Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés"

Transcription

1 Examen BD 2I Mai 2015 Votre numéro d anonymat : Université Pierre et Marie Curie Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Les téléphones mobiles doivent être éteints et rangés dans les sacs. Le barème sur 70 points (26 questions) n a qu une valeur indicative. 1 Schéma Entité-Association (14 pts) On considère une base de données qui permet de gérer des hôtels avec leurs clients et qui est modélisée à l aide d un schéma entité-association dont une partie est illustrée dans la figure suivante : Hôtel Personne Chambre Client Chambre Simple Chambre Double UPMC Licence d informatique page 1 sur 24

2 nom ville adresse nom prénom Hôtel 1:n 1:n Personne 0:n numéro étage 1:1 Chambre 1:1 1:1 Client numéro 1:n 1:n nb_lits Chambre Simple 1:n Chambre Double 1:n 1:n tarif réservation_s réservation_d tarif 1:n Période date Un Hôtel est identifié par son nom ainsi que par le nom de la ville dans laquelle il se trouve. On connaît également son adresse. Chaque Personne est identifiée par son nom et par son prénom. Une Personne peut être client de plusieurs hôtels. Pour chaque Client d un hôtel on connaît son numéro. Le numéro d un client est unique pour un hôtel donné. Il est possible d avoir deux clients avec le même numéro dans des hôtels différents. Un client correspond à une seule Personne. Une Chambre a un numéro, unique dans l hôtel auquel elle appartient, et on connaît également son étage. Une chambre peut être simple ou double. Pour une chambre double on connaît en plus le nombre de lits (1 ou 2). Un client peut réserver plusieurs chambres simples. La réservation d une chambre double est faite par deux clients. Pour chaque réservation (de chambre simple ou de chambre double) on connaît le tarif de la réservation. Complétez le schéma Entité-Association précédent avec les informations suivantes : Question 1 (1 point) Précisez les attributs de chaque entité ainsi que les identifiants des entités. Question 2 (6 points) Ajoutez les associations suivantes en précisant leur cardinalités et leur éventuels attributs entre les entités : A 1 : Client et Personne. A 2 : Client et Hôtel. A 3 : Chambre et Hôtel. A 4 : Chambre et Chambre Simple A 5 : Chambre et Chambre Double. A 6 : Client et Chambre Simple. A 7 : Client et Chambre Double. Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 2 sur 24

3 Barème: 1 point par association (A 4 et A 5 sont notées ensemble par 1pt) Question 3 (2 points) Quelles sont les modifications à apporter à ce schéma afin qu un client puisse réserver plusieurs fois la même chambre simple à des périodes différentes? Modifiez le schéma précédent en conséquence. L éntité Période et la relation ternaire entre Client, Chambre Simple et Période. Question 4 (5 points) Traduisez les entités Personne, Client, Hôtel, Chambre, Chambre Double et les associations A 1, A 2, A 3, A 5, A 7 en relationnel. Pour chaque table, soulignez les clés primaires et ajoutez une * aux attributs qui sont des clés étrangères. NB : ne pas donner les commandes de création de table et les types des attributs! Réponse : Personne(nom, prénom) Client(nomh*, villeh*, numéro, nomp*, prénomp*) Hôtel(nom, ville, adresse) Chambre(nomh*, villeh*, numéro, étage) ChambreDouble(nomh*, villeh*, numéro, nb_lits) Réservation(nomh 1 *, villeh 1 *, numero 1 *, nomh 2 *, villeh 2 *, numero 2 *, nomh*, villeh*, numéro*, tarif) Barème: 1pt par table (Hôtel et Personne sont notées ensemble par 1 pt) Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 3 sur 24

4 2 Requêtes (42 pts) On considère le schéma relationnel suivant : Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Ville (NomVille, superficie, pays) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Voyage (NumVoyage, prix) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) La clé primaire de chaque relation est soulignée. Les attributs formant une clé étrangère sont indiqués par * et portent le même nom que les attributs des clés primaires référencées. Cette base contient des informations sur des voyages proposés à des touristes dont on connait l âge et le pays de résidence (relation Touriste). Chaque voyage est facturé à un prix fixe (relation Voyage). Chaque souscription d un touriste à un voyage a lieu à une date donnée (relation Souscrit). Un voyage peut traverser plusieurs villes dans un ordre connu (relation Traverse), la première ville traversée ayant le numéro d ordre 1 (ainsi, si v i est le nom de la ville de départ du voyage de numéro v o, le nuplet (v o, v i, 1) appartient à Traverse). On considère que chaque voyage s arrête exactement un jour par ville traversée. Exprimez les requêtes ci-dessous, sans utiliser de sous-requête dans les clauses SELECT et FROM. Question 5 (4 points) Quels sont les voyages coûtant moins de 1000 euros auxquels ont souscrit des touristes allemands? Réponse : Calcul {v.numvoyage v blanc } Quels sont les voyages coûtant moins de 1000 euros auxquels ont souscrit des touristes allemands? Réponse : SQL SELECT FROM WHERE Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 4 sur 24

5 Calclul. {v.numv oyage v V oyage v.prix < 1000 s Souscription(v.NumV oyage = s.numv oyage t T ouriste(s.numt ouriste = t.numt ouriste t.paysresid = Allemagne ))} SQL. Version Calcul. s e l e c t d i s t i n c t v. NumVoyage from Voyage v, S o u s c r i p t i o n s, T o u r i s t e t where v. NumVoyage= s. NumVoyage and s. NumTouriste= t. NumTouriste and t. p a y s R e s i d = Allemagne and v. p r i x <1000 ; Version Algèbre. S e l e c t d i s t i n c t NumVoyage from Voyage Natural Join S o u s c r i p t i o n Natural Join T o u r i s t e where p a y s R e s i d = Allemagne and p r i x <1000 ; Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 6 (4 points) Quels voyages démarrent de Paris et passent à Bordeaux puis à Strasbourg? NB : un voyage peut aussi passer par d autres villes. Réponse : Calcul {p.numvoyage p blanc } Quels voyages démarrent de Paris et passent à Bordeaux puis à Strasbourg? Réponse : SQL SELECT Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 5 sur 24

6 FROM WHERE Calcul. SQL. {p.numv oyage p T raverse p.nomv ille = P aris s, b T raverse(p.numv oyage = s.numv oyage p.numv oyage = b.numv oyage b.nomv ille = Bordeaux s.nomv ille = Strasbourg p.ordre < b.ordre b.ordre < s.ordre t T raverse(p.numv oyage = t.numv oyage p.ordre > t.ordre))} on peut remplacer le dernier par p.ordre = 1. s e l e c t p. NumVoyage from T r a v e r s e p, T r a v e r s e b, T r a v e r s e s where p. NumVoyage=b. NumVoyage and p. NumVoyage= s. NumVoyage and p. NomVille= P a r i s and b. NomVille= Bordeaux and s. NomVille= S t r a s b o u r g and p. o r d r e <b. o r d r e and b. o r d r e <s. o r d r e and not e x i s t s ( s e l e c t from T r a v e r s e where NumVoyage=p. NumVoyage and o r d r e <p. o r d r e ) ; on peut remplacer le not exists par : p.ordre=1 Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 6 sur 24

7 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 7 (4 points) Quels voyages ne passent (départ inclus) que par des villes de plus de 50km 2? Réponse : Calcul {t.numvoyage t blanc } Quels voyages ne passent (départ inclus) que par des villes de plus de 50km 2? Réponse : SQL (SELECT FROM )... (SELECT FROM WHERE ) Calclul. {t.numv oyage t T raverse et T raverse(t.numv oyage = et.numv oyage v V ille(et.v ille = v.v ille v.superficie > 50))} Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 7 sur 24

8 SQL Version Algèbre (première requête utilise Traverse pour avoir les voyages qui traversent au moins une ville). ( s e l e c t NumVoyage from T r a v e r s e ) minus ( s e l e c t NumVoyage from T r a v e r s e Natural Join V i l l e where s u p e r f i c i e <=50); Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 8 sur 24

9 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 8 (4 points) Quels voyages passent par Bordeaux puis immédiatement par Toulouse? NB : La ville de départ n est pas forcément Bordeaux. Réponse : Calcul {t.numvoyage t blanc } Quels voyages passent par Bordeaux puis immédiatement par Toulouse? Réponse : SQL SELECT FROM WHERE Calcul. {b.numv oyage b T raverse b.nomv ille = Bordeaux t T raverse(b.numv oyage = t.numv oyage t.nomv ille = T oulouse b.ordre < t.ordre et T raverse(b.numv oyage = et.numv oyage b.ordre < et.ordre et.ordre < t.ordre))} Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 9 sur 24

10 SQL. s e l e c t b. NumVoyage from T r a v e r s e b, T r a v e r s e t where b. NumVoyage= t. NumVoyage and b. NomVille= Bordeaux and t. NomVille= Toulouse and b. o r d r e < t. o r d r e and not e x i s t s ( s e l e c t from T r a v e r s e where NumVoyage=b. NumVoyage and o r d r e between b. o r d r e and t. o r d r e ) ; on peut remplacer le dernier not exists par : b.ordre= t.ordre-1 Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 10 sur 24

11 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 9 (3 points) Quel est l âge moyen des touristes français ayant payé moins de 500 euros pour un voyage démarrant à Lyon et passant par Grenoble? Réponse : SQL SELECT (... ) as age_moyen FROM WHERE s e l e c t avg ( f r. age ) as age_moyen from T o u r i s t e f r, S o u s c r i t s, Voyage v, T r a v e r s e ly, T r a v e r s e gr where f r. NumTouriste=s. NumTouriste and s. NumVoyage=v. NumVoyage and v. NumVoyage= l y. NumVoyage and v. NumVoyage= gr. NumVoyage and l y. o r d r e =1 and gr. o r d r e > 1 and f r. p a y s R e s i d = France and v. p r i x <500; Question 10 (3 points) Quels voyages sont des circuits, c est-à-dire démarrent et terminent dans la même ville? Réponse : Calcul {dep.numvoyage dep Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 11 sur 24

12 blanc } {dep.numv oyage dep T raverse fin T raverse(dep.numv oyage = fin.numv oyage dep.nomv ille = fin.nomv ille int T raverse(dep.numv oyage = int.n umv oyage int.ordre < dep.ordre int.ordre > f in.ordre))} on peut remplacer le int.ordre < dep.ordre dans le not exists par dep.ordre = 1 à l extérieur du not exists. Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 12 sur 24

13 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 11 (4 points) Quelle est la plus grande ville dans laquelle passe un touriste Portugais? Réponse : Calcul {vt.nomville vt blanc } Calcul. {vt.nomv ille vt T raverse tp T ouriste, stp Souscription, v V ille(tp.numt ouriste = stp.numt ouriste vt.numv oyage = stp.numv oyage tp.paysresid = P ortugal vt.nomv ille = v.nomv ille w V ille( s Souscription, t T raverse, tp T ouriste(tp.numt ouriste = s.numt ouriste tp.paysresid = P ortugal s.numv oyage = t.numv oyage w.nomv ille = t.nomv ille w.superficie > v.superficie)))} Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 13 sur 24

14 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 12 (3 points) Quels touristes ont souscrit à deux voyages à la même date? Réponse : Calcul {t.numtouriste t blanc } Quels touristes ont souscrit à deux voyages à la même date? Réponse : SQL SELECT FROM WHERE Calcul {t.n umt ouriste t T ouriste s1, s2insouscription(t.n umt ouriste = s1.numt ouriste t.numt ouriste = s2.numt ouriste s1.numv oyage s2.n umv oyage s1.datesous = s2.datesous)} SQL. A faire. Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 14 sur 24

15 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 13 (3 points) Quelle sont les villes où démarrent le plus de voyages? Réponse : SQL SELECT FROM... HAVING... = ( SELECT...(...)... FROM ) ; s e l e c t NomVille from T r a v e r s e group by NomVille having count ( ) = ( s e l e c t max ( count ( ) ) from T r a v e r s e group by NomVille ) ; Question 14 (3 points) Quel est le rapport prix/nombre de jours pour chaque voyage? Rappel : on considère que chaque voyage s arrête exactement un jour par ville. Réponse : SQL SELECT...,... FROM... Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 15 sur 24

16 s e l e c t p r i x / count ( ), NumVoyage as r a p p o r t _ p r i x _ d u r e e from Voyage Natural Join T r a v e r s e group by NumVoyage, p r i x ; Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 16 sur 24

17 Touriste (NumTouriste, age, paysresid) Voyage (NumVoyage, prix) Ville (NomVille, superficie, pays) Souscrit (NumTouriste*, NumVoyage*, datesous) Traverse (NumVoyage*, NomVille*, ordre) Question 15 (4 points) Quels voyages présentent le meilleur rapport prix /nombre de jours? Réponse : SQL SELECT FROM... HAVING... = ( SELECT...(...)... FROM ) ; s e l e c t NumVoyage from Voyage Natural Join T r a v e r s e group by NumVoyage, p r i x having p r i x / count ( ) = ( s e l e c t min ( p r i x / count ( ) ) from Voyage Natural Join T r a v e r s e group by NumVoyage, p r i x ) ; Question 16 (3 points) Quels sont les voyages souscrits uniquement par des touristes plus de 70 ans? Réponse : SQL SELECT FROM WHERE ( SELECT...(...)... FROM... WHERE ) ; Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 17 sur 24

18 s e l e c t s. NumVoyage from S o u s c r i t s where 70< a l l ( s e l e c t t. age from T o u r i s t e t where s. NumTouriste= t. NumTouriste ) ; Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 18 sur 24

19 3 Création de tables et contraintes (10 pts) On considère une base décrivant les photos prises par des touristes. La base B 0 est créée par les instructions suivantes : create table Lieu ( nomlieu varchar2(20) primary key, latitude number(6, 4), longitude number(6, 4)); create table Personne ( nompers varchar2(20) primary key, age number(2), residence varchar2(20)); create table Photo ( nompers varchar2(20) references Personne, num number(4), nomlieu varchar2(20) references Lieu, primary key(nompers, num) ); insert into Personne(nomPers) values ( Alice ); insert into Personne(nomPers) values ( Bob ); insert into Personne(nomPers) values ( Chan ); insert into Lieu(nomLieu) values( Tour Eiffel ); insert into Lieu(nomLieu) values( Pont Neuf ); insert into Lieu(nomLieu) values( Louvres ); insert into Photo values ( Alice, 10, Louvres ); insert into Photo values ( Alice, 11, Louvres ); insert into Photo values ( Alice, 12, Tour Eiffel ); insert into Photo values ( Bob, 2, Tour Eiffel ); Question 17 (1 point) Les instructions suivantes sont-elles acceptées (justifiez votre réponse)? Réponse : i n s e r t i n t o P e r s o n n e v a l u e s ( Bob, 2 2, P a r i s ), Entourer : acceptée Justification : réfusée i n s e r t i n t o Photo v a l u e s ( Bob, 10, Louvres ) ; Entourer : acceptée Justification : refusée Insertion Bob : résufés car nompersonne est une clé et Bob existe déjà Insertion Photo de Bob : acceptée Question 18 (1 point) A partir de la base initiale B 0, on exécute l instruction : d e l e t e from Lieu where nomlieu= Louvres ; Combien de n-uplets reste-t-il dans Lieu? Combien de n-uplets reste-t-il dans Photo? Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 19 sur 24

20 Réponse : Il reste n-uplets dans Lieu Il reste n-uplets dans Photo La suppression est réfusée car par défaut la contrainte de référence est on delete restrict. Il reste toutes les données initiales soit 3 lieux et 4 photos. (5 photos si l étudiant compte l insertion précédente bien qu on ait précisé qu il faut partir de B 0 ) Question 19 (1 point) Que faudrait-il modifier dans la définition des tables pour ajouter la contrainte suivante : une personne a strictement moins de 77 ans. Réponde en indiquant seulement la ligne que vous modifiez. Réponse : Remplacer la ligne Par la ligne Remplacer la ligne Age number(2) Par Age number(2) check (age < 7) Question 20 (1 point) Que faudrait-il modifier dans la définition des tables pour ajouter la contrainte suivante : une personne réside dans un lieu existant dans la table Lieu, et le lieu de résidence est connu pour toutes les personnes. Répondre en indiquant seulement la ligne que vous modifiez. Réponse : Remplacer la ligne Par la ligne Remplacer la ligne residence varchar2(20) Par residence varchar2(20) not null references Lieu Question 21 (1 point) Que faudrait-il modifier dans la définition des tables pour ajouter la contraintes suivante : pour une position géographique définie par une latitude et une longitude, il n y a pas plus d un lieu. Répondre en indiquant seulement les modification que vous faites. Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 20 sur 24

21 Réponse : Remplacer la ligne Par la ligne Dans le bloc create table Lieu() ajouter une dernière ligne Unique(latitude, longittude) Question 22 (1 point) Ajouter la contrainte : une personne a 1000 photos au maximum. Réponse : c r e a t e a s s e r t i o n nbphotos check ( not e x i s t s ( s e l e c t from P h o t o s group by nompers having count ( ) > ) ) ; Question 23 (2 points) On considère la table Concours pour représenter un concours de photos : c r e a t e t a b l e Concours ( nomc varchar2 ( 2 0 ), annee number ( 4 ), l i e u C varchar2 ( 2 0 ), primary key ( nomc, annee ) ) ; Définir la table BellePhoto indiquant la note (allant de 1 à 10) attribuée à une photo (existant dans la table Photo) lors d un concours (existant dans la table Concours). Une personne peut présenter la même photo à plusieurs concours. Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 21 sur 24

22 Réponse : c r e a t e t a b l e B e l l e P h o t o ( nompers varchar2 ( 2 0 ), num number ( 4 ), nomc varchar2 ( 2 0 ), annee number ( 4 ), n o t e number ( 2 ) check ( n o t e between 1 and 1 0 ), f o r e i g n key ( nompers, num ) r e f e r e n c e s Photo, f o r e i g n key ( nomc, annee ) r e f e r e n c e s Concours, primary key ( nompers, num, nomc, annee ) ) ; La clé n est pas (nompers, num) car une photo peut obtenir plusieurs notes à différents concours. Question 24 (1 point) Compléter (et modifier si nécessaire) le schéma de la base pour que si on supprime une personne, alors ses photos sont automatiquement supprimées ainsi que les notes qu elles ont obtenues lors d un concours. Réponse : Dans le bloc create table Photo : remplacer nompers varchar(20) references Parsonne par nompers varchar2(20) references Personne on delete cascade. Dans le bloc create table BellePhoto : remplacer : foreign key (nompers, num) references Photo Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 22 sur 24

23 par foreign key (nompers, num) references Photo on delete cascade. Question 25 (1 point) Compléter (et modifier si nécessaire) le schéma de la base pour que si on supprime un concours, alors les notes attribuées lors de ce concours demeurent mais sans référencer aucun concours. Réponse : Dans le bloc create table BellePhotoă : Remplacer foreign key (nomc, annee) references Concours, par foreign key (nomc, annee) references Concours,on delete set null, 4 PL/SQL (4 pts) Question 26 (4 points) Complétez le programme ci-dessous qui affiche pour chaque lieu les personnes qui ont pris des photos et le nombre de photos qu elles ont faites : Louvres A l i c e a f a i t 2 photo ( s ). Pont Neuf I l n y a pas de photo. Tour E i f f e l A l i c e a f a i t 1 photo ( s ). Bob a f a i t 1 photo ( s ). Réponse : t r o u v e BOOLEAN; BEGIN FOR r IN ( SELECT nomlieu FROM L i e u ORDER BY nomlieu ) LOOP dbms_output. p u t _ l i n e ( ) ; t r o u v e := ; FOR r2 IN (SELECT nompers, COUNT( ) AS p h o t o s FROM Photo p WHERE GROUP BY ) LOOP dbms_output. p u t _ l i n e ( a f a i t photo ( s ). ) ; Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 23 sur 24

24 t r o u v e := ; END LOOP; IF ( t r o u v e = FALSE) THEN dbms_output. p u t _ l i n e ( I l n y a pas de photo. ) ; END IF ; END LOOP; END; DECLARE t r o u v e BOOLEAN; BEGIN FOR r IN ( SELECT nomlieu FROM L i e u ORDER BY nomlieu ) LOOP dbms_output. p u t _ l i n e ( r. nomlieu ) ; t r o u v e := FALSE ; FOR r2 IN (SELECT nompers, COUNT( ) AS p h o t o s FROM Photo p WHERE p. nomlieu= r. nomlieu GROUP BY nompers ) LOOP dbms_output. p u t _ l i n e ( r2. nompers a f a i t r2. p h o t o s photo ( s ). ) ; t r o u v e := TRUE; END LOOP; IF ( t r o u v e = FALSE) THEN dbms_output. p u t _ l i n e ( I l n y a pas de photos ) ; END IF ; END LOOP; END; / Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 24 sur 24

25 Question Points Score Total: 70 Examen 2I Mai 2015 UPMC Licence d informatique page 25 sur 24

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé Bases de données IUP2 Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé 1 Requêtes 1. On considère une relation suivante : Ordinateur(IP, nom, constructeur, modèle, lieu) Représentez EN

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL Bases de Données Relationnelles SQL Le langage de définition des données de SQL Introduction SQL : Structured Query Language SQL est normalisé SQL 2: adopté (SQL 92) SQL 3: adopté (SQL 99) Standard d'accès

Plus en détail

Modèle entité-association 4pts

Modèle entité-association 4pts Examen NFP 107 septembre 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 4pts Une agence immobilière voudrait créer une base de données pour la gestion des

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Rappel Variables dans SQL Les fonctions d agrégation Les opérateurs ensemblistes Les sous-requêtes SELECT Contraintes statiques

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES CORRIGE - CONCEPTION D UNE BASE DE DONNÉES 1 Base de donnée Élève 1.1 Cahier des charges Dans un lycée proposant des formations cpge, les enseignants souhaitent pouvoir

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

Corrigé Contrôle de connaissance

Corrigé Contrôle de connaissance Ecole Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information المدرسة العلیا للا حصاء وتحلیل المعلومات بتونس Corrigé Contrôle de connaissance Bases de données (2011/2012) 2 ème année ESSAI Proposé

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours PL/SQL E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Programmation au sein du SGBD Pourquoi? Les contraintes prédéfinies ne sont pas toujours suffisantes. Exemple : tout nouveau prix pour un CD doit avoir

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bilan : Des vues à PL/SQL corrigé Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Cas exemple 2 Les tables... 3 Vues et index 4 Privilèges 5 Fonctions

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale Département Génie Informatique BD50 TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer Gestion Commerciale Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Avril 2007 Présentation de la gestion commerciale

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

Modèle entité-association 6pts

Modèle entité-association 6pts Examen NFP 107 17 juin 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 6pts Le service de gestion du personnel d une entreprise désire s équiper d un outil

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

1 Position du problème

1 Position du problème Licence Science et Technologies - INF245 Examen session 1 - mai 2012 Durée : 2 heures Documents non autorisés Le barème est donné à titre indicatif 1 Position du problème Le Club Universitaire de Vélo

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 11 : Les tables comme objets (3ème partie) Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Tables objet Rappels Exemple d insertion Sélection 2 Vues

Plus en détail

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html 012345678901234567890123 INTRODUCTION A SQL SQL = Structured Query Language SEQUEL = Structured English as a QUEry Language standard ISO depuis 87. Avantages : implanté + ou - complètement sur principaux

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers :

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers : 1/18 2/18 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - Bases de Données 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Ecrire en PL/SQL des triggers liés aux tables.

Plus en détail

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs 1 TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs Objectifs: - création et test de procédures stockées, - création et test de déclencheurs sur votre base de données Gescom. Condition de réalisation

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème

Baccalauréat technologique. spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009. Éléments de correction et barème Baccalauréat technologique spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2009 Épreuve de spécialité Partie écrite Éléments de correction et barème Liste des dossiers Barème Dossier 1 : L'organisation

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant Lycée La Martinière-Monplaisir 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : titre date Gran Torino 2008

Plus en détail

Les entrepôts De données TP 1

Les entrepôts De données TP 1 UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FES 2014-2015 Les entrepôts De données TP 1 Réalisé par : Supervisé par : AIT SKOURT BRAHIM Pr. L. Lemrini BOUCHANA ADIL ED-DAHMOUNI

Plus en détail

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes:

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes: Exercice 3: SQL CLASSE (num_classe, nom_classe) Clé primaire: num_classe ETUDIANT ( num_et, nom_et, prenom_et, date_naiss_et, id_classe) Clé primaire: num_et Clé étrangère: id_classe faisant références

Plus en détail

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités suivants: EMP(EmpNo, Enom, Job, DirNo, Sal, Prime) DEPT(DeptNo, Dnom, Adr) Où EmpNo est la clé primaire de EMP et DeptNo

Plus en détail

Bases de données avancées Triggers

Bases de données avancées Triggers Bases de données avancées Triggers Wies law Zielonka 12 décembre 2009 Résumé Ces notes ne sont pas corrigées, mais peut-être vous les trouverez quand même utiles pour préparer l examen ou projet. Ne pas

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel J. Guyot - Université de Genève 1 Résumé des concepts Modèle Objet Modèle Relationnel Classe Relation Attribut Attribut Méthode (vue, fonction, attribut,

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Interrogation d une base de données Oracle 10G

Interrogation d une base de données Oracle 10G Interrogation d une base de données Oracle 10G 1 Requêtes LMD 1. Liste du contenu de chaque table de la base * tab * [NOM_TABLE] (où NOM_TABLE est le nom de la table à afficher) 2. Liste des serveurs Nom,

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête Modification des données stockées dans une base LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery La modification s effectue par

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

PROJET de BD. Licence. 6 juin 2003 version 1.0. Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos

PROJET de BD. Licence. 6 juin 2003 version 1.0. Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos PROJET de BD Licence 6 juin 2003 version 1.0 Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos 1 1 Création de la base 1.1 Schema Lors de la conception des requetes, nous

Plus en détail

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Requêtes SQL Exercices corrigés Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 223 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Exercice

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Cours 3 Le langage SQL

Cours 3 Le langage SQL DUT SRC IUT de Marne-la-Vallée 05/02/2014 M2203 Bases de données Cours 3 Le langage SQL Philippe Gambette Sources Cours de Tony Grandame à l'iut de Marne-la-Vallée en 2010-2011 Cours de Mathieu Mangeot,

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr Langage de Requêtes talel@infres.enst.fr Supports de cours : (1) Database Management Systems, R. Ramakrishnan and J. Gehrke, ed. McGrawHill, 2000. (2) Bases de Données, G. Gardarin, ed. Eyrolles, 2001.

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

Projet de Base de données

Projet de Base de données Julien VILLETORTE Licence Informatique Projet de Base de données Année 2007-2008 Professeur : Marinette Savonnet Sommaire I) Introduction II) III) IV) Diagrammes a. Diagramme Use Case b. Diagramme de classes

Plus en détail

Les procédures fonctions packages et triggers

Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures stockées: Définition: Une procédure est un code PL/SQL défini par l utilisateur et stocké dans la base de données. Ce qui permet d éliminer

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 Module MABD Master Informatique Spécialité IAD Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 1 L'objet-relationnel Relationnel (tables, attributs, domaine, clé) + Objet (collections, identifiants, héritage,

Plus en détail

TP3 : Creation de tables 1 seance

TP3 : Creation de tables 1 seance Universite de Versailles IUT de Velizy - Algorithmique 2005/2006 TP3 : Creation de tables 1 seance Objectif : Creation et modication de tables dans une base de donnees. Avant de commencer ce TP, terminer

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

Devoir Data WareHouse

Devoir Data WareHouse Université Paris XIII Institut Galilée Master 2-EID BENSI Ahmed CHARIFOU Evelyne Devoir Data WareHouse Optimisation, Transformation et Mise à jour utilisées par un ETL Mr R. NEFOUSSI Année 2007-2008 FICHE

Plus en détail

SQL : le Langage de Définition de Données

SQL : le Langage de Définition de Données Nadi Tomeh Slides par Amélie Gheerbrant SQL SQL permet d interroger et de créer, de modifier et de supprimer des bases de données et des données. SQL query : interrogation de données pas de modification

Plus en détail

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 Faculté des Sciences et Techniques Année Universitaire 2005-2006 Master 1 Informatique BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 DEZE Simon DAUVERGNE Sébastien 1 Introduction Ce TP constitué de deux exercices vise à

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr)

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr) Grenoble 1 IMA Informatique & Mathématiques Appliquées UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Sciences, Technologie, Médecine Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes

Plus en détail

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX Oracle 12c Programmez avecsqletpl/sql Exercices et corrigés Téléchargement www.editions-eni.fr 90 QCM 93 travaux pratiques et leurs corrigés Près de 28 H de mise en pratique Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie

Plus en détail

Création de base de données en SQL - exercices dans le cadre du cours à l'ibis. Sébastien Clément, avril 2011

Création de base de données en SQL - exercices dans le cadre du cours à l'ibis. Sébastien Clément, avril 2011 Création de base de données en SQL - exercices dans le cadre du cours à l'ibis. Sébastien Clément, avril 2011 Interface Web PhpPgAdmin: permet de faire des requêtes SQL ( 1 commandes) permet de visualiser

Plus en détail

LI345 - EXAMEN DU 22JUIN 2010

LI345 - EXAMEN DU 22JUIN 2010 N d anonymat : page 1 LI345 - EXAMEN DU 22JUIN 2010 Durée : 2h ---documents autorisés Transactions Soit la relation Produit, et les deux transactions T1 et T2 suivantes : Produit NOM PRIX P1 40 P2 50 P3

Plus en détail