L Urbanisme des Systèmes d Informattion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Urbanisme des Systèmes d Informattion"

Transcription

1 L Urbanisme des Systèmes d Informattion Mai , place des cinq martyrs du lycée Buffon Paris France Adresse Postale B.P Paris Cedex 15 Nom du client Titre du projet

2 Sommaire 1. L URBANISME INTRODUCTION EVOLUTION DU CONTEXTE OBJECTIFS DE L URBANISME PARALLÈLE AVEC LA CITÉ, UNE APPROCHE PARTAGÉE PAR LA PROFESSION TROIS PRINCIPES ESSENTIELS QUI GUIDENT LA LOGIQUE D URBANISATION DES S.I LE PROCESSUS D URBANISATION LE SCHÉMA D URBANISME CONJUGAISON DES PROCESSUS ET DES RESSOURCES CONCILIATION D UNE APPROCHE TRANSVERSALE ET VERTICALE DIMENSIONS MULTIPLES ANTICIPATION DANS UN MONDE EN PERPETUEL CHANGEMENT PRÉPARATION À L IMPRÉVU PRINCIPES D URBANISME L URBANISME ET L ENTREPRISE ETENDUE L URBANISME REPLACÉ DANS LE CONTEXTE DES PROCESSUS S.I VUE D ENSEMBLE URBANISME ET GOUVERNANCE L URBANISME ET L EAI L URBANISME, UN QUESTIONNEMENT PARTAGÉ QUELQUES RETOURS D EXPÉRIENCE...10 Droits d auteur 2002, (France) S.A. Tous droits réservés. Macroscope MD est une marque de commerce déposée propriété de Fujitsu Conseil (Canada) inc. Centre Productivité MC, Labo Architecture MC, Station Résultats MC, Forum Stratégie MC, Suite Management MC, Modèle dynamique des processus MC (MDP MC ), Modèle objet-relation MC (MOR MC ), Harmonisation des objets et des processus MC (OPALM C ), Chaîne de résultats MC, ArchitectureLab MC Workbench et ResultStation MC Modeler sont des marques de commerce propriété de Fujitsu Conseil (Canada) inc. Tous les autres noms commerciaux de produits mentionnés sont des marques déposées ou des marques de commerce de leurs sociétés respectives. Mai

3 1. L URBANISME INTRODUCTION 1.1 Evolution du Contexte Le monde bouge et le schéma ci-dessous en synthétise les grands événements. Nouvelles pratiques (relation client, places de marché, supply chain, ), renforcement de l orientation vers le client, partage des processus avec des partenaires extérieurs multiples ; Evolutions fréquentes des périmètres des groupes (fusions, acquisitions, cessions, ) ; Evolutions majeures dans le monde Système d Information : politique software de type «Best of Breed», utilisation de logiciels du marché (SAP, i2, ), utilisation de l existant (legacy applications), construction de l Enterprise Etendue, changements rapides des technologies IT ;... Perspectives d affaires et défis des entreprises Innovation des produits/ services Fusions/ Scissions Veille stratégique Mondialisation, libre-échange Commerce électronique Gestion de la relation client Déréglementation Qualité Intranets et extranets Gestion de réseaux Contrôle des coûts Alliances Attentes des clients Intégration d applications d entreprise Progiciels de gestion intégrés Impartition Gestion de la chaîne logistique Concurrence Acquisitions Productivité Ensemble ces changement impactent profondément les entreprises et leurs systèmes d information. 1.2 Objectifs de l Urbanisme Face à ces changements l Urbanisme est la démarche stratégique de l entreprise pour : Répondre aux défis de l Entreprise Etendue : répondre aux changements de périmètre par la réactivité et la flexibilité des systèmes d information, par un investissement centré sur les produits et services générateurs de forte valeur, par une maîtrise des charges informatiques et le retour sur investissement ; Comprendre, anticiper les évolutions des S.I., en fonction de l évolution de la stratégie du groupe, de son environnement, de ses métiers, : aligner les systèmes et technologies de l information sur la stratégie business ; Intégrer les meilleures pratiques du métier et faire évoluer l activité notamment aux frontières de l entreprise avec ses clients et partenaires ; Se doter d une cible, même «mouvante», d une vision partagée pour canaliser l action ; Rechercher et garantir la cohérence globale d évolution des systèmes d information vers cette cible, tout en permettant un certain «asynchronisme» des relations entre les grandes masses du S.I. ; Intégrer les dimensions métier / organisation / technologie, pour prendre en compte la complexité de l entreprise tout en tirant le meilleur parti des technologies de l information ; Créer les conditions de la gouvernance du S.I. ; Enfin, contrôler et faire appliquer ce cadre d évolution, en préservant l initiative des projets et les spécificités développées au niveau local, dès lors qu elles ne mettent pas en péril la cohérence d ensemble Certains évoquent, à ce titre, le terme «d économie libérale de projets». En synthèse, l Urbanisme va chercher à répondre à trois questions : comment devrait être structuré le SI, quels sont les principes qui doivent guider sa construction et comment se diriger vers la cible? 1.3 Parallèle avec la cité, une approche partagée par la profession L Urbanisme se définit dans le Petit Larousse, comme «Science et techniques de l organisation et de l aménagement des agglomérations, villes et villages» et l architecture comme «l art de concevoir et de construire un bâtiment selon des partis esthétiques et des règles techniques déterminées». Mai

4 L emploi du mot «Urbanisme» appliqué à nos métiers est apparu - à notre connaissance - en France - au Crédit Agricole : les nombreuses caisses régionales ont développé par le passé des Systèmes d Information suivant leurs propres règles et par conséquent hétérogènes. Par analogie, le mot Urbanisme a été choisi pour désigner les techniques d aménagement à grande portée des S.I. : directives facilitant la convergence des systèmes et leurs communication, partage d éléments communs rendus possible par les règles d Urbanisme... Si le Petit Larousse omet de mentionner la finalité de l Urbanisme (nous rendre la vie plus agréable) il convient de souligner que l Urbanisation du S.I. a pour objet l amélioration des performances d ensemble des processus métiers en facilitant leur intégration. Mais aujourd hui la seule vision «Cité» est dépassée, nous sommes désormais confronté à une problématique planétaire, tant au niveau des métiers que des systèmes d information. En effet, alors que la Cité peut faire référence à des règles d évolution qui se décrètent, la vision «Planète» nous confronte à des règles d évolution qui s adoptent, l intégration de pratiques et de briques pré-existantes, l omni-présence de la contrainte du temps et la recherche permanente de ressources au meilleur coût. Autant de facteurs qui demandent à intégrer les dimensions temps et coûts, à combiner Urbanisme et change management. 1.4 Trois principes essentiels qui guident la logique d Urbanisation des S.I L asynchronisme Nous référant toutefois à l analogie de la ville, nous pouvons dire, qu à l image de celle-ci où le changement est rarement brutal, mais diffus ou par quartier, les systèmes d information évoluent progressivement sans remise en cause d ensemble en acceptant la cohabitation harmonieuse de logiciels d origines différentes. Ce principe d évolution est celui de l asynchronisme. Nous avons tous vécu ou entendu parler de tentatives de type «big-bang» avortées, parce que déficientes en matière de communication, trop complexes au plan de la synchronisation des actions à conduire, trop consommatrices de ressources et enfin menées de front avec de lourdes opérations de réorganisation. Le principe d asynchronisme plaide en faveur du «penser global, agir local» On retrouve là, la notion d économie libérale des projets évoquée plus haut L Urbanisme n est pas l architecture Alors que l architecture est l art de construire, l Urbanisme, définit les grandes règles de construction et d évolution, les normes. Il élabore les plans d ensemble, les grandes masses et les éléments d infrastructure générale, ainsi que la façon dont ils s articulent les uns aux autres. L Architecture se positionne à un niveau de granularité plus fin. Elle travaille sur des «quartiers» ou des ensembles cohérents, dont elle assure la synchronisation des évolutions. Notons qu au contraire de l Architecture, l Urbanisme n est pas au service des projets mais des métiers de l entreprise L Urbanisme n est pas une fin en soi L Urbanisme ne doit pas être considéré comme un projet en soi, mais comme un principe régissant chaque projet. L Urbanisme n est pas l art de proposer de bonnes solutions, ni de poser seulement les bons problèmes. Il définit la cible pour le S.I. et sutout aide à évaluer S.I. existant et S.I. futur au regard de la stratégie et des besoins métiers. Son rôle est non seulement de produire les règles et principes qui guident les projets, mais d aider l entreprise à faire des choix. Mai

5 2. LE PROCESSUS D URBANISATION 2.1 Le Schéma d Urbanisme C est un cadre de référence reconnu des grandes orientations fonctionnelles, organisationnelles et technologiques de l entreprise, traduisant l alignement des Systèmes et Technologies de l Information sur la stratégie de l entreprise. Il est l élément fédérateur pour une approche cohérente du Système d Information, il instaure un macro-langage commun pour l ensemble de l entreprise. Le Schéma d Urbanisme est le socle sur le quel s appuient les projets et peuvent s opérer les comparaisons externes nécessaires à tout progrès. Il comprend : La définition des composantes clés du S.I., leur rôle dans l atteinte des objectifs d affaire (tant à l horizon de la cible que des différentes étapes de transition), ainsi que leurs inter-relations ; La définition des principes qui président à leur constitution ; Leur suivi et leur évolution dans le temps, car l Urbanisme n est pas statique. 2.2 Conjugaison des processus et des ressources définit les systèmes d information comme l ensemble des ressources, informationnelles, humaines, technologiques - et autres - au services des processus des métiers. Un Schéma d Urbanisme est donc toujours défini sur la base des processus métiers et non des applicatifs ou de leur regroupement en domaines fonctionnels. Il s oppose à une vue des S.I. en tuyaux d orgue (approches verticales, cloisonnées, essentiellement centrées sur une vue applicative). Le Schéma d Urbanisme approche la performance de l entreprise par une étude conjointe de la dynamique d entreprise (ses processus) et de sa structure (les ressources) ; processus et ressources interagissant les uns envers les autres. Les processus représentent la dynamique, la finalité «business» : Produits et Services, Organisation du Travail. Les ressources représentent la dimension «structurelle» : Technologie, Information, Systèmes, Ressources Humaines, Ressources Financières,Ressources Matérielles. Nous pouvons ainsi représenter les composantes de l Urbanisme par le schéma suivant dans lequel processus et Ressources se combinent pour générer la valeur ajoutée : Ressources contributrices Processus Ressources Humaines Ressources Applicatives Ressources Information Ressources Technologiques Autres Ressources Compétences (R.H.) Organisation Equilibre Outils S.I. Notons que les ressources d information constituent un des éléments pivot du Schéma d Urbanisme, car elles représentent un état stable de l entreprise. parle d objets métiers ou de «sujets» et «facettes» qui permettent la structuration des systèmes et posent les règles de propriété des données. Mai

6 2.3 Conciliation d une approche transversale et verticale Le Schéma d Urbanisme sert plusieurs «clientèles», tant Maîtrise d Ouvrage que Maîtrise d Oeuvre. Il doit donc être lisible et exploitable par tous, en restituant à la fois : La vue «processus» et en mettant en évidence la dynamique des échanges entre activités ; La vue fonctionnelle, verticale, plus en cohérence avec l habituelle représentation de l entreprise faite par l informatique, qui reste utile pour procéder au «mapping» avec le patrimoine applicatif et les projets en cours. Fonctions Flux Cette conciliation des deux approches se fait par le biais des fonctions ou activités, qui assurent le «lien» entre démarche «top-down» centrée sur le métier et les processus et une démarche «bottom-up», plus informatique. Le schéma ci-dessous tente de synthétiser ce «point de rencontre» (ovales en jaune) : Top-Down Bottom-Up Processus métier Domaines Fonctionnels de l'informatique 2.4 Dimensions multiples Ces multiples dimensions sont représentées par le modèle dit «BTOPP» (Business, Technology, Processus, People) développé par, qui devient aujourd hui un incontournable dans toute problématique visant la compréhension du Système Entreprise. O rganisation Processus Affaire Affaire Les gens La technologie Même si le Schéma d Urbanisme ne les retraduit pas ou ne les formalise pas toutes, ces dimesnions sont nécessaires à : La compréhension du contexte tant métier que S.I. ; La définition des principes d Urbanisme ; La définition des objectifs de performances du S.I. et des critères d évaluation ; La proposition de scénarios. A titre d exemple, le volet «People» (Ressources Humaines») n est pas simplement spécifié pour identifier le «qui fera quoi» dans le cadre de la cible, et avec quel système ; mais il permet de veiller à l adéquation de l évolution des S.I. avec la politique de gestion des emplois et des compétences (quid de l évolution des qualifications et des «filières métiers», quid de la logique de responsabilisation ou d autonomie,?). Ces questions réfèrent au Change Management, très présent en matière d Urbanisation des S.I. Mai

7 2.5 Anticipation dans un monde en perpetuel changement Il s agit là du caractère dynamique du Schéma d Urbanisme vu par. Le temps des plans quinquennaux est révolu! Si la cible, en tant que vision peut être définie à cinq ans, voire trois par endroits, elle ne doit pas être considérée comme une image figée mais en perpétuelle évolution. Aussi, l élaboration du Schéma d Urbanisme s inscrit dans un cycle, généralement calé aux contraintes budgétaires, qui intègre sa logique de régulation, de contrôle et de réactualisation. Le schéma de la méthode Labo Architecture de illustre ce «cycle» : Le cycle : Décrire l urbanisme actuelle du SI situer le changement Définir les objectifs de performance du SI Suivre l évolution de l urbanisme du SI Concevoir l urbanisme du SI Définir le plan de mise en oeuvre Les livrables majeurs : Objectifs de performance Critères d évaluation Principes d Urbanisme Urbanisme des Processus et activités Urbanisme des informations (objets métiers) Urbanisme des applications Urbanisme technique Dossier d évaluation Plan et programme de livraison Initialiser le projet d urbanisme du SI Ces livrables permettent, d une itération du processus à l autre, d assurer la traçabilité, de favoriser l appropriation de la démarche par l entreprise, le transfert de compétences. Ils facilitent également l adaptation de l approche comme l entreprise pourrait le faire de tout processus, de façon à intégrer pleinement le Schéma d Urbanisme dans les pratiques de gestion. 2.6 Préparation à l imprévu Dans le cadre de ce «bouclage», la démarche de va au-delà d une simple prise en compte de l environnement et de l évolution possible du métier. Elle définit des «scénarios d affaires» en identifiant un certain nombre d hypothèses qui sont intégrées dans l élaboration des scénarii d Urbanisme et des plans. Ainsi, non seulement l entreprise dispose d éléments permettant la traçabilité des décisions prises, mais elle bénéficie également d alternatives d évolutions lorsque les hypothèses émises se présenteront (ou ne se présenteront pas exactement comme il avait été envisagé!). Dans l'entreprise d'aujourd'hui, la seule et unique constante est le changement... État 3 Scénario A Scénario B Scénario C État 2 Transition Temps 1 Temps 2 Événements futurs Temps 3 Temps 4... pour aborder les multiples futurs possibles. Plusieurs scénarii peuvent être adaptés à différentes étapes Temps État 1 Transition 2.7 Principes d Urbanisme Enoncer des principes c est donner des lignes directrices en formalisant les choix et les orientations pour les projets et les actions court, moyen ou long terme touchant le S.I. C est en appliquant ces principes que les projets vont collectivement et progresssivement mettre en œuvre la cible. Mai

