GARANTIES PREVOYANCE. du Personnel Employé et Agent de Maîtrise non Art. 36. du Groupe SODEXO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GARANTIES PREVOYANCE. du Personnel Employé et Agent de Maîtrise non Art. 36. du Groupe SODEXO"

Transcription

1 GARANTIES PREVOYANCE du Personnel Employé et Agent de Maîtrise non Art. 36 du Groupe SODEXO I.T. Option A Condition d ancienneté contractuelle de 6 mois requise pour bénéficier de la garantie Incapacité de travail consécutive à un accident ou une maladie de la vie privée Ce document a été élaboré par notre conseil pour faciliter la lecture du résumé AXA. En aucun cas, ce document ne peut se substituer au résumé de garanties ou au contrat. Si vous aviez besoin d informations plus précises notamment sur les modalités d adhésion, la prise d effet et la durée des garanties, les exclusions éventuelles de risques, la constitution des dossiers en cas de sinistre...etc, il faut impérativement vous référer au résumé établi par AXA, disponible auprès de votre service du personnel. Janvier

2 PRESENTATION SIMPLIFIEE DE LA PREVOYANCE I - GARANTIES DECES DE L ASSURE : EN CAS DE DECES QUELLE QU EN SOIT LA CAUSE : Versement au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) d un capital fixé en pourcentage de la base des prestations*, et de la situation de famille de l assuré au jour du décès, égal à : Assuré sans enfant à charge : 50 % Majoration par personne à charge :... 12,50 % II - GARANTIES COMPLEMENTAIRES DECES 1) DECES DU CONJOINT : En cas de décès avant 65 ans du conjoint d un assuré, il sera versé à ce dernier un capital égal à 2/12ème de la base des prestations*. 2) INVALIDITE ABSOLUE ET DEFINITIVE : En cas d invalidité absolue et définitive de l assuré reconnue par l assureur avant son 60 ème anniversaire et sous réserve que le contrat soit toujours en vigueur, le capital prévu en cas de Décès peut être versé par anticipation à l assuré. L invalidité absolue et définitive correspond à un classement en 3 ème catégorie par la Sécurité Sociale. En cas d accident du travail ou maladie professionnelle, l assuré doit être dans l obligation d avoir recours à l assistance d une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie. L application de cette disposition met fin à la garantie décès toutes causes (paragraphe I ci-dessus). DECES : Exemples Décès d un assuré marié avec deux enfants à charge. Base des prestations* retenue : Capital décès toutes causes : x (50 % + (12,50 % x 2) = Décès du conjoint : Capital versé à l assuré : x 2/12 = * voir lexique 2

