La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com"

Transcription

1 La pollinisation Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE

2 Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la pollinisation par les abeilles IV. L apiculture au service de l agriculture

3 Apiculteur professionnel en Vendée depuis 1983 Gérant d une exploitation de 2200 ruches 30 années d'expérience apicole: Production de miel, pollen, reines, essaims Pollinisation fruitiers; semences Membre du Conseil d administration de la section apicole du GIE ElevagePaysdelaLoire Président du Centre Vendéen de Recherche et de Sélection Apicole Vice-président de l ONG«Terre d Abeilles» Ré-activateur et membre du groupe de travail «Méthodes Abeilles/Pesticides» créé en 2005(DGAL/Ministère de l Agriculture)

4 I. Le processus de pollinisation Action de transport du pollen des fleurs (gamètes mâles) vers le stigmate (organe femelle), permettant la fécondation et la reproduction des plantes. A l extrémité des étamines des fleurs : Les anthères, renfermant le pollen butiné par les abeilles. Fécondation : le pistil renferme les ovules, surmonté du stigmate qui accueille le pollen. Evolution: Le pistil se transforme en graine, légume ou fruit. Grains de pollen vus au microscope

5 stigmate style grain de pollen tube pollinique ovule

6 II. Acteurs Vent: anémogamie (pour 10% des plantes à fleurs) Eau: hydrogamie Animaux : zoogamie dont entomogamie (insectes) Avant l apparition de plantes à fleurs (140 millions d années), flore terrestre dominée par conifères, fougères : gymnospermes. Après, grâce aux insectes et aux abeilles (100 millions d années), expansion rapide des plantes à fleurs (angiospermes) Attention: Transport potentiel du pollen sur de très longues distances, impossible à maîtriser (PGM/Contamination flore sauvage et cultivée ) Soulève le problème de la cohabitation entre culture conventionnelle et PGM

7 Symbiose insecte/plante Les plantes bénéficient du transport du pollen par les insectes et en retour, ces derniers profitent d une récompense en nectar et pollen. C est le besoin nutritionnel de l insecte qui engendre la pollinisation des plantes.

8 L abeille :pollinisateur majeur Découverte du rôle des abeilles dans la pollinisation J. Kölreuter ( ), C. Sprengel ( ), Darwin ( ) 80% des espèces végétales dépendent des abeilles et 84% des plantes cultivées en Europe (source INRA) Coévolution des plantes à fleurs ( espèces) et des abeilles ( espèces) dont 1000 espèces en métropole. Fécondation croisée = passage de l abeille d une fleur à l autre en distribuant du pollen provenant de fleurs de la même espèce végétale = brassage de gènes, évite la dégénérescence

9 L abeille possède une forte pilosité qui favorise l accrochage du pollen et son transport. Environ 15mg de pollen par charge. L abeille butineuse «fidèle» à une espèce végétale lors de son butinage Communication rapide et importante entre congénères. L abeille «domestique» met à disposition des milliers de butineuses. Le bourdon est aussi un pollinisateur sauvage et d élevage efficace tout particulièrement en serres à tomates.

10 III. Impact agro-économique de l abeille L abeille, pollinisatrice irremplaçable, assure un service majeur : Maillon essentiel de la chaîne alimentaire et de la diversité alimentaire Sur 100 espèces végétales assurant 90% des ressources alimentaires mondiales, 70% dépendent des abeilles (FAO 2007) L abeille, auxiliaire indispensable de l agriculture - Nécessaire à l essentiel de la production agricole : Oléagineux, protéagineux, légumineuses, production de semences, arboriculture fruitière, viticulture, production maraichère, horticulture, cultures fourragères Pollinisation/Abeilles, hors semences = 153 milliards d euros

11 L abeille partenaire de l agriculteur pour nourrir la planète L abeille garantit à minima 1 bouchée sur 3 de ce que nous consommons (source INRA) Une capacité pollinisatrice incomparable 700 fleurs/jour/abeille butineuses/colonie Aire de butinage d une colonie (rayon jusqu à 10 km) = ha (espèces sauvages et/ou cultivées) Partenaire pour l amélioration de vos rendements Colzas : 90% de la production de semences hybrides dépend de la pollinisation Tournesols : plus de 93% de la fécondation est assurée par les abeilles qui en multiplient les rendements par 3.

12 Gage de qualité supérieure pour vos produits Plantes oléiques : augmentation de la teneur en huile Graines et fruits : amélioration de l aspect et de la taille des produits Fraises gariguette : augmentation du poids des fruits de 300% (cultivées sous serre sans abeilles : fruits déformés non commercialisables) Tournesol : augmentation du poids des graines de 200% Productions semences: meilleure qualité germinative Oignon : + 350% Radis/Chou : +100% Agriculture & Apiculture : complémentaires et indissociables

13 IV. L apiculture au service de l agriculture Les contrats de pollinisation Responsabilités partagées de l apiculteur et de l agriculteur Collaboration étroite / Respect des engagements mutuels Entente sur 4 points clés -Charge en colonies par ha de culture cible - Disposition des colonies - Calendrier d apport et de retrait des colonies -Conduite de la culture cible pendant la présence de ruches ( Traitements; irrigation )

14 Agriculteur concerné par Apiculteur concerné par Choix de la/les variété(s) cultivée(s) Durée du séjour sur la culture Période définie pour la pollinisation Emplacement/nombre de colonies Durée du séjour sur la culture Nombre des colonies Préparation des emplacements Attention aux floraisons concurrentes Utilisation de produits non nocifs Traitement de la culture hors période de butinage Irrigation (aspersion ) hors période de butinage Aide éventuelle à la mise en place des ruches/prêt de matériel (remorques, tracteurs) Préparation des populations d abeilles (reine+cadres de couvain) Sélection des colonies Conseil sur choix emplacement des ruches. Transport des ruches Mise en place (selon planning convenu) et retrait des ruches après la fin des floraisons Surveillance des abeilles et de leur Entretien et suivi des colonies

15 Pollinisation orientée = Amélioration des rendements Amélioration de la qualité Amélioration de la valeur marchande Apiculture et Agriculture durable au service de l Humanité et des générations futures «Si l abeille venait à disparaître de la surface du globe, l humanité n aurait plus que quatre années à vivre» (Albert Einstein/ )

16 Merci de votre attention

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7 à 7/7. L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le

Plus en détail

Chapitre II Reproduction des plantes à fleurs et vie fixée. Problème: en quoi la reproduction des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée?

Chapitre II Reproduction des plantes à fleurs et vie fixée. Problème: en quoi la reproduction des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée? Chapitre II Reproduction des plantes à fleurs et vie fixée Problème: en quoi la reproduction des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée? 1 -I -L organisation de la fleur 2 3 4 Diagrammes floraux

Plus en détail

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées A.L organisation florale TP3: Organisation florale d un angiosperme. Savoir faire : Réaliser la dissection

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Cynips du châtaignier et apiculture

Cynips du châtaignier et apiculture Cynips du châtaignier et apiculture Comité stratégique apicole - 30 septembre 2014 Chambre d Agriculture de l Ardèche Crédits photos : Hennion-CTIFL / Bertoncello -CA07 Syndicat National des Producteurs

Plus en détail

Perle de Miel. produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable. Huiles essentielles

Perle de Miel. produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable. Huiles essentielles Perle de Miel produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable Miels Tous nos miels sont purs, extraits à la main et produits au rucher du Lavandin, à Léguevin. Page 3 Huiles essentielles

Plus en détail

BIODIVERSITE - Fiche activité 2

BIODIVERSITE - Fiche activité 2 À quoi servent les fleurs et comment se reproduisent-elles? La fleur, lieu de reproduction de la plante, renferme les organes reproducteurs (étamines et pistil). Pour qu'une plante se reproduise, il est

Plus en détail

Saisir des informations Observer à la loupe binoculaire et au microscope Communiquer par une forme écrite et graphique

Saisir des informations Observer à la loupe binoculaire et au microscope Communiquer par une forme écrite et graphique Activité 8 : De la fleur à la graine 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Les végétaux colonisent le milieu Durée conseillée : 5 h Notions, contenus Compétence Exemples d activités Les végétaux colonisent

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

API : amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles

API : amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles API : amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles Version du 16 mars 2015 Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques 1. Description du type d opération

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

Péril sur les abeilles Pourquoi s intéresser aux abeilles? Les abeilles sont menacées. Certains spécialistes craignent même leur disparition. Dans de nombreux pays, les apiculteurs ont perdu beaucoup de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE APICULTURE

GUIDE PRATIQUE APICULTURE ID-SC-195- GUIDE PRATIQUE APICULTURE 16.06.2011 GUIDE PRATIQUE APICULTURE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art.14 du RCE 834/2007 Conversion = art. 38 RCE 889/2008

Plus en détail

Fiche Pédagogique Poster «L abeille butineuse»

Fiche Pédagogique Poster «L abeille butineuse» Fiche Pédagogique Poster «L abeille butineuse» V121116 La commune de Grez-Doiceau a acquis un ensemble de posters dans la cadre du plan Maya ; ils illustrent la vie de l abeille et des autres insectes

Plus en détail

De la fleur au fruit

De la fleur au fruit De la fleur au fruit La reproduction des plantes Contenu de l outil 2 fiches «en savoir plus» : «la fleur» et «insectes pollinisateurs, quel est votre rôle» - un puzzle de fleur et sa fiche solution -

Plus en détail

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Présentation en vidéo-conférence Mois de l abeille urbaine à Montréal Marc Wollast marc.wollast@apisbruocsella.be www.apisbruocsella.be Apis Bruoc Sella Bruxelles

Plus en détail

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Pour vous aider à relever ce défi Après avoir lu et expliqué

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes

Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes Emmanuelle Porcher Laboratoire CESCO Muséum national d Histoire naturelle http://parks.ci.lubbock.tx.us/ Plan des cours Biologie et écologie

Plus en détail

Cette infatigable travailleuse. loupe

Cette infatigable travailleuse. loupe Daniel Steenhaut Cette infatigable travailleuse Les abeilles sauvages et domestiques sont des insectes qui appartiennent à l ordre des hyménoptères (groupe d insectes qui comprend aussi les guêpes et les

Plus en détail

Colonie sauvage d Apis mellifera adansonii (A.m.a.) Latreille

Colonie sauvage d Apis mellifera adansonii (A.m.a.) Latreille 4 L apiculture au Burkina Faso Communication faite Par Dr Issa NOMBRE Laboratoire de Biologie et Ecologie Végétales, Université de Ouagadougou Email : nombre_issa@yahoo.fr INTRODUCTION L activité apicole

Plus en détail

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : C est qui, ce frelon asiatique? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE 1 - Voici les mots

Plus en détail

Le jardin des abeilles. Commune d'argeles-gazost

Le jardin des abeilles. Commune d'argeles-gazost Le jardin des abeilles Commune d'argeles-gazost Localisation du projet «Jardin des abeilles» dans la commune N Jardin des abeilles Page 2 Situation du projet «Jardin des abeilles» Situé sur le site de

Plus en détail

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes»

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» La pollinisation: un service écosystémique basé sur des réseaux d interactions complexes Isabelle

Plus en détail

Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles. Epreuve : E5 Choix techniques

Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles. Epreuve : E5 Choix techniques Sujet zéro Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles Inspection de l'enseignement Agricole Epreuve : E5 Choix techniques Ce document présente un exemple de proposition de

Plus en détail

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Octobre 2012 Fiche action nº 25 - les bonnes pratiques Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Les pages locales des quotidiens relatent de plus en plus souvent l installation d une

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 ÉCOLOGIE-AGRONOMIE-TERRITOIRE Épreuve n 6 Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 5 Aucun appareil électronique n est autorisé. Le candidat devra traiter

Plus en détail

La sexualité des plantes

La sexualité des plantes Les fiches pédagogiques accompagnent et complètent la série des pastilles vidéos pédagogiques. Pour une meilleure compréhension, il est recommandé de combiner les deux supports. apprendre la nature La

Plus en détail

Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable 2014» 18 novembre 2014

Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable 2014» 18 novembre 2014 Cérémonie de remise des Trophées «Chimie Responsable 2014» 18 novembre 2014 Trophée Intégration Locale Trophée Intégration Locale : CHIMEX, Le Thillay (95) Présentation de l action mise en place par :

Plus en détail

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ 1. Quelles sont les 4 modes de reproduction asexuée? Les 4 modes de reproduction asexuée sont : la division cellulaire, le bourgeonnement, le marcottage

Plus en détail

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Restitution des acquis L organisation des plantes est liée aux exigences de leur

Plus en détail

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés!

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Le frelon asiatique est une espèce invasive venue d Asie, introduite accidentellement en France en 2004. Parfaitement adapté à nos climats, son expansion géographique

Plus en détail

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs»

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» [Image d un garçon et d une fille en train de manger sur une table de pique-nique] [Le garçon chasse une guêpe de sa main] Vas t en, vas t en! Ne

Plus en détail

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Pole3_Int-n1 Respectez les pollinisateurs Particulièrement attractives pendant la floraison, les cultures oléoprotéagineuses sont très visitées

Plus en détail

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement.

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement. L AGRICULTURE HORS SOL L AGRICULTURE HORS SOL QUI SOMMES-NOUS? COCOSOL est une entreprise privée basée en Côte D ivoire qui développe et fait la promotion de l agriculture hors sol (hydroponie) des cultures

Plus en détail

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr www.semencemag.fr La série des guides Milgraines pour apprendre à reconnaître : des

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

Des fleurs à la graine.

Des fleurs à la graine. Des fleurs à la graine. Année 2011-2012 SOMMAIRE Présentation page 3 Des fiches plastifiées page 4 Papa fleur et maman fleur page 5 Le pollen : qu est-ce que c est? page 6 Aux enfants de jouer page 7 Pour

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2008 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR B CANDIDATS DES SECTEURS A ET C

Plus en détail

PHYT AIR Règles d usages des produits

PHYT AIR Règles d usages des produits PHYT AIR Règles d usages des produits phytosanitaires en milieux ruraux et urbains, transfert aérien et impact sur les services écosystémiques fournis par les insectes pollinisateurs Centre Etudes Techniques

Plus en détail

CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE

CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE CHAPITRE 6 LA PLANTE DOMESTIQUÉE Les plantes sont à la base de l'alimentation humaine, directement (lorsque nous les consommons) ou indirectement (lorsque nous consommons des animaux d'élevage se nourrissant

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES ANIMATIONS PEDAGOGIQUES

DOSSIER DE PRESENTATION DES ANIMATIONS PEDAGOGIQUES DOSSIER DE PRESENTATION DES ANIMATIONS PEDAGOGIQUES Les abeilles : gardiennes de notre environnement et de notre alimentation Page 1 / 15 Sommaire 1BZZZ : QUI SOMMES-NOUS?...4 2LES ANIMATIONS PEDAGOGIQUES...6

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Délai : Tous les documents doivent être déposés auprès du préposé communal avant le 13 février 2015

Délai : Tous les documents doivent être déposés auprès du préposé communal avant le 13 février 2015 Département de l économie, de l'énergie et du territoire Service de l agriculture Office des paiements directs Information aux exploitants agricoles du canton du Valais Dès cette année, les documents relatifs

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ÉPREUVE DU MERCREDI 24 JUIN 2015 Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

Les prédateurs des Abeilles

Les prédateurs des Abeilles Veillons sur nos abeilles - Les prédateurs de la ruche Les prédateurs des Abeilles Le «sphinx atropos», appelé aussi «sphinx tête de mort» en raison d une marque caractéristique rappelant la forme d'une

Plus en détail

Étrange abeille. 1999 MC Cassino. Brochure d information réalisée par la Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l.

Étrange abeille. 1999 MC Cassino. Brochure d information réalisée par la Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Étrange abeille 1999 MC Cassino Brochure d information réalisée par la Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Qui suis-je? Bâtisseuse Je suis un insecte social. Seule, je ne

Plus en détail

La Pollinisation des plantes par les. Abeilles Domestiques

La Pollinisation des plantes par les. Abeilles Domestiques Abeille. L abeille au service de l Agriculture itelv INSTITUT TECHNIQUE DES ELEVAGES www.itelv.dz Auteur : ZITOUNI ghania; Ingénieur spécialisée en Apiculture Mars 2014 La Pollinisation des plantes par

Plus en détail

Enquête COLOSS sur les pertes et la survie hivernale des colonies d abeilles au cours de l hiver 2014/2015

Enquête COLOSS sur les pertes et la survie hivernale des colonies d abeilles au cours de l hiver 2014/2015 L ITSAP-Institut de l abeille poursuit auprès des apiculteurs français son enquête sur les pertes hivernales de d abeilles lancée en 2008. Cette année, nous reprenons le format de l enquête coordonnée

Plus en détail

CREATION DE RUCHER -ECOLE DANS NOTRE REGION

CREATION DE RUCHER -ECOLE DANS NOTRE REGION CREATION DE RUCHER -ECOLE DANS NOTRE REGION Provence Alpes Cote d Azur En partenariat avec : L Apier ou le mur a des oreilles Vallon de La Leque 13990 Fontvieille Contact : Sophie BERTON, apicultrice (Rucher

Plus en détail

Guide Productions Apicoles

Guide Productions Apicoles Guide Productions Apicoles 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

Une fécondation externe...

Une fécondation externe... Une fécondation externe......sans accouplement : les deux individus porteurs des cellules reproductrices ne se rencontrent pas physiquement. L épinoche Paré de couleurs nuptiales, le construit un nid en

Plus en détail

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 SOMMAIRE Tronc commun scientifique Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)....... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 Tronc Commun des Lettres et Sciences humaines Unité1 : L eau : Source

Plus en détail

Sur la piste de l ABEILLE

Sur la piste de l ABEILLE Pour une cohabitation harmonieuse des hommes et des abeilles Sur la piste de l ABEILLE Support pédagogique pour les enfants (6-12 ans) Getty Image www.sauvonslesabeilles.com www.maisondesabeilles.fr LA

Plus en détail

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Sciences p 1 Recopie les phrases dans l ordre du cycle de développement d une plante à fleurs : Croissance

Plus en détail

Les Végétaux. Evolution des plantes

Les Végétaux. Evolution des plantes Les Végétaux Evolution des plantes Sommaire Histoire de la vie Evolution des plantes Les fleurs Plantes mellifères La vie résumé en une année 1 janvier minuit - 4,6 milliards d années Création de la terre

Plus en détail

PROGRAMME 2014. Jardin des sciences planétarium-muséum-jardin botanique. Parc de l Arquebuse

PROGRAMME 2014. Jardin des sciences planétarium-muséum-jardin botanique. Parc de l Arquebuse PROGRAMME 2014 Jardin des sciences planétarium-muséum-jardin botanique Parc de l Arquebuse 14, rue Jehan de Marville / 1, avenue Albert 1 er 21000 DIJON Renseignements et inscriptions : 03 80 48 82 00

Plus en détail

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe.

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe. SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe. Sciences p 1 Recopie la suite des phrases dans l ordre du

Plus en détail

La production de Semences potagères

La production de Semences potagères La production de Semences potagères Intérêts de l autoproduction de semences Les producteurs qui se lancent dans leur propre production de semences le font pour diverses raisons. Maintien d une biodiversité

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6. II - Les demandes des apiculteurs p 7

SOMMAIRE. I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6. II - Les demandes des apiculteurs p 7 1 SOMMAIRE Le Frelon asiatique Vespa velutina Bref rappel p 4 I - Etat des lieux : la pression du frelon Vespa velutina en 2014 p 5 6 II - Les demandes des apiculteurs p 7 III - L UNAF lance un appel aux

Plus en détail

Les Abeilles. Miroir de la Vie. LIVRET PÉDAGOGIQUE

Les Abeilles. Miroir de la Vie. LIVRET PÉDAGOGIQUE Découvrir Comprendre et Agir et Agir Les Abeilles Miroir de la Vie. LIVRET PÉDAGOGIQUE LIVRET PÉDAGOGIQUE Les abeilles et les fleurs, des copines pour la vie Ce livret pédagogique t aidera à mieux comprendre

Plus en détail

Journée nationale du développement apicole. Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier)

Journée nationale du développement apicole. Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier) A Paris, le 16 décembre 2014 Journée nationale du développement apicole Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier) Thème de la journée : Appréhender les ressources mellifères aujourd'hui pour

Plus en détail

Bonjour voisin(e), À bientôt! Votre voisin(e) du n 0 :

Bonjour voisin(e), À bientôt! Votre voisin(e) du n 0 : Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs (SRABE) a.s.b.l. Rue au Bois 365B, bte 19, 1150 Bruxelles www.api-bxl.be lerucherfleuri@yahoo.fr Tél.: 02/270 98 86 Bonjour voisin(e), Si vous êtes

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN CONTEXTE REGIONAL 2008/2009 2013/2014 Ecart % SAU TOTALE (en hectares) 451920 563650 25% * dont SAU irriguée 60386

Plus en détail

Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org

Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org Les immanquables de mai à août! Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org LilleFrance @lillefrance Atelier apiculture du Club Happy Api Day Tous les jeudis > de mai à juin

Plus en détail

Hommes, rucher-troncs et abeilles en Cévennes

Hommes, rucher-troncs et abeilles en Cévennes Hommes, rucher-troncs et abeilles en Cévennes Étude ethno-écologique de l abeille noire cévenole élevée en rucher-tronc : Conservation et valorisation dans le cadre du développement durable SCHATZ Bertrand,

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Sujet national, juin 2014, partie 1

Sujet national, juin 2014, partie 1 Sujet 1 Sujet national, juin 2014, partie 1 Diversité génétique Des généticiens étudient le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique. Ils prennent comme modèle d étude deux populations

Plus en détail

1/ La pollinisation APICULTURE & AGRICULTURE. Salon AgoBioPro La pollinisation. Les insectes pollinisateurs une grande famille.

1/ La pollinisation APICULTURE & AGRICULTURE. Salon AgoBioPro La pollinisation. Les insectes pollinisateurs une grande famille. Salon AgoBioPro 2012 APICULTURE & AGRICULTURE 1/ La pollinisation I. La pollinisation II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé en 20 ans Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Octobre 2012

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit.

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit. L abeille L abeille fait partie de la grande famille des insectes L espèce la plus connue est l Apis Mellifera, c'est à dire l'abeille à miel. Elle peut vivre à l état sauvage ou être élevée pour produire

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Le monde végétal. Pourquoi de la botanique? 29/07/2011

Le monde végétal. Pourquoi de la botanique? 29/07/2011 Botanique apicole, miel et pollen Rucher-école du Sud Luxembourg Avril 2011 Pourquoi de la botanique? Le monde végétal Les produits de la ruche sont issus exclusivement des végétaux supérieurs (plantes

Plus en détail

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Présentée par : Dr MBAIKOUA OUAIMON Marie Noël Yaoundé du 17 au 19 Aout 2015 Définition suite C est la fécondation indispensable à la reproduction

Plus en détail

Fiche activité n 2. Pour le 05 janvier Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie)

Fiche activité n 2. Pour le 05 janvier Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie) Fiche activité n 2 Pour le 05 janvier 2015 Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie) I. Des pollinisateurs dans le Lauragais 1) Le territoire du Lauragais 2) Rôles du pollinisateur

Plus en détail

LA MAISON DE L ABEILLE VISITE ILLUSTREE

LA MAISON DE L ABEILLE VISITE ILLUSTREE FRANÇAIS LA MAISON DE L ABEILLE VISITE ILLUSTREE La Cartonnerie de Mesnay - 1 rue Vermot 39600 Mesnay Tél/fax: 03 84 66 27 61 www.ecomusee-carton.org cartonnerie.mesnay@orange.fr La Maison de l Abeille

Plus en détail

NOUS VOUS DONNONS LE MEILLEUR.

NOUS VOUS DONNONS LE MEILLEUR. NOUS VOUS DONNONS LE MEILLEUR. MARAÎCHERS DEPUIS 1948 Solarenn est une coopérative de maraîchers à taille humaine. Créée il y a plus de 60 ans, Solarenn compte aujourd hui une trentaine d adhérents. Ces

Plus en détail

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA)

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) 5 ème conférence annuelle de l'agriculture régionale Lundi 16 février 2015 L'enseignement agricole en Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Reproduction végétale

Reproduction végétale Reproduction végétale Remise à niveau / Biologie / Chapitre 15 I) Plante 5 parties distinctes racines tige feuilles fleurs fruits A) Structure générale de la plante B) Cycle de vie des plantes Plantes

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

La pollinisation des plantes à fleurs par les abeilles - Biologie, Écologie, Économie

La pollinisation des plantes à fleurs par les abeilles - Biologie, Écologie, Économie La pollinisation des plantes à fleurs par les abeilles - Biologie, Écologie, Économie Peter Fluri, Anne Pickhardt, Valérie Cottier, Jean-Daniel Charrière, Centre de recherche apicole, CH-3003 Bern Sans

Plus en détail

Station de fécondation Règlement d accès

Station de fécondation Règlement d accès Station de fécondation Règlement d accès La station de fécondation est située dans l enceinte du domaine de l Aquascope de Virelles, à proximité du rucher de l Ecole d Apiculture du Sud-Hainaut. La station

Plus en détail

LA POLLINISATION DES BLEUETIÈRES

LA POLLINISATION DES BLEUETIÈRES Bleuet nain Bulletin d information No 02 16 mai 2013 LA POLLINISATION DES BLEUETIÈRES La floraison du bleuetier La floraison varie beaucoup dans une bleuetière. La topographie du terrain joue un très grand

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

INSECTES BUTINEURS ET TRANSPORTS DE POLLENS DANS LES PRAIRIES PERMANENTES 1ER MAILLON DE L ÉTUDE DU PROCESSUS DE POLLINISATION ENTOMOPHILE

INSECTES BUTINEURS ET TRANSPORTS DE POLLENS DANS LES PRAIRIES PERMANENTES 1ER MAILLON DE L ÉTUDE DU PROCESSUS DE POLLINISATION ENTOMOPHILE INSECTES BUTINEURS ET TRANSPORTS DE POLLENS DANS LES PRAIRIES PERMANENTES 1ER MAILLON DE L ÉTUDE DU PROCESSUS DE POLLINISATION ENTOMOPHILE Jean-Noël Galliot (INRA EPGV), Anne Farruggia (INRA UMRH), Dominique

Plus en détail

LES SEMENCES EN TRANSITION

LES SEMENCES EN TRANSITION LES SEMENCES EN TRANSITION Frank Adams Maraîcher Semencier artisanal Chargé d éducation Formateur Conférencier 2015 Quelles bases pour l agriculture de demain? LES GRAINES Parmi les différents types de

Plus en détail

Portrait de l industrie horticole ornementale québécoise. Par Julie Ouellet

Portrait de l industrie horticole ornementale québécoise. Par Julie Ouellet Portrait de l industrie horticole ornementale québécoise Par Julie Ouellet La Filière ornementale Fournisseurs de produits et services horticoles Jardinerie Pépinières Serres Gazonnières Aménagement paysager

Plus en détail

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19 Lors de chaque visite, notre attention se porte sur l âme de la ruche, le couvain. Avec l expérience, on peut y trouver une série d informations qui nous aident dans la conduite des ruches. Pour un nouvel

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur

Il était une forêt. Fiche du professeur en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008

Fiche Technique. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Amande Septembre 2008 Filière Arboriculture Rédigée par : Eric HOSTALNOU Chambre d Agriculture du Roussillon Potentiel des marchés Production

Plus en détail

Urban High-Tech Beehives. Présentation aux médias 18.06.2014 Beau Rivage Hôtel Neuchâtel

Urban High-Tech Beehives. Présentation aux médias 18.06.2014 Beau Rivage Hôtel Neuchâtel Urban High-Tech Beehives Présentation aux médias 18.06.2014 Beau Rivage Hôtel Neuchâtel Eric Tourneret Audric est apiculteur depuis 2004 en Champagne, et à Paris depuis 2009. Une aventure menée avec succès

Plus en détail

Présentation du réseau COLOSS

Présentation du réseau COLOSS Résultats de l enquête COLOSS 2012 Céline Holzmann 1, Julien Vallon 1, Pascal Jourdan 1 ( 1 ITSAP-Institut de l abeille) Depuis maintenant cinq ans, l ITSAP-Institut de l abeille quantifie les pertes hivernales

Plus en détail