8 Les principes d'urbanisme des S.I. traduisent le métier, les finalités et les grands objectifs de l'entreprise en orientations pour l'évolution des systèmes d'information dans chacune de leurs composantes : Processus et activités, informations et échanges, traitements et technique, mais aussi sur la gestion du S.I. et l organisation de sa fonction. Ils découlent des principaux éléments du contexte d'entreprise (missions, objectifs stratégiques, facteurs clés de succès,...), des règles de fonctionnement communément admises par des entreprises de taille ou de métier similaire et s'appuient fortement sur une philosophie de synergie et de mise en commun. En tant que critères d'évaluation dans le choix de scenarii de solution, les principes permettent de garantir que le SI s'alignera aux orientations stratégiques de l'entreprise et que les choix d'investissements en systèmes et technologies de l information seront optimisés en fonction de ces orientations. Voici quelques exemples génériques de principes : Principes d arrimage aux processus métiers ; Principes relatifs au découplage traitement et données ; Principes portant sur la normalisation des échanges ; Principes traitant des facilités d accès aux informations et ceci au travers des différents medias proposés par les T.I. ; Principes régissant la propriété des composants du S.I. ; Principes centrés sur la gestion des référentiels du S.I. ; Principes favorisant la définition d une infrastructure de services ; Principe énonçant le nécessaire recours à des outils du marché ; Avec l évolution de la maturité de l entreprise en matière d Urbanisme, ces principes pourront donner lieu à des déclinaisons plus fines qui complèteront la panoplie des macro-règles liées au S.I. Cible d affaire Cible organisationnelle Analyse comparative des meilleures pratiques démontrées dans les entreprises mondiales Organisation des métiers Technologie de l'information Hypothèses sur l évolution de l environnement (métier) Enjeux de progrès Choix d harmonisation du Groupe Hypothèses sur l évolution de l environnement (technologie) Partenariats STI Typologie des Modèles Métiers Cartographie des Modèles Métier Objectifs visés Performances attendues / Critères Contraintes liées aux jalons métiers à l évolution des S.I. actuels à l évolution de l offre STI (marché, compétences internes) Cadre métier Cadre de cohérence technologique Principes S.T.I. Mai

9 3. L URBANISME ET L ENTREPRISE E TENDUE Le modèle Entreprise Etendue est le point de départ de l approche top-down. Il représente à très haut niveau les grands métiers de l entreprise qui sont ensuite déclinés en processus. Le schéma ci-après, n est qu une vue générique de ce modèle. l a décliné par secteur de marché et l utilise comme trame de réflexion et de questionnement en contexte client. Intégration Human Resources Finance & Administration Products Life Cycle Management Product Data Management Project Management Back Office Procurement Manufacturing Management Master Planning Plant Planning Fulfillment Management Order Fulfillment Logistics Buying Functions Front Office Customer Relationship Management Demand Planning Personalized Shopping Marketing Customer Care Purchasing Extended Functions On-Line Sales Virtual Marketplaces Customer Care e-fulfillment e-procurement Distribution Order tracking Consumers / Customers Trading Partners Providers / Suppliers Business Intelligence La force de ce modèle : Mettre en avant les fonctions d Entreprise Etendue, incontournables dans un contexte où processus clients et processus partenaires interpénètrent de plus en plus les processus de l entreprise ; Dégager une véritablement approche métier et non pas uniquement une approche «fonctionnelle» : En mettant en évidence les différents métiers, au travers par exemple de la différence entre le front-office et les «fonctions étendues» pour une nouvelle relation client. Cette approche métier fait référence à des «fondamentaux» (dits aussi «doctrines» ou «pratiques») qui sont une déclinaison de l'état de l'art (il peut être interne) sur un marché donné. Segmentés par marché (produit / client), ou grand site, ils font référence aux unités organisationnelles qui les mettent en oeuvre. De plus ce modèle permet d identifier : Les composants de niveau Corporate ou Groupe et ceux de niveau local propres à chaque implantation; Les composants communs à mutualiser. L Entreprise Etendue est un modèle axé sur les résultats, comme le traduit le schéma suivant : Vision, stratégie et planification des SI Informatiser et réorganiser les processus d entreprise Établir des processus de communication internes Établir des normes Mettre en œuvre les progiciels Intégrer les applications patrimoniales Intégrer les services administratifs et les services à la clientèle A A A Informatiser et réorganiser les processus d entreprise Établir des processus de communication internes Établir des normes Mettre en œuvre les progiciels Intégrer les applications patrimoniales Établir des processus d entreprise intégrés Normes d échange d information en temps réel S établir sur le Web Lier les cycles de vente et d achat au cycle d exécution des commandes Intégrer les applications à celles des partenaires stratégiques A A Établir une vitrine virtuelle Fournir des informations de marketing Servir ses clients sur le Web Échanger des informations avec ses partenaires Acheter des fournitures électroniquement Part de marché accrue Reconnaissance C de la marque améliorée Ventes augmentées Satisfaction de la clientèle augmentée B Profits augmentés Établir l infrastructure informationnelle B Information améliorée C Établir l infrastructure informationnelle B Établir l infrastructure informationnelle A B Rendement opérationnel amélioré C Frais d exploitation réduits Mai

10 Program 21 Program 13 Program 03 Program 24 Program 02 Program 17 Program 19 Program 09 Program 01 Program 06 Program 23 Program 08 Program 11 1 Program 16 0 Program 12 Program Program Overall Risk 4. L URBANISME REPLACE DANS LE CONTEXTE DES PROCESSUS S.I. 4.1 Vue d ensemble L Urbanisme s inscrit dans l environnement méthodologique MacroscopeMC qui donne le cadre de mise en œuvre des processus d Urbanisme pour une adaptation au plus près du contexte de l entreprise (cycle Urbanisme et jonction avec les autres processus S.I.) : Business Scenario Monitoring Reality Environmental Trends Strategy Organization Profile Strategy Steering Environment Dynamic External Fit Internal Fit Course of Action Organization Dynamic Target Environmental Projections Strategy Organization Profile Identify Direction Strategic issues Course correctives Financial Worth Investment Portfolio Value Benefits Realization Program Concept Definition Urbanism Management Frame of Reference Actual Business Performance Current Business & Resource Model Opportunity Evaluation Guide Delivery Processes Candidate Business & Candidate Business Resource Model & Candidate Business Resource Model & Resource Model Generic Development Accelerated Development Package Solution Delivery Development Release Implementation Assess Change Impact Business Performance Impact Flexibility Benefit Project A Outcome 3 Project B Project C Project Outcome 2Phasing Outcome 1 Priority Delivery Projects Program Definition Program Delivery & Integration Maintenance Request Processing Functional Enhancement Technical Enhancement Functional and Evolution Control Maintenance Release Implementation Operational Solution Benefits Harvesting 4.2 Urbanisme et Gouvernance Couplée à l Urbanisme, la Gouvernance contribue à l alignement des S.I. sur la stratégie. Reprenant les trois objectifs majeurs de la gouvernance tels que les exprime le CIGREF : Objectif 1 - Pilotage stratégique et cohérence du SI : contribution à la création de valeur, perception du client, capacité à innover et à gérer les compétences et l excellence opérationnelle; Objectif 2 - Pilotage des projets : gestion des bénéfices, gestion des ressources (et des coûts) et gestion du changement; Objectif 3 - Pilotage du fonctionnement : optimisation de l efficacité du S.. en régime permanent; Le Schéma d Urbanisme contribue à la Gouvernance par : Une approche consensuelle de la la logique de contribution des initiatives S.I. aux objectifs stratégiques de l entreprise (alignement stratégique) ; Une orientation «atteinte des résultats» de chaque initiative portant sur les composants S.I., ainsi qu une traçabilité et la définition de scénarii d affaires (ils contribuent à la révision de l engagement à l égard des programmes d actions, en fonction de l évolution de leur valeur relative dans le temps et de l engagement progressif des ressources). Enfin le mapping des composants S.I. sur les processus. Mai