3 III - GARANTIES ARRET DE TRAVAIL 1) INCAPACITE TEMPORAIRE DE TRAVAIL EN CAS DE MALADIE OU D ACCIDENT DE LA VIE PRIVEE : En cas d incapacité temporaire de travail, reconnue et indemnisée par la Sécurité Sociale, l assuré perçoit une indemnité journalière. La période du congé légal ou conventionnel de maternité ou d adoption n est pas prise en compte pour la détermination de la franchise, ni pour le versement des prestations. Franchise : Celle-ci débute après expiration d une franchise fixée à 3 jours d arrêt de travail total et continu. L indemnité est versé dès le premier jour en cas d hospitalisation d au moins 3 jours. Montant de la prestation : L indemnité journalière est égale à 101,40 % de la 365 ème partie de la base des prestations, sous déduction des prestations versées par la Sécurité Sociale. En tout état de cause, l assuré ne peut percevoir plus de 100 % de son salaire net d activité. L indemnité journalière cesse à la date de reprise d activité ou à la date de mise en invalidité, et au plus tard à la fin du 36 ème mois d arrêt de travail et au plus tard à 65 ans. 2) INCAPACITE TEMPORAIRE DE TRAVAIL EN CAS D ACCIDENT DU TRAVAIL OU MALADIE PROFESSIONNELLE : L indemnité journalière est versée dès le 1 er jour d arrêt de travail. Elle est égale à 101,40 % de la 365 ème partie de la base des prestations, sous déduction des prestations versées par la Sécurité Sociale. En tout état de cause, l assuré ne peut percevoir plus de 100 % de son salaire net d activité. L indemnité journalière cesse à la date de reprise d activité ou à la date de mise en invalidité, et au plus tard à la fin du 36 ème mois d arrêt de travail et au plus tard à 65 ans. Attention : pour les salariés dont l activité génère des suspensions de contrat de travail, les prestations arrêt de travail versées par l assureur sont suspendues pendant la ou les mêmes périodes. IV - INVALIDITE PERMANENTE La garantie couvre les salariés présents normalement au travail au 1 er novembre 2006 ou embauchés ultérieurement ; les salariés en arrêt de travail total ou partiel pour maladie ou accident ne seront couverts qu après une reprise de travail pour leur horaire contractuel. Maladie ou accident de la vie privée (l accident du travail ou la maladie professionnelle ne sont pas couverts pour cette garantie) : En cas d invalidité permanente reconnue et indemnisée par la Sécurité Sociale, l assuré perçoit une rente annuelle revalorisable (versée par trimestre), fixée en pourcentage de la base des prestations*, sous déduction des prestations versées par la Sécurité Sociale (égales pour le cas général à 30% de la tranche A pour les invalides 1 ère catégorie, 50% de la tranche A pour les invalides 2 ème et 3 ème catégorie ) : * voir lexique 3

4 Catégorie d invalidité Montant de la rente garantie 1 ère catégorie 2 ème catégorie 3 ème catégorie 42 % TATB 70 % TATB 70 % TATB Le cumul de la rente versée par l assureur, de la prestation versée par la Sécurité Sociale, et éventuellement de la rémunération de l employeur, ne peut en aucun cas excéder 100 % de la base des prestations*, nette des prélèvements sociaux. V - SUSPENSION DES GARANTIES Le bénéfice des garanties et des prestations, Décès et Arrêt de Travail, est suspendu pendant les périodes de congés sans solde de toutes formes. La garantie et les prestations Arrêt de Travail sont également suspendues pendant les périodes de non activité salariée des personnels intermittents, notamment pour ceux qui relèvent du «Scolaire». 4

5 LEXIQUE I - DEFINITION DES PERSONNES A CHARGE : Les personnes à charge prises en considération par l assureur pour déterminer le montant des garanties Décès, sont les suivantes : Qu ils soient légitimes, reconnus, adoptifs ou recueillis, les enfants à charge de l assuré ou de son conjoint, si ce dernier en a la garde non partagée ou l a eue jusqu à leur majorité : Agés de moins de 18 ans, Agés de 18 ans à moins de 28 ans : Lorsqu ils sont affiliés au régime de la Sécurité Sociale des étudiants, Lorsqu ils poursuivent des études secondaires ou supérieures n entraînant pas l affiliation au régime de la sécurité Sociale des étudiants, sous réserve qu ils n exercent pas d activité rémunérée pendant plus de trois mois dans l année Lorsqu ils sont sous contrat de formation en alternance et toujours sous le régime fiscal du ou des parents. Quel que soit leur âge, lorsqu ils perçoivent les allocations prévues par la loi du 30 juin 1975 sur les personnes handicapées, Les ascendants entrant en ligne de compte pour la détermination du nombre de parts en vue du calcul de l impôt sur le revenu. II - BENEFICIAIRES DU CAPITAL DECES : Les capitaux décès sont versés par ordre de préférence : au conjoint non séparé judiciairement, à défaut, par parts égales entre eux, aux enfants de l assuré vivants ou représentés et aux enfants à charge du conjoint, à défaut par parts égales entre eux, au père et à la mère de l assuré ou au survivant d entre eux, à défaut par parts égales entre eux, aux autres ascendants de l assuré, à défaut, aux héritiers de l assuré. Cet ordre d attribution convient à la plupart des situations de famille des assurés, même s ils ne sont pas mariés ou n ont pas d enfants. Il évite en cas de changement de situation de famille d en informer l assureur. Toutefois, si l assuré souhaite déroger à cette clause et seulement dans ce cas, il peut le faire à tout moment en utilisant l imprimé joint et en tenant compte des recommandations faites. 5

6 III - LA BASE DES PRESTATIONS: Garantie Décès : La base des prestations est égale au cumul des salaires bruts TA TB des trois mois civils qui précèdent le décès (hors éléments variables - primes et gratifications) multiplié par 4, et éventuellement augmenté de ces primes et gratifications perçues au cours des 12 mois qui précédent le décès. Si le décès survient après une période d arrêt de travail, la base des prestations sera revalorisée suivant l évolution de l indice de revalorisation des pensions d invalidité de la Sécurité Sociale, entre la date d arrêt de travail et la date du décès. Cas particulier des personnels intermittents : La base des prestations est égale au cumul des salaires bruts TA TB des douze mois civils qui précèdent le décès y compris les primes et gratifications versées sur cette période. Garantie Arrêt de travail : La base des prestations est égale au salaire net des prélèvements sociaux, du mois de l arrêt de travail initial (hors 13ème mois et hors primes ou gratifications non récurrentes) multiplié par 12. IV - DEFINITION DES TRANCHES DE SALAIRE : TA (Tranche A) : Partie du salaire limitée au plafond de la Sécurité Sociale (plafond mensuel 2009 : ), TB (Tranche B) : Partie du salaire comprise entre le plafond de la Sécurité Sociale et le plafond du régime de retraite des cadres (maximum 3 fois la tranche A). V - EXCLUSIONS : Le contrat AXA prévoit un nombre limité d exclusions dans l application des garanties déclinées cidessus ; nous vous conseillons, pour plus de précisions, de vous reporter à la «notice d information» qui sera établie par l assureur. 6

7 RECOMMANDATIONS POUR LA REDACTION DES CLAUSES BENEFICIAIRES DECES Pour tous les cas particuliers où la clause type du contrat rappelée au recto ne répondrait pas au désir des assurés, il est recommandé de s inspirer des conseils suivants : Pour éviter toutes contestations, il est préférable d indiquer plusieurs bénéficiaires. 1 - Plusieurs personnes étant désignées, 3 cas se présentent : a) La première est bénéficiaire par priorité, en cas de décès de celle-ci, les suivantes sont désignées. Dans cette hypothèse, il faut faire suivre le premier bénéficiaire de la mention «ou à défaut» et ainsi de suite pour les autres bénéficiaires prévus. b) Toutes les personnes mentionnées sont bénéficiaires par parts égales ; dans ce cas, il faut faire suivre l énumération des bénéficiaires de la mention «par parts égales et en cas de décès de l un deux, la totalité aux survivants par parts égales». c) Toutes les personnes mentionnées sont bénéficiaires mais avec des parts différentes ; dans ce cas il faut faire suivre l énumération des bénéficiaires du pourcentage de capital attribué à chacun et préciser après le dernier bénéficiaire «en cas de décès de l un deux, la part de capital qui lui est dévolue, aux survivants par part égales». 2 - Si l assuré désigne «SES ENFANTS», il est préférable de ne pas mentionner les noms des enfants (car cela exclurait les enfants à naître) et d adopter la formule suivante «mes enfants nés ou à naître par parts égales et en cas de décès de l un deux,.la totalité aux survivants par parts égales». ou.sa quote-part à ses ayants droits». 3 - Si l assuré désigne «SES PARENTS», il doit mettre «mon père et ma mère par part égales et en cas de décès de l un deux, la totalité au survivant». Dans le cas où l un des deux parents est désigné par priorité à l autre, l assuré doit mettre «mon père ou à défaut ma mère» (ou inversement). NOTA : Majorations du capital pour enfants ou ascendants à charge : La part de capital correspondant aux majorations pour enfants ou ascendants à charge est versée par parts égales à ceux-ci s ils jouissent de la capacité juridique ou à leurs représentants légaux dans le cas contraire, sauf pour les enfants lorsque le bénéficiaire du capital en a la garde ou en a eu la garde jusqu'à leur majorité. La désignation particulière est annulée et la désignation type s applique dans les cas ci-après : décès du ou de la totalité des bénéficiaires désignés par l assuré, décès au cours d un même événement et sans qu il soit possible de déterminer l ordre des décès, de l assuré et du ou de la totalité des bénéficiaires désignés par l assuré, révocations de plein droit prévues par le Code Civil. 7

8 IMPRIME DE DESIGNATION DE BENEFICIAIRE(S) DECES GROUPE SODEXHO Assureur : AXA Personnel Cadre et Art. 36 Personnel Employé et AM non Art. 36 Cocher la case correspondante à votre statut Nom de l Entreprise :.. Assuré : Nom :... Prénom :... N de Sécurité Sociale : Adresse : Après avoir pris connaissance des bénéficiaires cités dans l ordre prévu par la clause contractuelle ci-dessous, je désigne par dérogation : Nom - Prénom (suivi, s il y a lieu, du nom d épouse) Parenté Date de Naissance En cas de pluralité de bénéficiaires désignés, la mention : - à défaut est à porter entre chacun d eux s ils viennent en rangs successifs, - par parts égales ou le pourcentage choisi s ils sont désignés conjointement. Important : Toute cession du capital décès en garantie d une créance, acceptée par le bénéficiaire (établissement financier ), demeure irrévocable à concurrence du montant de celle-ci. Toute modification de désignation annule la précédente sauf acceptation antérieure du (des) bénéficiaire(s).. Fait à..., Signature de l assuré après apposition le... de la mention «lu et approuvé» DESIGNATION CONTRACTUELLE TYPE : Le capital est versé, sauf désignation particulière effectuée par l assuré : au conjoint non séparé judiciairement, à défaut, par parts égales entre eux aux enfants de l assuré vivants ou représentés et aux enfants du conjoint à charge, à défaut, par parts égales entre eux, au père et à la mère de l assuré ou au survivant d entre eux, à défaut par parts égales entre eux, aux autres ascendants de l assuré, à défaut, aux héritiers de l assuré. 8

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014 NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES Date d effet : 01/01/2014 Cette notice d information résume, conformément à l article 932-6 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG Groupement des Métiers de l Imprimerie --------------------------------------------------------------------------------------------------- JANVIER 2009 NOTE N 14 RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

Plus en détail

Portant modification de l article 21 bis relatif à la Prévoyance

Portant modification de l article 21 bis relatif à la Prévoyance AVENANT N 60 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES Portant modification de l article 21 bis relatif à la Prévoyance Signé entre : Organisation patronale : DOMAINES

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Session d'été 0 e-parl 6.06.0 4:47 - -.03 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Projet du du 4 mars 0 Décision du du 6 juin 0 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale

Plus en détail

... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18

... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18 ... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18 C o o La demande de prélèvement et l autorisation de prélèvement doivent être remplies avec la plus grande attention. Il faut absolument reporter le

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Caisse de pensions des bouchers (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Première partie: plan de prévoyance S5, S5U Le présent plan de prévoyance entre en

Plus en détail

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS)

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) SOMMAIRE Chapitre 1 : Les conditions d emploi Chapitre 2 : la prise en charge Chapitre

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

Le décès d un. Démarches et délais

Le décès d un. Démarches et délais Le décès d un proche Démarches et délais La mort d'une personne aimée est une des plus grandes épreuves de la vie, à laquelle nous serons, un jour ou l'autre, tous confrontés. Source d'une grande souffrance,

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1371 du 17 novembre 2014 relatif à la déclaration sociale nominative NOR : FCPS1419336D Publics

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNEES : L association.., Située, Variante 1 : Représentée par M.., Agissant en qualité de Président de l association, Variante 2 :

ENTRE LES SOUSSIGNEES : L association.., Située, Variante 1 : Représentée par M.., Agissant en qualité de Président de l association, Variante 2 : FORFAIT ANNUEL EN JOURS REPRESENTANTS SECTION SYNDICALE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE FIXANT LES CONDITIONS DE RECOURS AU FORFAIT EN JOURS SUR L ANNEE (Conclusion avec un ou plusieurs Représentants de

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : novembre 2011 Centre de

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire Guide salariés n o 5 mars 2016 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le rappel des nouveautés du mois de juillet 2013: 1 ) Définition de la modulation de la contribution patronale d assurance chômage (source URSSAF)

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Avril 2015 Tablé dés matié rés Régime de congé à traitement différé, anticipé ou mixte... 3 Définitions... 3 Dispositions des régimes

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ Entre les soussignés : L ASSOCIATION/ENTREPRISE EMPLOYEUR L'association : Représentée par : En sa qualité de : Téléphone : Fax : N SIRET : Et L ASSOCIATION

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Maladies chroniques et invalidité

Maladies chroniques et invalidité CHRONIQUES Associés Regroupement d associations de personnes touchées par une maladie chronique Et Maladies chroniques et invalidité Les Chroniques Associés demandent une amélioration du dispositif complexe

Plus en détail

Contrats Collectifs Santé

Contrats Collectifs Santé DISPOSITIONS GENERALES Contrats Collectifs Santé SQUADRA 36 rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris S.A.S. au capital de 53 293 RCS Paris B 499 776 730 - Orias 08044501 www.orias.fr Garanties Financière et

Plus en détail

La Prestation de Service

La Prestation de Service La Prestation de Service Unique (P.S.U.) à l usage des parents CRÈCHE MUNICIPALE DE MANGOT www.villedugosier.fr Qu est-ce que la PSU? En vigueur en Guadeloupe depuis 2010, la Prestation de Service Unique

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL AVERTISSEMENT Ce modèle de lettre ou de contrat vous est proposé gratuitement par Smic-horaire et ne dispense en aucun cas de consulter un professionnel pour adapter ses règles au cas par cas.aux besoins

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

APA ou Allocation personnalisée d autonomie

APA ou Allocation personnalisée d autonomie APA ou Allocation personnalisée d autonomie Conditions pour en bénéficier Pour bénéficier de l'apa, vous devez : Etre âgé de 60 ans ou plus, Etre en situation de perte d'autonomie, nécessitant une aide

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 Dernière mise à jour Avril 2014 ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 129.99 /mois Compléments mensuels

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DURÉE DU TRAVAIL DANS LES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU

Plus en détail

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique L employeur doit favoriser le reclassement des salariés lors de licenciement économique Lorsqu une entreprise met en place un plan de licenciement

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 PARIS, le 03/05/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 OBJET : Frais professionnels décisions du Conseil d Etat du 29/12/2004 TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6 Congé de maternité Durée du congé Durée légale du congé de maternité page 2 Cas particuliers Accouchement tardif page 3 Accouchement prématuré page 3 Hospitalisation de l enfant page 3 Accouchement prématuré

Plus en détail

MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS

MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS MEMENTO POUR LA GESTION DES PERMANENTS 59, Avenue Voltaire 02200 SOISSONS (Siège) Tél. : 03.23.76.37.37. Fax : 03.23.59.55.59 Logiciels de gestion pour l'audiovisuel 16, Rue Moncey 75009 PARIS Tél. : 01.48.78.04.89

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE 6.10.2011 Journal officiel de l Union européenne L 262/33 DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

Plus en détail

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université.

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université. Charte des stages Préambule La loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires et le décret d application n 2014-1420

Plus en détail

SNEC CFTC NICE www.sneccftc-ac-nice.fr

SNEC CFTC NICE www.sneccftc-ac-nice.fr Autorisations d absence des Maîtres Paternité et Adoption AUTORISATIONS de DROIT 3 jours ouvrables, consécutifs ou non, dans les 15 jours entourant la naissance ou l arrivée de l enfant. Droit ouvert au

Plus en détail

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet INFORMATION POUR LES SALARIÉS J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet... Aujourd hui, parce que j ai eu un accident sur

Plus en détail

Diplôme des Métiers de l Art

Diplôme des Métiers de l Art STAGE EN ENTREPRISE CONVENTION DE STAGE Diplôme des Métiers de l Art Régie Lumière Régie Son Lycée Claude DAUNOT 10, bd Clemenceau C.S. 35234 54052 NANCY CEDEX La présente convention a pour objet de définir

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS MINICA Assurance-maladie obligatoire pour soins de base (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Les dénominations personnelles et fonctionnelles contenues dans le présent

Plus en détail

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents MODE D EMPLOI des garanties collectives de prévoyance et santé au profit des artistes et techniciens du spectacle JUILLET 2015 RETRAITE

Plus en détail

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

Prévoyance entreprise Equilibre - Energie

Prévoyance entreprise Equilibre - Energie PRÉVOYANCE Conditions Générales Prévoyance entreprise Equilibre - Energie Conditions Générales 2004 Prévoyance Entreprise Sommaire DISPOSITIONS GÉNÉRALES CHAPITRE I. ARTICULATION DU CONTRAT Objet du contrat

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

PAIE ET INDEMNITES. Mettre en place le régime général des élus. 1 er CAS : Les élus ne sont pas soumis à cotisation

PAIE ET INDEMNITES. Mettre en place le régime général des élus. 1 er CAS : Les élus ne sont pas soumis à cotisation PAIE ET INDEMNITES Mettre en place le régime général des élus Juillet 0 Suite à la promulgation du décret N 0- du avril 0, et à l article de la loi n 0-0 de financement de la sécurité sociale pour 0 les

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article 2 Durée du Marché 5

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l encadrement des périodes

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Commune de CASTELLAR MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (En application des articles 26 et 28, alinéas 1 et 2 du Code des Marchés Publics) TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE ET DES TERRAINS

Plus en détail

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi 2008-1330 de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD

Plus en détail

Maîtrise. Clarté. Engagement.

Maîtrise. Clarté. Engagement. Association des Résidences Notre-Dame Information au personnel David Charles Genève, le 16 juin 2015 Maîtrise. Clarté. Engagement. 2015 Argos Prévoyance SA. Droits réservés. 1 Sommaire Système de prévoyance

Plus en détail

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ A première vue, le certificat de la caisse de pension ressemble à une jungle de chiffres et de termes techniques. En fait, il n est pas si difficile

Plus en détail

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle)

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) N 11450*02 ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) Article 3 du décret n 600 du 29 juin 1973 A ADRESSER A LA CMSA - en même temps que la déclaration d accident. - ou 48

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Politique : - Ressources humaines Programme : Opération : EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 Objet : Frais de déplacement

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

Unité de valeur 4. Patrimoine social

Unité de valeur 4. Patrimoine social Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) Le sous-alinéa 6(1)a)(i) de la Loi de l impôt sur le revenu est remplacé par ce qui suit

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

D'autres questions? Vous souhaitez vérifier ou modifier les données vous concernant pour les allocations familiales?

D'autres questions? Vous souhaitez vérifier ou modifier les données vous concernant pour les allocations familiales? BP 10020 1070 ANDERLECHT Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.be COURRIER IMPORTANT Allocations familiales après l obligation scolaire Etudiants Année académique 20-20 Vous recevez ce document

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade mecum à destination des étudiant(es)

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade mecum à destination des étudiant(es) Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade mecum à destination des étudiant(es) Préambule Ce document ne préjuge pas de l évolution des législations ni de l indexation et/ou des modifications

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 27 MARS 2009

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 27 MARS 2009 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 27 MARS 2009 I Augmentation de capital par émission d actions de préférence au profit de la Société de Prise de Participation

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

Finlande. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime lié à la rémunération. Indicateurs essentiels : Finlande

Finlande. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Régime lié à la rémunération. Indicateurs essentiels : Finlande 11. PANORAMA DES PENSIONS 215 : DESCRIPTIFS PAYS FINLANDE Finlande Finlande : le système de retraite en 214 Il existe une pension publique de base ciblée (pension nationale et garantie) qui est soumise

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières.

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières. CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE CALCUL ET DE VERSEMENT DES INDEMNITES JOURNALIERES DE L ASSURANCE MALADIE ET MATERNITE AU TITRE DU REGIME OBLIGATOIRE Entre, La Caisse de Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

Votre contrat Essen Ciel en quelques mots

Votre contrat Essen Ciel en quelques mots Votre contrat Essen Ciel en quelques mots Anna, 57 ans En octobre dernier, Anna a malheureusement perdu son mari. Il lui a fallu faire face aux frais d obsèques qui se sont élevés à 4 300. Elle ne veut

Plus en détail

Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP)

Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP) Règlement-cadre de prévoyance de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA (RCPP) du 6 mars 05 La Commission de la caisse, vu l art., al., let. g, de la loi fédérale du 0 décembre 006 régissant la Caisse

Plus en détail

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés.

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FEDERALE, VU la Constitution du 1er Septembre 1961; VU le n 67/LF/67 du 12 Juin 1957 portant

Plus en détail

Fiche info Service carrières

Fiche info Service carrières Fiche info Service carrières Stagiaire de l enseignement Thème : Recrutement novembre 15 Textes de référence : Loi n 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, Loi

Plus en détail

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE Approuvé en CA du 05.05.11 SOMMAIRE Le présent règlement se compose de plusieurs éléments

Plus en détail

5 AUTRES IDÉES POUR RÉDUIRE SES IMPÔTS

5 AUTRES IDÉES POUR RÉDUIRE SES IMPÔTS 5 AUTRES IDÉES POUR RÉDUIRE SES IMPÔTS Il existe de multiples aides fiscales liées à la famille, d autres aux personnes dépendantes ou encore aux dons et cotisations. Revue de détail. 1- SE FAIRE AIDER

Plus en détail

Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances

Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances L UNSP secteur Finances offre à ses affiliés une assistance juridique pour autant qu ils soient en ordre de cotisation. Cette assistance juridique

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - TRANSPORT - Base juridique. Articles L241-3-2 et R241-16 et suivants du code de l action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE - TRANSPORT - Base juridique. Articles L241-3-2 et R241-16 et suivants du code de l action sociale et des familles DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ET DE L OFFRE DE SERVICE SERVICE JURIDIQUE DROIT DES PERSONNES ET DES STRUCTURES Mise à jour Avril 2015 NOTE JURIDIQUE - TRANSPORT - OBJET : Carte de stationnement Base juridique

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Janvier 2015 1/7

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Janvier 2015 1/7 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Janvier 2015 1/7 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui permet d'associer : - l'acquisition d'un savoir théorique en cours (enseignement général

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir)

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir) CADRE RESERVE AU CONSEIL GENERAL : N Dossier Familial : N de foyer : N Aide : Gestionnaire : ORGANISME AYANT CONSTITUE LA DEMANDE ET PERSONNE REFERENTE :........ DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page

Plus en détail