L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce"

Transcription

1 L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et l e-commerce Les métiers, les qualifications Perspectives de recrutement

2 Estimation de l emploi dans la VAD et le e-commerce Les emplois directs En France, la vente à distance et le e-commerce représentent près de emplois directs. La grande majorité de ces emplois (75 %) concerne des entreprises ayant une activité pour les particuliers et la vente à distance pour les professionnels compte emplois (FEVAD, étude Bilan VAD E-commerce 2005). Enfin, le volume d affaires généré par le e-commerce aux particuliers occupe à lui seul environ emplois. Les emplois indirects Mais la VAD et le e-commerce sont également créateurs d emplois indirects dans de très nombreux secteurs (logistique et acheminement des colis, informatique, centres d appels externalisés, agences de création et de conseil ). La VAD et le e-commerce comptent plus de emplois indirects. Tableau 1 Estimation des effectifs directs et indirects des activités VAD et e-commerce Les emplois directs dans les entreprises de VAD L emploi dans la VAD et le e-commerce aux particuliers (Dont e-commerce) L emploi dans la VAD et le e-commerce pour les professionnels Effectifs (15 500) Sous total emplois directs Les emplois indirects de la VAD et du e-commerce Activités logistique, routage, acheminement (dont préparation des commandes, colisage, logistique de distribution, transport, ) Effectifs Centres d'appels externalisés La Poste (colis et marketing direct) Imprimerie, communication graphique Ensemble des prestataires techniques Agences de publicité, création, marketing direct 800 Sous total emplois indirects TOTAL EMPLOIS DIRECTS ET INDIRECTS Hors activité liée à la vente de produits sur les plateformes de e-commerce et activité liée aux points relais Benchmark Group 2

3 L évolution des effectifs dans la VAD et le e-commerce depuis 2000 Au global, entre 2000 et 2006, les entreprises de VAD et e-commerce ont créé près de emplois. L accélération des créations nettes d emplois à partir de 2004 souligne l impact du e-commerce sur l ensemble de l activité. A titre de comparaison, entre 2004 et 2006, les effectifs salariés du commerce de détail ont progressé de 1,7 % 1, alors que ceux de la VAD et du e-commerce ont augmenté de près de 4 %. Graphique 1 Evolution des effectifs VAD entre 2000 et 2006 (base 100 pour l année 2000) Au cours des six dernières années, les effectifs de la VAD ont progressé de 5 % Source: Benchmark Group - FEVAD Tableau 2 Evolution des effectifs de la VAD entre 2000 et 2006 TOTAL (indice base 100, année 2000) Effectifs (100) (101) (105) Croissance 2000/ La situation du commerce en 2005, INSEE Benchmark Group 3

4 L ampleur des créations d emplois depuis 2000 varie en fonction du niveau d activité. Si, globalement, les effectifs progressent d année en année dans toutes les tranches de taille, la progression reste beaucoup plus marquée dans les «petites» et «moyennes» structures. Ce phénomène reflète en particulier la création de nouvelles activités de vente à distance liées au e-commerce. Au cours des deux dernières années le nombre de sites de e-commerce a doublé. Du coté des grandes structures de VAD, les politiques en termes d emploi semblent davantage répondre à des logiques de rationalisation des effectifs face au ralentissement structurel des canaux traditionnels et à la concurrence des nouveaux acteurs de l ecommerce. Le poids des grandes structures de VAD reste néanmoins majoritaire dans l effectif total du secteur. Tableau 3 Evolution des effectifs de la VAD entre 2000 et 2006 suivant les tranches de chiffre d affaires Effectifs Croissance 2000/2006 Moins de 10 millions d euros % De 10 à 100 millions d euros De 100 à 500 millions d euros Plus de 500 millions d euros TOTAL (indice base 100, année 2000) % % % (100) Sur la base de 36 entreprises (101) (105) + 5 % Benchmark Group 4

5 Graphique 2 Evolution des effectifs de la VAD suivant les tranches de chiffre d affaires (base 100 pour l année 2000) Moins de 10 millions d'euros De 10 à 100 millions d'euros De 100 à 500 millions d'euros Plus de 500 millions d'euros Sur la base de 36 entreprises Source : Benchmark Group FEVAD L évolution des effectifs dans le e-commerce En 2005, le chiffre d affaires généré par le canal Internet a dépassé celui des autres canaux de la VAD historique. Pour autant, le catalogue papier est devenu un canal prescripteur fort vers l acte d achat en ligne. Selon une étude Médiamétrie//NetRatings réalisée pour le compte de la FEVAD, 40 % des internautes ont consulté un catalogue pour préparer un achat sur Internet. Mais ce n est pas un jeu à somme nulle, Internet ne vient pas simplement se substituer et assécher les autres canaux de la vente à distance (courrier, téléphone, minitel ). Le commerce électronique constitue un vrai relais de croissance pour les activités de vente à distance, notamment parce que son essor rapide s est construit autour de profils de consommateurs (les jeunes, les hommes, les urbains ) qui avaient peu recours à l achat à distance auparavant. Les réserves de croissance sont encore fortes. En effet, même si un peu plus d un internaute sur deux a déjà acheté en ligne, la démocratisation d Internet et l émergence de nouveaux comportements de consommation sont très favorables à l achat en ligne. Dans les années à venir, le nombre d acheteurs en ligne devrait continuer de progresser à un rythme soutenu. Une étude Médiamétrie//NetRatings réalisée pour le compte de la FEVAD estime à 3 millions le potentiel de cyberacheteurs supplémentaires pour la France. Par ailleurs, les effets d expériences de l achat en ligne devraient permettre d augmenter les fréquences d achat en ligne et les revenus de l ensemble de la VAD. Benchmark Group 5

6 En 2006, les activités de e-commerce emploient plus de personnes. Au global, ces effectifs se composent : D une part par des entreprises spécialistes du e-commerce. Ces entreprises réalisent la totalité de leur chiffre d affaires à partir d Internet. Il s agit soit de «pure-players» (Opodo, Multe-pass, Price Minister ), ou d entreprises ayant créé une filiale autonome spécialisée dans le e-commerce (FNAC Direct, Voyagessncf.fr, Castorama direct ). L ensemble des effectifs est donc mobilisé par les activités d e-commerce ; D autre part, par les VADistes historiques qui ont développé des activités e-commerce comme Redcats, 3 Suisses, Club des Créateurs de Beauté Pour ces acteurs, la part du chiffre d affaires e-commerce représente dans notre échantillon environ 17 % de leur chiffre d affaires global. Depuis 2004, l emploi dans le e-commerce progresse à un rythme annuel moyen de 25 %. Le rythme de progression est assez homogène entre les entreprises spécialistes du e-commerce et les effectifs des entités web des VPCistes traditionnels. Tableau 4 Progression des effectifs e-commerce selon le type d entreprise Les spécialistes du e-commerce Les VPCistes ayant développé une activité e-commerce Croissance 2004/2006 Taux de croissance annuel moyen 2004/ % 27 % 59 % 26 % TOTAL EMPLOI E-COMMERCE 61 % 27 % Sur la base de 55 entreprises Au sein des entreprises de la VAD, ce sont les PME dont le chiffre d affaires e-commerce est compris entre 100 et 500 millions d euros qui ont le plus recruté depuis Dans cette tranche, on retrouve notamment les leaders du e-commerce dont les effectifs ont suivi l envolée de leur chiffre d affaires. On y retrouve ainsi des pure-players du voyage (Opodo, Go voyages, LastMinute) ou encore des distributeurs de produits high-tech ou de biens culturels (FNAC Direct, Fotovista). Benchmark Group 6

7 Le dynamisme du e-commerce se mesure également par la forte croissance du nombre de sites marchands actifs. Graphique 3 Progression du nombre de sites e-commerce actifs % % Source : FEVAD Benchmark Group 7

8 Les perspectives de recrutement dans la VAD et le e-commerce 80 % des entreprises de la VAD et du e-commerce prévoient des augmentations d effectifs au cours des deux prochaines années. Le nombre d emplois créés d ici 2008 pourrait ainsi atteindre postes. Il s agit d une estimation basse basée sur les déclarations des acteurs présents sur le marché qui ne prend donc pas en compte les créations d emplois liées aux nouveaux entrants. Ce sont les entreprises du e-commerce qui anticipent le plus de recrutements pour faire face à la forte croissance de ce canal de consommation. Les plus fortes croissances des effectifs sont prévues dans l informatique et les centres d appels avec respectivement +11 % et +8 %. Seules les fonctions «production-logistique» devraient voir leurs effectifs légèrement reculer (-1 %) en raison de l externalisation d une partie des emplois : 35 % des entreprises interrogées pensent davantage externaliser les opérations «productionlogistique». Tableau 5 Evolution des effectifs des entreprises de la VAD selon les métiers au cours des deux prochaines années Informatique 11% Centres d'appels internalisés 8% Création, communication, publicité 4% Marketing 4% Ressources humaines 2% Finance, comptabilité, contrôle de gestion 2% Services techniques et généraux 2% Relation client, commercial, appros et achats 1% -1% Prodution, logistique -2% -1% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 10% 11% 12% Benchmark Group 8

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Carole DELGA Secrétaire d'état chargée du Commerce, de l'artisanat, de la

Plus en détail

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE

EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE EXTRAIT DE QUELQUES PAGES DE L ETUDE DE MARCHE NATIONALE SUR LE E-COMMERCE ETUDE DE MARCHE NATIONALE LE E-COMMERCE en BtoC Mise à jour Octobre 2014 par Julie Buil Ce document est la propriété de Cletude.

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

LES ATELIERS DU E- COMMERCE

LES ATELIERS DU E- COMMERCE LES ATELIERS DU E- COMMERCE Dossier de presse 22 octobre 2010 Votre contact presse : Vanessa ERMEL 02 96 78 68 79 vanessa.ermel@cotesdarmor.cci.fr CCI 22 Avril 2006 Page 2 Le développement très important

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting Intervenants Thierry Lembert Associé Barthel & Schunck Consulting Amin Rafinejad Spécialiste du numérique Qui sommes-nous? Barthel & Schunck Consulting est un cabinet de conseil en stratégie, management,

Plus en détail

Une progression du e-commerce

Une progression du e-commerce Synthèse des constats : Une progression du e-commerce Les entreprises La grande majorité des entreprises sont équipée en ordinateur : 98% des entreprises en sont équipés en ordinateurs. Les entreprises

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Bilan e-commercee. 24 janvier 2011 - Pershing Hall. En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l

Bilan e-commercee. 24 janvier 2011 - Pershing Hall. En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l Bilan e-commercee En présence de M. Eric BESSON Ministre chargé de l'industrie, de l Energie l et de l Economie l numérique 24 janvier 2011 - Pershing Hall Bilan e-commerce e Bilan du marché e-commerce

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

Gestion et animation de sites web. Synthèse

Gestion et animation de sites web. Synthèse A l usage exclusif des sociétés interrogées en ligne dans le cadre de l étude Gestion et animation de sites web Les métiers, les budgets, les projets L étude de référence Effectifs Budgets Chantiers et

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric

Plus en détail

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet Paiement sur Internet à l'heure de 3DSecure Le commerce à distance et le paiement sur internet Marc Lolivier Délégué Général de la FEVAD Conférence Publi-News 16 février 2010, Paris La Fevad : l organisation

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Les centres de contact externalisés : un secteur en croissance» 15 septembre 2011 Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS BearingPoint To get there. Together.

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

SOLUTIONS DE COMMERCIALISATION WEB POUR LES INSTITUTIONNELS

SOLUTIONS DE COMMERCIALISATION WEB POUR LES INSTITUTIONNELS SOLUTIONS DE COMMERCIALISATION WEB POUR LES INSTITUTIONNELS Des études datant de quelques années montraient déjà un phénomène dans le comportement des internautes et cela perdure. A la question «pour préparer

Plus en détail

Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine?

Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine? Agence d Urbanisme & d Aménagement du Territoire Le e-commerce (B2C) : Quel impact sur la logistique urbaine? Toulouse 23 octobre 2012 La logistique du e-commerce 1 Quelques caractéristiques du «B to C»

Plus en détail

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Conférence Webschool Tours - (21 janvier 2010) Animée par Claude BUENO ITSYSTEM www.itsystem.fr Zoom sur l e-commerce en 2009 Distribution en

Plus en détail

iéë=çêö~åáë~íáçåë=äçöáëíáèìéë=çì=åçããéêåé= äéåíêçåáèìé=

iéë=çêö~åáë~íáçåë=äçöáëíáèìéë=çì=åçããéêåé= äéåíêçåáèìé= Ç ÅÉãÄêÉ=OMMU Rapport d études iéë=çêö~åáë~íáçåë=äçöáëíáèìéë=çì=åçããéêåé= äéåíêçåáèìé= í~í=çéë=äáéìñ=éí=ééêëééåíáîéë= pçãã~áêé= Chapitre I Chiffres et tendances du e- commerce... 5 1 - Taux d équipements

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

L e-commerce en Allemagne

L e-commerce en Allemagne L e-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les entreprises françaises Boulogne Billancourt / 15.03.2012 L e-commerce en Allemagne - Sommaire Sommaire L Allemagne en chiffres Les habitudes de

Plus en détail

CRM : Le Client au cœur

CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 1 CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 Frédéric Leclercq - Cylande 3 septembre 2008 2 Cylande \ Editeur de progiciels dédiés à la distribution GD Grande Distribution Distribution Spécialisée

Plus en détail

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid Al Maghrib: Quelques chiffres Clés: Chiffre d affaires: 1,4 MM DH Collaborateurs: 8000 Nombre d agences 1800 Flotte: ~ 600 véhicules GROUPE

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Le téléphone occupe une place croissante dans la stratégie relation client des sites Internet transactionnels

Le téléphone occupe une place croissante dans la stratégie relation client des sites Internet transactionnels Communiqué de presse Le téléphone occupe une place croissante dans la stratégie relation client des sites Internet transactionnels Paris, le 18 octobre 2010 CCA International, la Fédération du e-commerce

Plus en détail

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE DE VOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE L'AGENCE DE VOYAGE... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Les Annonceurs et l Affiliation en France

Les Annonceurs et l Affiliation en France Les Annonceurs et l Affiliation en France Résultats de l enquête 2012 Copyright 2012 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières

Plus en détail

Comment les Français consomment-ils sur Internet?

Comment les Français consomment-ils sur Internet? Comment les Français consomment-ils sur Internet? ème baromètre sur les comportements d achats des internautes AG FEVAD, Paris, 11 juin 2009 Internet, canal d achat 22 millions de cyberacheteurs Évolution

Plus en détail

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod La révolution des paiements par cartes bancaires Présenté par Gilles Sartre et Thierry Saxod Environnement et grandes tendances Un monde «physique» Un client «sédentaire» Un monde «numérique» Un client

Plus en détail

Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP

Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP 1 Quelques chiffres clés Une activité de 1,69 milliards d'euros dont 380

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

Modes de livraison des internautes

Modes de livraison des internautes Les modes de livraison des internautes LAD (livraisons à domicile) et LHD (livraisons en dehors du domicile) Impacts 16 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes de livraison des internautes 1

Plus en détail

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com }

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com } N # 002 / Décembre 2012 tendance(s) * web marketing 70% des internautes ont l intention d acheter leurs cadeaux de Noël en ligne pourquoi? combien? quoi? quand? p. 6 * 10 e-news séléctionnées par audit

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Etude Transport-Industrie-Retail

Etude Transport-Industrie-Retail Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Riyad New York Etude Transport-Industrie-Retail

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

pour Les internautes et le e-commerce

pour Les internautes et le e-commerce pour Les internautes et le e-commerce Octobre 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les perceptions du commerce en ligne B Les achat sur Internet t et la qualité de service C

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ

SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ SOMMAIRE 1/ PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 2/ CARTE D IDENTITÉ 3/ DIGITAL MARKETING 4/ COMMERCE CONNECTÉ PLACES DE MARCHÉ SOCIAL COMMERCE MOBILE COMMERCE 5/ BILAN 2012 ET PROJETS DE DEVELOPPEMENT 6/ CONCLUSION

Plus en détail

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Accenture 01 Business et Technologies * * La Haute Performance. Réalisée. Méthodologie 109 entretiens téléphoniques réalisés auprès

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Paris, le 1 mai 212 Information financière trimestrielle Le chiffre d affaires du 1er trimestre 212 poursuit sa progression dans un marché en amélioration sensible +18,% par rapport au 1 er trimestre 211

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Toute la logistique se met au vert

Toute la logistique se met au vert N 65-10 SEPTEMBRE 2009 Toute la logistique se met au vert Les chariots écologiques Immobilier logistique et développement durable Formation L offre et l emploi Supply chain Les produits frais Commerce

Plus en détail

ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER

ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER 2011 LECONTEXTE INSEE : 53% des internautes ont effectué au moins un achat sur Internet en 2010 (vs 35% en 2008) FEVAD MEDIAMETRIE : 12% des internautes ont fait

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

OFFRE COMMERCIALE. La régie web française

OFFRE COMMERCIALE. La régie web française OFFRE COMMERCIALE La régie web française La régie du e-commerce!, c est : 17,5 MILLIONS de VU/mois (1) 42 % DE TAUX DE COUVERTURE (1) NOTORIÉTÉ Des sites leaders du e-commerce, devenus incontournables

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Nouvelle organisation : Organigramme cible

Nouvelle organisation : Organigramme cible Nouvelle organisation : Organigramme cible DIRECTION GENERALE Direction Rattachée DIRECTION CONTRÔLE GENERAL DIRECTION RSE & CONFORMITE DRECTION INTERNATIONAL & COOPERATION DIRECTION REGLEMENTATION & RELATIONS

Plus en détail

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE?

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? Sommaire 1. Contexte général 2. Graphisme / Ergonomie 3. Page d accueil 4. Catalogue 5. Processus de commande Présentation Fondée en 2001, Oxatis est la solution de création

Plus en détail

Avis d expert. Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès

Avis d expert. Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès Avis d expert Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès. Le nombre de projets E-Commerce augmente. D une part, en nombre : une myriade de TPE s installent

Plus en détail

Logistique du e-commerce : comment s'y prendre? François ROCHET

Logistique du e-commerce : comment s'y prendre? François ROCHET Logistique du e-commerce : comment s'y prendre? François ROCHET Nos clients : + 200 clients + 19 ans B to B B to C Service au B to C 2 Sommaire 1. Histoire du e-commerce 2. La préparation de commandes

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015 LES ÉTABLISSEMENTS 31 748 COMMERCES EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL, REPRÉSENTE 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION

Plus en détail

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Depuis 230 ans, Descours & Cabaud fait de la distribution professionnelle son métier. Notre Groupe, en proposant l offre la plus large du

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Journée spéciale e-commerce : avez-vous pensé à tout? Créer sa e boutique : à chacun sa solution! L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Un service de démonstrations

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE

CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE CONTRAT D ETUDE PROSPECTIVE DES METIERS DU E-COMMERCE Juin 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 Préambule méthodologique... 4 CHAPITRE I : PANORAMA ACTUEL DU SECTEUR PROFESSIONNEL DU COMMERCE ELECTRONIQUE 5

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 46 ème édition Avril 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB

ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB ORGANISATION DU GROUPE BARID AL MAGHRIB Filiale 66% BAM EMS Chronopost International Direction Générale Filiale 100% BAM Al Barid Bank Direction Capital Humain Direction Audit, Inspection et Risques Direction

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Quel avenir pour les centres de relation client en France?» 26 Septembre 2013 BearingPoint Qui sommes-nous? BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant dont

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC BAROMÈTRE DE COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES EN TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS AU QUÉBEC L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Analyse manuelle. 60 sites actifs. en avril 2014 avec paiement en ligne. 4 secteurs clés *high-tech. *enfants *voyages. *mode

Analyse manuelle. 60 sites actifs. en avril 2014 avec paiement en ligne. 4 secteurs clés *high-tech. *enfants *voyages. *mode Florent MAILLET Chef de projet e-commerce Projet de stage 2014 Analyse manuelle 60 sites actifs en avril 2014 avec paiement en ligne 4 secteurs clés *high-tech *enfants *voyages *mode Source : Observatoire

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Quelques données chiffrées sur le E-commerce en France (Source - Fevad Médiamétrie 2012)

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

L innovation dans le commerce

L innovation dans le commerce L innovation dans le commerce Xavier Reif* Pour une entreprise commerciale, l innovation est un levier servant à consolider sa position par rapport à ses concurrentes. Elle contribue à conquérir de nouveaux

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Le e-commerce Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain, Christian

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

SOMMAIRE MAXIBURO, L'E-COMMERCE AU SERVICE DES EN- TREPRISES ET DES PROFESSIONNELS AU QUOTI- DIEN. p 5 p 5

SOMMAIRE MAXIBURO, L'E-COMMERCE AU SERVICE DES EN- TREPRISES ET DES PROFESSIONNELS AU QUOTI- DIEN. p 5 p 5 SOMMAIRE MAXIBURO, L'E-COMMERCE AU SERVICE DES EN- TREPRISES ET DES PROFESSIONNELS AU QUOTI- DIEN Portrait de l'entreprise Le parcours du DG, Marc Wacheux Un engagement sans faille dans l'e-commerce Maxiburo

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

le web en chiffres : la fin du début

le web en chiffres : la fin du début le web en chiffres : la fin du début 1 Table des matières Introduction 2 / S usagers 6 / Repr Usages 18 / E-re e-commerce 22 e-publicité 26 / U tatistiques ésentativité 14 commandations, / Focus n point

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce?

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LILLE 2002 Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LES PARTICIPANTS Anne DEUTSCH Direction technique SIACI Richard MEKOUAR Senior

Plus en détail

Table ronde - Logistique

Table ronde - Logistique Table ronde - Logistique Samuel LETELLIER (LA POSTE - COLIPOSTE) Jean-Philippe GIRARD (NEOLOG) Philippe DAVID (ODC Distribution) Samir IKLEF (OXATIS) 13 et 14 mai 2011 Et si la logistique vous aidait à

Plus en détail

ALD Automotive ouvre ALD carmarket, site de vente privé de véhicules d occasion sur Internet

ALD Automotive ouvre ALD carmarket, site de vente privé de véhicules d occasion sur Internet Communiqué de presse Le 5 janvier 2008 ALD Automotive ouvre ALD carmarket, site de vente privé de véhicules d occasion sur Internet ALD Automotive diversifie ses canaux de revente de véhicules l occasion

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail