCUL DU R ATIO DE S OLVAB ILITÉ 2012

MODALITÉS DE CALCUL DU R ATIO DE S OLVAB ILITÉ 2012 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL DIRECTION DES ÉTUDES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES SERVICE DES AFFAIRES INTERNATIONALES BANQUES MODALITÉS DE CALCUL DU R ATIO DE S OLVAB ILITÉ

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Rapport Pilier III Informations au 31 décembre 2011 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. INTRODUCTION...1 adéquation DES FONDS PROPRES...5 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES.... 13 RISQUE DE CRÉDIT

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012

Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Information au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Table des matières 1. Introduction 3 1.1.

Plus en détail

Formation «Les états COREP : risques de crédit»

Formation «Les états COREP : risques de crédit» Adapté Bâle III Formation «Les états COREP : risques de crédit» REFERENCE : 409 1. Objectif général Permettre à tout participant de se familiariser avec les états COREP relatifs au risque de crédit. Comprendre

Plus en détail

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables Cycle de Conférence à la Cour de Cassation 21 février 2005 Alain Duchâteau Directeur de la Surveillance Générale

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE DÉCLARATION DU RATIO DE SOLVABILITÉ (COREP) 2012

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE DÉCLARATION DU RATIO DE SOLVABILITÉ (COREP) 2012 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL DIRECTION DES ÉTUDES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES SERVICE DES AFFAIRES INTERNATIONALES BANQUES GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE

Plus en détail

La Commission bancaire,

La Commission bancaire, COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2007-02 relative aux exigences de fonds propres applicables aux établissements de crédit et aux entreprises d investissement ------ La Commission bancaire, Vu la

Plus en détail

INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES

INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES Pilier III de Bâle III, Luxembourg, le 30 Juin 2015-1 - TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

PUBLICATION DU PILIER 3

PUBLICATION DU PILIER 3 BANQUE PRIVÉE 31 DÉCEMBRE 2014 PUBLICATION DU PILIER 3 CIRCULAIRE FINMA 2008/22 EDMOND DE ROTHSCHILD 1/20 SOMMAIRE Page 1. OBJECTIF ET PÉRIMÈTRE DU RAPPORT 3 1.1. Principes de publication financière 3

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Rapport Pilier 3 Informations au 31 décembre 2012 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. INTRODUCTION...1 adéquation DES FONDS PROPRES...7 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES.... 17 RISQUE DE CRÉDIT

Plus en détail

Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit

Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur CN 24/G/2006 04 décembre 2006 Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit Le gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements

Plus en détail

INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES

INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES INFORMATIONS PUBLIEES DANS LE CADRE DU PILIER III DE LA CIRCULAIRE CSSF 06/273 TELLE QUE MODIFIEE BANQUE DE PATRIMOINES PRIVES Pilier III de Bâle II, Luxembourg, le 26 Juin 2014-1 - TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2009.

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2009. RAPPORT PILIER III Informations au 31 décembre 2009. Page INTRODUCTION 1 Le cadre réglementaire de Bâle II 2 Le rapport Pilier III de Société Générale 2 Périmètre du reporting prudentiel 3 Statut des filiales

Plus en détail

Table des matières LIVRE 1. Préface. Les comptes annuels

Table des matières LIVRE 1. Préface. Les comptes annuels Table des matières LIVRE 1 Préface Les comptes annuels Bilan actif A. Capital souscrit non versé A.I Capital souscrit non appelé A.II Capital souscrit appelé et non versé B. Frais d établissement C. Actif

Plus en détail

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2010.

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2010. RAPPORT PILIER III Informations au 31 décembre 2010. 1 Page INTRODUCTION 1 1 2 3 ADEQUATION DES FONDS PROPRES 5 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES 13 RISQUE DE CREDIT ET DE CONTREPARTIE

Plus en détail

«NOTICE» MODALITÉS DE CALCUL DU RATIO DE SOLVABILITÉ 2013

«NOTICE» MODALITÉS DE CALCUL DU RATIO DE SOLVABILITÉ 2013 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL DIRECTION DES AFFAIRES INTERNATIONALES SERVICE DES AFFAIRES INTERNATIONALES BANQUES «NOTICE» MODALITÉS DE CALCUL DU RATIO DE SOLVABILITÉ 2013 (Version

Plus en détail

Union des Banques Maghrébines 11ème conférence des Présidents des Banques du Maghreb

Union des Banques Maghrébines 11ème conférence des Présidents des Banques du Maghreb Union des Banques Maghrébines 11ème conférence des Présidents des Banques du Maghreb LES RISQUES BANCAIRES ET LES MODALITES D APPLICATION DES REGLES DE BALE II Mise en œuvre de Bâle II au Maroc M. EL IDRISSI

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... VII SOMMAIRE... IX TABLE DES MATIÈRES... XII BIBLIOGRAPHIE... XXXI ABRÉVIATIONS... XXXIV PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE I.

Plus en détail

CBFA COMPTES ANNUELS :

CBFA COMPTES ANNUELS : CBFA COMPTES ANNUELS : modèle complet pour établissements de crédit, entreprises d'investissement et sociétés de gestion d'organismes de placement collectif en milliers d'euros (EUR) (à l'exclusion du

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

Exigences de communication financière sur la composition des fonds propres Texte des règles

Exigences de communication financière sur la composition des fonds propres Texte des règles Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Exigences de communication financière sur la composition des fonds propres Texte des règles Juin 2012 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute

Plus en détail

COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2005-04 relative à la surveillance complémentaire des conglomérats financiers

COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2005-04 relative à la surveillance complémentaire des conglomérats financiers COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2005-04 relative à la surveillance complémentaire des conglomérats financiers La Commission bancaire, Vu la directive du Conseil n 2000/12/CE du Parlement européen

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Information réglementée* Bruxelles, Paris, 20 octobre 2011 7h30 Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Le conseil d'administration de Dexia s est réuni ce jour et a pris connaissance de l évolution

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Convergence internationale de la mesure et des normes de fonds propres Dispositif révisé Juin 2004 Pour obtenir des exemplaires des publications, pour vous faire

Plus en détail

Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire

Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire Frédéric Leplat Les recommandations du Comité de Bâle II ont été reprises par deux directives communautaires

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2014 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014 (Instruction

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014)

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014) REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO (avril 2014) PREAMBULE REGLEMENT FINANCIER DE L AGIRC L Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) a pour objet la mise en œuvre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... Introduction... 1

TABLE DES MATIÈRES. Préface... Introduction... 1 TABLE DES MATIÈRES Préface................................................ VII Introduction........................................... 1 CHAPITRE 1. Création de valeur en matière de trésorerie........

Plus en détail

Exigences de publication liées aux fonds propres et à la liquidité

Exigences de publication liées aux fonds propres et à la liquidité Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Les fonds propres de la société (en millions de dollars) déterminés selon les exigences de Bâle III sont :

Les fonds propres de la société (en millions de dollars) déterminés selon les exigences de Bâle III sont : Divulgation du 3 e pilier de Bâle au 30 juin 2015 Introduction L Industrielle Alliance, Fiducie inc. («IA Fiducie» ou «la société») est une société de fiducie et de prêt assujettie à la Loi sur les sociétés

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2015 (Instruction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2015 (Instruction

Plus en détail

I. Commentaires des comptes consolidés

I. Commentaires des comptes consolidés Comptes consolidés 2005 I. Commentaires des comptes consolidés 1. RESULTATS FINANCIERS En 2005, le groupe a réalisé un bénéfice net consolidé (part du groupe) de 33 millions. Les immobilisations corporelles

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Convergence internationale de la mesure et des normes de fonds propres Dispositif révisé Juin 2004 Pour obtenir des exemplaires des publications, pour vous faire

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Bâle III : Ratio structurel de liquidité à long terme

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Bâle III : Ratio structurel de liquidité à long terme Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Bâle III : Ratio structurel de liquidité à long terme Octobre 2014 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute ou d ambiguïté, se reporter à l

Plus en détail

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur Chiffres clés Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View Structure du capital 2007 2006 2005 Nombre d actions 16 875 000 16 875 000 16 875 000 Valeur nominale par action en CHF

Plus en détail

Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance

Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance Links Consulting L expertise métier au service de la transformation et de la performance Support de présentation Dans quels domaines nos experts de la transformation accompagneront votre entreprise à vos

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15 Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 juin 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET

Plus en détail

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques modifié par les règlements n o 94-03 du 8 décembre 1994, n o 96-06 du 24 mai 1996, n o 97-04 du 21 février 1997, n o 98-03

Plus en détail

COMPAGNIE DE FIDUCIE PEOPLES. DIVULGATION PUBLIQUE (TROISIÈME PILIER) Au 31 décembre 2012

COMPAGNIE DE FIDUCIE PEOPLES. DIVULGATION PUBLIQUE (TROISIÈME PILIER) Au 31 décembre 2012 COMPAGNIE DE FIDUCIE PEOPLES DIVULGATION PUBLIQUE (TROISIÈME PILIER) Au 31 décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES Politique de divulgation... 1 Emplacement et vérification... 1 Contexte... 1 Énoncé de la propension

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15, Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 septembre 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU

Plus en détail

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005 De BÂLE II à SOLVABILITE II Solvabilité II s inspire largement des accords de Bâle II et en reprend les grands principes avec la structure en «trois piliers» La tentation est forte de reproduire également

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Normes. Dispositif prudentiel pour la mesure et le contrôle des grands risques

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Normes. Dispositif prudentiel pour la mesure et le contrôle des grands risques Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Normes Dispositif prudentiel pour la mesure et le contrôle des grands risques Avril 2014 Publication disponible sur le site BRI (www.bis.org). Banque des Règlements

Plus en détail

Introduction au reporting COREP

Introduction au reporting COREP Introduction au reporting COREP «Un chantier à part au sein du projet Bâle II» Réalisé par Matthias LAVALEE Consultant Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Avril 2006

Plus en détail

CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE

CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2010 Informations sur les risques du ratio de solvabilité Gestion des risques... 3 Composition des fonds propres... 4 Adéquation du capital...

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 QU EST-CE QUE LA COMPTABILITÉ?... 2 Les grandes fonctions de la comptabilité... 2 La distinction

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Bâle III : ratio de levier et exigences de publicité

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Bâle III : ratio de levier et exigences de publicité Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Bâle III : ratio de levier et exigences de publicité Janvier 2014 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute ou d ambiguïté, se reporter à l original

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE Livre II - 12 décembre 2008 1 SOMMAIRE Livre II CHAPITRE I: INSTRUCTIONS

Plus en détail

Exigences de fonds propres relatives aux risques de crédit dans le secteur bancaire

Exigences de fonds propres relatives aux risques de crédit dans le secteur bancaire Circulaire 2008/19 Risques de crédit banques Exigences de fonds propres relatives aux risques de crédit dans le secteur bancaire Référence : Circ.-FINMA 08/19 «Risques de crédit banques» Date : 20 novembre

Plus en détail

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance.

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance. GLOSSAIRE 208 RAPPORT ANNUEL 2013 DU MOUVEMENT DESJARDINS GLOSSAIRE ACCEPTATION Titre d emprunt à court terme et négociable sur le marché monétaire qu une institution financière garantit en faveur d un

Plus en détail

Ta b l e d e s m a t i è r e s

Ta b l e d e s m a t i è r e s Ta b l e d e s m a t i è r e s Avant-propos... 19 première partie les techniques comptables de base du système comptable ohada Chapitre I : Généralités sur le système comptable ohada 23 1. Le droit OHADA...

Plus en détail

LE BILAN D UNE BANQUE

LE BILAN D UNE BANQUE Il est composé de 14 chapitres : Organisation des états financiers IFRS Trésorerie et opérations interbancaires Crédits à la clientèle Dépôts de la clientèle Activités sur titres Dettes représentées par

Plus en détail

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014 Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. États financiers condensés consolidés du premier trimestre 2015 Aux 31 mars 2015 et 2014 SRM158-1(15-03) PDF Ces états financiers consolidés

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 7

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 05/227 *

CIRCULAIRE CSSF 05/227 * COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 16 décembre 2005 A tous les établissements de crédit CIRCULAIRE CSSF 05/227 * Concerne : Introduction d un nouveau reporting prudentiel en

Plus en détail

Banque Raiffeisen Rapport Risque Pilier III Année 2012

Banque Raiffeisen Rapport Risque Pilier III Année 2012 Banque Raiffeisen Rapport Risque Pilier III Année 2012 1. Introduction au dispositif Bâle II... 5 1.1. Objectifs de Bâle II... 5 1.2. Démarche d implémentation Bâle II... 5 2. Politique de gestion des

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

Annexe Circulaire NBB_2015_01 EBA/GL/2014/05. 7 juillet 2014. Orientations

Annexe Circulaire NBB_2015_01 EBA/GL/2014/05. 7 juillet 2014. Orientations Annexe Circulaire NBB_2015_01 EBA/GL/2014/05 7 juillet 2014 Orientations sur le transfert de risque de crédit significatif relatif aux articles 243 et 244 du règlement 575/2013 1 Orientations de l ABE

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique Politique prudentielle et stabilité financière boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tél. +32 2 221 38 12 Fax + 32 2 221 31 04 numéro d entreprise: 0203.201.340 RPM Bruxelles www.bnb.be Bruxelles,

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne. (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

Journal officiel de l'union européenne. (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 21.1.2015 L 14/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT D'EXÉCUTION (UE) 2015/79 DE LA COMMISSION du 18 décembre 2014 modifiant le règlement d'exécution (UE) n o 680/2014 définissant des normes

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Nouvel accord de Bâle sur les fonds propres. Document soumis à consultation

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Nouvel accord de Bâle sur les fonds propres. Document soumis à consultation Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Document soumis à consultation Nouvel accord de Bâle sur les fonds propres Pour commentaires jusqu au 31 juillet 2003 Avril 2003 Sommaire Partie 1 : Champ d application...

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V.

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V. PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BINCKBANK N.V. Société anonyme de droit néerlandais. Siège social : Barbara Strozzilaan, 1083 HN Amsterdam, Pays-Bas. Comptes

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS Application... 1 Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé... 2 Applicabilité pour toutes les entreprises à capital fermé...

Plus en détail

Ta b l e d e s m a t i è r e s

Ta b l e d e s m a t i è r e s Ta b l e d e s m a t i è r e s Avant-propos... 11 première partie les Systèmes comptables chapitre I : La préparation des enregistrements... 15 1. La précomptabilisation... 15 1.1. Principe de la précomptabilisation...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION PAR LA COMMISSION BANCAIRE :

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION PAR LA COMMISSION BANCAIRE : COMMISSION BANCAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION PAR LA COMMISSION BANCAIRE : APPROCHES NOTATIONS INTERNES DU RISQUE DE CREDIT, APPROCHE DE MESURE AVANCÉE DU RISQUE OPÉRATIONNEL,

Plus en détail

Instruments financiers Bien se préparer

Instruments financiers Bien se préparer Le 5 juin 2006 À l intérieur Instruments financiers Bien se préparer En janvier 2005, le Conseil des normes comptables de l ICCA a approuvé les nouveaux chapitres suivants du Manuel, relativement aux instruments

Plus en détail

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III En date du 30 juin 2015 Table des matières 1. Champ d application... 2 Entité faisant la déclaration... 2 Cadre de travail pour la gestion

Plus en détail

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014

HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 HSBC SFH (France) Rapport sur la qualité des actifs au 30 Juin 2014 1 I. Prêts garantis 1) Répartition par catégories de créance, par types de contrepartie et par types de garantie : Date des données :

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Avant-propos de la troisième édition... 5 Sigles et abréviations... 7 Titre I Introduction Chapitre I. Définition de la notion d organisme de placement collectif... 23 Section 1. Sollicitation

Plus en détail

C n 8/G/2010 Rabat, le 31 décembre 2010

C n 8/G/2010 Rabat, le 31 décembre 2010 C n 8/G/2010 Rabat, le 31 décembre 2010 Circulaire relative aux exigences en fonds propres pour la couverture des risques de crédit, de marché et opérationnels selon les approches internes aux établissements

Plus en détail

Ratio de liquidité LCR : changement de janvier 2013

Ratio de liquidité LCR : changement de janvier 2013 FORMATION RECOMMANDEE LES RATIOS DE LIQUIDITÉ BÂLE III 20 septembre et 3 décembre 2013 Connaître et comprendre les ratios de liquidité définis par Bâle III. Approfondir le contenu du ratio de liquidité

Plus en détail

CREDIT MUTUEL NORD EUROPE

CREDIT MUTUEL NORD EUROPE CREDIT MUTUEL NORD EUROPE INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2013 Gestion des risques... 3 Politiques et dispositifs mis en place pour la gestion des risques... 3 Structure et organisation

Plus en détail

Politiques et procédures en matière de gestion de risques

Politiques et procédures en matière de gestion de risques Introduction Politiques et procédures en matière de gestion de risques La Banque africaine de développement a établi et applique diverses politiques et procédures visant à réduire ou à limiter son exposition

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier. 31 décembre 2014

Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier. 31 décembre 2014 Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier 31 décembre 2014 Portée de l application Le dispositif de Bâle III fixe en matière de capitaux propres un cadre international

Plus en détail

Bâle III : les impacts à anticiper

Bâle III : les impacts à anticiper FINANCIAL SERVICES Bâle III : les impacts à anticiper Mars 2011 2 Bâle III Bâle III 3 1. Contexte Bâle III a été entériné en novembre 2010 lors du sommet du G20 de Séoul. De nouvelles règles annoncées

Plus en détail