Optimisation des échanges et traitements XML

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Optimisation des échanges et traitements XML"

Transcription

1 Optimisation des échanges et traitements XML 20/11/2007 Rachid Khamliche Section Recherches

2 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 2

3 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 3

4 XML: un standard incontournable Format de représentation de l'information Format intuitif XML est omniprésent & champ d'application très large Supporté massivement par les éditeurs Format fédérateur pour les échanges A2A et B2B 4

5 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 5

6 Faiblesses du standard XML Montées en charge Performance Parsing et traitements des données XML Accessibilité Stockage Sécurité Prolifération des standards 6

7 Faiblesses du standard XML : Exemple Input <orderitem> <quantity>10</quantity>... < orderitem> Output class orderitem{ int quantity; }; Schéma (syntaxe abrégérée) <element name="orderitem"> <sequence> <element name="quantity"> <simpletype base="xsd:integer"/> <maxinclusive="2000"/> <mininclusive="1"/> <simpletype> </element> </sequence> </element> 7

8 Parseur/Désérialiseur XML traditionnel class orderitem { Int quantity; } <orderitem> <quantity>10 </quantity> </orderitem> 8

9 Parseur/Désérialiseur XML traditionnel Input: <orderitem> <quantity>10</quantity>... <orderitem> UTF-8 3c 69 6e e 74 6f d 3e Convert to UTF c e d 003e Validate "orderitem" Throw Sax Event Match against "orderitem" in deserializer Discard Sax event 9

10 Parseur/Désérialiseur XML traditionnel Input: <orderitem> <quantity>10</quantity>... UTF-8 <orderitem> 3c e e Convert to UTF c e Validate against quantity Throw Sax Event for quantity Match against quantity in deserializer Convert 10 to UTF-16 and integer Validate as 1<quantity<2000 Discard Integer Sax event for UTF Convert 10 to integer (deserializer) Discard Sax event Copy integer to quantity field in structure 10

11 Faiblesses du standard XML 1) (P) Convertir le tag «orderitem» en UTF-16 (puisque la plupart des implémentations SAX exigent l UTF-16). 2) (P) Valider le résultat de la conversion précédente par rapport à l élément «orderitem» attendu selon le schéma XSD. 3) (P) Transmettre un événement SAX du parseur au désérialiseur pour signaler l élément de début. 4) (D) Vérifier que le nom d élément de l événement SAX est «orderitem». Ce test a déjà été effectué par le parseur lors de l étape 2. 5) (D) Effectuer un «new» pour la structure d output. 6) (D) Annuler l événement SAX. 7) (P) Convertir le tag «quantity» en UTF-16. 8) (P) Valider le résultat de la conversion précédente par rapport à l élément «quantity» attendu selon le schéma XSD. 9) (P) Transmettre un événement SAX du parseur au désérialiseur pour signaler l élément de début. 10) (D) Vérifier que le nom d élément de l événement SAX est «quantity». Ce test a déjà été effectué par le parseur lors de l étape 8. 11

12 Faiblesses du standard XML 11) (D) Sauvegarder l état pour indiquer que la prochaine valeur reçue devrait être stockée comme la quantité. 12) (D) Annuler l événement SAX. 13) (P) Convertir les deux caractères «10» en UTF-16. Le résultat sera composé de 4 bytes. 14) (P) Convertir ces deux caractères en un nombre entier. 15) (P) Vérifier que ce nombre entier est compris entre 1 et 2000 conformément au schéma. 16) (P) Transmettre un événement SAX avec une représentation en UTF-16 des deux caractères «10». 17) (D) Convertir la séquence des deux caractères en un nombre entier. Cette conversion a déjà été effectuée dans l étape ) (D) Copier le nombre entier dans le champ «quantity» de l objet d output. 19) (D) Annuler l événement SAX. 12

13 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 13

14 Optimisation des échanges XML Techniques de compression Formats de données binaires Fast Web Services Initiative du W3C (Binary XML) 14

15 Techniques de compression Objectif : réduire au maximum le nombre de bits utilisés pour représenter une information Compresser Décompresser Décompresser Compresser Client Serveur 15

16 Techniques de compression Codage sur base de la fréquence Codage sur base du schéma de données Méthodes hybrides 16

17 Techniques de compression Codage sur base de la fréquence Méthode largement utilisée avec une bonne maturité Aucune connaissance de la structure ou du contenu du document n'est requise Utilisation d'un dictionnaire de codes pour le remplacement des groupes de caractères redondants Exemple : WinZip (algorithmes de Huffman et Lempel-Ziv) 17

18 Techniques de compression Codage sur base du schéma de données Dans ce cas, les tags XML complets ne sont pas repris dans la forme compressée et peuvent être reconstitués Possibilité d'accéder aux champs de données décodés sans effectuer le decodage de l'ensemble du fichier Exemple : ASN.1 18

19 Techniques de compression Méthodes hybrides Approche très performante Combinaison du codage sur base de la fréquence et du schéma de données Le codage sur base de la fréquence est appliqué après celui sur base du schéma Exemple : utilisation de WinZip après un encodage basé sur ASN.1 19

20 Techniques de compression Recommandations Les techniques de compression sont adaptées pour les communications B2B (mais à éviter dans le contexte A2A) Le codage sur base de la fréquence donne de bons résultats lorsque la taille des fichiers est élevée Voir entre autres le rapport "XML Sizing and Compression Study For Military Wireless Data" publié par M. Cokus et D. Winkowski, MITRE (www.mitre.org - USA) 20

21 Optimisation des échanges XML Techniques de compression Formats de données binaires Fast Web Services Initiative du W3C (Binary XML) 21

22 Formats de données binaires Objectif : convertir les données XML en un format binaire très compacte 22

23 ISS Formats de données binaires ISS PER Employeurs PER ISS PER XML Data PER PER PER PER Application (Web/Btach) PER PER PER PER PER PER PER PER PER Application Platforms PER PER Application Application Application 23

24 Formats de données binaires ASN.1 (Abstract Syntax Notation One) Une norme ISO qui définit un formalisme de description de types de données abstraits Plusieurs syntaxes de transfert: BER (Basic Encoding Rules) PER (Packed Encoding Rules) XER (XML Encoding Rules) DER (Distinguished Encoding Rules) CER (Canonical Encoding Rules) 24

25 Objectif des syntaxes de transfert Préciser comment les données doivent être encodées pour la transmission, indépendamment du type de machine, du langage de programmation ou de la représentation dans une application 25

26 Basic Encoding Rules (BER) Age ::= INTEGER Age ::= 6 Application A Application B BER est un format structuré où toutes les valeurs sont préfixées par un tag et une longueur Valeur Longueur Tag 24 bits 26

27 Packed Encoding Rules (PER) Age ::= INTEGER Age ::= 6 Application A 110 Application B 3 bits Contrairement à BER, les tags ne sont jamais transmis Objectif = préserver la bande passante 27

28 XML Encoding Rules (XER) Age ::= INTEGER Age ::= 6 Application A <Age>6</Age> Application B 12 octets Contrairement à BER et PER, XER est lisible XER consomme beaucoup de bande passante 28

29 Formats de données binaires (ASN.1) Exemple d'un enregistrement personnel de données : Nom : Yves P Buyten Date de naissance: 17 juillet 1959 Description ASN.1 d'un enregistrement personnel : PersonnelRecord ::= [Application 0] IMPLICIT SET { Name, Title [0] VisibleString, DateOfBirth [1] Date } Name::= [APPLICATION 1] IMPLICIT SEQUENCE { givenname VisibleString, Initial VisibleString, FamilyName VisibleString } 29

30 Formats de données binaires - Recommandations ASN.1 est une norme extensible qui a fait ses preuves Structure hiérarchique claire, lisible et sans ambiguïté ASN.1 permet gérer l'interopérabilité entre différents systèmes et de traiter plusieurs types d'informations: données textes, audio, vidéo, Les opérations de validations sont faciles à implémenter et consomment peu de ressources Plusieurs outils sont disponibles ASN.1 est partout et fonctionne bien; raison pour laquelle elle est invisible! ASN.1 est une bonne alternative aux schémas XSD 30

31 Formats de données binaires - Recommandations lineitem ::= [XER:UNCAPITALIZED] SEQUENCE { part-no INTEGER, quantity INTEGER } <xsd:complextype name="lineitem"> <xsd:sequence> <xsd:element name="part-no" type="xsd:number" /> <xsd:element name="quantity" type="xsd:number"/> </xsd:sequence> </xsd:complextype> 31

32 Optimisation des échanges XML Techniques de compression Formats de données binaires Fast Web Services Initiative du W3C (Binary XML) 32

33 Fast Web Services Une spécification définie par Sun Microsystems qui comporte notamment: X.694: pour définir un mapping du XSD vers ASN.1 X.695: Schéma ASN.1 pour SOAP Schéma ASN.1 pour le "XML Information Set" Fast annotations pour WSDL Utilisation de ASN.1 et PER (Packed Encoding Rules); l'encoding le plus compact et le plus efficace en matière de CPU 33

34 Fast Web Services - Objectifs Réduire l'overhead relatif au processing XML Fournir un niveau de performance comparable à celui de RMI (Remote Method Invocation) Améliorer la performance des Web Services tout en gardant les avantages de SOAP, WSDL et les autres technologies associées 34

35 Fast Web Services Domaines d'application Web Services au sein de l'entreprise (Enterprise Application Integration) Systèmes sensibles en matière d'utilisation des ressources et du temps d'exécution Systèmes RFID GSM High Performance Computing 35

36 Fast Web Services Résumé Fast Web Services réduit la taille des messages et favorise l'adoption des Web Services à grande échelle D'après les résultats publiés par SUN, Fast Web Services permet d'atteindre la performance de RMI et RMI/IIOP Processus de standardisation en cours au niveau de l'itu Mais perte du caractère auto-descriptif présent dans les spécifications basées sur XML 36

37 Optimisation des échanges XML Techniques de compression Formats de données binaires Fast Web Services Initiative du W3C (Binary XML) 37

38 Initiative du W3C (XML binaire) Groupe de travail (2005): "XML Binary Characterization Use Cases" Use Case : Utilisation des Web Services au sein de l entreprise Les Web Services sont de plus en plus utilisés en interne de l entreprise comme alternative aux architectures distribuées. Objectif : réduire le temps de traitement du trafic XML afin d obtenir un niveau de performance comparable à celui des systèmes existants (Corba, RMI, DCOM) 38

39 Initiative du W3C (XML binaire) Use Case : Workflow et traitements business Dans les processus de type Workflow, les documents sont transmis (généralement dans leur globalité) aux différents acteurs concernés selon les étapes du processus définies. Pour les documents volumineux, souvent seule une partie de ces documents est utilisée par les différents acteurs. La compression avec des mécanismes tels que GZIP est très coûteuse puisqu il faut compresser et décompresser le document au niveau de chacune des étapes du processus. La modification du document (ou d une partie de ce document) est coûteuse puisqu il faut constituer le DOM, appliquer les changements et mettre à jour le document. Problèmes liés à la bande passante, aux opérations de compression-décompression, et modifications du document Objectif : Accélérer les traitements XML et fournir un accès direct au contenu des documents XML 39

40 Initiative du W3C (XML binaire) Use Case : Publish and Subscribe et routage sur la base du contenu Les routeurs XML et les systèmes Publish & Subscribe sont très gourmands au niveau du CPU à cause du parsing de chaque message XML, de sa conversion en une représentation mémoire exploitable avant tout traitement Lorsque les règles sont complexes, examiner le contenu des messages XML est une tâche fastidieuse Objectif: améliorer les accès aux messages XML 40

41 Initiative du W3C (XML binaire) Use Case : Le routage des Web Services Dans certains cas, la destination des messages n est pas déterminée par le client, mais plutôt en temps réel au niveau des nœuds intermédiaires en fonction de différents facteurs Si les messages ont une grande taille et si chaque nœud effectue des opérations de cryptage, décryptage et signature digitale, cela engendre un «overhead» et une dégradation de la performance du système. Objectif:améliorer les accès aux messages XML, effectuer le routage sur base de l en-tête et opérer un accès direct à cette en-tête pour transmettre le message au destinataire 41

42 Initiative du W3C - Résumé Aucun standard "XML binaire" n'est actuellement disponible au sein du W3C L'initiative Fast Web Services de Sun Microsystems permet de répondre à plusieurs Use Cases définis dans le document de travail du W3C Il existe : la recommandation W3C "XML Information Set" publiée le 4 février 2004 Fast Infoset (un format XML binaire en cours d'élaboration sous l'égide de l'iso) 42

43 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 43

44 Optimisation des traitements XML Utilisation d'un parseur optimisé : le cas "XML Screamer" Frameworks de sérialisation-désérialisation XML Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Appliances XML 44

45 Utilisation d'un parseur optimisé: le cas de XML Screamer class orderitem { Int quantity; } <quantity>10</quantity> <orderitem> <quantity>10 </quantity> </orderitem> 6 étapes 19 étapes 45

46 Utilisation d'un parseur optimisé: le cas de XML Screamer 1. Comparer le tag «orderitem» avec le nom défini dans le schéma XSD. La comparaison est opérée directement sur le buffer des données d input (aucune copie de ces données n est nécessaire) 2. Effectuer un «new» pour la structure d output. 3. Comparer le tag «quantity» avec le nom défini dans le schéma XSD. A ce niveau, aucune copie des données n est requise. Le parseur est récursif et il n est pas nécessaire non plus de sauvegarder l état pour traiter la prochaine valeur reçue. 4. Vérifier que les deux caractères UTF-8 constituent une forme lexicale valide pour un «xsd :integer», et durant cette même vérification, transformer ces deux caractères sont transformés en une valeur entière égale à Vérifier que cette valeur est comprise entre 1 et Copier le nombre entier dans le champ «quantity» de la structure de l objet d output. 46

47 Utilisation d'un parseur optimisé: le cas de XML Screamer Cette approche est très peu appliquée (peu de retours sur expérience) Pas de garantie au niveau de la maintenance Elle reste incomplète pour permettre une véritable optimisation des traitements XML Cette approche n'est donc pas recommandée MB/Sec/GHz Xerces Expat Screamer Test ID 47

48 Optimisation des traitements XML Utilisation d'un parseur optimisé : le cas "XML Screamer" Frameworks de sérialisation-désérialisation XML Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Appliances XML 48

49 Frameworks de sérialisation & désérialisation XML Quelques constats lors de l'utilisation d'un parseur DOM ou SAX (sans aucun framework): Pas de possibilités de Binding par rapport à un modèle objets Pas de typage des données Pas de possibilité de vérifier les données XML par rapport à un schéma XSD lors des opérations de sérialisation et désérialisation Mauvaise productivité Code source est difficilement lisible et très peu réutilisable 49

50 Frameworks de sérialisation & désérialisation XML De nombreux frameworks Open Source dont : Java Architecture for XML Binding (JAXB) Castor XML Xstream 50

51 Framework Java Architecture for XML Binding (JAXB) 51

52 Framework Java Architecture for XML Binding (JAXB) Framework standard J2EE Surtout utilisé dans le cadre des Web Services Plus de possibilités au niveau des opérations de sérialisation et désérialisation Beaucoup de classes sont générées, cela rend l'utilisation de ce framework un peu plus complexe 52

53 Framework Castor XML XML Binding entre un modèle objet Java et XML Génération du code source à partir d'un schéma XSD ou d'un fichier de mapping Framework facile à utiliser 53

54 Framework Xstream Facile à utiliser Rapide d'exécution Adapté pour les structures simples de données avec un nombre limité d'opérations de validations 54

55 Frameworks de sérialisation & désérialisation XML (synthèse) Les frameworks sont incontournables Amélioration de la productivité du développement et les traitements XML Il existe de nombreux frameworks Open Source Le choix dépend de plusieurs critères: La complexité des opérations de validations La structure des messages XML Le volume de données à traiter 55

56 Optimisation des traitements XML Utilisation d'un parseur optimisé : le cas "XML Screamer" Frameworks de sérialisation-désérialisation XML Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Appliances XML 56

57 Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 L'idée est d'utiliser : Les structures ASN.1 à la place des structures XSD Les encodings (BER, PER, DER, CER, XER ) à la place du XML Des API pour les opérations de codage et décodage Des outils existent pour faciliter ces opérations! Exemple: 57

58 Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Plusieurs outils existent : XSD Tools (éditeur Marben) OSS ASN.1 Tools For Java (éditeur OSS Nokalva) ASN1C Compiler (éditeur Objective Systems) OpenH323 Open Source ASN.1/PER Compiler 58

59 Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Cas de XSDTools (Marben) 3 principaux modules : Un compilateur XSD (XSD Compiler) pour générer des classes Java à partir de la définition d un schéma XML Un moteur d exécution (XSD Runtime) permettant de fournir les services d encodage et de décodage basés sur BER, DER, PER, XER et E-XER. Une API Java générique (Generic Java API) permettant de fournir un ensemble de classes Java génériques et faciles à utiliser pour accéder au moteur d encodage-décodage. 59

60 Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Cas de XSDTools (Marben) Résultats : Outil facile à utiliser La valeur ajoutée est incontestable: réduction de la taille des messages XML par un facteur de 6! Outil plus adapté au périmètre A2A mais peut être utilisé pour des communications B2B Quelques problèmes ont été constatés durant les tests effectués 60

61 Optimisation des traitements XML Utilisation d'un parseur optimisé : le cas "XML Screamer" Frameworks de sérialisation-désérialisation XML Frameworks d'encodage basés sur ASN.1 Appliances XML 61

62 Appliances XML Qu'est ce qu'une appliance XML? Fonctions d'une appliance Scénarios de déploiement Types d'appliance Qu'elle est la valeur ajoutée d'une appliance XML? Principaux acteurs du marché Défis pour la mise en place d'une appliance XML 62

63 Qu'est ce qu'une appliance XML? 63

64 Qu'est ce qu'une appliance XML? Sans Appliance Avec Appliance 64

65 Fonctions d'une appliance Réduire la taille des messages échangés Accélérer les traitements XML Parsing Validation par rapport à un schéma XSD Transformations XSLT 65

66 Fonctions d'une appliance (Cas de DataPower-IBM) Réduire la taille des messages échangés 66

67 Fonctions d'une appliance Améliorer la performance du portail (génération du contenu dynamique: XML vers HTML) 67

68 Fonctions d'une appliance Effectuer des transformations de formats Gérer l'interopérabilité entre protocoles de communication Gérer l'intégration avec les systèmes existants 68

69 Fonctions d'une appliance Remplir le rôle de Web Services Proxy 69

70 Fonctions d'une appliance Gérer les Web Services (définition des SLAs, SLA monitoring, ) Tester la disponibilité des services 70

71 Fonctions d'une appliance Routage, transformation, sécurité, 71

72 Fonctions d'une appliance Routage sur base contenu 72

73 Fonctions d'une appliance Gérer la sécurité des échanges XML 73

74 Fonctions d'une appliance Gérer la sécurité des échanges XML 74

75 Scénarios de déploiement 75

76 Types d'appliances XML XML Acceleration-Optimization Appliance XML Security Appliance XML Integration Appliance 76

77 Qu'elle est la valeur ajoutée d'une appliance XML? Pour plus d'informations, voir le site: 77

78 Principaux acteurs du marché IBM WebSphere DataPower XML Accelerator XA35 (accélération des traitements XML) WebSphere DataPower XML Accelerator XS40 (sécurité des échanges XML) WebSphere DataPower XML Accelerator XI50 (intégration d'applications) 78

79 Principaux acteurs du marché Cisco Systems Application-Oriented Networking (gestion du trafic et sécurisation contre les menaces:sql injection, LDAP injection, cookie Poisoning, ) Reactivity (racheté par Cisco Systems) Accélération des traitements XML Support des Web Services Sécurité Intégration d'applications 79

80 Principaux acteurs du marché F5Networks (proche du système AON) Application Firewall Gestion du trafic et sécurité au niveau des données Forums Systems Proche du système AON Support des Web Services Layer 7 Technologies Intel 80

81 Défis pour la mise en place d'une appliance XML Sensibilisation Délimitation du périmètre fonctionnel Implication du management Organisation Facteurs de succès : Trop de technologie peut nuire à la technologie! Formation des développeurs Guidelines et Best Practices (équipe des architectes) 81

82 DataPower XML Appliance 82

83 DataPower XML Appliance 83

84 DataPower XML Appliance le cas de la BCSS L'appliance "WebSphere DataPower XML Accelerator XS40" a été retenue dans le cadre du marché SOA Appliance : un point de passage obligatoire pour tous les flux BCSS Scope: gestion sécurité+ticketing+logging+ssl Actuellement en phase d'acceptation 2 environnements: développement-test + acceptation-production Evolution prévue pour l'optimisation des échanges et traitements XML (Parsing, validation, transformations, ) 84

85 DataPower XML Appliance Points d'attention D'après les tests que nous avons effectués: La fonction du monitoring (des Web Services) est quelque peu limitée La mémoire de l'appliance est limitée (pas de messages XML avec plusieurs centaines de MegaBytes) L'architecture doit être bien définie et l'appliance bien dimensionnée Si beaucoup de connectique, l'appliance risque de devenir un "bottleneck" 85

86 Sommaire XML : un standard incontournable Faiblesses du standard XML Optimisation des échanges XML Optimisation des traitements XML Conclusions et recommandations 86

87 Conclusions et recommandations XML est très gourmand en matière de ressources 87

88 Conclusions et recommandations Au niveau des traitements XML, nous recommandons: Les frameworks de sérialisation et désérialisation (objet-xml) lorsque le nombre et la taille des données XML à traiter sont faibles Les frameworks basés sur ASN.1/PER lorsqu'il y a de gros volumes de données XML à traiter au niveau des applications J2EE L'utilisation de "Fast Web Services" pour améliorer la performance des Web Services plus particulièrement à l'intérieur de l'entreprise Les appliances XML pour décharger le portail et les applications business des opérations de traitements XML 88

89 Conclusions et recommandations Au niveau des échanges XML, nous recommandons: Utilisation des techniques de compression uniquement dans le contexte B2B Utilisation de l'asn.1/per lorsqu'il y a de gros fichiers et messages XML à échanger à la place de l'approche XSD/XML Utilisation de "Fast Web Services" dans les contextes A2A et B2B pour réduire la taille des messages échangés Mais, il faut disposer des outils nécessaires! 89

90 Merci Questions?

Couches Session et Présentation de données

Couches Session et Présentation de données Couches Session et Présentation de données Master Informatique première année Olivier Flauzac olivier.flauzac@univ-reims.fr Olivier Flauzac (URCA) Couches Session et Présentation de données olivier.flauzac@univ-reims.fr

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS (1/1) LA REPRESENTATION de l INFORMATION

GÉNÉRALITÉS (1/1) LA REPRESENTATION de l INFORMATION GÉNÉRALITÉS (1/1) La couche Présentation : est concernée par LA REPRESENTATION de l INFORMATION = = > Objectif : fournir un service assurant une représentation commune de l information échangée entre systèmes

Plus en détail

TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE

TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE XML/ SOA/ Web services TECHNOLOGIES XML, CONCEPTION, MISE EN OEUVRE Réf: PXM Durée : 4 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION XML est devenu une technologie incontournable tant sur le poste utilisateur

Plus en détail

DataPower et WebSphere Service Registry and Repository (WSRR) Magali Boulet IT Specialist magali.boulet@fr.ibm.com

DataPower et WebSphere Service Registry and Repository (WSRR) Magali Boulet IT Specialist magali.boulet@fr.ibm.com DataPower et WebSphere Service Registry and Repository (WSRR) Magali Boulet IT Specialist magali.boulet@fr.ibm.com 1 Agenda Présentation DataPower Gouvernance : intégration DataPower et WSRR Abonnement

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures Software propose une offre d intégration unique, qui apporte l équilibre parfait entre investissements et performances pour les entreprises qui doivent sans cesse améliorer leurs processus. Des caractéristiques

Plus en détail

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP

Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Alcôve http://www.alcove.fr 1/28 Réalisation d un serveur CTI-CSTA sur TCP/IP Julien Gaulmin Cette présentation est librement diffusable sous les termes de la GNU Free Documentation

Plus en détail

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés XHTML Les bases Jean-François Ramiara INP-ENM 04/10/2012 Toulouse 1 Généralités Jean-François Ramiara XML 2 jours Initiation à XML Contenu Cours Exercices Support PDF Horaires Tour de table 2 Sommaire

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

Systèmes d'informations historique et mutations

Systèmes d'informations historique et mutations Systèmes d'informations historique et mutations Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout SAIC-CERTIC UCBN

Plus en détail

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13

Création d un WebService. Tp WinDev Numéro 13 Tp WinDev Numéro 13 Objectifs : Création d un WebService Paramétrage d un serveur Web, Création du Service Web, Création du client consommateur, Approche XML, SOAP Outils : Un serveur d application Ce

Plus en détail

Oracle Fusion Middleware Concepts Guide 11g Release 1 (11.1.1) Figure 1-1 Architecture Middleware

Oracle Fusion Middleware Concepts Guide 11g Release 1 (11.1.1) Figure 1-1 Architecture Middleware 1 Introduction Ce chapitre décrit Oracle Fusion Middleware. Il comprend : o Qu'est-ce que Middleware o Les fonction de Middleware o L'architecture de conception Middleware o L'architecture orientée services

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Apache Thrift, SOA légère. Retour d'expérience

Apache Thrift, SOA légère. Retour d'expérience Apache Thrift, SOA légère Retour d'expérience Qui sommes-nous? 2 Speaker : Horacio Gonzalez Spaniard lost in Brittany, Java developer, dreamer and all-around geek Architecte technique au Crédit Mutuel

Plus en détail

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté Alexis Moussine-Pouchkine Sun Microsystems, Inc. Constat Les projets d'intégration sont mono-éditeur Est-ce viable à long terme? Quel(s) Standard(s)

Plus en détail

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere Conférence VisualAge Pacbase 13 décembre 2001 Fernand Bonaguidi Jean-François Lévi 1 La plateforme logicielle WebSphere Applications de s et de Partenaires Accélérateurs

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année Java RMI Programmation des applications réparties Olivier Flauzac URCA Master EEAMI-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Java RMI MSTIC-INFO 1 1 / 30 1 RMI 2 Architecture 3 Développement

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue IBM Software Group Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue Arnaud Bouzy Kamel Moulaoui 2004 IBM Corporation Agenda Analyse de code Test Fonctionnel Test de Performance Questions

Plus en détail

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data Historique de Big data Jusqu à l avènement d Internet et surtout du Web 2.0 il n y avait pas tant de données

Plus en détail

TP N o 5 - Shell scripts, Codage, compression, archivage

TP N o 5 - Shell scripts, Codage, compression, archivage IUT de Villetaneuse E. Viennet GTR 2ème année Introduction au Système UNIX 8/10/01 TP N o 5 - Shell scripts, Codage, compression, archivage EXERCICE 1 - On reprend les deux dernières questions du TP précédent,

Plus en détail

Web Application Models

Web Application Models Web Application Models une nouvelle fonction de VisualAge Pacbase au service des applications WebSphere Jean-François Lévi - Bernard Etienne Maîtriser l'évolution des développements Web d'entreprise avec

Plus en détail

Architectures Java pour applications mobiles

Architectures Java pour applications mobiles Architectures Java pour applications mobiles L application mobile en phase de devenir incontournable. Début 2010, 200 000 applications mobiles. Fin 2011, le cap du million est franchi. Derrière cette croissance

Plus en détail

La compression des données numériques

La compression des données numériques La compression des données numériques PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Copyright avril 03 - SCFC - Université Stendhal - Grenoble 3 1 Technologies numériques Compression des

Plus en détail

Bee Ware. Cible de Sécurité CSPN. Validation Fonctionnelle Validation Fonctionnelle Bon pour application AMOA BEEWARE BEEWARE

Bee Ware. Cible de Sécurité CSPN. Validation Fonctionnelle Validation Fonctionnelle Bon pour application AMOA BEEWARE BEEWARE Référence : BNX_Cible-de-sécurité_CSPN Version : 1.3 Etat : A valider Date : Affaire/projet : Client : BEE WARE Classification : Diffusion projet Bee Ware i-suite Cible de Sécurité CSPN Validation Fonctionnelle

Plus en détail

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr Grégory Cuellar Julien Goullon gregory.cuellar@bull.net julien.goullon@9business.fr 1 er octobre 2007 1 Généralité 2 / 54 Pourquoi? Historique Les alternatives Les composants 2 Architecture n-tiers 3 JEE

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web 1/21 Programmation Web Avancée Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin, F-93017

Plus en détail

Approche Contract First

Approche Contract First Exemple HelpDesk Approche Contract First Développement d un premier web service en utilisant l approche contract first (ou WSDL First) Écriture du wsdl avant d écrire le code java Autre possibilité implementation

Plus en détail

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués Architecture JEE. Objectifs attendus Serveurs d applications JEE Systèmes distribués Architectures JEE Normes JEE couches logicielles, n-tiers framework JEE et design patterns 2007/02/28 Eric Hébert.eheb@yahoo.fr

Plus en détail

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Introduction WebSphere Transcoding Publisher vous permet d'offrir aux utilisateurs des informations Web adaptées à leurs besoins. Il vous permet, par exemple,

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Conservation des documents numériques

Conservation des documents numériques Conservation des documents numériques Qu'est ce qu'un document numérique? Matthieu GIOUX matthieu.gioux@bnf.fr Contexte de la préservation des documents numériques Une croissance en expansion Développement

Plus en détail

Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier

Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier 2 OXIA a pour mission de concevoir et mettre en oeuvre les meilleures solutions technologiques visant à améliorer la productivité,

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

Intégration d'applications d'entreprise (INTA)

Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Master 2 SITW - Recherche Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A Département TLSI Faculté des NTIC Université

Plus en détail

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez rapidement des applications multi-plateformes pour automatiser les processus métier et améliorer l efficacité de votre workflow IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez, testez et déployez rapidement

Plus en détail

BizTalk Server 2013. Principales fonctions

BizTalk Server 2013. Principales fonctions Calipia usage re serve aux e tablissements de pendant du Ministe re de l Enseignement Supe rieur et de la Recherche BizTalk Server 2013 Principales fonctions BizTalk Server, disponible en version 2013

Plus en détail

Annuaires LDAP et méta-annuaires

Annuaires LDAP et méta-annuaires Annuaires LDAP et méta-annuaires Laurent Mynard Yphise 6 rue Beaubourg - 75004 PARIS yphise@yphise.com - http://yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 LDAP020314-1 Agenda A propos d Yphise Les annuaires

Plus en détail

IBM WebSphere ILOG JRules Business Rule Management System (BRMS) systèmes de gestion de règles métier

IBM WebSphere ILOG JRules Business Rule Management System (BRMS) systèmes de gestion de règles métier Automatisation des décisions métier et réduction du délai de lancement de nouvelles initiatives IBM WebSphere ILOG JRules Business Rule Management System (BRMS) systèmes de gestion de règles métier Gestion

Plus en détail

Enterprise Intégration

Enterprise Intégration Enterprise Intégration Intégration des données L'intégration de données des grandes entreprises, nationales ou multinationales est un vrai cassetête à gérer. L'approche et l'architecture de HVR est très

Plus en détail

Web Services et sécurité

Web Services et sécurité HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Web Services et sécurité Espace RSSI du Clusif 10 Septembre 2003 Hervé

Plus en détail

M2 MIAGE EVRY RAPPORT DE PROJET TECHNOLOGIE SCA

M2 MIAGE EVRY RAPPORT DE PROJET TECHNOLOGIE SCA M2 MIAGE EVRY RAPPORT DE PROJET TECHNOLOGIE SCA Matière : Architecture orientée service Enseignants : Boccon-Gibod, Godefroy Étudiants : DIALLO Amadou Tidiane GOLAB Barbara 1 IDENTIFICATION DU PROJET Projet

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Cours d architecture logicielle. Philippe Lalanda

Cours d architecture logicielle. Philippe Lalanda Cours d architecture logicielle Tactiques de conception Philippe Lalanda Philippe.lalanda@imag.fr Rappel n Approches pour la conception n Identification des composants fonctionnels n dérivation à partir

Plus en détail

SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source. Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat

SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source. Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat Agenda Cas d etude Contexte métier Les bénéfices Open Source

Plus en détail

Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques

Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques Les informations traitées par l ordinateur (nombres, instructions,

Plus en détail

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4)

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) IPv6 Lab 6: Déploiement Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) v.1a E. Berera 1 Communication sites IPv6 par Internet (IPv4) Wi-Fi SSID:groupe1

Plus en détail

Les Services Web. Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com

Les Services Web. Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com Les Services Web Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com 1 Introduction Un "Service Web" est une application logicielle à laquelle on peut accéder à distance à partir de différents langages basés sur

Plus en détail

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca Valum micro-framework web Guillaume Poirier-Morency poirigui@iroumontrealca Résumé Valum est un micro-framework web écrit en Vala génèse et historique du langage Vala présentation du framework Valum exemples

Plus en détail

Introduction à l'indexation fulltext

Introduction à l'indexation fulltext Introduction à l'indexation fulltext Robert VISEUR Assistant (FPMs) Guideur technologique (CETIC) robert.viseur@fpms.ac.be Solutions Linux 2008 31 janvier 2008 Objectifs de l'exposé Proposer une introduction

Plus en détail

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42

Java et Objet. Amélie Lambert 2014-2015. Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Java et Objet Amélie Lambert 2014-2015 Amélie Lambert 2014-2015 1 / 42 Chapitre 8 Développement d applications Web Amélie Lambert 2014-2015 2 / 42 Plan du cours Typologie des applications Web Architecture

Plus en détail

PLAN. I. Pourquoi : les besoins, les types d applications

PLAN. I. Pourquoi : les besoins, les types d applications PLAN I. Pourquoi : les besoins, les types d applications II. Comment : les technos et pratiques dont on dispose pour mettre en œuvre les applications III. Avec quels outils III.1 Introduction aux IDE III.2

Plus en détail

Bertrand DAVID : Interaction Humain-Machine

Bertrand DAVID : Interaction Humain-Machine Interaction Humain-Machine Xml La transformation avec Xslt Les parseurs les outils pour Xml Transformation de documents dans les applications multimédia 1 XML extensible Markup Langage Un langage universel

Plus en détail

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents.

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Serveur de partage de documents Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Table des matières Introduction... 3 L existant... 3 Les besoins de l entreprise...

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard Sommaire Qu est-ce? Middleware XML Web Services in situ Couches de services Architecture des Web Services avec Java JAX-RPC JAXR JAXM Outils 1 Présentation

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web»

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Sana Sellami sana.sellami@lsis.org 2014-2015 Plan Partie 1: Introduction aux Services Web (SW) Partie 2: Vers une

Plus en détail

GED ECM :Alfresco. S I A T. T é l : ( + 2 1 6 ) 7 1 7 9 9 7 4 4. F a x : ( + 2 1 6 ) 7 1 7 9 8 3 6 3

GED ECM :Alfresco. S I A T. T é l : ( + 2 1 6 ) 7 1 7 9 9 7 4 4. F a x : ( + 2 1 6 ) 7 1 7 9 8 3 6 3 GED ECM :Alfresco Alfresco est une solution de gestion de contenu d'entreprise (ECM) : elle propose une gestion de contenu d'entreprise complète : gestion documentaire, collaboration, gestion de cycle

Plus en détail

Programmeur Java/XML

Programmeur Java/XML Renaud Fleury les Cahiers du Programmeur Java/XML Avec la contribution de Caroline de Vasson, de Frédéric Baudequin et Gaël Thomas Table des matières AVANT PROPOS...VII Quel est l objectif de cet ouvrage?

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

Implementing a simple RMI Application over the. Internet. (using. and

Implementing a simple RMI Application over the. Internet. (using. and Implementing a simple RMI Application over the (using and Internet and comparing HTTP tunneling,, RMI Proxy) Plan de l exposé Introduction Problématique HTTP tunneling Comment RMI «tunnelle» des messages

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source Jérôme Petit, Serge Petit & Serli Informatique, ITMatic Jérôme Petit, Serge Petit & SERLI & ITMatic Serli : SSII

Plus en détail

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Le 29 novembre 2013, Rapport projet TS114 COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Par Marc BELLINGER et Antoine BINON. 2eme année Télécommunications. 1 Introduction : Le but de ce projet est d implémenter

Plus en détail

Configuration Interface for MEssage ROuting

Configuration Interface for MEssage ROuting Configuration Interface for MEssage ROuting Cahier des Charges Date : 05/04/07 Version : 1.1 Statut : diffusable Auteurs : BAGNARD Natacha FOROT Julien 1/16 Table des révisions Version Date Modifications

Plus en détail

Morgan Beau Nicolas Courazier

Morgan Beau Nicolas Courazier EPSI - 2010 Rapport projet IA Conception et mise en œuvre d un générateur de systèmes experts Morgan Beau Sommaire Cahier des charges 3 Présentation générale 4 Analyse et modélisation 6 Le moteur d inférence

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

V 1.2. XML Schema. XML Schema. André Schaaff ENSPS. Partie 3 2006-07

V 1.2. XML Schema. XML Schema. André Schaaff ENSPS. Partie 3 2006-07 XML Schema XML Schema André Schaaff ENSPS Buts 2 Une alternative aux DTD La syntaxe utilisée pour décrire des DTD est spécifique Typage des données restreint au minimum Pénalisant pour l échange de données

Plus en détail

IBM WebSphere MQ File Transfer Edition, Version 7.0

IBM WebSphere MQ File Transfer Edition, Version 7.0 Transfert de fichiers administré pour architecture orientée services (SOA) IBM, Version 7.0 Solution de transport polyvalente pour messages et fichiers Transfert de fichiers haute fiabilité basé sur la

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Architectures à composants

Architectures à composants Interaction requête/réponse Architectures à composants!communication par requête/réponse client requête réponse serveur Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Université Pierre et Marie Curie Master Informatique

Plus en détail

Information Protection Services

Information Protection Services http://www.ibm.com/fr/tendancesibm Information Protection Services Nicolas Tailhardat Tailhardat@fr.ibm.com MOINS DE COÛTS POUR VOTRE BUSINESS, Agenda 1 Le contexte 2 Le besoin de nos clients 3 Le service

Plus en détail

Terminologie de l'enquête

Terminologie de l'enquête Terminologie de l'enquête 5 octobre 2015 Terme ou abréviation Accès à distance Accès sécurisé, de l'extérieur du parlement, au réseau parlementaire (ou Intranet) Accès ouvert Accès public, immédiat et

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d Information

Urbanisation des Systèmes d Information Urbanisation des Systèmes d Information Introduction à un cours en Master 1 et Master 2 Miage Urbanisation des Systèmes d'information Henry Boccon Gibod 1 Organisation du cours Le cours est structuré selon

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est :

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : QCM 2 Informatique générale 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : a) 10 b) 5 c) 0 d) A 3. Combien y'a t-il d'octets dans un

Plus en détail

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti Sun Microsystems, Inc. Agenda Introduction > Vision et architecture Le rôle du middleware RFID > Gestion des données > Administration

Plus en détail

Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations

Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations www.objis.com Présentation Architecture SOA - JCertif 1 Qui sommes-nous? Spécialiste JAVA depuis 2005 (Lyon,

Plus en détail

SAP HANA: note de synthèse

SAP HANA: note de synthèse Préface: Au cœur des nombreux défis que doivent relever les entreprises, l informatique se doit de soutenir les évolutions, d aider au développement de nouveaux avantages concurrentiels tout en traitant

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. Programmer avec Java EE. Besoins des développeurs. Prérequis / Objectifs

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. Programmer avec Java EE. Besoins des développeurs. Prérequis / Objectifs Plan du cours 2 Introduction générale EJB : les fondamentaux Programmer avec Java EE Introduction générale Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2011, modifié par Richard Grin (version 1.0), avec emprunts

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

RFID: applications et perspective technologique Olivier Liechti

RFID: applications et perspective technologique Olivier Liechti RFID: applications et perspective technologique Olivier Liechti Senior Solution Architect Sun Microsystems, Inc. Agenda Introduction > La RFID: une technologie ancienne... >... en mutation Quelques applications

Plus en détail

Interopérabilité dans l embarqué. Eric OURSEL EURIWARE Architecte du système d information OPC Foundation Technical Advisory Council Member

Interopérabilité dans l embarqué. Eric OURSEL EURIWARE Architecte du système d information OPC Foundation Technical Advisory Council Member Interopérabilité dans l embarqué Eric OURSEL EURIWARE Architecte du système d information OPC Foundation Technical Advisory Council Member Plan La problématique de l interopérabilité dans l embarqué Les

Plus en détail

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi?

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Paris, le 1 Février 2012 Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Sommaire Qu est ce que Java? Types d applications Java Environnements Java Versions de Java Java EE, c est quoi finalement? Standards

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Table des matières Remerciements.................................................. Avant-propos.................................................... Structure

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

SOAP OU REST, QUE CHOISIR?

SOAP OU REST, QUE CHOISIR? SOAP OU REST, QUE CHOISIR? Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP ou REST, que choisir? Web Services Convention Juin 2004 Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP-- WS Convention 2004 -- Page 1 COMPARER

Plus en détail

Administration des réseaux Principes - Modèle ISO - SNMP. François-Xavier Marseille Nicolas Peret Philippe Sidler

Administration des réseaux Principes - Modèle ISO - SNMP. François-Xavier Marseille Nicolas Peret Philippe Sidler Administration des réseaux Principes - Modèle ISO - SNMP François-Xavier Marseille Nicolas Peret Philippe Sidler «Administration?» Petit Larousse illustré : Action de gérer Un double point de vue : Organisation

Plus en détail

Catalogue des Formations. Gama Core

Catalogue des Formations. Gama Core Catalogue des Formations Gama Core Présentation Notre mission est de développer des solutions personnalisées en tirant parti de la puissance des technologies open source. Les Solutions Open Source sont

Plus en détail

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Epreuve écrite individuelle 8 Décembre 2008, durée 45 mns Aucun document autorisé => Finalement, autorisés et semble-t-il utiles!!...

Plus en détail