Business rule breakers and the internet of everything. La révolution du commerce par les objets connectés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Business rule breakers and the internet of everything. La révolution du commerce par les objets connectés"

Transcription

1 Business rule breakers and the internet of everything La révolution du commerce par les objets connectés

2 Objets connectés Les objets connectés sont les sujets à la mode de ces derniers mois, tout comme le Big Data déjà l année dernière Ils envahissent le quotidien des sportifs professionnels, mais aussi des amateurs qui ont soif de mesurer leur performance au travers d un outil technologique, simple, rapide, connecté et relié à leur compte Facebook ou à leur montre! Mais qu en est-il réellement de ces objets connectés qui relient les marques directement à leurs consommateurs? Véritable levier relationnel pour celles-ci ou gadget qui comme le big data ne serait peut être qu un mirage ponctuel dont personne n a vraiment la clé? Et du côté des consommateurs, en dehors des early adopters, sommes-nous tous prêts à être connectés et à remettre des informations très personnelles dans les mains des entreprises? Au travers d échanges avec des experts d horizons divers : marques, start-ups, organismes représentatifs, les auditeurs du Mastère Spécialisé MS Marketing Direct et Commerce électronique (MDCE) de Skema ont condensé des points de vue qui vous feront réfléchir sur ce que pourrait être l avenir des objets connectés pour le retail. N hésitez pas à commenter et partager cette publication auprès de votre cercle professionnel. Brigitt ALBRECHT ROHN Yann KERVAREC 2

3 Nos experts Raphaël Rault Avocat au barreau de Lille Correspondant Informatique et Libertés Jean-Marc Megnin Directeur Général Shopper Mind - Altavia Blogueur Fondateur - Le Furet du retail Cédric Dinont Enseignant-chercheur ISEN Lille Marion Garnier Associate Professor at SKEMA Business School Charles Delachaise Responsable Marketing et Communication Embisphere Jacques Poly Directeur Innovation Atos Wordline Pierre Blanc Responsable Innovation Grands Comptes Pôle Compétitivité des Industries du Commerce (PICOM) Luc Bretones Directeur du Technocentre d Orange Vice Président de l institut G9+ Membre de l institut G9+ Jean-Marie André CEO BeSpoon Chekib Gharbi CEO CITC EurarFID Vincent de Schryver Intervenant MS MDCE Spécialiste Digital to/in store Benoit Georges Journaliste, Chef du service Idées et Débats Les Echos 3

4 Un objet connecté, c est quoi? Un objet connecté permet d échanger des informations entre une entreprise et un consommateur. Ainsi, le consommateur et la marque peuvent interagir : - Les objets sont capables de collecter des données qui, soit directement soit par croisement, permettent d apporter de l information ou un contrôle à distance d autres «objets»; - Ces informations permettent au consommateur d avoir une meilleure perception de son environnement de «vie»; - Ces informations collectées peuvent être transmises à la marque et lui permettre de traiter et/ou commercialiser ces données et d en tirer un bénéfice. L objet connecté ne serait donc rien sans la big data associée! Les outils de traitement de données sont en effet la clé technique de la promesse des objets connectés car ils permettent le traitement et la transformation des informations brutes en informations utiles et utilisables après analyse croisée. C est l exploitation de cette information, mise à jour en continu durant le fonctionnement de l objet, qui délivre la vraie valeur ajoutée sur laquelle appuyer la promesse. 4

5 L objet connecté vu par le consommateur Dans une économie de plus en plus impactée par le monde virtuel, le comportement du consommateur évolue et oblige les entreprises à s adapter pour jouer un rôle nouveau auprès de celui-ci. Que représente ce nouveau marché? Quel est son potentiel de demande? Qui est ce nouveau consommateur? Quelle nouvelle promesse lui proposer, qui puisse s adapter à ses nouvelles exigences? Le potentiel du marché Le comportement du consommateur La valeur ajoutée pour le consommateur Rendre son objet utile pour le consommateur Les grandes tendances pour le consommateur L état du marché 5

6 Le marché des objets connectés est encore émergent, mais promet pourtant une révolution prochaine. Où en est ce marché? Le consommateur est-il prêt à accepter les objets connectés? 6

7 Le marché est-il aussi porteur? Malgré un développement faible aujourd hui, de nombreuses études (Cisco, IHS, etc ) démontrent le fort potentiel des objets connectés dans le futur : Tous les experts interrogés s accordent sur la situation du marché aujourd hui : Le marché est seulement en phase de lancement, il est balbutiant. Charles Delachaise (Embisphere) Nous sommes dans une phase d innovation, pour l instant en tâtonnement, mais on passe un cap en qualité et en quantité. Benoit Georges (Les Echos) Pour autant, il est encore difficile d avoir une idée juste de l évolution future de ce secteur : Il existe un marché énorme pour connecter les objets, ou ajouter une capacité d intelligence augmentée. Luc Bretones (Orange) Il existera deux types d objets : les objets nativement connectés, capable d une certaine intelligence. également, le marché de la connexion, pour connecter des objets aujourd hui inertes. Cependant, ils ne pourront pas disposer de la même intelligence que les autres. L impact sera surtout fort sur la domotique, la santé, le sport, etc Chekib Gharbi (CITC EurarFID) 7

8 ... Pour le moment, c est l inconnu Mais il faut y aller sous peine de perdre une distance irrattrapable. À cette étape, nous sommes loin de nous imaginer combien cela va nous simplifier la vie. Jean-Marc Megnin (Altavia) Si le marché est encore balbutiant, des perspectives se profilent car les possibilités sont infinies. Néanmoins, les scénarii de développement ne semblent pas encore écrits, car la question de l adoption par le consommateur n est pas encore réglée. Les possibilités, si elles semblent limitées pour le moment, devraient d ici à l horizon 2017 devenir largement plus claires et ouvrir finalement de véritables perspectives de croissance (Source : Cisco). Dans ce cas, quelle forme prendra ce futur secteur? 8

9 Le potentiel du marché : mythe ou réalité? Selon Cisco, 99,4% des objets connectables ne sont pas encore connectés : il existe donc encore un fort potentiel de croissance sur ce marché. Nous sommes en phase de décollage. Sur des technologies assez anciennes (M2M), le flux d informations était assez sommaire, mais on passe désormais un cap avec un nombre d objets connectés aujourd hui supérieur au nombre d humains. Benoit Georges (Les Echos) Le marché est pour l instant un marché pour les early adopters adeptes de technologie. Nous n avons pas encore trouvé l objet ultime, celui qui réunit toutes les fonctionnalités pour proposer un service tout-en-un en mobilité. Chekib Gharbi (CITC EurarFID) 9

10 ... Le potentiel exploitable par le croisement des données collectées apportera en soi un véritable service. Ce service pourra prendre plusieurs directions : - Le self quantifying - La sollicitation commerciale qualifiée - etc... Il existe bien un avenir pour les objets connectés, qui ne sont pas juste de simples gadgets. Jean-Marie André (BeSpoon) Certaines idées émergent comme des solutions pour faciliter l adoption des objets : Le smartphone pourrait tout à fait être envisagé comme un hub pour les autres objets, mais ce n est pas forcément la seule option. D autres pistes sont encore à envisager. Benoit Georges (Les Echos) Le potentiel du marché dépend pour l instant des perspectives relatives à l adoption de ces objets par les early adopters. Cependant, l idée d une démocratisation rapide de ces technologies, couplée à une infinité de possibilités de développements technologiques, permet d envisager un potentiel important. 10

11 Le consommateur se comporte et consomme aujourd hui différemment d hier. Qui est ce nouveau consommateur? Qu attend-t-il des objets connectés? Comment lui donner envie d adopter ces nouveaux objets? 11

12 Ce consommateur opportuniste et exigeant : que recherche-t-il réellement? L accès de plus en plus facile à une grande quantité d informations a poussé le consommateur à évoluer. Dorénavant il affiche de plus en plus sa différence, tant au travers de ses expériences d achat qu au travers de ses expériences produits. Le consommateur accède en permanence à l information commerciale grâce à ces technologies. Il en devient alors plus opportuniste. Le rapport entre les marques et les consommateurs doit donc évoluer en prenant en compte cette volatilité du consommateur. Benoit Georges (Les Echos) Le consommateur achète de façon plus informée. Il n en devient pas pour autant plus rationnel. Luc Bretones (Orange) Parmi les enjeux liés à l adoption des objets connectés, il faut donc distinguer deux axes : 1. L enjeu des données : L acceptation des objets connectés ne pourra se faire qu à travers la notion de transparence vis-à-vis des données : un objet est en effet capable de transmettre en permanence, sans qu il soit forcément facile de savoir ce qu il transmet. Chekib Gharbi (CITC EurarFID) Le consommateur craint d être tracké. Il va falloir lui expliquer le fonctionnement de la technologie afin qu il comprenne que l idée n est pas de le suivre mais de lui apporter des services. Charles Delachaise (Embisphere) 12

13 L enjeu du service lié à l objet : C est la notion de service associé à l objet qui permettra de vraiment dégager de la valeur pour le consommateur. Jacques Poly (Atos Worldline) Les consommateurs seront prêts à adopter les objets connectés et leurs usages lorsque la valeur globale proposée sera claire, réelle et sincère. Vincent de Schryver (Spécialiste digital to/in store) Le sujet pour l instant est d augmenter la valeur pour le consommateur. C est pour cela que de nombreux objets actuels sont abandonnés par les consommateurs : sans croisement des données, ils deviennent disjoints et incapables d apporter une vraie valeur. Luc Bretones (Orange) Le consommateur recherchera toujours plus d expérience dans son parcours d achat, mais de façon plus proche et personnalisée. Cette personnalisation de l expérience doit donc s adapter à chaque consommateur pour qu il vive l expérience qu il espère, qu elle soit connectée ou pas du tout! Les entreprises doivent-elles laisser les consommateurs personnaliser librement leur expérience? Ou au contraire prendre un parti pris en termes de type d expérience proposée? Ceci dépendra de nombreux facteurs, tels que l ancienneté de l entreprise, le cœur de métier, la situation et le moment d achat, etc Le respect de la protection des données est également capital : car cette transmission en flux continu est un frein pour le consommateur, car perçue comme une inquiétude. 13

14 Pas de promesse, pas de valeur : pas d adoption! L adoption des objets connectés par le consommateur est soumise à conditions et passe par une promesse forte, source de valeur ajoutée. La notion de service apporté au consommateur est un élément clé : l objet doit permettre à la fois, de faciliter ses conditions de vie et de supprimer les contraintes (utilisation facile de l outil, rapide, voire amusante) et les peurs liées à l utilisation (type de données transmises, exploitation des données, etc ). Derrière un objet connecté pour le consommateur, il faut comprendre un objet facile, rapide et fun. On ne va pas lui faire gagner de l argent mais du temps, de la rapidité et dans un environnement fun où l objet disparaît face au service. Jacques Poly (Atos Worldline) 14

15 ... La promesse doit s orienter vers la fourniture d une information de qualité, voire un service supplémentaire au consommateur : Le consommateur va donc acheter de façon plus enrichie. L objet doit donc permettre d amener une intelligence supplémentaire au consommateur, pour garantir plus d équité et de transparence entre les consommateurs et les entreprises. La vraie question du consommateur est : pourra-t-on me renseigner sur moi-même? Me faire gagner en temps et en efficacité? Me donner une intelligence supplémentaire? Luc Bretones (Orange) Ces objets doivent (...) faciliter la vie du consommateur. Ils doivent donc être adaptés à l évolution des consommateurs, proposer des services supplémentaires, plus de réactivité, un lien direct marque - consommateur. Jean-Marc Megnin (Altavia) La notion de promesse acquerrait alors une nouvelle dimension, plus personnelle et réelle. En contrepartie, le consommateur pourrait évaluer cette promesse en continu. 15

16 L objet proche du consommateur : toujours présent, jamais gênant Pour être efficace, un objet connecté doit avant tout collecter de la donnée exploitable. Et pour collecter des informations, l objet connecté doit toujours être à portée d utilisation pour le consommateur, mais sans être intrusif. Comment donner alors envie au consommateur de se servir de l objet, et le rendre indispensable en tout lieu et à tout moment? Les objets connectés nécessitent de définir le service associé, voire d élargir la notion de service : Cette notion est plus vaste que la notion classique de service. Il faut d abord distinguer deux types de service autour de l objet : - Le service immédiat délivré par l objet, accessible dès l acquisition de celui-ci par le consommateur ; - Le service dans la durée, via l échange de données, qui permet de personnaliser l objet et faciliter son adoption. Vincent De Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) 16

17 ... Pour être utile dans le temps, l objet doit donc disparaître! Ce qui fera décoller la valeur à l usage, c est l oubli de l objet. L exemple en lequel je crois beaucoup concerne le wearable : je porte l objet, mais je ne le sens pas. Dès que j en ai besoin, il est à ma disposition sur moi et je peux l utiliser. Puis lorsque j ai fini, il redevient invisible à mes yeux. Luc Bretones (Orange) Enfin, pensez à ajouter des services en plus du service! il faudrait également offrir la maintenance et l assistance autour de l objet afin d apporter plus de services encore. Benoit Georges (Les Echos) Les objets connectés posent la question de l intrusion, ici abordée de manière physique : l objet doit être présent, sans trop s immiscer dans la vie du consommateur. 17

18 Les grandes tendances pour le consommateur : toujours pas de killer object! Wearable Un objet qui, sous forme de vêtements, de bracelets, de montres, de lunettes, etc devient portable et se fait oublier quand il est inutile. Ses applications concernent principalement le quantified self ou le coaching augmenté, voire l interaction augmentée. Avantages : - Large gamme de prix. - Conçu pour être toujours présent avec le consommateur. - Une aide pour un consommateur plus éclairé. - La possibilité de «s auto-coacher» grâce à ses données. Source : Wearable_computer#mediaviewer/ File:WimmOneInBand.jpg Inconvénients : - Communication de l objet non standardisée. - Besoin d un device maître pour fonctionner. 18

19 ... Interaction augmentée Un objet qui, via un support unique servant de hub pour les autres, permet à l utilisateur de communiquer avec son environnement direct pour capter de l information ou effectuer des actions automatiques à distance. Avantages : - Contrôle total depuis un seul device : le smartphone, quel que soit l OS. Source : https://c2.staticflickr.com/8/7147 / _92bfc03970_b.jpg Inconvénients : - Données centralisées sur un smartphone et potentiellement partagées. - Perte des données en cas de perte ou de vol du device. - Complexité de l usage du device. 19

20 ... Contrôle direct Un objet qui permet de contrôler une fonction et d apporter un service unique. Avantages : - Un contrôle direct avec l environnement. - Un objet pour une fonction : séparation des usages et des données associées. - Données sécurisées et inaccessibles aux autres. Source : wikipedia/commons/2/2f/nest_thermostat.jpg Inconvénients : - Prix élevé. - Fonction unique de l objet : croisement compliqué car impossible directement. Recours obligatoire à un serveur de contrôle configuré en hub. 20

21 En conclusion L Internet des objets constitue l avenir pour le consommateur. Il reste cependant difficile de définir comment et par quels moyens le consommateur va adopter et s approprier ces objets. Le manque de visibilité pousse les entreprises au tâtonnement pour trouver la solution qui permettra de basculer vers le tout connecté ce qui soulève de nombreuses questions, qui restent pour l heure encore en suspens : - Sur le respect de la vie privée : la capacité des objets connectés à observer la vie du consommateur dans ses moindres détails peut susciter des craintes concernant le respect de l intimité des propriétaires de ces objets. En effet, le consommateur achète l objet en fonction du service associé et attend donc une assistance grâce aux données collectées, mais également de la discrétion vis-à-vis de ses données. Comment alors assurer une qualité de service homogène via l objet tout en protégeant la vie privée des consommateurs? - Sur le service associé : le consommateur attend une vraie plus-value suite à l achat de l objet connecté. La perception de cette valeur varie cependant d un consommateur à l autre. Comment alors personnaliser cette plus-value de manière à répondre aux attentes de manière individuelle? 21

22 ... - Sur le rapport consommateur-marque : si le consommateur est aujourd hui de plus en plus éduqué concernant la protection de ses données personnelles, il peut aussi accepter de les marchander auprès de la marque s il y trouve un intérêt. Les deux parties deviennent ainsi offreuses et acheteuses en même temps. Cette nouvelle forme de relation commerciale oblige toutefois les deux parties à obéir à une forme d éthique si elles souhaitent développer des relations durables. Comment alors développer une éthique adaptée qui protège la propriété de l utilisateur sur ses données tout en permettant une certaine souplesse commerciale pour les retailers? 22

23 L objet connecté vu par le retailer Potentiellement, tous les objets pourraient être connectés sous réserve de l adoption par le consommateur. Quel est l intérêt pour le distributeur? Comment va-t-il se positionner pour répondre aux exigences du consommateur? Le distributeur a-t-il un rôle particulier à jouer entre ces objets et le consommateur? Et face à qui devra-t-il se positionner pour prendre une place dans ce marché, et avec quelles armes? Du big data De nouveaux écosystèmes et de nouvelles places à prendre De nouvelles conceptions relations client/distributeur De nouveaux types d offres Des gains de productivité 23

24 Le distributeur augmenté Les objets connectés vont modifier la chaîne de valeur actuelle du distributeur et améliorer sa productivité. Avec l implémentation des objets connectés, le principal enjeu pour les distributeurs est le gain de temps dans les processus et donc le gain de productivité. L enjeu principal d une enseigne de retail a toujours été la rapidité et la réduction du temps de vente. Si on arrive à réduire le temps d une vente, à masse salariale inchangée, alors la productivité de l enseigne va automatiquement augmenter. Jean-Marie André (BeSpoon) L utilisation de la technologie RFID, par exemple, vient augmenter les capacités du retailer. Pour les retailers c est un bouleversement qui arrive mais qui leur permet de mieux faire un métier qu ils ne font pas de manière optimum au jour d aujourd hui : plus vite, plus juste. Par exemple, lors de la livraison de colis en entrepôt, au lieu de contrôler par échantillonnage les colis, je peux maintenant passer l ensemble dans un tunnel et contrôler 100% des quantités. La productivité explose! En magasin, au lieu des inventaires annuels, grâce à des raquettes je passe devant un linéaire, je peux contrôler 1500 références à la minute. En encaissement aussi : au lieu de chercher le code barre ou l étiquette je n ai qu à simplement passer le produit pour qu il soit comptabilisé! Charles Delachaise (Embisphere) 24

25 ... L objet connecté améliore ainsi la qualité de service offert au consommateur. Vis-à-vis du client, les principaux enjeux seraient l amélioration de la qualité du service, avec plus de transparence, une meilleure écoute et de meilleures réponses apportées au client. En interne : les objets connectés et leur capacité à mettre en place un tracking de l activité permettent des gains de productivité dans la logistique magasin (préparation de commande, gestion des linéaires, des dates limites de consommation ). Jean-Marc Megnin (Altavia) C est toute la filière économique du distributeur qui peut être augmentée par l implémentation des objets connectés. 25

26 Gagner en productivité, mais à quel prix? Si les objets connectés permettent une rationalisation des process, le distributeur prend un risque en se lançant dans des installations longues. Les entreprises voient les objets connectés comme une opportunité, bien que les temps de développement du hardware soient plus longs que ceux du software. Chekib Gharbi (CITC - EurarFID) Ces installations longues mais aussi coûteuses, pourraient être obsolètes avant même leur mise en œuvre complète. Fournir au distributeur de l information plus fine et en temps réel sur l usage du produit par le consommateur permet, de fait, une amélioration de la logistique dans la chaîne de valeur et dans le magasin : maîtrise des stocks, localisation des produits Attention à l usage d objets connectés à même la surface de vente, il y a de vraies problématiques de connectivité dans les magasins. Les signaux habituels peuvent être brouillés et l installation de systèmes comme la RFID et le beacon reste aujourd hui encore très coûteuse. Vincent de Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) Les technologies aujourd hui disponibles restent relativement onéreuses; la productivité pourrait être améliorée mais il faut également compter avec l investissement indispensable pour mettre en place ces objets au sein des entreprises. 26

27 L adoption des objets connectés offre au distributeur des perspectives de gain de productivité et d amélioration de son service aux consommateurs. Sans véritable vision sur les objets connectés, les retailers ne serontils pas très vite dépassés? 27

28 Vers un distributeur de services? Les consommateurs deviennent de plus en plus des individus connectés. Face à cette évolution, si le distributeur veut garder une place privilégiée auprès du consommateur, peutil continuer à proposer la même offre à ses clients? La définition même du distributeur comme acheteur et revendeur de produits sera-t-elle toujours d actualité dans un monde où tous les objets seront connectés? L enjeu de la grande distribution n est plus seulement de vendre des produits mais d aller vers le serviciel. Avec les objets connectés, nous tendons vers une économie de la fonctionnalité. Tout est inclus : de la pose d un objet à un service associé. La valeur client ne se fait plus sur le produit mais sur la notion de service associé. Jacques Poly (Atos Worldline) Pour s adapter à l exigence des consommateurs, les distributeurs vont devoir revoir leur offre et tendre vers une offre de services. Le véritable enjeu pour le distributeur est de faciliter la vie du consommateur grâce à des dispositifs connectés : le client est paresseux et privilégie de plus en plus le rationnel et le «sans contrainte». L offre du distributeur doit s y adapter en proposant du service qui sera la vraie plus-value et un élément de différenciation, en dehors du contrat de base produits/prix/services et pour pouvoir rivaliser avec le e-commerce et ses leaders. Jean Marc Megnin (Altavia) 28

29 ... Les objets connectés apportent au distributeur une information de plus en plus fine sur les consommateurs. De manière assez transparente, les objets connectés peuvent amener à donner des informations très précises sur nos modes de vie au quotidien. Par exemple, la scanette de Chronodrive permet de donner de l information enrichie : sur le moment de consommation, la fréquence de renouvellement du produit, et même sur les autres produits consommés par le client. Et en savoir un peu plus sur les modes de vie peut amener les distributeurs à proposer des services additionnels qui viendraient améliorer le quotidien. Vincent De Schryver (Spécialiste Digitalisation to/in store) 29

30 ... L objet connecté au cœur de notre quotidien permettra au distributeur de recueillir de la donnée qualifiée et de la réutiliser pour offrir un service étendu après achat. L utilisateur produit un grand nombre de données et leur stockage va permettre de créer de nouveaux services. Une entreprise peut par exemple traiter de la donnée relative à la température. À partir des données personnelles de température stockées, cette entreprise va en produire de nouvelles qui seront alors en retour stockées dans ladite box, que l on pourrait appeler un datastore personnel. Ces nouvelles données pourraient alors intéresser une autre entreprise qui s en servira pour produire un nouveau service. C est ce chaînage qui va alors créer de la valeur à différents niveaux : Données stockées > Création d un service par une entreprise > Nouvelles données stockées (transformées) > Création d un autre nouveau service par une autre entreprise etc Le but est de produire de nouveaux services une fois le produit sorti du magasin. Cédric Dinon (ISEN) Cette offre augmentée est une opportunité pour le distributeur de lier une relation de plus en plus privilégiée avec son client en lui offrant un service étendu dans le temps et dans son champ d action. Les objets connectés vont devenir un véritable vecteur de fidélisation. 30

31 Quelques exemples d offres servicielles ibeacon ios7 : le service géolocalisé Un capteur qui permet de recueillir de l information fine et qualifiée en temps réel sur le comportement du client en magasin (géolocalisation, temps passé dans un rayon). Avantages : - Une réinvention du magasin physique. - De l information en temps réel sur les habitudes de consommation. - Push d offres personnalisées en temps réel. source : image ibeacon wikimedia.org/wiki/file:beacons_by_jnxyz.education_( ).jpg Inconvénients : - Barrières à l utilisation pour le consommateur (utilisation du Bluetooth et connexion à l application du retailer). 31

32 ... Amazon Dash : les courses en temps réel Une télécommande wi-fi qui permet de scanner les produits épuisés pour les ajouter à votre liste de courses. Avantages : - Captation des clients en leur facilitant la vie. - Recueil de données fines sur la consommation et les habitudes de vie de la famille. - Gestion des stocks facilitée. source : image ibeacon wikimedia.org/wiki/file:beacons_by_jnxyz.education_( ).jpg Inconvénients : - Renouvellement des produits consommés uniquement. 32

33 ... Darty : le contrat de confiance 3.0 Un bouton aimanté sur les appareils électroménagers et connecté en wi-fi, qui permet de se connecter au SAV Darty (SAV connecté) : Appuyez, Darty vous rappelle en moins d une minute. Avantages : - Création d une relation étendue. - Possibilité de prédire les futurs besoins du consommateur. - Push d offres (renouvellement, extension de garantie, produits complémentaires ). Source image bouton connecté darty : Inconvénients : - Barrière du coût pour l adoption par le consommateur. - Difficulté de compréhension de la promesse. 33

34 Les objets connectés ouvrent pour le retailer le champ des possibles. Mais représentent-ils une opportunité ou un obstacle pour le retailer? 34

35 Et si l Internet des Objets favorisait le renouveau du retail? À l heure du tout connecté, les objets connectés permettent de créer de nouvelles opportunités d interactions avec le client. Ils viennent s intégrer dans le parcours client que ce soit on ou offline pour échanger et interagir avec lui de manière personnalisée et ainsi lui proposer une expérience d achat enrichie et customisée. Les comportements des consommateurs se modifient profondément avec la montée en puissance des NTIC. Les objets connectés deviendront un média central pour s adresser aux nouvelles générations de consommateurs : millenials, boomers, et autres digital natives. Ce sera donc pour le distributeur un nouveau canal de relation client, qui lui permettra entre autres de contenir la fuite de ses clients vers le e-commerce et ramener les clients dans les points de vente physique. Jean-Marc Megnin (Altavia) Et le e-commerce n est pas en reste. Les pureplayers sont les acteurs qui s intéressent le plus aux objets connectés : ils simplifient la relation avec le client. Grâce à l interaction proposée par les objets connectés, les interactions entre le produit et le client seront facilitées par la création de nouvelles applications. Le device devient un moyen d interaction entre le client et la marque. Les objets connectés ouvrent de nouveaux champs au monde du web et de l internet mobile. Auparavant, on disait que les sites web étaient la fenêtre pour observer le monde. Les objets connectés permettent eux de créer le lien entre le monde physique et le monde virtuel. Les outils communiquent et deviennent même capables d apprendre. Ils peuvent auto-gérer leur environnement. Chekib Gharbi (CITC-EuraRFID) 35

36 ... La multiplication des objets connectés offre aux marques l opportunité de transformer tout objet en interface commerciale : demain, la frontière entre commercial et non-commercial va devenir de plus en plus floue. À la question : pourquoi les commerçants veulent nous faire sortir notre téléphone? Quand vous arrivez dans un magasin, vous êtes anonyme : les vendeurs ne vous connaissent pas, ni votre projet, ni votre profil, ni vos besoins. à l inverse, les sites marchands savent tout de vous grâce aux cookies. C est pourquoi les commerçants traditionnels veulent mettre au point des technologies qui permettront de vous identifier (à l image de la géolocalisation en magasin) liées à des applications qui leur serviront à vous repérer. L idée est d arriver à implémenter l équivalent d un «cookie» sur le smartphone. Mais il faudra beaucoup de réglages pour faire accepter cette implantation aux consommateurs, car une personnalisation trop forte peut effrayer. Benoit georges (Les Echos) 36

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Sommaire 1. POURQUOI? La transformation digitale des entreprises et des administrations est devenue une nécessité que nul ne peut

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010)

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) On a tous commandé au moins une fois sur un site marchand et on a tous été au moins une fois en relation avec un service clients 1 SOMMAIRE 1. Les médias utilisés

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Internet des Objets des cures de thalasso connectées. Visite presse au Centre de Thalassothérapie Serge Blanco

Internet des Objets des cures de thalasso connectées. Visite presse au Centre de Thalassothérapie Serge Blanco Internet des Objets des cures de thalasso connectées Visite presse au Centre de Thalassothérapie Serge Blanco Hendaye, 20 juin 2016 Introduction Une croissance continue du marché du bien-être en France

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT?

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? S adapter ou périr : la pérennité des entreprises dépend plus que jamais de leur capacité à évoluer

Plus en détail

8 bonnes raisons. papier!

8 bonnes raisons. papier! 8 bonnes raisons DE PASSER informatisée, INCONDITIONNELS DU crayon ET A UNE GESTION COMMERCIALE POUR LES DU papier! le passage informatisée. Laurent PARERA, Fondateur d EOLE Concept et créateur de GC Soft,

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE!

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! e-commerce : des perspectives prodigieuses de croissance! De plus en plus d internautes achètent sur Internet. C est ainsi que le marché du commerce électronique ne

Plus en détail

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Quand on réfléchit à la manière d amener de nouveaux clients potentiels sur son site internet, les premières options qui viennent en tête sont souvent le référencement

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public CityTouch LightPoint / GESTION DU PATRIMOINE ECLAIRAGE PUBLIC 3 Un système intelligent pour

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

Dossier de presse Novembre 2015

Dossier de presse Novembre 2015 LA COMMUNAUTÉ DE CEUX QUI DÉCIDENT À QUEL PRIX ACHETER! Dossier de presse Novembre 2015 Contact presse Camille Fagart Dealon.fr +33 (0) 6 83 38 01 81 camille.fagart@dealon.fr Dealon SAS 24 boulevard Hennecart

Plus en détail

L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie. Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013

L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie. Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013 L assurance en ligne au cœur d une stratégie multi-canal réussie Analyse et retour d expérience CNIA SAADA 18/04/2013 1 La transformation digitale engendre des changements profonds Dans les nouvelles habitudes

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires M. Matthieu Cassone I. Tour d horizon i. Une Boutique M&A c est quoi? a. Des Experts en quoi? b. Quel est leur modèle économique? II. Méthodologie

Plus en détail

Partagez l ebook. page 1

Partagez l ebook. page 1 Partagez l ebook page 1 Sommaire Introduction 3 La bonne personne, le bon moment, le bon message! 5 La bonne personne, une affaire de segmentation. 5 Le bon moment, c est maintenant! 6 Le bon message,

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Kit presse. .com. Il n a jamais été aussi simple. de choisir la bonne taille sur Internet

Kit presse. .com. Il n a jamais été aussi simple. de choisir la bonne taille sur Internet Kit presse.com Il n a jamais été aussi simple,, de choisir la bonne taille sur Internet Edito «S habiller à sa taille, et se chausser à son pied : voilà signe de sagesse» (Horace en -40 avant JC) Le problème

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation Fonds commun de placement dans l innovation offre 2014 FCpi truffle FortunE 6 n financement de l innovation Le FCPI Truffle Fortune N 6 financera des entreprises innovantes développant des technologies

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

CRÉER. L offre de services

CRÉER. L offre de services CRÉER L offre de services 1 Français sur 5 rêve de créer son entreprise Vous aussi? Que vous ayez envie de créer une entreprise qui se développera sur son territoire ou que vous envisagiez de créer une

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS

LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS LES DONNÉES CLIENTS APPLIQUÉES À LA MOBILITÉ : ENJEUX, ÉVOLUTIONS ET ACTIONS BIG DATA, DIRTY DATA, MULTI DATA : DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE : ARTÉMIS Paris le 4 avril 2013 EFFIA Synergies 20 Bd Poniatowski

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

NOTICE DE L ANNONCEUR

NOTICE DE L ANNONCEUR NOTICE DE L ANNONCEUR La Marketplace Caradeals.com, c est la solution pour booster votre activité! SOMMAIRE Qu est-ce que Caradeals.com? 1) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 2 2) LES AVANTAGES... 2 3) PREPARER

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 SOMMAIRE Introduction p. 3 1. Présentation de la solution p. 4 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 2.1 Découverte de l application consommateur p. 6 2.2 Découverte de la cinématique de

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE

REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE LAD C MENES / Shutterstock REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 PRÉAMBULE Votre site web est la vitrine de

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail