La gestion du risque de change Chapitre 18

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion du risque de change Chapitre 18"

Transcription

1 Gestion des opérations import-export La gestion du risque de change Chapitre Les techniques bancaires de couverture du risque de change 2. Les techniques relevant de l assurance 3. Les techniques internes

2 La volatilité historique du marché des changes est passée de 6% en janvier 2008 à 14% en janvier MOCI du 5 au 18 février 2009 Pour les PME, il est impossible de supporter des variations de 20 à 30% en à peine 3 semaines MOCI du 3 au 16 février 2011 A chaque fois que la monnaie européenne prend 10 centimes par rapport au dollar, EADS perd 1 milliard à l exportation. Figaro Magazine Avril 2011

3 «Depuis trois à quatre mois, nous n avons plus de volatilité sur le marché des changes, ( ). Les liquidités sont basses, et les mouvements très limités durant la journée.» Les volumes sont inférieurs de 35 à 40% à leur moyenne. Pourquoi? Une des explications tient à «l interventionnisme des banques centrales, qui jouent un rôle de stabilisateur des marchés des changes, avec des flux contre-cycliques qui viennent freiner la volatilité sur les changes» bilan.ch septembre 2014 Le risque de volatilité réalisée est très fort, comme le suggère le niveau actuel de la volatilité implicite selon le prix des options EUR/USD sur les 50 prochaines semaines. Novembre 2015

4 Le risque de change provient de : des opérations d exportation : si le cours de la devise de facturation augmente, l exportateur est en situation favorable USD = /1,4178 = ,81 avec 1 EUR = 1,4178 USD au jour de facturation USD = /1,2125 = 82474,23 EUR avec 1 EUR = 1,2125 USD au moment du paiement => montant qu il recevra

5 Le risque de change provient de : des opérations d importation : si le cours de la devise de facturation augmente, l importateur est en situation défavorable USD = /1,4178 = ,81 avec 1 EUR = 1,4178 USD au jour de facturation USD = /1,2125 = 82474,23 EUR avec 1 EUR = 1,2125 USD au moment du paiement => montant qu il devra

6 Le risque de change provient de : des prêts et emprunts en devises si le cours de la devise du prêt augmente, le prêteur est en situation favorable si le cours de la devise d emprunt augmente, l emprunteur est en situation défavorable des investissements directs à l étranger

7 Le risque de change est mesuré par la position de change : Différence entre les créances et les dettes libellées en devises et classées par échéance.

8 Le risque de change est mesuré par la position de change : Montant en USD Cours /USD Valorisation en Opérations de ventes Vente du 08/01, échéance le 30/ , ,38 Vente du 25/01 échéance le 30/ , ,03 Total ,41 Opérations d'achats Achat du 10/02, échéance le 30/ , ,28 Achat du 25/01, échéance le 30/ , ,94 Total ,21 Position nette ,20 Position nulle ou fermée si les ventes sont égales aux achats Position ouverte si les ventes sont différentes des achats Position courte si les ventes sont inférieures aux achats Position longue si les ventes sont supérieures aux achats

9 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les techniques relevant de l assurance Les techniques internes

10 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme Les ADE et ADI Les options de change Les autres techniques

11 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme : achat ou vente à terme de devises Mécanisme : achat ou vente à terme de devises Un exportateur veut vendre des devises Un importateur veut acheter des devises La banque emprunte des devises La banque emprunte des La banque les convertit en La banque place les La banque les convertit en devise La banque place les devises

12 Exemple de couverture à terme : Un exportateur recevra, dans 3 mois, USD. Il opte pour une couverture à terme : Cours comptant /USD : 1,4175 1,4178 Taux USD : 0,308% 0,311% Taux EUR : 1,144% 1,48% 1. Emprunt des USD : x(1+0,311%x90/360) USD => à rembourser dans 3 mois 2. Conversion des USD en EUR : /1,4178 EUR=> somme valorisée aujourd hui Placement des EUR : (50 000/1,4178)x(1+1,144%x90/360) EUR => somme reçue à l échéance du placement Donc le cours à terme sera tel que : Somme reçue à l échéance = somme à rembourser dans 3 mois (50 000/1,4178)x(1+1,144%x90/360) EUR= x(1+0,311%x90/360) USD 1EUR = 1,4178x(1+0,311%x90/360)/(1+1,144%x90/360) USD 1EUR = 1,4148 USD

13 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme : achat ou vente à terme de devises Mécanisme : achat ou vente à terme de devises Conséquences : le cours à terme n a aucun caractère prévisionnel. Il est en effet la résultante du différentiel de taux d intérêt entre l euro et la devise concernée.

14 Evolution des taux directeurs de la BCE et de la FED Tx BCE Tx FED 7,0 5,3 3,5 1,8 0,0 janv-00 oct-00 juil-01 avr-02 janv-03 oct-03 juil-04 avr-05 janv-06 oct-06 juil-07 avr-08 janv-09 oct-09 juil-10 avr-11 janv-12 oct-12 juil-13 avr-14 janv-15 mar-16 juil-16

15 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme : achat ou vente à terme de devises Le report ou le déport : différence entre cours à terme et cours comptant L EUR est en : USD SEK déport report - 30 points points Pour l exportateur favorable défavorable Pour l importateur défavorable favorable

16 Exemple : La société Fromex exporte du fromage en Europe, au Japon, aux EU et Canada. Montant de la commande d un client américain : USD, échéance 60 jours date de facturation payable par virement SWIFT. La société Fromex opte pour une couverture à terme : Cours comptant /USD : 1,2470 1,2490 L est en déport par rapport au dollar de -51 points. Quelle somme va toucher l exportateur en, à l échéance? A-t-il eu raison de se couvrir? Finalement, à l échéance : H1 : le cours comptant /USD est 1,33 1,34 H2 : le cours comptant /USD est 1,17 1,18

17 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme : achat ou vente à terme de devises Avantages Garantie d un cours figé Possibilité d avancer ou repousser l échéance Inconvénients Nécessite de connaître l échéance Ne permet pas de bénéficier d une évolution favorable des cours Remarque : l a été structurellement en déport par rapport à l USD depuis 2001, la couverture à terme était favorable à l exportateur, mais pas à l importateur. Depuis la politique de QE mise en place par l Europe, ce n est plus le cas.

18 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme Les ADE et ADI

19 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les ADE et ADI et Une technique de couverture du risque de change Une technique de gestion de la trésorerie à CT

20 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les ADE et ADI Mécanisme : Un exportateur veut obtenir un financement à CT et vendre des devises à terme Un importateur veut acheter des devises pour payer au comptant Aujourd hui Il emprunte des devises Il emprunte des euros Il les convertit en Il les convertit en devises et paie son fournisseur ou les place à un taux plus élevé. A échéance Il rembourse les devises et paie les intérêts Post-comptés Ou pré-comptés Il rembourse les euros

21 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme Les ADE et ADI Les options de change

22 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les options de change Technique apparue en 1982 à Philadelphie et en 1985 en Europe. Les options de change permettent de couvrir un risque de change incertain évolution des cours de change incertaine (à la hausse ou à la baisse) appel d offre international pour lequel le chiffre d affaires prévisionnel est aléatoire.

23 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les options de change : Mécanisme Achat d une option de change Un exportateur veut prendre une option de change Option Call / Put DEV Un importateur veut prendre une option de change Option Put / Call DEV Prix d exercice PE = Cours / DEV garanti à l échéance Paiement de la prime de l option (exprimée en % du PE)

24 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les options de change : Mécanisme Exercice d une option de change

25 Un exportateur a signé un contrat de vente pour GBP avec un client anglais. Le règlement est prévu dans 90 jours. A la signature du contrat de vente, le cours de change de la livre anglaise est le suivant : 1 EUR = 0,8930 GBP Voulant se protéger contre une baisse de la livre anglaise, l exportateur signe un contrat d option call EUR / put GBP, aux conditions suivantes : Prix d exercice = 0,8930 Prime = 2,94% payable comptant (valeur spot), soit : ( / 0,8930) x 2,94 % = EUR Cours probable à 90 jours 0,70 GBP 0,8930 GBP 0,95 GBP L expotateur exerce-t-il son option? Non Indifférent Oui Cours achat USD 0,70 0,8930 0,8930 Prime payée et perdue Montant reçu en EUR Montant net reçu en EUR Cours réel ou point mort 0,7165 0,9200 0,9200

26 Un importateur a signé un contrat de vente pour USD avec un fournisseur indien. Le règlement est prévu dans 90 jours. A la signature du contrat de vente, le cours de change du dollar est le suivant : 1 EUR = 1,3300 USD Voulant se protéger contre une hausse du dollar, l importateur signe un contrat d option call USD / put EUR, aux conditions suivantes : Prix d exercice = 1,3300 Prime = 1,53% payable comptant (valeur spot), soit : ( / 1,3300) x 1,53 % = EUR Cours probable à 90 jours 1,20 USD 1,3300 USD 1,50 USD L expotateur exerce-t-il son option? Oui Indifférent Non Cours achat USD 1,3300 1,3300 1,50 Prime payée et perdue Montant prélevé en EUR Montant net prélevé en EUR Cours réel ou point mort 1,3100 1,3100 1,4746

27 Exportateur Option Call / Put DEV Importateur Option Put / Call DEV Si cours /DEV > PE In the money l exportateur exerce l option Si cours /DEV = PE At the money l exportateur exerce ou n exerce pas l option Si cours /DEV <PE Out the money l exportateur n exerce pas l option Si cours /DEV > PE Out the money l importateur n exerce pas l option Si cours /DEV = PE At the money l importateur exerce ou n exerce pas l option Si cours /DEV <PE In the money l importateur exerce l option

28 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les options de change Mécanisme

29 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les options de change : Avantages Grande flexibilité (assimilée à une assurance) Adaptée au risque de change incertain Négociable Inconvénients Coût de la prime : 4 à 6% du montant couvert à 6 mois), voire 8% pour une couverture à un an.

30 Les techniques bancaires de couverture du risque de change La couverture à terme Les ADE et ADI Les options de change Les autres techniques

31 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les autres techniques Forfaitage ou confirmation de commande Produits composites ou packages : compromis entre change à terme et options Exemple : couverture à terme dont le cours à terme est révisable en cours de route

32 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les techniques relevant de l assurance

33 Les techniques relevant de l assurance : Assurance change Bpifrance : Cadre général Polices

34 Les techniques relevant de l assurance : Assurances change Bpifrance : Cadre général : Ne concerne que les exportateurs Concerne le risque de change incertain Risque de change incertain Risque de change certain Offre Commande Paiement

35 Les techniques relevant de l assurance : Assurances change Bpifrance : Polices : Assurance change négociation sans intéressement avec intéressement Assurance change contrat

36 Contexte Devises Avantages Couverture Change négociation Situation de concurrence avérée, 60 à 120M Entreprises françaises 10 devises : USD, CAD, JPY, GBP, CHF DKK, SGD, HKD, NOK, SEK Sous conditions : AUD+ PLN, autres? Ne pas être engagé si l offre n est pas retenue Pouvoir profiter d une évolution favorable des cours 100% de la perte de change Change contrat Pas de concurrence avérée Contrat < 15 M Entreprises françaises 2 devises : USD, GBP + CHF au cas par cas Contrat prévu pour les entreprises qui se voient imposer devise à la fin de la négociation, au plus tard dans les 15 jours suivant la négociation du contrat 100% de la perte de change

37 Les techniques relevant de l assurance : Assurances change Bpifrance: Mécanisme assurance change négociation : Sans intéressement Offre Commande Paiement Cours garanti :1,25 Cours de liquidation à échéance H1 : 1,29 H2 : 1,22

38 Les techniques relevant de l assurance : Assurances change Bpifrance : Mécanisme assurance change négociation : Avec intéressement : taux d intéressement de 50 à 70% Offre Commande Paiement Cours garanti :1,25 Date révision : Cours 1,23 Nouveau cours garanti : 1, %x0,02 Cours de liquidation à échéance H1 : 1,29 H2 : 1,22

39 Les techniques bancaires de couverture du risque de change Les techniques relevant de l assurance Les techniques internes

40 Les techniques internes Choix de la monnaie de facturation Position de faiblesse de l exportateur Clauses d indexation de couverture du risque de change Cours de référence ou tunnel Le termaillage («leads and lags») Faire varier les termes de paiement en fonction de l évolution des monnaies La compensation multilatérale ou netting Réglements inter-groupe pour faire jouer la compensation multilatérale entre créances et dettes

41 Conclusion Quelle couverture en fonction de quelle situation? Exportateur Risque certain Couverture à terme Couverture à terme +MCNE ADE Risque incertain Option de change call / Put DEV Assurance change négociation Importateur Couverture à terme ADI Option de change Put / Call Dev

Les soutiens publics à l exportation

Les soutiens publics à l exportation Les soutiens publics à l exportation Développer le chiffre d affaires à l international sans craindre l échec commercial et avec un soutien financier A3P - Assurance prospection - Avance prospection Négocier

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Sécuriser et gérer le risque de change à l export. Les solutions Coface. Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014

Sécuriser et gérer le risque de change à l export. Les solutions Coface. Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014 Sécuriser et gérer le risque de change à l export Les solutions Coface Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014 Sommaire Le risque de change la problématique les alternatives Les produits d assurance de Coface

Plus en détail

Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010

Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010 Analyse de la dette 'toxique' N 15 : 2 ème trimestre 2011, valorisations au 31 mars 2011 Contexte Le SIDRU, syndicat intercommunal qui gère nos ordures, a mis en place des opérations financières appelées

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE RAPPORT DE GESTION, ÉTATS FINANCIERS ET INFORMATIONS FINANCIÈRES COMPLÉMENTAIRES 3 D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE La situation financière du Groupe a évolué

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Les modes de paiement

Les modes de paiement Les modes de paiement EFTG :Mme OUAHMED & Mme TOUILEB Page 1 I. Les modes de paiement du commerce international : Dans une opération de commerce international, l exportateur s engage à exporter des biens

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL COMMERCE INTERNATIONAL (21 février 2011) Le risque de change Le risque de change correspond à un risque de paiement plus élevé pour l'importateur ou d'une recette moindre pour l'exportateur dans les deux

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilité et de transparence en fin de rapport EUR / USD Se consolide

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income OYSTER (la «SICAV») Société d'investissement à capital variable Siège social: 11/13, boulevard de la Foire L-1528 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-55.740 Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit

Plus en détail

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young I. Le formidable enjeu économique de la couverture du risque climatique Comment peut-on

Plus en détail

Finance internationale

Finance internationale Quatrième année de Management High-Tech, Rabat Finance internationale Professeur Philippe PAQUET CHAPITRE 1 : LES MARCHES DES CHANGES Section 1 : Les intervenants Dans la quasi-totalité des pays, le marché

Plus en détail

Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif :

Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif : Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif : RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2008 72 Opérations sur instruments dérivés : montant des engagements

Plus en détail

Marchés des actions : dynamisez vos performances avec les Warrants et les Turbos

Marchés des actions : dynamisez vos performances avec les Warrants et les Turbos Marchés des actions : dynamisez vos performances avec les Warrants et les Turbos Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis Émetteur : BNP Paribas Arbitrage

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilité et de transparence en fin de rapport EUR / USD Recul prononcé.

Plus en détail

23 avril 2009 - N -196

23 avril 2009 - N -196 avril 9 - N -9 La différence essentielle entre la crise de - et la crise de 7-9 : dans la seconde, la transmission de la crise à tous les marchés financiers Le point de départ des deux crises est le même

Plus en détail

> Topaze Rendement Août 2012

> Topaze Rendement Août 2012 Assurance Vie & Capitalisation > Topaze Rendement Titre de créance à capital non garanti, support en unités de compte d un contrat d assurance vie, d une durée de 5 ans. Offre à durée limitée. Souscription

Plus en détail

Société mère Rapport de gestion

Société mère Rapport de gestion 1 Société mère Rapport de gestion Principales activités Arla Foods amba exerce des activités laitières au Danemark et achète du lait auprès de ses associés-coopérateurs dans sept pays. Le lait collecté

Plus en détail

Comptabilité : Saisie Journal d Achat. Menu [Comptabilité/Saisie/Achats]

Comptabilité : Saisie Journal d Achat. Menu [Comptabilité/Saisie/Achats] Comptabilité : Saisie Journal d Achat Menu [Comptabilité/Saisie/Achats] Intervalle Intervalle sélectionne l'intervalle de référence soit date, soit date de reporting Date Saisir la période sur laquelle

