Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne"

Transcription

1 Responsable d antenne (de diffusion) Version APPELLATION(S) DU METIER Responsable d antenne DEFINITION DU METIER Sous l autorité de la Direction d une chaîne de télévision, le responsable d antenne de diffusion est le garant de tout ce qu une chaîne de télévision va diffuser vers les téléspectateurs. Variant selon les différentes chaînes, ses responsabilités couvrent plusieurs champs : La cohérence de la diffusion des programmes La qualité de l antenne (cohérence graphique, notamment par rapport à la charte graphique ; qualité sonore et visuelle, qualité technique de la diffusion) Le respect des obligations de diffusion (notamment juridiques) Le contrôle des conducteurs d antenne (conducteurs de la diffusion quotidienne) DESCRIPTION DU METIER Le responsable d antenne est un cadre central d une chaîne de télévision, placé directement sous l autorité de la direction de la chaîne. Il gère les services au plus près des téléspectateurs, à savoir tous les services de la diffusion et de l antenne. Outre le service des conducteurs d antenne et le personnel de la régie de diffusion, il gère souvent un service technique en charge du contrôle de la qualité de la diffusion : service parfois indispensable car la diffusion technique est en général sous-traitée auprès d un prestataire ; il est de même pour tous les transports des signaux de transmission. Le périmètre de l emploi peut varier selon les chaînes. Il peut être impliqué dans la réflexion sur le développement de l antenne, les projets de son évolution (tant qu au niveau artistique comme technique). Il peut être sollicité pour des opérations exceptionnelles d une chaîne : dans ce cas, il suit souvent le projet avec les services de production et techniques. Dans certaines chaînes, il est impliqué dans la réflexion sur l évolution de la grille des programmes. Il peut être impliqué dans l analyse de l évolution des taux d audience de la chaîne. Il peut parfois aussi gérer les nouveaux services et supports développés par la chaîne (supports multimédia, services Internet etc.). LES DOMAINES D ACTIVITE PRINCIPAUX Assurer la cohérence des programmes diffusés Veiller à la qualité technique et artistique de l antenne Assurer la conformité de la diffusion par rapport aux règles juridiques et aux obligations réglementaires LES DOMAINES DE SPECIALISATION OU SPECIFICITES Gérer et animer les nouveaux services d une chaîne de télévision, associés à la diffusion (Internet notamment) 1

2 Responsable d antenne (de diffusion) Version LES CONDITIONS DE L EXERCICE DU METIER Le poste du responsable d antenne nécessite une expérience reconnue et avérée dans le secteur de la télévision. SES RELATIONS PROFESSIONNELLES Direction de la chaîne Directeur des programmes Directeur d antenne Directeur artistique Direction technique Service juridique Service de la programmation Service des conducteurs de diffusion Services de production internes Relations extérieures Services équivalents des autres chaînes SES RESPONSABILITES Le responsable d antenne assume certaines responsabilités liées à la diffusion des programmes de la chaîne, notamment en ce qui concerne le respect des règles juridiques qui régissent la télédiffusion. Dans certaines chaînes, il assure également les responsabilités de la diffusion par d autres vecteurs (notamment par Internet ou vers les services mobiles). FICHES ROME CORRESPONDANTES FORMATIONS LIEES AU METIER EVOLUTION DU METIER 2

3 Responsable d antenne activité 1 INTITULE DE L ACTIVITE Assurer la cohérence des programmes diffusés DESCRIPTION DE L ACTIVITE Le responsable d antenne veille à ce que les programmes diffusés par une chaîne de télévision soient cohérents avec la charte et l éthique de la chaîne, définies par la direction. Les programmes à proprement parler ne dépendent en grande partie de sa volonté : ils sont décidés et programmés par les services en charge de cette partie (direction des programmes qui met en place la grille des programmes ; services et unités de programmes qui gèrent les grands secteurs comme les fictions, documentaires et les divertissements). En revanche, le responsable d antenne fait en sorte que l ensemble des éléments diffusés représente une cohérence, tant qu au niveau de la programmation des conducteurs d antenne, qu au niveau esthétique de l antenne. Il veille notamment au respect de la charte graphique (avec l appui du directeur artistique), ainsi qu à la charte éditoriale et éthique. Il doit notamment valider le conducteur d antenne (ou de diffusion) quotidien élaboré par le service des conducteurs qui rassemble tous les éléments à diffuser (et notamment les bandes-annonces, jingles et spots d identité de la chaîne, ainsi que tous les autres «inter programmes»). Il gère également le personnel travaillant en régie de diffusion, et en particulier les «chefs d antenne» qui suivent et surveillent la diffusion «en temps réel». Ils doivent pouvoir intervenir en cas de problème ou débordements, selon des protocoles établis par le responsable d antenne. COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Organiser le travail de l équipe des conducteurs de diffusion Structurer et contrôler la diffusion de l antenne et piloter le travail des chefs de chaîne CONNAISSANCES NECESSAIRES Maîtrise des circuits de décision de la programmation Maîtrise de la mise en place des grilles de programmes SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES Utiliser le progiciel d édition des «listes de diffusion» (conducteurs) et d automation de la diffusion 3

4 Responsable d antenne activité 1 SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Animer une équipe de personnes en charge du développement des conducteurs d antenne Gérer les relations avec les décideurs d une chaîne Bonnes relations avec les responsables de la programmation et des responsables des unités de programmes 4

5 Responsable d antenne activité 2 INTITULE DE L ACTIVITE Veiller à la qualité technique et artistique de l antenne DESCRIPTION DE L ACTIVITE Le responsable d antenne est en charge de la surveillance de la qualité technique de la diffusion. Cette responsabilité comporte plusieurs aspects. Il fait en sorte que les programmes susceptibles d être diffusés, respectent toutes les normes techniques du cahier de charges de la chaîne (ex. niveau vidéo et sonore, formats de fichiers, etc.). Ces normes garantissent l unité technique de la diffusion. La qualité technique inclut également les signaux qui partent de la régie de diffusion et qui sont (dans la plupart des cas) fournis à des prestataires qui assurent la diffusion technique par différents canaux (diffusion hertzienne, diffusion par câble, par satellite, par ADSL, par téléphonie mobile, etc. qui sont les transporteurs du signal). La chaîne doit faire en sorte que le signal livré au «point de transfert» corresponde rigoureusement aux protocoles techniques déterminés. Le chef d antenne ainsi que le service technique de l antenne surveillent étroitement ce point. Le responsable d antenne est aussi en charge de la surveillance des signaux diffusés par les prestataires à l intention des téléspectateurs : le chef de chaîne surveille (en régie de diffusion) les différents «retours», c- à-d les réceptions de ce qui est envoyé par les prestataires techniques. Les services de l antenne doivent intervenir auprès d un prestataire dès le constat d un défaut. COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Contrôler et suivre la qualité technique des signaux diffusés par la chaîne, en s appuyant sur un service technique Gérer les relations avec les prestataires techniques assurant la télédiffusion Surveiller la qualité artistique des (inter)programmes diffusés CONNAISSANCES NECESSAIRES Très bonne connaissance des technologies liées au traitement et à la diffusion du signal partant Très bonne connaissance des chemins de transport des signaux jusqu aux points de leur diffusion (prestataires techniques transport, diffusion hertzienne ; satellitaire ; autres voies comme câbloopérateurs ou de téléphonie ADSL etc.) 5

6 Responsable d antenne activité 2 SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Savoir dialoguer avec les services techniques internes Bonnes relations avec les sociétés prestataires externes 6

7 Responsable d antenne activité 3 INTITULE DE L ACTIVITE Assurer la conformité de la diffusion par rapport aux règles juridiques et aux obligations réglementaires DESCRIPTION DE L ACTIVITE L une des principales responsabilités du responsable d antenne est d assurer la conformité de la diffusion aux règles juridiques et obligations légales. En effet, l activité de la télédiffusion est encadrée par un certain nombre de règles légales et autres dispositions que chaque chaîne de télévision se doit de respecter, sous peine de lourdes sanctions. L autorité principale du secteur est le Conseil Supérieur de l Audiovisuel (CSA) qui attribue les autorisations de fréquence et régule la télé- et radiodiffusion en France. Si le respect d un certain nombre de règles dépend d autres services (notamment de la programmation, comme le respect des quotas de diffusion), les services de l antenne doivent prendre en compte d autres obligations (signalétique jeunesse, durée des écrans publicitaires, etc.). Le responsable doit régulièrement faire en sorte que tout le personnel dépendant de ses services soit au courant des dernières dispositions légales : conducteurs de diffusion, chefs de chaîne (salariés comme intermittents), personnel des services techniques. Si le respect de certaines normes est question d attention, les décisions par rapport à la charte éditoriale ou éthique ne sont pas faciles à prendre (notamment lors de possibles évènements intervenant en direct). La responsabilité de l antenne est aussi engagée en ce qui concerne le volet technique de la diffusion (utilisation des fréquences, puissance du signal émis etc.). COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Développer des procédures de mise en conformité de la diffusion au niveau de la réglementation de la télédiffusion Mettre en place des actions de formation du personnel des services rattachés à l antenne CONNAISSANCES NECESSAIRES Maîtrise des règles juridiques et de toute la réglementation concernant la télédiffusion en France (et au-delà en cas de diffusion par satellite) 7

8 Responsable d antenne activité 3 SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS 8

9 INTITULE DE L ACTIVITE Gérer et animer les nouveaux services d une chaîne de télévision, associés à la diffusion (Internet notamment) DESCRIPTION DE L ACTIVITE Avec l arrivée et le développement d Internet en particulier, les chaînes sont dans l obligation de s adapter rapidement à de nouveaux modes de diffusion et trouver des parades au fait d une migration de leurs auditeurs (et notamment des jeunes publics) vers ces nouveaux vecteurs de diffusion. Dans nombre de chaînes, on cherche encore le positionnement exact de ces nouveaux services («web TV», nouveaux services rédactionnels, télévision de rattrapage, etc.). Certaines chaînes ont associé ces nouveaux services à ceux de l antenne puisqu il s agit de nouveaux canaux de diffusion. Le responsable d antenne se voit donc confier de nouvelles responsabilités. Ce nouveau domaine requiert de nouvelles compétences, notamment la mise en place et la gestion de services Internet, liés à des services audiovisuels numériques. Le responsable d antenne doit alors non seulement bien connaître ces nouvelles technologies mais également être au fait des réglementations évolutives de ce secteur. COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Structurer et gérer de nouveaux services utilisant comme vecteur des services Internet Faire évoluer l offre de service, notamment liée à Internet CONNAISSANCES NECESSAIRES Très bonne connaissance du fonctionnement et notamment des services audiovisuels sur Internet SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Responsable d antenne activité de spécialisation 9

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef d antenne «Chef de chaîne» APPELLATION(S) DU METIER Chef de chaîne DEFINITION DU METIER Chef de chaîne est en charge de la diffusion technique des programmes. Il est garant de la continuité de la

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Documentaliste radio «Documentaliste» APPELLATION(S) DU METIER Documentaliste en radiodiffusion DEFINITION DU METIER Le documentaliste radio exerce trois missions principales : > Il gère le fonds documentaire

Plus en détail

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur du son Version 1 «Assistant son» APPELLATION(S) DU METIER Assistant son DEFINITION DU METIER L assistant son aide l ingénieur du son ou le chef opérateur du son, responsable des enregistrements

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire CSA

Liste des sujets de mémoire CSA Liste des sujets de mémoire CSA Editeurs \Radio Monographies de radio (description d une station de radio, quels en sont les traits les plus particuliers et distinctifs) les programmes de nuit Les «matinales»

