LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES"

Transcription

1 Conseil - Experts Pack n N 52 Infodoc Régions LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Document réalisé par le service de consultation téléphonique du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables Premier trimestre 2014

2 Le dossier "Conseil-experts" social du premier trimestre 2014 comprend : - un article de présentation générale sur la loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites - les «Plus de l expert» précisant les principales mesures de cette loi : allongement des durées d assurance, aménagement du cumul emploi-retraite, prévention de la pénibilité, etc. - Le texte de référence. SOMMAIRE - Article de présentation générale p. 3 - Les Plus de l expert p. 5 - Annexes p. 13 2

3 Présentation générale La loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites comporte des mesures destinées à assurer la pérennité du système et à accroitre l égalité face à la retraite. Elle contient des mesures de financement qui devraient permettre de rétablir l équilibre des régimes d ici Au nombre de ces mesures figure notamment l allongement de la durée d assurance nécessaire pour bénéficier du taux plein à raison d un trimestre supplémentaire tous les 3 ans à compter de Cette mesure est associée à une augmentation du taux des cotisations d assurance vieillesse pour l ensemble des régimes de retraite de base instituée par un décret du 27 décembre L effort sera donc partagé entre les entreprises, les salariés et les retraités. En effet, pour ces derniers, la majoration de 10 % dont ils bénéficient au titre de leurs 3 enfants ou plus sera désormais imposée. Les principales mesures de cette loi visent : La modification des durées d assurance En plus de l augmentation des durées d assurance requises pour bénéficier d une retraite à taux plein, la loi prévoit différentes mesures en vue d améliorer l acquisition de trimestres de retraite, dont les modalités seront définies par des décrets à paraître telles que : - l abaissement du seuil du montant des cotisations nécessaires pour valider un trimestre ; - des mesures en faveur des apprentis en vue de permettre la validation de l ensemble des trimestres ; - des mesures en vue d encourager et de faciliter le rachat des trimestres à destination des jeunes, des assistants maternels et des apprentis ; - possibilité pour les stagiaires en milieu professionnel d acquérir des trimestres. Un réaménagement du cumul emploi-retraite La loi supprime à compter du 1 er janvier 2015 les avantages du cumul emploiretraite inter-régime avec l obligation d une cessation de l ensemble des activités professionnelles et la suppression de l acquisition de nouveaux droits au titre de la reprise d activité. Des mesures en faveur de la prévention de la pénibilité La loi instaure un compte personnel de prévention de la pénibilité en faveur des salariés exposés à des facteurs de pénibilité. Ce compte sera valorisé par un 3

4 nombre de points qui permettra aux salariés de se former, de réduire leur durée du travail ou de majorer leur durée d assurance. Enfin, la loi comporte également des mesures diverses telles que celles visant à l élargissement du dispositif carrières longues ou encore l abaissement de l âge pour bénéficier d une retraite progressive. 4

5 Les Plus de l expert Parmi les mesures importantes de la loi, il faut surtout signaler les modifications du régime du cumul emploi-retraite inter-régime ; il faut en appréhender les effets sans tarder : en effet, si un assuré veut cumuler un emploi et une retraite relevant de deux régimes différents, il a intérêt à se mettre en situation de cumul emploi-retraite avant Les autres mesures sélectionnées sont l augmentation de la durée de cotisation requise pour bénéficier d une retraite à taux plein et la création d un compte personnel de prévention de la pénibilité. 1. Aménagement du cumul emploi-retraite Sans remettre en cause le cumul emploi-retraite, la loi apporte quelques aménagements au dispositif qui s appliqueront aux assurés dont les pensions de retraite prendront effet à compter du 1er janvier Régime actuel Il existe actuellement deux formes de cumul-emploi retraite : le cumul emploi-retraite intra-régime, qui concerne les assurés exerçant une activité qui relève du même régime que celui qui leur verse la pension de retraite. Il s agit, par exemple, de la situation d un salarié qui fait liquider sa retraite, puis entreprend une nouvelle activité salariée (ou retravaille chez son ancien employeur) ; le cumul emploi-retraite inter-régime, qui concerne les retraités pensionnés d un régime et exerçant une activité relevant d un autre régime de retraite. Il s agit par exemple d un salarié ayant fait liquider sa retraite de salarié et qui entreprend une activité relevant du régime des travailleurs indépendants. Ou encore du cas de la personne qui, cumulant une activité salariée et une activité non salariée, fait liquider sa retraite de salarié tout en poursuivant son activité non salariée. Actuellement, le cumul emploi-retraite inter-régime permet de cumuler intégralement les revenus d activité et la pension de retraite, et aussi de s ouvrir des droits à retraite au titre de l activité poursuivie Nouvelles dispositions applicables en 2015 La loi supprime tous les avantages du cumul inter-régime à compter du 1 er janvier En effet, à compter de cette date, la liquidation d'une pension dans un régime de retraite de base légalement obligatoire supposera de mettre un terme à l'ensemble des activités professionnelles. Par conséquent, si un assuré cumule 5

6 une activité salariée et une activité non salariée, il devra cesser ces deux activités pour liquider une pension. De plus, la loi indique que la reprise d activité dans un nouveau régime ne génèrera plus de nouveaux droits. Ces nouvelles dispositions s appliqueront aux assurés dont les pensions de retraite prendront effet à compter du 1 er janvier Aussi, les assurés bénéficiant du cumul emploi-retraite selon la législation actuelle (jusqu au 31 décembre 2014) ne devraient pas se voir appliquer ces nouvelles règles. Les assurés qui souhaitent poursuivent ou reprendre une activité et qui peuvent faire liquider leurs droit à retraite avant le 1 er janvier 2015 ont donc intérêt à débuter leur cumul emploi-retraite avant cette date. Exemples : Si un assuré exerce simultanément une activité salariée et une activité non salariée, il peut actuellement faire liquider sa pension de retraite de salarié et continuer d exercer son activité non salariée. Le cumul des revenus est intégral. A partir du 1 er janvier 2015, il ne pourra faire liquider sa retraite de salarié que s il fait aussi liquider celle de non salarié. Si un salarié fait liquider sa retraite et qu il entreprend ensuite une activité non salariée, il cumule sa pension et ses revenus d activité ; par ailleurs, il se crée de nouveaux droits à la retraite au titre de son activité non salariée. A compter du 1 er janvier 2015, il pourra toujours cumuler intégralement sa retraite avec ses revenus d activité mais il ne génèrera plus de nouveaux droits au titre de son activité non salariée, tout en cotisant sur ses revenus non-salariés. Conseil Il peut donc être opportun d anticiper un départ à la retraite en 2014 et d entreprendre une nouvelle activité dans le cadre du cumul emploiretraite avant la fin de l année. Il est conseillé de vérifier la situation de vos clients au regard de ces textes et de les informer au plus tôt. Concernant le cumul intra régime, la loi prévoit aussi, en matière de cumul emploi-retraite plafonné, qu en cas de dépassement du plafond de ressources permettant le maintien de la pension de retraite, celle-ci ne sera plus suspendue mais réduite à due-proportion du dépassement. Les modalités de mise en œuvre de cette mesure seront fixées par un décret. Rappelons que le cumul emploiretraite plafonné vise les assurés qui ne remplissent pas les conditions permettant de bénéficier du cumul total des revenus faute de réunir le nombre suffisant de trimestres. 6

7 2. Durée d assurance La loi augmente les durées d assurance requises pour bénéficier d une retraite à taux plein. Cette mesure s inscrit dans la lignée du décret du 27 décembre 2013 qui augmente les cotisations vieillesse de manière progressive Augmentation de la durée d assurance Afin de garantir la pérennité financière du système des retraites à horizon 2040, la loi prévoit une augmentation progressive de la durée d assurance nécessaire pour l obtention d une retraite à taux plein. Elle fixe un échéancier en fonction de la date de naissance des assurés. Ainsi, à compter de 2020, la durée d assurance sera relevée d un trimestre tous les 3 ans. Tableau synthétique de l allongement des durées d assurance Date de naissance de l assuré (au 1 er janvier) Et atteignant 62 ans Durée d assurance requise pour le bénéfice d une retraite à taux plein Entre le 1 er janvier 1958 et le 31 décembre 1960 inclus En trimestres, soit 41 ans et 3 trimestres Entre le 1 er janvier 1961 et le 31 décembre 1963 inclus En trimestres, soit 42 ans Entre le 1 er janvier 1964 et le 31 décembre 1966 inclus Entre le 1 er janvier 1967 et le 31 décembre 1969 inclus En trimestres, soit 42 ans et 1 trimestre 170 trimestres, soit 42 et 2 trimestres Entre le 1 er janvier 1970 et le 31 décembre 1972 inclus trimestres, soit 42 ans et 3 trimestres À partir du 1 er janvier et après 172 trimestres, soit 43 ans 2.2. Modification des règles de validation d un trimestre d assurance Afin de favoriser les salariés à temps partiel ou ayant une faible rémunération, la loi prévoit qu un décret précisera les nouvelles modalités de validation d un trimestre de retraite. Selon l exposé des motifs de la loi, le montant de cotisations nécessaire pour valider un trimestre serait abaissé de 200 Smic horaire à 150 Smic horaire. 7

8 2.3. Modification de l assiette des cotisations vieillesse des apprentis Actuellement calculées sur une base forfaitaire, les cotisations vieillesse des apprentis seront calculées sur une base réelle pour leur permettre de valider tous leurs trimestres pendant la durée de l apprentissage. Si toutefois l apprenti ne valide pas l ensemble de ses trimestres en raison d une rémunération trop faible, le fonds de solidarité vieillesse prendra en charge le complément de cotisation nécessaire à la validation des trimestres manquants selon des modalités qui seront fixées par décret Rachat de trimestres à tarif préférentiel Selon les dispositions légales, les assurés peuvent racheter au maximum douze trimestres d assurance au titre des années d études supérieures ou d années incomplètes. Le coût très élevé des rachats de trimestres rend difficile l accès à ce dispositif pour certaines catégories de salariés, aussi la loi instaure des possibilités de rachat de trimestres d assurance à un tarif préférentiel pour : - les jeunes ayant achevé leurs études ; - les assistants maternels (pour les périodes comprises entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 1990) ; - et les apprentis (pour les périodes d apprentissage accomplies entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013). Les conditions de rachat (montant et nombre de trimestres) seront fixées par décret. Par ailleurs, les jeunes souhaitant opérer un rachat de trimestres d études devront le faire dans un délai maximum de dix ans à compter de la fin des études. La faculté de rachat instituée par la loi vise les assurés du régime général, les professions artisanales, industrielles et commerciales, les professions libérales, etc Prise en compte des périodes de stage en milieu professionnel La loi instaure la possibilité pour les stagiaires de verser des cotisations vieillesse pendant leur période de stage en milieu professionnel, à condition que cette dernière ouvre droit à une gratification. Cette acquisition de trimestres est limitée à deux trimestres. Les modalités de mise en œuvre de cette mesure seront précisées par un décret qui indiquera notamment la date limite de dépôt des demandes qui ne pourra pas excéder deux ans ainsi que le mode de calcul des cotisations et les modalités d échelonnement de leur versement. 8

9 3. Prévention de la pénibilité La loi instaure un compte personnel de prévention de la pénibilité institué en faveur de l ensemble des salariés exposés aux facteurs de pénibilité en leur permettant d accumuler des points. Ce dispositif doit entrer en vigueur le 1er janvier Cette mesure va concerner toutes les entreprises, quel que soit leur effectif, dès lors que des salariés sont exposés à des facteurs de pénibilité Salariés concernés Le compte personnel de prévention de la pénibilité concerne tous les salariés du secteur privé ainsi que les personnels des personnes publiques qui travaillent dans les conditions de droit privé et qui sont exposés à des facteurs de pénibilité. On estime à 20 % la proportion des salariés exposés à des facteurs de pénibilité au travail Alimentation et utilisation du compte Chaque salarié exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité se verra ouvrir un compte de prévention de la pénibilité sur lequel sera affecté un nombre de points. Les points crédités sur le compte du salarié seront attribués sur la base des éléments mentionnés sur la fiche de prévention des expositions. Les modalités d inscription des points sur le compte, ainsi que le nombre maximal de points pouvant y être inscrits, seront fixés par décret Utilisation du compte Le salarié pourra utiliser le compte de prévention pour : - se former ; - réduire sa durée du travail pour passer à temps partiel ; la demande de réduction du temps de travail sera faite par le salarié selon des conditions fixées par décret. Par ailleurs, l employeur qui refuse le passage du salarié à temps partiel devra motiver sa décision et démontrer que cette réduction est impossible compte tenu de l activité économique de l entreprise ; - majorer la durée d assurance requise pour avoir d une retraite à taux plein et bénéficier d une retraite anticipée au titre des carrières longues dans la mesure où ces trimestres sont réputés cotisés pour le bénéfice de ce dispositif Financement du compte Le compte de prévention de la pénibilité sera financé par une nouvelle cotisation patronale selon les modalités suivantes : - une cotisation de 0,2 % due par l ensemble des employeurs ; 9

10 - une cotisation additionnelle comprise entre 0,3 % et 0,8 % de la masse salariale pour les employeurs ayant exposé au moins un des salariés à la pénibilité ; - une cotisation additionnelle comprise entre 0,6 % et 1,6 % pour les salariés ayant été exposés simultanément à plusieurs facteurs de pénibilité Gestion du compte Le compte de prévention de la pénibilité sera géré par les caisses d assurance retraite et de santé au travail (Carsat). Elles enregistreront les points correspondant aux données déclarées par l employeur et verseront les sommes représentatives des points aux financeurs des actions de formation suivies, aux employeurs ou au régime de retraite compétent selon l utilisation souhaitée par le salarié. Les Carsat pourront procéder au contrôle de la réalité de l exposition aux facteurs de risques et de l exhaustivité des données déclarées. Elles pourront dans ce cadre notifier à l employeur et au salarié les modifications à opérer sur les éléments ayant conduit à la détermination du nombre de point enregistrés sur le compte. Ce redressement ne pouvant intervenir qu au cours des cinq années civiles suivant la fin de l année au titre de laquelle les points ont été ou auraient dû être inscrits sur le compte. Par ailleurs en cas de déclaration inexacte, l employeur pourra faire l objet d une pénalité prononcée par le directeur de la caisse, dans la limite de 50 % du plafond mensuel de sécurité sociale, au titre de chaque salarié pour lequel l inexactitude est constatée Voies de recours en cas de contentieux Les recours relatifs au compte de prévention de la pénibilité relèvent du contentieux général de la sécurité sociale. Lorsque le litige porte sur l effectivité ou l ampleur de l exposition, le salarié pourra saisir la caisse, à condition d avoir préalablement contesté auprès de l employeur. En cas de rejet de la contestation par l employeur, la caisse se prononce sur la demande du salarié après avis motivé d une commission dont la composition, le fonctionnement et le ressort territorial seront déterminés par décret. L action du salarié en vue de l attribution des points ne peut intervenir que dans les trois années civiles suivant la fin de l année au titre de laquelle les points ont été portés ou auraient dû être portés au compte Modification de la fiche de prévention des expositions à des facteurs de risques professionnels La loi apporte des aménagements à la fiche de prévention des expositions, en fixant les seuils au-delà desquels l établissement de la fiche est obligatoire, et étend l obligation aux intérimaires. 10

11 Rappelons que l obligation d établir une fiche de prévention des expositions résulte de la loi du 9 novembre 2010 réformant les retraites. Elle prévoit que les entreprises doivent établir une fiche individuelle de prévention des expositions (sans condition d effectif) dès lors que les salariés sont exposés à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels liés à des contraintes physiques marquées (postures pénibles, vibrations mécaniques, etc.), à un environnement physique agressif (bruit, agents chimiques dangereux, etc.) ou à certains rythmes de travail (travail de nuit, posté, etc.). Les facteurs de pénibilité précités ne sont modifiés par la loi. Ainsi, les entreprises n auront l obligation d établir une fiche individuelle de prévention des expositions que pour les risques atteignant un certain seuil fixé par un décret à paraître. Notons que ces seuils seront appréciés en tenant compte des mesures individuelles et collectives prises par l entreprise en la matière. Par ailleurs, dans le cadre du travail temporaire, les entreprises utilisatrices devront transmettre à l entreprise de travail temporaire les informations nécessaires à l établissement de la fiche individuelle par cette dernière. Un décret précisera les conditions dans lesquelles les entreprises utilisatrices transmettront ces informations ainsi que les conditions dans lesquelles les entreprises de travail temporaire établissent les fiches de préventions des expositions. En matière d information, l employeur devra transmettre chaque année au salarié et à la caisse une copie de la fiche. La date d entrée en vigueur de l obligation d information de la Carsat sera fixée par décret et au plus tard le 1 er janvier Autres mesures La loi comporte également des mesures diverses Elargissement du dispositif carrières longues La loi assouplit de nouveau les conditions d accès à la retraite anticipée au titre des carrières longues. Pour bénéficier du dispositif, les assurés doivent justifier d une durée minimale d assurance cotisée pour partir à la retraite à 60 ans, sous réserve d avoir commencé à travailler avant 20 ans. Toutefois, certaines périodes d assurance sont réputées cotisées dans le cadre de ce dispositif (périodes de chômage indemnisées, service national, etc.). La prévoit d étendre cette liste par décret. Selon l exposé des motifs de la loi, serait ajouté à cette liste les trimestres liés à la maternité, 2 trimestres supplémentaires au titre du chômage et 2 trimestres au titre de l invalidité. 11

12 4.2. Abaissement de l âge pour bénéficier d une retraite progressive La retraite progressive permet à un assuré ayant atteint l âge légal de départ à la retraite (62 ans dans le cas général) et ayant une durée d assurance de 150 trimestres, de pouvoir percevoir une partie de sa pension de vieillesse tout en poursuivant son activité professionnelle. La loi modifie les conditions d accès à une retraite progressive afin de rendre le dispositif plus incitatif pour les assurés. Elle prévoit l abaissement de l âge et du nombre de trimestres nécessaires pour accéder au dispositif. Ainsi, l âge requis pour bénéficier d une retraite progressive est diminué de 2 ans. Ainsi par exemple un assuré né à compter du 1er janvier 1955 pourra partir en retraite à 60 ans et non plus à 62 ans. Le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier du dispositif sera fixé par décret Modification de la date de revalorisation des pensions de retraite La date de revalorisation des pensions de retraite est désormais revalorisée le 1 er octobre et non plus le 1er avril Calcul de la retraite des polypensionnés La loi simplifie les règles de calcul de la pension de retraite des polypensionnés. Les assurés ayant relevé de plusieurs régimes successivement, alternativement ou simultanément du régime général, du régime agricole et des régimes d assurance vieillesse des professions artisanales, industrielles et commerciales verront leur pension calculée comme s ils avaient relevé d un seul régime. Un décret précisera la règle de priorité permettant de désigner le régime compétent pour liquider la pension. Pour le calcul des pensions de ces polypensionnés, seront pris en compte les revenus sur lesquels ils ont cotisé dans les différents régimes ainsi que l ensemble des trimestres validés. Le total des revenus sera retenu dans la limite du plafond de la sécurité sociale et les trimestres retenus ne le seront que dans la limite de quatre trimestres. Ces dispositions ne seront applicables qu aux pensions de retraite prenant effet à une date définie par décret et au plus tard le 1 er janvier Rappelons qu actuellement les pensions de retraite de ces assurés sont calculées par chaque régime. 12

13 ANNEXES Références législatives et réglementaires Loi n du 20 janvier garantissant l avenir et la justice du système de retraite (voir version PDF) 13

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites Commission ad hoc Séance du 10 février 2014 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites La loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites,

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ

COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ COMPTE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites Décrets n 2014-1155 à 1160 du 9 octobre 2014 14 octobre 2014 1 Instauration

Plus en détail

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS POUR CEUX AYANT EXERCE UN METIER PENIBLE A partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité permettra à près de 5 millions de salariés de

Plus en détail

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans.

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans. Pour atteindre 43 ans en 2035 : augmentation des cotisations sociales création d un compte personnel de prévention de la pénibilité corrections de certaines injustices concernant notamment la situation

Plus en détail

LE COMPTE DE PREVENTION DE LA PENIBILITE

LE COMPTE DE PREVENTION DE LA PENIBILITE LE COMPTE DE PREVENTION DE LA PENIBILITE Le compte personnel de prévention de la pénibilité (appelé aussi C3P) est un compte individuel attaché à la personne de chaque salarié exposé à des facteurs de

Plus en détail

ACSAV-RH. Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport De Paris «La création du compte personnel de la pénibilité»

ACSAV-RH. Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport De Paris «La création du compte personnel de la pénibilité» Lionel COTILLARD Conseil-Recrutement-Formation Évaluation des risques professionnels, assistance à la rédaction du document unique Rencontre ACE-CEE du Vendredi 4 avril 2014 Maison de l environnement Aéroport

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ

LE COMPTE PERSONNEL DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOVEMBRE 2014 NOTE N 36 LE

Plus en détail

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES 1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL Pour les jeunes p.3 Pour les salariés ayant travaillé à temps partiel ou emploi précaire

Plus en détail

ACTUALITÉ SOCIALE. Rosny Bois Perrier. 13 mars 2014 ACTUALITE SOCIALE JURISPRUDENCE

ACTUALITÉ SOCIALE. Rosny Bois Perrier. 13 mars 2014 ACTUALITE SOCIALE JURISPRUDENCE ACTUALITÉ SOCIALE Rosny Bois Perrier 13 mars 2014 ACTUALITE SOCIALE JURISPRUDENCE Bruno DIFFAZA 1 SOMMAIRE Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites... 4 1. Durée d assurance... 4

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité

FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité FICHE PRATIQUE Le compte personnel de prévention de la pénibilité Mesure phare de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraite, le compte personnel de prévention

Plus en détail

Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013

Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013 Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013 Pour combler le déficit de 20,7 milliards d euros prévu en 2020, pour l ensemble des

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014

ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014 ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014 EDITORIAL Compte pénibilité, modulation de la cotisation allocations familiales, allègement Fillon, une nouvelle fois refondu et encore plus complexe Un choc de simplification?

Plus en détail

Présentation du Compte prévention pénibilité

Présentation du Compte prévention pénibilité Présentation du Compte prévention pénibilité 1 Sommaire Le Compte prévention pénibilité Le contexte réglementaire Les facteurs de risque Le dispositif Les mesures particulières L offre de services associée

Plus en détail

Actualité de la retraite

Actualité de la retraite Actualité de la retraite Le 26 Octobre 2015 Thèmes Introduction : présentation du Groupe Audiens 1. Principes généraux de notre système de retraite 2. Les réformes et les modalités de départ en retraite

Plus en détail

Compte personnel de prévention de la pénibilité : Assouplissement du dispositif

Compte personnel de prévention de la pénibilité : Assouplissement du dispositif les infos DAS - n 089 1 er septembre 2015 Compte personnel de prévention de la pénibilité : Assouplissement du dispositif La loi n 2015-994 du 17 août 2015, relative au dialogue social et à l emploi, comprend

Plus en détail

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 La nouvelle réforme Loi du 20 janvier 2014 Impact pour les chefs d entreprises et pour les salariés 01 La nouvelle réforme des retraites

Plus en détail

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013 L assurance retraite en France Armand LOTZER 14/10/2013 La CARSAT d Alsace Moselle : la gestion des prestations d assurance vieillesse près de 5 milliards versés à 685.000 retraités en 2012, dont 22.400

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations.

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. 27 août 2013 Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. Il est aujourd hui confronté à la fois au départ en retraite des générations

Plus en détail

Flash d info : Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites.

Flash d info : Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites. Flash d info : Evolution du dispositif «Pénibilité au travail» Le dispositif actuel de prévention de la pénibilité au travail est l'un des axes importants de la réforme des retraites. Modifié par la loi

Plus en détail

ORA Consultants 30/09/2015

ORA Consultants 30/09/2015 ATELIERS DE FORMATION RH PAIE 2015 2 Principe général de prévention SÉQUENCE 4 : GESTION DE LA PENIBILITE Entre textes antérieurs toujours applicables, Et nouveaux textes «instables» (Compte Personnel

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE Textes applicables Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 D. n 2014-1155, n 2014-1156, n 2014-1157, n 2014-1158, n 2014-1159 et n 2014-1160 du 9 octobre 2014, JO du 10 octobre

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, parue au JO du 10 novembre 2010 introduit de nouvelles dispositions. Le décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

Revendications de congrès CFDT

Revendications de congrès CFDT PARIS - UPSM Jeudi 17 Octobre 2013 Revendications de congrès CFDT «Refondation de la répartition» congrès de Lille, «Réforme globale des retraites» congrès de Nantes, ou «Harmonisation et consolidation

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014

RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014 RETRAITE NOTE D'INFORMATION N 2014-04 DU 17 FEVRIER 2014 - MAJ LE 03/07/2014 SERVICE STATUTS - REMUNERATION RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014 REFERENCES Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

ATELIER RETRAITE 2014 SEANCE D ACTUALISATION

ATELIER RETRAITE 2014 SEANCE D ACTUALISATION ATELIER RETRAITE 2014 SEANCE D ACTUALISATION I- La réforme des retraites 2014 1 - Les mesures impactant les actifs et les employeurs Les cotisations retraite La durée d assurance / taux plein Le départ

Plus en détail

N 851. Nantes, le 19 juillet 2012. Département des retraites et de l accueil Bureaux 1A et 1B

N 851. Nantes, le 19 juillet 2012. Département des retraites et de l accueil Bureaux 1A et 1B DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE DES RETRAITES DE L'ETAT 10, BOULEVARD GASTON-DOUMERGUE 44964 NANTES CEDEX 9 www.pensions.bercy.gouv.fr Nantes, le 19 juillet 2012 Département des retraites

Plus en détail

Retraite : ce qui change en 2009

Retraite : ce qui change en 2009 Retraite : ce qui change en 2009 Mars 2009 Exercice déjà difficile lorsque l on vit en France, préparer sa retraite lorsqu on se trouve à l étranger depuis un certain temps relève souvent du parcours du

Plus en détail

Les assurés pourront ainsi déposer leur demande à partir de la publication du décret.

Les assurés pourront ainsi déposer leur demande à partir de la publication du décret. MESURE PRÉVOYANT L'ÉLARGISSEMENT DES POSSIBILITÉS DE DÉPART À LA RETRAITE À 60 ANS Questions-Réponses Décret n 2012-847 du 2 juillet 2012 1 A qui la mesure bénéficiera-t-elle? Cette mesure concerne l ensemble

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. Base juridique

NOTE JURIDIQUE. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : Retraite anticipée des fonctionnaires handicapés Base juridique Article L.24

Plus en détail

«Pénibilité» Salariés concernés

«Pénibilité» Salariés concernés Actualité sociale Décembre 2015 «Pénibilité» La dernière réforme des retraites, portée par une loi du 20 janvier 2014, a souhaité prendre en compte la pénibilité au travail pour permettre aux salariés

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

La retraite anticipée pour longue carrière

La retraite anticipée pour longue carrière vous guider La retraite anticipée pour longue carrière n Dispositif, conditions, âge de départ www.msa.fr 2 Connaître le dispositif de retraite anticipée pour longue carrière Si vous avez commencé à travailler

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail. Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique

Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail. Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique Pénibilité au travail Dans le cadre de la Loi > Dispositif actuel : Loi n 2010-1330 du

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

REFORME DES RETRAITES

REFORME DES RETRAITES N-Nour JUILLET-AOÛT 2010 REFORME DES RETRAITES Nous y sommes! Après une phase de consultation et de préparation, le Gouvernement engage la procédure de réforme des retraites. Le 13 juillet dernier, le

Plus en détail

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Fiche n 10 RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Les personnes handicapées issues du secteur privé et du secteur public depuis la loi du 11 février 2005, peuvent bénéficier de la retraite anticipée

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans DOSSIER DE PRESSE Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans 6 juin 2012 Fiche 1 : Présentation de la mesure Fiche 2 : Pourquoi cette mesure? Fiche 3 : Comment s appliquera-t-elle? A qui bénéficiera-t-elle?

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES (6 e édition. Juillet 2003) Brochure

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs Réf. > CC 8812 Groupe /Rubrique > Texte(s) > Questions sociales/406 Sécurité Sociale Loi n 2010-1594 du 20 décembre 2010 de financement de la Sécurité Sociale pour 2011 Objet > Loi de financement de la

Plus en détail

vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr

vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr Connaître le dispositif de retraite anticipée pour longue carrière Vous préparez votre départ à la retraite

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

CONNAISSANCES STATUTAIRES LA REFORME DE LA RETRAITE

CONNAISSANCES STATUTAIRES LA REFORME DE LA RETRAITE CONNAISSANCES STATUTAIRES LA REFORME DE LA RETRAITE La dernière loi portant réforme des retraites est la loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites. Deux

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés NOVEMBRE 2012 nouveauté Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? 2012 etraite anticipée rretraite anticipée Conditions Trimestres retenus Démarches B Les conditions Le décret du 2

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. 01 44 90 13 25 Fax 01 44 90 21 81 contact@crpcen.fr PENSION PERSONNELLE CETTE NOTICE N'INTÈGRE PAS LES MODIFICATIONS ISSUES DE LA RÉFORME

Plus en détail

Titre de la présentation. Le compte prévention pénibilité. Nom de l intervenant 00/00/2012 Emmanuel GOUAULT Directeur adjoint

Titre de la présentation. Le compte prévention pénibilité. Nom de l intervenant 00/00/2012 Emmanuel GOUAULT Directeur adjoint Titre de la présentation La gestion du compte prévension pénibilité Nom de l intervenant 00/00/2012 Emmanuel GOUAULT Directeur adjoint 2 février 2015 Institut du Travail Partie 1 Le compte prévention pénibilité

Plus en détail

Pénibilité : que disent les décrets d application?

Pénibilité : que disent les décrets d application? Pénibilité : que disent les décrets d application? La loi du 24 janvier 2014 garantit l avenir et la justice du système de retraite et a acté une mesure relative à la prise en compte de la pénibilité au

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

Actualité Juridique et Sociale :

Actualité Juridique et Sociale : Actualité Juridique et Sociale : Mars 2015 Missions Emploi Ressources Humaines CCI Ariège ACTUALITES MPTE CONTRAT DE GENERATION 3 nouveautés destinées à faciliter son accès aux entreprises Un décret modifie

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015

ACTUALITE SOCIALE 2015 Saintes, le 5 Février 2015 CONFÉRENCE Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Formation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation?

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? 21 octobre 2014 Colmar Ingénieur-conseil Carsat Alsace Moselle Sommaire 1. Actualisation réglementaire 2. Les entreprises et la pénibilité?

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

La retraite, comment en bénéficier?

La retraite, comment en bénéficier? Salariés agricoles La retraite, comment en bénéficier? Je prépare ma retraite RETRAITE Je suis, salarié agricole cadre ou non cadre Sommaire De quoi est composée ma retraite? p.3 Ma retraite à taux plein,

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET?

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET? À noter! Ce dispositif a été réformé par la loi du 20 août portant réforme du temps de travail (loi n 2008-789 du 20 août 2008, JO 21/08/2008). Toutefois, les accords antérieurs à la loi continuent à s

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération FICHE TECHNIQUE Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération SOMMAIRE : I) LES ACCORDS ET PLANS D ACTION EN FAVEUR DES SALARIES

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? t n a t i c e t Salariés SEPTEMBRE 2014 E R a t r i no uveau té e pé i i c 20 14 Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? a n p i é e e r e t r a i t B Conditions B Trimestres retenus B Démarches

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés SEPTEMBRE 2014 nouveauté 2014 Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? etraite anticipée anticipée rretraite B Conditions B Trimestres retenus B Démarches 1 B Les conditions Si vous

Plus en détail

La retraite des intermittents du spectacle

La retraite des intermittents du spectacle DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux La retraite des intermittents du spectacle Rencontre professionnelle du 10 juin 2013 Montpellier Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 09/02/10 N Affaires sociales : 11.10 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2010 La loi

Plus en détail

Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations

Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations Salariés AOÛT 2015 Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations B Retraite progressive B Surcote B Cumul emploi-retraite Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

Obligations des entreprises en matière d emploi des seniors

Obligations des entreprises en matière d emploi des seniors Obligations des entreprises en matière d emploi des seniors Le contexte juridique du nouveau dispositif seniors L articulation de la nouvelle obligation avec les obligations préexistantes : La loi Fillon

Plus en détail

CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES. Rentrée 2015

CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES. Rentrée 2015 CABINET P.BEUGNET MESURES SOCIALES Rentrée 2015 CABINET P.BEUGNET 2015 CABINET P.BEUGNET 4 RUE APPEL DU 18 JUIN 34560 POUSSAN DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE La Déclaration sociale nominative remplacera

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES :

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : Quels impacts pour l entreprise? Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit Social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

La Réforme des retraites 2013

La Réforme des retraites 2013 Validée le 16/01/2014 par le Conseil Constitutionnel (52 articles) Forum ACS Bull du 03 avril 2014 Sommaire Le contexte Les nouvelles dispositions Les mesures de simplification Les mesures de pilotage

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS N-Nour SEPTEMBRE 2010 MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS Le ministère de la Santé envisage de modifier le calcul du taux des indemnités journalières de la Sécurité Sociale. Cette modification entrera en vigueur

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général La Loi Fillon

Plus en détail