11- LE MILIEU PHYSIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11- LE MILIEU PHYSIQUE"

Transcription

1 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181

2 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration compacte, entre la Seine en aval de Paris et la limite Nord de la capitale. Son relief s inscrit dans la topographie générale de pente douce descendant de la butte Montmartre à la Seine. L altitude communale moyenne est de 30 mètres N.G.F. orthométrique. Les points les plus bas sont situés le long de la Seine à la cote moyenne 29. Le point le plus bas a cependant été repéré rue Palloy, en Centre-ville à une cote de 28,10 NGF. Les points les plus hauts sont situés à la périphérie de la commune : - au Sud de la commune, en bordure du boulevard périphérique aux cotes 31 et 32 m NGF moyennes ; - au Nord-est, dans le secteur du cimetière Nord, de l hôpital Beaujon et du terrain des villas du S.I.A.A.P (cote 31 m NGF) ; - à l Ouest et au Nord-ouest, sur le terrain des anciens gazomètres (cote 35,10 à 35,80 m NGF) et le garage SNCF de Clichy (cote 35 à 35,70 m NGF) LA GEOLOGIE ET L HYDROGEOLOGIE La commune est située sur une plate-forme de calcaire de Saint Ouen, reposant sur des sables de Beauchamp (Marnésien moyen) datant de l Eocène supérieur, eux-mêmes reposant sur les terrains du Lutétien (cf. carte). Les terrains ont subi une érosion de part et d autre de la Seine : - au Sud, les couches superficielles ont été relativement érodées : ce sont des roches du Lutétien (calcaire grossier), - au Nord, les couches de surface sont plus récentes et moins érodées : ce sont des roches gypsifères du Bartonien. Les couches géologiques se superposent des plus récentes aux plus anciennes de la façon suivante : - les remblais présents sur la quasi-totalité de la commune, - les alluvions récentes accompagnant le cours de la Seine : dépôts assez grossiers de graviers et de mélanges sablo-argileux, - les alluvions anciennes ou la basse terrasse de la Seine : dépôts de calcaire et de silex, - les marnes et les bancs de calcaires de St Ouen parfois très durs, - les sables et les grès de Beauchamp. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 182

3 Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 183

4 Clichy-la-Garenne La nappe phréatique où nappe libre générale de la ville de Clichy est en relation étroite avec la Seine. L épaisseur mouillée des alluvions est en moyenne de 5m, elle peut atteindre 10 m par endroits. Elle s étend latéralement dans les Sables de Beauchamp et dans les calcaires de Saint-Ouen en suivant la topographie ; ces mêmes formations sont aquifères sous les alluvions. Depuis 2002 la ville de Clichy mesure le niveau de la nappe phréatique par le truchement de deux piézomètres installés respectivement dans les cimetières Nord et Sud. Emplacement des pièzomètres PZ1N PZ1S Sur les trois dernières années ( ) le niveau de la nappe au niveau du cimetière nord a varié entre et m NGF. Le niveau de la nappe dans le cimetière sud a toujours été inférieur à mngf. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 184

5 11.3 L HYDROLOGIE DE SURFACE ET LES RISQUES D INONDATIONS Clichy dispose d une façade sur la Seine d une longueur d environ 900 mètres. La Seine prend sa source en Côte d Or, sur le plateau de Langres. C est une voie navigable très importante, reliant Paris à la Manche. De ce fait, deux des plus importants ports fluviaux de France s'y trouvent : Paris (port de Gennevilliers) et Rouen (premier port céréalier d'europe). La Seine est le fleuve le plus régulier et le moins puissant de France. La faible déclivité de son cours et les aménagements de régulation, barrages et bassins, engendrent un débit quasiment constant à Paris, et permettent d'éviter aujourd'hui les grandes crues. Les débordements du fleuve sont essentiellement dus aux fortes précipitations hivernales sur l'ensemble du bassin versant. Elles n'ont pas de caractère soudain, les sols perméables calcaires retenant les eaux et en assurant une restitution lente. Débits caractéristiques Une station de mesure des débits de la Seine gérée par la DIREN Ile de France est implantée à Paris-Austerlitz. Les débits caractéristiques de la Seine sont présentés ci-après. Le débit moyen mensuel de la Seine à Paris-Austerlitz, calculé sur 36 ans, oscille entre 136 m3/s pour le mois d août et 549 m3/s pour le mois de février. Ainsi le débit moyen annuel est de 309 m3/s. Son débit quinquennal d étiage ou QMNA (débit mensuel minimal calculé sur une période de retour 5 ans) est de 80 m3/s tandis que son débit de crue décennal est de 1600 m3/s. Le fleuve a été fortement aménagé depuis des siècles et le cours de la Seine a été régulé en amont de Paris. Quatre grands lacs-réservoirs ont été ainsi créés entre 1960 et 1990 sur la Seine (lac d'orient), la Marne (lac du Der-Chantecoq), l'aube (lac d'amance et lac du Temple) et l'yonne (lac de Pannecière). Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 185

6 Ces lacs qui constituent une réserve de 800 millions de m³ permettent à la fois d'écrêter les crues et d'assurer un débit minimum d'étiage. Ils sont gérés par un établissement public, l'institution interdépartementale des barrages réservoirs du bassin de la Seine. Au niveau de Clichy, le fleuve a été aménagé par les murs de quai en remplacement des grèves naturelles, la suppression d îles et les barrages écluses créant des biefs de navigation comme le barrage de Suresnes. Les crues sont relativement lentes avec une montée maximale pouvant atteindre 1,5 mètres en 24 heures à Paris, mais elles peuvent être longues par la succession des crues des différents affluents (durée de 2 mois et demi en 1910, par exemple). Les grandes crues apparaissent statistiquement aux mois de décembre, janvier, février et mars. La grande crue de 1910 qui sert de référence pour l établissement du Plan de Prévention des Risques d Inondation a entraîné la submersion d environ 70 hectares, soit plus de 20% de la superficie de la commune (cf chapitre 14.2 pour les risques d inondations). Outil de gestion et de planification de la ressource en eau : le SDAGE Le SDAGE du Bassin Seine Normandie a été approuvé le 20 septembre Il constitue le cadre de référence de la gestion de l'eau. Il définit les orientations d'une politique intégrée de l'eau. La Loi du 21 avril 2004 transposant en droit français la Directive Cadre sur l Eau impose la révision du SDAGE pour intégrer ses nouvelles exigences et notamment les objectifs de bon état pour toutes les eaux à l horizon Le projet de SDAGE du bassin Seine-Normandie a été soumis à l avis du public du 15 avril 2008 au 15 octobre Ce chantier, confié au Comité de bassin, a débuté en 2005 et doit se clore au plus tard en Le SDAGE devra ensuite être révisé tous les 6 ans. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 186

le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle

le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle Un risque d inondation et de catastrophe toujours présent Le bassin

Plus en détail

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE SPORTIF AMENAGEMENT DU PARC

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16- L EAU Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16.1 LE RESEAU HYDROGRAPHIQUE La commune est située en bordure de Seine dans sa limite nord. Le risque d inondation existe sur

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise».

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». 4 Intégration du Val d Oise dans la région Situé au nord-ouest de la région Ile de France, le Val

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION

CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION CHAPITRE VI : DESSERTE, MOYENS DE COMMUNICATION ET D APPROVISIONNEMENT À LANGEAIS EN CAS D INONDATION Page 127 sur 133 I. LA DESSERTE DE LANGEAIS En cas d inondation majeure de la commune par ses rivières

Plus en détail

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Résumé PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Nous avons effectué une campagne géophysique en juillet 1999, dans la région

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57)

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57) DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE Projet de demi-échangeur Nord de GUENANGE (57) Protection des captages AEP Rapport d'expertise Y. BABOT Mai 1992 R 34962 LOR 4S 92 Document public

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

BULLETIN HYDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE

BULLETIN HYDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE BULLETIN YDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE Situation du mois de Septembre 26 COOZ 8 Charleville-Mézières CARIGNAN Longwy Stations piézométriques Verdun ST MIIEL 2 BERTRANGE MADINE

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

MAIRIE DE BRULLIOLES LE BOURG 69690 BRULLIOLES

MAIRIE DE BRULLIOLES LE BOURG 69690 BRULLIOLES Olivier MURZILLI Hydrogéologue agréé 111 avenue Barthélemy Buyer 69005 LYON Mob : 06 63 27 58 22 Email : o.murzilli@arch-groupe.com MAIRIE DE BRULLIOLES LE BOURG 69690 BRULLIOLES AVIS HYDROGEOLOGIQUE SUR

Plus en détail

ANNEXE 4-4 CRITÈRES DE CONCEPTION DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION DES EAUX USÉES PAR FOSSES SEPTIQUES ET CHAMPS D ÉPURATION (BBA)

ANNEXE 4-4 CRITÈRES DE CONCEPTION DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION DES EAUX USÉES PAR FOSSES SEPTIQUES ET CHAMPS D ÉPURATION (BBA) ANNEXE 4-4 CRITÈRES DE CONCEPTION DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION DES EAUX USÉES PAR FOSSES SEPTIQUES ET CHAMPS D ÉPURATION (BBA) Étude des impacts sur l environnement et le milieu social 28 mars

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE 2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE Faits saillants Le régime hydrique de la rivière du Diable et de ses tributaires est de type «pluvio-nival», lequel se caractérise par l évènement de deux cycles

Plus en détail

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Direction de la Bassée et de l Hydrologie Email : hydrologie@seinegrandslacs.fr Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Au 1er mars, les quatre lacs totalisaient un volume de 586.2

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

Le département des Pyrénées Orientales

Le département des Pyrénées Orientales Le département des Pyrénées Orientales Cela concerne 11 communes : Le Barcarès, Torreilles, Saint Marie, Canet en Roussillon, Saint Cyprien, Elne, La Tour Bas Elne, Argelès sur mer, Collioure, Port Vendres

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Contexte du projet Contexte réglementaire : - L214-17 qui classe les ouvrages en liste 1 et 2 ; - Plan de Restauration et d Entretien de la Hem (PRE)

Plus en détail

Révision quinquennale du plan et des règlements r. d urbanismed Consultation publique. Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d

Révision quinquennale du plan et des règlements r. d urbanismed Consultation publique. Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d Révision quinquennale du plan et des règlements r d urbanismed Consultation publique Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d et d intd intégration architecturale Règlement de construction

Plus en détail

Septembre 2011 PAGE 1/7

Septembre 2011 PAGE 1/7 PAGE 1/7 LE TRANSPORT FLUVIAL VOIE DE DÉVELOPPEMENT POUR LAFARGE Dans le but de réduire les émissions de CO 2 liées au transport routier de marchandises, le Grenelle de l'environnement a préconisé de développer

Plus en détail

1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie

1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie 1) Les cours d eau 1.1) définitions, morphologie Bassin versant : étendue drainée par un cours d eau et l ensemble de ses affluents, le tout limité par une ligne de partage des eaux entité topographique

Plus en détail

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre 5. Les ressources en eau La totalité de l eau présente sur la Terre forme ce que l on appelle l hydrosphère. Son volume total est estimé à 400 millions de km 3. Ce volume paraît considérable : il correspond

Plus en détail

SAGE Etangs littoraux BORN ET BUCH. Comité de Coordination Hydraulique. Parentis en Born Mercredi 29 janvier 2014

SAGE Etangs littoraux BORN ET BUCH. Comité de Coordination Hydraulique. Parentis en Born Mercredi 29 janvier 2014 SAGE Etangs littoraux BORN ET BUCH Comité de Coordination Hydraulique Parentis en Born Mercredi 29 janvier 2014 Ordre du jour 1.Règlement d Eau Stations de suivis Rappel de la procédure Présentation des

Plus en détail

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Ministère de l'industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce extérieur.#' &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Changement de logiciel de calcul : octobre

Plus en détail

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Ce document et proposé aux particuliers par le Conseil Général de la Manche afin de les guider dans la réalisation

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Michel Morissette, ingénieur Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Avril

Plus en détail

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU Seine-Maritime CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU REGLEMENTATION APPLICABLE au titre du Code de l Environnement Articles R 214-1 à R 214-6 du code de l environnement relatifs à la nomenclature des opérations

Plus en détail

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante :

Mots clés : Arbonne-la-Forêt, ru de Rebais, nappe du Calcaire de Brie, inondation. En bibliographie, ce rapport sera cite de la façon suivante : Rapport final BRGMIRP-54032-FR juin 2005 Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 2005 EAU G17 J.C. Martin Approbateur : Nom : J.F. Vernoux Nom : J.F. Vernoux Date : 12/07/05

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

BENIN -COTONOU ZONE D ETUDE METHODOLOGIE

BENIN -COTONOU ZONE D ETUDE METHODOLOGIE BENIN -COTONOU ZONE D ETUDE METHODOLOGIE La ville de Cotonou qui compte environ 700000 habitants selon le recensement général de la population et de l'habitat (RGHP) de février 1992) est située dans son

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

Hydro-écorégions de la Guadeloupe

Hydro-écorégions de la Guadeloupe Hydro-écorégions de la Guadeloupe Propositions de régionalisation des écosystèmes aquatiques en vue de l'application de la Directive Cadre Européenne sur l Eau Jean-Gabriel WASSON, André CHANDESRIS, Hervé

Plus en détail

Urbanisation et activités : économie et développement

Urbanisation et activités : économie et développement PARTICIPER AU DÉVELOPPEMENT LOCAL GSM économie et développement Les espaces issus de carrières réaménagées ont une nouvelle valeur éco- QUELQUES RÉALISATIONS Achères, Poissy, Carrières-sous-Poissy (78)

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux Haut Doubs / Haute Loue Déroulement de l intervention I Situation géographique et contexte économique II Un contexte favorable

Plus en détail

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre La balade des îles Programmation 2015 La balade des îles Le concept Navigation douce Depuis 2012, l association Espaces propose une nouvelle offre de tourisme fluvial et de navigation douce sur la Seine.

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994)

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994) Barrage SEJENANE (mis en eau en 1994) A. SITUATION - Cours d eau : Oued Sejenane - la ville la plus proche : Menzel Bourguiba b. DESTINATIONS DU BARRAGE - Irrigation, - Alimentation en Eau Potable - Transfert

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN Bull. Murithienne 112 (1994): 17-21 173' ASSEMBLÉE ANNUELLE DE L'ASSN VERBIER, 22-26 SEPTEMBRE 199

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Anne-Marie Prunier Leparmentier, Olivier David, Madeleine Schönberg Inspection générale des carrières (IGC) - 3, avenue du colonel

Plus en détail

Projet à l étude (1) Pointe amont de l île Saint Germain (Issy-les-Moulineaux) Objectifs de l aménagement : Travaux envisagés :

Projet à l étude (1) Pointe amont de l île Saint Germain (Issy-les-Moulineaux) Objectifs de l aménagement : Travaux envisagés : Projet à l étude (1) Pointe amont de l île Saint Germain (Issy-les-Moulineaux) Partenariat financier : non encore signé Gestionnaire envisagé pour les travaux d entretien : CG92 L a pointe amont de l'île

Plus en détail

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013 Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise Commission amont 26 novembre 2013 du GIP Loire Estuaire le 14 septembre 2007 Commission amont 26/11/2013 Introduction de

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL SDAGE RMC Volume 2 ACTIVITÉS DE TRANSPORT FLUVIAL 1 Fiche thématique n 20 ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL I. Infrastructures I.1 Généralités : Loi sur l eau de 1964 Le Comité de Bassin est consulté sur

Plus en détail

Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH

Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH Sommaire 1.Introduction /contexte du projet 2.Description des ouvrages 3.Construction - zoom sur les innovations 1 Introduction

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de MOISSIEU Schéma de gestion des Eaux Pluviales Août 2007 Sommaire 1. Typologie des problèmes liés aux E.P. :... 1 1.1. Ruissellements...

Plus en détail

L aménagement de bas-fonds et la gestion de l eau

L aménagement de bas-fonds et la gestion de l eau Référence 5 L aménagement de bas-fonds et la gestion de l eau Résumé Pour bien concevoir et élaborer un plan d aménagement, on a besoin d informations et de connaissances d un spécialiste. Une bonne connaissance

Plus en détail

III. PRESENTATION GENERALE DE LA SEINE ET CHOIX

III. PRESENTATION GENERALE DE LA SEINE ET CHOIX III. PRESENTATION GENERALE DE LA SEINE ET CHOIX DE LA ZONE D'ETUDE!" Une description précise des caractéristiques hydrauliques et géographiques du fleuve, aussi bien dans son ensemble, qu'au niveau de

Plus en détail

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018 MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU POUR LA PERIODE 2013 à 2018 Le conseil d administration de l agence de l eau Adour-Garonne délibérant valablement, Vu le code

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE Commune de VALENCE Plan de Prévention des Risques Inondation Rhône et affluents Présentation du projet Les éléments constitutifs du risque Nécessité d'un vocabulaire commun L'aléa Les enjeux Le risque

Plus en détail

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Séance d information aux citoyennes et citoyens : 29 avril 2013 Contenu de la présentation Les

Plus en détail

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon»

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Jeudi 2 avril 2015 Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie se déplace sur les communes de Hautot-sur-Seine, Hénouville,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Renaud Marcelpoix Fabrice Rognon www.csd.ch Février 2014 Sommaire Nouveaux standards de construction : l intérêt de la géothermie de moyenne

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/08/AV.1994. Liège, le 24 novembre 2008

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/08/AV.1994. Liège, le 24 novembre 2008 AVIS Réf. : CWEDD/08/AV.1994 Liège, le 24 novembre 2008 Objet : Demande de permis unique pour le renouvellement du permis d exploitation et le projet de modernisation des installations d expédition de

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

Hydro geologie. du bassin de la Seine. programme piren-seine

Hydro geologie. du bassin de la Seine. programme piren-seine programme piren-seine Programme Interdisciplinaire de Recherche sur l Environnement de la Seine Hydro geologie du bassin de la Seine Comprendre et anticiper le fonctionnement hydrodynamique du bassin pour

Plus en détail

L AMENAGEMENT DES TROIS GORGES ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA CHINE

L AMENAGEMENT DES TROIS GORGES ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA CHINE L AMENAGEMENT DES TROIS GORGES ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA CHINE Le barrage des Trois Gorges assure t il vraiment le développement durable de la Chine? I UN AMENAGEMENT DIGNE DE LA GRANDE MURAILLE

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE

LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE LA REVISION DU SAGE NAPPE DE BEAUCE Le SAGE, Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux, constitue le niveau local du SDAGE, Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux. Outil de planification

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR 2 Contexte Compte tenu : o De la superficie de la réserve foncière communale à laquelle se rajoutent des zones à urbaniser à plus ou moins long terme inscrites

Plus en détail

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux zones fortement accidentées. On a plus souvent l habitude

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail