NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT"

Transcription

1 LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1

2 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes aux bétons spécifiées dans la norme NF EN BETON AUTOPLAÇANT : béton qui s écoule et se compacte par seul effet gravitaire, capable de remplir entièrement le coffrage avec son ferraillage, ses gaines, réservation tout en conservant son homogénéité. 2

3 DOMAINE D APPLICATION La norme NF EN s applique au BAP destiné : aux structures coulées en place aux structures préfabriquées Pour les bâtiments et ouvrages de Génie Civil Elle définit les exigences relatives : aux constituants du BAP aux propriétés du BAP à l état frais et à l état durci aux procédures de contrôle de la production aux critères de conformité 3

4 CLASSIFICATION DES BAP / CRITERES DE CONFORMITE BETONS FRAIS ET DURCIS A L ETAT FRAIS : CLASSE D ETALEMENT Essai d Etalement CLASSE ETALEMENT en mm SF1 550 à 650 SF2 660 à 750 SF3 760 à 850 Nota : la spécification d une classe d étalement peut être remplacée par une valeur cible. A L ETAT FRAIS : CLASSE D APTITUDE A L ECOULEMENT Essai de LBOX CLASSE TAUX DE REMPLISSAGE PL1 0,80 avec 2 armatures PL2 0,80 avec 3 armatures PJ1 PJ2 Classe Essai alternatif: étalement à l anneau Palier de l étalement à l anneau (mm) (Valeurs limites applicables aux charges individuelles) 10 avec 12 armatures 10 avec 16 armatures 4

5 A L ETAT FRAIS : CLASSES DE RESISTANCE A LA SEGREGATION ESSAI DE STABILITE AU TAMIS POURCENTAGE DE LAITANCE SR1 20 SR2 15 Nota : il existe d autres classes de consistance : classe de viscosité apparente : t 500 entonnoir en V VF1 VF2 Classe Temps (s) relatif à l'essai d écoulement à l entonnoir en V (Valeurs limites applicables aux charges individuelles) < 9,0 9,0 à 25,0 A L ETAT DURCI : CLASSES DE RESISTANCE A LA COMPRESSION Cf norme NF EN

6 EXIGENCES RELATIVES AU BETON EXIGENCES DE BASE SUR LES CONSTITUANTS CIMENTS, GRANULATS, EAU : Cf norme NF EN ADJUVANTS : Des agents de viscosité peuvent être utilisés pour améliorer la cohésion du béton EXIGENCES DE BASE POUR LA COMPOSITION DU BETON Cf norme NF EN (Classe d Exp./Dmini/Eff(C+k.A) ) EXIGENCES DE BASE POUR LE BETON FRAIS Lorsque la mobilité du béton autoplaçant doit être déterminée, elle doit être mesurée sous forme d un essai d étalement au cône d Abrams conformément à l EN

7 SPECIFICATION DU BETON EXIGENCES COMPLEMENTAIRES SUR LE BETON FRAIS «Si nécessaire, pour le béton autoplaçant, des exigences supplémentaires spécifiques peuvent être appliquées pour évaluer pleinement les performances éventuelles de la formule de béton : une classe de viscosité apparente conforme au tableau 2 ou 3 ou, dans des cas spéciaux, à une valeur cible pour le temps t 500 ou pour le temps de l essai d écoulement à l entonnoir en V (NF EN ) une aptitude à l écoulement conforme au tableau 4 ou 5 ou, dans des cas spéciaux, à une valeur minimale pour le taux de remplissage de la boîte en L (NF EN ) ou à une valeur maximale pour le palier d écoulement à l anneau (NF EN ) une résistance à la ségrégation conforme au tableau 6 ou, dans des cas spéciaux, à une valeur maximale pour le pourcentage de laitance» (NF EN ) 7

8 RECOMMANDATIONS POUR LES EXIGENCES RELATIVES AU BETON AUTOPLAÇANT A L ETAT FRAIS ANNEXE L 1/4 EXIGENCES SPECIFIQUES DE MISE EN ŒUVRE DES BAP: Le béton BAP est tributaire des paramètres suivants: des conditions de confinement liées à la géométrie de l élément béton, et au type, à l emplacement et au nombre d inserts (densité, espacement et recouvrement d armatures et recoins éventuels etc.) du matériel de mise en œuvre (pompe, camion malaxeur, benne) des méthodes de mise en œuvre (nombre de points de remplissage) SPECIFICATIONS DES BAP A L ETAT FRAIS: la mobilité et la capacité de remplissage : Etalement au cône d Abrams SF la viscosité apparente : Viscosité VS (t500) ou VF (entonnoir en V) l aptitude à l écoulement : Aptitude à l écoulement PL (boite en L) ou PJ(etalement à l anneau) la résistance à la ségrégation : Stabilité au tamis SR. Il convient de sélectionner les caractéristiques du béton autoplaçant appropriées à une application 8 donnée à partir de ces paramètres, puis de les spécifier par classe ou valeur cible.

9 RECOMMANDATIONS POUR LES EXIGENCES RELATIVES AU BETON AUTOPLAÇANT A L ETAT FRAIS ANNEXE L 2/4 Spécifications des classes d étalement: la classe SF1 est souvent appropriée : aux structures en béton non ou faiblement armées, bétonnées par le haut, avec un libre déplacement du point de remplissage (dalles de maison) au bétonnage à la pompe par injection (revêtement de tunnels) aux sections suffisamment petites pour éviter de grande longueur de cheminement horizontal (pieux et certaines fondations profondes) la classe SF2 est appropriée à de nombreuses applications courantes (par exemple voiles, poteaux, etc.) la classe SF3 est normalement produite avec un diamètre maximum des granulats peu élevé (inférieur à 16 mm) et est utilisée pour des applications verticales dans des structures qui comportent un ferraillage dense, ou qui sont de formes complexes. 9

10 RECOMMANDATIONS POUR LES EXIGENCES RELATIVES AU BETON AUTOPLAÇANT A L ETAT FRAIS ANNEXE L 3/4 Spécifications liées à l écoulement: L aptitude à l écoulement est associée à la capacité du BAP à s écouler de manière homogène dans des zones à forts ferraillages. L «intervalle d écoulement» est la plus petite maille d armatures à travers laquelle le BAP doit s écouler de manière continue pour remplir le coffrage. PL1 pour les structures avec un intervalle d écoulement compris entre 80 mm et 100 mm (structures verticales d habitation types) PL2 pour les structures avec un intervalle d écoulement compris entre 60 mm et 80 mm (ouvrages de génie civil types) 10

11 RECOMMANDATIONS POUR LES EXIGENCES RELATIVES AU BETON AUTOPLAÇANT A L ETAT FRAIS ANNEXE L 4/4 Spécifications sur l essai de ségrégation au tamis: La valeur de stabilité au tamis, qui décrit la résistance à la ségrégation, est fondamentale pour l homogénéité et la qualité in situ du BAP. classe SR1 est généralement applicable aux dalles de faible épaisseur et peut également être utilisé dans les applications verticales avec une distance maximale de cheminement de 5 mètres et un intervalle d écoulement supérieur à 80 mm. classe SR2 est mieux adapté dans les applications verticales si la distance de cheminement est supérieure à 5 mètres et si l intervalle d écoulement est supérieur à 80 mm. Elle convient également pour les applications verticales avec un intervalle d écoulement maximum de 80 mm, si la hauteur de chute du béton est inférieure à 5 mètres. 11

Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206

Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206 Session d hiver 2009 Tendances les plus récentes en ce qui concerne le gravier et le béton 31 mars 2009, Centre de formation du Léman, Jongny Le béton auto-plaçant: règles complémentaires à l EN 206 1

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE EPREUVE E.1 : SOUS-EPREUVE E11 UNITE U11 Analyse technique d un ouvrage DOSSIER TECHNIQUE N DT Documents DT1

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Bruno BOULET (CETE Lyon/DLC) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

Prescrire un béton autoplaçant

Prescrire un béton autoplaçant Apparu à la fin des années 80 au Japon, le béton autoplaçant (BAP) pénètre lentement le marché belge. L absence de règles de spécification et d essais normalisés adaptés a longtemps freiné une utilisation

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

Fondations spéciales. La gamme. Fondations spéciales. Unibéton. Fondations spéciales. Unibéton I Fondations spéciales

Fondations spéciales. La gamme. Fondations spéciales. Unibéton. Fondations spéciales. Unibéton I Fondations spéciales La gamme Unibéton Unibéton I La gamme Pour vos projets à réaliser dans des conditions spécifiques (sols hétérogènes, coulage dans l eau), qui exigent des fondations profondes ou des pieux, ou pour les

Plus en détail

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

Les nouvelles offres du matériau béton

Les nouvelles offres du matériau béton Chapitre4 Les nouvelles offres du matériau béton 4.1 - Béton Autoplaçant (BAP) 4.2 - Béton à Hautes Performances (BHP) 33 Chapitre 4 Les nouvelles offres du matériau béton 4.1 - Béton Autoplaçant 4.1.1

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine"

Fiche n VI-1 La préfabrication en usine Fiche n VI-1 "La préfabrication en usine" 1. Objet de la présente fiche Cette fiche concerne le contrôle de la réalisation d éléments ou parties d ouvrages, préfabriqués en usine tels que : Poutres préfabriquées

Plus en détail

T43. Les nouvelles solutions des bétons prêts à l emploi BÉTONS ET GÉNIE CIVIL COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON

T43. Les nouvelles solutions des bétons prêts à l emploi BÉTONS ET GÉNIE CIVIL COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON T 43 Bétons et Génie Civil - Les nouvelles solutions des bétons prêts à l'emploi COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON T43 BÉTONS ET GÉNIE CIVIL Les nouvelles solutions des bétons prêts à l emploi Avant-propos

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Ir Claude Ployaert Ingénieur Conseil FEBELCEM La norme harmonisée EN 1317-5 traite des critères de durabilité. Celle-ci sera d application

Plus en détail

REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT

REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT CLASSE : Terminale O.R.G.O. DUREE : 10h. Thème : les Poutres préfabriquées «dossier CERIMED» Capacités : C2 : TRAITER, DECIDER, COMMUNIQUER C3 : METTRE

Plus en détail

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» 1 INTRODUCTION Il existe deux modes de production des bétons : les Bétons Fabriqués sur Chantier (BFC) les Bétons Prêts à l Emploi (BPE) Les facteurs à prendre en compte

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL Matériaux de Construction Responsable : Pr. GHOMARI Fouad Les méthodes de formulation du Béton Le béton est un mélange dont

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Étaiement des balcons

Étaiement des balcons Fiche Prévention - E4 F 07 13 Étaiement des balcons Les étaiements constituent, en général, dans le bâtiment, des opérations essentielles et répétées dont dépendent la stabilité et la solidité des ouvrages

Plus en détail

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse Béton de fibres d acier Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse 1 Résumé 1 Définition et historique 2 Caractéristiques 3 Cadre normatif et marquage volontaire Situation actuelle Situation future

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

«Construire des Ouvrages d Art en Béton»

«Construire des Ouvrages d Art en Béton» «Construire des Ouvrages d Art en Béton» Les contrôles du béton en amont Bruno BOULET(DLCF) Date : 19-20 Janvier 2011 Lieu : CETE de LYON www.setra.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Documents qualité

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail

INTERVENTIONS SUR CHANTIER

INTERVENTIONS SUR CHANTIER LISTE DES PRESTATIONS INTERVENTIONS SUR CHANTIER Intervention sur chantier avec déplacement (< 80 km) et mise à disposition du matériel pour la réalisation d un carottage en diamètre 60 mm. Réalisation

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1. Béton Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1.1 Définition Le béton imprimé est principalement caractérisé par un traitement de surface spécifique qui est une

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Description des essais et instrumentation

Description des essais et instrumentation Description des essais et instrumentation Louis Demilecamps Hervé Lançon Xavier Bourbon CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) PROGRAMME EXPÉRIMENTAL Tests de flexion sur blocs parallélépipédiques (RL)

Plus en détail

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton 2.2.2 - Les domaines d emploi du béton Le bâtiment Le béton tient une place essentielle dans l urbanisme moderne. Cela semble normal lorsqu on considère sa participation dans la construction de logements

Plus en détail

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation Tekla Structures Guide de référence des composants en béton Version du produit 21.0 mars 2015 2015 Tekla Corporation Table des matières 1 Composants en béton... 9 1.1 Composants d appui...9 Assise (75)...10

Plus en détail

La norme béton NF EN 206-1

La norme béton NF EN 206-1 Chapitre2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme NF EN 206-1 2.2 - Domaines d application 2.3 - Évolutions de la norme 9 Chapitre 2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme

Plus en détail

7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier

7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier 7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier Les différentes phases de la mise en œuvre De la sortie de la bétonnière ou du malaxeur à l ouvrage fini, le béton passe par différentes phases : transport, coulage

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Guy Nordenson and Associates RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Build Change, Programme d Assistance Technique à la Reconstruction de Logements suite

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

des giratoires en béton

des giratoires en béton Chapitre Réalisation des giratoires en béton.1 Les giratoires en béton à dalles courtes.1.1 Les joints et leur calepinage.2 Les giratoires à dalles courtes goujonnées.3 Les giratoires en béton armé continu.

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 Poteaux en béton pour lignes électriques aériennes Edition septembre 2005 Direction Approvisionnements et Marchés Division Etudes et Normalisation Adresse :

Plus en détail

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE Chapitre 2 Les bétons courants 2.4 Le béton prêt à l emploi BPE 2.4.1 - L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

Benchmark poutre en flexion 3 points

Benchmark poutre en flexion 3 points Benchmark poutre en flexion 3 points Le benchmark consiste en un essai de flexion 3 points d une poutre en béton armé sous chargement statique afin d étudier son comportement mécanique jusqu à la rupture.

Plus en détail

Le présent document annule et remplace le cahier des charges du DTU 13.1 «Travaux de fondations superficielles» de février 1968.

Le présent document annule et remplace le cahier des charges du DTU 13.1 «Travaux de fondations superficielles» de février 1968. Document Technique Unifié ISBN ISBN 2-86891-116-1 DTU 13.11 mars 1988 DTU P 11-211 fondations superficielles cahier des clauses techniques Le présent document annule et remplace le cahier des charges du

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

3. Conditions supplémentaires pour des installations sur chauffage de sol

3. Conditions supplémentaires pour des installations sur chauffage de sol Conditions préalables Indications importantes pour la pose d un sol ter Hürne Veuillez également prendre en compte les Informations supplémentaires pour le collage des produits, que vous trouverez dans

Plus en détail

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton 5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton Les possibilités du béton Le béton, qu il soit armé ou non, est présent partout où l on construit, et il doit cette présence à ses nombreuses qualités. Sa durabilité

Plus en détail

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen Injections de structures en béton Ing. Tom Verhaegen Chef de Service RONVEAUX Rénovation CINEY Afdelingshoofd RONVEAUX Renovatie BRUGGE www.ronveaux.com et quand même LE BETON PEUT FISSURER Presque inévitable

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS.

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. Site de production principal Filiale de production Unité commerciale et après-vente indépendante. Sous réserve de modifications techniques et dimensionnelles.

Plus en détail

La Valorisation des Matériaux d Excavation et les Bétons du projet de Nant de Drance

La Valorisation des Matériaux d Excavation et les Bétons du projet de Nant de Drance Strength. Performance. Passion. La Valorisation des Matériaux d Excavation et les Bétons du projet de Nant de Drance BURDIN Jacques Ingénieur Conseil Expert auprès du Maître d Ouvrage 2013-03-25 2013 Holcim

Plus en détail

Aircrete Europe. Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur

Aircrete Europe. Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur Aircrete Europe Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur Notre Mission AIRCRETE cherche sans cesse à dépasser les attentes de ses clients en fournissant les

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Procédé de mur en béton léger Wall with insulating light concrete Wand auf Basis von isolierenden leichten Betons Constat de Traditionalité n 20/10-170 Edition corrigée du 1 er décembre 210 Procédé de

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES PROJECTION DU BETON CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES Colloque ASQUAPRO de 2011 exposé de Claude Resse PARTICULARITES DUES A LA MISE EN ŒUVRE PAR PROJECTION POUR LES CONTRÔLES SUR SITE ET EN LABORATOIRE préambule

Plus en détail

Murs Fiches d Application

Murs Fiches d Application Fiches d Application et Revêtement de Panneau Perforé Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers

Plus en détail

Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment

Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment Fiche Prévention - E5 F 03 13 Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment La manutention d armatures sur les chantiers du bâtiment est une tâche fréquente, voire quotidienne.

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC !!" #$!!" %& ' (")"*+*",+ Numéro d agrément : Z-15.6-204 Demandeur : Objet de l agrément : Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld HALFEN Stud Connector HSC Durée de validité : 31 décembre

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Cave ICON 3.02 TRE selon le plan d ensemble ci-joint, composée de murs préfabriqués posés et fixés sur la dalle selon les impératifs

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt»

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Isolation Thermique par l Extérieur Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Conditions particulières de mise en œuvre d une isolation en partie enterrée, procédé dénommé «Revitherm.IsoEnt» Sommaire

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 PART_PRESENTATION:Presentation_laquage_1-8 23/04/09 10:46 Page 4 4 INTRODUCTION 9 PARTIE I LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 11 1. GÉNÉR ALITÉS 12 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 1.1.1.

Plus en détail

ESSAIS SUR BETON FRAIS

ESSAIS SUR BETON FRAIS EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE INSTITUT DES MATERIAUX LABORATOIRE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

BLOC A BANCHER (PRODUIT)

BLOC A BANCHER (PRODUIT) AVIS TECHNIQUE BLOC A BANCHER (PRODUIT) Etabli par : Mr Salah GABSI- Ingénieur Génie Civil Vérifié par : Mr Mohamed Nebil ZAHRA- Directeur Généraléral Avis Technique N 001/2014 Date : Novembre/ /2014 Annule

Plus en détail

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers Dossier de presse Août 2008 Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers KP1, leader sur le marché des composants en béton, lance un nouvel élément constructif - le Prémur KP1 - pour la construction

Plus en détail

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB Etats Généraux du bois Angers 2014 R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs

Plus en détail

Résistance au feu des bétons

Résistance au feu des bétons Chapitre4 Résistance au feu des bétons 4.1 - Comportement aux températures élevées 4.2 - Conductivité thermique 4.3 - Évolution des résistances du béton et de l acier en fonction de la température 41 Chapitre

Plus en détail

Mastic coupe-feu silicone

Mastic coupe-feu silicone Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL Mastic élastique (silicone neutre), permet des mouvements importants pour des applications coupe-feu Applications Calfeutrement de joints de dilatation entre dalles

Plus en détail

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Commentaire du prescripteur: 1 1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Données générales Type et lieu du garde-corps Emplacement du garde-corps Public Type de garde-corps

Plus en détail

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance Charge portante maximale Qualité contrôlable Ecologique 2 Les avantages du béton centrifugé Capacité de charge maximale à faible

Plus en détail

DIR MC / SIR du Puy en Velay. Construction du viaduc de Taulhac

DIR MC / SIR du Puy en Velay. Construction du viaduc de Taulhac Construction du viaduc de Taulhac Caractéristiques Franchissement d un vallon (zone résidentielle + RD) Ouvrage de type pont mixte à consoles et pièces de pont 5 travées : 73 m + 3 x 92 m + 73 m Tablier

Plus en détail