GESTION DES METIERS DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE EN ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DES METIERS DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE EN ENTREPRISE"

Transcription

1 Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale Association des Auditeurs Intelligence Economique Groupes de Travail "Entreprise" Groupe de travail n 1 GESTION DES METIERS DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE EN ENTREPRISE Dernière mise à jour : Juin 2007 Ce document est la propriété exclusive de l'aaie-ihedn Il ne peut être reproduit sans son autorisation expresse

2 SOMMAIRE INTRODUCTION. Contexte de l'intelligence économique 1 APPROCHE D'ENTREPRISE DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE Le plan de recherche d'informations La collecte des informations L'analyse des informations La diffusion des informations traitées La réorientation éventuelle LES METIERS DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE. SES 4 POSTES DE BASE Compétences globales nécessaires aux praticiens de l'intelligence économique en entreprise Compétences requises Qualités requises Connaissances requises Les 4 fiches de poste de base de l'intelligence économique POSTE : DIRECTEUR DE L'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Emploi Corporate de nature transverse POSTE : CHEF DE PROJET INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Ou CONSULTANT INTERNE INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Emploi de nature transverse POSTE : ANALYSTE INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Poste/Emploi pouvant être transverse dans les PME/PMI POSTE : VEILLEUR LES FONCTIONS INDIRECTES DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE CONCLUSION Annexes Glossaire 2/18 Mise à jour : Juin 2007

3 INTRODUCTION. Les métiers de l'intelligence économique même s'ils ne sont pas vraiment récents font partie des métiers flous aux contours irréguliers et dont la description peut être difficile à appréhender par des non initiés. Ce fascicule élaboré par des professionnels de l'intelligence économique en entreprise a pour ambition d'aider les professionnels de ressources humaines ou toute autre personne concernée, à remédier à ce problème en décrivant : 1- les compétences globales nécessaires à la pratique de l'intelligence économique en entreprise 2- quatre fiches concernant les postes de base de l'intelligence économique 3- quelques points concernant les métiers et fonctions indirectes de l'intelligence économique CONTEXTE DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE Face aux changements permanents de l environnement économique, géopolitique, juridique et normatif, il est essentiel pour l'entreprise de pouvoir s'adapter aux évolutions provoquées par les demandes de ses clients, l attitude de ses partenaires et les comportements de ses concurrents. L'entreprise doit donc se doter d'une organisation susceptible de lui fournir les informations nécessaires à la maîtrise de son environnement. Cette organisation, qualifiée d"intelligence économique", doit lui permettre de rester compétitive en regard des enjeux liés à son développement et à sa survie. Parmi les définitions ou concepts de l'intelligence économique, nous citerons : - Le référentiel de formation d'alain Juillet, HRIE (Haut Responsable à l'intelligence Economique) : L'intelligence économique consiste en la maîtrise et la protection de l'information stratégique pour tout acteur économique. - L'Agence Française pour le Développement de l'intelligence Economique (AFDIE) en 2001 : Pour une organisation, l'intelligence économique est l'ensemble des moyens qui, organisés en système de management par la connaissance, produisent une information utile à la prise de décision Par la prise en compte des métiers de l'intelligence économique, ce document se veut suivre les démarches du Député du Tarn, Bernard Carayon, puis d'alain Juillet, dans une optique des intérêts de la Nation et donc de nos entreprises françaises. L'intelligence économique en entreprise est reconnue comme une impérieuse nécessité. Cependant, cette discipline, déjà pratiquée par certains groupes est une nouveauté pour la plupart des entreprises. Ainsi, la dimension "RH" n'est prise en compte que par très peu d'entre elles. Face à l'évolution des contextes précités, chaque entreprise devra s'adapter et franchir le cap de sa "résistance au changement". Elle a tout à y gagner, car cela lui permet de donner un essor nouveau à la culture d'entreprise, de re dynamiser les efforts des collaborateurs et d'innover dans sa stratégie de ressources humaines. Il se trouve que la direction des ressources humaines a un rôle important dans le choix des collaborateurs en intelligence économique de l'entreprise. Car elle doit désormais prendre en compte la nécessité de gérer de nouvelles formes de travail et déceler des compétences particulières et propres à la pratique de cette spécialité. Ce document situe donc dans un premier temps la dimension de l'intelligence économique par rapport à des intérêts nationaux de défense économique de l'entreprise (cycle du renseignement). Dans un deuxième temps, il donnera la description des 4 postes les plus courants de l'intelligence économique : - Responsable de l'intelligence économique - Chef de projet intelligence économique - Analyste intelligence économique - Veilleur Ensuite seront évoquées les fonctions indirectement concernées par l'intelligence économique, mais ne pratiquant pas cette spécialité. Ces fonctions seront appelées "fonctions indirectes" de l'intelligence économique. En conclusion seront proposés des exemples d'évolution des métiers de l'intelligence économique. 3/18 Mise à jour : Juin 2007

4 1 Approche d'entreprise de l'intelligence économique Importance et enjeux de l'intelligence économique pour l'entreprise. Dans un environnement fortement concurrentiel, l entreprise se doit en permanence d anticiper les évolutions, d où le rôle essentiel de l information. Cette information doit être traitée, afin de lui permettre de préserver son potentiel de développement, et de mener des plans d'actions. Ces plans d'actions viseront par exemple, à accroître ses parts de marchés, à mener des stratégies d'influence, à contrecarrer les éventuelles actions de déstabilisation, etc... Ce qui suppose de disposer d'une structure d'intelligence économique Les décideurs de l'entreprise ou d'une organisation expriment leurs besoins en information stratégique. Ces besoins peuvent être : Permanents, car liés à ses missions et à ses objectifs globaux et/ou stratégiques fondamentaux. Exemples de besoins permanents : la surveillance des concurrents, la surveillance des clients, la surveillance de la réglementation, la surveillance des projets des gouvernements nationaux ou de la Communauté Européenne, la surveillance des règles de l'omc (Organisation Mondiale du Commerce), la recherche de situations de rupture (brevets, nouvelles technologies, nouveaux entrants ). Temporaires, car liés à des projets ponctuels. Exemples de besoins temporaires : lancement de nouveaux produits, recherche de nouveaux débouchés (nouveaux secteurs de clientèle, nouveaux secteurs géographiques, nouveaux partenaires ), projets de diversification. Prioritaires, car liés à une crise. Exemples de besoins prioritaires : projets de fusion-acquisition dans le secteur d'activité de l'entreprise, attaque médiatique suite à un problème interne Pour répondre aux besoins exprimés par la direction, le responsable intelligence économique traduit chacun d'entre eux en un "projet d'intelligence économique". Ce projet devra être traité selon un processus modélisé au travers de différentes étapes par le "cycle de l'information" ou "cycle du renseignement". Ces étapes qui s'enchaînent ou se superposent avec méthode et pragmatisme, sont les suivantes : 1- le plan de recherche d'informations (aussi dénommé plan d'orientation ou plan de renseignement) 2- la collecte des informations 3- l'analyse des informations 4- la diffusion des informations traitées 5- la réorientation éventuelle 1.1 LE PLAN DE RECHERCHE D'INFORMATIONS La définition du "plan de renseignement" a pour but de définir l'organisation, les objectifs, les moyens du projet. A ce stade sont notamment définis les axes et les cibles pour la collecte d'informations, ainsi que le niveau de protection lié aux impératifs de confidentialité. Il s'agit d'une activité de planification et de gestion de projet. 1.2 LA COLLECTE DES INFORMATIONS La "collecte" consiste à rechercher en fonction des axes de veille prédéterminés, des informations particulières sur des thèmes, des événements ou des entités. Les sources peuvent être électroniques, papier ou humaines (visites de salons, réseau personnel ou professionnel). Au titre de cette activité de surveillance, l'acteur de la collecte doit vérifier la véracité de l'information et de ses sources, puis la qualifier et la gérer. Il s'agit d'une activité de recherche et de prétraitement d'informations. 4/18 Mise à jour : Juin 2007

5 1.3 L'ANALYSE DES INFORMATIONS L' "analyse" consiste à recouper les informations collectées, à les replacer dans un contexte commun, à dégager du sens pour parvenir à une intelligence de situation afin d'anticiper des tendances. Pour certains aspects, l'analyste fait appel à des experts. Il s'agit d'une activité de traitement, d'exploitation et de synthèse des informations. 1.4 LA DIFFUSION DES INFORMATIONS TRAITEES La "diffusion" consiste à fournir les informations élaborées (notes d'alerte, synthèses), au bon moment et sous la forme voulue, à une liste de destinataires sélectionnés afin qu'ils puissent déterminer les opportunités ou faire face aux menaces, notamment au travers d'actions d'influence ou de contre-influence (lobbying). L'action qui en découlera sera : - soit une activité de communication stratégique et d'enrichissement de bases de connaissance - soit une opération d'intelligence économique en entreprise 1.5 LA REORIENTATION EVENTUELLE Les informations ainsi dégagées doivent être confrontées en permanence aux besoins exprimés en début du cycle, et chaque nouveau questionnement relance un nouveau cycle du renseignement. (Voir page suivante le schéma du "Cycle de l'intelligence économique"). Selon l'organisation interne, une même personne peut assurer plusieurs étapes de ce cycle. Par ailleurs, les personnes intervenant dans ce cycle peuvent être dédiées à ce type d'activité ou assurer d'autres responsabilités opérationnelles ou fonctionnelles. Les fiches de poste du présent document ont pour objectifs de définir les caractéristiques nécessaires à l'accomplissement de chacune des étapes du cycle. 5/18 Mise à jour : Juin 2007

6 CYCLE DE L'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE EN ENTREPRISE "Environnement" de l'entreprise : Clients, Concurrents, Médias, Pouvoirs publics, Autres (ONG, ) Influence / Contre-influence (lobbying) Direction Opérationnel Stratégique Enjeux de l'intelligence Économique pour l'entreprise Politique / Organisation / moyens en Intelligence Économique Sources documentaires Sources humaines Collecte - Actions de recherche - Gestion des sources - Pré-traitement Stratégie de l'entreprise Forces et Faiblesses Menaces et Opportunités Besoins Permanents en information stratégique Projets d'intelligence Économique Plan de renseignements - Plans de recherche - Organisation des moyens (humains, outils) - Comparaison résultats obtenus / besoins exprimés Protection Analyse - Qualification - Mise en perspective - Création de sens Projets de l'entreprise Besoins Temporaires en information stratégique Diffusion -Synthèses -Gestion des listes de distribution Crises Besoins Prioritaires en information stratégique Base de connaissances "Experts" 6/18 Mise à jour : Juin 2007

7 2 Les métiers de l'intelligence économique. Ses 4 postes de base 2.1 COMPETENCES GLOBALES NECESSAIRES AUX PRATICIENS DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE EN ENTREPRISE Auparavant, définissons les termes "compétence" et "qualité", que l'on retrouve dans les définitions de postes. Le dictionnaire Larousse indique : - Compétence. Capacité reconnue en telle ou telle matière, et qui donne le droit d'en juger. - Capacité. Aptitude à faire, à comprendre quelque chose. - Qualité. Manière de quelque chose, d'être bonne ou mauvaise, état caractéristique // Ce qui fait le mérite, la valeur de quelqu'un sur le plan moral, intellectuel, etc... vertu, aptitude. Pour l'organisme de formation CEGOS, la compétence en situation de travail se définit selon les trois critères : action, contexte et nature. - La compétence par rapport à l'action : elle se fabrique, se développe, s'actualise dans l'action à travers la réalisation, la production. - La compétence par rapport au contexte : On est compétent dans une situation donnée, pour résoudre un problème donné, et non pas en général. - La compétence par rapport à sa nature. La compétence est alors la combinaison, l'intégration de différents éléments : les savoir-faire, la compréhension des situations, des modes de coopération, des informations qui viennent caractériser telle situation par rapport à une autre... Norme AFNOR X Mise en œuvre, en situation professionnelle, de capacité qui permettent d'exercer convenablement une fonction ou une activité Ce document utilisera le terme "compétence" pour définir l'expertise et le terme "qualité" pour définir la manière d'être. 7/18 Mise à jour : Juin 2007

8 De manière globale, la pratique de l'intelligence économique repose sur les qualités relationnelles et les compétences à maintenir un réseau et à trouver l'information pertinente, voire sensible 1. Ces qualités et compétences sont normalement intégrées à la définition des trois postes suivants : - responsable de l'intelligence économique - chef de projet intelligence économique - analyste intelligence économique Cependant, elles sont citées ici dans ce paragraphe, afin de ne pas alourdir la description des fiches Compétences requises Maintien de réseaux internes et externes Capacités de synthèse et bon rédactionnel Capacités à travailler en équipe et en mode projet Qualités requises Excellent relationnel Communicant Hauteur de vue et ouverture d'esprit Visionnaire, sachant anticiper Psychologie de l'humain (Missions de type HUMINT) Perception, (notamment dans la pratique de l'influence et du social-engineering) Dynamisme, réactivité Atypisme, non conformisme Créativité, originalité Connaissances requises Connaissances des contextes économiques mondiaux, des marchés internationaux, de la géopolitique, de la géostratégie et des relations internationales Connaissances de base en finance (Lecture de rapports annuels) Minimum de connaissances juridiques Anglais impératif De l'avis de tous les professionnels et des opérationnels du métier, l'intelligence économique est surtout un comportement et une façon d'être, que l'on a plus ou moins en soi, et qu'il n'est pas facile d'acquérir, notamment en ce qui concerne la pratique du social-engineering. Cette pratique particulière est une capacité personnelle, permettant d'obtenir des informations difficiles d'accès. Pour tous les postes, l'éthique est de rigueur 1 Cette capacité est appelée "Humint" (HUMan INTelligence) 8/18 Mise à jour : Juin 2007

9 2.2 LES 4 FICHES DE POSTE DE BASE DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE Les 4 fiches de poste de base de l'intelligence économique sont les suivantes : - responsable de l'intelligence économique - chef de projet intelligence économique - analyste intelligence économique - veilleur Il est à noter que suivant les entreprises et leur culture, le vocabulaire utilisé peut être différent. Par exemple : - Directeur de l'intelligence économique, Responsable de l'intelligence économique; mais aussi Délégué à l'intelligence économique (de moins en moins, toutefois) - Veilleur, chargé de veille Certaines entreprises ont aussi des consultants internes en intelligence économique (donc des salariés de l'entreprise), qui peuvent être considérés comme chefs de projets. D'autre part, suivant la taille de l'entreprise, les métiers de l'intelligence économique peuvent se regrouper. C'est à dire que le praticien pourra avoir une double ou triple fonction. Si pour un grand groupe, il peut-être nécessaire d'avoir les 4 types de postes cités ci-dessus, pour une PME/PMI, les postes suivants pourront être regroupés : Cas de deux personnes pour 3 fonctions : Exemple1 1- Responsable intelligence économique regroupé avec Analyste intelligence économique (ou Consultant interne) 2- Veilleur Exemple2. 1- Responsable intelligence économique 2- Analyste intelligence économique regroupé avec Veilleur Cas d'une seule et même personne dont le poste regroupe 3 fonctions Exemple3. Chef de projet intelligence économique regroupé avec Analyste et Veilleur 9/18 Mise à jour : Juin 2007

10 2.2.1 POSTE : DIRECTEUR DE L'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Emploi Corporate de nature transverse De manière globale, les connaissances, qualités et compétences nécessaires seront identiques à celle de "Consultant Interne intelligence économique". - Sa compétence en intelligence économique n'est pas technique, mais globale et fonction des métiers de l'entreprise - En relation avec les responsables des différentes entités de l'entreprise (Entités opérationnelles ou fonctionnelles, branches, Business Unit), il est "Responsable de la maîtrise et de la protection de l'information stratégique pour son organisation". Rattaché à la tête de groupe, il participe au comité stratégique et il se tient au fait des problèmes du groupe, il est membre des Comités Directeurs. Fonctions/tâches du poste Décline les orientations stratégiques et les objectifs opérationnels et définit les actes de surveillance, les enjeux, les actions et les moyens, et fait valider les projets par la direction Obtient les moyens et adapte l'organisation en fonction de ces enjeux S'assure de la protection de l'information Participe à la gestion de crise Participe aux opérations d'influence et lobbying en relation avec les entités concernées Participe au recrutement des professionnels de l'intelligence économique Participe à la mise en place de la structure d'intelligence économique si celle-ci est inexistante Participe à la mise en place des modules de sensibilisation en intelligence économique Coordonne et anime le réseau interne de remontée d'information Maintient des réseaux utiles à l'entreprise Fait respecter l'éthique et la déontologie S'enquiert des aspects juridiques de l'intelligence économique et fait respecter la charte interne Compétences requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Capacité à porter des projets Lobbying, influence et contre-influence Qualités requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Visionnaire et à l'écoute de ses réseaux internes Charismatique, leader Force de caractère et diplomatie, afin de pouvoir faire remonter l'information "qui dérange" Connaissances et expertises requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Vision globale de l'intelligence économique Connaissance de son entreprise et de ses problématiques Connaissance des secteurs d'activités liés à ceux de son entreprise 10/18 Mise à jour : Juin 2007

11 2.2.2 POSTE : CHEF DE PROJET INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Ou CONSULTANT INTERNE INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Emploi de nature transverse Le consultant interne intelligence économique ou le chef de projet intelligence économique est rattaché au responsable intelligence économique de son entreprise ou de son unité. Mais il peut aussi être rattaché à un département car les experts métiers peuvent prendre en charge des missions d'intelligence économique. Les connaissances, qualités et compétences requises sont identiques à celle de "Responsable intelligence économique". La différence réside dans le fait que ce poste mène des démarches "terrain" d'obtention d'informations, et réalise les études attenantes à cette démarche. Ce poste de nature Corporate, chargé de missions transverses "intelligence économique" pour différentes entités internes : - mène des opérations de recherche d'informations "terrain" - élabore des études et des benchmarks - s'assure de l'adéquation permanente projet/enjeux/moyens/organisation/délais - met en place l'organisation des projets et les pilote Fonctions/tâches du poste Se tient au fait des problèmes du groupe, participe aux revues de projets Se tient au fait ce qui se fait en externe en matière d'intelligence économique Est force de propositions et émet des alertes de type "menace/opportunité" En cas d'alerte "menace/opportunité", en étudie la pertinence et mène des enquêtes Coordinateur/Animateur réseau interne Maintient des réseaux utiles à l'entreprise Participe au recrutement des professionnels de l'intelligence économique Participe à la mise en place de la structure d'intelligence économique si celle-ci est inexistante Participe aux opérations d'influence et lobbying en relation avec les entités concernées Peut participer à la mise en place des modules de sensibilisation en intelligence économique Compétences requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Lobbying, influence et contre-influence Qualités requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Charismatique, leader Intérêt, curiosité Perception et psychologie de l'humain (capacité à mener des interviews et des missions de type HUMINT) Pratique du social-engineering Sachant anticiper Connaissances et expertises requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Vision globale de l'intelligence économique Connaissance de son entreprise et de ses problématiques Connaissance du secteur d'activité de son entreprise, de son entreprise et des ses problématiques Connaissances financières et juridiques de base 11/18 Mise à jour : Juin 2007

12 2.2.3 POSTE : ANALYSTE INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Poste/Emploi pouvant être transverse dans les PME/PMI De manière globale, ce poste est de type "Chargé d'études". Il analyse les "fiches remontées par l'équipe de veille et met en perspective les évolutions significatives de l'environnement d'une organisation. Il met en évidence les menaces/opportunités géopolitiques, géostratégiques, concurrentielles, d'investissements, etc... Dans les grosses structures, le titulaire du poste peut-être en relation avec le "Consultant Interne intelligence économique". Fonctions/tâches du poste Qualifie les informations reçues et s'assure de leur pertinence Remonte les alertes : opportunités/menaces Remonte les sujets sensibles Se tient au fait de qui se fait en externe en matière d'intelligence économique Imagine des tendances et établi des scénarii Animateur de réseau (veilleurs) Participe aux salons et conférences externes à la fois dans le secteur de l'intelligence économique et dans le secteur d'activité de son entreprise pour la prise de contacts Définit les orientations de recherches semestrielles/annuelles Enrichit les référentiels de connaissances Peut participer aux opérations d'influence et lobbying en relation avec les entités concernées Peut participer à la mise en place des modules de sensibilisation en intelligence économique Compétences requises (en plus de celles indiquées en pg 8) Savoir trouver les "ruptures dans les notes des veilleurs", Capacité d évaluation d une situation ou d un fait et de sa logique sous-jacente Lobbying, influence et contre-influence Qualités requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Excellent relationnel (capacités d'écoute des veilleurs) Très bon communicant (sens du partage de l'information) Hauteur de vue, ouverture d'esprit Atypisme, non-conformisme Curiosité Cultiver la modestie Connaissances et expertises requises (en plus de celles évoquées en pg 8) Vision globale de l'intelligence économique Connaissance du secteur d'activité de son entreprise et des ses problématiques 12/18 Mise à jour : Juin 2007

13 2.2.4 POSTE : VEILLEUR Assure une veille spécialisée sur l'environnement de son organisation en fonctions d'axes de veille prédéterminés. La veille est une fonction générique de l'entreprise. Fonctions/tâches du poste Surveillance sectorielle/métiers du pôle d'activité pour lequel travaille le veilleur Collabore avec l'analyste intelligence économique, dans le cadre de son secteur d'activité Effectue des recherches documentaires de type "sources ouvertes" Contrôle et vérifie les sources d'information (fiabilité, richesse, fraîcheur, accessibilité, coût) Gère la base de données informationnelle Etablit des notes et synthèses Participe aux salons et conférences professionnelles de son secteur d'activité Utilise les outils de recherche sur Internet Se tient au fait de l'actualité des outils de recherche internet et des propositions conséquentes à ce sujet Compétences requises Maîtrise des outils informatiques de recherche et de traitement de l information Capacité à travailler en équipe et en mode projet Qualités requises Curiosité intellectuelle Ouverture d'esprit Atypisme Sens du partage de l'information Esprit de synthèse Réactivité Persévérance Rigueur Connaissances et expertises requises Bonne culture générale Connaissances des marchés et économies mondiales Connaissances géopolitiques et relations internationales Anglais impératif Aptitude à programmer les outils techniques de recueil 13/18 Mise à jour : Juin 2007

14 3 Les fonctions indirectes de l'intelligence économique Tout salarié se doit d'être impliqué dans la démarche d'intelligence économique de son entreprise et d'apporter sa contribution par la remontée d'informations. A un moindre niveau d'implication, tout salarié doit se considérer comme "capteur" d'information dans la mesure où il peut faire remonter occasionnellement de l'information. Le salarié, qui par ses fonctions peut ramener de l'information de façon régulière, sera un "collecteur" d'information. Ci-dessous, quelques exemples, parmi d'autres, de métiers liés de façon indirecte à l'intelligence économique en entreprise. Les métiers liés à la gestion des connaissances La direction financière dans la mesure où elle produit des analyses et a donc des veilleurs Les métiers de la communication et du lobbying Les commerciaux, qui sont les principaux collecteurs d'information Les acheteurs, dans la mesure ou ils sont appelés à confier des travaux de prestations intellectuelles à des prestataires qui peuvent intervenir sur ses sujets sensibles pour l'entreprise La sécurité globale, de par ses fonctions de protection du patrimoine et en tant que garante de la sécurité des locaux Les métiers de la sûreté Les métiers de la prospective, dans la mesure où il y a projection des futures situations de l'entreprise. Veilleur. Ce métier peut être une fonction indirecte de l'intelligence économique sur une thématique précise. Parmi les métiers indirects les plus impliqués, ci-dessous quelques fiches de poste sommairement décrites. Lobbyistes. Fonctions. - Développer et entretenir des réseaux humains - Développer des argumentaires spécifiques pour chaque instance ciblée - Détecter des signaux faibles permettant d'anticiper les nouvelles législations, normes, décisions politiques Compétences - Très bonne connaissance des institutions et des entreprises - Connaissances biographiques des individus impliqués et cartographie des réseaux humains Qualités : très bon relationnel, grande capacité d'écoute, rigueur Informaticiens affectés à la gestion des connaissances (ou encore "knowlegde management") Fonctions. - Déployer, maintenir, optimiser les infrastructures matérielles et logicielles concernant les activités d'intelligence économique - Participer au choix des outils d'intelligence économique - Garantir la sécurité informatique des solutions retenues Compétences - Maîtrise de l'architecture des systèmes de l'information Qualités : capacité d'écoute, rigueur Documentalistes Fonctions. - Collecter, diffuser, classer, stocker, enrichir le système d'information documentaire Compétences - Maîtrise des techniques documentaires, des outils de gestion de contenu et des logiciels bureautiques Qualités : rigueur, curiosité intellectuelle 14/18 Mise à jour : Juin 2007

15 - La gestion de crise. Un point spécial est consacré à la gestion de crise, car certaines sociétés l'impliquent dans les fonctions d'intelligence économique, alors que pour d'autres, il n'en est pas question. - "L'information de crise est différente de celle de la cellule de crise. Elle correspond à l'information qui a été cherchée pour le besoin ponctuel de la crise". - "La fonction intelligence économique dans sa globalité n'est pas forcément gestionnaire du management de crise. Cependant, en cas de crise, le responsable de l'intelligence économique, le consultant interne et l'analyste doivent être tenus au courant, afin d'en tirer un retour d'expérience utile, et éviter que cela ne se reproduise." De manière globale, on peut considérer que tous les métiers de l'entreprise ont des fonctions indirectes plus ou mois prononcées en intelligence économique, que l'on peut répartir en 3 familles : fonctions de collecteurs d'information fonctions de gestionnaires d'outils fonctions de protection du patrimoine 15/18 Mise à jour : Juin 2007

16 CONCLUSION Ce document a voulu donner une description de ce que pouvaient être les activités des praticiens de l'intelligence économique en entreprise. La pratique de l'intelligence économique relève surtout de la façon d'être. Quant aux métiers de l'intelligence économique, ils devront être adaptés à la taille et à la stratégie de l'entreprise. Nous conclurons notre rapport en donnant ci-dessous un aperçu de l'évolution que peuvent avoir les praticiens de l'intelligence économique. Evolution des métiers de l'intelligence économique Les métiers de l'intelligence économique peuvent évoluer vers toute activité de conseil ou toute activité ayant trait à la stratégie de l'entreprise. Le professionnel de l'intelligence économique pourra évoluer en fonction de ses activités professionnelles ou en fonction du secteur d'activité de l'entreprise. Aucune règle précise n'est définie. Cependant, le lecteur pourra trouver ci-dessous quelques exemples d'orientation donnés à titre indicatif. Evolution vers les relations institutionnelles Un professionnel de l'intelligence économique intervenant sur les missions de fusion-acquisition de sociétés étrangères, ayant donc eu à faire des recherches auprès d'organismes à caractère gouvernemental 2 pourra s'orienter vers un poste de "Chargé des relations institutionnelles". Evolution vers les métiers de type études de marchés, études marketing Un praticien de l'intelligence économique ayant la charge des marché émergents d'europe Centrale pourra par exemple s'orienter vers un poste de chargé d'études marketing dans le périmètre de cette zone géographique. Evolution vers les relations internationales De même que précédemment, un praticien de l'intelligence économique ayant la charge des marchés émergents d'amérique Latine pourra par exemple s'orienter vers un poste de conseiller géoéconomique et géopolitique de cette zone géographique. Evolution vers les métiers de type relations publiques, lobbying, communication Tout professionnel de l'intelligence économique s'étant constitué un bon réseau doit pouvoir évoluer vers les métiers relationnels et les métiers de la communication en général. Les métiers de l'intelligence économiques touchant tous les aspects de l'entreprise, pourront donc évoluer vers de nombreuses activités, dont les plus courantes sont : les activités de communication et lobbying les activités de décideur les activités d'études et d'analyse DREE, Ministère de l'economique et des finances, Postes d'expansion Economique, Ministère des affaires étrangères pour l'acquisition des sociétés non françaises, etc... 16/18 Mise à jour : Juin 2007

17 ANNEXE1 Contacts pour plus d'informations Tous les contributeurs ayant participé à l'élaboration de ce fascicule sont tous des professionnels de l'intelligence économique en entreprise et certains sont issus du renseignement d'origine militaire. Tous sont aptes à fournir des informations sur toutes les thématiques concernées par l'intelligence économique. Cependant ci-dessous est donnée la liste des contributeurs de ce fascicule par thématique de référence, pour le cas ou le lecteur souhaiterait des informations plus précises. - Intelligence économique opérationnelle en entreprise : Myrna-Ivy Martinet Tél : +33 (0) (Pilote du groupe de travail) - Cycle de l'information en entreprise : Christian Lorta Tél : +33 (0) Anne Ridel Tél : +33 (0) Patrick Roccia Tél : +33 (0) Profil des collaborateurs intelligence économique et fiches de poste : Frédéric Lucard Tél : +33 (0) Myrna-Ivy Martinet Tél : +33 (0) Thomas Priouret - Stratégie d'entreprise : Alain Deyber Tél : +33 (0) Claude Floret Christian Van Dorpe Tél : +33 (0) Nous remercions deux contributeurs dont le secteur d'activité est sensible et qui ont préféré garder l'anonymat /18 Mise à jour : Juin 2007

18 GLOSSAIRE Ce glossaire, très succinct, regroupe quelques termes et sigles propres à l'intelligence économique. Il est utile de les connaître, car ils font partie du langage courant de l'intelligence économique. Origine du terme : fr=france, jp=japon, uk=united Kingdom, us=united States Big Brother uk "Grand Frère". Personnage terrible et omniprésent, qui surveille en permanence les citoyens dans la fiction de George Orwell intitulée "1984" et consacrée aux techniques totalitaires. Ce terme est ainsi couramment repris en intelligence économique, pour indiquer une surveillance portant atteinte aux libertés individuelles et au respect de la vie privée. IE fr Intelligence Economique. IEC, IES fr Intelligence Economique et Concurrentielle. Intelligence Economique et Stratégique Intelligence # Counter intelligence (CI) uk Le terme "intelligence", très général, regroupe à la fois l'intelligence économique et tout ce qui a trait au Renseignement # Contre-intelligence : ensemble des actions permettant de se protéger de l'intelligence de ses adversaires. Influence # Contre-influence Les termes "Influence" # "Contre-influence", moins militaires, peuvent aussi être utilisés. Infowar / Infoguerre us INFOrmation WARfare / Guerre de l'information JETRO jp Japan Externat TRade Organisation. Agence de renseignement économique dépendant du MITI. MITI jp Japon. Ministère du Commerce International & de l'industrie. Social engineering us Ingénierie sociale. Faculté d'une personne à obtenir des informations, plus souvent par contact téléphonique. Ci-dessous, quelques termes propres aux activités de renseignement qui peuvent être rencontrés dans la thématique de l'intelligence économique. Il est également utile de les connaître. ACINT ACOUSTINT us ACOUSTical INTelligence. Obtention d'informations par moyens d'écoutes électroniques. C4I ISR us Command, Control, Communications, Computers, Intelligence, Interoperability, Surveillance and Recognition. Service du Pentagone, affecté à la défense pour le commandement, le contrôle, les communications et le renseignement. ELINT us ELectronic INTelligence. Obtention d'informations par moyens électroniques. HUMINT us HUMan INTelligence. Obtention d'informations par utilisation de moyens humains. IMINT us IMagery INTelligence. Obtention d'informations par imagerie (satellites, etc...) NACIC us National Counter Intelligence Center. OSINT us Open Source INTelligence. Obtention d'informations par sources ouvertes SIG fr Système d'informations Géographiques. SIGINT us SIGnal INTelligence. Obtention d'informations par moyens utilisant les signaux de télécommunication. Quelques acteurs français concernés par le traitement de l'information ADBS ADIT AF2I ou AFII GFII Association des Professionnels de l'information et de la Documentation. Agence pour la Diffusion de l'information Technologique. Association Française des Intermédiaires en Information. Groupement Français de l'industrie de l'information. Quelques acteurs français de l'intelligence économique AFDIE Agence Française pour le Développement de l'intelligence Economique AFNOR Association Française de NORmalisation. ARIST Agence Régionale de l'information Scientifique & Technique. CCI Chambres de Commerce et d'industrie CED www. ced.asso.fr Cercle Economie Défense IFIE Institut Français de l'intelligence Economique INHES Institut National des Hautes Etudes de Sécurité (Ex IHESI, Institut des Hautes Etudes de Sécurité Intérieure) IERSE Institut d'etudes et de Recherche pour la Sécurité des Entreprises. (Président : Rémy Pautrat) MEDEF Mouvement du Développement des Entreprises Françaises, avec son cercle IES (Intelligence Economique et Stratégique) OSEO-Anvar Agence Nationale de Valorisation de la Recherche /18 Mise à jour : Juin 2007

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Étude des métiers du contrôle dans la banque

Étude des métiers du contrôle dans la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Étude des métiers du contrôle dans la banque Paris, le 15 décembre 2009 0 Table

Plus en détail

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N T A TR CO M PA G I Q U G I T LL IT R RA IG C S MD D A T A LY S D I CMAIS Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique L Intelligence au service de l information www.cmais-strat.com

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > RESPONSABLE INGÉNIERIE ET ETUDES DATE DE MODIFICATION : 06/02/2015 FAMILLE : Conception /

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview.

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview. Page 1 Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert en développement sous Qlikview à l Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) 13 décembre 2013

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F)

Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Ile-de-France Stage Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Direction :Risk and Permanent Control Type de Métier :Engagement et Risques Date de prise

Plus en détail

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom: Prénom: Visa: RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom: DOS SANTOS Prénom: Joseph Visa: Date: 23/08/2014

Plus en détail

Pilotage et gouvernance d entreprise

Pilotage et gouvernance d entreprise 15 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de participer à la détermination des orientations stratégiques et politiques de l entreprise, et de garantir leur mise en œuvre, sous

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Doc control

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Doc control RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > CONTRÔLEUR DOCUMENTAIRE DATE DE MODIFICATION : 06/02/2015 FAMILLE : Coordination Projets APPELLATIONS

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS Christophe GINESY - Cyril PEREIRA PLAN GENERAL I INTRODUCTION Définition : veille, IE, recherches d information II NOTRE APPROCHE Constats, retours d expérience

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Etudes et développement Référentiel Métiers

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION ET D INTERPRETATION INTERARMEES DE L IMAGERIE DE CREIL CHEF DE CELLULE D INTERPRETATION ET D ANALYSE D IMAGES NIVEAU III

CENTRE DE FORMATION ET D INTERPRETATION INTERARMEES DE L IMAGERIE DE CREIL CHEF DE CELLULE D INTERPRETATION ET D ANALYSE D IMAGES NIVEAU III CENTRE DE FORMATION ET D INTERPRETATION INTERARMEES DE L IMAGERIE DE CREIL CHEF DE CELLULE D INTERPRETATION ET D ANALYSE D IMAGES NIVEAU III METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES REFERENTIEL D ACTIVITE ET DE

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

RESPONSABLE MARKETING

RESPONSABLE MARKETING LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : ÉCONOMIE - GESTION - FINANCE RESPONSABLE MARKETING Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 35 s L'enseignement de découverte professionnelle

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD Intelligence Économique CCI de Saumur : mode - 29 avril d emploi 2006 L intelligence Intelligence économique économique au cœur : de votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe

Plus en détail

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques 23 23 Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques Assistant Ingénieur en traitement de données scientifiques Ingénieur d'études en traitement de données scientifiques

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus?

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? Pourquoi le C - GSI Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? La gouvernance des systèmes d information désigne l ensemble

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 24 MAI 2013 DELIBERATION N CR-13/20.283 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale de développement d'une gestion prévisionnelle des emplois

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE Poste tenu par : Responsable hiérarchique : Le Chef du Service 1) DENOMINATION DU POSTE : DESCRIPTION DE POSTE Responsable de la Cellule Gestion Carrière et Rémunération des Personnels titulaires de la

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

Webmaster. Définition du métier

Webmaster. Définition du métier Famille métier : Domaine d intervention : Communication multimédia En agence En entreprise Autres appelations : Webmeste, Animateur(trice) de site internet/web Définition du métier Technique, opérationnel,

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Département Sécurité Économique Le Département Sécurité Économique de l INHESJ dispense des formations de haut niveau sur les thèmes liés à la protection (sécurité/sûreté)

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

E-mail : contact@omc.be

E-mail : contact@omc.be ENSEMBLE VERS LE SOMMET Organisation & Management Consulting SPRL Rue Monrose 5 1030 Bruxelles http://www.omc.be Tel & Fax : + 32 2 242 19 68 E-mail : contact@omc.be TVA : BE.864.436.383 RPM Bruxelles

Plus en détail

Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique Anticiper au moindre coût

Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique Anticiper au moindre coût Le 05 novembre 2013 Ni naïf, ni paranoïaque : sachez protéger votre valeur ajoutée La veille stratégique LA VEILLE, POURQUOI? 1. Enjeux de la démarche NE PAS PAYER LE COÛT DE L IGNORANCE 2. Intérêts pour

Plus en détail

Référentiel projet QualiForma (AUF/Bureau Maghreb) 1/7

Référentiel projet QualiForma (AUF/Bureau Maghreb) 1/7 Annexe 1 : Référentiel des compétences L amélioration de la qualité de l enseignement supérieur et de la recherche constitue de nos jours une préoccupation majeure des différents acteurs. Cette amélioration

Plus en détail

IEMA-4. Appel à participation

IEMA-4. Appel à participation Appel à participation Les tendances, méthodes et outils de mise en place des cellules de veille et d intelligence économique Sensible aux nouveaux enjeux en matière de veille, d intelligence économique

Plus en détail

N 04/D/30: Documentaliste

N 04/D/30: Documentaliste Domaine d'activités Famille professionnelle Autres appellations Correspondances ROME, RIME, FPH, NSF/CNIS N 04/D/30: Documentaliste Emplois liés Facteurs d'évolution Services à la population Bibliothèques

Plus en détail

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du :

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : Motif d actualisation : Internalisation ressources 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009 Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel Avril 2009 SOMMAIRE I. LE PROJET : «LE BAROMÈTRE SOCIAL INSTITUTIONNEL» P. 3 II. LA MISE EN PLACE P. 4 III. LES THÈMES ABORDÉS P. 5 IV. LA CONCRÉTISATION

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Veille institutionnelle, plurilinguisme et traduction: le cas d Interpol

Veille institutionnelle, plurilinguisme et traduction: le cas d Interpol Université de Genève Ecole de Traduction et d Interprétation 28-29 Mai 2008 Veille institutionnelle, plurilinguisme et traduction: le cas d Interpol Astrid GUILLAUME Maître de Conférences Université de

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales FORMATION CONTINUE 2015-2016 Accélérateur de compétences commerciales LA VENTE AU COEUR DE NOS FORMATIONS Sup de V, l école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France, est une école d excellence

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

3. Evolution des activités et des compétences de l Action sociale

3. Evolution des activités et des compétences de l Action sociale 3. Evolution des activités et des compétences de l 3.1 Au plan des activités Les tendances d évolution évoquées dans le chapitre précédent ne semblent pas modifier la nature intrinsèque des activités de

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A)

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A) 13 Communication Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de renforcer la notoriété de l entreprise, de mettre en valeur ses produits, d améliorer la qualité de ses échanges d informations

Plus en détail

ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière

ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière ri CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Chargé d'affaires Prescription Immobilière Filière d': Vente et Services Clients Code emploi: Métier: Gestionnaire de Clientèle Spécialisée Rattachement

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

ISO 27001 conformité, oui. Certification?

ISO 27001 conformité, oui. Certification? ISO 27001 conformité, oui. Certification? Eric Wiatrowski CSO Orange Business Services Lead Auditor ISMS Conférences normes ISO 27001 21 Novembre 2007 1 sommaire Conformité vs certification La démarche

Plus en détail

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management des organisations», IAE de Bordeaux, Université Montesquieu

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE Intitulé du poste : Chef du service des Boutiques et de la Billetterie Catégorie statutaire : contractuel groupe IV Domaine(s) Fonctionnel(s) : métiers du développement des institutions

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

L anticipation au service de l aide à la décision

L anticipation au service de l aide à la décision L anticipation au service de l aide à la décision Jean-Louis TERTIAN Adjoint du Coordonnateur ministériel à l intelligence économique Service de Coordination à l Intelligence Economique 2 octobre 2014

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail