Imaginez Vous êtes coincé dans une réunion qui

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imaginez Vous êtes coincé dans une réunion qui"

Transcription

1 A i n A r d è c h e D r ô m e H a u t e - S a v o i e I s è r e L o i r e R h ô n e S a v o i e H a u t e - L o i r e J u r a P u y - d e - D ô m e S a ô n e - e t - L o i r e r h ô n e - a l p e s 1 er avril n 2198 L a c t u a l i t é d e s e n t r e p r i s e s e t d e s c o l l e c t i v i t é s r é g i o n a l e s Bref+ spécial Internet des objets > pages 10 à 17 >>Dans ce numéro Akka Technologies 12 Alila 3 Altios International 5 Anaveo 6 Apicil 16 Artefact 8 Avipur 18 Bpifrance 4 Cardinal 3 Cepovett 2 Cityzen Sciences 12 CObees 13 Compagnie Immobilière BFCA 6 Concerto 17 Crédit Agricole Centre-Est 4 Cycleo 13 Detfi 6 Dimo Software 2 ERDF 12 ETG FC 8 Everteam 18 Gul Plug 1 Holî 12 In&Motion 14 Initial 8 La Bressane 2 LCL Lyon 18 Locaciné 15 LPSA 4 LX Repair 3 Markem-Imaje 12 Noalys 5 Orange Healthcare 13 Orapi Hygiène 6 Procivis Rhône 6 15 Puzzle 8 RBC Design Store 3 RCCM 5 Rtone 12 Schneider Electric 1-13 Sogexi 12 Somfy 14 Spartoo 2 Stuffi 11 TGL Groupe 8 Thuasne 18 Ubiant 16 Vinci Immobilier 3 Zeugmo 3 L innovation connectée chez Schneider Electric Imaginez Vous êtes coincé dans une réunion qui s éternise et au lieu de faire ses devoirs, vous savez que votre petit dernier en profite pour s acharner sur sa console afin de passer le dernier niveau de Ninjago. Pas grave Depuis votre smartphone et grâce à votre application Wiser, vous pouvez contrôler à distance toutes les sources d énergie de votre domicile, mettre en veille vos appareils et même la console de votre fils! C est sur le ton humoristique qu a choisi de communiquer Schneider Electric pour présenter sa solution de pilotage de sa consommation Wiser. Grâce à une box connectée à ses thermostats et ses prises électriques pilotées, Wiser permet de faire jusqu à 30 % d économies sur sa facture énergétique. Lancé il y a un peu plus d un an, ce système constitue un premier pas dans l univers de la maison connectée pour le leader français en gestion de l énergie. Dans le domaine industriel, cela fait déjà un moment qu on connecte les machines, explique Nicolas Leterrier, vice-président à l innovation de Schneider Electric qui a choisi d être partenaire de la première édition du Sido* (Showroom professionnel de l Internet des Objets). Un coup de projecteur pour le groupe international né au Creusot et qui emploie ingénieurs à Grenoble ( dans le monde, sur un effectif total de salariés), l un de ses cinq grands hubs de développement avec Dubaï, Shanghai, Boston, Bangalore et Monterrey : Les gens connaissent très mal Schneider Electric à Grenoble, ils nous parlent encore de Merlin Gerin, sourit Nicolas Leterrier qui souhaite attirer les talents et créer un véritale écosystème d innovation. Si Schneider Electric investit déjà dans des start-up à travers son fonds Aster Capital (avec Alstom et Solvay) et en rachète certaines (168 acquisitions ces dernières années!), elle a aussi une façon bien à elle d accompagner leur éclosion : Alors que la mode est aux incubateurs maison, nous sommes plutôt, nous, dans l excubation. C est-à-dire que si une innovation ne trouve pas de business à l intérieur de Schneider, nous l accompagnons, mais à l extérieur, dans des incubateurs déjà existants. C est le cas de Gul Plug. Portée par Xavier Pain, un ingénieur maison, cette technologie de connexion électrique destinée à des environnements industriels n aurait pas trouvé de débouchés chez nous. Elle pouvait même venir en concurrence avec d autres produits existants. Mais au vu des perspectives, dans le secteur automobile notamment où nous ne sommes pas présents, il fallait la faire vivre en dehors, illustre Nicolas Leterrier, chargé avec son équipe, est chargé de détecter ces futures pépites. Gul Plug serait ainsi en train de boucler une première levée de fonds d un million d euros. Nous sommes tous gagnants, résume ainsi le Monsieur Innovation de Schneider à Grenoble. Corinne * Les 7 et 8 avril 2015 à la Cité internationale à Lyon. 81 Agences Plus de clients (Particuliers, Professionnels et Entreprises) Une Banque Privée Des conseillers joignables sur leur ligne directe Une relation de proximité BREF 163x30.indd 1 16/12/ :23:46 L équipe de Bref Rhône-Alpes vous donne rendez-vous le 15 avril 2015.

2 e n t r e p r i s e s >> 1 er avril 2015 n e année IDM Rhône-Alpes éditeur de : Bref Rhône-Alpes La e-lettre de Bref Guideco Retrouvez toutes les offres d abonnement sur >> Rédaction Directeur de publication Didier Durand Secrétaire générale de rédaction Corinne Delisle Secrétaires de rédaction Steven Dolbeau Nadia Lemaire Journalistes Jean-François Bélanger Pascal Burgues Vincent Charbonnier Philippe Cornaton Anne Joly Richard Michel Vincent Riberolles Claude Thomas Patrick-Michel Vercesi Assistantes Bérangère Martel Pascale Paillet >> Abonnements Aycha Megdoud Nadjet Taarabit Vente au n : 15 ttc Abonnement 1 an (42 n os ) : 529 ht (540,11 ttc) >> Publicité Catherine Saignes >> Développement et événements Nathalie Serre Dépôt légal CPPAP n I ISSN >> Edition Bref Rhône-Alpes Le Factory 66, cours Charlemagne BP Lyon Cedex 2 Tél Fax RCS Paris >> Maquette et montage LUA grafikdesign >> Impression Imprimerie Chirat Saint-Just-la-Pendue Tél REPRODUCtion interdite. Toutes les photos non signées sont en droits réservés. Suivez l actualité économique régionale sur Anthony Cottarel [ ils avancent ] saone-et-loire > AGROalIMenTAIre La Bressane se diversifie dans les desserts lactés Surtout connue pour ses faisselles et fromages blancs sous la marque La Bressane, la Laiterie de Bresse (pdt : Thierry Molle ; Varennes-Saint-Sauveur) se diversifie avec le lancement d une gamme de desserts lactés. Au menu : îles flottantes aux éclats de pralines roses, crèmes au four (caramel, chocolat, etc.) et entremets (caramel au beurre salé, praline rose, etc.). Au total, huit recettes qui doivent permettre à l entreprise de se développer hors Rhône- Alpes et Bourgogne, ses fiefs historiques : Nous avons une ambition nationale sur cette gamme, affirme Thierry Molle qui souhaite également lutter contre l effet saisonnier, les faisselles se consommant surtout au printemps et en été. 70 KE ont été investis en matériel pour lancer cette nouvelle gamme développée en interne. CHIFFRES. A cause de la météo défavorable de l été dernier, l entreprise (90 pers.) a enregistré un CA 2014 en baisse de 3 %, à 16 ME. 80 % du CA sont réalisés en grande distribution (marque propre et marques distributeurs) et le solde en restauration. L entreprise, qui a centralisé sa production en 2010 sur le site de Varennes-Saint-Sauveur (elle possédait une autre usine à Bourg-en-Bresse), traite annuellement 15 M de litres de lait collectés dans un rayon de 40 km. n C.D. rhone > LOGICIel Dimo Software a 20 ans L éditeur intégrateur de solutions logicielles Dimo Software (pdt : Guillaume Mulliez ; Limonest), nouveau nom choisi par Dimo Gestion, a annoncé un CA de 28,6 ME à fin août 2014, en légère hausse par rapport à l année précédente. Le résultat net du groupe se situe quant à lui à 1,1 ME. Malgré le ralentissement économique, nous avons vu notre activité augmenter de 2 % par rapport à 2013, s est félicité Jean-Paul Genoux, dg. Pour rappel, l année 2013 avait été marquée par une forte progression (+ 18 %). Pour 2015, Jean-Paul Genoux table sur une croissance de 5 à 6 %. La société prévoit l embauche de 35 collaborateurs supplémentaires cette année ; elle en avait recruté 46 l an dernier, passant la barre symbolique des 300 collaborateurs début FOCUS. L entreprise, qui fête ses vingt ans cette année, va s installer à la mi-mai dans des locaux neufs à Limonest. Elle a également officialisé son nouveau nom. Pour Guillaume Mulliez, ce changement donne une meilleure visibilité et une dimension internationale à notre marque. Depuis trois ans, l éditeur intégrateur, qui propose l essentiel de ses solutions en mode hébergé (solutions de gestion de la relation-clients, de finance, de gestion des frais professionnels, des voyages d affaires, des coûts en télécoms ), fait en effet de l international (6 % du CA) un axe important de sa stratégie. n N.L. rhone > TEXTIle Cepovett se glisse au capital d un de ses fournisseurs à Madagascar Le fabricant de vêtements d image et d uniformes professionnels Cepovett (dg : Nicolas Sandjian et Gaël Vanneuville ; Gleizé) vient de racheter 50 % du capital de l un de ses fournisseurs, Epsilon, qui dispose d une usine textile à Madagascar. La famille Cua conserve l autre moitié du capital. Cette famille d industriels français travaille également pour le groupe Decathlon et pour des fabricants de prêt-à-porter. Cepovett dispose ainsi de cinq unités de production : deux au Maroc, deux en Tunisie et une à Madagascar qui peuvent produire plus de 10 M de vêtements /an. GROUPE. Cepovett a réalisé un CA consolidé de 100 ME en qui devrait se maintenir sur Le groupe a signé de nouveaux contrats de fourniture d uniformes avec la compagnie aérienne Corsair, la Régie des Transports de Marseille, Thalys ou encore la DGAC. Il réalise par ailleurs environ 30 % de son CA avec les équipements de protection individuels. Cepovett a agrandi de 30 % sa capacité de stockage palettisé de Gleizé. FOCUS. Cepovett a signé un contrat de trois ans avec la RATP concernant l externalisation du vestiaire et de l habillement de ses agents via un site Internet, un call center et un entrepôt de stockage de vêtements suspendus basés à Saint-Quentin (Picardie). Chaque agent peut être livré d une tenue en 24 heures. Déjà, commandes ont été saisies via ce service. n V.Ch. [ en bref ] Isere > COMMerCE Spartoo, 50 boutiques en vue La tentative infructueuse de reprise de 45 magasins à l enseigne Bata n a nullement découragé Boris Saragaglia, pdg de Spartoo (Grenoble ; CA 2014 : 140 ME avec 200 pers.). Ce spécialiste de la vente en ligne de chaussures et accessoires veut constituer un parc de cinquante boutiques d ici trois ans. En s appuyant sur son nouveau magasin pilote de Grenoble, le dg délégué, Olivier Bavais, supervisera le développement du concept en France et à l étranger. Il s appuiera sur des éléments clé définis en interne comme l offre multimarques, des implantations en hyper centre-ville et une capacité d adaptation de chaque boutique à la zone de chalandise locale basée sur le fichier clients du site web. Mais pour le patron de Spartoo, l objectif de cinquante magasins à court terme semble être un but a minima : Nous pouvons aller beaucoup plus vite si les opportunités viennent à nous. n V.R. [2]

3 e n t r e p r i s e s rhone > habitat Jean Nouvel dévoile sa tour Ycone à Lyon Vingt ans après la rénovation de l Opéra de Lyon, l architecte Jean Nouvel est de retour dans la Capitale des Gaules avec, cette fois, un projet résidentiel. Né de la rencontre entre le promoteur lyonnais Jean- Christophe Larose (Cardinal) et l architecte connu entre autres pour l Institut du Monde Arabe (Paris), le Musée du Quai Branly ou encore la Tour Agbar à Barcelone, la tour s élèvera au sud du quartier de la Confluence à Lyon. Baptisé Ycone, l immeuble de belle hauteur comportera 14 étages et 83 appartements (de 30 à 200 m 2 ) pour une surface totale de m 2. Les prix varient entre à E/m 2. Un service de conciergerie dispensé par Jour de Printemps sera proposé aux occupants. Des commerces autour du bienêtre seront proposés en RDC. Pour ce projet chiffré à 34 ME, Cardinal s est associé à Vinci Immobilier pour la co-maîtrise d ouvrage. Les travaux débuteront prochainement, dès que 40 % des logements seront réservés. La livraison est attendue fin FOCUS. Jean Nouvel a voulu un immeuble tout en transparence, avec une seconde peau : Ce n est pas un bâtiment imposant, a expliqué l architecte. Il a également conçu une ligne de mobilier (dressing, cuisine, etc.) qui sera proposée par le distributeur de mobilier contemporain RBC Design Store, dont la boutique de Confluence fait office d espace témoin. n C.D. Isere > NUMerIQUE Zeugmo mondialise le français Zeugmo (pdg : Michael Hiroux ; CA 2014 : 550 KE ; Meylan), société éditrice du site Orthodidacte.com, a réussi sa première levée de fonds pour un montant de 1,6 ME. Accompagnée par le cabinet Cadenac (Lyon et Grenoble), elle accueille dans son capital quatre fonds d investissement privés : Alpes Capital Innovation, SudRhoneAlpes Capital, Phitrust Impact Investors et FaDièse. Elle a par ailleurs obtenu le soutien de Bpifrance dans cette opération destinée à poursuivre le développement de solutions pédagogiques autour de la langue française et d Orthodidacte, sa plateforme en ligne de perfectionnement en orthographe et en grammaire pour les professionnels et les particuliers. DEVELOPPEMENT. Pour Michael Hiroux, cet apport financier va permettre à Zeugmo de monter en puissance au niveau de sa commercialisation, avec pour ambition de l inscrire dans la droite ligne des grandes références de l apprentissage du français dans le monde. Un directeur de développement à l international vient d être recruté et la présence de Phitrust Impact Investors et FaDièse dans le tour de table correspond à une stratégie affirmée par Michael Hiroux. Le marché du FLE (français langue étrangère), hors de France, est très conséquent et cela pourrait justifier une nouvelle levée de fonds. Présente dans sept pays, la société a en ligne de mire l Amérique du Nord et la Chine. Elle annonce un CA de 800 à 900 KE pour 2016 et de 3 à 5 ME dans les trois à cinq ans. n V.R. rhone > habitat Alila vers des sommets Le promoteur immobilier spécialisé dans les logements sociaux Alila (pdt : Hervé Legros ; Lyon ; 21 pers.) vient de présenter un CA 2014 à 92 ME, en hausse de 19 %. L entreprise, qui prévoyait la livraison de 400 à 500 logements, en a finalement livré 980. Elle a également ouvert deux agences à Paris et à Bordeaux où la réalisation respective de 415 et 85 logements a déjà été signée. A terme, d autres implantations sont envisagées à Nantes, Toulouse et Lille notamment. Par ailleurs, Alila s intéresse de près au marché des logements intermédiaires, qui pourrait connaître une forte croissance dans les années à venir. En 2014, ils constituaient 15 % de la production du promoteur, mais ils pourraient atteindre 30 à 40 % dans les années à venir. En 2015, l entreprise prévoit d investir 5 ME dans son développement. Elle espère ainsi atteindre près de 150 ME de CA en A ce jour, logements sont en cours de construction sur 33 programmes à travers la France. FOCUS. Créée en 2012, Alila est une marque de HPL Promotion, elle-même fondée en 2004 par Hervé Legros. Promoteur de logements à destination des bailleurs sociaux et des collecteurs des 1 %, l entreprise surfe notamment sur l augmentation de 20 à 25 % de la part obligatoire de logements sociaux dans les villes. n S.D. Pierre Jayet La JEUne POUsse de la semaine >>LX Repair contre le cancer LE PORTEUR. Sylvie Sauvaigo (à droite sur notre photo) est une ancienne chercheuse du CEA. C est en juin 2013 qu elle crée LX Repair (Grenoble) dont elle assure la présidence tout en gardant la responsabilité de la R&D. LE PROJET. Il s agit de mettre au point des tests diagnostiques compagnons dans le cadre des traitements du cancer, en particulier des cancers du cou et de la tête. Avec sa nouvelle gamme de tests, LX Repair ambitionne de mieux identifier les signatures spécifiques de chaque cancer pour adapter les traitements. En avril, la jeune pousse passera en phase d étude clinique. Une étape majeure qui récompense des années de travail collaboratif (pôle régional de cancérologie Clara, programme ChemRadAssay). LES DEVELOPPEMENTS. Avant la validation des kits de diagnostics d ici six à huit ans, les premiers kits de recherche en oncologie et toxicologie seront disponibles en juin. L effectif actuel (3 pers.) devrait doubler d ici LX Repair est en discussion active avec un fonds d amorçage. n V.R. VOYAGES PRIVÉS SUR MESURE L ATELIER LYON I 38 Quai Arloing, Lyon Tél. +33 (0) I LYON PARIS BRUXELLES MONTE CARLO [3]

4 e n t r e p r i s e s Texto >>La société Alizé Pharma III, filiale du groupe Alizé Pharma (Lyon) spécialisé dans le développement de produits biopharmaceutiques pour le traitement de désordres métaboliques et de maladies rares, vient de lever 1,8 ME auprès de sept investisseurs. Parmi eux : Sofimac Partners, Octalfa, Sham Innovation Santé, Rhône-Alpes Création, Crédit Agricole Création, CEMA et TAB Consulting. Cette opération doit permettre à l entreprise de réaliser un programme de pharmacologie dont l objectif est de sélectionner un candidatmédicament qui pourra entrer en développement en Celui-ci vise notamment le traitement de l ostéoporose et d autres maladies associées à un dysfonctionnement du métabolisme osseux. [ ils avancent ] rhone > BanQUE Le Crédit Agricole Centre-Est met l accent sur le capital-investissement En 2014, le Crédit Agricole Centre-Est (pdt : Jacques Ducerf ; dg : Raphaël Appert ; Lyon ; pers.) a investi 13,1 ME en capital-création et capital-développement dans une vingtaine d entreprises. La banque poursuit ainsi sa progression dans le capital-investissement avec 79 ME engagés dans des entreprises régionales à ce jour. Elle prévoit d atteindre 140 ME d ici trois ans. Des partenariats pourraient notamment être signés avec plusieurs écoles afin d accompagner les jeunes pousses issues de leurs incubateurs. A terme, le Crédit Agricole Centre-Est envisage de financer une quarantaine d entreprises par an dont une vingtaine de PME désireuses d accéder au rang d ETI. CHIFFRES. La banque vient de présenter un produit net bancaire 2014 en hausse de 1,5 %, à 726,2 ME. Son résultat net affiche, quant à lui, une progression de 5,8 %, à 230,8 ME. L encours de collecte atteint 29,3 MdE (+ 2,8 %) alors que les crédits augmentent moins rapidement pour s établir à 18,4 ME (+ 1,7 %). 3,1 MdE de crédits ont ainsi été réalisés sur l année, dont 1,8 MdE dans l habitat. L année dernière, la banque a embauché 140 personnes, remplaçant seulement deux départs sur trois. Par ailleurs, 6,5ME ont été investis pour la création et la rénovation d agences. n S.D. drome > TEXTIle LPSA fait face à une forte demande de gilets pare-balles Sur les deux premiers mois de l année, LPSA (gér. : Vincent Moncorgé ; Romans) a multiplié par quatre ses volumes de production et par douze ses ventes de gilets pare-balles pour faire face à une forte demande alimentée par la lutte contre le terrorisme. Le 21 janvier dernier, le Premier ministre a en effet annoncé le renforcement de la protection des policiers et gendarmes. Concernant les seuls policiers municipaux, la clientèle de LPSA, le gouvernement a annoncé qu il financerait l achat de gilets pare-balles à hauteur de 50 % de leur coût (le reste étant à la charge des communes), dans la limite de 250 E par gilet. FOCUS. LPSA est spécialisée dans la fabrication de gilets pare-balles et des produits qui les accompagnent (housses, gilets tactiques, protections individuelles). Ces produits ont vocation à équiper les policiers municipaux (et non pas ceux d Etat), les agents de sécurité et les transporteurs de fonds. Créée en 2009, l entreprise a été rachetée en octobre 2014 par Vincent Moncorgé, accompagné dans l opération par le groupe romanais VTD (pdt : José Magalhaes), spécialiste de la découpe et de l emporte pièces. LPSA a par ailleurs racheté le fonds de commerce de la société valentinoise Sapa, (produits d archerie, cartouches et carabines à plomb) dont elle a installé l activité sur son site de Romans. n P.-M.V. *CA (prév.) 2015 : 3 ME ; quinze personnes. Pascaline Dargant 2014 [ enjeux ] rhone-alpes > BanQUE Bpifrance, un rôle majeur dans le financement des PME Arnaud Peyrelongue la Région Rhône-Alpes. Bpifrance constitue un acteur public majeur du financement des entreprises. En Rhône-Alpes, cette filiale de la Caisse des Dépôts et de l Etat s appuie sur ses équipes de Lyon, Saint-Etienne, Valence, Annecy et Grenoble (150 pers.). Et travaille en cohérence avec BILAN. Bpifrance Rhône-Alpes (dir. : Arnaud Peyrelongue) vient de présenter le bilan de son activité Tous métiers confondus, la banque publique affiche dans la région des engagements à hauteur de 2,57 MdE (+ 9 % sur 2013) accordés à entreprises (+ 8 %). Elle intervient à tous les échelons du financement des entreprises, des fonds propres jusqu à la trésorerie, en passant par le soutien à l internationalisation, à l innovation ou encore aux fusions-acquisitions, sans oublier la garantie. Le soutien à l innovation est celle de ses activités qui présente la plus forte croissance (626 projets innovants aidés pour 182 ME, soit + 42 %). INVESTISSEMENTS. En ce qui concerne précisément les apports en fonds propres, le poids de Bpifrance est majeur. En 2014, la banque a investi en direct dans trente entreprises rhônalpines (toujours en minoritaire). Aujourd hui, elle est ainsi directement présente en fonds propres dans 94 entreprises en Rhône-Alpes. A cela, il faut ajouter sa présence dans des fonds d investissement lesquels détiennent, quant à eux, 388 participations en Rhône-Alpes. En clair, elle est active dans plus de deux opérations de haut de bilan sur trois. TERRITOIRE. Bpifrance est étroitement associée aux nombreux dispositifs et instances économiques de la Région Rhône-Alpes : Ardi, Erai, Inovizi, Innov R, Up. Elle fait d ailleurs partie de la gouvernance de la Stratégie régionale d investissement (SRI) avec laquelle son action se doit d être cohérente. Cette proximité avec la Région se traduit aussi à travers des partenariats financiers : fonds régional de garantie, fonds régional d innovation et divers fonds d investissement (RAC2 : capital-risque ; FRI 1 : capital-développement ; R2V : amorçage). Bpifrance est également proche de la CCIR et de France Business (ex-ubifrance). PERSPECTIVES. En 2015, Bpifrance participera financièrement à la création du Fira (Fonds d innovation Rhône-Alpes) qui sera doté de 50 ME (50 % Bpifrance, 50 % Région et Feder). Autre développement prévu : le renforcement des soutiens financiers pour les entreprises à l export, à travers de nouvelles solutions de crédit. En particulier, Bpifrance met en place des crédits pour les clients étrangers d entreprises françaises exportatrices : celles-ci pourront ainsi proposer à un client une offre de financement en complément de son offre commerciale. n D.D. [4]

5 Responsabilité sociétale d entreprise e n t r e p r i s e s rhone > COnseIL A L INTernaTIOnal Altios veut tripler de taille d ici 2020 En septembre, Altios International (Nantes/Loire-Altantique) fêtera ses 25 ans d existence ainsi que le 10 ème anniversaire de son bureau lyonnais (dir. : Boris Y. Lechevalier ; Francheville). Avec 150 collaborateurs (35 en France dont 5 à Lyon) et 15 ME de CA en 2014, le groupe de conseil et d accompagnement au développement international des entreprises dispose de treize filiales à l étranger et déclare être présent dans 80 pays grâce, en outre, à des partenaires locaux. Premier groupe privé français sur ce métier, Altios s est fixé un plan de développement ambitieux, avec un CA prévisionnel de 50 ME en S il propose aujourd hui ses services à 90 % à des PME françaises, dans l avenir il s adressera de plus en plus à des entreprises étrangères désirant exporter dans le monde entier, depuis leur pays d origine. METIER. Altios propose toute une gamme de services : définition de stratégie internationale, développement de réseaux commerciaux, sourcing, ingénierie des financements export, hébergement et domiciliation de filiales, fusion-acquisition, etc. La société intervient également pour le compte de collectivités désirant soutenir le développement international des entreprises. Altios International est détenue à égalité par ses dirigeants-fondateurs : Bruno Mascart, David Gérard, Patrick Ferron et Boris Lechevalier. n D.D. [ ils investissent ] rhone/haute-savoie > CLINIQUE Noalys va investir 8 ME à Cluses Le groupe d hôpitaux privés Noalys (pdt : Jean-Loup Durousset ; Saint-Priest) va investir 8 ME dans la Clinique des Grandes Alpes (ex-clinique de l Espérance ; Cluses ; 16 pers.) qu il a reprise à la barre du tribunal de commerce en décembre Il est à la recherche d un terrain pour y construire un établissement de m 2. Les travaux devraient débuter en Un investissement du même ordre est prévu au Centre de chirurgie ambulatoire des Hauts d Avignon (Gard) : Nous prévoyons de construire, avec des partenaires, une résidence senior avec services et un hôtel hospitalier, précise Jean-Loup Durousset. Sur l exercice 2015, Noalys investira 20 ME. GROUPE. Créé en 2009, Noalys compte cinq établissements : l Hôpital privé de l Est lyonnais (HPEL ; Saint-Priest), Natecia (Lyon ; pôle mère-enfant ; naissances en 2014), le Centre Endo Nord-Isère (CENI ; Bourgoin-Jallieu), la Clinique des Grandes Alpes et le Centre de Chirurgie Ambulatoire des Hauts d Avignon. Le groupe (400 pers.) a réalisé un CA de 50 ME en 2014 (+ 6 %). Il est détenu à 53 % par Jean-Loup Durousset et à 47 % par Naxicap. Présent en Chine depuis un an et demi avec une maternité, Natecia y a d autres projets, tout comme au Bénin, en Russie et aux Etats-Unis. n C.D. [ en bref ] ardeche > METallURGIE RCCM investit dans le soudage laser La tôlerie industrielle de précision RCCM (gér. : Denis Cote ; Saint-Clair) a investi 1 ME dans une machine de découpe et soudage laser qui devrait lui ouvrir de nouveaux marchés. En effet, elle va multiplier les possibilités techniques de découpe, pour des matériaux spéciaux tels que le cuivre ou le laiton ou encore pour des pièces volumiques. RCCM trouve sa clientèle dans les véhicules industriels (Iveco, par ex.), la machine-outil ou encore les biens d équipement. L entreprise, créée en 1977 par Robert Cote, le père du dirigeant actuel, a fortement investi (1,8 ME au total) ces quatre dernières années dans son parc machines. Elle projette une extension de son usine qui passera de à m 2. RCCM a réalisé en 2014 un CA de 2,5 ME avec 20 salariés. n P.-M.V. De nouvelles formes d organisation du travail Pendant un an, une vingtaine de collaborateurs de la Caisse d épargne Rhône-Alpes ont testé le télétravail. Expérience concluante. Trouver des modes d organisation du travail alternatifs : c est l expérimentation menée pendant plus d un an par la Caisse d épargne Rhône-Alpes (Cera) dans le cadre de sa politique RSE. Sur la base du volontariat, la banque a sélectionné une vingtaine de collaborateurs, constituant un échantillon représentatif de ses équipes (en termes de responsabilités et fonctions, sexe, répartition géographique...) pour tester ce dispositif, à raison d un jour et demi maximum par semaine. Concrètement, cette opération a pris deux formes, détaille Laurent Jouisse, secrétaire général : le télétravail classique où le salarié effectue ses missions à partir de son domicile, et le travail sur site distant qui se déroule dans un lieu choisi par la Cera, à proximité du domicile du travailleur. Cela peut-être au sein d une de nos agences ou régions commerciales qui se trouve en capacité d accueillir un salarié. Actuellement, environ trente personnes bénéficient du dispositif et le poursuivent en D ici fin juin 2015, trente collaborateurs supplémentaires pourront en profiter. Au second semestre, quarante autres personnes viendront s ajouter, indique Laurent Jouisse qui précise qu une centaine de personnes devraient être concernées par le télétravail, en rythme de croisière. Des critères d éligibilité Laurent Jouisse, Secrétaire général de la Caisse d Epargne Rhône-Alpes Mais tous les métiers de la banque ne sont pas éligibles à ces formes alternatives : ainsi, les fonctions directement en contact avec la clientèle ne peuvent prétendre au télétravail. En revanche, les métiers de marketing, communication, DRH, gestion privée, etc. s y prêtent bien. L éloignement géographique domicile-travail constitue aussi un critère qui compte. Parmi les pionniers qui ont testé le dispositif, quatre personnes résident à plus de cent kilomètres de leur lieu de travail. Enfin, l appréciation du manager quant à l autonomie, la motivation et la capacité d organisation du volontaire est déterminante. Le premier bilan établi est satisfaisant, indique Laurent Jouisse. La qualité du travail n a pas été affectée, loin s en faut : On assiste même globalement à une augmentation de l efficacité des salariés en mode télétravail. Duant à l organisation et la cohésion des équipes : Pas de gêne observée sur le pilotage de l activité du côté des managers, ni de ressenti négatif par le reste des équipes. Tous les clignotants sont donc au vert pour poursuivre l expérience. Nadia Lemaire [5]

6 e n t r e p r i s e s Texto >>Le fabricant d instruments de pesage Precia Molen (Privas/ Ardèche) a réalisé un CA 2014 cumulé de 95,4 ME, en hausse de 7,2 %. Cette croissance s explique notamment par des acquisitions et le développement à l international. En un an, Precia Molen a ainsi racheté trois acteurs du pesage : le groupe familial Le Barbier Pesage, Antignac SAS et Shering Weighing Ltd. En plus d une unité au Royaume- Uni, le groupe compte quatre autres sites de production : un en Inde, un aux Pays-Bas et deux en Ardèche (Privas et Veyras). Le groupe emploie désormais plus de 850 salariés, dont 180 basés en Ardèche, soit une croissance des effectifs de 36 % en cinq ans. >>La plateforme de financement participatif Wiseed et KIC InnoEnergy, société européenne qui soutient l innovation, l éducation et la création d entreprises dans le secteur des énergies durables, ont choisi de collaborer afin de soutenir les jeunes pousses de l énergie les plus innovantes en France et en Europe. Au sein de l écosystème de l entrepreneuriat français, KIC InnoEnergy France (Grenoble), et Wiseed proposent des activités complémentaires pour soutenir le développement de start-up. KIC InnoEnergy accompagne et finance ainsi plus de 80 start-up innovantes dans l énergie, via son incubateur pan-européen implanté dans huit pays. [ ils se réorganisent ] rhone > CHIMIE Pro Hygiène Service et Argos France réunis au sein d Orapi Hygiène Après le rachat de Pro Hygiène Service (PHS) au groupe Transgourmet France en janvier, Orapi (pdt : Guy Chifflot ; dg : Henri Biscarrat ; Lyon) vient de fusionner les activités de PHS et d Argos Hygiène au sein d une nouvelle entité, Orapi Hygiène, qui compte ainsi deux usines, 80 techniciens et 300 commerciaux. GROUPE. Orapi a réalisé en 2014 un CA de 220,2 ME (+ 4,7 %) et un résultat de 2 ME. Son CA devrait s élever à 280 ME en Le groupe lyonnais a investi 6 ME sur son dernier exercice, dont 2 ME dans une nouvelle ligne de production de savon à Saint-Vulbas. Dans le cadre de son plan stratégique , Orapi vise un CA de 500 ME en 2020, dont 100 ME à l international (au lieu de 45 ME en 2014). Le groupe veut se renforcer hors de France, notamment en Europe, ainsi qu en Afrique. Il est présent avec deux nouveaux distributeurs au Kenya et en Ethiopie et a de grands espoirs au Mozambique et en Ouganda. Orapi va lancer une augmentation de capital de 8 ME. Aujourd hui, son capital est détenu à hauteur de 47,2 % par MG3F (holding de la famille Chifflot) et 19,9 % par CM-CIC Capital Finance. Le flottant boursier représente 32,2 %. n V.Ch. [ ils rachètent ] rhone > securite Anaveo rachète la technologie de l américain Sentry Leader français de la vidéosurveillance, Anaveo (pdt du cs : Paul Surand ; nouveau pdt du dir. : Grégory Louis ; Champagne-au-Mont-d Or) vient de racheter le fonds de commerce, la marque, les brevets et la technologie de l américain Sentry Technology pour les marchés européens, asiatiques et du Moyen-Orient. Avec ses rails de vidéosurveillance qui permettent de suivre au plus près les agissements de personnes dans les allées de supermarchés ou d entrepôts, la société lyonnaise complète sa gamme d équipements. GROUPE. Depuis dix ans, le CA d Anaveo (240 pers.) progresse de 17,5 % en moyenne. Il atteint 48,2 ME en 2014 pour un résultat d exploitation de 21 %. Par ailleurs, la société vient de signer un contrat avec Casino pour équiper 108 hypermarchés. L an dernier, elle avait déployé ses équipements dans 208 magasins Marionnaud. IntERNATIONAL. Anaveo dispose depuis 2011 d une filiale à Shanghai où elle vend et installe sa technologie à des clients comme Carrefour, Decathlon et Kingfisher. Depuis 2008, elle fait fabriquer ses caméras et périphériques en Chine, le cœur, l intelligence du système, restant conçu et produit en France. Anaveo consacre 6 % de son CA à la R&D. n V.Ch. rhone > habitat Procivis Rhône contrôle la Compagnie Immobilière BFCA Pierre Bonnet Procivis Rhône (société anonyme coopérative d intérêt collectif ; Lyon), dont la mission est de favoriser l accession à la propriété, notamment à travers la mise en place de prêts à taux zéro, vient d acquérir 51 % de la Compagnie Immobilière Bourgogne Franche-Comté Allier (BFCA ; 110 pers. ; CA 2014 : 20 ME). Cette prise de contrôle vise à redresser l entreprise qui a enregistré une perte de 3 ME en A travers la mise en place de synergies avec la SLCI (Société lyonnaise de coordination immobilière ; dg : Pierre Bonnet ; Lyon ; 139 pers.), dont Procivis Rhône détient 95 %, la nouvelle filiale espère retrouver l équilibre dès FOCUS. Le constructeur, aménageur, promoteur et administrateur de biens SLCI vient de présenter un CA 2014 stable, à 58 ME, pour un résultat net avoisinant les 3 ME. Au total, 453 logements ont été vendus dans le courant de l année et ont été loués. 1,6 ME ont ainsi été reversés à Procivis Rhône pour financer ses missions sociales. La holding est elle-même filiale à 98 % du groupe Amallia (Lyon), collecteur du 1 % logement. Le groupe SLCI est constitué d un pôle construction et d un pôle administration de biens. Le premier regroupe l aménageur Sefi, le constructeur de maisons individuelles Maison Axial et le promoteur SLCI. Le second pôle chapeaute les régies Simonneau Barrier-Brotteaux, Régir, Tadary et Lyon Gestion. n S.D. [ en bref ] drome > EMBallaGE Detfi l Emballage Technique change de mains Detfi l Emballage Technique (fond. : Roland Junillon ; Romans-sur-Isère) vient d être racheté par Jean-Christophe Lacroix qui en a pris la présidence. Le repreneur, âgé de 47 ans, a derrière lui une carrière de cadre chez Footlocker, Adidas et Puma. Spécialisée dans la fabrication d emballages industriels techniques, l entreprise compte une centaine de clients sur la Drôme, l Ardèche et l Isère dans l industrie, le nucléaire, la logistique, la plasturgie et la mécanique. Le nouveau dirigeant projette le renouvellement complet, en trois ans, de sa flotte avec des véhicules plus spacieux. L objectif étant de raccourcir les délais de livraison directe des emballages aux clients sans passer par un transporteur. La société, qui a réalisé en 2014 un CA de 1,5 ME avec quatorze salariés, vise en 2017 la barre des 2 ME. n P.-M.V. [6]

7 Histoire d innover A l occasion du 10 ème anniversaire des Trophées Bref Rhône-Alpes de l Innovation, nous sommes allés à la rencontre des entreprises récompensées lors de l une des éditions passées. Cette semaine, la société iséroise RYB, promotion Eliot Innovative Solutions confirme les promesses Le système de localisation par RFID des réseaux enterrés baptisé Eliot développé par le fabricant de canalisations souples RYB (Saint-Etienne-de- Saint-Geoirs), marque des points. Les puces RFID du groupe RYB s agitent sur les conduites de la compagnie californienne Pacific Gaz et sur les canalisations de la régie des Eaux de Los Angeles. C est un grand bond pour le système de détection et de communication sans fil destiné aux réseaux et ouvrages enterrés Eliot (Equipement de localisation et d identification des ouvrages en terre). En 2011, maîtres d ouvrage et exploitants de réseaux découvraient l innovation technologique du constructeur de tubes et de canalisations en polyéthylène. Trois ans plus tard, son Pdg, Marc-Antoine Blin, donnait le top départ de la start-up Eliot Innovative Solutions. A charge pour Olivier Sénon, son directeur, de convaincre de la pertinence de la technologie Eliot. Pour RYB, c est un gros pari. Nous avons investi plusieurs millions d euros pour le développement de cette puce. Besoin universel Depuis quelques mois, la maison mère multiplie les annonces relatives à des implantations à l étranger : une usine en Belgique pour fabriquer la gamme Terrendis de tubes et canalisations flexibles pour des applications de distribution de chauffage, de froid et de transport d eau chaude sanitaire ; une filiale en Angleterre Avec notre système de détection, nous répondons à un besoin universel, se réjouit Marc-Antoine Blin. Sur tous les continents, en effet, il y a un potentiel de croissance important qui justifie l ouverture de filiales. En France, Eliot Innovative Solutions peut s appuyer sur des clients majeurs comme GDF Suez ou EDF. Hors de nos frontières, les technico-commerciaux travaillent sur des amorces de contrats et évangélisent à tour de bras, pour reprendre l expression d Olivier Sénon. Pour les neuf mois d activité en 2014, Eliot a déjà engrangé un chiffre d affaires de 1,5 M. L année 2015 devrait être celle de la confirmation sur le marché français, en particulier auprès des collectivités soucieuses de leur réseaux d eau potable, mais aussi à l étranger où des signatures importantes de contrats sont attendues. Californie et Japon La prospection commerciale a permis de mettre en évidence des zones de progression technique et fait surgir de nouvelles sources de profits. Si le travail sur les marchés canadien et du nord de l Europe a confirmé les bénéfices clients de la détection par RFID, il a aussi montré les limites du protocole d enfouissement. Nous allons au maximum à 1,5 mètre de profondeur, rappelle Olivier Sénon. Or, dans les pays du nord et en particulier pour les réseaux d eau, c est insuffisant à cause des températures basses. Du coup, nous travaillons pour enfouir nos puces jusqu à 3 mètres. Les tests menés en Californie ont, par ailleurs, montré l intérêt des puces sur des réseaux soumis aux contraintes sismiques. Un avantage non identifié à l origine, qui a également ouvert le champ des négociations commerciales avec le Japon. Emulation interne Eliot avance sans complexe, avec une stratégie à double détente : le service de localisation et la base de données. Grâce à sa capacité de numérisation, la puce est en mesure de livrer en instantané tous les paramètres d une canalisation tels que la date de fabrication, le matériau, le diamètre, la pression nominale, l application (gaz, eau, électricité, télécom, etc.) ou encore le numéro de série. Cette notion de traçabilité est très importante pour les compagnies, explique Olivier Sénon. Pour Marc-Antoine Blin, Eliot a pris une importance stratégique au même titre que Wavin, autre filiale spécialisée dans les nappes polymères composites. Et la jeune filiale pourrait servir de modèle à d autres projets de rupture. Eliot a permis de retrouver cette appétence pour la création d entreprise et cela rejaillit sur les autres entités du groupe. Avec, comme bénéfice indirect, une véritable émulation entre responsables commerciaux confrontés à la dynamique de la start-up. Vincent Riberolles Rhône-Alpes Les Trophées Bref Rhône-Alpes 2015 LYON - GRENOBLE Dossiers de candidature bientôt disponibles : SOYEZ PRÊTS! u n é v é n e m e n t [7]

8 R H Ô N E - A L P E S Communiqué Avis d expert ISOLEMENT DU DIRIGEANT : Un bien ou un mal nécessaire? La Nocturne Ex pairs Formation a réuni une centaine de personnes le 2 mars dernier, présidents, directeurs et cadres d entreprises, venue débattre sur la solitude du dirigeant, souvent inhérente à la fonction. Quatre intervenants avaient répondu à l invitation de Virginie Nogueras, dirigeante du cabinet conseil Ex pairs Formation : Olivier TORRES, Enseignant-Chercheur à l université de Montpellier et président de l Observatoire AMAROK, Olivier MICHEL, Dirigeant d AUTOCARS N&M et président du CJD Rhône-Alpes, Jean-Pierre GITENAY, avocat - cofondateur du cabinet LAMY LEXEL, Nadine FERRI, dirigeante de ECMAT LOC et Sonia Brachet- Dupuy, ex-dirigeante d ARGOS Hygiène. [ ils rachètent ] AIN > BTP TGL prend possession de Puzzle/Artefact TGL Groupe (pdg : Thierry Gloriès ; Oullins ; 320 pers.), la holding financière du groupe Floriot, vient de s emparer de deux sociétés lyonnaises : Puzzle et Artefact. La première est apporteuse de projets de réhabilitation de bâtiments anciens, en immobilier défiscalisé (appartements) dont la réalisation est confiée à la seconde, via des contrats de maîtrise d ouvrage déléguée ou de contractant général. Le rachat a été opéré par une nouvelle société, Financière Puzzle, au capital détenu à 70 % par TGL Group, et à 30 % par les associés fondateurs des sociétés reprises, Pierre-Jean Perrin et Frédéric Boisson. STRATEGIE. Cette acquisition permettra de développer le carnet de commandes de SRC Floriot, constructeur au sein de TGL Group, en apportant une expertise technique en amont des opérations (conception) et en aval (réalisation des travaux en entreprise générale). Puzzle/Artefact (11 pers.) a réalisé 29 ME de CA en Son CA prévisionnel 2015 se situe à 34 ME. Je suis le nez dans le guidon, telle est l expression la plus répandue des patrons de PME, professions libérales, artisans et commerçants qui totalisent en moyenne 60 heures de travail par semaine. Olivier TORRES le constate tous les jours. Grâce à son observatoire, il sonde les dirigeants sur leur santé, leur activité physique, leur sommeil et débusque parfois des burn out latents. Ce fut le cas pour Olivier MICHEL, qui s est aperçu qu il était en train de partir suite à des soucis de trésorerie et de gestion du personnel. 15 jours de treck au Tibet ont évité un burn out que l on ne voit malheureusement pas toujours venir. Sonia Brachet-Dupuy, quant à elle, fut hospitalisée 4 mois, totalement épuisée par un rythme de travail inhumain qu elle s était infligée. Je pensais ne pas avoir de limites. Pour Olivier TORRES, la plupart du temps, on réchappe d un burn out et on en ressort plus fort. Nadine FERRI a elle aussi vécu ce sentiment d isolement et de souffrance, accru par un secteur d activité très masculin. Après un passage à vide, j ai eu le déclic et j ai pris instantanément du recul. J ai accepté de partager le poids des responsabilités avec une nouvelle organisation. Selon Jean-Pierre GITENAY, pour que le chef d entreprise sorte de son isolement, il faut qu il partage avec d autres dirigeants : il sera alors plus facile de parler d échec ou de réussite. Il existe pour cela de nombreux réseaux. La mise en place d une gouvernance d entreprise peut-être également une solution. L ouverture de son capital à de nouveaux actionnaires aussi. Pour conclure, selon Olivier TORRES, entreprendre est bon pour la santé, car même si la contrainte existe, elle n est pas subie, les chefs d entreprise l on choisie. La fonction crée de l endurance, de l optimisme et de l espérance. Prochaine Nocturne Novembre Ex pairs Formation, lundi 1 er juin 2015 à 19 h 30 à l I-Way sur le thème : les entreprises innovantes et libérées. Renseignements : GROUPE. Ces acquisitions illustrent la stratégie de croissance externe conduite par le patron de la 39 ème entreprise française de BTP. Il ambitionne de doubler le CA de son groupe d ici cinq ans, soit de passer à 200 ME en En 2014, le groupe a enregistré un coup d arrêt, avec un CA de 100 ME contre 110 ME en 2013, et prévoit un CA 2015 stable. n P.C. haute-savoie > services A L IndUSTRIE Initial intègre le Groupe Gorgé Pionnier dans le domaine de l impression 3D (lire Bref du 18 mars 2015), Initial (cogér. : Yvon Gallet, Bertrand Besnier et Alain Berthet ; Seynod ; CA 2014 : 8,6 ME avec 65 pers.) est racheté par Groupe Gorgé (pdt : Raphael Gorgé) et sa filiale, Prodways Group (dg : Philippe Laude ; Paris). Créée en 1991, l entreprise annecienne dispose également de bureaux à Amiens et Valencia (Espagne). Dotée d un bureau d études qui emploie 15 personnes, elle est présente sur l ensemble de la chaîne numérique et assure une prise en charge globale du développement et de l industrialisation des produits. GROUPE. Créé en 1990, Gorgé est un groupe industriel spécialisé dans les produits et services de haute technologie comme les systèmes intelligents de sûreté, la protection des milieux nucléaires et l impression 3D. Présent dans une dizaine de pays, il a fait de la 3D un axe fort de sa croissance et affiche son ambition de devenir le troisième acteur mondial à proposer une offre multi-technologies et l ensemble des services d impression 3D à ses clients. Outre l acquisition d Initial, le groupe a également racheté Norge Systems, une start-up anglaise spécialisée dans la conception d imprimantes 3D. Gorgé (1 370 pers.) a réalisé un CA de 223,3 ME (+ 4,1 %). n C.T. [ en bref ] haute-savoie > sports/loisirs L ETG FC réorganise son capital L industriel Yves Bontaz, sponsor de l ETG FC (pdt : Joël Lopez ; Thonon-les- Bains), qui souhaitait entrer au capital du club de football, n est pas parvenu à ses fins : Je stoppe mon sponsoring de suite, a-t-il annoncé sur son compte Twitter. HSFD (Haute-Savoie Football Développement), la holding majoritaire, confirme s être portée acquéreur de l ensemble (35 %) des actions cédées par un groupe d actionnaires minoritaires (parmi lesquels Zidane, Lizararu, Denisot, etc., ndlr). Elle précise qu un plan de développement confortant la place du club en ligue 1 sera officiellement présenté après validation par le CA. n C.T.

9 NOUS ASSURONS LA CYBERSECURITE DE VOS SYSTEMES INDUSTRIELS ET EMBARQUES La révélation d actes malveillants ciblant spécifiquement les systèmes de contrôle industriels et embarqués incitent les industriels à repenser les systèmes de protection. Acteur historique de la sécurité, nous disposons d un savoir-faire unique. Nous proposons des solutions dédiées pour protéger les entreprises des cyberattaques ciblées. Avec plus de 30 ans d expérience, nous avons mené plusieurs dizaines de projets en sécurisation de systèmes d informations sensibles pour des opérateurs d importance vitale et des grands industriels. Pour une protection efficace des systèmes, nous mettons en place des mesures organisationnelles adaptées et définissons pour nos clients une architecture de sécurité intégrant une stratégie de compartimentation du réseau. Sur cette base, sont mises en œuvre des mesures de protection techniques adaptées, d atténuation des risques, d exploitation et de surveillance. «Ne laissez pas les cyber-attaques mettre en péril la sécurité de vos systèmes, protégez l activité de votre entreprise.» Contact : Sogeti High Tech Philippe Méléard Directeur Marketing Sogeti High Tech rue Marceau -CS Issy-les-Moulineaux Cedex Tel.: +33 (0) [9]

10 Bref+ r h ô n e - a l p e s L Internet des objets en France Source : Observatoire de l Internet des objets mené par IDC pour IBM de juillet à septembre milliards d euros dépensés en France milliards d euros dépensés en France 9,1 Md d objets connectés dans le monde 22,2 Md d objets connectés dans le monde Pour les entreprises, l Internet des objets est 20% un domaine stratégique 39% Nature des projets un vecteur d amélioration de leur profitabilité 43% 44% un facteur de développement de leur compétivité des entreprises ont déployé une initiative reposant sur l Internet des objets ou prévoient de le faire. 48% des initiatives menées sont à destination des entreprises. Challenges 64% des entreprises voient l intégration dans le système d information comme le challenge n 1 à relever. et freins 60% des entreprises identifient les coûts de déploiement comme le frein n 1 au développement d initiatives de l Internet des objets. [10]

11 Bref+ Prochain Bref+ SALON DES ENTREPRENEURS le 27 mai Le dossier du mois De nombreuses études nous promettent un avenir toujours plus connecté, et présentent l Internet des objets comme un marché bientôt colossal. Mais entre gadgets et applications visionnaires, il est difficile de faire la part des choses. L occasion de faire un point sur les enjeux de ces technologies émergentes. Internet des objets : les enjeux d une filière Pas moins de 25 milliards d objets connectés en 2020 : c est en tout cas ce qu affirme la dernière étude du cabinet de conseil américain Gartner. La banque d affaires Goldman Sachs table quant à elle sur 28 milliards. C est cinq fois plus que ce qui est prévu pour Pour une entreprise, difficile dès lors de se priver des opportunités que ce marché émergent aura bientôt à offrir. Mais de nombreuses questions se posent déjà : quels sont les applications, les avantages, les freins, les coûts de développement? Qui récupère les données? Comment et où transitent-elles? Qui s y intéresse? Quelles sont les compétences nécessaires? Objets connectés ou Internet des objets? Un objet connecté est un objet auquel l ajout d une connexion Internet a permis d apporter une valeur supplémentaire en terme de fonctionnalité, d information, d usage ou d interaction avec l environnement. Si la terminologie d «objet connecté» a longtemps été prédominante, on parle désormais plus volontiers d Internet of Things (ndlr : IoT, en français, Internet des objets), assure Vincent Bouvier, cofondateur du site Internet Stuffi (Lyon) dédié à ce secteur. Cette dénomination permet de faire plus facilement la différence entre l électronique sans fil et les objets qui sont reliés à Internet via le Cloud. En clair, elle permet de faire la différence entre un gadget et une application intelligente, génératrice de données exploitables. On a récemment vu la toile s enflammer autour d un projet d oiseau bionic télécommandé par smartphone. Techniquement, c est un objet connecté, mais comme aucune intelligence n est intégrée ou produite, on peut difficilement parler d Internet des objets, complète l expert. Sogexi installe des boîtiers de contrôle qui permettent de faire varier à distance l intensité lumineuse des lampadaires. Le marché, aujourd hui et demain La société de conseil et de recherche IDC prévoit une croissance annuelle moyenne de ce marché de près de 20 % par an. En 2013, il représentait en France 48 milliards d euros (marchés BtoC et BtoB confondus). D ici trois ans, cette somme pourrait atteindre 118 milliards d euros. Par ailleurs, selon le cabinet Gartner, le marché mondial des objets connectés grand public devrait passer de 2,8 milliards d objets en 2015 à 13,2 milliards dans cinq ans, soit plus de 30 objets connectés par foyer (source GfK). Mais ce sont les applications BtoB qui devraient connaître la plus forte progression. Des secteurs comme ceux de l énergie, de l industrie, des transports, de la santé ou des services publics pourraient rapidement trouver un réel intérêt à développer des objets et services intelligents. Les nombreuses applications Bien sûr, si l on pense à la voiture autonome - sur laquelle travaille notamment le groupe Xavier Boymond [11]

12 Bref+ r h ô n e - a l p e s Internet des objets Xavier Boymond La ville intelligente est un des secteurs où l Internet des objets se développe le mieux. de conseil en ingénierie lyonnais Akka Technologies - ou à l iwatch de l américain Apple. Mais il existe une multitude d applications qui révolutionnent déjà notre quotidien. Les smart grids, réseaux intelligents d énergie, en sont un premier exemple. La mise en place des compteurs connectés Linky par ERDF, permettra à terme de mieux contrôler notre consommation électrique. Toujours sur le thème de la ville intelligente, la société Sogexi a développé avec le bureau d études Rtone une solution d alerte et de monitoring de l éclairage public qui permet déjà à la Ville de Clermont-Ferrand de faire 35 % d économie d énergie. L installation de boîtiers de contrôle sur les réseaux de lampadaires permet de faire varier la puissance électrique injectée dans le système en fonction de l heure ou des conditions météo. Bientôt, nous serons capables de nous relier aux feux tricolores dans le but d autonomiser leur gestion en fonction du trafic, prédit même Rémy de Framond, directeur commercial et marketing de Sogexi (Les Chères/Rhône). Dans l industrie, le constructeur de solutions d identification et de traçabilité Markem-Imaje (Bourg-lès-Valence/Drôme) est en train de développer des systèmes d impression connectés afin de faciliter la détection de pannes et la maintenance de ses équipements. A terme, c est un service supplémentaire pour ses clients et une économie substantielle pour son service après-vente. Pour les produits grand public développés par des start-up, on peut également citer les textiles connectés développés par Cityzen Sciences (Lyon) pour le sport, mais aussi l ampoule SleepCompanion lancée par Holî pour synchroniser sa lampe de chevet avec le rythme biologique de son corps. Les coûts de développement Si le marché décolle aujourd hui, c est principalement dû à la baisse des coûts de développement et de production. Les technologies de capteurs, de bandes passantes et les capacités de traitement des logiciels ont vu leur prix moyen chuter drastiquement ces dernières années. Si bien que la technologie devient accessible même aux PME. Le coût de développement d un objet connecté peut varier de à euros, voire beaucoup plus dans certains cas, explique Pascal Meyer, directeur commercial chez Rtone (Lyon). On voit de plus en plus de jeunes entreprises s engager dans cette voie. A terme, tous les objets seront connectés, prédit quant à lui Vincent Bouvier. L ajout d un capteur ou d une puce ne représente rien en comparaison du prix global de production de l objet initial. L enjeu des données Si tout le monde s intéresse à l Internet des objets, c est également pour les données que seront capables de collecter les nouvelles plateformes. Elles permettront de renforcer considérablement la connaissance qu une marque aura de ses clients et de leurs habitudes. L exploitation de ces données, nerf de la guerre, pourrait alors octroyer un avantage concurrentiel très important aux entreprises qui en bénéficieront. La question de leur protection est ainsi au cœur des réflexions actuelles. Quelles informations est-il légal de compiler, qui pourra les exploiter, dans quelles conditions, comment les sécuriser? Autant d interrogations qui sont un véritable frein psychologique au développement de ce marché. Apple et les horlogers suisses Alors qu Apple vient de présenter sa montre connectée, les horlogers suisses ont profité du Baselworld, le salon mondial de l horlogerie qui s est tenu à Bâle du 17 au 24 mars, pour apporter leur réponse au géant californien. La marque Frédérique Constant a ainsi présenté une version analogique (avec des aiguilles) de la smartwatch. Mais d autres marques se sont positionnées sur ce créneau comme en témoignent les annonces de Tag Heuer, Mondaine, Breitling ou encore Hyetis La SmartLamp créée par la start-up lyonnaise Holî, également inventeur de l ampoule SleepCompanion. Stuffi [12]

13 Bref+ r h ô n e - a l p e s Internet des objets Quels réseaux pour quel trafic? Avec 25 milliards d objets connectés en 2020, se pose inévitablement la question des réseaux. Comment faire transiter les milliards de données générées par ces objets? Difficile de compter sur les réseaux existants (GPRS, 3G ou 4G) qui pourraient être rapidement saturés. La solution pourrait venir de la start-up toulousaine Sigfox, l une des premières au monde à se pencher sur la question. Sa technologie d ondes à longue portée vient d ailleurs de lui permettre d engager une levée de fonds de 100 millions d euros. Les opérateurs historiques se positionnent également peu à peu. Bouygues Télécom a ainsi annoncé fin mars le lancement de sa propre solution bas débit, LoRa, développée et testée à Grenoble depuis fin 2013 par la jeune pousse Cycleo. Comme Sigfox, elle vise avant tout les objets qui se connectent quelques secondes par minute. Autre particularité, la très faible consommation énergétique des puces utilisées doit conférer à ces objets une plus longue autonomie. Bouygues Telecom espère ainsi couvrir environ 500 villes d ici la fin de l année. Orange n est pas en reste. Son plan Horizon 2020, dévoilé il y a quelques semaines, fait la part belle à l Internet des objets. Le groupe estime que ce segment représentera pour lui près de 600 millions d euros de recettes en 2018, et envisage de proposer une plateforme de développement et de partage des données collectées par les objets intelligents. Des compétences encore rares Reste un enjeu de taille : les compétences, qui font encore cruellement défaut. Un problème qui pourrait bien avoir des conséquences sur les ambitions du secteur. Les acteurs universitaires doivent se coordonner et aller vite pour couvrir les besoins de formation dans le domaine des logiciels embarqués, presse Nicolas Leterrier, vice-président à l innovation chez Schneider Electric. Chez Rtone, même son de cloche : On trouve assez facilement des développeurs, mais les spécialistes de l informatique embarquée et de l électronique restent assez rares, concède Pascal Meyer. Encore un défi à relever! Steven La Ville de Clermont Ferrand réalise déjà 35 % d économie d énergie grâce au monitoring centralisé de ses lampadaires. Orange Healthcare a la santé connectée Les 7 et 8 avril prochains au Centre des congrès des Lyon, le Sido (Showroom professionnel de l Internet des objets) réunira une centaine d exposants, de la start-up au grand groupe visiteurs sont attendus pour ce rendez-vous au carrefour de l univers industriel et digital. Avec Sido, notre objectif est de proposer des clés de compréhension de ce marché de l Internet des objets, une filière en train de se structurer, explique Paola Jesson, cofondatrice de CObees, la société organisatrice de l événement qui a pris le parti d intégrer la dimension des usages. Yannis Nahal, directeur de l innovation et des partenariats industriels d Orange Healthcare, la division santé du groupe éponyme, in- Yannis Nahal terviendra lors de la conférence sur L observance des traitements : le nouvel eldorado des objets connectés. Selon notre Baromètre santé 360 d Orange Healthcare et de la MNH, 70 % des médecins pensent que les objets connectés sont particulièrement adaptés aux patients souffrant de maladies chroniques. Or, des objets connectés ne sont aujourd hui prescrits qu à 5 % des patients. En partenariat avec des industriels et des professionnels de la santé, Orange travaille sur de nombreux développements. Exemple avec le défibrillateur implantable, développé avec l industriel Sorin, qui permet au médecin un suivi à distance de son patient. L objet connecté doit à la fois correspondre aux usages du patient et aux attentes du corps médical, résume ainsi Yannis Nahal. Xavier Boymond Suivez Bref Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux! [13]

14 Bref+ r h ô n e - a l p e s Domotique Selon GfK, le marché de la maison connectée aurait représenté 2,9 milliards d euros en 2014, en hausse de 16 %. Une chance pour Somfy. Somfy investit le marché de la maison connectée Depuis son premier moteur électrique pour enrouler les stores et volets, sorti à la fin des années 1960, Somfy ne cesse d innover. Grâce aux 500 ingénieurs de ses centres de R&D (Cluses et Archamps), le spécialiste des ouvertures du bâtiment imagine des produits de plus en plus sophistiqués qui interagissent entre eux pour rendre la maison intelligente. Il compte plus de équipements (ouvertures, thermostats, éclairage...) connectés depuis le lancement de sa TaHoma Box en Si les ventes liées à la domotique restent encore marginales (de l ordre de 7 ME en 2014 sur un chiffre d affaires total de 981,7 ME), elles se sont accrues de 50 % en 2013 et 57 % en Et devraient continuer de croître grâce à la politique de partenariats mise en place avec des acteurs de poids comme GDF, Hitachi, De Dietrich, Atlantic, etc. Le 2 mars dernier au Mobile World Congress de Barcelone, Somfy présentait une solution combinant son boîtier TaHoma à la plateforme professionnelle de services connectés de la start-up Monitorlinq (Pays-Bas). Baptisée powered by monitorlinq, cette offre vise à simplifier le quotidien des habitants de la maison et à améliorer leur sécurité. Trackers, alarmes personnelles, pèse-personnes ou appareils de mesure de pression artérielle peuvent par exemple être connectés et faciliter le maintien à domicile de personnes âgées. La convergence objets et services connectés va révolutionner la qualité de vie du consommateur et de ses proches, assure Emmanuel Joumard, directeur du département Home Automation chez Somfy. Groupement Thread Le groupe haut-savoyard compte bien conserver son avance technologique. Il est le premier français à avoir intégrer le comité de direction du groupement Thread dont le but est de développer une technologie permettant de connecter les différents objets de l habitat. Lancé en juillet 2014, celui-ci rassemble aujourd hui 75 entreprises dont Somfy, Philips, etc. Avec sa filiale Overkiz, fabricant de solutions clé en main pour le contrôle des bâtiments utilisant Internet et le Cloud, Somfy pilote également le projet Comete (Cloud pour la maison intelligente et l efficacité énergétique). Labellisé par les pôles de compétitivité Mont-Blanc Industries et Tenerrdis, Comete a pour ambition d améliorer le pilotage, le confort et la sobriété énergétique des bâtiments résidentiels et publics. Claude Thomas Sport Trois ingénieurs de l Ecam Lyon ont mis au point un gilet airbag connecté pour la protection des skieurs. In&Motion protège les skieurs avec son gilet airbag Disposant d une poche étanche de 22 litres qui protège l abdomen, le thorax, la nuque, la colonne vertébrale et les hanches, le gilet de protection connecté développé par In&Motion envoie fois par seconde des données sur le mouvement du skieur et sa position. Homologué par la Fédération internationale de ski, il détecte la chute et l accident afin de permettre Les fondateurs d In&Motion : Pierre-François Tissot, Rémi Thomas et Valentin Honoré (de gauche à droite). le déclenchement de l airbag. L algorithme de détection est amélioré au fur et à mesure de l utilisation. Outre cet aspect de protection, le nouvel équipement permet aux sportifs d améliorer leurs performances sportives en restituant toutes les données recueillies. Après avoir fourni l équipe de France de skicross, la start-up de Chavanod (Haute-Savoie) a signé, début 2015, un partenariat avec le suédois Poc, l un des leaders mondiaux de la protection du skieur. La jeune pousse prévoit de commercialiser plusieurs centaines de gilets airbags aux fédérations de ski dès septembre 2015, avant de se tourner vers le grand public à l horizon Pour franchir ce nouveau seuil, elle ne s interdit pas de faire une levée de fonds. D autres partenariats sont en cours de discussion. Des pistes dans la moto Par ailleurs, l entreprise prépare un nouveau système. Bien que le silence soit de mise sur ce sujet, il serait question d équiper le monde de la moto. Les premiers essais sont en cours. Cette année, In&Motion prévoit l embauche de trois à six collaborateurs et pourrait doubler sa surface au sein de la pépinière Galiléo du Parc Altaïs avant d envisager de se doter d une unité d assemblage d ici 18 mois. Pascal Burgues Découvrez le fonctionnement de l airbag In&Motion en vidéo. [14]

15 Bref+ r h ô n e - a l p e s Sport L entreprise haut-savoyarde vient de lancer la commercialisation de M Body, un short connecté destiné aux sportifs de haut niveau et au grand public. Et prépare de nouveaux développements dans le domaine de la santé. se muscle à Seynod Le short M Body mesure l activité musculaire des membres inférieurs sachant que les sources de traumatismes, comme les ruptures de ligaments, sont le plus souvent imputables à un déséquilibre entre les ischio-jambiers et les quadriceps. Le short est utilisable par le préparateur sportif pour un réajustement ou une réathlétisation. Il sert notamment aux entraîneurs pour améliorer la performance sportive des joueurs en contrôlant l état d échauffement de leurs muscles et leurs foulées, résume Yann Micheli, dirigeant de la société implantée à Seynod. Testé depuis un an par l équipe de France de volley, le M Body semble également intéresser l équipe de France de rugby. Afin d assurer son développement, prépare une levée de fonds de euros. Audiovisuel La start-up Locaciné prépare le lancement d une caméra gyroscopique dirigeable à distance. Un partenariat a d ores et déjà été acté avec l armée. Locaciné travaille sur une nouvelle caméra commandée à distance Créée à l initiative de Fabrice Bounin, dirigeant de la société de production audiovisuelle Mediaconcept Production, Locaciné s apprête à lancer la fabrication d un prototype de caméra de nouvelle génération. Le futur équipement sera doté d une tête motorisée gyrostabilisée. Il pourra être monté sur un hélicoptère ou un véhicule motorisé et permettra à un caméraman de filmer à distance dans un rayon maximum de 300 kilomètres. Avec ce système stabilisé, le caméraman pourra prendre de meilleures images que s il était à bord du véhicule, souligne Fabrice Bounin. Prévenir les chutes des personnes âgées D autres applications sont prévues dans le domaine de la santé notamment en direction des personnes âgées, pour anticiper les chutes, ou bien en ostéopathie pour déceler les déséquilibres induits par des dissymétries dans le mouvement. M Body est certifié dispositif médical agréé pour l Europe, les Etats-Unis et le Japon. Un programme européen est également en train d être mis en place avec le CEA et le CHU de Grenoble pour développer une nouvelle application du short. Pour concevoir ses produits, Yann Micheli travaille en partenariat avec l université Claude Bernard de Lyon et est entouré d un comité scientifique composé d une quinzaine de médecins. Par ailleurs, équipe en cardiofréquencemètres et en systèmes de télémétrie quelque 400 clubs internationaux dont le PSG et la Juventus ainsi que l équipe de France de rugby. S appuyant sur une technologie d antenne haute performance couvrant un terrain de jeu, l application permet aux coachs de contrôler en temps réel sur un moniteur le rythme cardiaque, la distance parcourue, le nombre d impacts, le temps de jeu et le niveau de stress de chaque joueur. * Chiffre d affaires consolidé : euros. Pascal Burgues La transmission se fera soit par ondes radio, soit par un dispositif de clés 3G. Les premiers prototypes seront fabriqués en partenariat avec le lycée professionnel Fernand Forest de Saint-Priest. La commercialisation des premiers modèles est attendue début Accord avec le Sirpa Installée sur le Pôle Pixel de Villeurbanne, l entreprise a d ores et déjà passé un accord avec le Service d information et de relations publiques des armées (Sirpa) pour mener des phases de tests sur des véhicules militaires. Un autre partenariat a été conclu avec une société de location d hélicoptères pour réaliser les essais. Locaciné planche également sur la mise au point d un drone ainsi que sur d autres applications qui pourraient voir le jour d ici deux ans. Autodidacte, Fabrice Bounin a créé Mediaconcept Production il y a deux ans. La société réalise des films d entreprises ainsi que des clips pour les artistes et des spots publicitaires. Elle a notamment travaillé pour le pôle montagne d EDF, le groupe d assurances Axa, Dekra Norisko, Burger King Locaciné Pascal Burgues [15]

16 Bref+ r h ô n e - a l p e s Santé/Bien-être Pendant six mois, le groupe de protection sociale a testé les objets connectés de la start-up Bluelinea. Bilan Apicil en mode test Thomas Perrin A l issue d une rencontre avec Bluelinea*, une start-up spécialisée dans les solutions connectées dédiées à la santé, Apicil a souhaité mesurer l apport réel des objets connectés sur la santé et le bien-être, explique Thomas Perrin, directeur général adjoint du groupe. Pendant six mois, cent personnes - salariés, retraités et aidants - ont suivi l un des trois protocoles mis en place dans le cadre de cet Observatoire : un protocole jour (objectif : améliorer sa condition physique et perdre du poids), nuit (améliorer son sommeil) et stress (atténuer le niveau de stress et la fatigue). Plusieurs dispositifs remontant des réponses objectives ont été utilisés : traqueur d activité, balance connectée, tensiomètre. Nous avons ajouté à cela les services d une coach qui, toutes les trois semaines, lors d un entretien téléphonique, prenait des nouvelles des participants et leur posait des questions complémentaires sur leur état physique, l échelle de fatigue et leur qualité de vie, détaille Thomas Perrin qui s est lui même prêté au jeu. Suivi personnalisé Le constat est sans appel : pour pouvoir dépasser la dimension gadget des objets connectés, l accompagnement humain est un vrai plus. C est l alliance des deux qui force et incite à faire plus attention. Ce n est pas l objet connecté qui est la martingale, mais l usage qu on en fait. Face à ces résultats positifs ayant permis chez certaines personnes de lever des alertes, Apicil réfléchit à la mise à disposition d offres d objets connectés pour ses salariés et jeunes retraités. Le groupe de protection sociale, qui dispose également d établissements pour personnes âgées, pourrait également déployer certaines de ces solutions : Mais nous n en sommes qu au stade de la réflexion, précise Thomas Perrin. Corinne Delisle * Opérateur d objets connectés dédiés au maintien à domicile de personnes fragiles et dépendantes, Bluelinea (Paris) réalise un CA de plus de 5 M avec abonnés à ses offres. Bâtiment intelligent La société lyonnaise Ubiant mise sur l intelligence artificielle et les objets connectés pour améliorer la gestion énergétique du foyer et le bien-être de ses occupants. Ubiant prépare une levée de fonds de 5 M Créée fin 2010 par Emmanuel Olivier, architecte et designer industriel spécialisé en intelligence artificielle dédiée à la complexité, Ubiant va mettre sur le marché sa plateforme cloud Hemis et trois objets connectés après l été Pour développer son réseau commercial et préparer sa montée en puissance, la société a engagé un tour de table afin de lever 5 millions d euros. Elle s adressera aux professionnels spécialisés dans l exploitation des bâtiments. Dans ce cadre, elle a conclu un partenariat avec la filiale de GDF Suez, Cofely Axima. Connecter des objets partenaires Côté grand public, elle proposera un kit ainsi qu un système Internet avec des fonctions freemium. La plateforme Hemis conceptualise un avatar du bâtiment qui interagit avec plusieurs objets (ou capteurs) connectés : le luminion communautaire permet de contrôler la consommation énergétique et de la comparer avec celles des autres utilisateurs de la plateforme ; le room manager gère, quant à lui, la lumière, la qualité de l air, le taux d humidité et la température. Les usagers peuvent interagir avec ces deux premiers appareils pour donner leur ressenti, exprimer leurs préférences de sorte que le système s auto-adapte et trouve un compromis entre la performance énergétique et le confort demandé. Le troisième produit d Ubiant est un thermostat sans fil et sans pile. La société a comme stratégie d intégrer sur Hemis les objets créés par d autres partenaires. Dans ce cadre, des discussions ont été engagées avec Holî. Un projet européen La société planche actuellement sur le projet européen ITA III Seas 2 qui vise à développer une plateforme permettant de travailler sur Emmanuel Olivier l interopérabilité des systèmes de gestion de production d énergies. Un deuxième programme est à l étude pour développer un démonstrateur et construire des bâtiments autonomes. Enfin, une expérimentation est menée sur une centaine de logements sociaux à Ugine et à Vif en collaboration avec la Dreal Rhône-Alpes et l Ademe. L objectif est de ramener la consommation énergétique des bâtiments de 450 à 85 kwh/an. Nous allons vers un monde complexe où tout est connecté. Autant y aller vers le meilleur que vers le pire, résume Emmanuel Olivier. Steven Dolbeau [16]

17 Bref+ r h ô n e - a l p e s Cap entrepreneur en collaboration avec A 48 ans, Agnès Arthaud Parnaland dirige Concerto, une centrale de prestations de services dans le secteur de l électroménager. Un univers où elle déploie l ensemble des compétences forgées au fil de son parcours. Agnès Arthaud Parnaland, une femme d action A chaque problème, sa solution : c est la devise d Agnès Arthaud Parnaland, qui mène sa vie tambour battant. Cette quadra alerte a démarré sa carrière professionnelle à 22 ans au sein de Maintronic, une société lyonnaise de maintenance électronique et informatique. Je suis entrée en contrat de qualification avec pour objectif de permettre à l entreprise d obtenir la certification AFAQ, évoque-t-elle. Résultat : un an plus tard, Maintronic est la deuxième entreprise française de maintenance électronique et la première en maintenance informatique à décrocher cette norme qualité. En 1997, suite au rachat de Maintronic, intégrée dans un groupe de dimension nationale, Agnès Arthaud Parnaland quitte sa casquette de responsable qualité pour devenir contrôleur de gestion. Cela m a permis de maîtriser toute la partie financière. Elle prend ensuite la direction de la région Rhône-Alpes du groupe, puis celle de la région Alsace-Lorraine, enfin celle de l Ile-de-France. Au total, j avais une cinquantaine de personnes sous ma responsabilité. Formation concluante Le milieu des années 2000 est marqué par des changements importants dans le monde de l informatique, avec l arrivée de nouveautés technologiques, l émergence de l infogérance en particulier. Bref, la maintenance traditionnelle est en perte de vitesse. En accord avec mon patron de l époque, je me suis engagée dans la formation CPA (devenue AMP) d EMLYON, explique-t-elle. Concrètement, le groupe envisage alors une diversification : Il nous fallait mettre en œuvre une stratégie adaptée à Agnès Arthaud Parnaland (au centre) et son équipe. l évolution du marché. La formation est très concluante. A l issue de celle-ci, Agnès Arthaud Parnaland crée une business unit au sein du groupe, dédiée à l assistance et l infogérance informatiques, dont elle prend la direction. Mais bientôt, crise oblige, le groupe recentre ses activités sur son cœur de métier. J avais soudain moins de perspectives J ai décidé de vendre mes actions et de partir. Pendant deux ans, elle prend la direction commerciale d une société spécialisée dans les produits liés à l hébergement (data center). Mais j ai vite fait le tour de ce poste, et j étais fatiguée de ce monde de l informatique ( ) C est un univers en perpétuel mouvement, qui ne permet pas de construire dans la durée. Changer d univers Elle se met alors en recherche active. La formation AMP d EMLYON, et en particulier ces outils qui permettent de s adapter à toutes les situations, de déployer son potentiel, de se sentir à l aise dans de nouveaux univers, m ont été très profitables, assure-t-elle. En 2013, elle obtient le poste de directrice générale de Concerto (10 pers. ; Villeurbanne) en répondant à une annonce. Cette société de prestations de services qui communique au travers de deux enseignes de ménagistes Copra et Axtem, et un label de cuisinistes, Cuisinov, représente plus de magasins en France. Véritable chef d orchestre, Agnès Arthaud Parnaland est en contact direct avec le réseau des 27 grossistes qui alimentent l ensemble des magasins. Avec mon équipe, ma mission consiste à accompagner, supporter, animer et fournir un ensemble de services aux dirigeants de ces PME. Négociations des prix, éclairages juridiques, réflexion stratégique, analyse financière, conception d outils marketing, organisation d événements, participation aux assemblées générales, animation des forces de ventes du réseau : la dirigeante peut pleinement déployer les multiples compétences qu elle a accumulées au fil des années. Nadia Lemaire Bio express : 1967 : Naissance à Lyon, 1987 : obtient son DUT de mesures physiques à Saint-Etienne, 1989 : Master de gestion industrielle (Bourg-en-Bresse), 1992 : responsable qualité chez Maintronic, 1999 : contrôleur de gestion, puis direction des centres de profit Rhône-Alpes, Alsace- Lorraine, Ile-de-France, 2005 : diplômée du CPA (devenu depuis AMP d EMLYON Business School), 2007 : crée et dirige une business unit Assistance et infogérance informatique, 2011 : directrice commerciale de Com6, 2013 : devient directrice générale du Groupement Concerto (Axtem, Copra Cuisinov). AdvAnced MAnAgeMent ProgrAMMe (ex CPA) Entraînez-vous à la direction générale avec d autres dirigeants Prochaine rentrée AMP en mai / / Bandeau AMP-Bref-mai15.indd 1 06/12/ :03 [17]

18 Zapping le Confidentiel *Thuasne va ouvrir en juin un cinquième établissement à Saint-Etienne, à côté de son site logistique de la Chauvetière. L Agora sera dédié aux activités digitales du groupe qui réalise un CA de 182 millions d euros avec personnes, dont un tiers dans son fief stéphanois. Cancérologie *Retours sur investissements à Grenoble Amaury Martin, le secrétaire général du Cancéropôle Lyon-Auvergne-Rhône-Alpes (Clara), s est inquiété très récemment de la baisse du soutien public en provenance de la Métro, l agglomération grenobloise : La situation sur Grenoble nous interroge. Il y a une petite inquiétude sur le maintien des financements alors que la ville et le Conseil général se sont retirés (Conséquence de l application de la loi Maptam, ndlr). En 2011, l enveloppe était de 500 KE et, aujourd hui, nous sommes plus sur 200 KE. Clara, comme les pôles de compétitivité, devra s adapter à une nouvelle méthode d attribution des soutiens financiers d investissement. C est le message que souhaite faire passer Claus Habfast, viceprésident en charge de l Enseignement supérieur, de la Recherche et de l Innovation à la Métro. Nous faisons des sciences de la vie un des leviers majeurs de l innovation, mais il faut prendre en compte qu il y a moins d argent. La question du retour sur investissement de la part des projets que nous soutenons doit se poser. Les services techniques de la Métro sont en train de mettre en place des indicateurs de résultats de la part des entreprises existantes et des programmes sur lesquels la collectivité a investi. Nous finançons une chaire sur l oncologie, explique à titre d exemple Claus Habfast. Mais avant de prolonger notre soutien, nous ferons une évaluation des résultats obtenus. n V.R. J.-F. Bélanger Assurance *Le Sycra ne veut pas passer sous la coupe de Paris Jean-François Gleizal La Chambre syndicale des courtiers d assurances de Rhône-Alpes et Auvergne, le Sycra, se bat contre la mainmise du syndicat national parisien qui souhaite fédérer la profession. Déjà, une douzaine de cabinets ont démissionné de la structure régionale pour rejoindre la Chambre syndicale des courtiers d assurances (CSCA), l entité parisienne. Nous sommes décidés à maintenir notre autonomie, à la manière des structures locales, telles que le Medef ou la CGPME, qui sont autonomes et non pas affiliées à Paris, déclare Jean-François Gleizal, président du Sycra. Fondée dès 1937, la chambre régionale est la première de France (hors Paris) et représente près de 12 % du chiffre d affaires national. Nous ne sommes pas les vilains petits canards de la profession dont nous appliquons les directives nationales et européennes. Mais nous tenons à affirmer notre indépendance pour garantir à nos clients un véritable service de proximité, déclare Jean- François Gleizal. n J.-F.B. [ ils font parler d eux ] Faites-nous part de vos nominations, promotions, mouvements à > Laurent Roth Laurent Roth (31 ans) est nommé directeur du centre d affaires entreprises grands comptes LCL de Lyon. Il succède à Anne Le Goulven. A son nouveau poste, il est responsable d une équipe de onze collaborateurs au service d une centaine d entreprises régionales réalisant un CA supérieur à 200 ME. Entré chez LCL en 2006 après un master grande école à Neoma Business School (Rouen), Laurent Roth a débuté comme analyste crédit, puis chargé d affaires adjoint, avant de prendre un poste de chargé d affaires grandes entreprises à Paris en Il était, depuis 2012, banquier conseil adjoint. Le centre d affaires entreprises grands comptes fait partie de la Direction Entreprises Rhône Loire Ain Auvergne (70 pers.) qui regroupe cinq centres d affaires situés à Lyon, Saint-Etienne et Villefranche-sur-Saône, ainsi que trois agences entreprises à Clermont-Ferrand, Bourg-en-Bresse et Roanne. > Xavier Marchioni Xavier Marchioni devient directeur des opérations pour le spécialiste des solutions de gestion de contenus Everteam. Passé par IBM, Datablue et Dun & Bradstreet, il a été dirigeant au sein de la division infogérance de Cap Gemini en France, puis chez Meta4, où il a joué un rôle déterminant dans la création de leurs principales opérations européennes. Il a ensuite dirigé l éditeur Jobpartners jusqu en 2011, puis la société de conseil et d accompagnement XM Partners. Dans le cadre de sa nouvelle mission, Xavier Marchioni devra notamment piloter la stratégie commerciale et marketing du groupe afin d accélérer sa croissance sur ses différents marchés. > Emmanuel Louis Emmanuel Louis (35 ans) devient responsable grands comptes au sein du groupe Avipur (gér.-fond. : Emmanuel Rolland ; Annonay), spécialisé dans l hygiène et la lutte contre les nuisances. Titulaire d une maîtrise en gestion de production agroalimentaire à l IUP à Marseille, il a débuté sa carrière professionnelle en 2004 comme chef d équipe au sein de la Fromagerie Guilloteau. En 2006, il rejoint le groupe Hypred Distribution en tant que technico-commercial hygiène puis, en 2012, il intègre le groupe Pierre Le Goff Sud-Est en tant que responsable de marché IAA/GMS. A son nouveau poste, Emmanuel Louis ambitionne de doubler le CA grands comptes à court terme. [18]

19 27 mai Spécial Entrepreneuriat 24 juin Spécial Robotique Votre visibilité auprès des cadres dirigeants dans les dossiersbref+ Diffusion sur le Salon des Entrepreneurs Renseignements : Catherine Saignes ou Suivez les entreprises qui créent le développement éco de Rhône-Alpes et travaillez ensemble! Le Guide Économique 2015 L annuaire des entreprises et des collectivités La e-lettre de Bref Rhône-Alpes Chaque matin par + accès illimité aux archives + fi che d identité des entreprises Abonnez-vous dès maintenant! Abonnement 1 an Pack électronique 1 an (Bref + 3 e-lettre) 629 HT (642,21 TTC) Bref Rhône-Alpes Chaque semaine, les projets et l actu des entreprises Pack PREMIUM 1 an (Bref + Guide + e-lettre) 629 HT (645,58 TTC) Nom... Prénom... Fonction... Société... Activité... Nb de salariés... N Siren... Adresse de livraison... Abonnement 2 ans Pack électronique 2 ans (Bref + 3 e-lettre) 994 HT (1014,87 TTC) -21% Code Postal... Ville... Tél Ci-joint, mon règlement à l ordre d IDM Rhône-Alpes. Je recevrai une facture justificative. Date... Signature Pack PREMIUM 2 ans (Bref +Guide + e-lettre) 994 HT (1020,20 TTC) -21% IDM Rhône-Alpes 66 cours Charlemagne - BP Lyon cedex 2 - Tél. : [19]

20 Caisse d Epargne et de Prévoyance de Rhône Alpes, banque coopérative régie par les articles L et suivants du Code monétaire et financier, société anonyme coopérative à directoire et conseil d orientation et de surveillance, au capital de euros, ayant son siège social sis au 42, boulevard Eugène Deruelle LYON, immatriculée sous le n au RCS de Lyon, Intermédiaire d assurance, immatriculé à l ORIAS sous le n Photo : Cormac Hanley CHEF D ENTREPRISE (n.f) : PERSONNE QUI VA PLUS LOIN AVEC UNE BANQUE PLUS PROCHE. ex : Quels que soient leurs besoins, la Caisse d Epargne accompagne les chefs d entreprise dans le développement de leur stratégie et leur propose les solutions les mieux adaptées.

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 DOSSIER DE PRESSE MARS 2015 www.slci-groupe.com SOMMAIRE Un groupe immobilier responsable et investi sur tous les fronts Le bilan 2014 Les perspectives 2015 Annexe 1 : Chiffres-clés

Plus en détail

Présentation Bpifrance Octobre 2014

Présentation Bpifrance Octobre 2014 Présentation Bpifrance Octobre 2014 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur 2 01. Qui sommes-nous? Bpifrance, banque publique d investissement, est

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014

En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 Editorial Editorial Par François PAULUS (1989), Président du Jury Quand vous lirez ces lignes nous serons en avril 2014, et

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014 Méthodologie 616 start-up créées depuis 2007, dont 548 en activité Tous secteurs des cleantech : énergies renouvelables, efficacité énergétique, écomobilité, chimie verte 92 start-up ont répondu à un questionnaire

Plus en détail

Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional.

Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional. Communiqué de Presse Février 2014 Importante levée de fonds pour la start-up française Wingit. De quoi déployer son application à l international et embaucher au niveau régional. Que faire ici et maintenant?

Plus en détail

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE 16 janvier 2015 Dossier de presse I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l internationalisation

Plus en détail

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Communiqué de presse Nantes, le 26 septembre 2013 Le mouvement HQE se déploie à l International avec Cerway Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Nantes

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Une vision neuve, durable et responsable.

Une vision neuve, durable et responsable. l a n o u v e l l e v a l e u r s û r e Une vision neuve, durable et responsable. Acteur du changement. Les grandes agglomérations se transforment. La société connaît des mutations rapides et profondes.

Plus en détail

Le service de téléphonie mondiale pour les expatriés : les particuliers et les entreprises internationales

Le service de téléphonie mondiale pour les expatriés : les particuliers et les entreprises internationales DOSSIER DE PRESSE Tel4Expat, Le service de téléphonie mondiale pour les expatriés : les particuliers et les entreprises internationales Sommaire : 1. La téléphonie des expatriés : un besoin spécifique

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital

Observatoire du Capital-Investissement Régional. Par Ambition Capital Observatoire du Capital-Investissement Régional Par Ambition Capital Dossier de presse - Juillet 2014 Sommaire Qu appelle-t-on le Capital Investissement? Présentation du club Ambition Capital et de ses

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL

La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL La Quinzaine de l International en Rhône-Alpes FINANCER SON DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL Introduction de la CCI locale La Chambre de Commerce et d Industrie, le contact de proximité pour les PME Information

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

Christophe Gaté. Février 2015

Christophe Gaté. Février 2015 Christophe Gaté Février 2015 Notre identité 2 Qui sommes-nous? Bpifrance, partenaire de confiance des entrepreneurs Bpifrance accompagne les entreprises de l amorçage jusqu à la cotation en bourse, du

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03.La gamme d interventions 04. Les nouveaux dispositifs 2 01.Qui sommes-nous? Bpifrance, partenaire de confiance

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise

Grand Lyon, L Esprit d Entreprise 3 e Etats Généraux de l économie lyonnaise Grand Lyon, L Esprit d Entreprise Introduction par Olivier TORRES Chercheur associé EM LYON Spécialité: Management des PME et Territoires 2 3 e Etats Généraux

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques. www.interface-entreprises.com

Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques. www.interface-entreprises.com Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Qui sommes-nous? Enseigne Interface Entreprises Nous travaillons Basée dans le Nord, en Ile de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes Inventons l avenir ensemble Fonds de dotation de l École des Mines de Nantes Imaginons et construisons l avenir ensemble Dans un monde hautement concurrentiel et globalisé, sujet à de profondes mutations

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

3700 personnes 356 M de CA. Le mot du Président. répartition de l activité. Division Télégestion 10% 62% 28% Division Electronique

3700 personnes 356 M de CA. Le mot du Président. répartition de l activité. Division Télégestion 10% 62% 28% Division Electronique 3 3700 personnes 356 M de CA répartition de l activité Division Télégestion 10% 62% 28% Division Electronique Division Signalisation Le mot du Président Ces dernières années, j ai veillé à ce que l activité

Plus en détail

Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine

Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine Développement des marchés «Bâtiment Durable» : quels enjeux? Zoom sur deux marchés : France et Chine Lundi 18 avril 2011, de 9h30 à 10h45 Cette réunion permettra de faire un point et d'étudier les perspectives

Plus en détail

PRESENTATION DES AIDES ECONOMIQUES

PRESENTATION DES AIDES ECONOMIQUES PRESENTATION DES AIDES ECONOMIQUES 10 décembre 2013 Service Développement Economique Direction de l Innovation, de la Recherche, de l Economie et du Tourisme Cadre des aides économiques Depuis 2004, la

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

1 rencontre sous haute sécurité

1 rencontre sous haute sécurité Mars 2015 ANAVEO et CM-CIC Capital Finance 1 rencontre sous haute sécurité Avec une croissance à 2 chiffres depuis plus de 10 ans, ANAVEO est le N 1 français de la vidéosurveillance. Paul Surand (Président

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

sse de pre er ossi in 2014 D Ju

sse de pre er ossi in 2014 D Ju Dossier de presse Juin 2014 Fiche d identité Date de création : 1999 Chiffres clés : Chiffre d affaires 2013 : 14,6 millions d euros Base clients : 250 000 Base clients active : 100 000 Nombre de salariés

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Rapport de développement durable 2013

Rapport de développement durable 2013 Rapport de développement durable 2013 SOMMAIRE Editorial p 3 Profil p 3 Activité p 4 Gouvernance p 5 Conseil d administration Comité des rémunérations Comité développement durable Politique de mécénat

Plus en détail

LES CYCLES DE CONFERENCE DU THINK TANK G-NOVA

LES CYCLES DE CONFERENCE DU THINK TANK G-NOVA LES CYCLES DE CONFERENCE DU THINK TANK G-NOVA 15 janvier 2015 COMPTE RENDU A L UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS DU JEUDI 15 JANVIER 2015 A SOPHIA ANTIPOLIS MIAGE NICE Conférence animé par Monsieur Stéphane

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel confidentiel SOMMAIRE Présentation WiN MS et genèse du projet Les domaines d activités Interview : 3 questions à Arnaud Peltier et Marc Olivas Contact presse PRESENTATION WiN MS ET GENESE DU PROJET WiN

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Réunion Ambassadeurs Résultats annuels 2014/15 & Plan stratégique Up 2020

Réunion Ambassadeurs Résultats annuels 2014/15 & Plan stratégique Up 2020 Réunion Ambassadeurs Résultats annuels 2014/15 & Plan stratégique Up 2020 A la découverte de Solucom Réunion investisseurs - 3 juin 2015 Intervenants Pascal IMBERT Président du Directoire Patrick HIRIGOYEN

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.cortix.fr

DOSSIER DE PRESSE. www.cortix.fr Le N 1 des créateurs de sites en France Une entreprise régionale, un réseau d agences DOSSIER DE PRESSE www.cortix.fr Renseignements Presse : Territoires & Co 05 56 00 89 50-06 18 37 06 12 Odile Lemoine

Plus en détail

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs Intelligence RH 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Quick recrute et a besoin de vous!

Quick recrute et a besoin de vous! Communiqué de presse Octobre 2011 Quick recrute et a besoin de vous! Quick France recrute actuellement + de 2000 postes dans toute la France. Intégrer Quick, c est un gage de possibilité d évolution de

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques UBIFRANCE et les Missions Economiques constituent ensemble le réseau public d appui au développement international des entreprises françaises,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Pour accompagner la réussite de tous les projets

Pour accompagner la réussite de tous les projets Pour accompagner la réussite de tous les projets «La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l intérêt général et du développement économique du pays.

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER ENFI - siège social 19, rue des Capucines 75001 PARIS S.A.S au capital de 2.037.000-504 381 153 RCS Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne

TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne L Union européenne mise sur l excellence des micro et nanotechnologies franc-comtoises TEMIS SCIENCES sur la technopole TEMIS à Besançon

Plus en détail

La société Distech Controls

La société Distech Controls La société Distech Controls Distech Controls est un acteur majeur sur le marché mondial des automatismes du bâtiment depuis 1995. La société conçoit, produit et commercialise des offres innovantes pour

Plus en détail

Licence professionnelle Management financier et marketing des services

Licence professionnelle Management financier et marketing des services Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management financier et marketing des services Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Financement Haut de Bilan

Financement Haut de Bilan Financement Haut de Bilan Renforcer les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises régionales pour les accompagner dans leurs projets de développement. Personnes physiques créateurs et repreneurs

Plus en détail

Décryptage comprendre pour agir L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI

Décryptage comprendre pour agir L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI Décryptage c o m p r e n d r e p o u r a g i r L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI L outplacement au service des mobilités Voulue ou contrainte,

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION L innovation est une des composantes majeures de la performance. Elle nécessite de recourir à des investisseurs, de solliciter des financements,

Plus en détail

Le compteur. compteur. communicant gaz. communicant

Le compteur. compteur. communicant gaz. communicant Le compteur compteur Le communicant gaz gaz communicant Gazpar, Outil d efficacité énergétique au service de la collectivité et du client Le Projet Compteurs Communicants Gaz est un projet de maîtrise

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES

ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES SOMMAIRE Stratégie et critères D INVESTISSEMENT P.3 À l origine d EVOLEM : UN ENTREPRENEUR P.2 1 2 3 Notre EXPERTISE P.4 4 Evolem EN CHIFFRES P.5 Nos RÉFÉRENCES PASSÉES P.16 9 5 Notre ÉQUIPE P.6 Nouveaux

Plus en détail

A C T E U R D U M O U V E M E N T

A C T E U R D U M O U V E M E N T A C T E U R D U M O U V E M E N T QUI EST ACT M? 110 consultants Une équipe Act m formée de techniciens et d ingénieurs qualité et métrologie, conception électronique, conception électrique, prototypage,

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Janv. 2012 Sommaire 1. Le groupe...3 2. Histoire...4 3. Chiffres clès...6 4. Organisation et moyens...7 5. Produits et services...8 6. Ils nous font confiance...9 7. Positionnement

Plus en détail

Les entreprises exportatrices

Les entreprises exportatrices Chiffres & données 2006 Édition 2007 Observatoire régional de l information économique des CCI des Pays de la Loire Les entreprises exportatrices DES Pays de la Loire Réalité, besoins & perspectives Les

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole Edition 2015

Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole Edition 2015 L entreprise innovante, moteur de croissance Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Edition 2015 Seul incubateur français classé dans le TOP 10 mondial UBI

Plus en détail

3 e. 4 e. Notre métier, vous protéger, vous et vos projets. Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance),

3 e. 4 e. Notre métier, vous protéger, vous et vos projets. Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), Caci Notre métier, vous protéger, vous et vos projets Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est un acteur

Plus en détail

Biopôle de Gerland. Présentation des projets

Biopôle de Gerland. Présentation des projets Biopôle de Gerland Présentation des projets Une économie lyonnaise tirée par des filières prioritaires et le développement de grands sites économiques Une stratégie de développement économique offensive

Plus en détail

Cristo Control2. La régulation et le télé-suivi de vos installations thermiques avec stockage U N I V E R S A L C O M F O R T N 11.

Cristo Control2. La régulation et le télé-suivi de vos installations thermiques avec stockage U N I V E R S A L C O M F O R T N 11. U N I V E R S A L C O M F O R T Cristo Control2 La régulation et le télé-suivi de vos installations thermiques avec stockage N 11.95 A CRISTOPIA Energy Systems est une filiale du Groupe CIAT spécialisée

Plus en détail

Introduction, le Crédit Foncier acteur référent de l immobilier crée l ENFI

Introduction, le Crédit Foncier acteur référent de l immobilier crée l ENFI SOMMAIRE Introduction, le Crédit Foncier acteur référent de l immobilier crée l ENFI Un secteur des «métiers de l immobilier» porteur mais une nécessité de professionnalisation dans un environnement complexe

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE. Développer harmonieusement votre patrimoine

GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE. Développer harmonieusement votre patrimoine GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE Développer harmonieusement votre patrimoine 1 Un partenaire proche, fiable, solide Développer son patrimoine nécessite une relation de proximité. Avec plus d un million

Plus en détail

- Communiqué de presse-

- Communiqué de presse- - Communiqué de presse- Création de la Foncière Rénovation Montagne et des foncières locales en station en collaboration avec les collectivités locales 25 avril 2013 Afin de lutter contre la débanalisation

Plus en détail

Parlons Indosuez Private Banking

Parlons Indosuez Private Banking Parlons Indosuez Private Banking Dans un monde où l instantanéité de l information entrave parfois l observation et la réflexion, nous vous proposons un instant privilégié au cœur de notre univers de Banquier

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire

A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire Notre volonté est d être au plus près de nos clients pour mieux les servir, en s inscrivant au

Plus en détail

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel 24 heures dans la vie d Orrick Rambaud Martel Fusions & acquisitions Droit boursier Financements Droit bancaire Marchés de capitaux Titrisation Capital investissement LBO Capital risque Contentieux Arbitrage

Plus en détail

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs STARTUPS Le guide pour les investisseurs 2016 2 Le guide pour les investisseurs 2016 Vous souhaitez diversifier votre patrimoine? Vous êtes soucieux du choix de vos placements? Vous êtes avant tout motivés

Plus en détail

Communauté Finance & Gestion Table ronde

Communauté Finance & Gestion Table ronde Communauté Finance & Gestion Table ronde Quand le réseau se met au service du financement Marie FAGUET notrepetiteentreprise.com Thierry BONNET - Finance Utile Pierre Henri SOLER UNILEND Pascal SANCHEZ

Plus en détail

Objets connectés : the next big thing?

Objets connectés : the next big thing? Objets connectés : the next big thing? Le point de vue du grand public Harris Café du mardi 3 juin 2014 Présenté par : Jean-Faustin Betayene, Directeur Département Quali & Expert Digital Jean-Laurent Bouveret,

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail