Restitution des tables rondes de la première journée du mardi 9 juin Table ronde n 3: «Systèmes d informations et de partage des données»

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Restitution des tables rondes de la première journée du mardi 9 juin 2015. Table ronde n 3: «Systèmes d informations et de partage des données»"

Transcription

1 Restitution des tables rondes de la première journée du mardi 9 juin 2015 Table ronde n 3: «Systèmes d informations et de partage des données»

2

3

4 Sommaire 1. Intérêt d un observatoire de l Océan Indien 2. Comment accéder aux données 3. Définition des indicateurs 4. Structuration et logistique d un observatoire

5 1, Intérêt d un observatoire de l Océan Indien Objectif d un observatoire : Mise à disposition de données publiques pour voir les problèmes des différents territoires afin de pouvoir y apporter des solutions communes Finalité de l observatoire : Outil d aide à la décision Exemple : aboutir à des fiches actions ou fiches projets permettant d échanger, d analyser et de comparer des solutions mises en œuvre que ce soit d un point de vue technique, économique, financier ou social Ne pas oublier le volet «prévention» et les usages à prendre en compte en amont Limite d un observatoire : Ne pas tomber dans le piège de la réalisation d un catalogue d indicateurs qui demanderait un énorme travail pour acquérir et gérer les données et qui n aurait qu un intérêt opérationnel limité.

6 2, Accès aux données 2,1 Accès aux données dans les différents territoires: Mayotte: Données disponible depuis les organismes de l état (DEAL, ARS), le CD ou le SIEAM mais pas de structure dédié à ce jour pour un observatoire Madagascar: Comprend communes. Le CITE initie la réalisation d un observatoire. Les données sont relativement accessibles pour les centres urbains (gestion par des services publics ou privés) mais beaucoup plus difficile pour le milieu rural (70 % des sites ruraux sont gérés par la communauté avec une cotisation mensuelle ou annuelle). Un réseau existant sur Madagascar «Ran eau» le CITE qui initie un observatoire sur 1 région pilote avec différentes échelles de collecte de la donnée (rurales, péri-urbain, urbain ).

7 2, Accès aux données 2,1 Accès aux données dans les différents territoires: Comores: Données quasiment inexistantes car la gestion et les systèmes restent à créer. Quelques données sont disponibles mais il s agit de données «personnelles» et non diffusées ou exploitées. Réunion: L office de l eau de la réunion a réalisé un observatoire qui représente aujourd hui 2 ETP (création des indicateurs, récoltes des données, analyses des données). Quelques éléments sur l observatoire de l office de l eau Données: plusieurs niveau de données ont été définies: Données brutes Données validées (pertinence de la donnée) Données nouvelles (exemple coût / habitant) Répartition du temps de travail : 90 % pour la récolte de données et 10 % pour le traitement informatique Temps important consacré pour la valorisation du travail et la communication ( 3 semaines / an pour l AEP et idem pour l assainissement).

8 2, Accès aux données Accès aux données très disparates selon les territoires Objectifs propre à chaque territoire, avec par exemple : - pour les Comores, la mise en œuvre d un observatoire et des données à y intégrer seront pour eux dans un premier temps plus un objectif à atteindre en terme de données à collecter. - Pour la Réunion il s agit plus d être un «mentor» et de valider des indicateurs au niveau de la région Océan Indien. - Pour Mayotte, il s agit d approcher un observatoire permettant notamment d alimenter les indicateurs nationaux type SISPEA ou autre et de rechercher et trouver de nouvelles solutions à ses problématiques - Pour Madagascar, mise en œuvre d indicateurs commun à l échelle de Madagascar

9 3, Définition d indicateurs La définition des indicateurs de l observatoire peut se faire en s appuyant sur des outils existants comme: - SISPEA (Système d Information sur les Services Publics d Eau et d Assainissement) de France - Le réseau RAN EAU de Madagascar (et peut être également au niveau du ministère) - L observatoire de la Réunion Bien choisir les indicateurs adaptés et ne pas hésiter à éliminer ceux qui ne le sont pas et à en rajouter des nouveaux plus adaptés (travail déjà en parti réalisé par ESPALIA mais également à Mayotte via les différents acteurs) Attention : Ne pas oublier dans un premier temps de définir l objectif attendu avant le choix d un indicateur Les indicateurs choisis doivent être simples et exploitables ne pas oublier la finalité qui est d avoir des échanges et des retours d expériences entre les différents acteurs et non pas des indicateurs pour remplir des tableaux isolé derrière son bureau

10 3, Définition d indicateurs Quelques échanges de la table ronde sur des indicateurs: Indicateurs de résultats par exemple sur la santé (nombre de malade par an..) Indicateurs «historique» : par exemple les Comores souhaite savoir comment Mayotte à réaliser sont réseau d eau potable et la pérenniser Indicateur technique de comparaison de process Indicateur de coûts (attention aux spécificités des territoires) Indicateur ou base de données d études initiée par le Pseau via son site internet voir comment rendre cette base de données «études» pérenne et plus facilement lisible (par exemple la mise en place de modèle commun) etc

11 4, Structuration et logistique de l observatoire Structuration Il semble qu un responsable de l observatoire est nécessaire (1 ETP) (attention au turn-over) Nécessité d avoir des référents de chaque territoire comme porte d entrée tout en étant attentif à ne pas avoir qu une seule personne moteur (problème du turn-over) Proposition de monter un groupe de travail avec les référents de chaque territoire pour faire vivre le réseau et l observatoire Logistique Voir possibilité de faire des extractions de données des observatoires existants Qui peut stocker les données et comment? Importance des supports de présentations (graphiques, cartes )

12 4, Structuration et logistique de l observatoire Suite à donner Rendu de l étude ESPELIA (commanditaire PSEau) qui va proposé une première base pour la mise en œuvre d un observatoire dans le zone Océan Indien PSEau devra communiquer cette étude et réunir les acteurs pour voir comment initier la mise en œuvre de cet observatoire afin de répondre aux questions suivantes: Quid de la suite de l étude ESPELIA Quid de la recherche de financement (1 ETP pour un responsable?) Quid du porteur de l observatoire (office de l eau de la réunion serait le plus apte car a déjà les bases dans le cadre de l observatoire de la Réunion mais cela nécessite une implication et un positionnement pas encore étudié) Peut être simplement commencer par la réalisation d un trombinoscope des personnes référentes pour chaque territoire?

13 Merci de votre attention

Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement

Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement Ran Eau et le Système d Information sur l Eau de l Office de l Eau de la réunion, deux expériences de mise en réseau des informations

Plus en détail

GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA

GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA PREFET DU CALVADOS GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA DES INDICATEURS DANS LE CADRE DE L OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ----- Contact : DDTM du

Plus en détail

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne Fiche méthode n 3 Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences 1. Définition d un projet GPEC Une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est par définition,

Plus en détail

Présentation de Kiubi

Présentation de Kiubi Page 1 Présentation de Kiubi Kiubi est une plateforme très complète, puissante et particulièrement adaptée aux besoins des professionnels. Sa maîtrise nécessite donc un minimum d'apprentissage et d expérience

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers séminaire de l observatoire urbaine jeudi 13 novembre 2008 14/11/2008 Présentation et réalisation - Ville de Nantes - COMPAS-TIS 1 Contexte de

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 139 139 DÉFINITIONS 139 Le suivi 140 L évaluation 143

Plus en détail

Annexe 3 du Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France : Précisions relatives au Référentiel

Annexe 3 du Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France : Précisions relatives au Référentiel Annexe 3 du Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France : Précisions relatives au Référentiel I. Chapitres optionnels du référentiel QUALITE TOURISME Offices de Tourisme de France Cette partie permet

Plus en détail

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES POINT 5.1 VERSION 1-04/03/2014 CAHIER DES CHARGES Création du site Internet du Groupement Atouts Prévention Rhône-Alpes Première partie : présentation du projet A- Les éléments de contexte B- Les objectifs

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

France Systèmes l équilibre informatique

France Systèmes l équilibre informatique Sommaire interactif : > Cliquer pour naviguer... 1 A propos du site... Page 3 2 S identifier sur www.francesystemes.fr... Page 4 2-1 Se connecter à un compte utilisateur existant 2-2 Créer un nouveau compte

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées»

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Le projet collaboratif Participer à un projet collaboratif, c est

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» MODE D EMPLOI POUR DEPOSER LES CONTRIBUTIONS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET DE LA SFSP Les contributions

Plus en détail

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr Agence Régionale desanté Le portail ARS en trois points 1 Un site national et 26 sites régionaux Le portail regroupe un site Internet / national

Plus en détail

Département de Maine et Loire OASIS. Observatoire d Analyse du Système d Information Stratégique

Département de Maine et Loire OASIS. Observatoire d Analyse du Système d Information Stratégique Département de Maine et Loire OASIS Observatoire d Analyse du Système d Information Stratégique Système Information d Analyse Décisionnelle Plan de la présentation L informatique décisionnelle? Les Objectifs

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up»

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Catherine MERLET Responsable Incubateur Catherine.merlet@carinna.fr

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

MINISTERE DE L EAU --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ---------------

MINISTERE DE L EAU --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION --------------- MINISTERE DE L EAU SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERME DE REFERENCE SUR L APPUI ET L ASSISTANCE TECHNIQUE EN MATIERE DE COMMUNICATION ET BASE DE DONNEES

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre)

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Le plan régional d insertion des travailleurs handicapés (PRITH)

Plus en détail

Appel à projets 2013. Contexte. Présentation de MyLocal Project

Appel à projets 2013. Contexte. Présentation de MyLocal Project Appel à projets 2013 Contexte Les pays occidentaux n ont plus le monopole de l aide au développement et les pays du Sud connaissent une mobilisation de plus en plus grande de leur société civile. Imprégnés

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5 ESTRA SOMMAIRE Introduction :... 3 L accès à Estra et à votre propre espace... 4 Connexion... 4 Votre espace personnel... 5 Home d Estra et Fonctions generales... 7 Home... 7 Rechercher un document...

Plus en détail

Vous avez pas ou peu d argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Marc DEMAISON

Vous avez pas ou peu d argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Marc DEMAISON Vous avez pas ou peu d argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Marc DEMAISON En France, la création d entreprise se caractérise avant tout par un «entrepreneuriat populaire» - Des

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Comité de Pilotage n 1-26 octobre 2010 Dominique JACQUES RAEE L expérimentation Objectifs: Mettre en place une démarche reproductible

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Objectifs du logiciel Fonctionnalités du logiciel Caractéristiques techniques du logiciel 1. Objectifs du logiciel Collecter, stocker

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales»

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Franck MOREL Chargé d affaires

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION

L OFFRE DE FORMATION SE FORMER AUX PROCESSUS AUJOURD'HUI? L OFFRE DE FORMATION Club des Pilotes de Processus - 2012 www.pilotesde.org 166, Bd du Montparnasse, F-75014 PARIS - contact@pilotesde.org Originalité de l offre de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les directions juridiques pour développer de nouvelles compétences professionnelles

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

du CLIC à... la Commission de Suivi de Site

du CLIC à... la Commission de Suivi de Site du CLIC à... la Commission de Suivi de Site en Rhône-Alpes, 36 CLIC et une quarantaine de CLIS vont évoluer en CSS la Commission de Suivi de Site articles L125-2, L125-2-1, L515-8, R125-8-1 à R125-8-5,

Plus en détail

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18.

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. Service Système d Information Géographique. Direction des Services Techniques. Introduction : Afin d améliorer le service apporté

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise

Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Vous avez peu ou pas d argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Animé par : Fabienne KERZERHO, Directrice Régionale Adie Marc DEMAISON, Responsable Adie Conseil - Adie En France,

Plus en détail

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 La deuxième réunion du conseil citoyen de Beauséjour a eu lieu le mardi 31 mars 2015 à 18h30, à maison de quartier. Cette deuxième réunion a réuni 15 personnes

Plus en détail

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Le améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Le DOMAINE D ACTIVITÉ Secteur Public Nexthink a été sélectionnée par le pour fournir

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 Structures porteuses du Pôle-relais : www.pole-lagunes.org APPEL A PROJETS PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 «Culture et création artistique en territoire lagunaire» En Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Dossier de presse CLEJ

Dossier de presse CLEJ Dossier de presse CLEJ I. Euskaldun Gazteria Euskaldun Gazteria est un mouvement géré et animé par des jeunes de 16 à 25 ans. Il cible son action au Pays Basque intérieur. Depuis 1966, Euskaldun Gazteria

Plus en détail

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information en établissements de santé Fiche N 1 : Les enjeux

Plus en détail

Logiciel de gestion de la taxe de séjour à destination des hébergeurs Communauté Urbaine de Strasbourg DIDACTITIEL

Logiciel de gestion de la taxe de séjour à destination des hébergeurs Communauté Urbaine de Strasbourg DIDACTITIEL Logiciel de gestion de la taxe de séjour à destination des hébergeurs Communauté Urbaine de Strasbourg DIDACTITIEL La Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) s est dotée d un outil de gestion de la taxe

Plus en détail

Statistiques. Faisons le tour des possibilités offertes par Veto_win pour piloter au mieux votre activité :

Statistiques. Faisons le tour des possibilités offertes par Veto_win pour piloter au mieux votre activité : Statistiques Elles sont accessibles à tout moment sans recherche particulière (C.A. et marge par client, animal, article, famille d'articles, fournisseur...), résultats de la société (Panier moyen, répartition

Plus en détail

DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT

DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA SAISIE DES DONNEES SUR LE PORTAIL DE L OBSERVATOIRE www.services.eaufrance.fr ----- Contact

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

Pégase 3 DADS-U Déclaration à la CNBF

Pégase 3 DADS-U Déclaration à la CNBF Pégase 3 DADS-U Déclaration à la CNBF Dernière révision le 01/02/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Présentation...3 Mise en place dans Pégase 3...4 Création de la caisse... 4

Plus en détail

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Service Conseil et développement Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Mardi 6 octobre 2015 Salle Emeraude Rencontre 6 octobre 2015 Objectifs de cet atelier

Plus en détail

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance Application à la liaison Grenoble Sisteron **** 1 Sommaire Introduction : les facteurs de développement

Plus en détail

LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION www.lex-marches.fr GUIDE GUIDE D UTILISATION

LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION www.lex-marches.fr GUIDE GUIDE D UTILISATION Bienvenue sur www.lex-marches.fr LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION www.lex-marches.fr GUIDE GUIDE D UTILISATION INSCRIPTION ET ALERTE Le site www.lex-marches.fr permet aux entreprises de s inscrire en

Plus en détail

Mise en place des services réseau d'entreprise

Mise en place des services réseau d'entreprise 261 Chapitre 5 Mise en place des services réseau d'entreprise 1. Introduction Mise en place des services réseau d'entreprise Ce chapitre est consacré à la définition et la configuration des composants

Plus en détail

Atelier 2 renforcement des compétences et formations

Atelier 2 renforcement des compétences et formations Atelier 2 renforcement des compétences et formations 1 er thème: L eau potable Titre de la formation: La gestion intégrée des ressources en eau Cibles: les exploitants, les élus, les maîtres d ouvrages

Plus en détail

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Antoine CAO 1 Usage du logiciel libre dans l administration Pour répondre aux besoins métiers, le logiciel libre doit être considéré

Plus en détail

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Crédit photo :MTCMedia Fotolia Découvrez la solution internet

Plus en détail

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Union européenne Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Depuis le 1 er janvier 2015, la mise en œuvre de la nouvelle programmation FSE modifie l analyse des

Plus en détail

M06/5/COMSC/SP1/FRE/TZ0/XX INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1. Mardi 2 mai 2006 (après-midi) 1 heure 30 minutes INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS

M06/5/COMSC/SP1/FRE/TZ0/XX INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1. Mardi 2 mai 2006 (après-midi) 1 heure 30 minutes INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS IB INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M06/5/COMSC/SP1/FRE/TZ0/XX 22067017 Mardi 2 mai 2006 (après-midi) 1 heure 30 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES BTS Assistant de manager Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES Formation 1. FINALITES ET APS Les enseignements de finalités permettent d acquérir un ensemble de compétences professionnelles,

Plus en détail

Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME»

Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME» Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME» Le contexte (UE) PME = Moins de 250 salariés, CA < 50 M, Trois types : Ø Micro entreprises, moins de 10 salariés, Ø Petites entreprises, moins de

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE ORGANISER ET GERER SON Organisation management SYSTÈME QUALITE Regensdorf 06.06.2013 1 Plan 1. Introduction 2. Problématiques 3. Principes fondamentaux du management 4. Organiser un processus 5. Cartographie

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA

GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA PREFECTURE DU JURA GUIDE DE SAISIE SUR LE PORTAIL SISPEA DES INDICATEURS DANS LE CADRE DE L OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ----- Contact : DDT 39

Plus en détail

Focus méthodologique sur la mise en place d'une veille partenariale L expérience du CD P. Bartoli

Focus méthodologique sur la mise en place d'une veille partenariale L expérience du CD P. Bartoli Focus méthodologique sur la mise en place d'une veille partenariale L expérience du CD P. Bartoli Intervention lors des Rencontres IST 2014 - Montpellier Alexandra Coppolino 16/12/2014 Sommaire Présentation

Plus en détail

Espace Numérique de Travail (ENT)

Espace Numérique de Travail (ENT) Espace Numérique de Travail (ENT) (http://ent.univcasa.ma) Qu est ce que c est l ENT? Définition et objectifs Services offerts et futurs Comment j utilise mon ENT? Accéder à mon espace ENT Obtenir mon

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT

REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT Henry Laurence GANTT (86 99) est un ingénieur américain en mécanique et consultant en management. Il est surtout connu pour avoir mis au point en 90 son célèbre diagramme

Plus en détail

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 11/05/2010 IWSM 1 Le Projet de Service de Santé Mentale = un processus dynamique Diagnostique (état des lieux) Autoévaluation Définition des objectifs et du plan d action

Plus en détail

Mise à niveau d une copropriété. 21 octobre 2014 Saint Mandé

Mise à niveau d une copropriété. 21 octobre 2014 Saint Mandé Mise à niveau d une copropriété 21 octobre 2014 Saint Mandé Ville de Saint-Mandé: les actions en direction des copropriétés Constat : 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est composé d immeubles collectifs

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse L Office de tourisme du Bocage Normand est né en 2012, de la fusion de deux offices de Tourisme : celui du Pré Bocage et celui du Bocage Virois. Son territoire de compétence

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés Un appui d expert Pour une GPEC au service des salariés 1 La GPEC au service des salariés anticipation et prévention des risques sociaux Anticipation et prévention pour éviter les ruptures de parcours

Plus en détail

Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement

Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement Mission EDUC2 (Bilan démarche qualité) RAPPORT FINAL 2 Juillet 2008

Plus en détail

L impact de l article 97 de la loi ALUR en matière de systèmes d information.

L impact de l article 97 de la loi ALUR en matière de systèmes d information. L impact de l article 97 de la loi en matière de systèmes d information. Mars 2014 www.territoires.gouv.fr Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages loi Sommaire pour les acteurs du LS 1.

Plus en détail

LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE

LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE La communication (la réunion et le travail de groupe) 1 5 LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE La réunion, les groupes de travail sont les moyens de communication orale favorisant les contacts, les échanges,

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel de licences pour les Clubs : «iclub»

Guide d utilisation du Logiciel de licences pour les Clubs : «iclub» Guide d utilisation du Logiciel de licences pour les Clubs : «iclub» 2012 SOMMAIRE Installation du logiciel 3 Présentation du logiciel 5 Les Fonctions 5 1. Votre Club 5 2. Gestion de vos licenciés 6 3.

Plus en détail

Mon Budget Guide d utilisateur Windows Phone 7

Mon Budget Guide d utilisateur Windows Phone 7 Mon Budget Guide d utilisateur Windows Phone 7 Sommaire Page Questions fréquentes 3 Comment puis-je télécharger l application? 3 L application se ferme brutalement 3 Je ne peux pas récupérer mes comptes

Plus en détail

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011 Atelier n 4 Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS L épreuve 7 permet d évaluer la capacité intégrative 10 du

Plus en détail

Expérimentation Covoiturage spontané

Expérimentation Covoiturage spontané Expérimentation Covoiturage spontané Un trajet à plusieurs en covoiturage spontané : A partir de septembre 2015 De nouveaux moyens de transport pour rejoindre les zones d activité Aéroport Brest Bretagne?

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication.

Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication. Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication. Pour déposer les propositions de communication, on va sur le site aifris.eu, On clique dans la colonne de droite sur «ACCES

Plus en détail

Gérer un site SharePoint

Gérer un site SharePoint Gérer un site SharePoint C est quoi? Les sites SharePoint sont utiles pour diffuser des informations et des documents à de nombreuses personnes qui forment un groupe sans vraiment en être un au sens collaboratif

Plus en détail

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE Centre de formation TERMES DE REFERENCE Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH Projet DIP-ECHO 9 Croix-Rouge Haïtienne /

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

Comment un document devient «archives»? SG B3

Comment un document devient «archives»? SG B3 Comment un document devient «archives»? SG B3 Objectifs Connaître le cadre normatif et les responsabilités de chacun: les obligations d'enregistrement, de classement et de conservation / transfert Acquérir

Plus en détail