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

UNE FENÊTRE OUVERTE SUR LES MÉDIAS DE SERVICE PUBLIC EUROPÉENS

UNE FENÊTRE OUVERTE SUR LES MÉDIAS DE SERVICE PUBLIC EUROPÉENS UNE FENÊTRE OUVERTE SUR LES MÉDIAS DE SERVICE PUBLIC EUROPÉENS LA COMMUNAUTÉ DE MÉDIAS LA PLUS INFLUENTE DU MONDE L UER, qui compte des Membres dans 56 pays d Europe et d alentour, est la plus grande alliance

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

MONITEUR BELGE 24.07.2009 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 24.07.2009 BELGISCH STAATSBLAD 50609 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE F. 2009 2624 [C 2009/29372] 26 MARS 2009. Arrêté du Gouvernement de la Communauté française portant coordination du décret sur les services de médias audiovisuels

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Elaboration du plan France Numérique 2020

Elaboration du plan France Numérique 2020 Paris, le 30 septembre 2011 Elaboration du plan France Numérique 2020 Réponse de l ARPP à la consultation publique Organisme de régulation professionnelle de la publicité en France, l Autorité de Régulation

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie Les Les carnets de la déontologie carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon Adoptée par le Conseil de déontologie journalistique le 15 décembre 2010 Directive La distinction

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure En bref Les brochures, quelle que soit leur forme, sont un élément clé

Plus en détail

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8 www.hr-infos.fr Tarifs de Publicité Présentation... 2 Tarifs 1. Site Internet... 3 2. Newsletter... 4 3. Publi-reportages audio et vidéo... 5 4. Campagne d e-mailing et de newsletters... 6 Bon de commande...

Plus en détail

ATTESTATION PARENT SEUL

ATTESTATION PARENT SEUL Je soussigné(e) : Monsieur/Melle/ Mme ATTESTATION PARENT SEUL Domiciliée au :... Nationalité :... Déclare être la mère /père biologique de : De l Enfant mineur, désigné ci-après et garantit être seule

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015

DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015 DÉCISION DEC022/2015-A001/2015 du 1 er juillet 2015 du Conseil d administration de l Autorité luxembourgeoise indépendante de l audiovisuel concernant une autosaisine à l encontre du service de radio RTL

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H Cycle Mastère 1 Européen de la FEDE en Communication Spécialité Stratégies Publicitaires et Communication numérique Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 2 ; www.fede.org NIVEAU

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Erreur! Argument de commutateur inconnu. DELIBERATION N DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU le Code général des collectivités

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

Archives municipales d Angers RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ FONDS DE LA SERCA - TV 10 1862 W. par

Archives municipales d Angers RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ FONDS DE LA SERCA - TV 10 1862 W. par Archives municipales d Angers RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ FONDS DE LA SERCA - TV 10 1862 W par Marie PENLAË Stagiaire de l Université d Angers DESS Histoire/Métiers des archives Sous la direction de

Plus en détail

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi, enjeux et gouvernance Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) Webinaire

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA Formations Les Ateliers NPA R Référence en matière d étude et de conseil dans le secteur des médias et des services numériques, NPA Conseil met à disposition son expertise au service de son département

Plus en détail

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Février 2009 Synthèse L annonce par le Président de la République, le 8 janvier 2008, d engager une réflexion sur

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques Afin de stimuler davantage le développement de certaines activités liées aux technologies de l information,

Plus en détail

LA SOLUTION DE DISTRIBUTION AUDIO/VIDEO/DATA INTERACTIVE DE NOUVELLE GENERATION (SUR RESEAU INFORMATIQUE)

LA SOLUTION DE DISTRIBUTION AUDIO/VIDEO/DATA INTERACTIVE DE NOUVELLE GENERATION (SUR RESEAU INFORMATIQUE) ITI Multimedia Network Solution : Pour les besoins de gestion de contenu multimédia en direct et en différé (Télévision numérique en direct, contenu audio/vidéo ), à partir d un PC et ou d un poste TV

Plus en détail

Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes

Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes FAQ (Questions = réponses) : - E Mailing : Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes L e mailing est une ressource marketing directe très avantageuse, un

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

NESS ESSENTIEL, TOUT SIMPLEMENT...

NESS ESSENTIEL, TOUT SIMPLEMENT... NESS ESSENTIEL, TOUT SIMPLEMENT... PRESENTATION CRÉATION : 1990 CAPITAL : 2 682 720 euros ACTIONNAIRE : Dirigeants de NESS - NATEXIS BANQUE POPULAIRE - AVENIR SIÈGE SOCIAL : Lyon (69) PRÉSENCE GÉOGRAPHIQUE

Plus en détail

ANNEXE V DÉFINITION DES ÉPREUVES

ANNEXE V DÉFINITION DES ÉPREUVES ANNEXE V DÉFINITION DES ÉPREUVES Epreuve E1 CULTURES DE LA COMMUNICATION Épreuve écrite durée 4h - Coefficient 3 U1 1. Finalités et objectifs L objectif visé est d apprécier l aptitude du candidat à :

Plus en détail

Guellerin Julien, Gerin Yann, Daboudet Fabrice Communication Publicitaire Audiovisuelle (M2 - JInfocom)

Guellerin Julien, Gerin Yann, Daboudet Fabrice Communication Publicitaire Audiovisuelle (M2 - JInfocom) LE TELEACHAT Lorsqu on entend «téléachat», on pense immédiatement et bien logiquement à la télévision, mais, étymologiquement parlant, le terme désigne plus généralement «l achat à distance». En cela,

Plus en détail

Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues

Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues Michel Boiron, directeur du CAVILAM mboiron@cavilam.com, www.leplaisirdapprendre.com Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Notre champ d'intervention et notre expertise s'étendent à l'ensemble des vecteurs de la communication et de la publicité.

Notre champ d'intervention et notre expertise s'étendent à l'ensemble des vecteurs de la communication et de la publicité. 2DLIFE rassemble les ressources humaines et techniques qui allient compétence, savoir faire et expérience nécessaires dans le domaine de la communication et de la publicité Notre champ d'intervention et

Plus en détail

Vu la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 modifiée relative à la liberté de communication,

Vu la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 modifiée relative à la liberté de communication, Décision n 2012-1137 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 11 septembre 2012 portant sur la définition du marché pertinent de gros des services de diffusion

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché relatif à l organisation & la communication, au développement du site internet, à l impression et au routage des supports de communication de la Fête

Plus en détail

Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures

Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures 1 Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures Actifs/Inactifs Actifs : ensemble composé de personnes exerçant une activité professionnelle. Les inactifs sont donc les retraités, femmes

Plus en détail

Le Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication vient ainsi à point nommé remplacer la Haute Autorité des Médias.

Le Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication vient ainsi à point nommé remplacer la Haute Autorité des Médias. Loi organique n 11/001 du 10 janvier 2011 portant composition, attribution et fonctionnement du Conseil Supérieur de l Audiovisuel et de la Communication Exposé des motifs La Constitution du 18 février

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE VIDEOSURVEILLANCE Introduction 2.1 Vidéosurveillance : pourquoi? 2.2 Architecture d une installation de vidéosurveillance 2.2.1 Vidéosurveillance en circuit fermé et circuit

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

Centre d Excellence Sur l Architecture, le Management & l Economie des Systèmes

Centre d Excellence Sur l Architecture, le Management & l Economie des Systèmes Centre d Excellence Sur l Architecture, le Management & l Economie des Systèmes Présentation du Groupe de travail «Gouvernance et Architecture des données de l entreprise» SOMMAIRE 1 2 3 4 5 Pourquoi gouverner

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Nouveau record pour la télévision en ligne Le 07 novembre 2013 Résultats du baromètre de la TV en ligne, septembre 2013 Suresnes, le 07 novembre 2013 Canal+ Régie, France Télévisions

Plus en détail

4 Exemples de mise en œuvre

4 Exemples de mise en œuvre EDF Exemples de mise en œuvre 5 exemples de composition d'une gaine technique logement. Concevoir une GTL Solution encastrée Solution en saillie Tous les tableaux sont installés sur une goulotte. Solution

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC

CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES CONTENU 1 PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------- 3 1.1 Définitions

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

La Réunion, terre d images et de tournages

La Réunion, terre d images et de tournages TOP RÉSA 2011 / 20-23 SEPTEMBRE 2011 À PARIS www.regionreunion.com La Réunion, terre d images et de tournages LA RÉUNION AU PATRIMOINE MONDIAL DE L HUMANITÉ cirques, pitons, remparts Terre d images Terre

Plus en détail

Les séries. Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois.

Les séries. Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois. Les séries Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois. 1. Les séries opaques 4 séries : Pictos opaques Ciel Pictos opaques Marine Pictos opaques Noir Pictos

Plus en détail

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE 2011 Notre portail Smart TV a reçu la récompense «Best innovation» lors du CES 2011 en s appuyant sur son extrême

Plus en détail

SMPMKPOO=aKbKbKpK=qÉÅÜåáèìÉë=kìã êáèìéë=éí= jìäíáã Çá~=J=abbpqkj

SMPMKPOO=aKbKbKpK=qÉÅÜåáèìÉë=kìã êáèìéë=éí= jìäíáã Çá~=J=abbpqkj SMPMKPOO=aKbKbKpK=qÉÅÜåáèìÉë=kìã êáèìéë=éí= jìäíáã Çá~=J=abbpqkj 6030.3221 - Référentiel de formation A - Objectif, prérequis, motivation et emplois visés : Objectif Donner les principes fondamentaux concernant

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

ANNEXE 2 : CHARTE DE COMMUNICATION

ANNEXE 2 : CHARTE DE COMMUNICATION ANNEXE 2 : CHARTE DE COMMUNICATION L Editeur respecte les lois et règlements en vigueur, le cas échéant les recommandations d instances telles que celles du Conseil Supérieur de l Audiovisuel, de l Autorité

Plus en détail

ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS

ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MÉDIAS : LE SÉQUENCAGE DES PRATIQUES MÉDIAS DES 13-24 ANS Juin 2014 ADOLESCENTS/JEUNES ADULTES ET MEDIAS : LE SEQUENCAGE DES PRATIQUES MEDIAS DES 13-24 ANS La Commission

Plus en détail

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE H/F

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE H/F Le groupe Antilles-Glaces recherche pour une de ses filiales en Guadeloupe un(e) RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE Directement rattaché(e) au Directeur de la structure et en étroite collaboration

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI hebdomadaire 35 heures hebdomadaire 39 heures journalier 7 heures journalier 8 heures mensuel 35 heures mensuel 39 heures Mensuels

Plus en détail

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B

2/EMPLOIS DE CATEGORIE B & & 2/EMPLOIS DE CATEGORIE B Contrats à durée déterminée d usage (CDDU) CDI Salaire Salaire Salaire Salaire Salaire minimal minimal Salaire minimal minimal minimal Mensuel hebdomadairmadaire mensuel hebdo-

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Mémento de. Thierry Gallauziaux David Fedullo. Les cahiers du bricolage Électricité. Chauffage Protection Communication

Mémento de. Thierry Gallauziaux David Fedullo. Les cahiers du bricolage Électricité. Chauffage Protection Communication Les cahiers du bricolage Électricité Thierry Gallauziaux David Fedullo Mémento de schémas électriques 2 Chauffage Protection Communication Mémento de SCHÉMAS ÉLECTRIQUES 2 Sommaire : Le chauffage à eau

Plus en détail

Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés. DGCIS le 23/3/2012

Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés. DGCIS le 23/3/2012 Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés DGCIS le 23/3/2012 Compte-rendu des échanges de la réunion des partenaires du 5 mars 2012 à la DGCIS. Liste

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Acheteur(euse) d art

Acheteur(euse) d art Acheteur(euse) d art Famille métier : Fabrication/production En agence Autres appelations : Responsable achat d art, responsable shooting Définition du métier L acheteur d art est chargé de la sélection

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU ODC (Projet) V0.1

CHARTE DU RESEAU ODC (Projet) V0.1 Paris, le 22 Mai 2013 CHARTE DU RESEAU ODC (Projet) V0.1 Présentation du réseau ODC : OPTIMAL DATA CENTER est une marque commerciale déposée qui fédère un réseau national de prestataires et fournisseurs

Plus en détail

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications

Pierre De Dobbeleer. Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Pierre De Dobbeleer Contact: 11 rue Rogier, 5000 Namur 3éme étage Tel: +32 471 37 64 82 Age: 46 ans Divorcé, 2 enfants Spécialiste Project Management, Electronique, Réseaux et télécommunications Domaines

Plus en détail

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Missions : Fiche Métiers et formation - Gestion administrative et financière Responsabilité de l exécution du budget et du plan

Plus en détail

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014 CONTENUS Le partenariat entre Industries Culturelles et opérateurs télécoms doit être redynamisé afin de faire face aux enjeux posés par la numérisation et le développement des usages. L accès aux œuvres,

Plus en détail

LES METIERS DU NUMERIQUE COMMUNICATION ET MARKETING

LES METIERS DU NUMERIQUE COMMUNICATION ET MARKETING COMMUNICATION ET MARKETING Chargé de communication web Mission : Le chargé de communication Web œuvre à la promotion et à la valorisation de l'organisation (entreprise, administration,...) et de son offre

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

Agence conseil marketing & communication maritime

Agence conseil marketing & communication maritime Agence conseil marketing & communication maritime , agence conseil en communication et marketing, est spécialisée dans le monde maritime. Sa connaissance de l environnement maritime et un contact permanent

Plus en détail

AGENCE DE COMMUNICATION INTERACTIVE LES POSTES CLEFS EN AGENCE WEB

AGENCE DE COMMUNICATION INTERACTIVE LES POSTES CLEFS EN AGENCE WEB AGENCE DE COMMUNICATION INTERACTIVE LES POSTES CLEFS EN AGENCE WEB MM Création 32 Avenue de Wagram 75 008 Paris Tél : 01 45 74 76 00 Fax : 01 45 74 95 06 E-mail : info@mmcreation.com Site : www.mmcreation.com

Plus en détail

Bilan de la société Canal+

Bilan de la société Canal+ Bilan de la société Canal+ Année 2009 les bilans du CSA décembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société Canal+

Plus en détail

Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020

Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020 Etude des besoins en fréquences en France à l horizon 2020 DGMIC, DGCIS Réf : 2011-28-AF-DGCIS-DGMIC-Besoins en fréquences 2020 TERA Consultants 32, rue des Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87

Plus en détail

1 /// 9 Les médias solutions

1 /// 9 Les médias solutions 1 /// 9 Les médias solutions 1. les médias la presse écrite le public le divertissement la maison de la presse le bureau de tabac le quotidien le tirage la publication les faits divers la nouvelle locale

Plus en détail

Être connu, c est être vu et entendu

Être connu, c est être vu et entendu ommaire Sommaire AUDIO VIDÉO CRÉA PRINT Prod audio C2L Méga FM Radyonne UCM radio Webradio Prod vidéo Pub vidéo Jingle vidéo Vidéo d entreprise Vidéo documentaire Power point vidéo WebTV Création graphique

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français TiVine Technologies La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français Mosaïque représentant l icon de l application TiVipedia,

Plus en détail

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE Des animations de qualité pour les enfants 10 Allée du Cortil La Vacherie 74230 THÔNES Téléphone : 04 50 63 10 64 Messagerie : ofaq@aliceadsl.com Formations continues

Plus en détail