11 Le Schéma d Urbanisme permet de clarifier l arbitrage multi-niveaux et de mettre en œuvre une gestion globale du S.I. : Stratégie «Faire la bonne chose» Comité Comité Stratégique Stratégique des des S.I. S.I. Tableau de Bord alertes DSI DSI Capacité Reporting, alertes Bonnes choses Bonne façon Récolte des bénéfices Bien livré Capacité Reporting, alertes Directions Directions métiers métiers Opérationnel «Bien faire la chose» Réalisé, consommé, Reste à faire, points en suspens, Projets Projets (MOA, (MOA, MOE) MOE) 5. L URBANISME ET L EAI Nous l avons vu, le premier outil de l Urbanisme est la constitution de cadres normatifs permettant de publier les choix de l entreprise et les modalités de convergence du S.I. existant vers les cibles normatives. Ces cadres peuvent prendre en compte outre les règles de choix et d architecture des composants du SI les modalités de résorption de l existant. Purement «législatifs» ils décrivent le «que faire» mais ne fournissent pas aux architectes les moyens d action nécessaires à de nouvelles constructions ou à la refonte des anciennes. Pour porter ses fruits l Urbanisme doit être appuyé par des techniques et outils qui autorisent son application dans des délais compatibles avec les ambitions de l entreprise. Les ambitions de l urbaniste doivent être confrontées aux possibilités des technologies : la capacité à appliquer les règles est le premier vecteur d adhésion et d acceptation. Sur le plan de la gestion du changement ce point est primordial. Les premiers outils au service des ambitions urbanistiques sont rangés au musée des technologies. On y trouve le référentiel d entreprise - grand unificateur de données, le bus applicatif point à point fédérateur des conversations inter-applicatives. Un des principaux vecteurs d Urbanisation a été la mise en place d ERP. Ces ensembles applicatifs procèdent par remplacement d applications existantes et imposent leur cadre normatif. Leur influence est cependant souvent à portée locale et ne dépasse pas la porté «groupe». Parmi les principales préoccupations de l Urbanisme nous trouvons : l hétérogénéité des applications et progiciels porteuse de forts coûts d intégration ; des existants batch non-réactifs et constitués d un substrat multi-couches «historique» complexe ; l utilisation de systèmes non performants : redondances multiples des fonctions offertes, utilisation des produits hors de leur cœur de cible ; de nouvelles solutions métiers difficiles à mettre en œuvre dans le cadre d Urbanisme existant ; enfin, la difficulté d élaborer des règles d évolution à moyen terme du fait de la rapidité d évolution des technologies. L EAI vient répondre à ces préoccupations en urbanisant la couche d intégration. L EAI a pour simple vocation la facilitation de l intégration des processus et applications. Son champ d action est relativement large puisqu il couvre les processus, les applications et l infrastructure de communication (middleware), premier niveau de l infrastructure technique. - Mai

12 6. L URBANISME, UN QUESTIONNEMENT PARTAGE Nous l avons vu, l Urbanisme ne se décrète pas. L ensemble des contraintes pesant sur l entreprise (cf 1.1.) donne lieu à un questionnement permanent. Même si la stratégie et ses grandes orientations sont fixées, tous les objectifs et besoins ne sont pas nécessairement cernés. Par sa réflexion sur les métiers, sur les relations de l organisme avec ses clients et partenaires, l Urbanisme tente de mettre à plat les grandes questions métiers structurantes pour les systèmes d information. L Urbanisme aide à mettre en perspective les grands besoins et à éclairer les plans d actions de chaque structure en les confrontant aux autres dans le cadre d une approche transversale, mettant l accent sur les impacts et la synergie. Un des plus grands défis de l Urbanisme : la création d une vision partagée du S.I. de l entreprise ; ou comment parvenir à équilibrer subsidiarité et mutualisation et au-delà contribuer à résoudre les problèmes de verticalité et transversalité. L Urbanisation du SI est une démarche de progrès fédérant l ensemble des acteurs de l entreprise. Elle doit se traduire par des opérations ciblées, concrètes, à forte valeur ajoutée, assurant la crédibilité de la démarche et son appropriation progressive par chacun. 7. QUELQUES RETOURS D EXPERIENCE Citons quelques retours d expériences de France. Dans chacun de ces cas, la démarche d Urbanisme a été adaptée au contexte et à la problématique du moment. AIR FRANCE- AIR INTER : LA FUSION La démarche d Urbanisation a accompagné la fusion Air-France/ Air Inter et conduit à l instauration d une démarche de travail commune pour tous (chaque secteur d activité a produit LES MEMES LIVRABLES sur la base de gabarits fournis par ). Cette démarche a permis la construction du programme de fusion en 6 mois, en faisant notamment disparaître les doublons majeurs sur l ensemble des 15 secteurs ou domaines de la compagnie. Ultérieurement le Groupe Air France a retenu Fujitsus Consulting pour équiper ses maîtrsies d ouvrage d un cadre méthologique, en vue de définir l architecture cible du S.I. de leurs domaines métier. USINOR SOLLAC : VERS UNE ENTREPRISE GLOBALE Entamée pour l unification de Sollac, la démarche d Urbanisation a permis de mettre en place un langage commun, dans un contexte d unités locales extrêmement fortes et compétentes. La démarche, véritable challenge politique et culturel, a mis à plat un modèle d activités global, la définition de principes et s est centrée sur l étude des objets métiers. Ce dernier a permis l émergence d un langage commun, la clarification des périmètres de projets ainsi que l adoption d une logique de gestion mettant en scène propriétaires de systèmes et de données. La démarche s est ensuite traduite par l élaboration d un plan S.I. Par ailleurs, l étude du processus transversal «Auto» a contribué à l Urbanisation de la filière automobile. LYONNAISE DES EAUX : AIDE METHODOLOGIQUE ET CONSEIL Aide méthodologique et conseil pour l Urbanisation du Système d Information du pôle Eau France de la Lyonnaise des Eaux, visant à doter le Pôle Eau d un Système d Information Global (couvrant tous les aspects de ses activités). Les apports : lisibilité de l articulation des grands composants, maîtrise des données et clarification des trajectoires d évolution. ELF ATOCHEM : URBANISATION DU S.I. MONDIAL Définition du S.I. mondial de l entreprise, dans un but de mise en cohérence des activités et des orientations mondiales. Consolidation du besoin par domaine métier, élaboration d une proposition d évolution du S.I., support au développement de l activité d urbanisation. RTE : ACCOMPAGNEMENT DE LA DEREGULATION DES MARCHES Dans le cadre de la dérégulation des marchés de l'électricité, le RTE doit disposer d'un S.I. lui permettant de garantir la traçabilité des informations et leur opposabilité : pour cela accompagne le RTE dans la mise en place des pratiques d'urbanisation (organisation, démarche, coaching et transfert de compétences) et la définition des cibles. ANPE : SCHEMA D EVOLUTION DES S.I. Lancée il y a un peu plus d un an, la démarche d Urbanisation a permis de définir de façon consensuelle un plan d évolution des S.I. à 3, 4 ans conduisant à réduire le cloisonnement entre grandes directions métiers et éclairer les périmètres des grands projets. Couplée à une approche organsiationnelle, cette démarche vise à implanter la pratique d Urbanisation de façon durable en formalisant ses propres processus, son impact sur la gouvernance des S.I. ainsi que sur les projets. Au-delà de la définition de principes et règles d action, la démarche a conduit à énoncer un certain nombre de questions clés liées aux orientations métiers affirmant ainsi le réel alignement des S.I. sur la stratégie. Mai

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION De l Urbanisme à L Urbanisation des SI Urbanisme : Mise en œuvre des politiques urbaines

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 Agenda Généralités sur les systèmes d information logistique Les opérations logistiques Les SI logistiques, du pilotage (long terme) à l informatique industrielle

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

USINOR. Gestion de projet l Cas pratique. Usinor. Les six challenges d Usinor

USINOR. Gestion de projet l Cas pratique. Usinor. Les six challenges d Usinor Gestion de projet l Cas pratique USINOR Usinor Premier producteur européen d acier 14,523 milliards d euros de chiffre d affaires, dont 52 % dans les aciers plats au carbone 62 000 salariés Les six challenges

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise POINT DE VUE Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise Delivering Transformation. Together. Hichem Dhrif Hichem est Directeur de la division Défense et Sécurité de Sopra Steria Consulting.

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Software Application Portfolio Management

Software Application Portfolio Management Environnement complet de consolidation du Patrimoine Applicatif & de production des Tableaux de bords d inventaire et de pilotage Software Application Portfolio Management Collecter Centraliser Normaliser

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation

Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Observatoire Marocain du Commerce Extérieur Un ambitieux projet de transformation Projet de présentation de la réunion du Bureau Exécutif du 15 novembre 2011 Sommaire 1 CONTEXTE 2 DEMARCHE DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI IAE Lyon 3 - DSCG / DUSCG 1 - Formation initiale 2015 - Semestre 1&2 Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI S1 - M4 - Urbanisation des SI Yves MEISTERMANN DSCG UE 5 - Bulletin

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours)

Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours) QUALIPSO Formation Gérer le portefeuille de projets stratégiques de la DSI & Conduire le changement (5 + 1 jours) Formation-action de 6 jours + 3 mois d assistance à distance offerts Coaching individuel

Plus en détail

Cahier des charges n 06-AMO-02

Cahier des charges n 06-AMO-02 Cahier des charges n 06-AMO-02 Relatif à une évaluation du projet de mise en œuvre de SAP dans le domaine budgétaire, financier et comptable Table des matières 1 Présentation de l 2 2 Le contexte des SI

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement.

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. GT Architecture Technique d Entreprise Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. LE GT ATE du CRiP Se réunit depuis trois ans Ses membres : des Architectes Techniques

Plus en détail

Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la. solution Project EPM

Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la. solution Project EPM Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la solution Project EPM Project EPM 2007 est la solution de gestion de projets collaborative de Microsoft. Issue d une longue expérience dans le

Plus en détail

INSIGHT. L évolution des configurations organisationnelles et leur impact sur l évolution des plateformes applicatives métiers

INSIGHT. L évolution des configurations organisationnelles et leur impact sur l évolution des plateformes applicatives métiers NGR Service line ERP sélection et implémentation de solutions bancaires La collection Insight publiée par NGR Consulting vise à apporter au travers de documents analytiques courts un point de vue sur les

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008 La conservation, la restauration et l étude du patrimoine en milieu isolé sous les aspects opérationnels dans le cadre d un projet de réalisation (constructions, rénovations, aménagements, équipements

Plus en détail

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Les turbulences financières actuelles, symptômes de mutations structurelles du système financier, Les évènements

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

Intégration d'applications d'entreprise (INTA)

Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Master 2 SITW - Recherche Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A Département TLSI Faculté des NTIC Université

Plus en détail

Outiller la mesure des engagements de service

Outiller la mesure des engagements de service Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise 1 Outiller la mesure des engagements de service Xavier Benmoussa Yphise yphise@yphise.com Tél. 01 44 59 93 00 - Fax 01 44 59 93 09 www.yphise.fr

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

TalenTs RessOURCes HUMaInes

TalenTs RessOURCes HUMaInes Talents RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Formation et développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS

Plus en détail

Comment initialiser une démarche SOA

Comment initialiser une démarche SOA Comment initialiser une démarche SOA Placer l approche l SOA au cœur c de la vie du Système d Informationd Olivier Dennery IT Architect IBM certified BCS Application Innovation Objectifs Objectifs - Rappeler

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information d Décisionnel dans les établissements de santé Anne GAGNARD, 18 juillet 2007 Le système d'information décisionnel

Plus en détail

Indicateurs et tableaux de bord

Indicateurs et tableaux de bord Indicateurs et tableaux de bord Fiche 19 Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards). 1. Définition. Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) ont été conçus initialement par Robert

Plus en détail

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI» THE ALCYONIX NAME, LOGO AND BASELINE ( CONSULTING FOR SIMPLICITY ) ARE REGISTERED TRADEMARKS OWNED BY SQLI GROUP PETIT-DÉJEUNER 9H00-10H30 «ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI)

Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI) Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI) Thierry BIARD (DHL) MSIR 2006-2008 Soutenance de thèse professionnelle

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité IBM Global Technology CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHECTURE INFORMATIQUE La voie vers une plus grande effi cacité Vos objectifs sont nos objectifs Les entreprises vivent sous la pression permanente de la

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION Professionnalisation de la gestion de projet 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION Préparer le système d information à la transformation numérique POINT DE VUE Auteur: ArnaudPercieduSert Senior Manager au sein de la Direction de l Offre et

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6 QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 DEFINIR VOS REGLES DU JEU 3 CONTROLER L APPLICATION DES REGLES 3 VOUS OBLIGER A JOUER LE JEU : «RECONNAITRE ET ACCEPTER LES CONTRAINTES S IMPOSANT A VOUS» 4 CONCLUSION

Plus en détail

Les Fonctions SI et Organisation au service des Métiers. Optimiser la création de valeur pour l entreprise

Les Fonctions SI et Organisation au service des Métiers. Optimiser la création de valeur pour l entreprise Les Fonctions SI et Organisation au service des Métiers Synthèse Dans un contexte de forte transformation de l entreprise, le Système d information (SI) prend une place de plus en plus stratégique dans

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Sébastien Pasquet, Responsable de missions Le CRM (Customer Relationship Management) s est développé depuis 10 ans essentiellement par l intégration

Plus en détail

Talents. Ressources Humaines

Talents. Ressources Humaines Talents Ressources Humaines 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS DE BULLETINS/MOIS

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE Gouvernance du Système d Information Comment bien démarrer? Page 1 Soirée «Gouverner son informatique et sa sécurité : le défi des entreprises» CLUSIS / ISACA

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME SOMMAIRE : Introduction Quelques définitions Principes du management de la qualité Enjeux de la mise en place d une démarche qualité La mise en oeuvre du «SMQ» : 1. L engagement

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Systèmes d Information pour la Production

Systèmes d Information pour la Production Systèmes d Information pour la Production Introduction générale E. Tranvouez (erwan.tranvouez@univ-amu.fr) Départ. Génie Industriel & Informatique Propos Liminaires Objectif du cours 3 Compréhension des

Plus en détail

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Mathieu de Saint Albin I Bruno Montigny I Jean Marie Guillet I Alexis Trochu Paris, mars 2012 Vos questions? Problématiques associées à la chaîne de

Plus en détail

Qu est-ce qu une solution d affaires intégrée (ERP)? Automne 2004 Séance 1 Pierre-Majorique Léger (pierre-majorique.leger@hec.ca) 3-715-00 Automne 2004 Séance 1, page 1 1- Qu est-ce qu une solution d affaires

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail