Business rule breakers and the internet of everything. La révolution du commerce par les objets connectés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Business rule breakers and the internet of everything. La révolution du commerce par les objets connectés"

Transcription

1 Business rule breakers and the internet of everything La révolution du commerce par les objets connectés

2 Objets connectés Les objets connectés sont les sujets à la mode de ces derniers mois, tout comme le Big Data déjà l année dernière Ils envahissent le quotidien des sportifs professionnels, mais aussi des amateurs qui ont soif de mesurer leur performance au travers d un outil technologique, simple, rapide, connecté et relié à leur compte Facebook ou à leur montre! Mais qu en est-il réellement de ces objets connectés qui relient les marques directement à leurs consommateurs? Véritable levier relationnel pour celles-ci ou gadget qui comme le big data ne serait peut être qu un mirage ponctuel dont personne n a vraiment la clé? Et du côté des consommateurs, en dehors des early adopters, sommes-nous tous prêts à être connectés et à remettre des informations très personnelles dans les mains des entreprises? Au travers d échanges avec des experts d horizons divers : marques, start-ups, organismes représentatifs, les auditeurs du Mastère Spécialisé MS Marketing Direct et Commerce électronique (MDCE) de Skema ont condensé des points de vue qui vous feront réfléchir sur ce que pourrait être l avenir des objets connectés pour le retail. N hésitez pas à commenter et partager cette publication auprès de votre cercle professionnel. Brigitt ALBRECHT ROHN Yann KERVAREC 2

3 Nos experts Raphaël Rault Avocat au barreau de Lille Correspondant Informatique et Libertés Jean-Marc Megnin Directeur Général Shopper Mind - Altavia Blogueur Fondateur - Le Furet du retail Cédric Dinont Enseignant-chercheur ISEN Lille Marion Garnier Associate Professor at SKEMA Business School Charles Delachaise Responsable Marketing et Communication Embisphere Jacques Poly Directeur Innovation Atos Wordline Pierre Blanc Responsable Innovation Grands Comptes Pôle Compétitivité des Industries du Commerce (PICOM) Luc Bretones Directeur du Technocentre d Orange Vice Président de l institut G9+ Membre de l institut G9+ Jean-Marie André CEO BeSpoon Chekib Gharbi CEO CITC EurarFID Vincent de Schryver Intervenant MS MDCE Spécialiste Digital to/in store Benoit Georges Journaliste, Chef du service Idées et Débats Les Echos 3

4 Un objet connecté, c est quoi? Un objet connecté permet d échanger des informations entre une entreprise et un consommateur. Ainsi, le consommateur et la marque peuvent interagir : - Les objets sont capables de collecter des données qui, soit directement soit par croisement, permettent d apporter de l information ou un contrôle à distance d autres «objets»; - Ces informations permettent au consommateur d avoir une meilleure perception de son environnement de «vie»; - Ces informations collectées peuvent être transmises à la marque et lui permettre de traiter et/ou commercialiser ces données et d en tirer un bénéfice. L objet connecté ne serait donc rien sans la big data associée! Les outils de traitement de données sont en effet la clé technique de la promesse des objets connectés car ils permettent le traitement et la transformation des informations brutes en informations utiles et utilisables après analyse croisée. C est l exploitation de cette information, mise à jour en continu durant le fonctionnement de l objet, qui délivre la vraie valeur ajoutée sur laquelle appuyer la promesse. 4

5 L objet connecté vu par le consommateur Dans une économie de plus en plus impactée par le monde virtuel, le comportement du consommateur évolue et oblige les entreprises à s adapter pour jouer un rôle nouveau auprès de celui-ci. Que représente ce nouveau marché? Quel est son potentiel de demande? Qui est ce nouveau consommateur? Quelle nouvelle promesse lui proposer, qui puisse s adapter à ses nouvelles exigences? Le potentiel du marché Le comportement du consommateur La valeur ajoutée pour le consommateur Rendre son objet utile pour le consommateur Les grandes tendances pour le consommateur L état du marché 5

6 Le marché des objets connectés est encore émergent, mais promet pourtant une révolution prochaine. Où en est ce marché? Le consommateur est-il prêt à accepter les objets connectés? 6

7 Le marché est-il aussi porteur? Malgré un développement faible aujourd hui, de nombreuses études (Cisco, IHS, etc ) démontrent le fort potentiel des objets connectés dans le futur : Tous les experts interrogés s accordent sur la situation du marché aujourd hui : Le marché est seulement en phase de lancement, il est balbutiant. Charles Delachaise (Embisphere) Nous sommes dans une phase d innovation, pour l instant en tâtonnement, mais on passe un cap en qualité et en quantité. Benoit Georges (Les Echos) Pour autant, il est encore difficile d avoir une idée juste de l évolution future de ce secteur : Il existe un marché énorme pour connecter les objets, ou ajouter une capacité d intelligence augmentée. Luc Bretones (Orange) Il existera deux types d objets : les objets nativement connectés, capable d une certaine intelligence. également, le marché de la connexion, pour connecter des objets aujourd hui inertes. Cependant, ils ne pourront pas disposer de la même intelligence que les autres. L impact sera surtout fort sur la domotique, la santé, le sport, etc Chekib Gharbi (CITC EurarFID) 7

8 ... Pour le moment, c est l inconnu Mais il faut y aller sous peine de perdre une distance irrattrapable. À cette étape, nous sommes loin de nous imaginer combien cela va nous simplifier la vie. Jean-Marc Megnin (Altavia) Si le marché est encore balbutiant, des perspectives se profilent car les possibilités sont infinies. Néanmoins, les scénarii de développement ne semblent pas encore écrits, car la question de l adoption par le consommateur n est pas encore réglée. Les possibilités, si elles semblent limitées pour le moment, devraient d ici à l horizon 2017 devenir largement plus claires et ouvrir finalement de véritables perspectives de croissance (Source : Cisco). Dans ce cas, quelle forme prendra ce futur secteur? 8

9 Le potentiel du marché : mythe ou réalité? Selon Cisco, 99,4% des objets connectables ne sont pas encore connectés : il existe donc encore un fort potentiel de croissance sur ce marché. Nous sommes en phase de décollage. Sur des technologies assez anciennes (M2M), le flux d informations était assez sommaire, mais on passe désormais un cap avec un nombre d objets connectés aujourd hui supérieur au nombre d humains. Benoit Georges (Les Echos) Le marché est pour l instant un marché pour les early adopters adeptes de technologie. Nous n avons pas encore trouvé l objet ultime, celui qui réunit toutes les fonctionnalités pour proposer un service tout-en-un en mobilité. Chekib Gharbi (CITC EurarFID) 9

10 ... Le potentiel exploitable par le croisement des données collectées apportera en soi un véritable service. Ce service pourra prendre plusieurs directions : - Le self quantifying - La sollicitation commerciale qualifiée - etc... Il existe bien un avenir pour les objets connectés, qui ne sont pas juste de simples gadgets. Jean-Marie André (BeSpoon) Certaines idées émergent comme des solutions pour faciliter l adoption des objets : Le smartphone pourrait tout à fait être envisagé comme un hub pour les autres objets, mais ce n est pas forcément la seule option. D autres pistes sont encore à envisager. Benoit Georges (Les Echos) Le potentiel du marché dépend pour l instant des perspectives relatives à l adoption de ces objets par les early adopters. Cependant, l idée d une démocratisation rapide de ces technologies, couplée à une infinité de possibilités de développements technologiques, permet d envisager un potentiel important. 10

11 Le consommateur se comporte et consomme aujourd hui différemment d hier. Qui est ce nouveau consommateur? Qu attend-t-il des objets connectés? Comment lui donner envie d adopter ces nouveaux objets? 11

12 Ce consommateur opportuniste et exigeant : que recherche-t-il réellement? L accès de plus en plus facile à une grande quantité d informations a poussé le consommateur à évoluer. Dorénavant il affiche de plus en plus sa différence, tant au travers de ses expériences d achat qu au travers de ses expériences produits. Le consommateur accède en permanence à l information commerciale grâce à ces technologies. Il en devient alors plus opportuniste. Le rapport entre les marques et les consommateurs doit donc évoluer en prenant en compte cette volatilité du consommateur. Benoit Georges (Les Echos) Le consommateur achète de façon plus informée. Il n en devient pas pour autant plus rationnel. Luc Bretones (Orange) Parmi les enjeux liés à l adoption des objets connectés, il faut donc distinguer deux axes : 1. L enjeu des données : L acceptation des objets connectés ne pourra se faire qu à travers la notion de transparence vis-à-vis des données : un objet est en effet capable de transmettre en permanence, sans qu il soit forcément facile de savoir ce qu il transmet. Chekib Gharbi (CITC EurarFID) Le consommateur craint d être tracké. Il va falloir lui expliquer le fonctionnement de la technologie afin qu il comprenne que l idée n est pas de le suivre mais de lui apporter des services. Charles Delachaise (Embisphere) 12

13 L enjeu du service lié à l objet : C est la notion de service associé à l objet qui permettra de vraiment dégager de la valeur pour le consommateur. Jacques Poly (Atos Worldline) Les consommateurs seront prêts à adopter les objets connectés et leurs usages lorsque la valeur globale proposée sera claire, réelle et sincère. Vincent de Schryver (Spécialiste digital to/in store) Le sujet pour l instant est d augmenter la valeur pour le consommateur. C est pour cela que de nombreux objets actuels sont abandonnés par les consommateurs : sans croisement des données, ils deviennent disjoints et incapables d apporter une vraie valeur. Luc Bretones (Orange) Le consommateur recherchera toujours plus d expérience dans son parcours d achat, mais de façon plus proche et personnalisée. Cette personnalisation de l expérience doit donc s adapter à chaque consommateur pour qu il vive l expérience qu il espère, qu elle soit connectée ou pas du tout! Les entreprises doivent-elles laisser les consommateurs personnaliser librement leur expérience? Ou au contraire prendre un parti pris en termes de type d expérience proposée? Ceci dépendra de nombreux facteurs, tels que l ancienneté de l entreprise, le cœur de métier, la situation et le moment d achat, etc Le respect de la protection des données est également capital : car cette transmission en flux continu est un frein pour le consommateur, car perçue comme une inquiétude. 13

14 Pas de promesse, pas de valeur : pas d adoption! L adoption des objets connectés par le consommateur est soumise à conditions et passe par une promesse forte, source de valeur ajoutée. La notion de service apporté au consommateur est un élément clé : l objet doit permettre à la fois, de faciliter ses conditions de vie et de supprimer les contraintes (utilisation facile de l outil, rapide, voire amusante) et les peurs liées à l utilisation (type de données transmises, exploitation des données, etc ). Derrière un objet connecté pour le consommateur, il faut comprendre un objet facile, rapide et fun. On ne va pas lui faire gagner de l argent mais du temps, de la rapidité et dans un environnement fun où l objet disparaît face au service. Jacques Poly (Atos Worldline) 14

15 ... La promesse doit s orienter vers la fourniture d une information de qualité, voire un service supplémentaire au consommateur : Le consommateur va donc acheter de façon plus enrichie. L objet doit donc permettre d amener une intelligence supplémentaire au consommateur, pour garantir plus d équité et de transparence entre les consommateurs et les entreprises. La vraie question du consommateur est : pourra-t-on me renseigner sur moi-même? Me faire gagner en temps et en efficacité? Me donner une intelligence supplémentaire? Luc Bretones (Orange) Ces objets doivent (...) faciliter la vie du consommateur. Ils doivent donc être adaptés à l évolution des consommateurs, proposer des services supplémentaires, plus de réactivité, un lien direct marque - consommateur. Jean-Marc Megnin (Altavia) La notion de promesse acquerrait alors une nouvelle dimension, plus personnelle et réelle. En contrepartie, le consommateur pourrait évaluer cette promesse en continu. 15

16 L objet proche du consommateur : toujours présent, jamais gênant Pour être efficace, un objet connecté doit avant tout collecter de la donnée exploitable. Et pour collecter des informations, l objet connecté doit toujours être à portée d utilisation pour le consommateur, mais sans être intrusif. Comment donner alors envie au consommateur de se servir de l objet, et le rendre indispensable en tout lieu et à tout moment? Les objets connectés nécessitent de définir le service associé, voire d élargir la notion de service : Cette notion est plus vaste que la notion classique de service. Il faut d abord distinguer deux types de service autour de l objet : - Le service immédiat délivré par l objet, accessible dès l acquisition de celui-ci par le consommateur ; - Le service dans la durée, via l échange de données, qui permet de personnaliser l objet et faciliter son adoption. Vincent De Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) 16

17 ... Pour être utile dans le temps, l objet doit donc disparaître! Ce qui fera décoller la valeur à l usage, c est l oubli de l objet. L exemple en lequel je crois beaucoup concerne le wearable : je porte l objet, mais je ne le sens pas. Dès que j en ai besoin, il est à ma disposition sur moi et je peux l utiliser. Puis lorsque j ai fini, il redevient invisible à mes yeux. Luc Bretones (Orange) Enfin, pensez à ajouter des services en plus du service! il faudrait également offrir la maintenance et l assistance autour de l objet afin d apporter plus de services encore. Benoit Georges (Les Echos) Les objets connectés posent la question de l intrusion, ici abordée de manière physique : l objet doit être présent, sans trop s immiscer dans la vie du consommateur. 17

18 Les grandes tendances pour le consommateur : toujours pas de killer object! Wearable Un objet qui, sous forme de vêtements, de bracelets, de montres, de lunettes, etc devient portable et se fait oublier quand il est inutile. Ses applications concernent principalement le quantified self ou le coaching augmenté, voire l interaction augmentée. Avantages : - Large gamme de prix. - Conçu pour être toujours présent avec le consommateur. - Une aide pour un consommateur plus éclairé. - La possibilité de «s auto-coacher» grâce à ses données. Source : Wearable_computer#mediaviewer/ File:WimmOneInBand.jpg Inconvénients : - Communication de l objet non standardisée. - Besoin d un device maître pour fonctionner. 18

19 ... Interaction augmentée Un objet qui, via un support unique servant de hub pour les autres, permet à l utilisateur de communiquer avec son environnement direct pour capter de l information ou effectuer des actions automatiques à distance. Avantages : - Contrôle total depuis un seul device : le smartphone, quel que soit l OS. Source : https://c2.staticflickr.com/8/7147 / _92bfc03970_b.jpg Inconvénients : - Données centralisées sur un smartphone et potentiellement partagées. - Perte des données en cas de perte ou de vol du device. - Complexité de l usage du device. 19

20 ... Contrôle direct Un objet qui permet de contrôler une fonction et d apporter un service unique. Avantages : - Un contrôle direct avec l environnement. - Un objet pour une fonction : séparation des usages et des données associées. - Données sécurisées et inaccessibles aux autres. Source : wikipedia/commons/2/2f/nest_thermostat.jpg Inconvénients : - Prix élevé. - Fonction unique de l objet : croisement compliqué car impossible directement. Recours obligatoire à un serveur de contrôle configuré en hub. 20

21 En conclusion L Internet des objets constitue l avenir pour le consommateur. Il reste cependant difficile de définir comment et par quels moyens le consommateur va adopter et s approprier ces objets. Le manque de visibilité pousse les entreprises au tâtonnement pour trouver la solution qui permettra de basculer vers le tout connecté ce qui soulève de nombreuses questions, qui restent pour l heure encore en suspens : - Sur le respect de la vie privée : la capacité des objets connectés à observer la vie du consommateur dans ses moindres détails peut susciter des craintes concernant le respect de l intimité des propriétaires de ces objets. En effet, le consommateur achète l objet en fonction du service associé et attend donc une assistance grâce aux données collectées, mais également de la discrétion vis-à-vis de ses données. Comment alors assurer une qualité de service homogène via l objet tout en protégeant la vie privée des consommateurs? - Sur le service associé : le consommateur attend une vraie plus-value suite à l achat de l objet connecté. La perception de cette valeur varie cependant d un consommateur à l autre. Comment alors personnaliser cette plus-value de manière à répondre aux attentes de manière individuelle? 21

22 ... - Sur le rapport consommateur-marque : si le consommateur est aujourd hui de plus en plus éduqué concernant la protection de ses données personnelles, il peut aussi accepter de les marchander auprès de la marque s il y trouve un intérêt. Les deux parties deviennent ainsi offreuses et acheteuses en même temps. Cette nouvelle forme de relation commerciale oblige toutefois les deux parties à obéir à une forme d éthique si elles souhaitent développer des relations durables. Comment alors développer une éthique adaptée qui protège la propriété de l utilisateur sur ses données tout en permettant une certaine souplesse commerciale pour les retailers? 22

23 L objet connecté vu par le retailer Potentiellement, tous les objets pourraient être connectés sous réserve de l adoption par le consommateur. Quel est l intérêt pour le distributeur? Comment va-t-il se positionner pour répondre aux exigences du consommateur? Le distributeur a-t-il un rôle particulier à jouer entre ces objets et le consommateur? Et face à qui devra-t-il se positionner pour prendre une place dans ce marché, et avec quelles armes? Du big data De nouveaux écosystèmes et de nouvelles places à prendre De nouvelles conceptions relations client/distributeur De nouveaux types d offres Des gains de productivité 23

24 Le distributeur augmenté Les objets connectés vont modifier la chaîne de valeur actuelle du distributeur et améliorer sa productivité. Avec l implémentation des objets connectés, le principal enjeu pour les distributeurs est le gain de temps dans les processus et donc le gain de productivité. L enjeu principal d une enseigne de retail a toujours été la rapidité et la réduction du temps de vente. Si on arrive à réduire le temps d une vente, à masse salariale inchangée, alors la productivité de l enseigne va automatiquement augmenter. Jean-Marie André (BeSpoon) L utilisation de la technologie RFID, par exemple, vient augmenter les capacités du retailer. Pour les retailers c est un bouleversement qui arrive mais qui leur permet de mieux faire un métier qu ils ne font pas de manière optimum au jour d aujourd hui : plus vite, plus juste. Par exemple, lors de la livraison de colis en entrepôt, au lieu de contrôler par échantillonnage les colis, je peux maintenant passer l ensemble dans un tunnel et contrôler 100% des quantités. La productivité explose! En magasin, au lieu des inventaires annuels, grâce à des raquettes je passe devant un linéaire, je peux contrôler 1500 références à la minute. En encaissement aussi : au lieu de chercher le code barre ou l étiquette je n ai qu à simplement passer le produit pour qu il soit comptabilisé! Charles Delachaise (Embisphere) 24

25 ... L objet connecté améliore ainsi la qualité de service offert au consommateur. Vis-à-vis du client, les principaux enjeux seraient l amélioration de la qualité du service, avec plus de transparence, une meilleure écoute et de meilleures réponses apportées au client. En interne : les objets connectés et leur capacité à mettre en place un tracking de l activité permettent des gains de productivité dans la logistique magasin (préparation de commande, gestion des linéaires, des dates limites de consommation ). Jean-Marc Megnin (Altavia) C est toute la filière économique du distributeur qui peut être augmentée par l implémentation des objets connectés. 25

26 Gagner en productivité, mais à quel prix? Si les objets connectés permettent une rationalisation des process, le distributeur prend un risque en se lançant dans des installations longues. Les entreprises voient les objets connectés comme une opportunité, bien que les temps de développement du hardware soient plus longs que ceux du software. Chekib Gharbi (CITC - EurarFID) Ces installations longues mais aussi coûteuses, pourraient être obsolètes avant même leur mise en œuvre complète. Fournir au distributeur de l information plus fine et en temps réel sur l usage du produit par le consommateur permet, de fait, une amélioration de la logistique dans la chaîne de valeur et dans le magasin : maîtrise des stocks, localisation des produits Attention à l usage d objets connectés à même la surface de vente, il y a de vraies problématiques de connectivité dans les magasins. Les signaux habituels peuvent être brouillés et l installation de systèmes comme la RFID et le beacon reste aujourd hui encore très coûteuse. Vincent de Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) Les technologies aujourd hui disponibles restent relativement onéreuses; la productivité pourrait être améliorée mais il faut également compter avec l investissement indispensable pour mettre en place ces objets au sein des entreprises. 26

27 L adoption des objets connectés offre au distributeur des perspectives de gain de productivité et d amélioration de son service aux consommateurs. Sans véritable vision sur les objets connectés, les retailers ne serontils pas très vite dépassés? 27

28 Vers un distributeur de services? Les consommateurs deviennent de plus en plus des individus connectés. Face à cette évolution, si le distributeur veut garder une place privilégiée auprès du consommateur, peutil continuer à proposer la même offre à ses clients? La définition même du distributeur comme acheteur et revendeur de produits sera-t-elle toujours d actualité dans un monde où tous les objets seront connectés? L enjeu de la grande distribution n est plus seulement de vendre des produits mais d aller vers le serviciel. Avec les objets connectés, nous tendons vers une économie de la fonctionnalité. Tout est inclus : de la pose d un objet à un service associé. La valeur client ne se fait plus sur le produit mais sur la notion de service associé. Jacques Poly (Atos Worldline) Pour s adapter à l exigence des consommateurs, les distributeurs vont devoir revoir leur offre et tendre vers une offre de services. Le véritable enjeu pour le distributeur est de faciliter la vie du consommateur grâce à des dispositifs connectés : le client est paresseux et privilégie de plus en plus le rationnel et le «sans contrainte». L offre du distributeur doit s y adapter en proposant du service qui sera la vraie plus-value et un élément de différenciation, en dehors du contrat de base produits/prix/services et pour pouvoir rivaliser avec le e-commerce et ses leaders. Jean Marc Megnin (Altavia) 28

29 ... Les objets connectés apportent au distributeur une information de plus en plus fine sur les consommateurs. De manière assez transparente, les objets connectés peuvent amener à donner des informations très précises sur nos modes de vie au quotidien. Par exemple, la scanette de Chronodrive permet de donner de l information enrichie : sur le moment de consommation, la fréquence de renouvellement du produit, et même sur les autres produits consommés par le client. Et en savoir un peu plus sur les modes de vie peut amener les distributeurs à proposer des services additionnels qui viendraient améliorer le quotidien. Vincent De Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) 29

30 ... L objet connecté au cœur de notre quotidien permettra au distributeur de recueillir de la donnée qualifiée et de la réutiliser pour offrir un service étendu après achat. L utilisateur produit un grand nombre de données et leur stockage va permettre de créer de nouveaux services. Une entreprise peut par exemple traiter de la donnée relative à la température. À partir des données personnelles de température stockées, cette entreprise va en produire de nouvelles qui seront alors en retour stockées dans ladite box, que l on pourrait appeler un datastore personnel. Ces nouvelles données pourraient alors intéresser une autre entreprise qui s en servira pour produire un nouveau service. C est ce chaînage qui va alors créer de la valeur à différents niveaux : Données stockées > Création d un service par une entreprise > Nouvelles données stockées (transformées) > Création d un autre nouveau service par une autre entreprise etc Le but est de produire de nouveaux services une fois le produit sorti du magasin. Cédric Dinon (ISEN) Cette offre augmentée est une opportunité pour le distributeur de lier une relation de plus en plus privilégiée avec son client en lui offrant un service étendu dans le temps et dans son champ d action. Les objets connectés vont devenir un véritable vecteur de fidélisation. 30

31 Quelques exemples d offres servicielles ibeacon ios7 : le service géolocalisé Un capteur qui permet de recueillir de l information fine et qualifiée en temps réel sur le comportement du client en magasin (géolocalisation, temps passé dans un rayon). Avantages : - Une réinvention du magasin physique. - De l information en temps réel sur les habitudes de consommation. - Push d offres personnalisées en temps réel. source : image ibeacon wikimedia.org/wiki/file:beacons_by_jnxyz.education_( ).jpg Inconvénients : - Barrières à l utilisation pour le consommateur (utilisation du Bluetooth et connexion à l application du retailer). 31

32 ... Amazon Dash : les courses en temps réel Une télécommande wi-fi qui permet de scanner les produits épuisés pour les ajouter à votre liste de courses. Avantages : - Captation des clients en leur facilitant la vie. - Recueil de données fines sur la consommation et les habitudes de vie de la famille. - Gestion des stocks facilitée. source : image ibeacon wikimedia.org/wiki/file:beacons_by_jnxyz.education_( ).jpg Inconvénients : - Renouvellement des produits consommés uniquement. 32

33 ... Darty : le contrat de confiance 3.0 Un bouton aimanté sur les appareils électroménagers et connecté en wi-fi, qui permet de se connecter au SAV Darty (SAV connecté) : Appuyez, Darty vous rappelle en moins d une minute. Avantages : - Création d une relation étendue. - Possibilité de prédire les futurs besoins du consommateur. - Push d offres (renouvellement, extension de garantie, produits complémentaires ). Source image bouton connecté darty : Inconvénients : - Barrière du coût pour l adoption par le consommateur. - Difficulté de compréhension de la promesse. 33

34 Les objets connectés ouvrent pour le retailer le champ des possibles. Mais représentent-ils une opportunité ou un obstacle pour le retailer? 34

35 Et si l Internet des Objets favorisait le renouveau du retail? À l heure du tout connecté, les objets connectés permettent de créer de nouvelles opportunités d interactions avec le client. Ils viennent s intégrer dans le parcours client que ce soit on ou offline pour échanger et interagir avec lui de manière personnalisée et ainsi lui proposer une expérience d achat enrichie et customisée. Les comportements des consommateurs se modifient profondément avec la montée en puissance des NTIC. Les objets connectés deviendront un média central pour s adresser aux nouvelles générations de consommateurs : millenials, boomers, et autres digital natives. Ce sera donc pour le distributeur un nouveau canal de relation client, qui lui permettra entre autres de contenir la fuite de ses clients vers le e-commerce et ramener les clients dans les points de vente physique. Jean-Marc Megnin (Altavia) Et le e-commerce n est pas en reste. Les pureplayers sont les acteurs qui s intéressent le plus aux objets connectés : ils simplifient la relation avec le client. Grâce à l interaction proposée par les objets connectés, les interactions entre le produit et le client seront facilitées par la création de nouvelles applications. Le device devient un moyen d interaction entre le client et la marque. Les objets connectés ouvrent de nouveaux champs au monde du web et de l internet mobile. Auparavant, on disait que les sites web étaient la fenêtre pour observer le monde. Les objets connectés permettent eux de créer le lien entre le monde physique et le monde virtuel. Les outils communiquent et deviennent même capables d apprendre. Ils peuvent auto-gérer leur environnement. Chekib Gharbi (CITC-EuraRFID) 35

36 ... La multiplication des objets connectés offre aux marques l opportunité de transformer tout objet en interface commerciale : demain, la frontière entre commercial et non-commercial va devenir de plus en plus floue. À la question : pourquoi les commerçants veulent nous faire sortir notre téléphone? Quand vous arrivez dans un magasin, vous êtes anonyme : les vendeurs ne vous connaissent pas, ni votre projet, ni votre profil, ni vos besoins. à l inverse, les sites marchands savent tout de vous grâce aux cookies. C est pourquoi les commerçants traditionnels veulent mettre au point des technologies qui permettront de vous identifier (à l image de la géolocalisation en magasin) liées à des applications qui leur serviront à vous repérer. L idée est d arriver à implémenter l équivalent d un «cookie» sur le smartphone. Mais il faudra beaucoup de réglages pour faire accepter cette implantation aux consommateurs, car une personnalisation trop forte peut effrayer. Benoit georges (Les Echos) 36

L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION

L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION Pour Decathlon, l innovation doit être au service du client. L enseigne de sport préférée des Français (1) veut que la technicité de ses magasins aille de pair avec

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

RETOUR DU CES 2015 DE LAS VEGAS QUELLES MENACES OU OPPORTUNITES POUR LES DISTRIBUTEURS?

RETOUR DU CES 2015 DE LAS VEGAS QUELLES MENACES OU OPPORTUNITES POUR LES DISTRIBUTEURS? DOCUMENT DE TRAVAIL- V1-4/02/2015 RETOUR DU CES 2015 DE LAS VEGAS QUELLES MENACES OU OPPORTUNITES POUR LES DISTRIBUTEURS? L édition 2015 montre que le CES reste conforme à ce qu il est c'est-à-dire un

Plus en détail

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2013 L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles Focus sur les conclusions du nouveau livre

Plus en détail

Objets connectés : the next big thing?

Objets connectés : the next big thing? Objets connectés : the next big thing? Le point de vue du grand public Harris Café du mardi 3 juin 2014 Présenté par : Jean-Faustin Betayene, Directeur Département Quali & Expert Digital Jean-Laurent Bouveret,

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile PRESS RELEASE La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile www.netadge.com Janvier 2014 S ommaire LDMServices lance

Plus en détail

Utilisation des «Health Apps» en biologie Serge Payeur. jeudi 21 mai 2015 Health App et Biologie 1

Utilisation des «Health Apps» en biologie Serge Payeur. jeudi 21 mai 2015 Health App et Biologie 1 Utilisation des «Health Apps» en biologie Serge Payeur Health App et Biologie 1 Sommaire Quantified Self, objets connectés et Health App Contenu, structuration et Big Data Nouvelles opportunités pour la

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat Dossier de presse Novembre 2014 Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat *Sondage Viavoice pour SoCloz, réalisé en ligne du 15 au 19 Septembre 2014. Échantillon

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

L innovation Chronodrive en 4 points-clés : le laboratoire du commerce intelligent

L innovation Chronodrive en 4 points-clés : le laboratoire du commerce intelligent L innovation Chronodrive en 4 points-clés : le laboratoire du commerce intelligent Sommaire Click & Drive................................. page 04 Smart Commerce............................. page 08 Experience

Plus en détail

LES OBJETS CONNECTES

LES OBJETS CONNECTES LES OBJETS CONNECTES 01 LE CONTEXTE DÉFINITION Après avoir bouleversé notre vision des relations humaines, le web entame une nouvelle révolution : celle de notre perception des choses. Luc Bretones Vice-Président

Plus en détail

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT INNOVATION. TRANSFORMATION DIGITALE LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT Regards croisés SPRING Innovation LAB Day : : Atelier Open Innovation Agence conseil

Plus en détail

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics La «maison intelligente» Un lieu de vie Stephane Henry - ST Microelectronics La domotique La domotique est aujourd hui utilisée pour : Objectif attendu La gestion du chauffage Reduire le cout Les systèmes

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

LES TRAJECTOIRES DIGITALES

LES TRAJECTOIRES DIGITALES LES TRAJECTOIRES DIGITALES DE @CROISSANCEPLUS TRAJECTOIRE #3 STRATEGIE DE SERVICES ET OBJETS CONNECTÉS CE QUI A CHANGÉ : Les objets connectés et intelligents sont l industrie de demain, et un levier de

Plus en détail

DÉROULEMENT DE LA CONFERENCE

DÉROULEMENT DE LA CONFERENCE DÉROULEMENT DE LA CONFERENCE 08h30 : Accueil des participants 09h15 / 10h00 : Keynote d ouverture Future of retail 2015 Grâce au digital, les enseignes peuvent révolutionner l expérience client. Découvrez

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

Contacts presse : Agence OXYGEN

Contacts presse : Agence OXYGEN DOSSIER DE PRESSE Juin 2013 Contacts presse : Agence OXYGEN Marion Rouviller / Eve Catrix 09 83 42 99 69 marion@oxygen-rp.com 2 Sommaire Edito le marché du CRM et du SaaS p.3 1- Follow the Sun, éditeur

Plus en détail

Offre spéciale Cap Digital

Offre spéciale Cap Digital Offre spéciale Cap Digital NPA Conseil vous propose un pack spécial de 3 Dossiers NPA Les medias numériques face a la question des APIs 2 Voiture connectée. L enjeu des écosystèmes et les opportunités

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

Une stratégie efficace et pragmatique pour les

Une stratégie efficace et pragmatique pour les Cercle Leprince-Ringuet www.cerclelpr.fr Think tank du Corps des Mines sur le Numérique Une stratégie efficace et pragmatique pour les Objets Connectés Industriels en Europe Auteurs Daniel NABET Président

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Data Management Platforms DMP. Décembre 2015

Data Management Platforms DMP. Décembre 2015 Data Management Platforms DMP Décembre 2015 Merci de nous recevoir MACSF Edouard Perrin Directeur Marketing et Digital Soft Computing Sylvain Bellier Directeur du pôle Marketing Services 2 Agenda Eléments

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Déclaration commune Les ministres allemand et français de l économie sont convenus de mettre

Plus en détail

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 HELLO HOLA BONJOUR CIAO BOM DIA HALLO t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 3 NURUN MONDE 2 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 4

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Synthèse de l enquête PricewaterhouseCoopers Mars 2010 Sommaire Page 1 Introduction 1 2 Description

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale

Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ 23 > 25 SEPTEMBRE 2014 I PARIS I PORTE DE VERSAILLES I PAVILLON 7-3 #ECP14 LE SUCCÈS D OXATIS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Communiqué de presse Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Havas Voyages et Intel collaborent pour comprendre et adresser les nouvelles attentes

Plus en détail

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Article technique Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Une méthode plus efficace pour gérer vos licences logicielles Adobe Cet article technique traite des enjeux de la gestion

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Baromètre Gemalto - TNS Sofres Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Amsterdam, 12 mars 2008 Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO),

Plus en détail

L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie. Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013

L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie. Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013 L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013 1 La transformation digitale engendre des changements profonds Dans les nouvelles habitudes

Plus en détail

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014)

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014) CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque Dossier de presse (décembre 2014) CONTACT PRESSE : Stéphanie Riquet 06 78 15 53 88 stephanieriquet@icloud.com CONDI SERVICES, PRESTATAIRE

Plus en détail

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance FORMER PARTAGER COMMUNIQUER DIFFUSER PRÉSENTER ÉVALUER Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance que vous souhaitiez REPLAY TV Chardin Business Connect, une approche

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients

Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients Ce document est la synthèse de la conférence, réalisée et diffusée en direct par : Les techniques innovantes

Plus en détail

Libérez votre plate-forme E-commerce. Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia

Libérez votre plate-forme E-commerce. Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia Libérez votre plate-forme E-commerce Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia Libérez votre plate-forme E-commerce Table des matières Introduction.... 3 Meilleures pratiques pour développer l

Plus en détail

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Dossier de presse Novembre 2014 Contacts presse : Profile PR Olivia Chabbert - ochabbert@profilepr.fr Claudia Roux - croux@profilepr.fr

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

DU COMMERCE CONNECTÉ!

DU COMMERCE CONNECTÉ! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 14 - Avril 2015 Suivez la tendance DU COMMERCE CONNECTÉ! SOLDES OUVERT ÉVOLUTION DU COMMERCE vers un commerce "CONNECTÉ" CASH PISCINES : Le projet "cross canal"

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

La génese. Ainsi est né Biilink, la marketplace sociale des startups!

La génese. Ainsi est né Biilink, la marketplace sociale des startups! Uno dos PRESS Page 1 La génese Lancé il y a maintenant plus d un an, Biilink s est d abord auto-défini comme le réseau social de l initiative et de l entraide féminine. A travers un fonctionnement type

Plus en détail

PLUS PROCHE, PLUS CONNECTE LE GROUPE LA POSTE ACCELERE SA TRANSFORMATION NUMERIQUE

PLUS PROCHE, PLUS CONNECTE LE GROUPE LA POSTE ACCELERE SA TRANSFORMATION NUMERIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 octobre 2015 #keynotelaposte PLUS PROCHE, PLUS CONNECTE LE GROUPE LA POSTE ACCELERE SA TRANSFORMATION NUMERIQUE Après avoir lancé son plan stratégique «La Poste 2020 :

Plus en détail

cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail

cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail cgi.com/commerce-detail 1 Le commerce omnicanal : essentiel à la réussite du commerce de détail 2 cgi.com/commerce-detail Au cours des dix prochaines années, les experts s attendent à ce que le secteur

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

epages Dossier de presse e-commerce. now plug & play. epages.com

epages Dossier de presse e-commerce. now plug & play. epages.com epages Dossier de presse epages.com e-commerce. now plug & play. À propos d epages Fort de la confiance de plus de 50 000 clients, epages est un des leaders mondiaux des solutions e-commerce commerce.

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Atelier 3 Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Quelques traits importants de l évolution du système industriel alimentaire Objectif premier : conserver et préserver les nutriments

Plus en détail

SOLUTION PROFESSIONNELLE POUR VOTRE COMMERCE

SOLUTION PROFESSIONNELLE POUR VOTRE COMMERCE SMART HIGH-TECH 135 AV DU MAINE 75014 PARIS www.smart-tech.fr www.commerce-solutions.eu Directeur&Ingénieur Léon KING Tél. : +33 (0)1 43.21.26.65 Port.: +33 (0)6 29.90.06.59 Fax : +33 (0)1 70.24.88.73

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

Balises pour le choix d une tablette

Balises pour le choix d une tablette Balises pour le choix d une tablette Petit guide issu de nos tests et expériences sur les différents modèles de tablettes dans le cadre du handicap. N hésitez pas à approfondir le sujet sur le site http://lestactiles.be

Plus en détail