SEMINAIRE. CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEMINAIRE. CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES"

Transcription

1 SEMINAIRE CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle? Après la crise, les autorités se sont attachées à mieux appréhender le processus d information sur les risques à différents niveaux (business unit, filiales, gouvernance des risques, directions générales, etc.) avec un besoin de cohérence de bout en bout évident, reposant sur un process qualitatif des données à agréger et une meilleure capacité de réaction et de consolidation au niveau Groupe. Les obligations de reporting (EMIR, REMIT, MIFID II, CRR/CRD I, etc.) prennent alors une dimension centrale dans les organisations avec des conséquences prudentielles et compétitives. Le Comité de Bâle en fixe les nouvelles orientations «Principles for Effective Risk Data Agrégation and Risk Reporting : - Obligations vis-à-vis des clients : adaptation selon les métiers, le produit concerné, la nature des contreparties ou le volume des opérations traitées. - Obligations vis-à-vis des autorités elles-mêmes avec priorité à la dimension «transparence» (Pilier 2 Bâle 3) - Impactes sur qualité de la prise de décision et communication. INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Séminaire DATE 25 Mars 2014 LIEU Hôtel Clarion St- Honoré 214 rue du Fbg Saint- Honoré, PARIS PARTICIPATION 400 HT Pris en charge dans le cadre de la formation continue (DIF) INSCRIPTION CONTACT OBJECTIFS L objectif de ce séminaire est de faire le point sur la nature des changements, leur pilotage, les arbitrages entre court et long terme, partager les «best pratiques» entre régulateurs et régulés et illustrer, sur la base de solutions technologiques du marché, les orientations à prendre : - Les conséquences des nouvelles obligations de reporting - Les besoins métiers Banque/Assurance/Gestion - Les challenges technologiques - Le retour d expérience maîtrise d ouvrage/ gestion de projets - Les solutions progicielles existantes PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ Directions de Risques, contrôles internes, conformité, finances Directions Organisation et IT : MOA sur reporting et data management Banques, établissements financiers, sociétés de gestion, dépositaires Auditeurs, Consultants Régulateurs Les séminaires de l EIFR peuvent être pris en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue (DIF). L EIFR est organisme de formation agréé sous le numéro

2 PROGRAMME Accueil Café 8h30 Introduction Edouard de LENCQUESAING, Délégué général, EIFR 8h45 1. Initiatives et recommandations du régulateur Les défis du reporting macro prudentiel - Cadre général fixé par la BRI (janvier 2013) - Approche Banque de France Les défis du reporting financier - La gestion des données de reporting AIFMD par l AMF Bruno LONGET, Dir. Adj. Balance des paiements, Banque de France Stéphane PEYRONNY, Chef de projet sur le reporting AIFM, AMF 9h45 2. Expériences métiers - BANQUE : rupture après Bâle III - GESTION : le cas AIFMD Un projet société de gestion Une offre de Securities Services Maité MERCE, Chef du projet «RADAR», BNP PARIBAS Guillaume le BOULICAUT, Responsable projet AIFMD, AMUNDI Nathalie POUX-GUILLAUME, Projet AIFMD, CACEIS 10h45 Pause 11h00 - ASSURANCE : rupture après Solvency II Fabrice GUENOUN, Resp. des aff. comptables et financières, GEMA Alban JARRY, Directeur du Programme Solvency 2, La Mutuelle Générale 11h15 3. Comment gérer la problématique d ensemble? Challenge Technologique - Besoins régulateurs vs métiers - Liens avec les nouvelles technologies - Démarches et points clés Norbert HENSGEN, Manager, GFI Vincent MARIE, Leader BI Finance Risques, GFI 11h50 4. Illustration via des solutions de progiciels existants - Cas AXIOM - Cas AMFINE Thierry HAENSENBERGER, Senior Vice President, EMEA Business Development, AXIOMSL Michael PRIEM, CEO & Owner, AMFINE 12h30 Conclusion 12h30 Buffet déjeuner pour poursuivre les échanges Edouard de LENCQUESAING, Délégué général, EIFR

3 BIOGRAPHIES Guillaume le BOULICAUT Responsable projet AIFMD, AMUNDI Ingénieur en mathématiques appliquées et calcul scientifique de formation Guillaume Le BOULICAUT a démarré sa carrière dans la construction automobile pour une filiale de General Motors. Entré chez SGAM en 2000 il a été en charge de la mise en place du progiciel Decalog pour les entités de Paris, Londres et Singapour. En 2005 Guillaume Le BOULICAUT est parti en expatriation à Los Angeles pour travailler dans la filiale Américaine de SGAM : TCW, il avait en charge la gestion des projets front office. En arrivant chez Amundi il a d abord pris en charge la gestion des projets internationaux pour les filiales européennes et asiatiques, il a ensuite été responsable du projet de création d une filiale à New York. Aujourd hui Guillaume travaille au sein du département Projets et Organisation d Amundi, pole rattaché à la Direction Générale, et il a en charge les projets AIFM et la mise en conformité d Amundi suite à la publication des guidelines de l ESMA pour les fonds UCITS. Il est aussi très engagé dans l associatif avec un mandat de Vice-président délégué à la veille institutionnelle pour la fédération des Jeunes Chambres Economiques d Ile de France. Thierry HAENSENBERGER Senior Vice President, EMEA Business Development, Luxembourg office head AXIOMSL 15 years of experience with international financial industry software providers. After graduating from Ecole Centrale de Lille engineering school, Thierry spent 12 years in different roles (including CTO and Product Manager) within Fircosoft, a leading watchlist filtering software provider for the financial industry, accompanying the growth of the company from 3 people to more than 70 staff and 500+ customers around the world.

4 Thierry then spent 3 years in Singapore, working as a professional services and delivery head for AxiomSL APAC, driving major regulatory reporting projects, before moving back in Europe to establish AxiomSL s presence in Luxembourg. Norbert HENSGEN Manager, GFI Norbert HENSGEN est membre de l équipe de pilotage du Secteur Banque Finance Assurance (BFA) de Gfi Informatique, et suit notamment les domaines Risques/ Réglementaire et Digital. Entreprise de Services du Numérique, Gfi Informatique, avec collaborateurs, intervient pour près de 30% de son activité sur l ensemble des métiers de secteur BFA. Ingénieur diplômé de l INSA de Lyon, complété par le MBA de l INSEAD, l expérience de Norbert est construite dans l informatique, en proximité avec ses clients : De 1983 à 2000, il exerce diverses fonctions techniques, commerciales, marketing et de direction de département, au sein du groupe BULL, puis de SYSECA. A partir de 2000, avec Thales Services, il œuvre pour la Banque et l Assurance, en tant que responsable commercial puis de business unit, puis rejoint Gfi en Il a ainsi côtoyé tous les métiers de la Banque, avec une composante Réglementaire et Conformité importante (lutte anti-blanchiment et Bâle 2 notamment), et la pratique de plusieurs chantiers forfaitaires importants avec les banques. Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2, La Mutuelle Générale Alban Jarry est Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale. Dans le domaine de l Assurance, la Mutuelle, l Asset Management et la Banque privée depuis 18 ans, il préside les Groupes de Travail «Reporting AIFM-EMSA» et «LEI» de l AFG (Association Française de Gestion), est Membre du Bureau du Club AMPERE (Asset Management Performance et Reporting) et participe au Groupe de Travail ORSA de la FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française).

5 Depuis 2012, il a développé des groupes de travail entre Asset Managers et Assureurs pour normaliser les échanges dans le cadre notamment de Solvency II. Spécialiste de la mise en œuvre des réglementations financières (AIFM, UCIT, Solvency 2, LEI, EMIR, BALE, ) et des réseaux sociaux professionnels, il est l auteur d articles pour La Nouvelle Revue de Géopolitique (Rubrique Le Monde Selon Twitter), Le Cercle Les Echos, L'Agefi Communautés, Culture Banque, et anime un blog. Il est intervenant à HEC Executive Education. Il est titulaire d une MIAGE et du MGA d HEC. Fabrice GUENOUN Resp. des affaires comptables et financières, GEMA Fabrice Guenoun est responsable des affaires financières et comptables au GEMA (Groupement des Entreprises Mutuelles d'assurance). Titulaire du magistère d'economie Banque, Finance et Assurance de Paris Dauphine en 1994 puis du Diplôme d'expertise Comptable en 1999, Fabrice Guenoun a débuté sa carrière chez PriceWaterhouseCoopers en tant qu'auditeur financier. Très vite spécialisé dans le secteur des assurances, il rejoint le GEMA en Fabrice Guenoun est impliqué dans tous les débats techniques normatifs relatifs au secteur de l'assurance. En relation avec la Direction du Trésor, l'acpr et l'anc il participe à directement aux échanges entre les administrations ns et les entreprises sur les sujets comptables, réglementaires et fiscaux touchant à l'assurance. Sur le plan européen, Fabrice GUENOUN est membre du groupe de travail comptable assurance en IFRS au sein de l'efrag. Edouard-François de LENCQUESAING Délégué général, EIFR Edouard-François de LENCQUESAING est conseillé auprès de PARIS-Europlace et du Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION et est délégué général de l EIFR (European Institute of Financial Regulation), pour : Séminaire - CRD IV, AIFMD, SOLVENCY II - Un défi de pilotage : vers une rupture organisationnelle?- 25 mars. 2014

6 - participer aux différents travaux d amélioration des conditions de compétitivité de la place financière Européenne et du positionnement de la Place financière de Paris dans ce réseau. - conduire les réflexions stratégiques dans le contexte d après crise financière. - lancer les travaux initiaux pour la constitution du Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION en 2006 et le développer - créer en 2008 une Institut de régulation financière européen, l EIFR dont l objet est la facilitation de mise eu œuvre en Europe d une régulation harmonisée. - animer le comité EUROPE de la Place de Paris. Il a débuté sa carrière comme consultant chez ACCENTURE en 1975 puis a rejoint le CCF en Comme Directeur central au CCF il était en charge des métiers de banque de transactions (conservation des titres et systèmes de paiements) ainsi que des systèmes d informations et des services immobiliers, un département d environ collaborateurs. Par ailleurs il a présidé des filiales d administration de Fonds et d Epargne salariale et était administrateur de l UBP. Très impliqué dans les systèmes de Place il était administrateur en particulier de la SICOVAM, de la CRI, du SIT et de SWIFT et président du Cluc des 10 dans la conservation des titres, vice-président de l AFTI et membre de ISSA. Il est administrateur d EUROCCP (filiale à Londres du dépositaire de titres américain DTCC) depuis Mars Il a créé sa société de consulting NETMANAGERS en 2003 et est impliqué dans diverses initiatives de business angel. Il est capitaine de Frégate de réserve et ex- adjoint au maire d une commune rurale du Pas de Calais. Il est délégué départemental pour le Pas de Calais pour l Ordre de Malte France. Bruno LONGET Dir. Adj. Balance des paiements, Banque de France Bruno Longet est directeur adjoint à la direction de la balance des paiements à la Banque de France depuis Il a été responsable du contrôle prudentiel des banques mutualistes et coopératives de 1995 à 2005 au Secrétariat général de la Commission bancaire où il a alterné les postes de responsable d équipes de contrôleurs d établissements de crédit et des analyses bancaires et de l informatique d études. Il a rejoint la Direction générale des statistiques de la Banque de France en 2005 où il a occupé successivement les postes de chef du service des relations monétaires extérieures puis de chef du service des opérations financières, en charge de la confection des comptes nationaux financiers. Dans ses fonctions actuelles, il est en charge de l élaboration de la balance des paiements et de la position extérieure de la France, des statistiques d émissions de détention de titres (PROTIDE), de l élaboration des statistiques bancaires internationales transmises à la Banque des règlements

7 internationaux. Il participe à un groupe de travail du FSB en charge de mettre en œuvre les recommandations du G20 sur les nouvelles collectes réalisées auprès des banques systémiques. Il représente enfin la Banque de France dans différents groupes de travail internationaux (EUROSTAT, BCE ). Vincent MARIE Leader BI Finance Risques, GFI Au sein de de l activité Business Intelligence de Gfi Informatique, Vincent Marie est responsable de l offre Risque Règlementaire pour le secteur Banque Finance Assurance. Ingénieur diplômé de l EISTI en 1999, ces expériences dans la conduite de grands projets au forfait autour de solutions innovantes à forts enjeux métiers (Liquidité Bâle3, CNIL ) lui permettent d appréhender toutes les phases d un projet depuis la conception jusqu à la gestion du changement. Depuis 2009, Vincent intervient auprès des banques et assurances pour les conseiller sur l évaluation, le choix et la mise en œuvre de solutions de suivi et de pilotage du risque. Maité MERCE Chef du projet «RADAR», BNP PARIBAS Maite MERCE : Responsable du Programme RaDAR Maite MERCE est depuis décembre 2013 responsable du programme RaDAR au sein de BNP Paribas. Maite a mené l'intégralité de sa carrière au sein de BNP Paribas, d'abord à Barcelone, et puis Madrid et Paris. Suite à un parcours en Espagne au sein de la Direction des Risques (analyste, responsable du département d'analystes, inspecteur de risques et puis risk manager), elle est venue en 2002 en France pour être inspectrice au sein de l'inspection Générale En 2005, elle est revenue aux Risques, au sein des équipes transversaux à Paris, avec la mission de mettre en place un nouveau département, Normes et Qualité, dans le cadre du projet de passage du Groupe BNP Paribas à Bale II. En 2008, elle se vue confiée à nouveau la responsabilité de créer un département, Business Management & Communications,en charge des projets transversaux et en appui du développement et de la conduite du changement au sein de la fonction risques de BNP Paribas

8 En 2012 elle a été nommée responsable de l'équipe Risk Reporting au sein de la Fonction Risques de BNP Paribas Maite Merce a fait ses études en finance et économie à l'université de ESADE à Barcelone. Elle a 48 ans et elle partage son temps entre la France et l'espagne ou vit sa famille. Stéphane PEYRONNY Chef de projet sur le reporting AIFM, AMF Stéphane PEYRONNY, 34 ans, est titulaire du mastère spécialisé «Management et Direction de projets» de l Ecole Centrale Paris et est diplômé de l École Centrale d Electronique. Suite à ses études, il intègre la direction informatique du groupe PSA Peugeot Citroën. En tant que chef de projets, il contribue à la réalisation d un dispositif de production et de gestion multilingues des documentations techniques des véhicules produits et de leurs pièces de rechanges dédiés aux succursales et autres membres du réseau du constructeur. Il élabore et industrialise également une filière de conception informatisée des faisceaux électriques qui parcourt les automobiles. En 2007, Stéphane rejoint la direction informatique de l Autorité des Marchés Financiers pour mettre en place une plateforme décisionnelle transverse à toute l institution. Il contribue également à la réalisation d une solution de suivi des OPCVM et des risques des sociétés de gestion de portefeuille. Il intègre en février 2013 la Direction de la Gestion d Actifs afin (i) de participer au renforcement du suivi et de l accompagnement des sociétés de gestion de portefeuille et (ii) de prendre en charge l automatisation des obligations de reporting de la directive AIFM. Nathalie POUX-GUILLAUME Projet AIFMD, CACEIS Nathalie Poux-Guillaume, Group Product Manager au sein du groupe CACEIS. Nathalie Poux-Guillaume débute sa carrière en 1993 chez HSBC en tant que responsable du Contrôle de gestion avec le projet de mise en place du contrôle de gestion en France. En 1996, elle intègre Eurogroup Consulting, cabinet de conseil en organisation, et effectue de nombreuses missions dans le secteur bancaire.

9 Elle rejoint CACEIS en 2008 pour prendre la responsabilité des projets de Place et des demandes clients au niveau du Groupe. En avril 2011, elle devient responsable groupe de la Filière Clients où elle s occupe des projets reporting (dont le projet AIFMD), Private Equity & Real Estate, etc. Début 2014, Nathalie a rejoint la Direction du Marketing et du Développement Produits du Groupe où elle travaille au développement commercial et au développement de nouveaux services. Nathalie Poux-Guillaume est diplômée de l ESC Toulouse et d un DESS Affaires Internationales de l Université Paris Dauphine. Elle est née en 1968 et a habité et travaillé en France et à l étranger Michael PRIEM CEO & Owner, AMFINE Michael PRIEM - Fondateur et Président-CEO des sociétés du groupe AMfine. Michael PRIEM a travaillé aux débuts de sa carrière 7 ans pour la Banque Paribas : à Londres pour Paribas Asset Management en tant que gérant de Hedge Funds puis au sein de Paribas Capital Market en refonte des systèmes de monitoring de risques de la salle des marchés. Il a continué à Paris comme responsable adjoint des Middle Offices de Paris, Londres, Francfort, Singapour et Tokyo pour la Gestion d Actifs. En 2000, il a mis en place les activités de Bourse en ligne et de plateforme de sélection de fonds de la Banque du Louvre avant de créer la filiale de Consulting et Intégration des logiciels d Actio-Finance, groupe Fininfo (Six Telekurs). Michael est titulaire d un diplôme de Sup de Co et du DESS Finance des Entreprises et des Marchés de l IAE de Grenoble. Il est diplômé de l IMRO «Investment Manager Certificate» lui permettant de gérer des portefeuilles pour compte de tiers sur le territoire britannique. Ses expertises Métier de la Gestion d Actifs et des problématiques de communication d informations financières ont permis l élaboration des principes fonctionnels fondateurs des logiciels et services de la gamme AMfine.

10 PRESENTATION EIFR Objectifs & Missions Développer et promouvoir une «smart regulation» à travers l échange entre régulateurs et régulés. Favoriser le dialogue entre régulateurs et régulés, Organiser des conférence et séminaires pour améliorer la compréhension en matière de régulation financière, Contribuer à diffuser et à valoriser la recherche sur la régulation financière, Promouvoir la mise en œuvre des meilleures pratiques de la régulation financière en France et à l étranger. L activité de l EIFR Périmètre couvert : régulation générale, marchés financiers, banque, assurance, gestion d actifs, entreprises et financement de l économie, économie durable, international Conférences à Paris autours d experts de la régulation : Matinales actualité : Députés européens, Rapporteurs sur les directives européennes, Régulateurs, des Experts présentent leur vision, Matinales recherche : un Académique présente ses travaux de recherche, Les RDV de la régulation : des Avocats exposent les points d actualité. Séminaires de formation (éligibles au DIF) : Séminaires spécialisés pour les professionnels de la régulation et des risques (pour réunir dans un contexte d échange régulateurs et régulés), Séminaires généraux sur la régulation financière pour les décideurs économiques et politiques (prochainement). Actions à l international pour promouvoir le modèle de régulation français et européen : Conférences internationales, Accueil de délégations de régulateurs étrangers. Membres fondateurs : Création en 2008 à l initiative de Paris EUROPLACE avec les principaux acteurs de la place financière

11 CHIFFRES CLES En 2013, l EIFR aura touché près de personnes au travers de 41 évènements L EIFR a touché en 2013 plus de personnes dans le cadre des 30 manifestations organisées : 13 Séminaires réunissant plus de 530 participants, 12 Matinales réunissant 600 participants, 5 Conférences internationales avec plus de 500 participants, à Zurich, Tokyo, Paris, Beijing, Moscou, Strasbourg, Sotchi, New York et Tunis. L EIFR aura également été invité à intervenir dans 11 conférences internationales, touchant plus de 720 personnes, à Londres, Francfort, Moscou, New-York et Paris. L EIFR depuis son lancement en 2008, a organisé près de 130 évènements et touché plus de participants. CALENDRIER Séminaire «COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l'économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires» 4 Avril 2014 Paris Conférence Paris EUROPLACE International Financial Forum 2014 EIFR round table «Regulatory and Policy Convergence Issues: Markets Consequences» 14 Avril 2014 New York Séminaire «Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels» 13 Mai 2014 Paris Retrouver le détail de nos manifestations (programme détaillé, biographie des intervenants, documents de référence) sur notre site internet INSCRIPTIONS Retrouvez toute l actualité de la régulation financière internationale (agenda européen et international, news, derniers textes règlementaires, conférence française et internationales, documents de référence, articles de recherche, etc ) le sur notre site internet et les réseaux sociaux.

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Atelier Risques En partenariat avec : Optimisation de la gestion des risques opérationnels La conjugaison de l accroissement des exigences réglementaires imposées aux institutions financières, de l augmentation

Plus en détail

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS SEMINAIRE Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel Analyser l impact des derniers textes français ou européens (AIFM / UCITS

Plus en détail

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec :

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec : Atelier Risques En partenariat avec : Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance La qualité des données est un enjeu essentiel des projets réglementaires

Plus en détail

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition Ce séminaire semestriel a pour objectif de développer en une matinée une vision d ensemble sur l agenda et l actualité de la régulation

Plus en détail

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Matinale Recherche Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Intervenant : Florence LEGROS, Professeur des scienceséconomiques à l université Paris Dauphine

Plus en détail

Conférence Reporting réglementaire

Conférence Reporting réglementaire Conférence Reporting réglementaire «Impact de Solvency 2» 25 mars 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale Plan Le pilier 2 fixe les règles du reporting du futur Le choc

Plus en détail

Conférence Solvabilité 2

Conférence Solvabilité 2 Conférence Solvabilité 2 «Solvency 2, de la gestion du Programme à l impact sur les futures productions : De 2014 à 2016, mettre en œuvre et anticiper les impacts de la réforme» 3 avril 2014 Alban JARRY

Plus en détail

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises»

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Matinale Recherche «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Intervenant : Sébastien POUGET, Professeur de Finance à Toulouse School of Economics, Université

Plus en détail

Réunion Solvabilité 2

Réunion Solvabilité 2 Réunion Solvabilité 2 «Présentation Matrice du Club AMPERE» 9 septembre 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La Mutuelle Générale, une entreprise de l économie sociale

Plus en détail

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE Matinale Recherche «Diversification à un Prix Raisonnable» Comment intégrer les stratégies alternatives de façon optimale dans une gestion actif/passif? avec Mathieu VAISSIE La dernière crise systémique

Plus en détail

SEMINAIRE. COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION

SEMINAIRE. COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION SEMINAIRE COMPENSATION DES PRODUITS DÉRIVÉS : Impacts d EMIR sur la gestion des risques CCP,buy et sell-side EMIR, avec ses Règlements d application diffusés début 2013, constitue la principale réglementation

Plus en détail

Régulations RoadShow. «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014.

Régulations RoadShow. «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014. Régulations RoadShow «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La

Plus en détail

SEMINAIRE. Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS

SEMINAIRE. Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS SEMINAIRE Chambre de compensation (CCP): Evaluation du risque pour les utilisateurs (membres, contreparties) Le Dodd Franck Act et EMIR, en instituant la compensation des produits OTC, ont déplacé le risque

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

Conférence Les rendez vous de la régulation financière

Conférence Les rendez vous de la régulation financière Conférence Les rendez vous de la régulation financière «Focus sur l assurance» 30 juin 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale Membre du Conseil d Administration de XBRL

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

SEMINAIRE. Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Risques Opérationnels : Enjeux structurels et Défis à venir Le risque opérationnel se confirme comme filière à part entière en parallèle des risques de marché, de crédit, de compliance... son

Plus en détail

Solvabilité 2. «Gouvernance et nouvelle politique des risques» 25 juin 2014. Alban JARRY. Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale

Solvabilité 2. «Gouvernance et nouvelle politique des risques» 25 juin 2014. Alban JARRY. Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale Conférence Solvabilité 2 «Gouvernance et nouvelle politique des risques» 25 juin 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La Mutuelle Générale, une entreprise de l économie

Plus en détail

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Paris, le 4 août 2015 Communiqué de presse Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Réuni lundi 3 août 2015 sous la présidence

Plus en détail

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste?

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? SEMINAIRE Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? Dans un contexte ou le financement de l économie est au cœur des préoccupations européennes, la titrisation apparait comme

Plus en détail

SEMINAIRE. Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Plans de résolution des banques : enjeux structurels et organisationnels La mise en conformité des états membres dans le cadre de la BRRD est à partir du 1er janvier 2015. Bien que certains points

Plus en détail

SEMINAIRE. MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité. En collaboration avec : OBJECTIFS

SEMINAIRE. MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité. En collaboration avec : OBJECTIFS SEMINAIRE En collaboration avec : MIF/AIFM, EMIR, Titrisation, FATCA : pour ajuster vos offres et réussir les défis de la conformité L EIFR et l ASF proposent de faire le point en une matinée sur les priorités

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

Séminaire. Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Séminaire. Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Séminaire Le Whistleblowing dans le secteur financier en France : le cadre juridique et la mise en oeuvre Le whistleblowing (ou alerte professionnelle ou alerte éthique) est le signalement par un employé

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Une plate-forme de gestion évolutive et réactive pour répondre aux nouveaux besoins du marché

Une plate-forme de gestion évolutive et réactive pour répondre aux nouveaux besoins du marché 14 septembre 2010 Une plate-forme de gestion évolutive et réactive pour répondre aux nouveaux besoins du marché Neuflize OBC Investissements Neuflize OBC Investissements Neuflize OBC Investissements, créée

Plus en détail

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Matinale recherche Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Intervenante : Adina GRIGORIU, Directrice de recherche, AAAiC,

Plus en détail

Formation «L essentiel de la réglementation»

Formation «L essentiel de la réglementation» Formation «L essentiel de la réglementation» REFERENCE : 500 1. Objectif général Présenter sous forme synthétique l ensemble des textes réglementaires applicables au secteur bancaire et financier. Identifier

Plus en détail

Matinale Actualité. PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique

Matinale Actualité. PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique Matinale Actualité PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique Intervenant : Pierre HEILBRONN, Secrétaire général adjoint, Secrétariat

Plus en détail

Etre ambassadeur de sesmarquessur

Etre ambassadeur de sesmarquessur Etre ambassadeur de sesmarquessur les réseaux sociaux professionnels Par Alban JARRY, Directeur Solvabilité 2, La Mutuelle Générale Auteur de «Twitterconté par 50 personnalités» et «735 utilisateurs aimantés

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

SEMINAIRE. COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires.

SEMINAIRE. COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires. SEMINAIRE COVERED BONDS ET TITRISATION : Enjeux pour l économie, les ratios bancaires et les investisseurs. Dernières initiatives réglementaires. Le régulateur européen (commission, ESMA et EBA) mène dans

Plus en détail

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech

NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Paris, le 30 novembre 2015 Communiqué de presse NEWALPHA AM lance le premier fonds de venture capital français dédié aux FinTech Un univers d investissement en plein essor La rapidité d innovation dans

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ SEMINAIRE GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? Les nouvelles réglementations (CRD IV, DODD FRANCK, EMIR,..) couplées aux modifications structurelles du marché et aux limites

Plus en détail

Matinale Actualité. EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen

Matinale Actualité. EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen Matinale Actualité EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen Présentation du rapport : Fabrice DEMARIGNY, Associé,

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 Avertissement Ce document est destiné exclusivement aux investisseurs qualifiés au sens des articles L. 411-2

Plus en détail

RISKALIS CONSULTING. Executive Summary

RISKALIS CONSULTING. Executive Summary Page 1 RISKALIS CONSULTING Executive Summary Historique Fort du constat qu aucune société de conseil existante ne possédait une compétence importante et exhaustive centrée sur les métiers du risque, Jean-Christophe

Plus en détail

INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS. worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS

INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS. worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS worldview DYNAMISEZ VOS PORTEFEUILLES VERS DE NOUVEAUX SOMMETS AVEC UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS NOTRE ATOUT UN LEADER RECONNU EN INVESTISSEMENTS ALTERNATIFS

Plus en détail

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011 Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services Jeudi 27 Janvier 2011 Prélude en économie. De nombreuses initiatives associant entreprises et institutions académiques ont été déficit persistant d Celleci comparable

Plus en détail

Les avantages de l introduction en Bourse

Les avantages de l introduction en Bourse RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Séminaire sur: Les avantages de l introduction en Bourse Avec le soutien de : El Aurassi

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 11. Connaissances linguistiques: Echelle de 1 à 5 (1 - excellent; 5 - connaissances de base)

CURRICULUM VITAE. 11. Connaissances linguistiques: Echelle de 1 à 5 (1 - excellent; 5 - connaissances de base) Date de dernière mise à jour : 05/04/2015 Fonction proposée dans le projet: 1. Nom de famille: d AGATA 2. Prénom(s): Michel 3. Date de naissance: 6 septembre 1953 4. Nationalité: française 5. État civil:

Plus en détail

Reporting AIFM : quelles obligations pour quels gestionnaires? Guide pratique pour répondre aux exigences de la directive AIFM

Reporting AIFM : quelles obligations pour quels gestionnaires? Guide pratique pour répondre aux exigences de la directive AIFM Reporting AIFM : quelles obligations pour quels gestionnaires? Guide pratique pour répondre aux exigences de la directive AIFM La directive AIFM vise à permettre aux régulateurs de surveiller le risque

Plus en détail

Nomination de 15 nouveaux Associés chez KPMG

Nomination de 15 nouveaux Associés chez KPMG Paris, le 1 er octobre 2014 Nomination de 15 nouveaux Associés chez KPMG KPMG, premier groupe français d audit, d expertise comptable et de conseil, annonce la nomination de quinze nouveaux Associés, à

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Quand le recrutement en finance dépasse les frontières

Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Quand le recrutement en finance dépasse les frontières Site international leader d offres d emploi dans les secteurs de la banque, de la finance et

Plus en détail

Présentation Commerciale SIYOU Conseil

Présentation Commerciale SIYOU Conseil Performance Management I Consulting I Technology Présentation Commerciale SIYOU Conseil Juin 2014 Siyou Conseil Tous droits réservés Pourquoi ce nom? Les entreprises cherchent souvent à cacher l étymologie

Plus en détail

DÉCRYPTAGE N 57. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires. Communications AMF. Actualités européennes

DÉCRYPTAGE N 57. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires. Communications AMF. Actualités européennes Paris - Du 21/01/au 20/02/2014 N 57 DÉCRYPTAGE L actualité juridique et réglementaire Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs Actualités législatives et réglementaires

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE LAGARDERE SCA Société en commandite par actions au capital de 799.913.044,60 Siège social : 4 rue de Presbourg à Paris 16 e (75) 320 366 446 R.C.S. Paris ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE du 3 mai

Plus en détail

PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE

PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE Février 2014 2 MARKETING I PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE I FEVRIER 2014 AGENDA PRESENTATION DE CARDIF LUX VIE Un leader de l assurance vie luxembourgeoise Un actionnariat

Plus en détail

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Banque & Finance Juillet septembre 2013 Présentation International Compétences Le Cabinet Actualités Publications Recrutement BCE Mécanisme de

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Date : Jeudi 5 juillet 2012 Heure : 16h45 18h45 Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Par Silvestre TANDEAU de MARSAC Avocat au Barreau de Paris Président de l AFIDU Introduction : La Directive

Plus en détail

CATALOGUE 2013 DES SEMINAIRES

CATALOGUE 2013 DES SEMINAIRES Programme Master en Banque et Finance CATALOGUE 2013 DES SEMINAIRES INSCRIPTIONS ET RENSEIGNEMENTS CESAG - Boulevard du Général de Gaulle x Malick Sy - BP 3 802 Dakar - SENEGAL TEL: (221) 33 839 74 35

Plus en détail

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants :

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants : Exane en bref Chiffres clés 2010 408,6 M de PNB 66,4 M de résultat net 880 collaborateurs L année 2010 a été marquée par deux faits importants : L Asset Management a atteint une taille critique en termes

Plus en détail

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION

DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION DIRECTIVE AIFM ET LES IMPACTS REPORTING POUR LES SOCIÉTÉS DE GESTION Par Jacques Labat, Directeur BU Gestion d Actifs 13 Le compte à rebours a commencé. Les sociétés de gestion ont jusqu au 22 juillet

Plus en détail

Des solutions conçues pour résister durablement aux conditions de marché

Des solutions conçues pour résister durablement aux conditions de marché Des solutions conçues pour résister durablement aux conditions de marché Atelier Natixis Global Asset Management - 10 octobre 2012 Construire des portefeuilles durables. Durable Portfolio Construction

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

Risk Control and Business Innovation How to Build a Sustainable Financial Industry?

Risk Control and Business Innovation How to Build a Sustainable Financial Industry? 1 2 nd nd SINO-FRENCH FINANCIAL FORUM Risk Control and Business Innovation How to Build a Sustainable Financial Industry? «Contrôle des risques et innovation produit : Exemple d organisation d un Asset

Plus en détail

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006 Création de, numéro 1 de l administration de fonds en France Conférence de presse 4 avril 2006 Sommaire > 1. CACEIS, un acteur majeur des métiers titres > 2. : le rapprochement des activités d administration

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM 8 janvier 2014 Agrément SGP : Etat des lieux et perspectives de mise en œuvre La préparation de la mise en œuvre Les efforts de pédagogie Le Guide «Acteurs»

Plus en détail

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Présentation du 18 octobre 2012 RAPPORT -Etude 2012 des dispositifs de gestion des risques en asset management Confidentialité OTC GROUPE ONEPOINT

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

Monique COHEN. Monique Cohen détient 1 action Altran.

Monique COHEN. Monique Cohen détient 1 action Altran. Monique COHEN Monique Cohen, 55 ans, a rejoint Apax Partners en 2000. Elle est en charge des investissements dans le secteur des Services aux Entreprises et des Services Financiers et de l activité Business

Plus en détail

Directive AIFM, loi Pinel, distribution via l assurance-vie : premiers bilans et scenarii post-évolutions réglementaires

Directive AIFM, loi Pinel, distribution via l assurance-vie : premiers bilans et scenarii post-évolutions réglementaires 11 retours d expérience 9h de networking 100% des acteurs présents 10 e Anniversaire de la Conférence Annuelle Directive AIFM, loi Pinel, distribution via l assurance-vie : premiers bilans et scenarii

Plus en détail

Étude des métiers du contrôle dans la banque

Étude des métiers du contrôle dans la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Étude des métiers du contrôle dans la banque Paris, le 15 décembre 2009 0 Table

Plus en détail

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A.

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Paris, le 1 er décembre 2010 Communiqué de presse NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Les Conseils d Administration de LCL, de Crédit Agricole Assurances, de Pacifica et de Crédit Agricole

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

Master Professionnel MIAGE-IF «Informatique pour la Finance»

Master Professionnel MIAGE-IF «Informatique pour la Finance» Master Professionnel MIAGE-IF «Informatique pour la Finance» Resp. : Maude Manouvrier (formation initiale et continue) Flavien Balbo (formation par apprentissage) Objectif double Former des informaticiens

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire?

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? Laurence Caron-Habib Responsable Affaires Publiques, BNP Paribas Securities Services JIR ASFFOR 18 septembre 2014 1 Agenda Introduction Directive AIFM

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

L Agilité à votre service. Rapport d activité 2013

L Agilité à votre service. Rapport d activité 2013 L Agilité à votre service Rapport d activité 2013 00 Le choix du thème de l origami pour le rapport d activité 2013 de EFA illustre notre agilité, notre expertise et notre savoir-faire. Basé sur la création

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Principaux impacts de la transposition de la directive AIFM

Principaux impacts de la transposition de la directive AIFM Principaux impacts de la transposition de la directive AIFM Jérôme Abisset, directeur des affaires juridiques de l AFG Stéphane Janin, directeur des affaires internationales de l AFG Nicolas Mordaunt-Crook,

Plus en détail

Fusions de fonds transfrontalières

Fusions de fonds transfrontalières Projet UCITS IV Fusions de fonds transfrontalières Présentation du 6 juin 2012 Intervenants Nexfi Barclays Wealth Managers Alpha FMC France Nexfi : un éditeur français de logiciels spécialisé sur le Front

Plus en détail

GESTION D ACTIFS. AIFM UCITS IV Dette souveraine ISR Risques Solvabilité II Dodd-Frank Act FATCA. Jeudi 15 décembre 2011 Salons Hoche Paris

GESTION D ACTIFS. AIFM UCITS IV Dette souveraine ISR Risques Solvabilité II Dodd-Frank Act FATCA. Jeudi 15 décembre 2011 Salons Hoche Paris 5 ème conférence annuelle GESTION D ACTIFS AIFM UCITS IV Dette souveraine ISR Risques Solvabilité II Dodd-Frank Act FATCA Jeudi 15 décembre 2011 Salons Hoche Paris En partenariat avec : En association

Plus en détail

Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France

Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France Projet de nouvelle organisation et nominations à Gaz de France Paris, le 3 mai 2007 Gaz de France va mettre en place une nouvelle organisation de ses activités, qui fera prochainement l objet d une consultation

Plus en détail

!!!!!!!! "#$"#%&'!()*(!+,'!-.-#/&,'!+,!01."#$#-/,!,2!+,!03!4/$3$",! Chers enseignants,

!!!!!!!! #$#%&'!()*(!+,'!-.-#/&,'!+,!01.#$#-/,!,2!+,!03!4/$3$,! Chers enseignants, "#$"#%&'()*(+,'-.-#/&,'+,01."#$#-/,,2+,034/$3$", Chers enseignants, le Club des Jeunes Financiers organise chaque année, avec le Centre des Professions Financières, le Concours des Meilleurs Mémoires de

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

Etat des lieux inédit post-directive AIFM OPCI 2014

Etat des lieux inédit post-directive AIFM OPCI 2014 Etat des lieux inédit post-directive AIFM 9 e Rencontre Annuelle Le rendez-vous de place entre sociétés de gestion et investisseurs pour saisir les opportunités d un véhicule mature En partenariat avec

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Fund

Wealth & Tax Planning Private Fund Wealth & Tax Planning Private Fund Parties dans un Private Fund Structure simplifiée Structure le Private Fund Mandant = Sponsor Définit le cadre opératif Administrateur Chargé de l évaluation des actifs,

Plus en détail

LIEUTENANT INSTITUTE EUROPE-ASIA FINANCIAL RESEARCH

LIEUTENANT INSTITUTE EUROPE-ASIA FINANCIAL RESEARCH LIEUTENANT INSTITUTE 24 rue Feydeau, place de la Bourse 75002 Paris Metro Bourse Tel: 01.49.61.34.44 Cel: 06.99.24.93.48 Email: jbigonetti@lieutenantconsultants.fr LIEUTENANT INSTITUTE Issu du rapprochement

Plus en détail

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE BEST PRACTICES / ATTIRER LES TALENTS / MOBILITÉ INTERNE : au-delà des bonnes intentions / RÉTENTION DES TALENTS

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

M astère S pécialisé I ngénieur A ffaires I ndustrielles

M astère S pécialisé I ngénieur A ffaires I ndustrielles M astère S pécialisé I ngénieur A ffaires I ndustrielles Sommaire La fonction Ingénieur d Affaires et la Vente La fonction ingénieur d affaires... 4 Techniques commerciales... 4 Vendre aux grands comptes...

Plus en détail

Moins d un an pour finaliser la mise en œuvre et intégrer les nouveaux ratios prudentiels ainsi que les normes IFRS9 et IAS17

Moins d un an pour finaliser la mise en œuvre et intégrer les nouveaux ratios prudentiels ainsi que les normes IFRS9 et IAS17 Moins d un an pour finaliser la mise en œuvre et intégrer les nouveaux ratios prudentiels ainsi que les normes IFRS9 et IAS17 Visitez notre nouveau site internet www.development-institute.com Réfome Bâle

Plus en détail

Club Asset Management n 16

Club Asset Management n 16 Club Asset Management n 16 Fonction RCCI : bilan de la 1ère année Kristina Guillaume 16 octobre 2007 1 Présentation du Groupe Martin Maurel Banque Martin Maurel Banque commerciale et Banque privée Martin

Plus en détail

Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu

Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES JANVIER 2014 Inscrivez-vous en ligne / www.lllc.lu DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES Le contexte

Plus en détail

Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe

Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe Communiqué de presse Paris, le 12 novembre 2007 Société Générale annonce la nomination des membres du comité de direction des Ressources du Groupe Créée le 2 mai 2007, la direction des Ressources du Groupe

Plus en détail