Un Rwandais sur une voie de découvrir un médicament contre le diabète et l obésité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un Rwandais sur une voie de découvrir un médicament contre le diabète et l obésité"

Transcription

1 Kigali: Un Rwandais poursuit des recherches post-doctorales au Centre Hospitalo-Universitaire de l Université du Québec à Montréal au Canada. Il est sur une bonne piste pour trouver un médicament contre le diabète et l obésité. Seulement, un tel travail est ardu et nécessite beaucoup de fonds qu il n est facile de réunir. Un tel effort devrait mobiliser plus de pays et des institutions pour gagner sur le temps, surtout que le diabète et l obésité sont des maux qui menacent tous les humains de tous les pays. Lire l entretien exclusif que ce chercheur, Dr Yves Mugabo, a accordé au Journaliste André Gakwaya de Agence Rwandaise d Information (ARI). Agence Rwandaise d Information (ARI) - Qui est Docteur Yves Mugabo? Dr Yves Mugabo(Y.M) - Je suis père de deux enfants. J ai 40 ans. J ai fait mes études secondaires au Rwanda. Après j ai commencé mon université en France. J ai continué mes études au Canada où j ai fait mon doctorat. ARI - En médecine? Y.M - J ai fait un doctorat, un PhD en Nutrition Moléculaire. Actuellement, je suis chercheur au Centre de recherche sur le diabète de Montréal. ARI - CHU de Montréal? Y.M - Oui. On peut dire ça. Là je fais des recherches sur le diabète et l obésité. Comme vous le savez, j ai découvert récemment une enzyme. Une enzyme que j appelle Glosserole 3 phosphate phosphatase. Cette enzyme, qu est-ce qu elle fait? Elle prévient ou elle bloque les complications du sucre. Par exemple les cellules beta qui sont très souvent exposées à un niveau très élevé de sucre, ce sucre peut causer des problèmes à ces cellules beta. ARI - Cellules beta, c est quoi? Y.M - Les cellules beta sont des cellules qui produisent de l insuline au niveau du pancréas Et cette enzyme va prévenir ces effets toxiques du sucre. D accord. Parce que quand on est diabétique ou quand on est résistant à l insuline, ça veut dire qu on n arrive pas à capter d une manière normale le glucose qui se trouve dans le sang. Donc, quand on est diabétique, ou obèse, surtout quand on est résistant à l insuline, il y a trop de sucre qui tourne autour de la cellule pancréatique beta, cellule qui secrète de l insuline. A ce moment là, vu que la cellule beta pancréatique qui secrète l insuline, elle capte toujours du glucose, donc elle est toujours sensible au glucose. Donc, quand il y a trop de glucose, du 1 / 5

2 sucre dans la circulation, elle peut mourir très facilement. Et quand ces cellules beta meurent, c est dire qu on est déclaré diabétique de type 2. Donc mon enzyme qu est ce qu elle va faire? Elle va avoir un rôle de protecteur. Elle va protéger les cellules pancréatiques beta qui secrètent de l insuline. Elle va les protéger et prévenir la survenue du diabète de type 2. Autre chose : c est que quand on mange des choses qui sont trop grasses, cette enzyme va prévenir le stockage du gras, la formation et le stockage du gras ; ça c est une chose. Donc, Côté étude, où est-ce que nous en sommes en ces moments. ARI - Vous parlez de diabète de type 2, est-ce que c est celui qui est propre aux enfants ou c est celui qui est même courant chez les adultes. Y.M - Non non. C est plus le diabète qui se trouve chez les adultes. Parce que le diabète de type 1, c est un diabète où tu n as vraiment pas presque plus de cellules beta qui secrètent de l insuline. Et on trouve ça souvent chez les enfants. D accord. Sinon le diabète de type 2, il arrive souvent à l âge de 40 ans. C est surtout chez les adultes. Il est souvent associé à l obésité. ARI - Et maintenant, où est-ce que vous en êtes exactement avec votre recherche, l enzyme. Hier vous m avez dit qu il fallait réactiver cette enzyme avec une molécule Y.M - On a remarqué que cette enzyme joue un rôle protecteur quand il est activé. Donc, il faut trouver comment l activer. C est une enzyme qui se trouve dans notre organisme. Il faut bien le comprendre. Ce qu'il faut faire, c est qu il faut trouver les moyens de l activer. Et là on est en train de collaborer avec des compagnies pharmaceutiques pour trouver de petites molécules capables d activer cette enzyme. Je pense qu on est en train de les trouver ensemble. Pour le moment, ça se passe très bien. A partir de ces petites molécules, la compagnie pharmaceutique va faire un médicament test. On appelle ça un médicament test. Et avec ce médicament test, on va faire des tests sur les animaux. ARI - Les rats par exemple? Y.M - Les rats ou les souris des laboratoires. Et après des tests convaincants sur les animaux, on va aller faire des études cliniques chez les humains. Et il faut comprendre que ce type d étude peut prendre jusqu à 10, 15, 20 ans. C est vraiment un processus très très long. Donc, il faut être patient. C est pour cela que la recherche fondamentale est très importante. Nous, ce qu on fait, c est ce que je fais depuis longtemps, depuis toujours, c est de trouver des cibles thérapeutiques comme cette enzyme. Les cibles thérapeutiques, ça veut dire que c est une cible qu on va cibler avec des molécules, pour pouvoir faire un médicament par exemple contre le diabète de type 2. Voilà donc, ce processus est long, il faut être patient, c est ce que je peux dire aux Rwandais. C est qu il faut être patient. J ai confiance et puis après on verra. ARI - Dix ans, c est presque long. Est-ce qu il n y a pas moyen d accélérer l expérimentation. Si vous pouviez disposer de plus de moyens, si les gens pouvaient vous soutenir, les pays, parce que tous souffrent du diabète, s ils pouvaient se coaliser et vous donner un appui pour que la recherche soit accélérée, est-ce que vous ne pouvez pas trouver ce médicament un peu plus tôt? 2 / 5

3 Y.M - C est vrai que tout cela demande les moyens ; ça demande beaucoup d argent, c est vrai que de l aide financière, ça peut toujours aider. Mais comme je vous l ai dit, là on est en collaboration avec une compagnie pharmaceutique. Après, c est toujours quelque chose à considérer. On ne dit jamais non à une aide financière. Mais c est vrai qu avec beaucoup de fonds, ça peut aller très vite. ARI - La balle est dans le camp des pays, des communautés, des organisations internationales, il faut des fonds pour la recherche autrement dit. Y.M - Tout à fait. Et ça c est un très bon point. Il faut vraiment valoriser la recherche. Moi j y tiens beaucoup, surtout la recherche fondamentale. ARI - Si vous essayez d évaluer, il vous faut à peu près combien pour que dans trois ans vous puissiez avoir accéléré la recherche pour arriver à quelque chose. Vous avez besoin de combien qui peut être mobilisé? Y.M - [ rire ] ça c est une question un peu difficile à répondre [ rire ]. Je ne peux pas vous répondre d une manière claire et précise là-dessus. Ça c est quelque chose sur lequel je ne peux pas trop m aventurer. Parce que je peux te dire dix millions $, 20 millions $, ARI - 20 millions de dollars$ Y.M - Cela peut se chiffrer en millions de dollars. Ça peut arriver très facilement à 50 millions. ARI - Cinquante millions des dollars $ pour sauver les gens J estime qu il y a certaines personnes, certaines institutions, si elles accédaient à votre information, qui peuvent se coaliser, consentir pour donner cet appui Y.M - Tout à fait, ça peut toujours aider. Comme je l ai dit tout à l heure, les moyens financiers, c est toujours le meilleur moyen pour arriver à nos objectifs. ARI - Est-ce que les médias ne peuvent pas se coaliser pour mobiliser l opinion afin que l appui soit trouvé. Qu est ce que vous en pensez. Ce serait une bonne chose? Y.M - Comme vous le savez, les médias, vous êtes les porte-paroles de la communauté. Je compte sur vous pour nous aider dans ce sens-là. ARI - Si on revenait au NEF2018 (Next Einstein Forum) qui vient d être organisé. Qu est ce que vous pensez aux contacts que vous avez eus, est-ce-que vous pensez que ça vous a été utile à votre recherche. Y.M - Je pense, je suis positif. Je suis positif parce que l objectif du NEF déjà c est quelque chose de très positif. Ils veulent aider les chercheurs africains qui œuvrent, non pas seulement en Afrique, mais aussi à l étranger. Surtout ils veulent et ils nous demandent effectivement d aider l Afrique, d aider la jeunesse africaine, de sensibiliser la jeunesse africaine. Surtout, ils sont presque prêts à ce que nous, nous venions en Afrique et essayer d initier des projets, 3 / 5

4 peut-être initier les jeunes Africains à la recherche, en ce qui concerne la recherches fondamentale. Je pense que ici, ici donc dans ce NEF, j ai eu quand même pas mal de contacts. C est qui est intéressant, c est que le NEF comme un cercle. Après ces deux ou trois jours ici à Kigali, on est devenu comme une famille. Ce qui est intéressant. J ai eu comme impression qu on a tous le même objectif, on a quasiment tous le même objectif, on veut tous aider l Afrique, on veut que l Afrique avance, on ne veut plus que l Afrique reste consommatrice, mais plutôt productrice. Ça peut nous permettre d être beaucoup plus indépendants. ARI - Vous venez de passer dix ans au Canada, vous êtes déjà Canadien? Y.M - Je suis Canadien. Je suis aussi Rwandais. ARI - La recherche vous retient, vous devez rester dans votre centre apparemment jusqu à ce que vous arriviez à quelque chose. Si le médicament est trouvé, qu est ce que vous comptez faire par exemple? Y.M - Je ne suis pas obligé de rester au Canada parce qu après, quand l étape de la recherche fondamentale est terminée, c est la recherche clinique. Moi je ne contribue plus à ce moment-là. C est la partie plus pharmaceutique qui s occupe de ça. Sinon, moi ce n est pas fermé. Je ne suis pas obligé de rester au Canada, je peux venir travailler au Rwanda, en Afrique. C est pour cela que je tiens beaucoup à ce que la recherche fondamentale avance en Afrique. Parce que si jamais il y a l infrastructure, les moyens qui peuvent me permettre de travailler comme il faut ici pour pouvoir mener mes recherches au Rwanda ou ailleurs en Afrique, c est une possibilité de venir en Afrique pour aider les jeunes chercheurs. ARI - Comment l opinion ici a accueilli la recherche que vous avez initiée. Les Rwandais notamment? Y.M - C est vrai que les Rwandais sont fiers d avoir un digne fils qui arrive à réaliser une telle découverte. Moi-même aussi je suis fier de cette performance. Je suis vraiment très content parce qu ils m ont vraiment accueilli comme leur fils. J ai vraiment très bien apprécié. C est quelque chose de formidable. ARI - Vous avez encore des parents au Rwanda? Y.M - Oui, oui mes parents sont toujours au Rwanda. ARI - Tous vivants. Y.M - Oui. ARI - Et les frères et sœurs. 4 / 5

5 Y.M - Mes frères et sœurs sont au Canada. ARI- Merci pour votre entretien. 5 / 5

Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Europe 1 13 janvier 2016

Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Europe 1 13 janvier 2016 Interview de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France «C est le moment d avoir une mobilisation générale pour la croissance et pour l emploi» Europe 1 13 janvier 2016 THOMAS SOTTO

Plus en détail

MÉDITATION. Lire à l envers Mon culte personnel était monotone et frustrant, jusqu à ce que. Gina Wahlen

MÉDITATION. Lire à l envers Mon culte personnel était monotone et frustrant, jusqu à ce que. Gina Wahlen MÉDITATION Lire à l envers Mon culte personnel était monotone et frustrant, jusqu à ce que Gina Wahlen Il n est pas toujours facile de chercher un bon plan de culte personnel. Chaque année, on publie d

Plus en détail

-REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME

-REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME CHAPITRE 9 -REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos véhicules après leur vente vous coûte de l argent Calculez exactement combien L importance d une constante

Plus en détail

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde.

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. LEÇON 2 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. 2. Quel message est le plus important message dans le monde? -Le message de Dieu. 3. Pourquoi

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 13. Index des mots clés 94

TABLE DES MATIÈRES. Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 13. Index des mots clés 94 TABLE DES MATIÈRES Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 3 Comment se motiver 4 2 Comment travailler avec méthode 8 3 Comment coopérer 20 4 Comment

Plus en détail

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Epicerie Solidaire

Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire. Etude de cas. Epicerie Solidaire Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire Etude de cas Epicerie Solidaire Sommaire : Article 1 C est quoi, une épicerie solidaire? Article 2 Faire des études, ça coute cher? Article 3 Que

Plus en détail

Collège Via Domitia JE 58

Collège Via Domitia JE 58 Collège Via Domitia JE 58 Le 2 mai 2007 Salut, J ai appris des choses sur ta situation au repas de famille où je pensais te trouver. Je suis un peu inquiet de ce qui t arrive mais je suis persuadé que

Plus en détail

BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION

BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION BUILD STRONG FOUNDATIONS FIRST FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant nous sommes de retour avec notre série spéciale Crack The Twitter Code que nous menons durant 10 épisodes. C est une série

Plus en détail

Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran

Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran Décembre 2014 Janvier 2015 1) Comment percevez-vous l image du club? Moyenne 3.2 Satisfaisante 47.55 Excellente 49.25 0 10 20 30 40 50 60 Terrain,

Plus en détail

Souvenez-vous de vos droits :

Souvenez-vous de vos droits : La loi d Angleterre et du Pays de Galles vous donne les droits suivants, conformément à la Convention européenne des Droits de l Homme. Souvenez-vous de vos droits : 1. Informez la police que vous voulez

Plus en détail

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois»

N 21 Juin 2014. «La maison louée pour servir de centre» «Avec une petite cabane en bois» APAEA JJOURNAL DES ACTIIVIITES DU CENTRE SOCIIAL APAEA MADAGASCAR N 21 Juin 2014 LES ACTIVITES DU CENTRE SOCIAL APAEA PENDANT SES QUINZE ANNEES D EXISTENCE Dans un an c'est-à-dire en 2015, les activités

Plus en détail

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER

PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER PLANIFIER LA RELÈVE DU LEADERSHIP INFIRMIER Besoins Les infirmières d aujourd hui doivent planifier longtemps à l avance la nouvelle génération de chefs de file de la profession. C est d autant plus important

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Le Destructeur de Poids. Par Michael Wren

Le Destructeur de Poids. Par Michael Wren Le Destructeur de Poids Par Michael Wren Le Destructeur de Poids par Michael Wren Le Destructeur de Poids [Par Michael Wren] Si vous avez entendu parler du Programme Destructeur de Poids de Michael Wren

Plus en détail

avec une greffe de dent

avec une greffe de dent Clinique Olivia Ferrandino CHIRURGIE EXPÉRIMENTALE Rendre la vue avec une greffe de dent Une technique italienne de pointe permet à des patients atteints de cécité totale de récupérer de 1 à 5 dixièmes

Plus en détail

Cardio training et perte de poids

Cardio training et perte de poids Cardio training et perte de poids La perte de poids J ai pu le constater par moi-même, marcher vite fait maigrir et en ce qui me concerne, sans faire de régime strict. (ce qui ne veut pas dire manger n

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Trouver le bon réglage Eviter les pièges

Trouver le bon réglage Eviter les pièges Trouver le bon réglage Eviter les pièges Facebook : qu est ce que c est? Facebook est un réseau social qui permet de rester en contact avec des gens du monde entier et notamment ses amis. Il permet de

Plus en détail

Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence.

Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence. Inégaux face au sommeil. Déroulement de la séquence. Mise en route / Activité 1. - Anticiper le sujet du reportage, parler de ses habitudes de sommeil, découvrir quel type de dormeur on est. Durée : 15-25

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne Julien Marion Amel Lycéens en Ile-de-France Scientifiques Élena formulatrice en cosmétique Pascale responsable marketing Julie astrophysicienne Marc créateur d'entreprise Nicolas ingénieur en gestion des

Plus en détail

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE N 267 DUCHENE Eric UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE L atelier de monitorat «maths à modeler» s inscrit dans la perspective plus vaste des travaux de l Equipe Recherche Technologie éducation

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Sondage Meute Seeonee

Sondage Meute Seeonee Sondage Meute Seeonee I. Résultats des dix-sept participations A. Organisation - Donner les informations au rassemblement final : nous donnons généralement la date de la prochaine réunion, mais nous veillerons

Plus en détail

Attaquer la zone. Soirée technique à Valenciennes, le 31 janvier 2000

Attaquer la zone. Soirée technique à Valenciennes, le 31 janvier 2000 FORMATION DES CADRES NORD / PAS DE CALAIS Frydryszak Fabien Attaquer la zone Laurent Buffard Soirée technique à Valenciennes, le 31 janvier 2000 I. Principes généraux 1. jouer la contre attaque pour empêcher

Plus en détail

Recherche d emploi, les routes du succès Le téléphone : A l eau, allo! TFS : DT01-010308.01 page 0 sur 7. Micro-trottoir..p 1. Commentaires..

Recherche d emploi, les routes du succès Le téléphone : A l eau, allo! TFS : DT01-010308.01 page 0 sur 7. Micro-trottoir..p 1. Commentaires.. Recherche d emploi, les routes du succès Le téléphone : A l eau, allo! TFS : DT01-010308.01 page 0 sur 7 SOMMAIRE : Micro-trottoir..p 1 Commentaires..p 2 Chiffre.p 3 Parcours p 4 Débat.p 5 Service compris.p

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

Dans ce e-book, je vous invite à découvrir 6 points importants pour faire face et gérer les situations de crises sur les réseaux sociaux.

Dans ce e-book, je vous invite à découvrir 6 points importants pour faire face et gérer les situations de crises sur les réseaux sociaux. Introduction S il y a une chose crainte par les personnes en charge de la communication des entreprises et des marques, c est bien les situations de crises. Quand elles font surface la panique est souvent

Plus en détail

L Europe pour tous! Editorial. Index. Journal de la plateforme européenne des auto-représentants

L Europe pour tous! Editorial. Index. Journal de la plateforme européenne des auto-représentants Journal de la plateforme européenne des auto-représentants Editorial Bonjour à tous les auto-représentants! Séminaire de formation d Inclusion Europe Inclusion Europe a organisé une formation de 3 jours

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN

Guide de l utilisateur. Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN Guide de l utilisateur Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN Quelques remarques préalables Prenez le temps de bien remplir votre fiche annonce car c est la carte de visite de votre modèle ou

Plus en détail

Ce texte découle d une présentation réalisée lors

Ce texte découle d une présentation réalisée lors Pour en savoir plus FINANCEMENT PUBLIC ET ÉCONOMIE SOCIALE. L EXPÉRIENCE D INVESTISSEMENT QUÉBEC Claude Carbonneau Vice-président aux coopératives et aux autres entreprises de l économie sociale Investissement

Plus en détail

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants!

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Pour vivre en harmonie avec les enfants, il est primordial d'établir avec eux de solide lien d'attachement et de confiance. Afin d offrir un milieu de

Plus en détail

Une table, quatre chaise. Monsieur Perrault est à sa table, assis sur une des chaises. Il écrit avec une plume d'oie.

Une table, quatre chaise. Monsieur Perrault est à sa table, assis sur une des chaises. Il écrit avec une plume d'oie. POUR L'ANNONCE PIERRE GRIPARI Une table, quatre chaise. Monsieur Perrault est à sa table, assis sur une des chaises. Il écrit avec une plume d'oie. PERRAULT, écrivant. «Le conte de Peau d'âne est difficile

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2016

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2016 2016 OBJECTIF Ce programme d entrainement a comme objectif de vous préparer à réaliser un défi unique et ambitieux : courir des relais de 1 km et 2 km pendant plus de 30 heures consécutives, en reliant

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

Arrê têr Windows XP plus rapidêmênt

Arrê têr Windows XP plus rapidêmênt Arrê têr Windows XP plus rapidêmênt Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 19/01/2015 Vous pouvez facilement gagner plusieurs secondes à l'arrêt de votre ordinateur : services récalcitrants, applications

Plus en détail

Plan stratégique du Bureau de la recherche Adam Dodek, Vice-doyen à la recherche & Professeur agrégé

Plan stratégique du Bureau de la recherche Adam Dodek, Vice-doyen à la recherche & Professeur agrégé Faculté de droit Faculty of Law (Common Law) Fauteux Hall 57 Louis Pasteur Pvt Ottawa, ON K1N 6N5 Plan stratégique du Bureau de la recherche Résumé Les principaux objectifs du Bureau de la recherche au

Plus en détail

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 SONDAGE : LES BANQUES ET L EURO : CONFIANCE DES FRANÇAIS La dernière enquête de l Observatoire de l opinion, menée par l Ireq en juin 1998, montre aussi que

Plus en détail

De A à Z les secrets de mon premier investissement

De A à Z les secrets de mon premier investissement COMMENT DEVENIR INVESTISSEUR IMMOBLIER EN PARTANT DE ZÉRO? De A à Z les secrets de mon premier investissement ELY PRINCE ADICOLLE 2 2 Remerciements Je tiens en tout premier lieu à remercier celui sans

Plus en détail

Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse

Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse Intervention d Eric GARANDEAU, Président du CNC Cartoon Forum 2012 à Toulouse Cher Christian Davin, cher Marc Vandeweyer, Mesdames et Messieurs, chers amis Le film d animation est le genre cinématographique

Plus en détail

Comment obtenir un sourire plus brillant et blanc

Comment obtenir un sourire plus brillant et blanc Comment obtenir un sourire plus brillant et blanc Blanchir-dents.info Les Meilleures Astuces pour effectuer un Blanchiment des Dents Efficaces et Durable. Une Sélection des Meilleurs Produits de Blanchiment

Plus en détail

Propositions pour la formation continue

Propositions pour la formation continue Propositions pour la formation continue Collectif Alternatif Formation Collectif des 39 Constat : Le Développement Professionnel Continu (DPC) dans son concept même et dans sa mise en application ne correspond

Plus en détail

La Situation des enfants dans le monde 2013. Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier. Ce qu il faut faire

La Situation des enfants dans le monde 2013. Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier. Ce qu il faut faire La Situation des enfants dans le monde 2013 Un rapport sur les enfants handicapés du monde entier Ce qu il faut faire Qui nous sommes Nous nous appelons le Fonds des Nations Unies pour l enfance, ou encore

Plus en détail

De nouveaux débouchés dans un vaste marché

De nouveaux débouchés dans un vaste marché u Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Department of Foreign Affairs and International Trade De nouveaux débouchés dans un vaste marché L E LA C ANADA, C HINE ET L OMC UN ACCÈS

Plus en détail

Succès de la petite entreprise au Québec

Succès de la petite entreprise au Québec Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer

Plus en détail

activité Beaucoup d entre nous savons qu un poids-santé est important pour notre santé.

activité Beaucoup d entre nous savons qu un poids-santé est important pour notre santé. Poids-santé et activité physique Beaucoup d entre nous savons qu un poids-santé est important pour notre santé. Cependant, nous savons aussi que ce n est pas facile de gérer notre poids corporel. La bonne

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

G72, G 73 et G 74. G 68

G72, G 73 et G 74. G 68 LES ADVERBES En bref L adverbe est un mot invariable. Il complète le sens d un mot ou d une phrase en exprimant une intensité, un temps, un lieu, une manière, une affi rmation ou une négation, une opinion

Plus en détail

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute Phobie sociale et hypnothérapie Article de Jean Touati, hypnothérapeute Août 2007 Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

Enquête de satisfaction

Enquête de satisfaction Centre d Oxygénothérapie Hyperbare Enquête de satisfaction Votre avis nous intéresse Questionnaire de sortie Votre traitement au centre hyperbare se termine.mais voulez vous continuer à nous faire part

Plus en détail

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011 SATISFACTION A L EGARD DES PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE - Synthèse de l'institut CSA - N 1100567 Juin 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél. (33)01 44 94 59

Plus en détail

Pourquoi voulons-nous trouver les premiers changements dans les cerveaux MH?

Pourquoi voulons-nous trouver les premiers changements dans les cerveaux MH? Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD. L'agréable vérité : les cerveaux MH utilisent le sucre

Plus en détail

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc.

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. Contenu Qu est ce que l impartition? 3 Pourquoi impartir? 5 Les avantages

Plus en détail

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise.

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Guide pour acheteurs Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Avez-vous l intention de posséder votre propre entreprise? L

Plus en détail

Nos conseils pour réussir votre site web. @fashandy_fr p 1

Nos conseils pour réussir votre site web. @fashandy_fr p 1 Nos conseils pour réussir votre site web @fashandy_fr p 1 Nos services Stratégie Web Print Vidéo Community Management Ensemble, bâtissons votre stratégie de communication Votre stratégie web est-elle à

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Entre mars et avril de cette année, j ai passé quatre semaines à Bopa, au Bénin. Ma mission était d aider Ambroise, le responsable du programme sur place, à organiser

Plus en détail

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Mémoire présenté au Conseil supérieur de l éducation en vue de la production d un avis sur la sanction des études secondaires en

Plus en détail

Le Developpement Durable

Le Developpement Durable être acteur aujourd hui Paroles d'habitants... Le Developpement Durable Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Recueil : Jérôme Legros Graphisme et Illustrations: Marina Le Floch et Daniel

Plus en détail

Cet enseignement à distance est réalisé de telle manière que vous allez pouvoir vous former en toute autonomie, chez vous, à votre rythme.

Cet enseignement à distance est réalisé de telle manière que vous allez pouvoir vous former en toute autonomie, chez vous, à votre rythme. Devenez praticien en numérologie appliquée à la psychogénéalogie! Notre centre d enseignement à distance spécialisé en développement personnel propose depuis l été 2010 des formations en ligne ou par correspondance

Plus en détail

Découvrir les raisons et l impact de la déforestation. S apercevoir que nos modes de vie «ici» ont un impact ailleurs sur la planète.

Découvrir les raisons et l impact de la déforestation. S apercevoir que nos modes de vie «ici» ont un impact ailleurs sur la planète. OBJECTIFS : FICHE ANIMATION JEU DE LA FORÊT BRÉSILIENNE PUBLIC : 2 à 30 enfants de 4 à 8 ans. DURÉE : 1/2h. Fiche réalisée par Erika et Pascal Jouanneau e.p.jouanneau@orange.fr Découvrir les raisons et

Plus en détail

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER PAROLES DE LAURÉATS «L obtention de ce prix apporte une valorisation, avec le plaisir

Plus en détail

René Son. Prends soin de toi

René Son. Prends soin de toi René Son Prends soin de toi 1. Au Canada, on a coutume d écrire à la fin d un texte lorsque l on écrit à un ou à une amie : «prends soin de toi.» 2. Pour un européen la formule de politesse surprend un

Plus en détail

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique Mai 2014 COFO/2014/5.4 F COMITÉ DES FORÊTS VINGT-DEUXIÈME SESSION Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS I. Historique 1. L Arrangement international

Plus en détail

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait LA RELÈVE ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait SOMMAIRE de l Étude réalisée par ROLANDE PINARD, SOCIOLOGUE Mars 2008 RÉDACTRICE Rolande Pinard Ph. D. en sociologie PARTENAIRES IMPLIQUÉS

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002 PROJET DE QUESTIONNAIRE ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002 Vu l avis favorable du Conseil national de l information statistique, cette enquête, reconnue d intérêt général. Visa n xxxxxxxxx

Plus en détail

Situations. le temps du sablier. Activité : Course longue Niveau : Cycle 1. Compétence spécifique. Compétence en fin de cycle

Situations. le temps du sablier. Activité : Course longue Niveau : Cycle 1. Compétence spécifique. Compétence en fin de cycle le temps du sablier Activité : Course longue Niveau : Cycle 1 Compétence spécifique adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés Compétence en fin de cycle Par la pratique d'activités

Plus en détail

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié Le président du Rdr, dans l entretien qu il a accordé à la presse, livre ses impressions après ce premier contact avec les populations

Plus en détail

Création d un jeton de caddie radioactif

Création d un jeton de caddie radioactif Imprimante 3D - Activité 2 Création d un jeton de caddie radioactif Avec SketchUp Make et une imprimante 3D Niveau: 7H-11H Frédéric Genevey - frederic.genevey@vd.educanet2.ch - janvier 2015 Création et

Plus en détail

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre?

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre? Calcul mental Le golf. Il s agit, à partir d un nombre donné, d atteindre un nombre cible, en respectant un certain nombre de contraintes : Nombre de départ : 12 Nombre cible : 53 Contraintes : ajouter

Plus en détail

Synopsis : Justification de la vente d essence au bord des routes à Cotonou (et partout ailleurs au Bénin).

Synopsis : Justification de la vente d essence au bord des routes à Cotonou (et partout ailleurs au Bénin). Faire le plein Thèmes Économie, consommation, publicité Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays d Afrique devenus

Plus en détail

Qu est-ce qu un facteur de risque?

Qu est-ce qu un facteur de risque? Edito Cette enquête est le fruit d une collaboration exemplaire de l Union Régionale des Médecins Libéraux et de l Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie de Corse. Elle témoigne de la volonté

Plus en détail

«LES ADOLESCENTS ET LE VIRTUEL»

«LES ADOLESCENTS ET LE VIRTUEL» Enquête au point Ecoute prévention ENQUETE AU POINT ECOUTE PREVENTION «LES ADOLESCENTS ET LE VIRTUEL» QUEL USAGE FONT LES ADOLESCENTS DES JEUX VIDEOS, DE L ORDINATEUR ET DU TELEPHONE PORTABLE? Nous avons

Plus en détail

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Les difficultés relatives à la gestion de l organisation citées par les enseignants

Plus en détail

Les besoins. non satisfaits : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer

Les besoins. non satisfaits : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer Les STUDY ID non : Un sondage destiné aux gens qui soutiennent une personne touchée par le cancer Ce sondage présente un vaste éventail de non auxquels peuvent faire face les amis ou membres de la famille

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Installation d un moulin multifonctionnel dans le village de Monzonblena» Village de Monzonblena Carte du Mali Localisation: Début du projet : Mi-novembre 2008 Durée du projet : Objectif

Plus en détail

Le WEBMAIL Orange. Dans les explications ci-dessous nous allons parler du WEBMAIL de Orange car c est le fournisseur d accès que j utilise.

Le WEBMAIL Orange. Dans les explications ci-dessous nous allons parler du WEBMAIL de Orange car c est le fournisseur d accès que j utilise. Le WEBMAIL Orange 1 ) La consultation Il existe deux manières pour consulter ses courriels (ou ses e-mails). La première consiste à utiliser des assistants de messagerie qui sont des programmes qu on installe

Plus en détail

Rosalba Rolle-Harold, Caroline Spérandio. Cinq sur Cinq. Évaluation de la compréhension orale au niveau A2. Presses universitaires de Grenoble

Rosalba Rolle-Harold, Caroline Spérandio. Cinq sur Cinq. Évaluation de la compréhension orale au niveau A2. Presses universitaires de Grenoble Rosalba Rolle-Harold, Caroline Spérandio Cinq sur Cinq Évaluation de la compréhension orale au niveau A2 Presses universitaires de Grenoble Tests 1. Se présenter Lors d une rencontre amicale 9 Lors d un

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Provence-Alpes-Côte d Azur et évalue leur impact sur la performance

Plus en détail

Le métier d'écrivain

Le métier d'écrivain Rencontre avec Catherine Missonnier à la médiathèqe (6ème 1 6ème 5) Le métier d'écrivain 17 mars 2016 Comment écrivez-vous? Combien te temps mettez-vous à écrire un livre? Pour un livre comme «Une saison

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

Bilan de séjour d études. CFVG (Centre Franco Vietnamien de Gestion) Ho Chi Minh Ville, Vietnam

Bilan de séjour d études. CFVG (Centre Franco Vietnamien de Gestion) Ho Chi Minh Ville, Vietnam Bilan de séjour d études CFVG (Centre Franco Vietnamien de Gestion) Ho Chi Minh Ville, Vietnam Inscription Quels documents avez-vous fournis pour votre inscription? - Passeport - TOEFL (par ailleurs, celui

Plus en détail

Points de suspension

Points de suspension DE ŒIL SUSPENSION (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Indices typographiques Points de suspension Théorie À quoi servent les points de suspension? Il s agit toujours de trois points

Plus en détail

Patrick Mignonmide Assogba. Comment choisir sa femme pour ne jamais divorcer

Patrick Mignonmide Assogba. Comment choisir sa femme pour ne jamais divorcer Patrick Mignonmide Assogba Comment choisir sa femme pour ne jamais divorcer 2 2 Remarques «L œuvre de Patrick», est orientée vers la réflexion sur les problèmes importants de nos sociétés africaines. Elle

Plus en détail

Votre place n est pas au milieu de la route.

Votre place n est pas au milieu de la route. Votre place n est pas au milieu de la route. Bienvenue sur un nouveau terrain de jeu. Les journées de location gratuite sont sans pareil pour vous remercier de votre fidélité. Pour vous remercier de votre

Plus en détail

isns La tutelle des LEGALInformation SOCIETY OF NOVA SCOTIA www.legalinfo.org La tutelle des adultes

isns La tutelle des LEGALInformation SOCIETY OF NOVA SCOTIA www.legalinfo.org La tutelle des adultes La tutelle des adultes isns Il arrive parfois que la famille et les proches d une personne aînée qui n est plus en mesure de s occuper de ses affaires optent pour un tuteur désigné. Un tuteur est une personne

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

Consultation prébudgétaire de 2016

Consultation prébudgétaire de 2016 Consultation prébudgétaire de 2016 Priorités de l Association canadienne de l immeuble pour le budget fédéral de 2016 Monsieur le Ministre, L Association canadienne de l immeuble (ACI), qui représente

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

INFORMATION. sur Superlock pour Windows Version 7.00

INFORMATION. sur Superlock pour Windows Version 7.00 INFORMATION sur Superlock pour Windows Version 7.00 A2 Software 1999 1 Index Index.. Page 2 Installation. Page 3 Démarrage du programme Page 4 Menu principal.. Page 5 Configuration.. Page 6 - Questions

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités Questions

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

Faire des économies en copropriété : c est possible!

Faire des économies en copropriété : c est possible! Faire des économies en copropriété : c est possible! Le dispositif d'accompagnement à la rénovation énérgétique des copropriétés en Bourgogne avec le réseau des Espaces INFO ÉNERGIE en Bourgogne La rénovation

Plus en détail

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez!

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Le 03/05/2011 - Karen Jégo - Validé par Dr Jean Michel Borys, médecin endocrinologue et nutritionniste L'objectif de la méthode Libre Forme

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE. A RENVOYER AU CCAS AVANT LE 31 mars 2009 MERCI. Le CCAS

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE. A RENVOYER AU CCAS AVANT LE 31 mars 2009 MERCI. Le CCAS A RENVOYER AU AVANT LE 31 mars 2009 MERCI Le (Centre Communal d Action Sociale) de Digne les Bains et ses partenaires locaux œuvrent à l amélioration des conditions de vie à domicile. La livraison de repas

Plus en détail