Valeurs modifiées au 1 er janvier 2015 (*)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valeurs modifiées au 1 er janvier 2015 (*)"

Transcription

1 Valeurs modifiées au 1 er janvier 2015 (*) Plafond de sécurité sociale Au 1 er janvier 2015, la valeur du plafond mensuel passe de 3129,00 à 3170,00. Cette valeur est à modifier dans les paramètres de gestion pour chaque société. Augmentation du SMIC A compter du 1 er janvier, le taux horaire du SMIC est porté de 9,53 à 9,61. Ce taux est à mettre à jour dans les paramètres de gestion pour chaque société (il est utilisé dans le calcul du coefficient Fillon) et éventuellement dans les paramètres rubriques si le taux ou montant du SMIC y figure. Cette augmentation du SMIC nécessite également un ajustement du salaire conventionnel pour les employés EI coefficient 235. Leur taux de rémunération de 9,495 applicable selon la convention avait été ajusté à 9,53 en janvier Cette valeur doit à présent être remplacée par 9,61 dans les paramètres rubriques et vérifiée en préparation de paie. Cotisations sécurité sociale Au 1 er janvier 2015, différents changements interviennent sur les cotisations URSSAF : - Les taux des cotisations assurance vieillesse plafonnée et déplafonnée sont augmentés - Le taux de la cotisation allocations familiales diminue mais un complément s applique pour les rémunérations supérieures à 1,6 fois le SMIC - Le coefficient de la réduction Fillon est modifié - Une nouvelle cotisation patronale syndicale est mise en place Ces modifications sont à effectuer dans les paramètres rubriques. Augmentation de la cotisation vieillesse plafonnée Les parts salariale et patronale sont augmentées de 0,05. Le taux salarial de 6,80% est ainsi remplacé par 6,85% et le taux patronal de 8,45% remplacé par 8,50%. 1/6

2 Augmentation de la cotisation vieillesse déplafonnée Les parts salariale et patronale sont également augmentées de 0,05. Le taux salarial de 0,25% est ainsi remplacé par 0,30% et le taux patronal de 1,75% remplacé par 1,80%. Diminution de la cotisation allocations familiales La part patronale passe de 5,25% à 3,45%. Remarque : les rubriques de cotisation vieillesse déplafonnée et allocations familiales ne font pas toujours l objet d une ligne distincte sur les bulletins de paie, elles sont parfois regroupées en une seule rubrique de sécurité sociale déplafonnée incluant Assurance maladie, vieillesse déplafonnée, allocations familiales et contribution solidarité autonomie. Dans ce cas, il faudra remplacer le taux salarial de 1,00 par 1,05%, le taux patronal de 20,10% par 18,35% (+0,05 de vieillesse déplafonnée 1,8 d allocation familiales). Mise en place d un complément allocations familiales Cette cotisation s applique sur les rémunérations dépassant 1,6 fois le smic évalué selon le même principe que celui appliqué pour la réduction Fillon. L appréciation étant annuelle, une nouvelle formule de calcul CJ intégrée dans la version permet une régularisation automatique en fonction d un Cumul base complément A.F. et le cumul SMIC/heure déjà géré dans les fiches salariés pour le calcul de la réduction Fillon. Cette rubrique de complément A.F doit être située après la rubrique de réduction Fillon avec les informations suivantes : - Formule de calcul : CJ (Complément alloc. Familiales) - Secteur : 2 (cotisation) - Type de rubrique : indiquer un nouveau type ou un type non utilisé - Code organisme social : celui de l Urssaf - Part patronale : T 1,80 - Plafond minimum : 1,60 correspondant au % du SMIC à prendre en compte - Catégorie/nature : celles indiquées sur les autres cotisations Urssaf Dans les paramètres profil, ajouter cette rubrique avec les autres cotisations. En préparation de paie, cette rubrique est à créer en Fixe pour tous les salariés, par le choix d accès à une rubrique pour tous les salariés. Modification du coefficient de réduction FILLON Pour les entreprises ayant moins de 20 salariés avec un taux FNAL à 0,10%, le coefficient maximum passe de 0,281 à 0,2795 Pour les entreprises ayant 20 salariés ou plus avec un taux FNAL à 0,50%, le coefficient maximum passe à 0,2835 2/6

3 Ce coefficient est à indiquer dans les paramètres rubriques en part patronale pour la réduction Fillon ainsi que la régularisation Fillon (rubriques avec les formules de calcul CE et CH) Remarque : lors de l édition des bulletins, le coefficient est arrondi à 3 décimales mais le calcul s effectue bien avec 4 décimales. Nouvelle contribution syndicale Une nouvelle contribution patronale est créée au 1 er janvier 2015 pour financer les organisations syndicales de salariés et les organisations professionnelles des employeurs. Cette nouvelle rubrique doit être créée de la manière suivante : - Formule de calcul : C4 - Secteur : 2 (cotisation) ou 5 (autres retenues) - Type de rubrique : indiquer un nouveau type ou un type non utilisé - Code organisme social : celui de l URSSAF - Part patronale : T 0,016 - Catégorie/nature : celles indiquées sur les autres cotisations Urssaf Dans les paramètres profil, ajouter cette rubrique avec les autres cotisations. En préparation de paie, elle est à créer en Fixe pour tous les salariés, par le choix d accès à une rubrique pour tous les salariés. Déclarations URSSAF Deux lignes de cotisations sont à ajouter dans le paramétrage de la déclaration Urssaf : Une 1 ère ligne pour le complément Allocations familiales avec l assiette D (déplafonnée), le code 430 et le type associé à la rubrique Complément allocations familiales Une 2 ème ligne pour la contribution syndicale avec l assiette D (déplafonnée), le code 027 et le type associé à la rubrique contribution syndicale. Retraite HUMANIS Au 1 er janvier 2015, le taux de la cotisation retraite complémentaire tranche B pour les gardiens concierges et employés EI passerait de 20,13% à 20,25%. La part salariale de 9,56 serait alors remplacée par 9,62% La part patronale de 10,57 serait remplacée par 10,63%. Les taux de cette cotisation sont à modifier dans les paramètres rubriques. Concernant la cotisation retraite complémentaire tranche A, les taux restent inchangés avec une part salariale à 4,50% et une part patronale à 5,50%. 3/6

4 Calcul de la taxe/salaires Le barème pour le calcul de la taxe/salaires sur les tranches 1 et 2 est augmenté pour Par ailleurs, depuis le 1 er janvier 2013, l assiette de la taxe est élargie et alignée sur celle de la CSG. Cette mesure conduit notamment à intégrer en plus de la rémunération brute, les contributions patronales de prévoyance complémentaire ou de retraite supplémentaire. La mise en place d un régime obligatoire de prévoyance et frais de santé pour les gardiens, concierges et employés devenant obligatoire en 2015, les 3 rubriques de taxe/salaires doivent être paramétrées de la manière suivante : Taxe/salaires en totalité : la formule de calcul CI (intitulée Cotisation taxe/salaires totalité) doit être associée à cette rubrique et en bas de l écran doit être précisé le ou les types de rubriques dont le montant est pris en compte selon le même paramétrage que celui indiqué sur les rubriques CSG/RDS. Le taux patronal est maintenu à 4,25% et aucun plafond ne doit être renseigné. Taxe/salaires tranche 1 : la formule de calcul C8 est conservée avec le taux patronal à 4,25%, le plafond minimum mensuel est porté à 642,08 et le plafond maximum mensuel passe à 1282,08. Taxe/salaires tranche 2 : la formule de calcul C9 est conservée avec le taux patronal à 9,35%, le plafond minimum mensuel est porté à 1282,08 et le plafond maximum passe à 12663,75. Le plafond mensuel maximum de 12663,75 indiqué sur la rubrique taxe/salaires tranche 2 correspond au seuil annuel de ,00 au-delà duquel une tranche supplémentaire au taux patronal de 20% doit s appliquer depuis Cette tranche supérieure n est pas gérée automatiquement. Dans l éventualité où un salarié atteindrait cette tranche, il conviendra d ajouter une 4 ème rubrique sur le bulletin de décembre avec la formule de calcul C6, taux patronal 20,00% en précisant la base de calcul en préparation de paie. Les plafonds annuels pour le calcul de la décote conservent les valeurs de Le plafond minimum reste à 1200 et le plafond maximum à Ces informations sont renseignées dans le 2 ème écran des paramètres de gestion. Le seuil de règlement mensuel reste également inchangé. Avantages en nature complémentaire Au 1 er janvier 2014, le prix du KWH EDF était de 0,1444 (base contrat EDF 6 kwh) avec les forfaits suivants, éventuellement à réactualiser selon le prix du KWH en 2015 : Electricité Gaz Chauffage Eau chaude 7,67 13,28 17,32 14,15 (55 kwh x 0,1444) (92 kwh x 0,1444) (120 kwh x 0,1444) (98 kwh x 0,1444) Ces valeurs sont indiquées dans les paramètres rubriques et à vérifier en préparation de paie. 4/6

5 Avantages en nature logement : valeurs au 1 er janvier 2015 Il faudra supprimer les lignes actuelles pour ressaisir les nouvelles valeurs L avenant 81 en vigueur depuis juillet 2013 prévoit une revalorisation de l avantage en nature logement à partir du pourcentage de variation de l Indice de Révision des Loyers (IRL) sur une année. Elle est applicable tous les ans au mois de janvier en fonction du dernier indice connu. Au 4 ème trimestre 2014, l indice de référence des loyers augmente de 0,37% sur un an. Les nouvelles valeurs du m2 sont les suivantes : Catégorie logement Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Valeur au 1 er janvier ,08 2,43 1,79 Valeur au 1 er janvier ,09 2,44 1,80 Ces valeurs sont à modifier dans les paramètres rubriques et à vérifier en préparation de paie. 5/6

6 Prévoyance et frais de santé HUMANIS La mise en place d un régime obligatoire de prévoyance et frais de santé pour les gardiens, concierges et employés devient obligatoire d ici juin Une nouvelle formule de calcul CK a été créée pour gérer les particularités de cette cotisation calculée en pourcentage de la rémunération brute avec application d un forfait minimum et maximum si la rémunération est inférieure ou supérieure à un % du plafond de sécurité sociale. Dans les paramètres Rubriques, 3 nouvelles rubriques Frais de santé seront à créer. Elles devront être placées avant les rubriques de CSG/RDS et de taxe/salaires. Une note d information plus précise sera diffusée pour le paramétrage de ces frais de santé lorsque les valeurs 2015 seront confirmées. Rappel sur la remise à zéro des cumuls A effectuer par le choix Remise à zéro au menu de Milady : - La remise à zéro des cumuls individuels est à effectuer avant le calcul des paies de janvier ; tous les cumuls proposés sont à sélectionner à l exception de ceux concernant les congés payés et éventuellement le cumul repos compensateur s il est utilisé pour le DIF. - La remise à zéro des cumuls annuels est à effectuer avant de valider les paies de janvier ; toutes les déclarations annuelles doivent être éditées avant, à l exception de la DADS-U et des déclarations Agefos qui peuvent toujours être traitées ensuite. 6/6

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social Standard 5.10 B Le 22 janvier 2013 Sommaire 1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social... 3 2 LOI DE FINANCES 2013 Taxe sur les salaires... 4 2.1 Assiette de

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2010

CHARGES SOCIALES 2010 CHARGES SOCIALES 2010 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2009 Année 34 620 Trimestre 8 655 Mois 2 885 Quinzaine 1 430 Semaine 666 Jour 159 Heure (1) 1 22 pour une durée de

Plus en détail

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière?

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière? Salariés AVRIL 2015 Comment lire votre relevé de carrière? B Qu est-ce que le relevé de carrière? Véritable récapitulatif de l activité professionnelle, le relevé de carrière détaille les droits que vous

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

PAIE ET INDEMNITES. Mettre en place le régime général des élus. 1 er CAS : Les élus ne sont pas soumis à cotisation

PAIE ET INDEMNITES. Mettre en place le régime général des élus. 1 er CAS : Les élus ne sont pas soumis à cotisation PAIE ET INDEMNITES Mettre en place le régime général des élus Juillet 0 Suite à la promulgation du décret N 0- du avril 0, et à l article de la loi n 0-0 de financement de la sécurité sociale pour 0 les

Plus en détail

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le rappel des nouveautés du mois de juillet 2013: 1 ) Définition de la modulation de la contribution patronale d assurance chômage (source URSSAF)

Plus en détail

REGULARISATION DE COTISATIONS

REGULARISATION DE COTISATIONS Groupe Arcadie 37 rue Paule Raymondis 31150 Toulouse T : 05 61 26 80 24 F: 05 61 26 80 42 info@arcadie-informatique.fr REGULARISATION DE COTISATIONS Les cahiers DSN Version du 30/09/2015 1 Cette série

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire Guide salariés n o 5 mars 2016 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Au plan légal, le SMIC a été revalorisé au 1 er janvier 2016 à 9,67 euros de l heure, soit 1.466,62 euros pour 151,67 heures par mois.

Au plan légal, le SMIC a été revalorisé au 1 er janvier 2016 à 9,67 euros de l heure, soit 1.466,62 euros pour 151,67 heures par mois. Les salaires minimaux applicables au 1 er janvier 2016 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la convention collective de l esthétique cosmétique. Les textes applicables

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

RH PAYE version 5.19b standard 4.16

RH PAYE version 5.19b standard 4.16 RH PAYE version 5.19b standard 4.16 Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières

Plus en détail

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement..

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. Inspection SOMMAIRE F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. 4 ZOOM TRANSPORT Quelles informations pour le conducteur en plus de celles du bulletin de paie? Pour lui permettre

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat aidé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE ET LES COTISATIONS AU 1 ER JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE ET LES COTISATIONS AU 1 ER JANVIER 2012 Pôle Ressources Internes Tél. : 03 83 67 48 22 Service Paie Email : paie@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 46 Villers-Lès-Nancy, le 25 janvier 2012 Circulaire A Mesdames et Messieurs : - les Maires du département

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016 APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2016 Références Code du travail Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1371 du 17 novembre 2014 relatif à la déclaration sociale nominative NOR : FCPS1419336D Publics

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 Dernière mise à jour Avril 2014 ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 129.99 /mois Compléments mensuels

Plus en détail

CHARGES SOCIALES SUR REMUNERATION DU PERSONNEL COMMUNAL

CHARGES SOCIALES SUR REMUNERATION DU PERSONNEL COMMUNAL Montbéliard, le 06/01/201 /2014 CHARGES SOCIALES SUR REMUNERATION DU PERSONNEL COMMUNAL Plafond mensuel au 1.1.2014 : 3129 EUROS Arrêté rêté du 7 Novembre 2013 REGIME SPECIAL CNRACL (agents stagiaires

Plus en détail

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage % $ e $ % del Employeur e $ % e % 1 La formation supérieure optimisée par l'apprentissage Pourquoi embaucher un apprenti? Quels engagements pour l employeur? L apprentissage, un atout incontournable de

Plus en détail

Associations & fondations, embauchez et gérez votre salarié en toute simplicité. Document non contractuel

Associations & fondations, embauchez et gérez votre salarié en toute simplicité. Document non contractuel embauchez et gérez votre salarié en toute simplicité Octobre 2015 UNE OFFRE 100 % EN LIGNE DU RÉSEAU DES URSSAF gérée par le Centre national Chèque emploi associatif pour accomplir les formalités sociales

Plus en détail

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal 1 Le salaire Définition du salaire Le salaire est la contrepartie de la prestation de travail qu effectue le salarié pour l employeur dans le cadre d un contrat de travail. La définition du salaire relève

Plus en détail

Montant des principales prestations soumises à revalorisation

Montant des principales prestations soumises à revalorisation Montant des principales prestations soumises à revalorisation 1 Prestations maladie de prévoyance 1.1 PSA Au 1 er avril de chaque année, en fonction du taux de revalorisation des pensions. Montant : 4752

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 PARIS, le 03/05/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 OBJET : Frais professionnels décisions du Conseil d Etat du 29/12/2004 TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

MODELE DE DELIBERATION

MODELE DE DELIBERATION MODELE DE DELIBERATION OBJET : INSTAURATION OU MODIFICATION D UN REGIME INDEMNITAIRE dans.(nom de la collectivité) au profit des filières administrative, technique, police municipale, Le... (date), à...

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministre des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire

Plus en détail

COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS

COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS N 92 - FORMATION n 11 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 COTISATIONS 2015 POUR L EMPLOI D APPRENTIS L essentiel L ACOSS a publié le 24 juillet 2015 une lettre-circulaire

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016 Le dispositif ispositifpénibilité pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Janvier 2016 Le contexte réglementaire Loi et champs d application Contexte réglementaire

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Salariés JANVIER 2015. Comment lire votre relevé de carrière?

Salariés JANVIER 2015. Comment lire votre relevé de carrière? Salariés JANVIER 2015 Comment lire votre relevé de carrière? Qu est-ce que le relevé de carrière? Véritable récapitulatif de l activité professionnelle, le relevé de carrière détaille les droits que vous

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2013 MAJ n 1 Version 20.50 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2013... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2013... 6 MISE EN

Plus en détail

Le régime d assurance chômage des intermittents

Le régime d assurance chômage des intermittents Pégase 3 Le régime d assurance chômage des intermittents Dernière révision le 24/04/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Calcul du plafond...3 Régime classique... 3

Plus en détail

LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE. 2 janvier 2008. Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008.

LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE. 2 janvier 2008. Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008. LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE 2 janvier 2008 Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008 Table des Préretraites LFSS 2008 1. Introduction L objectif de ce document est

Plus en détail

Barème des cotisations sur salaires

Barème des cotisations sur salaires SMIC HORAIRE 9.67 MINIMUM GARANTI 3.52 SMIC MENSUEL 1 466.62 Tranches retraite complémentaire TB cadre = 1 à 4 plafonds TC cadre = 4 à 8 plafonds PLAFOND SECURITE SOCIALE MENSUEL 3 218.00 TA = 1 plafond

Plus en détail

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle)

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) N 11450*02 ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) Article 3 du décret n 600 du 29 juin 1973 A ADRESSER A LA CMSA - en même temps que la déclaration d accident. - ou 48

Plus en détail

LE PETIT PAIE. Les pratiques clés en 21 fiches. Éléments actualisés. Jean-Pierre Taïeb

LE PETIT PAIE. Les pratiques clés en 21 fiches. Éléments actualisés. Jean-Pierre Taïeb LE PETIT 2016 PAIE Les pratiques clés en 21 fiches Éléments actualisés Jean-Pierre Taïeb Table des matières Fiche 1 Présenter le bulletin de paie Fiche 2 Fixer la rémunération en conformité avec le SMIC

Plus en détail

Modifications au 01 janvier 2015

Modifications au 01 janvier 2015 Modifications au 01 janvier 2015 Le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale pour 2015 passe de 3.129 à 3.170 par mois. Pour les cadres : Ne pas oublier les revalorisations de cotisations cadres

Plus en détail

Chiffres de référence au 1 er juillet 2016 et 1 er février 2017

Chiffres de référence au 1 er juillet 2016 et 1 er février 2017 Chiffres de référence au 1 er juillet 2016 et 1 er février 2017 Pôle gestion et accompagnement du personnel Service conseil statutaire Références : SO/MC Contact : 02.96.58.64.09 conseil.statutaire@cdg22.fr

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 Comment déclarer? 1 Le compte personnel de prévention de la pénibilité offre de nouveaux leviers pour diminuer la pénibilité au travail et, en

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 PARIS, le 27/03/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 OBJET : CHEQUES-VACANCES Participation patronale à l'acquisition des chèques-vacances

Plus en détail

Unité de valeur 4. Patrimoine social

Unité de valeur 4. Patrimoine social Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Atelier établir un budget prévisionnel

Atelier établir un budget prévisionnel Atelier établir un budget prévisionnel SOMMAIRE Les documents utiles à la construction du budget Le compte de résultat Le suivi budgétaire La comptabilité analytique La méthodologie du budget prévisionnel

Plus en détail

Hesperi@ Newsletter Hiver 2011. i n f o r m a t i q u e. Actualités Hesperia. 1) Vœux. 2) Journée Porte Ouverte du 08 Décembre

Hesperi@ Newsletter Hiver 2011. i n f o r m a t i q u e. Actualités Hesperia. 1) Vœux. 2) Journée Porte Ouverte du 08 Décembre Hesperi@ i n f o r m a t i q u e Newsletter Hiver 2011 Actualités Hesperia 1) Vœux Toute l équipe Hesperia vous souhaite une excellente année 2012. Que cette nouvelle année soit pleine de joie, de santé

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

La nouvelle CCNT 2010

La nouvelle CCNT 2010 La nouvelle CCNT 2010 Principales nouveautés (partie I) 1. Aperçu Le dossier ci-après présente des explications concernant la durée de travail hebdomadaire, les congés, la réglementation sur les heures

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL DIFFUSION OCTOBRE 2010 PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL POUR LES AGENTS PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITOTORIALE DATE D EFFET : 1er JUILLET 2010 TEXTES DE REFERENCE : Décret

Plus en détail

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Thierry Debeneix Epargne salariale, Epargne retraite et Fonds supplémentaires

Plus en détail

Le point. sur... L essentiel. Cotisations 2016. Rémunération. Mot-clé : Jan. 2016 N 2016/01

Le point. sur... L essentiel. Cotisations 2016. Rémunération. Mot-clé : Jan. 2016 N 2016/01 Le point Jan. 2016 N 2016/01 sur... Mot-clé : Rémunération Cotisations 2016 L essentiel Nouveautés au 1 er janvier 2016 Plafond de : 3218 mensuels (Arrêté du 17 décembre 2015 portant fixation du plafond

Plus en détail

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Premier décret pris en application de la loi de réforme de la retraite, ce texte

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

Les dispositifs d Epargne Salariale

Les dispositifs d Epargne Salariale Les dispositifs d Epargne Salariale Les dispositifs d Epargne salariale sont des systèmes collectifs d épargne offrant aux salariés la faculté de participer, avec l aide de l entreprise, à la constitution

Plus en détail

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents MODE D EMPLOI des garanties collectives de prévoyance et santé au profit des artistes et techniciens du spectacle JUILLET 2015 RETRAITE

Plus en détail

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature AVANTAGES EN NATURE Evaluation forfaitaire pour 2016 Nourriture Titres restaurant Evaluation minimale : 9,40 par jour ou 4,70 par repas Exonération

Plus en détail

Evolutions du moteur de paie

Evolutions du moteur de paie WinPaie Version 3-7-Moteur 1-5-3 Page : 1/ 13 Evolutions du moteur de paie Les commentaires qui suivent retracent par ordre chronologique les évolutions intervenues sur le moteur de paie depuis la dernière

Plus en détail

FICHE RELATIVE AUX LOYERS A USAGE D HABITATION

FICHE RELATIVE AUX LOYERS A USAGE D HABITATION FICHE RELATIVE AUX LOYERS A USAGE D HABITATION Le dispositif d encadrement des loyers dépend de la date d entrée des locataires, du type de contrat et de sa durée : Pour les locataires entrés après le

Plus en détail

CIRCULAIRE AGFisc N 33/2013

CIRCULAIRE AGFisc N 33/2013 CIRCULAIRE AGFisc N 33/2013 CS Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la FISCALITE Services centraux Procédure de taxation et Obligations Ci.RH.842/629.821 OBJET: Impôts sur les revenus.

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014. novembre 2013

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014. novembre 2013 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014 novembre 2013 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2014 Dépôt légal - Bibliothèque

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) Chômeur de longue durée, l allocation de solidarité peut prendre le relais de l allocation

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNEES : L association.., Située, Variante 1 : Représentée par M.., Agissant en qualité de Président de l association, Variante 2 :

ENTRE LES SOUSSIGNEES : L association.., Située, Variante 1 : Représentée par M.., Agissant en qualité de Président de l association, Variante 2 : FORFAIT ANNUEL EN JOURS REPRESENTANTS SECTION SYNDICALE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE FIXANT LES CONDITIONS DE RECOURS AU FORFAIT EN JOURS SUR L ANNEE (Conclusion avec un ou plusieurs Représentants de

Plus en détail

TABLEAU DES ASSIETTES ET TAUX DE COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES SUR SALAIRES AU 1 ER JANVIER 2014

TABLEAU DES ASSIETTES ET TAUX DE COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES SUR SALAIRES AU 1 ER JANVIER 2014 TABLEAU DES ASSIETTES ET DE COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES SUR SALAIRES AU 1 ER JANVIER 2014 SMIC : 9,53 horaire 1 445,38 mensuel Plafond mensuel sécurité sociale : 3 129 Maladie, maternité, invalidité,

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

Dossier : Frais Professionnels et Avantages en nature - Janvier 2012 -

Dossier : Frais Professionnels et Avantages en nature - Janvier 2012 - Dossier : Frais Professionnels et Avantages en nature - Janvier 2012-1/ Frais Professionnels : L évaluation forfaitaire des frais professionnels et des limites d exonération des allocations forfaitaires

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Indice de traitement brut grille indiciaire (ITB-GI) Indice de traitement net grille indiciaire (ITN-GI) Note méthodologique Mai 2009

Indice de traitement brut grille indiciaire (ITB-GI) Indice de traitement net grille indiciaire (ITN-GI) Note méthodologique Mai 2009 MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Bureau des statistiques, des études et de l évaluation (B3) Laurence ROCHER Pôle salaires-retraites Adresse 66, rue de Bellechasse Paris

Plus en détail

Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise

Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise www.cterrier.com 1/5 17/02/2006 Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour

Plus en détail

La réforme des pensions des fonctionnaires

La réforme des pensions des fonctionnaires La réforme des pensions des fonctionnaires Florence Delogne Conseillère Cabinet du ministre des pensions Ogeo, 16 novembre 2012 1 ministredespensions.be Cadre légal : Les articles 85 à 106 de la loi du

Plus en détail

QuadraPAIE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE

QuadraPAIE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE QuadraPAIE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE (mars 2014) Sommaire 1. AMENAGEMENTS QUADRAPAIE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE... 2 1.1 DEFINITION DE LA JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE... 2 1.2 DOSSIERS ETABLISSEMENTS...

Plus en détail

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE Suite à 2 décrets de simplification du compte pénibilité parus au Journal Officiel du 31 Décembre 2015 : suppression de la fiche individuelle remplacée par une simple

Plus en détail

Actualités dans le domaine du droit du travail

Actualités dans le domaine du droit du travail 29 avril 2016 Actualités dans le domaine du droit du travail Me Nathalie Subilia (ns@oher.ch) Rue De-Candolle 16 CH-1205 Genève etude@oher.ch SOMMAIRE 1. Introduction 2. Le licenciement collectif 3. Le

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 102 e édition En vigueur le 1 er octobre 2015 T4127OCT (F) Rév.15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Règles budgétaires 2006-2007 Commissions scolaires Établissement de la certification des allocations budgétaires Formation générale des jeunes Formation professionnelle Formation

Plus en détail

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui permet d'associer : - l'acquisition d'un savoir théorique en cours (enseignement général

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

LA PLASTURGIE F D É RATIO N

LA PLASTURGIE F D É RATIO N LA PLASTURGIE F D É RATIO N ACCORD «FORFAIT JOURS» EN DATE DU 15 MAI 2013 MODIFIANT L ANNEXE VI DE LA CONVENTION COLLECTWE NATIONALE DE LA PLASTURGIE 1 La rénovation de cette annexe étant l occasion d

Plus en détail

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE CONVENTION DE SUBVENTION DU CER ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 avril 2014 N de pourvoi: 13-15577 ECLI:FR:CCASS:2014:C200528 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boutet, SCP Piwnica

Plus en détail

4. Vous pouvez bénéficier des services proposés par les Relais Assistantes Maternelles (R.A.M.).

4. Vous pouvez bénéficier des services proposés par les Relais Assistantes Maternelles (R.A.M.). 4. Les conditions d'exercice Formation, salaire, indemnités, sécurité sociale, régime fiscal. En tant qu'assistants maternels vous bénéficiez de droits précis, car d'une part vous êtes agréé, et d'autre

Plus en détail

LA RÉFORME DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE

LA RÉFORME DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE LA RÉFORME DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2014 a été adopté par le conseil des ministres le 11 juin dernier et par l Assemblée Nationale le 23 juillet.

Plus en détail

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE SYNTHESE Le groupe de travail a examiné avec une particulière attention les options disponibles pour le recouvrement d une cotisation sur la valeur ajoutée ou de

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION BRH 2000 RH 3 chap.5 5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION La reprise d'indemnisation consiste à attribuer le reliquat des allocations de chômage afférentes à une précédente période d'indemnisation

Plus en détail

N oubliez pas de corriger le salaire imposable inscrit sur votre déclaration pré-remplie puisqu il ne tient pas compte de la déduction forfaitaire.

N oubliez pas de corriger le salaire imposable inscrit sur votre déclaration pré-remplie puisqu il ne tient pas compte de la déduction forfaitaire. NOTE D INFORMATION IMPOTS 2016 REVENUS 2015. APPLICATION DU REGIME FISCAL SPECIFIQUE AUX ASSISTANTES MATERNELLES Voici comment procéder pour votre déclaration de revenus de l année 2015, si vous désirez

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2010 et charges sociales 2010

Plafond de la sécurité sociale pour 2010 et charges sociales 2010 N 16 - SOCIAL n 5 - FORMATION n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2010 ISSN ISSN Plafond de la sécurité sociale pour 2010 et charges sociales 2010 L essentiel Un arrêté du 18

Plus en détail

MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS

MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS 59, Avenue Voltaire 02200 SOISSONS (Siège) Tél. : 03.23.76.37.37. Fax : 03.23.59.55.59 Logiciels de gestion pour l'audiovisuel 16, Rue Moncey 75009 PARIS Tél. : 01.48.78.04.89

Plus en détail