Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing. Phil English World Bank

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing. Phil English World Bank"

Transcription

1 Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing Phil English World Bank

2 Mode 4 Mouvement temporaire des personnes en plein croissance Populations vieillisantes (et dimunantes) dans l OCDE = demande pour la main-d oeuvre Niveau d education = demande pour la main-d oeuvre à faible qualité Nécessaire pour soutenir l outsourcing Mais inquiétudes au Nord et au Sud concernant l émigration (impacte socials, fuite des cerveaux)

3 Mode 4: barrières au commerce Formalités de visa Prohibitions et quotas Exigences pour la parité en salaires Traitement discriminatoires Non-reconnaissance des qualifications

4 Mode 4 dans l AGCS Absence de clarité vis-à-vis la définition de temporaire et le genre de contrat couvert Peu d engagements; limités aux hommes d affaires et transferts à l intérieur des entreprises Engagements AGCS < politiques actuelles Pourquoi? - pays favorisent accords bilatéraux - pays veulent garder la flexibilité

5 Mode 4 dans l AGCS: un modèle Transferts au sein d une entreprise étendre la couverture; inclure ouvriers moins qualifiés Elargir l offre de l UE: Visa pour un an Pas de testes de besoin économique, conditions de parité de salaires, ou quotas Couverture de tous les secteurs Engagements additionels de transparence et réglementation domestique

6 Mode 4 AGCS: un modèle Mais: Ne vas pas toucher la main-d oeuvre nonqualifiée Donc peu d intérêt pour l Afrique? Alors, quels options au niveau régional/bilatéral?

7 Mode 4 dans les APEs Offres par l UE plus probable ici que dans l AGCS Peut être plus important que le libre commerce des biens (surtout les PMAs qui ont déjà le TSA) Transferts financiers très important (Ouganda: $318M. Par an, 5% de PIB) Gains d emploi et la transfert de la technologie Mais il ne faut pas limiter à la main-d œuvre non-qualifié Gouvernements africains peuvent aider à t l l b é ifi ti d ité

8 Mode 4 dans les APEs: apprendre de l expérience Des pays européens ont déjà des accords bilatéraux Allemagne: 4 programmes différents pour les ouvriers temporaires (guest workers) Angleterre: programme de permis de travail Italie: quotas pour la Tunisie, Maroc France: accords pour les jeunes professionnels (Senegal, Maroc)

9 Mode 4 APEs: fuite des cerveaux? Oui, c est un problème (ex. infirmières, médecins) Ca va continuer en tout cas Accord mode 4 peut réduire les coûts Compensation pour les coûts de l éducation Changer financement de l éducation: Prêts remboursable si le diplomé quitte le pays Philippines formation des infirmiéres pour leur exportation car ils estiment que les transferts financiers > coûts de formation

10 Mode 4 APEs: comment les transferts financiers Coût pour transférer l argent = 13% en moyenne Voies informelles: moins chères mais plus risqués et prennent plus de temps L UE peut simplifier et harmoniser ces règles pour les services de transferts pour réduire les coûts et augmenter la compétition Pays africains pourraient encourager plus de compétition avec harmonisation des politiques et création d une agence régionale de reglementation

11 Outsourcing: qu est-ce que c est? Services Information Technology Software development, data processing, IT support, business intelligence and data warehousing, content management, enterprise security, systems integration, package implementation, web services

12 Outsourcing:? Business Processes 1) Customer Interaction services Sales support, claims, hotel/airline reservations, credit/billing problems, telemarketing 2) Back-office operations Medical transcription, payment services, financial processing, payroll, inventory, mortgage processing 3) Independent business services Auditing, taxation, marketing, product design

13 Outsourcing: Quelle grandeur? 100 entreprises des services financiers les plus grandes prévoient transférer $350 milliards de leur coûts outre-mer avant 2008 Outsourcing de transcription médicale des Etats-unis = $4 milliard

14 Outsourcing: protectionisme potentiel Tennesse et Illinois ont passé des lois pour limiter outsourcing des contrats publics en 2004; 16 états envisagent des lois pour terminer l assistance publique et les avantages fiscales pour les sociétés qui font du outsourcing En Europe, normes légales pour protéger les ouvriers au PVD impliqués dans le outsourcing peuvent discourager outsourcing

15 Outsourcing: approche actuelle Focus sur l exemption de taxes sur le e-commerce: mais probablement les taxes ne sont même pas faisables pour les services Risques plus importantes: 1) prohibitions de outsourcing outre-mer, 2) reglementations discriminatoires Peu d engagements sur modes 1 ou 2, ou plein de limitations: nationalité, résidence, presence commerciale et exigences pour les permis/licences Plusieurs services de outsourcing même pas couverts par la liste de classification d AGCS: centres d appel, transcriptions médicales, réclamations de l assurance Pas de progrès avec les offres actuels

16 Mode 1 commitments in various services (as a percentage of total WTO Membership) Audio Visual 6% 3% 90% R&D 14 % 3% 83% Medical & dental 13 % 9% 78% Distribution services 10 % 17 % 73% Financial data processing softw are 24% 3% 73% Advertising 21% 11% 67% Data Base 26% 9% 65% Full Legal Accounting 9% 16 % 26% 19 % 65% 64% Partial Architectural Computer hardw are consultancy 25% 29% 11% 8% 64% 63% None Management consulting 28% 10 % 62% Data processing 28% 12 % 60% Softw are Implementation 30% 12 % 59% Online info & data base retrieval 16 % 26% 57% Tourism 38% 13 % 49%

17 Afin d éviter le protectionisme Un formule ou modèle: 1. Peut compenser pour le poids faible des PVD dans les négociations 2. Réduire les coûts de négociations 3. Éviter le problème free-rider 4. Implique des crédits pour la libéralisation unilatérale

18 Option 1: Engagements focalisés Modèle concentré sur 7 catégories de services Aucunes limitations des modes 1 & 2 Cohérent avec l approche graduelle de AGCS Mais: Probablement ceci ne couvre pas quelques types d outsourcing actuel Certainement ceci ne couvre pas des développements futurs

19 Option 2: Engagements horizontals à travers tous les secteurs a) Aucunes limitations pour les modes 1 ou 2, sauf pour les services financiers et transport (à cause des implications pour la mobilité du capital ou le mouvement du frêt ou des personnes) b) Préciser le droit des membres de reglementer tous secteurs (bien que c est guaranti dans l AGCS) c) Pourrait être limiter aux services fournis aux entreprises et non aux consommateurs (pas idéelle mais peut-être réalliste)

20 References S. Chaudhuri, A. Mattoo, and R. Self, Moving People to Deliver Services: How Can the WTO Help, WB Working paper A. Mattoo and S. Wunsch, Pre-empting Protectionism in Services: The WTO and Outsourcing ; WB Working paper

21 Sector or sub-sector Limitations on Limitations on market access national treatment A. A. PROFESSIONAL SERVICES b. Accounting, auditing and bookkeeping services 86 c. c. Taxation Services 863 B. C B. COMPUTER and RELATED Services 84 C. T C. TELECOMMUNICATION Services n. on n. on-line information and/or data processing (in (incl. transaction processing) Part of CPC 843 F. F. All OTHER BUSINESS Services as defined as Business Services N.E.C 87 plus b. Market research / public opinion polling services 864 c c. Management consulting service 865 d d. Services related to man. consulting 866 e e. Technical testing and analysis serv.8676 m m. Related scientific / technical consulting services 8675 r. Printing, publishing EDUCATIONAL SERVICES Adult education services n.e.c. 924 Other education services FINANCIAL SERVICES A. All insurance and insurance-related services d. d. Services auxiliary to insurance 8140 B. B. Banking and other financial services l. 1. Provision and transfer of financial information and financial dat data processing and related software by providers of other other financial services 8131 a a nd "Other services auxiliary to financial intermediation" RECREATIONAL,CULTURAL, SPORTING Services C. C. Libraries, archives, museums and other cultural services Librar Library and archive services 9631

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com BNETD ILEAP/JEICP TELESERVICES ET APE Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com Atelier sur Le rôle des négociations commerciales et des groupements de fournisseurs

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Sékou F. Doumbouya Programme Officer, JEICP s.doumbouya@ileap-jeicp.org

Plus en détail

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation du Groupe Attijariwafa Bank Couverture géographique de plus en plus large Attijariwafa bank, banque née

Plus en détail

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009 La relève dans le secteur des TIC 6 novembre 2009 TECHNOCompétences Mission : Soutenir et promouvoir le développement de la maind'œuvre et de l'emploi dans le secteur des technologies de l'information

Plus en détail

commerce électronique

commerce électronique Les négociations n sur le commerce électronique Stratégies Africaines de Négociations Bilatérales et Multilatérales sur le Commerce des Services SEMINAIRE ILEAP/JEICEP Accra, Ghana Du 9 au 12 mars 2005

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Le centre de services de votre back-office

Le centre de services de votre back-office Le centre de services de votre back-office MAJ Janvier 2014 1 Depuis 5 ans, Easynearshore accompagne les entreprises dans la mise en place de centres de services (captives) et dans leur démarche d externalisation

Plus en détail

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie.

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie. 09/09/2015 08:30-10:30 Analyse Financière Auditing Comparative Management System Economie Bancaire Financial Analysis Macro-économie Approfondie Marketing Direct Méthodologie de Contrôle Accounting II

Plus en détail

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs TÉMOIGNAGE DE CLIENT L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs PROFIL DE CLIENT Industrie : Gouvernement Ministère : Agence du revenu du Canada Employés : 44 000

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Seminar on Finance and Business development Services for Entrepreneurship Development Le factoring dans le monde Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Abdeljabar

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Initiative à l exportation en faveur des énergies renouvelables

Initiative à l exportation en faveur des énergies renouvelables Initiative à l exportation en faveur des énergies renouvelables Possibilités de couverture et de financement au Maroc Casablanca, le 25 novembre 2014 Project Finance International: Dr. Joachim Richter

Plus en détail

CPG. Kerensen for CPG. + 1 ère solution Salesforce dédiée aux industriels de la grande consommation. CCAN Founding. Consumer Packaged Goods.

CPG. Kerensen for CPG. + 1 ère solution Salesforce dédiée aux industriels de la grande consommation. CCAN Founding. Consumer Packaged Goods. CPG Consumer Packaged Goods Kerensen for CPG + 1 ère solution Salesforce dédiée aux industriels de la grande consommation CCAN Founding Member Kerensen for CPG permet d accélérer la mise en œuvre de la

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS

VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS Elisabeth de VISME, Laurent COLOMBANT VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS Your résumé or CV in French and in English Édition bilingue Troisième édition Groupe Eyrolles, 1993, 2001, 2006 ISBN : 2-7081-3438-2

Plus en détail

B.A.A. Affaires internationales

B.A.A. Affaires internationales B.A.A. Affaires internationales Présentation Info. Carrière Belgacem Rahmani Responsable profil B.A.A. Affaires internationales Le 5 novembre 2014 # 1 Qu est-ce que les affaires internationales? L environnement

Plus en détail

UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE

UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE Réussir avec une formation théorique et pratique UNIVERSITÉ DE FORMATION DUALE DU BADE-WURTEMBERG (DHBW) L Université de Formation Duale du Bade-

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

AGRO EDI EUROPE. La normalisation. Vendredi 5 Novembre 2010

AGRO EDI EUROPE. La normalisation. Vendredi 5 Novembre 2010 AGRO EDI EUROPE La normalisation Vendredi 5 Novembre 2010 Plan AGRO EDI EUROPE : présentation et expériences La normalisation UN/CEFACT ASSOCIATION 1901, CRÉÉE EN 1992 Harmonisation des Échanges de Données

Plus en détail

Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE)

Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE) Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE) Ramesh Chaitoo Responsable, Unité du commerce des Services, CRNM rchaitoo@crnm.org www.crnm.org Pétion-ville,

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL PRÉPARATOIRE. Vingt-cinquième session Genève, 31 janvier 4 février 2005

GROUPE DE TRAVAIL PRÉPARATOIRE. Vingt-cinquième session Genève, 31 janvier 4 février 2005 ORIGINAL : anglais DATE : 29 octobre 2004 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION PARTICULIÈRE POUR LA CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES PRODUITS ET DES SERVICES AUX FINS DE

Plus en détail

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION 2, rue Saint Maximin 57070 METZ www.dlsmetz-sup.fr contact@dlsmetz-sup.fr Tel : 03 87 200 200 03 87 200 214 BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION Titre de niveau II : Responsable du développement d unité

Plus en détail

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK Présenté par Stephanie Diakité, CATEK FINANCEMENT A COURT TERME Le financement nécessaire pour couvrir le coût d achat ou de production, de conditionnement et d expédition des produits finis pour livraison

Plus en détail

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs Sport, loisirs et développement touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation internationales Marie Solange BUREAU AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs 1 Normalisation

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009 - Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini Djamal SAID, le 11 Mars 2009 AGENDA Les métiers de l informatique Présentation de Capgemini Les métiers de Capgemini DSI ou SSII : Les

Plus en détail

Méthodologie et plan d action pour une demarche en efficacité énergétique en entreprise

Méthodologie et plan d action pour une demarche en efficacité énergétique en entreprise International Conference on Renewable Energy in Africa Making Renewable Energy Markets Work for Africa Policies, Industries and Finance for Scaling up 16-18 April 2008, Dakar, Senegal. Méthodologie et

Plus en détail

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM

VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM VERS UN CADRE EURO MEDITERRANEEN DES QUALIFICATIONS Reconnaissance et transfert des compétences et des qualifications au sein de l UpM ELEMENTS DE CONTEXTE La Déclaration commune du sommet de Paris pour

Plus en détail

Le Financement des Start-Ups. Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003

Le Financement des Start-Ups. Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003 Le Financement des Start-Ups Petit Déjeuner des Start-Ups Genève, vendredi 27 juin 2003 3 Table des matières Les services de PwC Situation des marchés de financement Stratégie de financement 4 Notre organisation

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser leur approche

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

Un nouveau cycle pour Avanquest

Un nouveau cycle pour Avanquest Un nouveau cycle pour Avanquest Paris, Le 16 décembre 2013 www.avanquest-group.com CONFIDENTIEL - NE PAS DIFFUSER Un nouveau cycle pour Avanquest 16 Decembre 2013 1 30 ans d expertise, 3 mutations réussies

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR 1

COMMERCE EXTÉRIEUR 1 COMMERCE EXTÉRIEUR 1 Statistique du commerce extérieur de la Suisse Partenaires import/export les plus importants pour la Suisse Export total 201 Mrd. CHF Import total 176 Mrd. CHF Allemagne 38 Mrd. CHF

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Journée de l emploi Ouest-de-l Île! West Island Job Fair

Journée de l emploi Ouest-de-l Île! West Island Job Fair Bienvenue à la Journée de l emploi Ouest-de-l Île! Welcome to the West Island Job Fair Commandité par/sponsored by Organisé par/organized by Plan du salon / Floor Plan 102 103 104 118 119 129 105 131 117

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

La gestion de la migration de la œuvre au Canada

La gestion de la migration de la œuvre au Canada La gestion de la migration de la main-d œ œuvre au Canada Atelier d envergure internationale sur la mobilité de la main-d œuvre mondiale en tant que catalyseur du développement Les Linklater Octobre 2007

Plus en détail

Cloud Computing Stratégie IBM France

Cloud Computing Stratégie IBM France Cloud Computing Stratégie IBM France Daphné Alécian, Cloud Market Manager 1 2 2 Le Cloud Computing induit des changements majeurs en terme d usage et de comportement Définition : Caractéristiques : Un

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

Guide du. Jeune Diplômé. We are creating Customer Value. Management Consulting Business Solutions Technology Services

Guide du. Jeune Diplômé. We are creating Customer Value. Management Consulting Business Solutions Technology Services Guide du Jeune Diplômé We are creating Customer Value. Management Consulting Business Solutions Technology Services Cette année encore, de nombreux stagiaires et jeunes diplômés intègreront nos équipes

Plus en détail

911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011. Rebond de croissance attendu en 2012

911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011. Rebond de croissance attendu en 2012 Synthèse du chiffre d affaires 2011 911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011 Environnement difficile Rythme soutenu de signatures de nouveaux contrats Renforcement des mesures d économie Respect

Plus en détail

AOC Insurance Broker

AOC Insurance Broker AOC Insurance Broker Compare Your Expat Health Insurance AOC International Expat Groupe Cadre www.aoc insurancebroker.com www.assurance sante expatrie.eu Email : contact@aoc insurancebroker.com www.cadrass.com

Plus en détail

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL SUISSE POUR PME Travailler mieux avec un logiciel de gestion suisse qui a fait ses preuves > A fait ses preuves dans plus de 30 000 entreprises

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

MOBILITÉ EN ENTREPRISE : L ERP PASSE DU PC À LA TABLETTE ET AU TÉLÉPHONE

MOBILITÉ EN ENTREPRISE : L ERP PASSE DU PC À LA TABLETTE ET AU TÉLÉPHONE MOBILITÉ EN ENTREPRISE : L ERP PASSE DU PC À LA TABLETTE ET AU TÉLÉPHONE SOMMAIRE Du bureau d aujourd hui au bureau de demain Les applications de gestion SAGE en mode web Témoignage client Conclusion Du

Plus en détail

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM Le logiciel «dispositif médical» à l Les logiciels dispositifs médicaux à l L est l autorité compétente en matière de DM et de DMDIV Les Logiciels de gestion des laboratoires de biologie médicale entrent

Plus en détail

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L emploi L emploi est une forme d insertion sociale, un levier qui permet l amélioration des conditions de vie. L emploi est un paramètre révélateur dans l évaluation

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007 Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF IACE 31 Octobre 2007 SOMMAIRE Présentation du nouveau mode de calcul du modèle du WEF Le classement 2006-2007 révisé selon

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

DEES COMMUNICATION DEESCOM

DEES COMMUNICATION DEESCOM Fonction DEES COMMUNICATION DEESCOM Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Le DEESCOM prépare les étudiants aux fonctions de chef de produit junior,

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Introduction. A. Définitions. E-commerce

Introduction. A. Définitions. E-commerce Introduction Dans cette introduction on présente les objectifs du cours et aborde les principaux concepts reliés au commerce électronique. Il propose une définition du commerce B2C B2B et B2A ; donne un

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Présentation du service TRANSAX Leader de la sécurisation des paiements par chèque en France

Présentation du service TRANSAX Leader de la sécurisation des paiements par chèque en France Présentation du service TRANSAX Leader de la sécurisation des paiements par chèque en France Présentation du service TRANSAX Leader de la sécurisation des paiements par chèque en France Avec 80 millions

Plus en détail

VERS UNE STRATÉGIE DE LA COMMERCE INTERNATIONAL. Washington DC, 25 avril 2010

VERS UNE STRATÉGIE DE LA COMMERCE INTERNATIONAL. Washington DC, 25 avril 2010 VERS UNE STRATÉGIE DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL Washington DC, 25 avril 2010 Sommaire 1 Contexte La Banque Mondiale et le Commerce International Leçons Retenues Approche Proposée

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE V.I.E?

QU EST-CE QUE LE V.I.E? QU EST-CE QUE LE V.I.E? Le V.I.E. permet de confier à un jeune jusqu à ses 28 ans, une mission professionnelle à l étranger d une durée modulable de 6 à 24 mois. De statut public, le contrat V.I.E. est

Plus en détail

Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité

Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité September 2, 2014 Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité Thomas Husson, VP and Principal Analyst, Forrester Research Sebastian Selhorst,

Plus en détail

Outils pour la gestion de la migration du travail au niveau national et régional en Méditerranée

Outils pour la gestion de la migration du travail au niveau national et régional en Méditerranée EUROMED MIGRATION III PEER-TO-PEER MEETING ON LEGAL MIGRATION LABOUR MIGRATION IN THE MEDITERRANEAN REGION: IDENTIFYING COMMON GROUND Paris, 27-28 February 2013 Outils pour la gestion de la migration du

Plus en détail

«Construction de maisons bois : défis et opportunités»

«Construction de maisons bois : défis et opportunités» «Construction de maisons bois : défis et opportunités» Simon Rietbergen Banque mondiale NB Cette présentation ne représente pas nécessairement la position officielle de la Banque mondiale Constat secteur

Plus en détail

Naissance d une banque leader

Naissance d une banque leader Programme Attijariwafa - Universités Naissance d une banque leader Acteur clé du développement économique marocain et une vocation régionale certaine 2006 Une nouvelle ambition, une nouvelle stratégie

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel EMC Enterprise Hybrid Cloud Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel Copyright 2014 EMC Corporation. All rights reserved. # Nouveau programme IT Défis métiers actuels

Plus en détail

Objets connectés : nouveaux services, nouvelles interactions

Objets connectés : nouveaux services, nouvelles interactions Objets connectés : nouveaux services, nouvelles interactions Philippe Limantour EY Financial Services Septembre 2015 Page 2 Agenda Qu est-ce que la révolution des objets connectés? Notre vision Pour le

Plus en détail

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL INTERREG VA France (Channel) England Programme INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre South West Facilitator Julie BECEL Contents Sommaire 1. Schedule Calendrier 2. Eligible area Territoire éligible

Plus en détail

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc»

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Royaume du Maroc Premier Ministre Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications «Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Synthèse des résultats de l étude réalisée

Plus en détail

LE MOBILE BANKING EST-IL

LE MOBILE BANKING EST-IL THE 2ND INTERNATIONAL CONFERENCE ON INSTITUTIONAL AND TECHNOLOGICAL ENVIRONMENT FOR MICROFINANCE LE MOBILE BANKING EST-IL EFFICACE POUR OFFRIR DES SERVICES FINANCIERS AUX NON- BANCARISÉS? Djamchid Assadi

Plus en détail

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques UNECA Analyse des Gaps techniques et juridiques relatifs aux échanges électroniques entre les douanes de deux pays (C2C Transit) Lotfi AYADI Noureddine SELLAMI Décembre 2014 Plan Résumé Méthodologie Cadre

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Échanges avec des experts du marché américain

Échanges avec des experts du marché américain Échanges avec des experts du marché américain Vous envisagez une expansion aux États-Unis à court ou moyen terme? Déjà présent sur le marché américain, vous souhaitez passer à la vitesse supérieure? FACE

Plus en détail

Dossier de presse. pour le. Contact presse. Dossier de presse Salesupply Mars 2015

Dossier de presse. pour le. Contact presse. Dossier de presse Salesupply Mars 2015 Dossier de presse pour le Contact presse Cyril du Plessis Directeur Marketing Salesupply France c.duplessis@salesupply.com Tel : +33 1 79 97 90 98 / +33 6 62 81 02 64 fr.linkedin.com/in/duplessis/ @salesupplyfr

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Perspectives et stratégies sur le transport aérien

Perspectives et stratégies sur le transport aérien Perspectives et stratégies sur le transport aérien Présenté par Ravoniharoson Voahangy, Directeur des affaires juridiques et économiques de l Aviation civile de Madagascar Commission de l Océan Indien

Plus en détail

GOUVERNANCE DES ACCÈS,

GOUVERNANCE DES ACCÈS, GESTION DES IDENTITÉS, GOUVERNANCE DES ACCÈS, ANALYSE DES RISQUES Identity & Access Management L offre IAM de Beta Systems Beta Systems Editeur européen de logiciels, de taille moyenne, et leader sur son

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

LES ARCHITECTURES ORIENTÉES SERVICES

LES ARCHITECTURES ORIENTÉES SERVICES Pourquoi WebSphere La complexité des affaires exerce une forte pression sur l IT : Challenges Globalisation Pressions de la compétition Erosion de la fidélité des clients Complexité de la chaine logistique

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

Le Marché Intérieur de l UE

Le Marché Intérieur de l UE Le Marché Intérieur de l UE 2010, Montréal Dr. Nicola Notaro, Chef d Unité ajoint - Unité Eau, Commission européenne, DG Environnement European Commission: Environment Directorate General Slide: 1 Vous

Plus en détail

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire «Le traitement des restrictions verticales en droit comparé de la concurrence» Université Paris II Panthéon Assas & University College London Paris, le 23 mai 2008 Importations parallèles: intérêt du consommateur

Plus en détail

Augmenter votre compétitivité en comparant vos résultats à l interne ou avec l industrie

Augmenter votre compétitivité en comparant vos résultats à l interne ou avec l industrie Augmenter votre compétitivité en comparant vos résultats à l interne ou avec l industrie Serge Oligny, M.Sc., Directeur - Innovations technologiques UQAM - Laboratoire de Recherche en Gestion des Logiciels

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg L-Bank : bénéficiant d une garantie explicite L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg depuis le 1 er décembre 1998 www.l-bank.de Bloomberg : LBANK Téléphone : +49-721-150-3644

Plus en détail

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications Contexte Analyse de l enquête de Statistique Préparé par la direction générale du commerce électronique - Industrie Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

La fiscalité internationale et le numérique. Jacques Sasseville Unité des Convention fiscales, OCDE

La fiscalité internationale et le numérique. Jacques Sasseville Unité des Convention fiscales, OCDE La fiscalité internationale et le numérique Jacques Sasseville Unité des Convention fiscales, OCDE 1 Fiscalité internationale Les impôts sont déterminés et perçus par les États La coordination est assurée

Plus en détail

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma Notre but? vous faire atteindre le votre www.capitalconsulting.ma Nous accompagnons votre succès Anticiper le changement, s adapter aux évolutions de l environnement économique et social, créer des opportunités

Plus en détail

ADVISORY AND CONSULTING SOLUTIONS VOS CONSULTANTS, VOS SOLUTIONS

ADVISORY AND CONSULTING SOLUTIONS VOS CONSULTANTS, VOS SOLUTIONS ALWAYS WITHIN REACH L ADVISORY AUTOUR DE VOUS ADVISORY AND CONSULTING SOLUTIONS VOS CONSULTANTS, VOS SOLUTIONS ADVISORY DEVELOPMENT FINANCING M&A LBO - MBO ACQUISITION FINANCING VALUATION COMPANIES REAL

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

LICENCE. S.U.I.O. - UNIVERSITE DU MAINE - Le Mans - Laval. Mention : ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DOMAINE ECONOMIE, GESTION

LICENCE. S.U.I.O. - UNIVERSITE DU MAINE - Le Mans - Laval. Mention : ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DOMAINE ECONOMIE, GESTION DOMAINE ECONOMIE, GESTION Faculté de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion Avenue O. Messiaen 72085 Le Mans cedex 9 Tél 02 43 83 31 22 (et 31 14) scol-ecodroit@univ-lemans.fr Fax : 02 43 83 31

Plus en détail