Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique"

Transcription

1 Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique Impact of the integration production systems on the performances of the logistical function Badr DAKKAK (1), Youness CHATER (1), Abdennebi TALBI (2) (1)Doctorants, Laboratoire de Productique, Energétique et Développement Durable, Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP : 2427, Fès. Tel ; (2)Professeur à l Ecole Supérieure de Technologie Fès. Route d Imouzzer BP : 2427, Fès Tel Axe d attache de l article : Logistique & organisation Résumé : L intégration des systèmes de production et la gestion de la chaîne logistique permettent de décloisonner les différentes entités de l entreprise et d assurer un fonctionnement par processus via la coordination des fonctions opérationnelles. Dans cette communication, nous commençons par dresser l état de l art sur les systèmes intégrés de production et de la gestion de la chaine logistique en montrant les relations existantes entre eux via une analyse fonctionnelle. Ensuite, nous évaluons l impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique en se basant sur les résultats d un questionnaire et un ensemble d indicateurs de performance. Mots clés : Production, systèmes intégrés, chaine logistique, gestion de la chaine logistique, processus, indicateurs de performance. Abstract The integration of production systems and supply chain management can break down barriers between different parts of the business and ensure a functioning by process via the coordination of operational functions. In this paper, we first assess the current state of the art on integrated production and management of the supply chain by showing the relationships between them via a functional analysis. Then, we evaluate the impact of the integration of production systems on the performances of the logistical function based on the results of a questionnaire and a set of performance indicators. Keywords: Production, integrated systems, supply chain, supply chain management, process, performance indicators. 1

2 1. Introduction Pour rester compétitive, toute entreprise cherche à construire une stratégie lui permettant de se placer dans les meilleures conditions face aux forces concurrentielles présentes au sein de son secteur d activité. Pour améliorer sa position concurrentielle, ses avantages compétitifs, ses axes et ses objectifs stratégiques une organisation dispose de plusieurs approches et techniques destinées à guider sa réflexion et aider à la prise de décision quant à son orientation stratégique. En effet, l intégration des systèmes de production est de plus en plus devenue une préoccupation majeure des nouvelles organisations industrielles pour assurer le décloisonnement de ses fonctions et la flexibilité de tous ses processus. Pour ce faire, la littérature propose plusieurs approches et méthodes d intégration. Parmi elles, nous citons : l intégration du personnel, l intégration sociotechnique, l intégration horizontale et verticale, (Talbi, 2002). L objectif est de gérer et de synchroniser les différentes entités de l entreprise via la coordination des fonctions opérationnelles. Ainsi, la gestion de la chaîne logistique consiste, également, à passer d une organisation compartimentée et discontinue à une organisation fluide favorisant la circulation des flux, les relations, les complémentarités et les synergies entre les différentes entités de l entreprise. Cette communication est structurée comme suit : dans un premier temps, nous dressons l état de l art sur les systèmes intégrés de production et la gestion de la chaîne logistique séparément. Ensuite, nous montrons les relations existantes entre eux via une analyse fonctionnelle. Puis, nous évaluons l impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la chaîne logistique en proposant un ensemble d indicateurs de performance et en exposant les résultats d un questionnaire soumis à un ensemble d entreprises marocaines. 2. Etat de l art 2.1. Les systèmes intégrés de production Définitions Dans la littérature, on trouve plusieurs définitions de la notion d intégration, celles-ci varient selon le contexte et le domaine d utilisation. Parmi celles-ci nous avons retenu celles qui nous semblent les plus adaptées à notre contexte : 2

3 L intégration consiste, en général, en une destruction des barrières organisationnelles de l entreprise dans l objectif d améliorer la synergie de celle-ci pour que toutes les activités soient réalisées d une façon productive et efficace (Vernadat, 2002). Intégrer c est établir et renforcer les liens qui peuvent exister entre deux ou plusieurs entités de base afin d en déduire une et une seule entité qui agrège les entités précédentes et préserve dans son comportement la cohérence intra et inter-entités (Talbi, 2011). L intégration est une démarche globale de simplification et d organisation du système de production dans un objectif de décloisonnement des fonctions de l entreprise et de synchronisation des activités qui concourent à la réalisation du produit. Elle doit s inscrire dans une vision globale du plan stratégique de l entreprise qui prend en compte, ses priorités, ses objectifs, ses contraintes, son existant et son environnement (Talbi et al., 2003) Les objectifs d intégration Les objectifs d intégration sont multiples : - Décloisonner les fonctions de l entreprise, - Simplifier les flux physiques et informationnels, les procédures, l organisation, - Accélérer le cycle de développement des produits (ingénierie concourante), - Augmenter la disponibilité des équipements (planification et gestion des interventions) - Maîtriser les procédées (réduction des dysfonctionnements, ), - Gérer d une manière optimale les ressources, - Définir une stratégie d achat (choix des fournisseurs et des méthodes d approvisionnement), - Diminuer les niveaux des stocks (gestion à flux tendu, méthodes de gestion des stocks), - Accélérer les flux physiques et informationnels liés aux ressources et produits, - Simplifier et accélérer les flux administratifs, - Décloisonner l organisation (définir et coordonner tout type d échange entre services), - Justifier et mieux orienter les investissements futurs (définir les besoins et priorités), - Etc. Ces objectifs sont ceux d une entreprise qui se veut compétitive grâce à l amélioration de la productivité, de la qualité des produits et à l optimisation des coûts (Talbi, 2011). 3

4 Intégrer ne veut pas forcément dire investir, mais orienter surtout les investissements futurs entraînés par les contraintes du marché et doit être accompagnés par une introduction cohérente des nouvelles technologies de l information. Cette orientation est de nature à préserver la compatibilité entre les anciens et les nouveaux équipements en vue d optimiser leur exploitation Niveaux d intégration Selon Marris, une vision sur l intégration du système de production réside dans les deux démarches suivantes (Marris, 1994) : - L intégration horizontale pouvant se définir comme un processus de simplification des échanges et de décloisonnement des fonctions de l entreprise, telles que la conception, l industrialisation, la gestion et la fabrication. L objectif premier de cette démarche est la réduction des délais et des coûts de développement, l amélioration de la qualité par le partage et la réutilisation des données ; - L intégration verticale supposant une remise en cause complète du système de pilotage afin, d une part, de décloisonner et d accélérer les processus de décision et d autre part, de mettre en œuvre des processus de coordination, de coopération permettant de garantir la pérennité de l ensemble. C est l intégration des différentes tâches, procédures, étapes et niveaux de conception, fabrication et réalisation d un cycle complet de production. A fin de garantir la réussite de cette intégration, le recours à des méthodes de gestion de production, d analyse, d organisation et d outils de modélisation et de simulation du système de production est indispensable (Talbi, 2011). En effet, tout cloisonnement de l organisation constitue un frein au développement des systèmes de production. Il s avers, par conséquent, nécessaire d utiliser les outils et les méthodes qui favorisent l intégration en entreprise. Une étude approfondie sur les systèmes intégrés de production a été réalisée par (Talbi, 2011). 2.2.Chaînes logistiques La littérature propose un large panel de définitions concernant la chaîne logistique. Certaines adoptent un point de vue «produit» et d autres, un point de vue «entreprise» ou encore «processus». Une synthèse des différents travaux existants nous permet de 4

5 développer un ensemble de points de vue utilisables pour la définition et la caractérisation d une chaîne logistique Définitions les plus courantes Dans le cas des chaînes logistiques de taille modeste, l entreprise est vue comme une succession de fonctions, pouvant être assimilées à une chaîne logistique de fonctions ou une chaîne logistique interne. Selon (Poirier et Reiter, 2001) la chaîne logistique est le système grâce auquel les entreprises amènent leurs produits et leurs services jusqu à leurs clients. La chaîne logistique peut aussi être définie de façon plus opérationnelle. Selon (Lee et Billington, 1993), c est un réseau d installations qui assure les fonctions d approvisionnement en matières premières, de transformation de ces matières premières en composants puis en produits finis, et de distribution des produits finis vers le client. Une chaîne logistique est définie comme un réseau global d organisations qui coopèrent pour réduire les coûts et augmenter la vitesse des flux de matière et d informations entre les fournisseurs et les clients. (Fenies et Gourgand, 2004) complètent cette vision de la chaîne logistique en distinguant la performance collective (optimisation globale du fonctionnement de la supply chain) et la performance individuelle (maximisation du profit d une autre entité) Caractérisation de la chaîne logistique Si une définition universelle de la chaîne logistique n existe pas, il n existe pas non plus un seul type de chaîne logistique. Certains seraient même tentés d affirmer qu aucune chaîne logistique ne se ressemble et que toutes ont des spécificités propres qui justifient leur degré d intégration, leur stratégie de fonctionnements, leurs finalités et enjeux (Gruat, 2007). Néanmoins, il existe dans la littérature un certain nombre de modèles génériques permettant de caractériser une chaîne logistique donnée, d un point de vue structurel, organisationnel ou fonctionnel Gestion de la chaîne logistique Tout comme pour la notion de chaîne logistique, le concept de supply chain management a donné lieu à de nombreuses définitions. La définition la plus fréquemment citée est certainement celle de (Mentzen et al. 2001) pour qui la gestion de la chaîne logistique est le concept fondamental permettant de gérer, intégrer et synchroniser les différentes entités 5

6 de la supply chain via la coordination des fonctions opérationnelles classiques à l intérieur d une même entreprise et entre partenaires de la chaîne logistique. Contrairement à la notion de chaîne logistique reflétant simplement un environnement existant, la gestion de la chaîne logistique ou SCM (supply chain management) suppose un effort volontaire de l ensemble des acteurs concernés par la création de valeur (Mentzer et al, 2001). Ces efforts se matérialisent différemment selon le type de chaîne logistique, selon les objectifs et enjeux formulés mais aussi selon le niveau managérial considéré. Néanmoins, le concepts de SCM repose sur le principe selon lequel la somme des optimums locaux ne correspond pas nécessairement à l optimum global et qu une gestion simultanée des activités le long de la chaîne logistique est préférable à une gestion séquentielle (Rota-Franz et al., 2001). 2.3.Synthèse A partir de cet état de l art nous avons constaté que le rapprochement existant entre l intégration des systèmes de production et la gestion de la chaîne logistique peuvent constituer une arme concurrentielle et un atout stratégique pour toute entreprise manufacturière ou de service. En effet, elles couvrent le traitement des produits depuis la réception des matières jusqu à l expédition des produits finis. De plus, elles favorisent le décloisonnement des différentes fonctions de l entreprise et elles assurent, par conséquent, un fonctionnement par processus et non par fonctions. Néanmoins, malgré le rapprochement qui existe entre l intégration des systèmes de production et la gestion de la chaîne logistique, aucune évaluation de l impact de cette intégration sur les performances de la supply chain n existe dans la littérature. 3. Impact de l intégration sur les performances de la fonction logistique 3.1. Analyse fonctionnelle Selon la norme X , l analyse fonctionnelle est une démarche qui consiste à recenser, caractériser, ordonner, hiérarchiser et valoriser les fonctions d un produit. Le produit peut être : Un matériel, Un processus industriel ou administratif, Ou un service. 6

7 Nous appliquons l analyse fonctionnelle au processus intégration des systèmes de production et nous cherchons les fonctions de service et les fonctions de contraintes que peut avoir la fonction logistique avec les autres processus de l entreprise via le processus central intégration des systèmes de production (figure 1). Services Client Performances Ressources Délais QSE Prévisions Normes Maintenance Flexibilité FC2 FP3 FC3 FP2 FC1 FC9 FP5 FP1 FP6 FP7 FP8 Productivité FP9 FP10 FC4 Intégration des systèmes de production Produits FC8 FP11 FP12 FP4 FP13 FC6 FC5 FC7 FC10 Transport Coûts Achat et approvisionnement Système d information Stockage Technologie Production Processus logistique Fonction Logistique Réglementation Figure 1 : Diagramme pieuvre Pour analyser l intégration des systèmes de production, nous utilisons la méthode APTE puisqu elle s adapte à l organisation et à la description du fonctionnement de l entreprise. En effet, la méthode APTE utilise le vocabulaire suivant : Les fonctions principales (FP) représentent le but de l action du processus et sont l expression même du besoin. Chaque FP doit être représentée par une relation qui relie la fonction logistique et les autres critères, services ou processus extérieurs via le processus central intégration des systèmes de production. Elles sont traduites par un verbe à l infinitif exprimant l action de ce processus central vis-à-vis de la fonction logistique et les autres critères, services ou processus extérieurs. 7

8 Les fonctions contraintes (FC) traduisent les actions ou/et les réactions du processus central par rapport aux différents critères, services ou processus extérieurs du fait de son présence dans un système (entreprise) et dans un milieu environnant. Chaque FC doit être représentée par une relation entre la fonction logistique, le processus central et les critères, services ou processus extérieurs. Fonctions principales Fonctions contraintes FP1 : Permettre la gestion par processus de la FC1 : Répondre aux exigences fonction logistique, des normes internationales, FP2 : Améliorer la fiabilité des prévisions, FC2 : Respecter les exigences FP3 : Améliorer la fiabilité des délais le long de la des systèmes qualité, sécurité et chaîne logistique, environnement, FP4 : Permettre à la fonction logistique d assurer la FC3 : Respecter les délais, fiabilité d achat et d approvisionnement, FC4 : Contribuer à FP5 : Contribuer à l optimisation de l ensemble des l amélioration de la qualité des ressources de la fonction logistique, produits, FP6 : Augmenter les performances des systèmes de FC5 : Réduire les coûts, production, FC6 : Optimiser les niveaux des FP7 : Améliorer le taux de services client, stocks, FP8 : Améliorer la flexibilité de la chaîne logistique, FC7 : Suivre les évolutions FP9 : Augmenter la productivité de l ensemble des technologiques du marché, ressources, FC8 : Respecter les exigences FP10 : Améliorer le taux de productivité de la réglementaires, fonction logistique, FC9 : Répondre aux exigences FP11 : Améliorer la circulation des flux entre les de la fonction maintenance, différentes entités de la chaîne logistique, FC10 : Répondre aux exigences FP12 : Réduire les coûts des produits, de la fonction production. FP13 : Assurer le lissage de la circulation de l information de l amont vers l aval de la chaîne logistique. Tableau 1 : Tableau des fonctions principales et contraintes. Cette analyse constitue une représentation globale des situations dans lesquelles l intégration des systèmes de production est activée dans le cadre de la réalisation de décloisonnement des fonctions de l entreprise. C est-à-dire la réaction aux exigences de coordination de différents maillons de la Supply Chain. 4. Indicateurs de performance En se basant sur les travaux de (Barut et al., 2002, Gunasekaran et al., 2004, Sahin et Roninson, 2005, Wu et Song, 2005, SCC, 2008), nous proposons des indicateurs pour mesurer l impact de l intégration des systèmes de production sur les performances d une chaîne logistique (tableau 2). Nous distinguons les indicateurs de niveau stratégique (ils 8

9 Opérationnel Tactique Stratégique couvrent les différents processus de la chaîne logistique), ainsi, ceux de niveau tactique et opérationnel (chaque indicateur est associé à un processus). Indicateurs de performance Ecart de délai = délai global de la SC avant intégration délai global de la SC après intégration Ecart de délai de développement produit = délai de développement produit avant intégration délai de développement produit après intégration Ecart de degré de partenariat client/fournisseur = degré de partenariat client/fournisseur avant intégration degré de partenariat après intégration Ecart de coût total de production = coût total de production avant intégration coût total de production après intégration Ecart de délai de production = délai de production avant intégration délai de production après intégration Ecart de productivité des ressources = productivité des ressources avant intégration productivité des ressources après intégration Ecart de fiabilité des plans de production = fiabilité des plans de production avant intégration fiabilité des plans de production après intégration Ecart du taux d utilisation des ressources = taux d utilisation des ressources avant intégration taux d utilisation des ressources après intégration Ecart du niveau des stocks = niveau des stocks avant intégration niveau des stocks après intégration Ecart qualité de livraison = qualité de livraison avant intégration qualité de livraison après intégration Ecart du taux d erreurs de distribution = taux d erreurs de distribution avant intégration taux d erreurs de distribution après intégration Tableau 2 : principaux indicateurs de performance de mesure de l impact de l intégration sur les performances de la chaîne logistique. Ces indicateurs constituent un tableau de bord pour évaluer, contrôler et mesurer l impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la chaîne logistique. Le découpage préconisé de ces indicateurs en trois niveaux (stratégique, tactique et opérationnel) est très important pour évaluer la pertinence des actions entreprises par niveaux décisionnels. 5. Résultats du questionnaire Pour évaluer l impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique, nous avons réalisé un questionnaire comportant plus de trente questions et permet de collecter les données nécessaires à notre enquête. A chaque question posée nous avons associé une grille de réponses qui contient quatre colonnes correspondant aux évaluations suivantes : «oui», «plutôt oui», «plutôt non», «non». A chaque réponse 9

10 nous avons attribué un coefficient : 1 pour «oui», 0,7 pour «plutôt oui», 0,3 pour «plutôt non» et 0 pour «non». Le questionnaire a été soumis à dix huit d entreprises marocaines. Celles-ci opèrent dans différents domaines industriels et ayant des tailles et des structures différentes. A partir de cette enquête, nous avons constaté que : 12% des entreprises ont des fonctions intégrées, Pour 81% des entreprises, l intégration des systèmes de production constitue pour eux un objectif stratégique, 92% des entreprises considèrent les ressources humaines un facteur important pour réussir le projet d intégration, comme elles peuvent être un facteur d échec d un tel projet. 91% des entreprises ayant des fonctions intégrées : Ont la capacité de développer des relations de coopération entre les différents services et fonctions de l entreprise, Investissent continuellement en matériels, logiciels, réseaux ainsi que leur adaptation pour faciliter les processus et les échanges d informations sur la SC, Ont la volonté d échanger facilement des données essentielles à caractères technique, financier, opérationnel et stratégique utilisable sur la SC, Mettent en place continuellement des politiques et des procédures communes pour faciliter et améliorer les opérations logistiques, Ont des services planification/ordonnancement/exécution qui travaillent en collaboration, De plus, 76% des entreprises pensent que l intégration des systèmes de production : Contribue à l optimisation de l ensemble des ressources de l entreprise, Améliore l échange d informations relatives aux ressources, Est un moyen d optimisation des ressources et leur taux d utilisation, Est un moyen pour développer les compétences du personnel, Ainsi, 84% des entreprises considèrent que l intégration des systèmes de production est un facteur déterminant pour : Améliorer l efficience, l efficacité, la réactivité et la flexibilité de la chaîne logistique SC, 10

11 Assurer la synchronisation et la coordination des différents flux physiques le long de la SC, Améliorer la relation clients/fournisseurs, Réduire le délai global de la SC, Améliorer la fiabilité des délais, Améliorer la fiabilité des prévisions de vente, Améliorer la flexibilité de la SC face à la demande, Améliorer la fiabilité des approvisionnements, Réduire le délai de production, de mise sur le marché des nouveaux produits, de livraison et des commandes, 57% des entreprises pensent que l intégration des systèmes de production peut permettre de : Améliorer la qualité des produits, Réduire le coût de production et d expédition, Optimiser les niveaux des stocks, Améliorer la visibilité des stocks, Réduire le coût de possession, Rendre le SAV efficace et rapide, D après cette enquête, nous avons constaté que l intégration des systèmes de production a des retombés et des impacts importants sur les performances de l entreprise en général et les performances de la fonction logistique en particulier. 6. Conclusion L amélioration de la performance de la fonction logistique passe nécessairement par l intégration de toutes les fonctions de l entreprise. Une telle intégration est de nature à stimuler la synergie des facteurs ayant une influence sur la conjugaison des actions menées par l ensemble des acteurs dans l entreprise. Dans cette communication, nous avons dressé dans un premier temps l état de l art sur les systèmes intégrés de production et la fonction logistique. Puis, nous avons montré la relation qui existe entre eux à travers une analyse fonctionnelle. Ensuite, nous avons proposé un ensemble d indicateurs de performance que nous avons structuré en trois catégories : stratégique, tactique et opérationnel en se basant sur les travaux de plusieurs chercheurs. 11

12 Enfin, nous avons exposé les résultats d une enquête réalisée auprès de 18 entreprises marocaines qui opèrent dans différents activités et domaines industriels. 7. Références bibliographiques Barut M., Faisst W., Kanet J.J., Measuring supply chain coupling: an information system perspective. European Journal of Purchasing & Supply Management, 2002 Dakkak B., Chater Y., Talbi A., Méthodologie d intégration des concepts Qualité, Sécurité et Environnement en maintenance. 7 ème conférence internationale Conception et Production Intégrées (CPI). Oujda 19, 20 et 21 octobre Dakkak B., Chater Y., Talbi A., Développement d une stratégie de déploiement d un système d un système de management intégré : Application à la fonction maintenance. Revue Française de Gestion Industrielle. (proposé). Fenies P., M. Gourgand, la mesure de la performance industrielle : application à la supply chain. La logistique entre management et optimisation, Paris : Herlès, 2004 Gruat F. Référentiel d évaluation de la performance d une chaîne logistique. Application à une entreprise d ameublement. Thèse de doctorat de l Institut National des Sciences Appliquées de Lyon Gunasekaran A., Patel C., Afranework for supply chain performance measurement. Production Economie, Lee H.L., C., Billington, Material Management in Decentralized Supply chains. Operations Research, Mentzer J.T., De Witt W., Keebler J.S, Min S., Nix N.W, Smith C.D., Zacharia Z.G., Defining Supply chain Management. Journal of Business Logistics, 2001 Poirier C., Reiter SE., La supply chain. Paris : Dunod, 2001 Rotta-Franz K., Thierry C., G. Bel, Gestion des Flux dans les chaînes logistiques. JP Campagne : Performances industrielles et gestion des flux, Paris : Hermès, 2001 Sahin F., Robinson E.P., Information sharing and coordination in make to order supply chain. Journal of Operations Management SCC Supply chain operations reference model: overview of SCOR version 7.0, Supply chain council Inc Talbi A., Hammouche A., Christian T., Analyse de l entreprise dans une démarche d intégration. Journal Européen des Systèmes Automatisés (JESA). Vol. 36. N 8/2002. Talbi A., Hammouche A., Christian T., Méthode intégrée de planification des taches production et maintenance. Revue Française de Gestion Industrielle (RFGI). Vol.22, N : 3/2003. Talbi A., Intégration des fonctions de l entreprise. Application aux fonctions production et maintenance. Editions universitaires européennes Vernadat, F.B., Enterprise Modeling and Integration (EMI): Current status and research perspectives. Annual Reviews in control, Volume 26 pp Wu L., Song Y., Measuring integrated supply chain performance. Services Systems and Services Management

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines.

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines. Diagnostic du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines Badr DAKKAK, Youness CHATER, Mephtaha GUENNOUN, Abdennebi TALBI To cite this version: Badr DAKKAK, Youness

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Concevoir des supply chains résilientes

Concevoir des supply chains résilientes Concevoir des supply chains résilientes Karine Evrard Samuel CERAG UMR 5820 Université de Grenoble, France Définition de la résilience appliquée aux supply chains La résilience est la capacité à revenir

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION Trois constats généraux sont encore prépondérants dans bon nombre d organisations actuelles : Un fonctionnement avec une planification a priori et des constats a posteriori.

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français Département académique : Management des Hommes, des Process et des Organisations Coordinateur de département : MERLE

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Référentiel d évaluation de la performance d une chaîne logistique

Référentiel d évaluation de la performance d une chaîne logistique N d ordre : 2007-ISAL-0074 Année 2007 Thèse de doctorat Référentiel d évaluation de la performance d une chaîne logistique Application à une entreprise de l ameublement Présentée devant L Institut National

Plus en détail

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Groupement Achats et Logistique / Association des Centraliens Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Thierry JOUENNE, CPIM Lundi 14 octobre 2002 Plan La supply chain, axe de valeur

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview G. Bel, C. Thierry et A. Thomas 1 Plan Gestion de chaînes logistiques et simulation Points de

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Formations PLANNING. Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant

Formations PLANNING. Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant Formations PLANNING Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing et Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing P. Reboud - 06.71.18.19.82 / D. Michallet 06 84 95 80 07 September 30 th, 2010 et Insert "IFS Offer, P. Reboud, 19/01/2010" 2 2010 Capgemini. All rights reserved

Plus en détail

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN SCM-IT Consulting Hubert POULIQUEN SCM-IT Consulting 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN Senior Consultant SCM / SCP & SAP-APO Quel Cabinet de Conseil sommes-nous? Un Spécialiste métiers SCM

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX MINES ParisTech SEMAINE ATHENS Simon TAMAYO 1 17/11/14 Plan de la présentation : 30 minutes de cadre théorique Logistique Flux Stocks et en-cours Réseaux

Plus en détail

Préface à l édition française

Préface à l édition française Table des matières Préface à l édition française III Chapitre 1 La compétitivité des opérations 1 1. Qu est-ce qu un processus? 3 1.1. Les processus imbriqués 4 2. Qu est-ce que le management des opérations?

Plus en détail

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015 BATIMAT 2015 Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social 3 novembre 2015 Introduction Le BIM chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Habitat Social Avant de parler de BIM, une très rapide présentation de

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Supply chain management

Supply chain management Supply chain management Une gestion coordonnée des activités de la supply chain (chaîne logistique), dans une logique d optimisation globale, constitue un atout décisif pour les entreprises. Impact Cooremans

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30%

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30% ! Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59, Fax 01 56 57 81 80 Communiqué de presse "#$%&'%(!)! *+",!-./0$1!"#2/3&2/%,!45!67!68!99!:7,!;1/1$1

Plus en détail

Mesurer la valeur ajoutée par la gestion des ressources humaines

Mesurer la valeur ajoutée par la gestion des ressources humaines Mesurer la valeur ajoutée par la gestion des ressources humaines Par Daniel Held, Dr. ès Sc. Econ. Paru dans Personnel, Janvier 2001, no 416, pp. 34-37 La création de valeur a toujours été le moteur du

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Supply chain collaborative sous incertitude. Romain Guillaume et Caroline Thierry

Supply chain collaborative sous incertitude. Romain Guillaume et Caroline Thierry Supply chain collaborative sous incertitude Romain Guillaume et Caroline Thierry Plan de la présentation Gestion des chaines logistiques Simulation des processus logistiques Modèles de comportement des

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail

Club Supply Chain et distribution

Club Supply Chain et distribution Club Supply Chain et distribution Fabrice Lajugie de la Renaudie Association des diplômés de Reims Management School 91 rue de Miromesnil 75008 Paris http://www.rms-network.com Sommaire Constats 3 composantes

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

Pilotage de la performance par les processus et IT

Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage par les processus, Apports de la DSI aux processus métiers, Maturité des entreprises en matière de pilotage par les processus. 1 1 Piloter par

Plus en détail

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment)

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) Le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) «Redéfinir les rôles et compétences pour réussir la collaboration Supply Chain entre Industriels et Distributeurs» Viviane MARC Directrice

Plus en détail

Conception : Mattio-O. Diorio (1997)

Conception : Mattio-O. Diorio (1997) GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Conception : Mattio-O. Diorio (1997) Adaptation et présentation: C.R. Duguay B. Grenier GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 OBJECTIFS Saisir l aspect

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Supply Chain et collaboration - 1 - Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Entretiens de Rungis 24 septembre 2009 Supply Chain et collaboration - 2 - L organisation traditionnelle Achats Approvis.

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise... Sommaire Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...21 Objectifs du chapitre 1...23 Les enjeux des acteurs du

Plus en détail

Des services innovants pour l'industrie automobile

Des services innovants pour l'industrie automobile AUTOMOBILE Des services innovants pour l'industrie automobile www.daher.com Concepteur et pilote de services Le secteur automobile est un atout industriel majeur de l Europe. En réduisant les cycles logistiques

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005

REFERENTIEL DE PERFORMANCE LOGISTIQUE E4/2005 1 Membre fondateur de EDITION n 4.0 2005 2 Un peu d histoire Années 1990 : Volvo (voitures) édite un référentiel logistique, Volvo se fiance avec Renault, Le référentiel tombe dans la corbeille de fiançailles,

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE Séminaire - Atelier Le management de la qualité en assurance 1 ère communication Généralités sur le management de la qualité 2 ème communication Le management de

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

DEVOIR N 2 économie d entreprise

DEVOIR N 2 économie d entreprise DEVOIR N 2 économie d entreprise PROGRAMME : Les systèmes et la gestion de production L'évolution de la production La logistique et l approvisionnement L activité financière Les fondements de la GRH La

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 Management Valorisation Coûts Flux Planification w w w. c b a c o n s e i l. f r plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 La performance des flux dans la petite série et la production à la commande CBA Conseil

Plus en détail

Module 191 Conduire un projet partiel

Module 191 Conduire un projet partiel Page garde sur Canon : désactiver l option «utiliser les polices de l imprimante» sous Qualité, Détails. Module 191 Conduire un projet partiel Copyright IDEC 2008. Reproduction interdite. IDEC 2002-2006.

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail