L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce"

Transcription

1 L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et l e-commerce Les métiers, les qualifications Perspectives de recrutement

2 Estimation de l emploi dans la VAD et le e-commerce Les emplois directs En France, la vente à distance et le e-commerce représentent près de emplois directs. La grande majorité de ces emplois (75 %) concerne des entreprises ayant une activité pour les particuliers et la vente à distance pour les professionnels compte emplois (FEVAD, étude Bilan VAD E-commerce 2005). Enfin, le volume d affaires généré par le e-commerce aux particuliers occupe à lui seul environ emplois. Les emplois indirects Mais la VAD et le e-commerce sont également créateurs d emplois indirects dans de très nombreux secteurs (logistique et acheminement des colis, informatique, centres d appels externalisés, agences de création et de conseil ). La VAD et le e-commerce comptent plus de emplois indirects. Tableau 1 Estimation des effectifs directs et indirects des activités VAD et e-commerce Les emplois directs dans les entreprises de VAD L emploi dans la VAD et le e-commerce aux particuliers (Dont e-commerce) L emploi dans la VAD et le e-commerce pour les professionnels Effectifs (15 500) Sous total emplois directs Les emplois indirects de la VAD et du e-commerce Activités logistique, routage, acheminement (dont préparation des commandes, colisage, logistique de distribution, transport, ) Effectifs Centres d'appels externalisés La Poste (colis et marketing direct) Imprimerie, communication graphique Ensemble des prestataires techniques Agences de publicité, création, marketing direct 800 Sous total emplois indirects TOTAL EMPLOIS DIRECTS ET INDIRECTS Hors activité liée à la vente de produits sur les plateformes de e-commerce et activité liée aux points relais Benchmark Group 2

3 L évolution des effectifs dans la VAD et le e-commerce depuis 2000 Au global, entre 2000 et 2006, les entreprises de VAD et e-commerce ont créé près de emplois. L accélération des créations nettes d emplois à partir de 2004 souligne l impact du e-commerce sur l ensemble de l activité. A titre de comparaison, entre 2004 et 2006, les effectifs salariés du commerce de détail ont progressé de 1,7 % 1, alors que ceux de la VAD et du e-commerce ont augmenté de près de 4 %. Graphique 1 Evolution des effectifs VAD entre 2000 et 2006 (base 100 pour l année 2000) Au cours des six dernières années, les effectifs de la VAD ont progressé de 5 % Source: Benchmark Group - FEVAD Tableau 2 Evolution des effectifs de la VAD entre 2000 et 2006 TOTAL (indice base 100, année 2000) Effectifs (100) (101) (105) Croissance 2000/ La situation du commerce en 2005, INSEE Benchmark Group 3

4 L ampleur des créations d emplois depuis 2000 varie en fonction du niveau d activité. Si, globalement, les effectifs progressent d année en année dans toutes les tranches de taille, la progression reste beaucoup plus marquée dans les «petites» et «moyennes» structures. Ce phénomène reflète en particulier la création de nouvelles activités de vente à distance liées au e-commerce. Au cours des deux dernières années le nombre de sites de e-commerce a doublé. Du coté des grandes structures de VAD, les politiques en termes d emploi semblent davantage répondre à des logiques de rationalisation des effectifs face au ralentissement structurel des canaux traditionnels et à la concurrence des nouveaux acteurs de l ecommerce. Le poids des grandes structures de VAD reste néanmoins majoritaire dans l effectif total du secteur. Tableau 3 Evolution des effectifs de la VAD entre 2000 et 2006 suivant les tranches de chiffre d affaires Effectifs Croissance 2000/2006 Moins de 10 millions d euros % De 10 à 100 millions d euros De 100 à 500 millions d euros Plus de 500 millions d euros TOTAL (indice base 100, année 2000) % % % (100) Sur la base de 36 entreprises (101) (105) + 5 % Benchmark Group 4

5 Graphique 2 Evolution des effectifs de la VAD suivant les tranches de chiffre d affaires (base 100 pour l année 2000) Moins de 10 millions d'euros De 10 à 100 millions d'euros De 100 à 500 millions d'euros Plus de 500 millions d'euros Sur la base de 36 entreprises Source : Benchmark Group FEVAD L évolution des effectifs dans le e-commerce En 2005, le chiffre d affaires généré par le canal Internet a dépassé celui des autres canaux de la VAD historique. Pour autant, le catalogue papier est devenu un canal prescripteur fort vers l acte d achat en ligne. Selon une étude Médiamétrie//NetRatings réalisée pour le compte de la FEVAD, 40 % des internautes ont consulté un catalogue pour préparer un achat sur Internet. Mais ce n est pas un jeu à somme nulle, Internet ne vient pas simplement se substituer et assécher les autres canaux de la vente à distance (courrier, téléphone, minitel ). Le commerce électronique constitue un vrai relais de croissance pour les activités de vente à distance, notamment parce que son essor rapide s est construit autour de profils de consommateurs (les jeunes, les hommes, les urbains ) qui avaient peu recours à l achat à distance auparavant. Les réserves de croissance sont encore fortes. En effet, même si un peu plus d un internaute sur deux a déjà acheté en ligne, la démocratisation d Internet et l émergence de nouveaux comportements de consommation sont très favorables à l achat en ligne. Dans les années à venir, le nombre d acheteurs en ligne devrait continuer de progresser à un rythme soutenu. Une étude Médiamétrie//NetRatings réalisée pour le compte de la FEVAD estime à 3 millions le potentiel de cyberacheteurs supplémentaires pour la France. Par ailleurs, les effets d expériences de l achat en ligne devraient permettre d augmenter les fréquences d achat en ligne et les revenus de l ensemble de la VAD. Benchmark Group 5

6 En 2006, les activités de e-commerce emploient plus de personnes. Au global, ces effectifs se composent : D une part par des entreprises spécialistes du e-commerce. Ces entreprises réalisent la totalité de leur chiffre d affaires à partir d Internet. Il s agit soit de «pure-players» (Opodo, Multe-pass, Price Minister ), ou d entreprises ayant créé une filiale autonome spécialisée dans le e-commerce (FNAC Direct, Voyagessncf.fr, Castorama direct ). L ensemble des effectifs est donc mobilisé par les activités d e-commerce ; D autre part, par les VADistes historiques qui ont développé des activités e-commerce comme Redcats, 3 Suisses, Club des Créateurs de Beauté Pour ces acteurs, la part du chiffre d affaires e-commerce représente dans notre échantillon environ 17 % de leur chiffre d affaires global. Depuis 2004, l emploi dans le e-commerce progresse à un rythme annuel moyen de 25 %. Le rythme de progression est assez homogène entre les entreprises spécialistes du e-commerce et les effectifs des entités web des VPCistes traditionnels. Tableau 4 Progression des effectifs e-commerce selon le type d entreprise Les spécialistes du e-commerce Les VPCistes ayant développé une activité e-commerce Croissance 2004/2006 Taux de croissance annuel moyen 2004/ % 27 % 59 % 26 % TOTAL EMPLOI E-COMMERCE 61 % 27 % Sur la base de 55 entreprises Au sein des entreprises de la VAD, ce sont les PME dont le chiffre d affaires e-commerce est compris entre 100 et 500 millions d euros qui ont le plus recruté depuis Dans cette tranche, on retrouve notamment les leaders du e-commerce dont les effectifs ont suivi l envolée de leur chiffre d affaires. On y retrouve ainsi des pure-players du voyage (Opodo, Go voyages, LastMinute) ou encore des distributeurs de produits high-tech ou de biens culturels (FNAC Direct, Fotovista). Benchmark Group 6

7 Le dynamisme du e-commerce se mesure également par la forte croissance du nombre de sites marchands actifs. Graphique 3 Progression du nombre de sites e-commerce actifs % % Source : FEVAD Benchmark Group 7

8 Les perspectives de recrutement dans la VAD et le e-commerce 80 % des entreprises de la VAD et du e-commerce prévoient des augmentations d effectifs au cours des deux prochaines années. Le nombre d emplois créés d ici 2008 pourrait ainsi atteindre postes. Il s agit d une estimation basse basée sur les déclarations des acteurs présents sur le marché qui ne prend donc pas en compte les créations d emplois liées aux nouveaux entrants. Ce sont les entreprises du e-commerce qui anticipent le plus de recrutements pour faire face à la forte croissance de ce canal de consommation. Les plus fortes croissances des effectifs sont prévues dans l informatique et les centres d appels avec respectivement +11 % et +8 %. Seules les fonctions «production-logistique» devraient voir leurs effectifs légèrement reculer (-1 %) en raison de l externalisation d une partie des emplois : 35 % des entreprises interrogées pensent davantage externaliser les opérations «productionlogistique». Tableau 5 Evolution des effectifs des entreprises de la VAD selon les métiers au cours des deux prochaines années Informatique 11% Centres d'appels internalisés 8% Création, communication, publicité 4% Marketing 4% Ressources humaines 2% Finance, comptabilité, contrôle de gestion 2% Services techniques et généraux 2% Relation client, commercial, appros et achats 1% -1% Prodution, logistique -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 10% 11% 12% Benchmark Group 8

CHIFFRES CLÉS E DITION. vente à distance e-commerce

CHIFFRES CLÉS E DITION. vente à distance e-commerce CHIFFRES CLÉS E DITION 20 04 vente à distance e-commerce > ESTIMATION TAILLE DU MARCHÉ n Chiffre d affaires vente à distance Estimation du chiffre d affaires total vente à distance (dont e-commerce) En

Plus en détail

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Carole DELGA Secrétaire d'état chargée du Commerce, de l'artisanat, de la

Plus en détail

TRANSITION. BtoB COMMERCE

TRANSITION. BtoB COMMERCE TRANSITION & BtoB COMMERCE UNE ÉTUDE RÉALISÉE PAR NEXT CONTENT ET LE CRÉDOC À L INITIATIVE DE LA FEVAD, AVEC LE SOUTIEN DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ET DES PARTENAIRES Présentée aux Rendez-vous

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques e-commerce+ Magazine d information d Octave n 17 - Mars 2016 BUSINESS OMNICANAL : êtes-vous prêt? WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques E-COMMERCE ET POINTS DE VENTE Adoptez le point de vue du client

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Les centres de contact externalisés : un secteur en croissance» 15 septembre 2011 Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS BearingPoint To get there. Together.

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 :

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 : MINISTRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 25 janvier 2007 BILAN E-COMMERCE 2006 : Les ventes sur internet portées

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Le devenir du e-commerce

Le devenir du e-commerce Le devenir du e-commerce 1. Les internautes et les web marchands en 1.1. Les internautes a) les chiffres clés b) La cible : caractéristique socio démographique (csp, lieu géographique, âge, sexe ) c) Le

Plus en détail

LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES

LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES LA LOGISTIQUE UNE FILIERE RESPONSABLE AU CŒUR DES ENJEUX ECONOMIQUES Intervenants : Jean-Claude BOSSEZ, Président d AFILOG Jean MARGERIE, Directeur Général de MGF Logistique Pascal BOUFFARD, Directeur

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

LES ATELIERS DU E- COMMERCE

LES ATELIERS DU E- COMMERCE LES ATELIERS DU E- COMMERCE Dossier de presse 22 octobre 2010 Votre contact presse : Vanessa ERMEL 02 96 78 68 79 vanessa.ermel@cotesdarmor.cci.fr CCI 22 Avril 2006 Page 2 Le développement très important

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Synthèse de l étude Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Etude réalisée pour la FEVAD, La Poste, Move, Reed exposition A l occasion de la quatorzième édition du salon VAD e-commerce, le rendezvous

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Bilan e-commerce T1 2015

Bilan e-commerce T1 2015 Bilan e-commerce T1 2015 Accueil François MOMBOISSE, Président de la FEVAD Bilan du marché e-commerce au 1 er trimestre 2015 Marc LOLIVIER, FEVAD Bilan des acheteurs sur internet, classement des sites

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ

SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ PLACES DE MARCHÉ SOCIAL COMMERCE MOBILE COMMERCE 5/ BILAN 2012 ET PROJETS DE DEVELOPPEMENT 6/ CONCLUSION

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet Paiement sur Internet à l'heure de 3DSecure Le commerce à distance et le paiement sur internet Marc Lolivier Délégué Général de la FEVAD Conférence Publi-News 16 février 2010, Paris La Fevad : l organisation

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 46 ème édition Avril 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine Entreprises de PropretÉ ET SERVICES ASSOCIÉS CHIFFRES CLÉS Région Lorraine Édition 2010 LA PROPRETÉ EN LORRAINE données économiques générales de la région Lorraine France métropolitaine Part de la région

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr E-commerce de biens de consommation Conférence du 10 juillet 2007 Delphine David ddavid@precepta.fr Le e-commerce en quelques chiffres Données Date Ventes en ligne 12 milliards d euros 2006 Dont ventes

Plus en détail

Bilan général de l année 2009

Bilan général de l année 2009 Bilan général de l année 2009 2009 : l économie Conséquences de la crise financière Récession dans les économies évoluées, et ralentissement dans les économies émergentes Incertitude, et recherche de sécurité

Plus en détail

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE ETUDE DE MARCHE NATIONALE LE E-COMMERCE en BtoC Mise à jour Octobre 2014 par Julie Buil Ce document est la propriété de Cletude.

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

La France. Country factsheet - Septembre 2013

La France. Country factsheet - Septembre 2013 Country factsheet - Septembre 2013 La France Country factsheet I La France La France est l un des marchés les plus importants en matière d e-commerce et offre un potentiel énorme de développement. Le pays

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

Gestion et animation de sites web. Synthèse

Gestion et animation de sites web. Synthèse A l usage exclusif des sociétés interrogées en ligne dans le cadre de l étude Gestion et animation de sites web Les métiers, les budgets, les projets L étude de référence Effectifs Budgets Chantiers et

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Communiqué de presse 28 août 2014 Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Solide dynamique commerciale : croissance à deux chiffres des indicateurs des revenus futurs des activités

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP)

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Enquête réalisée pour la Fédération des Industriels des Réseaux d Initiative Publique et la Caisse des Dépôts

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Graphique 1 Évolutions de l emploi à l horizon 2022 selon le scénario central

Graphique 1 Évolutions de l emploi à l horizon 2022 selon le scénario central R Commerce Employant près de 2,8 millions de personnes en 2010-2012 (soit un emploi sur dix), les métiers du commerce bénéficieraient de perspectives d emploi favorables, en particulier dans un scénario

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices.

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices. 1 L art du contact Dossier de presse - Mars 2011 - Sommaire 2 ACSF, une entreprise dynamique au cœur de la région messine 3 ACSF, une politique de Ressources Humaines audacieuse qui porte ses fruits 5

Plus en détail

Une progression du e-commerce

Une progression du e-commerce Synthèse des constats : Une progression du e-commerce Les entreprises La grande majorité des entreprises sont équipée en ordinateur : 98% des entreprises en sont équipés en ordinateurs. Les entreprises

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Intervenant : Michaël Bourgeonnier Agence de communication : PaPrika Studio,

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) dans le secteur du e-commerce

APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) dans le secteur du e-commerce APPEL A PROPOSITIONS et CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) dans le secteur du e-commerce Date 12/07/2013 Appel à propositions POE C AGEFOS PME

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Journée spéciale e-commerce : avez-vous pensé à tout? Créer sa e boutique : à chacun sa solution! L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Un service de démonstrations

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 30 ème édition Octobre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 36 ème édition Avril 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LIVRE DE LANGUE FRANCAISE EN BELGIQUE

LE MARCHÉ DU LIVRE DE LANGUE FRANCAISE EN BELGIQUE 1 LE MARCHÉ DU LIVRE DE LANGUE FRANCAISE EN BELGIQUE Données 2013 Étude réalisée pour le Service général des Lettres et du livre Juin 2014 PILEn-ADEB Service général des Lettres et du Livre Fédération

Plus en détail

Evènements en entreprise : pratiques & perspectives

Evènements en entreprise : pratiques & perspectives Contacts CSA - Pôle Opinion-Corporate Yves-Marie CANN Directeur d études / yves-marie.cann@csa.eu Christophe PIAR Chargé d études / christophe.piar@csa.eu Contact Presse - Agence Hopscotch Mathilde Danquechin

Plus en détail

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente)

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) 1 ER SEMESTRE 2015 Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) LES EVOLUTIONS À RETENIR S1 2014 / S1 2013 S1 2015 / S1 2014 POINT* gagné Total

Plus en détail

E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ

E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ 1 E-recrutement E-visibilité E- Commerce DÉROULÉ 2 Le Recrutement 2.0 www.recrutor.fr LE RECRUTEMENT 2.0 Loïc DOUYERE CEO RECRUTOR Le Recrutement 2.0 www.recrutor.fr

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son.

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son. 1 TROISIÈME SECTEUR DE L ECONOMIE SECTEUR TERTIAIRE- LES SERVICES (3) L'ESSOR DE L'E-COMMERCE FICHE ÉLÈVE Déroulement Activité 1 : Parlez de cette image, faites des hypothèses sur le sujet. Activité 2

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet

Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet Levallois, le 18 novembre 2015 Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet Noël 2015 sur internet

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Village Numérique JuraTIC à Dole Le 5 Juin 2013

Village Numérique JuraTIC à Dole Le 5 Juin 2013 Village Numérique JuraTIC à Dole Le 5 Juin 2013 THÈME : Village Numérique Juratic de Dole DATE : 05/06/2013 DIFFUSION: "pour diffusion le 03/05/2013" CONTACT JURATIC: 175 rue du Marchet - 39570 Perrigny

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

BVA / Cashstore.fr / Le Parisien

BVA / Cashstore.fr / Le Parisien Juin 2010 BVA / Cashstore.fr / Le Parisien L observatoire des soldes Ce sondage est réalisé par pour et publié dans le 29 juin 2010 LEVEE D EMBARGO LE 29 JUIN A 1H DU MATIN Contacts BVA : 01 71 16 88 72

Plus en détail

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES Paris, le 23 novembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Election des meilleurs sites e-commerce de l année Résultats de la 6 ème cérémonie de remise des prix Favor i 2012 La Fevad (Fédération du e-commerce et

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Première vague - 30 juin 2010 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés,

Plus en détail