Plus en détail

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION 1 Section 1. La définition et les caractéristiques d une option Section 2. Les déterminants de la valeur d une option Section 3. Les quatre opérations

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX Marché public pour la restauration scolaire (du 01/09/2015 au dernier jour précédant la rentrée scolaire 2016, renouvelable une fois) Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

FAITES CONNAISSANCE AVEC LA BANQUE POUR MIEUX NEGOCIER

FAITES CONNAISSANCE AVEC LA BANQUE POUR MIEUX NEGOCIER FAITES CONNAISSANCE AVEC LA BANQUE POUR MIEUX NEGOCIER Dans le domaine financier, le secteur bancaire agit comme l'épine dorsale de l'entreprise moderne. En effet, le développement économique d un pays

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 216 1 er trimestre 216:,49 % Début d année décevant, avec une lueur d espoir en mars La quote-part des actions suisses a atteint un nouveau

Plus en détail

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits Avril 2006 F COMITE FINANCIER Cent treizième session Rome, 8-12 mai 2006 Rapport sur les placements 2005 Rappel des faits 1. Le présent document est soumis au Comité financier pour information, conformément

Plus en détail

La loi dite «Eckert» du 13 juin 2014 Entrée en vigueur le 1 er janvier 2016

La loi dite «Eckert» du 13 juin 2014 Entrée en vigueur le 1 er janvier 2016 2003 2005 2007 2013 2014 2015 2016 La loi dite «Eckert» du 13 juin 2014 Entrée en vigueur le 1 er janvier 2016 Principe La loi Eckert est destinée à accroître la protection des épargnants en rendant plus

Plus en détail

Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public

Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public Février 2012 Évolution des paniers et Indices des prix

Plus en détail

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année 1 THÈME : LE Service de

Plus en détail

Liberté Euro PEA. Rapport de gestion 31 décembre 2012 DUBLY - DOUILHET GESTION

Liberté Euro PEA. Rapport de gestion 31 décembre 2012 DUBLY - DOUILHET GESTION Rapport de gestion 31 décembre 2012 DUBLY - DOUILHET 1 Sommaire Performance 3 Structure du portefeuille 4 Mouvements 5 Commentaires 6 2 Carte d'identité Performances au 31-12-12 Objectif de gestion Gestionnaire

Plus en détail

Dmat Newsletter n 3 Protection des épargnants

Dmat Newsletter n 3 Protection des épargnants DMAT TASK FORCE Dmat Newsletter n 3 Protection des épargnants Introduction En réponse aux turbulences de ces derniers mois sur les marchés financiers, le législateur a pris certaines mesures visant notamment

Plus en détail

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques Kit produits «Garanties Publiques» 03 02 2011 Direction des Garanties Publiques Les soutiens publics à l exportation + nouveaux visuels 2 Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à

Plus en détail

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016 République du Benin Ministère de l Economie et des Finances Caisse Autonome d Amortissement Direction de la Stratégie USER CERTIFIEE ISO 9001-2008 Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre

Plus en détail

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Investir sur les marchés actions européens représente une bonne alternative en ce moment 1 Investissez dans l un des principaux indices boursiers européens : l

Plus en détail

Kit produits garanties publiques. Direction des garanties publiques

Kit produits garanties publiques. Direction des garanties publiques Kit produits garanties publiques Direction des garanties publiques 09 04 2013 Les soutiens publics à l exportation Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à l international sans craindre

Plus en détail

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108)

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108) BONDPARTNERS S.A. Avenue de l Elysée 22-24 Case postale / CH-1001 Lausanne Tél. 021 613 43 43 / fax: 021 617 97 15 Web: wwwbpl-bondpartners.ch Lausanne, le 13 mars 2014 CP/HP/c-presse.doc/cp COMMUNIQUE

Plus en détail

NUTRIO NOTICE D INFORMATION

NUTRIO NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE NUTRIO NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : CREDIT AGRICOLE S.A., CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises COFACE Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises Corinne MARTINEZ GUADELOUPE EXPORT 19 et 20 novembre 2009 L offre de produits gérés par Coface pour le compte de

Plus en détail

= On peut directement utiliser cette formule, mais on peut également factoriser par si cela nous convient, et l on a : 1+ +1

= On peut directement utiliser cette formule, mais on peut également factoriser par si cela nous convient, et l on a : 1+ +1 Correction de l exo6 sur l option : (je tiens à rappeler ceux qui n étaient pas présents lors de la dernière séance qu une erreur s est glissée dans le sujet, en effet au lieu d un cours spot au 1/3/2012,

Plus en détail

TD 2 : Obligations, contrats futurs et options

TD 2 : Obligations, contrats futurs et options Université Paris VI Master 1 : Introduction au calcul stochastique pour la finance (MM054) TD 2 : Obligations, contrats futurs et options On rappelle qu une obligation de maturité n, de coupons C 1,...,

Plus en détail

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 1/5 Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION (branche 21) Type d assurance-vie Garanties Capiplan Assurance-vie avec taux d intérêt garanti sur les primes versées dans le

Plus en détail

Tarifs des prestations

Tarifs des prestations Tarifs des prestations 06 Contact Pour contacter l agence la plus proche + (0)800 87 87 88 0 Crédit Agricole Financements (Suisse) SA Nous nous engageons à vous simplifier la vie au quotidien en vous présentant

Plus en détail

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars 15 N 18 Y-a-t-il un problème si les taux d intérêt sont négatifs? De plus en plus de taux d intérêt à ans, à 5 ans sont devenus négatifs. Ceci génère une

Plus en détail

24 SEPT 2015 1 SFEV. Matinale du 24 septembre 2015

24 SEPT 2015 1 SFEV. Matinale du 24 septembre 2015 24 SEPT 2015 1 SFEV Matinale du 24 septembre 2015 24 SEPT 2015 2 / 10 La dette nette La notion de dette nette affichée par les entreprises intègre : L ensemble des dettes financières y compris impact du

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL 1. CONDITIONS GÉNÉRALES a) L enregistrement de l entrepreneur et de chacune des unités à un programme de garantie de maison neuve est requis. b) Au niveau des prix de revente, le droit de premier refus

Plus en détail

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France L enquête internationale sur les transactions de change et de produits dérivés de gré à gré est effectuée tous

Plus en détail

3 800 + 50 points 3 750. Prix d Exercice = Barrière Désactivante = 3 700 points 1,10 +0,50 0,60

3 800 + 50 points 3 750. Prix d Exercice = Barrière Désactivante = 3 700 points 1,10 +0,50 0,60 CERTIFICATS TURBOS POURQUOI INVESTIR DANS UN CERTIFICAT TURBO? Les Certificats Turbos sont des produits de Bourse qui permettent d investir sur un actif sous-jacent (indice, matière première) en offrant

Plus en détail

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX RAPPORT de GESTION 2012 TABLE DES MATIERES Pages Chiffres clés 1 Editorial 2 Rapport annuel 3 Bilan 9 Compte d exploitation 10 Rapport de vérification de l organe de révision

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 Avis du 8 septembre 2010 I. Introduction a. Absence de cadre conceptuel

Plus en détail

Le déroulement de la présentation

Le déroulement de la présentation La Centrale e des bilans du Luxembourg les premiers pas 28 janvier 2013 Le déroulement de la présentation 1. Le dépôt des comptes annuels et la Centrale des bilans 2. Les premières statistiques sur les

Plus en détail

Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41

Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41 Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41 CONDITIONS GENERALES DE LOCATIONau 01/04/2016 applicables à toutes les commandes effectuées à compter

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

Chapitre 14 Page 1 de 5

Chapitre 14 Page 1 de 5 PROBLÈME 14.1 Un bricoleur du dimanche qui fabrique des jouets pour les enfants a connu tellement de succès qu il considère la possibilité d ouvrir un atelier pour la fabrication en série. Il estime qu

Plus en détail

Bouygues Selection. By TWSP

Bouygues Selection. By TWSP Bouygues Selection By TWSP Instrument financier émis par Natixis Structured Issuance SA, société d émission au Luxembourg, détenue par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 31 juillet

Plus en détail

Montant amortissable = coût historique - valeur résiduelle

Montant amortissable = coût historique - valeur résiduelle Chapitre 7. Les amortissements et les provisions 1. L amortissement des corporelles 1.1. Présentation générale 1.1.1. Définition L'amortissement est la diminution de la capacité de générer des avantages

Plus en détail

listed products guide des Warrants Donnez du levier à votre portefeuille! en savoir plus?

listed products guide des Warrants Donnez du levier à votre portefeuille! en savoir plus? guide des Warrants Donnez du levier à votre portefeuille! instrument dérivé au sens du règlement européen 809/2004 du 29 avril 2004 produits non garantis en capital à effet de levier listed products en

Plus en détail

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers.

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. - CARACTERISTIQUES DU PRET - ANNEXE OBJET : Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. ARTICLE 1 : LE DEPARTEMENT

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918 CMC MARKETS UK PLC Conditions Tarifaires CFDs Plateforme Next Generation Janvier 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Marché Monétaire Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Finance de marche (Monétaire) 2009-2010 Marché monétaire Généralités Caractéristiques Courbe des

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

Chapitre 4 Le L s i n i str t u r me m nts t d e f i f n i anceme m nt 1

Chapitre 4 Le L s i n i str t u r me m nts t d e f i f n i anceme m nt 1 Chapitre 4 Les instruments de financement 1 4 Les instruments de financement 4.1 Financement interentreprises 4.2 Financement bancaire 4.3 Financement par accès au marché 4.3 Choix d un financement 2 4.1

Plus en détail

Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire?

Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire? Chapitre 6 : Les limites à l efficacité des politiques économiques. I) Les limites de la politique budgétaire. A. Quels sont les couts liés au financement de la politique budgétaire? 1. L emprunt source

Plus en détail

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES Direction : DBPF - Prospective et financement DEPARTEMENT DES

Plus en détail

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92.

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92. Tribunal de première instance de Bruxelles - Jugement du 8 juin 2005 - Rôle n 2001/9506/A - Exercice d imposition 1996 De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2016» Sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2016» Sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Société Anonyme au capital de 170.000.000 Dinars Siège Social : 70-72, Avenue Habib Bourguiba - Tunis Registre du Commerce

Plus en détail

Exercice 12 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Plan de trésorerie au jour le jour

Exercice 12 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Plan de trésorerie au jour le jour Exercice 12 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Plan de trésorerie au jour le jour Monsieur Théjiji gère la trésorerie de son entreprise. En mission dans son service au premier trimestre de

Plus en détail

PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain

PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain Période de commercialisation : du 15 août au 19 décembre 2008 (12 heures) Code ISIN : FR0010645341 Documentation communiquée à l AMF

Plus en détail

EPARGNER OU INVESTIR CHEZ P&V Assurez-vous d un rendement attrayant

EPARGNER OU INVESTIR CHEZ P&V Assurez-vous d un rendement attrayant EPARGNER OU INVESTIR CHEZ P&V Assurez-vous d un rendement attrayant Pour vous aider à choisir la formule d investissement la mieux adaptée à vos objectifs, contactez votre conseiller P&V. Il vous aidera

Plus en détail

Comptabilité : Saisie Journal de Vente

Comptabilité : Saisie Journal de Vente Comptabilité : Saisie Journal de Vente Menu [Comptabilité/Saisie/Ventes] Intervalle Intervalle sélectionne l'intervalle de référence soit date, soit date de reporting Date Saisir la période sur laquelle

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 4 mai 16 N 486 Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? Avec la dégradation de la compétitivité-coût de la Chine et des autres pays émergents, avec l amélioration

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires CFD-Contracts for Difference Octobre 2013 Conditions Tarifaires Vous trouverez ci-dessous les conditions tarifaires applicables à votre Compte de trading. Les termes, utilisés dans

Plus en détail

SUPPORT REPRESENTATIF D UNE UNITE DE COMPTE DE CONTRAT D ASSURANCE-VIE

SUPPORT REPRESENTATIF D UNE UNITE DE COMPTE DE CONTRAT D ASSURANCE-VIE Rendement 6 ans Un objectif de gain de 7,10% par année écoulée Une protection du capital initialement investi à l échéance si l indice DJ Euro Stoxx 50 n a pas baissé de plus de 50% à cette date Durée

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 1- Le Marché 27/09/2014 Année scolaire 2014-2015 Mr Larbi TAMNINE Important: Pour les remarques

Plus en détail

Marché de travaux Réalisation de réseaux AEP - Génie civil - équipements électro et hydromécaniques - aménagements divers

Marché de travaux Réalisation de réseaux AEP - Génie civil - équipements électro et hydromécaniques - aménagements divers REPUBLIQUE TOGOLAISE UNION EUROPEENNE MINISTERE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT APPEL D OFFRES OUVERT INTERNATIONAL Nr.EuropeAid/137346/IH/WKS/TG PEA-OMD - Programme

Plus en détail

Service Clients de P&V 078/15 90 90

Service Clients de P&V 078/15 90 90 EPARGNER OU CHEZ P&V Assurez-vous d un rendement attrayant Pour vous aider à choisir la formule d investissement la mieux adaptée à vos objectifs, contactez votre conseiller P&V. Il vous aidera à faire

Plus en détail

NN Life Opti Choice. Fiche Info Financière. Type d assurance vie. Garanties et prestations. Public cible. Fonds. Fiche Info Financière

NN Life Opti Choice. Fiche Info Financière. Type d assurance vie. Garanties et prestations. Public cible. Fonds. Fiche Info Financière NN Life Opti Choice Fiche Info Financière Cette fiche info financière décrit les modalités du produit au 1 er avril 2015. Type d assurance vie Assurance-vie de branche 23 dont le rendement est lié à un/des

Plus en détail

I. Conditions générales de la fusion transfrontalière

I. Conditions générales de la fusion transfrontalière Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 Cher actionnaire, Luxembourg, le 27 septembre

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE ECOLE DE MANAGEMENT DE LA SORBONNE FINANCE INTERNATIONALE ANNALES Erwan LE SAOUT Master 1 Economie & Management Master 1 Gestion Licence 3 Finance 2012-2013 Examen

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires. Plateforme Next Generation. Novembre 2015. RCS Paris: 525 225 918

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires. Plateforme Next Generation. Novembre 2015. RCS Paris: 525 225 918 CMC MARKETS UK PLC Conditions Tarifaires Plateforme Next Generation Novembre 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par la

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article 2 Durée du Marché 5

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Effets attendus de l Offre sur les actifs, la position financière et les résultats de Sanofi-Aventis

Effets attendus de l Offre sur les actifs, la position financière et les résultats de Sanofi-Aventis Suite à la prise de contrôle d par, détient indirectement 98,09% de Hoechst AG, filiale d. En application des sections 35 paragraphe premier et 10 paragraphe 3 de la loi sur l acquisition de Valeurs Mobilières

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918 CONDITIONS TARIFAIRES CFD Contracts for Difference Plateforme Next Generation Août 2014 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par

Plus en détail

LA NOUVELLE REGLEMENTATION DES DELAIS DE PAIEMENT ENTRE PROFESSIONNELS

LA NOUVELLE REGLEMENTATION DES DELAIS DE PAIEMENT ENTRE PROFESSIONNELS LA NOUVELLE REGLEMENTATION DES DELAIS DE PAIEMENT ENTRE PROFESSIONNELS La loi du 22 mars 2012 1 de simplification du droit et d allègement des démarches administratives, dite loi «Warsmann», apporte un

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918 CMC MARKETS UK PLC Conditions Tarifaires CFDs Plateforme Next Generation Août 2014 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par la

Plus en détail

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Vontobel Investment Banking Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or La

Plus en détail

LES SERVICES CONTENUS DANS LE PAD.

LES SERVICES CONTENUS DANS LE PAD. PAD PRESENTATION DU PAD Le «Pack Accueil Déménagement» est une box de services administratifs d aide au déménagement, qui inclut : Une box cartonnée à fenêtre intégrant les Conditions Générales de Ventes

Plus en détail

CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES

CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES Édition 2015 CONDITIONS COMPLÉMENTAIRES POUR LES RENTES VIAGÈRES DIFFÉRÉES SOMMAIRE 1. Termes 2 1.1 Période de rente 2 1.2 Réserve mathématique d inventaire 2 1.3 Réserve mathématique suffisante 2 1.4

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90 REGLEMENT DE GESTION DU FONDS Valable au 11/04/2016 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Ce règlement de gestion est applicable au fonds lié aux assurances-vie

Plus en détail