PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, PAS À PAS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, PAS À PAS"

Transcription

1 Préservation de la Création PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, PAS À PAS L an passé, nous vous invitions à adopter, dans votre cure ou votre paroisse, des mesures susceptibles de favoriser un développement durable. Nous entendons cette année poursuivre cet engagement en œuvrant ensemble contre la destruction de notre environnement. Le présent guide d actions élaboré par Pain pour le prochain, Action de Carême et oeku Eglise et environnement vous propose des initiatives concrètes. À vous de vous en inspirer en fonction de vos possibilités!

2 UN PAS VERS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Un pas vers les énergies renouvelables Dans le domaine de la production d énergie éolienne et solaire, nous sommes devancés par tous nos voisins, alors que notre situation est favorable: la Suisse dispose par habitant-e d environ 25 m 2 de toit apte à la génération d énergie solaire. Beaucoup de toitures d églises sont également disponibles. Et quand les bâtiments ecclésiaux ne peuvent pas être modifiés en raison de la protection du patrimoine, il reste possible de s approvisionner en courant vert sur le réseau. UN INVESTISSEMENT POUR L AVENIR Une installation solaire constitue un investissement payant. Les collecteurs produisent de l eau chaude à bon marché et les panneaux photovoltaïques fournissent pendant de nombreuses années de l électricité que la paroisse peut consommer ou revendre. Grâce à la rétribution au prix coûtant (RPC), qui garantit un prix fixe pendant 25 ans, les installations bien conçues sont rentables. En outre, il est possible de bénéficier de diverses subventions de la Confédération, des cantons et des Églises cantonales (à Berne et en Argovie, p.ex.). LES TOITS DES ÉGLISES ONT UNE ORIENTATION IDÉALE Souvent alignées d est en ouest, les églises disposent de vastes pans orientés sud, la plupart du temps très inclinés, non bâtis et sans ombre. C est dire qu elles réunissent toutes les conditions pour accueillir une installation solaire. Si l église proprement dite est classée, le centre paroissial ou la cure peuvent entrer en ligne de compte. Les installations solaires situées sur des bâtiments religieux au centre des villages ou des quartiers sont comme des phares: ils témoignent d une nouvelle conscience pour l environnement. LES MULTIPLES ASPECTS DU PROJET Avant de lancer le projet, des spécialistes doivent en étudier les aspects d ordre architectural. Il s agit notamment de déterminer le statut du bâtiment, ses caractéristiques statiques, l état du toit et l ombre projetée. Si une église est classée, il faut tenir compte des limitations suffisamment tôt lors de l étude du projet et s adresser en premier lieu à la commission de la commune qui contrôle les constructions et assure la protection du patrimoine. Projet solaire œcuménique à Saint-Gall La paroisse œcuménique de Halden et les services industriels de Saint-Gall ont réalisé ensemble une installation photovoltaïque en La paroisse a fi nancé la réfection du toit et la ville l installation de production de courant vert. Le projet a reçu le Prix solaire suisse de Photo: oeku Photo: oeku Électricité solaire et solidarité C est le toit de l église de Titus à Bâle qui a accueilli en 1990 la première installation solaire sur un bâtiment religieux. Agrandie en 2003, cette installation produit kwh/an. La paroisse en utilise les recettes pour fi - nancer au Nigeria des réfrigérateurs fonctionnant au solaire qui servent à conserver les médicaments. À LA RECHERCHE DE NOUVELLES MODALITÉS DE FINANCEMENT L installation d une centrale photovoltaïque constitue un gros investissement. Pour nouer des contacts et trouver le capital nécessaire, plusieurs options sont possibles: stand solaire lors de la fête paroissiale, émission d actions pour les membres de la paroisse, partenariats avec des fondations, des entreprises et des associations locales. La paroisse peut aussi mettre en location son toit, de sorte qu une entreprise se charge de réaliser et d exploiter le projet. L ACHAT DE COURANT VERT, UNE AUTRE OPTION Au lieu de construire sa propre installation, la paroisse peut aussi se fournir en électricité verte, si possible certifiée par le label «naturmade star». Les entreprises d approvisionnement en électricité présentent sur leurs sites les offres en vigueur. Cette façon indirecte de favoriser les énergies renouvelables est efficace dès le premier jour et constitue un sujet intéressant pour les relations publiques. La paroisse réformée et la paroisse catholique-romaine de la ville de Berne s approvisionnent ainsi uniquement en électricité verte.

3 LIENS ET AUTRES INFORMATIONS «En toi est la source de la vie, par ta lumière nous voyons la lumière.» (Psaume 36,10) Le guide «Installations solaires sur les bâtiments ecclésiaux» peut être téléchargé sur le site Recueil des aides financières de la Confédération, des cantons et des acteurs locaux: Adresse des services cantonaux de l énergie et des services d information en matière d énergie: Vous trouverez tous les produits disponibles en Suisse avec le label «naturmade star» sur le site: Association suisse des professionnels de l énergie solaire: Agence des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique: Photo: ppp

4 UN PAS VERS LA JUSTICE CLIMATIQUE Un pas vers la justice climatique Les pays industrialisés sont les principaux responsables du changement climatique, alors que les principales victimes habitent au Sud: les sécheresses, les inondations et les ouragans toujours plus fréquents mettent leur existence en danger. Notre sens de la solidarité nous invite ainsi à œuvrer pour limiter le changement climatique et aider les populations affectées à s y adapter. RÉCLAMER LA JUSTICE CLIMATIQUE Les négociations internationales sur le changement climatique s enlisent. Certes, le protocole de Kyoto précise que les pays industrialisés doivent limiter leurs émissions et qu ils portent une responsabilité historique, mais les pays ne se sont pas encore entendus sur la nature et l ampleur des responsabilités incombant à chacun. Fortes de leur autorité morale, les Églises peuvent jouer ici un rôle de chef de file, comme elles l ont déjà fait pour le commerce équitable. POURSUIVRE LES DÉBATS SUR LA JUSTICE CLIMATIQUE Pour que le débat sur le changement climatique ne faiblisse pas dans votre paroisse, rappelez, lors des services religieux ou pendant le catéchisme, le lien entre consommation et changement climatique. En effet, si nous ajoutions à notre bilan les gaz à effet de serre émis lors de la production des biens que nous consommons, les émissions de la Suisse augmenteraient de pas moins de 78 pour cent. Acheter équitable et écologique, comme suggéré dans cette brochure, contribue aussi à réduire la consommation d énergie. Le changement climatique est perceptible «Cette année, la saison des pluies a été écourtée de deux mois et j ai perdu plus de 60 pour cent de ma récolte de maïs», se lamente Cristiano, un petit paysan brésilien. Grâce au Fonds climat, il peut participer à un projet portant sur des techniques agricoles adaptées. Photo: ppp Photo: ppp Efficience énergétique, un plus du Fonds climat «Avant, cette quantité de bois suffisait pour un mois, maintenant je peux cuisiner pendant quatre mois grâce au nouveau foyer», se félicite Lucia de Kitui, au Kenya. Un progrès à mettre à l actif du Fonds climat de Pain pour le prochain et d Action de Carême. SOUTENIR LES STRATÉGIES D ADAPTATION Puisqu il n est pas facile d annuler les effets du changement climatique, il est important que nous aidions, nous qui sommes les principaux pollueurs, les personnes concernées au Sud à s adapter à la nouvelle situation. C est ce constat qui a amené Pain pour le prochain et Action de Carême à créer un instrument solidaire, le Fonds spécial climat et développement. Ce Fonds climat finance des mesures permettant aux projets de développement en cours de s adapter aux effets du changement climatique, en dispensant par exemple des formations à des techniques agricoles adaptées, en diversifiant la production horticole et arboricole ou en reboisant le sol pour freiner l érosion. C est en effet la seule façon de préserver les acquis au fil des années. PRÉSERVER LES RESSOURCES, FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT Si vous êtes une paroisse, une institution ou un particulier qui réalise des économies en rationalisant sa consommation d énergie, vous pouvez faire preuve de solidarité et verser le montant épargné au Fonds climat (CCP ). De la sorte, non seulement vous améliorez votre bilan énergétique, mais vous contribuez aussi au développement et à la préservation des moyens de subsistance au Sud.

5 «On entend par justice climatique la révolution qui met nos actes et nos pensées au service de la vie, qui s oriente vers le développement durable et qui fait preuve d empathie pour la Création et les créatures de Dieu.» FRITZ ERICH ANHELM, ANCIEN DIRECTEUR DE L ACADÉMIE RÉFORMÉE DE LOCCUM LIENS ET AUTRES INFORMATIONS Le Fonds climat de Pain pour le prochain et d Action de Carême: spécial climat Dossiers thématiques pour les écoles sur l énergie, la consommation et les déchets: Recueil d informations sur le changement climatique et le développement: Site en anglais de l institut de recherche Stockholm Environment Institute, qui présente de nombreux travaux de recherche sur le climat et la justice climatique: Photo: bit.it, Photocase

6 UN PAS VERS DES ACHATS DURABLES Un pas vers des achats durables La Confédération, les cantons et les communes, mais aussi les paroisses, peuvent exercer une grande influence sur les conditions de production s ils tiennent compte, dans leurs achats, de critères sociaux et écologiques, soutenant ainsi des entreprises responsables. C est la seule façon pour les fournisseurs ayant opté pour une économie éthique de se faire une place sur le marché. DENRÉES ALIMENTAIRES: ACHETER LOCAL Pour vos manifestations, pauses-café et autres occasions, appliquez la consigne suivante: «local, de saison, bio et équitable». Se passer de viande est une autre façon d améliorer son bilan écologique. Vous pourriez opter pour un apéritif à base de spécialités aux herbes aromatiques ou pour un fournisseur qui fait la part belle aux produits de la région. Il existe en de nombreux endroits des exploitations agricoles bio qui proposent des services traiteur avec leurs propres produits. Pour les produits provenant de l étranger, jouez la carte de la sécurité en choisissant des produits labellisés «Max Havelaar» ou «claro fair trade». Ils respectent les normes sociales et écologiques fondamentales et garantissent un revenu plus élevé aux producteurs et productrices. Photo: Action de Carême Photo: ZVG s agit de grandes manifestations, le choix des produits et des denrées alimentaires utilisés joue un rôle particulièrement important. Évitez la vaisselle jetable, une serviette est souvent suffisante, ou utilisez des assiettes lavables ou compostables. Certaines communes ou organisations louent de la vaisselle (à laver avec des détergents biologiques!). EXIGER LE RESPECT DES NORMES SOCIALES FONDAMENTALES L achat de meubles ou d appareils électroniques et les projets de construction sont d autres sujets qui méritent notre attention: la Suisse importe en grande quantité des matériaux extraits dans les pays du Sud aux dépens des populations locales et de l environnement et les conditions de travail dans les fabriques sont souvent déplorables. Étant donné qu il n existe pratiquement pas de labels dans ce domaine, demandez aux fournisseurs s ils respectent les normes sociales et écologiques fondamentales. Les fournisseurs qui le font peuvent en apporter la preuve. Ceux qui se fournissent en produits locaux font d habitude le bon choix, d autant plus qu ils évitent de longs transports. Songeons aussi qu on préserve d autant plus l environnement qu on allonge la durée d utilisation d un appareil ou d un meuble. MANIFESTATIONS RESPECTUEUSES DE L ENVIRONNEMENT Lorsque vous organisez des manifestations, il existe de multiples façons de préserver l environnement. Choisissez ainsi le lieu et l heure de façon à ce que les participants puissent utiliser facilement les transports publics. Au lieu d imprimer l invitation, envoyez-la par courrier électronique. Lorsqu il Une politique d achat pour la paroisse de Lucerne La paroisse catholique de Lucerne formule actuellement un guide d achat qui tiendra compte de critères non seulement économiques, mais aussi écologiques et sociaux. Achats responsables à Horgen L Église réformée de Horgen achète du matériel de bureau et de nettoyage bio et équitable. Pour les denrées alimentaires, elle applique la consigne «bio, de saison et régional». La vaisselle jetable a disparu de ses manifestations.

7 «Personne ne peut vivre de façon éthiquement responsable s il ne pense qu à soi et subordonne tout à son intérêt personnel. Tu dois vivre pour les autres si tu veux vivre pour toi-même.» SÉNÈQUE, PHILOSOPHE ROMAIN, IV E SIÈCLE AV. J.-C. LIENS ET AUTRES INFORMATIONS Pour s y retrouver dans la jungle des labels, de l alimentation aux meubles: La brochure du Bureau fédéral de la consommation (BFC) fait le tour des principaux labels bio et équitables: (recherche sur le terme «Labels») Communauté d intérêt écologie et marché suisse: Vêtements durables et équitables: (en anglais) Conseils pour les manifestations: Conseils pour fruits et légumes de saison: Compensation des émissions de CO 2 des manifestations: Photo: Beat Loosli, ppp

8 Pain pour le prochain Av. du Grammont Lausanne Tél ACTION DE CARÊME Av. du Grammont Lausanne Tél oeku Eglise et environnement CP Berne Tél Impressum Coproduction de Pain pour le prochain, d Action de Carême et d oeku Eglise et environnement Tirage: 4500 fr ; de Idée et graphisme: Clerici Partner Design (Zurich) Imprimerie: Cavelti AG, medien. digital und gedruckt, Gossau Papier: papier recyclé Cyclus Photos de couverture: SirName, Photocase; ppp; Beat Loosli, ppp

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

Mais que signifient donc tous ces labels...?

Mais que signifient donc tous ces labels...? Mais que signifient donc tous ces labels...? En voici une brève description. Une partie de Année après année, nous essayons de faire davantage pour la génération de demain. Migros propose d ores et déjà

Plus en détail

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage.

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage. 2 II. SOLAIRE GENERALITES Aujourd hui il est tout à fait raisonnable d investir dans une installation solaire. Le coût des panneaux solaires a très nettement diminué et la possibilité de faire de l autoconsommation

Plus en détail

Ecublens, pour l avenir de nos enfants

Ecublens, pour l avenir de nos enfants Ecublens, pour l avenir de nos enfants Présentation «Cité de l énergie» Octobre 2015 Table des matières 1. Présentation du label Cité de l énergie 2. Programme de politique énergétique communal 3. Démarche

Plus en détail

CHOISIR UN PRODUIT DURABLE

CHOISIR UN PRODUIT DURABLE Vous êtes ici : Travailler 5 e année AXE : L analyse du cycle de vie CHOISIR UN PRODUIT DURABLE 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deles élèves analysent, à l aide d un outil appelé la «grille des achats

Plus en détail

Faciliter le développement de l énergie solaire

Faciliter le développement de l énergie solaire Faciliter le développement de l énergie solaire Conférence de presse du jeudi 20 février 2014 Pascal Broulis, chef du DFIRE en charge des constructions et du patrimoine Jacqueline de Quattro, cheffe du

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Production d énergie solaire en région alpine

Production d énergie solaire en région alpine Village de vacances Reka Blatten- Belalp Production d énergie solaire en région alpine Après dix-huit mois de travaux, la Caisse suisse de voyage (Reka) inaugurera en décembre 2014 le village de vacances

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable MORGES SE MOBILISE! «Je privilégie l achat de produits locaux et biologiques.» Nelly Niwa, architecte urbaniste, Ville de Morges Depuis quelques années, la Municipalité déploie une

Plus en détail

Commune de Cortaillod

Commune de Cortaillod Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Vers une rénovation saine et durable Transformez votre maison grâce à nos conseils. Centre de formation

Vers une rénovation saine et durable Transformez votre maison grâce à nos conseils. Centre de formation Centre de formation Vers une rénovation saine et durable Transformez votre maison grâce à nos conseils Jeudi 9 février 2012 à Bienne / Jeudi 15 mars 2012 à Lausanne Contenu Installer un nouveau chauffage,

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 sommaire EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

Energies vertes, la grande illusion?

Energies vertes, la grande illusion? Energies vertes, la grande illusion? 13èmes rencontres suisses de l électricité Alain Sapin, Directeur Energie - Groupe E Lausanne, 11 mars 2010 Sommaire 1. Politique énergétique suisse 2. Prix du marché

Plus en détail

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21

UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 UN ÉVÉNEMENT CITOYEN À L OCCASION DE LA COP21 Du 28 novembre au 6 décembre 2015, à l occasion de la COP21 à Paris, IKEA transforme les Champs Elysées en terrain de production d énergies propres et lance

Plus en détail

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi?

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi? Optez pour le solaire Cette brochure a été réalisée par Jonas Braichet, Olivier Flückiger et Michael Paratte, trois étudiants du Centre Professionnel Artisanal et Industriel du Jura Bernois en troisième

Plus en détail

NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL : A

NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL : A NOVEMBRE 2014 14_INT_260 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL à l'nterpellation Jean-Marc Chollet : A qui profitera la vente du courant électrique produit par des panneaux photovoltaïques posés ou

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al.

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Efficacité énergétique et énergies renouvelables Avril 2015 Rapport

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous!

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous! Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable Notre avenir à tous! D ans le cadre de sa démarche en matière de développement durable, la Ville de Saguenay met à la disposition des organisateurs

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

1 er temps L animateur(trice) propose aux jeunes de faire le test puis l équipe compare les résultats, sont-ils d accord, pas d accord, pourquoi?

1 er temps L animateur(trice) propose aux jeunes de faire le test puis l équipe compare les résultats, sont-ils d accord, pas d accord, pourquoi? 1 er temps L animateur(trice) propose aux jeunes de faire le test puis l équipe compare les résultats, sont-ils d accord, pas d accord, pourquoi? «Quel héros solidaire es-tu?» Test sur mon type d engagement

Plus en détail

Impression climatiquement neutre

Impression climatiquement neutre Impression climatiquement neutre Programme de performance myclimate pour l industrie graphique Analyser Eviter / Réduire Compenser Recommandé par: Schweizerischer Verband für visuelle Kommunikation Association

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Comment consommer plus responsable avec La Poste

Comment consommer plus responsable avec La Poste Comment consommer plus responsable avec La Poste Agir et consommer responsable, qu est-ce que ça veut dire? C est choisir des produits plus respectueux de l environnement et plus solidaires, pour limiter

Plus en détail

+ Jusqu à 500 000 CHF par an sont reversés au Fonds SIG

+ Jusqu à 500 000 CHF par an sont reversés au Fonds SIG énergies vertes. Par exemple: Des résultats concrets en 10 ans! Suivez toutes les actions menées par les 2 fonds sur: www.sig-ge.ch/fondsecoelectricite Electricité Vitale Bleu est le produit de référence

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Une cuisine produite dans l esprit du développement durable

Une cuisine produite dans l esprit du développement durable Une cuisine produite dans l esprit du développement durable.le respect des hommes et de l environnement. Veriset est certifié PEFC Situation juin 2013 Intégration dans une exploitation forestière durable

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Faut-il réparer ou remplacer les appareils électriques défectueux? Une aide à la décision

Faut-il réparer ou remplacer les appareils électriques défectueux? Une aide à la décision Faut-il réparer ou remplacer les appareils électriques défectueux? Une aide à la décision Réfrigérateurs Meilleure classe d efficacité énergétique A +++ Congélateurs 3 à 4 ans max. 35% réparer 8 à max.

Plus en détail

Communiqué. Les Tessinois champions en matière de protection du climat

Communiqué. Les Tessinois champions en matière de protection du climat Communiqué Les Tessinois champions en matière de protection du climat Zurich Suisse www.zurich.ch Zurich Compagnie d Assurances SA Zurich Compagnie d assurances sur la Vie SA Media Relations Thurgauerstrasse

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Pourquoi le photovoltaïque? Comment cela fonctionne-t-il?

Pourquoi le photovoltaïque? Comment cela fonctionne-t-il? Pourquoi le photovoltaïque? Comment cela fonctionne-t-il? Modules solaires SunPower Augmentez vos revenus avec le photovoltaïque Un investissement vous offrant la meilleure rentabilité Vous pouvez maîtriser

Plus en détail

DU SOLEIL SUR LES TOITS DE PERRELET CONFÉRENCE DE PRESSE DU 17 DÉCEMBRE 2013

DU SOLEIL SUR LES TOITS DE PERRELET CONFÉRENCE DE PRESSE DU 17 DÉCEMBRE 2013 DU SOLEIL SUR LES TOITS DE PERRELET CONFÉRENCE DE PRESSE DU 17 DÉCEMBRE 2013 Marc Badoux - directeur adjoint des tl, responsable de l Unité Management du réseau Jean-Yves Pidoux - président du conseil

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

Droguiste. Un métier d avenir

Droguiste. Un métier d avenir Droguiste Un métier d avenir La santé: une exigence La profession de droguiste est intéressante, variée, elle permet de relever des défis passionnants et offre des perspectives d avenir prometteuses; des

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché n 2015/003

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché n 2015/003 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Marché n 2015/003 Marché public pour une prestation d achat de denrées, et de confection de repas sur site, pour les enfants scolarisés dans les écoles

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

La Ruche présente : Mamers, ville comestible

La Ruche présente : Mamers, ville comestible La Ruche présente : Mamers, ville comestible Ne te demande pas ce que ta ville peut faire pour toi, mais dis-toi : «qu est ce que je peux faire pour ma ville?» Café associatif La Ruche : présentation Les

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale Structure du dossier de candidature Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015 Tourisme & Gastronomie locale 1. ÉLIGIBILITÉ DANS CE DOSSIER, JE Démontre en quelques lignes au jury que ma destination

Plus en détail

8 thématiques de la consommation durable s exposent à travers les gestes simples et quotidiens. passez au durable

8 thématiques de la consommation durable s exposent à travers les gestes simples et quotidiens. passez au durable PASSEZ AU DURABLE L EXPO Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC issu de forêts gérées durablement par une imprimerie certifiée ISO 14001. 8 thématiques de la consommation durable s exposent

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

INTRODUCTION 7 CHAPITRE 1. ILS NOUS FONT SIGNE, MAIS QUE VEULENT-ILS CHAPITRE 2. MA MAISON ÉCONOME 29

INTRODUCTION 7 CHAPITRE 1. ILS NOUS FONT SIGNE, MAIS QUE VEULENT-ILS CHAPITRE 2. MA MAISON ÉCONOME 29 1SOMMAIRE INTRODUCTION 7 CHAPITRE 1. ILS NOUS FONT SIGNE, MAIS QUE VEULENT-ILS NOUS DIRE? 9 1. Les normes 10 2. La certification 10 3. La notation 11 4. Quelques définitions 11 5. Les grandes catégories

Plus en détail

Résidentiel.1-Meyzieu

Résidentiel.1-Meyzieu Projet de référence Résidentiel.1-Meyzieu Production 16 modules photovoltaïques orientés Sud, Est et Ouest Suivi de consommation par SmartPlugs sur le lave-linge et la cafetière 16 micro-onduleurs Enphase

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

L énergie d apprendre Une offre pour chaque niveau d enseignement

L énergie d apprendre Une offre pour chaque niveau d enseignement L énergie d apprendre Une offre pour chaque niveau d enseignement L énergie, l électricité et le changement climatique sont plus que jamais des sujets d actualité. Au cours des prochaines années, les jeunes

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles L éco-responsabilité, l innovation douce 16, 17 et 18 mars 2011 Devenir éco-responsable Une démarche éthique? Un objectif économique? Une réponse à l évolution de la demande? Yannick Le Magadure Comité

Plus en détail

Investissement participatif

Investissement participatif Investissement participatif Partager les retombées économiques des énergies renouvelables Valorisons ensemble les ressources de vos territoires VALOREM est née en 1994 de la volonté affirmée de développer

Plus en détail

Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label. Clé Verte

Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label. Clé Verte Informations et adresses pour vous aider à satisfaire aux critères du label Clé Verte Par Marie Spaey 19 mai 2011 Général Pour les achats durables, voir : Topten : information sur des produits et services

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Swisspower l entreprise prestataire de services en matière d énergie soutient la LME

Swisspower l entreprise prestataire de services en matière d énergie soutient la LME Sujet Loi sur le marché de l électricité (LME) Votation fédérale du 22 septembre 2002 Swisspower l entreprise prestataire de services en matière d énergie soutient la LME Swisspower Limmatquai 2 Postfach

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2014 Le DPE, QUELS OBJECTIFS? Le diagnostic de performance

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. Produisez simultanément de l électricité et de la chaleur. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous les concepts d habitation. 2 La centrale électrique personnelle

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

Chapitre 12. Le développement durable

Chapitre 12. Le développement durable Chapitre 12. Le développement durable 197 1. L eau 200 A. Les feuillées 200 B. l intendance 200 2. Les déchets 200 3. La biodiversité 201 4. L énergie 202 5. Le voisinage 202 6. Être un exemple 202 197

Plus en détail

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Checklist (CL) Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite

Plus en détail

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu).

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu). Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 «Nous nous engageons quotidiennement avec joie et passion en faveur de produits

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

Cahier des charges du label «Commerce Engagé»

Cahier des charges du label «Commerce Engagé» Pour l avenir de nos enfants Consommons autrement Agence Territoriale de la Consommation Durable SIVED Cahier des charges du label «Commerce Engagé» Clauses générales & clauses spécifiques Commerce alimentaire

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Bon pour votre image. Bon pour votre budget.

Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Business Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Economisez des coûts et préservez l environnement. Découvrez comment réduire les déplacements dans votre entreprise, économiser de l énergie et améliorer

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle»

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» FORMATION CONTINUE CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» 2 Situation et contexte Notre société prend aujourd hui conscience

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : novembre 2013 Être bien informés pour économiser l énergie

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail