Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing. Phil English World Bank

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing. Phil English World Bank"

Transcription

1 Un Agenda Offensif pour le commerce des services en Afrique: mode 4 et outsourcing Phil English World Bank

2 Mode 4 Mouvement temporaire des personnes en plein croissance Populations vieillisantes (et dimunantes) dans l OCDE = demande pour la main-d oeuvre Niveau d education = demande pour la main-d oeuvre à faible qualité Nécessaire pour soutenir l outsourcing Mais inquiétudes au Nord et au Sud concernant l émigration (impacte socials, fuite des cerveaux)

3 Mode 4: barrières au commerce Formalités de visa Prohibitions et quotas Exigences pour la parité en salaires Traitement discriminatoires Non-reconnaissance des qualifications

4 Mode 4 dans l AGCS Absence de clarité vis-à-vis la définition de temporaire et le genre de contrat couvert Peu d engagements; limités aux hommes d affaires et transferts à l intérieur des entreprises Engagements AGCS < politiques actuelles Pourquoi? - pays favorisent accords bilatéraux - pays veulent garder la flexibilité

5 Mode 4 dans l AGCS: un modèle Transferts au sein d une entreprise étendre la couverture; inclure ouvriers moins qualifiés Elargir l offre de l UE: Visa pour un an Pas de testes de besoin économique, conditions de parité de salaires, ou quotas Couverture de tous les secteurs Engagements additionels de transparence et réglementation domestique

6 Mode 4 AGCS: un modèle Mais: Ne vas pas toucher la main-d oeuvre nonqualifiée Donc peu d intérêt pour l Afrique? Alors, quels options au niveau régional/bilatéral?

7 Mode 4 dans les APEs Offres par l UE plus probable ici que dans l AGCS Peut être plus important que le libre commerce des biens (surtout les PMAs qui ont déjà le TSA) Transferts financiers très important (Ouganda: $318M. Par an, 5% de PIB) Gains d emploi et la transfert de la technologie Mais il ne faut pas limiter à la main-d œuvre non-qualifié Gouvernements africains peuvent aider à t l l b é ifi ti d ité

8 Mode 4 dans les APEs: apprendre de l expérience Des pays européens ont déjà des accords bilatéraux Allemagne: 4 programmes différents pour les ouvriers temporaires (guest workers) Angleterre: programme de permis de travail Italie: quotas pour la Tunisie, Maroc France: accords pour les jeunes professionnels (Senegal, Maroc)

9 Mode 4 APEs: fuite des cerveaux? Oui, c est un problème (ex. infirmières, médecins) Ca va continuer en tout cas Accord mode 4 peut réduire les coûts Compensation pour les coûts de l éducation Changer financement de l éducation: Prêts remboursable si le diplomé quitte le pays Philippines formation des infirmiéres pour leur exportation car ils estiment que les transferts financiers > coûts de formation

10 Mode 4 APEs: comment les transferts financiers Coût pour transférer l argent = 13% en moyenne Voies informelles: moins chères mais plus risqués et prennent plus de temps L UE peut simplifier et harmoniser ces règles pour les services de transferts pour réduire les coûts et augmenter la compétition Pays africains pourraient encourager plus de compétition avec harmonisation des politiques et création d une agence régionale de reglementation

11 Outsourcing: qu est-ce que c est? Services Information Technology Software development, data processing, IT support, business intelligence and data warehousing, content management, enterprise security, systems integration, package implementation, web services

12 Outsourcing:? Business Processes 1) Customer Interaction services Sales support, claims, hotel/airline reservations, credit/billing problems, telemarketing 2) Back-office operations Medical transcription, payment services, financial processing, payroll, inventory, mortgage processing 3) Independent business services Auditing, taxation, marketing, product design

13 Outsourcing: Quelle grandeur? 100 entreprises des services financiers les plus grandes prévoient transférer $350 milliards de leur coûts outre-mer avant 2008 Outsourcing de transcription médicale des Etats-unis = $4 milliard

14 Outsourcing: protectionisme potentiel Tennesse et Illinois ont passé des lois pour limiter outsourcing des contrats publics en 2004; 16 états envisagent des lois pour terminer l assistance publique et les avantages fiscales pour les sociétés qui font du outsourcing En Europe, normes légales pour protéger les ouvriers au PVD impliqués dans le outsourcing peuvent discourager outsourcing

15 Outsourcing: approche actuelle Focus sur l exemption de taxes sur le e-commerce: mais probablement les taxes ne sont même pas faisables pour les services Risques plus importantes: 1) prohibitions de outsourcing outre-mer, 2) reglementations discriminatoires Peu d engagements sur modes 1 ou 2, ou plein de limitations: nationalité, résidence, presence commerciale et exigences pour les permis/licences Plusieurs services de outsourcing même pas couverts par la liste de classification d AGCS: centres d appel, transcriptions médicales, réclamations de l assurance Pas de progrès avec les offres actuels

16 Mode 1 commitments in various services (as a percentage of total WTO Membership) Audio Visual 6% 3% 90% R&D 14 % 3% 83% Medical & dental 13 % 9% 78% Distribution services 10 % 17 % 73% Financial data processing softw are 24% 3% 73% Advertising 21% 11% 67% Data Base 26% 9% 65% Full Legal Accounting 9% 16 % 26% 19 % 65% 64% Partial Architectural Computer hardw are consultancy 25% 29% 11% 8% 64% 63% None Management consulting 28% 10 % 62% Data processing 28% 12 % 60% Softw are Implementation 30% 12 % 59% Online info & data base retrieval 16 % 26% 57% Tourism 38% 13 % 49%

17 Afin d éviter le protectionisme Un formule ou modèle: 1. Peut compenser pour le poids faible des PVD dans les négociations 2. Réduire les coûts de négociations 3. Éviter le problème free-rider 4. Implique des crédits pour la libéralisation unilatérale

18 Option 1: Engagements focalisés Modèle concentré sur 7 catégories de services Aucunes limitations des modes 1 & 2 Cohérent avec l approche graduelle de AGCS Mais: Probablement ceci ne couvre pas quelques types d outsourcing actuel Certainement ceci ne couvre pas des développements futurs

19 Option 2: Engagements horizontals à travers tous les secteurs a) Aucunes limitations pour les modes 1 ou 2, sauf pour les services financiers et transport (à cause des implications pour la mobilité du capital ou le mouvement du frêt ou des personnes) b) Préciser le droit des membres de reglementer tous secteurs (bien que c est guaranti dans l AGCS) c) Pourrait être limiter aux services fournis aux entreprises et non aux consommateurs (pas idéelle mais peut-être réalliste)

20 References S. Chaudhuri, A. Mattoo, and R. Self, Moving People to Deliver Services: How Can the WTO Help, WB Working paper A. Mattoo and S. Wunsch, Pre-empting Protectionism in Services: The WTO and Outsourcing ; WB Working paper

21 Sector or sub-sector Limitations on Limitations on market access national treatment A. A. PROFESSIONAL SERVICES b. Accounting, auditing and bookkeeping services 86 c. c. Taxation Services 863 B. C B. COMPUTER and RELATED Services 84 C. T C. TELECOMMUNICATION Services n. on n. on-line information and/or data processing (in (incl. transaction processing) Part of CPC 843 F. F. All OTHER BUSINESS Services as defined as Business Services N.E.C 87 plus b. Market research / public opinion polling services 864 c c. Management consulting service 865 d d. Services related to man. consulting 866 e e. Technical testing and analysis serv.8676 m m. Related scientific / technical consulting services 8675 r. Printing, publishing EDUCATIONAL SERVICES Adult education services n.e.c. 924 Other education services FINANCIAL SERVICES A. All insurance and insurance-related services d. d. Services auxiliary to insurance 8140 B. B. Banking and other financial services l. 1. Provision and transfer of financial information and financial dat data processing and related software by providers of other other financial services 8131 a a nd "Other services auxiliary to financial intermediation" RECREATIONAL,CULTURAL, SPORTING Services C. C. Libraries, archives, museums and other cultural services Librar Library and archive services 9631

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com BNETD ILEAP/JEICP TELESERVICES ET APE Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com Atelier sur Le rôle des négociations commerciales et des groupements de fournisseurs

Plus en détail

commerce électronique

commerce électronique Les négociations n sur le commerce électronique Stratégies Africaines de Négociations Bilatérales et Multilatérales sur le Commerce des Services SEMINAIRE ILEAP/JEICEP Accra, Ghana Du 9 au 12 mars 2005

Plus en détail

UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE

UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE UN AVENIR PROMETTEUR AVEC LES ÉTUDES EN FORMATION DUALE Réussir avec une formation théorique et pratique UNIVERSITÉ DE FORMATION DUALE DU BADE-WURTEMBERG (DHBW) L Université de Formation Duale du Bade-

Plus en détail

Evènement formulaires Namur 02/12

Evènement formulaires Namur 02/12 Evènement formulaires Namur 02/12 Formulaires électroniques à la Commission européenne Philippe Biérlaire Chef de l unité Systèmes d information pour la gestion des ressources humaines Direction Systèmes

Plus en détail

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007 Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF IACE 31 Octobre 2007 SOMMAIRE Présentation du nouveau mode de calcul du modèle du WEF Le classement 2006-2007 révisé selon

Plus en détail

LE MOBILE BANKING EST-IL

LE MOBILE BANKING EST-IL THE 2ND INTERNATIONAL CONFERENCE ON INSTITUTIONAL AND TECHNOLOGICAL ENVIRONMENT FOR MICROFINANCE LE MOBILE BANKING EST-IL EFFICACE POUR OFFRIR DES SERVICES FINANCIERS AUX NON- BANCARISÉS? Djamchid Assadi

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

Digitalisation de l Industrie Bancaire

Digitalisation de l Industrie Bancaire Digitalisation de l Industrie Bancaire James Nauffray Jeudi 4 Juin 2015 GET STARTED. BUSINESS IS BACK! AGENDA 1. Digitalisation de l Industrie Bancaire 2. Présentation Crossing-Tech 3. Cas d usage 2 Digitalisation

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE

PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE 28 janvier 2015 PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE L impact du «Document de réflexion sur les services de soins de

Plus en détail

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie.

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie. 09/09/2015 08:30-10:30 Analyse Financière Auditing Comparative Management System Economie Bancaire Financial Analysis Macro-économie Approfondie Marketing Direct Méthodologie de Contrôle Accounting II

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun

Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Négociations APE sur les services entre l AC et l UE Revue des engagements de l UE dans l APE CARIFOROM 25-29 Avril 2011, Douala, Cameroun Sékou F. Doumbouya Programme Officer, JEICP s.doumbouya@ileap-jeicp.org

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

Australie Request: review existing commitments under Articles XVI, XVII, and XVIII in accordance with the attached model schedule.

Australie Request: review existing commitments under Articles XVI, XVII, and XVIII in accordance with the attached model schedule. Sectoral restrictions 1. Business services A. Professional services a) Legal services (CPC 861) Australie Request: review existing commitments under Articles XVI, XVII, and XVIII in accordance with the

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Cloud Computing Stratégie IBM France

Cloud Computing Stratégie IBM France Cloud Computing Stratégie IBM France Daphné Alécian, Cloud Market Manager 1 2 2 Le Cloud Computing induit des changements majeurs en terme d usage et de comportement Définition : Caractéristiques : Un

Plus en détail

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009

La relève dans le secteur des TIC. 6 novembre 2009 La relève dans le secteur des TIC 6 novembre 2009 TECHNOCompétences Mission : Soutenir et promouvoir le développement de la maind'œuvre et de l'emploi dans le secteur des technologies de l'information

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

AOC Insurance Broker

AOC Insurance Broker AOC Insurance Broker Compare Your Expat Health Insurance AOC International Expat Groupe Cadre www.aoc insurancebroker.com www.assurance sante expatrie.eu Email : contact@aoc insurancebroker.com www.cadrass.com

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements ISO 2022 XML Le socle technique pour construire une centrale de paiement et d encaissement Universwiftnet - Atelier Sage - Du SEPA vers le Full XML

Plus en détail

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation du Groupe Attijariwafa Bank Couverture géographique de plus en plus large Attijariwafa bank, banque née

Plus en détail

Acquisitions IBM Software. Opportunités de croissance pour les partenaires IBM.

Acquisitions IBM Software. Opportunités de croissance pour les partenaires IBM. Acquisitions IBM Software Opportunités de croissance pour les partenaires IBM. Agenda Acquisitions : La stratégie IBM La stratégiechannel concernantles acquisitions d IBM Software Les acquisitions composanteimportantede

Plus en détail

INSEEC Business School Bordeaux

INSEEC Business School Bordeaux 1 Fall Semester Master 1 (Inseec 2 nd Year) Page : 2 Fall Semester Master 2 (Inseec 3rd Year) Page : 3-4-5 Spring Semester Master 1 (Inseec 2 nd Year) Page : 6-7 INSEEC Business School Bordeaux COURSES

Plus en détail

Nouvelle réglementation européenne de sécurité sociale au 1er mai 2010 : Opportunité ou challenge?

Nouvelle réglementation européenne de sécurité sociale au 1er mai 2010 : Opportunité ou challenge? Nouvelle réglementation européenne de sécurité sociale au 1er mai 2010 : Opportunité ou challenge? Chambre de Commerce, 27 mai 2010 Joëlle Lyaudet, Tax Partner, Deloitte Agenda 1 Introduction 2 Règle générale

Plus en détail

Résidents Non-Habituels Regime fiscal spécial portugais

Résidents Non-Habituels Regime fiscal spécial portugais Tax Global Employer Services 2015 Résidents Non-Habituels Regime fiscal spécial portugais Ce résumé présente un bref panorama général des principaux aspects et implications du régime des Résidents Non

Plus en détail

VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS

VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS Elisabeth de VISME, Laurent COLOMBANT VOTRE CV EN ANGLAIS ET EN FRANÇAIS Your résumé or CV in French and in English Édition bilingue Troisième édition Groupe Eyrolles, 1993, 2001, 2006 ISBN : 2-7081-3438-2

Plus en détail

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25%

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25% Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production

Plus en détail

La gestion des risques IT et l audit

La gestion des risques IT et l audit La gestion des risques IT et l audit 5èmé rencontre des experts auditeurs en sécurité de l information De l audit au management de la sécurité des systèmes d information 14 Février 2013 Qui sommes nous?

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES

BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES L utilisation de la biométrie constitue désormais une tendance de fond sur le marché grand public. Elle redéfinit l expérience utilisateur de l authentification en conciliant

Plus en détail

Cocktails & Conversation A Recruiting Event

Cocktails & Conversation A Recruiting Event Cocktails & Conversation A Recruiting Event ALBERT, KATHRYN B.Sc. Anatomy and Cell Biology; Minor in Psychology Language: Fluent English, French Experience: Research direction, account management in advertising,

Plus en détail

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision.

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. SOURCES SOURCE Data Sources Population : Labour Force: Production: Social Indicators: United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. International Labour Organisation (ILO). LaborStat

Plus en détail

Une solution de traitement

Une solution de traitement Une solution de traitement externalisé pour les marchés émergents Un partenariat Société Générale et efunds Corporation 8 Février 2007 Société Générale Présente dans ~34 pays, la plupart avec un fort taux

Plus en détail

Le projet SOX chez Alcatel

Le projet SOX chez Alcatel Le projet SO chez Alcatel Forum CERT-IST, 08/06/2006 Présentation SO Page 2 Qu est-ce que SO? Le projet SO Le champ d application L organisation Le déroulement La vie après SO La Loi Sarbanes-Oxley Page

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

IBM Outsourcing Partenaire de la transformation de votre entreprise

IBM Outsourcing Partenaire de la transformation de votre entreprise IBM Outsourcing Partenaire de la transformation de votre entreprise Isabelle Duvernoy, Directeur Infogérance, IBM France Jérémie Caullet, Directeur Application Management Services, IBM France Agenda IBM

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE En 2010, le Pôle Universitaire Léonard de Vinci fêtera ses 15 ans! Avant même cette date anniversaire s impose aujourd hui le constat d un pari gagné, celui de la proximité avec les entreprises : plus

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

Le financement de l apprentissage informel

Le financement de l apprentissage informel Études de cas Financial arrangements in informal apprenticeships: Determinants and effects. Findings from urban Ghana, Working Paper n o 49, ILO, 2007. Financement de l apprentissage informel : zoom sur

Plus en détail

IToday 1. Bringing Together Expertise. Cordiale bienvenue!

IToday 1. Bringing Together Expertise. Cordiale bienvenue! IToday 1 Bringing Together Expertise Cordiale bienvenue! Swisscom IT Services Votre partenaire pour les services informatiques 2 Quelques-uns de nos clients Services Workplace et infrastructure > 110 000

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse Protection des Données : L archétype du projet paradoxal CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse ToC - Agenda 1 Projet Paradoxal? 2 3 4 Les raisons d un capital risque élevé Les Facteurs Clefs

Plus en détail

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL INTERREG VA France (Channel) England Programme INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre South West Facilitator Julie BECEL Contents Sommaire 1. Schedule Calendrier 2. Eligible area Territoire éligible

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR 1

COMMERCE EXTÉRIEUR 1 COMMERCE EXTÉRIEUR 1 Statistique du commerce extérieur de la Suisse Partenaires import/export les plus importants pour la Suisse Export total 201 Mrd. CHF Import total 176 Mrd. CHF Allemagne 38 Mrd. CHF

Plus en détail

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. 1 Moderniser votre back office Finance Oracle Finance Cloud Guy Aguera, Deloitte Partner Valérie Vinges, Oracle Sales Consultant 2 Safe Harbor Statement The following is intended to outline our general

Plus en détail

Groupe d'experts No.5 sur les questions relatives aux services financiers LE TRAITEMENT DES MESURES PRUDENTIELLES DANS L AMI

Groupe d'experts No.5 sur les questions relatives aux services financiers LE TRAITEMENT DES MESURES PRUDENTIELLES DANS L AMI Non classifié DAFFE/MAI/EG5(96)1 Organisation for Economic Co-operation and Development 15 octobre 1996 Organisation de Coopération et de Développement Economiques Groupe de négociation de l Accord multilatéral

Plus en détail

UPU-Services Financiers Postaux Systèmes de paiement IFS

UPU-Services Financiers Postaux Systèmes de paiement IFS UPU-Services Financiers Postaux Systèmes de paiement IFS Projets UPU-IFAD Sénégal Dakar - 03/2014 PTC Le projet UPU-IFAD 2008-2010 Projet (2008-2010) d extension du réseau mondial de paiements électroniques

Plus en détail

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com La République de Maurice Centre Financier International L ile Maurice d aujourd hui Paysage : Stabilité sociale, politique et économique; démocratie parlementaire Population multi-ethnique / culturelle

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

LES ÉTUDES EN ALTERNANCE: LA CLÉ DU SUCCÈS

LES ÉTUDES EN ALTERNANCE: LA CLÉ DU SUCCÈS LES ÉTUDES EN ALTERNANCE: LA CLÉ DU SUCCÈS Réussir avec une formation théorique et pratique «Grâce à leur qualification combinant connaissances théoriques et savoir-faire pratique, nos diplômés sont préparés

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

EUREKA Tourism et Projets Européens

EUREKA Tourism et Projets Européens EUREKA Tourism et Projets Européens Jean-Bernard TITZ jbtitz@dev-help.fr Activités principales Accompagnement des PME innovantes dans le montage de partenariats technologiques et financiers avec comme

Plus en détail

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com Sommaire INTRODUCTION ET DEFINITIONS Soutenir la recherche et developpement : une volonte politique La mission de l Expert-Comptable Table ronde 2 Une

Plus en détail

Rapport sur le Commerce Mondial 2012. Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle

Rapport sur le Commerce Mondial 2012. Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle Rapport sur le Commerce Mondial 2012 Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle Pourquoi cette présentation? MNTs ont pris de l importance avec la baisse

Plus en détail

Le centre de services de votre back-office

Le centre de services de votre back-office Le centre de services de votre back-office MAJ Janvier 2014 1 Depuis 5 ans, Easynearshore accompagne les entreprises dans la mise en place de centres de services (captives) et dans leur démarche d externalisation

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

La France en Europe. éléments de comparaison à partir d études institutionnelles récentes 06_2009 1/10

La France en Europe. éléments de comparaison à partir d études institutionnelles récentes 06_2009 1/10 1/10 Les déterminants de l économie font l objet de comparaisons internationales régulières par des institutions indépendantes et des entreprises de conseil. Ces études apportent un éclairage intéressant

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

2015, c.44 Service New Brunswick Act 2015-64

2015, c.44 Service New Brunswick Act 2015-64 2015, c.44 Service New Brunswick Act 2015-64 NEW BRUNSWICK REGULATION 2015-64 under the SERVICE NEW BRUNSWICK ACT (O.C. 2015-270) RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2015-64 pris en vertu de la LOI SUR SERVICES

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

«Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014

«Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014 «Programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée» Marseille 14 & 15 Avril 2014 l Algérie, Une économie riche à fort potentiel Salim BRANKI Directeur d études chragé de la promotion

Plus en détail

Brochure de Presentation. (Janvier 2015)

Brochure de Presentation. (Janvier 2015) Brochure de Presentation (Janvier 2015) Présentation du Cabinet _Melhenas & Associés est un cabinet indépendant d expertise comptable, d audit et de conseil. _Notre métier, conseiller et accompagner nos

Plus en détail

3 options. MBA1 MANAGER DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL Où PARTIR EN 2015/2016?

3 options. MBA1 MANAGER DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL Où PARTIR EN 2015/2016? Où PARTIR EN 2015/2016? Une année complète à l étranger organisée par semestre conformément au système LMD, qui donne lieu à l attribution de 60 crédits ECTS (European Credits Transfer System). 3 options

Plus en détail

Digital security, Importance de l identification. forte des personnes

Digital security, Importance de l identification. forte des personnes Digital security, Importance de l identification forte des personnes Jean-marie Giraudon VP Identity & Access management Europe, Moyen-Orient, Afrique La révolution numérique a transformé nos vies sans

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Stratégie d externalisation des services pour les établissements

Stratégie d externalisation des services pour les établissements Stratégie d externalisation des services pour les établissements Journées CUME Mardi 19 Janvier 2010 Microsoft France Bernard Ourghanlian Gwenaël Fourre Olivier Le Hir 1 Agenda Vision Software + Services

Plus en détail

SD Worx Connect Erasing the borders of payroll

SD Worx Connect Erasing the borders of payroll SD Worx Connect Erasing the borders of payroll Systèmes Échelon paneuropéen La gestion de paie Tax & Legal Think Global, Act Local Services Solution intégrée Service transparent Outil sur mesure Votre

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- LE CONSEIL DES MINISTRES DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting Olivier Elluin Agenda Contrôle Interne et Gouvernance IT Lotus Business Control and Reporting Besoins Fonctions Générales Présentation

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures Coninco Master Class Les investissements en infrastructures Emmanuel Lejay, CFA, Executive Director, Swiss Life Asset Managers Vevey, 4-5 Novembre 2013 Agenda Définition de la classe d actifs Risques et

Plus en détail

ACCORD GÉNÉRAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES (AGCS) - ÉLÉMENTS PRINCIPAUX -

ACCORD GÉNÉRAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES (AGCS) - ÉLÉMENTS PRINCIPAUX - 9056 ACCORD GÉNÉRAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES (AGCS) - ÉLÉMENTS PRINCIPAUX - Division du commerce des services OMC 1 Part des services dans la production (PIB - 1999) 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30%

Plus en détail

Groupe de travail sur les indicateurs pour la société de l'information

Groupe de travail sur les indicateurs pour la société de l'information Non classifié DSTI/ICCP/IIS(2006)11/FINAL DSTI/ICCP/IIS(2006)11/FINAL Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development 01-Mar-2007

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Jean-Philippe VIOLET Solutions Architect

Jean-Philippe VIOLET Solutions Architect Jean-Philippe VIOLET Solutions Architect IBM Cognos: L' Expertise de la Gestion de la Performance Acquis par IBM en Janvier 08 Rattaché au Brand Information Management Couverture Globale 23,000 clients

Plus en détail

Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006

Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006 Bénéfices de solutions logicielles dans une démarche d amélioration continue Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006 Bertrand Le Bourgeois Marc Charmetant, cpim 1 Oracle Corporation Création : 1977

Plus en détail

Elaborer une stratégie d'offre de service de transfert d'argent

Elaborer une stratégie d'offre de service de transfert d'argent Elaborer une stratégie d'offre de service de transfert d'argent BIM n - 11 octobre 2005 Karin BARLET Depuis dix ans, le nombre de migrants augmente à travers le monde et les données disponibles sur les

Plus en détail

Contexte économique et politique aux États-Unis. Simon Prévost, président Le 9 avril 2013

Contexte économique et politique aux États-Unis. Simon Prévost, président Le 9 avril 2013 Contexte économique et politique aux États-Unis Simon Prévost, président Le 9 avril 2013 1 Plan de la présentation 1- Introduction et présentation de MEQ 2- L économie américaine 3- Le contexte politique

Plus en détail

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications

Analyse de l enquête de Statistique Canada. Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et des communications Contexte Analyse de l enquête de Statistique Préparé par la direction générale du commerce électronique - Industrie Recours au commerce électronique et utilisation des technologies de l information et

Plus en détail

Déficit de l innovation, une des principales causes de la faible croissance de productivité au Canada. Petr Hanel Université de Sherbrooke

Déficit de l innovation, une des principales causes de la faible croissance de productivité au Canada. Petr Hanel Université de Sherbrooke Déficit de l innovation, une des principales causes de la faible croissance de productivité au Canada Petr Hanel Université de Sherbrooke 2 Pourquoi s intéresser à la productivité? Niveau de vie: PIBréel/Pop

Plus en détail

DROIT DES SURETES ET ACCES AU CREDIT

DROIT DES SURETES ET ACCES AU CREDIT DROIT DES SURETES ET ACCES AU CREDIT =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= BENCHMARK DES EXPERIENCES DANS LA REGION MENA ET PISTES POTENTIELLES DE REFORMES Par Mouloud HEDIR 1 2 Pas d économie performante

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Au deuxième trimestre

Plus en détail

Firme internationale d audit et de conseils Presentation International auditing and consulting firm www.bekolo-partners.com

Firme internationale d audit et de conseils Presentation International auditing and consulting firm www.bekolo-partners.com Firme internationale d audit et de conseils Presentation International auditing and consulting firm AuditConsulting AviationConsulting AfricaLearning GlobalTaxLegalServices Notre Vision Our Vision Donner

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

Journée de l emploi Ouest-de-l Île! West Island Job Fair

Journée de l emploi Ouest-de-l Île! West Island Job Fair Bienvenue à la Journée de l emploi Ouest-de-l Île! Welcome to the West Island Job Fair Commandité par/sponsored by Organisé par/organized by Plan du salon / Floor Plan 102 103 104 118 119 129 105 131 117

Plus en détail

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel EMC Enterprise Hybrid Cloud Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel Copyright 2014 EMC Corporation. All rights reserved. # Nouveau programme IT Défis métiers actuels

Plus en détail