L Urbanisme des Systèmes d Informattion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Urbanisme des Systèmes d Informattion"

Transcription

1 L Urbanisme des Systèmes d Informattion Mai , place des cinq martyrs du lycée Buffon Paris France Adresse Postale B.P Paris Cedex 15 Nom du client Titre du projet

2 Sommaire 1. L URBANISME INTRODUCTION EVOLUTION DU CONTEXTE OBJECTIFS DE L URBANISME PARALLÈLE AVEC LA CITÉ, UNE APPROCHE PARTAGÉE PAR LA PROFESSION TROIS PRINCIPES ESSENTIELS QUI GUIDENT LA LOGIQUE D URBANISATION DES S.I LE PROCESSUS D URBANISATION LE SCHÉMA D URBANISME CONJUGAISON DES PROCESSUS ET DES RESSOURCES CONCILIATION D UNE APPROCHE TRANSVERSALE ET VERTICALE DIMENSIONS MULTIPLES ANTICIPATION DANS UN MONDE EN PERPETUEL CHANGEMENT PRÉPARATION À L IMPRÉVU PRINCIPES D URBANISME L URBANISME ET L ENTREPRISE ETENDUE L URBANISME REPLACÉ DANS LE CONTEXTE DES PROCESSUS S.I VUE D ENSEMBLE URBANISME ET GOUVERNANCE L URBANISME ET L EAI L URBANISME, UN QUESTIONNEMENT PARTAGÉ QUELQUES RETOURS D EXPÉRIENCE...10 Droits d auteur 2002, (France) S.A. Tous droits réservés. Macroscope MD est une marque de commerce déposée propriété de Fujitsu Conseil (Canada) inc. Centre Productivité MC, Labo Architecture MC, Station Résultats MC, Forum Stratégie MC, Suite Management MC, Modèle dynamique des processus MC (MDP MC ), Modèle objet-relation MC (MOR MC ), Harmonisation des objets et des processus MC (OPALM C ), Chaîne de résultats MC, ArchitectureLab MC Workbench et ResultStation MC Modeler sont des marques de commerce propriété de Fujitsu Conseil (Canada) inc. Tous les autres noms commerciaux de produits mentionnés sont des marques déposées ou des marques de commerce de leurs sociétés respectives. Mai

3 1. L URBANISME INTRODUCTION 1.1 Evolution du Contexte Le monde bouge et le schéma ci-dessous en synthétise les grands événements. Nouvelles pratiques (relation client, places de marché, supply chain, ), renforcement de l orientation vers le client, partage des processus avec des partenaires extérieurs multiples ; Evolutions fréquentes des périmètres des groupes (fusions, acquisitions, cessions, ) ; Evolutions majeures dans le monde Système d Information : politique software de type «Best of Breed», utilisation de logiciels du marché (SAP, i2, ), utilisation de l existant (legacy applications), construction de l Enterprise Etendue, changements rapides des technologies IT ;... Perspectives d affaires et défis des entreprises Innovation des produits/ services Fusions/ Scissions Veille stratégique Mondialisation, libre-échange Commerce électronique Gestion de la relation client Déréglementation Qualité Intranets et extranets Gestion de réseaux Contrôle des coûts Alliances Attentes des clients Intégration d applications d entreprise Progiciels de gestion intégrés Impartition Gestion de la chaîne logistique Concurrence Acquisitions Productivité Ensemble ces changement impactent profondément les entreprises et leurs systèmes d information. 1.2 Objectifs de l Urbanisme Face à ces changements l Urbanisme est la démarche stratégique de l entreprise pour : Répondre aux défis de l Entreprise Etendue : répondre aux changements de périmètre par la réactivité et la flexibilité des systèmes d information, par un investissement centré sur les produits et services générateurs de forte valeur, par une maîtrise des charges informatiques et le retour sur investissement ; Comprendre, anticiper les évolutions des S.I., en fonction de l évolution de la stratégie du groupe, de son environnement, de ses métiers, : aligner les systèmes et technologies de l information sur la stratégie business ; Intégrer les meilleures pratiques du métier et faire évoluer l activité notamment aux frontières de l entreprise avec ses clients et partenaires ; Se doter d une cible, même «mouvante», d une vision partagée pour canaliser l action ; Rechercher et garantir la cohérence globale d évolution des systèmes d information vers cette cible, tout en permettant un certain «asynchronisme» des relations entre les grandes masses du S.I. ; Intégrer les dimensions métier / organisation / technologie, pour prendre en compte la complexité de l entreprise tout en tirant le meilleur parti des technologies de l information ; Créer les conditions de la gouvernance du S.I. ; Enfin, contrôler et faire appliquer ce cadre d évolution, en préservant l initiative des projets et les spécificités développées au niveau local, dès lors qu elles ne mettent pas en péril la cohérence d ensemble Certains évoquent, à ce titre, le terme «d économie libérale de projets». En synthèse, l Urbanisme va chercher à répondre à trois questions : comment devrait être structuré le SI, quels sont les principes qui doivent guider sa construction et comment se diriger vers la cible? 1.3 Parallèle avec la cité, une approche partagée par la profession L Urbanisme se définit dans le Petit Larousse, comme «Science et techniques de l organisation et de l aménagement des agglomérations, villes et villages» et l architecture comme «l art de concevoir et de construire un bâtiment selon des partis esthétiques et des règles techniques déterminées». Mai

4 L emploi du mot «Urbanisme» appliqué à nos métiers est apparu - à notre connaissance - en France - au Crédit Agricole : les nombreuses caisses régionales ont développé par le passé des Systèmes d Information suivant leurs propres règles et par conséquent hétérogènes. Par analogie, le mot Urbanisme a été choisi pour désigner les techniques d aménagement à grande portée des S.I. : directives facilitant la convergence des systèmes et leurs communication, partage d éléments communs rendus possible par les règles d Urbanisme... Si le Petit Larousse omet de mentionner la finalité de l Urbanisme (nous rendre la vie plus agréable) il convient de souligner que l Urbanisation du S.I. a pour objet l amélioration des performances d ensemble des processus métiers en facilitant leur intégration. Mais aujourd hui la seule vision «Cité» est dépassée, nous sommes désormais confronté à une problématique planétaire, tant au niveau des métiers que des systèmes d information. En effet, alors que la Cité peut faire référence à des règles d évolution qui se décrètent, la vision «Planète» nous confronte à des règles d évolution qui s adoptent, l intégration de pratiques et de briques pré-existantes, l omni-présence de la contrainte du temps et la recherche permanente de ressources au meilleur coût. Autant de facteurs qui demandent à intégrer les dimensions temps et coûts, à combiner Urbanisme et change management. 1.4 Trois principes essentiels qui guident la logique d Urbanisation des S.I L asynchronisme Nous référant toutefois à l analogie de la ville, nous pouvons dire, qu à l image de celle-ci où le changement est rarement brutal, mais diffus ou par quartier, les systèmes d information évoluent progressivement sans remise en cause d ensemble en acceptant la cohabitation harmonieuse de logiciels d origines différentes. Ce principe d évolution est celui de l asynchronisme. Nous avons tous vécu ou entendu parler de tentatives de type «big-bang» avortées, parce que déficientes en matière de communication, trop complexes au plan de la synchronisation des actions à conduire, trop consommatrices de ressources et enfin menées de front avec de lourdes opérations de réorganisation. Le principe d asynchronisme plaide en faveur du «penser global, agir local» On retrouve là, la notion d économie libérale des projets évoquée plus haut L Urbanisme n est pas l architecture Alors que l architecture est l art de construire, l Urbanisme, définit les grandes règles de construction et d évolution, les normes. Il élabore les plans d ensemble, les grandes masses et les éléments d infrastructure générale, ainsi que la façon dont ils s articulent les uns aux autres. L Architecture se positionne à un niveau de granularité plus fin. Elle travaille sur des «quartiers» ou des ensembles cohérents, dont elle assure la synchronisation des évolutions. Notons qu au contraire de l Architecture, l Urbanisme n est pas au service des projets mais des métiers de l entreprise L Urbanisme n est pas une fin en soi L Urbanisme ne doit pas être considéré comme un projet en soi, mais comme un principe régissant chaque projet. L Urbanisme n est pas l art de proposer de bonnes solutions, ni de poser seulement les bons problèmes. Il définit la cible pour le S.I. et sutout aide à évaluer S.I. existant et S.I. futur au regard de la stratégie et des besoins métiers. Son rôle est non seulement de produire les règles et principes qui guident les projets, mais d aider l entreprise à faire des choix. Mai

5 2. LE PROCESSUS D URBANISATION 2.1 Le Schéma d Urbanisme C est un cadre de référence reconnu des grandes orientations fonctionnelles, organisationnelles et technologiques de l entreprise, traduisant l alignement des Systèmes et Technologies de l Information sur la stratégie de l entreprise. Il est l élément fédérateur pour une approche cohérente du Système d Information, il instaure un macro-langage commun pour l ensemble de l entreprise. Le Schéma d Urbanisme est le socle sur le quel s appuient les projets et peuvent s opérer les comparaisons externes nécessaires à tout progrès. Il comprend : La définition des composantes clés du S.I., leur rôle dans l atteinte des objectifs d affaire (tant à l horizon de la cible que des différentes étapes de transition), ainsi que leurs inter-relations ; La définition des principes qui président à leur constitution ; Leur suivi et leur évolution dans le temps, car l Urbanisme n est pas statique. 2.2 Conjugaison des processus et des ressources définit les systèmes d information comme l ensemble des ressources, informationnelles, humaines, technologiques - et autres - au services des processus des métiers. Un Schéma d Urbanisme est donc toujours défini sur la base des processus métiers et non des applicatifs ou de leur regroupement en domaines fonctionnels. Il s oppose à une vue des S.I. en tuyaux d orgue (approches verticales, cloisonnées, essentiellement centrées sur une vue applicative). Le Schéma d Urbanisme approche la performance de l entreprise par une étude conjointe de la dynamique d entreprise (ses processus) et de sa structure (les ressources) ; processus et ressources interagissant les uns envers les autres. Les processus représentent la dynamique, la finalité «business» : Produits et Services, Organisation du Travail. Les ressources représentent la dimension «structurelle» : Technologie, Information, Systèmes, Ressources Humaines, Ressources Financières,Ressources Matérielles. Nous pouvons ainsi représenter les composantes de l Urbanisme par le schéma suivant dans lequel processus et Ressources se combinent pour générer la valeur ajoutée : Ressources contributrices Processus Ressources Humaines Ressources Applicatives Ressources Information Ressources Technologiques Autres Ressources Compétences (R.H.) Organisation Equilibre Outils S.I. Notons que les ressources d information constituent un des éléments pivot du Schéma d Urbanisme, car elles représentent un état stable de l entreprise. parle d objets métiers ou de «sujets» et «facettes» qui permettent la structuration des systèmes et posent les règles de propriété des données. Mai

6 2.3 Conciliation d une approche transversale et verticale Le Schéma d Urbanisme sert plusieurs «clientèles», tant Maîtrise d Ouvrage que Maîtrise d Oeuvre. Il doit donc être lisible et exploitable par tous, en restituant à la fois : La vue «processus» et en mettant en évidence la dynamique des échanges entre activités ; La vue fonctionnelle, verticale, plus en cohérence avec l habituelle représentation de l entreprise faite par l informatique, qui reste utile pour procéder au «mapping» avec le patrimoine applicatif et les projets en cours. Fonctions Flux Cette conciliation des deux approches se fait par le biais des fonctions ou activités, qui assurent le «lien» entre démarche «top-down» centrée sur le métier et les processus et une démarche «bottom-up», plus informatique. Le schéma ci-dessous tente de synthétiser ce «point de rencontre» (ovales en jaune) : Top-Down Bottom-Up Processus métier Domaines Fonctionnels de l'informatique 2.4 Dimensions multiples Ces multiples dimensions sont représentées par le modèle dit «BTOPP» (Business, Technology, Processus, People) développé par, qui devient aujourd hui un incontournable dans toute problématique visant la compréhension du Système Entreprise. O rganisation Processus Affaire Affaire Les gens La technologie Même si le Schéma d Urbanisme ne les retraduit pas ou ne les formalise pas toutes, ces dimesnions sont nécessaires à : La compréhension du contexte tant métier que S.I. ; La définition des principes d Urbanisme ; La définition des objectifs de performances du S.I. et des critères d évaluation ; La proposition de scénarios. A titre d exemple, le volet «People» (Ressources Humaines») n est pas simplement spécifié pour identifier le «qui fera quoi» dans le cadre de la cible, et avec quel système ; mais il permet de veiller à l adéquation de l évolution des S.I. avec la politique de gestion des emplois et des compétences (quid de l évolution des qualifications et des «filières métiers», quid de la logique de responsabilisation ou d autonomie,?). Ces questions réfèrent au Change Management, très présent en matière d Urbanisation des S.I. Mai

7 2.5 Anticipation dans un monde en perpetuel changement Il s agit là du caractère dynamique du Schéma d Urbanisme vu par. Le temps des plans quinquennaux est révolu! Si la cible, en tant que vision peut être définie à cinq ans, voire trois par endroits, elle ne doit pas être considérée comme une image figée mais en perpétuelle évolution. Aussi, l élaboration du Schéma d Urbanisme s inscrit dans un cycle, généralement calé aux contraintes budgétaires, qui intègre sa logique de régulation, de contrôle et de réactualisation. Le schéma de la méthode Labo Architecture de illustre ce «cycle» : Le cycle : Décrire l urbanisme actuelle du SI situer le changement Définir les objectifs de performance du SI Suivre l évolution de l urbanisme du SI Concevoir l urbanisme du SI Définir le plan de mise en oeuvre Les livrables majeurs : Objectifs de performance Critères d évaluation Principes d Urbanisme Urbanisme des Processus et activités Urbanisme des informations (objets métiers) Urbanisme des applications Urbanisme technique Dossier d évaluation Plan et programme de livraison Initialiser le projet d urbanisme du SI Ces livrables permettent, d une itération du processus à l autre, d assurer la traçabilité, de favoriser l appropriation de la démarche par l entreprise, le transfert de compétences. Ils facilitent également l adaptation de l approche comme l entreprise pourrait le faire de tout processus, de façon à intégrer pleinement le Schéma d Urbanisme dans les pratiques de gestion. 2.6 Préparation à l imprévu Dans le cadre de ce «bouclage», la démarche de va au-delà d une simple prise en compte de l environnement et de l évolution possible du métier. Elle définit des «scénarios d affaires» en identifiant un certain nombre d hypothèses qui sont intégrées dans l élaboration des scénarii d Urbanisme et des plans. Ainsi, non seulement l entreprise dispose d éléments permettant la traçabilité des décisions prises, mais elle bénéficie également d alternatives d évolutions lorsque les hypothèses émises se présenteront (ou ne se présenteront pas exactement comme il avait été envisagé!). Dans l'entreprise d'aujourd'hui, la seule et unique constante est le changement... État 3 Scénario A Scénario B Scénario C État 2 Transition Temps 1 Temps 2 Événements futurs Temps 3 Temps 4... pour aborder les multiples futurs possibles. Plusieurs scénarii peuvent être adaptés à différentes étapes Temps État 1 Transition 2.7 Principes d Urbanisme Enoncer des principes c est donner des lignes directrices en formalisant les choix et les orientations pour les projets et les actions court, moyen ou long terme touchant le S.I. C est en appliquant ces principes que les projets vont collectivement et progresssivement mettre en œuvre la cible. Mai

8 Les principes d'urbanisme des S.I. traduisent le métier, les finalités et les grands objectifs de l'entreprise en orientations pour l'évolution des systèmes d'information dans chacune de leurs composantes : Processus et activités, informations et échanges, traitements et technique, mais aussi sur la gestion du S.I. et l organisation de sa fonction. Ils découlent des principaux éléments du contexte d'entreprise (missions, objectifs stratégiques, facteurs clés de succès,...), des règles de fonctionnement communément admises par des entreprises de taille ou de métier similaire et s'appuient fortement sur une philosophie de synergie et de mise en commun. En tant que critères d'évaluation dans le choix de scenarii de solution, les principes permettent de garantir que le SI s'alignera aux orientations stratégiques de l'entreprise et que les choix d'investissements en systèmes et technologies de l information seront optimisés en fonction de ces orientations. Voici quelques exemples génériques de principes : Principes d arrimage aux processus métiers ; Principes relatifs au découplage traitement et données ; Principes portant sur la normalisation des échanges ; Principes traitant des facilités d accès aux informations et ceci au travers des différents medias proposés par les T.I. ; Principes régissant la propriété des composants du S.I. ; Principes centrés sur la gestion des référentiels du S.I. ; Principes favorisant la définition d une infrastructure de services ; Principe énonçant le nécessaire recours à des outils du marché ; Avec l évolution de la maturité de l entreprise en matière d Urbanisme, ces principes pourront donner lieu à des déclinaisons plus fines qui complèteront la panoplie des macro-règles liées au S.I. Cible d affaire Cible organisationnelle Analyse comparative des meilleures pratiques démontrées dans les entreprises mondiales Organisation des métiers Technologie de l'information Hypothèses sur l évolution de l environnement (métier) Enjeux de progrès Choix d harmonisation du Groupe Hypothèses sur l évolution de l environnement (technologie) Partenariats STI Typologie des Modèles Métiers Cartographie des Modèles Métier Objectifs visés Performances attendues / Critères Contraintes liées aux jalons métiers à l évolution des S.I. actuels à l évolution de l offre STI (marché, compétences internes) Cadre métier Cadre de cohérence technologique Principes S.T.I. Mai

9 3. L URBANISME ET L ENTREPRISE E TENDUE Le modèle Entreprise Etendue est le point de départ de l approche top-down. Il représente à très haut niveau les grands métiers de l entreprise qui sont ensuite déclinés en processus. Le schéma ci-après, n est qu une vue générique de ce modèle. l a décliné par secteur de marché et l utilise comme trame de réflexion et de questionnement en contexte client. Intégration Human Resources Finance & Administration Products Life Cycle Management Product Data Management Project Management Back Office Procurement Manufacturing Management Master Planning Plant Planning Fulfillment Management Order Fulfillment Logistics Buying Functions Front Office Customer Relationship Management Demand Planning Personalized Shopping Marketing Customer Care Purchasing Extended Functions On-Line Sales Virtual Marketplaces Customer Care e-fulfillment e-procurement Distribution Order tracking Consumers / Customers Trading Partners Providers / Suppliers Business Intelligence La force de ce modèle : Mettre en avant les fonctions d Entreprise Etendue, incontournables dans un contexte où processus clients et processus partenaires interpénètrent de plus en plus les processus de l entreprise ; Dégager une véritablement approche métier et non pas uniquement une approche «fonctionnelle» : En mettant en évidence les différents métiers, au travers par exemple de la différence entre le front-office et les «fonctions étendues» pour une nouvelle relation client. Cette approche métier fait référence à des «fondamentaux» (dits aussi «doctrines» ou «pratiques») qui sont une déclinaison de l'état de l'art (il peut être interne) sur un marché donné. Segmentés par marché (produit / client), ou grand site, ils font référence aux unités organisationnelles qui les mettent en oeuvre. De plus ce modèle permet d identifier : Les composants de niveau Corporate ou Groupe et ceux de niveau local propres à chaque implantation; Les composants communs à mutualiser. L Entreprise Etendue est un modèle axé sur les résultats, comme le traduit le schéma suivant : Vision, stratégie et planification des SI Informatiser et réorganiser les processus d entreprise Établir des processus de communication internes Établir des normes Mettre en œuvre les progiciels Intégrer les applications patrimoniales Intégrer les services administratifs et les services à la clientèle A A A Informatiser et réorganiser les processus d entreprise Établir des processus de communication internes Établir des normes Mettre en œuvre les progiciels Intégrer les applications patrimoniales Établir des processus d entreprise intégrés Normes d échange d information en temps réel S établir sur le Web Lier les cycles de vente et d achat au cycle d exécution des commandes Intégrer les applications à celles des partenaires stratégiques A A Établir une vitrine virtuelle Fournir des informations de marketing Servir ses clients sur le Web Échanger des informations avec ses partenaires Acheter des fournitures électroniquement Part de marché accrue Reconnaissance C de la marque améliorée Ventes augmentées Satisfaction de la clientèle augmentée B Profits augmentés Établir l infrastructure informationnelle B Information améliorée C Établir l infrastructure informationnelle B Établir l infrastructure informationnelle A B Rendement opérationnel amélioré C Frais d exploitation réduits Mai

10 Program 21 Program 13 Program 03 Program 24 Program 02 Program 17 Program 19 Program 09 Program 01 Program 06 Program 23 Program 08 Program 11 1 Program 16 0 Program 12 Program Program Overall Risk 4. L URBANISME REPLACE DANS LE CONTEXTE DES PROCESSUS S.I. 4.1 Vue d ensemble L Urbanisme s inscrit dans l environnement méthodologique MacroscopeMC qui donne le cadre de mise en œuvre des processus d Urbanisme pour une adaptation au plus près du contexte de l entreprise (cycle Urbanisme et jonction avec les autres processus S.I.) : Business Scenario Monitoring Reality Environmental Trends Strategy Organization Profile Strategy Steering Environment Dynamic External Fit Internal Fit Course of Action Organization Dynamic Target Environmental Projections Strategy Organization Profile Identify Direction Strategic issues Course correctives Financial Worth Investment Portfolio Value Benefits Realization Program Concept Definition Urbanism Management Frame of Reference Actual Business Performance Current Business & Resource Model Opportunity Evaluation Guide Delivery Processes Candidate Business & Candidate Business Resource Model & Candidate Business Resource Model & Resource Model Generic Development Accelerated Development Package Solution Delivery Development Release Implementation Assess Change Impact Business Performance Impact Flexibility Benefit Project A Outcome 3 Project B Project C Project Outcome 2Phasing Outcome 1 Priority Delivery Projects Program Definition Program Delivery & Integration Maintenance Request Processing Functional Enhancement Technical Enhancement Functional and Evolution Control Maintenance Release Implementation Operational Solution Benefits Harvesting 4.2 Urbanisme et Gouvernance Couplée à l Urbanisme, la Gouvernance contribue à l alignement des S.I. sur la stratégie. Reprenant les trois objectifs majeurs de la gouvernance tels que les exprime le CIGREF : Objectif 1 - Pilotage stratégique et cohérence du SI : contribution à la création de valeur, perception du client, capacité à innover et à gérer les compétences et l excellence opérationnelle; Objectif 2 - Pilotage des projets : gestion des bénéfices, gestion des ressources (et des coûts) et gestion du changement; Objectif 3 - Pilotage du fonctionnement : optimisation de l efficacité du S.. en régime permanent; Le Schéma d Urbanisme contribue à la Gouvernance par : Une approche consensuelle de la la logique de contribution des initiatives S.I. aux objectifs stratégiques de l entreprise (alignement stratégique) ; Une orientation «atteinte des résultats» de chaque initiative portant sur les composants S.I., ainsi qu une traçabilité et la définition de scénarii d affaires (ils contribuent à la révision de l engagement à l égard des programmes d actions, en fonction de l évolution de leur valeur relative dans le temps et de l engagement progressif des ressources). Enfin le mapping des composants S.I. sur les processus. Mai

11 Le Schéma d Urbanisme permet de clarifier l arbitrage multi-niveaux et de mettre en œuvre une gestion globale du S.I. : Stratégie «Faire la bonne chose» Comité Comité Stratégique Stratégique des des S.I. S.I. Tableau de Bord alertes DSI DSI Capacité Reporting, alertes Bonnes choses Bonne façon Récolte des bénéfices Bien livré Capacité Reporting, alertes Directions Directions métiers métiers Opérationnel «Bien faire la chose» Réalisé, consommé, Reste à faire, points en suspens, Projets Projets (MOA, (MOA, MOE) MOE) 5. L URBANISME ET L EAI Nous l avons vu, le premier outil de l Urbanisme est la constitution de cadres normatifs permettant de publier les choix de l entreprise et les modalités de convergence du S.I. existant vers les cibles normatives. Ces cadres peuvent prendre en compte outre les règles de choix et d architecture des composants du SI les modalités de résorption de l existant. Purement «législatifs» ils décrivent le «que faire» mais ne fournissent pas aux architectes les moyens d action nécessaires à de nouvelles constructions ou à la refonte des anciennes. Pour porter ses fruits l Urbanisme doit être appuyé par des techniques et outils qui autorisent son application dans des délais compatibles avec les ambitions de l entreprise. Les ambitions de l urbaniste doivent être confrontées aux possibilités des technologies : la capacité à appliquer les règles est le premier vecteur d adhésion et d acceptation. Sur le plan de la gestion du changement ce point est primordial. Les premiers outils au service des ambitions urbanistiques sont rangés au musée des technologies. On y trouve le référentiel d entreprise - grand unificateur de données, le bus applicatif point à point fédérateur des conversations inter-applicatives. Un des principaux vecteurs d Urbanisation a été la mise en place d ERP. Ces ensembles applicatifs procèdent par remplacement d applications existantes et imposent leur cadre normatif. Leur influence est cependant souvent à portée locale et ne dépasse pas la porté «groupe». Parmi les principales préoccupations de l Urbanisme nous trouvons : l hétérogénéité des applications et progiciels porteuse de forts coûts d intégration ; des existants batch non-réactifs et constitués d un substrat multi-couches «historique» complexe ; l utilisation de systèmes non performants : redondances multiples des fonctions offertes, utilisation des produits hors de leur cœur de cible ; de nouvelles solutions métiers difficiles à mettre en œuvre dans le cadre d Urbanisme existant ; enfin, la difficulté d élaborer des règles d évolution à moyen terme du fait de la rapidité d évolution des technologies. L EAI vient répondre à ces préoccupations en urbanisant la couche d intégration. L EAI a pour simple vocation la facilitation de l intégration des processus et applications. Son champ d action est relativement large puisqu il couvre les processus, les applications et l infrastructure de communication (middleware), premier niveau de l infrastructure technique. - Mai

12 6. L URBANISME, UN QUESTIONNEMENT PARTAGE Nous l avons vu, l Urbanisme ne se décrète pas. L ensemble des contraintes pesant sur l entreprise (cf 1.1.) donne lieu à un questionnement permanent. Même si la stratégie et ses grandes orientations sont fixées, tous les objectifs et besoins ne sont pas nécessairement cernés. Par sa réflexion sur les métiers, sur les relations de l organisme avec ses clients et partenaires, l Urbanisme tente de mettre à plat les grandes questions métiers structurantes pour les systèmes d information. L Urbanisme aide à mettre en perspective les grands besoins et à éclairer les plans d actions de chaque structure en les confrontant aux autres dans le cadre d une approche transversale, mettant l accent sur les impacts et la synergie. Un des plus grands défis de l Urbanisme : la création d une vision partagée du S.I. de l entreprise ; ou comment parvenir à équilibrer subsidiarité et mutualisation et au-delà contribuer à résoudre les problèmes de verticalité et transversalité. L Urbanisation du SI est une démarche de progrès fédérant l ensemble des acteurs de l entreprise. Elle doit se traduire par des opérations ciblées, concrètes, à forte valeur ajoutée, assurant la crédibilité de la démarche et son appropriation progressive par chacun. 7. QUELQUES RETOURS D EXPERIENCE Citons quelques retours d expériences de France. Dans chacun de ces cas, la démarche d Urbanisme a été adaptée au contexte et à la problématique du moment. AIR FRANCE- AIR INTER : LA FUSION La démarche d Urbanisation a accompagné la fusion Air-France/ Air Inter et conduit à l instauration d une démarche de travail commune pour tous (chaque secteur d activité a produit LES MEMES LIVRABLES sur la base de gabarits fournis par ). Cette démarche a permis la construction du programme de fusion en 6 mois, en faisant notamment disparaître les doublons majeurs sur l ensemble des 15 secteurs ou domaines de la compagnie. Ultérieurement le Groupe Air France a retenu Fujitsus Consulting pour équiper ses maîtrsies d ouvrage d un cadre méthologique, en vue de définir l architecture cible du S.I. de leurs domaines métier. USINOR SOLLAC : VERS UNE ENTREPRISE GLOBALE Entamée pour l unification de Sollac, la démarche d Urbanisation a permis de mettre en place un langage commun, dans un contexte d unités locales extrêmement fortes et compétentes. La démarche, véritable challenge politique et culturel, a mis à plat un modèle d activités global, la définition de principes et s est centrée sur l étude des objets métiers. Ce dernier a permis l émergence d un langage commun, la clarification des périmètres de projets ainsi que l adoption d une logique de gestion mettant en scène propriétaires de systèmes et de données. La démarche s est ensuite traduite par l élaboration d un plan S.I. Par ailleurs, l étude du processus transversal «Auto» a contribué à l Urbanisation de la filière automobile. LYONNAISE DES EAUX : AIDE METHODOLOGIQUE ET CONSEIL Aide méthodologique et conseil pour l Urbanisation du Système d Information du pôle Eau France de la Lyonnaise des Eaux, visant à doter le Pôle Eau d un Système d Information Global (couvrant tous les aspects de ses activités). Les apports : lisibilité de l articulation des grands composants, maîtrise des données et clarification des trajectoires d évolution. ELF ATOCHEM : URBANISATION DU S.I. MONDIAL Définition du S.I. mondial de l entreprise, dans un but de mise en cohérence des activités et des orientations mondiales. Consolidation du besoin par domaine métier, élaboration d une proposition d évolution du S.I., support au développement de l activité d urbanisation. RTE : ACCOMPAGNEMENT DE LA DEREGULATION DES MARCHES Dans le cadre de la dérégulation des marchés de l'électricité, le RTE doit disposer d'un S.I. lui permettant de garantir la traçabilité des informations et leur opposabilité : pour cela accompagne le RTE dans la mise en place des pratiques d'urbanisation (organisation, démarche, coaching et transfert de compétences) et la définition des cibles. ANPE : SCHEMA D EVOLUTION DES S.I. Lancée il y a un peu plus d un an, la démarche d Urbanisation a permis de définir de façon consensuelle un plan d évolution des S.I. à 3, 4 ans conduisant à réduire le cloisonnement entre grandes directions métiers et éclairer les périmètres des grands projets. Couplée à une approche organsiationnelle, cette démarche vise à implanter la pratique d Urbanisation de façon durable en formalisant ses propres processus, son impact sur la gouvernance des S.I. ainsi que sur les projets. Au-delà de la définition de principes et règles d action, la démarche a conduit à énoncer un certain nombre de questions clés liées aux orientations métiers affirmant ainsi le réel alignement des S.I. sur la stratégie. Mai

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com 1 Mars 2012 Will Be Group Performance et Gouvernance des Systèmes d Information Will Be Group aide les dirigeants à développer et à transformer leurs entreprises en actionnant tous les leviers de la stratégie

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI» THE ALCYONIX NAME, LOGO AND BASELINE ( CONSULTING FOR SIMPLICITY ) ARE REGISTERED TRADEMARKS OWNED BY SQLI GROUP PETIT-DÉJEUNER 9H00-10H30 «ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus?

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? Pourquoi le C - GSI Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? La gouvernance des systèmes d information désigne l ensemble

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 SEMMARIS Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 Consultation pour le cadrage du projet de Marketplace du Marché International

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008 Salon du BI, 9 avril 2008 Guy Bourassa SSQ Groupe financier Architecte en entrepôt de données Développement et intégration des systèmes - Assurance collective Agenda SSQ en deux mots L historique du BI

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

Corporate Profile (Français)

Corporate Profile (Français) Corporate Profile (Français) Mai 2009 Corporate profile TENZING partners 2009 Page 1 Notre mission Nous accompagnons les entreprises durant leurs phases de transition: Mesurer et valider les choix stratégiques

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information Organisation et Informatique Document Demande d Information Modélisation Architecture & Urbanisme Réf. : RFI_MATUR.doc Page 1/12 RFI REF : RFI20100007 Demande d Information SOMMAIRE 1 OBJET DE LA DEMANDE

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 www.varm.fr Stratégie des risques Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 Sommaire Introduction... 2 La stratégie du risque... 2 I.0 Une démarche d entreprise... 2 I.1 Appétit pour le risque... 3 I.2 La tolérance

Plus en détail

Software Application Portfolio Management

Software Application Portfolio Management Environnement complet de consolidation du Patrimoine Applicatif & de production des Tableaux de bords d inventaire et de pilotage Software Application Portfolio Management Collecter Centraliser Normaliser

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION 5 JUIN 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION URBANISTE DSI 2014 153 PAP EPE URBANISTE SI. Bpifrance PRESTATION URBANISTE 1

DOCUMENT DE CONSULTATION 5 JUIN 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION URBANISTE DSI 2014 153 PAP EPE URBANISTE SI. Bpifrance PRESTATION URBANISTE 1 DOCUMENT DE CONSULTATION 5 JUIN 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION URBANISTE DSI 2014 153 PAP EPE URBANISTE SI Bpifrance PRESTATION URBANISTE 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en appel d offres ouvert

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Systèmes d Information pour la Production

Systèmes d Information pour la Production Systèmes d Information pour la Production Introduction générale E. Tranvouez (erwan.tranvouez@univ-amu.fr) Départ. Génie Industriel & Informatique Propos Liminaires Objectif du cours 3 Compréhension des

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens. Facturation, production, gestion de stocks, ressources humaines,

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH)

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) INFORMATION GÉNERAL POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) Département RH Effectif Décembre 2015 Position Permanent PRÉPARÉ PAR Propriétaire Date Département HR 305.1 Nov 2 nd, 2015 Ressource

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE Référentiel métier RESPONSABLE QUALITE 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable Qualité 2. Définition et description synthétique du métier Responsable décrit

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement.

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. GT Architecture Technique d Entreprise Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. LE GT ATE du CRiP Se réunit depuis trois ans Ses membres : des Architectes Techniques

Plus en détail

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION De l Urbanisme à L Urbanisation des SI Urbanisme : Mise en œuvre des politiques urbaines

Plus en détail

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION Préparer le système d information à la transformation numérique POINT DE VUE Auteur: ArnaudPercieduSert Senior Manager au sein de la Direction de l Offre et

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP SOMMAIRE Introduction... 3 Scénarii & tendances...4 Offre de services Netaxis.8 Méthodologie... 9 Infrastructure Technique...11 Livrables...12 Management de Project...13

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Performance industrielle Manufacturing Execution System

Performance industrielle Manufacturing Execution System Performance industrielle Manufacturing Execution System Mai 2013 Capgemini, leader de l intégration MES DEPUIS PLUS DE 25 ANS, CAPGEMINI ACCOMPAGNE SES CLIENTS DANS LA MISE EN ŒUVRE DE PROJETS MES. Une

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

Pilotage de la performance par les processus et IT

Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage par les processus, Apports de la DSI aux processus métiers, Maturité des entreprises en matière de pilotage par les processus. 1 1 Piloter par

Plus en détail

Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI)

Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI) Mise en place du Business Activity Monitoring (BAM) pour piloter les processus logistiques grâce aux Echanges de Données Informatisés (EDI) Thierry BIARD (DHL) MSIR 2006-2008 Soutenance de thèse professionnelle

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation.

Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Ne vous demandez pas ce que l AE peut faire pour vous. Mais ce que vous pouvez faire pour transformer votre organisation. Présentation Isabelle Pascot, MBA Vice-présidente Capital intellectuel Sinapse

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES,

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, ET SI NOUS ADOPTIONS UN PILOTAGE INNOVANT? La problématique pour les dirigeants de caves est de trouver un outil capable de lier les politiques d investissement, de

Plus en détail

ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau

ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau Réunion nationale de la GRICS Le 21 novembre 2007, atelier 134 Jean-Claude Beaudry, Qualiti7 Luc Boudrias, CA, CA-TI Page 1 Contenu

Plus en détail

Développement Offshore. Hervé Bleuer Président Co-fondateur

Développement Offshore. Hervé Bleuer Président Co-fondateur Développement Offshore Hervé Bleuer Président Co-fondateur Hbe consulting : une offre de services flexible et adaptée aux exigences de ses clients Consulting Technologies Offshoring : Plateforme-KIEV Régie

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail